Partagez
 

 CAMPBELL ♕ christmas in family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyJeu 23 Jan 2014 - 0:00

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty





Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong




La BMW du trentenaire s'était tout d'abord arrêtée en bas de l'immeuble de Leaven. Pour cause, la jeune femme était la personne clé de la soirée qui allait avoir lieu. Patientant le temps que sa sœur apparaisse, Aaron avait enclenché une ou deux fonctionnalités dans sa voiture telles que le chauffage ou encore la radio, objet qu'il réutilisait parfois depuis qu'il avait appris que Leaven y était animatrice. Étudiant il l'écoutait souvent, mais plus les années avaient passé, moins il s'y était intéressé, préférant lire les actualités via les journaux, internet, et écouter la musique de par les CD tout simplement. Bref, quand la blondinette apparut en bas de l'immeuble, Aaron sortit de sa voiture pour aller la retrouver, l'embrasser et la guider jusqu'à la voiture. C'est un sourire plaisantin qui orna ses lèvres tandis qu'il lui ouvrait la porte. « Ça se pourrait maman ne va même pas te reconnaître. » Peut-être allait-il se recevoir une baffe, mais au fond il l'aurait bien cherchée, n'est-ce pas ? Disons que leur mère avait perdu de vue une jeune femme fraichement entrée dans le monde adulte et allait retrouver ce soir-là une femme plus mature et épanouie. Cela avait fait quelque chose au jeune homme, alors qu'en serait-il pour la génitrice ? Une fois qu'elle fut installée, il mit le contact et démarra : en route pour Newport Beach.

Une heure plus tard, à quelques minutes près, la voiture noire se garait non loin du portail menant à la maison familiale, celle qui avait vu grandir Aaron et Leaven durant une grande partie de leur enfance et toute leur adolescence. Si lui venait de temps à autre rendre visite à sa mère, pour la jeune Campbell ce retour aux sources devait être plus émouvant, c'est ce qu'il tenta de deviner sur le visage de sa sœur, au moment où il coupa le contact. Sa main partit naturellement à la recherche de celle de Leaven qu'il avait prise tant de fois lorsqu'ils étaient plus jeunes. « Ça va aller ? Tu te sens prête à affronter l'autorité suprême ? » Il sourit en resserrant sa prise, tout en jetant un coup d’œil à travers le pare-brise en direction de la fenêtre sur la façade avant, celle qui donnait dans la cuisine. Lui aussi avait le coeur qui battait la chamade. Non pas qu'il redoute la réaction de leur mère, mais c'était plutôt le fait de se retrouver enfin à trois tous réunis qui le rendait étrangement heureux. Étrange car lui-même ne comprenait pas ce stress qui l'habitait. Il faut dire que leur mère n'était pas du tout au courant de la présence de sa fille à ce repas de Noël aussi... « Dis-moi quand tu es prête et on y va. Au pire, dis-toi que ce n'est que ta mère, ça pourrait être pire. » A nouveau il riait tendrement suite à ses paroles, son intention était sans le vouloir de détendre l'atmosphère, car il sentait bien la jeune femme tendue, à juste titre d'ailleurs...






Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyVen 31 Jan 2014 - 17:24

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan
Voir le profil de l'utilisateur

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty





Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong




Elle se sentait bien, détendue. Du moins elle le semblait et c'était bien trop flagrant pour que cela soit vrai. En réalité Leaven était stressée. Elle n'avait jamais été aussi stressée de toute sa vie à vrai dire. Elle allait se retrouver autour d'une table pour un repas de fête en famille, et bon dieu, c'était plus flippant qu'elle ne l'aurait penser. Une tonne de "et si" se bousculaient dans sa tête, alors qu'il n'y avait aucune raison. Elle avait eu l'occasion de parler avec sa mère par Skype ou par téléphone depuis qu'ils s'étaient retrouvés avec Aaron mais c'était autre chose de la rencontrer en chair et en os. Elle se demandait comment leur mère allait réagir, comment elle-même pourrait réagir. C'est en se posant ces questions qu'elle préparait Oréo à partir, lui posant son harnais spécial pour la voiture, sachant parfaitement que c'est Aaron qui les conduira là-bas. Comme pour un bébé, Leaven avait un sac spécialement pour sa chienne où elle embarquait une bouteille d'eau pour la route ainsi que quelques croquettes et ses gamelles vides et propres pour le voyage. Comme tout les chiens d'aveugle, Oréo avait des rituels, notamment les repas à heure fixe, et Leaven se devait de respecter ce train de vie pour ne pas perturbée sa chienne. Une fois prête, elle fermait la porte de son appartement, soupirant profondément pour tenter de se détendre, mais c'était peine perdue. Empruntant l'ascenseur avec Oréo, elle sortait vite de son immeuble où Aaron l'attendait, l'accompagnant à sa manière, comme d'habitude. « Si t'as réussi à me reconnaitre, elle va bien me reconnaitre aussi quand même. » C'était une façon de se rassurer dans un sens. Si son propre frère l'avait reconnue, sa mère allait le reconnaitre pas vrai ? S'installant en voiture après avoir attachée Oréo à l'arrière, prenant soin d'installer une couverture au préalable pour ne pas abimer les sièges, elle n'arrivait pas vraiment à croire que d'ici une heure, elle allait revoir sa mère. Une heure qui passait horriblement vite. Chaque fois qu'Aaron ralentissait pour un feu rouge ou un stop, elle avait toujours cette appréhension qu'il éteigne le moteur, signe qu'ils étaient arrivés. Tout le long du trajet, elle n'avait pas dit grand chose, tournant souvent le visage vers la fenêtre comme si elle pouvait voir le paysage alors qu'en réalité c'est les souvenirs de sa mère qui défilaient dans sa tête. Après tant d'années à être privée de la vue et à ne pas pouvoir la toucher, elle avait oublié son visage et c'était frustrant.

Tandis qu'elle trifouillait un peu sa robe, signe d'un stress certain, ce qui devait arriver arriva. Aaron éteignait le moteur et Liv tournait automatiquement son visage vers lui quand il pris la parole ainsi que sa main. « Sincèrement ? Non. » Elle savait que son frère avait posé sa question sur le ton de l'humour, mais elle n'arrivait pas à trouver ça drôle pour le coup. Elle était tendue comme un arc, ou comme la ficelle d'un string, comme vous voulez et pour la détendre, il faudrait probablement un miracle. Relâchant les mains de son frère, elle prenait une grande inspiration. Sans sortir de la voiture, elle se tournait vers Oréo qui soufflait fortement entre les deux sièges avant. La chienne avait hâte de sortir pour se dégourdir les pattes, ce que Leaven pouvait comprendre. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle la détachait et lui ouvrait la porte. Oréo les attendait face à la voiture et semblait reconnaitre la maison vu sa tendance à tourner la tête vers la bâtisse et à vouloir aller courir dans la cours. « On y va, sinon je sortirais jamais de cette voiture. » Déterminée, elle sortait de la voiture, fermant la portière ainsi que celle qu'elle avait ouverte pour Oréo. Frôlant la voiture du bout des doigts, elle rejoignait son frère de l'autre côté et après avoir repéré son bras, elle glissait le sien dans celui d'Aaron, lui donnant le feu vert pour aller vers la maison. Oréo, elle, n'avait pas sut se faire plus patiente, et c'est en aboyant et en détalant à vitesse grand V comme si elle était encore un chiot pleine de folie, qu'elle se dirigeait vers la maison mais surtout vers Katherine, la maman Campbell qui venait de sortir de la maison. De loin, elle n'avait pas spécialement reconnue Leaven, sa vue ayant baissée avec les années. Mais lorsqu'Oréo vint se coller à ses jambes pour faire la fête et lui réclamer des caresses, il n'y avait plus aucun doute. « Oréo c'est toi ? Comme tu as vieilli fifilleeee, mais t'es toujours aussi belle et autant en forme dit donc. » Oui elle l'avait reconnue, le brassard de la chienne guide d'aveugle avait aidé certes, mais mise à part sa taille, Oréo n'avait pas changée, et Katherine souhaitait que sa fille non plus...






   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyMar 11 Fév 2014 - 17:24

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Bien sûr, la jeune femme n'était pas prête. Après six ans de silence, elle allait enfin retrouver la présence de sa mère, ses bras qui, Leaven devait s'en douter, allaient à nouveau se serrer auprès d'elle. Pourtant, c'était elle qui avait fui, qui avait disparu sans crier gare. L'on ne refait pas une mère cependant, surtout pas une mère qui a toujours tout fait pour assurer la meilleure éducation à ses enfants. Il y avait tout de même un point qu'Aaron gardait pour lui, et ce point n'était pas des moindres puisqu'il se dénommait Gregorian Vosesviatski. Quelques semaines plus tôt, il avait en effet découvert l'existence de ce frère jumeau et dire que cela ne l'avait pas affecté aurait été le plus gros mensonge de la Terre entière. Cette découverte l'avait anéanti bien plus qu'il n'aurait voulu laisser paraître et cela n'étonnerait sans doute personne. Il n'était pas né seul, non, il y avait eu cet autre que sa mère n'avait pas gardé, Dieu sait pourquoi. Katherine leur devrait un jour des explications, mais pour ce jour, seule Leaven comptait. Le grand brun sourit vaguement en voyant la peur de sa sœur et quand elle délia leurs mains et s'enquit de l'état d'Oréo, il réalisa qu'elle n'avait plus vingt ans, mais vingt-sept. S'il était toujours là pour assurer ses arrières, il devait cesser de trop s'inquiéter pour elle. Elle était suffisamment grande pour gérer ça seule et de toute façon, elle était bien obligée. Aaron devrait se retirer, lui octroyer cette liberté et cette indépendance qu'elle s'était forgée bien plus qu'auparavant en quelques années.

Leaven se décida finalement à descendre de la voiture et invita son frère à en faire de même. Quand ils furent tous sortis, il verrouilla le véhicule à l'aide de la clé et se rapprocha de sa petite sœur pour la guider. Son regard suivit néanmoins la chienne qui se rua vers la maison et plus précisément vers Katherine qui en sortit, son tablier encore sur elle. Aaron observa sa mère toute pimpante, les joues rosies par le peu de maquillage qu'elle avait l'habitude de porter. Ses mains allèrent caresser Oréo tandis qu'elle s'adressa à la bestiole pleine d'entrain. Et puis le moment tant imaginé par le trentenaire arriva, ce moment où Katherine releva son regard vers le portail qui s'ouvrait pour laisser passer Aaron et Leaven, l'un à côté de l'autre.

Son sourire s'envola aussitôt quand elle reconnut sa fille qui malgré sa couleur de cheveux, malgré tout le reste si tant est qu'il avait changé, était toujours la même. Elle restait cette partie d'elle-même qu'elle avait connue par coeur, qu'elle avait choyée comme toute mère aurait tendance à le faire avec sa fille unique. Katherine tressaillit presque. Sa main vint se coller sur sa poitrine, ou plutôt sur son coeur, tandis que son regard ne quittait pas sa fille. La distance se rétrécissait au fil des secondes, mais elle ne bougeait pas, pas encore. Jusqu'à ce qu'elle fasse un premier pas, adressant un regard furtif à Aaron qui lui avait resserré la main de Leaven une dernière fois avant de s'écarter, juste un peu. Ce moment n'était pas à lui, il était à elles. D'un bref regard, il fit comprendre à sa mère qu'elle pouvait faire ce qu'elle rêvait de faire depuis bien des années. Alors elle se rapprocha finalement de sa fille qui, elle le sentait, était angoissée. Le coeur turbulent, elle leva doucement ses mains vers celles de sa fille. Dieu que ce contact lui fut bienfaiteur, d'une force incroyable, si bien que ses yeux humides ne purent retenir une première larme. « Ma fille... » Avait-elle murmurée, trop pleine d'émotions qu'elle ne pouvait contenir. Ses mains serrées autour de celle de sa fille remontèrent le long de son bras comme si elle avait besoin de toucher chaque parcelle de peau accessible, comme s'il lui fallait reprendre possession, d'une certaine manière, de ce corps devenu étranger. Et puis elles se posèrent sur son visage finalement, afin de le caresser doucement, lui et ses longs cheveux blonds qu'elle aimait déjà. Il ne fallut pas une seconde de plus pour qu'elle décide d'attirer sa fille vers elle, avec une douce fougue digne d'une mère heureuse. « Mon Dieu, j'ai attendu ce jour tellement longtemps. » De nouvelles larmes, silencieuses malgré l'émotion perceptible de Katherine. Ses bras resserrèrent Leaven contre elle, ses mains remontèrent dans son dos, jusqu'à son visage qu'elle alla embrasser avec une tendresse toute relative, la regardant comme s'il s'agissait d'un trésor. A vrai dire, c'en était un, l'un des plus beaux.

Oréo vint se frotter à la jambe d'Aaron qui rabaissa enfin son regard pour adresser un sourire à l'animal, semblait-il, aussi satisfait qu'il ne l'était. C'était peu dire, puisque la famille telle qu'elle avait été pendant de nombreuses années était à nouveau réunie. A trois, ils avaient toujours été forts, à se soutenir dans les moments les plus durs, et il y en avait eu. Mais l'heure n'était pas à ces souvenirs, bien au contraire. Quand Katherine et Leaven retrouvèrent un peu leurs esprits, le jeune homme s'approcha d'elles et les encercla tendrement de ses bras avant de poser ses lèvres sur la tempe de sa mère, puis de sa soeur. Et quand cela fut fait, il s'écarta et entra dans l'entrée avec la chienne. « Vous allez rester dehors longtemps encore ? J'ai faim, moi. » Dit-il le sourire aux lèvres avant de s'engouffrer dans la cuisine tel un ado rentrant de cours... D'ailleurs, ces paroles résonnèrent agréablement dans la tête de Katherine, qui se remémora ces nombreuses journées où il n'avait que ses mots-là à la bouche en rentrant chez eux. Oh, cette journée à trois serait merveilleuse, et son coeur était déjà comblé.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyVen 21 Fév 2014 - 5:04

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan
Voir le profil de l'utilisateur

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty




Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong


Sa force de caractère l'avait probablement sauvée jusque là. Après tout, elle était une Campbell et ils étaient probablement connu pour ça, pour cette capacité a encaisser, encore et encore. C'était certainement mauvais pour chacun d'entre eux, mais c'était leur façon à eux de passer les épreuves, et la présence des uns comme des autres leur suffisait pour tout surmonter. Aujourd'hui Leaven avait une autre épreuve a affronter et elle savait qu'elle pouvait compter sur son frère pour la surmonter. Elle avait parfaitement conscience qu'aujourd'hui elle avait bien grandi et qu'elle n'avait pas forcément besoin d'Aaron pour faire face aux choses mais en ce jour, sa présence lui était indispensable, ne serait-ce que pour relativiser les choses. Après tout elle ne fonçait pas dans la gueule du loup, elle n'allait pas revoir son horrible père. Au contraire, elle se rendait probablement là où elle était le plus en sécurité, près de sa famille et près de sa mère plus précisément. Alors elle s'était finalement décidée à descendre de voiture, attrapant le bras de son frère pour se laisser guider. Les souvenirs lui revenaient en tête, comme des flash. Elle n'avait que deux ans quand sa vue s'est éteinte, et pourtant son esprit avait comme imprimé des images, des bribes de son enfance, et ce lieu faisait parti des rares dont elle se souvenait. L'odeur de la terre humide fraichement retournée lui rappelait celle de ses mains quand elle revenait du jardin et qu'elle était pleine de boue avec son frère. Elle se rappelait aussi de cette odeur qui lui chatouillait les narines au fur et à mesure de leurs pas: la cuisine de leur mère. Un fin sourire se dessinait sur son visage de poupée, elle semblait apaisée et pourtant, à l'intérieur d'elle c'était une véritable explosion d'émotions. Elle était à la fois heureuse, pleine d'euphorie mais aussi de regrets. Bon Dieu oui, elle regrettait amèrement d'avoir quitté cette maison sans crier gare. Mais peu importe, elle était bien là aujourd'hui, bien présente dans cette cours à marcher en direction de leur maison.

Jusqu'à ce qu'Aaron s'arrête et s'éloigne un peu d'elle. C'était le moment, elle était là, elle le sentait... et comme une bourrique elle paniquait très certainement pour rien. Mais elle ne paniquait pas de peur, non. Elle paniquait de ce sur-plein d'émotions qu'elle se prenait en pleine figure et qu'elle était incapable de contrôler dès l'instant où sa mère avait fait résonner le son de sa voix. Elle était là, elle était bien là et ses mains dans les siennes en attestaient. Leaven ne rêvait pas, ce jour était bien arrivé! Sa présence était salvatrice, apaisante, tellement apaisante qu'elle semblait guérir tous les maux que Leaven avait subit pendant six ans. « Surprise... » C'était un bon début pour quelqu'un qui ne savait pas quoi dire, non? C'était incroyable. Six ans d'absence, six ans qu'elle n'avait pas rencontré sa mère physiquement parlant, et elle ne savait pas quoi lui dire. Mais devait-elle lui dire quelque chose au juste? Leurs gestes suffisaient amplement pour exprimer ce manque, cette absence qui les avait blessées toutes les deux. Entendre sa mère, la sentir, pouvoir la toucher, l'embrasser, c'était un acte tellement solennel, tellement puissant qu'elle n'avait aucun mot pour le décrire. Seuls ses yeux, à l'instar de ceux de sa mère, embués de larmes pouvaient parler pour elle. « Ne pleure pas sinon je vais pleurer aussi et ça va ruiner mon maquillage. » Un léger rire, pour détendre un peu l'atmosphère. Elle avait beau dire mais cette ambiance émotive la touchait plus qu'elle ne l'aurait voulu, et si personne ne faisait rien pour la stopper un peu, elle allait littéralement fondre en larmes, fort heureusement de bonheur. Cet instant précis, ce moment tout particulier où elle serrait sa mère dans ses bras aussi fort que son cœur se serrait lui-même était le plus beau jour de sa vie, sans contestation possible. Leaven était une femme heureuse et elle était comblée. Elle avait cette impression d'être entière, au complet. Certes il manquait quelques pièces au puzzle de sa vie, mais elle retrouvait les principales, celle qui définissait tout le motif de son existence. Alors oui, elle se fichait bien des autres pièce pour le moment.

Tapotant sous ses yeux clairs pour éviter de finir son maquillage, elle reprenait doucement ses esprits, inspirant profondément et relâchant la pression dans une expiration bruyante. Bordel, ça faisait du bien! Glissant un bras autour de son frère, elle ne pouvait s'empêcher de s'approcher de son oreille pour lui murmurer un mot, un seul qui lui exprimait toute sa gratitude: « Merci. » Juste ça et elle savait que son frère comprendrait. Merci de l'avoir amenée ici, merci de l'aimer autant, merci de ne pas la forcer à parler sur son histoire et le pourquoi de sa disparition. Elle pouvait citer tellement de choses qu'Aaron avait fait pour elle et qui méritait un merci, du plus profond de son cœur. Mais les Campbell se montraient tout aussi forts que pudiques et les effusions d'émotions ne duraient en général que quelques instants. C'était le cas aujourd'hui quand l'estomac d'Aaron prenait le dessus et lui donnait l'occasion rêvée d'exprimer sa faim. « Comme si ça changeait de d'habitude. » Posant sa main sur l'épaule de sa mère, c'était une façon pour Leaven d'être guidée dans la maison sans se perdre, après tout, depuis le temps, certaines choses avaient peut-être changé de place. Punaise, elle avait presque oublié qu'elle n'était qu'en robe dehors en plein mois de décembre et autant vous dire que la chaleur de la maison lui faisait un bien fou. « Vous allez pas commencer vous deux hein. » Un éclat de rire vint passer les lèvres de Katherine qui se souvenait encore des nombreuses batailles entre ses deux enfants quand il s'agissait de la nourriture. Entre l'aveugle qui n'était pas capable de se faire un sandwich seule à l'époque et l'adolescent ogre qui lui piquait le dit sandwich quand il en avait l'occasion, il y avait eu beaucoup de disputes concernant la nourriture. Mais aujourd'hui, la mère de famille savait qu'il y en aurait pour tout le monde. « J'espère que vous n'avez pas changé de goût et que mon bœuf bourguignon vous feras toujours autant plaisir, il mijote depuis des heures. Ça change des dindes de noël. » Oui, il y en aurait pour tout le monde... même pour un éventuel troisième enfant qui ramenait Katherine a de douloureux souvenirs mais elle ne laissait rien voir, ne souhaitant en aucun cas que ses enfants soupçonnent quoi que ce soit. « Et si vous aidiez votre pauvre vieille maman a rajouter une assiette de plus? » Après tout, elle n'était pas censée savoir que Leaven venait ce midi.



   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyMar 4 Mar 2014 - 1:04

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Il y a un temps pour tout dans la vie. Un temps pour les regrets, un temps pour le manque, un temps pour le pardon. Si Aaron et Leaven avaient tout deux leur manière d'exprimer leurs sentiments, ils n'en étaient pas moins les enfants de Katherine. Et s'il y a une chose que tout le monde sait à propos de cette mère, c'est que ses enfants sont tout pour elle. Chaque jour de sa vie, elle s'était donnée corps et âme pour élever ses deux enfants et les protéger du mal qui les entourait durant leurs premières années. Elle avait pu suivre l'évolution de son fils jour après jour, semaines après semaine puis mois après mois, jamais sans couper le contact. Pour ce qui était de Leaven les circonstances n'avaient pas été les mêmes, mais cela ne l'empêcha pas de traiter sa fille comme si jamais elle n'avait disparue, puisque dans son cœur elle y était restée à la même pôle position. Après tout, il est bien connu que les vérités du cœur d'une mère sont parfois bien trop fortes face à la rancune ou tout autre sentiment de ce type. Aaron était tout d'abord resté en retrait car il était premièrement respectueux de ces retrouvailles, mais aussi car il n'avait jamais oublié les caractéristiques de cette relation entre Leaven et leur mère, un lien à la fois évident et indéfinissable qui réussissait encore à l'intriguer sur ce perron mais qu'il trouvait, à n'en pas douter, réellement beau. « Oh non ne pleure pas, je t'ai toujours dit que t'étais moche quand tu pleurais. Maman c'est différent. » Et une boutade de plus, une ! Ne lui en voulez pas, c'était on ne peut plus naturel pour lui de charrier sa sœur et les six années à rattraper n'aidaient en rien, je vous l'assure. Quand elle le remercia discrètement, il la regarda avec une douceur relative à leur complicité et lui pinça tout aussi tendrement sa joue comme il avait toujours eu l'habitude de le faire avant  de s'engouffrer dans la maison à la recherche d'une bonne odeur, ce qu'il ne tarda bien évidemment pas à trouver. Nous étions chez Katherine Campbell, après tout. La cadette critiqua sa remarque, remarque qu'il n'écouta pour ainsi dire pas du tout, bien trop occupé à regarder ce que leur mère avait concocté. Un gratin dauphinois et un bœuf bourguignon devina-t-il rien qu'à son odorat. Katherine confirma très vite ses pensées. « Mon goût n'a pas changé, surtout pas pour ta cuisine. » Aaron se dépêcha d'ajouter une assiette en plus à la table ainsi que des couverts puis un verre pendant que Katherine s'occupait d'amener les plats sur la table. Le jeune homme guida sa sœur jusqu'à sa place et il s'assit à côté d'elle en attendant leur mère. « Toujours un appétit de moineau m'man ? » Demanda-t-il avant de la servir en conséquence. Puis il servit Leaven et lui finalement. Remplissage des verres et c'était enfin prêt. « Bon appétit à vous deux. » Dit-il d'un ton chaleureux avant de commencer à manger face au sourire réjoui de sa mère qui attendit un moment sans toucher à ses couverts. Elle était émue. Si Aaron était trop préoccupé par son ventre pour déceler cette émotion, Katherine sentit néanmoins l'émotion de sa fille. Sa main se glissa jusqu'à celle de Leaven pour la serrer dans la sienne quelques secondes. Comme elle était heureuse de la retrouver, les mots ne pouvaient suffire à décrire ce sentiment. « Cela me fait énormément plaisir de vous avoir tous les deux à cette table, comme autrefois. Vous êtes si beaux, mes enfants. » Les deux derniers mots furent prononcés dans un élan possessif certes mais aussi imprégné de tendresse. Quand elle lâcha finalement la main de sa fille, elle ne brisa néanmoins pas le contact vocal. « Alors chérie, parle-moi un peu de toi. Aaron m'a dit que tu ne vivais pas très loin de chez lui en fait ? Tu es dans un appartement en colocation avec Oréo, seulement ? » Subtile question qui méritait plusieurs réponses, vous pensez bien... Aaron sourit avec un brin de malice tout en coupant sa viande. Allait-elle parler de Clarence ou tairait-elle le sujet ? Si elle ne le faisait pas, il serait bien capable de le faire lui, mais attendons d'abord que la jeune femme parle, galanterie oblige.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyVen 4 Avr 2014 - 1:31

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan
Voir le profil de l'utilisateur

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty




Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong


Leaven se sentait bien. Aussi soulagée qu'apaisée. Elle se sentait tellement privilégiée. Katherine avait beau être une mère, ce n'est pas toutes les mères qui auraient accueilli leur fille fuyarde de cette façon, certainement pas. La blonde était chanceuse, plus que chanceuse. Finalement elle avait bien fait de suivre son frère, de l'écouter et de se laisser persuadée pour ces retrouvailles physiques. Ça n'avait pas été facile de dire oui, encore moins de monter dans la voiture pour venir ici et de descendre au portail pour aller vers la maison. Mais ces différentes étapes qu'elle avait ressentit comme des petites épreuves pleines de stress valaient largement le coup pour un tel résultat. Elle était accueillie comme si elle n'était jamais partie, et c'était à la fois rassurant et perturbant. Rassurant parce qu'elle n'aurait peut-être pas à expliquer de suite le pourquoi de sa fuite et perturbant parce qu'elle ne s'y attendait pas et qu'elle ne savait pas vraiment comment réagir face à cela. Elle espérait évidemment que sa mère l'accepte comme maintenant, mais elle ne s'y attendait pas du tout. Elle s'attendait plus à une réaction mitigée, à se retrouver à la fois devant une mère heureuse de retrouver sa fille mais aussi face au questionnement direct et sans aucun détour. Peut-être qu'Aaron l'avait prévenue, peut-être qu'il lui avait dit que Leaven n'avait rien dit sur le motif de sa fuite et qu'elle n'était pas prête à le faire pour le moment, c'était fort possible. Ah Aaron, toujours à prendre soin de sa sœur comme au premier jour de sa naissance. « C'est pas grave, je suis pas là pour séduire alors je peux être moche. » Et toc, retour à l'envoyeur. C'était toujours comme ça entre eux. Dès que Leaven a sut parler, a sut comprendre les mots et maitriser l'ironie aussi bien que son frère, ça n'avait jamais arrêté. Toujours en train de se chercher des noises mais fort heureusement, ça restait toujours bon enfant. Un fin sourire sur le visage et ils entraient tous dans la maison et plus précisément dans la cuisine. L'estomac du Campbell mâle les avait tous guidés par là et les odeurs délicieuses des plats de leur mère venait chatouiller les narines de Leaven. A vrai dire, non, Leaven n'avait pas changé de goût en cuisine, elle avait même tendance a refaire des plats de sa mère chez elle. Après tout elle avait fuit avec ce seul apprentissage en matière de cuisine alors forcément, elle a toujours mangé comme on lui avait appris. Évidemment, avec le temps, elle avait modifié quelques recettes pour les rendre encore plus à son goûts, elle en avait apprise d'autres aussi mais il était clair que les plats de leur mère restaient les meilleurs du monde aux yeux de Leaven. « J'ai pas non plus changé de goûts en cuisine. Il y a que mes cheveux qui ont changés en fait je crois. » Un léger rire mais c'est vrai qu'elle n'avait pas beaucoup changé depuis sa fuite. Bon certes, elle était moins fermée sur elle-même et elle n'envoie plus bouler son frère comme pendant son adolescence. Certes, elle est bien plus secrète, mais ce n'était pas des aspects gênants en soit puisque d'un côté c'était une amélioration et de l'autre côté, elle n'était secrète que sur un point précis. Il est clair que Leaven était plus facile à vivre qu'il y a six ans mais pour le reste, elle restait la même en tout point. Toujours aussi gauche à cause de sa cécité, toujours aussi souriante et dans l'auto-dérision. Toujours aussi douce et mesurée dans ses paroles. Elle était pleinement elle, tout simplement.

Bien vite, ils se mirent à table, un geste anodin pour beaucoup mais pas pour Leaven, ni sa mère d'ailleurs. C'était la première fois depuis six ans qu'elle s’asseyait en famille autour d'une table, la première fois depuis six ans qu'ils fêtaient quelque chose tous les trois. C'était donc tout naturellement que Leaven acquiesçait les paroles de sa mère, serrant un peu sa main. Ca faisait plaisir à la blonde aussi de les retrouver tous les deux autour de cette table, sans contestation possible. « T'es magnifique toi aussi, maman. » Elle savait que sa mère comprendrait qu'elle ne parlait pas physiquement, mais bel et bien moralement, dans sa manière d'être, dans son comportement et son caractère. Katherine était la personne la plus généreuse que Leaven connaissait, la plus aimante, la mieux tout simplement. Finalement cette petite séquence émotion fut coupée pour attaquer le diner. Un diner qui, bien évidemment, ne pouvait pas se faire en silence dans ses circonstances, ils avaient tous plein de choses à raconter ou à demander, à commencer par leur mère qui se questionnait naturellement sur la vie actuelle que peut mener Leaven. « Oui c'est ça. Enfin pas très loin de son studio photo en tout cas, il a dut te raconter comment on s'est retrouvé nez à nez, ce petit cafteur. » Un sourire malicieux aux lèvres, elle cherchait de nouveau son frère mais c'était aussi une façon détournée de le prévenir qu'il n'avait pas intérêt à cafter pour le reste, sous-entendu pour Clarence. La blonde n'était pas dupe, Aaron non plus, tous les deux savaient très bien qu'il se tramait quelque chose entre la soeur et le meilleur ami du brun. « Oui, toujours avec ma fidèle compagne Oréo. C'est plus simple pour moi d'habiter toute seule plutôt qu'avec quelqu'un qui n'a pas l'habitude de remettre exactement les choses à la même place. » Un fin sourire aux lèvres, elle comptait bien couper l'herbe sous le pied de son frère, des fois qu'il voudrait faire une gaffe. « Mais je te rassure, je vis seule mais je suis très bien entourée aussi. J'ai quelques amis tous aussi fidèles qu'Oréo, je rencontre des gens, mais rien de concret en terme de relation si tu veux tout savoir. Je suis très bien toute seule pour le moment. » Attaquant son assiette comme tout le monde, Leaven ne pouvait pas en rester là, fallait bien qu'elle se renseigne aussi en retour. « Et toi alors? Rien de concret non plus? » Bah quoi? Après tout leur mère peut très bien avoir un petit ami, voire même un mari depuis le temps que Leaven est partie. « Racontes-moi tout, je veux tout savoir. » Friande de connaissance et curieuse, comme à son habitude, encore des choses qui n'avaient pas changé. « Et Aaron, tu lui as parlé de notre projet du coup? » Elle parlait évidemment du fameux calendrier pour lequel Leaven a posé face à l'objectif de son frère. Après tout, il est le photographe, il fait donc parti du projet autant qu'elle.


   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyLun 9 Juin 2014 - 19:06

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Lorsque Leaven précisa que seuls la couleur de ses cheveux avait changé, Katherine s'approcha instinctivement de sa fille pour caresser ses cheveux et en observer l'état, comme elle aurait pu le faire à l'époque.  « Tes cheveux sont très beaux comme ça. De toute façon, tout t'irait bien. » Et sur cette remarque, Aaron ne put s'empêcher de répliquer. « Ne lui dis pas ça, ça pourrait lui donner envie d'aller se teindre en rousse. » Et ça, pas sûr qu'il y adhère même s'il n'était que son frère. La grimace ainsi que le ton de sa voix pouvaient aisément renseigner ses interlocutrices à propos de sa plaisanterie autant que de sa franchise. Une fois à table, le grand brun servit tout le monde, assiettes et verres, puis commença à manger sans attendre plus longtemps, tandis que sa mère laissait sa possible faim de côté pour profiter de ce moment, en famille, comme elle n'avait pas eu l'occasion d'en vivre un depuis fort longtemps. Lorsqu'elle fit part de son bonheur d'être à nouveau réunis, Aaron lui adressa un sourire plein de tendresse tandis que les deux femmes adoptèrent une attitude plus tactile, plus... particulière. Quelque chose qu'il apprécia à sa juste valeur ; si un jour on lui avait dit que ce rapprochement mère – fille lui ferait autant de plaisir à regarder, il aurait sans doute ri à la face de son interlocuteur, mais la vérité c'est qu'avec leur vécu, il ne pouvait qu'aimer ça. Alors il se contenta manger silencieusement jusqu'à ce que Katherine pose une première question à sa sœur. Là, il sourit malicieusement en fixant son assiette. Sourire qui fut remarqué par Katherine mais bien vite elle reporta son attention sur sa fille qui lui parla des retrouvailles entre elle et son frère. « Oui, comme quoi tu étais venue défendre la cause qui t'est chère depuis si longtemps. » La quarantenaire connaissait bien sa fille après tout, et cela ne l'étonnait même pas qu'elle ait eu l'audace de poser pour un magazine afin de faire entendre sa voix. Ensuite Leaven évoqua sa vie avec Oréo, ses relations peu « concrètes » qui firent aussi les sourcils d'Aaron, discrètement cependant. Quand Liv retourna la question à sa mère, son frangin releva la tête vers elle pour la regarder un peu sournoisement. A l'époque il lui aurait mis un coup dans les jambes pour l'embêter, mais ils n'avaient plus l'âge à ça et peut-être qu'il devait simplement respecter son désir d'être discrète aussi, après tout. Bref, Leaven ne s'arrêta pas à une seule question et revint même sur Aaron à la fin. « Maman à toi l'honneur, ça m'intéresse aussi. » Car aux dernières nouvelles, leur mère n'avait pas trouvé chaussure à son pied, sauf que depuis quelques mois le jeune homme suspectait une histoire entre elle et un mystérieux inconnu. En tout cas, voilà qui pourrait justifier la mine souvent égayée et épanouie de sa mère lorsqu'ils se voyaient. « Oh tu sais moi je n'ai plus trop la tête à ça... » « Pourquoi ai-je l'impression que tu nous caches quelque chose maman ? » Parce qu'elle avait l'air gênée, et ça ne trompait pas, ces choses-là. Katherine tourna alors la tête vers son fils qui la fixait avec une espièglerie presque énervante. Elle soupira alors en secouant la tête avant de finalement capituler. « Tu es terrible. » Mais elle l'aimait comme ça, avec ses bonnes intuitions. « Il s'appelle Mark et est originaire du Canada. C'est un chef cuisinier assez réputé à Montréal, je l'ai rencontré là-bas en allant à un salon international de la restauration justement. C'est un homme très gentil, et passionné dans tout ce qu'il fait. » Aaron était agréablement surpris par cette bonne nouvelle, d'autant plus qu'à en voir sa mère dernièrement, elle avait l'air vraiment bien dans sa peau. « T'aurais dû aller le chercher plus loin encore... » Dit-il avant de sourire. « Mais je suis content pour toi, tu mérites d'être heureuse. » Et il appuya son regard sur ces derniers mots, car tous les trois savaient combien sa première histoire sérieuse avec un homme – leur père – avait été dévastatrice, et pour cette seule raison, Aaron restait toujours vigilant concernant les histoires de sa mère. On ne refait malheureusement pas une enfance et adolescence saccagées par un père violent, et il avait été trop témoin de scènes effrayantes pour baisser sa vigilance auprès de sa mère. Vint ensuite le projet entre les deux frangins. « Bon alors Aaron, parle-moi de ce projet qui l'a amenée à toi ? » Il se redressa sur sa chaise et s'éclaircit la voix. « C'est Liv et son amour des bêtes poilues, tu connais ça. » Un sourire aux lèvres, il finit par poursuivre plus sérieusement. « L'association protectrice des droits des animaux dans laquelle elle est a eu pour projet de créer, publier et vendre un calendrier, exposant autant les acteurs que certains animaux protégés. J'ai été contacté pour participer à ce travail et comme ça me tient aussi à cœur j'ai rapidement accepté. Je ne pensais pas tomber sur ma sœur, tu penses bien. » Dit-il avec de grands airs improvisés avant de rire joyeusement, tandis que la mère ouvrait grand ses yeux en écoutant ce récit. « Oh je vois, c'est une idée géniale ça Liv, je te reconnais bien là. Tu sais à qui ça me fait penser Aaron ? » Et avant même qu'elle ne lui réponde, il sut déjà quel prénom allait sortir. « A ton ami Clarence, lui qui est passionné par les animaux, il aurait sa place dans ce calendrier ! » Elle était bonne, celle-là. Si seulement elle savait... Le grand brun esquissa un sourire malin et ricana doucement. « C'est sûr qu'il y aurait sa place. Pour sa passion toujours grandissante envers les animaux, cela va de soi. » Ou envers quelqu'un d'autre... mais passons, Aaron avait assez tendu de perche pour le moment. Katherine acquiesça avant de se retourner vers Leaven. « Raconte-moi ce que tu fais sinon, pour gagner ta vie. J'ai tellement de choses à rattraper... » C'était peu de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyMar 17 Juin 2014 - 18:45

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan
Voir le profil de l'utilisateur

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty




Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong


Une simple grimace, c'est tout ce qu'elle accordait à son frère lorsqu'il sous entendait qu'elle serait capable de se teindre en rousse. C'était une idée qui, de toute façon, ne lui plaisait pas tellement non plus. Ce n'était pas une question de couleur mais elle avait tellement entendu de choses idiotes sur les roux qu'elle ne voulait pas subir ce genre de réflexions dégradantes et infondées. Elle en entendait bien assez tous les jours à cause de son handicap - et parfois à cause de sa couleur de cheveux justement - , elle n'avait donc aucune raison et aucune envie de s'en rajouter davantage. Mais très vite la conservation se tournait vers la vie de Leaven. Comment vivait-elle, avec qui, où? Des questions que sa mère se posait de façon plus que légitime évidemment, et Leaven s'était préparée à répondre à ce genre de questions. Elle n'avait pas réellement pris de temps de réflexion pour affirmer qu'elle vivait en compagnie d'Oréo et qu'elle n'avait rien de concret vis-à-vis de sa vie amoureuse et dans un sens, c'était vrai. Certes elle craquait doucement mais sûrement pour un homme, qui se trouvait être le meilleur ami d'Aaron mais il n'y avait rien de concret pour autant entre eux. C'était même à un point mort plutôt gênant quand on savait le pourquoi ils ne se parlaient plus beaucoup tous les deux. Mais bon, Leaven s'abstiendrait volontiers de raconter ses histoires de fesses à sa mère et encore plus devant Aaron qui serait probablement peu enclin à entendre que sa sœur fraichement retrouvée avait déjà semi-copulé avec Clarence. Bon Dieu, en y pensant cette histoire était vraiment bancale dans la tête de la blonde, elle avait toujours eu cette manie de se mettre dans des positions difficiles, mais ça, c'était tout elle. Alors évidemment, pour éviter de virer dans des conversations qui risqueraient de la faire rougir et de la faire devenir suspect, elle retournait la question à sa mère. Elle était tellement curieuse de savoir si elle avait un nouvel homme dans sa vie et si c'était le cas, quel type était-il. Elle n'avait vraiment pas envie que sa mère se retrouve avec un autre homme ressemblant beaucoup trop à leur géniteur et à son premier mari et pour ça, elle était certaine qu'Aaron avait veillé au grain pendant toutes ses années d'absence. Écoutant avec attention tout en mangeant son assiette, elle ne pouvait s'empêcher de sourire à la conversation entre son frère et sa mère. Ce mec était pas possible, il fallait vraiment qu'il sache tout sur tout. Mais c'est vrai que leur mère et même Leaven l'aimaient comme ça, curieux comme il est et avec ce ton espiègle qu'il emprunte parfois. Un ton qui avait parmi de libérer un peu Katherine qui se révélait à ses enfants. Elle fréquentait donc un homme originaire du Canada qu'elle disait gentil et passionné. Une sacrée bonne nouvelle qui surprenait aussi bien Aaron que Leaven pour le coup. « Je suis contente pour toi aussi. C'est agréable de sentir que tu te sens bien et que tu es l'heureuse. » Elle en avait l'air en tout cas, Leaven pouvait plus ou moins le ressentir dans le ton de sa voix lorsqu'elle parlait de cet homme étranger à ses enfants pour le moment. « Va falloir nous le présenter si ça devient très sérieux entre vous, je suis curieuse de le connaitre. »

Finissant son assiette, elle écoutait Aaron raconter leur rencontre, le comment ils avaient fini par se retrouver bien malgré eux. Une histoire aussi émouvante qu'étonnante mais qui semblait être drôle dès l'instant où Aaron y posait des mots. « Évidemment qu'elle connait ça, elle connait l'amour tellement grand que je porte à mon cher frère. » Oh oui elle venait de sous-entendre qu'il était poilu, une boutade qui l'amusait fortement avant qu'elle ne laisse Aaron finir son récit. Les grands airs qu'il prenait faisait rire la blonde et pourtant elle se souvenait très bien de l'émotion qu'elle avait ressentit quand elle avait capté que c'était lui qui allait la prendre en photo. Une émotion tellement puissante qu'elle en était devenue insoutenable et que ça avait même tendance à lui mettre les larmes aux yeux rien que d'y repenser. Tout comme sa mère, son frère l'avait accueilli d'une façon qu'elle ne pouvait pas espérer meilleure, bien qu'il s'était montré plus curieux en lui posant des questions délicates dont les réponses étaient toujours inexistantes d'ailleurs, Leaven ne se sentant pas vraiment d'en parler pour le moment. « Une idée géniale oui, qui nous a surtout permis de nous retrouver, j'avoue que pour le coup, c'est tout ce que je retiens. » La protection des animaux avait beau lui tenir très à cœur, elle gardait tout de même ce souvenir en mémoire pour son frère et leurs retrouvailles beaucoup plus que pour l'action qu'elle était venu mener dans ce studio photo. Une action qu'elle se trouvait avoir en commun avec Clarence, encore et au ricanement de son frère, elle savait bien qu'il lui tendait une perche de plus. Il cherchait à la faire craquer mais c'était mal connaitre Leaven - ou au contraire bien trop la connaitre - pour savoir qu'elle feintait cette remarque, faisant mine d'y être insensible. Aaron n'était pas dupe et elle non plus, ils savaient tous les deux qu'il se passait quelque chose entre Leaven et Clarence, mais visiblement, la blonde n'était pas prête a y mettre des mots. Elle préférait alors ignorer cette remarque pour se concentrer sur la nouvelle question de sa mère. « Au début ça a pas été simple, je faisais surtout des petits boulots alimentaires pour pouvoir me loger, me nourrir et prendre soin d'Oréo. Et puis j'ai fini par reprendre un peu les études et maintenant je suis animatrice radio à la radio locale de Los Angeles. C'est pas un job extraordinaire mais je m'y plais et ça me permet de bien vivre, c'est le principal je pense. » Un sourire sincère trônait sur son visage. Elle se sentait bien dans son boulot, s'y épanouissait et c'était là son petit bonheur de tous les jours bien que... « J'avoue que quand je suis de l'équipe de nuit par contre c'est un peu crevant vu qu'Oréo, elle, doit garder son rythme "normal" mais on s'y fait plutôt bien et j'ai la chance d'avoir un boss plutôt compréhensif qui me fait travailler plus du matin ou de l'aprem que de nuit. » Souriant doucement, elle lui retournait la question, une nouvelle fois. « Et toi alors, tu fais quoi maintenant? J'ai entendu en arrivant que tu faisais toujours ton petit jardin de légumes et des fleurs. Il est aussi grand qu'avant? » Entendu? Oui, elle avait entendu les abeilles qui devaient butiner les fleurs très certainement, elle en avait donc déduit que sa mère continuait à cuisiner avec les légumes du jardin et à décorer la maison de ses propres bouquets. « J'espère bien qu'Aaron t'aides un peu, c'est pas toujours simple de jardiner toute seule. » Avait-elle dit en lançant un regard à son frère ou du moins en tournant son visage vers sa direction. Elle savait que sa mère était une femme relativement mince - Leaven devait tenir d'elle d'ailleurs - et ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple de soulever des gros sacs de terreaux ou ce genre de truc. N'entendant plus les tintements des couverts contre les assiettes, la blonde s'autorisait à se lever pour débarrasser la table afin de passer au dessert. C'était toujours comme ça chez les Campbell, ils ne passaient pas beaucoup de temps à table mais parlait toujours beaucoup, c'est ce qui les retenait bien souvent à leurs chaises d'ailleurs. « Tu ne parles pas beaucoup de toi mon fils. Tu n'as rien de croustillant à nous raconter? » C'était leur mère, et forcément, bien qu'elle devait rattraper le temps avec Leaven, elle ne pouvait pas s'empêcher de se soucier aussi de son fils adoré.

Spoiler:
 


   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptyLun 28 Juil 2014 - 16:49

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Lorsque Leaven exprima sa curiosité quant au nouvel homme de leur mère, Aaron s'enquit d'en rajouter une dernière couche. « Moi de même. Je te fais confiance pour organiser un repas dès que tu auras envie de nous le présenter. » Dit-il avant d'avaler une nouvelle bouchée. Aaron était un enfant très bien éduqué, qu'on ne s'y trompe pas ; cela dit en famille il avait parfois tendance à oublier quelques règles de bienséance, comme par exemple ne pas parler avec la bouche pleine. Vous l'en excuserez, c'est l'habitude. « Vous êtes mignons tous les deux. » Katherine était bien consciente de cette enveloppe protectrice qu'elle recevait autant de sa fille que de son fils. Elle savait qu'ils étaient soucieux de son bonheur après tout ce qu'elle, ou plutôt qu'ils avaient vécu à trois, mais elle avait toujours refusé qu'ils s'inquiètent trop pour elle. C'est pourquoi elle leur adressa un petit sourire tendre signifiant « tout ira bien » dont elle était la reine.

Le grand Campbell raconta fièrement ses retrouvailles avec sa petite soeur non sans guetter les réactions de la concernée, et la remarque de celle-ci quant à sa pilosité le fit soupirer de mécontentement. Sarcastique, il trouva néanmoins de quoi répondre. « Tu me vois rassuré, ça me prouve que tout de même tu aimes les hommes, les vrais. » Encore une énième pique renvoyant à Clarence, oui vous ne vous trompez pas. Parce que décidément, Aaron adorerait raconter ce détail - qui n'en est pas un - à leur mère tant ils avaient l'habitude de se dire les choses dans leur trio, mais par respect, il devait se taire. Bref, sa seconde remarque, elle, lui fit chaud au coeur, malgré son attitude ayant l'air désintéressée. Enfin, ce n'était qu'une façon, une espèce de fierté masculine. Il avait conscience du lien fort qui les reliaient, lui et elle, tout comme Katherine en avait été la première spectatrice au fil des années. Le regard attendri, elle observa ses deux enfants, l'amusement de la première, la fausse indifférence du second. Celle-ci ne dura pas néanmoins, car Aaron avait vécu ce jour-là l'un des meilleurs de sa vie. « C'est ce qu'il faut retenir oui. Dieu doit exister, je t'ai enfin retrouvée. » Murmura-t-il à la fois taquin et doucereux, ses prunelles un instant ancrées dans celles de sa soeur. Il n'y avait pas à dire, Katherine était fière d'eux, de ce qu'ils étaient devenus, de cet attachement toujours intact malgré la disparition de Leaven. C'est ainsi qu'elle avait voulu les éduquer et si elle reconnaissait avoir fait des erreurs durant ce parcours délicat qu'est toujours l'éducation des enfants, la solidarité d'Aaron et Leaven faisait d'elle une maman comblée. D'autant plus après avoir elle aussi retrouvé son trésor qu'était sa fille. « Vous avez sans doute raison, c'est important de retenir l'essentiel. La paire est enfin réunie. » Elle sourit avant de faire une pichenette sur le nez de l'un et de l'autre, de ses douces mains de cuisinière talentueuse.

Si l'essentiel était bel et bien qu'ils se soient tous retrouvés, l'on ne refait cependant pas une mère et son intérêt toujours et inévitablement présent au sujet de la vie de ses enfants. Après avoir fait une petite mention du meilleur ami de son fils, la presque-cinquantenaire chercha à en connaître plus sur le quotidien de Leaven. Financier, déjà. Est-ce qu'elle gagnait bien sa vie ? Suffisamment au moins ? Katherine ne fut pas la seule à écouter le récit de la jeune femme, Aaron tendit également ses oreilles bien qu'il eut déjà pris connaissance de la majorité des détails. Il continua donc de manger sans perdre de son appétit tout en relevant parfois ses yeux sur sa soeur. L'attention de leur mère était elle entièrement captivée par Leaven, après toutes ces années. « Tu as toujours été débrouillarde. A vrai dire, pendant toutes ces années j'ai eu plus peur que l'on te malmène plutôt que tu ne réussisses pas toi à avancer... » Parce qu'Oréo entendit son prénom, elle se rapprocha un peu plus de Leaven et Katherine en profita pour caresser la chienne, toujours aussi fidèle et affectueuse. Un grand sourire se forma sur ses fines lèvres marquées aux extrémités par quelques petites rides de vie. « Oh, Aaron t'a dit ? » Passant son regard sur ce dernier, elle le rabattit bien vite sur la blondinette. « Le jardin a été bien arrangé avec le temps, tu sais combien j'adore y passer du temps. D'ailleurs, je te donnerai quelques palettes de fruits et légumes, des fleurs si tu veux aussi. Aaron, j'ai des Orchidées et des Azalées d'ailleurs, je sais que tu aimes ces fleurs d'intérieur. » Le photographe acquiesça d'un petit mouvement de tête, presque machinal. Chaque fois qu'il venait chez sa mère, il avait l'habitude de repartir avec des cageots de fruits et légumes, même les fleurs avaient ses faveurs pour les touches de couleur ou de pureté et sa mère le savait bien. Lorsque Leaven demanda indirectement à Katherine si Aaron l'aidait, elle leva les yeux en l'air et soupira avec amusement. « Oh tu sais, il y a longtemps que j'ai abandonné l'idée d'avoir de l'aide de sa part. Il est doué avec ses mains mais elles ne sont pas vertes ! » Aaron se moqua bien de ces paroles. « Ton fils n'est pas assez bien, c'est ça que tu insinues ? Et toi Liv, maintenant que tu es de retour, tu pourras bien l'assister de temps en temps non ? Espérons juste que tu ne planteras pas les fraises au milieu des pommes de terre, ma foi. » Sur ces paroles il offrit un grand sourire à l'audience, malgré la cécité de sa soeur. Parce qu'elle ressentait tout, et qu'un sourire autour de cette table n'était jamais manqué par la jeune femme.

Quand ils eurent terminé leur repas, Aaron aida Leaven à débarrasser, la laissant cependant se diriger seule jusqu'à l'évier. Toujours assis à table, il eut le droit à une question piège de madame Campbell. C'est vrai qu'il n'avait pas trop parlé de lui encore, il faut dire que l'occasion n'avait pas encore été propice à cela, et puis... que dire ? Oui, cette question eut le don de lui faire un coup au moral car il y a des choses qu'il ne lui avait pas encore dites. « Le boulot... Je travaille d'arrache pied en ce moment, sans parler du studio dans le centre de Los Angeles que je viens d'acquérir. J'ai commencé les travaux, il devrait être fonctionnel pour l'été. » Voilà la première partie, maintenant la deuxième... « Je... J'ai eu des différends avec Shaé il y a quelques semaines et on a préféré tout arrêter. » Non, ce n'était pas tout à fait correct. La vérité c'est que Shaé avait décidé de tout arrêter, bien avant que lui-même n'y songe même d'un dixième. Mais ça, il ne l'acceptait toujours pas, il refusait d'admettre que la femme dont il était amoureux avait délibérément fait ses valises pour partir de chez lui, le quitter. Embarrassé par cette révélation, Aaron se tourna vers sa soeur qui amenait le dessert. Il attrapa le plat contenant la tarte aux pommes et le posa sur la table pour couper des parts. « Enfin il n'y a pas mort d'homme, je m'en remets. » Dit-il finalement en interceptant le regard de sa mère. Il s'en remettait difficilement et passait régulièrement des soirées à broyer le noir entre verres de whisky et conquêtes d'une nuit, mais bien sûr il ne pouvait pas dévoiler cet aspect là à sa mère. Seule sa soeur savait ce qu'il se passait réellement dans la tête de son frère, d'ailleurs.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family EmptySam 27 Sep 2014 - 18:12

Leaven S. Campbell
Leaven S. Campbell
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 16/02/2013
Prénom : Aurore
Célébrité : Bar Refaeli
Crédit avatar : cranberry
Messages : 3149
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Depuis deux ans avec M. Clarence Burns
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en communication
Job/Métier : ANIMATRICE RADIO CONNUE SOUS LE PSEUDONYME DE SWAD
Adresse de résidence : Chez son frère Aaron (Westwood)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Adélaïde J. Sullivan ; Emma B. Castello & June A. Callaghan
Voir le profil de l'utilisateur

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty




Leaven, Aaron & Katherine

this is where we belong


Elle avait un peu de mal à s'y faire, il fallait l'avouer. La présence de sa mère près d'elle avait tendance à la perturber. D'autant plus que tout semblait aller comme sur des roulettes, comme si la grande blonde n'avait jamais disparue des radars de la famille Campbell. Et ce qui était d'autant plus perturbant, c'est que Leaven se préoccupait autant de sa mère que sa mère d'elle. Cette aura protectrice qu'elles avaient l'une envers l'autre était naturelle et pourtant, personne ne penserait réelle une telle situation. Leaven voulait protéger sa mère d'un hypothétique connard, tout comme son frère d'ailleurs, à la différence que lui, n'avait pas arrêté de la protéger là où Leaven s'était faite la malle pendant six ans. Et naturellement, comme ça, d'un coup, elle se souciait de la sécurité de sa mère. Bien évidemment, elle s'en était toujours soucié, elle s'était toujours posé la question de savoir comment elle allait, si tout se passait bien dans sa vie et si tout se déroulait comme sa mère le souhaitait - après toutes les années de calvaire, elle avait bien le droit au bonheur et à une vie comme elle l'entends après tout. Mais là, c'était réel, c'était bien là. Sa mère était en face d'elle, elle pouvait la protéger physiquement, elle pouvait l'entourer de ses bras, l'embrasser, la réconforter, l'aimer. Elle ne se posait plus de question quant au bonheur de sa mère, elle avait enfin les réponses. Et bon dieu, ce que ça pouvait lui faire du bien! C'était un véritable poids qui se retirait de ses épaules. Elle avait presque envie de craquer, de laisser quelques larmes de bonheur et de soulagement s'en aller. Mais elle se retenait, préférant rire de la réflexion de son frère. Quelle saloperie celui-là, franchement. « Hey, je n'aime pas que les hommes, les vrais comme tu dis je te signale. » Après tout Leaven n'avait jamais caché sa pansexualité, son attirance pour tout le monde, tout genre confondu. Dès son adolescence de toute façon, elle avait bien partagé quelques histoires courtes avec des femmes et même une histoire avec une personne qui était en cours de changement de sexe. Oui, Leaven aime les gens, les personnes et non pas les hommes ou les femmes et jamais elle ne s'en était cachée. Quoi qu'il en soit et très vite, la conversation dérivait sur leurs retrouvailles, celles avec son frère dans le studio photo. Un très grand moment dans la vie de l'un comme de l'autre, c'était certain. Riant à la pichenette de sa mère, Leaven ne put s'empêcher de rectifier légèrement les paroles qu'elle venait de prononcer. « Le trio est enfin réuni tu veux dire. » Après tout leur mère comptait autant qu'eux dans tout ça. Jamais Aaron et Leaven ne seraient devenu ce duo sans elle, jamais ils n'auraient été aussi complices alors il était clair que leur mère constituait même le noyau de leur relation fraternelle si particulière.

Très vite le conversation se tournait vers le passé de Leaven, ce qu'elle avait fait pendant ces six années d'absence. Tant qu'on ne lui posait pas la question du pourquoi elle était partie, elle pouvait bien répondre à toutes les questions que sa mère allait lui poser sans aucun souci. Et forcément, la première peur d'une mère est de voir ses enfants malmener par d'autres personnes. Si seulement elle savait la raison de son absence, elle aurait pu voir qu'on l'avait malmenée bien avant son départ. Mais peut-être était-ce la faute de Leaven, après tout elle n'avait rien dit et ne se sentait toujours pas en mesure de le faire. « Tu sais quand on est différent on est toujours malmené. Même quand on est pas différent de toute façon, on peut pas plaire à tout le monde. » Et ça Leaven en avait bien conscience. Fort heureusement cette discussion fut vite coupée par celle concernant le jardin. Leur mère avait toujours eu la main verte et l'amour de la nature. Leaven se souvenait encore de ses dîners où rien ne provenait d'un supermarché, tout avait cueilli l'après-midi même dans le jardin, avec l'aide de tout le monde si ce n'est de leur pseudo-père bien entendu. Ça faisait parti des après-midi dès elle se souvenait des moindres détails, des odeurs, des bruits, et rares étaient ces journées où elle se souvenait des couleurs et des formes. Elle était très jeune à ce moment là, mais une personne qui voit et qui perd la vue progressivement doit avoir le réflexe d’emmagasiner un maximum de souvenirs, c'est que Leaven supposait en tout cas pour qu'elle s'en souvienne. « Non il m'a rien dit, j'ai juste senti l'odeur de l'herbe et entendu Oréo courir dans les feuilles de rhubarbe je suppose. » La bruit de ses feuilles ne laissaient pas de doute quant à leur présence lorsqu'on on marchait au travers tellement elles sont imposantes. Leaven avait donc supposé que sa mère continuait à jardiner. « Merci, c'est gentil. » De son côté, contrairement à son frère, la blonde n'avait pas l'habitude de ce genre de cadeau. Il faut dire que la jeune femme était parti jeune de la maison et ne donnant pas de nouvelles ni même d'adresse, elle aurait eu bien du mal à avoir ce genre de présents. Mais ça lui faisait plaisir, cela mettait du baume à cette relation meurtrie par son absence. Leaven ne manquait pas de rire à la réflexion de sa mère concernant les mains de son frère avant d’acquiescer à celle de son frère. « Je peux aider à autre chose que planter, espèce de moqueur. » Souriant doucement, elle savait bien qu'il plaisantait, et heureusement d'ailleurs. Mais il est vrai que c'était une idée qu'elle garderait en tête. Venir aider sa mère ne serait-ce que pour porter des sacs lourds ou pour ramasser des légumes, elle en était capable et cela lui permettrait de renouer un peu plus intimement avec sa mère dans un environnement saint et propice au calme.

Finalement le repas s'était terminé sans encombre, dans la même humeur. Jusqu'à ce qu'une question résonne dans la pièce. Leur mère venait d'interroger son fils sur les évènements récents dans sa vie. Si Leaven était au courant, leur mère ne l'était pas. Mais ce n'était pas à la blonde de dire quoi que ce soit, la décision revenait à son frère de lui annoncer la mauvaise nouvelle. Et c'est d'ailleurs ce qu'il fit après avoir tourné autour du pot, évoquant d'abord son travail avant d'avouer pourquoi il s'y enfonçait honteusement. Le regard et le sourire de Katherine avait alors changé. Elle n'était pas en colère, elle était seulement un peu triste d'entendre cette nouvelle qu'elle trouvait d'ailleurs choquante, après tout, tout semblait bien aller entre eux pour ce qu'Aaron lui disait. Mais surtout, son regard transpirait la compassion tandis que sa main caressait tendrement la joue de son fils. Elle voyait bien qu'il n'allait pas bien, qu'il tentait de faire bonne figure face à elle. « Ça ira mieux d'ici quelques jours, quelques semaines. Tu peux m'appeler quand tu veux et venir quand tu veux, tu le sais ça. » Leur mère n'avait pas émis l'idée que ça irait mieux dans le sens que Shaé reviendrait. Après, il est vrai qu'elle le souhaitait pour son fils qu'elle savait amoureux. Mais elle n'avait pas envie de lui faire de faux espoirs alors elle préférait émettre l'idée que ça irait mieux, avec ou sans elle. Elle savait Aaron fort, capable de passer cette étape douloureuse de sa vie, mais en tant que mère, il est évidemment qu'elle souhaitait qu'il aille mieux rapidement. Tandis que Leaven apportait le dessert, elle laissait le soin à son frère de couper les parts. Non pas qu'elle n'en était pas capable, mais eux deux, c'est comme des jumeaux tellement ils sont fusionnels et elle savait que dans ce genre de moment où il n'est pas à l'aise, il lui faut une occupation pour fuir les regards et occuper ses mains, un peu comme Leaven quand elle est dans ce genre de situation finalement. Les enfants Campbell se ressemblaient beaucoup au final. Tout en lui distribuant les assiettes à dessert une par une pour qu'il puisse y mettre une part de tarte, Leaven préférait détourner le sujet pour sortir son frère de cette impasse douloureuse. « Tu fais faire ton studio par une entreprise? » Après tout on sait jamais, il pourrait avoir quelques amis bricoleur qui peuvent lui rénover son studio. Quoi qu'il en soit, sa mère soutenait l'initiative de sa fille à changer de sujet, ne voulant pas attrister son fils plus qu'il l'est déjà. « J'espère bien que tu m’emmènera voir tout ça. C'est important pour une mère de voir dans quel milieu évolue ses enfants. » Et c'était bien évidemment réciproque pour Leaven.

Spoiler:
 


   
SHE IS ANIMAL
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: CAMPBELL ♕ christmas in family   CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Contenu sponsorisé

CAMPBELL ♕ christmas in family Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CAMPBELL ♕ christmas in family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]
» cornélya y.-o. de maupou ღ family matters
» [Teach VS Mr.4 & Miss Merry Christmas]
» Naomi Campbell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: