Partagez
 

 Protect me from what I want [Collins <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyLun 13 Mai 2013 - 19:01

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

⊹ Protect Me From What I Want


Il doit être minuit, ou plus, ou moins. En vrai Delilah n'a aucune idée de l'heure qu'il est, ni même depuis combien de temps elle est à cette soirée. Ce n'est rien de différent de d'habitude. Elle a pris quoi, deux rails de coke ? Cinq ? Elle serait incapable de le dire et le nombre de coupes de champagne qu'elle a descendu en même temps n'aide vraiment pas les choses. Ces soirées c'est un peu le quotidien de la jeune femme depuis un an. Elle est allée à une de ces soirées par hasard et s'est vite retrouvée à y aller de plus en plus souvent. De même que de consommer de plus en plus. La première fois, elle s'était jurée qu'elle ne prendrait qu'un rail et que plus jamais elle ne remettrait les pieds ici. C'était censé être une échappatoire pour une seule soirée. Finalement voilà où elle en est un an après. Oh, c'est vrai qu'en un an, elle pourrait se trouver dans un état bien pire. Elle pourrait ne pas pouvoir commencer une journée sans sa dose. Or, ce n'est pas le cas de Del. C'est grâce à son self-control vous dira-elle. Elle n'a pas totalement tord. Car malgré tout, depuis un an personne n'a jamais soupçonné quoi que ce soit vis à vie d'elle et honnêtement, elle ne s'en plaint pas.

Ce soir devait être une soirée comme les autres, généralement on croise toujours les mêmes personne à ce genre de soirées. Les habitués, qui viennent pour la même chose. Aujourd'hui bizarrement, Delilah ne manqua pas d'apercevoir Caleb à cette fameuse soirée. Ce qui l'étonna puisqu'elle ne l'avait jamais croisé à une de ces soirées. Ce dont elle ne s'attendait encore moins, c'était de le voir bras dessus bras dessous avec cette pimbêche Megan. Ce qui ne manqua pas de faire disparaître toute l'euphorie qu'elle pouvait ressentir grâce au mélange de la drogue et de l'alcool. Et là, vous vous demandez sûrement qui sont Caleb et Megan. Et bien c'est très simple Caleb, c'est le mec sur lequel Del a jeté son dévolu et Megan ? Sa rivale. Oui, car voyez vous, Delilah a le chic pour se mettre dans des histoires compliquées et depuis quelques mois elle se trouve dans cette espèce de triangle amoureux qui n'en finit plus. Caleb ne cessant de papillonner entre elle et Megan. Disant qu'il les aime autant toutes les deux et qu'il ne peut pas choisir. Nombre de filles auraient déjà mis un terme à ce bazar dès le début, mais pas Delilah, non, car Delilah est persuadée qu'il finira bien par faire un choix. Et en attendant ? Et bien elle est toujours aussi proche de lui et souffre à chaque fois qu'elle le voit avec l'autre jeune femme.

Lorsqu'elle les a vus ensemble ce soir, c'était comme si elle suffoquait et elle se dépêcha de rejoindre la porte d'entrée de la maison pour sortir. Une fois dehors, elle avait pour but de retourner chez elle à pied, mais se rendit bien vite compte qu'elle ne savait plus par quelle route elle devait passer. Alors, voilà, maintenant elle était assise sur les marches en marbre devant la maison, adossée contre la rambarde, comme si elle ne pouvait pas porter son propre poids. Elle sorti son téléphone de sa poche, non sans mal, ne distinguant même pas l'heure qu'indiquait son téléphone. Elle l'approcha près de son visage, espérant pouvoir voir un peu mieux, ce qui fut vain et se débrouilla comme elle pu pour appeler la première personne à qui elle pensait. La personne en question mît du temps à décrocher, ce qui sur le coup agaça énormément Delilah qui ne se rendait pas vraiment compte qu'il était 3h du matin passé et qu'à cette heure-ci, les gens dorment en général. Surtout ceux qui travaillent.

- Collins!!!! Dit-elle un peu trop fort. Collins !!! Reprit-elle presque en chuchotant cette fois. Il était à la soirée avec l'autre là et ... Et ... Ça va pas là.Dit-elle commençant à pleurer. Viens me chercher. Je suis ... Euh je suis pas loin de chez moi je crois, je sais pas en fait. A Westwood. Mais je sais pas où ... Attend ... 3201 c'est le numéro.

Elle n'en dit pas plus et raccrocha puis s'essuya les yeux avec la main. Oubliant totalement qu'elle avait du maquillage. Par réflexe, elle se frotta le nez, se rendant compte que son doigt était mouillé. Elle le porta devant ses yeux pour se rendre compte qu'il était couvert de sang. Le temps qu'elle retrouve un paquet de mouchoir dans son sac, elle avait taché sa robe. Ce dont elle se fichait bien sur le moment, mais ce qui allait lui valoir des explications plus tard. Lorsqu'elle trouva un mouchoir, elle s'empressa de se pincer le nez avec. Ce qui lui fit ressentir une douleur vive qui la fit grimacer. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Elle avait regardé sur internet et savait que c'était à cause de la cocaïne. Néanmoins, ce n'était que lorsque ça lui arrivait qu'elle y pensait. Malheureusement, le saignement avait du mal à s'arrêter ce coup-ci et lorsqu'elle tâcha encore plus sa robe en prenant un autre mouchoir, elle ne pu s'empêcher de penser que cette soirée ne pouvait pas être plus nulle. D'ailleurs elle guettait chaque voiture pour voir si son sauveur n'était pas là mais bizarrement, à trop regarder, elle ne se rendit pas compte qu'il était arrivé, sorti de sa voiture et se trouvait à présent à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyDim 19 Mai 2013 - 13:27

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty



“Protect me from what I want”
Delilah & Collins


Collins pris son cachet dans la petite enveloppe rouge habituelle tout en rattachant sa chemise, et sortit. Il déposa alors son sac sur le siège passager, signe inconscient qu'il ne ramènerait aucune fille chez lui. Il roula prudemment, mais sans non plus prendre son temps comme un papy. La nounou alors encore criser si il laissait Jade à ses soins un peu plus tard que l'heure qu'ils avaient convenus. Au feu rouge, il pu lire après s'être arrêter comme le veut la loi, qu'il était 1H04. Il avait encore, six minutes pour rentrer. Parfait. Il se gara sur sa place de parking, pris son sac, et monta chez lui grâce à une merveilleuse invention nommée: ascenseur. Gladice, la vieille dame douce et gentille qui habitait l'appartement d'en face et gardait sa fille, l'attendait déjà son manteau sur ses épaules. Il la remercia, et la paya puis referma la porte en saluant derrière elle.

Pfff, encore une grosse journée! près avoir fait sa journée à U.C.L.A il entama son travail de nuit au club, où il prit plaisir à faire le show comme d'habitude, mais maintenant le voilà plutôt épuisé. Avec Jade et son activité nocturne c'était pas facile, surtout depuis qu'il était seul à l'élever. Il bailla et s'étala sur le canapé. Après quelques minutes de repos, les yeux clos, il se leva pour aller embrasser le doux front de sa fille endormi dans son lit. Elle était vraiment magnifique, avec sa peluche bourriquet serrée fortement dans ses petits bras et sa tétine bougeant au rythme de ses petites respirations. Cette image lui dessina un large sourire sur le visage. Pour ne pas la réveiller, il sortit et rangea un peu l'appartement.

Sa fatigue le rattrapa et rapidement il se retrouva à nouveau sur le canapé, étalé comme une vieille merde. Le vibreur de son téléphone le réveilla. Il frotta doucement ses yeux et les ouvrit. Il piquaient atrocement mais il réussi à déchiffrer le nom sur l'écran: Delilah. Son coeur se mit soudain à battre vite et fort. Il décrocha.

- Collins!!!! Dit-elle un peu trop fort. Collins !!! Reprit-elle presque en chuchotant cette fois. Il était à la soirée avec l'autre là et ... Et ... Ça va pas là.Dit-elle commençant à pleurer. Viens me chercher. Je suis ... Euh je suis pas loin de chez moi je crois, je sais pas en fait. A Westwood. Mais je sais pas où ... Attend ... 3201 c'est le numéro.

- Bouge pas Delilah, j'arrive!

Il raccrocha. Elle avait besoin de lui.Il se dépêcha, sonna chez sa voisine pour donner le baby-phone et courra à sa voiture, les clés dans sa poche de veste. Il avait un mauvais pressentiment et s’inquiétait toujours à fond dès qu'il s'agissait de Deliah. Il ne savait pas vraiment pourquoi il tenait particulièrement à elle. Vingt minutes plus tard, il se trouvait près d'elle. Sa robe était tâchée de sang, des mouchoirs sur son nez, des larmes sèches sur ses joues, son maquillage avait coulé. Et elle , surtout elle, magnifique malgré la situation désastreuse. Il la prit par la taille. Elle eut presque sursaut, comme si elle ne s'était pas rendu compte qu'il était là. Il la dirigea vers sa voiture et ajouta:

-Arrête de me chercher je suis là.

Il ne lui parla pas la gentiment, ni méchamment. Il était peiné, attristé. Et surtout déçu mais c'est à ce moment là qu'il se rendit qu'il l'aimait. Il lui ouvrit la porte, l'assit du côté passager et l'attacha. Il fit le tour de la voiture et s'installa à son tour derrière le volant.

- Deliah! Qu'es-ce que tu as fait? C'est quoi cet état ? Quelqu'un t'a violentée ?

Il parla doucement, sachant très bien que vu son état d’ébriété et la dose de drogue qu'elle avait dû prendre il fait] bien ça.

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyLun 20 Mai 2013 - 18:49

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Elle regardait autour d'elle, espérant que son saignement de nez ait cessé avant qu'il n'arrive. Delilah ne voulait pas que Collins la voit comme ça. Elle ne lui avait jamais dit qu'elle prenait de la drogue. D'ailleurs, elle ne savait même pas s'il était au courant et ne comptait pas lui demander. Ce n'était pas forcément quelque chose dont elle était fière. Elle ne se baladait pas dans les rues en disant à qui voulait bien l'entendre qu'elle consomme de la drogue régulièrement. Elle n'en parle pas et à part ceux qui consomme avec elle, personne n'est au courant. Elle savait bien que visuellement parlant son état ne devait pas être le plus glamour qui soit, entre son maquillage qui devait avoir coulé et ses yeux rouges d'avoir pleurér ainsi que sa robe tachée de sang. Elle ne voulait pas rajouter le nez ensanglanté lorsqu'il arriverait. Déjà qu'elle aurait du mal à expliquer la situation sans ça, avec serait bien pire. D'ailleurs, elle le cherchait tellement qu'elle ne se rendit pas compte qu'il était à côté d'elle. Jusqu'à ce qu'elle sente des mains sur ses hanches et quelqu'un l'aider à se lever. Ce qui ne manqua pas de la faire sursauter et se retourner brusquement dans la direction de la personne qui venait de la toucher. Imaginez sa surprise lorsqu'elle se rendit compte qu'il ne s'agissait que de Collins. Elle qui avait fait tout son possible pour le voir avant qu'il arrive afin d'améliorer tant bien que mal son état, s'était fait avoir à son propre jeu puisqu'il était arrivé sans qu'elle ne le voit. Néanmoins, elle fut soulagée qu'il arrive malgré le fait qu'elle se trouvait dans un état désastreux. Il la fit se lever un peu trop vite à son goût puisque la tête lui tourna fortement et elle du s'agripper au jeune homme pour ne pas tomber. Se laissant donc guider jusqu'à sa voiture. Ne lui disant rien lorsqu'il lui dit de ne pas le chercher.

Une fois dans la voiture, elle posa sa tête contre la vitre. Le regard sur la route. Elle ne regardait rien de précis, c'est juste qu'elle ne voulait pas croiser le regard de Collins. Elle n'était pas fière d'elle et elle avait peur qu'il la juge, qu'il lui dise que c'était vraiment n'importe quoi de se mettre dans de tels états ou autre. Elle lui avait téléphoné sur un coup de tête à cause d'une contrariété qui fait que compte rendu de son état, lui parut quelque chose d'énorme et d'insupportable à regarder. Sobre, elle n'aurait pas agi comme cela. Bien sûr elle aurait quand même ressentit ce léger pincement dans sa poitrine lorsqu'elle vit Caleb avec Megan, mais cela se serait arrêté là. Elle n'aurait pas craqué comme ça. Lorsqu'il se remit à parler une fois dans la voiture, il lui demanda ce qu'elle avait fait, et pourquoi elle était dans cet état. S'inquiétant même de savoir si quelqu'un ne lui avait pas fait du mal. Elle ne pût s'empêcher de rire. Un grand rire nerveux qui indiquait clairement qu'elle n'était pas totalement elle-même. Il n'était pas censé savoir qu'elle prenait de la cocaïne et que son nez ensanglanté ayant taché sa robe n'était pas le résultat de coups que quelqu'un aurait pu lui porter, mais bien le contrecoup d'une prise trop importante de drogue.

- J'ai fait la fête, comme d'habitude Collins. T'as pas d'autres questions comme ça ? repondit-elle agressivement. Excuse moi. Reprit-elle plus gentiment. J'me suis violentée toute seule. Continua-t-elle avec un détachement déconcertant. D'ailleurs, t'aurai pas un autre mouchoir, car j'crois que ça saigne encore. Demanda-t-elle.

La jeune femme enleva doucement le mouchoir qu'elle appuyait sur ses narines depuis tout à l'heure. Se rendant bien vite compte que même si elle saignait moins, elle saignait toujours, ce qui n'était pas spécialement bon signe.

- Putain !! Dit-elle remettant le mouchoir à son nez et ne manquant pas de grimacer une nouvelle fois à cause de la douleur.

Elle ne parlait. Tout bonnement, car la situation n'était pas la meilleure qui soit et parce qu'elle se sentait un peu dizzy dès qu'elle faisait un mouvement. Ajouter à cela le fait qu'elle commençait à frissonner. Signe certain que l'effet de la cocaïne commençait à se dissiper. Lui rappelant bien rapidement que la cocaïne ne faisait du bien que lorsqu'elle montait à la tête. La descente était beaucoup moins agréable et glorieuse. Soudain, comme si elle venait de se souvenir de quelque chose, elle se retourna brusquement vers la banquette arrière, le regrettant rapidement lorsqu'elle eu besoin de quelques secondes pour ajuster sa vision et ne plus voir trouble car tout tournait autour d'elle.

- Elle est où Erica ?
Demanda-t-elle avec inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyMar 21 Mai 2013 - 20:24

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty



“Protect me from what I want”
Delilah & Collins



Collins était donc dans sa voiture avec Delilah. Il venait de lui demandait pourquoi elle se trouvait dans cet état, autrement dit comme une droguée en manque. Elle posa sa tête contre la vitre.

-J'ai fait la fête, comme d'habitude Collins. T'as pas d'autres questions comme ça ?

Non mais elle se croit où là ! Elle va se détendre, venir me parler mal alors que je viens la chercher au milieu de la nuit !!C’est sur, il avait vu qu’elle avait fait la fête ! Un peu trop même d’ailleurs à en juger par l’état désastreux dans le quel elle était.

- Excuse-moi. Reprit-elle plus gentiment.

Bah tiens, change de ton. Elle avait surement dû voir comment le regarde de notre beau jeune homme, était passé de inquiet à « putain je vais la tuer elle », c'est-à-dire froid et déçu.

-J'me suis violentée toute seule. Continua-t-elle avec un détachement déconcertant.

Evidement se détruire ! Ca elle sait faire ! Il avait remarqué que Delilah avait une tendance à l’autodestruction entre ses soirées minables, toutes les fois où il venait la chercher, son putain de Caleb qui se tape aussi Megan au passage, et maintenant la drogue bien sûr. Collins remarqua également son nez qui saignait quand il était arrivé, et fut plutôt mécontent lorsque Delilah enleva le mouchoir et qu’il aperçut qu’il coulait encore. Putain une vraie gosse ! Mais depuis quand elle se droguait pour finir comme ça !

-D'ailleurs, t'aurai pas un autre mouchoir, car j'crois que ça saigne encore.

-Oui je dois avoir ça.

Il répondit froidement, sans émotions, aucune. Il sortit un mouchoir de la boitte à gants, entre les jouets pour enfant et les tétines, puis lui tendit.

Comment avait-elle pu lui cacher ça. Il se décida à rouler, il fallait bien qu’il la ramène quelque part, pas chez elle de préférence pour qu’elle continue par son autodestruction, chez lui donc. Et puis bon il devait la soigner un peu vu son état. µno assistance à personne en danger ce n’est pas cool comme condamnation. Il était entrain de rager intérieurement quand la demoiselle dépassa les limites de ce qu’il pouvait entendre sans lui crier dessus, par une simple petite question qui pouvait paraître anodine, mais non ! Pas pour notre papa poule !

- Elle est où Erica ? Demanda-t-elle avec inquiétude.

Son petit ton inquiet n’agaça que plus Collins.

-Où Elle est ? Tu me demandes Où ELLE EST ERICA ?

Il hurla malgré les efforts qu’il faisait pour se contrôler. Il pila d’un coup pour arrêter la voiture.

-Où crois-tu qu’elle soit au milieu de la nuit hein ?

Son ton était froid et plutôt hostile. Non mais elle croyait sérieusement que j’allais trimballer ma fille à trois heure du matin pour allait chercher une fille droguée et en pelure ?!

-Si tu étais un peu moins défoncée et plus responsable tu aurais trouvé toute seule que je n’allais surement pas amener Erica avec moi pour venir chercher une droquée dépressive !

Il asséna sa dernière phrase comme un coup porté à l’orgueil et redémarra se dépêchant de rentrer, plus d’humeur à conduire. Plus indigné & déçu qu’hors de lui, il se sentait surtout blessé. Après s’être garé, il la regarda.

- Mais réveille toi merde !!!

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyMer 22 Mai 2013 - 22:00

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Elle était en pleine descente, l'effet de la drogue s'estompant seconde après seconde. Elle ne pouvait s'empêcher de ressentir la tension qui pesait dans la voiture. Remplaçant l'euphorie de sa prise de drogue par une certaine anxiété. Elle n'arrivait à trouver la sécurité et le bien-être qu'elle ressentait en général lorsqu'elle était en présence de Collins. Elle le sentait froid. Comme s'il était contrarié ou même déçu. Ce qu'elle ne comprenait pas. Elle n'avait rien fait de mal. Ou du moins, elle ne lui avait rien fait de mal. Elle s'était fait du mal à elle. Il n'avait pas à lui en vouloir pour ça. Elle était adulte et pouvait faire ce que bon lui semblait. Si elle a envie de se défoncer jusqu'à plus savoir où elle se trouve. C'est son problème et son droit de le faire. Elle ne comprend donc pas pourquoi il semble si en colère contre elle. Ce n'est pas son père non plus. Il n'a donc absolument aucun droit sur elle. Surtout qu'elle déteste être contrôlée par qui que cela soit et elle aime encore moins qu'on décide pour elle.

Elle ne peut s'empêcher de grimacer lorsqu'elle entend le ton froid du jeune homme assit derrière le volant à côté d'elle, sortant un mouchoir de la boîte à gants pour lui tendre. Elle se dépêche de faire le transfert des deux mouchoirs pour ne pas faire couler de sang sur la banquette de sa voiture, car Dieu sait que c'est dur à enlever cette merde.

Lorsqu'elle demanda toute paniquée où se trouvait la fille de Collins, Delilah s'attendait à tout, je dis bien à tout sauf à la réaction qu'eut le jeune homme. C'est comme s'il avait littéralement pété un plomb. Comme si ce que la jeune femme venait de dire était la goutte d'eau faisant déborder le vase. Ce qu'elle ne comprit absolument pas. Elle avait pourtant posé une question anodine à ses yeux. Montrant en plus qu'elle tenait à la fille du jeune homme et s'inquiétait donc de ne pas la voir dans la voiture. Ce qui n'était pas du tout habituel et avait donc perturbé la jeune femme. Lorsqu'il se mît à lui hurler dessus, elle recula dans son siège, se collant contre la vitre comme pour se protéger. Elle ne l'avait jamais vu en colère et encore moins en colère contre elle à laisser sortir toute sa rage comme il était justement en train de faire. Ne sachant pas forcément l'expliquer, Delilah sentit les larmes lui monter aux yeux et tenta de les retenir, mais en vain. Ça faisait beaucoup trop de choses pour aujourd'hui. L'effet de la drogue mélangée à l'alcool. Le fait d'avoir vu Caleb avec Megan et maintenant entendre Collins lui crier dessus. Collins qui avait toujours été là pour elle. Toujours là pour la soutenir. Son Collins était en train de lui déballer ses quatre vérités au moment le moins opportun possible. D'ailleurs, elle était tellement choquée de l'entendre lui parler comme cela qu'elle n'entendait pas la moitié de ce qu'il lui disait. Elle n'entendait que des bribes de phrase. En revanche, il y a quelque chose qu'elle entendit et qui la fit immédiatement se redresser avec horreur. "Droguée dépressive". Ce n'était pas tant l'expression en elle-même qui l'avait faite réagir. Elle n'était pas dépressive du tout et là, pour le coup, elle ne se voulait pas la face. En revanche, droguée était plutôt tapé en plein dans le mille et même si elle ne voulait pas se l'admettre, c'était une droguée accro à la coke. D'ailleurs, rien que le fait qu'elle réagisse à cela en disait bien long.

Ce qu'elle ne comprenait pas c'est comment il savait. Elle ne lui avait jamais parlé de ça. Certes, il était déjà venu la chercher à des soirées, mais elle n'était jamais dans un état déplorable et elle pouvait faire facilement passer son euphorie comme résultat des quelques verres en trop qu'elle avait pu boire. Elle enleva le mouchoir de son nez qui avait enfin arrêté de saigner et regarda Collins dans les yeux.

- Qu'est ce qui te fait dire que je suis une droguée dépressive?
Répondit-elle défensivement. Tu sais rien Collins. Absolument rien de ce qui se passe.

Elle ne dit rien ne plus, ne faisant pas confiance à sa voix sur le moment. Une fois qu'elle eut fini de parler. La jeune femme se tourna, de façon à se mettre dos au jeune homme. Regardant par la vitre, des larmes coulant de plus belle sur son visage. Après quelques minutes, ils arrivèrent chez Collins et le jeune homme gara sa voiture avant de lui dire qu'il fallait qu'elle se réveille. S'en fut trop pour Delilah qui sorti de la voiture avant de claquer la porte violemment sûre que le jeune homme n'allait pas tarder à sortir lui aussi, elle lui dit:

- Je t'interdis de me parler comme ça Collins. Elle s'arrêta un instant avant de reprendre. Tu veux la vérité? Je vais te la dire. Dit-elle. Oui. Je suis une droguée. Oui je me défonce à coup de lignes de coke à chaque soirée qui se présente et tu sais pourquoi je fais ça ?

Elle ne lui avait jamais dit que ça n'allait pas bien. Il savait qu'elle n'avait pas vu sa mère depuis ses quatre ans. Ce qu'il ne savait pas en revanche c'est que sa mère lui avait envoyé une lettre quand elle avait dix-huit ans et que même si à cet âge là elle s'était dit que cela ne la touchait pas tant que ça. Il y a un an lorsqu'elle est retombée sur cette lettre, elle s'est rendu compte que si, ça faisait mal. Que sa mère n'avait aucun droit de décider quand elle pouvait entrer et sortir de sa vie. Delilah avait touché à la cocaïne sur un coup de tête la première fois après avoir redécouvert cette lettre. Puis de fil en aiguille, c'était devenu son échappatoire. Une échappatoire destructeur dont elle se retrouve finalement prisonnière.

- Je fais ça parce que ma mère est une putain de lâche qui n'a pas voulu s'occuper de moi durant la plus grande partie de ma vie et qui a décidé que maintenant, une fois que tous les trucs pour lesquels j'aurai eu besoin d'elle sont passés et que j'avais finalement trouvé un équilibre dans ma vie, elle voulait me revoir et assumer son rôle de mère. Et ça, je peux pas, mais en même temps ça me fait tellement mal que ça me bouffe de l'intérieur. C'est peut-être pitoyable, mais la drogue c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour effacer la douleur temporairement.


Ça dit, elle se dirigea lentement vers la porte d'entrée, s'asseyant sur les marches juste devant, posant sa tête sur ses genoux, espérant se réveiller et voir que tout cela n'était qu'un mauvais rêve.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyJeu 23 Mai 2013 - 13:43

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty



“Protect me from what I want”
Delilah & Collins


Il était venu la chercher, encore et il avait vu explicitement, cette fois, qu’elle s’était droguée. Dans al voiture, il avait bien sûr lui aussi senti, la froideur et el mal aise ambiant. En même temps, il ne pouvait pas la voir se détruire sans rien faire. Il ne pouvait pas. Il avait déjà fait ça et sa femme en était morte, il s’était alors juré que plus jamais une personne a laquelle il tenait ne se détruirait ou ne partirait. Il voyait dans ses yeux qu’elle ne comprenait pas alors que c’était pourtant très simple.

Oui, il avait littéralement péter un câble ! Oui, il avait comme elle avait eut peur, et comme elle s’était réfugiée contre la vitre de sa voiture comme pour se protéger de lui, de la vérité, de ses mots qui pourraient la réveiller ou la ramener à la réalité. Il vit aussi très bien quand elle tourna al tête et tout son corps, pour se mettre dos à lui, lui cachant ses larmes. Il sourit presqu’intérieurement, elle était mignonne, quoiqu’un peu idiote sur ce point puisque la vitre lui renvoyait son reflet.

Collins fut après coup, le premier surpris de la façon dont il lui avait parlé, il n’avait jamais été aussi en colère, preuve en même temps de son attachement pour la jeune fille. Il tenait donc plus qu’il ne le pensait à la jeune femme, et cela lui faisait mal de la voit s’imposer ça. Il remarqua aussi que la force de sa colère la fit réagir, vu la manière dont elle se redressa dans son siège, passant de petit chat apeuré, à un chien en garde. C’est d’ailleurs à ce moment qu’elle enleva le mouchoir de son nez et le regarda dans les yeux. Elle lui demande comment il savait qu’elle se droguait, invoquant le fait qu’il ne connaissait rien à ce qui se passait pour elle en ce moment.

Comment il savait ?! Comment il savait ? Non, mais elle avait vraiment trop bu ce soir ou quoi ?
Il n’y a pas qu’elle qui avait eut une vie de dépravée fêtarde, et par son expérience passée, il avait su dès le début.

-Y’as pas besoin d’être Einstein et puis il y a pas que toi qui sais faire la fête. Et si je ne sais pas c’est peut être parce que tu ne me dit plus rien !

Plus tard, ils arrivèrent sur le parking où Delilah sortit de la voiture. Continuant après que le jeune homme soit lui aussi sortit à son tour.

Elle avoua enfin qu’elle était accro, même si cela il savait déjà. Elle continua. Collins aurai pu s’attendre à tout sauf à cela. Clairement, il connaissait toute sa vie. Delilah et lui se racontaient toujours tout, cela avait toujours été comme ça. Il avait bien deviné que ça n’allait pas mais il pensait que c’était à cause de son casanova des poubelles, pas pour une raison qui la touchait tant. Il connaissait ses blessures et à quel point tout ce qui touchait à son passé la rendait fragile. Il écouta donc ce qu’elle disait avec attention.

-Tu veux la vérité? Je vais te la dire. Dit-elle. Oui. Je suis une droguée. Oui je me défonce à coup de lignes de coke à chaque soirée qui se présente et tu sais pourquoi je fais ça ?

-Bah, vas y dis moi ! Comment veux-tu que je le sache si tu commences à t’éloigner et à me cacher des choses ?!


Son ton n’était plus froid, elle avait réagit, elle avait compris. Il était comme d’habitude, posé et attentif même si une pointe de blessure subsistait.

- Je fais ça parce que ma mère est une putain de lâche qui n'a pas voulu s'occuper de moi durant la plus grande partie de ma vie et qui a décidé que maintenant, une fois que tous les trucs pour lesquels j'aurai eu besoin d'elle sont passés et que j'avais finalement trouvé un équilibre dans ma vie, elle voulait me revoir et assumer son rôle de mère. Et ça, je ne peux pas, mais en même temps ça me fait tellement mal que ça me bouffe de l'intérieur. C'est peut-être pitoyable, mais la drogue c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour effacer la douleur temporairement.

Sa mère était revenue dans sa vie par une lettre après l’avoir abandonnée. Il imaginait très bien l’état dans lequel elle devait donc se trouver. Il comprit aussi son comportement, la drogue, les soirées de plus en plus trashs et l’alcool à flot. Cela avait dût lui faire un choc de retrouver cette lettre, et Caleb qui n’arrangeait rien du tout, il l’enfonçait plutôt. Il sentit son cœur se serrer. Il connaissait la peine de Delilah, face à l’abandon de sa mère, sa rage, sa colère, l’abandon en lui-même. En revanche, ce qu’il ne comprenait pas, ou n’arrivait pas à comprendre, c’est pourquoi. Pourquoi, elle ne lui avait rien dit ? Je l’aurais épaulée moi, je suis toujours là pour l’aider, pour elle, pour la protéger.

Elle était maintenant assise sur les marches, à côté de l’ascenseur, dans le hall, la tête entre ses mains posées sur ses genoux. Collins s’approcha et déposa sa veste sur ses épaules. Oui, il commençait à faire froid et ce n’était pas sa petite robe qui allait la réchauffer. Il s’assit près d’elle, et la prit dans ses bras. Il ne savait pas encore comment réagir, il hésitait encore sur sa réaction. Il était mal pour elle mais encore un peu fâché. Il caressa son dos et ses cheveux, la berçant doucement contre lui. Chuuuuuuut, lui disait-il pour la calmer.

-Deli, pourquoi tu ne m’as rien dit ? Tu aurais dû venir me trouver, j’aurais été là pour toi, je t’aurais épaulée. Regarde où on en est maintenant, là, assis sur ses marches, toi en pleine descente, tu t’es fait du mal...J’aurais pris soin de toi, ma puce...


Il soupira, en parlant d’un ton doux pour essayer de l’apaiser et reprit après avoir embrasser son front et essuyé ses joues de ses pouces.

- Allez viens, dit-il en la soulevant du sol, un bras sous nuque et l’autres sous ses jambes, la portant donc. On rentre, je vais m’occuper de toi princesse.

Il la garda contre lui en montant au premier étage, ouvrit, son appartement et la déposa sur le canapé après avoir fermé la porte de son pieds. Il la couvrit avec une couverture, restée sur la table.

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyDim 26 Mai 2013 - 21:30

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Elle y avait peut-être été un peu fort. Elle n'avait pas spécialement prévu de tout balancer comme ça sans prévenir. C'était sorti tout seul, sans qu'elle ne puisse vraiment s'en rendre compte. Signe qu'elle avait ça sur le cœur depuis un bon moment. On sait tous que ce n'est pas bon d'emmagasiner des choses qui nous font du mal ou nous dérange. À un moment ou à un autre, on finit par exploser. C'était le cas de Delilah à ce moment même. Cinq ans qu'elle gardait pour elle le fait que sa mère avait tenté de reprendre contact avec elle. Elle n'en avait jamais parlé à personne. Elle avait caché cette lettre au fond d'un tiroir en espérant qu'elle disparaisse d'elle-même. Même son père à qui elle disait tout n'était pas au courant que son ex-femme avait tenté, de reprendre contact avec sa fille. La jeune femme ne lui en avait pas parlé pour plusieurs raisons. La première était tout simplement le fait qu'elle était persuadée de pouvoir gérer cela toute seule. Persuadée que cette lettre, ne la perturberait pas plus que cela. Elle avait tort bien évidemment. La deuxième raison était qu'elle ne voulait tout bonnement pas mêler son père à cela. Elle n'était pas la seule à avoir souffert lorsque sa mère est partie sans dire un mot. Son père aussi a souffert. Il aimait après tout, c'était sa femme et il ne s'était douté de rien. Delilah sait à quel point il a dû faire preuve de courage pour s'occuper d'elle tout seul et reconstruire sa vie en même temps. En tirant un trait sur une histoire qui avait quand même duré très longtemps. Cinq ans qu'elle avait reçu cette lettre. Un an qu'elle la bouffait de l'intérieur. Quand elle y repense des fois, elle se dit qu'elle aurait dû la jeter le jour-même où elle l'avait reçu. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Maintenant, cela faisait un an qu'elle cachait à tout le monde ses sorties nocturnes rythmées par la drogue et l'alcool. Elle n'avait pourtant jamais pensé avoir un problème. Se disant toujours qu'elle gérait parfaitement la situation puisqu'elle pouvait très bien se passer de sa dose certains jours et qu'elle ne consommait même pas pendant la journée. Pourtant, Collins semblait croire que si, elle avait un réel problème. Elle ne voyait pas pourquoi, mais ça, c'était sans doute une discussion pour un autre jour, avec beaucoup plus de calme et sûrement pas sur le palier en plein milieu de la nuit.

Maintenant qu'elle avait laissé la vérité éclater au grand jour, assise sur les marches, la tête dans ses mains et ses larmes coulant délibérément sur son visage, la jeune femme se semblait pourtant soulagée. Elle n'avait plus à prétendre que tout allait bien. Ni même à chercher des excuses bidons pour expliquer pourquoi elle n'a pas le moral. Son excuse du moment c'était Caleb. Elle le rendait responsable de ses chutes de moral. En y réfléchissant bien, c'était plutôt un prétexte. Elle n'était pas si attachée que ça à lui. Elle n'était pas non plus amoureuse de lui. Ce qui la dérangeait vraiment c'était qu'une fois de plus, quelqu'un n'était pas capable de la choisir elle. Sa mère avait choisi sa carrière face à elle et Caleb était incapable de faire son choix. Ça en dit long.

Elle était encore recroquevillée sur elle-même lorsqu'elle sentit quelque chose être posé sur ses épaules et compris rapidement qu'il s'agissait d'une veste qui appartenait très certainement à Collins qui ne tarda d'ailleurs pas à s'asseoir à côté d'elle et la prendre dans ses bras pour la réconforter. La jeune femme avait beau s'être énervée contre lui et il avait beau l'avoir légèrement blessée dans ses propos, elle se laissa néanmoins faire et passa ses bras autour du coup du jeune homme, le serrant fort contre elle. Lorsqu'il lui demanda pourquoi elle ne lui avait rien dit, elle ne savait franchement pas quoi répondre. Elle-même ne sachant même pas la réponse. Elle savait très bien qu'elle avait été stupide à ne pas lui parler de ce qui la dérangeait, mais on ne faisait pas toujours les bonnes décisions dans la vie et on se retrouvait à en payer les conséquences.

- Je sais pas Collins, je pensais pouvoir gérer toute seule. Que ça me ferait pas autant de mal que ça. C'était pas contre toi du tout. M'en veut pas.

Elle ne voulait pas qu'il le prenne pour lui. Ce n'était pas une blessure qu'elle n'avait caché qu'à lui. Elle l'avait caché à tout le monde. Elle resserra la prise qu'elle avait sur le cou du jeune homme lorsqu'il la souleva, avant de relâcher légèrement lorsqu'elle se rendit compte qu'elle risquait de l'étrangler. Quelques minutes après, elle se retrouva sur le canapé du jeune homme, une couverture posée sur elle pour qu'elle n'ait pas froid. Quand elle vit que le jeune asiatique allait s'en aller, elle lui attrapa le poignet, le stoppant dans ses pas.

- Me laisse pas Collins. Lui dit-elle. Reste avec moi. J'ai besoin de toi.

Elle avait besoin de lui. Pourquoi, elle ne saurait pas vraiment le dire. C'était quelque chose qu'elle ressentait au fond d'elle-même. Elle avait besoin du jeune homme près d'elle à ce moment précis. Besoin de sa présence, de sa chaleur. C'était aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyLun 27 Mai 2013 - 17:42

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty



“Protect me from what I want”
Delilah & Collins


Delilah était maintenant assise sur son canapé, emmitouflée dans une couverture. Elle lui paraissait fragile et frêle, comme une petite fille perdue. Elle était malgré cette soirée, sublime, bon avec quelques tâches de sang séché sous le nez et un air un peu négligé mais quand même sublime. Il ne savait pas depuis quand exactement il avait commencé à voir Delilah de cette manière, il savait cependant que ce n'était pas la première fois. Plus le temps passait entre eux et plus il se sentait lié à la jeune femme. De plus, le fait qu'il soit père célibataire ne la gênait pas.

Elle lui dit plutôt dans la soirée, qu'elle ne savait pas pourquoi elle lui avait rien dit. Peut-etre la peur ? La honte ? Ou tout simplement le fait qu'elle pensait pouvoir gérer cela seule.

Quand il l'avait porté tout à l'heure, il avait esquissé un sincère sourire lorsqu' elle lui avait serré le cou de toutes ces forces pour s'accrocher à lui et qu'ensuite pensant surement qu'elle pouvait l'étouffer, elle déserra son étreinte. Il avait trouvé cela tellement mignon. Toutefois son éloignement depuis quelques temps faisait douter Collins. Cependant lorsqu' elle l'avait serré, il avait ressenti une petit chaleur, un petit quelque chose, qui était nouveau pour lui, en présence de sa princesse, mais cela était ensuite répartit tout aussi vite que c'était venu. Et à présent alors qu'il l'observait pendant qu'il rangeait un truc, il le ressentait à nouveau.

Il songa alors à sa fille, qui dormait dans la chambre au bout du couloir, puis au babyphone chez sa voisine, qu'il avait laissé en toute hâte et sans explications. Il regarda alors vers la porté d'entrée se detachant de Delilah et s'éloigna légèrement d'elle. À sa plus grande surprise, la jeune femme attrappa son poignet, tout en douceur. Il s'arrêta alors et la regarda d'un air interrogatif.

- Me laisse pas Collins. Reste avec moi. J'ai besoin de toi.

La main de Delilah sur sa peau, créa en lui une sorte de frisson, puis une vague de chaleur qui se propagea dans tour son corps. Il sourit tendrement à la jeune femme et s'assit près d'elle en gardant sa main entre les siennes. Il avait soudainement envie de la serrer contre lui, de la protéger contre tout et tout le monde et de ne voir que des sourires sur son visage. Il regarda brièvement vers la porté et se dit que sa voisine qui devait surement dormir ne lui en voudrait pas de passer seulement demain. Il prit alors Delilah tout contre lui en la serrant fort dans ses bras et la bercant doucement pour la rassurer et pour finir il remit bien la couette sur eux.

Ce qu'elle était belle avec ses grands yeux bruns plongés dans les siens et ses cheveux tombant en bataille sur ces épaules. Il en eut presque le souffle coupé et remit délicatement une mèche de cheveux derrière l'oreille de sa belle. Il lui murmura doucement en la regardant bien dans les yeux .

- je ne pars pas princesse. Je suis la. Je serai toujours la.

Il caressa avec douceur et tendresse la joue de sa belle et se rapprocha doucement, lentement de son visage, profitant du joli portrait qu'il lui offrait. Il fit glisser sa main dans son cou le caressant doucement. Tout en fermant les yeux il déposa ses levres sur celle de sa princesse.

Pourquoi faisait-il cela ? Il n'en savait rien. C'était comme une force en lui le poussait à montrer à sa princesse à quel.point il tenant à elle et de quelle façon. Même si lui n'en était pas vraiment conscient non plus.
.

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] EmptyLun 3 Juin 2013 - 20:09

avatar
Invité
Invité

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Delilah ne comprenait pas vraiment ce qui l'avait poussée à dire cela et à attraper la main de Collins. Elle n'avait jamais ressentit ce besoin d'être proche de lui à ce point. Ce besoin de la présence du jeune homme qui sur le moment semblait comme un besoin vital. Comme si elle avait besoin de lui pour ne pas sombrer. Sa présence était rassurante et elle avait comme le sentiment que s'il s'en allait et la laissait seule, tous ses démons allaient revenir la hanter au même moment. Elle n'avait pas envie de ça. Maintenant qu'elle lui avait dit la vérité, bien que plus ou moins forcée de le faire. Elle avait le sentiment que maintenant, elle n'avait plus besoin de faire semblant devant lui. Elle pouvait avouer que ça n'allait pas au lieu de dire le contraire. Elle pouvait avouer qu'elle avait peur de se retrouver toute seule ce soir et qu'elle espérait vraiment que malgré leur accrochage de tout à l'heure, il allait bien vouloir rester avec elle. Même si elle ne le méritait absolument pas. Elle ne méritait pas qu'il soit si indulgent avec elle. D'ailleurs, la plupart des gens lui auraient dit de se débrouiller toute seule pour rentrer si la jeune femme les avait appelés en plein milieu de la nuit dans un état plus que déplorable. Pire, ils n'auraient très certainement pas toléré la froideur avec laquelle elle s'était adressée à Collins dans la voiture, ni même le détachement dont elle avait fait preuve face à la situation. Leur réaction aurait sans doute été bien pire que celle du jeune homme. Même s'il avait été dur avec elle et que pendant l'espace de deux minutes elle avait vraiment flippé dans la voiture parce qu'elle ne l'avait jamais, je dis bien jamais vu s'énerver comme cela contre elle. Elle trouvait maintenant cela réconfortant. Il tenait assez à elle pour lui dire les choses comme il les pensait, sans chercher à prendre ça avec des pincettes. Bon bien sûr cela était sans doute du aussi à l'emportement mais quand même. Elle se rendait compte qu'elle avait besoin de lui plus que jamais.

Lorsqu'il se retourna après avoir entendu Delilah, elle plongea ses yeux dans les sien le regardant avec intensité. Lui disant tout ce qu'elle ne savait pas comment dire avec ses propres mots. Qu'elle avait besoin de lui bien plus qu'il ne devait se l'imaginer. Qu'il comptait pour elle plus que n'importe quelle autre personne et que c'était le seul à la connaître aussi bien. Elle le voit détourner le regard pour regarder vers la porte et pendant un instant elle se demande si elle n'aurait peut-être pas du s'empêcher de lui demander cela et qu'il n'avait peut-être pas envie de s'embêter plus avec elle pour ce soir. Néanmoins, tous les doutes de la jeune femme s'en allèrent lorsqu'elle le vit rediriger son regard vers elle et la prendre dans ses bras quelques secondes après. Elle passa ses bras autour du coup du jeune homme, plongeant son regard dans le sien et le serrant fort contre elle. Trouvant du réconfort dans sa présence. Elle se sentait totalement en sécurité avec lui et c'est comme si rien ne pouvait l'atteindre, comme si elle était hermétique à tout ce qui pouvait se passer autour. Elle ne pu s'empêcher de sourire lorsqu'il lui remit une mèche de cheveux derrière l'oreille en lui disant qu'il serait toujours là. Cela lui fit extrêmement chaud au coeur d'étendre ça de sa part. Puis elle devait bien aussi avouer qu'elle n'était pas non plus insensible au surnom qu'il venait d'utiliser.

Après cela, c'est comme si le temps s'était arrêté, ou alors que le temps avait accéléré, elle ne sait pas trop. Tout s'est à la fois passé tellement vite et très lentement. Le jeune homme lui caressant la joue avec son visage se rapprochant de plus en plus du sien et puis avant même qu'elle n'ait le temps de réagir, il posa délicatement ses lèvres sur les siennes. À ce moment-là, tout se bouscula dans la tête de Delilah. Son instinct lui disait de ne pas le suivre dans ce baiser, mais son coeur, son coeur lui se mît à battre rapidement et une vague de chaleur l'envahit. Son coeur prenant le dessus sur sa raison, elle l'embrassa en retour, tendrement, profitant de la douceur de ses lèvres et du bien-être que ce baiser provoquait avant de se reculer lentement.

- Pourquoi tu fais ça Collins ? Demanda-t-elle toutes les émotions complètement mélangées dans sa voix.

Ce baiser avait été court mais intense et elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait en penser. Elle était totalement confuse quant à la situation. Elle allait d'ailleurs se pencher pour l'embrasser à nouveau lorsque sa raison reprit le dessus.

- On peut pas. Pas comme ça. Dit-elle.

Elle n'en dit pas plus, mais cela voulait dire pas quand la fin de soirée a été désastreuse et qu'il n'y a même pas une heure ils étaient en train de s'engueuler dans la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Protect me from what I want [Collins <3]   Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Contenu sponsorisé

Protect me from what I want [Collins <3] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Protect me from what I want [Collins <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sondage] Jay Blackwood VS Dray Collins
» En parlant du loup... feat. Ariana R. Collins
» Womanfromars
» Comment étoffer ses RP pour faire un texte de qualité ?
» Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: