Partagez
 

 Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins   Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins EmptyDim 2 Juin 2013 - 17:27

avatar
Invité
Invité

Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins Empty

Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins Jjj10 Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins Hhh10
Mountain Trail


Nous étions dimanche matin et le campus était encore endormis. En même temps à cinq heures et demi du matin c'est tout a fais normal. John David n'était pas sortit faire la fête comme la majorité des étudiants, hier soir. Depuis la fin des examens de fin d'année, il y avait des soirées de fin d'années organisée quasiment chaque nuit. Mais depuis quelques temps, les préoccupations du jeune homme était tout autre et à part faire du sport et retrouver les membres de sa famille, il ne faisait plus grand chose de ses journées. Ce matin là, il eut du mal à sortir de son lit et se traîna difficilement vers son ordinateur pour consulter la météo. Comme d'habitude, la matinée serait fraiche mais belle, atteignant les 17 °C pour culminer à 28°C en début d'après-midi. Encore une journée où il pourrait aller nager jusqu'à pas d'heure.

John jeta un coup d'oeil à sa montre, elle affichait déjà les 5h45. Il se leva d'un bond, enfila sa combinaison de running, attacha une ceinture pouvant porter son ipod, son portable et une gourde d'eau. Comme depuis 3 semaines, il allait se rendre pour 6h00 dans le grand parc du campus, au pied du chêne qui surplombe l'université. Là, il attendrait pendant maximum 15 min, qu'une jolie et jeune étudiante vienne le rejoindre pour courir avec elle. Il ne connait pas son prénom, et à vrai dire cela lui importe peu, ce qu'il apprécie chez elle, c'est qu'elle soit sportive et qu'elle puisse le suivre quand il court. Mais depuis quelques jours, ils avaient commencés à plus parler pendant cette heure passé ensemble. Il avait même faillit lui parler de son enfance et de sa cherche de se demie-famille au sain de l'université.

Comme on était dimanche et qu'il auraient tous les deux du temps devant eux, avec aucunes révisions à faire dans la journée, John avait préparé une petite surprise pour la jeune femme, encore fallait-il qu'elle vienne ce matin. Il avait prévu de ne pas faire un jogging basique, mais plutôt d'aller faire un trail, plus physique mais aussi plus agréable. Il s'agirait donc de courir dans les montagne de Los Angeles. John arriva à l'heure du rendez-vous pile à l'heure et ne pouvait s'empêcher de faire le tour du large tronc d'arbre, ce qui trahissait son impatience. Il espérait vraiment que la jeune femme soit d'accord pour relever le défi. Et peut être qu'ils pourraient ainsi courir plus longtemps et apprendre à se connaitre, enfin au moins leurs prénoms. Le jeune homme jeta coup d'oeil à sa montre : 6h13.


« Pourvu qu'elle vienne ... »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins   Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins EmptyLun 3 Juin 2013 - 10:03

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins Empty

J’appuie fortement sur tous les boutons possibles de mon portable afin d’en éteindre le réveil. De toute façon, j’étais déjà en train d’émerger. Mais je ne sais pas, je reste encore dans mon lit à trainer, l’esprit focaliser sur des envies d’ailleurs que, je me dis, je n’arriverais jamais à réaliser. Je soupire longuement avant de me lever pour chercher dans ma veste les deux numéros que deux jeunes du campus m’ont donnés. Je ne suis pas sortie longtemps, mais il faut croire que cela a suffi pour les attirer. Je souris en me souvenant des conneries qu’ils ont bien pu me sortir afin de me baratiner. Les mecs c’est tellement idiot que ça en est désolant, un joli minois et le tour est joué pour qu’ils ne sachent plus penser. Alors c’est avec un geste magistral que je déchire les papiers avant de les jeter dans la corbeille de ma colocataire de chambrée. Puis je me rends compte en regardant par la fenêtre que le soleil est proche de son levé, je suis en retard et je sais que si je le suis réellement il n’attendra. J’attrape mes affaires de sport au vol avant de courir à moitié pour atteindre les douches de l’étage. Cinq minutes plus tard je suis douchée et prête à me vider la tête à ses côtés.

Je sors donc en trombe du bâtiment pour aller le retrouver à notre point de rendez-vous muet. Cela fait quelques jours déjà que je me dis qu’il faut que l’on parle vraiment, qu’on apprenne à ce connaitre. Que je ne sais pas, notre relation devienne réelle et non plus ce presque rêve de six heures du matin, je me dis qu’on prend le même chemin mais qu’on a aucune idée de nos destins. Alors je me presse pour ne pas le louper, parce que c’est aujourd’hui, oui, que je me décide à lui parler pour de vrai. Je suis à deux minutes de l’arriver en distance et à deux minutes aussi en temps … J’accélère pour afin l’apercevoir. Je ne m’empêche pas de sourire, un peu fière de moi d’y être arrivé alors que ce n’était pas gagné, et de le voir aussi, c’est vrai. Je m’avance à sa hauteur, lui sortant une bouille pleine d’excuses, l’argumentant même d’un « Je suis désolée du presque retard. » Et dieu sait que je ne suis pas habituée à être désolée. Enfin, là n’est pas la question aujourd’hui, loin de là même, on se fiche de savoir si oui ou non je sais comment m’excuser. De toute façon, habituellement, je n’ai pas besoin de le faire, les gens savent le faire pour moi. Je secoue le visage, me reconcentrant sur mon compagnon de route. « Tu veux qu’on aille où, ce matin ? » Que je lui demande avec un air de défi, je me sens d’attaque pour tout relever, gravir le Mont Blanc même s’il le fallait. M’attachant les cheveux avec une queue de cheval très haute, je me dis que je ne sais pas vraiment comment aborder certains sujets et que finalement on va faire comme à chaque fois, courir poliment quoi. Mais avant cela … « Dis-moi, ma mère m’a toujours dit de ne pas parler aux inconnus et ça fait des semaines que je le fais, alors donc, ton prénom c’est ? » Roulements de tambours ... ? Je n’arrive toujours pas à croire qu’on a tenu jusque-là sans le connaitre, je me dis qu’on doit être un peu fous surement et que mes amies ne comprendraient pas, que c’est étrange etc … Mais non, je crois moi qu’on a bien fait d’attendre jusqu’à aujourd’hui pour que le mystère soit levé. Une fois que je saurais ça, j’aurais le courage de tout demander, j’crois.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] John Rambo [DVDRiP]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: