Partagez | 
 

 I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 24 Mar 2013 - 19:33

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






L
a nuit c'était vraiment un moment qu'il adorait, particulièrement pour rouler. Les rues étaient pratiquement désertes. Ses phares éclairaient par même un groupe de jeunes allant en boite, un couple allant main dans la main vers des occupations plus... sensuelles. Il était peut être mais il s'en fichait, AC/DC lui tenait compagnie.

Il était tard mais il n'était pas vraiment pressé de rentrer chez lui. Le shooting foutu s'était éternisé comme souvent. Le photographe s'était tapé une petite crise de célébrité et avait emmerdé tout le monde parce que rien ne lui convenait. Résultat il était ressorti plus énervé qu’autre chose. La radio allumé à fond, son bolide sillonnant les rues il commençait à peine à se détendre. Lui qui comptait réviser un peu ce soir… c’était mal barré. Il allait rentrer chez lui, trouver un moyen de se détendre afin de pouvoir dormir avant d’affronter la journée de cours qui l’attendait. Il n’aimait pas avoir des séances en pleine semaine comme ça. Il rentrait généralement sur les nerfs et n’arrivait pas à se coucher avant une heure avancé voir des fois il ne se couchait pas du tout et enchainait sur une journée de cours. Il s’étonnait par moment de réussir à tenir le coup entre ses cours et son boulot de mannequin sans péter un plomb. Il se répétait sans cesse qu’il n’avait pas le choix. Il n’était pas comme certaines élèves qui avaient papa maman pour leur payer les études, lui il n’avait que lui sur qui compter alors il fallait bien bosser. Il n’avait pas à se plaindre, franchement il y avait pire comme boulot. Et puis il gagnait assez bien.
Il était sur une route pratiquement déserte quand il vit enfin une autre voiture. Celle-ci était arrêtée au bord de la route. Surement un couple en train de s’amuser. Ce n’est que quand il la dépassa qu’il remarqua que c’était une femme seule et qu’elle avait l’air en panne. Il n’hésita pas plus de quelques secondes avant de faire demi-tour et de se garer derrière la voiture de la jeune femme. Elle était peut être tout à fait capable de se débrouiller mais seule en pleine nuit comme ça il préférait aller la voir.
Il coupa le moteur, faisant taire par la même occasion le chanteur d’AC /DC. Arrivé à la hauteur de la jeune femme, qui ne semblait pas l’avoir vu il demanda :


- Je peux vous aider ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 24 Mar 2013 - 22:59

Invité
Invité


La journée est enfin terminée ! J'en avais marre *Piouf* De plus ce soir je suis de sortie.

Une journée de folie aujourd'hui, j'ai commencé les cours et c'est plutôt génial, je suis intéressée par à peu près tout ! On a commencés par pratiquer des opérations sur des mannequins d'entrainement ce matin, ça m'a pris toute la matinée puis voilà l'heure du repas.

Je l'ai attendu celle la j'étais en train de mourir sur place, mais une queue qui ne se terminait pas devant moi et ma nourriture mais ça n'est pas le pire une fois mon plateau dans les mains je me fais bousculer et *pouf* tout mon plateau remplis de ma précieuse nourriture étalée par terre ...

Heureusement que les cours de l'après-midi étaient absorbant je n'ai pas vu les heures passées !

Enfin bref ... Oublions cette journée fatigante et pensons au bon temps maintenant ! Et oui, le vendredi pour certains veut dire début de week-end et début de week-end est synonyme avec le mot fête ! Ce soir je suis de sortie ! Toute sur-excitée je me prépare, une bonne douche puis séchage des cheveux, un coup de peine et un enfumage de laque. Ah oui, ne pas oublier ma petite robe noire avec un papillon en dentelle colorée sur l'épaule, des talons hauts noires et un petit sert-tête noire avec un nœud sur le côté dans les cheveux et pour finir un jolie maquillage un peu de fond de teint pour cacher les quelques boutons qui sortent au moment qu'on veut le moins ... Comme si qu'ils se croyaient eux aussi de sortie ! Satanée boutons ! ... Du blush, du rouge à lèvres pétant mettant en valeur mes lèvres pulpeuses et sans oublier ma touche fétiche un trait d'eye-liner aux extrémités de mes yeux, un trait long et à la courbe élégante.

Me voilà enfin prête pour the party ! Après une heure et demie de préparation je décide de prendre ma voiture et oui même si j'essaie de la prendre le moins souvent en pensant à la préservation de notre planète chérie, je peux de temps en temps sortir ma sublime voiture noire pailletée, une belle décapotable aux lignes épousant parfaitement la vitesse, elle aussi à bien le droit d'être de sortie des fois ! Non ?

Je tourne les clés pour démarrer ma voiture et le ronronnement de mon chaton s'alluma. (Oui, être folle implique de parler à des objets inerte et de donner des prénoms à tout et n'importe quoi)

C'est parti ! J'arrive à la soirée, de la musique actuels mit en valeur par d'énormes enceintes explosaient mes oreilles, mais ce n'est pas grave tout le monde peut s'assourdir une fois dans sa vie.

C'était formidable ! La boîte de nuit était bondée d'élèves de l'université j'espère que des gens m'ont repérés pour pouvoir sympathiser car, arriver dans un nouveau pays et un nouvel établissement ça change du tout au tout, plus d'amis sur qui compter, plus personne avec qui partager ses peurs, ses joies, ses confidences enfin une personne avec qui je pourrais trainer tout le temps malheureusement je n'ai pas encore trouvée de personne dans la même section que moi pour créer des liens.

Aller, je devrais penser à autre chose après une fiesta comme ça on ne peut être que de bonne humeur ! Je pris la route pour rentrer rejoindre mon petit lit douillet, rien de tel de rentrer chez soi !

Pour faire le moins de route possible je choisis de prendre l'autoroute, personnes à l'horizon, pas de forces de l'ordre à proximité je choisis de me sentir libre en prenant une grande dose adrénaline et de partager cette dose adrénaline avec mon amie la vitesse.

Le vent dans les cheveux je me sentais merveilleusement bien jusqu'au moment ou mon Chaton commença à faire des bruits de craquement assez bizarres ...

"Oh non, tout était trop parfait ce soir ! Il faut que tu me fasses la tronche maintenant ! Si tu t'en sort je vais te passer un savon mon Chaton !"

Pas moins de 500 mètres plus tard la pauvre voiture souffla ses derniers mots avant de s'arrêter sur un arrêt d'urgence qui s'est présentée par chance au bon moment.

J'ouvris ma porte puis le capot de ma voiture, plutôt très énervée j'essaye de comprendre d'où vient le problème mais malheureusement je ne mit connais pas du tout en mécanique ...

Désespérée je sortis mon téléphone de mon sac-à-main et je commence à rentrer le numéro d'un dépanneur ... J'avais oublié qu'il était plutôt tard ... Je crois qu'au fond je suis blonde c'est possible, il n'y que moi pour faire des idioties pareils ...

*Soupir* "Comment est-ce que je vais faire moi, il reste encore beaucoup de route avant d'arriver chez moi ..." après ses quelques mots prononcés, à bout de nerfs je glisse le long de mon capot et me posa sur le sol, la tête dans les mains et les yeux fermées, je mettais arrêter de faire quoi que ce soit.

Quelques secondes plus tard j'ai cru entendre un bruit de moteur derrière moi, n'étant pas sur j'eus la flemme de me relever ...

Mais ça c'était avant d'entendre une voix d'homme me dire : "Je peux vous aider ?"

D'un bond je me relève en disant : "Euh ... Bonjour ... Hum m'oui un peu d'aide serais là bienvenue !"

"Je roulais tranquillement sur la route en revenant d'une soirée quand mon Chaton enfin ma voiture commença à faire des bruits de craquements inhabituels, puis quelques mètres plus tard elle s'est arrêtée de fonctionner. J'ai bien essayé d'appeler les dépanneurs mais à cette heure là je crois qu'ils ne vont pas me répondre. Donc oui vous pourriez jeter un oeil s'il vous plait ? Je vous paierais ne vous inquiétez pas pour sa ... Monsieur, Monsieur comment ? ... Si je peux savoir votre nom et prénom par la même occasion ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 25 Mar 2013 - 16:34

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






L
a jeune femme était assise dans l'herbe tout près de sa voiture, sa tête cachée dans ses mains. A l'évidence elle ne l'avait pas entendu arriver car elle se redressa d'un bond quand elle l'entendit parler. Elle était plutôt jolie avec sa robe noire, ses cheveux noirs dans lesquels étaient passé un serre tête. Elle s'était légèrement maquillée. Elle s'attendait sûrement à passer une bonne soirée et là voilà en panne au bord de la route en pleine nuit. Elle lui faisait un peu de peine. Elle avait l'air d'être le genre de fille gentille et qui ne mérite pas de se retrouver seule en pleine nuit au bord de la route où des tarés pourraient venir lui faire du mal.

"Euh ... Bonjour ... Hum m'oui un peu d'aide serais là bienvenue !Je roulais tranquillement sur la route en revenant d'une soirée quand mon Chaton enfin ma voiture commença à faire des bruits de craquements inhabituels, puis quelques mètres plus tard elle s'est arrêtée de fonctionner. J'ai bien essayé d'appeler les dépanneurs mais à cette heure là je crois qu'ils ne vont pas me répondre. Donc oui vous pourriez jeter un oeil s'il vous plait ? Je vous paierais ne vous inquiétez pas pour sa ... Monsieur, Monsieur comment ? ... Si je peux savoir votre nom et prénom par la même occasion ? "

Il se retint de rire en entendant comment la jeune femme avait appelé sa voiture. Chaton... c'était... mignon. Vu l'heure qu'il était c'était clair que la pauvre n'allait pas trouvé de dépanneur prêt à venir l'aider. Vu le peu de fréquentation qu'il y avait sur cette route elle avait peu de chance également de voir passer un bus, un taxi ou même une autre voiture. Autrement dit à part lui elle n'allait pas avoir grand monde pour l'aider or lui et la mécanique ça faisait 20 000. Il était capable de changer une roue, vérifier l'huile et les autres liquides mais pour le reste il était nul à chier. C'était le genre de trucs pour lequel son père était doué. Tant qu'il était encore en vie il ne l'avait jamais vu mettre les pieds dans un garage auto. Il s'occupait lui même de l'entretien de la voiture. Il se rappelait qu'il le regardait faire avec envie. Il lui avait promis que quand il serait plus grand il lui apprendrait. Ce jour n'était jamais arrivé.

- Je suis désolé mais je ne m'y connais pas grand chose en voiture. Vous auriez eu un pneu crevé je ne dis pas mais là... Enfin je veux bien jeter un coup d'oeil mais gardez votre argent, ça me fait plaisir.

Il se dirigea pas très convaincu vers la voiture et s'installa dans le siège conducteur. Il se rappela à ce moment la question que la jeune femme lui avait posée.

- Au fait moi c'est Tyler et vous?

Il essaya de faire démarrer la voiture mais sans succès. La pauvre ne poussait même plus le moindre petit bruit. Il n'y connaissait peut être pas grand chose mais il était sûr que la panne était sérieuse et que la voiture ne bougerait pas comme ça. Ca aurait été un problème de batterie il aurait pu la faire démarrer avec la sienne mais la batterie ne l'aurait pas lâché en pleine route comme c'était le cas. Il sorti de la voiture et se dirigea avec un air de regret vers la jeune femme.

- A mon avis elle ne bougera pas de là à moins d'être remorqué. Le mieux je pense serait de la laisser là. Je peux vous ramenait si vous voulez et demain vous n'aurez plus qu'à aller voir un garage.

Il lui sourit gentiment avant d'ajouter :

- Je vous promets que je ne suis pas un psychopathe et que je ne vous mangerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 25 Mar 2013 - 22:32

Invité
Invité


À partir du moment que je posa mes yeux sur ce magnifique spécimen d'Homo Sapiens mâle je me sens tout de suite rassurée, d'ailleurs vu son physique une femme comme moi ne peut être que rassurée ...

Dès qu'il est arrivé je me suis mise à sourire, rien d'étonnant chez moi, je rigole pour rien et souris dès qu'on me regarde, mise à part les moments difficiles ça se voit tout de suite sur mon visage je passe d'un personnage à l'autre dans ses cas la ...

Après qu'il me dit ses quelques mots : "Je suis désolé, mais je ne m'y connais pas grand-chose en voiture. Vous auriez eu un pneu crevé je ne dis pas, mais là... Enfin je veux bien jeter un coup d’œil, mais gardez votre argent, ça me fait plaisir."

Je garde mon sourire et le regarde franchement dans les yeux en lui disant : "Ne soyez pas désolé Monsieur, avoir pris la peine de s'arrêter et de venir voir si tout allais bien est déjà quelque chose d'exceptionnel, je suis sûr qu'aucune autre personne ne se serait arrêtée pour venir comme vous l'avez fait. Même si vous vous n'y connaissez pas assez en mécanique pour réparer mon Cha ... Hum ... ma voiture, prendre la peine de regarder me fait déjà plaisir, puis pour l'argent vous êtes sur de ne pas en vouloir en tout cas si vous n'en voulez pas je vous serais redevable pour autre chose."

Le jeune homme, me regarda avec un air pas très convaincu de ce qu'il allait faire. Il pris alors la place du conducteur et me dit : "Au fait moi c'est Tyler et vous ?"

"Vous avez un beau prénom ... Tyler." je souriais en répétant son prénom.

"Oh excusez-moi, je m'appelle Myndi."

Multiples tentatives de démarrage du bolide plus tard, rien, aucun bruit pas de ronronnement ... Mon Chaton vient de rentrer dans le coma ... Un peu déçu Tyler sorti de l'automobile, me regarda d'un air de regret et me dit : "A mon avis elle ne bougera pas de là à moins d'être remorqué. Le mieux je pense serait de la laisser là. Je peux vous ramener si vous voulez et demain vous n'aurez plus qu'à aller voir un garage."

Étonnée mais toujours tout sourire je lui répondis : "Vous avez bien raison, laisser ma voiture ici est bien la meilleure des solutions je pense ... c'est même la seule solution. Vous êtes sur de bien vouloir me ramener je vous ai déjà assez dérangé comme ça non ?"

Il me sourit gentiment avant d'ajouter : "Je vous promets que je ne suis pas un psychopathe et que je ne vous mangerais pas."

Je m'esclaffais de rires après ses quelques mots je lui répondis : "Si vous insistez je veux bien que vous me raccompagniez. Puis vu votre petite bouille sympathique je ne crois pas que vous soyez un psychopathe et puis si vous avez vraiment envie de me manger j'ai quelques morceaux de sucre que je garde toujours dans mon sac au cas ou ... qui sait tout le monde peut faire un malaise n'importe quand ou croisez des inconnus qui meurent de faim au point de manger quelqu'un." je poussa un petit rire retenue caché par main qui fit un petit bruit de soupir produit par le contact du souffle de mon rire avec ma main.

"Si nous passons l'espace d'un trajet de voiture ensemble il ne serait-il pas mieux de se tutoyés, Tyler ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 28 Mar 2013 - 16:36

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
l ne savait pas pourquoi mais il avait réellement envie d'aider la jeune femme. Il ne savait pas comment expliquer d'où lui venait cette impression, est-ce que c'était son sourire, sa gentillesse, mais en tout cas il voulait l'aider et faire en sorte que cette fois ne soit pas la dernière où il la verra.

"Ne soyez pas désolé Monsieur, avoir pris la peine de s'arrêter et de venir voir si tout allais bien est déjà quelque chose d'exceptionnel, je suis sûr qu'aucune autre personne ne se serait arrêtée pour venir comme vous l'avez fait. Même si vous vous n'y connaissez pas assez en mécanique pour réparer mon Cha ... Hum ... ma voiture, prendre la peine de regarder me fait déjà plaisir, puis pour l'argent vous êtes sur de ne pas en vouloir en tout cas si vous n'en voulez pas je vous serais redevable pour autre chose.
"


Il sourit en entendant ses paroles. Elle avait failli appeler à nouveau sa voiture Chaton. Il trouvait mignon cette manie qu'avait la jeune femme. Lui, il n'avait pas donné de nom à sa voiture. Il se contentait de l'appeler son bébé ou son bijou. Des fois quand il était seul entrain de conduire il se surprenait l'appeler sa beauté mais rien de plus.

"Vous avez un beau prénom ... Tyler. Oh excusez-moi, je m'appelle Myndi "

Il sourit en voyant la façon qu'elle avait eu de sourire en prononçant son prénom, comme si elle savourait le fait de le dire à voix haute. Maintenant qu'il ne connaissait son prénom il se disait qu'elle n'aurait pas pu en porter un autre. Il lui allait à merveille.

"Vous avez bien raison, laisser ma voiture ici est bien la meilleure des solutions je pense ... c'est même la seule solution. Vous êtes sur de bien vouloir me ramener je vous ai déjà assez dérangé comme ça non ?"

C'était même plutôt l'inverse quand il y pensait. Il n'aurait pas pu partir et la laisser seule comme ça au bord de la route. Il s'en serait voulu si il avait agi ainsi.

"Si vous insistez je veux bien que vous me raccompagniez. Puis vu votre petite bouille sympathique je ne crois pas que vous soyez un psychopathe et puis si vous avez vraiment envie de me manger j'ai quelques morceaux de sucre que je garde toujours dans mon sac au cas ou ... qui sait tout le monde peut faire un malaise n'importe quand ou croisez des inconnus qui meurent de faim au point de manger quelqu'un."

Il éclata carrément de rire à ce qu'elle venait de dire. "Sa petite bouille sympathique", on ne l'avait plus appelé ainsi depuis qu'il était gamin. Aujourd'hui on lui disait qu'il était sexy, charmeur, ténébreux, beau et j'en passe mais "petite bouille sympathique" ça il ne l'entendait plus. Et pourtant il se sentait plus flatté par ce simple compliment que par tout ceux qu'il avait déjà entendu.

"Si nous passons l'espace d'un trajet de voiture ensemble il ne serait-il pas mieux de se tutoyés, Tyler ?"

- Je pense qu'il vaut mieux aussi qu'on se tutoie. Promis si j'ai un petit creux je me jetterais sur votre sucre avant de me jeter sur vous. Mais j'insiste pour vous... te raccompagner. Ce n'est pas prudent de rester toute seule en pleine nuit sur une route quasiment déserte. Je m'en voudrais si il t'arrivait quelque chose.

Il s'approcha d'elle et lui tendit les clés de sa voiture.

- Je te rends les clés de ton chaton. Je te laisse la fermer et prendre tout ce dont tu as besoin.

Il venait à peine de se retourner qu'il fit volte face pour fixer à nouveau Myndi dans les yeux et lui dire :

- Oh et je te retourne le compliment. Myndi est un très beau prénom et il te va à merveille.

Il partit ensuite s'installer derrière le volant de sa voiture un sourire aux lèvres. Quelques minutes plus tard Myndi le rejoignait. Il alluma le moteur, baissa le volume de sa radio afin qu'il puisse discuter tranquillement. Enfin il posa la question essentielle :

- Alors... où est-ce qu'on va?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 28 Mar 2013 - 22:38

Invité
Invité


"Je pense qu'il vaut mieux aussi qu'on se tutoie. Promis si j'ai un petit creux je me jetterais sur votre sucre avant de me jeter sur vous. Mais j'insiste pour vous... te raccompagner. Ce n'est pas prudent de rester toute seule en pleine nuit sur une route quasiment déserte. Je m'en voudrais s'il t'arrivait quelque chose."

Je ris quand Tyler me répondit qu'il se jettera sur mon sucre en priorité avant de me manger, j'ai aussi bougée la tête de gauche à droite pend il commença à vouloir me vouvoyer à nouveau pour lui faire comprendre que ça n'étais pas grave puis je lui dis en souriant de côté : "Je suis rassurée de savoir que tu ne me mangeras pas si tu à un petit creux ... Je suis vraiment flattée que tu veux bien me raccompagner chez moi, je ne serais expliquée pourquoi mais, je me sens en totale confiance avec toi alors qu'on ne vient seulement de faire connaissance, toi-même tu viens de me le prouver en me disant que tu t'en voudrais s'il m'arriverait quelque chose d'une certaine façon tu me porte de l'affection et je trouve ça adorable."

Après avoir dit ses quelques mots, il s'approcha de moi et me donna mes clés de ma voiture. Il me regarda dans les yeux pour me dire : "Je te rends les clés de ton chaton. Je te laisse la fermer et prendre tout ce dont tu as besoin."

Je lui pris les clés des mains, me dirigeant vers ma voiture et je remua les clés en marchant tout en lui souriant : "Merci Tyler."

Je pris mon sac à main pour vider la boite à gants dedans quand je l'entendis me dire : "Oh et je te retourne le compliment. Myndi est un très beau prénom et il te va à merveille."

Ayant fini de vider ma boite à gants je lui dis : "Merci beaucoup, moi aussi j'aime vraiment mon prénom mes parents l'ont bien choisis." en lui faisant un petit sourire

Le temps de fermer ma voiture, il s'installa dans la sienne. Peu de temps après je le rejoignis, dès mon entrée il baissa le volume de la radio qui diffusait une chanson d'AC/DC et me posa la question : "Alors... où est-ce qu'on va ?"

Je lui répondis de suite : "Tu n'as qu'à me déposer à l'Hôtel Braxas, je recherche une colocation aux alentours de l'Université UCLA malheureusement je ne trouve pas vite résultat je reste à l'Hôtel en attendant, mais je n'ai pas à me plaindre l'Hôtel est très confortable."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 31 Mar 2013 - 18:13

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
l aimait bien Myndi. Ca ne lui ressemblait pas de s'attacher si vite à quelqu'un mais il l'aimait bien. Il était ravi qu'elle accepte de venir avec lui. La laissait là aurait été trop dur pour lui mais le fait de ne plus la ravoir le serait également.

"Je suis rassurée de savoir que tu ne me mangeras pas si tu à un petit creux ... Je suis vraiment flattée que tu veux bien me raccompagner chez moi, je ne serais expliquée pourquoi mais, je me sens en totale confiance avec toi alors qu'on ne vient seulement de faire connaissance, toi-même tu viens de me le prouver en me disant que tu t'en voudrais s'il m'arriverait quelque chose d'une certaine façon tu me porte de l'affection et je trouve ça adorable. "

Et apparemment son sentiment de total confiance était partagé. C'était .... bizarre. On aurait presque dit un coup de foudre alors que ça n'en était pas un. Enfin il n'était pas sur. Il n'avait jamais vécu ça, le coup de foudre, le grand amour et compagnie. Toute son adolescence les filles s'étaient désintéressées de lui. Quand il était entré à la fac dans sa nouvelle peau elles s'étaient mises à graviter autour de lui mais le coup de foudre ou même le grand amour ne s'était pas pointé. Alors est-ce que c'était un coup de foudre? Certes il la trouvait adorable et avait envie de la protéger mais ça ne voulait pas dire qu'il était tombé amoureux. Non??

"Tu n'as qu'à me déposer à l'Hôtel Braxas, je recherche une colocation aux alentours de l'Université UCLA malheureusement je ne trouve pas vite résultat je reste à l'Hôtel en attendant, mais je n'ai pas à me plaindre l'Hôtel est très confortable. "

Il démarra et commença à rouler en direction de l'hôtel de la jeune femme. Ca l'embêtait qu'elle loge dans un hôtel. Ce n'était pas vraiment ce qu'il y avait de plus agréable et il en savait quelque chose. Les colocations étaient plutôt difficile à trouver à L.A et surtout à proximité de la fac. Les prix étaient souvent exorbitants. La plupart des étudiants qui venaient là avaient les moyens de se payes des appartements à proximité pour les autres il y avait les chambres de la fac qui étaient... disons des chambres de fac. Il avait la chance d'avoir les moyens. Il avait pu se payer un appart dans un quartier sympa. Il hésitait à proposer à Myndi de venir emménager avec lui. Il avait toujours vécu seul et il tenait à sa petite intimité. Mais d'un autre côté un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal et puis Myndi avait l'air plutôt sympa.

- J'ai une chambre de libre si ça te dit. Tu pourrais venir t'installer quelques temps, le temps que tu trouves quelque chose de mieux. Ce n'est pas vraiment à côté de la fac. J'habite Downtown et il me faut 20min en voiture pour y arriver. Mais si ça te dit en attendant... c'est quand même mieux que l'hôtel.

Voilà ça y est il se sentait idiot avec sa proposition. Ils se connaissaient à peine. Elle n'allait certainement pas accepté d'aller vivre avec un parfait inconnu.

- Mais tu es libre de refuser, tu sais je comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 1 Avr 2013 - 17:23

Invité
Invité


Tyler démarra et roula un peu lentement comme si qu'il était en train de penser à quelque chose qui le tracassait ...

Cinq minutes plus tard après qu'il n'est pas dit un mot, ce qui me rendait un peu malaise, il cassa le silence et me proposa : "J'ai une chambre de libre si ça te dit. Tu pourrais venir t'installer quelques temps, le temps que tu trouves quelque chose de mieux. Ce n'est pas vraiment à côté de la fac. J'habite Downtown et il me faut 20min en voiture pour y arriver. Mais si ça te dit en attendant... c'est quand même mieux que l'hôtel."

Plutôt étonnée je tourne ma tête d'un coup sec, il ne quitta pas la route des yeux il avait l'air gêné du coup il évita mon regard.

Cent mètres plus loin il me dit : "Mais tu es libre de refuser, tu sais je comprendrais."

Ayant réfléchi histoire de faire genre je lui répondis avec un grand sourire : "OH OUIII ! ... Oups désolée je suis du genre à ne pas contenir mes sentiments ... Je voulais te dire que oui, j'adore ton idée de venir habiter chez toi enfin si ça ne te dérange pas bien sûr ... Puis même si on ne se connait pas du tout je devrais avoir peur, me méfier mais bon je suis venue ici pour un nouveau départ ... Du changement et comme je le dis bien on ne vit qu'une fois alors je viens avec toi ! Puis vingt minutes de la fac ça n'est pas loin du tout et je suis du genre à me lever plus tôt que les autres pour préparer le petit-déjeuner."

Je le regarde pendant un bon moment, avant de lui dire : "Puis tu verras je ne suis pas chiante du tout, je me ferais toute petite. Je ne foutrais pas de bordel partout je déteste ça ! Puis si on habite ensemble on pourra apprendre à se connaître et après ça on se dira : Tu te rappelle le jour enfin cette nuit ou tu est venu m'aider alors que ma voiture était en panne et que tu m'as proposé de venir habiter avec toi ? Tu te rappelles ? Et bien je ne regrette pas d'avoir accepté, si c'était à refaire je le referais encore."

"Je suis déjà sur-excitée d'y être mais avant ça on doit quand même passer à l'Hôtel pour prendre ma valise et que je prenne toutes mes affaires ... Ah oui sans oublier la note que je dois payer. Tu est vraiment sur de vouloir de moi ?" lui dis-je avec un sourire jusqu'au aux oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 1 Avr 2013 - 19:03

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






C
'était con mais il stressait comme un débile. Il venait à peine de rencontrer Myndi ça serait normale qu'elle refuse de venir habiter avec lui, pour quelque temps. Mais voilà au fond de lui il sentait qu'il avait vraiment envie qu'elle vienne chez lui et il serait vraiment déçu dans le cas contraire. Le temps passait et elle ne répondait toujours pas. Il sentait le stress montait de plus en plus. Il était sur le point de retirer son offre, de dire que tout ça n'était qu'une blague quand elle lui répondit avec un grand sourire.

"OH OUIII ! ... Oups désolée je suis du genre à ne pas contenir mes sentiments ... Je voulais te dire que oui, j'adore ton idée de venir habiter chez toi enfin si ça ne te dérange pas bien sûr ... Puis même si on ne se connait pas du tout je devrais avoir peur, me méfier mais bon je suis venue ici pour un nouveau départ ... Du changement et comme je le dis bien on ne vit qu'une fois alors je viens avec toi ! Puis vingt minutes de la fac ça n'est pas loin du tout et je suis du genre à me lever plus tôt que les autres pour préparer le petit-déjeuner."

Il sourit tandis qu'il sentait le poids dans sa poitrine s'en allait. Il était heureux qu'elle vienne emménager chez lui. Ca lui ferait une compagnie, le sortirait de sa routine. Et puis avec son tempérament spontanée sa compagnie ne pouvait que lui faire du bien.

"Puis tu verras je ne suis pas chiante du tout, je me ferais toute petite. Je ne foutrais pas de bordel partout je déteste ça ! Puis si on habite ensemble on pourra apprendre à se connaître et après ça on se dira : Tu te rappelle le jour enfin cette nuit ou tu est venu m'aider alors que ma voiture était en panne et que tu m'as proposé de venir habiter avec toi ? Tu te rappelles ? Et bien je ne regrette pas d'avoir accepté, si c'était à refaire je le referais encore. Je suis déjà sur-excitée d'y être mais avant ça on doit quand même passer à l'Hôtel pour prendre ma valise et que je prenne toutes mes affaires ... Ah oui sans oublier la note que je dois payer. Tu est vraiment sur de vouloir de moi ?"

- Je me doute que tu ne seras pas chiante. Et puis je ne suis pas hyper souvent chez moi. La journée je suis en cours et le soir et les week end je bosse souvent donc même si t'es trop chiante je devrais arriver à te supporter. Au pire je pourrais décider de te manger pour de bon.

Il roulèrent encore un peu de temps, écoutant la musique que diffusait le poste avant de finalement arriver devant l'hôtel. Il se gara devant et coupa le moteur.

- Va chercher tes affaires je t'attends. Et ne sois pas trop longue sinon je pourrais revenir sur ma décision et me dire que je serais aussi bien sans toi et on chaton.

Il lui sourit pour lui montrer qu'il la taquinait avant de lui donner un petit coup de coude dans l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 1 Avr 2013 - 22:50

Invité
Invité


"Je me doute que tu ne soit pas chiante. Et puis je ne suis pas hyper souvent chez moi. La journée je suis en cours et le soir et les week-end je bosse souvent donc même si tu es trop chiante je devrais arriver à te supporter. Au pire je pourrais décider de te manger pour de bon."

Voilà ce que Tyler me répondit et je lui répondis à mon tour avec un ton bienveillant et un sourire collé sur les lèvres : "Ah oui, au fait tu étudie quoi à l'Université ? Puis tu travaille sur quoi le week-end ? Et si tu veux me manger préviens moi avant le temps que je me fasse à l'idée."

Pendant les deux, trois kilomètres restant nous écoutons la musique qui était plutôt Hard Rock pour enfin s'arrêter devant l'Hôtel qui est très luxueux et éclairé d'une façon abusive et qui ne pouvait pas être manqué, mais avant de s'arrêter devant j'ai quand même criée : "La ! On est arrivés ! Regarde c'est mon Hôtel ... L'Hôtel Braxas !!!"

Il gara la voiture juste devant et coupa le contact de la voiture et pour me speeder un peu il me dit avant que je sorte de la voiture : "Va chercher tes affaires je t'attends. Et ne sois pas trop longue sinon je pourrais revenir sur ma décision et me dire que je serais aussi bien sans toi et ton chaton."

Je lui répondis : "Oui ne t'inquiète pas je me dépêche ! Je serai un peu triste de revenir et que tu ne sois pas là. Bon je rassemble toutes mes affaires dans ma valise, je paye ce que je dois pour mon séjour à l'Hôtel à l'accueil et j'arrive aussi vite que je suis partie de ta voiture."

Il me sourit pour me montrer qu'il me fessait marcher et me donna un coup de coude amical dans l'épaule.

Un bisous sur la joue avant de sortir de la voiture et un clin d’œil plus tard, me voilà dans l'Hôtel.

L’Hôtel est immense, dans un endroit pareil il est fort probable de se perdre ... Mais ça ne m'arrivera pas à force d'y vivre je le connais comme ma poche ... Enfin juste le chemin pour aller à ma chambre. Il n'y avait pas un bruit et oui il fait nuit résultat j'avais un peu peur mais bon. Je me suis mise à courir en direction de l'ascenseur, j'appuie sur le bouton, les portes s'ouvrent pour enfin finir dans l'ascenseur à appuyer sur le chiffre neuf pour l'étage de ma chambre.

Pendant le trajet du rez-de-chaussée à ma chambre je repensais à Tyler ... "Quelle adorable garçon, personne ne se serait arrêté pour me dépanner et même s'il en avait eu une, je suis sûr qu'elle n'aurait pas été comme lui ... *Souris bêtement* Je suis contente d'être tombée sur lui ! J'espère qu'il va m'apprécier et qu'on va bien s'entendre ! Et qu'on partagera pleins de bons moments ensemble. Je veux le remercier à sa juste valeur pour m'avoir pris avec lui, de m'avoir rassurée au moment qu'on s'est vu pour la première fois, pour m'avoir raccompagnée ici et enfin le meilleur de me proposer de vivre avec lui alors qu'on ne se connait même pas ! Je l'adore, je l'adore, je l'adore !!!" *Pense : Il faut vraiment que j'arrête de parler tout haut quand je suis seule ...*

Les portes s'ouvrirent, je me précipite vers la porte de ma chambre. *Bip Bip ... Clac* Après avoir ouvert ma porte de chambre avec ma carte électronique, j'ouvris ma porte et me jeta sur ma valise ... Je la remplie de toutes mes affaires ... Vu que je l'ai remplit d'une façon des plus bordéliques bien sûr maintenant elle ne ferme plus ! Bon c'est pas grave ... Je l'écrase de toutes mes forces et elle se ferme enfin, après quatre tentatives elle avait une sale tête ma valise ... Je n'imagine même pas l'état de mes vêtements tout froisser maintenant. Enfin bref ...

Je vérifie partout dans tous les recoins si je n'avais pas oubliée quelque chose et je finis par fermer la porte. Je me re-dirige vers l'ascenseur, arriva enfin au rez-de-chaussée et me rua sur l'hôtesse d'accueil.

"Bonjour ... Enfin bonsoir." et oui je déteste dire bonsoir je ne sais pas pourquoi, mais je ne trouve pas ça agréable ... Ça doit être l'ambiance assimilée au mot qui me le fait détester.

La mademoiselle me répondit de suite : "Bonsoir Mademoiselle Birkin. Que puis-je faire pour vous à cette heure-ci tardive du soir ?"

Je ne sais pas comment font le personnel de cet hôtel, mais ils se souviennent tous de nos noms ..."J'aimerais payer les frais de mon séjour dans votre hôtel, désolée de vous déranger à cette heure mais ça serait possible ?"

"Bien sûr, je vous sors de suite le montant de votre séjour chez nous." Elle me présenta la facture ... Assez choquée par le prix je n'essaye pas de comprendre je voulais payer au plus vite pour oublier tout ça !

"Je paye en carte bleue." Elle me présenta l'appareil, j'insère ma carte dedans, je rentre mon code et c'est fini ... Je peux enfin oublier cet hôtel ! Génial !

"Au-revoir Madame, je vous souhaite une bonne continuation."

Elle me répondit : "Merci Myndi et à bientôt."

C'est bon je peux enfin repenser à mon p'tit Tyler et courir en direction de sa voiture pour enfin le rejoindre ... C'est bizarre mais j'ai eu la bref impression qu'il me manquait en y re-réfléchissant ...

Enfin arriver à la voiture, j'ouvris le coffre lança ma valise dedans et me rua sur mon siège. Avec un certain essoufflement, je lui dis : "C'est bon on peut y aller, j'ai toutes mes affaires et j'ai payé mes frais de séjour. Sinon je ne t'ai pas trop fait patienter ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 4 Avr 2013 - 15:43

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






A
ssis seul dans sa voiture, il commença à réfléchir. Myndi venait à peine de partir prendre ses affaires et régler sa note. Il commençait à se demander si le fait d'inviter Myndi à vivre chez lui était une si bonne idée que ça. Il connaissait à peine cette fille. Ca faisait quoi... même pas une heure qu'il l'avait rencontré et déjà il l'invitait à entrer dans sa vie, partager son appartement. C'était fou quand il y pensait. En même temps il se voyait mal lui dire qu'il avait changé d'avis. La pauvre était déjà entrain de régler sa note s'il faisait ça il la foutrait à la rue et ça il ne pourrait pas se le pardonner.

Il sortit brutalement de ses pensées en entendant le coffre de sa voiture s'ouvrir. Quelques secondes après Myndi était de retour dans la voiture avec son sourire et aussitôt ses doutes s'envolèrent. Il ne la connaissait peut être pas beaucoup mais il sentait qu'il pouvait lui faire confiance.


""C'est bon on peut y aller, j'ai toutes mes affaires et j'ai payé mes frais de séjour. Sinon je ne t'ai pas trop fait patienter ?""

Il lui sourit avant de démarrer sa voiture et de lui répondre :

- Pas du tout, tu as été rapide. Et même si ça n'avait pas été le cas ce n'était pas grave. Je ne suis pas vraiment pressé.

Il reprit la route cette fois ci en direction de sa maison. Cela faisait quelques minutes qu'ils roulaient quand il se rappela la question qu'elle lui avait posé.

- Oh au fait pour te répondre. Je suis étudiant en quatrième année de criminologie et le week end et le soir je bosse en tant que mannequin pour me payer les études. Et toi tu étudies quoi?

Les rues étaient désertes si bien qu'il pouvait rouler assez vite. Il adorait faire ça avec sa voiture. Après tout c'était une voiture de sport à la base et elle était faite pour aller vite, très vite, très très vite et pas se trainer mollement sur le bitume. Ils arrivèrent rapidement devant son immeuble. Il se gara à son emplacement réservé. Il fit le tour de la voiture pour aller rejoindre Myndi.

- Tu es prête pour visiter ton nouveau chez toi?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 4 Avr 2013 - 19:24

Invité
Invité


C'est bon je suis dans la voiture ! Une fois attachée Tyler me souris avant d'enclencher le contact de la voiture, je fis de même et il me parla à nouveau ! J'aime bien le son de sa voix grave et rassurant je trouve qu'il a un certain ton, un ton agréable et chaud on se sent tout de suite à l'aise avec lui. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai déjà l'impression de ne pas pouvoir me passer de lui dans le futur.

Enfin bref ... Il me dit une fois que je me suis bien installée et la voiture démarrée : "Pas du tout, tu as été rapide. Et même si ça n'avait pas été le cas ce n'était pas grave. Je ne suis pas vraiment pressé."

Une fois qu'il me dit cela, nous reprirent la route en direction de sont chez-lui ! Je suis toute sur-excitée de voir à quoi ça ressemble ! Quelques minutes après, perdu dans mes pensées, il se rappela ma question de tout à l'heure il n'y a pas que moi de perdu dans mes pensées j'ai l'impression.

"Oh au fait pour te répondre. Je suis étudiant en quatrième année de criminologie et le week end et le soir je bosse en tant que mannequin pour me payer les études. Et toi tu étudies quoi ?"

"Oh la criminologie ça à l'air intéressant je serais heureuse de t'écouter parler. Mannequin ... Hum ... À vraie dire ça ne m'étonne pas du tout. *Rires* Sinon moi j'étudie la médecine plus particulièrement la chirurgie, je ne viens que d'arrivée ici, je suis en septième année et j'adore ça c'est mon rêve ce métier !"

Il se mit d'un coup à rouler comme une vraie fusée, bon à vrai dire j'aime beaucoup rouler vite avec mon Chaton moi aussi, mais je ne sais pas pourquoi quand c'est quelqu'un d'autre qui conduit ça me fous la trouille !

"STOP !!! Tyler ne roule pas aussi vite on va avoir un accident ! Tu me fais peur la ! Arrête !"c'est ce que je lui dis, mais je ne sais pas pourquoi je ne pouvais m'empêcher de rire en disant ça.

Bon soit je n'ai pas aimée aller vite, mais pendant que je criais dans les pauvres oreilles de Tyler on a eu le temps d'arriver, avant même que je puisse reprendre mes esprits, il était déjà-la pour m'ouvrir ma portière ! Quelle galanterie, j'adore ça ! Je sortis de la voiture et il me dit : "Tu es prête pour visiter ton nouveau chez toi ?"

Je lui répondis avec un grand : "OUIIII ! Je n'attendais que ça depuis tout à l'heure enfin mise à part le faite que j'attendais aussi que tu ralentisse mais bon. Je veux voir ton appartement !"

J'ouvris le coffre rapidement et pris ma valise comme une furie et le pris par la main : "C'est bon je suis prête à découvrir mon nouveau chez-moi comme tu dis ! Alors qu'est-ce que tu attends Tyler ? On y va !" *Souris*
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 7 Avr 2013 - 12:14

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
ls venaient à peine d'arriver dans le parking. Il n'avait qu'une place attribuée par appartement même si le sien comportait deux chambres. Il faudrait qu'il trouve une solution pour que Myndi puisse garer sa voiture quand elle serait réparée. Il lui semblait qu'il avait droit à une deuxième place mais il n'avait pas franchement écouté cette partie des explications. Il avait bien vite coupé la personne en lui précisant qu'il allait vivre seul. Jusqu'à il y a quelques heures encore il pensait qu'il continuerait à vivre seul dans son loft pour un moment encore. Comme quoi tout pouvait arriver.

"Oh la criminologie ça à l'air intéressant je serais heureuse de t'écouter parler. Mannequin ... Hum ... À vraie dire ça ne m'étonne pas du tout. *Rires* Sinon moi j'étudie la médecine plus particulièrement la chirurgie, je ne viens que d'arrivée ici donc je suis en première année et j'adore déjà ça c'est mon rêve ce métier !"

il sourit en voyant l'enthousiasme qu'elle avait pour son futur métier. Il était un peu pareil en ce qui concernait la criminologie. Il pouvait se mettre à en parler pendant des heures sans jamais se lasser du sujet. Il ne releva pas la remarque qu'elle avait fait sur son métier. Avec le temps il commençait à ne plus prêter aux remarques des gens. Il vivait toujours très mal les compliments des autres, des photographes, stylistes et autres. Ils le trouvaient beau, taillé pour son métier mais lui se sentait toujours laid et acceptait toujours mal qu'on puisse le voir comme un mec attirant.

Il ouvrit la portière de Myndi et attendit qu'elle le rejoigne. Elle sortit en trombe de la voiture et alla récupérer ses affaires dans le coffre.



"C'est bon je suis prête à découvrir mon nouveau chez-moi comme tu dis ! Alors qu'est-ce que tu attends Tyler ? On y va !"

Il sourit en voyant l'enthousiasme de la jeune femme. Il récupéra ses propres affaires sur la banquette arrière, verrouilla sa voiture et fit signe à la jeune femme de le suivre.

- On y va!!

Il pénétra dans l'immeuble et s'engouffra dans l'ascenseur qui avait l'air de les attendre. Quelques étages plus tard ils arrivaient devant chez lui... non chez eux maintenant. Un tour de clé et il invita Myndi à entrer.

Il n'avait pas fait la déco de son appart. Il n'était pas assez doué pour ça, il n'avait pas le temps et puis ça l'énervait. Il avait donc engagé une décoratrice qui s'était un peu trop lâché à son goût quand elle avait su qu'elle venait de New York. En entrant dans l'appartement on tombait directement dans une grande pièce composait de la cuisine ouvert sur un salon, salle à manger. Ce qui l'avait fait craquer dans cet appartement c'était la grand baie vitrée qui se trouvait au fond et donnait une magnifique vue sur les immeubles alentours. Les murs étaient entièrement blanc, des meubles blanc et gris composaient le mobilier. Il ne cessait de se dire que son loft avait l'air un peu trop... vide, neutre sans vie mais il n'était pas souvent là et il n'avait pas la patience de l'égayer un peu. Il jeta un coup d'oeil morne au tableau accroché sur un mur, une horreur. Il faudrait qu'il le vire. Il ne savait pas ce qui était passé par la tête de la décoratrice pour acheter ça. Elle devait peut être se dire que tous les New Yorkais étaient des amateurs d'arts.


Spoiler:
 

- Voilà mon petit chez moi et le tien maintenant. Je suis désolé mais ma décoratrice a eu l'air de croire que la déco dans les tons blancs, gris, noirs était tendance new yorkais. Je sais que je devrais faire quelque chose mais...

Il haussa les épaules dans une attitude découragée. Un jour il ferait quelque chose... un jour...

- Allez viens je vais te montrer les chambres à l'étage et la salle de bain... ah oui par contre désolé mais il n'y a qu'une salle de bain. Je n'avais pas vraiment prévu de prendre un coloc à la base.

Il jeta ses affaires sur le canapé avant de monter à l'étage. Il s'arrêta devant sa chambre et ouvrit juste la chambre pour que Myndi puisse voir l'intérieur. Comme le reste de l'appart les couleurs étaient mono chromés, noir et blanc. Mais ce qui l'avait fait craquer c'était la fenêtre à côté du lit qui donnait à l'opposé du salon sur la mer. Cette vue arrivait à le détendre le soir quand il se couchait.

Spoiler:
 

- J'espère que tu aimes le blanc et le noir,lui dit-il en rigolant.Je te l'ai dis ma décoratrice n'avait l'air d'aimer que ces couleurs.

Il referma la porte de sa chambre et l'entraina vers celle qui serait la sienne. Il ouvrit la porte et l'invita à entrer d'un geste large.

Spoiler:
 

- Tu peux bien sur refaire la déco de ta chambre.

Il lui laissa quelques minutes pour faire le tour de la chambre avant de finalement l'entrainer quelques minutes dans la salle de bain.

Spoiler:
 

- Alors... tu as toujours envie d'être ma coloc?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 7 Avr 2013 - 22:04

Invité
Invité


C'est bon, la découverte de mon nouveau chez moi commence maintenant.

Tyler viens de me valider qu'on allait y aller : "On y va !!" même si c'était chez lui, je sentais bien qu'il était aussi excité que moi à l'idée que je visite l'appartement et de savoir ce que j'en pense ! En tout cas je suis sûr que ça va me plaire ! Je ne vois pas pourquoi ça ne me plairait pas en plus, il m'a proposé de venir si gentiment. Je ne vais pas rentrer dedans faire un petit tour et lui dire : "Tien je trouve ça super moche, je vais retourner à l'Hôtel." Bien sûr que non voyons en plus c'est pas du tout mon genre ...

Le temps que je pense à tout cela on est déjà arrivés dans l'ascenseur, juste l'ascenseur et j'étais déjà émerveiller : "Waouh ! L'ascenseur à lui seul est magnifique ! Je n'imagine même pas la suite."

J'étais tellement pressée de voir l'appart que je fis deux, trois pas de danse en rythme avec la chanson de l'ascenseur en attendant d'arriver au bon étage.

On est devant la porte, il tourna les clefs dans le verrou de la porte et la ! Il ouvrit la porte ! Oh mon dieu ! ... À vraie dire je ne m'attendais pas à ça du tout ...

Un sublime appartement au style New-Yorkais, aux couleurs blanches, noires et grises. C'est sobre j'adore ça !

Je suis devenue littéralement folle en voyant l'intérieur ! Je m'exclame de suite : "Tyler ! C'est quoi ça c'est un vrai palace ! Regarde cette vue ! Le gris j'adore le gris ! La cuisine est magique, je vais te faire gouter mes spécialités à toi."

"Voilà mon petit chez moi et le tien maintenant. Je suis désolé, mais ma décoratrice a eu l'air de croire que la déco dans les tons blancs, gris, noirs était tendance New-Yorkais. Je sais que je devrais faire quelque chose mais..."

"J'aime beaucoup, ta décoratrice a fait du bon boulot quand même ! Puis si ça ne te plait pas, moi je t'aide avec grand plaisir pour redécorer."

Après ça il jeta ses affaires sur son canapé et on nous montons aussitôt à l'étage. Il ouvrit une première porte, une chambre énorme est encore avec une vue imprenable ! La chambre était elle aussi aux couleurs du reste de l'appartement.

"J'espère que tu aimes le blanc et le noir" lui dit-il en rigolant. "Je te l'ai dit ma décoratrice n'avait l'air d'aimer que ces couleurs."

"Franchement cette chambre est toute simple mais magnifique ! J'aime beaucoup."

Une fois ressortit il ferma la porte et me guida jusqu'à une deuxième chambre, il ouvrit la porte et là, il me fit un geste pour me faire comprendre que c'était ma chambre !

Alors, la c'est limite je n'allais pas m'évanouir ! : "TYLER !!! C'est ma chambre ?! Tu es sur ? C'est pas possible c'est trop beau ! J'ai mal aux yeux."

Je fis un tour très rapide de la chambre, j'étais comme une enfant à courir partout pour tout voir en quelques secondes. Après ça je lui saute dans les bras pour l'enlacer ! Au même moment j'étais en train de me dire *Nan, mais tu es folle Myndi ? Il peut te rejeter ? C'est pas ton chérie !* C'est plus fort que moi, je suis toujours la à partager mes émotions avec les autres ! C'est plus fort que moi.

"Tu peux bien sûr refaire la déco de ta chambre."

Je lui répondis : "Hum ... Je ne sais pas on verra, mais pour l'instant j'adore !"

Nous sortons à nouveau pour me montrer la salle de bain maintenant. Je ne sais pas pourquoi mais j'adore les salles de bains surtout les douches, s'il en à une dans cette pièce je vais encore piquer une crise je crois ...

Il ouvrit la porte. Et la ... Une douche comme je les adore ! Il a fait exprès c'est pas possible ? On a les mêmes goûts ou quoi ?!

"Nan ?! Tyler ? Tu sais que j'adore ce style de douche ! J'en ai toujours rêvée ! C'est pas possible ! ..."

Je n'ai pas réfléchi plus longtemps, je suis rentrée de suite dans la douche pour la voir ! Et pendant que je découvre la douche Tyler me dit : "Alors... tu as toujours envie d'être ma coloc ?"

Je sortie de la douche. Je le regarde bien dans les yeux avec un grand sourire et je lui dis : "Quelle question ! Tu es un mec génial d'après ce que j'ai pu voir, tu m'invite à venir loger chez toi alors qu'on ne se connait même ! Ça ne fait que quelques heures que je suis avec toi et je ne te lâcherais pas de si tôt ! Donc oui j'ai envie d'être ta coloc !"

C'est plus fort que moi encore je l'ai pris pour la seconde fois dans mes bras ! Il doit en avoir marre de moi déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 8 Avr 2013 - 15:50

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






L
a visite s'était plutôt bien passé. Myndi n'avait rien contre le déco noir/blanc/gris à en croire par les cris de joie qu'elle avait poussé tout au long de la visite. Il était soulagé que son petit chez lui lui plaise à ce point. Elle l'une des rares à avoir pu entrer ici. Il avait terminé la visite en lui demandant si elle voulait toujours vivre avec lui après cette visite des lieux. La réponse semblait plutôt évident au vu de ses réactions devant les différents pièces mais il avait peur qu'elle ne se dise que finalement emménager chez un inconnu était une folie.

"Quelle question ! Tu es un mec génial d'après ce que j'ai pu voir, tu m'invite à venir loger chez toi alors qu'on ne se connait même ! Ça ne fait que quelques heures que je suis avec toi et je ne te lâcherais pas de si tôt ! Donc oui j'ai envie d'être ta coloc !
"


Et pour la seconde fois depuis le début de leur visite elle lui sauta dans les bras. Elle avait vraiment l'air folle de joie. Gentiment il la repoussa et la força à le lâcher. Il n'avait rien contre Myndi mais ces grands câlins qu'elle lui donnait le mettait mal à l'aise. Il n'avait pas vraiment l'habitude qu'une femme soit aussi proche de lui. Oh il y avait bien des exceptions comme Lexie ou encore Isabelle mais avec les deux femmes c'était différent. Il avait fallu un moment avant qu'il ne les laisse à ce point entrer dans sa vie.

Il lui sourit cependant gentiment, de peur de l'avoir vexée en la repoussant de la sorte.


- Je suis ravi que tu acceptes de rester et plus que surpris que tu apprécies la déco. Moi j'ai un peu de mal à m'y faire je trouve ça... froid et impersonnel. Donc n'hésites pas à y mettre ton petit grain de sel. Mais pour le moment...

Il lui attrapa la main et la tira légèrement pour qu'elle le suive.

- ... il faut que tu viennes avec moi. Nous avons quelque chose à faire.

Avant qu'elle n'ait pu protester il l'entraina au rez de chaussée. Arrivé en bas il l'installa sur le canapé et partit en direction de la cuisine. Il n'était pas très doué en cuisine mais si il y avait bien une chose qu'il réussissait c'était ses margaritas.Il ne lui fallut que quelques minutes pour tout préparer et revenir en direction du salon avec un verre dans chaque main. Il s'assit aux côtés de Myndi et trinqua avec elle.

- A ton emménagement!!!

Il but une gorgée avant de refixer son attention sur Myndi. La journée avait été longue mais il n'avait pas encore envie de se coucher. Il était encore trop heureux et trop déboussolé par l'arrivée de sa nouvelle coloc pour songer à dormir.

- Alors parle moi de toi un peu. Je ne sais pas grand chose de toi à part que tu suis des cours pour être chirurgien, que tu adores les grandes douches, lé déco noir et blanc et que tu as une voiture en panne prénommée Chaton.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Mar 9 Avr 2013 - 21:47

Invité
Invité


J'avais bien senti que mes câlins l'avait plus rendu mal à l'aise qu'autre chose pourtant l'effet rechercher de mes câlins est le contraire ... Dommage ... Si on se rapproche un peu je suis sur et certaine qu'il acceptera avec joie mes câlins. Il va comprendre que c'est tout un art de vivre pour moi. Il m'a même souris en me repoussant, il avait surement peur que je le prenne mal, mais je comprends puis je ne suis pas du genre à mal prendre les choses et même si je devais mal le prendre avec lui je ne dirais rien par contre quand je n'aime pas spécialement quelqu'un et qu'il a le malheur de m'énerver ... Je ne vais pas avoir recours à la violence, mais je vais utiliser des mots pas forcement agréables à entendre et oui toute rose à ses épines, et moi je les ai à ma façon.

Après ça il me dit d'un ton joyeux et plein d'entrain : "Je suis ravi que tu acceptes de rester et plus que surpris que tu apprécies la déco. Moi j'ai un peu de mal à m'y faire je trouve ça... froid et impersonnel. Donc n'hésites pas à y mettre ton petit grain de sel. Mais pour le moment..."

C'est comme-ci qu'il voulait que je redécore vraiment la maison, que j'apporte quelque chose, je pense qu'il n'aime pas trop cette déco et qu'il ne s'inquiète pas pour ça j'ai souvent le sens du goût et un jour ça va être plus fort que moi je vais apporter mon "petit grain de sel".

Je n'eus même pas le temps de régir qu'il me pris par la main et me tira un peu pour me faire comprendre qu'il voulait que je vienne avec lui en disant :

"... il faut que tu viennes avec moi. Nous avons quelque chose à faire."

Avant même une réponse de ma part il m'attira jusqu'au rez-de-chaussée, il m'installe sur le canapé gris, très confortable d'ailleurs et parti de suite vers la cuisine.

Il sortie des bouteilles du frigo et je ne sais pas ce qu'il faisait, mais il avait l'air de savoir exactement ce qu'il faisait. Il revient me voir fièrement avec deux verres, m'en donna un et trinqua avec moi en criant : "A ton emménagement !!!"

Et je lui répondis en le regardant les yeux : "A mon emménagement !"

Une gorgée chacun plus tard il me regarda avec un léger sourire bienveillant et me dit :

"Alors, parle moi de toi un peu. Je ne sais pas grand-chose de toi à part que tu suis des cours pour être chirurgien, que tu adores les grandes douches, la déco noire et blanc et que tu as une voiture en panne prénommée Chaton."

Je commenças à lui répondre avec un sourire que je ne retiens pas :

"Aucun problème je te parle de moi avec plaisir. Donc je suis des cours de chirurgie, mais avant il s'en ai passé des choses, bon comme je me confis facilement et que je t'aime bien, je vais te dire tout, tout, tout ... J'ai 24 ans, je suis née le 9 septembre je te le dis histoire que tu me le souhaite un jour ... *Clin d’œil* je suis d'origine anglaise et j'aime le thé et je suis venue ici, car je voulais commencer une nouvelle vie enfin voilà tout refaire du début, une nouvelle vie quoi comme dans Mario quand tu meurs ; on recommence tout ! Chez moi en Angleterre il s'est passé plusieurs choses qui ont faites que j'ai dû me débrouiller seule à partir de mes 18 ans et même si j'avais l'argent dès le début pour venir ici j'ai voulu moi-même récolter les fonds pour venir ici et j'ai réussi ! Devenir chirurgienne pour moi c'est une vocation depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours voulu le devenir, mais je veux en devenir un grand ... Oui une grande chirurgienne enfin bref ça tu le sais déjà, non ? Si tu m'as bien suivi je n'ai pas de famille ici donc ne tien pas à vouloir rencontrer qui que ce soit de ma famille, c'est pas que je ne veux pas, mais je ne peux pas ... enfin bon peut-être un jour ... Qui sait ?"

Oui, je viens de lui cacher que mes parents étaient morts d'un cancer du poumons, que j'ai été adoptée, que ma famille d'accueil est elle aussi morte et que j'ai une sœur que j'ai perdue de vu que j'aimerais bien retrouver ...

Je ne sais pas pourquoi mais j'aimerais bien lui dire malgré moi ... Ce n'est pas le genre de choses que j'aime clamé haut et fort, mais je veux lui confier tout, je veux qu'il apprenne à me connaitre dans les moindres détails.

Je vais lui poser une question histoire de savoir des choses sur lui aussi mais ... C'est bizarre j'ai une drôle de sensation ... C'est peut-être la fatigue ? Non, pourtant je pense que ça joue avec la sensation que j'ai ...

C'est peut-être le fait d'avoir rencontré Tyler ? ... C'est peut-être le fait d'avoir trouvé un logement avec Tyler en colocation ? ... Je n'aime pas du tout cette sensation c'est tout le contraire de ma personnalité d'ailleurs c'est très rare qu'elle se produise, elle est totalement contradictoire avec la situation actuel qui est pleine de joie et de bonne humeur ...

Trop tard ...

Ça y est je sens ma gorge se serré, mes doigts se crispées et me forcent à serrer entrent mes ongles le canapé, une sensation désagréable et comme de l'eau sur mes joues ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Mer 10 Avr 2013 - 15:43

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






M
yndi commença à lui répondre, un vrai moulin à parole d'ailleurs. Elle s'était lancé dans un exposé plein d'enthousiasme.

"Aucun problème je te parle de moi avec plaisir. Donc je suis des cours de chirurgie, mais avant il s'en ai passé des choses, bon comme je me confis facilement et que je t'aime bien, je vais te dire tout, tout, tout ... J'ai 24 ans, je suis née le 9 septembre je te le dis histoire que tu me le souhaite un jour ... *Clin d’œil* je suis d'origine anglaise et j'aime le thé et je suis venue ici, car je voulais commencer une nouvelle vie enfin voilà tout refaire du début, une nouvelle vie quoi comme dans Mario quand tu meurs ; on recommence tout ! Chez moi en Angleterre il s'est passé plusieurs choses qui ont faites que j'ai dû me débrouiller seule à partir de mes 18 ans et même si j'avais l'argent dès le début pour venir ici j'ai voulu moi-même récolter les fonds pour venir ici et j'ai réussi ! Devenir chirurgienne pour moi c'est une vocation depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours voulu le devenir, mais je veux en devenir un grand ... Oui une grande chirurgienne enfin bref ça tu le sais déjà, non ? Si tu m'as bien suivi je n'ai pas de famille ici donc ne tien pas à vouloir rencontrer qui que ce soit de ma famille, c'est pas que je ne veux pas, mais je ne peux pas ... enfin bon peut-être un jour ... Qui sait "

Elle venait à peine de terminer son flot de paroles sur ses origines anglaises, son rêve de devenir chirurgien quand il vit une chose à laquelle il ne s'attendait pas chez Myndi : une larme. Elle pleurait. C'était vrai qu'il ne la connaissait que depuis quelques heures mais elle ne se serait vraiment pas attendu à ça de sa part. Elle avait l'air tellement joyeuse et pleine de vie bref pas du tout le genre de fille qu'on s'attend à voir fondre en larmes sans raison apparente.

Il ne savait pas trop quoi faire sur le coup. Voir quelqu'un pleurait ça le pétrifiait littéralement. Après quelques secondes d'hésitation, pendant lesquelles il la voyait se crispait sur son pauvre canapé, il se décida à s'approcher et à la prendre dans ses bras. Doucement il la serra contre lui et lui caressa tendrement les cheveux. Il se mit à lui murmurer à l'oreille :


- Chuuut calme toi. Ce n'est rien...

Il lui répétait ça en boucle le temps qu'il sente que ces larmes s'étaient arrêté de couler. Il la garda contre lui même après qu'elle se soit calmé. Il lui demanda alors :

- Tu veux bien me dire ce qui ne va pas? Enfin tu n'es pas obligée tu sais mais j'aimerais bien savoir au cas où ça viendrait à se reproduire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 11 Avr 2013 - 21:59

Invité
Invité


Trop de sentiments d'un coup, ça ne me réussit pas surtout en pensant à ma famille que j'ai perdue ... Pourtant, je déteste pleurer, ça m'énerve plus que ça ne me soulage. Ce n'est pas mon genre d'être comme ça mais bon comme tout le monde j'ai des hauts et des bas. Heureusement Tyler est la lui qui vient de m'apporter tellement de choses en si peu de temps dans ma vie. Et malgré qu'il ne savait point quoi faire et qu'il n'osait pas trop bouger quand j'ai explosé en larmes, il eut la bonne idée de venir me réconforter, sentir une chaleur près de soi lors de mauvais moments c'est la chose la plus rassurant. Comme un ours en peluche qu'on sert contre sois après s'être disputée avec sa maman ou la nuit quand-ton se méfie des monstres sous son lit ...

Donc pour réconforter il s'est rapproché de moi timidement après avoir un peu hésité je pense, il décida de me prendre dans ses bras, sans hésiter je m'agrippe brusquement à lui, oui je ne me sentais vraiment pas bien ...

Dans l'espoir de me rassurer et de me calmer, il me souffla à l'oreille d'une voix calme et suave :

"Chuuut calme toi. Ce n'est rien..."

Il me répéta ça jusqu'à que je me sente mieux et de retrouver mes facultés à pouvoir parler car, je sanglotais beaucoup trop pour ... Au bout d'un moment je m'arrête de sangloter, je me suis aussi arrêtée de pleurer et je commençais à me décrisper, mais Tyler a préféré me garder près de lui-même après quand il me dit soudainement :

"Tu veux bien me dire ce qui ne va pas ? Enfin tu n'es pas obligée tu sais mais j'aimerais bien savoir au cas où ça viendrait à se reproduire."

Avant de lui répondre les yeux dans les yeux, je le serre dans mes bras une dernière fois pour lui faire comprendre que m'avoir pris dans ses bras m'avait beaucoup rassurée et surtout le remercier. Je souris aussi un peu en finissant de l'enlacer et je me releva. J’essuie mes dernières larmes qui coulaient sur mon visage, je le pris par la main pour lui faire comprendre que je pouvais encore m'effondrer en larmes une seconde fois ... Je le regarde effrayée dans les yeux et lui dit :

"Excuse moi de cette scène, ce n'est pas du tout mon genre, mais quand je parle de ma famille ou que j'y pense fort généralement je ne tiens pas longtemps et je facile à faire pleurer comme une enfant. Et puis cette journée était remplie d'émotions pour moi et il est assez tard donc la fatigue à peut être aussi joué ...

Pour ne pas que ça ce reproduise ou que ça ce reproduise un jour, mais que tu sache ce qui ne va pas ou que tu baffe la personne qui m'a fait pleurer en abordant le sujet ...

Je vais te dire pourquoi ... En fait tu ne rencontras jamais ma famille ! Non, pas parce que je ne veux pas, mais tout simplement parce que je n'en ai pas enfin non, je n'en ai plus ...

Mes parents sont décédés pendant mon enfance, d'un cancer du poumon tous les deux. J'avais aussi une sœur, mais que je l'ai perdu de vue au moment ou nous avons été séparées à l'orphelinat quand nous avons été placées en famille d'accueil, une famille différente chacune. Ma famille d'accueil été assez âgés résultat vers l'âge de mes 18 ans ils sont aussi décédés donc je n'ai absolument aucune famille, voilà pourquoi ce genre de sujet me met dans des états pareils ... Désolée d'avoir pleuré comme ça devant toi ... J'espère que tu ne m'en veut pas et que tu comprendras ..."
*Sourire léger*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Dim 21 Avr 2013 - 19:52

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






M
yndi se colla contre lui une dernière fois avant de s'écarter de lui. Il la laissa faire tandis qu'elle essuyait les larmes qui avait coulé sur son visage. Il lui sourit tendrement. Il ne savait pas ce qui avait pu la mettre dans cet état mais ça devait être quelque chose d'assez dur pour elle. Il n'était même pas sûr qu'elle veuille lui en parler. Ils ne se connaissaient pas depuis très longtemps. Ca ne les avait pas empêché de vivre ensemble mais ils n'en étaient peut être pas encore à se raconter les pires détails de leurs vies. Il fut surpris de l'entendre se mettre à lui raconter ce qui n'allait pas.

"Excuse moi de cette scène, ce n'est pas du tout mon genre, mais quand je parle de ma famille ou que j'y pense fort généralement je ne tiens pas longtemps et je facile à faire pleurer comme une enfant. Et puis cette journée était remplie d'émotions pour moi et il est assez tard donc la fatigue à peut être aussi joué ...

Pour ne pas que ça ce reproduise ou que ça ce reproduise un jour, mais que tu sache ce qui ne va pas ou que tu baffe la personne qui m'a fait pleurer en abordant le sujet ...

Je vais te dire pourquoi ... En fait tu ne rencontras jamais ma famille ! Non, pas parce que je ne veux pas, mais tout simplement parce que je n'en ai pas enfin non, je n'en ai plus ...

Mes parents sont décédés pendant mon enfance, d'un cancer du poumon tous les deux. J'avais aussi une sœur, mais que je l'ai perdu de vue au moment ou nous avons été séparées à l'orphelinat quand nous avons été placées en famille d'accueil, une famille différente chacune. Ma famille d'accueil été assez âgés résultat vers l'âge de mes 18 ans ils sont aussi décédés donc je n'ai absolument aucune famille, voilà pourquoi ce genre de sujet me met dans des états pareils ... Désolée d'avoir pleuré comme ça devant toi ... J'espère que tu ne m'en veut pas et que tu comprendras ..."


Il se retint de la prendre à nouveau contre lui pour la serrer fort. Maintenant qu'elle lui avait tout raconté il comprenait mieux pourquoi elle s'était mise à pleurer. Si il avait été dans son cas il aurait certainement craqué également.

Il essuya doucement une des larmes qui roulait encore sur sa joue.


- Ne t'excuses pas Myndi. C'est tout à fait normal de craquer. Puisqu'on en est aux confidences je vais te parler aussi de ma famille...

Il inspira profondément pour se donner un peu de courage. Il ne parlait pratiquement jamais de sa famille ou de sa vie avant la fac. Peu de personnes étaient au courant. Même son agent qui était un peu comme un second père pour lui ne savait pratiquement rien de sa vie. Ce n'était pas des moments faciles à évoquer mais il sentait qu'il pouvait en parler avec Myndi. Vu ce qu'elle venait de traverser il sentait qu'elle était capable de le comprendre.

- ... tu ne rencontreras probablement jamais ma famille non plus. Mon père est...

Il inspira à nouveau et serra un peu plus la main de Myndi avant de dire les mots qu'il n'avait jamais prononcé.

- Mon père est mort. Il travaillait dans une banque. Un jour un enfoiré est entré pour braquer la banque. Il a tué mon père. Ma mère est toujours en vie mais nos rapports ont été ... difficiles après la mort de mon père. A dix huit ans j'ai quitté la maison pour aller vivre à New York. Je n'y suis jamais retourné et je ne l'ai jamais revu.

Sa voix se brisa légèrement tandis qu'il continuait.

- Je m'en veux d'être parti et de ne pas lui avoir redonné de nouvelles mais c'est trop dur d'aller la voir surtout après la façon dont je suis parti.

Il avala une gorgée de son cocktail pour essayer de chasser les souvenirs des derniers instants qu'il avait passé avec sa mère. Il s'en voulait de la façon dont il était parti mais il ne regrettait pas son choix. S'il ne l'avait pas fait il aurait gâché sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Lun 22 Avr 2013 - 22:24

Invité
Invité


Après lui avoir tout raconté je me sentais plus légère, comme un soulagement et oui même si c'était peu pour certains avoir dit ce que j'avais à dire m'a fait du bien mais bon j'ai toujours l'impression de pouvoir pleurer d'une minute à l'autre ... Je déteste me remémorer mon enfance ...

J'ai bien vu qu'il avait envie de me serrer une nouvelle fois dans ses bras mais à la place il essuya délicatement mes dernières larmettes en me disant :

"Ne t'excuses pas Myndi. C'est tout à fait normal de craquer. Puisqu'on en est aux confidences je vais te parler aussi de ma famille..."

J'étais un peu étonnée, lui avoir des problèmes de famille aussi. Il avait l'air heureux pourtant ... Oh je suis un peu bête ! Regarde toi Myndi, tu es un peu pareil au fond, tu es toujours joyeuse et de bonne humeur, mais tu n'as pas toujours eu la vie facile ...

Je lui pris sa main aussitôt qu'il est dit cela pour le soutenir pendant son récit car, même si c'est un homme fort je pense que dans ce genre de situation on est tous au même niveau. J'entendis qu'il avait pris une grande inspiration avant de commencer ...

Après tout on ne se raconte pas ça tous les jours et à n'importe qui d'ailleurs c'est gentil de sa part de se confier à moi, mais il ne le regrettera pas ! Je garde les secrets comme un coffre-fort !

"... tu ne rencontreras probablement jamais ma famille non plus. Mon père est..."

Il s'arrêta de parler et me serra la main plus fort, je pose mon autre main immédiatement sur sa main en le regardant les yeux encore humide. Je ravale mon dernier sanglot et hocha légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'il pouvait continuer.

"Mon père est mort. Il travaillait dans une banque. Un jour un enfoiré est entré pour braquer la banque. Il a tué mon père. Ma mère est toujours en vie, mais nos rapports ont été ... difficiles après la mort de mon père. À dix-huit ans j'ai quitté la maison pour aller vivre à New York. Je n'y suis jamais retourné et je ne l'ai jamais revu."

Sa voix se coupa quelques secondes comme un disque qui venait de rendre l'âme suite à trop de rayures ...

Puis il redémarra :

"Je m'en veux d'être parti et de ne pas lui avoir redonné de nouvelles mais c'est trop dur d'aller la voir surtout après la façon dont je suis parti."

Il prit une gorgée de sa boisson comme ci qu'il voulait faire passer ce qu'il venait de dire, ou comme moi il devait avoir une sorte de boule dans le ventre qu'on a lorsque la peur est de la partie ...

Sans hésitation je le pris dans mes bras à nouveau et le sera fort comme un gros ours en peluche et lui souffla dans l'oreille :

"Ne t'inquiète pas ... Tous ça c'est du passé maintenant on passe à autre chose tous les deux. D'accord ?"

Je lui souris, pleine de compassion et je lui dis :

"Bon maintenant on sait tous les deux que nous avons un passé à peu près similaire, je suis sûr que l'on se comprendra mieux comme personne d'autres questions émotion et puis si tu veux un jour, je pourrais venir t'accompagner pour voir ta mère, non ?

Je suis sûr qu'elle serait contente, crois moi. Moi qui n'ai plus aucun parent je sais que c'est horrible alors profite s'en et rend lui visite un jour Tyler avant de le regretter ..."


Je lui prit le visage tendrement pour le caresser un peu avec un sourire amical :

"En tout cas si j'ai le moindre problème de renne avant je te dirais tous, j'aime bien me confier à toi ! Je ne serai expliquée pourquoi, mais je me sens bien avec toi ! Comme si qu'on étaient liés d'une certaine façon et je trouve ça extraordinaire !

Je ne sais pas si tu ressens la même chose que moi ? Tu à toi aussi ce sentiment ?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Mar 23 Avr 2013 - 18:30

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
l faillit lâcher son verre quand Myndi le prit brusquement dans ses bras. Il se laissa aller à son étreinte. Il n'était pas du genre à faire des calins à des personnes qu'il ne connaissait pas mais là bizarrement ça lui faisait du bien. La présence de Myndi l'apaisait, il se sentait... bien oui c'était le mot.

"Ne t'inquiète pas ... Tous ça c'est du passé maintenant on passe à autre chose tous les deux. D'accord ?"

Il lui sourit en retour à son sourire plein de gentillesse. Ce sourire qui depuis tout à l'heure le faisait se sentir... ben oui bien. Décidément il n'arrivait pas à trouver un autre mot plus adapté que celui là. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi bien d'entrée avec quelqu'un.

"Bon maintenant on sait tous les deux que nous avons un passé à peu près similaire, je suis sûr que l'on se comprendra mieux comme personne d'autres questions émotion et puis si tu veux un jour, je pourrais venir t'accompagner pour voir ta mère, non ?

Je suis sûr qu'elle serait contente, crois moi. Moi qui n'ai plus aucun parent je sais que c'est horrible alors profite s'en et rend lui visite un jour Tyler avant de le regretter ..."


Il préféra se taire plutôt que de dire ce qu'il avait sur le coeur. Elle serait contente surement mais lui il ne s'en sentait pas la force. Il s'était senti trop mal toutes ces années, étouffé, vivant avec le fantôme de son père. Il avait peur d'y retourner en fait, peur de retomber dans ses anciens travers, peur de rester avec elle et de gâcher les projets qu'il avait fait, peur qu'elle lui en veuille trop... Il ne pouvait vraiment pas y retourner, pas maintenant, pas après tout ce temps.

Il se mit à sourire à nouveau quand elle caressa doucement sa joue. Sa main était si chaude contre sa peau qu'il se sentait réchauffer de l'intérieur par ce simple contact.


"En tout cas si j'ai le moindre problème de renne avant je te dirais tous, j'aime bien me confier à toi ! Je ne serai expliquée pourquoi, mais je me sens bien avec toi ! Comme si qu'on étaient liés d'une certaine façon et je trouve ça extraordinaire !

Je ne sais pas si tu ressens la même chose que moi ? Tu à toi aussi ce sentiment ?"


Il attrapa la main qu'elle avait posé sur sa joue et la serra doucement. Il se sentait un peu moins fou en entendant ses paroles. Il se sentait ridicule de se sentir si vite en confiance avec une personne qu'il connaissait à peine. Mais si Myndi ressentait la même c'est qu'il n'était peut être pas si fou en fin de compte.

- Je ressens la même chose oui. Je me sens bien avec toi et totalement en confiance. Je ne me confie jamais sur mon passé et pourtant avec toi ça me semble... naturel.

Il passa un bras autour de ses épaules et l'attira un peu plus contre lui. Il attrapa le verre de Myndi et le lui tendit. Une fois qu'elle l'eut attrapé il reprit le sien et but une gorgée de plus.

- Je suis heureux que tu sois là Myndi...

Il déposa ensuite un léger baiser sur son front avant de boire un peu plus. C'était peut ^tre l'alcool qui commençait à lui monter à la tête, l'heure tardive et la fatigue de la journée ou tout simplement la jeune femme contre lui mais il se sentait... bien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Mar 23 Avr 2013 - 20:22

Invité
Invité


Je l'avais peut-être sauté dessus pour l'enlacer un peu trop vite ... Il en à faillit faire tomber son verre ...

Après mes mots pour le rassurer un peu il me sourit en retour au mien. J'aimais bien le voir sourire ... Je ne sais pas pourquoi, mais son sourire, ses mots, sa voix enfin tout chez lui me plaisait et me mettais à l'aise pourtant je ne suis pas du genre à déballé toute ma vie à n'importe qui mais, lui je le sentais bien que je pouvais lui dire tout !

Il avait l'air de réfléchir à ma proposition à propos de sa mère, mais je crois que c'est un sujet un peu compliqué à soulever d'ailleurs il ne m'a pas répondu ... Peut-être qu'un jour ma proposition l'intéresserait qui sait ?

Mais cela ne l'empêcha pas de me sourire à nouveau ensuite quand je lui ai caressée sa joue, il avait la peau fraiche et légèrement piquante dû à ses légers poils brun. Il a pris ma main que j'avais laissée sur sa joue et me la sera délicatement comme un homme fort qui protège ses enfants ... J'aimais bien cette impression de protection ...

Il devait peut-être me prendre pour une folle de lui avoir dit ça ! Mais bon après tout c'est vrai ! J'ai vraiment l'impression d'être lié avec lui ... C'est spécial mais c'est comme ça, on ne peut pas l'expliquer ...

"Je ressens la même chose oui. Je me sens bien avec toi et totalement en confiance. Je ne me confie jamais sur mon passé et pourtant avec toi ça me semble... naturel."

Ses quelques mots viennent de me prouver ce que je pensais ... Il ressens lui aussi cette sensation "naturel".

Je lui répondis :

"Tu as vu ! Je n'ai jamais eu cette sensation ! C'est la première fois dans ma vie ... Cette agréable sensation ..."

Il posa son bras sur mes épaules et me rapprocha de lui, il me tendit mon verre et j'en bus une gorgée avant de lui dire toute souriante :

"Merci Tyler ... Ah ! Au fait, il est délicieux ton cocktail ! Tu m'apprendras à en faire des comme ça un jour."

Il prit à son tour, le verre qu'il lui était réservé pour remplir sa bouche de ce savoureux liquide et d'une voix tendre, il s'exclama :

"Je suis heureux que tu sois là Myndi..."

Qu'elle gentille attention de sa part que de me dire ses huit mots ... :

"Moi aussi je suis heureuse ! Heureuse d'être là en ta compagnie ! Heureuse de commencer une nouvelle vie à tes côtés ! Heureuse de commencer à vivre cette nouvelle vie avec toi ! Me voilà bien accompagnée !"

Il me donna un petit bisous tout mignon sur le front avant de boire encore un peu. Je lui redonne un petit bisounounet cro mimi sur son front à lui aussi.

Je lui souris encore une fois, mais cette fois-ci de façon encore plus tendre avant de lui dire :

"Merci Tyler ... Merci pour tout ce que tu à déjà fait pour moi, je ne t'en remercierais jamais assez ... Ah oui merci de me dire que tu es déjà heureux avec moi alors que ce n'est que le début ! Imagine nous dans le futur ! ..."

Je m'esclaffais de rire immédiatement après avoir dit mes derniers avant de le prendre à nouveau dans mes bras, mais cette fois, c'était un câlin d'amitié ... Pour le remercier ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 25 Avr 2013 - 18:15

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
l se sentait bien là avec Myndi tout contre lui, les lumières de la ville qu'ils apercevaient à travers la baie vitrée et sa margarita. Il avait peut être l'esprit plus très clair d'ailleurs. L'alcool commençait à lui monter à la tête et il sentait son esprit s’embrumer doucement.

"Tu as vu ! Je n'ai jamais eu cette sensation ! C'est la première fois dans ma vie ... Cette agréable sensation ..."

Oui c'était très agréable. Il n'avait jamais connu ça, avec aucune fille, ni même avec personne quand il y pensait. Il commençait à se dire qu'il avait vraiment bien fait de s'arrêter au bord de cette route pour aller l'aider. Et son Chaton avait vraiment bien fait de tomber en panne finalement.

"Merci Tyler ... Ah ! Au fait, il est délicieux ton cocktail ! Tu m'apprendras à en faire des comme ça un jour."

Ca c'était une des choses dont il était fier : ses margaritas. Mais bon celle là il l'avait un peu beaucoup trop corsé. Un verre de terminer et il sentait déjà sa tête s'en aller loiiiiin. D'ailleurs son verre était vide, il faudrait qu'il aille chercher le pichet pour se resservir et resservir Myndi aussi.

"Moi aussi je suis heureuse ! Heureuse d'être là en ta compagnie ! Heureuse de commencer une nouvelle vie à tes côtés ! Heureuse de commencer à vivre cette nouvelle vie avec toi ! Me voilà bien accompagnée !"

Il lui sourit une fois de plus. Il ferma les yeux de bien être tandis qu'elle déposait un léger baiser sur son front.

"Merci Tyler ... Merci pour tout ce que tu à déjà fait pour moi, je ne t'en remercierais jamais assez ... Ah oui merci de me dire que tu es déjà heureux avec moi alors que ce n'est que le début ! Imagine nous dans le futur ! ..."

Il éclata de rire avec elle. Si toutes leurs soirées ressemblaient à celle là il était sûr oui qu'ils allaient être encore plus heureux dans le futur.

Il la serra contre lui, vu qu'elle s'était une fois de plus jeté dans ses bras, avant de la repousser tout doucement.


- Je suis certain qu'on s'entendra à merveille. Mais pour le moment...

Il brandit son verre vide sous les yeux de Myndi.

- Je suis à sec. Je vais carrément chercher le pichet. Nous devons fêter dignement ton emménagement.

Il partit chercher le dit pichet vers le bar et revint rapidement sur le canapé aux côtés de Myndi. Il la resservit avant de remplir son propre verre. Il s'installa ensuite confortablement avant d'attirer à nouveau Myndi contre lui. Ca ne lui ressemblait tellement peu mais ce soir il avait besoin de sentir Myndi contre lui. Il se sentait rassuré par sa présence.

- Heureusement que demain c'est le week end. Je suis pas sûr qu'on aurait été très frai pour les cours sinon.

Il rigola légèrement avant de passer son bras autour de la taille de Myndi. Il laissa reposer sa main sur le bras de la jeune femme et doucement du bout des doigts il se mit à tracer des arabesques sur sa peau. Il déposa à nouveau un léger baiser sur la tempe de la jeune femme avant de reprendre une gorgée de son cocktail.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Jeu 25 Avr 2013 - 20:23

Invité
Invité


J'étais bien avec Tyler dans ses bras, j'avais fermé mes yeux pour me faire un mini flash-back de tout ce qui s'était passé, me remémorer les moments qu'on venait à peine de quitter ... Je sens bien que ses moments la même s'ils ne sont que tout récent, je savais qu'ils resteraient-la dans ma mémoire au plus profond de moi ...

Il me repoussa encore délicatement, avant de me dire :

"Je suis certain qu'on s'entendra à merveille. Mais pour le moment..."

Je lui souris l'air de dire "J'en suis certaine" tendit qu'il agita sont vers en hauteur au-dessus de ma tête, il me dit :

"Je suis à sec. Je vais carrément chercher le pichet. Nous devons fêter dignement ton emménagement."

"Ouais bonne idée va chercher le pichet comme ça au moins tu n'auras pas à te relever, sinon au rythme qu'on boit tu vas finir étaler sur le sol et oui il faut fêter tout ça tu à raison !"

Il s'en alla en direction du bar pour revenir à côté de moi avec le pichet, il nous ressert un vers à chacun avant de se mettre à son aise et de me reprendre à ses côtés :

"Heureusement que demain c'est le weekend. Je suis pas sûr qu'on aurait été très frai pour les cours sinon."

"Oooooh ouiii ! Tu l'as bien dit, si cela avait été le cas je n'aurais pas tenue longtemps en cours et je n'ai pas très envie de me faire remarquer à causes de mes ronflements intempestifs en plein cours !"

Nous rions un peu avant qu'il ne passe son bras de ma taille pour finalement laisser sa main sur mon bras, sa main chaude et rassurante qui me faire des papouilles sur le bras et comme je suis un peu enfin comment dire chatouilleuse ... J'essayais de me retenir de rires, mais non ...

J'explose de rires pour ses quelques chatouillis ... Avant de m'exclamer en riant encore un peu :

"Désolée ... Je suis un peu ... Euh ... Beaucoup chatouilleuse mais j'aime bien les guiliguilis par contre, tu peux continuer !"

Il m'embrassa à nouveau sur ma tête avant de boire le verre qu'il venait de se servir, je fis de même ... J'adore sa marguarita ... Hum ... Ce goût ... Je n'en avais jamais goûtée des comme ça ! Il est obligé de me donner sa recette !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   Sam 27 Avr 2013 - 14:10

Invité
Invité


Au bord de la route ◈ Myndi &Tyler
I'm on the highway to hell - No more stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down






I
l se sentait bien là, avec Myndi tout contre lui. Il se rendait à peine compte qu'il était entrain de caresser le bras de Mynid.

"Oooooh ouiii ! Tu l'as bien dit, si cela avait été le cas je n'aurais pas tenue longtemps en cours et je n'ai pas très envie de me faire remarquer à causes de mes ronflements intempestifs en plein cours !"

Heureusement oui qu'ils n'avaient pas cours. Il commençait à ne plus être tout à fait lucide. Le second verre de margarita qu'il venait de se descendre y était peut être pour quelque chose.

Il était encore entrain de caresser distraitement Myndi quand soudain celle ci se mit à exploser de rire. De surprise il s'arrêta et se mit à la regarder bizarrement. Merde qu'est-ce qu'il avait fait pour que d'un coup elle se mette à se marrer comme ça.


"Désolée ... Je suis un peu ... Euh ... Beaucoup chatouilleuse mais j'aime bien les guiliguilis par contre, tu peux continuer !"

Un sourire sadique étira ses lèvres quand il entendit sa réponse. Alors comme ça Mademoiselle était chatouilleuse. Intéressant...

Il se redressa légèrement et alla poser son verre.


- Alors comme ça tu es chatouilleuse...

Il prit le verre des mains de Myndi et le posa à côté du sien sur la table basse. Il se retourna ensuite vers elle avec un sourire qui ne présageait rien de bon pour elle.

- Tu n'aurais jamais du dire ça...

Il se jeta ensuite sur elle avec un grand "Yaaaaaaaaah" et il commença à la chatouiller. On aurait dit deux gamins. Ils passérent plusieurs minutes sur le canapé, Tyler chatouillant sans ménagement une pauvre Myndi explosait de rire. Puis finalement il se figea. Elle était allongé sur le canapé et lui se trouvait juste au dessus d'elle. Leurs visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Il ne savait pas si c'était l'alcool, la fatigue, le fait qu'il se soit senti si bien avec elle dés le début ou si c'était simplement elle mais... il avait envie de l'embrasser. Il n'osait plus bouger, restant dans cette position plus que compromettante. Il fallait qu'il se décide allait-il reculer et retourner sagement se coucher ou allait-il céder à son envie?...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler
» D4 ➺ highway to hell (Sagitta, Aloysius, Serena, Skyler, Jubilee & Amelya)
» Louiséa & Kenneth, highway to hell.
» MAKSEZIA ; « highway to hell »
» Cho Su Jin - Highway to hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: