Partagez
 

 Bain de minuit | with Jersey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptyMer 18 Sep 2013 - 22:33

avatar
Invité
Invité

Bain de minuit | with Jersey Empty


    Nous assistâmes tous béats – ou presque – au coucher du soleil sur l’océan Pacifique. Spectacle magique. Le soleil tombait dans les abysses, laissant sa place au zénith à la lune qui commençait à veiller sur la petite sauterie balnéaire. J’en prenais plein les yeux. Les reflets orangés sur la surface dansaient au rythme de la marée, saluant l’absence de l’étoile bienfaitrice. La clope au bec – pour ne pas changer – je me tournais vers le bar improvisé. La jeunesse angeline se pressait vers ce dernier pour faire le plein de bière et autres cocktails explosifs. Déjà, quelques junkies s’approchaient de moi, tels des morts vivants tout droit sortis de « The Walking Dead » pour avoir leur dose journalière. Je ne me fis en aucun cas prier. ‘Business is business !’. Mes poches se remplirent de petites coupures pour ma plus grande satisfaction.

    Toutefois, je n’en oubliais pas pourquoi j’étais là. Faire la fête, m’enivrer, draguer, coucher avec de belles naïades, simplement pour satisfaire mes pulsions sexuelles, sans aucun attachement sentimental qui viendrait interférer dans mes activités. J’étais plutôt fier de mon célibat. Je me sentais libre. Libre comme l’air. Libre d’embrasser cette déesse à la chevelure auburn sans éprouver de remord, de me nourrir de sa chaleur corporelle, de profiter d’elle pour mon propre plaisir. Libre de la jeter après usage comme une capote usagée. C’était si simple d’être célibataire. Alors que la nuit avançait et que la nuit bascula sur une nouvelle journée, nous avions trouvés un petit coin tranquille, à l’abri des regards où ma proie du soir s’offrit à moi. Ainsi, je pus lui montrer à quel point les Mexicains avaient le sang chaud. Elle gémissait à chacun de mes assauts, avant de lâcher prise et tomber de plaisir sur le sable chaud. Une dernière fois, je l’embrassais une dernière fois, mes lèvres effleurèrent les siennes avant de me retirer et de la laisser seule avec pour unique gardien : l’astre lunaire.

    Pour certains, j’étais un parfait connard d’agir ainsi, pour d’autres une belle ordure de première. Pour moi, j’étais juste un homme. Un homme qui refusait simplement de s’enticher d’une pintade, qui voulait profiter de la vie dans toutes ses largesses. Et dans le fond, je n’avais de compte à rendre à personne. Je retournais vers le centre névralgique de la soirée où je commandai un cocktail de circonstance : ‘Sex on the beach’. Je l’ingurgitai avec une rapidité fulgurante, l’alcool échauffa mon gosier et diffusa une chaleur dans la totalité de mon corps. Posant mon verre sur le comptoir, à présent je ne voulais faire qu’une seule chose : faire trempette. Un bain de minuit ! Ni une, ni deux. J’étais déjà au bord de l’étendue mouvante. J’enlevai le superflu avant de me jeter à l’eau. Un frisson m’envahit lorsque mon corps entra pleinement en contact avec l’eau – plutôt fraîche – de la mer. Je fis quelques mouvements de brasse pour m’acclimater avant de nager plus librement. Je me sentais tellement bien. C’était le panard total !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptyJeu 19 Sep 2013 - 23:08

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Bain de minuit | with Jersey Empty

Une soirée en guise de dernière grosse fête, ou gros bordel désorganisé comme j’aimais appeler les sauteries qui étaient organisées en vitesse la veille si ce n’était le jour-même, de l’été avant la reprise des cours. Voilà quel avait été l’argument de taille pour me convaincre de faire le déplacement, moi qui en temps normal triait sur le volet chacun des soirées auxquelles j’étais invitée pour ne faire une apparition que dans celles qui en valaient la peine. Il faut croire qu’en un été, en plus d’apporter une conclusion à la seule histoire d’amour que j’avais sincèrement vécue il y a quasiment six ans maintenant j’avais gagné en simplicité. Il n’était pourtant pas faute d’être déjà très abordable mais aujourd’hui j’en étais à un stade ou même le mot débridé ne parvenait pas à décrire mon état d’esprit. Je me sentais envahie par un désir certain de faire la fête, de m’amuser comme si je n’avais jamais eu l’occasion de le faire ces dernières années alors que j’avais été loin de me mettre un frein depuis que j’étais à l’université et bien avant déjà. Bon, la seule différence c’est qu’à l’heure actuelle je tentais de ne pas trop faire la fête lorsque je savais que de longues heures si ce n’est journées entières m’attendaient le lendemain à l’hôpital. Avoir la gueule de bois aurait pu être marrant hein, mais lorsqu’on apprenait à tenir et en quelque sorte jouer avec la vie des patients il fallait avoir un minimum le sens du réflexe et, à ma connaissance, même avec deux litres de vodka ingurgités la veille et trente minutes de sommeil il était bien impossible de pouvoir réfléchir et appliquer certaines choses en très peu de temps. Voilà à quoi se résumait ma future carrière dans la chirurgie, action réaction puis réflexion seulement, nous n’avions pas le temps pour les longues parenthèses philosophiques, lorsque la vie d’une personne te glissait entre les mains réfléchir faisait perdre un temps fou, il fallait parfois fermer la porte au nez de son cerveau pour improviser et gagner le temps nécessaire pour se permettre à ce moment-là de penser à une alternative intelligente et maitrisée.

Passons, je m’étais donc longuement questionnée sur ce que j’allais bien pouvoir mettre, la température n’était plus aussi forte que cet été mais il y avait de quoi encore opter pour les petites robes pratiques puisqu’il suffisait de les retirer d’une seule traite pour laisser apparaitre le bikini. A ce propos je n’avais même pas pensé à en mettre un, je m’étais juste obligée à renvoyer l’éventuel string que je prévoyais de mettre à la base pour enfiler un boxer féminin qui épousait parfaitement bien mes courbes, ainsi je restais sexy tout en laissant un peu plus de place à l’imagination… Quoique… Je m’étais finalement décidée à enfiler une tenue pas vraiment de circonstance mais qui me plaisait énormément. J’étais donc arrivée après la plupart des habitants et étudiants sur la plage, suffisamment en avance pour pouvoir assister au sublime couché de soleil qui, il est vrai, en mettait très rapidement plein la vue. Le reste de la soirée avait été quant à lui très habituel, la musique était bonne et j’avais donc pu me défouler sur le sable avec quelques autres de mes connaissances, au final cette petite piste de danse improvisée avait motivé les autres à venir nous rejoindre et nous étions maintenant une bonne cinquantaine à danser sur la musique électro à souhait et donnant tout simplement envie de se secouer des cheveux aux doigts de pieds. Oui, seulement danser donnait chaud et je m’étais donc progressivement éclipsée du centre de la foule pour rejoindre le bord de mer, là où j’avais abandonné mes chaussures blanches à talons et ma fameuse robe pour rejoindre l’eau de mer très fraiche en soutif culotte. Toute seule pendant un temps je m’étais très rapidement trouvé un compagnon sans vraiment chercher à avoir quelqu’un à mes côtés. Le regardant un moment en plissant les yeux pour pouvoir mieux le cerner puisqu’il se trouvait plus au large il ne m’avait guère fallu de temps pour reconnaitre le beau métisse, Rafael. Je le reconnaitrais parmi cent autres et c’est pour cette raison que je m’étais forcée à aller un peu plus loin, jusqu’au nombril même si l’eau me paraissait plus glacée que dans le Titanic, avant tout afin de réduire la distance entre nous deux. « ATTENTION UN REQUIN ! » Criais-je comme si j’étais vraiment en train d’apercevoir un aileron au large, peut-être qu’il allait revenir à toute vitesse vers moi ainsi, au moins je n’aurais pas à mouiller ma poitrine qui, à coup sûr, n’allait jamais s’en remettre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptyVen 11 Oct 2013 - 17:00

avatar
Invité
Invité

Bain de minuit | with Jersey Empty


    Tranquille. J’étais tellement bien. Seul. La tête vidée de l’ensemble de mes soucis. Je me laissais emporter par les vagues, sans me débattre, comme un vulgaire pantin à la merci de la houle. J’eus quelques difficultés à pénétrer dans l’eau. Maintenant, c’était le rêve. Je ne souffrais aucunement du froid. Au contraire, la fraîcheur de la mer tempéra ma chaleur corporelle. L’alcool m’était monté à la tête. Parfois, je tentai sans une grande conviction de faire quelques mouvements de brasses. J’abandonnai rapidement, atteint par une certaine lassitude précoce.  Parfois, je zyeutai vers la plage. Rares étaient les personnes à se jeter à l’eau. J’avais l’étrange impression d’être le seul même. La nuit aidant j’avais des difficultés à percevoir d’autres entités autour de moi. Je n’étais pas doté de la vision nocturne, telle la chouette. C’est à ce moment là, que j’entendis au loin la voix d’une meuf me mettre en garde contre un requin. Je restai calme, entrepris de faire la planche afin d’être le plus immobile possible. Dans « Les Dents de la Mer » ils préconisent de rester figer car le requin est doté d’un organe permettant de repérer les variations électriques provoquées par nos muscles et nos mouvements. Je gardais mon calme, tentant tant bien que mal de maîtriser ma respiration. Je me vidais une nouvelle fois la tête, comme si je n’avais pas entendu cette voix, cet avertissement. Je maîtrisais mes émotions pour ne pas éveiller le squale qui rôdait prêt de moi. Les yeux parfaitement ouvert je fixais le ciel étoilé. Inconsciemment je tentais de m’élever vers lui, pour fuir le danger. Parfois, une vague s’abattait sur moi, je buvais ainsi la tasse et manquais de m’étouffer. Cela mettait à mal ma stratégie et mon sang froid. Je reprenais alors une respiration convenable et restais silencieux et immobile. Ne plus faire le moindre mouvement me porta préjudice. En effet, la froideur de l’eau, bénéfique au départ pour abaisser ma température corporelle, s’avéra être un piège qui se refermait peu à peu sur moi. En effet, mes membres s’engourdissaient dangereusement. Je n’arrêtais pas de frissonner, claquant même des dents. Les vagues n’aidaient pas. Leurs assauts répétés me surprenaient de plus en plus au point de cesser d’être immobile et tenter de retrouver toute la plénitude de mes mouvements. Toutefois j’étais assez fier, je suis resté plusieurs minutes stable, tranquille pour échapper à la menace. Je pensais, du moins j’espérais que le requin, ne sentant aucune proie à portée de mâchoire avait rebroussé chemin vers un coin plus poissonneux. Alors que je me tournais vers la plage, je fus surpris par une ombre humaine tout près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptyVen 11 Oct 2013 - 22:36

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Bain de minuit | with Jersey Empty

Ma tentative désespérée afin de faire réagir Rafael était en marche, je m’attendais à ce qu’il rapplique en criant et en nageant de toutes ses formes après avoir été averti qu’un requin était soi-disant proche de lui mais à la place je ne pus que constater qu’il s’était allongé sur le dos comme pour faire l’étoile de mer me coupant l’herbe sous le pied et cassant l’intégralité de mon délire. Pour le coup j’étais vraiment déçue parce qu’il n’allait pas revenir vers moi et j’allais donc être obligée de mettre la main à la pâte ou, plutôt, le corps dans l’eau froide dans notre cas. Si vraiment requin il y avait eu il n’aurait pas été dans de beaux draps, les requins reconnaissaient facilement les vibrations faites dans l’eau et même en faisant la planche on ne pouvait jamais complètement s’arrêter de bouger, surtout lorsque le courant de la mer était aussi élevé que ce soir, les vagues frappaient son visage et plusieurs fois il devait se redresser et recommencer, ce qui n’avait pas manqué de provoquer mon hilarité. Finalement résignée à le rejoindre je m’étais mise à endurer l’eau de plus en plus froide qui frappait ma peau et me faisait frissonner, par chance les vagues avaient dû le faire se rapprocher du sable de quelques centimètres, il était donc un peu moins loin et je ne risquais pas de me faire becter les miches par un requin s’il décidait de ramener son aileron dans le coin. Au même moment Rafael s’était redressé sans pour autant s’apercevoir que je me trouvais derrière lui. « T’es pas marrant, j’aurais bien aimé ne pas avoir à mouiller la plupart de mon corps pour pouvoir te rejoindre ! » Je confessais donc mon plan machiavélique, lui adressant un petit sourire bien que je n’étais pas certaine qu’il soit déjà arrivé à me reconnaitre, il semblait plutôt bien alcoolisé le petit. « Tu n’as pas peur de te noyer avec autant d’alcool dans le sang ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptySam 12 Oct 2013 - 13:06

avatar
Invité
Invité

Bain de minuit | with Jersey Empty

    « T’es pas marrant, j’aurais bien aimé ne pas avoir à mouiller la plupart de mon corps pour pouvoir te rejoindre ! » C’était une gonzesse. Une blonde plantureuse. A présent, alors qu’elle ne gueulait pas comme une guenon, je reconnaissais sa voix. Jersey. Elle venait de confesser son stratagème pour me faire venir à elle. La salope ! Simplement pour éviter de tremper ses miches. Elle n’avait vraiment rien d’autre à foutre. Elle aurait été fine si, coïncidence fortuite, un requin avait réellement décidé de jouer les trouble-fête. N’adhérant pas forcément à sa mauvaise blague, qui est malheureusement tombée à l’eau, je lâchai : « En fait, tu es une brave garce ! ». Mi énervé, mi amusé, je m’approché d’elle, nos corps se touchaient presque, je l’attrapai par la taille, la soulevai et la jetai comme on jetterait un mouchoir usagé. Elle ne voulait pas trop se mouiller ? Et bien tant pis. Il fallait tout simplement ne pas venir faire trempette. Un sourire satisfait s’afficha sur mes lèvres. Je la regardai, trempée de fond en comble. « Maintenant il n’y a aucune raison que tu fasses ta chieuse ! Inutile de me remercier ! ». Je m’écartais de quelques mètres en remuant mes jambes. « Et pour ta gouverne, je vais très bien. Je suis comme un poisson dans l’eau ! Je n’ai pas abusé de l’alcool ! ». J’ai plutôt su profiter d’une ravissante créature sur la plage. Un pur moment de plaisir. Je revoyais encore sa crinière auburn, ses yeux semblables à des lapis-lazulis, ses courbes généreuses, cette poitrine délicate en forme de poires. Mes yeux brillèrent d’excitation par cette seule pensée. Me ressaisissant, je m’interrogeais sur Jersey, ses motivations pour être venue taquiner les vagues. Que fuyait-elle ? Peut-être voulait-elle simplement m’emmerder. « Et toi, as-tu fais des folies ce soir ? A part, faire croire, telle une gamine de quatre ans, qu'il y a un requin. » demandai-je dans un souffle. Je l’observai attentivement, tentant de déceler des mimiques, des mouvements suspects qui pourraient la trahir d’une quelconque manière.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey EmptyMar 5 Nov 2013 - 14:15

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Bain de minuit | with Jersey Empty

Ma petite blague était complètement tombée à l’eau, pas que je m’attendais à ce qu’elle puisse être prise au sérieux pendant plus de trois minutes mais j’aurais au moins aimé voir Rafael nager puis courir sur les dernières centimètres d’eau pour échapper à une bête aussi féroce qu’un requin. Je n’étais peut-être pas une chochotte mais je restais cependant angoissée à l’idée de trop m’éloigner du large en pleine nuit, en plein jour je n’étais déjà pas forcément à l’aise mais lorsque le soleil laissait place à l’obscurité c’était encore pire, je devenais très rapidement fébrile à l’idée de rencontrer l’un des prédateurs les plus dangereux et d’y laisser ma vie. Les requins ne plaisantaient pas lorsqu’ils venaient abattre leurs immenses mâchoires sur les corps d’humains innocents, les chances de s’en sortir en un seul morceau devenaient alors moindre et je ne tenais personnellement pas à tenter le destin. Lorsqu’il s’était rendu compte de la machinerie Rafael s’était peu à peu rapproché de moi, il m’avait reconnu, je n’avais pas la moindre question à me poser là-dessus, cependant je doutais d’une chose, du second degré qu’il avait en temps normal et qu’il semblait avoir égaré en chemin. Peut-être me trompais-je mais il ne semblait pas vraiment heureux d’avoir été la cible d’une blague certes puérile mais gentillette quand même, j’aurais pu faire bien pire après tout. « En fait, tu es une brave garce ! » Il pensait peut-être qu’il allait parvenir à me toucher en me parlant ainsi ? Manque de chance pour lui, je n’étais pas le genre de femme à se vexer en deux petites secondes, au contraire. « Je suis déçue que tu ne t’en rendes compte que maintenant, je te croyais plus… Perspicace que ça ! » Il allait peut-être avoir des envies de meurtre, ou des envies de prendre ma tête et de l’enfoncer dans l’eau de mer afin d’obtenir une vengeance tout à fait méritée. D’un seul coup, à ma plus grande surprise bien entendu, il avait bondi sur moi afin de me soulever et de me lancer à la flotte, ainsi, il s’était personnellement assuré une vengeance que je méritais peut-être bien de subir, en tout cas j’étais trempée de la tête aux pieds maintenant. « Maintenant il n’y a aucune raison que tu fasses ta chieuse ! Inutile de me remercier ! » Moi une chieuse ? Il ne croyait pas si bien dire et avec ce qu’il venait de faire il n’y avait pas le moindre doute à avoir, j’allais continuer de l’emmerder ce soir. Il ne pouvait pas en être autrement. « Et pour ta gouverne, je vais très bien. Je suis comme un poisson dans l’eau ! Je n’ai pas abusé de l’alcool ! » Il ne semblait pas trop alcoolisé, je n’avais donc pas à me tenir sur mes gardes à propos de ce détail, une bonne chose, je n’étais pas vraiment douée pour ce genre de choses de toute manière, être celle qui sermonnait les autres. « Parfait, tu n’es pas obligé de me fuir comme la peste cependant tu sais ! » Nous n’étions pas de simples inconnus après tout, je méritais que l’on m’accorde peut-être un peu plus d’importance que ça. « Et toi, as-tu fais des folies ce soir ? A part, faire croire, telle une gamine de quatre ans, qu'il y a un requin. » Je souriais, aucunement touchée par ses propos. « Les frontières de l’enfance sont très minces tu sais, je suis un grand enfant ! Mais… Non, tu comptes surement, tel l’homme facile que tu es, te faire une meuf dans la soirée si ce n’est déjà fait mais ce n’est pas mon cas… Pas ce soir ! » J’étais plutôt sage ces derniers temps, rare je vous l’accorde mais bel et bien réel.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bain de minuit | with Jersey   Bain de minuit | with Jersey Empty

Contenu sponsorisé

Bain de minuit | with Jersey Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bain de minuit | with Jersey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Bain de minuit. » (21.05.11 à 00h15)
» bain de minuit | jaxson x noriko
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Minuit, l'heure du crime || Luigi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: