Partagez
 

 Bear us to a bright tomorrow [Keegan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptySam 6 Avr 2013 - 19:02

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

La flama niposa
La ombra dispare
La noce immortale
La voce murmure

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Ujhyth5di
J’avais passé une nuit absolument affreuse, c’était le cas de le dire. Mes muscles me faisaient mal, mais j’avais surtout été assailli par des palpitations et n’avais pu me reposer que par intervalles à cause de ça, me réveillant à chaque fois dans une position différente et en nage. Ces premiers jours étaient épuisants, c’est un fait, mais je n’en n’attendais pas moins d’un sevrage pareil, étant déjà passé par-là une fois. Pourquoi est-ce que je m’infligeais ça, bon sang… ? Je n’avais aucune envie de me retrouver dans cet état d’agonie pendant des semaines. Mes yeux fixaient le plafond d’un air terne alors que je cherchais de l’air malgré l’assistance respiratoire… je n’avais pas la force pour faire quoi que ce soit d’autre, de toute manière. Mais alors, qu’est-ce que je fichais ici ? C’était la seule question qui me traversait l’esprit depuis que je m’étais éveillé, le soir même de mon malaise. Je finis par fermer les paupières et murmurais quelques paroles inaudibles pour moi-même (mieux valait pour vous que vous ne les entendiez pas), délaissant complètement le plateau du petit-déjeuner posé sur la tablette à côté de mon lit. De toute façon, j’avais pas faim, même si j’aurais donné n’importe quoi pour de la morphine.

Comme tout à l’heure, le bruit de la porte d’entrée se fit entendre et je m’empressais de me passer une main sur le visage pour enlever d’éventuelles traces de larmes qui coulaient parfois sans même que je m’en rende compte. Vu l’heure, il ne s’agissait sans doute que d’un membre de l’équipe médicale qui venait faire des contrôles, je n’aurais donc pas besoin de faire la conversation. Ouf.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptySam 6 Avr 2013 - 19:18

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

« Envoyez votre stagiaire en cardiologie, c'est un cas d'urgence. Les infirmières prendront la relève en pédiatrie! »
« Gallagher, vous avez entendu? Filez tout de suite au deuxième étage. »
« Oui m'dame! »

C'est à peu près tout ce dont je me souviens de ma première nuit en stage. Les événements se sont déroulés tellement vite que je n'ai rien eu le temps d'enregistrer dans ma mémoire. L'adrénaline puissance dix, des requêtes qui fusent de partout et il y a moi, le stagiaire en pédiatrie qui se retrouve coincé avec ce qu'il y a de médecin disponible ce soir là, dans une salle isolée de tout le reste. Heureusement pour moi que j'ai quelques notions en cardiologie sinon je crois que l'ont aurait été dans le pétrin, bref. Après de longues heures passées auprès du patient, nous avons finalement réussi à stabiliser son état. Je ne vous raconte pas à quel point on a l'impression d'accomplir quelque chose quand ce genre de situation se produit, qu'un patient échappe à la mort parce que tu as su faire ton travail correctement … Du coup, je me fichais éperdument de devoir travailler durant plus de vingt-quatre heures entre-coupées de petites siestes ici et là dans la salle réservée aux médecins. On m'avait refiler le patient en question afin que je puisse faire son suivi et veiller à ce qu'il ne lui arrive rien.

Après avoir dormi seulement deux heures, le médecin de garde est venu me réveiller afin que je fasse mon tour de garde à commencer par la pédiatrie. Très peu de femmes avaient donner vie la nuit précédente, donc ma tournée fût très brève. Je me rendis donc en cardiologie, empoigna la fiche médicale du patient qu'on nous avait emmener dans la nuit et me rendis dans la chambre en question. Le jeune homme dormait toujours, normal quoi, il était passé à deux doigts de mourir d'une overdose le mec, mais ce n'est qu'en m'approchant du lit que je finis par le reconnaître. Le mec du café … celui qui m'avait si gentiment renverser sa boisson dessus et qui m'avait envoyer chier lorsque je lui avais refiler un petit remontant gratuitement. Heureusement que j'étais dans mes jours de bonne grâce sinon, j'ignore ce que j'aurais pu lui faire... Je m'empressai donc de terminer mon travail et ressorti de la pièce, sans plus avant de retourner dans l'aile de la pédiatrie, retrouver mes gentils petits patients.

La journée défila à une vitesse folle entre mes allés et venu dans les différents blocs et vint finalement mon petit deux heures de repos que je savourai pleinement avant de reprendre le ''lendemain''. La tête que j'avais, ça devait faire peur je vous jures, mais plus qu'une journée et je pourrais aller récupéré chez moi avant de reprendre une journée plus tard. La vie de médecin ça n'a rien de facile, je vous le jure et cet exercice servait à tester les limites de mon endurance. Après m'être nettoyé le visage, bu mon café et m'être brosser les dents, je retournai en cardiologie pour mon contrôle habituel. Les infirmières s'en chargeaient principalement le jour et pour ma part je devais passer au minimum une fois le matin, le midi et le soir. Mon bras poussa la porte alors qu'un bâillement franchit mes lèvres. Bon sang, qu'est-ce que je donnerais pour dormir, plus que quelques heures à tenir … je n'avais que cela en tête. Lorsque je levai les yeux après mon moment d'égarement, je vis qu'Aaron était réveiller... N'étant pas certain de vouloir faire la conversation, je me suis simplement approcher des moniteurs pour noté ce qui était inscrit dessus en lui faisant un petit signe de la tête en guise de salutation. J'étais en service quand même, je me devais d'être '' sympathique ''. Une fois ma tournée de routine terminée, je levai les yeux sur son déjeuner et soupira.

« Faut manger, même si la bouffe est pas terrible.» Marmonnais-je en terminant de noté quelques détails concernant son état et les progrès - s'il y en avait - depuis deux jours avant de glisser une main dans mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptySam 6 Avr 2013 - 19:52

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

La flama niposa
La ombra dispare
La noce immortale
La voce murmure







Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Ujhyth5di
JÉtant du genre caractériel dans mes bons jours, j’aurais techniquement refusé de communiquer avec l’homme qui venait d’entrer dans la pièce s’il n’y avait pas eu de circonstances atténuantes. Après l’épisode du café où il avait voulu me refiler de la drogue comme « cadeau » pour calmer une crise de spasmes, ce qui m’avait clairement vexé, je l’avais automatiquement inscrit sur la liste des gens avec qui je ne voulais plus avoir affaire. « Mais … ». Mais, j’étais pas en état de me fâcher contre qui que ce soit aujourd’hui… et puis je savais qu’il était là pour faire son job.

Je restais aussi silencieux que le grand brun pendant qu’il faisait ses contrôles, lui tendant simplement mon bras pour le laisser prendre ma tension et mon pouls. Je n’étais pas d’humeur à parler ou à me faire des amis, rien de tout ça, mais comme le gars m’a adressé la parole, j’avais pas trop le choix. Calmement, je me redressais donc un peu et tournais mon visage pâle dans sa direction.

« Si je les embête, p’tetre qu’ils m’enverront une infirmière sexy pour me convaincre. »

Un sourire se dessina sur mes lèvres, puis s’évanouit aussitôt. Impossible d’avoir l’air enjoué, puis-ce que je ne l’étais pas. Après avoir observé le garçon quelques secondes, je finis par tourner à nouveau le regard sur le vide qu’il y avait devant moi.

« …tu t’appelles comment, au fait ? »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptyDim 7 Avr 2013 - 4:03

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

Il ne me restait plus que ses pupilles à examinées, après je pourrais retourner en salle des employés pour me prendre un autre café. J'étais complètement lessivé, si bien que j'avais du mal à me tenir sur mes deux jambes, mais je ne voulais rien laisser paraître, pas devant de gars en tout cas. « Essaie toujours » Murmurai-je doucement en terminant d'inscrire les données d'inscrite sur le moniteur cardiaque. « En deux jours, je n'en ai croisé aucune qui en vaille la peine alors, c'est à tes risques. » Je me mordis la lèvre, surpris d'avoir autant parler, en même temps, je n'avais pas vraiment le choix... quoi que ouais, je n'étais pas obliger de lui répondre. J'étais là pour faire mon travail et non embauché pour taper la discutions avec les patients.

Les données numérique notées, je m'avançai vers lui, en m'installant contre le lit, pris ma petite lampe torche et l'alluma avant de la pointer entre ses deux yeux. « Tu peux la suivre? » Un de mes sourcil s'arqua alors que ma main s'agitait lentement de gauche à droite afin de tester la vivacité de ses iris. « C'est bon … » Je notai le résulta avant de tendre la main vers son visage pour maintenir sa paupière ouverte en douceur. « Je dois juste vérifier un truc, bouge pas. » Un soupir m'échappa alors que mon visage s'approcha du sien afin que je puisse mieux l'examiné. Sur le coup, cette proximité me fis étrangement peur... après tout il était la copie conforme de mon ex dont j'étais encore amoureux et en plus j'étais à quelques centimètres de son visage et je le touchais. Je déglutis. « Plus qu'un et c'est bon ...» Mon regard se posa dans le sien et j'eus un moment d'hésitation. J'avais chaud soudainement et des palpitations au cœur. Je fis ce que j'avais à faire en vitesse et me redressa pour noter les résultats. « J'crois que tu vas être ici encore un moment … tes résultats sont pas top. » Je faisais un effort surhumain pour jouer les gentils docteur avec lui. Si bien que j'en avais presque oublier la dernière question qu'il m'avait adresser.

« Gallagher, ça suffira j'crois. » Je gardais ma tête baissée pour être certain de ne pas croiser son regard et m'éloigna finalement du lit pour aller m'asseoir sur la chaise des visiteurs histoire de me reposer un peu en faisant semblant de continuer de travailler. Je devais absolument faire une pause. Juste cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptyDim 7 Avr 2013 - 12:53

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

]
La flama niposa
La ombra dispare
La noce immortale
La voce murmure







Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Ujhyth5di
Sa réponse à ma remarque me fit étouffer un rire las, puis il s’approcha pour tester mes réflexes oculaires. Oh, je ne m’attendais pas vraiment à avoir les meilleurs résultats du monde. Ca me rappelait cette scène, il y a deux mois, lorsqu’Abel s’était permit de me faire un contrôle sans me demander mon avis, alors que j’étais simplement venu pour le saluer, après deux ans passés sans s’être vus. Je n’aimais pas qu’on s’inquiète pour moi, pourtant, il y avait une partie de ma conscience qui semblait bien heureuse que quelqu’un remarque que « quelque chose clochait ». Quoi de mieux qu’un ami médecin pour ça, hein ?

Bref, mon regard suivi la main de l’interne, puis il se pencha sur moi pour observer de plus près. Je devais avoir les pupilles complètement hors service, mais il allait sans doute me confirmer ça d’ici peu de temps. Docilement, j’attendis donc qu’il termine ce qu’il avait à faire, fronçant légèrement les sourcils lorsqu’il se redressa d’un coup pour noter des choses sur son bout de papier. J’étais un peu dans les vapes, okay, mais ce geste plus brusque que les autres attira mon attention. Quoi ? J’étais si désagréable à regarder de près, c’est ça ? « J'crois que tu vas être ici encore un moment … tes résultats sont pas top. » ça ne me semblait être plus qu’une évidence, ça… mais le fait qu’on me le rappelle me poussa à soupirer quand même. « Etre ici encore un moment ». Je ne voulais pas être où que ce soit, si ce n’est six pieds sous terre, alors qu’on me garde à l’hosto ou ailleurs…

Le jeune homme me donna finalement son nom (qui était plutôt cool, en fait, ça me faisait penser au groupe Oasis), puis s’éloigna dans un coin de la pièce pour s’asseoir. La plupart du temps, les infirmiers venaient et s’en allaient immédiatement, ce qui me laissa penser qu’il devait être plutôt fatigué pour oser s’accorder une petite pause de la sorte. À bien y réfléchir, c’est vrai qu’il était pâle… mais de là à savoir si c’était à cause de son manque d’énergie ou de la came qu’il prenait… peut-être les deux.

Je ne dis rien pendant un bon moment, mais le silence ainsi que mes pensées sombres me déplaisaient tellement que…

« Y’avait rien d’personnel contre toi, l’autre jour. Mais je pense pas que t’aurais aimé te faire offrir ça par un inconnu non plus. »

Je levais un bras pour cacher le bas de mon visage afin d’étouffer une énième quinte de toux, puis me relâchais complètement sur le lit, regard à nouveau perdu dans le vide et les yeux dirigés sur un détail du plafond. Je repris alors la parole d’une voix éteinte en m’excusant simplement.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptyDim 7 Avr 2013 - 21:28

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

Le simple fait de me poser sur une chaise fit en sorte que mes muscles se détendent peu à peu. J'étais crevé, complètement vidé de mon énergie. Ça faisait quand même trois jours que j'étais ici et j'avais du dormir quatre heure en tout. Mon corps commençait à ressentir le manque de sommeil et de drogue. Heureusement pour moi que j'avais appris à contrôler mes crises ces derniers mois, car je n'aurais pas donner cher de ma peau. Ma main termina son travail sur la feuille et lentement ma tête retomba vers l'avant. Tout était devenu trop lourd à supporter, même le poids de mon corps représentait un fardeau à porter. Un soupir m'échappa. Plus que quelques heures … quelques petites heures et je pourrais dormir. Il ne fallait pas que je pense à ce mot bon sang … tout sauf ça!

Ma main relâcha alors mon crayon avant de venir glisser le long de mon visage et mes paupières se refermèrent presque automatiquement. Le sommeil m'emmenait tranquillement, je sentais mon esprit quitter mon corps avec lenteur, mais la voix du jeune homme me fit sursauter. Je mis du temps avant de comprendre de quoi il me parlait... et je ne comprenais pas non plus pourquoi il revenait sur cet incident uniquement pour me dire un truc aussi stupide que cela? Comme si j'allais le croire... ça n'a rien de personnel … et mon cul c'est du poulet alors? Un rire sarcastique s'échappa d'entre mes lèvres pendant que j'optais pour position un peu plus confortable. « Un mec m'a fait le coup une fois, sans lui j'crois que je serais mort … » Dis-je simplement en baillant. Je n'avais plus de force, je devais dormir ne serais-ce que cinq petites minutes. Qu'un supérieur vienne, je n'en avait rien a foutre, tout ce que je voulais c'était me reposer, même si c'était dans la chambre de ce mec. « Mais bon … qu'est-ce qu'on en a à foutre » Ajoutai-je pour moi-même.

J'ignore combien de temps je suis resté là a dormir, mais une chose est sûre, je me suis réveiller en sursaut parce que je venais de rêver à ce mec... je venais de rêver qu'on s'était embrasser lorsque je l'avais examiner de plus près et bon sang … c'était pareil qu'avec Audric, la même sensation, c'était tout simplement exquis … Coeur battant, je me suis donc relever en vitesse de ma chaise et passa une main dans mes cheveux, l'air complètement désorienté. « Heu … ouais... j'dois aller bosser … j'essaie de t'envoyer une infirmière sexy pour te faire manger... » Je déglutis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] EmptyDim 7 Avr 2013 - 22:38

avatar
Invité
Invité

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

La flama niposa
La ombra dispare
La noce immortale
La voce murmure







Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Ujhyth5di
Après avoir prononcé quelques paroles très peu enjouées pour répondre à mon intervention, je vis mon interlocuteur tomber de sommeil. Comme ça ! Ah ben c’est bien ce que je pensais, il était complètement out, le type. Un léger soupir s’échappa de mes lèvres avant que je hoche la tête de gauche à droite. Ils ne ménageaient vraiment pas leurs employés, ici…

J’ai tenté d’ignorer la présence de l’interne dans un premier temps, mais cela semblait tout bonnement impossible. Il était là-bas, dans le coin et je n’arrivais pas à faire comme s’il n’y avait personne. Rah ! Après cinq minutes, j’ai pris un bout de pain pour le mâcher lentement, sans réelle envie, puis me suis retourné deux ou trois fois dans le lit. Rien à faire pour me calmer, j’étais trop agité, à présent… encore heureux que Gallagher ne ronfle pas.

Après cinq longues minutes passées à observer le jeune homme, je me suis finalement levé le plus discrètement possible et me suis approché de lui pour prendre le dossier qui avait glissé sur le sol. Un coup d’œil rapide à ce qui était noté dessus me permit de voir où j’en étais et ce que j’aperçus fit grincer des dents l’étudiant en médecine qu’il y avait en moi. Damn… j’avais en aussi bonne santé qu’un cancéreux. Pas que je ne le savais pas déjà, mais le fait que c’était écrit noir sur blanc donnait une toute autre dimension à la chose. Je comprenais mieux pourquoi Abel semblait toujours si inquiet à mon sujet…

Discrètement, je pris deux feuilles en bas du dossier et me saisis d’un crayon que gardait le jeune dans une poche de sa veste, puis retournais sur mon lit pour commencer à écrire les premiers mots qui me venaient en tête sur le papier vierge. J’eus quelques difficultés à former des phrases au début, mais rapidement, la machine s’emballa et une mélodie s’éleva dans mon esprit, m’incitant à trouver des paroles qui collaient à la chanson qui était en train de se composer d’elle-même. Je ne sais pas d’où me venait cette soudaine inspiration (alors que j’avais complètement décroché la musique depuis près de six mois), mais ma main refusait de s’arrêter. Ce n’est que lorsque j’entendis du bruit en provenance de la belle aux bois dormants que je relevais la tête brusquement, comme arraché à mon monde imaginaire, puis que je cachais vite ce que je lui avais subtilisé sous la couverture.

Comme tout à l’heure, lorsqu’il m’avait contrôlé les yeux, le grand brun se redressa dans la précipitation, comme si une mouche venait de le piquer, puis il marmonna un truc qui me fit sourire, tout en se dirigeant vers la sortie.

* * *

Le reste de la journée passa lentement, entrecoupé par une ou deux visites de proches, dont ma sœur qui m’avait apporté mon ordinateur sur lequel j’avais immédiatement décidé de composer un morceau à l’aide d’un programme spécial. Étrangement, il m’avait été possible de commencer la chanson de tout à l’heure, mais j’ai été tout à fait incapable de tenir plus de dix minutes, tout comme je ne suis pas parvenu à aligner un seul mot de plus pour les lyrics. Bizarre… vraiment bizarre. Mais tant pis. L’inspiration, c’était comme le vent… elle venait et repartait, mais on ne savait ni quand, ni pourquoi, ni avec quel intensité. Je finis par ranger le matériel dans un tiroir et laissais les feuilles ainsi que le crayon que j’avais volé sur la tablette, à côté du lit. Il était tard, à présent. Je finis par m’endormir.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bear us to a bright tomorrow [Keegan]   Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

Contenu sponsorisé

Bear us to a bright tomorrow [Keegan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bear us to a bright tomorrow [Keegan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il Kwon ▲shine bright like a diamond.
» Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» (camila) life is too short to think about tomorrow
» Tomorrow will be kinder • Meryl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: