Partagez
 

 ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 19 Jan 2014 - 18:23

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

« Micah ?! » Je hurle à moitié dans le téléphone, complétement paniquée, je suis en train de m’en apercevoir. « Bonjour, petite sœur. Que puis-je faire pour toi ? » Je soupire d’énervement dans le téléphone, parce que merde c’est important cette fois et il ne s’en rend même pas compte, le couillon. « Arrête de te foutre de ma gueule ! » A son tour de soupirer, mais bon sang, il ne comprend pas que je suis perdue là et que le rayon de ce magasin est clairement en train de me prendre la tête. « Si c’est à propos de ton mec, dis le de suite ça ira plus vite. » Je fronce les sourcils et je me dis que si je l’avais devant moi je lui aurai déjà sauté dessus. Ça me manque un peu, je crois, les chamailleries en face à face. Mais ce n’est pas le moment pour penser à ça, et puis ce n’est même pas le moment de penser à Andreas. Pourquoi il le met sur le tapis d’abord ? « Ce n’est pas « mon » mec, et non je n’appelle pas pour ça. » Ça valait le coup de le préciser ? Je ne suis pas sure, une fois que mon frère à quelque chose en tête, on ne peut pas lui enlever, pour sûr, il me voit déjà mariée. « Bien sûr. » Qu’est-ce que je disais ! « Ça m’apprendra à te demander des conseils. » Il rit derrière son téléphone et moi je vois son sourire dans ma tête, nostalgique. « Si on ne peut plus te taquiner faut le dire, hein. » Je ne réponds pas, parce que bien sûr qu’il le peut. Notre relation s’est construite comme cela, sur une confiance mutuelle cachée derrière deux/trois piques bien envoyées. « Bon, je t’appelle parce que je compte ramener un chat chez moi. » Encore une fois, il rit. « Pauvre bête. » Je grimace mais je ne peux pas m’empêcher d’approuver un peu sa pensée. « C’est pour ma colloc, cadeau d’anniversaire. » Et du tac au tac il répond « Je comprends mieux, je me disais, Grace avec une responsabilité, vraiment ? Impossible. » Je me fais faussement mauvaise que je lui réponds « Sale con. » Non mais c’est vrai, je peux m’occuper d’un chat, non ? Non … ? « Et donc, je me demandais, il faut quoi pour avoir un chat ? » Il semble désespéré et moi aussi je désespère je l’avoue. « Hum, tout d’abord, un chat, enfin, je dis ça, je dis rien … » Je lève les yeux au ciel avant de préciser « Non, mais je suis dans le rayon de l’animalerie là, je comprends rien, il a vraiment besoin d’une fausse souris le machin ? » Nouveau rire, j’en peux plus. « Si tu savais comme je le plains votre futur « machin ». Il te faut une litière en priorité et des croquettes, idiote. » Ça parait évident, je ne m’en serai pas douté. « Ouais, mais les gadgets, là ce n’est pas indispensable, hein ? » Je n’ai jamais eu d’animal, c’est vrai. Mes parents avaient bien compris que ces choses-là ne sont clairement pas faite pour moi, mais je ne sais pas pourquoi je suis certaine qu’Alice elle saura l’aimer comme il se doit. « Non, trouve toi une pelote de laine, ce sera la même chose pour lui. » Je souris en attrapant juste une litière et ce qui va avec. Et quand mon frère tente à nouveau de changer de sujet avec son « Et sinon, tu vas l’amener au mariage ? » J’enrage, parce que je sais qu’il ne parle pas du chat, ni même d’Alice, juste avant de raccrocher je lui dis « Plutôt mourir. » Voilà que j’en ai oublié mon but premier moi, le chat. Maintenant que j’ai tout, il ne me manque plus qu’à aller trouver notre minette. Je passe à la caisse avant de partir en direction de ma voiture pour foncer vers un refuge ou je ne sais quoi. J’y arrive et après quelques secondes même pas, je craque. Je crois qu’elle aussi me choisit parce que de sa petite langue râpeuse elle lèche mes doigts. Elle est tellement chou que je ne peux pas m’arrêter de sourire. (x) Je signe tous les papiers, et quand je vais pour la prendre la demoiselle qui gère l’endroit me demande « Et une cage de transport, vous n’avez pas ? » Je vais te buter Micah. Je soupire au moment où je secoue la tête pour signifier que non, je n’en ai pas. Elle me lance un regard qui signifie « Bon courage » et moi je me dis naïvement qu’elle ne va pas non plus me bouffer pendant le trajet. Je la pose sur le siège passager, elle s’y allonge, alors je suis toute contente, moi. Sauf qu’au moment où je mets le contact, la chose se transforme en monstre. Elle saute partout, balade dans toute la voiture, miaule comme si j’étais en train de l’étrangler, d’ailleurs j’avoue y penser deux secondes d’affilées. Je remercie le ciel du fait qu’il n’y a pas de bouchons aujourd’hui et je fonce jusqu’à chez nous, constatant qu’il est déjà tard et que le soleil est couché. Combien de temps je suis restée dans ce magasin moi ? Heureusement que tout est ouvert jusqu’à pas d’heure ici, au Kentucky, limite ils sont tous au lit. Bref, j’attrape la bête, les affaires, la bouteille de vodka, parce que c’est sa boisson préférée, je le sais. Bon je suis bien au courant que son anniversaire ce n’est pas aujourd’hui, mais je crois bien que le jour J elle était occupée avec RJ, ce soir je l’ai prévenu, je lui ai dit « T’as pas intérêt de sortir ton cul d’ici demain soir. » Et je lui ai rappelé ce matin, non parce que je ne suis pas sûre de gérer le monstre toute seule moi. Je me débrouille à ouvrir la porte du bâtiment chargée comme une mule, mais on s’en fiche. Je fini par passer par la porte d’entrée, soulagée. Je pose les affaires dans l’entrée et je croise le regard d’Alice sur le canapé. « Surpriiiiiiiiiiise ! » dis-je toute joyeuse en montrant la petite chose que je tiens dans mes bras.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyJeu 23 Jan 2014 - 4:57

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

End of time de Beyonce, cette musique est tellement entraînante pour danser et ce, dès les premières notes, que je ne me lasse jamais de réinventer des chorégraphies dessus. Pas dans ma chambre, mais bel et bien dans le salon, où j'ai écarté le canapé, la table basse et tout ce qui traînait ci et là. Là, c'est un environnement presque parfait pour enchaîner les pas, quoi que ça manque un peu de place certainement, et puis je ne suis jamais à l'abris de me cogner contre un coin de meuble mais ce n'est pas ça qui va m'arrêter, loin de là. Habillée d'un simple short en coton noir et d'un débardeur de la même couleur, je me mets donc à danser, improvisant des mouvements en suivant le rythme. Rapidement, la pièce prend en température à cause de moi, oui le chauffage tout à coup, c'est bel et bien mon corps qui s'échauffe sans que ça ne me fatigue le moins du monde. Ça doit être l'habitude, les heures passées à danser chaque jour en studio. Quand la musique se termine, j’enchaîne avec la suivante, et cetera pendant une bonne heure ; dieu que ça fait du bien, la danse a été inventée à la base pour des hyperactives comme moi, je vous le dis. Finalement, je fonce me doucher de façon express et ressort de la salle de bain toute pimpante, habillée cette fois d'un jean et d'un t-shirt ample, prête à passer la soirée avec Grace. Longeant le couloir jusqu'à ma chambre, je manipule mes cheveux quelques secondes, le temps de les assembler en une queue de cheval, avant de les relâcher à nouveau sur mes épaules. Je m'allonge à moitié sur mon lit, attrape mon portable et vérifie si je n'ai pas des messages. De Grace ? Non. De RJ ? Non plus. Sait-on jamais, hein. Alors je me relève, soupire, et retourne dans le salon en tournoyant sur moi-même quelques fois en chemin. Finalement, c'est le canapé qui m'accueille tandis que je saisis un magazine féminin susceptible de me faire passer un petit moment tranquille... Mais ça ne loupe pas, au bout de quelques instants, mes pieds sur la table basse commencent à s'agiter, me prouvent à nouveau que je ne sais pas rester calme plus de cinq minutes. Puis cet article que je lis n'est pas intéressant, pire, il me rappelle combien ma situation est gênante : « Comment bien organiser son mariage ? », tiens je devrais peut-être filer la page à Catherine ? Il y a plusieurs robes de mariées - qui me donnent envie de vomir - dans lesquelles elle pourrait peut-être s'imaginer. Sûre qu'elle prendrait le temps de lire cette page, tout en se vernissant les ongles d'un rouge horrible qui me sort par les yeux rien qu'à l'imaginer. Je souffle de dépit en relevant mes sourcils et ferme sèchement le magazine avant de le jeter là où il traînait avant que je ne m'y intéresse. C'est à ce moment que la porte s'ouvre ; alléluia ! « Graaace ! Mon dieu j'en p... » Je ne termine pas ma phrase parce que mon regard se bloque sur un détail. Pas insignifiant, le détail. Non à vrai dire, il semblerait que ce soit vivant, et ce simple fait rend la chose loin, très loin d'être insignifiante. Bordel, un chat. Ma bouche s'ouvre je crois, parce que je ne me contrôle pas. J'hallucine juste quand je réalise ce qu'il se passe vraiment. Grace m'offre un chat pour mes vingt-cinq ans. Oh nom de dieu. Je me lève finalement parce que, tout de même, ça serait incorrect de rester scotchée au canapé de cette façon. Et plus je m'avance vers elle et cette boule de poils, plus j'aime l'idée. C'est un truc de dingue. « Je n'y crois pas... T'as pas fait ça ! » Un sourire se dresse sur mon visage, ma main vient le recouvrir spontanément, avant de finalement venir se poser sur la petite tête de l'animal. « Merde, j'sais pas quoi dire, enfin si, t'es folle ! » J'éclate de rire en croisant le regard de Grace et la prends dans mes bras un instant, l'embrassant sur sa joue tendrement « je crois qu'on dit merci dans ces situations-là ? » et clairement elle le mérite ! J'attrape dans mes deux mains le chaton blanc et viens frotter son museau avec mon nez, mais c'est un petit coup de patte qu'il me donne bientôt, ce qui me fait rire. « C'est un mâle ou une femelle ? » Demande-je à ma colocataire avant d'aller m'asseoir sur le tapis au milieu du salon. Je pose la bestiole, l'observe se déplacer et découvrir les lieux d'un regard amusé et curieux. Incroyable à dire, mais je l'aime déjà. « Tu pensais qu'on n'était pas bien à deux ? Tu as voulu rajouter un membre dans l'équation, ça va compliquer notre relation ça... » Que j'ajoute en relevant mon regard malicieux vers elle. Oh allez, une petite plaisanterie ne fait jamais de mal.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 26 Jan 2014 - 14:15

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

« Graaace ! Mon dieu j'en p... » Tandis que je souris toujours fière de ma trouvaille, son regard à elle bloque sur la boule de poil qui ne tient pas vraiment en place dans mes bras, comme si elle était déjà prête à parcourir notre monde. Merde je me rends compte que je suis toute excitée à cette idée. Ce petit chat il va observer de loin ce qu’on va vivre et il va se laisser aimer de nous, parce que c’est comme ça, il n’a pas le choix. Et même si dans la voiture elle ressemblait à un monstre, j’avoue que plus je la regarde, plus je la trouve jolie. Le fait qu’elle ne se lève pas de suite cependant m’effraie un peu, c’est vrai, je pensais qu’elle me sauterait dans les bras. Bon c’est loupé. Je commence donc à être carrément dégoutée, à croire que je me suis battue pour rien et que j’ai fait chier mon frère sans aucune raison aussi. J’m’apprête à lui dire que je peux très bien la rapporter si elle le souhaite, même si bon … Ca m’écorche la tête et la langue de l’avouer, mais merde, je n’ai pas envie de m’en séparer de mon petit bébé. Je suis déjà attachée. Aliiiiiice s’il te plait, comme pourrait le faire un bébé. Elle se lève enfin, et moi je me dis qu’elle a dû voir le désespoir dans mon visage. Je souris finalement parce qu’elle aussi. « Je n'y crois pas... T'as pas fait ça ! » Je grince un peu des dents, affiche une faible grimace pour signifier que si, je l’ai fait, et franchement je ne regrette qu’à moitié. Elle hésite et moi j’attends, pose la main sur nôtre petite fille improvisée, parce que oui, c’est la nôtre et c’est comme ça, enfin surtout la sienne quoi. « Merde, j'sais pas quoi dire, enfin si, t'es folle ! » Oui, je sais, mais je le vis bien. Elle se met à rire alors je le fais aussi, putain c’est bon c’est passé, j’avoue que pendant quelques secondes je me suis vraiment vu dans un merdier pas croyable avec mon chat. Elle s’approche de moi et me prend dans ses bras et je tente de lui rendre son étreinte sans abimer notre petit bête, embrasse ma joue, et moi je m’en fiche alors qu’en temps normal j’aurai dit que les marques d’affections ce n’est pas pour moi. Mais bon, ce soir, on fête son anniversaire, en retard certes, mais elle a quand même tous les droits. « je crois qu'on dit merci dans ces situations-là ? » Je hoche le visage positivement et lui dit pour la taquiner « Et je le mérite en plus ! » Le merci, évidemment. Elle me prend finalement le petit chat pour le prendre dans ses bras. Un sourire sur les lèvres je la regarde aller s’installer sur le tapis « C'est un mâle ou une femelle ? » en me tournant en direction de la cuisine pour aller trouver deux verres, je réponds nonchalamment « Une femelle. » Finalement les deux verres en main je reviens dans le salon attrape la bouteille de vodka, puis merde je me rends compte que j’ai oublié un jus ou quelque chose afin de le mélanger à l’alcool, du coup, je reviens sur mes pas afin d’aller trouver cela. « Je me suis dit qu’on avait assez de problèmes avec les mâles pour en ramener un nouveau à la maison. » Je lui cris de la cuisine tandis que je chope enfin ce que je cherche et retourne en direction d’Alice encore une fois, je me suis fatiguée seule là. J’affiche un visage satisfait et surtout fier de moi quand je la vois observer la petite chose, ouais carrément fier de moi-même. « Tu pensais qu'on n'était pas bien à deux ? Tu as voulu rajouter un membre dans l'équation, ça va compliquer notre relation ça... » Je pouffe un peu tandis que je me mets à genou en face de la table face afin de servir nos verres, ouais, ce soir c’est la fête. Et on se saoule entre filles. J’apporte le verre à mes lèvres, merde je l’ai chargé, tandis que je tends le sien à Alice, faisant des petites avancées pour venir moi aussi me caler sur le tapis avec elles. Et toute sérieuse, pour m’amuser évidemment je lui réponds « Je me suis dit que notre relation était assez sérieuse pour qu’on puisse y rajouter un enfant, nuance. » Je ne tiens pas longtemps mon sérieux vu que je me mets à sourire, à demi rire, après quelques secondes seulement. « Et puis, si on n’est très bien à deux, mais bon heureusement elle compte qu’un pour un tiers parce qu’elle ne parle pas. » Je bois une gorgée, appréciant cette fois ci le gout de l’alcool sur mes lèvres, qui brûle un peu ma gorge, je m’habitue même à la chaleur que ma boisson va bientôt provoquer sur mes joues prochainement rougies. Je regarde la petite chose qui s’amuse entre nous deux et puis je réalise « Elle n’a pas de prénom ! » je me torture un peu le cerveau, puis bon en fait, ce n’est pas à moi de le trouver, elle est à elle cette petite chose. « Choisis un truc badass hein, sinon je la ramène. » J’en serai capable, habituellement, le problème c’est que la bouille de l’animal me plait trop pour cela, alors je grimace et puis souris, pour tout de même signifier à Alice que je ne risque pas de le faire. Merde, je l’aime déjà.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 9 Fév 2014 - 18:54

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

« Merci Grace, t'es la meilleure des colocs', ça se confirme de jour en jour. » Que je lui dis finalement avec un large sourire aux lèvres, en gage de ma joie assurée. Je ne m'étais pas imaginée avoir un chat un jour - ou peut-être que si, mais jamais dans cet appartement, avec mes colocataires. Grace et moi avons décidé il y a quelques semaines que nous resterions à deux finalement. Pour cause, notre salaire en fin de mois nous le permet et en plus de cela, nous ne voulons plus nous risquer à tomber sur de nouvelles personnes qui pourraient nous décevoir et mettre à mal l'ambiance. A deux, nous nous entendons parfaitement, c'est le duo gagnant, assurément. Une fois assise sur le tapis, je regarde le chaton faire ses premiers pas dans son nouveau chez-lui. Son petit nez en l'air, il semble vouloir découvrir son environnement avec une curiosité indéniable. Je suis attendrie, et il y a de quoi. Grace m'apprend qu'il s'agit d'une femelle, en justifiant son choix d'une remarque qui m'amuse. « Pas bête. Et puis au moins, on pourra lui raconter nos malheurs sans craindre de l'ennuyer. » Parce qu'il est bien connu que les hommes détestent entendre les femmes se plaindre, n'est-ce pas ? Bon d'accord, là en l'occurrence il ne s'agit que d'un chat, mais autant continuer sur le ton de l'humour ! Je saisis bientôt le verre que mon amie me tend, tout en lui lançant une petite boutade sur cette décision d'adopter un chat. C'est vrai, même si ce n'est qu'une bestiole à poils, cela rajoute tout de même un élément à l'équation. Désormais, il va falloir s'en occuper comme si c'était une personne à part entière. Lui faire des câlins, le nourrir, nettoyer la litière, l'engueuler après chaque connerie qu'il fera... Tout compte fait, autant rester sur l'idée des câlins, hein. Quand Grace avance le fait que notre relation est assez sérieuse pour permettre l'adoption d'un enfant, je bois quelques gorgées de mon verre et le repose au sol avant de lui adresser un regard espiègle. « J'avoue, une fille qui ne parle pas... ça n'en est pas une non ? » Je me mets à rire spontanément avec Grace et poursuis. « Tu as raison, notre couple est suffisamment sérieux et j'aime bien que tu prennes des initiatives. » Je hausse plusieurs fois mes sourcils ensuite comme pour en rajouter une couche à mon semblant de séduction, et je regarde à nouveau la boule de poils blanche qui s'amuse à passer sous la petite table basse. Elle est tellement minuscule sur ses quatre pattes que cela se fait sans qu'elle n'ait besoin de s'abaisser. Un prénom, mais oui bien sûr, j'allais oublier ça ! Après avoir bu à nouveau un peu de vodka, je me penche vers le chaton et la fixe un long moment... pour finalement n'avoir qu'un prénom en tête. Une boule, toute blanche, cela me semble évident, et je ricane avant même de prononcer le prénom. « Snowie. » Ma tête se tourne vers Grace, qui connait mon meilleur ami et qui fera sans doute le rapprochement. Mais n'est-ce pas une excellente idée ? « Snow sera obligé de l'aimer comme ça. Et ça lui donnera autre chose à laquelle s'intéresser. La dernière fois qu'il est venu, tu devais être en sous-vêtements dans l'appart et du coup ça lui a donné des idées pas possible... » Je remonte aussi vite mon regard vers la principale concernée, esquissant un fin sourire en coin. « Mais je lui ai fait promettre de ne pas s'intéresser plus à toi tant qu'on serait colocataires. Je ne vais pas te partager avec lui, il est fou. » Que je dis en haussant l'épaule avec un petit air fier et un sourire spontané. Puisque nous sommes soit disant en couple et que ce chaton est notre nouveau bébé, autant me servir de ce prétexte pour rejeter les envies horribles de Snow. Non mais.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyVen 21 Fév 2014 - 23:50

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

« Je sais, je sais. » Que je réponds à son nouveau merci, j’avouer que je ne suis pas très à l’aise avec les effusions de sentiments, alors je préfère ne pas étaler un peu plus le sujet, parce que si ça continue, je serai gênée et franchement j’ai horreur de l’être, surtout que bon, je ne suis pas certaine de mériter tous ces compliments-là, il ne faut pas abuser quoi, ce n’est qu’un chat. Une femelle en plus de cela, que je lui dis à ma manière, hein, une presque fille de plus ici, ça me va. Enfin, tant qu’elle ne devient pas une chieuse évidemment. Mais j’avoue que je n’ai pas trop de doutes sur le sujet, après tout, c’est Alice qui va l’élever et je suis certaine qu’elle va très bien gérer. « Pas bête. Et puis au moins, on pourra lui raconter nos malheurs sans craindre de l'ennuyer. » J’approuve d’un mouvement de tête, c’est vrai, on pourra. « J'avoue, une fille qui ne parle pas... ça n'en est pas une non ? » On ne va pas blâmer notre petite boule de poil pour ça quand même, si ? Mais je ris avec elle quand je lui sors que notre couple est assez sérieux, et qu’elle me rejoint sur le sujet, c’est pour cela qu’Alice et moi ça fonctionne, on est sur la même longueur d’onde, il n’y a pas de doutes. « Tu as raison, notre couple est suffisamment sérieux et j'aime bien que tu prennes des initiatives. »Face à ses sourcils j’avoue être incapable de garder mon sérieux et je me dis que si son jeu de séduction est de même avec les garçons ce doit être une catastrophe. Je bois à nouveau dans mon verre et souris comme une idiote, appréciant le ton détendu de l’instant. Sans prise de tête, voilà comment je veux ma vie, bon sang, ça fait du bien, croyez-moi. Puis finalement le prénom de notre petite boule de poil me vient à l’esprit, elle n’en a pas encore un et ça me chagrine un tout petit peu et c’est donc pour cela que je lui demande d’en choisir un et un bon en plus de ça. « Snowie. » Je lève les yeux au ciel en riant un peu, sérieux, on va nommer notre chaton en hommage à cet obsédé ? Bon ok il a une belle gueule, je me dois de l’avouer. « Snow sera obligé de l'aimer comme ça. Et ça lui donnera autre chose à laquelle s'intéresser. La dernière fois qu'il est venu, tu devais être en sous-vêtements dans l'appart et du coup ça lui a donné des idées pas possibles... » Je souris, plutôt contente de moi, je ne me vois pas coucher avec son meilleur pote, mais je jubile un peu de savoir l’effet que je peux avoir sur lui. J’savais bien qu’il ne cachait pas ses yeux la dernière fois. Boaf, je ne me formalise pas des choses du genre, après tout je suis bien dans ma peau et mon corps mérité d’être regardé, pas vrai ? Cependant je souris devant le petit air qui reste sur le visage d’Alice. « Mais je lui ai fait promettre de ne pas s'intéresser plus à toi tant qu'on serait colocataires. Je ne vais pas te partager avec lui, il est fou. » Souriant, une nouvelle fois, je fais quelques « petits pas » sur mes genoux pour m’approcher d’elle, mon verre toujours en main et le rire au bord des lèvres. Je bois une gorgée, encore, me rends compte qu’il est bientôt terminé et que j’ai bien fait d’apporter les bouteilles jusqu’ici pour qu’on puisse directement se servir. Finalement à côté d’elle, je lui sors un faux regard charmeur, un battement de cils surfait « Jamais je ne te tromperai, je tiens trop à notre couple, et je t’aime trop pour ça, voyons. » prononce-je un brin charmeuse donc, mais je ne m’en fais pas, on déconne ici elle et moi. Et bon sang c’est le pied, faut l’avouer. « Puis ton Snow, ok, il est beau, mais de nous deux, je peux t’assurer que t’es celle qu’il veut. » Je souris de toutes mes dents tandis que de ma main je caresse son dos, compatissante. « T’es pas sortie de l’auberge avec celui-là. » Je finis mon verre et ne me plains pas de la chaleur qu’il provoque dans mon corps. « J’en ai assez des mecs, je risque pas de me faire embobiner par lui. » Ô ça non, je ne risque pas.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyLun 3 Mar 2014 - 5:01

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Piquante vodka. Savoureuse vodka. Douce vodka. Une fois avalée le plaisir se déploie de mille et une façons mais l'une d'elles ne fait jamais défaut. Très vite, je me sens plus libre, plus volage. Comme si la vie devenait tout à coup beaucoup plus simple, comme si les barrières s'abaissaient sans distinction aucune. Il y a ce moment où je revois Snow en train de marquer mon poignet de sa signature pour me promettre qu'il ne couchera pas avec Grace et puis il y a ce moment où je la vois elle se rapprocher de moi devant Snowie qui n'en loupe pas une. Sensible à son environnement, elle nous fixe un moment avant de repartir en exploration, et j'ai le rire de Grace qui vient résonner dans mes oreilles alors je la regarde à nouveau, avant de boire une nouvelle gorgée de mon breuvage. Son sourire est communicatif, son humour d'autant plus. Il n'a jamais été question d'une séduction entre elle et moi et pourtant, on joue le jeu à la perfection, tout du moins je crois. Elle me sert une déclaration que j'aurais pu trouver sublime dans la bouche d'un autre mais qui venant d'elle me pousse à surjouer à mon tour. « Comment pourrais-je te croire alors que tu aimes de plus en plus me parler de ton sportif ? » Théâtralement je mime une moue boudeuse, dépitée. En réalité je suis heureuse qu'elle se confesse à moi, nous avons mis un moment avant d'en venir aux secrets toutes les deux mais il semblerait que le feeling soit finalement très bien passé, il suffit de laisser le temps aux choses parfois ou en l'occurrence aux gens. Quand elle me dit que Snow me veut, j'éclate de rire d'abord avant de faire la choquée ou plutôt celle qui refuse décidément de croire à ça. Déjà lui, maintenant elle ? « Tu en dis des conneries parfois. On ne mélange pas les torchons et les serviettes ! » C'est étrange, j'ai l'impression d'avoir déjà entendu cette expression quelque part... En fait je crois que je suis mal placée pour dire ça avec tout ce qu'il s'est passé dans ma vie dernièrement mais il faut peut-être freiner les folies non ? J'apprécie tout de même son réconfort et lui adresse finalement un tendre sourire lorsqu'elle m'avoue en avoir assez des hommes. « T'as qu'à essayer les filles, l'avantage entre nanas c'est qu'on se comprend tu vois ? On sait exactement quoi faire, on s'écoute plus, la complicité est totalement différente et c'est le pied. » Songeuse, je divague un peu en jetant un coup d’œil au chaton un moment, puis je retrouve le regard de Grace, un sourire charmeur aux lèvres. « Tu as déjà testé avec une fille ? » Nous n'avons jamais parlé de ça, mais il y a un début à tout hein. Et sur ce, une nouvelle gorgée de vodka !


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 9 Mar 2014 - 19:26

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

L’écoutant parler je me ressers discrètement un verre. Savourant les prémices d’une soirée qui promet. Je n’ai jamais été bien fanatique des discussions entre filles, des confidences et le reste, mais avec Alice c’est différent, elle fait partie de ces filles avec qui je peux tout oser, avoir peu importe qu’elle discussion tout en sachant que l’autre nous écoute, nous entend, ouais c’est vraiment plaisant de vivre avec une personne comme elle, et je me dis que lorsque je suis tombée sur sa demande de colocataire, je ne me doutais même pas qu’on en arriverait à aujourd’hui, ce jour où je lui offre un chat. Oui moi, j’ai pensé à quelque d’autre que moi. « Comment pourrais-je te croire alors que tu aimes de plus en plus me parler de ton sportif ? » Je grimace fortement, jouant avec mon expression et avec la chaleur que l’alcool fait monter en moi. Andreas. Je ne saurai même pas dire pourquoi je lui en ai parlé, je me dis que je devais forcément être énervée. Mais c’était sorti, et ça continue, c’est bien ça mon problème en vérité, il hante un peu trop mes pensées. Mon dieu, s’il savait … Non, il me sortirait un de ces sourires que je ne supporte pas – ou que j’aime trop, je ne sais pas – et je me sentirais obligée de devenir dingue face à cela. « Celui-là … Trop compliqué pour moi. » Et je lève les yeux au ciel en souriant, pour lui signifier que ce n’est pas lui qui se mettra entre nous, et encore moins son Snow. C’est bien ce que je lui expose d’ailleurs, que des garçons j’en ai marre, que je ne veux plus. Que je me vois presque, je dis bien presque, devenir nonne, histoire de les faire fuir une bonne fois pour toi. L’idée me fait rire tellement elle est insensée, et mes yeux se concentrent à nouveau sur ceux de mon amie qu’étrangement ce soir je trouve plus bleus. « T'as qu'à essayer les filles, l'avantage entre nanas c'est qu'on se comprend tu vois ? On sait exactement quoi faire, on s'écoute plus, la complicité est totalement différente et c'est le pied. » Je m’étouffe avec mon verre, ce qui a le don de rendre ma gorgée de vodka encore plus piquante que les précédentes. Je ferme les yeux, me rappelant mes années lycée, celles où je voulais faire enrager tout le monde, prouver que dans notre petite ville tout était trop calculé. Et je ris un peu plus quand j’entends Alice me demander carrément si j’ai déjà essayé. Je deviens nostalgique d’un monde que j’ai passé beaucoup de temps de ma vie à détester. A vouloir fuir. A aimer je ne sais quoi. Je bois une longue gorgée, je devine mes joues rosies, et en voyant que le verre d’Alice presque vide, je me permets de rajouter de notre cocktail du soir à l’intérieur, un sourire fin sur mes lèvres. « Pour dire vrai, pas vraiment. » Je fronce les sourcils me rendant compte que ce n’est pas très clair ce que je suis en train de lui exposer. Alors je ris de plus belle en secouant les mains pour lui montrer que je vais continuer à argumenter. « En fait, je suis sortie avec une fille, au lycée. » Déjà je trouve que c’est mieux, sauf que je m’aperçois que ça ne renseigne pas le fait de si oui ou non j’ai déjà essayé avec une fille. « On s’est embrassé, câliné, mais non, jamais essayé vraiment … » Songeuse, je me rappelle qu’on n’osait pas, qu’on était des gamines qui expérimentaient les choses, qui voulaient tenter, mais faut croire qu’on était juste trop coincées. « Le truc, c’est que je me suis toujours dit qu’il ne faut pas mourir con, mais l’occasion ne s’est jamais présentée à nouveau. » Je hausse les épaules, me demandant s’il est nécessaire que je lui demande si elle, elle l’a déjà fait, je me doute qu’elle va répondre par la positive, Alice ne se cache de rien, après tout, et puis elle en parle comme une experte, donc, j’ai déjà ma conclusion en tête. « Faut croire que je n’attire pas les filles hein ! » Je lui dis en riant, parce que de toute façon, je n’ai jamais vraiment cherché à le faire, perdue dans mon intérêt pour les garçons.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyVen 14 Mar 2014 - 0:43

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Bien vite nous évinçons le sujet des hommes, puisqu'il ne sert qu'à nous faire réaliser une chose, que ceux-ci sont source éternelle de problèmes, tous plus contrariants les uns que les autres. Même dans la simplicité il y aura toujours des ennuis et ça vous voyez, c'est la vérité vraie. L'on ne peut s'en défaire, que vous soyez amis ou amants, l'homme vous titillera toujours les nerfs, à croire qu'il a été créé pour ça. Je n'sais pas pourquoi j'en viens à parler des femmes et plus précisément des relations homosexuelles. C'est vrai, je n'ai aucun tabou mais tout de même, l'alcool devait aider à délier ma langue car je ne savais pas du tout ce qu'en pensait Grace alors... ne me restait plus qu'à continuer sur ma lancée, guetter sa réaction. A ce stade de l'histoire, je me fichais bien qu'elle me prenne au sérieux ou non. Entre nous, Grace a beau être particulièrement bien foutue, il ne m'a encore jamais pris de rêver d'elle à poil ou plus encore. Mais tout de même, son avis sur la chose m'intéresse, maintenant qu'on y est, que j'ai tout balancé sur le tapis. Oups, elle s'étouffe en avalant une gorgée. Merde... Ça ne va pas la choquer, quand même ? Il ne faudrait pas qu'elle soit homophobe et qu'elle se barre de l'appartement en courant hein ? Je ne sais pas pourquoi je me mets à rire en la fixant, et j’enchaîne faussement charmeuse avec une question directe, à savoir si elle a déjà eu une expérience avec une fille. Autant tout clarifier dès maintenant, même si le rose qui apparaît sur les joues de Grace me laisse à moitié perplexe. Je ne le montre pas trop cependant, patientant juste qu'elle daigne enfin dire quelque chose. A l'écouter, le sujet est légèrement tabou, enfin juste légèrement hein. Disons qu'elle n'a pas l'air aussi à l'aise qu'auparavant et je ne critique pas non, je l'observe simplement avec un faible sourire, tentant de se dépatouiller avec le sujet. Au final, je retiens qu'elle n'a jamais été très loin avec une fille. Bon à vrai dire, je m'attendais à ce genre de réponse. J'aurais peut-être été plus étonnée de l'entendre me dire qu'elle l'avait déjà fait en réalité, enfin dans le sens où il y a plus de chance qu'elle soit hétérosexuelle avec tous ces gars dont elle me parle parfois. Sa dernière phrase à tendance un peu fataliste m'arrache un rire que je noie rapidement dans une gorgée de vodka. Mes yeux fixés sur elle y restent un moment avant de s'égarer en hauteur. Si elle, elle n'attire pas les filles alors le monde ne tourne plus rond. Enfin, ce n'est pas comme s'il y avait des filles qui attiraient et d'autres qui n'attiraient pas... tout du moins je crois. Je repose mon verre, me demande intérieurement pourquoi je continue de boire alors que je me sens déjà saoule. Oh mon dieu, le début de l'alcoolisme, peut-être. Oui oui, c'est purement une manie d'alcoolo de boire alors qu'on se sent déjà « bien », à supposer qu'on soit réellement bien. Bref. Je me redresse sur mes genoux face à Grace et lève les yeux en l'air pour lui prouver qu'elle raconte bien des bêtises. « Pourquoi tu n'attirerais pas les filles ? Tu dis que tu ne veux pas mourir conne mais ce que tu dis là c'est un peu con quand même, enfin si je peux me permettre. » Je lui dis telle une gamine sûre d'elle tout ce qu'il y a dans ma tête, sans trier au préalable ce qui mérite vraiment d'être entendu ou pas. Me voilà à nouveau en posture de charmeuse à deux balles avec ce sourire que je veux mystérieux mais qui est sans doute plus malin qu'autre chose. On ne me demande pas mon avis mais qu'importe puisque je le donnerai quoi qu'il en soit. Je la trouve attirante moi, Grace. Pour l'avoir vue souvent en sous-vêtements, je pourrais vanter ses attributs féminins à n'importe quelle lesbienne qui serait un tant soit peu intéressée, j'en suis persuadée. Sauf qu'on s'en fiche des autres, là c'est moi qui se situe dans le feu de l'action. Certes c'est mon amie, mais la pro du détachement c'est bien moi. Et elle ? Elle, elle est de toute façon entichée de son Andreas, ce n'est pas une aventure avec une fille qui va la perdre. Merde alors, je suis réellement en train de faire des plans sur la comète pour la suite de la soirée là, non ? Avec Grace... J'suis vraiment pas nette, un peu frappée il faut le dire mais c'est trop tard pour revenir en arrière, je suis désormais curieuse à propos d'elle. Non pas de ce qu'elle pourrait me dire de plus, mais de ce que je pourrais faire avec elle. Cela ne sonne pas comme une erreur. Je suis amoureuse d'un homme c'est vrai, mais ce que je m'apprête à faire ne résulte que d'une envie passagère qui dès demain sera partie, je le sais pertinemment. Et puis sans le savoir, elle me cherche aussi. Grace, je veux dire. N'est-ce pas une sorte de douce provocation que de prétendre affirmer ne pas attirer les filles quand on est au courant de son propre pouvoir de séduction ? Parce que je la connais la petite Nolan, quand elle en a envie elle sait charmer qui elle veut.

Mes yeux la fixent, un peu vaporeusement, et je souris comme si tout cela était naturel. Peut-être que ça l'est, en réalité. « Dis, tu aimes les gens qui prennent des initiatives j'espère ? » Quelques secondes de plus où mon sourire reste perché comme si je voulais vraiment la voir douter – expression dont je me délecterais bien mais il est désormais temps que je mette à exécution toutes ces pensées qui s'entrechoquent dans ma tête. Après avoir émis un petit rire malin face à son air interrogateur, je me décide à me rapprocher d'elle sans quitter ses prunelles jusqu'à ce que mes paupières s'abaissent à cause de la proximité de nos visages et sans attendre sa permission, je vais poser mes lèvres sur les siennes doucement, vraiment doucement. Ma main s'est au passage glissée sur la sienne à travers le tapis et je poursuis ce baiser chaste pendant plusieurs secondes, jouant avec sa lèvre inférieure délicatement par pure envie. Je ne trouve pas ça étrange, au contraire ça me plaît et j'espère que la réciproque est vraie. Je rouvre mes yeux, croise son regard. « Excuse-moi, je ne t'ai même pas demandé si tu me trouvais attirante. » Dis-je à peine espiègle. Le jeu est lancé, vous croyez ?


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 23 Mar 2014 - 10:44

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Lorsqu’on est jeune on tente, on essaie, on veut dépasser les limites, sortir des chemins tout tracés. On veut plus, on veut voir. J’avais voulu le faire aussi, tenter, essayer quelque chose que je n’avais jamais, qui m’avait toujours tenté. Et puis … Puis j’étais une gamine et je n’avais jamais réellement rien fait, je me sens surement un peu bête, mais la vodka fait vite passer cette impression en moi. Après tout, je n’ai rien à cacher, ou presque, je n’ai pas vraiment honte, donc mon aveu me fait rougir autant qu’il est honnête. Je ne crois pas qu’Alice soit du genre à juger, sur le fait que j’ai voulu essayé mais surtout sur le fait que je ne l’ai jamais fait. Quand je lui dis que je ne dois tout simplement pas attirer les filles, elle étouffe un rire avec son verre, et pour le coup, ça me fait rire aussi. Je ne suis pas du genre à ne pas me rendre compte du fait que j’attire les hommes, mais il est vrai que jamais une femme ne s’est intéressée à moi. Elle se redresse et semble penser clairement que je raconte n’importe quoi, ça ne m’étonnerait même pas que ce soit le cas, après tout, ma tête commence à être lourde de vodka. « Pourquoi tu n'attirerais pas les filles ? Tu dis que tu ne veux pas mourir conne mais ce que tu dis là c'est un peu con quand même, enfin si je peux me permettre. » Je lève les épaules en même temps que mes mains. Franchement, je n’en sais strictement rien. Je suis tellement innocente ici que je ne sais pas vraiment quoi rajouter. Alors je me noie dans mon verre de vodka en la regardant, l’impression qu’elle a pleins de choses en tête et d’ailleurs je me demande bien ce qu’il peut s’y passer dans sa tête. On reste un peu silencieuse, et je bois, ça oui, je bois. Attirer les filles, passer le pas, sa question trotte dans ma tête tandis que mon regard se perd un peu sur elle, je la détaille un peu, son petit sourire, son détachement, le fait que l’alcool me débride, qu’il me fait en train de taquiner et chercher ma colocataire comme si elle était une de ses conquêtes que je me dois d’obtenir avant la fin de la soirée. Mince, je suis vraiment en train de le faire ? Je ne sais pas, un peu ouais. Clairement ouais. « Dis, tu aimes les gens qui prennent des initiatives j'espère ? » Je la regarde sans vraiment comprendre, l’information semble mettre plus de temps que d’habitude à arriver jusqu’à mes neurones. Je crois que je rougis, parce que je réalise ce qu’elle est en train d’insinuer. Je n’ai rien le temps de répliquer, je vois Alice s’approcher de moi, sous un angle que je n’avais jamais imaginé voir jusque-là. Son visage part à la rencontre du mien, ou plutôt, ses lèvres à la rencontre des miennes. Quand le contact se fait, je suis hésitante, ne sais plus comment me comporter, je devrai surement ressentir que je ne pense pas qu’on devrait le faire, que c’est peut être une mauvaise idée, cependant sa main sur la mienne, sa bouche jouant avec la mienne d’une douceur troublante, ne me gêne finalement en rien. Et lorsqu’elle rouvre les yeux pour me poser une question des plus idiotes qu’il soit, je me contente de sourire en me disant que de par la vodka, je regrette déjà de ne pas recommencer directement et de devoir jongler un peu plus avec les mots avant cela. « Je ne sais pas trop … » Je reprends un peu sur moi, perturbée peut être par ses actes, mais courageuse grâce à la chaleur que l’alcool fait monter en moi, et qu’Alice provoque un peu aussi, je crois. « Laisse-moi voir. » Je ne réfléchis pas, décide de ne plus réfléchir de toute la soirée, et me rends compte que ce sera bien simple de le faire tant je nous crois dans une bulle enivrante, piquante comme cette boisson qui nous accompagne encore. Je rapproche mes mains de son visage, le caresse un peu, un petit sourire posé sur mes lèvres, malgré moi, mes doigts courent sur elle, chastes tout de même, notre proximité au même niveau que lorsqu’elle m’a embrassé. Je me permets des folies, je découvre sa nuque de ma main droite avant de délicatement poser mes lèvres sur sa clavicule que j’ai pris soin de dénuder un peu. Je relève les yeux vers elle, le visage aussi, puisqu’elle a brisé les limites de notre relation, je ne vois pas pourquoi je ne continuerai pas sur ce chemin. Je crois qu’on en a envie toutes les deux, et c’est pour cette raison que j’opte pour la même douceur qu’elle pour déposer un, puis deux baisers à la commissure de ses lèvres pour la taquiner. Et je ne sais pas si c’est le liquide ambré que j’ai bu qui me fait parler ou bien un truc qui dormait tranquillement en moi depuis tout ce temps, mais en tout cas je lui avoue à demi voix. « Je crois que la question ne se pose même pas. » Puis ses lèvres, le même genre de baiser, mais je m’autorise plus de liberté, parce que je suis pleine d’une certaine curiosité, je glisse ma langue lentement entre ses lèvres, cherche la sienne délicatement sans oser plus la toucher, alors que mes mains brûlent un peu de ne pas profiter de tout ce qu’elle est prête à me montrer, me donner.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyLun 7 Avr 2014 - 17:21

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Pour une fille qui aime prendre les initiatives sans attendre qu'on la lance sur la voie, je suis restée fidèle à moi-même. Enfin, Grace ne m'a peut-être pas lancée mais c'est tout comme, d'une certaine façon, tant ses joues rosies ont parlé pour elle. Nul doute qu'elle a compris à quoi je pensais très rapidement, avant même que je ne me déplace jusqu'à elle pour aller l'embrasser. Je suis une sans-gêne, je l'ai toujours été, mais il me semble que les baisers donnés de cette façon sont bien souvent les meilleurs alors pourquoi se freiner ? Elle n'a rien à perdre, moi non plus. Tout du moins c'est ce que je crois, je ne suis pas le genre à éviter un tel rapprochement pour préserver une amitié, je réfléchis peu à mes actes, je suis impulsive et si j'en ai payé le prix plus d'une fois, cela n'a eu, on dirait, pas grand impact sur moi. Hésitante, elle l'est, mais convaincue encore plus puisque son corps revient assez vite vers le mien. Il y a cette main qui frôle mon visage comme jamais elle ne l'a fait, comme jamais elle n'aurait été susceptible de le faire. J'aime cela autant qu'elle semble l'apprécier, puisque c'est nouveau et soudain. Et tandis que ses doigts glissent jusque ma nuque me délivrant alors un doux frisson inédit, mon esprit s'évade, mon entendement s'enflamme. La douceur et la chaleur de ses lèvres m'invitent à les imaginer ailleurs, jusqu'aux contrées les plus intimes de mon corps. Ce qu'elle me murmure consacre finalement ma prise d'initiative et me fait sourire malicieusement. Je n'ai plus aucune raison de me retenir et de revenir en arrière, c'est trop tard désormais et ce constat m'exalte d'autant plus, comme chaque fois où je me retrouve dans une telle situation. Un nouveau baiser, plus téméraire cette fois. Je l'accompagne alors, attrape le bas de sa mâchoire de mes deux mains et donne plus d'intensité à ce qui sonne comme le début des festivités. Aussitôt cela m'embrase, me convie à passer à la vitesse supérieure, quoi qu'elle puisse avoir en tête. Sans cesser ce baiser, je descends le bout de mes doigts le long de son cou, sur son épaule, sa clavicule et finalement sur sa poitrine toujours couverte de son débardeur. Ce n'est pas très intrusif mais je veux lui donner envie de s'abandonner à moi par des moyens plus doux qu'impulsifs. Cette partie du corps féminin est si sensible qu'elle mérite toute son attention, c'est en tant que femme que je le sais pertinemment. Si je reste décente les premières secondes, j'en viens néanmoins à désirer plus, très rapidement. Alors, souriante, je rends mes caresses plus insistantes, tout autant que mes baisers qui s'égarent plus bas dans son cou. Mes doigts se faufilent sous son débardeur, effleurent sa hanche et finalement je décide de lui retirer son vêtement avant d'ôter également le mien pour être à égalité. L'une face à l'autre, en proie à une chaleur qui augmente sans doute grâce à l'alcool mais pas seulement. Mes prunelles fixent les siennes un moment avant de descendre sur sa poitrine. « Fais-moi confiance et laisse-toi faire. » Un ordre qui ne devrait pas poser trop de problème, quand bien même Grace est une fille bien peu soumise. Cela dit, c'est pour la bonne cause cette fois, et je ne lui laisse pas le choix car déjà je viens me placer derrière elle, abandonnant mes gestes à mes envies uniquement, quand mes lèvres elles se posent délicatement sur sa nuque, son épaule... De façon discrète je guette ses réactions, autant celles de son visage que celle de son corps, de sa peau. Doucement mes mains remontent le long de son dos et viennent détacher ce sous-vêtement gênant, libérant alors une partie de son corps que je découvre pour la première fois. Là je m'approche, colle ma poitrine à son dos et laisse mes mains venir caresser ces deux monts réveillés et tendus par l'envie naissante qui se dissimule encore en elle. Tout est lent, je ne veux rien précipiter, pas cette fois. Il ne s'agit que d'effleurements, du bout des doigts ; tout pour l'attiser un peu plus encore, lui donner envie d'agir par elle-même comme, je me doute, elle doit adorer le faire. Car oui, sur ce point, nous nous ressemblons fortement.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptySam 26 Avr 2014 - 14:10

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Nos lèvres se cherchent, se découvrent à nouveau, sans oser plus de liberté, je me frustre seule, c’est vrai. La délicatesse de l’instant me rend encore plus dingue, plus envieuse d’elle, comme jamais je n’aurai pu l’être, j’ai peur, peut-être. Ses mains se posent sous mon visage, tandis que notre baiser continue, elle m’attrape, me brûle et prolonge cette danse lascive que nos bouches connaissent peu à peu, ses mains me quittent, échangeant ses caresses pour des nouvelles, ses doigts parcourent ma peau, mon cou, mes épaules, ma poitrine … J’en perds mon souffle sans cesser de l’embrasser, d’ailleurs une nouvelle fois, je redouble d’intensité, flanchant lentement au rythme de ce qu’elle veut me donner. Je n’ai jamais vu Alice de cette façon-là, j’ai toujours pensé que nous n’étions qu’amies, rien que ça. Que notre relation resterait platonique, que jamais on ne deviendrait intimes, qu’on ne tenterait pas, je ne saurais dire quel a été le déclencheur, ce soir, la vodka, la tentation, les questions, la tension, l’attraction … Mais je crois qu’on se fiche de connaitre le pourquoi du comment, l’essentiel est de profiter de l’instant. De ses mains sur moi, qui passent lentement en dessous le tissu de mon débardeur, de ses baisers répétitifs qui n’en finissent pas de m’embraser, faisant sans que je ne le vois chavirer mon cœur, la chaleur naissante dans la pièce me fait un peu tourner la tête, mais je me laisse faire, plus docile que je ne sais l’être en temps normal, supporte ses mains qui découvrent le haut de mon corps. Et je mordille mes lèvres, d’envies surement, lorsqu’elle quitte aussi son vêtement, devenant mon égal et m’offrant quelque chose que j’ai déjà aperçu, mais que je n’ai jamais vu sous cet angle-là. Aujourd’hui, cette vision fait naitre en moi une appétence nouvelle de pouvoir toucher ce corps qu’elle semble vouloir me donner. Et ma non expérience sur le sujet me glace quelques secondes, surtout quand ses yeux me racontent les merveilles que je la sais capable de me faire ressentir, découvrir. J’en ai envie, surement plus qu’avec n’importe qu’elle autre fille avant cela, mes idioties de mon époque lycée, c’est bien loin, c’est terminé, ce soir c’est sérieux, ça m’affole, ça m’enivre … Ses caresses reprennent, sont plus délicates,  plus extrêmes aussi, puisqu’un simple sous-vêtement sépare encore nos corps qui s’appellent, s’apprivoisent, se veulent vraiment, se font impatients. « Fais-moi confiance et laisse-toi faire. » Lui faire confiance ne me semble pas être un problème, elle fait partie de ceux à qui j’ai donné ce privilège de l’avoir, en vivant avec elle, en apprenant à la connaitre peu à peu, en l’appréciant au fil des soirées, des journées qu’on a passé à parler, à se trouver des nombreux points communs. La deuxième chose qu’elle m’intime de faire va me donner, je le sais, plus de difficulté. Et je suis certaine qu’elle en est consciente aussi, mais je veux bien essayer, je ne promets pas d’y arriver. Elle vient se placer derrière moi, et je soupire de ressentir son souffle contre moi. Elle s’attèle à défaire le fermoir de mon soutien-gorge, me dénudant peu à peu, faisant augmenter ce désir soudain que j’ai envers elle depuis que la vodka m’a aidé à me sentir plus à l’aise en se présence, plus encline à l’envie de découvrir son corps de la meilleure façon qui soit. A demi nue, donc, je me laisse surprendre par le retour de ses doigts sur moi, explorant ma poitrine, m’arrachant sourires et soupirs à répétitions. Je suis tellement faible et excitée, que je me laisse faire comme elle me l’a demandé. Ses lèvres se posent parfois, sur ma nuque, mon cou, quelques nouvelles parties de moi. Les battements de mon cœur se font plus rapides, ma respiration aussi, elle m’attise si bien que j’en perds le nord, les peurs des lendemains, cette soirée, cette nouvelle rencontre de nous, ne changera rien, on s’amuse simplement, on se découvre dans un chemin qui me semble de plus en plus logique. Et je me permets d’apprécier de plus en plus ces caresses loin d’être bibliques. Pendant une fraction de seconde, je me demande comment continuer, je ne me sens pas assez bien, pas assez douée, assez calée sur le sujet … Novice comme je ne l’ai jamais été, je pose mes mains sur les siennes qui continuent de me rendre dingue, j’accompagne ses mouvements, je frissonne, souvent. Je laisse les minutes défiler, assimile ce qu’elle me fait, en désire toujours plus, parce que je ne sais pas être une autre personne que celle qui demande plus, tout le temps. Je retire ses mains de moi, me fait violence pour ne pas faire mes gestes rapidement, je me tourne vers elle, retrouve son regard une nouvelle fois, et je devine ce qu’elle peut lire dans le mien. Je reproduis ce qu’elle vient de faire sauf que je la garde en face de moi, remontant mes mains dans son dos, caressant ses hanches, son ventre au passage, espère faire trembler son corps que je n’aurai pas pensé autant aimer. Je détache ce qui cache encore sa poitrine à mes yeux, délicatement le retire d’elle, et un sourire presque gêné se place sur mes lèvres quand je mes yeux, je la détaille, j’ai toujours trouvé les corps féminins façonnés de façon à ce qu’ils soient parfaits, et le sien, ne déroge pas à cette vérité. Je prends l’initiative de caresser ses seins pour marquer le second départ de notre union non-calculée, pour laquelle je me sens un peu à côté, mais tant pis, si elle n’aime pas ce que je fais, elle m’arrêtera, me murmurera que ce n’est pas comme ça. Puis mes lèvres se posent sur les siennes tandis que je redessine sa poitrine de mes doigts, sentant son envie décuplée, j’hésite, mais je me permets, ma bouche descend lentement, mon corps s’abaisse face au sien, j’ose parce que je ne tiens pas, parce que j’en ai envie, alors je l’embrasse, je la découvre, recouvre de baisers fiévreux sa peau, son buste et de ma langue je m’en vais trouver la hauteur de son sein droit, puis du gauche, plusieurs fois …



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyLun 19 Mai 2014 - 0:18

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

C'est bel et bien la partie du laisser faire qui risque de poser un peu problème, parce que Grace je commence à bien la connaître, ce n'est pas une fille qui se laisse faire, c'est plutôt le genre de fille qui contrôle. Je ne peux que comprendre ce mode de fonctionnement car j'ai tendance également à aimer être le capitaine de ma vie. Néanmoins là, dans notre situation, je suis celle qu'elle va devoir « écouter » un peu, c'est en quelque sorte une mission que je lui confie, une envie. Peut-être bien que la position de guide m'enthousiasme aussi, oui c'est même certain. Un peu égoïstement, je vais apprécier, non adorer, tous les regards troublés de Grace, tout ce qui me prouvera que dans notre nouvelle association, je serai celle qui aura un peu plus d'expérience. Et c'est le cas d'après ses dires, alors dès ces premières caresses que je dirige tendrement, je me sens comme emportée par tout ce qui m'enflamme. Il y a toute sa personne, sa personnalité forte, ses formes que je savais déjà gracieuses, ses lèvres sur lesquelles j'apprends à me perdre plus vite que je ne m'en serais pensé capable. Ce n'est vraiment pas difficile de s'abandonner à elle, peut-être que l'alcool aide, c'est vrai, mais tout ce que je ressens en moi, dans mon bas ventre, ça elle en est la principale responsable. Quand du bout de mes doigts j'ai redessiné sa poitrine, Grace se tourne et je devine alors qu'elle va vouloir apporter sa contribution. Ses mains me font du bien, me procurent frisson et réjouissance, un appel à bien plus. Graves, mes yeux l'observent elle lorsqu'elle me libère de mon sous-vêtement, et ce n'est pas que de l'embarras que je dénote, c'est de l'envie, une si belle envie qu'elle me fait sourire faiblement. Là, je pourrais lui dire de continuer, de ne pas s'arrêter en si bon chemin car les sensations sont trop agréables pour être déjà écourtées, mais je n'en ai pas besoin, Grace continue silencieusement, sans que je ne souffle mot. Je crois que, peu importe l'expérience que nous avons dans ce type de situation, l'excitation reste toujours la même au fond. Si elle a peut-être peur de mal faire, j'ai de mon côté cette même appréhension à son sujet ; je désire lui laisser une bonne et belle impression, un goût assez relevé qui pourrait hanter à petite dose ses souvenirs. Je saurai rester sa colocataire, cette fille qui n'avait envie que d'une amie, mais il y a aussi cette autre part que je veux explorer, qui nous marquera et nous attachera un peu plus l'une à l'autre, d'une façon que je trouve déjà particulièrement tendre et douce, parce qu'il ne s'agira que de ça, après tout, une douce affection. Faire le contraste avec nos personnalités débordantes et de feu, voilà la plus belle résonance que notre union pourrait avoir.

Quand ses doigts s'aventurent sur ma poitrine, je ressens une nouvelle vague de chaleur en moi, à moins que ce ne soit plus froid, c'est difficile à définir, mais je sais très bien ce que cela représente. Les lèvres vaguement pincées, je me tiens droite, penche légèrement la tête quand Grace se rapproche pour balader sa bouche sur moi, de mon visage à mon buste, à ma poitrine dont la sensibilité se décuple... C'est tellement agréable, trop agréable. Bientôt l'une de mes mains se faufile dans sa chevelure ébène et je capture ses lèvres des miennes quelques secondes, tendrement d'abord, puis avec de plus en plus de fougue, l'entraînant même sur le sol, dos contre le tapis. Et à la hâte je déboutonne son jean, le lui retire et le jette sur le côté avant de réserver le même sort au mien. Souriante et même légèrement rieuse, je reprends le contrôle de cet ébat en m'installant à califourchon sur elle, en attrapant ses deux mains pour les poser sur ma poitrine. Et puis, suivant mon instinct, je meus doucement le bas de mon bassin contre le sien, mimant lascivement une danse des plus sensuelles qui, je le sais, lui donnera tout autant que moi l'envie d'accélérer l'allure.  « Tu aimes ? » Demandé-je avec malice, avant de glisser le bout de mon index sur ses lèvres, d'aller les embrasser et ensuite de diriger les miennes vers son oreille, son cou... J'oscille entre la lenteur, la rapidité, c'est toujours comme ça, avec les femmes, au gré de nos envies instables, capricieuses et versatiles. Mais c'est pourtant ce qu'il y a de plus beau... Très vite je suis prise de chaleur, d'envoûtement. Je glisse mes doigts tout le long de son corps, entre ses seins, jusque son ventre, cet élastique que j'attrape et rehausse, avant de retrouver le regard de Grace pour un instant exquis, érotique à souhait. Ne précipitant rien, je descends encore un peu ma main entre nos deux bassins, viens frôler son intimité toujours couverte de coton, et effectue quelques pressions douces mais néanmoins précises, celles que j'aurais pu me faire, celles qui me feraient me cambrer de plaisir. C'est là tout ce que je recherche chez elle, un début de danse solitaire, si tant est qu'elle accepte de s'abandonner face à mes gestes, face à mon regard...


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyMer 30 Juil 2014 - 18:32

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Je ne saurai dire ce qui m’enivre, ce qui est la cause de notre union nouvelle, si c’est calculé, si on se laisse vraiment aller, si j’arrive à obéir comme elle semble vouloir que je le fasse. J’avoue avoir une boule à l’intérieur de mon ventre, quelque chose de noué, d’apeuré aussi, mais il y a cette autre partie de moi, celle qui est envieuse, désireuse, celle qui ressent le besoin de l’avoir proche de moi, de découvrir son corps comme je n’aurai jamais pu le penser. Enveloppée dans une bulle, un cocon qui n’appartient qu’à nous, je me laisse porter quelques secondes par l’envie qui à l’évidence devient plus fort à mesure que les secondes passent, que la tension s’accumule et que la tendresse s’installe. Je pars à l’encontre de son corps, que nouvellement j’adore. Je pars à la recherche de ses soupirs qu’à présent, j’en suis certaine, je désire. Je m’électrise à chaque fois que je la touche un peu plus, je me consume au rythme de mes caresses lascive, au rythme de mes baisers sensuels, de mon vouloir de la faire flancher de n’avoir que moi en tête, de lui donner envie de moi comme je peux avoir envie d’elle. Et je ne sais pas si je dois blâmer la vodka, parce que si je le dois, je pourrai seulement le faire pour tout le désir pour elle que je ressens dans l’instant et qui ne me déplait absolument pas. Non bien au contraire, il m’envoute au moins autant que sa main qui vient se glisser dans mes cheveux, de son corps qui se cambre un peu. Entre deux baisers je soupire, je souris, je cherche son regard, le bleu de ses yeux, dans lesquels ce soir, je me perds sans m’en apercevoir. De nouveau ses lèvres viennent aux miennes et mon souffle s’en trouve coupé, de toute cette fougue qu’il traduit en moi, fait poindre de façon crescendo les sensations que je ressens dans mon bas-ventre, encore plus lorsqu’elle nous fait basculer sur le côté. Esclave de ses mains je me laisse dénuder en silence non sans la regarder encore, profitant des courbes que m’offre son corps. Et quand elle me sourit, je souris aussi, rougis même, mais je trouve notre complicité plus que jamais parfaite dans l’instant, elle se positionne sur moi, et je ne mentirai pas, j’ai l’impression d’avoir une centaine de frissons prendre possession de mon corps, je mords mes lèvres juste avant qu’elle ne prenne mes mains afin de faire en sorte qu’elles retrouvent ses seins, que j’affectionne pour ne dire pas dire adorer. Et quand elle commence à se déplacer lentement sur moi, elle éveille à nouveau mes sens, mes envies cachées, refoulées depuis quelques années. Elle régale mes yeux, mes mains, mes sensations, donne naissance à un besoin, celui de faire de même et de bouger mon bassin. « Tu aimes ? » Et sa malice me fait encore plus aimer l’instant, sa façon qu’elle a de me narguer quand je me sais complétement à terre, au sens propre comme au figuré, par sa faute. Ma langue passe lentement sur mes lèvres pour toute réponse avant qu’elle ne vienne déposer sur ses dernière l’un de ses doigts, et je ne saurai dire pourquoi ni en quoi mais ce contact ravive le désir, la montée de plaisir. Ses lèvres viennent remplacer ses mains, et je coule tout doucement vers quelque chose qui me semble de plus en plus divin. Me parsemant de baiser, et autres tendresses, je ne peux empêcher mes caresses, sa poitrine, ses hanches, ses reins, je n’épargne absolument rien. Le fait est qu’elle effectue la même chose, qu’une de ses mains part à nouveau à la rencontre de mon corps, me transcende et s’aventure plus précisément, je suis certaine que mon cœur en loupe un de ses battements. Quand ses yeux captivent à nouveaux les miens, je sais qu’elle peut y lire la même chose que ce que je peux voir dans les siens, l’excitation, l’impatience, la torture exquise qu’est notre nouvelle danse. Délicatement elle place sa main sur la partie la plus intime qui se trouve chez moi, et ça m’arrache un soupire que je ne contrôle tout simplement pas. J’ai l’impression de brûler, de ne pas savoir comment arrêter cette façon que j'ai de sombrer. Sans le voir, là aussi, mon corps s’exprime seul, se cambre lentement, devient une marionnette avide d’en avoir plus, de ressentir plus, mes sensations pourtant décuplées par l’alcool me semblent plus intenses … C’est à ce moment-là que je viens poser mes mains sur ses cuisses, je m’accroche à elle en me redressant, attrape ses lèvres avec fièvre, une gourmandise que je ne peux nier, qui se traduit ici par mes mains qui se faufilent de part et d’autres de son short qui me nargue encore. Espérant la faire frissonner comme elle arrive à le faire avec moi, je remercie son apparat de danseuse d’être aussi court que cela, permettant à mes doigts de courtiser quelques secondes seulement l’endroit le plus sensible, je le crois, de son intimité. Je laisse une de mes mains continuer vers ce chemin-là, effectuant maintes et maintes pressions de mon pouce en voulant l’affoler, avec une certaine volupté, comme je sais que les femmes peuvent l’être grâce à ce mouvement-là, comme je peux l’être moi, et j’espère que nous nous ressemblons aussi sur ce fait, tandis que l’autre retourne au niveau de sa poitrine que je cajole presque tendrement, alors que tout en moi appelle à la passion, à la folie. Au plaisir, à l’envie.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyMar 2 Sep 2014 - 19:31

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

A ma question, j'obtiens la meilleure des réponses possibles, celle du corps, de son désir qui augmente au fil des minutes, des secondes même. J'aurais pu être surprise par la tournure de notre relation ce soir, mais c'est l'alcool qui atténue le tout, qui rend même cet acte naturel, presque trop d'ailleurs. Mais je ne me pose aucune question, je ne songe pas non plus à demain, à ce que je pourrai éventuellement penser de cet écart. Tout ce qui compte, c'est son plaisir, le mien. Notre union, cette redécouverte de Grace qui m'enivre follement, au point de me faire perdre la raison. Je sais que ce n'est pas que la vodka, qu'il y a autre chose. Parce qu'elle est belle, délicieuse même, que c'est indéniable. Elle et moi, ce n'est pas ça normalement, et pourtant j'apprécie tout ce que je fais, j'en veux même plus. De mes gestes et de mes regards, je réclame d'autres de ses soupirs, que son corps se cambre un peu plus encore, au rythme de son envie. Mes yeux sur elle se délectent tout autant que moi de ce dont ils sont témoins, et tout ce spectacle me rend d'autant plus sensible. Tout en moi bouillonne, attend désormais de recevoir. Car nous avons beau promettre à l'autre monts et merveilles, un tel moment sera toujours une histoire de partage. Quoi qu'on en pense, quoi qu'on en dise. Ses mains effleurent ma peau, la caressent et s'y accrochent pour lui permettre de se redresser quand les miennes attrapent doucement son cou pour participer à la fougue de ce nouveau baiser. Et tout s’enchaîne, à une vitesse qui me semble soudain folle, mais que l'on ne peut plus arrêter. L'un de ses doigts trouve l'audace de venir m'allumer, un peu plus que je ne le suis déjà, et je soupire de plaisir, quitte ses lèvres pour profiter le mieux possible de ce qu'elle m'offre. Il n'y a pas de place pour l'hésitation, ou pour la perplexité ; c'est une affaire de femmes et l'inconnu ne réside certainement pas dans la manière de faire. La tête penchée en arrière, les yeux fermés, je me pince les lèvres et savoure pleinement cette sensation de bien-être. Puis je la regarde à nouveau, ses yeux, sa bouche, sa poitrine sur laquelle mes mains se sont posées sans que j'en ai moi-même conscience... Suite à ce tendre instant silencieux, j'attrape ses mains, entremêle nos doigts et me relève en l'entraînant avec moi. C'est une nouvelle danse lascive qui prend forme quand mes doigts s'accrochent au dernier vêtement de Grace et que ma poitrine entre doucement en contact avec la sienne, provoquant chez moi de multiples frissons incontrôlables. Je ne la quitte pas des yeux et m'abaisse, lentement, pour lui ôter son sous-vêtement non sans afficher un petit air coquin. Puis je reprends ma hauteur initiale, l'observant elle de tout son long comme s'il s'agissait d'une véritable oeuvre d'art, ou peut-être, d'un festin. A sa manière... Dès lors que je croise à nouveau son regard, je souris tendrement et me débarrasse à mon tour de ma culotte avant de l'inviter à venir s'allonger sur le canapé. Puis c'est moi qui m'allonge sur elle, entre ses jambes, en prenant soin de ne pas lui faire mal. Là, je caresse ses cheveux et une parcelle de son visage, sa joue plus précisément. « Ça va ? » Demandé-je, souriante comme à mon habitude. L'on aurait pu dire que l'instant est « grave » mais c'est selon moi bien loin d'être le cas. « Je t'ai déjà dit que tu étais vraiment, mais vraiment belle ? Je ne suis pas en train de te draguer mais... mon dieu, ces formes. » Un petit rire s'échappe de mes lèvres spontanément, suite à cette remarque autant teintée d'une amitié indéniable que d'un désir nouveau, pour le moins original.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptySam 11 Oct 2014 - 16:20

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Alice me guide, m’emmène avec elle vers des plaisirs que je ne m’étais jamais permis d’explorer avant aujourd’hui, mais dans ma bouche, je jure que je ne garde que son gout à elle avant de pouvoir penser à celui que pourrait avoir le regret. Ses mains sur moi, son souffle, sa peau, et tout le reste avec cela. Sa sensualité me heurte un peu, entre en contradiction avec mes hésitations que j’essaie tant bien que mal de cacher. Lorsqu’elle incline le visage lascivement, lorsque son corps répond au mien, je m’enivre un peu plus, l’adore soudainement encore plus qu’avant. Et malgré tout ce qu’on pourrait penser, je n’ai plus peur pour notre amitié, si à un moment donné j’ai pu en douter. Ses doigts m’effleurent encore quand mon corps tout entier attend qu’elle me dévore. D’un geste doucereux elle m’invite à me relever, ce que simplement je fais, encore une fois je me laisse faire, je glisse sur les vagues d’un inconnu qui m’attise et m’attire. L’une face à l’autre nos corps se narguent quelques secondes, s’appellent toujours, s’attendent en réalité, mon envie de la toucher grandissante quand elle retire son dernier vêtement et qu’elle fait de même avec le sien. Et je me permets de mordre ma lèvre, d’envie et de pudeur nouvelle, face à elle. Ses yeux parlent pour elle, parcourent les courbes de mon corps quand j’hésitais à faire de même avec le sien. Je suis novice et ça me dérange c’est vrai, mais je me fais la promesse de ne pas la décevoir, de lui donner de quoi apprécier. Parce que j’ai comme l’impression qu’on partage quelque chose dans l’instant, une part d’elle, une part de moi, dans tous les cas c’est spécial, je n’en doute pas. Ses doigts s’entremêlent aux miens, me conduisent en direction du canapé, sur lequel je m’assoie, et je la contemple, sa beauté de femme affirmée, sa malice qui ne la quitte jamais. Alice est une merveille il n’y a pas de doutes, et elle m’effraie aussi, par cette assurance et cette candeur dont elle fait preuve. Son corps se rapproche à nouveau du mien, elle prend place sur moi, toujours avec cette expression dont je raffole sur le visage, ses lèvres délicates auxquelles je ne peux plus m’empêcher de penser, de vouloir les goûter encore et encore, embrasser tout ce que je pourrai. Elle caresse finalement mon visage et je lui souris l’espace de quelques secondes qui me semblent interminables de par le fait qu’elles reculent l’instant où nous allons nous retrouver. Charnellement, évidemment. Mais la douceur est de mise alors lorsqu’elle prend le temps de faire ces gestes tendres je me laisse faire, glissant doucement mes doigts sur ses hanches. « Ça va ? » Oui, non, je ne sais pas, peut-être, je crois. Une dizaine de réponses possibles à cette question pourtant si simple et je réalise bien rapidement que je ne sais pas laquelle lui donner, obnubilée par son sourire et tout ce qu’il est capable de me faire oublier ce soir. « Je t'ai déjà dit que tu étais vraiment, mais vraiment belle ? Je ne suis pas en train de te draguer mais... mon dieu, ces formes. » A son rire je réponds un des miens. Et continue à parcourir ses hanches de mes mains, longeant son dos en secouant le visage. Je n’ai jamais douté de mon pouvoir de séduction, sur les hommes en tous les cas, ma prétention n’est plus à prouver, je le sais, mais sur Alice non, je ne pensais pas qu’elle pensait ça de moi. « Je crois … » Je la taquine du regard, allant embrasser sa peau que je désire depuis des minutes bien trop longues à présent, je commence mon petit jeu par son épaule, tout doucement, mon souffle se perdant sur elle, et son odeur que je connais par cœur pour vivre avec elle me rend toute chose maintenant « Que tu es, » plusieurs baisers fiévreux qui remontent lentement dans son cou, sa mâchoire. Je m’arrête et plante mon regard dans le sien, le plus sérieusement possible. « En train de me draguer. » Je rigole un peu, perdant tout mon faux sérieux pour en retrouver un autre bien plus approprié dans l’instant, parce qu’à la vérité je ne l’ai perdu que pas longtemps. « Mais j’aime bien. » Je lui souris malignement, avant de l’empêcher de reprendre la parole, si c’est ce qu’elle comptait faire, en posant mes lèvres sur les siennes, encore une fois, je me délecte, et continue ma course sur elle de mes doigts, retrouve sa poitrine que je cajole, secondes intenses qui m’enflamment un peu plus, mon rythme cardiaque s’accélère, quand je perds tous mes repères au moment où j’ose revenir vers son intimité, que j’effleure sans le faire vraiment, sans oser totalement. « Je comprends pourquoi tous les mecs te courent après … Tu rends dingue. » Elle me rend dingue, et j’espère qu’elle le prendra pour ce que c’est, un compliment.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyMer 22 Oct 2014 - 12:23

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Ce n'est pas comme si j'avais une quelconque raison de la draguer, si ? Peut-être que je l'ai un peu cherchée tout à l'heure, en me rapprochant d'elle pour l'embrasser, la narguer à l'aide de quelques mots, et encore... Sachant pertinemment ce qu'est la drague, je doute qu'il ait pu s'agir de cela entre Grace et moi. Ce serait plutôt une douce séduction, une dont on ne pourrait pas se passer de toute façon. Grace est là, étendue sous mes yeux, si belle et presque, je dis bien presque, intimidante. Elle qui d'habitude se montre toujours invincible, elle est ce soir en position de faiblesse, presque soumise à mes choix. Et cette métamorphose me rend toute chose, moi aussi. Ce serait un mensonge si j'affirmais que ce n'était pas le cas ; non, Grace me chamboule à sa façon, d'une façon qui est à la fois commune, et si peu commune à toutes les filles. « Je crois … » Si elle est imprégnée d'une gêne liée à notre rapprochement, son corps lui n'hésite pas à effleurer, caresser le mien. Ses lèvres viennent picorer ma peau avec une faim que je peux lire dans ses yeux, dans sa gestuelle également. « Que tu es, » Mes mains glissent lentement le long de sa taille lorsqu'elle se redresse contre moi, ma tête se relève un peu en conséquence de ses baisers et un mince sourire vient étirer mes lèvres quand elle termine sa phrase. « En train de me draguer. » Alors, c'est ce que tu crois ? Que je te drague, parce que je te dis que tu es belle, que tu as des formes capables d'affoler mon esprit ? « Mais j’aime bien. » Je dévore du regard son sourire, je dois avouer qu'il me fait un peu craquer. Qu'elle aime, c'est tout ce qui compte, je ne recherche rien d'autre. Rien de plus profond, rien de plus complexe. Je ne suis pas là pour la submerger de sentiments mielleux, je suis là juste pour la combler, vivre quelque chose de nouveau avec elle, de terriblement excitant. C'est cette émotion qui reprend le contrôle de mon corps quand elle aventure ses mains sur moi, de haut en bas, vers ma plus grande sensibilité. Elle m'effleure, et je frémis. Elle repart, et je meurs d'envie. « Je comprends pourquoi tous les mecs te courent après … Tu rends dingue. » Je rabaisse doucement ma tête, pince mes lèvres en reposant mes yeux sur elle. « Pas encore. » Murmuré-je faiblement, d'une petite voix pourtant pleine d'assurance, pour répondre à ses derniers mots. Du bout des doigts, je l'incite à se rallonger sur le dos et approche mon visage du sien pour lui demander, avec malice : « Oublie les hommes. » Laisse-les en dehors de ça, pour une fois. Laisse-les se noyer dans leur égoïsme, leur vanité, leur machisme. Leur mépris. Ils sont out. Ils l'ont toujours été et ils le seront toujours, d'une certaine manière. Dans quelques minutes, Grace ne pensera plus à eux, ni à lui, j'en fais le pari, je nourris même cet espoir. Cette impulsion décuple mes gestes, mes caresses, mes baisers sur sa peau tiède. Mes doigts s'agrippent à sa poitrine, à ses hanches et glissent sur ses cuisses que je rehausse doucement de part et d'autre de mon corps. Je me fraye un chemin, petit à petit, contre elle, sur elle. Tout est doux. Ce contact de ma poitrine sur la sienne, sur son ventre et puis... Je m'y approche, sans plus m'occuper de son regard, ou de ce qu'elle pourrait en penser. Le temps défile, à son allure, et je ne le presse pas, bien au contraire. J'observe chaque parcelle de Grace, ce nombril que le bout de ma langue vient chatouiller, jusqu'à cette ligne invisible menant droit à son intimité. Je la découvre alors, la frôle, la goûte du bout des lèvres. Et puis, prise par l'envie de voir Grace lutter, j'intensifie tout, fais de cet acte l'élément déclencheur, celui qui la fera désirer bien, bien plus encore. Ma langue va perturber cette partie d'elle que je sais aussi sensible que la mienne, sans pour autant l'achever. Non, ça, ce sera pour plus tard.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyDim 16 Nov 2014 - 12:53

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

« Alice. » cri mon corps sans que je ne puisse le contrôler. Je la veux et j’oublie bien vite la téquila, ce qui a pu nous conduire jusque-là. Et puis, oups, j’oublie même le chat. Mes yeux concentrés sur ses courbes et ce corps que j’apprécie encore bien trop à distance, je ressens en moi l’envie plutôt pressante et surprenante de la vouloir tout contre moi, avec délicatesse et justesse. Quand je m’entends lui dire qu’elle rend complétement folle, je suis troublée par ma propre sincérité. Jamais je n’aurai pensé lui avouer quelque chose du genre ne serait-ce qu’une seule et unique fois. Nous sommes amies, on apprend encore à se connaitre, se reconnaitre, alors comme aurais-je sérieusement pu imaginer qu’un jour on se retrouverait elle et moi, presque nue, l’une attendant l’autre, l’une affolant l’autre, chacune son tour, comme une danse que j’aurai bien voulu apprendre avant ce soir. Peut-être que je me serai senti moins stupide à flancher sous ses doigts. Et quand elle pince ses lèvres, je m’imaginer les embrasser encore. « Pas encore. » Et là, j’ai envie de la supplier, de lui dire que si justement, j’en veux encore. Mais je me tais, et je souris, appréciant la promesse de me rendre dingue qu’elle vient de me faire. Je voudrai pouvoir lui promettre la même chose, mais je me contente de me taire, et de me dire que mes gestes parleront pour moi, que si je suis novice, je n’ai pas envie de la laisser sur le côté, ce n’est pas ma soirée. Après tout, le souvenir lointain de son anniversaire vient titiller mon esprit. C’est elle qui devrait s’allonger sous l’ordre muet de mes doigts, et non moi. Alors le côté de moi qui n’a pas l’habitude de suivre les règles, d’obéir, aimerait pouvoir se réveiller et prendre les devants … Seulement, il décide de s’enfuir, quand son visage se rapproche du mien, quand mon corps l’attend, tout simplement. « Oublie les hommes. » Et je ferme les yeux, je me dis qu’elle a raison. Vraiment. Cet instant n’est pas un moment durant lequel les hommes doivent venir se mettre entre nous. Non, il y a juste elle, juste moi, et ses lèvres qui enflamment mon corps. Ma respiration qui se suspend à chacun de ses baisers, mon cœur qui bat la chamade, beaucoup trop fort. Puis … Tout mes sens semblent être décuplés, je mords ma lèvre, soupire, et gémis. Elle sait comment faire étant une femme, elle me torture, elle provoque en moi de nouvelles sensations et savoir que c’est elle qui le fait me rend encore plus folle, plus encline à en vouloir toujours plus. Le temps semble se ralentir, chaque seconde me parait plus longue, plus délicieuse. Et je me délecte de tous les frissons, de chaque dessin que sa langue s’amuse à faire sur moi. Je deviens dingue, vraiment. Je tente de contrôler mon corps et ses réactions, mais je suis bien faible à ce jeu là, parce que mes mains vont se placer dans ses cheveux, caresser son visage que je désire proche du mien afin de l’embrasser une nouvelle fois. « Alice. » je prononce telle une supplique, un murmure, synonyme de tous les sentiments que je ressens sur le moment. Synonyme de ce qu’elle est capable de faire, d’à quel point elle est … douée. Douée pour me faire tout oublier, pour me faire plonger vers un imaginaire divin, qui garde pour moi un gout de plaisir et d’envie. Alors mes mains reprennent le dessus tandis que mon corps se tortille un peu trop, voulant le sien, et quand je la guide afin de se relever, après ses minutes de plaisir orchestré, je la caresse alors qu’elle vient vers moi, je la respire quand mes lèvres se posent sur sa poitrine. Je m’enivre sans le regretter, et ma main droit glisse sur elle, se rapproche de son intimité, ma langue rencontre la sienne, sensuellement, quand de mes doigts, j’espère la rendre aussi dingue que ce que moi je le suis. J'oublie.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyVen 21 Nov 2014 - 22:58

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Son odeur m'enivre, m'incite à lui faire des choses que jamais je n'aurais été imaginer auparavant. Comment aurais-je pu penser à cela, de toute manière ? Comment aurais-je pu me douter que Grace ignorait cela et plus encore, qu'elle y aspirait secrètement ? Si je l'avais su, cela aurait changé la donne. Je l'aurais peut-être cherchée, j'en aurais peut-être fait une affaire personnelle, allez savoir. Je me connais assez bien pour savoir qu'elle aurait pu m'attirer, même si j'ai tendance à préférer les filles plus réservées pour contraster avec ma personnalité, mais je sais aussi et surtout que je suis définitivement une joueuse, avec bien peu de retenue. Peu importe, et ainsi soit-il. Que l'alcool soit notre allié ce soir, qu'il la libère davantage, qu'il me fasse oublier le peu de bon principes que j'aurais pu avoir.

Il y a aussi ce goût qu'elle a, cette essence que je trouve à la fois commune et particulière, mais surtout particulière.

Et puis, ses soupirs, ses frissons apparents, cette façon qu'elle a de se mouvoir au rythme de mes supplices. Elle est délicieuse à contempler. Les secondes passent, et plus elles passent, plus je la fais mienne. Plus je prends plaisir à la voir se cambrer, à l'écouter gémir, à la sentir s'éloigner, dans un endroit qui n'appartient qu'à elle. Elle n'échappe pas à la règle, Grace. C'est en goûtant à la jouissance la plus naturelle qui soit qu'elle est la plus belle ; j'en aurai été témoin, finalement. Et cette constatation me donne des ailes, se répercute sur cette façon que j'ai de me délecter d'elle, là, entre ses cuisses auxquelles je m'accroche.

C'était avec une amie audacieuse que j'avais découvert pour la première fois ce plaisir et à cette époque-là, je venais de vivre ma première déception amoureuse. Je venais de prendre connaissance de l'urgence masculine, celle si différente des femmes, bien plus désintéressée. C'était aussi le moment où je prenais conscience d'un problème qui m'interroge, encore aujourd'hui. Comment un homme et une femme, si différents dans leur conception, dans leur façon de voir les choses, pourraient-il réussir à partager une vie entière, des opinions, des projets, sans se lasser de cette évidente incompatibilité ? Pourquoi ce qui est défini comme tout à fait normal dans ce monde serait-il la seule solution ? Pourquoi se battre avec l'homme toute notre vie durant alors que l'on pourrait à côté se comprendre et avancer main dans la main avec un semblable ? Ce qui semble en dehors de la norme à tant de gens me paraît à moi comme logique et censé, pourtant, d'une certaine façon.

Elle tente de garder ses esprits, mais ce n'est pas ça que je cherche. « Alice. » Si elle s'accroche à ça, à moi, je n'en serai que davantage ravie. Je réponds à son baiser avec une petite pointe d'amusement dans les yeux, la regarde ensuite une brève seconde et l'embrasse à nouveau, sur sa joue, puis vers son oreille. Je ne sais pas ce que je fais, mais je le fais avec envie. Ce n'est pas juste pour elle, tout ça, c'est aussi pour moi, et quand je deviens un peu sa proie, je me pince les lèvres, ferme les yeux de plaisir. Elle n'a pas besoin d'avoir de l'expérience avec les femmes pour réussir à me faire du bien ; je me tords un peu de bien-être, et je gémis, pour la même raison. Bientôt, ma main attrape la sienne et je l'invite à me suivre jusque dans ma chambre, à la hâte. Je vois Snowie au passage, qui semble s'amuser avec un jouet que Grace lui a acheté. Il ne m'en faut pas plus, je vais me barricader avec la brunette dans ma chambre et l'attire sur mon lit, rieuse. Une fois qu'elle est allongée sur le dos, je reviens m'asseoir sur elle, relève l'une de ses jambes pour venir frotter doucement mon intimité contre la sienne. Mes mains, elles, remontent sur son ventre, jusqu'à ses seins, puis je vais entrelacer nos doigts, machinalement. Le plaisir grimpe en moi, petit à petit, et ma respiration accélérée en est la preuve. Quand je sens un premier déferlement arriver, je resserre davantage ses mains et me débranche complètement de la réalité, tremblant même de tout mon être à cause de ces sensations que j'ai pu orchestrées moi-même mais dont elle est l'origine, elle et elle seule. Grace. Et la liberté. Simplement, voluptueusement. Au bout de quelques secondes, mon regard vient s'ancrer à nouveau sur celui de ma colocataire. « Entre femmes, on peut être égoïstes, ça reste toujours beau, toujours agréable. » J'approche lentement mes lèvres des siennes. « Et puis, on peut y passer la nuit sans problème. » Sur ces derniers mots, je lui offre un grand sourire et un énième baiser au coin de ses lèvres.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyMer 24 Déc 2014 - 13:10

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 27
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Je l’attise, encore, apprends à connaitre son corps, apprécie chacune des expressions que je peux lire sur son visage qui frôle la perfection. Ma respiration se cale sur la sienne, sur le rythme que nos actent nous imposent. Je l’embrasse quelques fois, et elle fait de même, on se perd dans un mélange d’actes qui se ressemblent sans le faire, à une, à deux, nous sommes sur la même longueur d’ondes, sans jamais s’arrêter, et la douceur qui guide nos mouvements me transcende un peu plus à chaque seconde qui passe. La vérité, en fait c’est que je suis bien, tout simplement, tout bêtement, bien évidemment que l’alcool m’a aidé, nous a aidé, mais j’ai comme l’impression d’avoir vidé mon esprit de toutes ses autres pensées, toutes celles qui peuvent être désagréables, qui peuvent le concerner. Il n’y a qu’Alice, que moi, personne d’autre pour tenir le tableau que l’on dessine lentement et rapidement à la fois. Quand je la sens trembler, je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine fierté et quand elle s’éloigne, attrape ma main, me guide vers un chemin que je connais, celui de sa chambre qui semble maintenant rassembler certains secrets.

Sur son lit, je l’accueille sur moi, un peu sourire sur les lèvres, je la laisse faire, la laisse se positionner, suis ses mouvements, ceux qui provoquent une nouvelle vague de chaleur en moi, je tremble, je l’embrasse, défaille et l’apprécie, j’espère qu’il en est de même pour elle et que de mon manque d’expérience elle ne se trouvera pas en manque de plaisir, de tendresse, parce que du mieux que je le peux j’essaie de lui en donner, je caresse son corps, cajole sa poitrine, effleure de la mienne son intimité. Je me meurs un peu, sous le poids du plaisir et du savant mélange des choses qu’elle sait provoquer en moi. J’expire Alice et respire cette dernière aussi, dans ses yeux je lis, qu’elle est en train de sombrer, que son corps s’apprête à convulser, s’éloigner de moi en restant proche à la fois. Elle s’enfonce dans le plaisir, et moi je ne la jalouse pas, regarde la beauté de ce qu’elle s’offre mais aussi et surtout de ce qu’elle m’offre à moi. Je soupire quand je retrouve son regard … « Entre femmes, on peut être égoïstes, ça reste toujours beau, toujours agréable. » Le pire, c’est qu’elle a raison, c’est ce que c’était, beau et agréable. Parfait résumé. « Et puis, on peut y passer la nuit sans problème. » Je souris à son encontre, et elle fait de même avant de venir m’embrasser encore une fois, je mordille mes lèvres et puis les appose contre elle, continuant de me mouvoir contre son corps, gémissant sans pouvoir le contrôler. Je guide, je ne saurai dire pourquoi, elle n’a surement pas besoin que je le fasse pour savoir ce dont j’ai envie et pourtant c’est plus fort que moi, c’est surement le côté égoïste qu’elle vient de soulever, je guide ses doigts pour qu’ils viennent se faire une place sur moi, en moi, qu’elle m’attise, qu’elle m’affole, qu’elle fasse ce dont sur l’instant j’ai besoin, je perds mon souffle parce qu’elle le fait, parce qu’elle sourit encore et qu’à sa poitrine je vais m’accrocher, titillant les pointes de monts qui promettent de merveilles. Quand je me sens sombrer, je vais chercher ses lèvres, presse mon corps contre le sien, l’embrasse plusieurs fois, et je gémis, jouis, sans avoir pu le contrôler. Mon cœur au bord de l’explosion, mes pensées à l’envers et mon intérieur retourné. D’une petite voix, demandeuse, je crois, je lui dis « Tout la nuit, tu crois ? » Parce que mes mains, sont déjà sur elle en train d’inventer un nouveau chemin.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace EmptyJeu 8 Jan 2015 - 16:26

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Ma chambre se nourrit bientôt de notre danse sensuelle, de ce nouveau parfum, un peu de moi, beaucoup d'elle, c'est inédit, invraisemblable. Nos corps se mouvent en harmonie, nos mains s'attirent, s'entremêlent, jouent l'une avec l'autre et se séparent, tout en douceur. Je souris, elle sourit, et puis … Ses souffles saccadés prennent finalement le relais des miens quand elle guide ma main là où elle la désire. Cette initiative me prouve qu'elle accepte enfin de se libérer totalement de ce poids de l'inconnu contre celui de l'envie. Il devrait toujours être plus fort, pour la beauté de ce qu'il rengorge. Accompagnée de ses désirs, je l'enveloppe de ma main, la possède de mes doigts. Par ce qu'ils lui offrent, ce qu'ils vont provoquer chez elle. Mes yeux capturent la moindre expression de son visage comme si cela pouvait m'alimenter, comme si c'était vital. Je crois que ça l'est, d'ailleurs. Tout ça, tout ce qu'il se passe en ce moment, c'est viscéral, ça l'est toujours. Et j'ai beau déjà connaître ce sentiment, plein de la fragrance d'une femme, je ne peux m'empêcher de fondre, moi aussi. M'émerveiller de la métamorphose de Grace, de son corps ondulant sous le plaisir doucereux, enchanteur, pétillant, bientôt foudroyant. Je frissonne moi-même de ce qu'elle me fait, belle et délicieuse conséquence de sa propre jouissance que je ne me gêne pas d'admirer. Elle retrouve mes lèvres et je me plais à l'embraser un peu plus de cette façon, avec une passion qui me vient tout droit de mes entrailles. « Tout la nuit, tu crois ? » Je souris, l'embrasse à nouveau et m'aventure dans son cou, sur son épaule … Je la caresse, partout où mes mains se trouvent, se posent. Ses hanches et sa poitrine qui m'affolent, assurément. « Sauf si tu as exam demain, bien sûr. » Un léger rire s'échappe de mes lèvres et je reprends mon exploration, assouvissant la moindre de mes gourmandises avec chaque parcelle de son corps, chaque préciosité qu'il contient.

Fin du sujet


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace   ▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Contenu sponsorisé

▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ the glamour cat ▬ hot ▬ alice et grace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» Alice Cullen
» Alice Logan [validée]
» Mademoiselle Alice Hargreaves .
» What have you done, Alice ? - La mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: