Partagez
 

 SHARON ▲ can't get you out of my head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyDim 3 Nov 2013 - 21:09

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

can't get you out of my head
shaé ∞ aaron
Chez les Gammas, dans la chambre de Bliss Montgomery. Je relisais deux ou trois fois le message, mes yeux divaguant presque sur les caractères. Je devais y aller. Quatre jours étaient passés depuis ma dispute avec Shaé durant l'inauguration de la nouvelle boite de nuit et si je n'avais pas pour habitude d'être à ce point tracassé pour une histoire de ce genre, là j'en perdais même le sommeil. Je savais par principe que les Gammas ne voudraient pas laisser entrer un homme dans leur maison - d'autant plus qu'elles ne sont pas les plus reconnues pour leur appétit des hommes - mais qu'importe, je devais quand même y aller et forcer celle qui m'ouvrirait à me laisser entrer. Après avoir garé ma voiture sur l'un des nombreux parkings du campus, je marchais vers le quartier des Gammas, non sans une petite boule au ventre. Connaissant Shaé, il était certain qu'elle ne m'accueillerait pas avec un sourire, et encore moins avec les bras ouverts. Pour avoir décidé de ne pas rentrer chez moi, elle devait m'en vouloir énormément. Et si je n'étais pas d'accord sur tous les points avec elle, je devais reconnaître avoir peut-être été trop virulent dans mes propos. A vrai dire, je n'arrivais plus à juger avec tout ce recul. Quoi qu'il en soit, c'est moi qui me déplaçais vers elle. Une fois devant la porte de la grande maison, je toquai et attendis que quelqu'un m'ouvre. Ce fut rapide et bien sûr, c'est une fille qui se montra. Une rouquine au teint pâle et avec des lunettes noires aussi sérieuses qu'elle semblait l'être. Une Gamma, quoi. Dans mes souvenirs, je trainais plus avec leurs rivales, mais ce n'était qu'une histoire passée. J'arborai un sourire vague et une expression quelque peu suppliante. Elle devait me laisser entrer. « Bonsoir, je suis navré de vous déranger mais je dois parler à une jeune femme qui loge chez vous en ce moment, Shaé Antonelli... Dans la chambre de Bliss, si j'ai bien compris. Je sais que vous n'êtes pas sensées laisser rentrer des hommes, mais je ne suis pas mal intentionné, je vous l'assure. Je dois la voir urgemment, je.. suis son copain, si vous pouviez aller la prévenir. » Sans un mot, elle fila à l'étage et revint à peine une minute plus tard. D'un regard bref, elle me jugea à nouveau de haut en bas avant de me laisser rentrer. « Elle est dans la première chambre à gauche à l'étage... Essayez de vous faire discret. » Je lui adressai alors un regard confiant avant de filer jusqu'à ladite chambre et là, je toquai deux petits coups.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyDim 3 Nov 2013 - 22:31

avatar
Invité
Invité

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Can't get you out of my head
Shaé ∞ Aaron
Peu à peu je m’installais, peu à peu je me sentais à l’aise dans l’univers de cette demi-sœur aussi loin et pourtant si proche de moi. Depuis quatre jours déjà j’apprenais à la connaître, à nous découvrir des différences mais surtout des points communs. Depuis quatre jours, je courrais derrière ses vingt années que nous avions perdus. Et si cette cohabitation resterait ponctuelle, j’avais déjà l’impression de faire partie de sa vie … Bien sûr je n’allais pas vraiment m’installer dans sa chambre d’étudiante, déjà parce que c’était simplement interdit par le règlement de l’université mais également parce que nous avions chacune notre vie de notre côté et que ma place n’était pas ici. Si la chaleur que m’apportait Bliss était inédite, un vide se creusait malgré tout un peu plus chaque jour dans mon être et ce vide portait un nom ... Aaron. Par orgueil, par fierté je n’étais pas retourné chez lui. Peut-être pour lui prouvé que je n’avais pas besoin de lui, malgré ma situation déplorable, ou parce que j’étais simplement têtue et encore blessée, peut-être même un peu des deux. Quoi qu’il en soit cette décision devenait pesante, chaque jour un peu plus et alors que le soir je n’arrivais pas à m’endormir sans lui, le matin je rêvais qu’il soit là à côté de moi. Et ça, c’était une sensation beaucoup plus vive, beaucoup plus torturante que toute la rancœur du monde. Bliss était sortie voir Thobias, comme chaque soir et j’étais heureuse de voir à quel point son visage s’illuminait lorsqu’elle partait … Pour ma part, la soirée serait bien plus morne. Un plat japonais en livraison, un film dramatique et une tonne de glace pour faire passer tout ça. En tenue de combat, un bas de jogging et un tee-shirt lâche, les cheveux rapidement attachés, je mettais en marche le lecteur bluray lorsqu’on frappa à la porte. Sûrement le livreur. J’attrapais alors mon portefeuille prête à dégainer mes dollars abîmés et ouvrit la porte. Seulement il ne s’agissait pas du livreur … Sans attendre, sans même réagir à sa présence, j’empoignais son tee-shirt pour le tirer vers moi et fermer la porte derrière lui. « Tu n’aurais pas du venir ! On va finir par créer des problèmes à Bliss … ». Marmonnais-je faiblement, même si au fond de moi une intense chaleur me réchauffait peu à peu le cœur. J’étais heureuse qu’il soit là, qu’il ait fait le premier pas. Mais bien sûr, hors de question de laisser paraître quoi que ce soit, je préférais feindre l’indifférence, l’air détaché, pour ne pas lui rendre les choses trop faciles. Son regard, son sourire l’avait sauvé déjà bien des fois, car il savait pertinemment comment en user sur moi. « Qu’est-ce que tu fais ici ? ». Lâchais-je avant de lui tourner le dos pour aller m’asseoir en tailleur sur mon canapé.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyDim 3 Nov 2013 - 22:55

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

can't get you out of my head
shaé ∞ aaron
La porte s'ouvrit et c'est avec une légère grimace que je découvris Shaé dans une tenue... pour le moins décontractée. Non pas que cette vision soit horrifique, mais j'avais connu mieux quand elle vivait avec moi. Sans doute faisait-elle d'autant plus des efforts pour me plaire... Bref. Je n'eus pas le temps de la saluer qu'elle agrippa mon T-shirt pour me faire rentrer dans la chambre et surtout pour que personne ne me voit. Mon dos se plaqua contre la porte derrière moi et je la laissai s'énerver, résistant à l'envie de la prendre dans mes bras pour la calmer. A vrai dire, je ne savais plus quelle était la meilleure des solutions pour tempérer la brunette, alors cette fois-ci, je tentai juste à nouveau de trouver la plus adéquate. Bliss, cette fille chez qui elle logeait, je ne savais pas du tout qui c'était, mais elle devait être proche un minimum. « Tu n'as pas à t'en faire de ça... Ton amie n'aura aucun problème, je te le promets. » Dis-je pour tenter de la rassurer. Je savais ce que je disais, elle pouvait me faire confiance. Et là, j'esquissai un très léger sourire, à la fois triste et implorant. J'étais heureux d'être avec elle. C'est dans ce moment que je me rendis compte à quel point j'avais besoin d'elle, à quel point je désirais qu'elle fasse désormais partie de ma vie. Elle me demanda ce que j'étais venu faire ici. N'était-ce pas évident ? Quand elle s'assit sur le canapé, je m'avançai et m'assis sur un tabouret non loin d'elle. Après un silence de quelques secondes, le regard perdu sur mes mains, je le relevai sur elle. « Je suis venu m'excuser pour l'autre soir. Ecoute Shaé, je ne voulais pas te faire de mal en dansant avec Thea et son amie. Je n'ai rien fait de déplacé, vraiment, je te promets. Quant à ce baiser... J'aurais voulu que ça n'arrive pas quand je vois comment ça t'a rendue malheureuse. J'espérais que tu n'en saurais rien mais j'ai surestimé la réserve de Théa sur ce coup. » Elle devait le savoir aussi bien que moi, la blondinette n'avait jamais sa langue dans sa poche. « Je ne laisserai plus ça se produire. » Mes yeux la fixèrent intensément et c'est là que ma main vint à la recherche de la sienne. Je ne lui laissai même pas le choix. « Arrête de m'en vouloir Shaé, ça n'est pas la pire chose qui pourrait nous arriver.. »



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyDim 3 Nov 2013 - 23:27

avatar
Invité
Invité

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Can't get you out of my head
Shaé ∞ Aaron
Ton amie. Un léger sourire nostalgique s’afficha sur mes lèvres à ses mots, elle était bien plus que ça ... La nouvelle était plutôt récente et avant d’en parler à Aaron, j’avais décidé de voir si les choses colleraient avec Bliss. C’était toujours difficile d’entrer dans la vie de quelqu’un en clamant être sa sœur, je ne savais pas comment la jeune femme pouvait réagir et je ne voulais pas être déçue. Voilà pourquoi j’avais gardé le silence sur le sujet, même si aujourd’hui je mourrais d’envie de partager ce petit bonheur avec Aaron. « C’est pas une amie … C’est ma demi-sœur … ». Lâchais-je à demi-mots cette grande nouvelle. Moi qui n’avais plus de famille voilà que j’avais trouvé une sœur, je n’étais plus seule maintenant. Le regard légèrement ému, je scrutais le visage d’Aaron qui venait de prendre place sur un tabouret près de moi, silencieux. Évidemment, il venait me parler de cette soirée où j’avais laissé ma jalousie et ma fierté s’exprimer sans réserves, sans limites. J’en étais un peu honteuse, mais je n’en démordais pas, je ne me sentais pas en tord d’où ma présence et la sienne dans cette chambre. « Je sais qu’il ne s’est rien passé Aaron … Je ne t’en veux pas pour ça ». Au fond, je savais que cet homme était un des plus respectueux que je n’avais jamais connu, tout du moins envers moi. Et je lui faisais aveuglément confiance. Le problème n’était pas là. « Je connais cette fille, j’étais Alpha tu sais … Je sais comment on … comment elles fonctionnent et je ne l’aime pas … ». Un élément non négligeable qui m’avait rendu beaucoup plus agressive dans ma réaction. « Tu aurais du me le dire, je ne veux pas de secret entre nous … ». Cacher les choses donnait toujours cette impression de culpabilité. Et je n’avais pas seize ans je pouvais encaisser ce genre de chose sans tomber dans la crise hystérique de jalousie. « Au fond je ne t’en voulais pas … C’est à elle que j’en voulais, elle m’a manqué de respect alors qu’elle savait qu’on était ensemble … Et la façon dont tu l’as défendu ça m’a rendu dingue … J'ai eu l'impression que tu ne me comprenais pas, que tu étais contre moi ... ». Le contact de sa peau contre la mienne m’arracha un frisson. Ces quatre jours sans son contact m’avait paru être une éternité. Machinalement je levais les yeux vers lui, l’air coupable. « J’ai peut-être réagi un peu excessivement … ». Tout en demi-mesure, je me pinçais les lèvres.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyDim 3 Nov 2013 - 23:54

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

can't get you out of my head
shaé ∞ aaron
Ma surprise fut grande quand elle m'annonça que cette Bliss n'était pas une amie mais sa demi-sœur. Parce qu'elle m'avait seulement parlé de sa sœur ainée décédée... Je remarquai qu'elle avait l'air émue. « Ta demi-sœur ? Mais.. tu ne m'avais pas dit que tu avais une sœur ici ? » Ce n'était pas la nouvelle du siècle à titre personnel, mais quand même, j'étais étonné. Ensuite j'engageais la conversation sur la soirée en boite qui nous avait séparés. J'étais par nature quelqu'un de posé et de raisonnable alors je lui expliquai calmement la raison pour laquelle je voulais que tout se résolve. Toute cette histoire n'avait pas lieu de durer éternellement, simplement car j'avais envie de passer à autre chose, être réconcilié avec elle. Quand elle raconta son point de vue, je compris que le sentiment de trahison entre les deux jeunes femmes était encore plus douloureux pour elle. Clairement, elle n'aimait pas Théa. Je ne pouvais pas critiquer son jugement de valeur, j'étais de toute manière dans une mauvaise position pour le faire et puis je n'ai pas à la forcer à aimer quelqu'un. Ce ne sont pas mes affaires, tout comme mon amitié avec Théa ne regardait que moi tant que je ne faisais pas de mal. L'idée de tout lui raconter me faisait un peu peur, sans doute car je n'avais pas l'habitude de rendre des comptes à une femme, mais pour l'occasion vu ce qu'il s'était passé, je pouvais comprendre. « Je ferai des efforts pour t'en parler si quelque chose arrive, promis. » Shaé m'en voulait d'avoir défendu Théa et.. à vrai dire, c'était plus moi que Théa que j'avais voulu défendre sur le coup. Si j'en culpabilisais ? Peut-être un peu. J'aurais du me mettre à sa place un minimum. « Je t'en ai voulu de me faire une crise, mais je crois que mon arrivée auprès de Clarence et toi n'a pas été des meilleures aussi et j'en suis navré. Le pauvre n'a pas du comprendre. » Je souris vaguement, caressant le dos de sa main. « Bref. Oublions cette histoire... Tu m'as manqué ces derniers jours, j'ai pris l'habitude de vivre avec toi... Tu vas rester ici un peu ou... ? » Ou revenir chez moi, évidemment. Cela dit je pouvais comprendre que rester avec sa soeur quelques temps pouvait lui plaire aussi, j'étais bien placé pour le savoir. Je n'étais pas dans sa tête, après tout. Ma main lâcha la sienne et remonta sur son visage, doucement. Je caressai sa joue avec mon pouce et fis glisser ma main jusqu'à ses cheveux négligemment attachés pour retirer l'élastique et ainsi libérer sa tignasse brune. Elle avait beau être belle dans n'importe quel attirail, ses cheveux détachés me séduisaient encore plus.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyLun 4 Nov 2013 - 20:26

avatar
Invité
Invité

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Can't get you out of my head
Shaé ∞ Aaron
La famille n’avait longtemps été pour moi qu’un douloureux concept. Cette nouvelle me touchait bien plus qu’il ne pouvait l’imaginer et même le comprendre. Si lui n’était absolument pas concerné, je sentais dans son regard un certain intérêt. « Il y’a deux semaines je n’étais moi-même pas au courant … Tu peux rajouter l’infidélité aux nombreuses qualités de mon père ! ». Un rire narquois m’échappa. Ma mère était-elle au courant ? Une pensée sombre et vile me traversa l’esprit. Dénoncer le pêcheur pour blesser ma génitrice au plus profond de son être me paraissait jouissif. « Je ne suis plus seule Aaron … J’ai une famille … ». Lui avait sa mère, sa sœur et je lui jalousais amèrement ses liens. Cet amour inconditionnel, protecteur d’une famille. A présent, je n’étais plus un électron libre, je savais qu’un lien transcendant m’unissait à la petite blonde … Une nouvelle qui me faisait presque oublier la raison de la venue d’Aaron. En réalité, je n’étais pas, plus en colère contre lui. « Une crise ? ». Un nouveau rire fila entre mes lèvres. « Le jour où je te ferais une crise Campbell, tu comprendras le vrai sens du mot ». S’il estimait que ma réaction à la soirée était une crise, il ne m’avait pas vu réellement hors de moi. J’étais une femme de la méditerranée et bien sûr, le tempérament avec. « Quoi qu’il en soit j’essaierai d’être plus diplomate la prochaine fois … ». Au fond, je ne m’en voulais pas pour ma réaction mais je me rendais compte que mon comportement avait pu le blesser, alors pour lui, j’étais prête à prendre plus de recul. Enfin il en vint à s’excuser de son arrivée fracassante entre Clarence et moi et machinalement mes yeux tombaient vers le sol. Ma main attrapait la sienne et alors je le tirais légèrement vers moi pour qu’il prenne place sur le canapé. Là je levais de nouveau les yeux sur son visage. J’allais être honnête et lui raconter des choses qu’il ne savait sûrement pas. « Avant qu’on ne se rencontre toi et moi, ça a été très difficile avec Clarence … On s’est déçus, engueulés, rejetés … On a pas eu le temps de remettre de l’ordre dans tout ça et maintenant on essaye de recoller les morceaux, de s’entendre … d’avoir une relation normale … Pour nous mais aussi pour toi. Alors ton entrée … C’était vraiment décourageant ! ». Même si cet acte m’avait énormément blessé, je sentais qu’Aaron avait mis les pieds dans le plat bien malgré lui. Je ne pouvais pas lui en vouloir indéfiniment, surtout pas après qu’il est fait la démarche de venir me présenter ses excuses. Un léger sourire prit possession de mes lèvres lorsque sa main vint se poser sur ma joue. Lui aussi m’avait manqué … Les yeux légèrement clos je profitais de ce moment de tendresse avant que le jeune homme ne décide d’enlever mon élastique libérant ma crinière ondulée. « La prochaine fois préviens-moi quand tu débarques … ». Lamentablement je tirais sur le bas de mon tee-shirt comme pour me cacher. Je n’étais pas vraiment à mon avantage et Aaron ne devait pas en avoir l’habitude parce que j’y tenais. « Mh je ne sais pas … Pour quelle raison je rentrerai ? ». Lançais-je l’air taquin. Lui était bien la raison la plus évidente et franchement il ne m’en fallait pas d’autres. Mais il savait aussi que j’aimais le piquer.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyLun 4 Nov 2013 - 22:20

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

can't get you out of my head
shaé ∞ aaron
Pour être une surprise, c'en était une. Apprendre l'existence d'une demi-sœur à l'âge de vingt-quatre ans, ce n'est pas rien et ça doit bouleverser. Je me demandai alors à quoi pouvait bien ressembler cette fille. Si elle avait un air de ressemblance avec Shaé ou si elles n'avaient pris que peu de traits communs. Bref, j'avais envie de la voir, de la rencontrer même. Les yeux de Shaé brillaient d'espoir quand elle murmura ne plus être seule. Si ça pouvait la rendre heureuse, alors je n'avais rien à y redire. « C'est une bonne chose que tu aies de la famille ici. Tu me la présenteras j'espère. » Si cette fille comptait pour elle, alors ça serait naturel pour elle de vouloir me la présenter, enfin je l'espérais. Bref, Shaé me reprit au mot quand je considérai son énervement de l'autre jour comme une crise. Ce n'en était sûrement pas une de grande ampleur mais tout de même, j'estimais que ça y ressemblait. Sa remarque préventive me fit rire. « Et bien, heureusement que je suis zen... » Comment ferait-elle pour s'entendre avec un homme stressé et extraverti ? Je ne préférais pas l'imaginer. Quand on commença à parler de mon meilleur ami, elle m'invita à la rejoindre sur le sofa, ce qui n'annonçait pas forcément mon bonheur. En effet ce qu'elle chercha à me faire comprendre, je le savais déjà - tout du moins je m'en doutais - et ce n'était pas simple à entendre. Néanmoins, je ne voulais pas ramener ma rancœur sur le tapis. Je n'étais pas comme ça, je devais faire des efforts. « Ne cherche pas à te justifier Shaé. J'ai très vite compris dans les grandes lignes ce qui t'avais uni à lui, je ne suis pas aveugle. Je sais ce qu'il ressentait pour toi. Je sais aussi que je suis arrivé comme un cheveu sur la soupe entre vous deux. Ce n'est facile pour personne mais si je ne dis rien, c'est bien parce que j'ai la chance d'être avec toi aujourd'hui. Je ne veux pas qu'on reparle de ça, sache juste que je ne t'empêcherai jamais de le voir, que je comprends ce qu'il se passe entre lui et toi, d'accord ? » Je ne pouvais pas être plus clair. C'est dans ces moments-là que je remerciais les femmes de ma vie pour m'avoir entouré et m'avoir appris la délicatesse et la zénitude dont il faut parfois faire preuve avec elles. Ma mère, ma sœur, les nombreuses femmes qui travaillaient avec moi. Je devais sans cesse gérer ce genre différent de moi et sans doute que cela me servait avec Shaé. « J'ai eu Clay au téléphone récemment, on a rediscuté de ça et tout va bien, ne t'inquiète pas. » Clôturant le sujet, je laissais désormais place à la tendresse, parce qu'elle ne m'inspirait que ça. Si en homme libertin j'étais déjà relativement affectueux, en homme amoureux cela dépassait mes entendements. C'était plus fort que moi, je voulais la choyer tant que j'étais avec elle. Je souris à son ordre. « Ne dis pas ça, je me fiche que tu sois bien habillée ou en tenue du dimanche. Même si j'avoue te préférer avec un beau chemisier et une jupe... m'enfin. » Un rire s'échappa de mes lèvres et bientôt, je dus justifier mon invitation implicite. « Euh... Parce que tu aimes bien mon appartement, parce que je cuisine bien, parce que tu n'as plus froid la nuit, parce que tu m'aimes... et que je te manque. » Mes prunelles fixèrent les siennes, en profondeur. « Je pourrais te citer tant de raisons. Tu fais juste la fille compliquée pour te faire désirer, je te connais. » Lui adressant un petit clin d’œil, je soupirai finalement, avant de me lever et d'aller jeter un coup d'oeil à la fenêtre. La nuit était en train de tomber et en face on pouvait voir les lumières donnant sur d'autres chambres, de garçons visiblement. Je souris en repensant à mes années dans l'une de ses chambres étudiantes. « Ça aurait été marrant que tu me rencontres quand j'étais étudiant et que j'étais dans l'une de ses chambres. On avait un pari, celui qui sortait avec le plus de filles Alpha. Et j'étais plutôt bien placé. » Du coin de l’œil, je croisai son regard. Oh, elle aurait été dans mon objectif, ça c'était sûr. « Bon allez, je vais rentrer, j'ai du boulot. Tu m'appelles avant de te coucher si tu veux, OK ? » Dis-je finalement en me dirigeant vers la porte et en me retournant vers elle.




Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyLun 4 Nov 2013 - 23:56

avatar
Invité
Invité

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Can't get you out of my head
Shaé ∞ Aaron
« Bien sûr … Le moment venu ! ». Présenter ma demi-sœur à Aaron était une évidence. C’était important pour moi, tout comme rencontrer sa famille. Le grand brun avait pris une telle place dans ma vie que ces choses là me sembleraient presque naturelles si elles ne m’angoissaient pas autant. C’est pourquoi j’avais besoin de temps, de m’y préparer un minimum. Car tout ça restait trop nouveau, inconnu pour moi. Légèrement distraite, un rire m’échappa quand Aaron évoqua son côté zen. Avant lui, j’avais connu les relations destructrices. Et ma relation avec Clarence illustrait bien l’idée malgré que ça n’en fût l’intention. Naïvement j’avais tenté d’expliquer à Aaron pourquoi j’avais si mal réagi, sans savoir qu’il lui était si facile de lire en nous, de cerner les stigmates d’une relation blessée sans même que nous ayons besoin d’en parler. Muette, je me contentais d’acquiescer, soulager d’entendre qu’Aaron comprenait et qu’il n’y avait aucun soucis avec moi ni avec son meilleur ami. « Aurais-je le petit ami le plus compréhensif de la terre ? ». Un fin sourire taquin aux lèvres je scrutais tendrement le visage du grand brun assis à mes côtés. Si cela n’avait pas été aussi stupide, je l’aurais remercié d’être lui-même, d’être l’homme qu’il était car définitivement, j’aimais cet homme. Cacher derrière mon tee-shirt je l’écoutais me dire qu’il me préférait dans d’autres habits pendant qu’une moue flattée s’empara de mon visage rosi. Il enchaîna sur les nombreuses raisons qui m’inciteraient à revenir chez lui, perçant à jour mon manège. « Ok tu m’as eu … Je rentre d’ici la fin de la semaine ». Déclarais-je sur un ton faussement solennel. Le temps de prévenir Bliss, histoire de ne pas partir comme une voleuse, puis de profiter encore un peu de ces moments ensuite je retrouverai Aaron et notre vie à deux. Car moi aussi, j’y étais habituée et son absence causait un manque. Mon regard suivi le jeune homme lorsqu’il se leva vers la fenêtre. Et à sa remarque je levais les yeux aux ciels légèrement exaspérée. « Si je t’avais rencontré à cette époque je ne suis pas sûre que les choses auraient été plus loin qu’une partie de jambe en l’air entre nous … ». Non, j’aurais détesté cet étudiant avide d’aventure. J’avais beau avoir été une Alpha, jamais je n’aurais apprécié être un prix et Aaron aurait forcément eu du fil à retordre avec moi. « Au final non tu as raison … Je pense que ça aurait pu être marrant ! Tu étais plutôt du côté Delta avec cette belle mentalité ? ». Un sourcil arqué, je souriais, un air narquois et hautain volontairement exagéré. J’aimais jouer moi aussi après tout … Enfin Aaron prit la décision de partir, du boulot apparemment, mais cela sonnait faux à mon oreille. Instinctivement je me levais et alors qu’il se tournait j’arborais une moue enfantine tout en poussant la porte d’une main pour la fermer. « Du boulot … Il est pas un peu tard pour ça … ». Tout en prononçant ces mots, je m’étais approchée de lui jusqu’à sentir la proximité de son corps me donner des frissons. « Parce que tu pourrais aussi rester … C’est interdit mais on sait être discrets … ». Mon visage à quelques centimètres du siens, j’avais soufflé ces derniers mots au double sens pour le moins subtile, même si je ne parlais pas forcément de sexe. Et alors que cette proximité me troublait au point de perdre mon regard sur son visage parfait, mes lèvres vinrent rencontrer les siennes pour un baiser tendre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyMar 5 Nov 2013 - 19:06

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

can't get you out of my head
shaé ∞ aaron
Je n'étais peut-être pas le plus compréhensif de la Terre mais j'étais réfléchi, ce qui me valait parfois d'éviter les jugements hâtifs et donc mauvais. Le fait est que je m'étais imaginé à la place de Shaé. Cette relation qu'elle avait avec Clarence semblait très forte, je ne pouvais pas l'évincer de sa vie en un claquement de doigts car à l'évidence je n'aurais pas aimé qu'elle fasse dégager une femme qui aurait beaucoup compté pour moi. Alors le choix avait été vite fait. Puis ce n'était pas comme si le bien-être de Clay ne m'importait pas aussi. Bien au contraire, je mettais un point d'honneur à le respecter, depuis beaucoup plus longtemps qu'elle. Une fois que tout ça fut réglé et qu'elle me signala qu'elle rentrerait bientôt, je m'étais levé pour finalement plaisanter sur la vie étudiante, sur celui que j'étais moi-même. A l'entendre, notre histoire n'aurait été qu'une partie de jambes en l'air. Songeur, j'esquissai un petit sourire. C'était probable... mais si j'étais amoureux d'elle là, alors pourquoi ne l'aurais-je pas été quelques années auparavant ? Shaé a été un coup de foudre, dès le premier regard. C'était différent de toutes les autres que j'aurais pu rencontrer. Quand elle dit que ça aurait pu être marrant, je tournai mon visage vers elle, à moitié curieux. Là elle me demanda si j'appartenais à la confrérie des Delta. « Toi-même tu le dis que c'était une belle mentalité... En tout cas les filles aimaient. Même les Gamma, contrairement à ce qu'elles pouvaient laisser penser parfois. » Plaisantin, je caressai furtivement sa joue avant de me diriger vers la porte. Shaé se précipita pour la bloquer. A vrai dire, ça ne m'étonna même pas, je partais un peu en voleur. Néanmoins, j'avais vraiment du travail à faire. « Tu sais bien que je peux travailler à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit, pour avoir vécu avec moi... » Lui murmurai-je avec un petit sourire charmant en repensant à toutes ces fois où quand elle dormait comme un loir au beau milieu de la nuit, il m'arrivait d'aller dans mon bureau pour bosser sur mes projets. Il lui était arrivé quelques fois de se réveiller mais la demoiselle gardait un bon sommeil... Mon regard se perdit dans le sien tandis qu'elle se collait à moi, elle et ses envies polissonnes. Elle m'embrassa et je participai tendrement à ce baiser, avant de venir séparer nos lèvres avec mon index. « Tu aimerais que.. Bliss couche avec son petit-ami dans ta chambre pendant ton absence ? » Je lui adressai un sourire malin, avant de la plaquer à mon tour contre le mur d'en face. Ce n'est pas moi que ça allait déranger de faire ça, mais je la pensais plus à cheval sur ces principes... Ma main glissa sous son T-shirt et vint caresser son ventre, sa poitrine dénudée. J'embrassais son cou avec envie, remontant vers son oreille. « C'est risqué... Et puis tu sais bien que j'aime bien quand tu n'es pas discrète justement. Enfin bon... Décide-toi. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head EmptyJeu 7 Nov 2013 - 18:29

avatar
Invité
Invité

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Can't get you out of my head
Shaé ∞ Aaron
Imaginer cette période de sa vie m’étais tellement facile. J’imaginais parfaitement Aaron, plus immature, arpenter les bars, les boites, les chambres Alpha et même Gamma, cet air sûr de lui et séducteur qui lui collait à la peau. Oh il avait dû en connaitre des femmes, un nombre inquiétant et parfois je me demandais encore pourquoi il m’avait choisi moi. Pourtant si loin de remettre en cause ce choix qui faisait mon bonheur. « C’était facile pour toi … Pauvres petites Gamma tu as perverti leurs âmes … ». Lançais-je non sans une pointe d’ironie. Les Gamma étaient loin d’être des petites filles à papa, studieuses et dépourvues de libido. Les rumeurs de batifolages circulant dans l’université concernaient autant les Gamma que les Alpha. La différence résidant dans le fait que l’Alpha assumait. L’air nostalgique, mes yeux se perdaient dans le vide. L’université me manquait, pour les cours, les connaissances, mais aussi pour la vie étudiante, les fêtes et les confréries. Les journées commençaient à être longues et cette sensation de manque s’accentuait de jour en jour. Je savais qu’il était temps que je mette le nez dehors, que je me décide à trouver du travail pour ne pas frôler l’hystérie à force de tourner en rond. Aaron lui ne tournait pas en rond, c’était un homme occupé et passionné, autant dire qu’il ne comptait pas ses heures et j’avais appris à vivre avec son rythme. Je savais donc mieux que personne ce qu’il m’affirmait. D’un hochement de tête je m’avouais vaincue, avant d’entamer un tendre baiser auquel mon petit ami répondit sans se faire prier. C’était enivrant, mon corps se réveillait peu à peu, chaque terminaison nerveuse de chaque parcelle de ma peau semblait s’éveiller sous ce somptueux contact auquel Aaron mis fin bien trop tôt à mon goût. Ses mots avaient du sens, je détesterai que Bliss se laisse aller avec son petit ami dans ma propre chambre et je ne pouvais pas lui faire ça. Et pourtant, c’est un sentiment d’excitation intense et coupable qui m’envahit quand mon dos tapa le mur derrière moi sous l’impulsion d’Aaron. Sous ses mains, sous ses baisers, je frissonnais violemment. « C’est de ta faute tu me fais perdre tous mes principes … ». L’accusais-je sans aucun remords tout en le dévorant littéralement du regard. Avec lui j’aurais pu envoyer valser tous mes principes, toutes mes croyances. Mais il faut croire qu’une force supérieure veillait sur moi car quelqu’un frappa à la porte, d’un long soupir je faisais comprendre à Aaron qu’il avait sa réponse. Ce soir il était libéré. Je me dégageais et l’attirait par la main. « Bon ce soir je vais te laisser travailler, mais t’as intérêt à bien bosser parce que demain soir tu es à moi … ». J’embrassais sa joue avant d’ouvrir la porte et de découvrir le livreur de mon repas japonais. Après l’avoir réglé, j’embrassais à nouveau Aaron et le laissait repartir vers ses impératifs. Il savait que je me rattraperai.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: SHARON ▲ can't get you out of my head   SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Contenu sponsorisé

SHARON ▲ can't get you out of my head Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SHARON ▲ can't get you out of my head
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [VU BY VIANNEY] La justice demande des comptes ! [Sharon, Nick, Brooke, Adam, Heather, Derek, Nikki et Victor ]
» Sharon et Nicholas se croisent .....( Nick )
» SHARON ◆ when all light dies
» Sharon ▽ We own the night
» Sharon Carter - Agent Of Shield

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: