Partagez
 

 Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyMer 27 Fév 2013 - 20:24

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

J'étais dingue de cette fille et ça faisait déjà quelques jours que j'étais en couple avec elle. Je crois que je m'étais jamais porté aussi bien dans ma vie, je vivais quelque chose de merveilleux avec Jersey et je crois que je ferais tout pour nous rendre heureux tous les deux. Nombre de mes ex plans étaient un peu triste, je l'avoue *sbaff* mais je m'en foutais, car Jersey était le genre de filles qui en valait le coup. Une simple peur m'envahissait depuis bien des jours malgré que mes sentiments étaient forts pour Jersey, c'était de la tromper. J'avais jamais trompé mes ex petites amies quelque soit la durée de notre couple, mais sachant ce qu'avait fait mon père à ma mère, je redoutais à tel point qu'il n'était pas rare que je tenais à la présence d'un pote avec moi aux fêtes pour éviter de me faire chauffer de trop par une fille etc... même si je me montrais parfaitement que Jersey était à moi, que je lui appartenais. Bref, j'étais vraiment bien dans ma vie, pas un seul soucis ne me tracassait à présent hormis à quand je reverrais ma belle. Enfin ... je savais quand elle arriverait, c'est-à-dire bientôt étant donné qu'on s'était donné rendez-vous dans le parc d'UCLA. J'arrivais en premier en moto, la garant derrière un banc où je m'asseyais. Je posais mon casque, espérant que la jolie blonde fasse son apparition. Ce qui ne tardait pas, je la voyais arriver. Comme ci je recevais un choc électrique, je me levais pour marcher en direction de celle-ci. Mes lèvres se posaient sur les siennes dans un tendre baiser alors que je posais mes mains sur ses hanches. ❝ Bonjour, Mademoiselle Harrington. ❞ Et je l'embrassais de plus belle, j'adorais l'avoir contre moi.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyMer 27 Fév 2013 - 22:46

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Voilà à présent un peu plus d’une semaine qu’Alex et moi formions un couple officiellement, je n’avais pas hésité à bombarder mes comptes sur les réseaux sociaux de photos de lui au réveil, il était tellement beau, jamais il ne perdait de cette beauté physique qui ne rivalisait pourtant pas avec sa beauté intérieure. J’étais dingue de lui, ça ne datait pas d’hier, depuis notre première contre il se passait quelque chose entre nous. Au début j’avais pensé à un coup de foudre amical mais je m’étais bien vite rendue à l’évidence même si ça n’avait pas été évident de l’admettre réellement, j’étais amoureuse de lui, folle de ses blagues, de sa présence, de ses yeux qui me dévoraient du regard. Rien chez lui ne me déplaisait, ses petits défauts constituaient tout ce que j’aimais le plus chez lui, c’est comme ça que l’amour se traduisait à mes yeux et je peux vous assurer que je n’étais pas loin d’être une fille carrément timbrée tellement elle était amoureuse. Depuis cette matinée pendant laquelle, des suites de cette putain de drogue qu’on avait mis dans mon verre j’avais franchi le premier pas, la limite de ce qui était acceptable ou non lorsqu’on parlait d’amitié et que nous avions fait l’amour comme jamais personne n’avait pu me le faire rien n’allait plus, il suffisait que je pense à lui pour que mon cœur ne se mette à battre la chamade, c’était une sensation tellement plaisante, apaisante que je ne pouvais me retenir de sourire niaisement. Aujourd’hui nous avions rendez-vous au parc près du campus, je m’étais longuement questionnée sur la tenue que je devais mettre, avec la période de rush-week qui signait le recrutement des nouveaux membres des confréries nous n’avions pas pu nous voir depuis quasiment la semaine, il me manquait tellement, les sms ne suffisaient plus pour que je sois heureuse. C’est finalement chaudement vêtue et avec une épaisse chaine autour du cou que j’avais quitté ma chambre pour rejoindre le parc à pied, le jeune homme repéré je lui avais sauté dans les bras n’hésitant pas à l’embrasser bien que ce soit tout d’abord timidement pour mieux lui faire ressentir ensuite qu’il m’avait énormément manqué. « Bonjour, Mademoiselle Harrington. » Mon visage s’illuminait alors que je l’embrassais à nouveau de manière plus sensuelle. « Bonjour, monsieur Dashwood. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyJeu 28 Fév 2013 - 1:42

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

Je crois que si ma mère me voyait, elle se moquerait de moi tellement j'étais niais avec Jersey. Et je vous raconte pas de celui qui pouvait lire mes pensées, lui aussi tomberait amoureux de Jersey dans la seconde tellement il se rendait compte qu'elle était merveilleuse. J'avais passé trop de temps sans elle, trop de temps qui me rendait presque mal quand je n'étais pas avec elle. C'est pour cela qu'à peine arriver, je l'embrassais avec amour, passion. Je la serrais contre moi et là, personne ne me la volerait. J'allais pas la quitter de si tôt aujourd'hui. Je la regardais, passant mes mains sur ses joues. « Bonjour, monsieur Dashwood. » Je rougissais sous ma barbe de trois jours, oui, elle était là, elle était à moi. Je longais mes bras autour de ses hanches pour la soulever alors que je reprenais possession de ses lèvres, appréciant de l'avoir contre moi. Je la tenais encore dans mes bras, alors que je lui répondais : ❝ Je crois que les sms ne suffisent pas pour combler mon amour pour toi. Faut vraiment qu'on trouve quelque chose pour se voir souvent tous les deux, je supporte pas plus de trois heures sans toi... ❞ Je l'embrassais ... encore ! Je vous jure que je ne pouvais pas m'en passer ! C'était trop dur ! Et même lorsque je lui laissais enfin retrouver terre, je prenais sa main pour l'emmener jusqu'au banc. Je m'asseyais et l'attirait jusqu'à moi, et la serrer tendrement dans mes bras. ❝ Tu te rend compte à quel point tu me rend fou de toi ? ❞ lui demandais-je, d'un ton enjôleur.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyVen 1 Mar 2013 - 18:49

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Je savais très bien que le moment n’était vraiment bien choisi pour me mettre en couple avec Alex qui avait son rôle à jouer dans la rush-week, en parlant de cet événement, je n’étais pas vraiment intéressée à l’idée de rejoindre l’une des grandes confréries du campus, je vivais très bien sans et je ne comptais pas juste y aller pour avoir un rang qui ferait son effet sur mon CV, je m’étais inscrite à la base pour rigoler et je peux vous dire que mon test avait été laborieux, je m’étais jouée grosse poufiasse sans être sincère dans mes réponses, je ne cherchais de toute manière pas à correspondre aux exigences de quelques connasses qui choisissaient à la tête du client et pas réellement aux réponses. Moi, avoir un avis très… Haineux envers les confréries ? Peut-être un peu mais ça ne m’empêchait pas d’être très amie avec des membres, la preuve, je sortais même avec un Delta Thêta. Je m’étais donc fait discrète pour ne pas l’embêter alors qu’il devait rencontrer des mecs pour choisir lesquels avaient le profil pour être dans la confrérie des Deltas, ce n’est pas pour autant qu’il ne me manquait pas, au contraire j’étais folle de ne pas pouvoir le voir à ma convenance, ne pas être dans ses bras était une véritable torture. Aujourd’hui la torture prenait fin, je me blottissais contre lui retrouvant immédiatement le sourire sans non plus hésiter à l’embrasser goulument, mon petit-ami m’avait follement manqué. « Je crois que les sms ne suffisent pas pour combler mon amour pour toi. Faut vraiment qu'on trouve quelque chose pour se voir souvent tous les deux, je supporte pas plus de trois heures sans toi... » J’étais heureuse de l’entendre, moi qui ne voulait pas lui mettre la pression en lui demandant d’être plus présent parce que son absence me tuait à chaque fois. « Je ne peux pas m’en contenter non plus, je sais que tu es très occupé avec le recrutement des nouveaux Deltas et tout mais… Je suis en manque de mon chéri. » Je souriais timidement l’embrassant passionnément à nouveau, c’était tellement bon d’être avec lui, contre lui, ses lèvres collées aux miennes. Il reculait, j’en profitais pour lui prendre la main attendant qu’il soit installé sur le banc pour m’asseoir sur ses genoux, peut-être trop classique mais j’en avais rien à faire. « Tu te rend compte à quel point tu me rend fou de toi ? » Je souriais répondant plus joueuse que jamais. « Non, j’ai l’impression que tu t’en fou de moi. » Moi provocatrice ? A fond et je comptais bien me brûler en jouant avec le feu ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyDim 3 Mar 2013 - 2:50

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

Cette sensation de bien être parce qu'elle était à présent à mes cotés était une sensation vraiment agréable pour moi. J'aimais passer du temps avec elle depuis que je la connaissais, mais à présent qu'elle était en couple avec moi, c'était simplement le summum, j'avais envie de passer ma vie à ses cotés et en plus, je ne me lassais pas de l'avoir avec moi. « Je ne peux pas m’en contenter non plus, je sais que tu es très occupé avec le recrutement des nouveaux Deltas et tout mais… Je suis en manque de mon chéri. » Je souriais, passant ma main dans ses cheveux pendant que l'on s'embrassait tendrement. J'adorais l'entendre me dire ça, je sentais que ça pouvait être fort entre nous. Une fois installé sur le banc, je la tenais contre moi, limite on pourrait croire que j'avais collé mes mains ensemble pour la tenir entre mes bras. « Non, j’ai l’impression que tu t’en fou de moi. » Haussant le sourcil droit, j'étais surpris qu'elle ose me dire ça. Mais bien sur, ce n'était que de la provocation gentille, du moins, je le prenais comme ça et pour la taquiner, j'approchais mon visage du sien en la faisant pencher légèrement en arrière. ❝ hm, tu sais que c'est pas bien de mentir ? ❞ Je posais mes lèvres sur les siennes, déposant un doux et tendre baiser sur ses jolies lèvres. Je passais lentement mes mains dans le creux de ses reins en dessous de ses vêtements. Je cherchais même à approfondir notre baiser en glissant ma langue entre ses lèvres. Je l'attirais par la suite contre moi pour la serrer fort. ❝ Tu sais que je t'aime, bébé. Je supporterais pas qu'on te fasse du mal. C'est déjà dur le temps passé sans toi, c'était si long jusqu'à ce qu'on se revoit. ❞ Je ne savais pas comment lui dire que je l'aimais plus que les mots ne l'exprimaient, qu'il n'y avait qu'elle qui remplissait mon cœur de bonheur et surtout d'une passion amoureuse. J'étais peut-être un véritable coureur de jupons quand j'étais célibataire, il n'empêchait pas qu'une fois dingue d'une fille et en couple, j'étais l'homme le plus fidèle au monde, même avant les chiens. (a). ❝ T'sais que je ferais même n'importe quoi pour toi, si tu veux qu'on fasse l'amour discrètement sur le banc, je le ferais. Si tu me demandes de supprimer mon facebook, je le ferais. Tant que tu es rassurée que je t'aime, car c'est le cas, bébé. Mais... j'étais très très sérieux pour te faire l'amour où tu veux ! ❞ Je me mettais à rire, il fallait bien faire un peu d'humour de temps en temps !
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptySam 9 Mar 2013 - 14:47

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Depuis le début de l’année Alex et moi avions tout de suite été très proches, il n’y avait rien à dire de plus, notre complicité sautait aux yeux de tout le monde et un certain nombre de personnes m’avaient déjà fait comprendre qu’entre nous il y avait anguille sous roche, pas juste une magnifique amitié fusionnelle, nous étions trop toujours l’un avec l’autre, à faire en sorte que personne ne soit trop proche pendant cette période de l’autre. Vous l’aurez compris, je pense que depuis un moment nous savions qu’il y avait quelque chose de plus, pas juste cette joie d’être l’un avec l’autre mais une profonde émotion qui nous donnait envie de faire la fête, de sauter partout rien que pour un sourire. C’était tellement beau et agréable à éprouver, depuis que nous avions longuement fait parler notre frustration dans la chambre d’Alex, à la suite d’une soirée en boite qui s’était terminée en fiasco puisque quelqu’un avait mis une petite pilule pour me droguer, et j’en gardais un souvenir génial même si les quelques bleus que j’avais pu avoir sur le corps et les griffures contre ses cuisses devaient toujours être présentes pour nous rappeler que nous y avions peut-être été un peu fort, c’est comme ça que j’aimais faire l’amour, une expression libre et sans aucune retenue de mes sentiments, la plus belle preuve d’amour non ? Peut-être pas la plus grosse mais cette manière de lui montrer à quel point je le désirais pouvais le conforter dans l’idée que j’étais complètement dingue de lui. Depuis nous ne nous étions pas revus, il me manquait et le revoir aujourd’hui était un plaisir sans nom, je l’embrassais sans hésitations n’hésitant pas à être pour le coup très expressive, il n’était pourtant pas dans mes habitudes d’être ainsi, j’aimais cultiver mon petit jardin secret mais avec Alex c’était tellement naturel que je n’éprouvais pas le besoin de dissimuler notre histoire. Installée sur ses genoux, un bras entourant sa nuque alors qu’il me collait complètement à son corps je l’embrassais à nouveau, sautant sur l’occasion pour le charrier sur le fait qu’il pourrait éventuellement s’en foutre de moi. « hm, tu sais que c'est pas bien de mentir ? » Je lui adressais un sourire enfantin ne demandant pas mon reste lorsqu’il franchissait à nouveau la frontière pour venir m’embrasser, je prolongeais retrouvant sa langue dans un long ballet des plus sensuels, ses mains froides contre ma chute de reins venaient me faire légèrement crier, le froid ça me faisait toujours cet effet, je riais caressant son visage tout en me perdant dans son regard hypnotisant. « Tu sais que je t'aime, bébé. Je supporterais pas qu'on te fasse du mal. C'est déjà dur le temps passé sans toi, c'était si long jusqu'à ce qu'on se revoit. » Mon cœur battait la chamade, je n’étais pas prête à lui dire moi-même les fameux mots qu’il devait attendre, j’aimais les entendre venant de lui et je n’avais aucun doute sur ma capacité à éprouver la même chose, non, pour dire vrai je voulais simplement attendre le bon moment, être certaine de complètement le penser parce qu’il ne s’agissait pas de paroles en l’air pour moi. « T'sais que je ferais même n'importe quoi pour toi, si tu veux qu'on fasse l'amour discrètement sur le banc, je le ferais. Si tu me demandes de supprimer mon facebook, je le ferais. Tant que tu es rassurée que je t'aime, car c'est le cas, bébé. Mais... j'étais très très sérieux pour te faire l'amour où tu veux ! » Je gloussais lui mettant un petit coup au niveau du torse. « Je me doute bien que tu es sérieux là-dessus vilain ! Et dis-moi… Par simple curiosité… Quels sont les lieux qui te donnent envie d’un petit câlin avec ta super copine ? » Je parlais avec un ton presque innocent qui, je l’avoue sonnait très faux mais c’était fait exprès. « Et je ne suis pas le genre de copine envahissante qui t’emmerderas, nous sommes à l’université, c’est le moment ou jamais de profiter de sa vie pour faire de nouvelles expériences… Du moment que tu ne t’aventures pas là où il ne faut pas aller avec des filles je devrais être la petite-amie parfaite pour un homme. » Je souriais déposant un simple petite baiser sur le bout de son nez, le soleil réchauffait progressivement l’atmosphère et ça me faisait un bien fou.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyDim 10 Mar 2013 - 14:43

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

N'étions pas beaux ? Le plan parfait de l'amour. La demoiselle assise sur les genoux de son petit ami qui lui même est assis sur un banc, la moto en arrière plan pour donner le coté rebelle de la chose et l'ambiance d'un parc pour le romantisme. Je n'avais en rien fait exprès pour donner cette image car j'étais bien trop occupée par Jersey, elle imbibait mon esprit dans chaque recoin, j'avais comme une dépendance d'elle. Cependant, je sais qu'elle devait être rassurée sur moi. Étant un véritable coureur de jupons lorsque j'étais célibataire, je voulais pas qu'elle ai peur que je la trompe une fois avec elle. En parlant de coureur de jupons, j'adorais jouer de mon humour pour les câlins. Cependant, Jersey me surprenait. « Je me doute bien que tu es sérieux là-dessus vilain ! Et dis-moi… Par simple curiosité… Quels sont les lieux qui te donnent envie d’un petit câlin avec ta super copine ? » Haussant le sourcil droit en la regardant, je devinais bien évidemment qu'il n'y avait rien d'innocent dans ce qu'elle disait et on savait tous les deux à quel point le petit câlin n'était qu'un euphémisme. Je passais lentement ma main sur son fessier alors que mes yeux la regardaient avec un grand intérêt. « Et je ne suis pas le genre de copine envahissante qui t’emmerderas, nous sommes à l’université, c’est le moment ou jamais de profiter de sa vie pour faire de nouvelles expériences… Du moment que tu ne t’aventures pas là où il ne faut pas aller avec des filles je devrais être la petite-amie parfaite pour un homme. » Je riais. J'avais envie de la taquiner lorsqu'elle me parlait de nouvelles expériences. J'approchais mon visage du sien, essayant de ne pas exploser de rire. ❝ ça tombe bien, je me voyais bien te proposer une nouvelle expérience pour toi : une threesome... toi, moi, et une autre demoiselle... ❞ Je me doutais que ça ne se fera jamais étant donné qu'elle était jalouse comme moi je crèverais de jalousie si c'était un autre homme qui la touchait. Mais je ne lui laissais que très peu de temps pour répondre car je prenais possession de ses lèvres. Et lorsqu'une fois le baiser était terminé, je décidais de reprendre notre conversation là où elle s'en était arrêtée. ❝ Tous les lieux me plaisent et m'inspirent pour te faire l'amour. Comme ce banc, je pourrais t'y faire l'amour sans que personne ne s'en rende compte. Ce serait plutôt doux, passionnel et très excitant. ❞ Je souriais, j'avais envie de l'embrasser, depuis le temps que je ne l'avais pas vu à cause du Rush, j'avais eu qu'une envie : la prendre dans mes bras et l'embrasser jusqu'à ce que je fatigue. Bref, le bonheur absolu. Je l'attirais à moi pour qu'elle se blottisse dans mes bras et lorsque je regardais autour de nous, je ne pus m'empêcher de lui dire quelque chose … qui me sortait droit du cœur : ❝ Je me vois te faire l'amour lorsqu'on aura soixante dix balais, je serais certainement dans mon petit fauteuil de pépé et tu viendras te glisser près de moi... et cela une petite heure avant que nos enfants et petits enfants viennent nous voir. ❞ Je riais, l'image me semblait tellement comique ! Toujours actif même à 70 ans !
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyDim 10 Mar 2013 - 18:22

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Être auprès d’Alex n’avait pas de prix, j’étais amoureuse, je le savais, je le ressentais comme jamais ça n’avait été le cas par le passé mais je ne pouvais pourtant pas le lui faire savoir avec des mots. En amour je pouvais être très pudique, j’étais toujours effrayée à l’idée de trop en dire, de me livrer à un point tellement important qu’on pourrait savoir comment me faire souffrir ensuite, pour le moment je voulais donc y aller en douceur sentant tout de même que chaque jour de plus passé à ses côtés ou à éprouver le manque de sa présence m’entrainait davantage sur un chemin sombre que je m’empruntais rarement, les fameux mots qu’il devait attendre pour me les avoir déjà dit finiraient bien par sortir tôt ou tard, mais je voulais que ce soit naturel, pas pensé et encore moins forcé. Lorsque je lui avouerais que je l’aimais la journée deviendrait parfaite et ce moment-là pourrait devenir le plus beau de ma vie à ce jour. En attendant je profitais de mon petit-copain au mieux après avoir passé quasiment une semaine sans vraiment avoir de nouvelles de lui, c’était difficile pour moi de ne pas pouvoir le voir plus mais je savais qu’il était vraiment très occupé et je ne lui en tenais donc pas rigueur, viendrait une période pendant laquelle nous aurions plus de temps l’un pour l’autre et même si j’avais déjà hâte d’y être je savais être patiente. « ça tombe bien, je me voyais bien te proposer une nouvelle expérience pour toi : une threesome... toi, moi, et une autre demoiselle... » Je le fusillais du regard, je n’étais peut-être pas la femme la plus possessive et la plus jalouse au monde mais rien que l’idée qu’il puisse poser ses doigts sur une pétasse me rendait folle de rage. « Alors là mec tu peux te masturber, plutôt mourir que de laisser une connasse t’approcher ! » J’étais à la fois amusée et en colère, s’il en voulait une autre en plus ça pouvait être aussi un moyen d’admettre bien malgré lui que je ne le satisfaisais pas suffisamment. Par chance il balayait mes doutes rapidement en reprenant possession de mes lèvres, je fermais les yeux me serrant davantage à lui prolongeant notre baiser une bonne minute par la même occasion. « Tous les lieux me plaisent et m'inspirent pour te faire l'amour. Comme ce banc, je pourrais t'y faire l'amour sans que personne ne s'en rende compte. Ce serait plutôt doux, passionnel et très excitant. » Je souriais amusée et à la fois coquinement, il est vrai que l’idée de faire l’amour sur ce banc n’était pas désagréable, certes je n’allais pas être à l’aise complètement bien trop effrayée à l’idée que quelqu’un ne nous perce à jour mais ça rajoutait également une certaine dose d’excitation et d’adrénaline à l’acte en lui-même. « Tu devrais arrêter de dire des choses comme ça, tu sais qu’après une semaine sans mon chéri et sans le moindre câlin je pourrais être capable de le violer sur place dans la pelouse derrière le banc. » Je me mordillais la lèvre déposant un énième baiser sur ses douces lèvres qui étaient miennes à présent. « Je me vois te faire l'amour lorsqu'on aura soixante dix balais, je serais certainement dans mon petit fauteuil de pépé et tu viendras te glisser près de moi... et cela une petite heure avant que nos enfants et petits enfants viennent nous voir. » Je ne pouvais pas contenir mes gloussements à cet instant, je nous imaginais à soixante-dix ans avec notre canne et nos petits-enfants un peu partout autour de nous en train de chercher des combines pour un câlin, taquine je reprenais d’un air provocateur. « Il faudrait déjà que tu sois encore capable de ressentir du désir pour la vieille peau toute ridée que je serais devenue hein ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptySam 16 Mar 2013 - 20:53

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

ça me faisait sourire qu'elle soit aussi jalouse mais même si elle s'énervait juste quelques secondes à l'idée que j'invite une fille pour nos ébats, c'était plus facile de lui dire qu'elle pouvait aisément me satisfaire. Surtout que notre discussion s'orientait sur ça, le plaisir de la chaire. J'avais carrément envie de lui faire l'amour, c'était juste dommage qu'elle portait un pantalon car je lui aurais fais l'amour discrètement sur ce banc avant même qu'elle ai eu le temps de dire « ouf » mais tant pis, je me retiendrais ! Je la regardais avec beaucoup d'attention lorsqu'elle parlait de viol sur ma personne, mais qui lui dit que c'est du viol ? ❝ C'est plutôt toi qui va crier au viol tellement tu en pourras plus, chérie. ❞ Je lui lançais un petit clin d’œil coquin, j'avais terriblement envie de lui faire l'amour, de me rappeler notre petit moment ensemble la dernière fois. Et je crois que je m'en lasserais pas de voir son corps que je trouvais si magnifique, si beau. A tel point que je me voyais déjà lui faire l'amour alors que nous serons tous les deux de vieilles personnes. J'en riais avec ma blonde rien que d'en parler. ❝ Tu rigoles ? Je te ferais l'amour même sur mon lit de mort, bébé ! ❞ Je riais alors que je la serrais dans mes bras, déposant un chaste baiser sur ses lèvres. Je regardais autour de moi, voyant les gens qui marchaient rapidement dans les environs du campus alors que nous deux, nous étions calmement posés sur ce banc, à se tenir au chaud l'un contre l'autre. Je posais mon front contre le sien et en frôlant ses lèvres, je lui murmurais : ❝ Et si tu l'acceptais, je pourrais même te faire un enfant. Ça ne me ferait absolument pas peur d'en avoir avec toi, je me vois tout faire avec toi, je veux pas t'effrayer mais … je me lasse pas de toi, je me vois dans l'avenir même si ça fait peu de temps qu'on sort ensemble... On se connait depuis un moment déjà... ❞ C'est alors que l'éventualité de lui faire un enfant me plaisait. J'avais limite envie d'appuyer mes mots mais ma façon de la regarder droit dans les yeux, la sincérité de mes mots prenait tout son sens. J'aimais Jersey et je la séduirais toute sa vie pour rester à ses cotés.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyMar 26 Mar 2013 - 22:23

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

En temps normal je n’étais pas autant avide de sexe lorsque j’étais en couple mais avec Alex tout ne se résumait pas à un couple comme les autres, nous n’étions pas deux personnes qui étaient ensembles pour passer le temps, pour combler une quelconque solitude sans vraiment connaitre l’autre. Alex je le connaissais par cœur, chacune de ses mimiques, la moindre de ses réactions à mes paroles, voilà bientôt un an que nous avions fait connaissance et je ne regrettais pas d’avoir suivi mon rêve dans la mode pour cette raison, sans ça je n’aurais jamais pu faire la rencontre de l’homme que j’aimais le plus sur cette terre. Mes sentiments ne dataient pas d’hier ni de la semaine précédente, date à laquelle nous nous étions officiellement mis en couple, c’était bien plus profond que ça et lui-même le savait, voilà un moment que nous nous tournions l’un autour de l’autre sans jamais oser aller plus loin encore, nous avions sauté le pas finalement et j’en étais comblée, ma vie était magnifique avec lui à mes côtés et j’étais donc très possessive et jalouse, pas plus que de raison mais je restais prête à dégainer les crocs et bouffer la première connasse qui oserait le regarder deux secondes, deux secondes de trop. Il était hors de question qu’Alex me soit infidèle, j’avais pleinement confiance en lui mais pas en la nature humaine, je ne voulais pas qu’il me trahisse. Tout ça pour dire qu’avec lui je désirais constamment assouvir mes pulsions, résultat d’une frustration trop importante jusqu’à ce que j’ai sauté le pas ? Désir à sa forme la plus classique ? Un mélange des deux je pense. Quoi qu’il en soit j’étais en émoi, une semaine sans mon nouveau petit-ami, sans avoir droit au moindre câlin je peux vous dire que c’était pire que si on m’avait privé de nourriture pendant deux ou trois jours, j’aurais été capable de lui arracher tous ses vêtements sur le champ pour que nous puissions à nouveau communier l’un l’autre. « C'est plutôt toi qui va crier au viol tellement tu en pourras plus, chérie. » Je souriais coquinement prenant une de ses mains que je venais discrètement placer contre ma poitrine me mordillant la lèvre inférieure. « Tu veux parier ? » Nous partions sur un petit fou rire concernant une éventuelle partie de jambes en l’air lorsque nous serions âgés, j’avais du mal à visualiser la scène, nous étions jeunes après tout, je plaisantais sur le fait qu’il ne puisse plus avoir d’érection en pensant à moi dans une soixantaine d’années. « Tu rigoles ? Je te ferais l'amour même sur mon lit de mort, bébé ! » J’étais satisfaite de sa réponse, presque soucieuse de me persuader que ce serait le cas si nous restions tous les deux aussi longtemps que nous le disions pour plaisanter, imaginez dans soixante ans, peu de gens tenaient en couple aussi longtemps, plus dans notre société en tout cas. « Et si tu l'acceptais, je pourrais même te faire un enfant. Ça ne me ferait absolument pas peur d'en avoir avec toi, je me vois tout faire avec toi, je veux pas t'effrayer mais … je me lasse pas de toi, je me vois dans l'avenir même si ça fait peu de temps qu'on sort ensemble... On se connait depuis un moment déjà... » J’étais surprise de le voir commencer à avoir des projets sur le long terme, je commençais progressivement à vieillir, vingt-trois ans ce n’était pas grand-chose mais je tenais pas à avoir mon premier enfant au-delà des trente ans, mon horloge biologique commençait lentement mais surement à me titiller et si Alex me quémandait un enfant je ne pourrais pas refuser sa proposition, je le savais. « Il est tôt, on en reparlera lorsque l’adrénaline du moment sera passée, que tu seras à nouveau intéressé par les autres filles. Par respect pour toi je ne veux pas te bloquer avec un enfant mon cœur, pas comme ça ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyJeu 4 Avr 2013 - 21:38

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

L'envie de lui faire l'amour, là tout de suite. Jersey était délicieuse, je me lasserais pas de sentir l'union de nos deux corps mais pas maintenant, ce n'était pas le lieu même si ça serait très excitant. Nous avions tout le temps de coucher ensemble, que je lui fasse sentir le paradis avant même de mourir ! Je pensais même à lui faire l'amour POUR lui faire des enfants, j'aimerais tellement pouvoir commencer, j'avais vingt cinq ans, je savais que Jersey était la bonne pour moi. Lentement, je passais ma main sur son visage alors qu'elle répondait à ma pseudop-proposition d'avoir un enfant ensemble. « Il est tôt, on en reparlera lorsque l’adrénaline du moment sera passée, que tu seras à nouveau intéressé par les autres filles. Par respect pour toi je ne veux pas te bloquer avec un enfant mon cœur, pas comme ça ! » Je posais délicatement mes mains dans son dos pour venir les poser sur ses fesses. Je les caressais à travers son vêtement, alors que j'approchais mon visage du sien. ❝ Il est jamais trop tôt pour en parler, je sais que ce sera toi qui partagera ma vie à jamais. C'est toi qui sera la mère de mes enfants, ma future femme. Jusqu'à ma mort, notre relation est unique, j'ai jamais vécu quelque chose comme ça avec une autre femme, je tiens même à dire que d'avoir un enfant avec toi serait te prouver mes sentiments à ton égard. ❞ J'approchais lentement mon visage du sien, sentant son souffle sur mes lèvres avant de réduire la distance entre nos visages pour l'embrasser. On s'était embrassé un millier de fois depuis quelques minutes et là, j'étais fou. Je la serrais fort contre moi, ne lui laissant que l'occasion de respirer entre nos baisers. D'ailleurs, j'allais même plus loin, je la tenais encore plus fort pour la tenir et je me levais du banc. Jersey se retrouvait le dos contre un arbre, mon bassin contre le sien, j'intensifiais notre baiser. ❝ Aimes moi. ❞ murmurais-je à son oreille au moment que je descendais mes lèvres le long de sa machoire, puis de son cou. Cette passion ardente m'envahissait, cette passion qui était frustré de caresses, de baisers depuis plusieurs jours. Mes lèvres ravageaient de douceur le cou de la jeune femme, torturant avec le bout de mes lèvres sa peau si doute. A présent collée entre l'arbre et moi, je n'avais pas besoin de forcer beaucoup étant donné que mon bassin était collé, plaqué, contre le sien pendant que je l'embrassais. On ne faisait pas l'amour, mais l'intention était là, sentir la jeune et jolie Jersey dans mes bras.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyDim 7 Avr 2013 - 18:23

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Je n’étais pas forcément la femme la plus patiente qui puisse exister sur notre planète, au contraire et tout particulièrement en matière d’affection ou, plus globalement de sexualité. Si je n’avais pas été la fille la plus précoce au monde, une fois que j’avais goûté à l’acte plusieurs fois pour oublier la douleur que j’avais éprouvée lors de ma première fois je m’étais habituée à très régulièrement m’adonner aux joies du sexe, que ce soit avec des amis qui étaient au fil du temps devenus des sexfriends ou auprès de beaux inconnus avec qui j’avais fait connaissance à une soirée ou quelque chose dans le genre. Du coup, maintenant que j’étais casée je désirais en permanence ou presque mon petit-copain, d’autant plus qu’Alex savait très bien s’y prendre pour ce genre de choses et qu’il m’avait déjà montré ô combien il était aisé pour lui de me faire hurler de plaisir. Depuis notre folle journée pendant laquelle nous étions restés au lit toute la journée, du moins, en passant par la douche, puis par la table de salon où m’avait installé Alex pour continuer à me montrer l’étendue de ses talents je pouvais vous assurer que j’avais trouvé la semaine très longue sans lui à mes côtés pour continuer de me combler. C’est pour cette raison que je lui faisais en quelque sorte des menaces parce qu’il n’aurait pas fallu grand-chose pour que la pointe de pudeur qu’il me restait encore ne disparaisse et que je m’exerce à faire l’amour en public. Alex parvenait néanmoins à changer de sujet en me parlant d’enfants, il me faisait sourire, c’était même très touchant de savoir qu’il espérait avoir des enfants de moi mais j’avais vraiment du mal à croire qu’il le pensait sérieusement, il était un mec et était plutôt jeune après tout, qu’est-ce qu’un garçon de vingt-cinq ans qui avait, deux semaines auparavant l’habitude de coucher avec tout ce qui bougeait irait faire avec un gosse après tout ? « Il est jamais trop tôt pour en parler, je sais que ce sera toi qui partagera ma vie à jamais. C'est toi qui sera la mère de mes enfants, ma future femme. Jusqu'à ma mort, notre relation est unique, j'ai jamais vécu quelque chose comme ça avec une autre femme, je tiens même à dire que d'avoir un enfant avec toi serait te prouver mes sentiments à ton égard. » Je souriais, touchée par ses propos, je buvais toutes ses paroles sans me poser la moindre question, j’aurais été capable de lui faire des beaux bébés dès aujourd’hui. Avoir des enfants n’avait jamais été une perspective qui me dégoutait, au contraire, je ne voulais pas en avoir trop tardivement pour pouvoir en profiter et avoir la jeunesse suffisante pour être une mère comme j’aurais aimé que ma mère soit en plus d’être présente et non absente comme ça avait toujours été le cas. Pourtant j’attendais d’être tombée sur le bon, était-ce Alex ? C’était une possibilité à envisager très sérieusement. « Tu sais que t’es un beau parleur ? Je serais presque prête à te dire que j’arrête la pilule dès aujourd’hui pour que nous puissions essayer d’avoir un bébé… » Faudrait-il encore que je me sois sentie suffisamment amoureuse et prête pour lui dire les fameux mots qu’il attendait depuis que nous étions ensemble, il m’avait déjà dit qu’il m’aimait mais pas moi, je me demandais s’il attendait ça de moi ou s’il acceptait d’attendre, attendre qu’ils viennent naturellement. Alex me soulevait de ses bras musclés pour me coincer contre un arbre, je souriais amusée enroulant mes bras autour de son cou pour apprécier davantage le baiser qu’il m’offrait. « Aimes moi. » Je souriais caressant sa douce chevelure tout en reprenant possession de ses lèvres, il déviait sur ma mâchoire puis sur mon cou venant mettre un peu plus d’huile encore sur le feu qui me ravageait à l’intérieur lorsque je pensais à lui. « Je suis folle… Folle de toi et tu ne m’aides pas à contenir tout ça. » Ma main descendait contre sa braguette que je caressais, je tentais le diable, je le savais mais il savait très bien comment s’y prendre pour me rendre toute chose.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyLun 22 Avr 2013 - 20:26

avatar
Invité
Invité

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty


Je t'aime à en décrocher la lune !

J'étais à la limite de lui faire l'amour, de ne pas me retenir alors que nous étions dans un lieu public ; mais elle était si belle, si envoûtante, j'avais envie d'elle surtout que ça faisait plusieurs jours que l'on ne s'était pas vu tous les deux. Ça me faisait même sourire qu'elle ne croit pas assez en mes mots, à ma capacité de pouvoir lui faire des enfants présentement. Mais je le pouvais car mon amour pour elle était sans faille, sans mensonge, j'avais des sentiments pour elle et je ne voulais pas l'effrayer de l'autre coté. Mais … c'était plus fort que moi ! J'avais envie de vivre ma vie avec elle, l'épouser et surtout, lui faire des enfants. Je la serrais contre moi, contre cet arbre. Je la voulais près de moi, et je me voulais en elle. J'aurais tellement aimé qu'elle me dise un oui franc pour la possibilité de lui faire des enfants et lorsqu'elle répondait en la folie que je lui procurais, j'avais qu'une envie : la chercher encore plus ! J'inspirais d'un coup profondément. Elle venait de passer sa main sur une partie très sensible de mon corps et j'étais un homme, j'avais encore plus envie de lui faire l'amour. Je plaquais sa main qui s'était posée sur mon entre-jambe. ❝ Je crois que tu sous-estimes la folie que je peux te procurer, ma douce et tendre Jersey. ❞ Je soutenais ce contact alors que mon visage dans son cou, j'entamais un suçon des plus … ravageur ? Intense ? Tant de mots pour décrire l'effet que j'essayais de donner à ce contact pervers et amoureux. Mais ce n'était que pour la mettre en appétit. J'entremêlais mes doigts aux siens afin de les ramener contre l'arbre et je décidais de plaquer mon bassin contre le sien, mimant quelques mouvements de va-et-vient. Mes lèvres stoppèrent cette douce torture pour remonter le long de la peau de son cou et finalement, laisser mon souffle frapper lentement son oreille : ❝ Savais-tu que je pouvais être un homme diabolique ? Je vais te faire bouillonner, trembler rien qu'à te faire imaginer le plaisir que je peux te procurer à faire l'amour, te raffraichir les souvenirs mais jamais, au grand jamais, je n'assouvirais chaque pulsion. Je suis un homme fidèle, je sais me retenir de faire l'amour à une femme, alors... tant que tu m'aimes, je refuserais la moindre tendresse, la moindre union tant que tu ne consens pas à vouloir un enfant de moi. ❞ Je souris avant de lentement glisser ma langue sur le lobe de son oreille. Je lui offrais à nouveau des « mimes » contre son bassin,afin de la torturer et de lui faire comprendre que je n'étais pas un beau parleur mais un homme amoureux qui était sérieux. C'est d'ailleurs pour cela qu'en glissant ma main dans son cou, je penchais légèrement sa tête en arrière pour murmurer de nouveau. ❝ ça ne fait peut-être pas longtemps qu'on est ensemble. Mais on se connaît depuis bien assez longtemps pour savoir que c'est toi qui sera la femme de ma vie, que je n'ai aucun doute quant à mes sentiments pour toi, car ils ne sont pas nouveaux, ça fait des semaines et des semaines qu'ils naissent et grandissent. Et je ne me lasse pas d'apprécier ses sensations délicieuses. ❞ Je mourrais d'envie de lui faire l'amour, mais je me retenais. Il fallait qu'elle comprenne que j'étais sérieux, que je n'étais pas sur un coup de cœur mais un véritable coup de foudre dont les effets augmentaient de jour en jour sans jamais me lasser de cet amour grandissant.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex EmptyMer 24 Avr 2013 - 2:14

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Je t'aime à en décrocher la lune.

Pendant longtemps j’avais tourné autour du pot avec une certaine innocence, jouant à la perfection le rôle de la meilleure amie qui était présente pour son ami sans la moindre arrière-pensée, pendant un temps ça avait même été le cas très honnêtement, au début de l’année lorsque nous avions fait connaissance en première année de mode nous avions tout de suite vécu un coup de foudre qui était au départ uniquement amical. Il y avait cependant très peu de coups de foudre qui restaient longtemps amicaux, voilà bientôt plus de huit mois que nous nous connaissions et autant de bons moments que nous avions eu l’occasion de vivre tous les deux. Au début je pensais qu’il était gay de toute manière mais lorsqu’il m’avait fait comprendre que ce n’était pas le cas j’avais appris relativement vite à l’aimer d’une autre manière, je ne m’en cachais pas, j’étais folle de lui-même si je ne lui avais jamais dit que je l’aimais, je voulais choisir le bon moment, qu’il me soit impossible de me retenir de le lui dire pour que ce soit entièrement pensé même si, ne vous méprenez-pas, je le ressentais sincèrement actuellement ce n’était juste pas le bon moment à mes yeux. Je me trouvais collée à un arbre sentant mon petit-ami plus chaud que jamais, une semaine ça pouvait être long, infiniment long lorsqu’une relation était toute nouvelle, Alex ne s’en rendait peut-être pas compte mais je brûlais de désir pour lui et ma main sur son entrejambe n’était qu’une manifestation d’un besoin presque vital que j’éprouvais actuellement, me confronter à nouveau à son corps nu, chaud et porteur d’un parfum que j’adorais. Je le sentais se contracter, il était excité, je le savais mais il n’avait aucune idée de l’intensité de mon désir qui était nettement plus élevé que le sien et ça, je peux vous assurer que c’était la réalité. « Je crois que tu sous-estimes la folie que je peux te procurer, ma douce et tendre Jersey. » Je souriais coquinement le regardant de haut en bas d’une manière peut-être un poil aguicheuse. « Je n’en suis pas certaine, je n’ai pas les preuves pour juger de cela ! » C’est ce moment qu’il choisissait pour commencer un suçon qui avait le même effet qu’une tornade sur un champ de fleurs, je sentais mon corps gagner en température et mes désirs s’accentuer, ne savait-il pas que j’étais capable de le déshabiller là, tout de suite et peu importe que nous soyons dans un lieu public et susceptibles d’être surpris par quelqu’un ? Il plaquait mes mains contre l’arbre, nos doigts s’entremêlant alors que je ne pouvais retenir un petit soupir d’aisance, j’aimais lorsqu’il prenait envie de me faire du bien par de petites attentions comme celle-ci. « Savais-tu que je pouvais être un homme diabolique ? Je vais te faire bouillonner, trembler rien qu'à te faire imaginer le plaisir que je peux te procurer à faire l'amour, te raffraichir les souvenirs mais jamais, au grand jamais, je n'assouvirais chaque pulsion. Je suis un homme fidèle, je sais me retenir de faire l'amour à une femme, alors... tant que tu m'aimes, je refuserais la moindre tendresse, la moindre union tant que tu ne consens pas à vouloir un enfant de moi. » Le début de son petit pitch me rendait folle de lui encore plus, les mouvements de vas et viens qu’il faisait ne m’aidaient pas à me concentrer, au contraire j’étais en train de perdre la tête à cet instant mais lorsqu’il me menaçait de ne plus me faire l’amour jusqu’à ce que j’accepte de vouloir un enfant avec lui c’est ma fierté qui en prenait un petit coup, il croyait vraiment avoir la force de me tenir tête ? Je souriais amusée, le fusillant un temps du regard. « ça ne fait peut-être pas longtemps qu'on est ensemble. Mais on se connaît depuis bien assez longtemps pour savoir que c'est toi qui sera la femme de ma vie, que je n'ai aucun doute quant à mes sentiments pour toi, car ils ne sont pas nouveaux, ça fait des semaines et des semaines qu'ils naissent et grandissent. Et je ne me lasse pas d'apprécier ses sensations délicieuses. » Ce qu’il me disait me touchait énormément, c’était le moment… Je ne contrôlais pas ce que j’allais dire mais il le fallait. « Je t’aime Alex ! » Je me mordillais la lèvre prenant possession de ses lèvres sensuellement, ma langue retrouvait sa jumelle sans avoir d’hésitations concernant le chemin à emprunter mais je ne m’attardais pas. « Tu n’es pas capable de tenir ton engagement, ne pas me faire l’amour, pourrais-tu te retenir des mois durant ? Parce que moi pas… Je serais forcée de me faire plaisir… Toute seule ! » Disais-je d’un ton allumeur glissant ma main contre ma braguette en le toisant du regard. « Et qu’en est-il si j’ai envie de toi maintenant, là, dans ce parc ? » Je ne le lui laissais pas le temps de répondre que je glissais l’une de ses mains dans mon pantalon, une chance que mes sous-vêtements ne soient pas de vrais tue l’amour.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex   Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Contenu sponsorisé

Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Une musique que j'aime bien....
» Quand on s'aime, même en virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: