Partagez
 

 I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:14

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

GREGORIAN ALYOSHA GRISHA CZESLAW-VOSESVIATSKI
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


carte citoyen de los angeles
featuring  Henry Cavill

NOMS : Vosesviatski, nom qui évoque, pour les vieux, un fervent activiste sous la révolution bolchévique, qui croyait dur comme fer au communisme, à la mise en commun des moyens des productions, à cette idéologie puissante et plus que tout en son pays la Russie. Sans doute se retournerait-il dans sa tombe aujourd’hui en sachant ce qu’il était advenu de sa chère patrie, et blasphème absolu, ce nom dont il était si fier se retrouvait aujourd’hui précédé d’un Czeslaw. Il n’y avait rien de pire que de se retrouver ainsi souillé en acceptant les polonais dans ses rangs.
PRÉNOMS :  Gregorian, de la part de sa mère biologique, l’unique qu’il possède d’ailleurs d’elle et bien qu’il ne le reconnaitra pas, cela est précieux à ses yeux, plus qu’Alyosha et Grisha dont ses parents adoptifs l’ont affublés afin qu’il possède une identité qui corresponde un peu mieux à sa terre d’accueille.
ÂGE : 30 ans  (18/07).
LIEU DE NAISSANCE : Newport Beach, paraitrait-il. Il ne l'a appris que récemment.
NATIONALITÉ : Russe.
ORIGINE : Américaine.
MÉTIER : Directeur de la communication dans l’entreprise Lukoil, ce qui implique donc qu’il sait manier les mots, sait mener ses partenaires de business là où il le veut en véritable sophiste qu’il est. En outre, c’est un véritable requin en affaire, qui ne laissera jamais une occasion passer. Un petit conseil si vous traitez avec lui, ne vous fiez en aucun cas, à son sourire enjôleur.
EXERCÉ DEPUIS : Trois années.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel assumé, mais il veille cependant à ce que la partie non-hétérosexuel ne soit sue de tout le monde.
DES SOUCIS DE SANTÉ ? : Il a quelques problèmes d'eczéma qu'il soigne comme il peut.
SITUATION SOCIALE : Célibataire.
SITUATION FINANCIÈRE : Honteusement aisé.
SITUATION FAMILIALE : Il y a deux mois, il vous aurait sûrement répondu ses parents adoptifs mais aujourd'hui, il n'en sait trop rien, venant de se découvrir un frère jumeau.
PLUS GRAND RÊVE : Il ne saurait y répondre, on ne lui avait jamais laissé le temps de rêver, personnification de la réalisation du désir d'autrui.
PLUS GRAND CAUCHEMAR : Être rejeté par sa génitrice.
UNE HISTOIRE INTÉRESSANTE À SAVOIR SUR VOUS ? Suivez-le et vous le saurez.
VOTRE PLUS GRAND DÉLIT : Envoyer quelqu'un dans le coma.
VOTRE PLUS GRAND SECRET : Il l'aime toujours.
VOTRE PROVERBE DE VIE : You better live your life right

GREGORIAN
INTERVIEW AVEC L'ADJOINTE AU DOYEN
« she said carpe diem, and just sat there and stared at me. »

Il est deux heures du matin. Après une soirée bien arrosée, vous rentrez chez vous en prenant le bus. Pour une raison qui échappe à votre esprit embrumé par l'alcool ( si ce n'est une envie de parler très pressante ) vous vous dirigez alors vers le chauffeur et le saluez comme un vieil ami. Ce dernier tourne brièvement la tête vers vous, sourire aux lèvres. Ah, il semble sympa, celui-ci ! Eh bien, on dirait qu'on a bien fait la fête ce soir ! Est-ce que c'était pour une occasion spéciale ? Chic, il a envie de discuter, lui aussi ! Ça fait longtemps que vous n'aviez pas raconté votre vie à quelqu'un.

Confortablement installé, Gregorian rejeta la tête sur le côté, un petit sourire sur les lèvres. Il était satisfait. Très satisfait. Certes légèrement joyeux, mais rien de bien alarmant. Il était encore conscient de ses faits et gestes, cela avait du bon d’avoir été élevé à la vodka. « Je suis allé fêter le succès d’un contrat qui a été mené à bien » et bien sûr, le mérite lui revenait ! Nul doute que Père serait fier, une nouvelle victoire à ajouter à son palmarès.

Il vous lance un coup d’œil, pas certain de discerner un petit accent dans votre voix où alors juste une mauvaise élocution en raison de votre état. C'est moi où tu viens pas d'ici ? C'est le moment d'étaler vos expériences dans les pays étrangers.

Il haussa les épaules, techniquement il était véritablement d’ici mais il décida de dispenser ce chauffeur d’informations superflues. « C’est vrai, je suis originaire de Russie et avec mon travail, j’ai visité pas mal d’endroits » dit-il simplement, inutile de s’enliser dans les détails. C’était déjà une bonne chose que Gregorian veuille bien jouer le jeu en répondant aux questions.

Eh ben, c'est pas moi qui aurais l'occasion de faire ça... après un moment de silence durant lequel seule une musique imaginaire résonne dans votre tête, le chauffeur vous ramène à la réalité d'une voix enjouée. Et sinon, tu fais quoi dans la vie ? T'es marié(e) ?

« Direction de la communication et célibataire » il ne précisa pas l’entreprise, quelle importance ? Et il ne voulait pas le voir débarquer le lendemain avec un grand sourire, comme si Gregorian et lui étaient des amis de toujours. « Un job sympa » il haussa de nouveau les épaules.

Ah oui? Bref. Parles moi plutôt de cette soirée à laquelle tu étais, ou je ne sais plus trop quoi. Qu'est-ce qui t'a fait sortir en plein milieu de semaine tout(e) seule, alors ?

Cet homme écoutait-il vraiment ses réponses ? Pour une fois qu'il se montrait loquace avec un inconnu qui lui était visiblement inférieur socialement et professionnellement, on ne prenait pas en compte ce qu'il disait. « j'y ai déjà répondu à cette question »

Il sourit en coin mais vous êtes totalement incapable de décrypter la signification de ce geste. Est-ce qu’il se moque de vous ? Naaan, pas possible, c’est un mec cool, Manu (s’il s’appelle bien Manu) ! Amigo ! Fais attention, t’es en train de tomber. Va t’asseoir et raconte moi plutôt un truc que je sais pas encore sur toi avant qu’on arrive à ta station. C'est quoi ta plus grande honte ?

Gregorian s'était retranché dans son silence, l'envie de discuter s'en était allée. « Cela ne vous concerne en aucun cas » C'était clair au moins cette fois : occupe-toi de la route et ne m'inmportune plus.

Vous regardez les bâtiments qui défilent par la fenêtre et commencez à sentir vos membres s’engourdir petit à petit. Tout à coup, vos pensées s’embrouillent et vous soupirez en repensant à un épisode sombre de votre vie. Décrivez la scène qui se déroule dans votre tête.

Une blonde. Une grande blonde. Anastasiya. Elle sourit. Comme avant. Comme avant qu'il ne foute tout en l'air. Comme avant qu'elle ne soit releguée au rang de fantôme du passé. Elle s'avance vers lui, plus sédutrice que jamais. Pauvre con amoureux, il l'observe faire, silencieux, envoûté. Elle passe les bras autour de son cou et l'embrasse tendrement. Presque avec amour. Je t'aime, qu'il pense. Alors qu'il veut la retenir contre lui, pour qu'elle reste sien à jamais, elle disparait. Une chose était certaine : elle ne lui avait jamais appartenu.

Deux minutes plus tard, vous vous êtes assoupi. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que le chauffeur vient vous réveiller pour vous annoncer qu’il est arrivé au terminus et qu’il vous faut descendre… t’as pas l’air en forme, toi. Si tu veux, je peux te garder chez moi jusqu’à demain ou te ramener en voiture si tu ne vis pas trop loin ?

Il se redresse vivement et s'étire un instant « Non merci » et il descendit du véhicule, sans regarder derrière lui. Un coup d'oeil à sa montre lui confirme qu'il était tard, pourtant il n'a aucune envie d'aller au lit, sans doute qu'il videra le fond de sa bouteille de whisky
DERRIÈRE L'ÉCRAN
« we should all have a face whenever we look into the mirror. »



PSEUDO
PRÉNOM : Nina. PSEUDO : WILD CACTUS ou Mayaku. ÂGE : J'ai créé le monde. PRÉSENCE : Autant que possible. NIVEAU DE RP : A vous d'en juger. OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? Par un des admin. COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ? Troisième compte, qu'en déduire ? ANCIEN MEMBRE DE FRAT ? SI OUI, QUI (nom + avatar) ? Nope. GROUPE SOUHAITÉ : Citizen. POSTE VACANT OU PERSONNAGE INVENTÉ ? (si PV, mettre le lien menant au poste vacant ; idem avec les recherches de liens) : Scénario d'Aaron. VOTRE PLUS GRANDE PEUR VIS-À-VIS DE #FRAT7YL : Chevalier sans peur et sans monture. UN DERNIER MOT ♥ ? Here comes the bombe sexouelle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:15

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

L'HISTOIRE D'UNE VIE ... LA TIENNE, OUI !
« you made me feel as if my worth was nothing against yours. »


I AM A GREEK GOD. KNEEL BITCHES.

« Tu n’es rien, tu m’entends ? » Hurla-t-elle « Rien ! » Sa voix résonna dans la demeure avec la puissance d’un éclair. Machinalement, je voulus me plaquer les mains contre les oreilles. Je ne voulais pas entendre ce qui allait suivre, sûrement. Je n’étais pas prêt. J’observai son visage virant au rouge cramoisi tant la colère corrompait ses entrailles. Une seule question subsistait : Comment en était-on arrivé là ? Je ne savais pas que répandre un peu de peinture sur la moquette la mettrait dans des états pareils. J’avais fauté, je le reconnaissais volontiers. Des larmes commencèrent à perler au coin de mes yeux. J’avais simplement voulu lui rendre le sourire en faisant un dessin de nous trois. Papa, elle et moi. Notre famille. Je voulais simplement qu’elle arrête d’être triste. Au lieu de quoi, elle prit mon dessin et le déchira avec une violence qui me pétrifia littéralement sur place. J’aurais voulu prendre mes jambes à mon cou et quitter ce salon le plus vite possible, mais mes membres ne répondaient plus. De même pour ma bouche qui aurait voulu sortir tous les désolés qui s’accumulaient dans mon esprit. Pourtant je continuai de la contempler, ahuri, un air stupide sur le visage. Ce qui l’agaça plus encore, plus qu’elle me mit une gifle que je pensais justifiée à l’époque. « Cesse donc de me regarder comme ça ! » Son regard ne semblait plus avoir quelque chose d’humain, toute compassion semblait l’avoir quitté. Je portai une main à ma joue brulante, pleurant pour de bon cette fois. Il n’y avait rien là de viril, je vous l’accorde, mais soyez indulgent, j’étais jeune à l’époque, j’ai eu le temps de m’endurcir. « Maman je… » Elle fit brutalement volte-face et me poignarda de ses prunelles assombries par la colère. « Ne m’appelle pas comme ça ! » cria-t-elle de nouveau « Jamais ! Je ne suis pas ta mère ! » Inutile de préciser que cela fit l’effet d’une bombe dans l’esprit du garçonnet de neuf ans que j’étais à l’époque. Mes bras retombèrent le long de mon corps, quelque part, je suis certain, qu’un tremblement de terre se produisit, faisant écho aux pièces de mon âme qui se répandaient progressivement sur le sol. Elle tourna les talons, un sourire perfide aux lèvres et disparut dans le couloir, m’abandonnant à mes réflexions. Ce fut donc ainsi que j’appris la vérité sur me origines, je vous le concède, il y a de meilleures manières d’être mis au courant mais, comme je le découvris bien vite, Gretchen ne put jamais se faire à ma présence parmi eux. Après tout, si j’étais là, c’était uniquement parce qu’elle était incapable d’enfanter, encore moins de fournir un héritier à son mari qui en réclamait désespérément. C’était l’adoption ou elle le perdait pour toujours –pas sur qu’elle l’ait jamais eu si vous voulez mon avis. Je symbolisais à ses yeux, son échec cuisant contre mère-nature. En outre, dans sa famille, c’était une véritable honte que de n’avoir un enfant de son propre sang. Et puis, maintenant, que j’étais là, son mari avait perdu de l’intérêt pour sa personne. Elle devenait en somme…inutile. Et elle ne pouvait décemment pas se rattacher à moi, étant donné que je n’étais pas sien. Je crois d’ailleurs que Grisha lui en a d’une certaine manière voulu d’avoir à recourir à l’adoption. Bien sûr, personne ou presque ne savaient rien de mes réelles origines dans leur entourage. Mais eux, si. Voilà où résidait le déséquilibre du couple.

Bref, toujours est-il que c’est sûrement à ce moment que les choses ont commencé à déraper. Rassurez-vous, je ne me suis pas lancé à cœur perdu dans la drogue ou autre connerie du même acabit, bien au contraire. De toute  façon, vu l’éducation que je recevais, je n’avais guère le temps de flâner. Grisha avait lui-même pris mon enseignement en main, donc je faisais tout ce qu’il jugeait un minimum intéressant pour ma vie future. Il était clair pour lui que je devais prendre sa succession, de ce fait, je devais donc recevoir les cours adéquats, en plus d’activités extrascolaires, qui ne me serviraient à rien, certes, me permettait dès mon plus jeune âge de faire des rencontres qui me seront utiles lorsque ce serait à mon tour de faire briller le nom des Vosesviatski. Rien n’était fait au hasard et je le compris rapidement. Tous ces dîners auxquels j’étais emmenés, tous ces goûters d’anniversaires en plus des cadeaux couteux que père me faisaient apporter, tout cela avait un but précis. Construire une relation longue et durable qui me profitera plus tard. Grisha me fit retenir bien vite que les relations sincères n’avaient nullement leur place dans notre monde. Ces mêmes personnes qui me conviaient chez eux, ne le faisaient jamais sans raison. Il fallait apprendre à m’entourer des gens capables de me servir dans le futur, le reste n’était que futilité, du moins à mon jeune âge. J’avais pour unique mission de me concentrer sur ma construction professionnelle, au détriment de ma vie sociale. Je crois que je leur en ai toujours un peu voulu pour ça…enfin je ne sais pas, cela remonte si loin que mes souvenirs ne m’apparaissent plus avec la même clarté. Toujours dans l’optique de faire de moi un homme d’affaire puissant, je fus envoyé dans un pensionnat pour garçons dont les pensionnaires avaient tous la même ambition : devenir puissants et influents, pour ce faire, il fallait acquérir un maximum de connaissances et se couper de toute distraction néfaste. J’imagine qu’il est inutile de s’attarder plus longtemps sur la manière dont les choses fonctionnaient là-bas, sur la sévérité des professeurs, sur la montagne de travail que l’on devait abattre quotidiennement et toutes ces simagrées auxquelles l’on devait se soumettre avant de faire notre entrée dans le monde. Les dites simagrées consistaient à se perfectionner dans des arts nobles comme l’escrime, le tir à l’arc, les danses de salon, plus particulièrement la valse –ce qui fut une véritable torture pour moi- ainsi qu’à la peinture, la sculpture. Je ne compris jamais à quoi cela pourra bien me servir mais nous n’avions d’autre choix que de rendre les armes. Concentrons-nous plutôt sur les rencontres que j’ai pu y faire, en particulier une. Vladimir. Un grand blond aux yeux clairs. Nous partagions la même chambre. Le contact ne fut pas facile au début, étant de véritable antithèses l’une de l’autre, il se décrivait comme un hippie né à la mauvaise époque, dans la mauvaise famille. Ce qui me faisait toujours sourire. Il dormait durant les heures de cours, durant les pauses et le soir, il peignait, dessinait ou jouait de la guitare. Autant dire que cela avait le don de me sortir de mes gonds puis sans que je ne comprenne réellement pourquoi, j’arrêtais de bougonner et l’écoutais même, parfois, il arrivait que je l’y pousse. « J’ai envie de t’embrasser » me sortit-il de but en blanc un soir il jouait et que je l’écoutais. Sans que je n’eus le temps de répondre, d’émettre un éventuel refus, ses lèvres rencontraient déjà les miennes. Je n’étais pas certain que ce soit une bonne idée, tout comme je n’étais pas certain qu’elle soit mauvaise. Le silence se fit dans mon esprit alors que mes yeux étaient grands ouverts, le fixant, hébété. Je n’avais ô grand jamais expérimenté quoique ce soit avec un homme, à vrai dire mes connaissances dans le domaine avaient débuté avec ma cousine, Sofia. Rassurez-vous, il s’agissait simplement de caresses innocentes de deux adolescents curieux de découvrir le corps du sexe opposé. Rien de bien alarmant en somme, et puis, c’était ma manière à moi de me venger de ce couple qui me volait toute mon enfance. Une manière de m’exprimer puisque j’étais constamment réduit au silence par l’impérialisme de leurs propres désirs. Avant que je ne m’en rende compte, Vlad s’était déjà retiré et me contemplait avec une moue interrogatrice. « Alors ? » Pour toute réponse, je le frappai de toutes mes forces. Le lendemain, je demandais à changer de chambre pour diverses raisons. Comment avait-il osé ? Je ne l’avais pas repoussé non plus, mais c’était simplement parce que j’étais choqué. Je n’étais nullement gay. Comme pour m’en convaincre, j’allais me perdre entre les jambes d’une fille que j’avais séduite en vacances. Je n’étais pas gay. Cela se confirma avec toutes mes autres conquêtes féminines. « …plutôt bisexuel » me dis-je en me réveillant au côté d’un charmant inconnu avec qui j’avais passé une excellente nuit et m’allumai une cigarette. Vingt-cinq ans, il était temps pour moi de construire mon propre chemin.


Anastasiya.
Tu es venue. Tu as vu. Tu as conquis. Tu es repartie.
Fière et indépendante, tu as imposé tes lois. Régné en monarque absolu.
Te souviens-tu de notre première rencontre ? Nous étions encore à l’université. Je venais de sortir une remarque désobligeante sur une fille qui venait de passer et toi, tu m’as remis à ma place. Rien de bien extraordinaire, j’en ai bien conscience. Les romans et les films décrivent ce genre de rencontre par millier. Pourtant, cela ne m’a donné qu’une envie te faire craquer, te faire ramper à mes pieds comme les autres. Tu me connais, j’ai toujours aimé les défis, encore plus quand ceux-ci semblent perdus d’avance. J’ai joué. Tu m’as aimé. Je t’ai perdu. Jeune et con, j’en ai bien conscience. Pauvre de toi, tu pensais pouvoir me changer à l’époque, me remettre sur le droit chemin, mais il est impossible de sauver une âme qui ne le désire pas. J’étais jeune et je n’avais qu’une envie, profiter au maximum de ce semblant de liberté que j’obtenais enfin. C’est quelque chose que tu peux aisément comprendre, ayant toi aussi des parents abusifs qui t’imposaient leur propres volontés.
Puis.
Ce fut la fin.
Tu ne pouvais supporter plus longtemps mes conneries.
Reluquer les filles passait encore.
Mais coucher avec tes amies, il y avait une limite à ce que tu pouvais supporter.
J’avoue avoir poussé le bouchon un peu loin. A force de te tester, nos chemins ont fini par se séparer.
La vie a fait le reste.
Plantons à nouveau le décor.
Près de six  ans plus tard. Tu étais encore plus belle que dans mes souvenirs. Et mon erreur me frappa de plein fouet. Je te contemplais avec la même expression d’un idiot qui prenait enfin conscience de ses fautes. Nos regards se croisèrent. Tu vins dans ma direction, un sourire indéchiffrable, bien que séduisant au coin des lèvres.
Je te rendis un sourire éclatant, heureux de te retrouver.
Tu me dépassas comme si je n’étais qu’un illustre inconnu pour toi. Peut-être était-ce le cas après tout. Je humai ton parfum. C’était le même. Cette même fragrance hypnotique qui avait failli avoir raison de moi dans le temps. Je venais de tomber amoureux de ce dos que tu m’offrais en contemplation, de cette chevelure blonde qui semblait dompter le vent, de cette démarche féline qui laissait entendre que tu savais ce que tu voulais. Visiblement, ce n’était pas moi. Et comme un con, je te regardai disparaitre à l’autre coin de la rue.
Un con amoureux.
La suite nous la connaissons. J’ai mis tout en œuvre pour te récupérer. Mission très ardue puisqu’il fallait te prouver que j’avais changé, que cette fois, il ne s’agissait pas de montrer que j’étais capable d’obtenir ce que je voulais en le souhaitant simplement. L’on ne peut pas dire que tu m’aies franchement facilité la tâche. A chaque fois que je pensais être venu à bout de toutes les épreuves, tu en rajoutais une autre.
Douze mois plus tard nous y étions.
Deux ans plus tard tu claquais la porte, pour ne plus jamais la franchir.
Je t’ai aimé. Tu as joué. L’équilibre était rétabli.

Malgré la vie de parfait héritier Vosesviatski que je menais, je n’avais cessé de faire des recherches sur mes origines. Je devais néanmoins faire preuve de discrétion, puisque Père ne supportait pas que je m’intéresse à cette vie d’ « avant ». Comme il le disait si bien, qu’est-ce que cela m’apporterait de le savoir ? Il s’agissait juste d’une mère incapable de s’occuper de son enfant qui l’avait vendu à des personnes riches. Point, à la ligne. J’étais désormais un Vosesviatski. Un russe. Et puis, n’oublions pas que personne dans l’entourage ne savait pour cette adoption, et les murs avaient des oreilles. J’avais tout intérêt à ne pas les embarrasser, pas après tout ce qu’ils avaient faits pour moi. J’attendis alors d’avoir quitté le domicile familial, ainsi que d’acquérir une bonne situation professionnelle pour me lancer dans cette entreprise émotionnelle. J’engageais un détective privé que je payais exclusivement en liquide et que je voyais dans des endroits incongrus. Cela ressemblait un peu à des rencontres entre deux espions en terrain ennemi qui devaient se mettre d’accord sur une stratégie à adopter. Après avoir fait chou blanc pendant près de deux ans, il me rapporta enfin des nouvelles de mon passé. « Comment dire… » Sa voix était hésitante, un peu trop à mon goût. Je n’avais jamais aimé que l’on tourne autour du pot, si l’on avait quelque chose à dire, il valait mieux le faire directement au risque de s’attirer mon impatience. « Vous me serez gré d’abréger » Pour être honnête, j’étais fébrile. Si je n’avais pas appris à contrôler mes émotions en toutes situations, sans doute me serais-je mis à trembler comme une feuille. « Eh bien… » Pitié, veux-tu bien cracher ta découverte ?! « Il semblerait que vous ayez un frère… » J’acquiesçai lentement, songeur désormais. «…un frère jumeau » S’il voulait m’achever, il n’aurait pu s’y prendre d’une meilleure façon. Il remua son café alors que je me perdais dans mes réflexions. Un frère jumeau. Si je m’attendais à ça…Cela signifiait donc que l’un fut choisi au détriment de l’autre. Moi, en somme. Je ne parvenais pas à mettre de mots sur ce que je ressentais. Un mélange de douleur, de colère, d’envie, de rage, de frustration et d’une certaine joie. J’étais content de n’être plus seul au monde. Il existait des gens que je pouvais qualifier comme faisant parti de ma famille. Bon, certes, ce contentement était rapidement évincé par la sempiternelle question : Pourquoi lui, et pas moi ? Pourquoi pas les deux ? Mon imagination commençait à me jouer des tours. J’imaginais que notre mère ait du faire un choix contre cet inconnu qui me ressemblait pourtant comme deux gouttes d’eau et moi, elle avait donc plongé son regard dans le sien et en avait conclu qu’il méritait plus que moi de rester à ses côtés. Tu n’es rien. Rien tu m’entends ? La voix de Mère résonnait dans mon esprit en une litanie lancinante. Le mois suivant j’atterrissais à Los Angeles.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:16

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Mon frèèèèèère ** excited hug1 
Rewelcouuuume crazy 


   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:18

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Salut beau gosse. Cool T'as vraiment une belle gueule tu sais ? What a Face
Rebienvenue parmi nous, vivement qu'on exploite notre lien ! pervers 


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:20

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

THANKS.
Tiens, je me disais la même chose pour ta gueule. pervers
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:21

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Oh my god, je vois double il y a deux Aaron excited XD

Bonsoir le jumeau smirk Bienvenue sur Frat' love 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:23

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Je suis Gregorian femelle, Greg, capiche ?

Thaaaanks ! love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:25

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Vous voulez me tuer ? affraid kneel sex 
Je te veux siffle 

Rebienvenue avec ta nouvelle belle gueule bouh (a) 



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:26

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Tu peux m'avoir où tu veux, quand je veux jolie demoiselle !

Merciiii !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:29

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Femelle? mdr Il promet celui-là siffle devil

rooooooooooooo j'avais pas vu qui s'était What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:30

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Promis, je suis merveilleux. Plus encore qu'Aaron !


Si des gens veulent des liens, hein, ma boîte MP est ouverte !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:31

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Je te prends au mot attention Razz



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:31

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

J'sais pas si je veux un lien finalement... Arrow


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:32

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Et moi je te prends autrement... pervers

Ah merde Aaron...que faiiiiiire ? Tu seras mon sosie officiel alors !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:36

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

loukas smirk Je vais d'abord violer ta boite MP ...



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 0:38

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Dit celui qui vient chercher son cher frère à Los Angeles. pervers



Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 1:04

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

REEE BABY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 8:11

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

HENRY bis bave bave
RE-BIENVENUE SUR LE FORUM ah oui?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 8:48

Athéna J. Shawn
Athéna J. Shawn
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Jade
Célébrité : Doutzen Kroes
Crédit avatar : (c) toxic heart
Messages : 2245
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Journaliste au LA Times
Dispo pour le rp : Oui

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Le frère jumeau d'Aaron **
Rebienvenue (a)
Je risque de venir te quémander un lien... siffle 


men made madness
Found myself just the other day in the backyard of a friends place, thinkin' about you, thinkin' of the crowd you're in. What you up too where you been ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 9:47

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

N'hésitez pas à venir demander un lien pervers
Et merciiiiiii !
T'inquiètes Aaron...je m'occuperai de ton joli derrière. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 10:26

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

REEEEEEEEEEEEEEEEEEEE-Welcome calin1 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 10:31

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Thanks ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 10:37

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Welcome What a Face
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 10:40

avatar
Invité
Invité

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Thanks. Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. EmptyMer 16 Oct 2013 - 11:24

M. Clarence Burns
M. Clarence Burns
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 27
Date d'inscription : 11/03/2013
Prénom : Sonia
Célébrité : Chris Hemsworth
Crédit avatar : hepburns
Messages : 1106
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Leaven Campbell depuis deux ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé d'un Master en Zoologie
Job/Métier : Soigneur, responsable du secteur félin au zoo de L.A.
Adresse de résidence : Appartement 6859, Garland Avenue, Downtown
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Lysander E. Foster

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Laisse-moi te détester. Arrow
Rebienvenue beau gosse, t'as vraiment une tête de vainqueur toi. What a Face :haaa: 


And all the helpless souls within her drowned. All save one. A lady. Whose soul is greater than the ocean, and her spirit stronger than the sea's embrace. Not for her a watery end, but a new life beginning on a stranger shore. It will be a love story. For she will be my heroine for all time.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.   I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Contenu sponsorisé

I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I AM CAIN, BITCH, HIS FUCKING DARK SIDE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mentalist RPG
» Come at the dark side || VICTORIA
» LES AVENTURES DE Mc CAIN ,LE MILITAIRE...TIRE DE AGORAVOX.FR
» land speeder dark eldar
» A pleurer Dark MC Hammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Les dossiers archivés-
Sauter vers: