Partagez
 

 ▬ thunderstruck ▬ grace & cam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ▬ thunderstruck ▬ grace & cam.   ▬ thunderstruck ▬ grace & cam. EmptyVen 31 Mai 2013 - 0:18

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ thunderstruck ▬ grace & cam. Empty

J'ai attaché mes cheveux n'importe comment, enfilé un jean, attrapé une paire de botte et foutu mon perfecto par-dessus mon t-shirt ac/dc à la minute où il m'a dit qu'il venait me chercher. Je n'ai même pas réfléchis, parce que c'est comme cela avec Cam, je fonce, ne prend pas la peine de réfléchir et m'amuse de ce que la vie peut m'offrir lorsque je suis à ses côtés. Cette putain de sensation de liberté. Alors même s'il m'a dit que c'était lui qui conduisait et qu'il décidait de la destination, je lui ai envoyé un sourire dédaigneux avant de m'assoir côté passager. Il sait que j'ai horreur de ça, mais je me suis juste exécutée sans l'emmerder pour qu'il me passe les clefs, enfin presque je crois, j'ai dû lui planter deux trois mots sachant très bien que je les disais pour le vent. Que de toute façon, c'est comme cela tout le temps. La bataille était perdue avant même d'avoir commencée, personne ne touche à sa voiture, c'est enregistrer, mais je ne peux pas m'empêcher d'essayer.

Et maintenant mon regard se perd dans le décor extérieur quand je me dis que je ne sais pas depuis combien de temps il conduit, je n'ai même pas pris la peine de lui demander où est ce qu'on allait, je suis juste montée en me disant qu'il avait surement une trop grande influence sur moi, et que je ne m'inquiète de rien quoi. J’ai l’impression qu’on s’est plutôt éloignés de l’université quand mes yeux se perdent dans le vert d’un champs de je ne sais quoi, ça me fait mal au ventre parce qu'il est le parfait reflet de ceux de chez moi, ceux que mon père adorait, ceux dans lesquels je jouais alors que je n'en avais pas le droit, j’en avale difficilement ma salive, essayant en même temps de ravaler mes souvenirs avant qu'ils ne puissent trop me blesser. Me maudissant à moitié d’être une gamine qui n’arrive pas à se contrôler lorsqu’elle voit un champ de blés, bordel je voudrais pouvoir me frapper. Je ne suis pas, plus, une petite chose fragile qu’il faut protéger. Je suis capable de m’occuper de moi, et je me le prouve tous les jours que je suis ici et que je ne retourne pas là-bas. De toute façon, rien de bien ne m’y attend quand je vois que même mon frère ne comprend pas.

J’essaie de me sortir ces idées de la tête et pour cela je lui lance parfois des regards pour lui montrer que je commence réellement à être agacée, mais il n’est pas décidé, je veux conduire, là est la seule vérité, quand je prends la route, j’aime diriger, me vider la tête comme lorsque je vais courir, espérer parce que je sais que ce qui arrive c'est parce que c'est ma volonté. En fait, quand je fais n’importe quoi, je veux le contrôle, juste ça. Mais non, rien du tout, alors je soupire fortement pour lui signifier d’une façon nouvelle mon mécontentement. En plus de cela ça passerait mieux si je n’étais pas obligée de subir cette fichue radio qu’il m’inflige sans penser à mes pauvres oreilles qui sont en train de souffrir au rythme d’un groupe qui ne sait pas ce que le mot musique signifie. On dépasse une voiture qui roulait un peu trop lentement à son gout et franchement au mien. Et avant que la conversation ne reprenne, je tourne fortement le bouton principal de son autoradio « On ne t’a jamais dit que t’avais franchement des gouts de chiottes en musique ? » Je lui plante en souriant comme un ange que je ne suis pas, mais c’est un sourire qui passe à chaque fois. « Je te jure, si on doit passer encore des heures dans cette voiture, je vais pas supporter. » Alors je continue de tourner jusqu’à ce que je trouve enfin quelque chose qui me plait. Et si ça ne lui convient pas ? Le monsieur conduit, la dame choisit la musique, c’est comme ça.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ thunderstruck ▬ grace & cam.   ▬ thunderstruck ▬ grace & cam. EmptyDim 2 Juin 2013 - 3:15

avatar
Invité
Invité

▬ thunderstruck ▬ grace & cam. Empty


Il y a des personnes qui marquent nos vies, même si cela ne dure qu'un moment. Le temps n'a pas d'importance mais certains moments en ont pour toujours.
thunderstruck
« … Je te prends au réveil ». Oubliez un mot et vos paroles prennent une tournure aussi indélicate qu’obscène. Toujours dans l’ambiguïté, elles déchirent et scindent mes pensées. J’en rigole tandis que je lui raccroche au nez mais elle ne m’en voudra pas vous savez. Grace a toujours été d’un caractère bien trempé ce qui parfois, lorsque je me montre trop obstiné, vient à faire exploser en apparence notre belle amitié.

Le matin même, cette dérive verbale me fait toujours autant sourire lorsque d’un mouvement bref, je soulève le drap recouvrant mes…membres ankylosés. Dommage que tu ne sois pas à mes côtés Grace, tu y aurais gouté. Mais je suis bien le seul à y penser parce que toi, vautrée à cette heure dans tes draps satinées ma belle, t’es loin de t’imaginer que ce genre de pensées traversent mon esprit de débauché. Un coup d’œil sur la toquante et je t’imagine assoupie alors que le soleil pointe à l’orée. Quelques pas et mon regard se déporte sur les différents lotissements du campus, à demi éclairés par les premiers rayons du jour. C’est une putain de belle journée qui s’annonce, et rien que pour être certain que tu ne m’oublieras pas, j’empoigne mon iphone et t’envoie deux heures avant le départ un texto histoire de te mettre de bonne humeur : « réveil la grosse »

Il n’y a pas à dire, je sais y faire avec les femmes ! Et content de ma connerie, je titube en direction de la douche : une fois passé la porte, il faudra à mon camarade de chambrée compter une bonne vingtaine de minutes et entendre tout autant de variantes de Don Omar avant de revoir ma belle gueule d’amour. Puis c’est la surprise lorsque je reçois à mon tour une réponse : va te faire m#!!§* sale con. Grace, Faith, avouez que l’erreur est pardonnable avec un verre dans le nez. Je m’exile donc dans le couloir pour l’appeler, Grace ce coup-ci et non l’autre mal-baisée. Ainsi prévenue à la dernière minute elle accepte et j’en suis, je l’avoue, soulagé. Je te laisse quinze minutes pour te préparer ma belle, pas une de plus. Le temps de m’enfiler mon petit dej et je descends les escaliers, traverse le parking principal d’un pas pressé, mets le contact et attends non loin de l’entrée de ton bâtiment : faudrait pas non plus que tes amies s’imaginent que je t’attende, cela nuirait à ma réputation.

C'est à l'heure qu'elle pointe le bout de son joli minois et fait mine de regretter sa place à mes côtés. Attends t’espérais quoi, conduire mon bébé ? Je t'aime bien mais faudrait pas non plus rêver. Nous partons dans la foulée pour une destination que moi seul connait et durant les premières heures, elle arrive à se contenir malgré quelques regards mal avisés. Mais bientôt ses rapides coups d’œil commencent sérieusement à me peser, j’en oublie même les distances de sécurité. De là j’ai une vision très claire sur la crinière blanche d’une petite vielle au travers de sa vitre arrière. « Une bonne femme au volant ». Au premier coup de klaxon, la retraitée fait une embardée mais ne semble plus surprise lorsque je réitère les avertissements. Pied au plancher, nous la doublons et je la vois gueuler toute seule dans le rétroviseur tandis qu’elle disparait petit à petit au fil des chiffres qui s'incrémentent sur mon compteur.

A présent j’ai affaire à un tout autre genre d’agression, le genre dont on ne peut s’enfuir par la vitesse malheureusement. Mes mains se crispent sur le volant à ses simples mots. : « C’est Dave Putain c’est Français ! » C’est pas de ma faute si les français ne font que de la merde et encore moins s’ils passent cette daube à la radio. Mais j’aurais beau trouver toutes les excuses, elle continuera sur sa lancée, çà j’en suis persuadé. Trente secondes plus tard mes craintes sont avérées et bien trop concentré sur la route, je n’ai pas le temps de voir que ses doigts filants tripotent mon autoradio. Ce n’est qu’au changement de station radio que je comprends. Oh putain, c’est à notre tour de faire une embardée avant de stopper sur le bas-côté de la chaussée. Je me tourne vers elle, stupéfait de son audace et prenant une grande respiration, je me lance dans ce qui ressemble au début de la fin, calmement : « Va falloir mettre les choses au point tous les deux. » D’un geste de la main je désigne l’auto au complet « Si tu veux toucher tu demandes avant » Et alors que je me contiens pour éviter le drame, un autre véhicule ralentit à notre niveau « Un problème les jeunes ? » C’est la petite vieille qui n’attend pas son reste et redémarre en nous fuckant d’un doigt d’honneur.


made by pandora.


dsl à tous les fans de Dave
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ thunderstruck ▬ grace & cam.   ▬ thunderstruck ▬ grace & cam. EmptyDim 2 Juin 2013 - 11:03

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ thunderstruck ▬ grace & cam. Empty

J’écoute sa plainte en me disant que mon sourire ne suffira peut-être pas cette fois. On va se disputer, je le vois avant avec ça ne se passe. Dommage hein, parce que j’étais partie pour passer une bonne journée. Bon avant que je ne décide de le faire chier pour conduire et que je n’attaque son autoradio, ouais avant ça j’étais partie pour une bonne journée en compagnie de mon meilleur ami. Puis merde quoi ! Cette musique, ce Dave il a raté sa vocation, il n’y a que cela comme solution. J’essaie même pas de justifier son cris, parce qu’il ne peut franchement pas aimer ce que fais ce débris ? Ou alors il ne fait cela que pour me faire chier et me prouver que c’est lui qui commande tant qu’on est dans cet espace confiné. C’est la seule phrase qui pourrait excuser ce qu’il a voulu qu’on écoute à sa foutue radio française. De mes voyages en Europe je me souvenais que c’était mieux, c’était peut-être parce que j’étais enfant à la vérité et qu’à l’époque je ne comprenais pas que je chantais n’importe quoi. Et alors que je tourne le visage pour me focaliser à nouveau sur le décor, prête à continuer le voyage comme si rien ne s’était passé, mouvant ma tête au rythme de la véritable chanson qui explose dans la voiture, il ne prend pas le temps de réfléchir et d’apprécier qu’il se gare sur le côté. A moitié choquée, je me retourne à nouveau vers lui sans comprendre, je pensais que l’affaire était réglée. Son Dave il ne sait pas chanter, et moi écouter de la merde, je ne peux pas le supporter. « Va falloir mettre les choses au point tous les deux. » Oh putain. Je m’attends à une séance de remise en place en bonne forme, prête à répliquer je l’écoute sans vraiment l’écouter, il devrait pourtant savoir que je suis du genre à faire absolument tout ce qui me plait. C’est la base de notre relation, je ne suis pas de ces petites connes pliées à ses quatre volontés. Prêtes à tout pour n’avoir ne serait-ce qu’un baiser. Et juste pour préciser, même son lit je n’y ai presque jamais pensé.

« Si tu veux toucher tu demandes avant » Mon dieu, ce ... Macho ouais, il n'y a que ça comme mot ! Et tandis que je lève les yeux au ciel, arrive à nos côtés la voiture qu’on a fini par doubler tout à l’heure. Manquait plus que cela pour que tout soit parfait, on va se faire remonter les bretelles par une vieille qui ne sait pas conduire et qui tente de se faire passer pour une experte du volant. Si elle pouvait éviter de nous faire perdre notre temps. Au secours, faut qu’on me délivre de cette situation qui devient étrange à mesure que le temps passe. Et voilà qu’elle nous fait face. « Un problème les jeunes ? » Non, mamie, tu peux décamper. Et c’est ce qu’elle fait tout en nous sortant un doigt bien placé. Alors sans me contrôler j’explose d’un rire sincère quand mes yeux se posent sur Cam pour attendre sa réaction. Avoue que c’était drôle bordel et on laisse tomber cette histoire de radio à la con. Mais bon, pour montrer ma bonne foi et lui donner l’impression que je suis d’accord avec lui, je lui plante d’un air super gentil « Ok, j’ai assimilé, pas touche à ton engin. » Promis juré ! Et je lève en l’air les mains comme s’il venait de m’arrêter en flagrant délit d’attouchement, j’ai encore envie de rire mais cette fois juste pour l’ambiguïté de la phrase, mais je n’en fais rien, je joue les innocentes qui ne sait vraiment pas pourquoi le mot engin pourrait déranger dans cette phrase lancée au vent. On a fini ce délire musical maintenant ? Et le délire de l’engin, s’entend, de toute évidence c’est défini, je ne me suis jamais encore demandé à quoi il ressemblait. Le vrai engin, pas la voiture. Et quand je me rends compte je suis en train de le faire, je le regarde sérieusement, un peu énervée contre moi c’est vrai, parce que la question n’est plus là à présent, faut qu’il montre ce qu’il a dans le ventre, le grand. « Sinon, t’as une grand-mère à rattraper. » Je désigne donc la route d’un mouvement de menton, sans sourire cette fois. Parce que s’il ne le fait pas, je ne pourrais pas cacher que je suis déçue de ne pas être au volant. Parce que c’est ce que j’aurais fait, je veux qu’il démarre en trombe et que lorsqu’on passera devant elle, ce soit en chœurs qu’on hurlera en lui montrant nos propres doigts. Alors, je ressers ma ceinture contre moi, je m’accroche à la carrosserie de la voiture de par mon bras qui sortait de la fenêtre. Je suis prête pour le départ de la course contre mémé. Il a tellement intérêt de lui coller au cul avant de l’enfumer. Prêt ? Feu ? Partez !



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ thunderstruck ▬ grace & cam.   ▬ thunderstruck ▬ grace & cam. Empty

Contenu sponsorisé

▬ thunderstruck ▬ grace & cam. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ thunderstruck ▬ grace & cam.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Olivia R. Stass [ Terminé ]
» De grace !Messieurs les noiristes ,de Grace !Finie la comedie .
» Fiki est une souris ?! (oli) - terminé
» ii — Registre des avatars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: