Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95 €

Partagez
 

 ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyDim 19 Jan 2014 - 0:19

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
J’ai été pris d’une envie soudaine de voir les étoiles ce soir. Je n’explique pas pourquoi, de toute façon je n’ai pas envie de le faire, après tout je ne peux pas justifier tous mes faits et gestes. J’ai eu envie et ça justifie carrément que je le fasse. Bref, je jette ma clope sur le trottoir avant de me faufiler par la porte arrière du machin. Pas pour faire mon malin, enfin peut être un peu, mais surtout parce que je n’ai pas envie de payer l’entrée. C’est con, non, de devoir payer pour voir un truc qu’on peut se permettre de regarder en toute liberté rien qu’en levant les yeux au ciel. M’enfin, je ne saurai jamais expliquer tous les délires des êtres humains, alors si c’est payant, génial, mais pas pour moi en tout cas. Une fois à l’intérieur en clandestin, je tente du mieux que je peux de ne pas me faire remarquer, faut dire que c’est compliqué quand on est moi, mais on finit toujours par s’en sortir, rassurez-vous. Je trouve une porte, je ne sais pas du tout où elle mène, mais je décide de la passer, parce que c’est vrai, je vois un mec de la sécurité et j’avoue que ça me fait flipper. Bon trente secondes, tout au plus, mais quand même. Une fois dans ma petite salle, je regarde autour de moi, remarque que je peux voir des étoiles un peu partout, pour le coup, je suis déçu de ce que je trouve ici, non mais c’est vrai, je m’attendais à un peu plus de suspense quoi. Je remarque que je ne suis pas seul à être venu me perdre jusqu’ici, et bizarrement je me dis que cette qui est de dos, je la connais. J’incline le visage pour tenter de visualiser, de savoir d’où je peux la connaitre. Pourquoi ses courbes me semblent si communes, et je suis certain que je les ai déjà parcourues de mes mains. Ouais, je les mettrai bien à couper mes mains, si j’ai tord sur le sujet. Les moments me reviennent en mémoire petit à petit, et je suis heureux de me dire que ma capacité à me souvenir de tout me sert bien plus ici qu’en cours, c’est vrai. Je m’approche vers elle, devinant son visage comme celui que j’ai déjà caressé. Je mords ma lèvre quand je ne suis plus qu’à quelques mètres d’elle, et à ce moment précis, la lumière s’éteins, je me demande quoi faire, mes yeux s’habitue à l’obscurité, et je viens poser mes mains, sans gêne, sur ses hanches quand je lui murmure. « T’as déjà embrassé un inconnu dans le noir ? » Paf ! Lumière de retour, elle se retourne vers moi, et je me sens con, putain, alors je rajoute avec un sourire. « Bon, d’accord, pas tout à fait inconnu. » Bonsoir Sofia.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyDim 19 Jan 2014 - 17:17

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

like shooting stars


ft. Snow Burns

     

     
A nouveau cette envie de me sentir minuscule au milieu des étoiles, se sentir aussi insignifiant qu'émerveillé par la beauté de l'immensité céleste. Depuis toute petite j'ai cette habitude d'observer les étoiles, et il semblerait que même à Los Angeles, elle ne me quitte pas. C'est étrange, j'ai parfois l'impression que j'aime ça justement parce que ça me rapproche de mes origines, de mon pays natal. Après tout, ce que je vois en levant les yeux vers le ciel, c'est également ce que peuvent voir les habitants de Moscou. Si en plus on y ajoute le côté poétique et enchanté de la nuit alors nous avons là tous les ingrédients pour me satisfaire. La dernière fois que j'y suis allée, j'y avais trouvé Clarence, et cela avait sonné comme de drôles de retrouvailles, ou plutôt étonnantes, inattendues. Désormais que le trentenaire vivait son histoire avec Leaven, je dois me chasser toute vision de lui et moi. Etrangement, c'est sans trop d'effort que j'y parviens. Après avoir payé l'entrée, je me faufile dans un couloir pour aller dans cette salle qui est sans aucun doute ma préférée de toutes. J'entre donc à l'intérieur, chance ou non mais il n'y a personne. Je m'approche de la vitre et contemple silencieusement le ciel étoilé, y cherche les constellations que je connais, ou encore des galaxies que l'on pourrait deviner. Soudain la lumière s'éteint. Cela ne me choque que peu, après tout sans lumière on observe que mieux la nuit. Je me perds les yeux en l'air quand tout à coup des mains se posent sur mes hanches et une voix retentit. Je reconnais l'homme qui se cache derrière cette voix aussitôt, pour tous les moments que nous avons passé ensemble. Une fois l'effet de surprise passé, je souris instantanément et me retourne pour le voir, lui, dans la lumière. Je réalise que je ne l'ai pas vu depuis... au moins un an. Nous étions pourtant si proches et... il y a eu Landon, entre autres. Mais cette histoire nous a éloigné, parce que je lui avais demandé de me laisser tranquille. Si seulement j'avais su... Snow avait visé juste concernant mon ex-fiancé. « Snow, ça pour une surprise. » Je me pince les lèvres en l'observant, détaillant chacun des traits de son visage le temps de quelques secondes. Je ne l'ai jamais oublié et pourtant, j'ai l'impression de le redécouvrir. Un air malicieux vient éclairer mon visage. « Embrasser un inconnu dans le noir, ça peut avoir son charme, mais là en l'occurrence, c'est loupé... » Je me moque un peu, juste un peu. A nouveau la lumière s'éteint, à croire que l'électricité subit un léger bug. Normalement elle devrait s'éteindre et ne plus se rallumer, espérons que ça marche. Mes yeux n'arrivent pas à quitter ceux de Snow, je crois que je ne peux pas m'empêcher de replonger dans des souvenirs de lui et moi, il y a environ deux ans quand tout était parfait entre nous. « Qu'est-ce que tu es venu faire ici ? Observer les étoiles ou draguer des filles venues observer les étoiles ? » Sait-il que je ne suis plus avec Landon ? Sait-il d'ailleurs quelque chose sur moi, depuis la dernière fois ? Peut-être qu'il a réussi à avoir des informations grâce à son frère, et encore, je doute que Clarence ait raconté grand chose à mon sujet, il faut dire que notre dernière histoire nécessite le mystère. Les bras croisés, je l'observe un moment avant de fixer à nouveau les étoiles, les pensées dorénavant focalisées sur mon voisin plutôt que sur les constellations.

©flawless


Les hommes forts sont ainsi. Au zénith de l'amour, ils réfléchissent encore, ils calculent et leur décision est sans appel. Pancol
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyVen 24 Jan 2014 - 23:03

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
Un an. Un an que je n’avais pas vu ce visage, une poupée grandeur nature, une douceur qui pourrait me foutre des frissons, je l’avoue. Y a un truc dans ses yeux, une passion dans ses lèvres. Une force dans son corps. Bordel, je me fais nostalgique là. Alors j’avale ma salive en avalant tout ce que ce retour dans le passé peut me faire ressentir. Je me sens d’une idiotie pas croyable quand je lui plante ma connerie, mais je suis certain qu’elle ne m’en veut pas, parce qu’elle sait que je suis comme ça. Et puis si elle dit oui, à la réflexion cela ne me ferait rien de l’embrasser à nouveau, glisser ma main dans sa chevelure blonde et l’autre caresser son corps comme il a déjà pu le faire avant. Ouais, je ne suis pas fan de sentiment, mais je ne suis pas du genre à les interdire à ma vie, alors ça me fait chier de me souvenir autant que ça me plait, c’est vrai. « Snow, ça pour une surprise. » Tu l’as dit. Elle pince ses lèvres et moi j’aime bien qu’elle le fasse. Ses yeux m’observent tout entier, je me demande si elle pense la même chose que moi, et quand son air se transforme en une expression que je connais par cœur, je mentirai si je disais que ça ne me fait rien. J’ai envie de jouer, c’est vrai. « Embrasser un inconnu dans le noir, ça peut avoir son charme, mais là en l'occurrence, c'est loupé... » J’affiche un sourire en coin, d’accord je ne suis pas un inconnu, mais le baiser, il peut quand même avoir lieu, pas vrai ? Je suis coupé dans la lancée de mes pensées quand la lumière s’éteint à nouveau. Mon regard ne la quitte pas, le sien non plus, je sens le moment qu’on est en train de vivre comme étrange, et j’avoue que dans le fond, j’adore ça. Je ne me demande même pas si elle est encore avec son copain, je n’ose pas penser qu’elle le subit toujours, pour moi, c’est fini depuis longtemps et c’est tant mieux. Par contre, une chose qui traverse mon esprit est de savoir si ça lui arrive de penser à moi. Ca me flatterait, si c’était le cas, mais je me doute que Sofia a surement d’autres hommes dans sa vie pour s’embêter avec ceux de son passé. « Qu'est-ce que tu es venu faire ici ? Observer les étoiles ou draguer des filles venues observer les étoiles ? » Un rire léger s’échappe de mes lèvres lorsqu’elle me demande cela. Je regarde dans la même direction qu’elle, le ciel, sans mot dire, en étant parfaitement conscient du fait que je ne peux plus faire autrement que de m’imaginer rester avec elle pour le restant de la nuit, enfin, qu’on ne se trompe pas, je ne parle pas de sexe ici, enfin presque pas. J’ai au bord des lèvres des milliers de questions la concernant, me répétant simplement que c’est long deux ans. « A ton avis ? » Ma voix lui dit. Je ne mens pas, je suis loin d’être un menteur et déteste ceux qui le font. En clair je lui avoue que je ne suis pas venu ici pour regarder les étoiles, et maintenant que je me retrouve à côté d’elle, j’ai encore moins envie de les observer. Ne me reste en tête au final que deux choses, enfin une quand j’y réfléchis bien … Est-ce qu’on perd du temps à discuter ? Parce que je jure que je n’ai qu’une seule envie, c’est celle de l’embrasser. Alors quand même avant de suivre mes pulsions, je demande en un sourire « T’es toujours avec l’autre ? » J’ai oublié son prénom volontairement, et je ne veux plus m’en souvenir, vraiment.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptySam 15 Fév 2014 - 17:46

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

like shooting stars


ft. Snow Burns

     

     
C'est tout naturellement que je lui demande avec quel dessein il s'est amené à l'observatoire, étant consciente du fait qu'il soit un sacré séducteur. On ne sait jamais avec Snow, bien que je trouve cela assez désespérant de venir dans un endroit comme celui-ci pour draguer. La lumière s'éteint donc, nous plongeant dans une obscurité toute relative, avec ces étoiles par millions au moins face à nous. C'est plutôt romantique comme ambiance et je serai la dernière à m'en plaindre quand bien même Snow n'est pas celui qui pourrait le plus prétendre à m'offrir du romantisme. Lui et moi, c'est terminé depuis bien longtemps. Il a eu beau me faire vivre une belle histoire, ce temps-là est révolu, surtout avec ce qu'il s'est passé après notre relation. Quand il me demande mon avis sur ma question avec cet air si fatal, je lui adresse un sourire autant moqueur que désappointé. Peut-être aussi qu'il y a de la tendresse, puisque je ne peux pas m'éprendre d'un homme sans éprouver ce genre de sentiment pour lui. Quand bien même nous ne sommes plus ensemble, ces émotions-là restent, en tout cas entre nous, c'est le cas. « Je vois. Tu devrais monter sur la terrasse alors, il y aura plus de monde. » Répondis-je avec une assurance modérée, avant de tourner mon visage vers le ciel. Peut-être est-ce ce qu'on appelle communément l'intuition féminine mais je me doute qu'il ne va pas repartir de sitôt. Son attitude, son regard sur moi... non, il est bien, là. Et moi aussi, je crois, plus que je ne l'aurais cru. Snow me pose bientôt une question qui me replonge dans une période de ma vie que j'aimerais oublier. Si je suis encore avec Landon ? Non, Dieu merci. C'est sans lâcher quelques étoiles du regard que je lui réponds. « Non. » Seulement ça. Oui, c'est bref, mais je n'ai jamais été bavarde sur cette relation, excepté peut-être les premières semaines de notre relation, quand je le voyais encore comme l'homme de ma vie. Après un bref instant de silence, je tourne mon visage vers le sien, le plus sérieusement du monde. « Tu avais raison, j'étais mieux sans. » Le jour où j'ai enfin réussi à le quitter, rompant nos fiançailles par la même occasion, a été l'un de ces moments où j'ai été le mieux inspirée, sans nulle doute. Mes yeux détaillent son visage dans le silence complet, ce regard doux, ce nez droit puis ces lèvres pleines dont le contour est si peu marqué. « Toi je ne te demande pas où tu en es, il me semble clair que tu n'as pas encore trouvé chaussure à ton pied. » Finis-je par dire, quelque peu amusée en lui donnant un très léger coup d'épaule.

©flawless


Les hommes forts sont ainsi. Au zénith de l'amour, ils réfléchissent encore, ils calculent et leur décision est sans appel. Pancol
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyVen 21 Fév 2014 - 20:36

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
« Je vois. Tu devrais monter sur la terrasse alors, il y aura plus de monde. » Un sourire en coin, je secoue le visage négativement, je me retiens de ne pas me retourner vers elle pour lui prouver qu’à ce moment précis je n’ai pas besoin de plus de monde. Puis bon, forcément je ne me retiens pas longtemps, mon regard sur elle, j’observe son profil que je me souviens avoir plus qu’aimé durant des jours entier, Sofia, elle fait partie de ces femmes qu’on dit parfaites, je peux l’assurer. La question sur son ex brûlant ma bouche, je ne me retiens pas de la poser et attends avec impatience qu’elle me réponde ce que j’ai envie d’entendre, ce dont j’ai besoin pour me laisser tenter par elle une nouvelle fois, j’avoue que je ne sais pas si je pourrai me retenir longtemps, en toute honnêteté quoi. « Non. » Mon sourire s’élargit rien qu’en entendant ce « non ». Il sonne comme un feu vert dans ma tête et je ne saurai pas expliquer pourquoi. Je dois être surement un peu fou, ouais, pour envisager tout ce que je peux envisager alors qu’on ne sait plus vu depuis aussi longtemps. Mais j’ai oublié, ouais, volontairement, j’ai oublié combien de temps justement. « Tu avais raison, j'étais mieux sans. » J’ai toujours raison, j’ai envie de préciser, mais je me demande surtout si c’est un bon sujet pour déconner. Elle sait que je le fais sur tout, mais là, je sens que ce serait inapproprié. Ouais, malgré le fait que je sois un imbécile heureux, j’arrive tout de même à être lucide pour certaines circonstances, j’ai ça pour moi, en plus de tout le reste quoi. « Toi je ne te demande pas où tu en es, il me semble clair que tu n'as pas encore trouvé chaussure à ton pied. » Je reçois son coup d’épaule amical comme une décharge électrique, baissant mon regard vers elle, je me rends compte que je souris encore. Je me retiens là Sofia, vraiment, tu sais ? Je suis persuadé qu’elle le sait, elle me connait, et bordel, je ne suis pas du genre à patienter, mais pour elle je le fais. Il ne faut pas me demander pourquoi, alors pour gagner du temps et pour surement lui en faire gagner à elle, peut-être pour réfléchir au fait que si elle veut fuir c’est maintenant. « J’ai souvent raison, tu n’as pas oublié ? » Finalement je le dis, ouais, parce que j’aime bien dire tout ce qui germe dans ma petite tête, parce que je suis comme un gamin, je n’ai honte de rien, et que même à vingt-sept piges, j’aime être comme ça, je me dis que ça fait partie de mes qualités quoi. « Je crois que c’est un signe, qu’on soit ici toi et moi. » C'est sorti tout seul, cette fois, tant pis, je ne regrette pas et peut être que j'y crois. Je ne dis pas que c’est elle, la chaussure pour mon pied, mais je crois bien que de l’avoir retrouvé ça me plait plus que cela ne le devrait. « Je suis pas prêt à me caser, c’est vrai, mais je ne suis pas hermétique à l’amour, tu le sais. » Et mes yeux dans ses yeux, et ma bouche qui veut la sienne, si elle ne dit rien pour briser l’instant, alors que je me tourne complétement vers elle, je sais, que je ne pourrai pas me retenir bien longtemps.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyDim 9 Mar 2014 - 1:10

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

like shooting stars


ft. Snow Burns

     

     
Cet éclat de velléité que je peux lire dans son regard lorsque je lui donne un léger coup d'épaule me rappelle que je n'ai pas oublié celui qu'il était lorsque nous étions ensemble. Il y avait si peu de distance entre la taquinerie et la tentation, tellement peu que j'aurais dû m'en rappeler, ne pas user de légèreté avec lui aussi simplement. Néanmoins c'est presque naturel, et je n'arrive pas à le regretter. Je me contente de détourner le regard un instant avant qu'il ne se remette à parler. Avoir souvent raison, cela ne signifie pas tout le temps. Alors oui, je veux bien le lui accorder, d'autant plus qu'il m'avait avertie de la mauvaise influence de Landon sur moi ; j'étais juste trop éprise de lui pour me rendre compte de la lucidité de ses propos. Machinalement je lève les yeux en l'air, comme pour lui signifier qu'il m'agace. « Toi par contre, tu as dû oublier que je n'aimais pas l'arrogance. » C'est à moitié vrai, à moitié faux. J'ai un jour réalisé que quoi qu'en dise les femmes sur la condescendance masculine, il y a toujours une faible part d'elles qui adore ça, qui est même heurtée par ce soit disant défaut au point de parfois renforcer ce qu'elles peuvent ressentir à l'égard de l'homme en question. Snow enchaîne, fait référence à un drôle de karma qui nous aurait ramené l'un à l'autre. C'est vrai que j'en rigole, sans quitter une étoile du regard. « Parce que tu crois à ce genre de choses maintenant ? » Non, c'est un mensonge, j'en suis persuadée. Pourtant je profite de cette voie qu'il a ouverte lui-même imprudemment. « Et ce serait le signe de quoi, tu penses ? » Que je lui demande en retrouvant son regard. Quelle absurdité va-t-il être capable de me dire, encore ? Le pire c'est que je l'ai toujours aimée, cette absurdité digne d'un enfant encore en train d'apprendre à écrire. Elle lui va bien, à lui et à cet air juvénile qui parfois contraste avec sa virilité. Je ne me questionne pas longtemps sur son statut, son attitude me prouvant par maints signes qu'il n'est pas en couple. Mais lorsqu'il me répond, je vacille légèrement et ne peux m'empêcher de repenser à ce sentiment qui nous avait unis. Il était on ne peut plus sincère, de mon côté en tout cas. Il se passe quelques secondes pendant lesquelles je me perds dans ses yeux avant que les miens ne descendent un peu plus bas là où immanquablement ils devaient se retrouver. Mais cela ne dure pas longtemps, juste assez de temps pour réaliser que du temps est passé depuis notre histoire. Le karma doit être pris dans quel sens, au juste ? C'est tellement ambiguë, tout autant que ce moment entre lui et moi qui m'amène bientôt à sourire fébrilement. « Ne me regarde pas comme ça, Snow... » C'est trop facile. Il suffisait que l'on se retrouve dans cet observatoire avec comme témoin ce ciel étoilé pour retomber dans les bras l'un de l'autre ? Non... Je ne suis pas aussi confiante, et puis je ne sais plus rien de lui. J'ai toujours besoin de ce sentiment de sécurité avant de me lancer dans quelque chose d'un tant soit peu outrecuidant. « C'est mal de profiter de la faiblesse des femmes. De la mienne en l'occurrence. » Chuchote-je en souriant tendrement. Jamais je ne me suis considérée comme forte, ou inébranlable dès qu'il était question de sentiments. Snow est intelligent, il a conscience de ce qu'il est capable de me faire ressentir par un simple regard, car assurément cela ne disparaît pas forcément avec le temps, et si je ne suis pas le genre de femme à m'animer au quart de tour, je suis en plus de cela relativement sage. Tout ça, il le sait, mais voudra-t-il s'en souvenir … ?

©flawless


Les hommes forts sont ainsi. Au zénith de l'amour, ils réfléchissent encore, ils calculent et leur décision est sans appel. Pancol
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyVen 21 Mar 2014 - 21:30

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
« Toi par contre, tu as dû oublier que je n'aimais pas l'arrogance. » Je hausse un sourcil, la regarde en biais, j’ai un sourire en coin à l’entente de sa phrase qui je trouve sonne plutôt bien. Le mot arrogance me décrit quand je m’y mets, c’est vrai, je ne sais jamais quand m’arrêter, mais je me plais à me penser sans limite, sans peur, et surtout sans reproche. Le pire dans cette histoire, c’est que non, je n’ai pas oublié ses gouts, sa façon de penser, je ne me rappelle pas de grand-chose dans la vie, mais des gens qui comptent, si. Et vous savez, j’en garde que la meilleure partie, parce que celle où il est question de grands adieux malheureux, je ne suis pas fait pour regretter, non, juste pour profiter … Ce qui ne m’empêche pourtant pas de lui dire – surtout parce que ça trainait dans ma tête – que si on est ici ce soir, c’est le destin. C’est écrit, ce machin. Ce à quoi elle pouffe, et je ne peux même pas la faire arrêter, lui dire que si elle continue elle va me vexer. Non, parce que j’ai envie de rire aussi, je ne sais tout simplement pas ce qu’il m’a pris. « Parce que tu crois à ce genre de choses maintenant ? » S’il le faut vraiment, ouais, je pourrai bien y croire, j’en sais rien moi, je dis ce qu’il me passe par la tête, et puis je suis perturbé, c’est quand Sofia qui se trouve à côté de moi. Le genre de fille qu’on compare à une princesse, le genre qui est trop bien pour moi, et que pourtant j’ai réussi à avoir quelques temps à mes côtés. Encore aujourd’hui, ça me fait halluciner. « Et ce serait le signe de quoi, tu penses ? » J’esquisse un sourire en coin, retrouve ses yeux, ayant de plus en plus l’envie de toucher sa peau, de me laisser tenter à nouveau, même si ici c’est elle qui doit céder … Me montrer par plusieurs gestes que j’ai pu lui manquer, que malgré toute l’eau qui a coulé, si on se retrouve maintenant, ce n’est pas qu’une coïncidence. La tension nous entoure un peu, et j’ai horreur de cela, les moments gênants durant lesquels on ne sait plus comment se comporter, alors je fini par tout casser, par lui dire une connerie, parce que c’est tout ce qu’il me reste à faire, à chaque fois. « Je ne sais pas … Le signe que notre histoire, elle est inachevée. » J’agrémente ma bêtise d’une série de haussement de sourcils pour tourner la chose au ridicule avant de lui dire que je ne suis pas caser, que je suis le même qu’avant, que je ne cherche pas forcément mais que lorsque ça me tombera dessus, et bien, je ne ferai pas semblant. J’aimerai et ce n’est pas un mensonge, même si tout le monde pourrait le penser, je suis atrocement sérieux quand je me permets de penser à ça. Puis mes yeux qui la dévorent avec une envie que je ne dissimule pas, les siens qui me donnent l’impression de répondre. Ses lèvres qui m’appellent, ou plutôt, qui devraient m’appeler, autant que ce que je souhaite l’embrasser. « Ne me regarde pas comme ça, Snow... » Je craque un sourire lorsqu’elle me dit ça. Sofia, Sofia … Ce n’est pas à moi qu’il faut dire ça, c’est une perche, une ouverture, une idée, une envie décuplée, ça court trop vite dans mes pensées. « C'est mal de profiter de la faiblesse des femmes. De la mienne en l'occurrence. » A ce murmure je réponds un presque rire, j’aime savoir que je lui fais de l’effet, je ne mentirai pas. Je ne suis peut-être pas de ceux qui se trouvent romantiques, qui trouvent les bons mots, qui comblent les femmes par des histoires qui enchantent, qui retournent, qui font qu’elles se sentent changées, spéciales ou je ne sais quoi. Non, je ne suis pas un homme comme ça, ma force est ma spontanéité peut être même ma simplicité. Oh je pourrai si je le voulais, me fondre dans le costume d’une autre personne, envouter par des mots trop grands, savants. Je le ferai surement pour Sofia, s’il lui faut cela pour se souvenir que je ne suis pas complétement le charlatan que le monde connait. Si elle ressent le besoin d’être rassurée, elle n’est pas comme les autres, alors oui, je le ferai. Merde, ce que je suis sérieux quand je m’y mets, c’est beau à gerber, je le sais. Alors je pose mes mains sur elle, une nouvelle fois, sur ses épaules, et puis ses bras, je glisse sur sa peau. « Quel regard ? » Je demande innocemment, puis finalement, en riant, mes mains toujours sur elle, je reprends « Et puis, on sait tous les deux que le plus faible ici, c’est moi. Alors tu vas profiter de moi ? » Je lui lâche un sourire géant, j’aurai pu être un romantique, dans une autre vie, mais pas ici.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyLun 24 Mar 2014 - 7:41

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

like shooting stars


ft. Snow Burns

     

     
Évidemment que cet instant avec Snow me replonge dans le passé. Autant qu'il semble le replonger lui dans une époque où tout était plus simple, moins prise de tête, pour cause il n'y avait que lui. Cela date de quelques années à peine et pourtant, j'étais plus insouciante, j'en suis certaine. Tout du moins avec les hommes et ça, ce n'était pas rien. A croire que je lui ai tendu une perche avec ma question sur le karma et pourtant, je ne m'y attendais pas du tout. Sa réponse me laisse sans mots puis je me mets à rire à nouveau, doucement. Il ne peut pas être sérieux, n'est-ce pas ? Comme si tout était si simple. Comme si l'on pouvait croire à des signes du destin, comme si le destin lui-même était réellement tracé à l'avance... Parfois j'aime y croire, d'autre fois je trouve ça terriblement idiot. Cela ne pourrait être qu'une ruse créée par l'Homme uniquement encore pour supporter un peu mieux ce que le futur nous offre. Rien d'autre. Je crois au hasard pur ; le destin et ses signes ne seraient que poésie voire absurdité. Néanmoins, quand je plante mon regard sur toutes ces étoiles, je me dis que la poésie est bel et bien entre nous en ce moment et peut-être que je devrais cesser de chercher de la rationalité partout, me laisser plutôt transporter là où Snow a envie d'aller... Après tout, qu'est-ce que je risque ? Avec lui, j'ai l'impression de ne jamais être au bord du gouffre. Avec lui, j'ai le sentiment que tout ira toujours bien et cela n'a pas de prix. Quand je me retourne à nouveau vers lui, il me regarde de cette façon qui pourrait me faire craquer. Il le sait en plus, il doit s'en souvenir comme si cela datait d'hier, je le vois dans ses yeux. Mes mots ne l'atteignent pas comme je voudrais car il sourit, ce sourire qui nous enfonce un peu plus dans le passé ou devrais-je plutôt dire la nostalgie. Snow pourrait m'énerver mais je réalise bientôt qu'au lieu de ça, je me plais à le dévorer du regard. Il est vrai que je suis de nature très observatrice et en particulier de la physionomie des gens mais là c'est encore autre chose. La vérité, c'est que je le trouve beau, son sourire et sa bonne humeur me conquièrent bien malgré moi et c'est toujours difficile de refréner ce genre de sentiment. Si encore il n'y avait que son sourire... Mais lorsqu'il lève ses mains et les pose sur mes épaules, je frémis un peu, oui un peu. Voilà qu'il ose faire l'homme qui ne comprend pas. C'était la carte de la facilité mais je lui pardonne car elle lui va bien, elle et toutes les autres d'ailleurs. Cela dit je soupire quand même, d'autant plus désespérée après sa dernière question. Car oui, je gardais espoir de ne pas être attirée par lui comme je l'étais autrefois. Peine perdue, là sous ce ciel étoilé, il me fait le même effet je crois. Il a l'air d'un grand enfant ; moi j'aime les hommes matures qui n'ont rien d'enfants. Il doit être l'exception à la règle, lui il sait me charmer par ses manières enfantines. J'hésite un moment mais assez vite je me laisse emporter par mes propres envies, celles qui parfois me donnent l'impression de redevenir inconsciente alors qu'il ne s'agit en réalité que de mon corps qui parle. Un pas me rapproche de lui, mes paupières s'abaissent quand mes lèvres elles se rapprochent dangereusement des siennes... La température a augmenté tout à coup ou c'est moi ? Non, bien sûr que c'est moi, je m'emballe toute seule, comme d'habitude. Son torse est lui aussi chaud, c'est en tout cas ce que mes mains peuvent ressentir lorsqu'elles se posent sur lui doucement ; le bout des doigts d'abord, les paumes qui suivent. Je suis attirée par le coin de ses lèvres, puis par son parfum, cela devient un tout, un tout qui s'appelle Snow et que j'ai un jour eu dans la peau. « Je ne profite jamais des hommes... » Reponde-je avec un très léger sourire. Il y a plein de choses dans lesquelles je suis forte, pour lesquelles je me battrais, mais les hommes cela a toujours été un combat différent. Je crois que je suis le genre plus à être effacée qu'au devant, à apprécier les prises d'initiative de mes partenaires. Oui, il est clair que je suis plus douée pour me faire désirer que pour dominer les festivités. Mes yeux observent les siens quand ma voix se fait plus douce encore, quand elle lui démontre par sa tonalité qu'il m'a manqué. Je m'apprête à faire une erreur, ma raison toque trop violemment aux portes de mon cœur. « Snow... Il ne faut pas que je craque avec toi, je ne vois pas où cela pourrait nous mener... » Dans le sens où Snow et moi, c'est particulier, ce n'est pas juste une aventure. J'ai beau être attirée par lui, j'ai peur de ce qu'il pourrait se passer si nous nous abandonnions l'un à l'autre, j'ai peur de ce que je pourrais ressentir. C'est donc avec dépit que je me pince les lèvres et que je m'écarte de lui à contre cœur au bout de quelques secondes alors que je n'avais envie que d'une seule chose au fond, qu'il me serre dans ses bras, qu'il m'embrasse et que l'on se retrouve comme à l'époque. Mon être entier devait le lui crier, mais ma voix elle ne désirait pas le lui dire. Alors je le contourne et fais un pas, deux pas puis quelques autres derrière lui vers la porte. Alors quoi, je vais partir maintenant ? … Non, non. Retiens-moi, Snow.
©flawless


Les hommes forts sont ainsi. Au zénith de l'amour, ils réfléchissent encore, ils calculent et leur décision est sans appel. Pancol
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyMar 6 Mai 2014 - 11:47

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
Sofia et moi, fut un temps, c’était écrit, je peux le jurer, aussi bête que cela semble être, sa tendresse, sa douceur, la perfection qu’elle incarne un peu, ouais on aurait être vraiment plus que deux idiots qui se retrouvent par hasard, j’en suis totalement persuadé. Mais voilà que la vie s’était chargée de nous, et qu’on avait rien pu faire contre cela. Il faut se dire que parfois, c’est juste comme ça. Alors quand de mes mots je lui avoue que je ne suis qu’un homme faible face à elle, je n’ai aucune honte, et pour le coup, je lui sers un sourire pour lui démontrer, elle sait comment je suis, toujours à déconner, oui, cette femme me connait. Elle soupire, me prouve qu’elle est toujours attirée par moi par ce fait là, et ça ne fait que renforcer mon sourire, mon envie d’elle, parce que oui, on en est là, dans une bulle qu’on s’est créer, celle qui reflète le poids des années où l’on a été séparés. Elle fait un pas vers moi, et comme un idiot je retiens mon souffle, je crois. Ses mains parlent pour elle, d’abord doucement, et puis plus précisément. « Je ne profite jamais des hommes... » Ah oui ? Pourtant, je suis certain que si elle le voulait un peu plus fort, elle profiterait de moi. Son regard, j’essaie de le soutenir, plus pour elle que pour moi, parce que si je m’écoutais je ne lui laisserai pas le temps de réfléchir plus encore, je l’embrasserai, lui montrerai à quel point elle m’a manqué. Je prendrai les devants, pour qu’on en vienne tous les deux à se souvenir « d’avant ». Mais la vérité c’est que j’ai trop de considération pour elle, c’est qu’elle n’est pas comme toutes les autres avec lesquelles, je l’avoue, je passe mon temps à m’amuser, alors j’attends, ouais, Snow sait être patient. Qu’elle me dise qu’elle est d’accord, qu’elle fait semblant de me résister pour qu’on puisse mieux se retrouver. « Snow... Il ne faut pas que je craque avec toi, je ne vois pas où cela pourrait nous mener... » Il y a quelque chose qui bat trop vite à l’intérieur de moi, et je soupire face à ses mots auxquels je n’ai pas de réponse, je ne peux rien lui promettre, je le sais, parce que je ne sais pas plus qu’elle où cela pourrait nous mener, parce qu’elle sait, que je ne sais même pas à quoi ressemblera demain, parce que je suis comme ça. Et je réalise que c’est le fait d’être juste comme ça qui fait qu’elle s’éloigne de moi, je suis peut-être trop moi, je n’ai jamais sur quel pied danser, ne sais jamais doser le sérieux de la situation. Sofia, merde, pars pas. Parce que si tu pars, on ne saura jamais, parce que si tu pars, il ne va rester de nous qu’un sentiment d’inachevé. Et moi, l’inachevé, bon sang, j’en ai horreur, si tu savais. Et je la regarde s’éloigner, tandis que moi, je reste les bras ballant sans réaliser vraiment. On va en rester là ? Non, ça ne peut pas être si simple, alors lorsqu’elle me tourne le dos complétement, mes yeux se permettent de la regarder de haut en bas, il est totalement hors de question que je la laisse s’en aller. Je serais franchement idiot si je le faisais, et je n’aime pas être idiot quand je ne l’ai pas décidé. Je n’hésite pas plus longtemps, je suis le même chemin que ses pas, j’attrape sa main, et le sourire que j’ai sur mes lèvres ne veut pas me quitter. Je la force à se retourner. J’accueille son regard avec le mien. « Tu crois vraiment qu’on peut se contenter de ça ? » Peut-être qu’elle le peut, c’est vrai, peut-être qu’elle n’a pas envie que je fasse ce que je m’apprête à faire, c’est vrai aussi, mais si elle ne m’arrête pas, rien ne pourra me stopper, c’est une évidence telle qu’elle brûle un peu à l’intérieur de moi, elle fait son chemin dans ma tête d’homme un peu trop enfantin. « Sofia. » Je prononce avec tout le sérieux du monde, pour lui rappeler que je sais être sérieux lorsque je le veux, je peux abandonner l’humour et les conneries quand il le faut, et là, je suis carrément sûr qu’il le faut. Pour la convaincre, pour je ne sais quoi. « J’en sais rien, je ne sais pas où ça va nous mener. » Je craque, un nouveau sourire, ma main qui va caresser son visage bien trop tendrement. Je l’ai aimé, j’en suis intimement persuadé. « Mais si je te laisse partir, je vais m’en vouloir beaucoup trop longtemps. » Beaucoup, beaucoup, trop longtemps. Mes doigts s’aventurent un peu plus sur sa peau, dessine ses lèvres qui à présent m’obsèdent un peu. « Je peux rien te promettre, tu me connais … » Je souffle doucement, comme un aveu qui n’en est pas un, mais bon sang, je ne peux pas la laisser, sa voix, tout à l’heure, je ne suis pas fou, elle n’appelait que moi, n’est-ce pas ? « Sofia. » Je prononce une nouvelle fois, quand mon visage se rapproche du sien, quand mes lèvres n’ont plus que quelques centimètres à parcourir afin de trouver les siennes. « Ne me repousse que si tu en as vraiment envie, pas parce que c’est ce que la bienséance te dit de faire. » L’ordre est prononcer, et mes lèvres vont enfin se poser sur les siennes, tout doucement, redoutant un peu le moment où effectivement, elle pourrait à nouveau s’éloigner de moi.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyMer 21 Mai 2014 - 19:03

Reed Gallagher
Reed Gallagher
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 25/07/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Jamie Dornan
Crédit avatar : (a) Razowski (s) Solosand
Messages : 1841
Nationalité / origines : Américain. Originaire d'Irlande.
Situation : Divorcé(e)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en journalisme et en sciences politiques à l'UCLA.
Job/Métier : Rédacteur en chef du Los Angeles Times depuis fin 2014.
Adresse de résidence : Maison à Santa Monica.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron, Alice, Andreas & William.
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

like shooting stars


ft. Snow Burns

     

     
Retiens-moi car je regretterais d'être partie, de n'avoir pas saisi cette opportunité de te retrouver comme auparavant.

Tout ce que j'aimais chez lui refait surface dans mon esprit, pour le pire ou le meilleur, je ne saurais dire. J'ai pourtant l'impression que ce n'est pas le bon moment, que je devrais cesser de laisser mon cœur voguer d'un homme à l'autre sans savoir où le fixer, sans savoir où l'autoriser à s'abandonner, pour de bon. J'ai toujours été faible, trop faible avec les hommes. Influençable aussi. Ils ont trop facilement le pouvoir sur moi, mais le pire dans cette histoire c'est que souvent j'aime ça, que tout cela me fait pousser des ailes et que je ne me sens jamais aussi vivante que dans ces moments-là, dans leurs regards. Heureusement sa main m'arrête dans ma marche, qu'il me force à me retourner pour m'apaiser, de sa simple présence. « Tu crois vraiment qu'on peut se contenter de ça ? » Bien sûr qu'on le pourrait. Nous en crèverions sur l'instant, mais nous le pourrions, si vraiment nous avions la force. Je ne l'ai pas, je plaide coupable, annonce de mon regard que j'ai envie de retrouver ses lèvres et peut-être plus. « Sofia. » Dieu qu'il est beau quand tout en lui est sérieux. Je flanche un peu, penche légèrement ma tête sur le côté en signe d'affaiblissement. Qu'il me dise ce qu'il a à me dire, je n'attends plus que ça. A vrai dire, c'est même un appel à l'aide. « J'en sais rien, je ne sais pas où ça va nous mener. »  Cela devrait m'inquiéter mais étrangement je me sens rassurée, que Snow avoue son incertitude. Ainsi je ne suis pas la seule victime de notre relation ici, de ce pouvoir que nous avons l'un sur l'autre. « Mais si je te laisse partir, je vais m'en vouloir beaucoup trop longtemps. » Qu'est-ce que cela signifie, exactement ? J'essaye de définir le sens précis de ses mots quand du bout de ses doigts il redessine mon visage, la partie basse qui a envie de lui. « Je peux rien te promettre, tu me connais ... » C'est douloureux, évidemment. Car oui je le connais, sa volatilité était l'une des raisons, en plus de mes peurs, qui avait eu raison de notre relation. Mais Snow n'a jamais voulu me faire du mal consciemment, j'en suis persuadée, et c'est pour cette raison que je n'arrive pas à trouver de raison suffisante pour m'éloigner, prendre mes jambes à mon cou face à son attitude, sa séduction. « Oui, je te connais. » Autant que je l'affectionne. Entre lui et moi, cela ne sera jamais blanc. « Sofia. » Sa voix se fait plus basse, son corps se fait plus gourmand. Et le mien crie famine, d'une chose décidément peu raisonnable, que je ne sais légitime ou non. Déjà mes yeux se ferment, quand mes narines elles s'entichent à nouveau de son parfum, de son souffle si proche du mien. « Ne me repousse que si tu en as vraiment envie, pas parce que c'est ce que la bienséance te dit de faire. » Comment c'est tentant de se laisser bercer par ses paroles, par cet ordre suave qui reflète si bien mes envies... Tellement que je ne bouge pas, accuse silencieusement ses lèvres contre les miennes et les apprécie telle une adolescente fautive. Mais rapidement je me fais raison, considère comme insensé la fuite. De mes mains je viens toucher son torse par-dessus sa chemise, m'accroche petit à petit à elle pour finalement baisser mes armes. Parce que j'en ai envie, qu'il m'a intimé d'oublier la bienséance et que cet instant m'a charmée.  Je ne sais pas si ce baiser sera la dernière chose que j'aurai de lui mais si c'est le cas, alors il faut que j'en profite pleinement. Cette saveur qu'il possède me rappelle que j'ai toujours bien choisi mes amants à ce niveau, qu'il ne dérogeait pas à la règle, bien au contraire. J'entrouvre bientôt mes lèvres, laisse sa langue venir exprimer à la mienne le manque qu'elle a pu ressentir pendant tous ces mois. Snow n'était pas n'importe qui, avec lui il m'était arrivée de m'imaginer un avenir alors... oui, tout ce rapprochement a un arrière goût particulier et quand il prend fin, que je remonte mes mains sur son torse pour l'arrêter à contre-coeur, je n'ai qu'une chose à lui dire qui me vient, qui me donne la force de rouvrir mes yeux sur lui. « Emmène-moi chez toi une dernière fois. » Un mince sourire esquissé, je lui exprime par mon regard néanmoins que je ne cherche pas forcément à retrouver ses draps, que je pourrais me satisfaire de n'importe quoi, tant que le reste de ma soirée serait à ses côtés, dans son univers. « J'ai juste envie d'être avec toi. »
©flawless


Les hommes forts sont ainsi. Au zénith de l'amour, ils réfléchissent encore, ils calculent et leur décision est sans appel. Pancol
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow EmptyLun 25 Aoû 2014 - 12:50

avatar
Invité
Invité

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Hit me with your best shot, Sofia.


Don't stop believing.


   

   
 « Oui, je te connais. » Et sa phrase m’arrache un sourire, évidemment qu’elle me connait. On sait tous les deux très bien comment est fait l’autre. On sait aussi qu’on est lié même si on veut prétendre le contraire. Elle sait, oui, aussi bien que moi, que je ne la laisserai pas s’en tirer comme ça. Que si on s’est retrouvé ce soir ce n’est pas pour rien et que s’il le faut, je peux très bien être le genre de mec qui croit au destin. Alors c’est bien pour cette raison que je lui dis, que je l’appelle doucement, comme on appellerait un animal sans défense afin de le charmer. Je ne peux pas le nier, elle est ma proie, celle qui pendant un temps a été à moi. Je m’avance vers elle, la retient parce que je connais les femmes et que je suis totalement conscient que c’est ce dont elle avait envie, que je lui courre après. Après quelques mots de plus, je décide que cela ne sert plus à rien de parler, que tous les deux nous allons nous retrouver, pour ce baiser que je dépose sur ses lèvres ou pour un autre moment, je n’en sais rien et le fait est que je m’en moque royalement. Je profite de ce qu’elle veut bien me donner, c’est-à-dire sa bouche qui, je l’avoue, m’a manqué, ses lèvres dont je connais la danse par cœur qui est dans le fond chère à mon cœur. Puis ses mains remontent sur moi et j’en conclu que c’est le moment d’accentuer notre nouvelle danse. Sa langue me cherche et la mienne la trouve, ensemble une nouvelle fois, j’en souris contre elle quand je continue de l’embrasser, de simplement apprécier. Cette nostalgie qui emplit mon être me tord un peu de l’intérieur, mais je choisis de ne pas la prendre en compte. Préférant de beaucoup attraper son regard du mien quand notre baiser prend fin. J’essaie de comprendre ce qu’il se passe en elle, plus homme que gamin, plus mature que serein. « Emmène-moi chez toi une dernière fois. » Tout ce que la dame voudra. « J'ai juste envie d'être avec toi. » Alors je me dis que ça tombe bien, parce que sur l’instant, c’est exactement ce que je souhaite. Un instant avec elle, une nuit, un autre baiser, peu importe, je prends absolument tout ce qu’elle veut me donner. Et dans son regard je réalise qu’elle désire la même chose que moi. Un nouvel au revoir, synonyme d’un nouveau départ. Peut-être même une amitié, malgré le fait que pour cela je ne peux pas m’empêcher d’en douter. « Alors suis-moi. » J’attrape sa main, j’en ai quelques frissons, putain. Et ensemble nous marchons, un sourire sur mes lèvres, une envie au creux du ventre, et un silence qui pèse sur nous comme il ne l’a jamais fait auparavant.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow   ▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Contenu sponsorisé

▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ hit me with your best shot ▬ sofia et snow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser