Partagez
 

 STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyMer 5 Fév 2014 - 20:56

B. Stephen Smith
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

Ce que j'aime bien, avec les centre villes, c'est qu'ils sont peuplés d'une portion de chaque partie de ladite ville dans laquelle ils se situent. Les riches, les pauvres, les jeunes, les plus âgés ... Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs, dans un centre-ville, ce qui rend un après-midi passé à arpenter les rues non seulement plus distrayant mais également, plus pratique. Je n'aime pas me faire remarquer, donc cela m'arrange, qui plus est. Marchant donc tranquillement en direction d'un bâtiment isolé dans lequel se trouve apparemment et d'après les indications de Joyce un magasin d'antiquités peu connu mais aux somptueuses tables, voilà que je pars à la recherche d'une table en ébène pour notre salon. Nous avons emménagé il y a un peu moins de deux semaines, et pourtant, je me sens déjà ... Comme chez moi. Il faut dire qu'avant d'arriver ici, les choses n'étaient pas réellement stables. J'ai l'impression que pour la première fois de ma vie, je peux enfin me poser, me reposer, sans avoir à me retourner pour voir si je n'ai rien oublié derrière moi, si tout se passe bien. Évidemment, ce n'est qu'une impression, car la nuit, le sommeil manque toujours. Cela ne fait que de s'empirer, d'ailleurs : les somnifères me font de moins en moins d'effet, tant et si bien que viendra un jour où je crois que je serais obligé de demander à Joyce de m'assommer si je veux être capable de me reposer. Mes pensées me transportent, et je repense au monde que nous venons de quitter, au voyage en avion, au déménagement ... À l'intrusif voisin, monsieur Pinkle, à nos conditions de vies, en générales. Nous avons eu de la chance de pouvoir trouver deux emplois dans la même université avec si peu de temps de battement. Les postes étaient après tout nôtres à prendre uniquement deux mois après nos entretiens d'embauche ... Je me demande d'ailleurs pourquoi nous avions eu autant de chance. Cela ne me rapproche cependant pas de ma destination. Je crois d'ailleurs m'être perdu. Génial. M'approchant donc du premier inconnu, je lui demande, calmement :

- Excusez-moi ... Excusez-moi monsieur !

J'attends alors qu'il se retourne. J'espère qu'il m'a entendu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyJeu 6 Fév 2014 - 7:41

avatar
Invité
Invité

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

    Ma journée c'est déroulée tout a fait normalement, rendez vous avec le Maire de la ville, parler des recommandations que les citoyens m'ont passés, puis ensuite nous avons essayés de trouver des solutions pour convaincre tout le monde, que nos solutions plaisent quand même, mais satisfaire tout le monde ce n'est pas toujours facile. Alors que la fin de la journée arrive enfin, je respire un bon coup, puis je prends ma veste et je sors de la Mairie.
    Une fois le pied dehors, je sens qu'il faisait quand même bon, malgré la vague de froid, c'est un temps assez agréable. Je commence à marcher tranquillement dans la rue, je me mets à réfléchir encore au boulot, aux solutions que je peux trouvé par rapport aux citoyens, mais je dois bien avouer que c'était difficile de plaire à tout le monde.
    Je continue cependant à marcher, je regarde autour de moi, la ville est encore animée, normal ce n'était pas encore la nuit, généralement dans la nuit, la ville est assez calme, mais bon ce n'est pas toujours le cas. Alors que je continue de marcher, j'entends la voix d'une personne qui s'excuse, je me retourne délicatement, puis j'aperçois le jeune homme, donc je suis rassuré, je ne suis pas fou c'était bien a moi qu'il parlait. Je le regarde et je réponds.


    -Bonjour, vous avez besoin de quelque chose ? Si vous avez des réclamations à déposer, il vaut mieux attendre que la Mairie ouvre demain matin.

    Je n'ai pas l'habitude qu'on m’interpelle dans la rue, donc forcément c'est la première chose qui me vient en tête, je sais que c'est peut-être stupide de réagir comme ça, en plus peut-être que le jeune homme ne voulait pas porter des réclamations et que je viens bien de me prendre la honte, mais bon, je suis humain cela arrive a tout le monde. C'est alors que je reste les yeux dans les yeux aux jeunes hommes, je ne tourne pas les talons, je ne vais pas le laisser comme ça, je suis quelqu'un de polis et je vais attendre tranquillement qu'il me réponde, après tout il va peut-être me prendre pour un fou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyJeu 6 Fév 2014 - 9:29

B. Stephen Smith
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

Mon interlocuteur se retourne, me fait face. Je suis content de voir que les gens ici peuvent être hospitaliers ; j'ai connu des villes, par le passé, où personne ne se retournait lorsque l'on lui adressait la parole, et autant dire que je ne souhaite pas vivre dans ce genre d'endroits. Lorsqu'il m'adresse la parole, je me dis qu'il a exactement compris que je voulais quelque chose, oui. Il faut dire que ce n'est pas courant, non plus, les gens qui s'amusent à en aborder d'autres dans la rue sans aucune raison. Je m'apprête à lui répondre, cependant, lorsque le brun me parle de réclamations à déposer, de Mairie, d'ouverture demain matin ... Et là, j'avoue que je ne suis plus trop le fil de son discours. Cet homme semble me méprendre pour quelqu'un que je ne suis pas et, au vu de son apparence, il n'est pas un fou rempli de désillusions de grandeur mais, probablement une personne occupant un poste haut-gradé, à la mairie, justement. Je lui accorde donc cette effraction, me disant que ce n'est pas de sa faute s'il pensait que je me tournais vers lui pour réclamer son assistance professionnelle. Malheureusement pour moi, cependant, ma requête est d'un tout autre genre, et si cet homme ne m'aide pas, je me demande bien qui d'autre pourrait le faire : en effet, les rues autour de nous sont pratiquement désertes. Hormis le sans-abri installé sous l'abribus situé un peu plus loin, je n'ai croisé personne sur mon passage, et appelez moi quelqu'un de partial mais je ne suis pas prêt de croire les paroles d'une personne qui serait prête à me dire ce qu'il faut pour obtenir un dollar. Cet homme est donc mon seul salut. Ma seule possibilité de trouver la destination que je cherche désespérément depuis un bon quart d'heure sans savoir comment la trouver pour autant. L'homme me fixe dans les yeux depuis un moment, le temps que je lui réponde, sans doute. Il va peut être me prendre pour un imbécile heureux, vu que jusque là je n'ai pas prononcé le moindre mot. C'est alors que je me mets - enfin - à m'exprimer.

- Oui, d'accord, mais je ne venais pas vous voir vis-à-vis de cela, monsieur le ... Maire ? Non, en fait je tourne en rond depuis un moment : il s'avère que je suis un peu perdu, et je me demandais si vous ne pourriez pas m'aider à trouver ma destination ? Je ne lui dis pas encore quel est ce fameux lieu que je cherche, étant donné qu'il faut encore qu'il accepte de m'aider, chose qui n'était pas encore donnée. Surtout vu qu'il semble assez occupé (donc probablement pressé), vu ce qu'il m'a dit plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyJeu 6 Fév 2014 - 17:28

avatar
Invité
Invité

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

    Je me rends bien compte dont la façon j'ai parlé au jeune homme d'une façon pas très "correcte" ce n'est pas dans mon habitude, cela dis, c'est vrai que je n'ai pas pour habitude qu'on m'accoste dans la rue donc forcément j'ai tout de suite pensée que le jeune homme venait me déposé une requêtes ou une réclamation, mais ce n'était pas le cas, enfin d'après ce qu'il était entrain de me dire. Je souris bêtement, parce qu'il faut bien avouer que la façon comment je lui ai parlé, il aurait sans doute pu croire que je suis un homme ingrat ... Quoi que la plupart des gens dans la rue, n'auraient pas pris la peine de répondre.

    Alors que le jeune homme me dit "Monsieur le ... Maire ?" Oh, je ne vais pas mentir c'est mon rêve de devenir le Maire, mais ce n'était pas encore le cas, c'est vrai que vu la façon comment je me suis exprimé, ce n'était pas trop cela et on aurait pu le croire ... Politique quand tu nous tiens ... Enfin bref, je le laisse terminé sa phrase, puis je me mets à rétorquer à la suite.


    -Oh, je suis désolé, je n'ai pas pour habitude que quelqu'un m'adresse la parole dans la rue, donc je pensais que c'était pour cela. Et j'aurais bien voulu être Monsieur le Maire, mais je suis adjoint au Maire, a peu prêt le même boulot, mais pas le même poste. Bien-sûr, je veux bien vous aidez, je pense connaître la rue assez par coeur pour l'avoir sillonné durant des jours et des jours.

    Bon la prochaine fois je ne devrais pas parler trop vite et laissez les personnes parler, ce n'est vraiment pas bien ce que j'ai fais, je m'en veux un peu et je ne voulais vraiment pas qu'il pense qu'il me dérange, vous imaginez la tête des gens si tout le monde sait que j'ai parlé comme ça ... C'est sans doute pour cela que la tonalité de ma voix avait baissé un peu de niveau. Je continue de le regarder. Je lui fais un sourire sincère et j'espère que le jeune homme ne va pas me prendre pour un mal élevé d'ailleurs je reprends la parole.

    -Je suis vraiment désolé de vous avoir parlé comme cela, ce n'est pas dans mes habitudes, je vous rassure.

    Je continue de regarder aux alentours, c'est vraiment bizarre qu'il n'y avait personne dans les rues, mais bon il faut dire que les gens peuvent aussi nous surprendre. Alors que mon regard se dirige vers le jeune homme, j'attends qu'il me réponde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyMar 11 Fév 2014 - 12:39

B. Stephen Smith
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

Il s’excuse de son erreur, ce qui me fait sourire, légèrement. Enfin une autre personne capable de comprendre la politesse en ce bas monde. Cela commence à me manquer, la politesse, surtout lorsque mes élèves s’abstiennent gaiement d’en employer avec moi. Comme quoi les valeurs d’antan n’ont plus réellement leur place dans notre monde aujourd’hui … Ah, triste réalité. Je me doute bien que sa politesse est sans doute liée à son statut dans la ville – un maire injuriant ses citoyens risque de mal se faire voir aux prochaines élections, par exemple – mais cela me fait tout de même plaisir de me retrouver face à une personne que je considère comme étant aussi civilisée que moi. Il clarifie certains aspects de son emploi avec moi et patiemment, je l’écoute, bien que, pour être franc et honnête, qu’il soit maire ou l’adjoint au maire, cela m’importe peu dans la mesure où cela ne remet pas en question ses capacités à pouvoir me venir en aide.

- Ne vous inquiétez pas, en tant que professeur, j’ai déjà vécu des situations similaires donc je comprends tout à fait votre réaction. Je n’oublierai jamais ce fameux jour où une collègue était venue m’accueillir au sein du corps enseignant de UCLA et que je l’ai prise pour une élève venant me rendre un devoir en dehors d’une session de cours. J’avais été bien gêné lorsqu’elle m’a dit que je m’étais trompé sur son identité. Un sourire satisfait s’affiche sur mes lèvres lorsqu’il m’annonce pouvoir m’aider. Chic, j’avais peur de devoir refaire le tour du quartier une énième fois pour enfin arriver à ma destination. Ce n’est pas comme si j’ai le temps à perdre à visiter Los Angeles de fond en comble en ce moment et puis, le magasin n’allait pas rester ouvert encore bien longtemps.

- C’est très gentil à vous, merci monsieur le m… Adjoint au maire. Je suis bien placé pour savoir que les statuts sont importants dans le monde dans lequel nous vivons. Autant dire que je ne souhaite pas qu’il pense que je ne prenne pas son poste au sérieux. Ainsi, je me décide à l’appeler par son titre. Il s’excuse à nouveau et je lui dis que ce n’est pas grave, que je comprends les motivations qui auraient pu le pousser à me parler comme son statut requiert qu’il le fasse et que je ne me doute pas que d’habitude il n’était pas du genre à agir ainsi. Je parle plus par convention que par conviction, ne connaissant pas cet homme et n’étant donc pas capable de juger de son caractère par moi-même mais ça, j’omets de le lui dire, étant donné que c’est la chose polie à faire. Je pense qu’il est maintenant temps que je lui fasse part de ma recherche. Le regardant un bref instant dans les yeux, je lui montre ensuite la feuille sur laquelle j’avais rapidement noté l’adresse de la boutique.

- Excusez mon écriture, j’étais un peu pressé lorsque j’ai noté l’adresse … Sauriez-vous où ce trouve cet antiquaire, par hasard ? Cela doit faire un quart d’heure que je tourne en rond sans pouvoir le trouver et, pourtant, je suis persuadé qu’il se trouve dans ce quartier …

Si j’avais mal noté l’adresse, je me sentirais décidément très bête.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptyMar 11 Fév 2014 - 17:42

avatar
Invité
Invité

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

    Je suis quand même bien confus, mais heureusement, le jeune homme ne l'a pas mal pris et puis au moins cela prouve que je suis quelqu'un qui a un "statut" ou devrais-je plutôt dire quelqu'un qui travail. Je ne minimise pas le travaille que je fais à la Mairie, c'est quand même quelque chose de conséquent et puis généralement je rapporte bien tout ce qui a été dis, le Maire est assez satisfait de mon travail et je verrais bien si les citoyens seront prêt à me suivre dans ma quête.
    Enfin alors que le jeune homme reprend la parole, je le regarde dans les yeux, puis bien-sûr je l'écoute attentivement, ce n'était pas mon genre de faire semblant d'écouter, d'ailleurs je ne supporte pas ça. Je souris lorsqu'il me dit qu'il était professeur et que parfois on peut avoir des situations pareilles, alors je me mets à sourire, un peu plus décontracté je dois bien l'avouer.


    -Content d'apprendre que ce qui vient de m'arriver, peut arriver a tout le monde.

    Enfin cela n'arrange en rien le fait que je ne savais toujours pas ce qu'il voulait ... Il n'a pas encore pris le temps de me le dire cela dis vu le monologue que je viens de faire c'est sans doute normal qu'il n'est pas prit le temps de parler. Le pauvre, parfois je peux être un peu trop politicien qu'humain, mais heureusement j'essaie par tous les moyens de devenir les deux et heureusement d'ailleurs, parce que parfois on trouve des familles qui ont réellement besoins de mes services et je donne vraiment de ma personne, même si parfois c'est un refus, j'essaie de mettre en relation les familles avec des personnes plus qualifiés pour les aider. Alors qu'il me remercie d'avoir accepter de l'aider je rétorque.

    -Pas besoin de me remercier, du moins pas tout de suite, si vous trouvez l'endroit alors remerciez moi plus tard. Mais appelez-moi Jared, j'ai un prénom tout de même.

    Autant qu'on me vouvoie quand je suis à la Mairie, je le comprends très bien, par contre quand je suis dans la rue, on peut me tutoyer là par contre j'avoue que ça ne me dérange pas. Alors qu'il sort de sa poche un bout de papier, je regarde puis je lis l'adresse, je connais assez bien l'antiquaire, j'ai été souvent pour trouver des choses intéressantes et je peux donc le rassuré. Alors que je le regarde et qu'il s'excuse d'avoir mal écrit, je souris.

    -Ce n'est pas grave, ça arrive parfois et vous avez de la chance, je sais où se trouve l'endroit que tu recherches, d'ailleurs il faut que tu retournes sur tes pas, au carrefour tu prends à gauche et tu verras normalement il y a un petit "café" et c'est en face du café, je sais que c'est difficile de se retrouver quand on ne connait pas, mais tu étais pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. EmptySam 15 Fév 2014 - 17:19

B. Stephen Smith
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

- L'erreur est humaine ; même à moi il m'arrive d'en faire. Souriant pour justifier mes mots en tant qu'une blague prononcée à la légère afin de rassurer mon interlocuteur, je passe une main dans mes cheveux étant donné que ça me démange un peu du côté droit. Nous discutons alors un bref instant, instant dont monsieur l'adjoint au Maire profite pour se présenter. Jared. Il s'appelle Jared. Cela me fait un peu étrange qu'une personne aussi haut placée m'autorise à l'appeler par son prénom étant donné que je me voyais mal appeler le président Obama "Barrack" le jour de notre première rencontre. Néanmoins, je ne vais pas non plus m'en plaindre : l'appeler Jared m'arrange, personnellement, donc pourquoi protester ? Il a un joli nom, en plus : court, facile à prononcer, et cela voulait donc dire que son nom de famille devait être assez embêtant à énoncer. C'était pratiquement toujours le cas dans ce genre de situations. Je lui souris alors, amicalement, avant d'accepter ses conditions.

- Marché conclu : je vous remercierai donc si jamais je trouve ma destination. Heureusement que je sais où il travaille, lui envoyer une lettre de remerciements serait bien plus facile ainsi. Pour ma part, c'est Stephen. Stephen Smith. Lui tendant ma main gauche pour qu'il la serre, j'attends qu'il le fasse avant de me servir de ma main - droite, cette fois-ci - pour fouiller dans la poche de mon manteau pour en ressortir un papier plié en quatre. Je le tends alors au dénommé Jared, espérant que celui-ci saurait - avec plus d'habileté que moi - trouver ce fameux lieu que je cherche depuis un bon moment déjà.

Il me sourit alors, relevant son regard vers moi après avoir déchiffré avec précision mon écriture, et me répond. C'est à ce moment là que je me dis que j'ai eu énormément de chance de tomber sur quelqu'un d'aussi sympathique que lui, étant donné que certains des citoyens de cette ville - comme partout ailleurs, certes, mais ça, ce n'est qu'un détail - peuvent être vraiment exécrables lorsqu'ils en ont réellement l'envie.

- Je n'ai pas d'excuse, en tant que professeur je devrais avoir l'habitude de mieux m'appliquer. Gêné, je lâche un léger rire avant de poursuivre : J'ai vraiment de la chance d'être tombé sur vous, dans ce cas là ; j'espère ne pas me perdre, cette fois-ci ! Il me semble bien que je l'ai vu, en plus, ce café, en arrivant ! Il me semble que je vous suis maintenant redevable. Merci beaucoup, en tous les cas. L'idée qu'il puisse ignorer tout de ma destination et m'avoir menti n'a même pas franchi le seuil de mes pensées tant il me semble authentique et sincère ... Et ça, c'est rare, pour quelqu'un comme moi. Très rare. Je me retourne alors sur moi, prêt à rebrousser chemin ... Je mets un pied devant l'autre, et voilà que je commence â marcher.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.   STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

Contenu sponsorisé

STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
STEPHEN & JARED - you said you could tell me where i was going.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) Stephen AMELL — But when it comes to you I'm never good enough
» (m) Stephen Amell → ex lover, more ?
» STEPHEN KING
» Les idées de compte de Stephen
» [AVATAR] Acteurs - Mannequins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: