Partagez
 

 Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyJeu 9 Mai 2013 - 3:49

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty



Randy & Rosario
Don't stay alone, baby !
Je sortais tout juste d'un cours de microbiologie, pour vous faire court sur le nom et j'avais grandement besoin de changer d'air. Je n'avais pas envie d'aller directement chez moi parce que je verrais forcément Camden, mais la maison des Alpha risquait d'être trop bruyante pour que je puisse me détendre. J'embarque mes fiches de révisions, et je pars vaguer en plein centre ville. Je sais que le choix pouvait paraître bizarre mais j'avais une idée concrète de l'endroit où j'avais envie d'aller. Je ne mis pas tellement longtemps à y arriver, ce n'était pas si loin du campus. LE Starbucks. Rendez-vous des étudiants, mais quand c'est la période de cours, il n'y a personne quasiment hormis les habitants. Je m'assois à une table avec ma commande, me mettant bien à l'écart pour lire tranquillement mes fiches de révisions. Je restais ainsi un bon petit quart d'heures, dégustant ma tasse lorsque je vis un homme entré. Oui, on peut se dire que c'est normal mais lui, je le connais. C'est, en toute objectivité, le mec le plus sexy du … moment ! Je vous jure, il est baraqué, sexy et j'avais envie de le draguer un peu encore une fois. Je tentais de le céder à moi, mais il me résistait. Pour une fois qu'un homme n'était pas intéressé par mon corps, ça pouvait me toucher mais je n'étais pas en état moral pour penser à l'attention des gens mais plutôt à celui de mes hormones. Je range mon petit classeur dans mon sac à main et je me pose à sa table. ❝ C'est dommage de laisser un bel homme comme vous seul pour boire un café. Vous ne trouvez pas ? ❞ lui dis-je en posant ma tasse sur la table, assise en face de lui mais assez de coté pour qu'une fois que je croisais les jambes, mon pied vienne doucement caresser son mollet.

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyVen 10 Mai 2013 - 15:10

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

Cette journée assez bien remplie et chargée m'avait complètement lessivé. J'étais d'abord parti en intervention, après en interrogatoire et puis là je m’apprêtais à partir en patrouille tout en ayant un bleu sous mes ordres. Parce que oui j'étais aussi officier instructeur. Avec les années c'est plutôt enrichissant de pouvoir retransmettre ce qu'on m'a appris à une jeune recrue, comme on a fait avec moi quand je venais d'arriver dans le métier. Surtout que ce petit gars promet. Je jette un coup d'oeil à ma montre, je pouvais m’éclipser quelques instants. J'informe mon bleu que dès que je revenais on partais, lui qui était occupé à rédiger des plaintes. Je poussa activement les portes du commissariat et pris le temps de me rendre au Starbuck. C'est un p'tit coin que j'aime bien fréquenter. Sauf le midi où c'est bombardé d'étudiants écervelés. Moi qui préfère être au calme quand je me détend, c'est pas vraiment l'idéal quand ils sont tous là. J'arrive quelques instants après à ce fameux café puisqu'il se trouvait à quelques rues du poste. En poussant sa porte je voyais, qu'en effet, il n'y avait pas grand monde comme on était en pleine après midi ce qui m’arrangeait. En inspectant la salle je pouvais apercevoir une jeune femme plutôt charmante assise seule à une table qui me fixait. Je ne lui prêta pas vraiment attention et je passe ma commande auprès de la serveuse avant de me trouver une table. Tout en soufflant je m’asseye en attendant le café que j'avais commandé. Je remarqua que la jeune femme rangeait ses affaires toujours en me fixant.

Ce genre de fille avec une assurance démesurée ne branche pas plus que ça même si j'avoue qu'elle était canon. Hop mon café arrive la serveuse s'en va et voilà que finalement, tout étant décontractée, la jeune femme qui ne me lâchait pas des yeux depuis mon arrivée me rejoint à ma table « C'est dommage de laisser un bel homme comme vous seul pour boire un café. Vous ne trouvez pas ? ». - Mais c'est qu'elle me drague en plus ! - elle s'assit à côté de moi puis me frôle le mollet avec son pied. Je souris bêtement, lève un sourcil, regarde mon café puis elle. Je la fixa quelques secondes tout en écartant mon pied du sien « Et qu'est-ce qui vous dis que je n'attend pas quelqu'un ? ». Je voulais voir jusqu'où cette femme était capable d'aller. Je ne suis pas assez méchant pour l'envoyer balader. Puis j'suis pas sur qu'au fond j'en avais forcément envie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyVen 10 Mai 2013 - 23:55

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty



Randy & Rosario
Don't stay alone, baby !
J'ai perdu beaucoup de mon être à cause des hommes, je tente de former une carapace autour de mon petit cœur pour ne plus céder, mais je n'ai pas protéger cette partie de moi qui était insatiable. Les hommes et le réconfort qu'ils m'apportent. Je pourrais très bien passé une nuit avec une femme mais c'est différent. Alors, je veux qu'on me réconforte. Ce n'était pas tout le temps que je drague un homme mais j'avais envie de voir s'il pouvait me résister, il était tout à fait mon genre d'homme : grand, musclé. Je n'en demandais pas plus étant donné que je ne le connaissais pas et que je cherchais pas l'amour, enfin... pas sous sa forme sentimentale, vous voyez ? Je m'impose à lui, c'est ce qui fait que je n'ai pas besoin de lui expliquer par A+B que je suis intéressée, je me contente de m'asseoir, de lui dire quelques mots en glissant ma mon pied sur son mollet. Mais il semblerait qu'il ne soit pas ouvert à se faire draguer. La question typique d'un homme qui cherche à résister, je ne suis pas une grande professionnelle dans la séduction, mais c'est vraiment typique, j'ai déjà du l'entendre dans au moins trois films. Je passe lentement ma langue sur mes lèvres en regardant autour de moi, histoire de voir un peu avant de reposer mon regard sur lui. ❝ Je ne suis pas une policière au point d'avoir un sens de déduction, mais si ça serait le cas, vous auriez plutôt dis ça sur un ton affirmatif. Seulement, vous émettez une hypothèse... donc j'en déduis simplement que vous n'attendez personne. Mais je vous l'accorde... il y a une prise de risque sur ma part que j'assume totalement. ❞ Et bien évidemment, je sentais qu'il ne se laisserait pas faire. Il ne fait pas partie de ses hommes qui se laissent aborder facilement, ni même charmer. Je réfléchissais déjà à « comment » revenir à la charge sans qu'il soit sur la défensive. Alors, je décide de plaider ma cause. ❝ Et puis, il faut me pardonner de cette arrivée si... rapide. Mais j'étudiais sagement et je vous ai vu. En moi, c'était... je devais saisir cette occasion de faire connaissance avec vous, vous voyez ? On ne croise pas souvent des hommes à la fois beau et musclé... J'aimerais bien rajouter charmant, gentil, habile... mais vous ne semblez pas avoir envie de faire connaissance... ❞ Je faisais une petite moue triste, c'est vrai, il n'avait pas envie de me parler plus à cause de mon coté sûr de moi mais je suis comme ça, très peu naturelle. Bien évidemment, je tente un petit sourire par la suite pour le rassurer, qu'il ne me prenne pas pour une croqueuse d'hommes... bon même si je cédais souvent à la tentation ! (a).

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptySam 11 Mai 2013 - 18:30

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

C'est vrai qu'il faut l'avouer, c'est pas tous les jours que je me fais draguer en pleine après-midi. Quelque part j'étais assez flatté même si je ne lui montrais pas. Mais que voulez-vous je suis quelqu'un plutôt d'introverti, je ne suis pas du genre à fleurter comme ça, ouvertement, avec une inconnue même aussi sympathique qu'elle peut être. Je l'observais avec un air sournois. J'aime contrôler ses filles qui ne manque pas de culot. Qui croient qu'avec leur physique elles peuvent être irrésistible. C'est peut-être pas totalement faux mais je préfère.. "avoir le dessus" les concernant. Elle lança un regard vague tout le long de la salle en passant sa langue sur ses lèvres. Moi je me contentais de l'écouter tout en buvant mon café. « Je ne suis pas une policière au point d'avoir un sens de déduction, mais si ça serait le cas, vous auriez plutôt dis ça sur un ton affirmatif. Seulement, vous émettez une hypothèse... donc j'en déduis simplement que vous n'attendez personne. Mais je vous l'accorde... il y a une prise de risque sur ma part que j'assume totalement. ». Elle devenait insistante et ça me plaisait. Donc je lui lance un regard sincère puis elle poursuit. « Et puis, il faut me pardonner de cette arrivée si... rapide. Mais j'étudiais sagement et je vous ai vu. En moi, c'était... je devais saisir cette occasion de faire connaissance avec vous, vous voyez ? On ne croise pas souvent des hommes à la fois beau et musclé... J'aimerais bien rajouter charmant, gentil, habile... mais vous ne semblez pas avoir envie de faire connaissance... » finissant avec un semblant d'air triste. Au fond elle manquait pas d'air !

J'inspectais à mon tour la salle quasi-vide du Starbucks avant de lui répondre « Ah bien vu !.. Mais j'suis sur qu'il y a plein d'autres jeunes gars stéréotypés tout aussi "musclés" que moi à l'université où vous étudiez.. Ils prendront surement le temps de faire connaissance avec une jeune fille tout aussi charmante que vous.. J'me trompe ? » tout en prenant un air narquois. C'est pas que je me moquais d'elle mais ce genre de fille fréquente surement un garçon à l'université.. peut-être même plusieurs. Je commençais à émettre une hypothèse sur le fait qu'elle venait de se faire plaquer et qu'elle souffrait juste de solitude. Je décide de jeter un coup d'oeil à ma montre.. ma pause était presque finie, il fallait que je retourne bosser. Je saisi mon gobelet pour terminer mon café et chercha mon porte-monnaie dans ma poche arrière pour le payer. C'est qu'avec de la compagnie le temps passe vite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyDim 12 Mai 2013 - 22:01

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty



Randy & Rosario
Don't stay alone, baby !
J'espérais que mes arguments allaient le convaincre et peut-être, qu'il se laisser aller dans ce petit moment agréable de séduction, je ne jetais pas mon dévolu sur n'importe qui mais des hommes attirants comme lui, qui étaient parfaitement mon genre de mec . Je ne savais pas comment je comptais le séduire, si je me contentais d'avoir son numéro de téléphone ou si je poussais le bouchon un peu loin, si vous voyez ce que je veux dire ! Mais j'étais déçue qu'il me lance sur les garçons de l'université, très vite je roulais des yeux en l'écoutant, les garçons comme ça, c'est tous des hommes qui ne cherchent pas vraiment l'amour, qui ne sont pour moi que des vauriens qui se servent de moi pour le plaisir de la chaire uniquement. Alors qu'un homme , plus âgé, plus posé porterait son attention sur moi, m'apporterait de l'affection d'une manière bien plus plaisante. Je sens alors qu'il va bientôt partir, je voulais le retenir. Avoir une chance même si ce n'était en rien de l'amour, ni même de l'attirance que je ressentais pour lui. Je pose ma main sur la sienne, en le regardant droit dans les yeux. ❝ Un homme de votre genre est beaucoup plus intéressant, plus intelligent et beaucoup plus gentleman avec une femme. ❞ Je glisse ma main un peu plus sur la sienne pour la caresser tendrement alors que je continuais de le regarder de ce petit air charmant mais sérieux. ❝ ça se sent que vous respectez les femmes, que vous n'êtes pas un idiot qui veut simplement une fille dans son lit. ❞ Même si au fond, c'est ce que je cherchais un peu avec lui, je l'avoue, intérieurement. Cet homme devait rester en contact avec moi. Alors je me lance rapidement, histoire de lui montrer que j'étais pas une petite midinette, une gamine. Mais une séductrice comme toutes les femmes de son âge qu'il avait pu croiser. ❝ Rosario Cavalletti, 23 ans en bachelor de Biologie à UCLA et... ❞ je me détache de lui en cherchant un stylo dans mon sac à main. Je pose mes avant bras sur la table, me penchant vers lui. Je dénude son bras et j'inscris mon numéro de téléphone. ❝ Prenez ça, et si vous avez eu plus envie de l'effacer que de le sauvegarder, et finalement, vous regrettez de ne pas avoir appris à me connaître, vous pourrez toujours me trouver dans le campus à la maison des Alpha Bêta, vous demanderez Rosa... ❞ dis-je en me pinçant la lèvre, me rasseyant tout en passant le bout de mes doigts sur son bras. Non, je manque pas de culot pour faire ce que je fais, mais au moins, je le voulais et je ne lâche pas comme ça.

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyLun 13 Mai 2013 - 19:20

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

J'étais embarrassé et intrigué à la fois. Bien que sa détermination m'insupportait, je la trouvais particulièrement... attirante. Elle dégageait un charme de fou et comme elle en est consciente, elle avait une assurance.. J'étais attentif, comme tous les hommes l'auraient été à ma place, mais je ne pouvais pas tomber dans son jeux, en tout cas pas comme ça. Je suis macho au fond, je n'aime pas forcément qu'on me mène à la baguette et qu'on m'incite à faire quoique se soit. J'insistais bien dans mes gestes pour qu'elle comprenne qu'il fallait que je parte. Je n'allais pas la rembarrer je ne suis pas assez.. ingrat. Elle m'avait l'air plutôt sympathique cette fille, je ne pense pas qu'elle le méritait. Tout pouvait lui faire deviner que j'étais pressé, ce qu'elle comprit, alors elle se mit à insister davantage. Sans que je m'en douta, elle posa sa main sur la mienne en me regardant dans les yeux « Un homme de votre genre est beaucoup plus intéressant, plus intelligent et beaucoup plus gentleman avec une femme. ». N'empêche c'était ironique, j'étais venu à la base prendre un café et voilà que je me fais aborder. J'en plaisantais intérieurement. « ça se sent que vous respectez les femmes, que vous n'êtes pas un idiot qui veut simplement une fille dans son lit. » Je l'écouta attentivement. Elle poursuit. « Rosario Cavalletti, 23 ans en bachelor de Biologie à UCLA et... ».

Et voilà. En un rien de temps elle s'était présenté, moi j'en savais plus mais elle, elle savait même pas comment je m’appelle. Il était vraiment temps d'y aller, alors j'essayais d'en placer une « Hm, faut que j'y aille... ». Elle me perturbait. Son allure, son arrogance, son intelligence.. Je m'apprêta à la laisser seule quand elle se précipita pour prendre quelque chose dans son sac, involontairement elle avait mon attention.. elle prenait un stylo, je devinais ses intentions. Elle prenait des initiatives à se rapprocher de moi, à remonter ma manche pour inscrire son numéro. Je me laissais faire. « Prenez ça, et si vous avez eu plus envie de l'effacer que de le sauvegarder, et finalement, vous regrettez de ne pas avoir appris à me connaître, vous pourrez toujours me trouver dans le campus à la maison des Alpha Bêta, vous demanderez Rosa... ». J'avais toutes les cartes en main pour la revoir : comment elle s'appelait, son numéro, où elle étudiait.. À présent ça dépendait que de moi. Je lui répond tout en lui lançant un regard sincère « Hm, honnêtement je ne pense pas que ça soit une bonne idée.. Vous savez, j'suis pas mal préoccupé en ce moment... Et je n'ai pas le temps pour... ça, désolé. ». Puis je me leva timidement. J'essayais de la prendre avec des pincettes pour ne pas la brusquer. Après tout elle ne m'avait rien fait.. elle m'avait juste troublé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyMer 15 Mai 2013 - 21:22

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty



Randy & Rosario
Don't stay alone, baby !
Je voulais le séduire, certes le mettre dans mon lit mais je voulais lui plaire, sentir que j'avais réussi à enflammer en lui un certain désir pour moi. Mais ce que je ressentais plus malgré mes efforts, c'était son empressement à partir. Je peux vous dire que je prenais un véritable coup dans mon égo, ma fierté et j'étais un peu vexé qu'il ne prenne pas le temps d'accepter une telle avance, ce n'est pas tous les jours que je vais à l'encontre d'un homme pour essayer de lui plaire, du moins, pas un inconnu ! Il voulait partir, je tentais le tout pour le tout mais non. Sa façon de me répondre commençait plutôt à m'énerver et rare les fois où je l'étais mais j'étais habitué à ce qu'on me cède, ne serait-ce par prendre mon numéro de téléphone. Je ne savais pas vraiment comment réagir, j'avais de la chance que personne nous écoutait car je me prenais un véritable râteau par cet inconnu, un véritable coup de massue. Peut-être que ma faculté de séduire les hommes diminuait, que leur idéal changeait et que je devenais un tue-l'amour par mon approche. ❝ Je vois. ❞ Ou comment tirer la gueule quand un homme vous vexe, vous répugne du sexe masculin par son attitude. Était-ce trop demander cinq minutes de sa vie pour qu'il se présente un minimum et au moins, même s'il n'était pas intéressé, le dire à haute voix que d'inventer des excuses. Je passe ma main dans mes cheveux, un peu à nerf avec le comportement de l'inconnu. ❝ On est jamais trop occupé sauf si on veut fuir comme un lâche. Mais je comprends, c'est rare les hommes assez viriles pour ne pas avoir peur d'une femme qui leur accorde cinq minutes de leur existence à leur démontrer qu'elles sont intéressés pour les connaître. ❞ Oui, je changeais carrément de ton mais je pouvais que le prendre mal. J'étais fragile sous cette attitude franche et redoutable. Je me levais finalement, tenant mon sac de mes deux mains. ❝ Vous avez sûrement penser que je drague des hommes comme ça dans la rue, peut-être vous penser que je suis une fille facile ou bien d'autres encore. Mais vous me connaissez pas, et si vous m'avez jugé au point de conclure et de me fuir, c'est finalement bête de ma part d'avoir gâcher dix minutes de ma vie pour vous. ❞ Je reconnais que nous les italiens, nous sommes susceptibles. Mais je n'y peux rien, l'égo en prenait un coup pour les rares fois où je me faisais écarter par un homme comme ça, et encore, ils avaient la politesse de dire qu'ils n'étaient pas intéressés. Je décidais de m'en aller, allant vers la caisse pour commander un café à emporter. Ça me détendrait sûrement d'aller marcher un peu.

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  EmptyJeu 16 Mai 2013 - 21:28

avatar
Invité
Invité

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

J'essayais d'être le plus franche mais le plus courtois possible avec cette jeune femme. C'est vrai que le fait qu'elle me drague ouvertement, comme ça, m'avait assez flatté. Puis même si elle ne me laissait pas indifférent, même si elle me plaisait, son manque de tact et son arrogance m'avait tout de même embarrassé. Je pouvais voir que son humeur changeait du tout au tout. « Je vois. ». Cette fameuse Rosario été passé de la séduction à l'énervement. Elle poursuit. « On est jamais trop occupé sauf si on veut fuir comme un lâche. Mais je comprends, c'est rare les hommes assez viriles pour ne pas avoir peur d'une femme qui leur accorde cinq minutes de leur existence à leur démontrer qu'elles sont intéressés pour les connaître. ». Je la fixa intrigué. Était-elle sincère dans ses propos, ses compliments, ses avances ? Milles et une questions se posèrent dans ma tête, peut-être que j'avais gaffé. Tout en se levant nerveusement elle continue « Vous avez sûrement penser que je drague des hommes comme ça dans la rue, peut-être vous penser que je suis une fille facile ou bien d'autres encore. Mais vous me connaissez pas, et si vous m'avez jugé au point de conclure et de me fuir, c'est finalement bête de ma part d'avoir gâcher dix minutes de ma vie pour vous. ». Ouais donc c'était officiel, je l'avais vexé.

Je réfléchis quelques instants en baissant la tête et en me tenant par la taille. Je suivis du regard cette jeune étudiante qui s'en allait vers la caisse. J'étais perplexe et ma conscience me jouait des tours. Je ne voulais pas lui donner l'image d'un homme qui aime faire galérer les femmes à leurs faire croire n'importe quoi. C'est vrai que j'aurais pu être sympathique, faire connaissance, tout en gardant des limites. Après réflexion je décide soudainement de la rejoindre à la caisse. J'entendais vaguement qu'elle commandait un café à emporter. Pendant que la serveuse partait lui préparer, j'en profita pour lui parler tout en la prenant par le bras « Excusez-moi Rosario je... J'suis un peu à cran en ce moment. J'suis désolé d'avoir été aussi froid avec vous. ». Sur le coup, je m'étonnais moi-même. Il est clair que je ne suis pas quelqu'un qui s'excuse et pour que je le face, faut vraiment que je me sens mal des conséquence de mes actes. Je lui lance un sourire sincère puis tout en lui tendant la main de façon à partir sur de nouvelles bases, je continue sur un ton assez blagueur et taquin « Randy Anderson, 28 ans, officier de police... sauvage, lunatique, têtu. ». C'était comme-ci elle me faisait de la peine donc j'essayais de détendre l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.    Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

Contenu sponsorisé

Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't stay alone, baby ! - Randy & Rosario.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Baby Doc departure details remain murky
» Randy Orton Vs Corino
» randy orton absent
» Evan Bourne VS Randy Orton - IC Championship on the line ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: