Partagez
 

 Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptySam 30 Mar 2013 - 23:14

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


Malgré le froid toujours constant, bien que modéré en ce début de printemps, le soleil avait finalement choisi de faire son apparition après une semaine de cache-cache avec les nuages. J’avais donc décidé de profiter de ce beau temps pour aller faire un tour dans le parc du campus dans lequel de nombreux étudiants avaient décidé de faire comme moi. Les mains dans les poches et des écouteurs aux oreilles, je marchais lentement le long des allées zigzagantes entre les arbres, tout en observant ce qui se passait aux alentours. Un couple se bécotant sur l’herbe où ils semblaient avoir pique-niqué. Un groupe d’amis qui se lançaient chacun leur tour un frisbee. Quelqu’un qui lisait au pied d’un arbre qui me paraissait être un chêne. On pouvait vraiment y voir toutes sortes de personnes venues faire toutes sortes de choses – plus ou moins légales d’ailleurs, car je n’étais pas sûr que les types que je voyais à moitié cachés par des buissons soient seulement en train de fumer des cigarettes… Mais je m’en fichais royalement. Ce n’était non seulement pas mes oignons, mais je n’étais pas non plus assez fayot pour aller rapporter cela à la direction de l’université, bien au contraire. J’étais même plutôt le genre de gars à aller taper l’incruste avec eux – si j’étais un consommateur de marijuana, ce qui n’était pas le cas.

Tout en continuant ma balade, mon regard s’arrêta soudain sur une jeune fille qui marchait vers moi tout en me fixant. Je ralentis le rythme de mes pas tandis que son image monta à mon cerveau afin d’être analysée. Et lorsque ce fut le cas, je m’arrêtai complètement, faisant même demi-tour dans le but de retourner d’où je venais, tout en accélérant le pas. Car je venais tout à coup de reconnaître cette jeune fille que je n’avais pas revu depuis presque quatre : c’était Aloyssia, ma sœur…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptySam 30 Mar 2013 - 23:51

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Cela faisait maintenant deux jours que j'étais arrivé ici, et si j'étais là c'était pour une bonne raison, je devais retrouver mon frère et parler avec lui, j'avais tellement de choses à lui dire et la première chose c'était de me faire pardonner, je m'en voulais tellement de ne pas l'avoir soutenu et je voulais le lui montrer même si ça faisait maintenant quatre ans que je ne l'avais pas vu. Je voulais voir comment il allait, il ne m'avait donné aucune nouvelle, il était temps qu'on remette les choses au clair non même si je savais bien que ça n'allait pas être facile, je connaissais son caractère et vu comment il m'en voulait. En tout cas j'avais vraiment peur de ces retrouvailles, peur qu'il me rejette, qu'il m'envoie balader, je savais bien que ça allait me faire mal, mais bon c'était le prix à payer après ce que j'avais fait. Et c'était aujourd'hui que je voulais le voir et j'allais faire tout le campus pour le trouver. J'avais du temps devant moi puisque ma fille était chez mes beaux-parents et j'avais confiance en eux et je savais qu'elle ne risquait rien et surtout ils savaient pourquoi j'ai voulu revenir ici. Je faisais un dernier baiser à ma fille qui dormait, elle était tellement belle, comme son papa qui n'était malheureusement plus là. Il me manquait et depuis ce jour, je me sentais complètement perdu, c'était lui mon pilier, il avait toujours été là pour moi.
Une fois arrivé dans le parc je jouais avec mes mains comme à chaque fois que j'étais paniqué, je savais qu'il allait venir ici, comment je le savais, je ne sais pas, je le sentais. Je le cherchais dans tous les sens. J'aimais bien ce part en tout cas, il y avait des endroits dans lequel je pourrais venir dessiner un peu et pour me vider la tête. En tout cas je découvrais le campus petit à petit. Je continuais d'avancer alors que je sentais mon coeur battre de plus en lus vite et d'un coup je voyais au loin Tyler car pour moi je l'avais toujours appelé comme ça ou encore lui donner un surnom "ty". Il avait changé, normal en quatre et je me rapprochais de lui jusqu'à ce qu'il me reconnaisse , je pensais qu'il allait rester arrêter à me regarder sans rien dire, mais non, il faisait demi-tour et là ça me faisait encore plus mal. Je ne pensais vraiment pas qu'il allait faire ça. Je restais sous le choc un petit moment, je me stoppais en le regardant. Je ne devais pas baisser les bras et j'allais tout de suite le rejoindre en criant.

-Tyler attend...

Je me mettais à courir en lui attrapant le bras pour qu'il arrête de marcher et je venais me mettre devant lui en reprenant un peu mon souffle. Une fois en face de lui je ne savais pas quoi dire, j'avais tellement de choses à lui dire, mais par où commencer. Je baissais les yeux en passant une main dans mes cheveux et je reportais mon regard sur son visage.

-Je suis contente de voir que tu vas bien....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyDim 31 Mar 2013 - 1:04

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


Je venais de faire demi-tour, stoppant alors ma petite balade dans le parc afin de profiter de cette belle journée qui manquait depuis un certain temps. J’accélérai le pas afin qu’elle ne me rattrape pas. Cela faisait près de quatre ans que je ne l’avais pas vu et je n’avais aucune envie que ce soit le cas. En coupant les ponts avec mes parents, j’avais en même temps coupé les ponts avec ma sœur, Aloyssia. Et je ne regrettais ni l’un, ni l’autre. Après tout, si elle n’avait jamais participé activement à cette homophobie constante qui s’était déroulé chez nous depuis que j’avais fait mon coming-out, elle n’avait pas non plus agi contre. Et c’était bien cela que je lui reprochais. Elle m’avait laissé pleurer, supplier qu’on ne me renvoie pas là-bas (dans ces centres où ils vous électrocutaient si on avait le malheur de réagir à la moindre image homosexuelle), me laissant alors seul face à mon malheur.

- Tyler, attend...

Je me crispais à l’entente de ce prénom, mais cela ne stoppa pas mes pas pour autant. Je n’avais pas entendu ce prénom depuis le jour où j’avais claqué la porte de notre maison familiale à Spring et sa simple évocation fit remonter des souvenirs douloureux en mémoire. Je détestais ce prénom pour ce qu’il représentait. Des années de souffrance perpétuelles. Et puis, le fait que mes parents me nomment de la sorte m’avait poussé à changer ce nom que j’avais fini par haïr, préférant mon deuxième prénom qui était, certes, le choix de mes parents, mais qui n’avait encore jamais été utilisé.

- Je suis contente de voir que tu vas bien...

C’était ce qu’elle pensait ? Que j’allais bien ? Etait-elle aveugle (cela expliquerait peut-être sa non-réactivité) ? Bien sûr, je n’étais plus le même jeune homme qu’elle avait vu pour la dernière fois il y a quatre ans. Tyler – pour faire la différence avec le moi d’aujourd’hui – était faible, torturé par le manque d’amour de ses parents. Devon était devenu un homme fort, qui ne se laissait toucher par personne. Voilà donc peut-être la raison pour laquelle elle pensait que j’allais bien. Mais cela n’était qu’illusion. Une illusion à laquelle je croyais parfois, d’ailleurs…

- Qu’est-ce que tu fais là ? demandai-je tout simplement, curieux de savoir pourquoi je la retrouvais ici, à Los Angeles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyDim 31 Mar 2013 - 10:21

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

En voyant mon frère j'avais comme un choc car je dois bien avouer qu'il avait changé, mais j'étais aussi contente, au moins il allait bien. Bon maintenant je devais aller lui parler, même si ça faisait mal de voir qu'il faisait demi-tour. Au moins j'avais des réponses à certaines de mes questions que je me posais depuis quatre ans, il m'en voulait et je voyais bien qu'il ne voulait pas me parler. Mais je n'allais pas baisser les bras après tant d'années d'absence et surtout après tant de recherche puisque c'était un ami de Damien qui avait retrouvé sa trace, bon ça je le gardais pour moi puisque normalement il n'avait pas le droit de faire ça, mais après la mort de Damien, je voulais retrouver Tyler. Au début j'ai essayé de le retrouver, j'ai fait toutes les coins de rues pendant des jours et des jours. Et c'est au bout de deux semaines que j'ai compris qu'il était vraiment partis et qu'il ne reviendrait pas et ce jour-là une partie de moi et partis avec lui malheureusement, mais maintenant il était là et je devais lui parler même si c'était vraiment dur. Il allait vite, mais au bout d'un moment je me retrouvais devant lui.

Je restais en face de lui et je ne savais pas du tout quoi dire. Je restais donc silencieuse à l'observer, bon il avait l'air d'aller mieux, mais c'était mon frère et je pouvais lire dans son regard qu'il avait beaucoup de haine contre moi, et encore plus contre mes parents ce que je comprenais très bien, mais au moins il était là, entier alors que pendant quatre ans je m'étais fait des films en me disant qu'il lui était arrivé quelque chose, qu'il était mort et pleins autres films. Mais il était là et je n'arrivais pas à lui dire grand-chose. Et il ne semblait pas si content que ça de ma remarque. Je croisais les bras en le regardant toujours, oui il avait changé mais ce n'était pas le seul, moi aussi j'avais changé, je n'étais plus la fille heureuse comme avant, qui avait toujours le sourire quand elle n'était pas chez elle. Non, là j'étais fatigué, rempli de colère, de tristesse. Mais bon j'allais tout faire pour ne rien laisser voir maintenant. Bon sa phrase était claire, au moins il me parlait sans aucune insulte pour le moment, autant en profiter, je savais que ça n'allait pas durer.

-Je suis venue ici pour te retrouver...

À quoi bon lui mentir, autant dire la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyLun 1 Avr 2013 - 23:14

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- Je suis venue ici pour te retrouver... me dit-elle le plus simplement du monde.

Elle ne pouvait pas faire plus court comme explication – une explication d’ailleurs totalement stupide puisque j’avais été assez intelligent pour avoir deviné la raison de sa présence à l’université de Los Angeles. Bien qu’il était vrai qu’elle aurait très bien pu décider de continuer ses études ici, tout en ignorant complètement le fait que j’y étais également. Mais – parce que, oui, il y avait un « mais » – il était tout de même très étonnant que, sur les milliers d’universités du pays, elle ait précisément choisi de venir à l’UCLA, alors qu’il y avait des établissements beaucoup plus près de chez elle, au Texas (oui, car ce n’était plus chez moi), ou beaucoup plus prestigieux que cette université où nous étions actuellement (sans dénigré l’UCLA, bien sûr).

- Me retrouver ? Mais pour quoi faire ? m’exclamai-je, presque étonné. Parce qu’il était vrai qu’elle n’avait aucune raison de le faire, surtout après quatre ans de silence radio – bien que j’admets que, n’ayant donné aucunes indications sur l’endroit où j’allais en quittant la maison, elle ait pu avoir du mal à me retrouver. Mais cela ne changeait en rien l’étonnement de cette démarche. Qu’attendait-elle de moi exactement ? Je n’avais rien à lui dire et cela devait être la même chose de son côté – du moins, je ne voyais pas ce qu’elle pourrait me dire… Si nous avions été proches par le passé, cela faisait très longtemps que ce n’était plus le cas et je n’avais plus rien à partager avec elle. On a plus rien à se dire depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyMer 3 Avr 2013 - 11:40

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Je ne savais pas du tout quoi lui dire, j'avais tellement de choses à lui dire, mais par où commencer et vu comment il avait réagi, ça me perturbait encore plus. Je croisais les bras en continuant de le regarder en cherchant quoi lui dire et c'est pour ça que je commençais à lui répondre que j'étais ici parce que je voulais le retrouver et c'était vrai même si ça n'avait pas l'air de le toucher. de toute façon je savais bien que ce n'était pas gagné. Mais j'allais devoir être calme et donc rester en face de lui pour lui parler. Bon il y a certains sujets que j'allais éviter, comme le sujet de ma fille, je ne voulais pas lui en parler tout de suite, et vu comment il était remonté contre moi, je savais bien qu'il serait méchant dans ces paroles, donc à quoi bon. Autant, attendre encore quelques rendez-vous et je verrais bien comment ça allait se passer.

-J'avais besoin de savoir que tu allais bien. Et je voulais te revoir.

Oui car il m'a manqué, et même si j'ai été méchante avec lui et que je ne l'ai pas aidé quand il en avait besoin. Et encore maintenant rien que d'y repenser ça me faisais encore plus mal. J'étais sa grande soeur et malheureusement je n'ai jamais eu ce rôle avec lui, quand on était petit oui, j'aimais le protéger et rire avec lui, mais ensuite, je l'ai lâchement abandonné, oui c'était bien le mot et je comprenais pourquoi il était partis sans rien me dire. Je m'en voulais tellement, j'étais une idiote à cette époque qui se laissait marcher sur les pieds par son père. Je n'osais rien dire devant lui alors que j'aurais dû.

-Non attend ne dis pas ça. Je sais, j'ai été stupide, je n'ai jamais été là pour toi alors que tu en avais besoin et je comprends que tu m'en veuilles. Je suis tellement désolé... Pardonne-moi...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptySam 6 Avr 2013 - 22:52

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- J'avais besoin de savoir que tu allais bien. Et je voulais te revoir, me dit-elle sur un ton qui aurait presque pu me faire pitié si j’avais été capable de ressentir ce genre de sentiments. Mais cela n’était pas le cas. J’étais ce qu’on appelait communément un « connard insensible » et je ne comptais plus les personnes qui m’avaient demandé si j’étais véritablement humain. Et si je trouvais cela habituellement très drôle, les conséquences de cette insensibilité que je m’étais créé ne l’étaient pas vraiment puisque c’était à coup de claques dans la gueule – au sens figuré, bien que j’aurais préféré me recevoir des tartes plutôt que de vivre ce que j’avais vécu – que je m’étais construit ce mur de glace autour de mon cœur et de mon corps et que rien ni personne – ou presque – ne pouvait franchir. Non attend ne dis pas ça. Je sais, j'ai été stupide, je n'ai jamais été là pour toi alors que tu en avais besoin et je comprends que tu m'en veuilles. Je suis tellement désolé... Pardonne-moi... s’excusa-t-elle, et je trouvais cela tellement pathétique que je me mis à éclater de rire.

- Te pardonner ? Ca fait quatre ans que tu aurais dû te faire pardonner, m’exclamai-je, légèrement énervé qu’elle pense qu’elle pourrait débarquer de nouveau dans ma vie comme si rien de tout cela ne s’était passé. En tout cas, je suis quand même impressionné que tu reconnaisses enfin tes erreurs, la félicitai-je ironiquement. Enfin, maintenant que tu sais que je vais bien, tu peux repartir auprès des parents. Il ne faudrait pas qu’ils croient que je t’ai contaminé avec mes idées perverses d’homosexuel !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyDim 7 Avr 2013 - 18:53

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Je savais bien que tout ce que j'allais lui dire, il s'en ficherait pas mal, mais bon je voulais quand même qu'il entende mes paroles pour lui montrer que maintenant j'étais là. Même si je savais bien qu'il n'allait pas me pardonner tout de suite, je n'étais pas idiote, il allait m'en faire baver, même si je n'avais pas besoin de ça en ce moment. Mais je ne récoltais que ce que j'avais fait dans le passé, j'avais vraiment été idiote, mais bonne ça ne serait à rien que je reste chez moi à me morfondre, je devais aller de l'avant et montrer à Tyler que je faisais encore partie de sa famille même si je savais bien que je n'existais plus pour lui ce qui me faisait mal. Et après je finissais par lui dire que j'étais vraiment désolé et il devait bien le voir sur mon visage, je sais bien que c'était des phrases simples,, mais e n'avait que ça en tête à lui dire, à quoi bon lui faire un roman, il voulait partir, donc je devais le retenir. Mais je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il rigole comme ça. Je restais choqué devant lui, je voyais bien qu'il se moquait de moi de toute façon, ça me faisais tellement mal. Je baissais les yeux mal à l'aise. Je sais bien que ça faisait depuis quatre ans que j'aurais dû me faire pardonner, mais il était parti sans rien me dire. Je soupirais en levant les yeux vers lui.

-Il y a quatre ans tu es partis sans rien me dire et après je ne t'ai pas retrouvé. Je t'en ai voulu, mais j'ai compris pourquoi tu es partis. Et même si ça fait quatre ans, je suis là maintenant.

Je parlais vraiment doucement, je ne voulais pas qu'il s'énerve contre moi. Je ne voulais rien lui reprocher en tout cas pas maintenant. Même si c'était vrai que je lui en voulais d'être partis comme ça sans rien me dire. Et il continuait de se moquer de moi ce qui m'énervais encore plus. Je lui répondais sur une voix sèche:

-c'est bon quoi, arrête de te moquer de moi. je parle franchement et tu t'en fiche royal.

Et maintenant il me disait que je pouvais repartir voir les parents, il m'énervait vraiment avec ces réflexions, je passais une main sur mon visage en fermant les yeux. Je recevais un message à ce moment-là qui me montrait ma fille qui faisait un beau sourire, ma belle avait que je craquais n ce moment de ne pas trop la voir donc elle m'envoyait souvent des photos, je faisais un sourire en rangeant mon portable.

-Je ne les ai pas vu depuis maintenant un an. Je ne parle qu'à maman, mais elle ne sait même pas que je suis ici. Donc arrête de penser ça, si je suis venue ici c'est de mon plein gré et je resterais ici. Tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyDim 14 Avr 2013 - 0:21

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- Il y a quatre ans tu es partis sans rien me dire et après je ne t'ai pas retrouvé, m’expliqua-t-elle les raisons pour lesquelles elle n’avait pas pu se faire pardonner avant. Mais ce n’était pas parce qu’elle avait une bonne excuse que j’allais lui pardonner pour autant. Elle n’avait pas été là quand j’en avais besoin, et ça, je ne pourrais jamais l’effacer. Je t'en ai voulu, mais j'ai compris pourquoi tu es partis, continua-t-elle de m’expliquer, et je faillis m’étouffer avec ma salive à cet aveu quelque peu déplacé. Parce qu’elle n’avait pas le droit de m’en vouloir d’être parti. Elle n’avait pas le droit de me reprocher le fait de ne pas l’avoir prévenu le jour où j’avais quitté la maison parce qu’elle m’avait laissé mourir sans même réagir, il n’y avait donc aucune raison que je lui doive quoi que ce soit. Et même si ça fait quatre ans, je suis là maintenant.

- Déjà, je tiens à préciser que t’as pas le droit de m’en vouloir pour être parti sans te prévenir parce que je n’avais aucun compte à te rendre après ce que tu as fait ! Ou ce que tu n’as pas fait, plutôt, rectifiai-je, car c’était son inactivité que je condamnais. Et puis, ce n’est pas parce que tu réapparais tout à coup dans ma vie que tout va s’arranger ! Je l’ai refaite, ma vie. Sans les parents. Sans toi. Et j’en suis largement plus heureux ! A vrai dire, si j’étais moins malheureux qu’à l’époque où j’habitais encore avec nos parents, je ne pouvais pas non plus dire que j’étais « heureux ». Mon passé me hantait toujours et je devais bien avouer aussi que l’absence d’amour paternel me manquait cruellement…

- C'est bon quoi, arrête de te moquer de moi, se plaint-elle de mon ironie – mais là encore, je trouvais qu’elle n’avait rien à y redire, étant de toute façon responsable de tout ce qui était arrivé (bon, elle n’était en fait responsable de rien du tout, mais le fait qu’elle ne se soit jamais révolté de la façon dont nos parents me traitaient voulait donc dire qu’elle approuvait indirectement ces horreurs – c’était un peu comme la condamnation de non-assistance en personne en danger, en quelque sorte). Je parle franchement et tu t'en fiche royal.

- Parce que je devrais m’intéresser à toi après que tu te sois si bien occupé de moi ? lançai-je de manière de nouveau ironique – ce n’était pas parce qu’elle semblait énervé par mes moqueries que j’allais m’arrêter pour autant. Je n’avais pas peur d’elle et elle le savait. Et puis, peut-être que si je l’énervais suffisamment, elle allait abandonner l’idée de vouloir se comporter de nouveau comme une sœur, qui sait !

- Je ne les ai pas vu depuis maintenant un an. Je ne parle qu'à maman, mais elle ne sait même pas que je suis ici, m’avoua-t-elle alors, et mon cœur se mit à saigner à l’évocation de notre mère. Ma mère. Qui me manquait horriblement… Même s’il était évidemment que jamais je ne l’avouerais à quiconque. Donc arrête de penser ça, si je suis venue ici c'est de mon plein gré et je resterais ici. Tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça.

- Maintenant que la guerre est finie, on se manifeste, ironisai-je une fois de plus. Puis, je soupirai, avant de reprendre quelque peu mon sérieux. Ton rôle de sœur qui s’inquiète, j’en ai rien à carrer. C’était avant que j’avais besoin de toi, plus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyJeu 18 Avr 2013 - 22:19

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

C'était plus fort que moi, je n'arrivais pas à me retenir et c'est pour cela que je lui balançais en plein visage que je lui en voulais d'être partis sans rien me dire. Cela m'avait rendu tellement triste. J'ai compris ce jour-là qu'il m'en voulait vraiment et donc que s'il n'était pas venu me dire qu'il partait, c'est qu'il ne voulait surement pas entendre parler de moi. Je sais que je n'aurais jamais dû le lui dire, mais je n'en pouvais plus de ces remarques. Mais maintenant que c'était sortis, je devais y faire face et voir comment il allait réagir, même si je me doutais bien qu'il allait encore une fois s'en prendre à moi. Et en quelques secondes il finissait par me répondre, enfin me faire comprendre qu'il m'en voulait encore et encore ce qui m'énervait, mais surtout ça me faisait beaucoup de mal de l'entendre me dire qu'il avait fait sa vie sans moi et donc que ça allait surement continuer comme ça. Il ne pouvait pas voir à quel point mon coeur souffrait devant ces mots. Le savoir c'était une chose, mais qu'il me le dise, s'en était une autre.

-Qu'est-ce que je dois faire pour avoir une discussion sans reproche avec toi. Je n'en peux plus. Je me suis excusé et je m'en veux tellement. Je n'ai rien fait à ce moment-là car... Je n'osais pas, il me faisait peur, je ne sais pas pourquoi je n'ai rien dis, mais encore aujourd'hui je voudrais revenir en arrière.

A quoi bon parler avec lui, ça ne sert vraiment à rien.

-Arrête, je me suis toujours occupé de toi au début et je tiens à toi sinon je ne serais pas là ou encore je t'aurais enfoncé devant les parents. Donc maintenant arrête tes reproches, j'en ai marre.

Je reprenais on souffle alors que je voyais plusieurs personnes nous regarder et tout de suite je leur envoyais un regard noir. Ils n'avaient rien à faire là et je n'avais pas envie qu'ils nous entendent. En tout cas une chose était sûr, je n'allais pas partir d'ici maintenant que j'étais là. Ma fille était encore trop jeune pour se faire balader de ville en ville, déjà que c'était dur de vivre dans deux familles différentes. Donc j'allais rester ici, même si Devon semblait contre cette idée. Et encore une fois il n'arrêtait pas d'ironiser, je fermais les yeux énerver, mais à quoi bon lui parlait, ça ne servait à rien.

-Je ne m'inquiète pas, je vois bien que tu vas bien. Je suis contente que tu ailles bien, j'aurais peut-être dû faire comme toi. Mais je vais te dire une chose, si tu as prié pour que la vie se venge sur ce que je n'ai pas fait pour toi, bah elle sait venger. Tu peux sortir une bouteille de champagne, maintenant que tu vas bien, c'est à mon tour de souffrir.

Je soupirais, à quoi bon lui dire ça, je savais bien qu'il allait s'en foutre totalement ou encore il allait encore et encore ironiser comme il faisait depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptySam 27 Avr 2013 - 22:52

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- Qu'est-ce que je dois faire pour avoir une discussion sans reproche avec toi ? osa-t-elle de nouveau me demander – décidemment, elle croyait encore au père Noël… Je n'en peux plus. Je me suis excusé et je m'en veux tellement. Je n'ai rien fait à ce moment-là car... Je n'osais pas, il me faisait peur, je ne sais pas pourquoi je n'ai rien dis, mais encore aujourd'hui je voudrais revenir en arrière, m’avoua-t-elle, ce qui – et encore une fois je ne l’avouerai jamais – me fit quelque peu mal au cœur. Après tout, j’étais le mieux placé pour savoir à quel point notre père pouvait être un connard insensible et intolérant (non, non, je ne tenais absolument pas de lui…) et je ne m’étais jamais moi-même réellement rebeller contre son autorité.

- Si une telle chose était possible, ça ferait longtemps que mon passé serait changé, répondis-je, ne souhaitant pas montrer une quelconque sympathie à son égard un peu par vengeance, je devais bien l’avouer.

- Arrête, je me suis toujours occupé de toi au début et je tiens à toi sinon je ne serais pas là ou encore je t'aurais enfoncé devant les parents, s’exclama-t-elle en colère à cause de mes propos. Donc maintenant arrête tes reproches, j'en ai marre.

- Déjà ? Moi, j’ai subi des reproches et humiliations pendant quatre ans, tu peux bien supporter des reproches pendant quelques minutes, non ? ironisai-je une énième fois, de manière plus ou moins sérieuse, en fait, puisque c’était tout de même vrai !

- Je ne m'inquiète pas, je vois bien que tu vas bien. Je suis contente que tu ailles bien, j'aurais peut-être dû faire comme toi, en conclut-elle alors. Mais je vais te dire une chose, si tu as prié pour que la vie se venge sur ce que je n'ai pas fait pour toi, bah elle sait venger. Tu peux sortir une bouteille de champagne, maintenant que tu vas bien, c'est à mon tour de souffrir.

- Tu veux quoi ? Que je te plaigne ? demandai-je de manière rhétorique. Et puis, de toute façon, la seule chose que j’espérais vraiment – et que j’espère toujours d’ailleurs –, c’est que le vieux crève, alors ne me fais pas passer pour plus salaud que je ne suis déjà en me rendant responsable de ta vie merdique, merci.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptySam 27 Avr 2013 - 23:19

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Je ne savais plus du tout quoi faire, j'avais tellement besoin de lui dans ma vie, mais je savais bien qu'il n'allait pas me pardonner. Mais comment j'allais faire pour l'avoir dans ma vie. Cela me faisait tellement mal, je m'en voulais et j'avais envie de me frapper, j'ai été tellement nul. Je passais ma main sur mon visage.

-Crois-moi, je changerais tellement de chose aussi. Je voudrais tellement que tu me crois quand je te dis que je suis désolé.

Je ne savais plus quoi faire, et ça me mettait de plus en plus en colère et je commençais à me mettre à lui crier dessus. C'était bien la première fois que je lui criais dessus alors qu'avant on s'entendait bien et je n'avais jamais été comme ça. Mais qu'est-ce qui me prenait d'être comme ça. Je fermais les yeux exaspérer par tout ça et je lui disais doucement.

-Je n'ai pas besoin de tes reproches, j'ai besoin de toi...

Je n'en pouvais vraiment plus et plus les minutes passaient et plus je me rendais compte que de toute façon il ne me pardonnera jamais et ça me faisait tellement mal, je perdais toutes les personnes qui étaient importantes pour moi. J'espérais qu'on n'allait pas m'enlever ma fille et rien que d'y penser, ça me faisait bien plus mal. En tout cas, s'il avait prié pour une vengeance de son passé sa avait marcher, mais sur moi et pas sur notre père.

-Et bien malheureusement pour toi ce n'est pas lui qui est mort. Eh non, ça a loupé malheureusement...

Je soupirais en continuant de le regarder. Je voyais que cette discussion ne mènerait à rien de toute façon. Mais je pensais comme lui, je voulais que notre père meure, je lui en voulais tellement pour tout ça.

-Je ne vois pas comment te convaincre de toute façon. Mais je suis là pour t'annoncer que tu as une nièce de quelques mois "Leila". Elle a besoin de son oncle puisqu'elle n'a plus de père.

Je soupirais, j'en avais les larmes aux yeux, je ne cherchais pas à l'attendrir, je le mettais juste informé. Il fera ce qu'il veut ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyLun 29 Avr 2013 - 20:11

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- Crois-moi, je changerais tellement de chose aussi, commenta-t-elle après ma remarque sur le fait que, si j’avais le pouvoir de changer mon passé, je le ferais sans aucune hésitation. Je voudrais tellement que tu me crois quand je te dis que je suis désolé. Et au fond de moi, je savais que ses excuses étaient on-ne-peut-plus sincères. Seulement, je ne pouvais pas lui pardonner aussi facilement. Je n'ai pas besoin de tes reproches, j'ai besoin de toi... fit-elle ensuite sur un ton qui aurait presque pu m’attendrir si j’avais été le genre de gars sensible à m’émouvoir pour un rien…

- Eh bien, pas de chance : ce sont les reproches que tu as, dis-je alors, sans même me soucier de l’impact que mes propos pourraient avoir sur elle. De toute façon, au point où elle en était, ce n’était pas cette petite remarque qui allait la blesser plus qu’elle ne semblait l’être déjà.

- Et bien malheureusement pour toi ce n'est pas lui qui est mort. Eh non, ça a loupé malheureusement... déclara-t-elle sans même que je ne sache de quoi elle parlait, mais… who cares ! Je ne vois pas comment te convaincre de toute façon. Mais je suis là pour t'annoncer que tu as une nièce de quelques mois "Leila". Elle a besoin de son oncle puisqu'elle n'a plus de père, m’expliqua-t-elle sans même prendre des gants, et je dus encaisser le choc de la nouvelle.

- Euh… Tu rigoles, là ! m’exclamai-je, n’y croyant toujours pas. Après tout, Aloyssia n’avait que deux ans de plus que moi, elle était donc beaucoup trop jeune pour avoir déjà un bébé. En plus, elle voulait que je joue le rôle du père manquant, elle était folle ! C’est pas parce que ton mec n’est plus là que tu dois me refiler sa responsabilité sur le dos ! Elle s’en sortira très bien sans moi, ta fille. Même mieux ! précisai-je de manière très honnête, car je n’avais aucun instinct paternel et que je savais que je n’en aurais jamais.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyLun 29 Avr 2013 - 20:28

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Je passais ma main sur mon visage, oui je comprenais bien que de toute façon pendant cette discussion je n'aurais que des reproches, cela me blessait tellement. Mais pourquoi il ne pouvait pas me pardonner hein. J'avais tellement besoin de lui, surtout besoin d'un frère même si c'est vrai que dans l'histoire c'est moi la grande soeur. Mais voilà, j'aurais dû m'en douter de toute façon et ça à cause de notre père, et bon à cause de moi bien sur, c'était de ma faute et en fait, il avait bien raison de m'en vouloir.

-Pourquoi tu es comme ça? Qu'est-ce que tu es devenu. Je pensais m'en prendre pleins la tête mais ensuite retrouver mon frère, mais je me suis bien trompé, tu ne me pardonneras jamais de toute façon.

Je soupirais, je lui avais tout dit, maintenant je ne voyais pas comment le convaincre pour qu'il arrête de m'en vouloir. Je ne voyais pas pourquoi je resterais plus longtemps devant lui, autant le laisser reprendre sa vie. Mais avant ça, je devais lui dire qu'il était Tonton car je sais bien que si je ne lui disais rien et qu'il me voyait avec ma fille, il aurait trouvé une raison pour me reprocher de ne rien lui avoir dit. Donc oui je ne prenais pas de gant, je lui disais tout d'un coup même si ça me faisait encore plus mal. Me retrouver toute seule avec ma fille, voila ce qui allait me faire du bien. Même si c'était dur de me retrouver toute seule une fois que j'avais couché la petite. Il semblait surpris, ah bah au moins j'avais une réaction de sa part. Je sortais mon portable pour lui montrer la photo.

-J'ai l'air de blaguer?

Je soupirais, il ne comprenait vraiment rien quand je lui parlais et ça me désespérait encore plus.

-Je ne te demande rien. Mes beaux-parents s'occupent d'elle quand je suis en cours. Je voulais juste te mettre au courant, mais encore une fois ça ne sert à rien, tu t'en fous de moi. Que je scie en vie ou morte, de toute façon tu t'en fous royalement.

Et je voulais seulement qu'il me soutienne un peu, c'est mon frère quand même. j'ai vraiment perdu trop de monde, qu'ils soient mort ou encore qu'ils me tournent le dos.

-À quoi bon rester ici. Autant partir....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon EmptyMar 7 Mai 2013 - 0:51

avatar
Invité
Invité

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty


- Pourquoi tu es comme ça? s’exclama-t-elle alors, semblait-il toujours aussi énervée. Qu'est-ce que tu es devenu. Je pensais m'en prendre pleins la tête mais ensuite retrouver mon frère, mais je me suis bien trompé, tu ne me pardonneras jamais de toute façon. Et ses propos provoquèrent chez moi un petit rire ironique. Car, après tout, nous venions à peine de nous retrouver, il était donc évident que je n’allais pas lui tomber dans les bras – elle-même s’y attendait, en plus. Et ce n’était pas au bout de cinq petites minutes de discussion (ou plutôt de reproches) que cela allait changer…

- On vient à peine de se retrouver ! pris-je donc le temps de lui expliquer – je pouvais me montrer gentil parfois (ironie, quand tu nous tiens…). Tu crois que maintenant que je t’ai fait tous ces reproches, on va pouvoir se balader bras dessus, bras dessous ? Non, mais tu viens de quelle planète ? Les Bisounours ? Désolé, mais ça marche pas comme ça. Et pour répondre à ta question : je suis devenu un monstre, dis-je alors avec un grand sourire qui pouvait faire peur. Ton adorable petit frère qui se laissait pourrir bien gentiment la vie est parti pour un monde meilleur. J’érigerai une tombe en son honneur, si tu veux. Aloyssia m’annonça ensuite une nouvelle qui eut l’effet d’une bombe puisque je venais d’apprendre que j’étais tonton – bien que j’étais beaucoup trop jeune pour ça ! –, et elle me prouva ce fait par des photos qu’elle avait prises avec son portable.

- J'ai l'air de blaguer? répondit-elle à mon étonnement on-ne-peut-plus justifié. Je ne te demande rien. Mes beaux-parents s'occupent d'elle quand je suis en cours. Je voulais juste te mettre au courant, mais encore une fois ça ne sert à rien, tu t'en fous de moi, se plaint-elle comme une enfant – et dire qu’elle était maman, à présent… Que je scie en vie ou morte, de toute façon tu t'en fous royalement. À quoi bon rester ici. Autant partir...

- Tu crois pas que tu vas un peu loin, là ? lui demandai-je en soupirant, ses propos étant vraiment déprimants à souhait. Je crois que tu extrapoles un peu trop mes réactions. T’essaies encore de te faire passer pour la victime ? Enfin, merci de me prévenir pour ta progéniture. Au moins, je sais quel exemple je ne dois pas suivre, plaisantai-je avec un air si sérieux que je n’étais pas sûr qu’elle comprenne la blague. Et puis, elle était dans un tel état de déprime que j’étais presque certain qu’elle n’avait pas le cœur à rire. De plus, ce n’était pas totalement une blague car je le pensais réellement : je n’étais pas fait pour être père, un point, c’est tout, je n’allais donc pas suivre l’exemple de ma sœur qui s’était fait engrossée à 23 ans…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon   Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Contenu sponsorisé

Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles plutôt tendues... ¤ Aloyssia & Devon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles plutôt mouvementées... (PV : Milana) [Terminé]
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: