Partagez | 
 

 The winner takes it all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: The winner takes it all   Dim 3 Mar 2013 - 22:35

Invité
Invité


    Isabelle fixa son assiette, avec une grimace: la « purée » servie n'aurait pas même tenté un zoulou, or elle avait des attentes supérieures à celles d'un sauvage. Elle, elle rêvait de repas raffinés à en faire pleurer Rimbaud et Verlaine, à leur inspirer de nouveaux spleens, de nouvelles odes. Des plats à faire monter les larmes de bonheur à chaque bouchée...

    Enfin... Comme les autres, il lui faudrait bien se contenter du ratage du jour en guise de repas. Avec un soupir de martyre elle leva les yeux de son plat et chercha dans la foule où s'installer. Son regard se posa sur un dos qu'il lui semblait connaitre: largeur des épaules, dessin de la musculature, chevelure, forme de la tête... Cette certitude lui rendit le sourire et elle se dirigea vers Devon d'un pas vif.

    Etait-ce sa jupe colorée qui tressautait au rythme de ses pas, le twist joyeux qu'elel lui imprimait ou le bonnet péruvien qu'elle portait malgré la chaleur, elle sentit quelques regards se poser sur elle, qu'elle ignora avec superbe, relevant le menton, un sourire moqueur aux lèvres, jetant un regard hautain sur les tenues conventionnelles de certains.

    Aucune originalité.
    Bande de moutons.
    Béééééh béééééh...

    Soit, elle ressemblait peut-être, à leurs yeux, à un animal étrange, une sorte d'ornithorynque ou de macareux égaré au milieu de leur respectable assemblée, mais que pouvait lui apporter leur avis étroit? Sa cible du moment discutait avec un inconnu et elle posa son plateau à côté d'eux. Plantée dans le dos du brun, penchée en avant, elle colla un doigt aux lèvres de l'insignifiant, elle haussa un sourcil et souffla, glissant une main sur l'épaule de Devon:

    « Je trouve ton pantalon horrible, choupet. Mh. Tu as fini de parler à Devon? Parce que je le voudrais tout à moi, ce midi, je ne suis pas partageuse... C'est le moindre de mes défauts »

    Puis, sans attendre sa réponse, sans lui laisser le temps d'en formuler une, elle s'assit sur la table, entre eux, et fit un geste des mains en sa direction, comme pour chasser une poussière.

    « Pssssht... Tu pourras revenir l'embêter plus tard, va voir ailleurs si Ellen Degeneres y est, histoire de te faire inviter à son show. Ici, là, tout de suite, c'est mon tour de monopoliser ce bellâtre faussement ténébreux et désespérément homosexuel! »

    Tournée vers Devon, niant totalement l'inconnu, elle lui offrit son sourire le plus éclatant et moqueur et asséna un "bonjour" effronté.

    "Content de me voir, je parie."

    Elle leva les yeux au plafond et s'éventa de la main, dans un geste théâtral.

    "Ah lala... Moi aussi je suis contente."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Mar 5 Mar 2013 - 16:43

Invité
Invité



L’heure de déjeuner était enfin arrivée pour la grande majorité des étudiants de l’UCLA, et si la plupart d’entre eux avait choisi de manger à l’extérieur avec leurs amis ou leur plus si affinités, beaucoup avait préféré la facilité en venant prendre leur repas à la cafétéria de l’université, ce qui était mon cas. Par contre, si j’avais l’habitude de partager ces moments de détente entre chaque cours avec ma petite bande d’amis, j’avais fait une exception ce midi en invitant un gars plutôt mignon de ma promo à se joindre à ma table pour déjeuner. Bien sûr, mes intentions n’étaient en rien louables, et au final, le but était de le mettre dans mon lit – je ne faisais jamais rien sans rien. Mais l’arrivée impromptue d’Isabelle, l’une de mes rares amies féminines avec laquelle je partageais mes délires les plus fous, compromis quelque peu mes projets sexuels de ce soir.

- Je trouve ton pantalon horrible, choupet, lança-t-elle alors à l’intention du blondinet qui baissa les yeux sur son jean délavé et un peu troué, comme pour vérifier si la remarque d’Isabelle était vraie ou non. Mh. Tu as fini de parler à Devon ? Parce que je le voudrais tout à moi, ce midi, je ne suis pas partageuse... C'est le moindre de mes défauts, osa-t-elle annoncer, tout en s’installant entre lui et moi, l’obligeant ainsi à se décaler. Pssssht... fit-elle ensuite, en lui intimant gentiment d’un geste de dégager. Tu pourras revenir l'embêter plus tard, va voir ailleurs si Ellen Degeneres y est, histoire de te faire inviter à son show. Ici, là, tout de suite, c'est mon tour de monopoliser ce bellâtre faussement ténébreux et désespérément homosexuel ! Et mon ex-futur-conquête – auquel je pouvais dire adieu pour cette nuit, mais aussi pour les suivantes – prit alors son plateau entre les mains et se leva, un air totalement offusqué sur le visage, tandis que je n’essayais même pas de cacher mon amusement. Content de me voir, je parie, s’adressa Isabelle enfin à moi, après m’avoir salué de manière tout ce qu’il y avait de plus effrontée – mais cela me fit plus sourire qu’il ne me vexa (je ne me vexais jamais, de toute façon). Ah lala... Moi aussi je suis contente.

- T’es au courant que tu viens de faire fuir mon coup de ce soir ? m’exclamai-je sur un faux ton de reproche – je ne pouvais pas être en colère contre elle, alors qu’elle m’avait amusé. Il va falloir que tu m’en trouves un autre, maintenant, soupirai-je, un petit sourire en coin, c’est la règle. Que penses-tu du nouveau serveur de la cafét’ ? lui demandai-je alors en me tournant vers le type qui servait les différentes assiettes des étudiants depuis tout à l’heure. Je l’ai remarqué en arrivant, mais j’arrive pas à savoir s’il est gay ou hétéro… A ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Mer 13 Mar 2013 - 22:57

Invité
Invité


    « Jolie tête, mais croupe un peu plate, à mon avis. Et définitivement gay. Tu es vraiment intéressé? »

    Avec une grimace incrédule, elle se dévisse le cou pour le regarder, le petit nouveau. Moui. Il pouvait faire pire. Chacun ses goûts, après tout. Tant pis si Devon aimait le genre midinet de seconde classe si lisse qu'il en devenait suspect.

    « Enfin, par rapport à monsieur bouche-en-coeur, là, dont je viens de te sauver, il est... moins pire. Je suppose. »

    Elle se laisse glisser d'un coup de reins de la table au sol, avant de s'asseoir sur la chaise qu'occupait la proie de Devon. Joueuse, elle tend la main pour lui faire une chiquenaude sur le bout du nez.

    « Je te dois... Insolent! Tu devrais me remercier, plutôt que te plaindre. Mais soit... Puisque tu en as décidé ainsi... »

    Elle picore une bouchée de nourriture avant de s'évader, filant, rapide, entre les tables, pour se diriger, d'un pas décidé vers le nouveau membre de l'équipe des cuisines. Sa main se pose sur son poignet, pour le tirer vers leur table, mais, avec de grands airs de pucelle effrayée, il résiste.

    « Si tu ne me suis pas, je t'embrasse à pleine bouche. Avec plein de ma dégoutante bave de femelle... Et je frotte ma poitrine contre toi... Tu veux vraiment que j'en vienne à ces extrémités? Mh? Alors que j'ai un ami à te présenter, du genre torride et sympa, et qui aimerait te retourner sur la table, là, tout de suite. Ou presque.»

    Elle a parlé haut et fort, poings sur les hanches, sourcil haussé, faussement indignée. Lui recule d'un pas. Avec un soupir théâtral, elle attrape le col de la tenue de travail de l'inconnu, jette un regard par dessus son épaule, croise le regard de son ami et se plaint:

    « Devon! Tu choisis toujours des mecs qui ont moins de couilles que moi... Est-ce bien encore la peine d'être gay? Si tu veux sauver mister de mes affreux attouchements, dépêche... A trois, je l'embrasse»

    Bien sûr, il essaie de la décoller de lui.
    UN.
    Bien sûr il proteste et lui attrape les poignets.
    DEUX.
    Bien sûr, elle ne lâche pas prise et lui sourit, carnassière...
    ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Dim 17 Mar 2013 - 15:44

Invité
Invité



- Jolie tête, mais croupe un peu plate, à mon avis. Et définitivement gay, répondit-elle à ma question, après avoir rapidement détaillé le jeune homme qui était en train de servir des assiettes. Tu es vraiment intéressé ? me demanda-t-elle ensuite avec une grimace incrédule, ce qui me fit légèrement froncer les sourcils. Enfin, par rapport à monsieur bouche-en-cœur, là, dont je viens de te sauver, il est... moins pire, ajouta-t-elle, un peu comme pour rattraper les critiques sous-entendues qu’elle venait de me lancer – ou pas… Je suppose.

- Tu insinues quoi par-là ? lui demandai-je alors, la fixant de mon regard de glace – bien que celui-ci, comme tout le reste d’ailleurs, n’avait rien de sérieux. Que j’ai mauvais goût ?

Isabelle se décala, s’installant sur la chaise qu’occupait précédemment le jeune blondinet que je m’étais efforcé de draguer afin de le mettre dans mon lit le soir même et que ma très chère amie avait fait fuir avec autant de rapidement qu’il n’en faut pour dire « Je te baise ».

- Je te dois... Insolent ! s’exclama-t-elle amusée, après m’avoir fait une chiquenaude sur le nez. Tu devrais me remercier, plutôt que te plaindre. Mais soit... Puisque tu en as décidé ainsi...

- Te remercier de quoi ? dis-je du tac-au-tac, alors qu’elle commençait à se lever. De passer la soirée à me branler tout seul dans mon lit ? fis-je beaucoup plus fort puisqu’Isabelle était déjà en train de se diriger vers le jeune homme – et j’en avais rien à foutre que les gens autour de moi se retournent afin de me regarder avec un air de reproche, voire choqué (comme s’ils ne parlaient pas aussi vulgairement d’habitude…). Quelle bande d’hypocrites… Ne faisant nullement attention à ces personnes, je suivis du regard mon amie qui, sans même lui parler au préalable, l’entraîna avec elle en le tenant par le poignet. Bien évidemment, la réaction du serveur ne se fit pas attendre et elle batailla avec lui dans le but de le faire bouger ne serait-ce que d’un millimètre.

- Devon ! m’interpella-t-elle, faisant ainsi tourner les derniers regards curieux vers nous. Tu choisis toujours des mecs qui ont moins de couilles que moi... Est-ce bien encore la peine d'être gay ? s’exclama-t-elle, ce qui eut le don de me faire éclater de rire. Je ne m’ennuyais jamais avec Isabelle, et la preuve en était encore aujourd’hui. Si tu veux sauver mister de mes affreux attouchements, dépêche... A trois, je l'embrasse, et je n’étais pas très sûr qui elle voulait menacer en disant cela. En tout cas, si cela était moi, elle venait de rater son coup, car j’avais très envie de la voir embrasser ce type qu’elle disait gay. Faisant alors le décompte dans ma tête, je me levai de ma chaise et marchai lentement dans leur direction jusqu’au baiser fatidique qu’Isabelle avait menacé de donner.

- Alors ? Ce baiser est-il satisfaisant ? demandai-je, toujours aussi amusé. Excuse-la, m’adressai-je ensuite au serveur, un peu (beaucoup) choqué par ce qu’il venait de lui arriver. Elle est légèrement nymphomane sur les bords, ris-je de ma petite plaisanterie. Tu penses qu’il en vaut le coup, alors ? finis-je en me tournant vers Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Lun 18 Mar 2013 - 15:41

Invité
Invité


    TROIS.

    Elle l'embrasse. Sur la pointe des pieds, les mains nouées sur sa nuque, les doigts enfoncés dans ses cheveux. Pressée contre lui. Il se raiit contre elle, comme pour fuir, et elle laisse échapper un rire contre ses lèvres. Elle ne lui laisse pas l'occasion de se détourner. Elle y met toute sa science, et, à sa grande surprise, le sent se détendre peu à peu. Il enfonce ses doigts dans ses flancs. Elle frémit.

    Le baiser se prolonge.

    Lorsqu'elle se détache de lui, il la regarde, un court instant, un sourcil haussé, la mettant clairement au défi et, en réponse, elle ne peut que sourire. Puis il reprend son air ébahi et s'essuie la bouche, comme dégouté. L'échange n'a duré que le temps qu'ils partagent ensemble une plaisanterie. Gay comme un sac à dos en peau de phoque, peut-être, ou bi, mais diplômé en baiser et en défi. Il veut garder son faux air outré? Soit. Elle peut bien s'autoriser une plaisanterie aux dépens de Devon...

    Lui, dans son dos, la tire de la bulle où elle a été plongée, et elle incline le visage en sa direction, un grand sourire aux lèvres. Le baiser en valait-il la peine?

    « Mh... Pas trop mal, pour un homo prit par surprise... »

    Puis, adressant un regard à sa "victime" et s'efforçant de en pas s'amuser de sa posture raidie, de son air choqué, elle contre les propos de son ami:

    « Excuse-le, il est en manque, ça le rend ... ronchon. »

    A mi-voix, sur le ton de la confidence, elle ajoute:

    « Et le matin, au réveil, il est comme ça aussi, parole! Il faut me sauver, le rendre supportable...»

    ... Elle avait encore une main sur son torse, elle le réalise soudain, et, avec un sourire encore extatique, détache ses doigts de lui, avec un haussement d'épaule, avant de répondre:

    « J'hésite. Je devrais eut-être le tester au lit, avant de remettre un verdict définitif. Qu'en pensez-vous? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Mar 26 Mar 2013 - 13:01

Invité
Invité



- Mh... Pas trop mal, pour un homo prit par surprise... répondit-elle, affichant un grand sourire amusé sur son beau visage faussement angélique. Mais j’avais bien vu le petit jeu qu’ils venaient de jouer tous les deux pendant ce baiser improvisé, et je doutais que le jeune homme soit réellement gay. Excuse-le, il est en manque, ça le rend ... ronchon, répliqua-t-elle en retour à ma remarque. Et le matin, au réveil, il est comme ça aussi, parole! ajouta-t-elle sur le ton de la confidence, ce qui me fit ronchonner de plus belle. D’ailleurs, comment pouvait-elle savoir cela ! Je ne me souvenais pas l’avoir invité à dormir à la maison ! Il faut me sauver, le rendre supportable...

Et au lieu de réagir à ces insultes tout à fait invraisemblables – ou pas… –, j’avais choisi d’observer le petit manège de séduction qui s’opérait entre les deux jeunes gens. Parce que le jeune homme semblait plus intéresser par les beaux yeux d’Isabelle que par les miens.

- J'hésite. Je devrais peut-être le tester au lit, avant de remettre un verdict définitif. Qu'en pensez-vous ?

Et j’étais à présent cent pour cent sûr que c’était réciproque du côté d’Isabelle…

- Vous voulez peut-être que je vous laisse tranquille pour pouvoir vous tripoter en paix ? dis-je, me sentant légèrement de trop. Par contre, faites gaffe à pas contaminer la nourriture.On a déjà du cheval à la place du bœuf, j’ai pas maintenant envie qu’on ait du sperme à la place de la bechamel…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Lun 1 Avr 2013 - 20:31

Invité
Invité


    « Oh... Choupet, ne prends pas cet air ronchon... Ca te fait des rides entre les sourcils. »

    Isabelle dédie un regard rieur à Devon, avant de demander, à mi-voix, au jeune homme quelle était son orientation sexuelle « pour être sûre parce qu'elle l'avait pris pour un homo, tu es sûr que je me suis gourée? ». Oh. Elle s'était trompée, mais juste à 50%.

    « Tu vois, Dev'... J'avais presque raison. »

    ...
    Isabelle ou comment se rattraper aux branches. Mais la proie du jour semble prendre le tout plutôt joyeusement.

    « Bah... T'es crade, Devon... SI je te connaissais pas, je serais choquée. »

    A côté d'elle, un rire s'élève, cependant.
    Elle lance un regard incrédule à Monsieur-bi-et-plat-des-fesses, se demandant si un rire aussi libre signifie qu'il partage avec devon un gout immodéré de l'humour sale et gras. Peut-être bien...
    Oh damn... Elle a un sourire incrédule. Pourquoi?

    « Ooookay... Heureuse de savoir que me couper l'appétit vous réjouit. »

    Elle allait ajouter combien elle adorait être en compagnie de mâles stéréotypés quand une voix retentit dans son dos, beuglant un « tu te crois en club de vacances? » qui sembla métamorphoser le nouveau membre du personnel. Soudain, épaules légèrement rentrées, regard fuyant et tête basse, il se retourna vers la matrone qui lui avait lancé ce rappel à l'ordre et s'excusa, avant de s eprécipiter à sa suite, dans une attitude si servile que la brune en resta bouche bée.

    La scène ne dura pas mais, en se réinstallant aux côtés de Devon, elle y songeait toujours. Etrange modification... Genre Superman versus Clark Kent, les super pouvoirs en moins, le sourire sexy en plus.

    « Je ne sais pas ce qu'il essaie de cacher ou de faire croire... Mais il n'est pas doué. Hum. »

    Coulant un regard en coin vers son ami, elle souffla, d'un air faussement contrit:

    « tu ne m'en veux pas, hein? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Mar 2 Avr 2013 - 0:02

Invité
Invité



- Oh... Choupet, ne prends pas cet air ronchon... Ça te fait des rides entre les sourcils, me taquina-t-elle, en prenant le ton d’une mère qui parle à son enfant. Mais ce qui me préoccupa le plus dans ce qu’elle venait de dire était le fait qu’elle ait employé le mot « rides ». Et bien que je me fichais de pas mal de choses dans la vie, j’étais de ceux qui entretenaient un minimum son apparence. Donc le fait de commencer à avoir des rides, surtout à mon âge, m’inquiétait plus que légèrement. Devrais-je commencer à mettre des crèmes anti-âge ?... Isabelle me fit soudain sortir de mes pensées sordides en posant LA question qui nous avait amené à faire toute cette comédie avec le serveur : savoir de quel bord il était. Et au final, la réponse fut plutôt décevante puisqu’il n’était d’aucun bord – il ne faisait que flotter entre les deux… Tu vois, Dev'... J'avais presque raison, osa-t-elle faire comme si elle savait depuis le début, et je lui offris l’un de mes plus beaux regards noirs. Bah... T'es crade, Devon... SI je te connaissais pas, je serais choquée.

- Et si je ne te connaissais pas, je te croirais, fis-je à mon tour avec un petit sourire amusé.

- Ooookay... Heureuse de savoir que me couper l'appétit vous réjouit, se plaint-elle faussement, alors que le jeune serveur bi riait de bon cœur. Jusqu’à ce que sa patronne vienne lui remettre les pendules à l’heure et qu’il ne s’éloigne dans le but de reprendre finalement le boulot – eh ouais, le monde du travail est cruel ! Je ne sais pas ce qu'il essaie de cacher ou de faire croire... Mais il n'est pas doué. Hum. Tu ne m'en veux pas, hein ? me demanda-t-elle finalement, tout en me regardant avec son faux air de chien battu. Je la pris alors par les épaules en laissant échapper un petit soupir d’exaspération et nous retournâmes nous asseoir à notre table.

- Bien sûr que non ! Et puis, je sais au moins par qui il est le plus attiré, lançai-je avec un petit clin d’œil malicieux à l’attention d’Isabelle. T’aurais dû prendre son numéro de téléphone, bien que tu ne risques pas de le perdre de vue puisque tu sais où il travaille !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   Jeu 27 Juin 2013 - 18:04

Invité
Invité


« Déconne pas, j'ai des standards. C'est le bonnet qui lui a plu, tu peux être sur! Il est presque drôle, il n'embrasse pas mal, mais je te le laisse, va. Et puis en ce moment, j'aime bien les seins. Plus que les saucisses... Je sais pas, marre de m'ennuyer et d'attendre que ces messieurs aient le temps de s'occuper un peu de moi. »

Elle lance un dernier regard sur la silhouette du serveur et fait la moue.

« Non, vraiment... »

Avec un soupir exagérément plaintif, elle s'adosse à leur table et lève les yeux vers le plafond, en trempant le doigt dans la purée du jour pour le porter à ses lèvres avec une moue dégoutée.

« L'ordinaire et moi, nous ne faisons vraiment pas bon ménage... »

Elle avale la grumeleuse masse sur son doigt, un sourcil haussé, le rire aux lèvres, puis s'installe à table, à ses côtés et tend la main vers le poivre, en profitant pour asséner aux côtes du jeune homme un coup en traitre, doublé d'un commentaire sur son goût des épices. Rien qui ne soit particulièrement subtil, mais cette liberté étrange qu'elle avait d'être vulgaire en compagnie de Devon, sans qu'il la juge, faisait partie des charmes les plus addictifs de leur amitié.

« Comment se fait-il que tes goûts soient toujours aussi désastreux ? »

Retirant son bonnet, elle le lui glisse sur la tête, tirant un peu pour l'enfoncer correctement.

« Charmant... Ca te donne une tête de spermatozoïde péruvien. Il va revenir, tu vas voir, le serveur! Tu as un côté exotique et drôle à présent. Avec ça tu vas pécho, promis. Je te promets pas que tu ne va pas ramener du thon, mais ça... au moins ça sera du thon avec du sens de l'humour. »

Mh... Soit. Isabelle avait peut-être envie d'ennuyer quelqu'un. Ou besoin de compagnie. De se distraire. D'être expansive, de tout contrôler et surtout, surtout, de monopoliser l'attention. Qu'il n'y ait plus rien, un instant, qu'elle et sa folie. Plus rien, plus personne, que son rire et celui de Devon.

« Et merci j'avais chaud. »

Elle prit sa fourchette, touille dans la purée, ajouta un peu de sel et lança un regard morne sur les alentours, à la recherche d'un moyen de sauver ses papilles d'un suicide collectif, en grommelant entre ses dents

« Il n'y a jamais de fromage ici ? Ou de muscade ? Ville de sauvages... barbares... attardés !»

Puis, reprenant une voix plus alerte, elle demanda :

« Donc, rien de neuf dans ta petite vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The winner takes it all   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
The winner takes it all
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The winner takes it all
» The winner takes it all ▬ 10/10 | 13h20
» I'm a winner, I'm a sinner, do you want my autograph ? ~ 22/02 | 14h30
» Kotei 2010
» TAKE SOME QUAKER OATS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: