Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €
Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

Partagez
 

 ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyMer 5 Fév 2014 - 1:34

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Deux tweets ? Non, trois ? Merde je ne sais plus, je ne sais pas, mais je m’en fiche en réalité, je prends ma guitare, ou plutôt celle de mon père, qui a été par la suite à Micah, et que je lui ai volé au moment où je suis venue vivre à LA, et je me dirige simplement hors de mon appartement. Quand j’attrape mon perfecto qui trônait sur le canapé, je me rends compte que je n’ai pas dit à Alice que j’ai des plans pour ce soir, faut dire que oui, c’était des plans mais pas vraiment prévu quoi. Enfin bon, je me dirige vers la chambre de ma colocataire que je trouve allongée sur son lit en train de regarder son téléphone portable comme si elle attendait que quelqu’un l’appelle. Je lui sors une petite grimace lorsque ses yeux se tournent vers les miens et dans un sourire, sans savoir si j’ai tort ou raison, je lui dis simplement « S’il te fait attendre pour t’appeler c’est qu’il ne te mérite pas. » Je hausse les épaules tandis qu’elle me tire la langue et m’envoie dans la tête un oreiller. Je me mets à rire d’un rire franc avant de tourner les talons en lui faisant un signe de la main, en prononçant simplement « Je file. » Sonnée par l’oreiller que je viens de prendre dans la gueule, mine de rien, je secoue le visage en riant encore. Je crois tout de même les doigts pour que l’appel qu’elle attend ou je ne sais quoi d’autre arrive rapidement. Je ne m’imagine pas des millions de choses, je ne préfère pas, autant ne pas me déprimer maintenant pour mon amie alors que je n’ai aucune idée de ce dont il est question. Bref, guitare en main donc, et sac sur l’épaule, je fini par sortir de l’appartement, j’hésite à prendre ma voiture, je me dis que le campus se trouve quand même loin, m’enfin. Non, je range mes clés dans ma poche pour en sortir mon téléphone, mon brique, mon paquet de cigarette. Je tape sur l’écran du téléphone d’une main et allume une cigarette de l’autre. Profite des trente secondes de répit que j’ai lorsque j’entends les sonneries du téléphone pour fumer calmement. Je ne sais pas pourquoi je l’appelle, peut-être qu’il me manque, ou un truc du genre quoi. Ou bien juste pour passer le temps, ouais, c’est souvent pour cette raison là que j’appelle mon frère en fait. Il finit par décrocher et je le sens occupé, fait chier. « Gracie. » Je lève les yeux au ciel en continuant de marcher, guitare sur le dos, je soupire. « Je n’aime pas ce surnom … » Micah rigole un peu, il l’a fait pour m’embêter, je le sais. Bon pas grave on dira. « Ça avance bien ? » Je demande parce que je sais que s’il est occupé c’est à cause de son mariage qui arrive cet été, bordel, j’ai la nausée, alors je fume plus fort, histoire de me calmer. « On se bat avec les traiteurs, elle devient dingue. » A mon tour de m'agacer, je me sens moins en colère, je crois, cependant je ne peux pas m’empêcher de lui dire pour l’emmerder, ouais, c’est comme ça lui et moi, ça marche comme ça. « Hamburger de mcdo ça ira très bien. » Il soupire et je nous sais en train de repartir en guerre, comme pour suivre le chemin que prend mes pensées, je l’entends me dire sur un ton narquois « Tu viens quand pour essayer ta robe ? » Jamais. Je ne veux pas y retourner, je ne veux pas me foutre cet accoutrement sur le dos. Je veux oublier qu’il va faire la pire connerie de sa vie. « C’est quand que t’abandonnes cette mascarade ? » Ma question semble le perturber plus que ce que la sienne a pu le faire, je m’en veux un peu, je sais, mais je m’en fous, personne ne me changera. Le mariage c’est la prison, dans mon esprit c’est con. Je l’imagine passer sa main sur son visage pour se calmer, je sais qu’il doit se dire que je suis en train de fumer quand je tire sur ma cigarette bruyamment, exprès. Je me hais. « Quand t’arrêtera de fumer. » L’enfoiré, je rigole parce qu’il sait très bien que je n’ai jamais réussi cet exploit, chaque fois que j’essaie c’est juste plus fort que moi. Je me rends compte alors que j’ai marché plus vite que prévu, que j’ai coupé par les bons chemins et que je suis presque arrivée. « L’amour c’est une connerie, Micah. » Au moins une chose dans laquelle je crois. Il rigole, non pas nerveusement, non vraiment pas, il rit sincèrement comme lorsqu’on le fait après une blague et qu’on ne peut pas s’en empêcher. Sauf que ma phrase n’était pas une blague et que je suis un tout petit peu vexée. « Tu verras. » La blague, je jette ma cigarette au moment où je soupire encore, et que je raccroche sans même lui dire un mot de plus, il va me maudire, mais je m’en fiche, je me fiche toujours de tout lorsque je parle avec lui parce que je le sais capable d’accepter tous mes délires, de m’aimer comme ça, et c’est le seul dans ce cas. Mon frère quoi. Enfin devant le bâtiment des mecs du campus, je souris au moment où j’entre à l’intérieur et quand je monte les escaliers rapidement. Je m’avance vers sa chambre et entre sans même frapper, pas du tout gênée. Je me tourne pour refermer la porte en disant joyeusement. « Tu m’as demandée, je suis là. » Oui, enfin, c’est presque ça, n’est-ce pas ?



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptySam 8 Fév 2014 - 15:07

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty



She moves in her own way.
Lys continuait de pianoter sur son smartphone, écoutant à peine ce que le responsable attitré de son groupe de travail avait à dire. Voilà plus d’une heure qu’il préférait naviguer sur internet, répondre à ses tweets plutôt que de l’écouter débiter des astuces superflus, des conseils mal avisés et son expérience de guitariste médiocre. Pourquoi l’avait-on choisi lui plutôt qu’un réel musicien comme lui-même ? Pourquoi préférait-on toujours le théoricien irréprochable au manuel expérimenté ? Vexé de se retrouver au même statut que ses autres camarades dont il ne supportait pas la moitié, il avait décidé de boycotter sa prise de parole en lui démontrant toute l’indifférence dont il était capable. Son monde virtuel était bien plus divertissant, d’autant plus que sa dernière cover semblait appréciée. C’était avec fierté et excitation qu’il avait répondu aux diverses compliments. Parmi eux, Grace avait exigé qu’il lui apprenne ce morceau, pourtant compliqué au niveau mélodie. Après des réponses aux sous-entendus équivoques mais toujours taquins, il avait fini par lui donner rendez-vous plus tard dans la soirée. Un moment bien plus sympathique en perspective. Au fait pourquoi avait-il seulement répondu présent ? C’était pourtant pas son genre de s’embarrasser de cours emmerdants. « Lysander, t’écoutes rien à ce que je dis ? » La voix courroucée de l’élève modèle irrita un peu plus le mec à boucles qui leva à peine les yeux pour le toiser. « En fait non. Ca fait deux semaines que personne ose te dire que ton morceau pue. » Voyant que toutes les attentions se portaient sur lui, il finit par glisser son téléphone dans sa poche. « Les accords sont trop conventionnels. Je veux dire, si on fait un concert de charité pour le spring break, le but c’est que les gens viennent pour s’amuser non ? » Ses doigts fins plaquaient un peu plus ses cheveux en arrière tandis que Lys se laissait retomber sur le dossier de sa chaise. « Tes morceaux, on pourrait les jouer à Noël tellement ça s’est déjà entendu. Faut quelque chose de rock’n’roll qui donne envie de boire, de danser. Pas d’accord ? » Certaines têtes se contentèrent d’acquiescer, d’autres demeuraient parfaitement partiales. En fait, les camarades de classe de Lys ne savaient que trop combien il détestait être contredit, quand bien même il avait tort. Cette fois-ci, il restait persuadé d’avoir raison malgré le visage rubescent de son rival. « C’est pas contre toi, Jake. Laisse chacun de nous faire un truc et puis on verra ce que ça donne auprès du comité. » Surpris de sa propre diplomatie, il esquissa un sourire satisfait tandis qu’il se levait pour mettre son manteau. Il fallait parfois savoir amadouer afin d’arriver à ses propres fins : lui comme les autres avaient envie de contribuer à ces musiques et non pas rester les stupides interprètes d’un compositeur vaniteux qui se la jouait solo. « C’est pas fini Lys. » S’exclama le fameux Jake alors que son interlocuteur se dirigeait vers la sortie, étui à guitare sur le dos. « J’ai une fille qui m'attend. » Si n’importe quelle activité s’avérait meilleure que supporter ce con de fils à papa, l’exaltation de voir Grace avait pris le dessus sur sa maigre patience. Au diable le club de musique.
D’un pas rapide mais détendu, il rentrait jusqu’à sa chambre étudiante. Il avait tellement hâte que les confréries ne recrutent de nouveau, il ne supportait plus ses colocataires de couloir insipides et inexistants. Sans Lukah, tout semblait plus fade. Cette pensée bouscula légèrement son esprit et excita sa nervosité. Il s’empressa de s’allumer une cigarette qu’il fuma activement sur le chemin du retour. Il avait le don de l’énerver, de venir le hanter lorsqu’il le souhaitait le moins. Cependant, c’était en son absence, quand il ne voyait pas sa tête de jumeau, sa barbe naissante et ses bouclettes longues, qu’il se sentait le plus mal. Lys savait que tôt ou tard ils allaient devoir s’affronter et il craignait encore l’ambivalence de ses sentiments : c’était soit tout ou rien et malheureusement depuis le départ inopiné de Lukah et son retour tout aussi inattendu, Lys avait souvent préféré le douloureux ‘rien’. Il monta quatre à quatre les deux étages du bâtiment pour rejoindre sa chambre. Il posa soigneusement sa guitare sur son lit, jeta son manteau par-dessus. Il n’y avait plus qu’à attendre la belle. Grace survint finalement sans aucune gêne au moment où Lys s’enfilait des cookies, son véritable péché mignon typiquement américain. Il aimait sa spontanéité, sa façon d’infiltrer son intimité sans scrupule. Il était comme ça aussi. Un sourire en coin, il s’avança vers elle. « J’appelle, tu accours. Ca me plait ça. » Il déposa un baiser bref sur sa joue avant de lui tendre le paquet de biscuits. « Un remontant avant l’effort ? » Lui proposa-t-il avant de lui adresser un clin d’œil. Sans lui laisser le temps de répondre, il troqua les cookies contre la guitare qu’elle avait amenée. Lys l’examina quelques secondes sous tous les angles. Elle ressemblait à sa toute première, le genre d’antiquités qui traversait les générations et à laquelle on était attachés malgré tout. « Pas mal. » Il ne disait rien de plus. Si lui avait une guitare de compétition hors de prix, il le devait seulement à sa malhonnêteté qui l’avait poussé à la voler avant de quitter définitivement Liverpool. Il releva ses yeux bleus vers Grace, toujours souriant. Elle était de ces nanas sexys du campus, le genre de filles qui le demeuraient qu’importe la situation, qu’importe ce qu’elles portaient. L’âme d’artiste de Lys en était folle de ce type de personnalités. « Alors comme ça on veut me faire concurrence ? »


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyDim 16 Fév 2014 - 5:07

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Un sourire sur le bord des lèvres, je prends place dans la chambre sans aucune gêne, comme je le fais partout où je vais ou presque, mais l’heure n’en est pas au moment de parler des exceptions. « J’appelle, tu accours. Ca me plait ça. » Et le pire c’est que c’est vrai. Cette fois mon sourire se transforme en quelque chose de grand, et je hausse les épaules en synonyme d’un « Et alors ? » Oui, j’accours, mais je m’en moque, de toute façon je ne saurai même plus comment qualifier de quel genre je suis en matière de fille, je suis du genre Grace et croyez-moi, c’est bien compliqué. « Si ça te plait, c'est tant mieux. » Je prononce d’une petite voix, joueuse par habitude avant qu’il ne dépose un baiser amical sur ma joue. Je pince mes lèvres lorsqu’il me propose des biscuits, je grimace un peu en réfléchissant, et puis je me dis que ce n’est pas ça qui risque de me tuer, j’attrape le paquet et il attrape ma guitare. Quand je mords dans le cookie j’observe son visage penché sur le vieux bois usé de mon antiquité. « Pas mal. » Je pouffe à moitié, non, elle n’est pas « pas mal » cette guitare, elle est vieille, elle est moche, et je suis certaine que si elle pouvait le faire elle aurait rouillée, mais elle est à moi et c’est tout ce qui compte, je crois. Ouais l’affection qu’on peut mettre dans les objets parfois. En plus ce n’est pas mon genre de faire cela, cependant peu importe on dira, même si l’affection n’est pas mon fort en terme de relation humaine, faut croire que je suis plus douée avec ce qu’on lie avec les objets. J’ai un problème, je sais. Enfin bref je me tais sur le sujet, de toute façon, il n’y a pas de grande raison de disserter sur cela. Pas la peine de tenir un discours de dix minutes sur le fait que j’aime ma guitare et que je l’aimerai encore plus quand je saurai mieux en jouer. Il relève le regard vers moi et je réponds à son sourire quand il me demande « Alors comme ça on veut me faire concurrence ? » Je ris un peu en secouant le visage et sans demander je prends place sur son lit. Et la place me plait déjà, pour jouer hein, enfin jouer à la guitare quoi. Parce que pour savoir mieux en jouer, oui, je reprends le cheminement de mes pensées, j’ai besoin de Lys, je le sais. Quand il joue, lui, c’est magique et c’est que je veux arriver à provoquer, presque quoi, et même si j’échoue au moins on ne pourra pas dire que je n’ai pas essayé. J’ai tout de même quelques notions, ne suis pas totalement une novice, mais en tous les cas, ce n’est pas un domaine dans lequel je suis une experte. Pour l’instant. Enfin, on ne peut pas être bonne en tout faut croire … Mon truc c’est le dessin, l’imaginaire et le reste, cependant je reste intimement persuadée que de mes mains je peux être bonne dans un autre domaine. Et puis un sourire toujours sur le coin de mes lèvres, je fini par lui dire pour le provoquer un peu, c’est vrai. « De la concurrence ? Non, je veux t’accompagner. » Je mords ma lèvre inférieure pour continuer à le taquiner, j’entre dans le jeu sans même le remarquer. « Imagine le duo qu’on pourrait faire. » De joueurs de guitare, toujours, non pas pour autre chose. « Et à la fin on partira en tournée tous les deux. » Ouais, je dis n’importe quoi, j’en suis consciente, mais ça me plait quand même de le faire, je ne mentirai pas. « Enfin … » Dépitée cette fois, ou peut être faussement dépitée, je ne sais pas, c’est ça à force de jouer avec les émotions, on finit par ne jamais savoir définir le faux du vrai. « Avant ça, faut que tu me prennes en main. » Je ne réalise pas de suite du double sens de ma phrase, mais tant pis ce qui est dit est dit de toute façon, impossible de l’effacer. Et en plus de cela, je ne suis pas certaine de vouloir l’effacer, donc c’est pour cette raison que je ne lui offre même pas un visage gênée, mais plutôt une expression sûre de moi. Allez, Lys, apprends-moi.


Spoiler:
 



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyLun 24 Fév 2014 - 23:24

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty



She moves in her own way.
Lysander s’estimait plutôt satisfait de l’arrivée impromptue de Grace. Il était toujours partant quand il s’agissait de parler de son art, de transmettre sa façon d’appréhender la musique. Jusqu’à ce qu’il n’entre à l’UCLA, il avait toujours refusé les cours de solfège, les cours théoriques qui lui imposaient une vision qu’il ne partageait peut-être pas. Il s’était formé de lui-même, avait appris les accords à l’oreille. Il avait seulement accepté les cours d’histoire de la musique qui lui apprenaient ô combien cet art se renouvelait et n’était jamais à l’abri d’une nouvelle révolution. C’est bien ce qu’il prévoyait de faire : de donner ce coup de talon dans la fourmilière et de s’imposer avec ses idéaux et son talent britannique. Détendu, il s’empara de sa guitare pour l’examiner sous toutes les coutures. Il était du genre à croire qu’on pouvait décrire un musicien à sa façon de traiter son instrument. Si certains grattaient violemment les cordes, emportés par la frénésie, lui frôlait toujours à peine les cordes. Ses doigts grattaient avec aisance et minutie, il n’éprouvait pas le besoin de s’érafler la peau pour faire corps à corps avec la mélodie. Sa Gibson, lustrée, polie, comme neuve, trônait toujours au milieu de sa chambre, maitresse des lieux, de son hôte. Ca en disait long sur le personnage. Quoiqu’il en soit, il était déjà convaincu que Grace serait une élève intéressante dont il y avait autre chose à tirer que des sons de la caisse de résonnance. Taquin, Lys se permit de lui reprocher de la concurrence. A vrai dire, il était trop prétentieux pour avouer qu’il craignait une quelconque compétition sur le campus. Bien entendu il devait y avoir des chanteurs dix fois meilleurs, des musiciens innés plus agiles de leurs mains mais ça il jurerait sur la Bible ne jamais les avoir vus. Grace déclarait préférer un duo plutôt qu’une rivalité et il s’en mordilla la lèvre. Elle parlait bien, elle était très forte. « Rien qu’avec ton physique, on ferait salle comble. » Il laissa de côté les cookies devenus insignifiants et la rejoignit, grimpant sur son lit à ses côtés. Elle lui parla de la prendre en main et Lys ne put retenir un sourire en coin, malicieux. En fait, elle lui donnait pas vraiment envie de lui apprendre des accords de musique. Sa main s’égara dans ses boucles, les tortillant dans tous les sens avant qu’il ne finisse par réagir. « Attends-toi à du sport alors. » Si elle voulait jouer le jeu des double sens, que ce soit volontaire ou non, il était partant. Le jeune homme retira son pull pour ne garder que son marcel blanc moulant, vêtement qu’il devait être le seul à porter à UCLA. Il n’enfila pas ses lunettes de vue qui étaient au fond du tiroir de sa table de chevet. D’habitude il les revêtait toujours pour jouer mais il n’aimait pas ce petit défaut. Il lui rendit sa guitare puis se pencha en arrière tendant la main dans le vide pour saisir à son tour son graal. « Tu connais les accords de base ? » Autant commencer sérieusement… Il installa son instrument sur ses jambes en tailleur avant de jouer les accords un à un, lentement. Elle allait rapidement les reconnaitre si toutefois elle les avait appris. Ses doigts filaient sur les cordes comme s’il caressait une femme. Dieu qu’il se sentait bien. Et la présence de Grace qui était pour quelque chose. Lys était galvanisé. Visiblement elle s’en sortait pas trop mal, disons qu’elle ne partait pas d’un niveau inférieur à zéro. « Impressionné madame. » S’exclama-t-il alors qu’elle venait seulement de faire la gamme. « Maintenant tu m’enchaines ces trois-là, tu verras ça fera un air que tu connais. » Il essayait de se souvenir de ses propres débuts, de la joie qui l’avait gonflé sitôt qu’il avait su jouer son premier morceau. Jusqu’ici Grace se montrait attentive, excepté cet accord qui sonnait particulièrement faux. « Quand on a des petites mains, celui-là se montre toujours réticent. » Tout à fait, il s’entendait que lui savait parfaitement maitriser ses grandes mains fines. Sans réfléchir, il déposa sa guitare sur le lit avant de se redresser. Il se glissa derrière Grace, ses jambes de part et d’autre des siennes. La tête au-dessus de son épaule, il l’entoura de ses bras pour que ses mains viennent s’apposer par-dessus les siennes. En plus, elle sentait bon. « Comme ça. » Il plaça ses doigts par-dessus les siens pour qu’ils pincent suffisamment fort la corde. Il la laissa gratter et étrangement le son résonna parfaitement. Sous prétexte de mieux l’écouter, il colla son torse à son dos. C'est quoi cette poitrine de rêve contre laquelle était posée cette guitare ?


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyMar 4 Mar 2014 - 22:19

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Parcourir les routes à ses côtés ne me semble réellement pas une mauvaise idée, pour peu, je m’y vois vraiment, même si évidemment cela ne fait pas parti de mes rêves d’enfant. Non, je n’étais pas du genre à rêver de gloire et d’adulation grâce ou à cause de la chanson. Mais avec Lysander, peut-être que ce projet est à médité. Je me perds un peu dans mes délires, chavire. « Rien qu’avec ton physique, on ferait salle comble. » Je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux en l’air lorsqu’il prononce cela, en souriant malgré moi, secouant la tête, badinant un minimum avant de le regarder d’un air qui veut surement dire « N’importe quoi. » Je me sais plutôt jolie, attirante aussi, mais de là à remplir des salles entières, je me permets dans douter, non pas que je n’ai pas une once d’assurance en moi, loin de là même, juste qu’il faut savoir être réaliste parfois. Je laisse donc son compliment de côté, le gardant précieusement en moi, comme un secret, avant de me remettre dans le vif du sujet. La guitare et le fait qu’il doit m’aider, ce que je lui signifie d’une façon qui n’appartient qu’à moi, je le sais. Me prendre en main, voilà. Il sourit, et je le fais aussi. Tortille ses cheveux et je me dis que si j’osais, je serai en train de jouer avec les miens, pour mieux l’attraper. Je ne mentirai pas, l’idée m’a traversé la tête une ou deux fois. Je m’égare un peu, je crois. « Attends-toi à du sport alors. » Cette fois, mon rire est synonyme d’un « j’espère » muet qui me plait d’avantage que mon précédent « n’importe quoi » et c’est dans un sourire que je lui réponds « C’est une promesse ? » Angélique, je quitte finalement ses prunelles que je défiais pour  poser les miens sur ma guitare, enfin, je ne le fais qu’à moitié étant donné qu’il choisit ce moment pour enlever une partie de ses vêtements et de rester dans un t-shirt qui me laisse le loisir de deviner son torse en dessous. Je secoue le visage pour chasser un je-sais-quoi de ma tête tandis qu’il me tend ma guitare et attrape la sienne. Je m’installe correctement en même temps qu’il me demande si je connais les accords de base, question à laquelle je réponds par l’affirmative d’un hochement vif de tête. Pince mes lèvres lorsque ses doigts commencent délicatement à caresser son instrument. Me montrant des accords que je connais mais qu’il lui semble, et me semble, bon à réviser. Autant tout reprendre du début. Je me fais nouvellement son reflet, répétant les mouvements de sa main avec la mienne, sur ma propre guitare, évidemment. « Impressionné madame. » Son côté taquin me donne envie de rire à nouveau alors que je tente du mieux que je peux de me concentrer, avouons qu’avec lui à côté, c’est un peu compliqué. « Maintenant tu m’enchaines ces trois-là, tu verras ça fera un air que tu connais. » Docile dans ce que je souhaite un cours pris au sérieux, ma langue vient discrètement se poser sur mes lèvres, comme à chaque fois que je me concentre, comme lorsque je dessine ou quoi que ce soit que je veux à la fin parfait. Ce qui ici ne l’est pas. L’accord est faux, je m’en rends bien compte et ça a, forcément, le don de m’énerver. « Quand on a des petites mains, celui-là se montre toujours réticent. » Le regardant en biais, je soupire déjà exaspéré, mon manque de patience ne devrait surement pas ressortir à ce moment précis, mais j’aimais l’idée d’y arriver du premier en réalité. Je m’apprête à lui demander de me montrer la chose à nouveau sauf qu’il pose sa guitare et c’est avec une expression d’incompréhension que je me demande comment il compte m’apprendre à jouer correctement s’il laisse sa guitare de côté, justement ? La réponse ne se fait pas attendre. Il se positionne juste derrière moi, son corps proche du mien, ses mains positionnent les miennes comme elles se doivent d’être et mon esprit s’envole vers tout autre chose que la musique. Notre proximité. Sa peau, son souffle qui chatouille ma joue. J’essaie de me concentrer à nouveau et me retiens de ne pas retourner mon visage vers le sien que je sais beaucoup trop proche du mien pour que je puisse me retenir de quoi que ce soit. Alors de mes doigts je répète plusieurs fois les notes, luttant contre moi-même et ma tendance à toujours vouloir tout contrôler, toujours vouloir faire en sorte que les choses dérapent vers l’autre côté. Je suis capable de me retrouver dans la même chambre qu’un garçon et ne pas finir déshabiller. « Tu m’empêches de me concentrer. » Un petit rire s’échappe de mes lèvres au moment de mon aveu. Bon, je me rends bien compte que ma lutte pour ne pas imaginer certaines choses qui pourraient bien se passer entre lui et moi est un échec complet, mais autant ne pas s’en soucier, faire comme si de rien était, ma main libérée de la sienne recommence les mouvements qu’il vient de me montrer et il me semble que je viens même d’y arriver. Je me tourne enfin vers lui « J’ai réussi, hein ? » et quand me yeux trouvent les siens, j’ai comme l’impression de ressentir une certaine tension, un truc de palpable dans le vent, résultant de la position dans laquelle on se trouve lui et moi. J’hésite un peu à reprendre l’apprentissage envisageant de le troquer pour quelque chose de plus acidulé. Et c’est pour cette raison que je ne me retourne pas, je laisse juste mes doigts s’amuser quelques secondes avec les siens, innocemment, enfin pas vraiment, les entrelaçant par moment, patientant qu’il me dise quoi faire maintenant, alors que nos visages sont si proches et que j'ai déjà une idée, mais c'est à lui de décider parce qu’il est le professeur et que je suis une bonne élève, c'est vrai.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyVen 21 Mar 2014 - 20:22

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty



She moves in her own way.
Lysander ne faisait jamais de promesse, il s’efforçait pourtant de les tenir. Grace n’eut droit qu’à un regard de biais, déterminé et équivoque. Si elle le souhaitait, il allait la faire suer, l’éreinter elle, son énergie et ses doigts. Ce petit sourire en coin laissait deviner ô combien ses réactions pouvaient s’interpréter de bien des façons mais il ne cherchait pas à savoir quel sens particulier elle accordait à ses paroles. Il se mit à l’aise, détestant se sentir engoncé quand au contraire, il essayait de laisser s’échapper la moindre de ses émotions. Sa nouvelle camarade semblait peu décontenancée d’une telle spontanéité, c’était bien un sang-froid qu’il admirait à toute épreuve. Si toutefois Grace s’était décidée à retirer son tee-shirt avant de se mettre à jouer de la guitare, autant dire que Lys n’était plus certain de répondre de lui. Il était très sensible à la théâtralité des gens, au moindre de leurs faits et gestes qui, parfois involontairement, révélaient bien des secrets, bien des états d’esprit. Comme le choix d’un morceau ou d’une chanson qui n’était finalement jamais anodin. Il choisit une musique relativement simple mais suffisamment connue pour qu’une mélodie réussie n’emplisse son élève de fierté. Les accords de base étaient acquis, pourquoi en rester aux enfantillages lorsque les choses sérieuses paraissaient tellement plus attractives ? Il était pressé de voir ce qui se tapissait en elle, la sensibilité artistique qu’elle était capable de dégager. Le jumeau Foster avant tendance à faire l’amalgame entre musicalité et sensualité, ainsi une musicienne avait toutes les chances de le faire chavirer à la moindre note pénétrante. Elle ne se laissait pas déconcentrer, dévorait des yeux la moindre de ses consignes dans l’espoir de les reproduire. C’était étrange mais une telle assiduité avait tendance à le déstabiliser lui-même. Peu de gens prenaient l’apprentissage de la guitare au sérieux, puisque c’était ‘si facile’. La brunette semblait prête à l’étonner rapidement et c’était avide qu’il attendit qu’elle ne se mette à jouer à son tour. Evidemment, le dernier accord se montra coriace et le soupir exaspéré de Grace traduisit son impatience et sa frustration. Qu’importe, il était d’autant plus excité de devoir intervenir auprès d’elle. Sans se laisser d’être raisonnable, il prit place derrière l’entourant de son être élancé, de ses muscles fins. Au plus près d’elle, il saurait mieux l’atteindre… Dans tous les sens du terme. Lys n’avait pas besoin de lever les yeux vers elle pour sentir sa peau frémir, son corps réagir face à la proximité du sien. Il prenait un malin plaisir à la voir ainsi distraite, laissant ses yeux bleus s’égarer sur ses atouts de femme. Ses doigts s’étaient écartés des siens pour mieux la laisser apprécier sa propre réussite. Puis elle choisit de lui avouer qu’il la déboussolait. Le visage soudain empreint d’une innocence douteuse, il se redressa légèrement avant de s’exclamer : « Je ne fais pourtant que mon travail ! » Menteur. A vrai dire, il n’était plus certain que son principal objectif ne soit d’améliorer ses compétences en musique. Qu’importe, le doute et le risque n’étaient-ils pas les meilleurs moteurs ? Un instant modéré, il la laissa s’exercer seule, lui laisser un moment de répit pour reprendre le dessus. Un Lysander calme et posé n’était que les prémices de la tornade. Il ne supportait pas longtemps de demeurer inactif, trop attentif et trop sérieux. Quand leurs regards se croisèrent de nouveau, le sien retrouva cette lueur malicieuse, indéfinissable, à la fois emportée et très confiante. « Digne des Rolling Stones. » Il lui offrit un sourire ironique bien qu’elle avait effectivement passé cette épreuve. Son cœur cognait, comme au rythme d’une chanson de Queen. Leurs doigts vaguement entremêlés laissaient entendre à des touchers bien moins platoniques. Son visage si proche lui donnait des envies de folie mais Lys avait toujours été adorateur des longues genèses, des préliminaires fous et affolants. Enfin, lui vint un exercice un peu étrange. « Avec ça, essaie de jouer une mélodie. » Le genre de choses incongrues, effrayantes. « N’importe laquelle, invente-en une. Sers-toi de c’qui y’a là-dedans. » Repousser les limites, toujours plus. Repousser ses limites physiques tandis que sa main illustrait ses propos, se glissant sur son ventre plat. Repousser ses limites psychiques alors qu’il lui demandait de se livrer lui, l’illustre inconnu. Feignant la concentration, son menton se posa sur son épaule, sa bouche frôlant sa peau sans l’embrasser. Ses boucles chatouillaient sa nuque. « Oublie ce qu’il y a autour de toi. » Jubila-t-il, un soupçon de sadisme dans sa voix impératrice. Et pour mieux l’handicaper, ses lèvres tracèrent une ligne imaginaire le long de ses omoplates, traversant son dos pour revenir à l’épaule opposée. Son torse retrouva la chaleur de son corps, laissant deviner le début d’une douce agonie. Il aurait pu écrire sur ce qu’il ressentait, lui chanter ce qu’il voulait lui faire ressentir. Ses mains s’échouèrent sur ses cuisses, pour l’heure immobiles tandis qu’il l’écouta se débattre musicalement. Alors Grace, on veut découvrir les méandres de l'inspiration ?


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyLun 31 Mar 2014 - 18:54

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

La musique Grace, c’est tout ce qui vous rapproche ici, alors je n’ai aucune raison de me sentir gênée, aucune raison de me dire étrangement que je pourrai le désirer pour quelque chose de plus que quelques accords partagés. Mes paupières se ferment l’espace de quelques secondes pour reprendre sur moi, pour ne pas me laisser submerger par quelque chose qui n’a aucun rapport avec la raison pour laquelle nous sommes ici, et pourtant je ne peux pas m’empêcher de m’armer d’un petit rire pour lui avouer le fond de mes pensées. Lui murmurer, qu’il me perturbe, me déconcentre, me fait oublier le rythme et me donne envie d’un autre tempo, un sur lequel il serait question de nos peaux se rencontrant, s’apprivoisant. « Je ne fais pourtant que mon travail ! » Il se justifie et du plus fort que je le peux j’essaie de le croire, d’envisager que ce que je nous vois commencer entre nous ne résulte que d’une mauvaise addition dans mon esprit. En secouant le visage, je reprends mon acharnement sur mon instrument, calculant chacun des mouvements que mes doigts peuvent faire, essayant d’arriver à un niveau potable en ce qui concerne ces notes que j’ai du mal à dompter. Quand j’entends à peu près ce que j’essaie d’atteindre depuis quelques secondes déjà je me tourne vers lui pour lui demander si j’ai réussi, synonyme de mon envie de ne pas lui faire perdre son temps ici. « Digne des Rolling Stones. » Il me répond avec un sourire qui me convient plus encore que ce que j’aurai pu le penser. Son ironie est tellement palpable qu’elle me plait, je ne saurais l’expliquer. Je ne sais plus finalement si ce sont mes doigts qui se jouent des siens ou le contraire, mais je deviens docile, je ne prends pas les devants moi qui aime dominer pourtant. « Avec ça, essaie de jouer une mélodie. » Je le regarde, ne lâche pas ses prunelles, intriguée. « N’importe laquelle, invente-en une. Sers-toi de c’qui y’a là-dedans. » Sa main glissant sur moi, me faisant comprendre ce que ses mots veulent signifier. Avec ce qu’il y a en moi. Me servir que de mon âme, de mes tripes. Dérangée par cet homme qui semble adorer se jouer de toutes les émotions qu’il peut provoquer en moi. Son visage se rapproche à nouveau, son souffle courant sur mon cou, sur ma peau. Je défaille tandis qu’il m’intime d’oublier ce qu’il se trouve autour de moi. D’accord, je vais essayer Lys, je peux y arriver … Je me concentre à nouveau, prête à faire courir mes doigts sur les cordes afin de transcrire ce que je peux ressentir dans l’instant. Je commence, oublie ce que je peux, seulement il se joue de moi avec ses lèvres qui dessinent dans mon dos, qui me donnent des frissons et m’empêchent de faire ce que je veux. Je rate une note, surement deux, et ses mains se posent sur moi, son corps se colle à nouveau au mien, ma respiration devient tremblante tandis que j’essaie de contrôler mes propres mains. Pour ne pas envoyer valser la guitare, me retourner vers lui et lui voler un baiser qui décrirait tous ce qui se trouve dans mes pensées. Les méandres de mon esprit, perturbée par ses gestes tactiles, par ce sourire qui doit être logé sur ses lèvres et que je devine tant il me rend folle en étant juste lui. Mes prunelles regardent un instant ses mains avant de reprendre le dessus et de fermer les yeux pour tenter de réussir cet exercice qu’il m’a demandé. « Je … » Je n’y arrive pas, je ne peux pas me concentrer alors que tu fais ça. Je tente une nouvelle mélodie, tout en me rendant compte que la première n’était pas assez forte pour décrire ce que je suis en train de ressentir. Je sens mon cœur qui s’emballe, ma respiration qui s’accélère, j’essaie, j’essaie … Mais je rouvre les yeux, je tourne mon visage vers lui. « Je ne suis pas assez disciplinée, je sais. » Je lui dis comme une excuse, pour me justifier, je mords ma lèvre inférieure à défaut de voler un baiser sur les siennes. Son odeur, sa peau, et mes frissons, mes centaines de frissons. J’avale ma salive, le fixe encore un peu, nous deux, silencieux. « Je dois être ta pire élève. » C’est surement vrai, cependant je ne m’en veux pas, non je n’ai pas à m’en vouloir de penser à autre chose qu’à la musique lorsqu’il fait tout pour me la faire oublier. De ce fait je me décide, je pose la guitare sur le côté, non sans un soupir de dépit, signifiant que je suis bien trop faible, bien trop facile à atteindre quoi que je puisse en pensées. Mon corps à demi incliné vers lui, j’attrape une nouvelle fois ses prunelles bleutées des miennes, jouant les plus malignes pour ne pas trop vite sombrer. « Tu me montres ? Dans les mêmes conditions que moi, ce qu’il se trouve ici. » J’accompagne ma proposition du même mouvement que le sien, caresse son ventre avant de remonter vers son torse et là où se trouve son cœur. « Enfin, si tu veux, sinon … Ce n’est pas grave, je reprends. » Et dans les mêmes conditions que moi, j’entends par là en me jouant des réactions qu’il pourrait avoir face à moi, jouer à calmer mes pulsions, à les attiser sans le voir. Et la mélodie ? Celle de nos envies à l’unisson.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyJeu 24 Juil 2014 - 16:39

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty



She moves in her own way.
Le jeu avait pris place. C’était indéniable. Malgré son statut de professeur qui lui tenait à cœur – car oui Lysander comptait bien véritablement lui apprendre à jouer de la guitare – il ne pouvait s’empêcher d’immiscer ça et là quelques défis, de tester les réactions de Grace. Où était le challenge, quel risque prenait-elle si elle se contentait de répéter à sa suite les accords qu’il lui apprenait ? Ou était la composition et le talent s’il lui volait toute inspiration à travers des règles et des exercices stupides ? Toutes les bases s’apprenaient un jour ou l’autre. Lui n’avait eu besoin de professeur ou de cours de solfège aussi soporifiques. C’est pourquoi il s’accordait à lui apporter la différence qui ferait de son cours quelque chose de prenant, d’envoûtant. Il détestait être comme les autres. Apposer son empreinte sur l’instrument de la demoiselle était un moyen de devenir inoubliable. Chaque fois qu’elle poserait ses mains sur les cordes rêches, elle se souviendrait alors de l’étudiant qui avait cherché à troubler sa concentration. Ses mains se faisaient exploratrices mais discrètes, ses lèvres étaient à peine perceptibles, presque invisibles. Elle lui tournait le dos mais il n’avait jamais été aussi près d’elle, prêt à prendre possession de son corps. Il ignorait encore s’il comptait réellement la faire succomber ou bien feindre d’avoir prémédité cette mascarade dans le simple but de la rendre plus propice aux émotions de la musique. Grace se prêta au jeu, esquissant d’abord une poignée d’accords corrects avant qu’un raté ne se glisse dans le lot. Elle ne restait pas insensible à son manège, ni au professeur suave. Elle s’arrêta alors et il put sentir sur sa nuque son cœur s’emballer. Sa respiration n’était plus tout à fait régulière et la moiteur de sa peau laissait deviner qu’elle n’avait plus l’esprit à la coordination. Lysander esquissa un sourire franc, dénué de toute moquerie quand elle admit sa faiblesse. Faiblesse qui n’en était pas une. « La discipline n’a rien à voir. La musique ne se construit pas avec la tête mais avec ton corps entier. » Il ne bougeait pas d’un pouce, laissait son visage près du sien. « Si celui-ci est perturbé, tu t’en sers pour faire quelque chose qui te ressemble. » Il finit par lâcher un petit rire à sa remarque plutôt candide. « T’es pas la pire rassure-toi. » Il avait déjà eu affaire à une bande d’incompétents qui, même en connaissant des morceaux par cœur, n’étaient pas foutus de faire sortir quelque chose de leur partition parfaite. Légère déception cependant quand elle délaissa la guitare, décidant d’inverser les rôles. Elle n’était pas stupide, elle participait même à rendre la chose bien plus corsée. Lysander était compétiteur. C’était presque dommage. Il accueillit la proposition avec un sourire sournois. « On reprendra quand j’aurais gagné. » Il prit quelques secondes pour se délecter de cette caresse qui remontait vers son cœur dont la cadence s’accélérait peu à peu sous l’adrénaline. En fait, l’excitation sensuelle pouvait l’inspirer tout simplement. Si toutefois il réussissait à passer outre ses pulsions. Face à elle, il se mordilla la lèvre volontairement avant d’inverser les positions. Cette fois, elle était derrière lui et il attrapa la guitare qu’il plaça sur ses genoux. Avant de commencer à jouer, il l’observa une dernière fois.

A travers ses yeux bleus, se diffusaient toutes les envies qui l’avaient pris à bras-le-corps, tout ce qu’il mourrait d’envie de lui faire, après qu’elle l’ait ainsi titillé avec ses mimiques d’élève studieuse. « T'es pas comme les autres. » Une réflexion à prendre telle qu'elle était, sans en chercher les interprétations les plus biscornues. Il était persuadé que d’ordinaire, c’était Grace qui prenait les devants. Elle devait aimer avoir le contrôle, choisir ses fréquentations, choisir l’endroit, le moment, la façon. Serait-elle en train de lâcher prise ? Il se corsa la tâche en retirant son marcel, dévoilant son torse finement musclé d'une carrure plutôt fine. Se mettait-il des bâtons dans les roues ou bien tentait-il de faire diversion ? Il lança les hostilités en saisissant lentement la main de la jeune femme pour la mettre là où elle l’avait laissée : sur son torse, du côté gauche. Ce contact l’électrisa aussitôt, relançant d’ailleurs des sensations agréablement lancinantes dans son bas-ventre. Il ferma les yeux et commença alors à gratter les cordes, construisant des accords selon ce qu’elle lui donnait. Il n’allait pas être le seul auteur dans l’histoire, elle aussi participait au rythme étonnamment lent et charnel qui s’échappait de la caisse de l’instrument. Qu’elle essaie de le bouleverser, qu’elle tente de gâcher cette musique qui invitait à son offensive. Qu’elle dévoile ce qu’elle était vraiment. Parce qu’avec l’art, jamais on ne pouvait mentir.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyMar 2 Sep 2014 - 5:48

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

L’impression étrange que mon corps tout entier répond à ses semblants d’avances, à ses provocations, et mon sang en plein ébullition. Alors je m’avoue vaincu, je capitule face à ses prunelles un peu trop bleutée, face à ses sourires et au millier de pensées contraires qui se croisent sans arrêt dans mon esprit, chamboulent un peu plus mes sens avec lesquels il est en train de jouer. Je m’apprête surement à être damnée. « La discipline n’a rien à voir. La musique ne se construit pas avec la tête mais avec ton corps entier. » Mais l’envie de musique a quitté mon corps, remplacé par un désir plus impudique, par mes lèvres qui secrètement l’implorent. « Si celui-ci est perturbé, tu t’en sers pour faire quelque chose qui te ressemble. » Le problème c’est que je ne saurai dire ce qui l’est le plus, perturbé, si c’est mon corps ou juste moi qui face à lui ne sais plus comment me comporter, comment supporter ce que je ressens sans pouvoir le contrôler. Ca me charme autant que ça me dérange, et puis je réalise bien vite que se sont mes envies qui me dérangent. C’est mon professeur, juste ça, alors pourquoi j’ai l’intime conviction que mon cœur rate un de ses battements quand il ouvre ses lèvres pour m’enseigner. « T’es pas la pire rassure-toi. » Et Lysander se met à rire, provoquant plusieurs réactions à l’intérieur de moi, la première me faisant rougir, je crois. J’essaie de retrouver mon assurance, ma répartie, sauf que ça me parait de plus en plus impossible ici. « Au moins, j’ai ça pour moi. » Le fait de ne pas être la pire, cela va de soi. Puis je soupire, puis je me reprends, je me dis que je suis moi et que ma candeur fait complétement partie de moi, de ce fait j’essaie de ne pas me retrouver troublée plus vite qu’il ne le faut pour le penser. Je lui propose le même jeu, j’envisage de le rendre fou, comme j’aurai pu l’être si j’avais poursuivi, si je ne m’étais pas laissé trop vite envoutée, parce que je le suis c’est vrai. « On reprendra quand j’aurais gagné. » Ma main sur son torse, ma respiration presque saccadée, cette lèvre qu’il mord, que j’aimerai gouter. Je me perds un peu dans le flot de mes émotions, sentant étrangement que cette situation est aussi spéciale qu’unique, je ne veux pas me dire qu’il fait cela avec toutes ses élèves, non, j’aime à penser, que je suis de ceux qu’on qualifie de privilégiées. Derrière lui je tente de reprendre mes esprits, pour les dernières secondes de notre entrevue où j’en serai encore capable, je le sais. « T'es pas comme les autres. » Un sourire fin vient se poser sur mes lèvres lorsqu’il prononce cette phrase, j’approche finalement mes lèvres de son oreille afin de lui répondre en un murmure. « Je te retourne ce compliment. » Parce qu’il n’y a pas de doute à avoir, il a quelque chose de différent, d’assez envoutant. Qui me donne envie de lâcher prise, de me laisser aller à découvrir un savant mélange d’art et de sensualité. Sans prévenir, il retire ce qui couvrait il y a quelques secondes encore le haut de son corps, et j’en viens à avaler ma salive difficilement, encore plus lorsqu’il attrape ma main afin de lui faire retrouver le chemin de son cœur, de sa peau. Je trésaille un peu, frissonne beaucoup, puis je soupire, je respire, je canalise mon intérieur, afin de lui prouver que moi aussi je peux avoir un certain contrôle sur le sien. Alors ses doigts commencent à courir sur les cordes de la guitare, tandis mon rythme cardiaque s’accélère au même rythme que sa mélodie, et ma main glisse lentement sur son corps dénudé, mes ongles l’effleurent délicatement, dessinent les traits de son corps tandis que j’espère arriver à l’électriser de mon souffle qui se perd dans sa nuque. Une de mes mains reste sur son torse que je m’amuse à dessiner, encore et encore, me disant que ce n’est que les prémices d’un futur corps à corps. Parce que je me connais, je ne pourrai pas me contenter de cela, je ne suis clairement pas assez disciplinée pour penser à m’arrêter à seulement quelques accords. Mon autre main, elle, court lentement dans les boucles que forment ses cheveux, appréciant le contact des plus doucereux. La première descend, délicatement, va se perdre sur une de ses cuisses pour en épouser les formes derrière la guitare qui est présentement posée dessus. Et quand mes lèvres se posent plusieurs fois sur son dos, entre deux baisers je prononce « Arrête … » De jouer de la guitare pour m’accorder quelques minutes plus intenses maintenant. Parce que je veux que ses doigts ne courent plus sur l’instrument, mais bel et bien sur mon corps, qui depuis quelques secondes déjà, l’attend.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyDim 21 Sep 2014 - 22:15

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty



She moves in her own way.
Chacun de ses doigts répondaient spontanément aux sensations enivrantes que provoquait la proximité de Grace. Lysander avait hérité de ce don de pouvoir traduire ce qu’il ressentait à travers la musique. Il ne réfléchissait pas, il laissait son instinct décider des accords les plus représentatifs. Peut-être était-ce pour cette raison que ses chansons étaient adorées comme détestées. Soit le public était sensible à ces proverbes intimes, soit il n’y trouvait que la superficielle mélodie à peine étudiée. Certains artistes préparaient, décortiquaient chaque note pour qu’elle puisse atteindre directement son auditoire. Certains discutaient des paroles durant des semaines en quête de la rime parfaite, des subtilités évocatrices. Lys n’avait jamais perdu une seule seconde dans ces vaines péripéties. Pour lui, ce travail en amont relevait du mensonge. A l’image de son quotidien, il ne passait pas par quatre chemins. Son message était clair bien que poétique, son doigté était léger bien qu’affirmé. Les rares fois où l’implicite et les métaphores avaient dissimulé la véritable déclaration ce furent lorsque la vérité était trop profonde, trop difficile pour qu’il souhaite la partager en toute sincérité. La chanson qu’il avait dédiée au départ de son jumeau par exemple. Jamais personne n’avait su quel avait été le moteur d’un titre qu’il considérait le plus ambigu comme le plus authentique. Outre ces circonstances douloureuses, il demeurait fidèle à lui-même. Il aurait pu clairement dire que le désir sexuel avait envahi l’atmosphère studieuse. Il aurait pu prédire exactement la suite des événements sans émettre le moindre doute. Mais loin de lui l’idée d’effaroucher la jeune femme qui lui ressemblait pas mal finalement. Sa franchise faisait rempart contre une fragilité désarmante, ses dires masquaient des secrets qu’elle-même ne voulait affronter. Alors ils étaient leur propre victime, la première personne à duper au-delà d’un entourage bien futile en fin de compte. A travers cette douceur inhabituelle et cette sensualité délicate, Lys voulait la préserver. Contrairement aux autres conquêtes, il ne voulait pas la percer à jour tout de suite. Il ne voulait pas qu’elle se dévoile entièrement jusqu’à ce que le noyau fragile ne soit vulnérable. Peut-être était-elle moins insignifiante que les autres, peut-être éprouvait-il une amitié à son égard outre l’attirance physique que n’importe quel garçon normalement constitué aurait éprouvé. Oui Grace n’était pas comme les autres et Lysander accueillit avec soulagement sa réponse. Il n’avait jamais voulu être le suiveur ou l’invisible. Maintenant il comptait lui prouver qu’il serait l’unique individu à prendre soin des faiblesses qu’elle souhaiterait lui confier.

Sa main placée sur son cœur emballé, Lysander jouait avec calme et sérénité. Jusqu’ici, il était maitre de lui-même et il n’appartenait qu’à Grace de lui voler si facilement cette maitrise flageolante. Ses ongles éveillaient chacune de ses terminaisons nerveuses. Elle redessinait le plan brouillon de son corps, des muscles discrets qu’il n’avait jamais entretenus. Il retranscrivait ses caresses de la façon dont il les interprétait : d’une mélodie lente, trop lente pour ne pas finir par accélérer. Les choses n’étaient vouées qu’à s’intensifier. Quand elle glissa son autre main dans ses cheveux bouclés, le musicien esquissa un sourire fiévreux, à la limite de la niaiserie. Il était tellement dompté, tellement galvanisé dès qu’on effleurait sa masse capillaire. Il mettait autant de volonté à la coiffer chaque matin dans l’espoir qu’on la désordonne sauvagement. Puis elle quitta son torse pour rejoindre sa cuisse habillée et ce fut alors une toute autre tension qui s’installa en Lys. Il ne rata aucun accord. Pourtant à cet instant précis, la note fut davantage obscure, plus brute. La mélodie plus sombre accompagna les baisers qu’elle déposait sur son dos nu. Les yeux fermés, il ne s’arrêtait pas de sourire pas même quand elle le somma d’arrêter. Non il poursuivit une dizaine de secondes encore pour laisser la frustration s’installer. Enfin, l’instrument s’éloigna ses jambes pour aller s’échouer précautionneusement sur le sol. Lys ne cessa cependant pas de fredonner ce rythme qui était l’ode à ce qui allait arriver. Il se retourna alors vers Grace, la forçant à se laisser tomber de par sa silhouette. Il prit appui sur ses mains de part et d’autre de l’étudiante avant d’embrasser fiévreusement sa gorge, seule parcelle de peau qui lui était accessible. « Je viens de commencer. » S’interrompit-il seulement pour protester, bien après coup. Il finit par soulever le tee-shirt de Grace avant d’embrasser le creux de son ventre, la lisère de son pantalon tout en laissant ses boucles caresser son nombril. Terrible reflet, tout était lent, trop calculé pour ne pas laisser deviner que la tendresse ne saurait perdurer.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyMer 1 Oct 2014 - 12:21

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

De toutes les idées qui traversent mon esprit, mon cœur s’en trouve emballé, j’ai l’impression, c’est vrai, de ne plus comment savoir faire pour penser correctement, respirer de la bonne façon. J »oublie mon passé et tente d’éradiquer le futur de mon esprit, pour ne garder que Lysander et ce que mes mains sur lui peuvent provoquer en moi. J’ai peur, j’ai froid, je ressens comme je ne le fais qu’en de rares fois. Et quand mon regard retrouve le sien, mon rythme cardiaque s’accélère, bercé par le mot que je viens de prononcer, par cette supplique murmurée, synonyme de prémices de nous deux alliant nos corps et âmes afin de se retrouver dans un art où, je ne suis pas, sans prétention, une débutante comme je peux l’être avec cette guitare dont je ne sais pas réellement me servir. La vérité vraie est que j’ai déjà oublié les quelques accords qu’il a voulu m’apprendre, de je les ai oublié à cause de son corps qui m’appelle, et j’espère ne pas me tromper. L’instrument de Lys sur le sol, la tension palpable, délicieuse qui nous entoure, mon intérieur au bord de l’explosion tant le temps me semble long, et cette envie qui ne veut pas s’en aller, qui résiste au creux de mon estomac, un désir à la limite divin que ce garçon provoque en moi. J’aimerai pouvoir jurer que lorsque je suis entrée ici je n’avais rien d’autre en tête qu’un cours de musique, mais à ses prunelles bleutées, jamais je ne pourrai mentir, jamais, et je suis presque prête à avouer que je m’étais déjà laissé aller à penser que ses doigts ne se contenteraient pas de courir sur les cordes rêches de l’instrument en bois. Puis son corps qui invite le mien à se laisser tomber en arrière, sur ce lit qui devient petit à petit témoin d’une union naissante de lui et moi, de nous, juste cela, pour quelques secondes, minutes, je ne sais pas. Ses mains se positionnent sur les côtés, il me domine en silence, et mes dents viennent mordre généreusement ma lèvre inférieure sans pouvoir me contrôler, de toutes les façons, j’ai en moi l’intime conviction que je ne contrôle plus rien, que je lâche pied. Et sa bouche sur ma gorge, et sa respiration contre moi, je me meurs un peu, je crois. Je respire plus vite qu’à l’accoutumé … « Je viens de commencer. » Un soupir s’échappe de mes lèvres entrouvertes, et mes yeux recherchent les siens en vain, puisqu’il part à la conquête de ma peau, relevant le tissu de mon vêtement afin de laisser ses lèvres marquer mon corps de leur empreinte, indélébile, je le sais, Lysander n’est pas comme ceux avec qui je l’ai déjà fait une fois, juste comme ça. La douceur et la tendresse qu’il impose à mon corps semble me transcender un peu plus à chaque nouvel affront à ma peau qui se rend folle à force de trop l’appeler. Mon bas ventre s’enflamme face à ses baisers répétitifs qui ont ce pouvoir étrange, mais complétement réel, sur moi. Alors pour tenter de m’en sortir et ne pas me noyer trop vite, mes mains viennent trouver ses boucles dans lesquelles elles s’entortillent un peu, avec une fougue que je n’avais pas prévu avant cela. « J’adore tes boucles, Lys, tu le savais ça ? » J’aurai pu lui dire, c’est vrai, mais je préfère le silence quelques fois, les gestes parlent souvent plus que de simples mots qui peuvent quant à eux être mal employés, peu importe à quel point je peux aimer tout ce qu’il est, je réalise bien rapidement que mes mains quittant sa chevelure pour rejoindre ses joues parlent plus pour moi, et je me permets de le caresser calmement ce visage que j’affectionne plus que je ne le devrai, en tentant de garder, toujours, la tête hors de l’eau et non pas contrôlée, coulée, à cause de toutes ses envies que je peux ressentir à son égard, tout ce désir qui émane de moi, qui tend à vouloir me mener vers ce chemin qu’on emprunte mieux à deux. Alors je l’invite à se redresser, à retrouver mes prunelles des siennes, parce que c’est quelque chose dont j’ai besoin, le contact visuel, le plus souvent possible, pour ne pas me perdre trop vite. Cajolant son visage toujours aussi tendrement, je lui offre un sourire tandis qu’il se redresse pour enfin, trouver ses lèvres à l’aide des miennes, jouer pendant quelques secondes à les découvrir tandis que mes mains glissent sur lui, effleurent le départ de ses épaules, descendent sur son torse que je me surprends à aimer réellement, comme jamais je n’aurai pensé le faire avant ça, sa peau de laquelle je veux me délecter. Notre baiser, ou plutôt nos baisers, s’éternisent un moment avant que je ne me décide à m’éloigner de lui afin de retirer complétement mon débardeur, attendant avec un patience assez horrible à ressentir qu’il découvre mon corps comme il se doit, de ses lèvres, ses mains, peu importe … Tout ce qu’il voudra.

tu me pardonnes ?:
 



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:39

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

A l’image de son prénom, Grace lui inspirait la grâce, la volupté, la lente impatience qui envahissait peu à peu leurs corps et leurs esprits. Cette impatience qui vous berçait d’une lancinante sensation d’appétit. Cette impatience qui provoquait des pulsions de nudité tout en exigeant qu’elles ne soient assouvies sans aucune hâte. Lysander voulait recueillir tout ce qu’elle pouvait lui donner en cette première entrevue. S’il n’avait réussi à la faire jouer une simple musique, si il n’était pas parvenu à garder ses doigts fin sur les cordes dures de la guitare, alors il les occuperait autrement. C’était sur ses épaules lourdes qu’elle jouerait sa mélodie, sur ses territoires intimes qu’elle saurait faire entendre sa voix. L’étudiant n’était jamais contre troquer une séance de solfège contre une activité tout aussi artistique. Pour lui le sexe n’était pas seulement dans l’acte, dans les réponses physiologiques qui étaient propres à l’être humain. C’était des rares moments où il oubliait son égoïsme ambitieux pour devenir généreux en actes et avide en réponses. Au-delà du plaisir, il voulait s’imaginer tout un autre cosmos qui les entourait. A l’instar d’une nouvelle chanson qui chaque fois était différente de la précédente. Il avait toujours eu des goûts particuliers, recherchant ça et là la perfection, l’harmonie et l’unisson. Par chance, la beauté de son amie avait eu raison de sa concentration. Il voulait se dédier à tout autre chose désormais et il ne se fit pas prier pour délaisser son instrument. La jeune femme se laissait faire, ne brandissait aucune barrière face à cette intrusion lascive. De ses lèvres, il s’appropriait son ventre d’où une chaleur ensorcelante s’échappait. Il n’avait pas besoin de lever les yeux pour sentir sa respiration retenue, ses souffles moins contrôlés. Parce qu’elle appréciait la douceur de ses lèvres à travers des baisers brûlants. Lysander s’était toujours convaincu que les jeunes se perdaient dans la luxure violente et brute. Pourtant amateur de plaisir sauvage et spontané, il aimait penser qu’il faisait parfois la différence avec ses connards à l’égo surdimensionné. Il manquait toujours de quelque chose pour rendre l’instant unique et cette fois-ci, il s’attelait à le faire connaitre à Grace. Ses mains se réfugiaient dans ses boucles, dernier abri avant l’oubli. Il avait beau paraitre impassible et calme, à l’intérieur il bouillonnait. C’était si silencieusement intense, si sensuellement illusoire.

Elle glissa jusqu’à ses joues et Lys sentit qu’il était le moment de retrouver son regard. Il ne se fit pas prier, son visage connaissant une ascension rapide pour rejoindre le sien. Enfin leurs lèvres s’unirent dans un baiser qu’il s’était surpris à attendre. Il l’embrassait tantôt chastement, tantôt avidement, lui laissant le choix de la facette qu’elle voulait apprivoiser. Pourtant fidèle à lui-même, il pouvait être le prédateur comme le samaritain, l’initiative comme l’abandon. Lys mourrait d’envie de parler, de lui dire distinctement sans scrupule ce qu’il pensait d’elle, ce qu’elle créait en lui. Il décida de le lui démontrer plutôt que de le formuler. Elle caressait son torse dessiné qu’il avait trouvé tant de fois fragile comparé à la sculpture de son jumeau. Elle semblait aimer tout ce qu’il détestait en lui. Quand Grace prit de la distance pour retirer son débardeur à son tour, la frustration lui sauta à la gorge. Il la voulait près de lui, qu’elle ne s’éloigne pas tant qu’ils n’auraient pas obtenu ce pourquoi ils s’étaient attisés de longues minutes durant. Avec un sourire en coin presque carnassier, il attendit qu’elle eut fini avant d’attraper l’arrière de ses genoux pour l’attirer de nouveau vers lui. Il avait le dessus, il aimait toujours avoir le dessus. Contrastant avec toute la patience avec laquelle il l’avait abordée, il déboutonna d’une main le pantalon de la demoiselle avant d’y glisser sa main. Le bout de ses doigts rencontrèrent le tissu de son sous-vêtement et il se mit à découvrir cette première courbe et non la moindre avec des frôlements avisés mais furtifs. Que son désir grimpe rapidement, voilà son but tout en gardant la maitrise de la situation. Il se pencha sur son cou pour embrasser sa gorge, laissant la pointe de sa langue s’aventurer ça et là, de temps en temps. Lys se sentait de plus en plus à l’étroit, son être parlait pour lui, la moiteur sur sa peau devenant de plus en plus visible. Finalement, il stoppa tout et se recula légèrement avant d’envoyer valser le jean de Grace. Puis il demeura là, à la regarder. Ses yeux étaient directs, curieux à l’observer sans aucun embarras.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyDim 30 Nov 2014 - 18:01

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Je me sens rougissante lorsque je retire le tissu qui couvrait encore ma peau, me laisser brûler les pores par son regard bleuté que je devine assez vite avide, avide de moi, et j’en ai le cœur qui bat trop vite, comme à chaque fois. Je tente, pourtant, de respirer calmement, de garder un certain contrôle sur la situation, bien que je réalise avoir perdu tout contrôle dès l’instant où mes doigts ont couru sur la guitare, et découvert par la suite son corps. Sans me contrôler, je soupire bruyamment lorsque Lysander m’attrape par les genoux afin de m’attirer à lui rapidement, soupir qui se transforme en un petit rire presque gêné. Cependant mon rire s’éteint rapidement, car il déboutonne mon jean aussi rapidement que ce qu’il m’a allongé, parce que ses mains prennent le contrôle de moi, surtout une en vérité, elle me fait perdre toute conscience de réalité, elle se fait intrusive et fait s’envoler plusieurs flopées de papillons qui se cachaient à l’intérieur de moi. Ma respiration se perd un peu, et je déglutis quand de mes yeux je cherche les siens, mords mes lèvres pour essayer de me contrôler un tout petit peu. La lenteur de nos mouvements à laisser place à quelque chose de plus lascif, de plus puissant, et je ne sais comment contrôler ce que mon cœur s’amuse à me faire ressentir sous la pression de ses doigts sur moi. Je ferme les yeux lorsqu’il vient poser ses lèvres contre la peau de mon cou, lorsqu’il m’attise et que sous le coup de la surprise je ne réponds pas. L’apprivoisant de loin, parce que je ne sais pas ce qu’il aime ou pas, ne sait pas si on peut sur la même longueur d’onde, et bon sang, il me fait perdre tout assurance, c’est déroutant, autant que c’est excitant. Oui, il perturbe mon intérieur tout entier, complétement. Alors quand il pose ses prunelles une nouvelle fois sur moi, je soupire et le laisse me retirer mon jean assez rapidement. Nouvellement insatiable, je me redresse un peu afin de venir trouver ses lèvres des miennes, encore une fois, glisser mes mains sur sa peau, pour descendre jusqu’à la partie de son corps qui semble de plus en plus à l’étroit. Tout est lent, et direct, tendre et sauvage, on invente une nouvelle mélodie, qui comprend les notes que composent nos deux prénoms. J’essaie de mettre des mots sur mes émotions, mais le fait est que je n’y parviens pas, mais le silence me rend encore plus hésitante, alors je soupire quand ma bouche trouve une autre partie de sa peau, de son épaule à son torse, je me redresse encore un peu et soupire à sa hauteur, et comme il est dans une position qui ne m’arrange pas pour le faire je m’entends murmurer finalement « Déshabilles-toi. » C’est un ordre, une supplique, je ne sais pas, mais j’espère qu’il va le faire, ce dont je ne doute pas. J'ai envie de découvrir, tout ce qu'il pourrait m'offrir. Et quand il le fait, je me positionne simplement à genoux devant lui, descends du lit. De mes doigts je l’aide à laisser tomber le dernier tissu qui couvrait encore sa peau, j’attise sa virilité d’une de mes mains, appose quelques baisers sur sa peau, avant de laisser ma bouche, ma langue le découvrir délicatement, je vais et je viens sur lui en me délectant de ses réactions. Je me fais douce quand je pourrai être le contraire, patiente, parce qu’il m’enivre totalement. Rêveuse aussi, parce que de ma vie, je n’ai jamais connu quelqu’un comme lui. Et je continue mes mouvements, faisant grandir toute l’envie que je ressens pour lui. Appréciant avec délice, cette nouvelle mélodie.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyJeu 15 Jan 2015 - 21:42

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty




she moves in her own way

luxure & indécence:
 


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptySam 23 Mai 2015 - 1:21

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Dans chacun de mes mouvements, j’ai en moi l’impression étrange de détenir un secret, une partition dont on tairait le nom. Aujourd’hui, pourtant, je jure qu’elle porte le sien, qu’elle frôle tant et si bien le divin. Mon corps s’électrise, et ma langue s’activant sur lui, muettement l’appelle, toujours de plus belle. C’est charnel, sensuel, et tous mes sens se retrouvent en éveils. Et je n’y cherche aucune signification, peu importe la raison, me contente d’éprouver cette vague interminable de délectation. Exaltation. Et après des secondes longues, minutes à le dévorer, à le déguster en toute intimité, tout appétit non dissimulé, je me redresse et mon partenaire de leçon, finalement, se place à ma hauteur, déshabille ma peau, et emballe mon cœur. Dans ses prunelles je retrouve le reflet des miennes, y devine sans grande difficulté les mêmes étincelles. La même longueur d'ondes, aussi bien que la terre est ronde. Il guide de mes mouvements, m’incite à m’allonger sur le sol, et me charme par avance à l’idée de gouter le plaisir ici, maintenant, sur la moquette de ses années de facultés, tout simplement. Quand de ses mains il m’aide à retirer les derniers tissus couvrant ma peau, mon souffle s’entremêle au sien, et lorsqu’il me caresse, je me délecte, oublie, plonge sans peur au gré de l’ivresse. Sa bouche sur mes seins, ses doigts sur le chemin du bien, mordant mes lèvres, je défaille, cajolant sa peau du bout de mes doigts, je me tords de désir, ravale mes suppliques, exulte des gémissements quand il me prend par surprise à l’aide de ses dents, détestant le côté lent, ne nous voulant plus enfants en train de jouer, mais bel et bien amants, brûlants.

Et puisque j’ai les commandes, ou tout du moins j’espère que c’est encore le cas, comme les rôles sont inversés, qu'il me semble que l’élève dépasse le maitre, je m’accroche à lui, écorche la peau de son dos affectueusement quand j’ondule sous son corps, qu'à présent, j'adore, afin de l’appeler un peu plus encore, pour qu’il achève ma torture, qu'il réponde à tout ce que mes désirs lui sussurent. Mes mains remontent finalement vers sa nuque, se perdent dans ses boucles, reviennent sur ses joues, redirigent son visage vers le mien, et me voilà en train de l’embrasser, comme si c'était mon dernier baiser, avec une envie non dissimulée de voir les choses s’accélérer. Mes iris cherchent les siens, les trouvent et ne les lâchent pas, lui murmurent des centaines de choses à la fois, me contrôlant je m'éloigne et me contente du bout des lèvres d'effleurer les siennes, pour me laisser bénéficier d'un temps où je peux me contenter de m’amuser, mordille son inférieure, sa supérieure, ça me démange, de l'intérieur. Je me contorsionne afin d’être mise à nue pour de bon, sous lui et dans mon corps ressens une drôle de pression, peut-être même de l’appréhension. En soupirant, d’envie et gémissements, je l’invite à venir, enserre son corps de mes cuisses, mouvement indescant. Attisant et narguant, je le crois, ce que je désire de lui en moi. Taquine, mon sourire heurte son regard, avant de laisser mes lèvres glisser contre son épaule, son cou … Enivrée et envieuse, je ne peux m’empêcher ma voix doucereuse « Change de tempo. » je craque en un nouveau sourire, rire que je cache contre sa peau, pour ne pas le froisser, j’expire doucement, me contrôle, attends, et espère qu’il comprenne ce que je viens de l’inviter à faire. Change de tempo … Montre-moi que ton monde est beau.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace EmptyLun 29 Juin 2015 - 20:39

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty




she moves in her own way

luxure & indécence:
 


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace   ▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Contenu sponsorisé

▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ undermine ▬ hot ▬ lys et grace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser