Partagez | 
 

 Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Sam 13 Juil 2013 - 23:28

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Sept années. Sept années se sont écoulées depuis son décès. "Andrew Renfield". Je suis là, debout, devant sa sépulture finale, contemplant les rares feuilles que le vent lui envoient en cette ensoleillée journée d'été venir caresser la pierre dallée de sa tombe. Je me demande bien ce que je fiche ici ; pourquoi je suis venue, et, par ailleurs, les raisons qui m'ont poussé à le faire seule. Généralement, je demandais à Jake ou à maman de m'accompagner, ou même, à la limite, à Cheryl ... Et puis, de toutes manières, je n'aimais pas venir ici. Trop de souvenirs, trop d'histoire ancienne. Ce n'est pas ainsi que j'envisageais la vie, plus jeune ... Si l'on m'avait dit qu'un cancer me séparerait de mon paternel avant son heure lorsque j'étais encore gamine, jamais je n'y aurais cru ... Et pourtant. Un soupir s'échappe d'entre mes lèvres. C'est le soupir d'une nostalgie toujours aussi forte ; celui d'une nostalgie qui prend aux tripes et qui nous rappelle les jours glorieux passés à apprendre à monter une bicyclette ou à jouer à la poupée. Mon passée me revient par bouffées, mais la douleur est moins forte qu'avant. Elle prend moins aux tripes. Papa me manque, comme toujours, j'ai envie de dire ... Mais le deuil se fait moins lourd. On dit qu'avec le temps, on oublie ... Tout. La douleur, la mort ... Mais on n'oublie pas. On se contente simplement de s'y habituer. Le mal devient supportable. Tout de même, je ne veux pas rester ici. Je pivote donc sur un tour de trois cent soixante degré, ayant pour but de m'avancer vers la sortie.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Sam 13 Juil 2013 - 23:46

Invité
Invité


Le cimetière. Haut lieu de mon commerce illicite. Paisible. Quiétude dérangée par deux ou trois petites vieilles venues garnir le tombeau de leurs défunts maris morts il y a plus de dix ans. Le client que je devais approvisionner en cocaïne était arrivé, à l'heure indiquée. Bon point. Sans dire un seul mot, nous procédâmes à l'échange. Suspicieux, je m'assurai que la somme demandée était bien la même que celle remis. Je suis dur en affaire. Il ne faut pas me couillonner, sinon je sors mes griffes. Finalement, je le laissai partir et fourrai dans ma poche l'argent illégalement gagné. Avant de retourner chez moi, je décidai de me balader afin d'éviter d'éveiller les soupçons du gardien. Dans une des allées, je vis un spectacle assez rare. Une jolie demoiselle était tranquillement en train de se recueillir sur la tombe d'un être proche. Doucement, je m'approchai d'elle, à pas de loup afin de ne pas la déranger. Je pouvais ainsi la déshabiller du regard sans qu'elle ne n'aperçoive. Seulement à quelques mètres derrières elle, je décidai de m'accouder à un caveau et de la dévorer des yeux. C'est alors qu'elle pivota vers moi. Instinctivement, je me redressai. Elle avait les yeux dans le vague. Elle avait peut-être même pleuré. Je ne savais pas qui elle était allée voir. A vrai dire, je m'en foutais un peu. Afin de montrer un quelconque intérêt à sa peine je soufflai doucement: « Malheureusement les gens qu’on aime partent toujours trop tôt »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 0:00

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Je crois que je sursaute un peu. Un homme à la peau sombre et au regard mystérieux est là, debout, en plein milieu de ma route. Il ressemble à ... Il ressemble au mari de Cheryl, mais pas tout à fait. Ce n'est pas lui. De ça, j'en suis sûre et certaine. Je ne le connais pas, d'ailleurs ... Et pourtant, son regard m'interpelle, comme si l'expression qui s'y recelait ne m'était que trop familière ... Bref. Un courant d'air passe alors, se faufilant entre nous, comme pour m'avertir de quelque chose ... Comme pour me dire de prendre garde. Ce vaurien en profite pour faire claquer mes boucles blondes contre mes joues et mon front ; des mèches se perdent mes lèvres tandis que d'autres s'épousent en de somptueux noeux qu'il me faudra démêler ce soir avec minutie. Rapidement, je sèche les goutelettes de tristesse qui s'étaient perdues aux coins de mes yeux lors de cette visite impromptue à ce lieu d'hommages et de respect, avant de tenter un sourire qui s'apparentait probablement plus à une grimace qu'autre chose à mon interlocuteur.

- C'est ce qu'on dit, oui. Et ceux qui nous aiment nous ? Quand partent-ils, eux ? Trop tôt, également. C'était ça, la dure réalité de la vie : d'accepter que toute bonne chose avait une fin et que tout le monde mourait, éventuellement. Afin de tenter de faire causette un peu, je lui demande :

- Vous êtes venu rendre visite à un proche, vous aussi ? Un frère jumeau mort à la naissance ? Une femme et des enfants brûlés à vif dans un accident de la route ? Un père emporté par le cancer ... ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 0:38

Invité
Invité


Elle était complètement déboussolée. Cependant, elle relança la conversation, comme si cela pouvait lui faire du bien, agir comme une catharsis, partager sa peine avec autrui, avec une personne qui comme elle ressentait le même désarroi face à la perte d'un être cher. Moi! Sauf que je n'étais pas cette personne. Elle me demanda si j'étais venu rendre visite à une personne chère à mon coeur. J'étais coincé. Je ne pouvais pas lui dire "En fait je suis un dealeur de drogues venu faire son marché au cimetière et, la besogne faite, je vous ai vu et j'ai décidé de reluquer votre cul". Je m'approchai alors d'elle, et me positionne face à une tombe. Baissant la tête, en signe de respect, je me tournai vers elle et lui indiquai : « Je suis venu voir ma marraine ». Je zieutai la tombe devant moi. C'était la tombe d'une femme. Par chance elle était morte il y a seulement cinq ans. J'aurais été mal si elle était décédée il y a cinquante ans. « J'allais chez elle quand ma mère n'allait pas bien. C'était un peu ma seconde mère ». Je mentais avec tellement de faciliter que j'étais plutôt fier de moi. « Elle a été fauchée par un chauffard alors qu'elle attendait à un arrêt de bus. C'est dur de se dire qu'une vie peut être brisée en un instant ». Je m'approchai d'elle et vis alors la tombe devant laquelle elle avait médité Dieu sait combien de temps. Un nom était gravé en lettres d'or. « Il s'agit de votre père? » Silence...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 0:48

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


J'ai toujours fait partie d'un type de personnes bien spécifiques. Lorsque les choses vont mal, je me renferme sur moi. Je tente de paraître naturelle ; je tente de faire comme si de rien n'était. Mes parents m'ont toujours encouragée à viser la perfection, dans toutes mes entreprises de vie, qu'elles aient été professionnelles ou d'ordre plus personnel ... Ainsi, ne soyez donc pas surpris lorsque je tente d'entamer une conversation banale alors que la déchirure que ressent mon coeur est belle et bien présente et d'actualité. Il me dit être venu voir sa marraine, ce à quoi je réponds simplement en inclinant légèrement ma tête vers le sol, en signe de respect. Je ne voyais jamais ma marraine, quant à moi, donc jamais je ne pourrais comprendre la proximité qu'il pouvait exister entre de telles personnes et soi-même (à moins de devenir moi-même marraine, évidemment). Je pouvais cependant comprendre qu'il pouvait souffrir d'une telle perte surtout à la vue du fait que pour lui, elle avait en quelque sorte endossé le rôle de mère. Lorsqu'il me fait part des causes du décès de cette chère marraine, je ne peux m'empêcher de lâcher un "Oh" tout en portant mes mains à mes lèvres.

- Quelle mort atroce ... Ma plus grande phobie avait toujours été de mourir dans un accident. Comme si ma vie n'avait aucune valeur et pouvait s'éteindre en un claquement de doigts. Il s'avance alors vers la tombe devant laquelle j'étais restée tout ce temps, et, contre toute attente, avait touché en plein dans le mille. Je crois que j'ai l'air surprise, et pour cause : je me trouvais à cet instant précis transparente.

- Comment l'avez-vous deviné ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 1:11

Invité
Invité


En apprenant la façon dont ma pseudo marraine avait quitté ce monde, elle fut choquée. Je la comprenais. Disons que je n'y étais pas allé avec des pincettes. Avec toutes les atrocités que j'ai vécues durant ma jeunesse, je ne pouvais concevoir que l'on pouvait mourir de façon digne, dans son lit, près des siens, après une vie bien remplie. « Atroce, c'est bien le mot. Finalement nous ne sommes que de vulgaires pantins qu'une puissance divine s'amuse à faire souffrir pour son bon plaisir ».

Elle fut surprise lorsque je lui demandai s'il s'agissait de la dernière demeure de son père. Coup de chance à n'en pas douter. Etonnée, elle me demanda comment j'avais pu deviner. « Honnêtement? Le simple fait d'avoir aperçu le nom d'un homme sur la pierre tombale ». Silence. « Je ne suis pas devin ». J'esquissai un léger sourire. Ce n'était sûrement pas le lieu, le moment, mais peut être verrait-elle cela comme un soutien, si infime soit-il. Si soutien il y a véritablement de ma part. Je me rapprochai un peu plus d'elle. « Comment... » Je me tus. Je ne pouvais pas lui demander cela, je ne la connaissais pas. Inutile de remuer le couteau dans la plaie. Elle était déjà déboussolée pour ne pas en rajouter une couche. Je m'immobilisai, penaud, la tête baissée et le regard tourné vers le caveau de cette supposée marraine à qui je devais tant.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 1:17

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Je hoche calmement de la tête, suivant attentivement le discours de l'homme qui se trouvait face à moi. Les pantins d'une puissance divine. Un beau titre pour un roman, si vous voulez mon avis. Je ne suis pas certaine de croire en ces autorités supérieures, pour ma part, mais soit ... Je peux concéder que certains puissent éprouver le besoin de se tourner vers la religion pour trouver espoir et force à surmonter les ordalies de ce bas monde. Il me dit alors, en réponse à ma question, que le fait que j'étais venue rendre visite à un homme suffisait à lui faire comprendre que j'étais venue rendre mes hommages à mon paternel. Sur la tombe se trouvait encore le bouquet de roses blanches tout frais que j'avais emporté avec moi. Nous n'apportons jamais de couleurs pour rendre visite à Papa. Il avait toujours détesté ça de son vivant, et ce serait lui manquer de respect que de ne pas respecter ses volontés une fois mort. Il commence alors à me demander quelque chose ... Comment ... Comment quoi ? Il semble ne pas vouloir finir sa question et, plutôt gêné, se retourne vers cette chère Mme. Wilkes, sa marraine.

- Est-il décédé ? décidais-je donc de finir sa phrase, ressentant un léger pincement au coeur. Malgré le fait que je pouvais enfin parler de sa mort sans euphémismes, le pincement perdurait. Cancer. marmonnais-je alors doucement entre mes dents. Saloperie de cancer de mes deux.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 1:52

Invité
Invité


Sentant mon malaise lorsque j'avais commencé ma phrase, elle eut la gentille de la finir. Je sais pertinemment que ma curiosité était malsaine. Je ne pouvais faire autrement. Je sentis qu'elle n'était vraiment pas à l'aise, comme si ma question lui ouvrait une plaie qui avait, dans le fond, pas totalement guéri. En même temps, ce que j'étais en train d'accomplir n'était qu'une mascarade, un parfait jeu d'hypocrite au sens étymologique du terme. Je ne devais éprouver aucune culpabilité à la faire souffrir, mais plutôt prendre du plaisir. Finalement pour répondre à ma question, elle n'eut à dire qu'un seul mot. Un mot lourd de sens et tellement dévastateur quand il est employé: Cancer. Lorsque je l'entendis, mes oreilles sifflèrent. Dans ma famille, du moins celle que je connaissais, personne ne souffrais ou n'était mort d'un cancer. Ce mot était à l'origine de tellement de maux, que l'on ne pouvait rester insensible en l'entendant. Mon visage, naturellement se crispa, je serrai les dents. Je ne savais trop quoi dire. Pris au dépourvu, même si je l'avais bien voulu, je restai muré dans le silence, le regard dans le vague. Finalement, je décidai de m'excuser auprès d'elle « Je n'aurais pas dû, navré ! ». Pour une fois, et c'était rare de ma part, j'étais véritablement sincère dans mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 1:59

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


On dit que parler est utile. On dit que parler permet de tourner la page et d'oublier. Moi, parler ne m'apporte rien. Du moins ... Pas dans ce contexte. Pourquoi ? Parce qu'il fallait parler à ceux qui savent écouter. Parler à ceux qui semblent entendre ce que l'on dit. C'est un concept assez difficile à expliquer, mais très simple à saisir et, en l'occurrence, je crois que le monsieur, il n'est pas là pour écouter. Allez savoir pourquoi. Il ne s'agit, après tout, que d'une impression personnelle. Cela est peut être dû au regard mystérieux qu'il arbore depuis le début de notre discussion. Cela pourrait également être le produit du fait qu'il n'était pas venu ici pour me voir, à la base, mais bel et bien pour rendre visite à cette marraine qui pour lui avait été comme une deuxième mère. Le vent souffle à nouveau, plus doucement que précédemment, cette fois-ci. Des filets d'or s'envolent de mes mèches, mais mes cheveux ne s'éparpillent pas trop ; ils ne se perdent pas dans l'air environnant. En tous les cas, la cause du décès de mon père semblait avoir fait son effet. Le voilà qui serrait des dents. Il semble confus ; tellement, d'ailleurs, que le voilà qui s'excuse. Je lui envoie un sourire amer avant de lui dire, calmement :

- Tu ne pouvais pas savoir ... Et puis, il allait bien falloir que je puisse parler de sa mort sans avoir l'impression de la revivre, après tout. Ça fait longtemps, de toutes façons. Ne te sens pas trop coupable. Sept ans, si on veut être précis.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 11:52

Invité
Invité


En effet, je ne pouvais pas savoir. Je ne suis pas Dieu, je n'ai pas un regard omniscient sur le monde qui m'entoure. Toutefois, malgré l'absence de sentiments qui pouvait me caractériser assez souvent, il m'arrivait d'avoir un peu de compassion. Après tout, moi-même j'avais perdu ma marraine et j'étais dévasté. Une larme coula le long de ma joue. Une larme de crocodile. Je la faisais disparaître d'un revers de la main, comme si elle n'avait jamais existé. J'étais fort. Pour "oublier" mon moment de faiblesse, je commençai à nettoyer le caveau. D'un geste rapide et efficace, je fis disparaître les feuilles mortes disséminées, de ci de là sur la tombe. J'enlevai les roses fanées qui n'étaient plus que l'ombre d'elles-mêmes. Je me relevai et fit face à elle. Après ma bourde, je n'osai plus rien dire de peur de la brusquer en jetant un pavé dans la mare. Une brise légère balayait les allées du cimetière rendant caducs mes efforts précédemment consentis. De nouvelles feuilles mortes étaient venues se loger sur la sépulture. Finalement, je sortais de mon mutisme : « La perte d'un être cher ne guérit jamais totalement... même si ça fait longtemps ». Silence. « Il faut aller de l'avant, mais surtout, n'oublie pas... qui tu es! » Sans le vouloir je l'avais tutoyé. Trop tard pour revenir en arrière. « Je suis persuadé que votre père est là, à veiller sur vous et il n'aimerait certainement pas vous voir ainsi ». Il ne fallait pas s’apitoyer sur son sort et faire vivre nos défunt à travers nous, à travers nos joies, nos peines, nos rires, nos pleurs comme s'ils étaient toujours à nos côtés. Je la regardai droit dans les yeux en affichant un timide sourire afin de la réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 14 Juil 2013 - 12:51

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Je crois qu'il larmoie, légèrement ; je dois avouer ne pas vraiment savoir trouver ma place dans ce décor des plus anodins. Deux inconnus, debout dans un cimetière, venus rendre visite à des ombres de leurs passés respectifs ... Deux inconnus venus rendre hommage aux défunts. Nous ne vivions pas dans le même monde, en règle générale. J'étais étudiante pour ma part, et quelque chose me disait que lui non ; qu'il était trop âgé pour ça. Il se met alors à balayer le caveau de gestes de ses bras, et je dois avouer ne pas savoir ce que je devrais faire. Quelle était l'étiquette en ce genre de situation ? Mes parents ne me l'avaient jamais appris, ça, malheureusement. Il faut dire qu'ils devaient espérer que jamais je n'aurais à mettre les pieds dans un lieu comme celui-ci ... Et pourtant, on le sait tous, que toute bonne chose a une fin. L'inconnu me tient alors un discours un brin philosophique, sur le fait que la perte d'un proche ne peut jamais totalement se dissiper dans sa douleur. Je baisse doucement de la tête, n'aimant pas parler de ma perte ; c'est tout ce qu'il obtiendra de moi en guise de réponse. Il me surprend cependant à me dire de ne pas oublier qui j'étais. Est-ce qu'il allait bien ? Par respect, je ne bougeai pas d'un cil, ne sachant cependant pas trop où c'était qu'il voulait en venir. Il me sourit alors, et je remets en place une mèche rebelle, derrière mon oreille gauche, avant d'émettre un timide sourire à mon tour.

- Lisa. Puis, je lui tends ma main.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Lun 15 Juil 2013 - 19:41

Invité
Invité


Finalement, elle me tendit la main en se présentant. Lisa. Quel joli prénom. Enfin bon, c'est un prénom. Elle aurait pu s'appelait Denise ou Marie-Chantal, ça m'aurait fait le même effet. Je me saisis de sa main et la serrai. Dans un souffle je m'identifiai : « Rafael ». Silence pesant. Sourire un brin forcé. "Il est étrange de rencontrer quelqu'un au cimetière. Plus qu'étrange, c'est glauque". Je me reculai et regardai de chaque côté de l'allée. Il n'y avait personne, pas un rat. Un silence morbide s'était emparé du lieu et une brise légère faisait tourbillonner les feuilles donnant au lieu un aspect mystique, fantastique à la Edgar Allan Poe. Il ne manquait plus qu'un vampire ou un être tout aussi ténébreux et surnaturel pour que la carte postale soit complète. Me tournant à nouveau vers la demoiselle. « Si nous continuions notre discussion en dehors de ce lieu quelque peu atypique ? » C’était une simple proposition. Dans le fonds je souhaitais qu’elle accepte pour pouvoir mieux la cerner, et ainsi mieux l’emprisonner dans mes filets. Je lui souris dans l’attente d’une réponse de sa part, positive ou négative. « Ce n’est pas une obligation. » Je ne voulais pas la brusquer pour mettre toutes les chances de mon côté. Comme disait la fable de Jean de la Fontaine "Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Surtout pour un morceau de viande, avec lequel j'attends de me délecter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Lun 15 Juil 2013 - 20:00

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Sa poigne ferme me prend par surprise, mais je me maintiens assez pour ne pas sursauter. Un mot, transporté par la douce brise, vient rapidement caresser mon oreille. Je l'écoute, avec avide curiosité. "Rafael". C'était ça, son prénom. Fluide, calme ... Un nom aussi tempéré que l'eau d'un étang d'eau douce ... Et pourtant, mon instinct me disait que cet homme était aussi dangereux que la tempête ; aussi vif que l'éclair. Le silence s'installe alors entre nous, malgré moi. "Enchantée." C'est ça, la formule de politesse adéquate, celle que mes parents m'ont inculquée dès mon plus jeune âge. Et pourtant, je me tais, comme si j'en attendais plus de sa part ... Comme si j'étais encline d'en savoir plus. Il lance alors une phrase qui, je le sens, est là pour détendre l'atmosphère, et je soupire, légèrement gênée, baissant mon regard vers le sol, un vulgaire instant.

- En effet ... Je laisse ma voix se casser contre les molécules d'air ; je les laisse la transporter vers lui, la déformer et même l'éteindre sur la fin de mes mots. Je suis timide, face à lui. Je ne sais pas réellement quoi lui dire. J'ai passé l'âge de me méfier des inconnus dans la rue ... Et pourtant. Il me semble inoffensif, et pourtant, mes sens me demandent de me méfier de son mystérieux regard ... Comme si je serais capable de me noyer dedans. Rafael - puisque c'est son nom - me propose alors d'aller continuer la discussion ailleurs ; quelque part de plus approprié pour la discussion, ce à quoi je hoche doucement de la tête. Je n'ai rien d'autre à faire, après tout. Je le sais bien, qu'il ne s'agit pas là d'une obligation. Je me dis que j'ai tort d'accepter, et pourtant, c'est plus fort que moi. Oui. Je lâche alors, d'un ton plus assuré.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Dim 1 Sep 2013 - 17:55

Invité
Invité


Finalement, après quelques secondes, qui me parurent longues, elle décida de répondre positivement à ma proposition. J'étais soulagé. Je n'étais pas particulièrement à l'aise dans ce lieu, quelque peut morbide, ce silence de plomb qui prend aux tripes. Il est vrai que, si on veut être en paix, le lieu est propice. Ce n'est pas pour rien, que je viens faire mes affaires ici. Mis à part, des vieux édentés, sourds comme des pots, il n'y avait personne. Sauf aujourd'hui où, je rencontrais cette ravissante créature. Je jetais un dernier regard sur la tombe que j'étais "voir" avant de faire volte face. J'attendis que Lisa, puisque c'était son nom, fasse de même. Toutefois, si elle avait besoin de quelques secondes supplémentaires pour honorer la tombe de son père, je n'allais pas la brusquer. Je regardais les allées autour de moi, les tombes plus ou moins bien entretenues, les arbres se mouvant au gré de la brise. Mes yeux balayèrent le cimetière et s'arrêtèrent au niveau de l'entrée où, un cortège entouré un cercueil. Dans ma tête, j'eus cette réflexion "Chouette, un enterrement". J'aimais tellement ça. J'eus un sourire crispé avant de lâcher. « On va boire un café ? », mal à l'aise. Finalement, je la pressai un peu, mais il le fallait !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   Lun 30 Déc 2013 - 15:03

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


Un dernier regard. Je me permets d'offrir un dernier regard à mon père défunt, qui ne s'était pas empressé de m'en accorder autant de son vivant ... En effet, c'était comme s'il ne daignait même pas poser ses yeux sur moi tant il était obnubilé par Cheryl. Et pour cela, je lui en voudrais pour toujours, à cette garce brune aux yeux de biche. Un pressentiment me prend par surprise. Un mauvais pressentiment. Quelque chose m'empêche d'avancer ... Tente de me garder posée là, près de papa. Mais je ne veux plus rester, je ne le peux pas. Je ne connais pas cet étranger. Mystérieux, imposant ... Terriblement attirant. Il est une énigme pour moi, un inconnu. Mon éducation m'empresse de lui faire faux-bond, de partir, loin de lui et pour toujours ... Mais je ne veux pas écouter ma raison pour une fois. Je m'avance donc vers lui, lui souriant chaleureusement, d'un air un brin séducteur.

- Allons-y.

Je lui réponds avec fermeté et confiance. Et comme ça, nous marchons. Au revoir, papa. Ne te retourne pas trop dans ta tombe.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» Vuelta Asturias Julio Alvarez Mendo (2.1)
» Messaline Solana Alvarez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: