Partagez
 

 Rafael par lui-même. (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:10

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty



Rafael Alvarez
featuring Jon Kortajarena
NOM(S) : Alvarez. PRÉNOM(S) :  Rafael. AGE : 28 ans  (15/08). LIEU DE NAISSANCE : Mexico. NATIONALITÉ : (rappelez-vous que l'Amérique n'encourage pas la double nationalité même si elle est autorisée,  privilégiez donc la nationalité américaine ou un visa)  Américaine. ORIGINE(S) : Mexicaines. MÉTIER : mécanicien. ORIENTATION SEXUELLE : secrète. DES SOUCIS DE SANTÉ? : Non ]SITUATION SOCIALE : célibataire. SITUATION FINANCIÈRE : vivable. SITUATION FAMILIALE : (frères, soeurs, parents morts/en bonne santé/malade) fils unique. PLUS GRAND REVE : Revoir un sourire sur le visage de sa mère. PLUS GRAND CAUCHEMAR : son père. VOTRE PROVERBE DE VIE : Tout vient à point à qui sait attendre

You know my name...
come on down to front and sit right here and don't be shy
Il est deux heures du matin. Après une soirée bien arrosée, vous rentrez chez vous en prenant le bus. Pour une raison qui échappe à votre esprit embrumé par l'alcool ( si ce n'est une envie de parler très pressante ) vous vous dirigez alors vers le chauffeur et le saluez comme un vieil ami. Ce dernier tourne brièvement la tête vers vous, sourire aux lèvres. Ah, il semble sympa, celui-ci ! Eh bien, on dirait qu'on a bien fait la fête ce soir ! Est-ce que c'était pour une occasion spéciale ? Chic, il a envie de discuter, lui aussi ! Ça fait longtemps que vous n'aviez pas raconté votre vie à quelqu'un.

Il était avenant. Pourtant je ne devais pas être la première personne qu’il réceptionnait dans cet état désastreux. Je lui faisais un de ces sourires complètement niais que l’on a quand on est dans le coltard et que l’on n’a pas la pleine mesure de ses actes.  Tel un Saint-Bernard, un filet de bave s’échappa et pendouilla au bout de mon menton. Avec grâce et légèreté, comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, j’enlevai l’objet du délit et m’en débarrassai rapidement sur la manche du chauffeur. « Tu sais que je t’aime toi ! ». Concentré sur sa conduite, le chauffeur n’a semble-t-il pas remarqué le souvenir que je lui avais généreusement laissé. Je me cramponnai à une poignée et j’essayai de me tenir droit, ce qui n’était pas une mince affaire. Finalement, j’entrepris de lui répondre, voyant ses yeux me fixer dans le rétroviseur central. « Oui j’ai fait la fête. Je suis jeune, j’en profite. Je n’ai pas envie de terminer vieux, rabougri, avec trois poils sur le caillou, habillé comme un biker défraîchi dans un bus miteux. Mais je t’aime bien quand même. » Je lui fis un petit sourire compatissant. Lui n’avait aucune réaction. J’aurais pu le traiter de tous les noms d’oiseaux, il n’aurait probablement pas réagi. En même, j’étais sacrément éméché, toutes les réflexions lui passaient certainement au dessus du cigare. « J’ai fait la fête ! J’ai bu comme un trou ! Depuis que j’ai appris que mon géniteur avait été appréhendé, je me sens tellement léger, libre. Je crois que je peux voler ! » Je pris un bref élan et emporté je vins m’éclater contre le pare-brise sous les yeux désespérés du chauffeur. Il m’aida à me remettre d’aplomb. « Merci ! Tu sais que je t’aime toi ! ».  

Il vous lance un coup d’œil, pas certain de discerner un petit accent dans votre voix où alors juste une mauvaise élocution en raison de votre état. C'est moi où tu viens pas d'ici ? C'est le moment d'étaler vos expériences dans les pays étrangers.

Un sourire vint illuminer mon visage lorsque j’entendis sa question. De manière grotesque, je gesticulai afin de montrer que j’étais loin d’être blanc comme un cul. « En effet, on ne peut rien vous cachez ! Vous êtes d’une perspicacité remarquable ! ». Avec désinvolture, je tapai sur l’épaule du chauffeur, qui ne broncha pas. « Je vis aux Etats-Unis depuis ma naissance, ou presque, mais je suis Mexicain ! ». Je fis un sourire plein de fierté. « A part, ma patrie d’adoption, je ne connais d’autres lointaines contrées, bien que beaucoup d’entre elles m’aient fait fantasmer… Toutefois, j’ai fait des sauts de puces dans plusieurs états américains avant d’atterrir ici : Kentucky, Louisiane, Montana, Géorgie ou Maryland. » Avec ma mère, c’est vrai que nous étions des globe-trotters, contre notre gré. S’il s’attendait à ce que je lui dise que j’étais allé me paumer dans le bush australien, me perdre dans la pampa argentine ou me confronter à la steppe mongole, c’était bien mal me connaître.

Eh ben, c'est pas moi qui aurais l'occasion de faire ça... après un moment de silence durant lequel seule une musique imaginaire résonne dans votre tête, le chauffeur vous ramène à la réalité d'une voix enjouée. Et sinon, tu fais quoi dans la vie ? T'es marié(e) ?

Quand j’entendis sa réflexion, sûrement sous l’effet de l’alcool qui se répandait dans mes veines, je crachai : « C’est sûr que si votre mère n’a pas été baisée par un ponte du Cartel vous avez déjà un léger handicap ! » Je serrai les dents. Comme à son habitude, même si je ne le connaissais que depuis quelques minutes, il n’eut aucune réaction, complètement amorphe, les mains posées sur le volant, en le tapotant au rythme de la musique. « Puis pour le faire, il faudrait que tu daignes sortir de ce tas de ferrailles, que tu changes de dégaine. Les ‘Seventies’ c’est dépassés ! Il faut évoluer avec son temps ! Tu ne ressembles à rien ! Il faut avoir plus d’ambition et ne pas simplement vouloir tracter d’un point à l’autre des vieux cons blasés par la vie ! Ressaisis-toi, nom de Dieu !» Ayant clos ma logorrhée vomitoire, je n’étais pas certain d’en avoir moi-même saisi le sens exact.  Rien à foutre.  « Sinon, je suis mécanicien ! Et dealeur de drogue à mes heures perdues, mais chut c’est un secret ! » Je gardais mon sérieux avant d’éclater de rire. « A l’aise Blaise, je plaisante ! Je suis juste mécano ! ». Si seulement. Ce doit être le seul point commun que j’ai avec mon géniteur ! « Et non, je ne suis pas marié, encore heureux. Je n’ai pas particulièrement envie de m’enticher d’une donzelle en rut, devoir la supporter et l’entretenir toute ma vie ! Je m’aime c’est largement suffisant… »

Ah oui? Bref. Parles moi plutôt de cette soirée à laquelle tu étais, ou je ne sais plus trop quoi. Qu'est-ce qui t'a fait sortir en plein milieu de semaine tout(e) seule, alors ?

« Oui, j’ai été quelque peu déçu par la gente féminine pour m’attacher aussi facilement aux gens, dévoiler mes sentiments. Et, comme le dit le proverbe ‘On est jamais mieux servi que par soi-même’ » Puis, il revint à parler de ma soirée. Je pense que j’en avais suffisamment dit. Je n’avais pas particulièrement envie de m’épancher sur la question. Pourquoi était-il aussi insistant. « Je ne vois pas quel compte j’ai à vous rendre. Je sors, si j’ai envie de sortir ! Que cela soit lundi mardi ou dimanche ! Ce soir, je ne me voyais pas rester cloîtrer chez moi, tranquillement avachi sur le sofa à mater une série B ! Et pour votre, je n’étais pas seul, sans amis… Il ne faut pas prendre votre cas, pour une généralité ! » Je serrai les dents nerveusement. J’étais à présent impatient d’arriver chez moi, de lâcher cette énergumène et de me réfugier sous mes draps. Soudain un nouveau coup de frein à un feu rouge me fit voltiger sur le pare-brise. J’entendis un léger craquement, puis un liquide grenat s’écoula d’une de mes narines. Je saignai ! Je tentai désespérément de stopper l’hémorragie en appliquant un mouchoir qui prit rapidement une teinte écarlate. Obnubilé par cet incident, je ne vis pas que je perdais une nouvelle fois l’équilibre.

Il sourit en coin mais vous êtes totalement incapable de décrypter la signification de ce geste. Est-ce qu’il se moque de vous ? Naaan, pas possible, c’est un mec cool, Manu (s’il s’appelle bien Manu) ! Amigo ! Fais attention, t’es en train de tomber. Va t’asseoir et raconte moi plutôt un truc que je sais pas encore sur toi avant qu’on arrive à ta station. C'est quoi ta plus grande honte ?

Pourquoi cette question. Il était inutile de remuer le couteau dans la plaie. Je serrais les dents nerveusement. Un visage s’imposait à moi ! L’un de mes calvaires ! J’avais seulement quinze ans lorsque cet homme, qui se disait amoureux de ma mère, m’avait violenté. Il avait profité d’une absence de ma mère pour assouvir l’une de ses pulsions. Rien que d’y penser, j’éprouve un sentiment de dégoût ! De honte… Il m’avait souillé. C’est à ce moment là que j’ai commencé à consommer de la drogue… Il en faut peu pour que tout s’effondre comme un vulgaire château de cartes. « Ecoute mon pote. Puisque c’est ma plus grande honte… Je préfère la garder pour moi ! Sans rancune ! »

Vous regardez les bâtiments qui défilent par la fenêtre et commencez à sentir vos membres s’engourdir petit à petit. Tout à coup, vos pensées s’embrouillent et vous soupirez en repensant à un épisode sombre de votre vie. Décrivez la scène qui se déroule dans votre tête.

Je m’assoupis. J’étais revenu à ma prime jeunesse. A cette époque nous logeâmes chez une amie d’enfance de ma mère à Green River, Wyoming. Nous étions arrivés trois semaines plus tôt. La vie y était paisible, en apparence tout du moins. Je jouais tranquillement avec les enfants de cette amie quand une voiture noire, une berline se gara en trombe devant la maison. Nous, les enfants, nous ne saisîmes pas la gravité de la situation. Nos mères nous intimaient l’ordre de venir se réfugier dans la maison. Nous obéîmes sans broncher. Je me réfugiai dans les bras de ma mère qui pleurait. Son amie nous conseilla de nous cacher dans la chambre des enfants. Nous montâmes à l’étage et nous enfermâmes avec les enfants dans leur chambre. Nous étions tous agrippés à ma mère, patientant, la peur dans les yeux. Un bruit sourd, un craquement, un cri… un tir ! Un bruit sourd. Silence. Une voix au loin : « Trouvez-moi cette putain et son mioche ! » Je m’accrochai plus encore au bras de ma mère. Nous retînmes notre respiration, priant pour qu’ils ne montent pas. Les escaliers grincèrent, le plancher aussi. Soudain la porte s’ouvrit.  Trois gorilles entrèrent. « Ah ! Ils sont là ! ». Des pas rapides dans les escaliers. Un visage dans l’entrebâillement de la porte. Un sourire satisfait. « Te voilà enfin ma puce ! Pourquoi tu te caches ? » Il vint s’agenouiller près de nous. Il caressa d’un revers de main la joue de ma mère. « Je te fais peur ? ». Il prit le visage de ma mère entre ses mains, avec douceur. Elle ne retenait plus ses larmes. Je me cramponnai à elle encore plus fort. Les autres enfants firent de même. C’était le calme avant la tempête. Il se tourna alors vers moi. Il tenta de me toucher, je reculai pour qu’il ne puisse m’atteindre… Sans trop de succès. « Rafael, n’ais crainte mon garçon ! » Il ébouriffa mes cheveux. Je le foudroyai du regard. Il m’extirpa des bras de ma mère. Ma mère s’insurgea : « Lâche-le ! Tu m’entends ! Laisse-le ! ». Il me lâcha. Je tombai lourdement sur le sol. La douleur m’arracha un cri. Des larmes me montèrent aux yeux. « Tais-toi salope ! ». Sa main fendit l’air et vint s’abattre sur le visage de ma mère. Sous le choc, son frêle corps tomba à la renverse. « Chopez-moi ces deux autres marmots ! ». Les trois gorilles s’emparèrent de mes deux amis et de moi-même et nous sortir de la pièce. La porte claqua. Des cris. Des bruits sourds. Nous nous rendîmes au rez-de-chaussée. Là nous vîmes un corps inerte, baignant dans son sang. « Mamaaaaaaaaaaaan ! » crièrent à l’unisson mes amis. Je fermais les yeux et essayer de disparaître de ne plus voir ses horreurs. Nerveusement j’essayai de me défaire de l’étreinte du gorille. Je lui donnai des coups de pieds, de poings. Il ne lâchait pas prise… Il riait plutôt. Au loin j’entendis des sirènes.  Elles se rapprochaient. Ce fut alors la débandade. Nos agresseurs nous laissèrent en plan, appelant leur chef, mon père – mais je ne le saurais que plus tard. Quand ma mère descendit, elle avait le visage tuméfié… Ensanglanté. Ce visage restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Deux minutes plus tard, vous vous êtes assoupi. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que le chauffeur vient vous réveiller pour vous annoncer qu’il est arrivé au terminus et qu’il vous faut descendre… t’as pas l’air en forme, toi. Si tu veux, je peux te garder chez moi jusqu’à demain ou te ramener en voiture si tu ne vis pas trop loin ?

« Mais si ! Je suis frais et pimpant ! Je peux rentrer seul chez moi ! Mais merci quand même ! » Je descendis. Je manquai une marche et m’éclatai par terre. Le chauffeur vint me relever et voir si j’allais bien. « Je vais bien ! » Il insista pour que je vienne dormir chez lui… « Non ! Vraiment merci ! Je peux rentrer seul ! » Son désir absolu que je dorme chez lui était vraiment très louche. Peut-être préparait-il un mauvais coup. Surtout, voyant l’état de son car, de ses fringues… Je n’avais pas de mal à imaginer sa gargote… Miteuse ! Tranquillement je me dirigeai vers chez moi. Demain, une dure journée s’annonçait !

Not my story.
this is my life and I'm still trying to figure out how that could be.
ABONDOUR petit nem ! Si tu t'es inscrit(e) sur Frat, c'est parce que t'es curieux et c'est bien la curiosité, c'est grâce à ça, qu'y a des apocalypses zombies  What a Face  Bref, tout ça pour dire, que voilà, tu y es, tu viens de POSTER TA FICHE SUR FRATERNITIES, oh mon dieu, mais ne vois-tu pas que le monde a changé depuis cet instant ? Si la nourriture te parait meilleure alors bienvenue au PARADIS ! Te voilà donc parmi nous jeune padawan, il va falloir que tu t'accoutumes à des gens bizarres (ouais du genre un chinois, tu sais les petits bridés qui mangent du riz ? L'horreur, ouais !), que tu RPs, que tu rencontres des gens formidables (ouais t'savais pas que t'étais sur Meetic ?) mais aussi que tu t'AMUSES ! encore pire, naméoh ! Alors FIGHTING, gros mangeur de bambou. QUE L'AVENTURE COMMENCE !
Pour cela c'est très simple, il suffit que tu complètes TOUTE TA FICHE, y compris ce joli petit bloc. C'est là que tu raconteras ton histoire soit sous FORME LIBRE (ta vie, tes petits soucis, tes gros problèmes dans un minimum de 500 mots (tu peux utiliser ce compteur pour t'aider) soit AVEC DEUX (ou plus si l'envie vous chante) DES MISES EN SITUATION PRÉSENTES CI DESSOUS (minimum 200 mots par situation. Pour les habitants/personnel, certaines situations vous demandent de vous mettre dans la peau de votre personnage lorsqu'il était dans ses jeunes années ).
Et au fait petit panda, tu as un maximum de sept jours pour finir ta fiche so ... BETTER DRINK YOUR OWN PISS. Enfin ... tu nous a compris. Et surtout, si tu as besoin d'un délai, n'hésite absolument pas ! love**excited
_______________________________________________

SITUATIONS À CHOIX : (gardez uniquement celles dont vous vous servez ; enlevez tout si vous faites une histoire "classique")



- Depuis maintenant une semaine au moins, il y a ce(tte) collègue qui n'arrête pas de vous fixer discrètement lors de la pause déjeuner. Au début, vous pensiez que c'était anodin, mais il/elle semble faire exprès de toujours choisir la table la mieux placée pour vous observer. Aller lui parler, le/la remettre en place, dévier ça sur un plan drague... comment réagissez-vous ?

Assis, je la voyais m’observer du coin de l’œil, tout en picorant dans sa salade. Cela faisait peut-être trois semaines que je la voyais dans le même snack, à la même table, à m’épier, à décortiquer le moindre de mes gestes. Certes, j’étais loin d’être une mocheté, mais ça en devenait déstabilisant. Puisque c’était loin d’être un boudin, je décidai de l’accoster, j’avais un peu plus de temps. Elle pourrait peut-être bien être mon quatre heures. Engloutissant mon sandwich, je me levai et me dirigeai vers elle… « Bonjour, mystérieuse jeune femme. » Dis-je d’une voix suave. « Puis-je me joindre à vous, en vous offrant un café ? » Au son de ma voix, elle s’empourpra, mais ne déclina aucunement la proposition. Elle me montra la chaise, en face d’elle que je m’empressai d’occuper. Je la regardai droit dans les yeux, obnubilé par les deux joyaux qui illuminaient son visage. Silence. Me tournant vers le comptoir, je fis signe à l’hôtesse d’apporter deux cafés. Elle s’exécuta. Je pus alors me focaliser sur ma proie. « Vous êtes nouvelle ici ? ». Elle semblait perdue. Elle ne s’attendait pas à ce que je vienne à sa rencontre. Elle préférait certainement me dévorer des yeux, de loin. Pour ma part, quand un morceau de viande me titille les papilles, je ne réfléchis pas et j’attaque de mes crocs acérés. Elle m’indiqua qu’elle venait d’arriver en ville, et qu’elle avait intégré un prestigieux cabinet d’avocat. Mes yeux brillèrent d’excitation. Une avocate ! J’éprouvai la soudaine envie de lui arracher son chemisier. C’était de bonnes proies généralement. Sérieuse mais sauvageonne pendant l’acte. En retour, elle me demanda ma profession… « Je suis mécanicien ! » Je glissai une main dans ma poche et en extirpai une carte de visite : « Tenez ! Si vous avez le moindre problème mécanique, je peux m’occuper de vous direct ! » Comment refiler mon numéro personnel ni vu, ni connu. Surtout que je m’occuperais bien de son pot d’échappement, là, direct. D’une voix sensuelle, je lui demandai : « Pourrais-je connaître le doux nom d’une si jolie créature ? » Son visage reprit des couleurs. Elle semblait décontenancée par tant de compliments. Toutefois, elle ne se laissa pas dessouder. « Rose ». Elle portait tellement bien son nom. Aussi fraîche et délicate d’un bouton de rose. Il ne me restait plus qu’à l’aider à éclore et à la butiner… « Quel ravissant prénom. Vous le portez divinement. » En saisissant ma tasse, j’effleurais sa main, avant de la retirer rapidement, m’excusant du regard pour cette maladresse. Je bus d’une traite le café avant de me lever en trombe. « Veuillez m’excusez gente demoiselle, mais je dois y aller. Ce fut fort agréable de discuter avec vous. Au plaisir de vous revoir. Vous avez mon numéro. Et je m’appelle Rafael ! ». En parfait gentleman, je lui saisis la main et lui fis un baisemain avant de m’éclipser. Une nouvelle proie, prisonnière de mes filets.



- Assis(e) à une table de la cafétéria, vous profitez de la merveilleuse nourriture qui y est servie quand soudain, une nouvelle (un nouveau) étudiant(e) fait tomber son plateau sur le sol, épargnant ses voisins mais pas son chemisier. Êtes vous plutôt du genre à déclencher le fou rire général ou à être le sauveur (sauveuse) inespéré qui va aider le monsieur (mademoiselle) en détresse ?

La pluie n’avait pas cessé depuis le début de l’après-midi. Pourtant, je devais sortir. J’avais un client à voir. M’armant de mon parapluie je quittai ma demeure. Dehors, il n’y avait pas un chat. Je marchai rapidement, malgré mon parapluie, je tentai de passer à travers les gouttes de ce déluge. Je bifurquai à la prochaine rue lorsque je vis à deux cents mètres au devant de moi, une jolie jeune femme, trempée jusqu’aux os. Elle tentait désespérément de se prémunir de l’ondée avec l’aide de son attaché-case. C’était assez sexy tout ça. Ses vêtements trempés épousaient parfaitement ses courbes généreuses. Je me rinçai l’œil tout en avançant. J’essayai de ne pas trop aller vite pour pouvoir me sustenter de ce spectacle fascinant. Soudain, elle s’arrêta. Je ne pus faire marche arrière et me retrouvait à son niveau. Quand elle me vit, elle pensa certainement être sauvée. Je l’observai, dessous mon parapluie. Je ne bougeai plus, la déshabillant du regard. Du coin de l’œil, je vis une voiture rapprocher dangereusement de nous. D’une petite voix fluette elle me signala qu’elle était trempée. Monté comme un robot, je lui répondis : « Affirmatif Mam’zelle ! ». Elle regarda avec insistance mon parapluie dans l’espoir que je lui vienne en aide. Je ris avant d’ajouter : « Non ! Un parapluie c’est comme un Kinder Bueno. Ca ne se partage pas. Quoiqu’on en dise ! ». Tout à coup la voiture passa à proximité de nous, roulant dans une immense flaque. Un immense jet d’eau boueux vint asperger la demoiselle en détresse. Avec le sourire aux lèvres j’ajoutai : « Pas de bol ! » Je m’éclipsai. Avant d’avoir pris trop de distance, je me retournai et lui indiquai : « Je crois que vous pouvez refaire votre brushing ! Vous ressemblez à Yvette Horner ! » Je tournai les talons et disparus au coin de la rue.


Behind the character.
better drink my own piss
PRÉNOM : Jean-Bernard. PSEUDO : JB. ÂGE : 23 ans. PRÉSENCE : Régulièrement. NIVEAU RP :A vous de juger. OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? Grâce à Eugénie. COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ? Frais, coloré. Seul petit bémol pour le jaune du groupe des habitants, il fait mal aux yeux. ANCIEN MEMBRE DE FRAT ? SI OUI, QUI (nom + avatar) ? /. GROUPE SOUHAITÉ : Les habitants.  POSTE VACANT OU PERSONNAGE INVENTÉ ? (si PV, mettre le lien menant au poste vacant ; idem avec les scénarios) : Personnage inventé. VOTRE PLUS GRANDE PEUR VIS-À-VIS DE FRATERNITIES : Je n'ai peur de rien. UN DERNIER MOT ♥️ ? A fond les ballons!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:12

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

TOI ! excited Enfin !

Bienvenue à toi sur Frat. What a Face 

Tu as mis le fameux gif... Je vois qu'il te plait ! mdr 

Très bon choix d'avatar en tout cas... et bon courage pour ta fiche. bouh 

Hâte de rp avec toi. loukas 


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:18

Thea C. Stonehevean
Thea C. Stonehevean
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : tchoupi
Célébrité : Claire Holt
Crédit avatar : Hollow bastion signature, Bazzart avatar.
Messages : 3921
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : psychologie spécialité enfance & adolescent
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

BIENVENUE love ( OMG c'est quoi ce gif trop hot ?! bave )


Do what you want with my body
J'ai appris avec le temps qu'il ne faut pas faire confiance aux hommes ∞ Grey WIND
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:19

Lisa T. M. Renfield
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Oh, t'es beau. bouh Bienvenue sur Frat & bon courage pour ta fiche. love


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:22

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Merci à vous trois!

Attends ce gif je le kiffe grave... Lui on lui dit "Fais l'amour à la caméra [en imaginant que la caméra est derrière le miroir]" et bien il fait l'amour à la camera!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 21:26

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Han, je préfère ne pas imaginer. Rolling Eyes Arrow 


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 22:25

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

WELCOME
Super mega bon choix d'avatar *___*
et oui ce gif est super hot, aux lieux de la caméras je veux bien lui demander de me faire l'amour sex 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 22:49

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

BIENVENUE. Madi aimerait être à la place de la glace dis donc. excellent choix.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 23:02

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty


JON && le prénom Rafael daaah debile bave lovu 
Qui que tu sois je t'aime What a Face 

Et puis le gif mdr mdr Ca fait un peu "je m'aime tellement que j'me baiserais bien" smirk 

Bienvenue sur frat en tout cas I love you Bon courage pour ta fiche ! Hâte de voir comment est le perso excited 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptySam 6 Juil 2013 - 23:15

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

jon. ** il est tellement azqzjouz. kneel en tout cas, bienvenue. love 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 1:37

Rosa Hoffmann
Rosa Hoffmann
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : Lucie allias GINNY ♥
Célébrité : Lily Collins
Crédit avatar : bazzart
Messages : 2584
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Wendy Newman & Eliott Steele
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

BIENVENUE !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 8:32

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Merci à tous... Je vois qu'elle fait son petit effet... Bien!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 11:06

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Ce gif excited puis Jon est trop bave 
Bienvenue sur le forum! ah oui?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 11:33

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Ce gif ... Faut-il vraiment en parler ? Razz
Bienvenue, le joli, courage pour ta fiche love



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 11:51

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Parlez-en ^^

Merci à vous deux calin1 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 13:19

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Bienvenue sur Frat' mister I love you 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 17:20

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Tu sais, inutile de faire l'amour à une vitre... Je peux me porter volontaire si tu as besoin de quelqu'un à qui faire l'amour hein. siffle 
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche. hug1 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 17:25

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

JON! Je l'aime tellement ce mec, haha! Welcome here!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 19:39

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Oooh, un Mexicain **  (en plus, bon, on te l'as déjà dit, mais quel avatar gif !)

Bienvenue sur Fraternities Very Happy 

lorsque j'ai lu le 'son père' de la question sur le cauchemar, j'ai tout de suite pensé à la Mafia Arrow 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyDim 7 Juil 2013 - 20:58

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Merci beaucoup à vous quatre pour l'accueil...

Techniquement c'est le Cartel, mais c'est pareil ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyMar 9 Juil 2013 - 0:18

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Welcome calin1 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyMer 10 Juil 2013 - 8:23

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Merci beaucoup.

Désolé, je n'ai pas trop avancé mais avant hier et hier, je n'étais pas chez moi et quand je suis rentré hier soir j'ai eu des problèmes de connexions. Je continue de ce pas ma présentation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyMer 10 Juil 2013 - 10:53

Thea C. Stonehevean
Thea C. Stonehevean
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : tchoupi
Célébrité : Claire Holt
Crédit avatar : Hollow bastion signature, Bazzart avatar.
Messages : 3921
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : psychologie spécialité enfance & adolescent
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Oh pas de soucis love hâte de lire ta fiche !


Do what you want with my body
J'ai appris avec le temps qu'il ne faut pas faire confiance aux hommes ∞ Grey WIND
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyMer 10 Juil 2013 - 15:46

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Jon ** excited sex :loove: :come: 
Hot le gif happy daaah :lèche: 
Bienvenue parmi nous love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) EmptyVen 12 Juil 2013 - 20:49

avatar
Invité
Invité

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Merci beaucoup Angie...

Juste pour signaler que, normalement si je n'ai rien oublié j'ai tout fini!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rafael par lui-même. (Terminée)   Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Contenu sponsorisé

Rafael par lui-même. (Terminée) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rafael par lui-même. (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Lena Björsen [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Les dossiers archivés-
Sauter vers: