Partagez
 

 Salysia • You're my sweet madness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMar 12 Nov 2013 - 2:29

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
Il avait filé à la douche après le coup de file de la belle. Il était fou, il se sentait fou, il agissait comme un gamin complètement inconscient. Mais justement, c’était ce qu’il aimait. Il s’était battu pendant 2 ans contre la maladie pour justement vivre des nuits comme celle-là. Il aimait sa vie actuelle, il ne pouvait pas le nier, mais il avait aussi besoin de moments complètement dingues comme celui qu’il s’apprêtait à vivre. Souriant, il sortit de la salle de bain au bout d’une grosse demi-heure, sautant dans un boxer, il se passa de la crème sur le corps comme d’habitude. Se regardant dans le miroir, il passa une main sur ses tatouages, puis sur sa cicatrice, mais pour une fois, il eut un sourire, parce que sans toute cette merde, il ne serait jamais arrivé ici pour de bon. Il se mordit la lèvre avant d’attraper un jean slim blanc et de l’enfiler en vitesse, puis de prendre une chemise sans manches, noire avec des ailes d’ange dessinées dans le dos. Il enfila une montre à sa main droite, le bracelet en cuir et titane qu’il avait acheté avec Kill l’autre jour ainsi que sa gourmette et une autre babiole. Il aimait bien les bijoux. Vérifiant ses boucles d’oreilles, il se coiffa finalement dans un effet coiffé/décoiffé comme toujours, il aimait trop son style pour en changer réellement. Une touche du nouveau parfum qu’il avait aussi acheté et lorsque le moment arriva pour lui de sortir de sa chambre, il tomba sur Killian qui ne manqua pas de remarquer son sac autour de son cou. « Tu pars ? » « Oui, comme c’est ma soirée, je sors. Baloo est déjà sorti et j’ai rempli leurs gamelles. » Il se précipita vers les escaliers, commençant à les descendre deux par deux. « Samy ! » Il se pencha vers les escaliers, regardant son aîné qui s’était arrêté dans son élan. « Tu vas où ? Tu rentres quand ? » « Honnêtement ? J’en sais rien Kill, j’ai envie de profiter de la vie, d’aller rouler un peu n’importe où, j’peux rentrer dans deux heures ou au petit matin. J’aurais mon téléphone sur moi de toute façon si t’as un souci tu m’appelles, mais te bouffe pas la santé, je vais bien et j’vais revenir. » Il essaya de le rassurer dans un sourire mais il s’en alla rapidement, assez pour ne pas essuyer d’autres questions, il savait que Kill n’aimait pas le voir partir ou le voir traîner avec d’autres personnes. Il le comprenait mais parfois c’était étouffant pour Samy. Une fois en bas, il sauta dans sa jeep avec un beau sourire aux lèvres et roula vers l’université avec la musique en route et plutôt forte, des lunettes de soleil sur le nez et une envie de mordre la vie à pleine dent ! Il était heureux, tout ça parce qu’il savait qu’il allait passer la nuit avec elle. Bien sûr, arriver jusqu’à l’université fut un exploit, surtout qu’avant, il était parti faire le plein de la voiture, quelques provisions, au cas où comme des bouteilles d’eau et de jus de fruit, des trucs à grignoter, deux plaids (sait-on jamais si la nuit devenait trop froide) et deux coussins de voyage. Il aimait voyager mais en ayant tout de prévu. Il arriva finalement avec dix minutes de retard et se gara devant elle. « Désolé, je suis très ponctuel d’habitude, mais entre les embouteillages et un accident sur la grande rue, j’ai eu du mal à arriver jusqu’ici entier. » Il sortit de là pour faire le tour de la voiture et lui ouvrir la portière. « Mademoiselle. » Il en profita pour déposer un baiser au coin de ses lèvres, tout ça dans un beau sourire. Lorsqu’elle fut installée, il sauta à sa place et démarra, attachant sa ceinture, prenant à nouveau la route. « Bon, on va n’importe où si j’ai bien compris ? Profitons des charmes de l’Amérique ? » Il souriait, se berçant faiblement au son de la musique tout en fredonnant les mélodies. « Je suis content que tu aies appelé. Encore plus que tu aies proposé cette idée. Ca va être une nuit géniale. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMer 13 Nov 2013 - 12:13

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Samy & Ely ❥ You're my sweet madness.

Étendue sur l'herbe, le téléphone contre ta poitrine, tu regardais le ciel totalement béate. Tu avais l'impression de redevenir une enfant, quoique tu n'avais jamais vraiment su ce que signifiait être une enfant. Tu avais grillé toutes les étapes pour être capable de côtoyer les adultes le plus vite possible. Alors ce que tu venais de faire te rendais absolument excitée, angoissée car faire des "bêtises" ne t'avait jamais effleuré l'esprit depuis que tu avais mis les pieds sur Terre. Dorénavant tu allais en faire qu'à tête que cela plaise ou non. Enfin, c'était facile à dire, car tu avais toujours cette terrible pression sur tes épaules, cette crainte immense de te faire attraper en flagrant délit "d'amusement avec quelqu'un qui n'était pas à ta hauteur" dixit monsieur et madame Rockefeller. Te mordillant les lèvres et tapant tes talons contre le sol tapissé de verdure, tu songeais déjà à cette nuit placée sous le signe de la liberté. Mais ton mobile vibra tout à coup sur ta poitrine, te rappelant ainsi ton dernier cours de la journée bien lourd qui allait durer environ quatre heures. Tu t'étais donc relevée, époussetant ta tenue signée Christian Dior, puis tu avais mis les pieds dans l'amphithéâtre. Toi qui étais habituée à t'asseoir au premier rang, pour une fois tu étais allée te percher tout en haut, histoire de pouvoir rêvasser. Tu avais écouté brièvement le cours, gribouillant des tas de petits coeurs sur ta feuille de papier, tu t'étais même mise à esquisser son visage d'ange. Wow Elysia t'éprendrais-tu de l'homme aux saveurs exotique ? Tu avais pouffé de rire, laissant retomber ta tête en arrière pour observer les luminaires aux plafonds. Quand les étudiants commencèrent à se lever, tu en fis de même, il était environ 18h, tu n'avais plus le temps de traîner. Tu avais donc couru jusqu'à la maison de ta confrérie, ta pile de livres contre ta poitrine. Grimpant les marches à toute vitesse, tu avais jeté les bouquins sur ton lit et tu avais failli provoquer une crise cardiaque à ta nouvelle colocataire qui écoutait sagement son iPod. Celle-ci avait enlevé son casque, complètement apeurée " Qu'est-ce qu'il t'es arrivée, tu vas bien ? " ouvrant en grand ton placard tu lui avais répondu en même temps pour éviter de t'éterniser " Oui je vais bien, je file pour la nuit avec un sombre inconnu, mais ne t'inquiètes pas ça ira Eden, surtout ne le dis à personne d'autre " faisant coulisser les cintres un à un pour chercher une tenue adéquate pour ce type de soirée, tu avais fini par trouver quelque chose de très nature. Une robe blanche pas moulante, une ceinture faite de plume d'oiseau, de perles, des bottines en daim et une headband pour clore ce look d'hippie. Te reluquant devant le miroir tu étais plutôt fière de toi, tu étais méconnaissable, la petite fille modèle avait disparue pour laisser place à une révolutionnaire en quête de sensations fortes. Redynamisant ton maquillage, tu avais ensuite passé la porte, ta besace à l'épaule " À demain ma belle, si je ne reviens pas préviens la police quand même " tu t'étais ensuite esclaffée de rire avant de refermer la porte et de reprendre la route de l'université, te pointant cette fois-ci sur le parking. Dix neuf heure était passée, mais tu n'avais pas pour autant déserté les lieux, Samuel avait du avoir du retard et tu avais eu raison. Il était arrivé quelques minutes plus tard au volant d'une jeep, cette nuit s'annonçait encore plus sauvage que tu ne l'avais imaginé. Le beau blond s'était empressé de te présenter des excuses tout en dévoilant son extrême galanterie. Tu lui avais souri timidement alors que tu attendais ce moment toute la journée, songeant plutôt à lui sauter au cou toute heureuse de le retrouver. Mais non, tu étais restée sur la réserve. Une fois vos ceintures bouclées et sur la route, tu avais enfin ouvert la bouche " On pourrait en tout cas s'éloigner de L.A, allons-voir les grandes capitales blanches de Hollywood " rangeant ton sac à tes pieds, tu avais ensuite joint tes mains sur tes jambes. " J'ai l'impression de pouvoir faire n'importe quoi avec toi alors j'en ai profité, ton frère ne l'a pas mal pris j'espère ? " les palmiers défilaient et le décor purement urbain disparaissait peu à peu laissant place au désert et sa végétation complètement sèche. Les routes étaient plutôt sinueuses, tu avais même basculé sur le jeune homme à un moment, tes joues s'étaient mises à brûler " Ow excuses moi " revenant entièrement sur ton siège, tu avais placé ton coude près de la fenêtre tout en jetant un coup d'oeil rapide à Samy. " J'crois bien que tu m'as manqué pourtant on ne s'est vu qu'une fois " avais-tu déclaré tout en tordant ta bouche.  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMer 13 Nov 2013 - 21:50

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
Il avait laissé le toit ouvert à la jeep et s’amusait par moment à regarder le ciel dégagé qui commençait à se colorer. Il n’y avait rien de plus romantique qu’un coucher de soleil à vrai dire. Il la trouvait si belle dans sa tenue, une robe blanche et légère mais pas quelque chose de haute couture ou de trop sexy, quelque chose qui lui allait à ravir. Elle avait un air hippie lui allant parfaitement bien. Ca renforçait son charme aux yeux du jeune coréen. Une fois en route, il profitait allégrement du vent frais qui arrivait sur eux, du paysage désertique malgré les palmiers, de l’océan au loin qu’on pouvait encore voir par moment, tout était fait pour passer un bon moment. Complètement libéré de toute honte, Samy agissait le plus naturellement du monde alors que pour le moment, Bambi conservait une attitude de parfait petite fille malgré son envie de liberté. « Hollywood ? Pourquoi pas ! Ca fait des années que je suis pas allé là-bas en plus. » Depuis John… trop de temps, trop de souvenir. Trop de choses qui revenaient dans la tête du jeune homme. Il replaça ses lunettes correctement sur son nez histoire de parfaire un peu son look de beau gosse. Il avait souri lorsqu’elle lança la discussion, lui aussi avait l’impression de pouvoir faire n’importe quoi avec elle en réalité, c’était grisant, excitant même et pour donner un côté un peu old school à tout ça, il lui avait tendu une carte de la côte Ouest, mettant le GPS sur mode off. « Si, enfin je crois. Je suis distant avec lui depuis quelques jours, il a du mal avec ça, mais Kill est du genre à me surprotéger, j’ai juste envie de m’évader, comme toi, mais c’est pas grave, t’en fais pas. » Il avait un sourire rassurant avant de la rattraper contre lui à cause d’un virage un peu trop brutal, bien que lui conduisait de façon assez douce. « C’est rien. » Il l’aurait bien gardé contre lui à vrai dire. Fixant la route l’air de rien, il fredonnait un air dans sa tête alors qu’elle brisa le petit silence s’installant entre eux. Il aimait son aveu. Plus qu’il ne l’aurait voulu en réalité. « Tu m’as manqué aussi Bambi. » Il ne pouvait pas être plus clair ou plus franc que ça. Il avait eu un beau sourire en lui avouant ça, perdant son regard dans le sien avant de contempler à nouveau la route et de lui tendre la carte. « C’est un truc de touriste avec les motels, restaurants, airs de repos et tout ce qu’on veut dans le coin, si un resto te tente, tu me dis et on ira dans la direction là, quoi qu’il en soit, c’est toi la copilote. » Doucement, il posa sa main sur celle d’Ely pour lui caresser tendrement, c’était presque étrange son besoin d’être en contact avec elle. Il n’avait pas eu ça depuis John, sauf si on comptait Andreas, mais ne sachant qu’il n’y avait que du sexe entre eux, ce n’était pas vraiment comparable. Il passa finalement son bras derrière la nuque de Bambi pour la tenir un peu contre lui, enfin d’une certaine manière, il restait quand même un écart entre eux. Le CD défilait dans l’autoradio jusqu’à tomber sur une chanson que Sam et son frère avaient enregistré. Enfin ce n’était que l’instrumental, fait avec le groupe avec lequel Killian passait du temps par moment, rapidement, il ne put s’empêcher de chanter, surtout que c’était une chanson d’amour. « I tell you one more, baby, give me your heart…. Neomu dang yeon hajiman. My life one for sure…. » Un mélange parfait de coréen et d’anglais. Enfin parfait, il n’avait aucune prétention pour ça et Kil avait fait presque tout le boulot, c’était juste que la chanson se prêtait parfaitement à la voix grave de Samuel. Il lui caressait tendrement l’épaule, gardant une seule main sur le volant, après tout, c’était des belles routes dégagées, pas besoin de changer de vitesse, de ralentir, il maintenait juste tranquillement son cap, faisant attention dans les virages. Durant un interlude musical, il eut un autre sourire la regardant. « Je suis vraiment content que tu m’aies appelé, qu’on fasse ça ensemble, je sais pas… J’aime vraiment ça…. » Rougissant légèrement, il lui montra le ciel qui prenait de belles couleurs. « T’as choisi pour le restaurant ? On va bientôt arriver à un embranchement, faut que je sache où aller. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyJeu 14 Nov 2013 - 16:06

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Tu enviais déjà la relation qu'entretenait les deux frangins, si seulement ta soeur aurait pu être comme ce Killian. Au contraire, c'était une garce manipulatrice sans coeur qui voulait t'anéantir, vive la famille ! À chaque fois qu'il te sortait ce surnom tout droit sorti d'un Disney tu ne pouvais pas t'empêcher de sourire, de fondre sur place. Ce Samy disposait d'un charme fou et d'un talent inné pour faire danser le coeur des jeunes femmes, tu en étais persuadée. Alors que tu rêvasser de nouveau, la tête plaquée contre la fenêtre le beau blond te déposa quelque chose sur les genoux. Et paf ! Tu t'étais soudain retrouvée avec la lourde de tâche d'être le GPS de la soirée. Tu n'avais pas du tout le sens de l'orientation, disons que tu finissais toujours pas trouvé l'endroit dans lequel tu désirais te rendre mais cela pouvait mettre des heures. " T'as pas peur de me laisser ça entre les mains toi " tu observais la large carte minutieusement détaillée, mais il faisait si sombre que tu n'y voyais pas grand chose. Tu avais alors éclairé l'habitacle tandis que le jeune homme chantonnait. Il avait même sorti quelques mots incompréhensibles, ce qui t'avait de suite fait hausser un sourcil. " C'était quelle langue, chinois, japonais, coréen ? Excuses moi d'avance si je met tout ça dans le même panier, j'sais que vous détestez. C'est comme si on me confondait avec une grecque alors que je suis italienne " quelque temps plus tard, la route à perte de vue sans carrefour allait prendre fin, il était temps de choisir une direction. " Allons manger mexicain ! Tu tourneras à gauche mon chou à la prochaine intersection, ce sera quelques kilomètres plus loin " Non ? Elysia sérieusement ? Tu venais de l'appeler mon chou ! Pinçant tes lèvres par ce lapsus mielleux tu l'avais aussitôt bouclé, n'osant plus bouger un petit doigt. Quelques minutes plus tard, le restaurant et son enseigne lumineuse était apparu. L'odeur qui émanait t'ouvrait l'appétit. À peine garé, tu avais sauté comme une gamine, rejoignant Samy de l'autre côté du véhicule tout en attrapant sa main. " J'espère que tu as faim, en tout cas il faut manger pour survivre à cette nuit " tu avais levé tes yeux vers le visage pâle du jeune homme, sous tendant par ton regard des allusions pas très claires.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyJeu 14 Nov 2013 - 21:55

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
« Peur ? Moi ? Jamais ! » Après tout, sur un coup de tête il était partit avec elle et en plus vers Hollywood alors bon. Niveau peur on pouvait toujours revenir, au pire, il avait tout prévu dans le coffre s’il arrivait quelque chose. Ils finiraient en mode camping. Il prenait plaisir à chanter, surtout sur les compositions de son frère, dommage que Kill n’ait pas assez confiance en lui pour faire quelque chose de grandiose et que ça reste souvent seulement des duos entre frangins, dommage dans tous les cas. « Quelle langue ? » Il ne comprit pas sa question sur le coup avant d’entendre la suite. « Ah oui, pardon. Du coréen. » Il souriait. « Je suis coréen. Enfin, d’origine, je ne connais pas grand-chose à la Corée du Sud en fait, mais on nous a appris la langue à cause de nos grands-parents. J’ai même un prénom coréen et Killian aussi. » Il n’en avait jamais parlé à personne de ça, ou peut-être John, mais c’était si vieux qu’il n’arrivait pas savoir si c’était un souvenir ou quelque chose de réel. Il ne put empêcher un rire de sortir de sa gorge. « Je te prenais pour une Grecque… Désolé, t’as le droit de me prendre pour un chinois du coup. » Il fallait avouer qu’elle ressemblait tellement aux tableaux qui dépeignaient des déesses grecques. Plus qu’à Monica Bellucci en tout cas. Mexicain ? Et bien, il allait éviter le chili, c’était sûr… Autrement elle allait le fuir toute la nuit, mais il ne pouvait pas dire non à des fajitas et de la sauce guacamole. « Parfait co-pilote. » Il tourna à gauche rapidement et le restaurant ne fut pas vraiment long à trouver en réalité. Content, il eut un sourire aux lèvres en voyant l’établissement, c’était vraiment plein de charme comme le petit surnom qu’elle lui avait donné et qui n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Une fois garé, il attrapa son sac en bandoulière qui contenait son portefeuille, ses papiers, son téléphone et descendit rapidement. Il avait eu envie de faire le tour de la voiture pour aller lui ouvrir la porte mais la belle brune fut deux fois plus rapide que lui, arrivant alors à ses côtés, toute souriante. Se laissant faire lorsqu’elle lui attrapa la main, il osa même entrelacer leurs doigts dans un mouvement rapide, regardant leurs mains. Il prit alors la direction du restaurant, souriant à sa remarque. « Survivre carrément ? Tu comptes épuiser toutes mes forces ? » Elle était sur un terrain glissant, ses paroles pouvaient être prises de deux façons, alors il osait la taquiner, cherchant tout de même à savoir ce que la belle pensait au fond. Ils entrèrent dans l’établissement, une jeune femme arriva vers eux. « Seulement pour deux ? » « Oui. » Elle remarqua leurs mains et leurs fit signe de la suivre. De chaque côté de la salle, il y avait comme des loges faites pour des duos, un alignement de tables séparées les unes des autres sans possibilité de voir qui se trouvait derrière nous. C’était beau et romantique. Des bougies sur la table, des peintures rappelant l’histoire du Mexique dans l’arche au-dessus de leurs têtes, des roses au mur déposées par-ci par-là dans des soliflores. Samy la laissant prendre place sur une des banquettes recouvertes de velours rouge et s’installa en face. Comme un gosse, il observait l’endroit alors que la serveuse revenait avec les menus. « On appelle ça : El Paso de los enamerados. Je suis Helena et je serais votre serveuse pour la soirée. » Elle déposa aussi des amuse-bouches sur la table et les laissa le temps qu’ils puissent choisir quoi commander. Samy prit son menu en souriant. « Le coin des amoureux… On a de la chance. » Il fixait le menu hésitant. « Te gêne pas hein, prend ce que tu veux. » Il ne roulait pas sur l’or certes, enfin, ils gagnaient bien sa vie avec Killian, mais entre les employés et tout ce qu’ils avaient à payer pour le bar, le duplex et les à-côtés, on ne pouvait pas dire encore qu’ils faisaient énormément de bénéfice mais c’était mieux que six mois auparavant. La serveuse revint, il posa son menu. « J’vais prendre une pinacolada sans alcool, votre assortiments de gourmandises fris et des fajitas, pour le dessert on verra plus tard. » Il lui rendit la carte avant de regarder Ely dans un sourire.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyLun 18 Nov 2013 - 16:00

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Ah la mixité des cultures tu adorais ça. Mélanger les saveurs, les origines. Une fois entrée dans l'établissement, tu t'étais laissée traîner par le beau blond qui paraissait posséder beaucoup plus d'assurance que quiconque. Il était l'homme de ta soirée et tu en étais fière. Vous aviez même été pris pour un couple, chose qui t'avait rougir outrageusement. En un instant, tu avais repensé au dérapage incontrôlé de l'autre soir avec ce Jared apprenti chirurgien, ton sourire s'était alors volatilisé. Tu étais entrain de culpabiliser, de jouer sur deux tableaux, ce n'était pas ton genre ou alors tu l'ignorais jusqu'à présent... Et si Elysia Rockefeller était en faite une pauvre chaudasse ? Quelle déception. Mais tu étais si jeune et les opportunités de s'amuser s'amenuiser à vue d'oeil au fur et à mesure que tu gravissais les années d'étude. Et puis rien n'était signé avec Samuel ! Tu avais alors respiré profondément et tu t'étais reprise en main, prête pour entamer la soirée. T'asseyant sur une banquette rouge face au coréen, une charmante serveuse était rapidement venue à votre hauteur, déposant par la même occasion les menus. Une fois la brunette partie, Samuel t'avait confié qu'il t'offrait cette soirée, tu ne voulais pas non plus jouer à le castrer en insistant que tu avais de quoi payer, du coup tu l'avais laissé s'imposer en tant qu'homme dominant. Hochant la tête rapidement tu avais plongé ton attention sur le menu et quelques minutes plus tard la serveuse était revenue à la charge pour prendre vos commandes. Samy avait débuté puis tu l'avais suivi de près en répondant à son sourire ravageur " Hmm je vais prendre un shot de tequila, une enchilada et une quesadilla et comme l'a dit mon fiancé nous choisirons les desserts plus tard " la mexicaine ayant déguerpi pour passer la commande aux fourneaux, tu avais pouffé de rire. " C'est drôle de s'inventer une vie tu ne trouves pas ? J'espère que ça ne t'as pas dérangé au vue de ton passé " grimaçant en abaissant ton visage, tu l'avais relevé un peu plus tard lorsque les boissons furent apporter par un garçon au pantalon cintré et portant un boléro multicolore. " Oléééé gracias mi amigo ! " t'étais tu exclamé toujours avec un rire nerveux, décidément quelque chose clochait, ce comportement ne te ressemblait pas, était-ce la poudre que tu avais sniffé dans les W.C de la faculté juste avant de te rendre sur le parking ? Cela se pouvait bien ! Merci Adèle.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMar 19 Nov 2013 - 3:04

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
Il avait haussé un sourcil en entendant le mot fiancé, mais plutôt que de s’étouffer avec un amuse-bouche, il avait souri en gardant cet élan de confiance qu’il avait eu en entrant ici. Il avait toujours été un jeune homme assez sûr de lui avec pas mal de culot de toute façon, c’était une des rares choses pour lesquelles il pouvait remercier ses géniteurs en réalité. Il laissa la serveuse repartir avant de se lécher les lèvres pour récupérer le petit peu de sauce qui y traîner, elle était piquante à souhait et rendait sa bouche légèrement rouge, lui donnant des lèvres encore plus pulpeuses qu’à leur ordinaire. Il était perdu dans ses songes à déguster les chips avec la sauce salsa, jusqu’à ce que la voix de Bambi ne le sorte de ses pensées. « Hmm ? Ah oh non. » Il eut un sourire rassurant avant de se passer la main dans sa blondeur. « Pas vraiment, j’ai été fiancé une fois, j’compte bien l’être à nouveau un jour, notre petit mensonge sera hmm… un entraînement ? » Il eut un petit rire avant d’avaler encore une chip croustillante, accueillant alors les boissons avec plaisir ainsi que les morceaux de pain qui calmeraient un peu le piquant du piment. Elysia semblait surexcitée, loin de la demoiselle qu’il avait rencontrée l’autre soir. Elle était plus expansive, plus impulsive, moins sur la retenue, mais en même temps, elle gardait ses tics de pudeur et de timidité tout en étant complètement nerveuse d’un autre côté. Il avait du mal à la suivre, elle était sans doute le spécimen le plus complexe qu’il avait eu dans sa vie depuis un moment. Rien à voir avec Angie qui pouvait être comparée avec une sardine tant au niveau QI que présence. Il avança alors son verre vers le sien pour trinquer avec elle. « Gonbae comme on dit en coréen ! » C’était un truc qu’il partageait seulement avec Killian normalement. La brunette prenait de plus en plus de place dans sa tête et dans ses agissements et ce raisonnement lui dit presque peur. Focus Samy. Il devait se raisonner. Il ne pouvait rien ressortir de bon d’une passion, il l’avait appris avec la mort de John et il comprenait doucement que son coup de cœur pour Ely était réel. Malgré tout, cette idée le fit un peu prendre conscience des choses. Avalant une gorgée de cocktail, il jeta un regard sur la salle avant d’apercevoir qu’il n’y avait pas grande monde et dans le coin des amoureux, ils étaient seuls. « On pourrait presque faire des cochonneries ici tellement on est tranquille. » Il avait dit ça pour détendre l’atmosphère mais il n’avait pas pu empêcher son regard brûlant se poser dans celui de la jolie brune. « Alors ta journée ? J’étais surpris de ton appel et encore plus de ton idée, mais c’était vraiment une bonne idée après tout. Mais pourquoi d’un coup ? Quoi que demander pourquoi ce n’est jamais une bonne chose, surtout quand l’action est spontanée. » Il ne savait pas trop ce qu’il préférait, que ce soit juste un coup de tête de la demoiselle et qu’elle ait pensé à lui comme ça… Ou alors une réelle volonté d’être avec lui. Il hésitait sur ce que lui voulait vraiment au fond. Ses longs doigts allèrent caresser doucement ceux de Bambi jusqu’à ce que les entrées n’arrivent dans un sourire. Il accueillit sn assiette et regarda encore une fois sa compagne d’un soir. « Bon appétit ma Bambi. » Après tout, ils étaient fiancés ce soir non ? elle pouvait bien être à lui l’espace d’un instant. Il ne savait pas si c’était l’endroit, la folie du moment ou juste elle, mais il se sentait presque pousser des ailes.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMer 27 Nov 2013 - 14:33

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Le blondinet à la carrure parfaite avait trinqué dans sa langue maternelle, tu l'avais suivi machinalement, ne rompant pour rien au monde le contact visuel que vous aviez instauré. Tu désirais plutôt le dévorer lui que les mets devant vous. Et la réplique qui avait suivi de la part de Samuel t'avait rendue toute chose. Croisant et décroisant tes jambes dans l'autre sens, ton bas ventre s'était enflammé et ton coeur avait fait un bond dans ta poitrine menue. Utilisant ton mécanisme de défense favori face à ce genre de confessions : le rire, tu n'avais tout de même pas pu t'empêcher de prendre de rougir. Les joues teinte "coquelicot" tu n'avais pas émis un mot, attendant que le coréen reprenne plutôt la parole et se lance dans un tout autre sujet. Un sujet où tu pourrais relâcher cette pression, cette pulsion primitive tout droit sortie de tes entrailles. " Je n'ai pas le droit d'appeler le seul gars qui est venu à ma rescousse une nuit où j'étais totalement déprimée ? " marquant une courte pause tout en arborant une moue boudeuse tu avais repris avec le sourire " J'sais pas, tu m'as touché, toi et tes idées de liberté, je voulais te revoir au lieu que l'on se perde à jamais " Puis vinrent les assiettes copieuses s'immiscer entre vous, les caresses douces du jeune homme s'étaient arrêtées et elles te manquaient déjà. C'était l'heure de se remplir la panse ! " Bon appétit honey " oubliant volontiers les bonnes manières, tu avais attrapé ta crêpe à deux mains, la dégustant avec gourmandise sous les yeux bridés de Samuel. De la sauce s'était faite la malle à la commissure de tes lèvres, tu l'avais alors cherché avec ta langue, continuant toujours de croquer dans la nourriture. " C'est délicieux, ça te plais de ton côté mon chou ? " la terminant en quelques minutes, tu avais bu un verre d'eau d'une traite, replaçant ensuite quelques mèches de cheveux derrière tes deux oreilles. " J'crois que je terminerais pas l'autre, je préfère garder de la place pour le dessert " t'adossant mollement sur la chaise, tu avais placé tes mains sur ton ventre tendu, observant toujours Samuel qui finissait son plat de manière plus distinguée que toi. " Ah ! J'veux une glace ! "  avais-tu crié sans te rendre compte que les quelques tables remplies t'avaient entendu tellement ta voix était aiguë. Regardant sauvagement ceux qui te fixaient, tu avais eu envie de leur tirer la langue comme une gamine mais tu t'étais abstenue, cependant, la serveuse avait entendu ton désir, là voilà qui s'était clouée au sol à tes côtés. " Une glace à la menthe s'il vous plait et toi chéri ? " avais-tu demandé en haussant rapidement des sourcils pour mettre le beau blond au défi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyJeu 28 Nov 2013 - 22:39

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
« Si tu as tous les droits… » Il avait même envie de lui dire que ce droit devait devenir une obligation, il adorait être en contact avec elle. Il souriait sous l’aveu. Elle le voyait comme ça alors ? Un vieux jeune avec des idées de liberté plein la tête ? Ce n’était pas tout faux après tout. Il avait faim, c’était un fait, mais elle semblait bien plus affamée que lui. Il gardait une certaine classe en se servant de ses couverts parce qu’il se connaissait. Il était trop maladroit en utilisant ses doigts. Pas moyen de manger sans se tâcher souvent, c’était sans doute pour ça qu’il avait un stock impressionnant de t-shirt et quasiment tous en double. C’était délicieux en tout cas, il ne regrettait pas d’avoir pris ça et se régalait, comme elle sûrement même si elle calla rapidement à la moitié de l’assiette. Il ne put s’empêcher de se dire aussi que le grand verre d’eau derrière lui avait aussi coupé le restant d’appétit qu’elle avait. « C’est délicieux ! » Il prenait son temps voulant tout dévorer, il était un bon mangeur, mais depuis la leucémie c’était presque impossible pour lui de grossir, alors il en profitait même si parfois, il aurait aimé avoir plus de muscles et l’air moins squelettique. Elle semblait hystérique d’un coup, criant qu’elle voulait une glace alors qu’il buvait une gorgée, gorgée qui partit de travers et le fit tousser alors qu’il observait Bambi prête à grogner sur tous ceux qui la dévisageaient. Il les regarda aussi d’un air fier, fier de sa copine, même si au fond elle ne l’était pas, ils étaient les seuls à le savoir après tout…. Il vit la serveuse arriver vers eux, elle s’empressa de commander une glace à la menthe. « J’vais prendre un cappuccino gourmand ! Mais vous pouvez les apporter genre dans cinq, dix minutes ? » Il lui fit un beau sourire alors qu’elle accepta. « J’ai envie de danser ! » Il y avait un jukebox dans un coin et un côté piste de danse, il s’empressa d’y aller, mit de la monnaie dedans et choisit une chanson en souriant, les premières notes firent leur entrée, il commençait déjà à se bouger sensuellement. Il savait danser on ne pouvait pas dire le contraire. « Echa Pa’lla ! » Bougeant son corps, il revint vers elle et lui attrapa la main sans demander son reste. La serveuse se mit alors à taper des mains en rythme accompagnée par d’autres clients. « Prête à faire le show Bambi ? » Elle pouvait être aussi délurée que lui, voire plus, alors il engagea la danse, collant son corps à celui de la belle, riant tout en bougeant parfaitement en rythme, c’était tellement chaud entre eux. Il se frottait à elle, laissait ses mains lui caresser les hanches, la tenait contre lui. Un pur moment de folie sensuelle et douce. Il s’en foutait bien des regards des gens, après tout, les trois quarts tapaient en rythme des mains devant leur danse enflammée.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMer 4 Déc 2013 - 14:36

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

C'est que Bambi se dévergondait. Adieu l'image de la poupée coiffée et maquillée prête à être admirée dans des tas de galas. Ce soir, tu étais madame tout le monde, te déhanchant sensuellement contre le corps d'un blondinet complètement déluré. " Je crois que je n'ai pas eu le choix espèce de fou ! " avais-tu avoué lorsque ta bouche s'était retrouvée toute proche de son oreille. Tes lèvres avaient malencontreusement glissé sur son lobe tendre, puis te faisant plus coquine tu étais même allée jusqu'à l'embrasser dans le cou. Les notes se suivaient toujours formant ainsi un rythme endiablé. À la fin de la chanson, tu avais fièrement secoué ta robe, saluant votre public qui vous applaudissait sûrement pour votre audace. Restant un instant près du jukebox, tu avais attrapé les mains du jeune homme et les avaient serré. " D'habitude, si on m'embarque dans ce genre de choses, j'ai tendance à castrer le type juste après mais pour une fois je n'en ai pas envie " faisant une moue d'enfant, tu t'étais mis sur la pointe des pieds, basculant ton buste vers Samuel pour l'embrasser sur sa joue. Puis tu avais regagné la table, la serveuse était revenue avec vos desserts. La dose sucrée, c'était ce que tu préférais par dessus tout. Plongeant la grosse cuillère dans la coupe mentholée tu en avais avalé l'intégralité en poussant un soupir d'extase. " J'adore cette connerie ! " Oh ! et les bonnes manières mademoiselle Rockefeller ? À la trappe ! Tu dégustais ta glace dans le silence, jetant par moment quelques regards aguicheurs au beau blond. " J'ai fini ! " laissant la cuillère vaciller dans la coupe, tu avais croisé tes bras sur la table, dévisageant Samuel. " On continue la soirée dehors ou bien on s'installe ici ? " lui avais-tu jeté en exorbitant tes yeux pour le provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyJeu 5 Déc 2013 - 1:18

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
Elle s’était prêtée bien volontiers à la danse sensuelle dans laquelle il l’avait entraîné sans même lui demander son avis. Après être passé si prêt de la mort, il était heureux de pouvoir vivre aussi spontanément et le sourire sur son visage en était une bonne preuve. Elle le rendait heureux sa Bambi. Il avait frissonné sous ses baisers. Il remuait son corps au rythme des notes, laissant ses cheveux blonds se faire secouer dans tous les sens alors qu’il riait en même temps se balançant de gauche à droite contre elle dans un rythme endiablé. C’était vraiment intense et revigorant. Il se surprenait presque même si au final, c’était vraiment lui ce genre de comportement. Il prenait un plaisir fou et quand la chanson toucha à sa fin, il fit une moue triste alors que les gens les avaient applaudis. La serveuse les avait même sifflés. Il y avait vraiment une super ambiance ici, c’était tout ce qu’on pouvait dire. Elle lui avait attrapé les mains avec un sourire magnifique sur le visage, visiblement, elle aussi avait pu profiter de la danse à fond les ballons. Castrer ? Carrément ? Aïe. Il eut presque le réflexe de mettre sa main sur ses bijoux de famille mais à la place, il entrelaça leurs doigts rapidement alors qu’elle lui embrassa tendrement la joue. Elle l’avait lâché pour retourner à la table alors que les desserts arrivaient rapidement. Il rajouta du lait dans son café et s’empressa d’attaquer ses trois desserts alors qu’elle dévorait sa glace à la menthe. Il n’en aurait mangé pour rien au monde, n’aimant la menthe que dans le thé, mais il aimait la voir sourire, il aimait la voir heureuse. Il avait un regard si tendre pour elle à ce moment-là. Elle avait posé une question pertinente une fois son dessert terminé alors que lui finissait son cheesecake en regrettant déjà que ce soit les dernières bouchées. « On est censé aller à Hollywood non ? Alors on va y aller. » Il eut un petit sourire en coin avant d’avaler le dernier morceau de son dessert et de se lever. « Va dans la voiture. » Il lui lança les clés. « Je paye et j’arrive. » Il la laissa filer avant d’aller à la caisse et de régler la note. Ce fut plutôt rapide en réalité, et il ne tarda pas à la rejoindre, prenant sa place et démarrant la voiture après s’être attaché. « Bon allez ! On a encore de la route à faire Bambi. » Il démarra et suivit le chemin goudronneux alors que les étoiles illuminaient le ciel noir, l’air s’était rafraîchit, mais rien de vraiment déplaisant au contraire. Une nuit infinie s’offrait à eux. Il n’y avait plus que le désert californien à perte de vue alors il posa son regard sur elle, essayant de décrypter les sentiments qui se jouaient entre eux alors qu’à la radio, une chanson passait, créant une atmosphère romantique entre eux. Il était en train de tomber pour elle.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyMer 11 Déc 2013 - 15:59

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Tout se déroulait à une allure folle, pour une fois que tu ne réfléchissais pas avant d'agir ça faisait du bien. Le jeune homme avait toujours le plan de votre soirée en tête, tu avais souri lorsqu'il t'avait jeté les clés de la voiture pour que vous vous en alliez plus vite. " Dépêches toi ! " t'étais-tu exclamé en faisant rouler le trousseau autour de ton index. Puis tu étais sortie du restaurant, il faisait nuit noire, il n'y avait pas grand monde garé sur le parking, juste trois ou quatre autos. Tu avais déverrouillé la Jeep de Samuel et t'y étais engouffrée toute fiévreuse. Fiévreuse car tu étais totalement consumée de l'intérieur rien qu'en songeant à ce que la nuit vous préparait. Une fois que Samy était revenu, toujours aussi fringant, il avait mis le contact et avait fait en sorte que les pneus de sa voiture rejoignent l'asphalte. Une mélodie fortement sentimentale occupait l'espace entre vous, tu n'osais plus rien dire, seulement observer le paysage par la fenêtre. Comme le disait si bien les paroles, tu tombais pour lui, mais un autre homme avait également fait effraction dans ta vie, et tu te sentais soudain coupable. Tu étais en train de jouer sur deux tableaux, chose que tu haissais par dessus tout mais que tu étais entrain de faire à l'heure actuelle. Plus rien n'était clair dans ta caboche, il te fallait du temps. Et pourquoi toujours penser à ce qui est censé être bien ou mal ? Tu n'avais pas d'alliance à ton annulaire que tu saches ? Alors que la fête continue. " Je me sens bien avec toi tu sais. " avais-tu avoué toujours aussi pensive. Tu avais ensuite retiré le bandeau enroulé autour de ton front, dégageant ta chevelure et l'ébouriffant rapidement de tes deux mains. " La vie me fatigue parfois, ça me fait du bien de m'évader comme ça, je crois que je l'ai jamais fait, tu délivres mes pulsions les plus refoulées Samy " la fin de ta phrase avait été agrémenté d'un petit rire nerveux. Jamais tu n'osais te livrer autant, la drogue aidait vraiment même si les effets tendaient à se dissiper et que la triste réalité prenait le dessus, d'où ces lamentations. Après plusieurs autres mètres parcourus, vous étiez enfin arrivés à destination, à la colline d'Hollywood d'où vous pouviez avoir un panorama à couper le souffle. Le capot de la voiture s'était arrêté bien avant le vide et le beau blond avait coupé le moteur, éteignant par conséquent la radio. À présent c'était la nature qui avait repris le dessus, le bruit de grillons, d'oiseaux... " On y est on dirait " retirant ta ceinture de sécurité, tu étais sortie de l'habitacle, te réfugiant sur le devant de la voiture pour contempler la ville illuminée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptySam 14 Déc 2013 - 1:23

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
« Moi aussi je me sens bien avec toi. » C’était tellement évident qu’il se demandait même s’il avait réellement besoin de l’avouer en réalité. Il la regardait libérer ses longs cheveux, il ne pouvait s’empêcher de la trouver belle. « Je crois que j’aime ça… délivrer tes pulsions… Une biche sauvage, c’est mieux qu’une biche domestique, hein ma Bambi. » Il souriait en regardant le paysage, complètement perdu dans le moment, rien ne comptait à vrai dire à part ce qu’ils étaient en train de vivre. La liberté, l’insouciance, les rires et les bons moments. C’était tout ce qui comptait. Encore quelques kilomètres, et enfin la magnifique ville illuminée. Il souriait face au paysage qui s’offrait à eux. Rapidement, il prit un embranchement pour grimper sur la colline. C’était ici qu’ils devaient se rendre depuis le début après tout. Le ciel étoilé donnait à ce panorama un côté vraiment romantique. Il arrêta la voiture, coupa la radio et observa un moment tout ça. A vrai dire, la dernière fois qu’il avait eu l’occasion de voir ça, c’était avec John…. Juste avant leur grosse dispute. Il avait baissé ses yeux alors qu’elle avait entrepris de sortir de la Jeep. Il se mordit la lèvre avant de sortir à son tour, sans ouvrir la portière en passant par la fenêtre ouverte. Il vint se mettre derrière elle pour l’enlacer par derrière, entourant les épaules de la jeune femme avec ses bras. « C’est vraiment beau… » Il la serra contre lui dans un tendre sourire sans quitter la ville des yeux. Tout était calme, tranquille. Il nicha alors sa joue contre la chevelure de la belle brune en soupirant d’aise. « Bambi…. » Il hésita avant de la tourner face à lui. « Choahae…. » Il posa alors sa main sous le menton de la belle et lui redressa la tête avant de déposer ses lèvres sur les siennes dans un tendre baiser…

Spoiler:
 

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptySam 14 Déc 2013 - 17:41

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

Tu t'attendais à vivre ce genre de moments romantiques dès que tu avais pris l'initiative de l'inviter mais tu n'avais pas prévu la décharge qui se déploierait si jamais ses lèvres venaient se poser sur les tiennes. Et bien pour rien au monde tu aurais voulu prévoir ce moment, la surprise était bien meilleure. Tu avais pourtant voulu lui demander ce que signifiait ce son étrange qu'il avait prononcé mais son baiser t'en avait empêché. Ces gestes étaient fins, légers, tu t'étais laissée emporter par sa douceur, fermant tes yeux de biches pour savourer ce contact exquis. Mais lorsque ce baiser prit fin, un poids énorme était retombé sur tes épaules. Celui de la peur, de la culpabilité, du mensonge. " Je crois qu'on attendait ça depuis notre rencontre " tu l'avais alors dévoré du regard avant de rapporter tes lèvres aux siennes, les effleurant doucement. Lorsque tu te rapprochais de lui, ce poids si écrasant s'envolait quelques secondes de tes épaules, ce serait dément de rester accrocher à lui pour ne plus avoir à porter les fardeaux de la vie non ? Pourtant c'est ce que tu avais fait sur l'instant, tu t'étais retournée à genoux sur le capot, entre ses jambes et tu avais attrapé sa tignasse, le serrant fort contre toi. Puis tu avais émis un petit cris comme une gamine tout en te déportant vers l'avant, faisant ainsi basculer vos deux corps dans le vide. Le dos du jeune homme avait heurté la tôle, ta tête était nichée dans son cou, tu n'osais plus faire surface. " Pardon... " avais-tu laissé s'échapper toute timide. Et comme à ton habitude, lorsqu'une situation gênante se présentait, tu  t'agrippais rapidement à la liane de l'humour. " Bon je suis sûr que ça te déplait pas de sentir mes attributs inexistants contre toi " terminant ta phrase en ricanant, tu t'étais redressée sur Samuel, tes mains sur ses pectoraux. " Toi en revanche tu es bien roulé " une mélodie t'avait ensuite interrompu, c'était ton portable, tu le reconnaissais bien, car la sonnerie était une de tes compos. " J'reviens " sautant de la voiture, tu avais ouvert la porte de l'auto, fouillant dans ta besace à la recherche de ton mobile. " Un appel en absence de Jared " ton coeur s'était contracté, tu n'arrivais soudainement plus à respirer. Ton visage guilleret s'était refermé, tu te sentais perdre les pédales et tétanisée par le lot de mensonges qui s'accumulait en toi. Verrouillant ton portable, tu étais revenue vers Samy, le sourire aux lèvres. " Ma coloc, quelle froussarde " tu n'étais pas remontée sur le capot, non, tu étais restée planter sur le sol, noyant ton attention sur le paysage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness EmptyDim 22 Déc 2013 - 14:25

avatar
Invité
Invité

Salysia • You're my sweet madness Empty

I love night like this with you by my side
samuel ∞ elysia
« Probablement. » Il souriait comme un nigaud après le baiser, la laissant effleurer ses lèvres sensuellement. Elle savait comment faire les choses pour se sentir désirée. Elle était bien comme Angie sur ce point-là. Il ne pouvait pas le nier. Elysia ressemblait bien plus à Angie qu’il ne voulait vraiment le voir. Killian allait probablement le tuer s’il comprenait tout. A vrai dire, le jeune homme ne se comprenait plus non plus. Elle lui faisait tourner la tête et il ne devait pas être le seul idiot à se laisser avoir par les yeux de biche de Bambi. Il n’avait pas vraiment eu le temps de comprendre la scène qu’il s’était retrouvé allongé sur le capot de la voiture avec elle dans les bras. Que faire ? Il l’enlaça bien entendu alors qu’elle s’excusait. De quoi ? Il n’en avait pas la moindre idée. Au contraire, il était serein et souriant en fixant le ciel parfaitement étoilé. Durant l’espace d’un instant, il avait le sentiment d’être seul avec elle dans l’univers. Rien qu’eux deux dans un endroit beaucoup trop immense pour eux même s’ils semblaient être des Kings and Queens pour le moment. « Pourquoi ça me déplairait ? Et puis, ils ne sont pas si inexistants que ça. » Elle avait certes, un fessier et des seins plutôt plats, elle n’était pas en reste pour autant. Et puis, il n’était pas du genre à être attiré par les énormes paires de seins. Il était un peu vieux jeu asiatique sur le point-là et Bambi lui convenait parfaitement. Elle n’avait pas besoin de changer. Il la laissa le tripoter faussement dans un sourire en coin qui se voulait charmeur. Il se trouvait trop maigre, mais depuis la leucémie, grossir était devenu une perte de temps, son corps ne prenant plus vraiment le moindre gramme. Il avait souri toutefois en voyant qu’il pouvait lui plaire. Elle s’échappa bien trop rapidement à son goût alors qu’il avait à peine entendu la mélodie du téléphone casser le moment tendre qu’ils avaient pu créer, produisant un fossé entre eux. Il était resté là à observer le ciel sans même prendre attention à elle durant quelque seconde, une larme coula sur sa joue. Larme qu’il essuya bien rapidement en se redressant pour descendre du capot. Il fourra ses mains dans ses poches et observa alors Bambi. « Coloc ? Vraiment ? » Il le sentait. Elle avait changé. Drôle d’attitude pour une colocataire juste inquiète. « T’en fais pas, t’as pas de compte à me rendre, je suis qui dans ta vie après tout ? » Il lui souriait tendrement. Ce n’était pas faux. Ce n’était que la seconde fois qu’ils se voyaient et il savait parfaitement qu’elle avait une vie à côté de leurs rendez-vous. Il n’avait aucune prétention sur ça. Et il connaissait parfaitement le monde duquel elle venait et qui l’avait élevé. Il savait comment étaient les filles comme mais entre nous, il aurait espéré qu’elle soit différente. Il sortit son téléphone pour faire une photo d’elle avec la ville en arrière-plan, histoire de garder un souvenir de tout ça. « Allez viens. Autant rentrer. » Pourquoi écourter le séjour ? Il ne savait pas. Mais le froid qui c’était mis entre eux avec leur baiser le mettait mal à l’aise et il ne savait pas vraiment comment agir…. Pas du tout même.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Salysia • You're my sweet madness   Salysia • You're my sweet madness Empty

Contenu sponsorisé

Salysia • You're my sweet madness Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Salysia • You're my sweet madness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salysia • You're my sweet madness
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» I hate everything about you ; you're my nightmare, sweet heart and you have no way to run. (NIKARA)
» † Queen Of Madness : Himiko †
» HAITI ELECTIONS 2011: Michel Martelly, de la Chanson à l’Election

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: