Partagez
 

 Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 0:31

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Luke Jayden Westwood
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


dossier d'inscription à ucla
featuring Harry Styles
NOM(S) : Westwood
PRÉNOM(S) :  Luke, Jayden
ÂGE : 21 ans  (11/09).
LIEU DE NAISSANCE : Green Bay.
NATIONALITÉ : (rappelez-vous que l'Amérique n'encourage pas la double nationalité même si elle est autorisée,  privilégiez donc la nationalité américaine ou un visa)  Américaine
ORIGINE(S) : Américaines.
ÉTUDES : Bachelor Droit.
ANNÉE D'ÉTUDES : 3e année.
PROFESSION SOUHAITÉE : Avocat.
ORIENTATION SEXUELLE : Encore indéterminée.
DES SOUCIS DE SANTÉ ? : Non.
SITUATION SOCIALE : En couple.
SITUATION FINANCIÈRE : Aisée.
SITUATION FAMILIALE : (frères, soeurs, parents morts/en bonne santé/malade) Sa mère est morte, il a une soeur plus vieille de deux ans que lui.
PLUS GRAND RÊVE : Acheter une caravane et faire le tour du pays.
PLUS GRAND CAUCHEMAR : Rater ses études et décevoir son père.
UNE HISTOIRE INTÉRESSANTE À SAVOIR SUR VOUS ? Pas qu'une !
VOTRE PLUS GRAND DÉLIT : A mis le feu à la grange de ses grands parents quand il avait 14 ans.
VOTRE PLUS GRAND SECRET : Est attiré par son meilleur ami.
VOTRE PROVERBE DE VIE : Never fight a Shaolin Monk.

Luke
INTERVIEW AVEC L'ADJOINTE AU DOYEN
« she said carpe diem, and just sat there and stared at me. »

Vous vous retrouvez en face de l'adjointe du Doyen pour l'entretien décisif qui vous donnera accès ou non à une place dans cette prestigieuse université qu'est l'UCLA... pesez vos mots et répondez-lui avec le plus de sincérité possible, car elle a un don pour deviner lorsqu'on lui ment pour l'impressionner ! Alors Monsieur/Mademoiselle, il semblerait que vous vous intéressez de près à UCLA, puis-ce que vous vous trouvez ici aujourd'hui. Commençons par de simples questions, voulez-vous ? Premièrement, j'aimerais en savoir plus sur votre parcours scolaire ... résumez-moi donc les cursus que vous avez choisi et pour quelle raison.

Eh bien, comme vous avez pu le remarquer, j'ai toujours eu de très bonne notes. Mes bulletins de secondaire restent tout de même meilleurs que les précédents car j'ai eu de gros changements dans ma vie et j'ai compris que si je voulais réussir, il fallait que je donne mon maximum. Par ailleurs, vous pouvez observer que j'ai toujours été très impliqué dans la vie de l'établissement. J'ai été président de plusieurs clubs scolaires, représentant général des élèves trois années consécutives et je suis inscrit à de nombreuses associations caritatives en dehors du cercle scolaire.

Quelle carrière professionnelle envisagez-vous ?

En ce qui concerne mon choix d'études supérieures, vous dire que cela n'a rien à voir avec mon père serait vous mentir. C'est un avocat et pas seulement grâce à ses études et à sa renommée. C'est quelque chose qu'il porte dans l'âme et voyant à quel point il se passionne dans ce qu'il fait, je ne peux pas m'empêcher de l'envier. Je veux être avocat et comme lui pouvoir me réjouir d'aider les gens en faisant ce que j'aime.

Faisiez vous partie d'un club lorsque vous étiez au lycée ?

Oui, comme je vous l'ai dit plus tôt, j'ai présidé de nombreux clubs dont le club de débat, le journal du lycée, le club d'audiovisuel et j'ai été représentant des élèves à plusieurs reprises.

Je vois... et sinon, avez-vous voyagé dans d'autres pays, par le passé ? Parlez-vous d'autres langues que l'anglais ?

J'ai accompagné mon père quelques fois lorsqu'il partait pour des conférences et autres événements. J'ai donc eu la possibilité de visiter Hong Kong, Londres, Paris, Bruxelle, et j'ai passé quelques vacances en Norvège. Maintenant même si je suis capable de me débrouiller dans ses pays, je ne parle que l'anglais et un peu de chinois et de français.

Elle vous jauge du regard, pose à nouveau ses yeux sur votre dossier, puis continue. Hm... je suppose que vous êtes assez mature pour me parler de vous sans trop vanter vos atouts. Face à votre regard perplexe, elle soupire. Parlez-moi de vous, à présent. Votre caractère, ce que vous aimez... les activités sportives que vous pratiquez, vos hobbies.

Pour être sincère, je ne suis pas quelqu'un de très sportif. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, je vous assure. Mais le sport n'a jamais été quelque chose de plaisant pour moi. Je préfère réfléchir que foncer sans penser aux conséquences. J'ai donc préféré me rediriger vers la rédaction, la lecture et ce genre de hobbies. Au niveau du caractère, je pense que ma plus grande qualité serait ma capacité à garder mon sang-froid et à réfléchir dans n'importe qu'elle situation. A l'inverse, mon plus grand défaut serait probablement de rester trop secret et de ne pas trop m'ouvrir aux autres.

Vous avez la légère impression qu'elle n'a pas écouté la moitié de ce que vous venez de lui raconter et pourtant son visage se redresse vers vous avec un sourire poli qui ne dit rien sur ce qu'elle pourrait penser de vous en réalité. Le stress monte d'un cran... Comme vous le savez, notre université possède une excellente réputation que nous souhaitons entretenir, je tiens donc à vous rappeler que nous nous montrons intransigeants envers ceux qui ne respectent pas les règles de l'institution ou n'obtiennent pas des résultats suffisants ... sa façon de vous fixer vous fait tout de suite comprendre qu'elle attend vos propres arguments en faveur de votre "potentiel d'étudiant" et de votre respect du règlement (que vous n'avez pas encore lu, en fait) Vous feriez donc mieux de raconter n'importe quoi sur votre prestigieux parcours académique.

Vous savez, vous pourrez chercher autant que vous voulez dans mon dossier scolaire et vous ne trouverez jamais aucun avertissement, aucune sanction pour manquement au règlement. J'ai toujours été assidu au niveau des cours et très sérieux en classe.

Hm ... très bien, très bien. Une dernière chose, à présent. Elle prend un air encore plus sérieux que tout à l'heure alors que vous ne pensiez même pas que cela était humainement possible. Vous ne pouvez être sans savoir qu'une fusillade a eu lieu ici-même, par le passé ... je tenais donc à connaître votre ressenti vis-à-vis de cela.

C'est quelque chose de vraiment malheureux. Je n'étais pas sur place et heureusement. Je ne sais pas comment j'aurais réagi face à tout ça. Je plains vraiment les familles des victimes...

Et finalement, l'entretien se termine. Ouf ! Vous recommencez à respirer normalement et vous vous levez après avoir été remercié par l'adjointe que vous espérez ne plus revoir avant un bon moment. Elle vous serre la main fermement (et c'est à ce moment-là que vous vous rendez compte que votre paume est moite, et la sienne, glaciale), puis vous raccompagne à la porte avant de refermer cette dernière (à clef ... hein ?! ) une fois que vous l'avez passée. Woah ... eh bien, ce fut un échange fort en émotions, mais vous vous félicitez d'y avoir survécu. Le plus dur est, après tout, bel et bien terminé !
DERRIÈRE L'ÉCRAN
« we should all have a face whenever we look into the mirror. »



Paintcake!
PRÉNOM : Luna. PSEUDO : Paintcake!. ÂGE : 17 ans. PRÉSENCE : Peu présente la semaine. NIVEAU DE RP : Environ 500mots par rp. OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? PRD. COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ? Il a l'air très sympathique et le design est juste à couper le souffle. ANCIEN MEMBRE DE FRAT ? SI OUI, QUI (nom + avatar) ? Nope. POSTE VACANT OU PERSONNAGE INVENTÉ ? (si PV, mettre le lien menant au poste vacant ; idem avec les recherches de liens) : Nope. VOTRE PLUS GRANDE PEUR VIS-À-VIS DE #FRAT7YL : Ne pas trouver quelqu'un pour jouer mon futur scénario ? UN DERNIER MOT ♥️ ? Screugneugneuh hum .


L'HISTOIRE D'UNE VIE ... LA TIENNE, OUI !
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


Won't stop 'till we surrender...

Ce qu'il y a de bien lorsqu'on est enfant, c'est qu'on ne se soucie pas de nos actes. On agit comme notre tête, notre coeur, nous dit d'agir. On ne se pose pas les questions de si ce que nous faisons est bien ou pas, si les gens vont interpréter ça d'une manière ou d'une autre. On est juste ce que l'on est, sans se préoccuper de quelconques règles sociales, de quelconque stéréotype qui incitera les gens à nous classer dans une catégorie sociale ou non. Mon enfance à moi a été fabuleuse. Ma mère, ma soeur et moi-même vivions dans notre petite maison à Green Bay, dans le Winsconsin. Rebeckah et moi étions nés là-bas donc nous connaissions chaque habitant de notre petite ville depuis un bon bout de temps et l'ambiance là-bas était vraiment familiale et chaleureuse. Comme toute famille, nous avons vécu des coups durs. Surtout quand Papa est partit vivre à Phoenix après avoir avoué à Maman qu'il fréquentait sa secrétaire depuis quelques mois déjà. Mais nous avons toujours su faire face aux problèmes. Nous étions soudés et ensemble, rien ne pouvait nous toucher.
Je n'étais pas un garçon très sociable, malgré mon succès chez les filles. J'ai toujours préféré jouer tout seul dans le jardin plutôt que de trainer avec les autres garçons dans la rue, à jouer au foot et embêter les dizaines de chats de Mme Westbecker. Enfin.. Jusqu'à ce qu'Andy emménage du moins. Il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour devenir inséparables. On avait pas besoin des autres, on était juste parfait tous les deux. Andy était tout l'inverse de moi : extraverti, à l'aise avec tout le monde et avec un sens de l'humour à vous plier en deux la personne la plus sérieuse de la planète. Mais c'est peut être pour ça qu'on s'entendait si bien, on se complétait. Quand je me trouvais dans une situation difficile, quand comme d'habitude, je finissais par avoir l'air d'un gros imbécile, il était toujours là pour balancer une blague et tourner la situation à mon avantage.

Vers la fin du premier cycle, nous étions les deux garçons les plus convoités. Nous étions mignons, intelligents et avions ce côté inaccessible qui rendait toutes les filles folles. Mais pour être sincère, nous nous en fichions totallement. Alors que les garçons de notre âge commençaient à flirter, nous nous continuyons à agir comme lorsque nous ne savions pas encore ce que les mots sex, coucher et embrasser signifiaient.
Andy faisait presque partie de ma famille : quand il n'était pas chez moi, c'est moi qui étais chez lui. A un tel point que quand ma mère ne me voyait pas rentrer du collège avec lui collé à mes basques, elle appelait directement ses parents pour savoir si tout allait bien. Nous étions tellement proches que certaines personnes à l'école finissaient par chuchoter que si ça se trouvait, nous sortions ensemble ou quelque chose du genre. Et pour être sincère, je m'étais déjà posé la question également. Les filles ne m'intéressaient pas et si il y avait une personne avec qui j'avais envie d'être, c'était Andy. Mais même si nous étions très tactiles entre nous, nous étions bien loin d'être un couple et encore moins un couple gay. Il y avait bien eu ce soir où nous campions dans la grange de ma grand-mère, où, je ne saurais expliquer comment, ses lèvres s'étaient retrouvées pressées contre les miennes, mais nous avions tellement été surpris tous les deux que nous avions directement fait un bond en arrière, lui se cognant la tête contre le mur, moi renversant la lampe qui nous éclairait, mettant ainsi le feu à la grange. Nous n'en avions plus reparlé par la suite.
Puis il y a eu le jour où oncle Tom était venu nous chercher, moi et Rebeckah, à l'école au beau milieu de la journée. Ses yeux étaient tout rouges et ses lèvres tremblaient. Je ne l'avais jamais vu dans un état comme ça. A un tel point qu'en le voyant arriver, je me doutais déjà que quelque chose de terrible était arrivé. On nous avait ensuite conduit à l'hôpital où un médecin nous avait expliqué qu'un camioneur était rentré dans la voiture de Maman le matin même et qu'en ce moment, ils tentaient de la réanimer en salle d'opération. Quand ce même médecin revint, environ une heure plus tard, avec une expression désolée sur le visage, je ne su pas ce qui était le plus pire : comment les cris de Rebeckah étaient emmêlés de sanglots, comment oncle Tom tentait de la rassurer alors que lui-même semblait sur le point de s'effondrer ou comment moi, silencieux, tentais de réaliser qu'à présent, je ne serais plus réveillé par son habituel " Lèves toi chéri. Sinon Andy va devoir t'attendre et vous serez en retard au lycée ".

Je n'ai pas beaucoup parlé après l'hôpital. Oncle Tom est resté à la maison un moment et Andy est venu passer quelques jours aussi. Il se contentait de me prendre dans ses bras, silencieusement, parce qu'à l'évidence, il n'y avait rien à dire. Je me sentais un peu mieux quand il était là. Ca me rapellait que mon monde ne s'était pas complètement écroulé. Que je n'étais pas complètement seul. Rebeckah m'inquiétait parce qu'elle, elle n'avait personne. Elle restait enfermée dans sa chambre, allongée sur le carrelage froid et ne mangeait presque plus.
Quand j'avais recommencé à parler, Andy avait fini par me poser cette question qui semblait le ronger depuis des jours : " Qu'est ce qui va se passer maintenant ? ". Je n'étais sûr de rien à part que je ne voulais pas quitter cette ville. Je ne voulais pas quitter ma maison. Et je ne voulais pas quitter Andy. Sauf que légalement, mon nouveau tuteur légal était mon père. Et lui n'en avait rien à faire de ce que je voulais. Il m'avait donc accordé deux semaines à Green Bay et m'avait clairement fait comprendre que la suite se passerait à Phoenix. J'avais des envies de meurtre. Et j'étais tellement impuissant que ça me rendait malade.
Ce départ a été la chose la plus dure que je n'ai jamais vécu. Je disais au-revoir à ma ville natale, à ma maison, à mon enfance, à ma mère et à Andy... qui était quelques chose pour moi que je ne pouvais pas définir avec des mots. C'était bizarre de me dire qu'à partir de là, il n'y aurait plus de blagues matinales sur ma coiffure, plus de regards en cours qui disaient clairement " on pense à la même chose " et surtout plus personne pour me sauver la mise quand je me tourne en ridicule. Vu la tête de mon père ce jour là, notre dernière étreinte devait avoir l'air d'être un peu trop amicale pour deux garçons mais je m'en fichais complètement.

L'adaptation à notre nouvelle vie à été très longue. Et même si je n'avais plus Andy avec moi, Beckah était là donc je me sentais un peu moins seul. J'ai fini par comprendre qu'avec mon père, j'avais intérêt à bien réussir si je voulais m'éloigner de lui au plus vite. Je me suis donc plongé dans mes études au maximum et j'ai essayé de faire tout ce qu'il attendait de moi, espérant qu'ainsi il me ficherait un peu la paix. Rebeckah faisait tout l'inverse. Elle agissait selon ses convictions et ne lui permettait pas de donner son avis ou d'influencer en quoi que ce soit sa vie. Ca criait donc beaucoup chez nous et je savais qu'elle m'en voulait de ne pas me positionner mais des disputes en plus était tout sauf ce dont j'avais besoin à cet instant. Je m'étais habitué à laisser Andy gérer les conflits parce que cela n'avait jamais été mon fort et maintenant que j'étais seul, je survivais comme je pouvais. J'avais hâte d'entrer à l'université, on avait déjà décidé avec Andy d'aller au même endroit et nos choix s'étaient au fur et à mesure centrés sur l'UCLA. C'était loin de Green Bay, loin de Phoenix, loin de mon père et ma soeur était déjà là-bas donc nous pourrions être tranquilles.

Après la graduation, j'ai donc annoncé à mon père que j'allais à l'UCLA et que j'emménagerais avec Andy et/ou avec Rebeckah. On ne peut pas dire qu'il l'a très bien pris mais il a accepté de continuer à me financer tant que je suivais la filière de son choix, c'est-à-dire le droit. Je me serais plutôt dirigé vers quelque chose de plus créatif comme la musique ou l'écriture mais c'était le prix à payer pour être avec les gens que j'aimais.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 2:10

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue Luke ! love
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous demander. smirk
Bon courage pour ta fiche. What a Face 


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 2:27

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenuuuuuue !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 4:41

Athéna J. Shawn
Athéna J. Shawn
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Jade
Célébrité : Doutzen Kroes
Crédit avatar : (c) toxic heart
Messages : 2245
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Journaliste au LA Times
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

J'aime beaucoup ton pseudo **
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche love


men made madness
Found myself just the other day in the backyard of a friends place, thinkin' about you, thinkin' of the crowd you're in. What you up too where you been ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 11:54

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue sur Frat' calin1 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 17:21

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Welcome calin1
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 17:26

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Welcome What a Face
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 18:26

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue sur le forum **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 18:59

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue parmi nous **
Bon courage pour ta fiche fall
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 19:41

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 20:33

Rosa Hoffmann
Rosa Hoffmann
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 26
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : Lucie allias GINNY ♥
Célébrité : Lily Collins
Crédit avatar : bazzart
Messages : 2584
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Wendy Newman & Eliott Steele
Voir le profil de l'utilisateur

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyLun 7 Oct 2013 - 23:34

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyMar 8 Oct 2013 - 10:20

Thea C. Stonehevean
Thea C. Stonehevean
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : tchoupi
Célébrité : Claire Holt
Crédit avatar : Hollow bastion signature, Bazzart avatar.
Messages : 3921
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : psychologie spécialité enfance & adolescent
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Bienvenue sur frat love


Do what you want with my body
J'ai appris avec le temps qu'il ne faut pas faire confiance aux hommes ∞ Grey WIND
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyMar 8 Oct 2013 - 22:21

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Merci à tous !
Je crois que j'ai fini. ** 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyMer 9 Oct 2013 - 10:10

E. Knox Hemingway
E. Knox Hemingway
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2013
Prénom : marine.
Célébrité : kit sexy harington.
Crédit avatar : rose red.
Messages : 2665
Nationalité / origines : américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma main.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en drague.
Job/Métier : patron d'un bar.
Adresse de résidence : Westwood
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : non.
Voir le profil de l'utilisateur

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Fiche Validée !
tu as fighté et tu as réussi ! *0*
Bravo pour cette petite fiche bien fluide ! J'espère que tu te plairas parmi nous ! **

→ prendre ses repères ←

Tout d'abord, recenses ton avatar ici. Merci. love

Félicitations, petit Padawan ! :**:Te voilà maintenant validé, et prêt à intégrer la communauté de Fraternities, Seven Years Later ! Fini, la solitude, bonjour, le flood, le rp, les amis, les liens, la chatbox ! (Enfin, vous l'aviez déjà, avant, celle-là Arrow) Fini les longues fiches à remplir et à rédiger, bonjour les fiches de liens et les coins détente ! Dorénavant, vous êtes l'un des nôtres. N'oubliez donc pas, en conséquence, de bien recenser votre avatar, de bien (re)lire les règles pour vous assurer que vous les avez toutes en tête, et surtout, de vous amuser sur le forum !

Vous trouverez ici un petit message dont le seul but est de vous guider à travers le forum donc n'hésitez pas à vous en servir pendant l'intégralité de votre séjour !

Encore une fois, félicitations, et bienvenue, un ou une réceptionniste viendra sous peu vous prendre sous son aile. En attendant, n'hésitez pas à commencer à vous familiariser avec vos pairs et à débuter le jeu sur Frat !

L'équipe administrative à son grand complet.


La parole est à
Knox


and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... EmptyMer 9 Oct 2013 - 12:48

avatar
Invité
Invité

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Merci beaucoup. kneel 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...   Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Contenu sponsorisé

Luke > We don't need no piece of paper from the city hall... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Luke > We don't need no piece of paper from the city hall...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bande dessinée
» One Piece 584
» RPG one piece kaigun vs kaizoku
» One Piece Liberty
» One Piece Strong World 0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Les dossiers archivés-
Sauter vers: