Partagez
 

 Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptySam 27 Juil 2013 - 16:47

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
Man Of Steel. J'avais eu envie de le voir il y a quelques temps mais j'ai eu mon accident. Alors vous vous imaginez bien que j'étais déçue de ne pas avoir pu y aller. Cependant, le succès du film fut d'un grand secours et j'obtenais une place pour la dernière séance. Et puis, il y a pas photo ! C'est soit je meurs étouffé dans le loft de Camden à cause de cette chaleur atroce ou je profite de l'air frais du cinéma. Heureusement qu'il était à mes petits soins d'ailleurs, je galérais vraiment pour sortir et ce, seule. Je ne voulais pas qu'il m'accompagne tout le temps, j'avais envie de liberté avec mes béquilles. Je risquais de les avoir encore à la rentrée et je me voyais mal tenir le bras à un professeur dans les couloirs de l'université. En tout cas, j'étais contente en sortant de la salle, ça me faisait du bien d'avoir pu me rafraîchir et changer d'air. Et puis, c'était un bon film, je crois que je pouvais pas demander un meilleur après-midi détente que celui-là. J'allais pour passer la porte qui me mènerait à dehors sauf que je me retrouve nez à nez avec une jolie blonde. Et bizarrement, son visage ne m'était pas du tout inconnu. Ses cheveux blonds, ce visage angélique, ses lèvres délicieuses, ses yeux d'un vert envoûtant, sans parler de ses formes divines, comment je pourrais l'oublier ?! Oui, je m'en souviens de cette déesse, c'était une infirmière qui était dans le service à l’hôpital quand j'ai eu mon accident ! Je me sens éprise dans mes pensées à la voir. Et de réfléchir comme une idiote, je m'étais stoppée sur le champs, totalement envahie par ma réflexion sur elle alors qu'il était si simple de lui dire bonjour comme une personne normale. Ce fut un homme qui me bouscula pour passer la porte qui me réveilla de mes songes. ❝ Hey faites attention ! ❞ lui criais-je dessus alors que j'avais manqué de tomber. Je regarde la jolie blonde, lui offrant un tendre sourire. Je sais pas pourquoi mais j'étais contente de la voir, et je ne l'avais pas oubliée. Et pourtant, ce n'était pas elle qui avait été tout le temps à mon soin, même si j'ai eu droit à quelques attentions de sa part. ❝ Bonjour ! Vous vous souvenez de moi ? J'ai été l’hôpital pendant trois semaines dans votre service. Ça fait plaisir de vous croiser ! ❞ J'avais l'impression de passer pour une folle mais je m'en moque. Au moins, elle n'allait pas me demander pourquoi j'étais dans cet état, rappeler que j'avais perdu mon enfant ou bien d'autres choses encore. On bouche un peu le passage, mais je m'en fou, j'ai envie de papoter !   

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptySam 27 Juil 2013 - 18:31

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Rosario & Sofia

let’s give destiny a chance


Par cette chaleur étouffante, il n'y a pas trente six moyens de se sentir mieux. Outre une bonne douche rafraichissante ou le supermarché, il y a toujours le cinéma, qui offre une fraicheur parfois presque dérangeante ! Mais au point où nous en étions... De chez moi, je feuilletai le programme à la recherche d'un film qui serait susceptible de m'intéresser. Il y avait bien Man of Steel, histoire de se rincer l'oeil pendant deux bonnes heures. L'affiche du film était visible à chaque coin de rue et je devais avouer que l'acteur semblait pas mal... Ou encore World War Z. Ah oui, le fameux film avec Brad Pitt. J'avais beau ne pas le trouver aussi beau que ce que les tabloïds en disaient, mais j'appréciais en général beaucoup les films dans lesquels il jouait, alors pourquoi pas ? Le sujet du film m'intéressai bien vite qui plus est : un virus mortel qui se propagerait dans le monde entier, créant une situation apocalyptique. De quoi me détendre suffisamment. Ni une ni deux, j'enfilai mes sandales aux talons compensé, s'alliant parfaitement avec ma longue robe d'été couleur crème. Cela suivit d'un rapide coup d'oeil sur le miroir, pendant lequel j'ébouriffai légèrement mes cheveux blonds et enfin je sortis de chez moi, direction le centre ville.

Il y avait foule, comme tous les samedis après-midi. Sans passer par quatre chemins, j'allai vers le cinéma dont j'enviais déjà la fraicheur. Et alors même que j'allais franchir la porte, une demoiselle aux longs cheveux blonds se stoppa devant moi en sortant du hall du cinéma. Nous nous regardâmes un bref instant pendant lequel je la sentis songeuse. Elle me disait quelque chose, mais ma mémoire n'était pas la meilleure du monde et je ne retrouvai pas d'où. Mon regard s'abaissa vers ses béquilles et cette jambe plâtrée... Mais aussitôt, un homme la bouscula, sans doute car elle était sur le passage. Elle s'énerva contre lui, ce qui fut plutôt amusant. Un très faible sourire s'afficha sur mes lèvres tandis que je la fixais du regard elle et cet homme qui s'en alla, furieux. Je m'apprêtai à passer cette porte, mais elle se retourna vers moi à nouveau et m'offris un doux sourire. Alors je fronçai les sourcils, cherchant vraiment à comprendre. C'est certain, je la connaissais ! Finalement, c'est elle qui m'éclaira, m'informant qu'elle avait été à l'hôpital pendant trois semaines. Oui, oui ce visage m'avait marquée en réalité. Elle avait eu un accident de voiture et je m'étais occupée d'elle à deux ou trois reprises. A moitié confuse, je m'excusai auprès d'elle. « Oh mais bien sûr je me souviens de vous ! Vous aviez eu un accident de voiture, non ? » Etait-ce elle aussi qui avait perdu son bébé à cause de ce tragique événement ? Je n'étais pas si sûre, mais dans tous les cas, il ne valait mieux pas demander. Je lui adressai un petit sourire en coin. « Ah oui ? Je ne vous ai donc pas trop traumatisée avec mes piqures et autres soins. C'est bon à savoir. » Lui dis-je à l'aide d'un petit clin d'oeil plaisantin. Puis je regardai ma montre et remarquai que la séance n'allait pas tarder à commencer. « Vous venez de voir votre film ? C'est dommage, j'allais justement voir World War Z... Mais c'était un plaisir de vous revoir. Rosario, n'est-ce pas ? » Murmurai-je doucement, son prénom lui m'avait été inoubliable de par son originalité. Et alors, je repensai à ces discussions dans les vestiaires avec mes collègues infirmiers. Un petit sourire en coin s'afficha sur mes lèvres. « Je me souviens que vous aviez fait sensation parmi mes collègues, et ce n'était sans doute pas seulement grâce à votre prénom. » Un compliment ne fait de mal à personne, et c'était ma manière à moi de lui faire comprendre que je l'avais trouvé aussi très belle, tout comme elle l'était ce jour-là, face à moi. Mais je n'avais pas le temps de discuter d'avantage, je devais filer à ma séance. « A bientôt peut-être alors, si le destin le veut ! » Je lui adressai un dernier regard et un signe de main, avant de tirer la poignet de la porte du cinéma vers moi, et de m'engouffrer dans le hall, à la recherche de mon ticket.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptySam 27 Juil 2013 - 19:34

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
Ah … l'accident, je me pince la lèvre, je ne pouvais pas l'oublier. Cependant, je n'en rajoutais pas, je n'avais pas envie de pleurer devant tout le monde. J'y repense encore et encore à cette perte morale et surtout affective. Perdre un enfant est tellement douloureux, cependant, j'avançais petit à petit. Sofia était un bon souvenir et même si elle m'avait fait des piqûres, oui elle restait quelqu'un qui a rendu mon séjour agréable. Je regrettais de ne pas pouvoir la rejoindre, les taxi risqueraient de s'épuiser dans la soirée et je ne pourrais rentrer à Santa Monica. C'est dommage à un tel point que j'aurais aimé lui parler plus que ça, après tout, elle semblait être une fille gentille. Je me sentais rougir lorsqu'elle me faisait un clin d’œil, je me sentais presque intimidée et surprise de savoir que j'avais fais un peu parlé de moi. Je ne sais pas comment après tout. Cependant, elle s'en va. Normal, son film va commencer. Je la regarde s'éloigner et je me sens regretté de ne pas avoir pu discuter un peu plus avec elle. Je fouille alors rapidement dans mon sac, un stylo ? hm... je le range dans mon sac et je rentre à nouveau dans le cinéma. Je cherche la silhouette de la jolie blonde, espérant la trouver. J'avais encore un peu de temps et je me dépêche de la rejoindre. ❝ Sofia, attendez ! ❞ Je réduisais l'écart qu'il y avait entre nous. J'inspire un bon coup pour reprendre mon souffle. Et je l'avoue, je n'ai pas oublié son prénom. Après tout, je suis restée trois bonnes semaines à l'hopital, et avec le temps, j'avais mémorisé quelques noms. ❝ ça me ferait plaisir de pouvoir continuer à discuter avec vous. Et je vais pas m'immiscer dans votre sortie cinéma, peut-être que vous attendez quelqu'un... alors... Tenez... ❞ Sans vraiment crier gare, je prends son bras et écrit mon numéro de téléphone sur son poignet. ❝ Rappelez moi ou envoyez moi un message. Vous êtes une fille géniale alors ça me plairait de pouvoir faire un peu plus votre connaissance au delà de votre métier. Et peut-être vous tutoyez un jour, si j'en ai l'occasion. ❞ Je lui souris timidement, j'espérais qu'elle me rappelle ou me renvoie un message. Elle avait quelque chose de spéciale alors si on peut être amis, ça peut être que géniale ?   

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptySam 27 Juil 2013 - 20:57

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Rosario & Sofia

let’s give destiny a chance


Après cette entrevue, et parce que le temps passait vite, je me précipitai vers le guichet afin d'en tirer ma place. La jeune fille me demanda donc le nom du film que je désirais voir. Mince, comment il s'appelait déjà ? « Euh, le film avec Brad Pitt, s'il-vous-plait. » Répondis-je simplement en lui donnant ma carte de fidélité. Je faisais déjà honte au film... Tant pis. Elle fit ce qu'elle avait à faire et me dit que ma fidélité me valait d'avoir gagné une place pour une séance au choix, à partir d'aujourd'hui. Génial, c'était bon à savoir. Et soudain, une voix retentit et hurla mon prénom. Je me retournai et vis Rosario qui se ruait vers moi. Sur le coup, la voir courir à moitié avec ses béquilles ne me rassura pas, j'aurais pu la rejoindre mais elle était déjà tout près de moi. Je souris en la voyant essoufflée à ce point. Et alors, elle se mit à parler, m'expliquant qu'elle aurait aimé continuer à discuter avec moi. Bien sûr, cela m'étonna. Je ne m'attendais guère à ce qu'elle soit... intéressée par moi ? Et avant que je n'ai pu dire quoi que ce soit, elle attrapa mon poignet pour y noter quelque chose. A ce moment là, toujours surprise, je jetai un regard à la guichetière qui attendait de me donner mon ticket. Elle pouvait bien attendre quelques secondes, hein. Ce n'est pas comme s'il y avait des gens derrière moi, de toute façon. Puis je baissai mon regard sur mon poignet, y voyant un numéro de téléphone. Mon regard remonta alors sur Rosario, et ma surprise laissa place à un sourire franc et spontané. Tout ce qu'elle disait de moi semblait sortir de son coeur et alors comme si j'avais eu une illumination, je la considérai d'un seul coup totalement différent. J'étais presque bouche bée devant elle. « Et bien, merci pour ce précieux numéro... » Murmurai-je en fixant ses deux yeux clairs, tout aussi précieux. Je me mordis la lèvre furtivement, mon poignet contre ma poitrine. Et finalement, pourquoi ne pas saisir la chance qui s'offrait à moi ? « Il se trouve que je n'attends personne pour cette séance. Et si vous n'avez rien de prévu, peut-être pourriez-vous enchainer un deuxième film ? » Je ris, mes yeux dans les siens. « Après tout, ça ne vous ferait pas de mal, et votre jambe ne s'en plaindrait pas. » Taquine, je lui adressai un petit regard en coin, avant de commander une deuxième place. Oui, je ne lui laissais aucun choix et l'idée me plaisait déjà. « Je vais profiter de cette place gratuite, du coup. » Complice de la scène, la jeunette s'exécuta aussi vite et un second ticket sortit bientôt de sa machine. Elle me le fit glisser et je la remerciai avant de m'écarter du guichet pour me rapprocher de Rosario et de lui donner le billet. Je ris doucement. « J'ose espérer que vous n'avez pas été voir le même film juste avant ou alors je me sentirai obligée de vous distraire tout le long de la séance... » Dis-je en pointant du menton le bout de papier sur lequel il était indiqué « World War Z », entre autres choses. Et tout en se dirigeant vers la salle, je l'observai discrètement. « Alors comme ça, vous voulez me connaître ? Mon uniforme de soignante vous a donné envie de plus ? » Demandai-je avec humour, avant d'en rajouter une petite couche. « Et tu peux me tutoyer si tu veux. Je n'ai que quelques années de plus que toi, ça ne sera pas un crime. » Mon regard s'arrêta sur ses lèvres, son cou puis sa poitrine naissant... Mais la discrétion était de mise, je redirigeai bien vite mon regard vers la porte qui nous affrontait. Je la tirai alors et laissai passer Rosario, vers les rangées de la salle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptySam 27 Juil 2013 - 21:37

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
Je sais que j'ai cédé à l'impulsion, à une envie de la connaître. Mais cette fille semblait tellement différente de tout. Je ne savais pas du tout où me mènerait le fait de lui donner mon numéro de téléphone. Sûrement que j'envisageais de lui proposer des rendez-vous. Mais savoir si nous deviendrons amis, plus que ça ou que nous aillons aucun rapport entre nous, ça j'en sais rien. Je me laisse guider bien que j'ai terriblement envie de savoir qui se cache sous cette blouse d'infirmière. Mes yeux se perdent à la regarder, c'est encore plus pervers que de lui donner mon numéro de téléphone mais à la façon dont elle me regarde, aux secondes qui passent, je sens que mon pauvre cœur me travaille, comme-ci quelque chose en moi se réveillait soudainement. Je me sentais rougir lorsqu'elle me proposait de regarder le film avec elle, après tout, c'était plutôt gentil et … j'avais déjà mon « rendez-vous » avec elle. Mes lèvres se pincent et je réponds finalement : ❝ Oui... ce serait avec plaisir... Et en effet, après cette course, je veux bien me reposer. ❞ Je rougis encore plus, j'étais tellement habituée à séduire les gens, à les draguer, à prendre des initiatives, là ce n'est plus moi qui dominait la situation mais la belle blonde. Ça me changeait bien que je me questionnais si c'était parce qu'elle avait une personnalité comme celle-ci ou c'était moi qui se ramollissait à cause de l'accident et de mes soucis. ❝ Merci. ❞ murmurais-je lorsqu'elle m'offrit le billet. Je posais mes yeux pour voir le titre. Aaah ! Je l'ai pas vu, en effet ! Je pose mes yeux dans les siens, la regardant avec beaucoup de complicité, celle-ci naissait petit à petit, je le sentais et ça m'était agréable. ❝ Non, ne vous en faites pas, je ne l'ai pas vu. ❞ Je la suivais lentement mais sûrement, espérant que ça ne la dérange pas que je sois un peu lente. Lorsqu'elle me questionnait sur mes intentions envers elle, je n'avais pas vraiment regarder Sofia par le passé, à vrai dire, j'avais été tellement retournée par tout ça que je ne pensais plus trop à quoi que ce soit. Mais en y réfléchissant, c'est vrai qu'elle était belle même en blouse de travail. Toute manière, je serais honnête avec elle mais avant de pouvoir lui répondre, elle me proposait de me tutoyer. C'est déjà une étape entre nous, non ?  ❝ Je vous … Je t'ai trouvé très agréable avec moi. Et en te croisant, j'avais envie de garder contact pour profiter de ton sourire permanent. C'est tellement plus agréable d'avoir quelqu'un comme toi à mes côtés. Je ne vis pas des choses heureuses en ce moment alors... j'ai envie de profiter. Même si je l'avoue qu'en y songeant, tu es une très belle femme avec ou sans blouse. ❞ Je ne cherchais pas à faire ma lèche botte ou encore à la draguer même si je me montrais très flatteuse, mais appelons un chat, un chat, Sofia est une personne vraiment exquise à regarder : ses seins … rien que ça, je pourrais lui dire aisément oui pour lui faire l'amour, mais aussi son visage … elle est belle, douce, pas un seul trait de son visage ne jure à sa beauté, mais il n'y a pas que son physique. Sofia est une personnalité charismatique à mes yeux, sûre d'elle et elle prend des initiatives très appréciée. Sans parler de la douceur et de sa gentille qu'elle offrait continuellement. Je me sentais charmée, et j'en oubliais tout : Aaron, Camden... Tout ceux dont les relations sont proches des sentiments, oubliés. Cette fille est une alliée de choix pour le bonheur que je recherche. Et j'ai pu le constater en l'espace de quelques secondes alors que je la suivais jusqu'à la salle. Je m'asseyais à un endroit où la vue serait vraiment agréable pour regarder le film avant de m'asseoir, remettant le pan de ma robe correctement par la même occasion. Je pousse un long soupir d'aise, ça fait du bien de se poser ! Je pose ma tête sur le dossier et je tourne ma tête vers Sofia. Je lui souriais tendrement avant de me pencher vers elle. ❝ Donc … j'ai fais mon effet quand je suis venue à l'hopital ? Dois-je le prendre comment ? Tu me trouvais sexy sous mon pyjama d’hôpital ? ❞ Je lui lance un regard taquin, voir presque enfantin. Mais ça n'a rien de méchant ce que je lui dis, au contraire, je lui montre à quel point j'avais envie de savoir en quoi je l'avais marqué, au delà de mon prénom original. ❝ D'ailleurs, on risque de se revoir là-bas, je dois passer une radiographie de mon genou. Je passerais te voir dans ton service. ❞ dis-je dans la plus grande innocence.    

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyDim 28 Juil 2013 - 20:30

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Rosario & Sofia

let’s give destiny a chance


Rosario ne refusa pas cette invitation que je lui venais de lui proposer. Peut-être qu'elle avait quelque chose de prévu, peut-être que quelqu'un l'attendait ailleurs, allez savoir, mais je sentais son coeur ailleurs, travaillé par un sentiment que je trouvais assez incroyable, à moins qu'il soit exceptionnel. J'étais partagée entre ce mystère qui se dégageait d'elle et ma raison qui m'appelait à rester attentive, et précautionnée. Tout en nous dirigeant vers la salle de cinéma, j'engageai la conversation sur ce qui l'avait donné tant envie de me connaitre. C'était bien la première fois qu'une femme m'abordait de cette manière, aussi directement. Mais après tout, toutes les approches peuvent faire leur preuve... La blondinette me parla un peu d'elle, d'une soit-disant mauvaise période. Je n'étais par nature que très peu curieuse sur la vie des autres, mais mon intuition m'aidait souvent à deviner les choses. Quel soucis de femme peut provoquer un air si triste sur le visage d'une aussi belle fille si ce n'est un amour ? Intéressée par ce qu'elle me dit, je finis par afficher un mince sourire suite à son compliment. « Tu sais, le sourire est la plus belle défense qui permet de cacher la tristesse. Les femmes sont les plus douées pour l'utiliser et je ne suis pas tant différente des autres sur ce point. » J'avais des faiblesses, des peines d'amour. Je ne souhaitais pas qu'elle me considère comme une femme souriante dénuée de toutes ces petites réalités qui nous construisent. « En tout cas, je te remercie pour le compliment. Nous avons tellement le devoir de passer inaperçues à l'hôpital que quand un homme nous drague, on se demande d'où lui vient cette idée, vraiment. » Je ris en pensant à ces quelques lourdauds qui avaient tenté une approche avec moi et qui s'étaient tous fait remballer royalement. Non moi, j'avais déjà quelqu'un dans ma vie. Finalement, nous arrivâmes à la porte. Je la laissai passer devant moi et lui ouvrai la deuxième porte également, avant de la suivre jusqu'aux places qu'elle voulait. Et une fois cela fait, je m'installai à mon aise, croisant mes jambes et et attachant mes cheveux en une queue de cheval sur le côté. Assise à ma gauche, Rosario tourna sa tête vers moi et je fis de même, tournant la mienne vers son joli visage. Je souris, simplement. Et elle reprit le fil de la conversation, décidant d'attaquer un peu. A ces questions, je fis mine de réfléchir. Et je repensai réellement à tous les commentaires de mes collègues masculins. Ces rapaces l'avaient trouvée plutôt sexy, mais moi ce n'était pas ce que j'avais vu chez elle. Non, c'était autre chose, de bien différent. « Oui, tu as fait de l'effet auprès de quelques infirmiers. Heureusement qu'il y a des règles dans l'hôpital, quand même... » Et c'est moi qui disait ça... Le comble. Et pourtant, je disais vrai. S'il n'y avait pas eu de règlement, cette fille aurait eu trois ou quatre infirmiers sans cesse à son lit d'hôpital ! « Sexy ? Non. » Répondis-je avec un léger sourire en la fixant du regard. « A moins d'être un homme qui n'a pas couché depuis quelques mois, il est difficile de trouver un patient sexy, tu sais. Mais tu étais jolie, vraiment... Même si tu semblais triste. Mais cela doit être à cause de cette "mauvaise période". » Ce qu'elle ne savait peut-être pas, c'est qu'une femme jolie pour moi n'était pas simplement agréable à voir. Et c'était inutile de lui mentir, je la trouvais cent fois plus sexy dans ce cinéma que dans sa chambre d'hôpital. Les gens arrivaient dans la salle les uns après les autres, au fil des minutes. Mais je ne la quittai pas du regard, car elle ne me quittait pas non plus du sien. C'était un peu envoutant. Je la trouvais plutôt pétillante, contrairement à cette mine qu'elle avait il y a quelques semaines. C'était agréable à voir, un sourire sincère. Quand elle m'informa qu'elle allait passer bientôt à l'hôpital pour passer une radio et qu'elle en profiterait pour me voir, mes commissures de mes lèvres s'abaissèrent, à l'idée de lui dire que je n'y étais plus. Mais je ne pouvais pas lui cacher ça, à quoi bon... « Je ne travaille plus là-bas, désormais... Je crois que nous devrons nous voir ailleurs, si tu y tiens. » Murmurai-je à son adresse, doucement. Probablement allait-elle me demander pourquoi, ou bien où je travaillais désormais, mais je ne préférais pas y songer pour l'instant, ne sachant pas ce que je lui répondrais. Deux femmes s'assirent devant nous. Des amies qui semblaient bien se connaitre, à les entendre. A ce moment-là, et en songeant à toutes les paroles de Rosario, je réalisai que nous étions plus ou moins en train de vivre un rendez-vous. Cette simple idée me fit sourire, étonnée de ce que j'étais en train de faire. Mais au point où nous en étions... Je rapprochai ma tête de la sienne tout en la laissant sur mon dossier et je lui posai une petite question. « Au fait, tu as dit vouloir profiter tout à l'heure. Tu entends quoi par là ? » Lui demandai-je donc, mon regard toujours rivé sur un point devant moi.






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyLun 29 Juil 2013 - 1:50

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
J'avouais aimer son sourire mais ce qui me fit mal au cœur, c'est de l'entendre dire que c'était pour cacher la tristesse. Pas que je sois déçue de tomber sur une femme qui a des soucis, mais je me sentais mal. J'ai osé penser l'inverse d'elle, j'ai eu des préjugés et je m'en veux. Je ne la connais pais et je l'ai jugé sans savoir. J'essaye cependant de lui sourire avec tendresse, d'ailleurs, elle m'avait fait rire des hommes qui ont pu fantasmé sur elle en tenue d'infirmière. C'est vrai qu'en y repensant, savoir qu'elle n'a seulement que des sous-vêtements en dessous, c'était véritablement sexy ! Surtout que vu ce que je voyais actuellement, c'était parfait pour moi, elle me plaisait encore plus, elle m'obsédait surtout encore plus. Je ne regrettais pas du tout d'être revenue pour lui donner mon numéro de téléphone. Alors je relance la discussion, voulant en savoir plus sur elle et surtout, ce qu'elle pensait de moi, et ce qui a été dis. J'eus un petit sourire lorsqu'elle me parlait des infirmiers, même si c'était son avis à elle que j'attendais. Celui-ci me refroidissait quelque peu. Au moins, il était clair que même blessée, je n'ai pas de charmes. Cependant, je lui souris un peu plus lorsqu'elle m'avouait que j'étais jolie, malgré ma « période ». C'est dans un profond soupir que j'y repense alors tout en lui répondant : ❝ Oui, ce n'est pas facile du tout. ❞ murmurais-je. Je ne la quittais pas des yeux, elle était bien trop envoûtante. La preuve, je ne faisais même pas attention au fait que la salle se remplit. Sofia a ce truc en plus, elle est si belle, si charismatique, si sexy... Alors je continue cependant sur ma lancée, essayant alors de trouver un moyen de la revoir après cette séance de cinéma. Je m'attendais à un « oui, on se boira un café » . Surprise, elle n'y travaille plus. Pourquoi ? Comment ça se fait ? Elle ne le dit pas et je suis bien trop respectueuse envers Sofia pour lui demander pourquoi. Mais elle ne dit pas non pour qu'on se revoit, si j'y tiens... ❝ énormément. ❞ Je lui souris tendrement avant de poser mon attention sur l'écran dans l'attente de la séance. J'essaye de me remettre de toute cette accumulation d'informations. Je n'ose même pas lui parler et pourtant, je venais d'avouer que de la revoir me tenait beaucoup à cœur. C'est troublant d'être aussi directe, d'être aussi « percutante » avec une personne que je connaissais à peine et pourtant, bien malgré ça, elle me plaît. Cette fille est mon idéale, la perfection que j'imagine d'une femme. Et surtout, sans même le vouloir, elle me rend vulnérable à son être. Moi qui d'habitude, prends le dessus et essaie de charme, je me sens si petite, si transpercée. Et lorsqu'elle se rapprocha de moi, mon cœur manqua de battre durant un laps de temps. Elle était proche de moi. Son visage était proche du mien de quelques centimètres et je n'avais aucune possibilité de le reculer sans paraître grossière. Je penche alors mon visage à mon tour, pour qu'elle seule puisse entendre. ❝ Je … hm... c'est juste que... ❞ Et bien ! Me voilà troublée ! Pour si peu... ❝ Je parlais du temps... qui passe. Le temps que nous pourrions passer toutes les deux. Je ne voulais pas paraître … obsédée. Parce que c'est vrai, tu es magnifique, que franchement, passer une nuit avec toi ça doit être merveilleux mais je sais bien que tu es hétéro, tu es bien trop belle pour ça ! Et puis, tu es cool, je te respecte beaucoup. Je... ❞ je me sens troublée, perdue. Sa question était peut-être anodine, qu'elle voulait juste se renseigner mais je me rendais compte à quel point elle pouvait apporter à confusion, et pour le coup, c'était moi qui était confuse. ❝ Oub-oublie ce que j'ai dis. Juste... être avec toi, apprendre à te connaitre c'est tout ! Rien de plus ! ❞ Sauvée par le moment ? Toutes les lumières s'éteignent et le film commence. Cependant, je ne bouge pas. Toute façon, je ne peux pas m'enfuir comme une voleuse à cause de mon état. Je risquerais de tomber et elle me rattraperait. C'était la première fois que je me sentais confuse pour parler à quelqu'un, que ce soit fille ou garçon, j'avais tellement d'assurance, surtout que je ne cherchais pas à la mettre dans mon lit mais à la connaître et passer du bon temps en sa compagnie.    

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyLun 29 Juil 2013 - 20:15

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Rosario & Sofia

let’s give destiny a chance


A nouveau, ce petit sourire triste sur ces si jolies lèvres. Ne souhaitant rien répondre à ces quelques mots, je me contentai alors de fixer ses deux prunelles. Peu après, je lui annonçai que je ne travaillais plus à l'hôpital et elle sembla surprise, à moins que ce ne soit la déception. Quoi qu'il en soit, cette proposition de nous revoir l'attendrie et d'après ce que j'en vis, elle s'en réjouit. Moi aussi, j'étais optimiste à l'idée de la revoir, ailleurs, un autre jour. Sa compagnie m'était agréable, tout autant que son apparence à vrai dire. Et pourtant, je suis une femme compliquée, avec mes exigences variées. Mais Rosario m'intéressait, vraiment. Sa personnalité autant que son physique qui, je devais l'avouer, m'était fort attrayant. Sûrement cela se voyait-il à travers mon regard, ce que je ne cachais aucunement, bien trop spontanée pour avoir une quelconque réserve à son égard. Je sentais que je lui plaisais, cela se voyait comme le nez au milieu du visage ! Et je m'en délectais déjà, plus ou moins discrètement. Après avoir rapprochée ma tête de la sienne, je lui demandai de revenir sur une chose qu'elle avait dit quelques minutes auparavant. Profiter. Le mot qui veut tout et rien dire. Mais il se trouve que l'une de ses significations m'était très bien connue en ce moment-là, étant du genre à profiter de chaque petits plaisirs de la vie avec... volupté. Et évidemment, les plaisirs charnels en faisaient partie. Au fur et à mesure qu'elle me donnait l'explication de son propos, je la sentis confuse, et même troublée. J'en étais ravie mais ma discrétion était de mise. Tout vient à point à qui sait attendre, ne dit-on pas ? Rosario évoquait plusieurs choses, toutes assez délicieuses à imaginer. Mes lèvres frémirent, s'abandonnant finalement à un sourire. Et quand elle m'avoua penser que j'étais hétérosexuelle, je souris de plus belle. Ces paroles enfantines étaient presque attachantes. Mais elle se construisait une montagne toute seule, sans savoir que je n'étais pas si inaccessible en réalité. Finalement, et dans sa confusion, Rosario me demanda d'oublier tout ce qu'elle venait de dire, ce qui n'était pas possible. Et les lumières s'éteignirent, menant notre attention vers l'écran fasse à nous. Aussi vite, une publicité apparut sur la toile, incitant les gens à manger des glaces afin de palier à la chaleur extérieure. Puis une deuxième publicité, et une troisième... A côté de moi, je sentais que Rosario était un peu tendue et finalement au bout de quelques instants, je tournai légèrement mon visage vers le sien pour lui parler à l'oreille, malgré le bruit. « Je crois que tu me surestimes bien trop, Rosario. Ou alors tu es pessimiste. Cela dit, je ne doute pas qu'une nuit en ma compagnie soit merveilleuse. » Je ris spontanément avec elle. Se jeter des fleurs de temps en temps ne faisait aucun mal, non ? « Et il faudra que tu m'expliques le rapport entre être trop belle, et être hétéro parce que je ne vois vraiment pas de quoi tu parles... » Murmurai-je dans le creux de son oreille, avant de regarder à nouveau l'écran qui diffusait une bande annonce. Non évidemment, je ne voyais pas. Pourquoi ne pourrais-je pas aimer les femmes, sous prétexte que je lui plaisais ? Pauvre Rosario... Je ne pouvais pas la laisser plus longtemps dans l'ignorance. Doucement, je me redressai sur mon siège et sans lâcher l'écran du regard, je posai mon poignet contre l'accoudoir du siège afin de faire glisser le bout de mes doigts le long de l'avant-bras de Rosario. Finalement, mes doigts s'entrelacèrent aux siens, le temps de quelques secondes, avant que je tourne mon visage vers le sien. « Tu pourras apprendre à me connaître, nous avons tout notre temps. »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyMar 30 Juil 2013 - 21:42

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
Je ne me sentais pas du tout à l'aise pour la simple raison que Sofia me plaisait beaucoup, je venais de lui avouer mais je pensais qu'elle n'était pas de ce bord là, que son intérêt pour les femmes n'était que purement amical. Je me maudissais d'avoir été directe, je pensais que ça pourrait installer un froid entre elle et moi, mais il faut dire ce qui est : Sofia est magnifique, elle est géniale, pourquoi n'essaierais-je pas ? Après tout, je n'étais pas bisexuelle depuis longtemps, j'ai senti mon attirance envers les femmes par une personne qui m'a attiré. Seulement à mes mots, la lumière s'éteint et je me retrouve plonger dans le noir. Les publicités commencent, si ce n'était que ça, on pourrait relancer la discussion, non ? Je sens alors le souffle de Sofia sur mon oreille, je ne me penche que légèrement pour l'écouter. Mes dents pincent mes lèvres en l'écoutant. Elle était du bord auquel je la voulais ? Mon esprit se troubla à cet instant, des pensées aussi perverses que saugrenues venaient s'immiscer dans mon esprit. Mais je retrouvais vite mes esprits, elle me fit rire avec ce rapport. Je me penche alors vers elle, pour que seul elle entende mes mots. Et bizarrement, alors que je pourrais lui expliquer pourquoi j'ai pensé ça, voir même je pourrais lui dire que j'étais contente qu'elle soit une personne ouverte d'esprit, je ne fis rien de ça. Je me contentais seulement d'acquiescer. Je me sentais peu à l'aise pour exprimer clairement mes pensées. Je regarde l'écran à présent, c'était une bande annonce mais rien de bien intéressant. Je me sens presque soulagée que le silence revienne, de l'autre, j'espérais seulement que c'était à cause de la bande annonce et non pas par manque d'envie de me parler. Et là, contact. Je sens le bout de ses doigts sur ma peau, je frissonne automatiquement. Mon regard sur cette main baladeuse, celle-ci venant entremêler ses doigts entre les miens. Je me dépêchais de serrer un peu plus pour être sure qu'elle n'enlève pas sa main. Apprendre à la connaître ? C'est ce que j'essayais de faire mais regarder un film n'est pas une chose facile pour nous deux. ❝ Alors j'apprendrais avec plaisir. ❞ murmurais-je à son encontre alors que je repose ma tête contre le dossier. C'est alors que le film commence et je ne peux m'empêcher de garder la main de Sofia dans la mienne. Elle est tellement douce, fine, très féminine, j'ai envie d'y apposer un baiser. Durant tout le film, je bouge un peu parce que c'est dur de rester dans la même position et ce, malgré ma jambe dans le plâtre. Mais je garde toujours cette main, je la caresse avec l'autre ou avec mon pouce. Je ne peux pas la laisser s'en aller comme ça, je me sens proche d'elle plus que je n'aurais pu le souhaiter avec quelqu'un d'autre. Je sens même mon corps sursauter quand il y a des surprises dans le film, après tout, ce n'était pas quelque chose de romantique ce que nous regardions. Le temps passa, le film était plutôt bien et ce fut terminé. Au grand malheur de mon âme qui aimerait bien rester là un peu plus longtemps. Le temps est passé rapidement après tout. Je regarde sa main, j'hésite à la lâcher, après tout, là on se rend vraiment compte du geste. Alors je décide de la lever pour embrasser le dos de sa main avant de la libérer de la contrainte qu'imposait ma main. ❝ Le film était bien, autant d'actions dans une après-midi, ça retourne le cerveau ! ❞ dis-je en riant alors que je me relève avec difficulté. Je sentais mon corps entièrement engourdi à force de rester assise pendant près de deux heures. J'attrape mes béquilles, attendant qu'elle avance à son tour. Ce qui ne m'empêche pas de lui parler. ❝ Merci beaucoup de m'avoir invité, c'est vraiment sympathique comme soirée. ❞ Je ne savais pas trop quoi dire, même si je devais encore répondre à ses interrogations. Je décidais alors de ne plus bouger en y repensant, attendant que la salle se vide un peu plus pour me pencher vers elle. ❝ Pour tout à l'heure... c'est juste que... c'est un rendez-vous... alors … même si tu es très amicale, ça ne m'empêchait pas de penser … à plus que ça, mais je me suis dis que ça serait trop géniale pour que … tu sois du même … bord que moi. C'est rare une femme aussi féminine être aussi... enfin tu vois... Je m'embrouille, je suis désolé. ❞ La Rosario qui était si sûre d'elle, celle qui prenait en main le jeu de séduction et tout ce qui s'en suit, elle n'existe plus en présence de Sofia. Elle avait une présence qui intimidait vraiment, un charisme qui m'était difficile de ne pas ressentir.     

Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyVen 2 Aoû 2013 - 15:59

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Rosario & Sofia

let’s give destiny a chance



Je sentais que le moindre de mes mots pouvait troubler Rosario et sans que je ne comprendre exactement d'où cela pouvait venir, je ne tentais pas d'arrêter ce jeu déjà engrené. Au contraire, je poursuivais, appréciant chaque sourire, chaque confusion de la blondinette. Elle était toujours aussi belle et cela aurait été mentir de dire que son attirance envers moi était invisible. Non à vrai dire, je l'avais sentie dès le début, dès notre rencontre à la porte du cinéma, sans pour autant être capable de poser un mot sur son regard. Mais dorénavant tout était plus clair. Et j'avais en mes mains le pouvoir de décider de la suite de cette séance. Moi qui n'avait qu'en tête de prendre du bon temps, de profiter de la vie après ce que j'avais vécu. Le choix ne fut pas compliqué, surtout avec une aussi belle plante à mes côtés. En quoi cela pourrais-je me nuire, après tout ? Je n'avais qu'une envie dans ce cinéma, ne plus me poser de questions et rassurer Rosario sur ses tourments qui m'amusaient plus qu'autre chose cela dit. Je l'imaginais avec plus d'assurance, et c'est une fille peu sûre d'elle que j'avais en ma compagnie. Mais au lieu d'en être négativement étonnée, je me surpris à apprécier cela. Et parce que les gestes sont parfois plus efficaces que les mots pour expliquer les choses, j'aventurai ma main vers la sienne pour lui prouver que sa théorie sur l'hétérosexualité n'était pas très correcte. Sur une promesse de re-rencontre, je vis Rosario plus sereine, satisfaite. Le film commença à ce moment-là et pendant tout le temps de sa diffusion, ma main resta dans la sienne, sans que cela ne me dérange vraiment. Mon attention était réellement captivée par le film que je trouvai très bien réalisé, et sujet à de vives réflexions sur notre futur proche, sur les virus qui pourraient détruire notre vie paisible à tous. Une fois terminé, je tournai mon visage vers Rosario qui déposa ses lèvres sur le dos de ma main. Intriguée, je souris et fixai ses yeux un instant, avant de lui répondre. « J'ai bien aimé, même si Brad Pitt se la pète un peu de trop encore. Cette scène à la fin où il arrive à passer entre tous ces zombies sans se faire dévorer, son air supérieur, ça fait trop cliché et tu as vu un peu comment il fait son beau gosse ?! Ça m'énerve, bon sang. Juste parce que c'est Brad Pitt ! J'en ai vu des meilleurs qui n'avaient pas autant la grosse tête, hein. » Dis-je en riant à moitié et en soupirant finalement. Certes, Brad est un excellent acteur, mais ce n'est pas une raison pour lui fabriquer des scènes pareilles où il passe pour un Dieu, non ? Bref, je me relevai également et avançai vers l'allée principale. Je me retournai ensuite et l'attendis en souriant. « Ça m'a fait plaisir. On est toujours mieux en étant bien accompagné que seul. » La salle se vida très vite et enfin Rosario parvint à me rejoindre. Elle s'approcha de moi et mon regard oscilla de ses lèvres à ses yeux, tandis qu'elle se mit à parler. Quand elle eut terminé, je posai furtivement ma main sur son épaule. J'étais tactile, oui. « Regarde-toi, tu aimes les femmes et pourtant tu es ultra féminine. Je t'assure que plein d'autres femmes sont comme toi et moi. Il faut de tout dans un monde, et il faut de tout pour satisfaire nos envies... » Je lui adressai un petit regard malicieux en coin avant de poursuivre. « Je crois que tu te poses trop de questions, et tu es trop jolie pour t'en poser autant Rosario. Je n'ai aucun "bord", je ne suis pas la fille sur laquelle on pose une étiquette. J'ai simplement des coups de coeur, des envies, et c'est parfait comme ça, tu vois ? Allez viens. » Dis-je finalement lorsqu'une employée entra dans la salle pour contrôler la propreté de la salle. A nouveau, je tins les portes pour Rosario et en moins de quelques secondes, nous fûmes en dehors de la salle. Nous marchâmes alors en direction de la sortie du cinéma. Je profitai de ces quelques pas pour regarder l'heure. Presque dix heures du soir. Je tournai alors mon visage vers Rosario. « Tu fais quelque chose là ? Si tu veux, on peut aller boire un verre chez moi, j'habite à deux rues d'ici. On sera tranquille, au moins. » Oui, je n'avais pas tant envie que ça d'aller dans un bar bruyant ce soir-là. J'espérais que cette petite proposition plaise à la concernée.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario EmptyMer 7 Aoû 2013 - 12:55

avatar
Invité
Invité

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty



Ϟ Rosario & Sofia Ϟ
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi.
Je savais qu'avec le temps, je prendrais beaucoup plus d'assurance avec Sofia. Mais elle m'intimide un peu, je me sens vulnérable actuellement. Mes membres sont comme en train de fondre et déjà que j'avais mon genou cassé, il fallait aussi que je tienne le coup pour ça ! Je me débrouille bien pour l'instant, le film est à peine terminé. Je partageais l'avis de Sofia, acquiesçant simplement d'un fin sourire. Je l'avoue que Brad n'est plus un acteur habituel, qu'on connaît peu, justement, on le connaît que trop bien ! Je suis Sofia naïvement, après tout, c'est elle qui m'aide pour sortir etc... Je ne manquais pas de garder ce sourire, ponctuant d'un timide pincement de lèvres ! Oh, Dieu que j'aimerais être valide de ma jambe pour pouvoir galoper et montrer mon énergie ! Au lieu de ça, je suis la personne la plus vulnérable qui soit, que ce soit physiquement que moralement ! Je rougis lorsqu'elle venait à répondre sur mes propos. C'était difficile d'expliquer ce qu'il se passait dans ma tête. Après tout, ce n'est pas marqué sur les fronts des gens qui ils aiment ou non ! ❝ Oh, possible ! Je n'en connais pas beaucoup des filles féminines, il y a toujours un côté très … « masculin » qui me révulse. Je dois être très difficile. Et pardonne moi, je ne voulais pas « poser une étiquette » sur toi, je te vois tellement... inaccessible. ❞ répondis-je alors que je la suivais au travers des couloirs en direction de la sortie du cinéma. J'essaye de la suivre rapidement mais ce n'est pas très facile et je me sens un peu fatigue. Ça me prenait pas mal de mon énergie ! C'est alors que Sofia me propose d'aller boire un verre chez elle, ce n'est pas loin pour une personne qui a ses deux jambes valides mais pour moi, deux pâtés de maison c'est beaucoup, surtout après une telle journée ! Je grimace, réfléchissant à la proposition de la jolie blonde. Mes lèvres se tordent dans ma réflexion, que faire ? Je pousse un soupire, il fallait que je fasse un choix ! Ou presque... ❝ Je viens ! Mais ne me jettes pas dehors si je m'endors sur ton canapé, je t'en supplie ! J'viens de passer une journée vraiment éprouvante physiquement même si moralement, c'est génial de pouvoir sortir !  Je vais prévenir mon pa... mon colocataire ! Qu'il ne s'inquiète pas s'il ne me voit pas ! J'ai pas envie d'avoir la police à ma recherche ! ❞ Je ris timidement avant de sortir mon téléphone. Je m'écarte un peu pour écrire un message à Camden. Je me maudissais d'avoir failli dire « patron », ce serait étrange de dire que je vis avec mon « patron » même si je suis seulement sa bonne, et que notre relation est plutôt ambigu. Et aussi parce que s'ils font un alerte « enlèvement », je passerais à la télévision, ce que je ne veux surtout pas ! Je mets le téléphone en mode « Silence » et je fais quelques pas en direction de Sofia. ❝ Bien … je suis prête, allons-y ! ❞ annonçais-je, prête à décoller du cinéma ! Je me sentais toute excitée à l'idée d'aller boire un verre chez Sofia. Je me demandais déjà comment c'était chez elle, j'imaginais un grand appartement avec un design contemporain ! Bon d'accord, j'ai qu'à attendre qu'elle m'y emmène tranquillement !      


SUITE CHEZ SOFIA.


Code by Cookies., don't give it without permission.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario   Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty

Contenu sponsorisé

Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Te revoir explose mon cœur de joie, ça sonne tellement fort en moi. - Sofia & Rosario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je veux te revoir ! {Pv Rudy
» Ce ne sont pas des adieux, juste de longs "au revoir".
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
» Lettre d'au revoir.
» Au revoir..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: