Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95 €
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Partagez
 

 ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyDim 9 Fév 2014 - 5:01

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp
La nuit est tombée et lui vacille sans savoir où aller, d’ailleurs il se demande, c’est vrai, ce qu’il a fait de sa nuit déjà. Est-ce qu’il l’a passé à errer ? Non, sérieusement ? C’est ce qu’il a fait, peut-être qui sait. A la vérité il n’a pas envie de s’en souvenir et les vapeurs d’alcool qui s’échappent de son esprit justifient surement cette envie. Il en a marre, il ne sait plus. Il voudrait pouvoir voir autre chose, se dire que tout n’est pas perdu, mais dans une nuit comme cella là, surement que si, tout l’est, et c’est comme cela, il n’y peut rien, il n’y peut rien depuis quatre ans déjà. Ses pas résonnent sur le bitume et il croit l’espace de quelques secondes qu’il ne connait plus le chemin qui le mènera jusqu’à chez lui, où évidemment, il s’affalera sur son canapé, tentera d’apprendre le nouveau script qu’on lui a proposé. Ô il le fera sans conviction parce qu’à son rôle, il n’y croira pas, mais il le fera parce que pour devenir grand, il faut persévérer, alors même sa gueule de bois naissante ne l’arrêtera pas. Mais le truc c’est que au lieu de tourner en direction de la rue qui pourrait le conduire à cette fameuse fin de soirée, il prend la direction opposé, et il ne saurait vraiment pas dire pourquoi, du coup, une nouvelle fois, il accuse l’alcool, le whisky et tout ce qui peut se trouver dans son organisme dans l’instant. Son habitude à trop boire lui permet de tenir encore debout, sa capacité à rester lucide aussi, cependant, lorsqu’il aperçoit la piscine municipale juste à côté, l’évidence est telle qu’il ne reste en lui plus une once de lucidité. Ouais, il a envie d’y entrer, bon il ne fait pas partie des meilleurs nageurs, mais il se rend compte qu’il a chaud, alors allez se tremper ça pourrait peut-être le soulager ? Enfin, ce serait surtout pour retarder le moment où il rentrera chez lui et qu’il fera le schéma précédemment énoncé. Alors il frotte son visage, une, non deux fois, et se dirige vers les portes de l’endroit, persuadé qu’il va les trouver fermées, c’est vrai, mais il tente quand même parce que maintenant qu’il a cette idée en tête il ne peut tout simplement pas la virer de son crâne, alors autant essayer. Comme on dit, ça ne coute rien, et ce soir tout ce que cela risque de lui couter, c’est un fou rire bien mérité. Il se voit déjà, ridicule, en train de pénétrer dans ce lieu public fermé la nuit et rebrousser son chemin parce que bredouille de son envie de se baigner. Sauf que lorsqu’il pousse la poignée, qu’il tire sur la porte avec un élan un peu trop fort, parce qu’il pensait devoir forcer, la porte s’ouvre et c’est avec des yeux hallucinés qu’il veut comprendre pourquoi la piscine n’est pas fermée. Il s’aventure à l’intérieur, bien décidé à assouvir ses envies, celle de se rafraichir, évidemment. Il s’avance dans le bâtiment, pose sa veste sur un comptoir ou un truc du genre, il la pose en tout cas, même s’il ne sait pas sur quoi. Avec un petit sourire en coin, il s’approche lentement en direction de ce que le panneau nomme « Premier bain. » Parfait. Il passe les vestiaires, y quitte son jean, sa chemise, se retrouve en caleçon prêt à se vider la tête avec une eau qu’il espère glacée. Et lorsqu’il entre enfin dans la salle où une piscine se trouve il met un temps à remarquer qu’il n’est pas seul. Il fronce les sourcils, s’énervant d’avoir cru que si la porte d’entrée était ouverte ce n’était que grâce à l’opération du Saint esprit. Ses yeux s’habituent à l’obscurité et durant quelques secondes il croit qu’il hallucine, qu'il invente, simplement, bêtement. Une femme est là. Nageant, se mouvant, parfaite. Nue. Il avale difficilement sa salive, ne sait pas quoi dire, Jesse, ça fait un bail qu’il n’a pas rencontré quelqu’un comme ça, bien sûr qu’il a eu des histoires depuis Tamara, mais elles étaient toutes calculées au millimètre près. Pour ne pas trop y croire, trop s’impliquer. Alors devant cette femme, face à cette nuit, il reste sans voix, pourtant il essaie, il essaie vraiment, mais force est de constater qu’à vingt-neuf ans et portant le poids d’une vie gâchée sur les épaules, il ne sait plus comment on fait pour danser.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptySam 15 Fév 2014 - 4:06

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Bordel, enfin le jour J était arrivé, enfin le saint Graal de la semaine, sa récompense pour on ne sait quelle raison valable. Jane venait de recevoir les clés de la piscine municipale, de la part de son ami Julian. Oui, un garçon, ça n'étonnera personne n'est-ce pas? La maitre nageur s'était lié d'amitié à la jeune femme - et un peu plus si affinités - et Dieu seul sait que Jane sait être une vraie petite manipulatrice quand elle le veut. Alors au fur et à mesure du temps, à force de persuasion (et de travail au corps, avouons-le) elle l'avait persuadée de lui laisser les clés de la piscine une fois par semaine histoire qu'elle aille se détendre toute seule la nuit. Évidemment le fait qu'elle trempait nue dans l'eau, ça, Julian l'ignorait. Et c'est d'ailleurs par précaution qu'elle avait pris l'habitude de fermer derrière elle, histoire que Julian ne vienne pas vérifier qu'elle suit bien les règles d'hygiène et de sécurité. Come on, il est vraiment trop réglo ce Julian, enfin bref. Ce samedi soir était accueilli comme un moment béni par la brune. Oui elle pourrait aller à la piscine comme tout le monde, payer sa place comme tout le monde, mais sérieusement... les adultes qui vous coupent le passage dans la piscine, les ados qui hurlent à la mort en faisant des bombes quitte à vous écraser et les plus petits qui pissent et chient dans l'eau, vous trouvez que ça détend vous ? Pas Jane. C'était principalement ces raisons qu'elle avait besoin de venir se détendre ici, seule, en pleine nuit. Après, c'était aussi une question physique. Non pas qu'elle a besoin de nager pour rester svelte, mais c'était une question de muscle. Adepte de la danse et des ébats sexuels un peu brutaux, la jeune femme avait tendance à avoir les muscles endoloris, et même parfois lourds. Alors la piscine, nager tranquillement, c'était un moyen simple et agréable de les soulager.

C'est ainsi, après un passage plus que rapide par les vestiaires, qu'elle se retrouvait à nager dans le grand bassin, complètement nue. Le mouvement de l'eau sur sa peau avait tendance à l'apaiser, à créer une atmosphère de détente exquise. Parfois même elle plongeait sous l'eau, s'octroyant un moment de silence total. Elle n'avait pas allumé les lumières du bâtiment, elle préférait sans quand les rayons de la lune qui traversaient les baies vitrées suffisaient à éclairer l'intérieur de la bâtisse. Cette ambiance feutrée lui plaisait plus que de raison, tandis qu'elle était là, sur le dos, immobile. Prenant une courte inspiration, elle se retournait sur le ventre et disparait sous l'eau, se dirigeant vers un des bords de la piscine. Arrivée à ce dernier, elle posait ses mains sur son visage avant de les poser sur le bord, prête à se hisser pour sortir du bassin. C'est exactement à cet instant qu'elle l'a vu, à ce moment précis qu'elle lâchait un cri de peur qui résonnait dans tout le bâtiment. Bordel de merde, mais qu'est-ce qu'il fou celui-là ? Elle hallucine ou il y a vraiment un mec qui la regarde d'être air tellement con? « Vous pouvez pas signaler votre présence quand vous entrez dans une pièce non? C'est un coup à avoir une crise cardiaque et à se noyer vos conneries hein. » Restant dans l'eau, les bras entrecroisés sur le bord de la piscine, elle ne le lâchait pas du regard, ignorant totalement depuis combien de temps il était là, si éventuellement il était dangereux et si accessoirement il avait remarqué qu'elle était à poil. « Jane, je m'appelle Jane. Je crois que c'est la meilleure façon de débloquer ce silence qui devient plus que gênant. » Un sourire, un regard et voilà qu'elle le matait clairement. Après tout, il est pas mal cet inconnu un peu étrange pour le moment. « Un besoin de se rafraichir on dirait si vous êtes en caleçon. Bienvenue au club. »



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyVen 21 Fév 2014 - 21:23

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp
Il avale sa salive difficilement, se dit qu’il n’est pas à sa place ici, que de toute façon, elle ne veut surement pas de compagnie, ou peut-être même qu’elle attend quelqu’un. Après tout, cela ne peut que être un de ces choix-là, il soupire, attend, ne bouge pas, il se trouve encore plus étrange qu’habituellement, et pourtant, habituellement il est à un niveau élevé côté bizarrerie. Il veut qu’elle parle, oui, c’est vrai, il le veut vraiment comme ça il ne se demandera plus s’il la voit réellement ou si c’est l’alcool qui se joue de lui en étant fourbe comme il sait l’être si souvent. « Vous pouvez pas signaler votre présence quand vous entrez dans une pièce non? C'est un coup à avoir une crise cardiaque et à se noyer vos conneries hein. » Il racle sa gorge, revient dans la réalité, réalité où une fille est dans cette piscine dans le plus simple des apparats. Soudainement il a chaud, comme si la fièvre s’était infiltrée en lui sans même pouvoir le contrôler. Il est mal, n’arrête pas de se répéter qu’il n’est pas à sa place et qu’il faut qu’il trouve en lui la force de s’en aller. Puis … Puis il comprend qu’il n’en a pas envie, alors il blâme l’alcool, oui, mais il se blâme surtout lui, parce que cela fait longtemps qu’il ne l’a pas fait, mais aussi, parce que ce n’est pas son genre de se dire que croiser une femme nue comme celle-ci, il ne faudrait pas qu’il rate quelque chose. Il s’en veut d’être trop homme, mais ne peut pas s’en empêcher alors, il tente de sourire, de s’excuser à distance toujours sans rien prononcer, il devrait le faire, il le sait. Alors il prend son courage à deux mains, parce qu’avec sa reparti et son corps, il sent que du courage, il va en avoir besoin. « Jane, je m'appelle Jane. Je crois que c'est la meilleure façon de débloquer ce silence qui devient plus que gênant. » Il hoche le visage positivement, en râlant de soulagement, esquisse un vrai sourire, sait que le whisky l’aide à le faire, mais il s’en fout, parce qu’il aime son prénom, alors intérieurement, encore une fois, il se traite de con. Il hoche la tête positivement, et d’une voix trop certaine il répond. « Il me semble, oui. » Il hésite à se présenter, incline le visage pour mieux regarder le sien. « Jesse. » Il lance son prénom tout en fixant ses yeux qu’il n’a pas envie de lâcher, ô il n’est pas en train de vivre un coup de foudre, hein, loin de là, il n’y croit pas à ses choses-là, il sait, que l’amour se construit avec le temps, mais dans le peu d’éclairage que la nuit leur offre, il essaie de voir une quelconque imperfection à son minois, ce qu’il ne trouve pas. « Un besoin de se rafraichir on dirait si vous êtes en caleçon. Bienvenue au club. » Il soupire en riant à moitié, s’aperçoit qu’il avait presque oublié que c’est vrai, il est en caleçon, mais que maintenant, se baigner semble un peu compromis. Alors qu’il pense cela, il s’approche du rebord de la piscine, là où elle se tient encore, à une distance normale cependant, rien qui pourrait faire tomber l’instant dans quelque chose de gênant. Un sourire charmeur, qu’il utilise rarement, vient se poser sur ses lèvres, il n’aime pas jouer à chat, mais il ne peut pas s’empêcher, et il constate à quel point il est lunatique en agissant comme cela. « Je ne voudrai pas déranger. » Il a envie qu’elle le retienne, il ne saurait dire pourquoi, cependant, sa phrase est vraie, n’est pas lancée au vent, non, si elle veut qu’il parte il le fera, bien docilement en plus de cela. Il sait tout de même que normalement ce sont les hommes qui prennent les devants, le problème est que c’est lui qui est venu empiéter sur son territoire alors il n’apprécie que très moyennement l’idée de s’y imposer. Le truc c’est que, même s’il dit cela, il ne peut simplement pas s’empêcher de rajouter à ses précédentes phrases « Enfin, je n’ai pas envie de partir pour dire vrai. » Il détaille encore son visage, ses épaules, ce qu’il peut entrevoir et apprécie longuement, se félicitant quelques secondes de ne pas être saoul au point de ne pas s’en souvenir, non, tout est gravé dans sa tête et c’est loin de s’effacer. Il a ce problème depuis des années, même s’il le voudrait, il n’oublie jamais. Comme Tamara, c’est vrai …
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyMar 25 Fév 2014 - 16:59

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Bon Dieu, il venait de lui foutre les boules de sa vie. Imaginez-vous, seule, en train de nager dans une piscine - à poil ou non, on s'en fou, là n'est pas la question - et quand vous vous retournez, il y a un mec qui vous fixe, qui ne bouge pas, ne vous parle pas et qui est sorti de nulle part. Il y a de quoi avoir les boules et sentir son cœur faire un bond non? Ouais hein. C'est exactement ce que Jane venait de vivre et comme à son habitude, elle répliquait avec une impulsivité hors norme. C'était l'un de ses plus grands défauts d'ailleurs. Il fallait qu'elle intimide, qu'elle se fasse dominante pour se sentir protégée. Comme si l'agression verbale avait la capacité de lui éviter d'avoir mal. En tout cas ça exprimait son assurance et son caractère de cochon, et ça, c'était bien vrai et probablement difficile à vivre pour la plupart de ses proches. Mais très vite, elle prenait conscience qu'il n'était pas là dans un but néfaste, mais simplement parce qu'il avait envie d'entrer, voilà tout. Pour quoi faire? Jane n'en avait aucune idée, à vrai dire elle ne cherchait même pas à savoir, elle se disait juste qu'elle devrait oublier de fermer la porte plus souvent si cela l'amène à rencontrer des hommes aussi charmants. Il ne fallait pas le cacher, d'ailleurs elle le montrait clairement en le matant sans aucune gêne, il était à son goût. Grand, brun, du muscle sans être un bodybuildeur dégueulasse... parfait. Et son petit air ténébreux, bien que peu visible dans la pénombre, avait tendance à titiller sa curiosité et ses envies d'affinités. « Jesse et Jane... Une paire de J, on est fait pour s'entendre. » L'humour allié à la séduction, elle était persuadée que c'était le meilleur moyen pour détendre cette atmosphère. Parce que oui, elle était un peu gênée de se retrouver nue face à lui. Non pas qu'elle n'a pas l'habitude, loin de là, mais en général elle finissait nue après un jeu de séduction, une libido réveillée des deux côtés et un effeuillage des vêtements excitants. Là, ce n'était pas le cas. De but en blanc, il la voyait - ou la devinait - dans son plus simple appareil et c'était étrange comme cette constatation pouvait la gêner un peu. Comme si le côté timide d'Adélaïde avait tendance à ressortir un peu.

Fort heureusement, le sourire charmeur du jeune homme, qu'elle devinait parce qu'il s'approchait, avait fini par dégager la gêne occasionnée. Jane était pleinement elle. Adios la timide Adélaïde et bonsoir la séduisante et espiègle Jane. Toujours accrochée au bord de la piscine, elle le dévisageait sans aucune méchanceté mais avec un intérêt réel. Plus il avançait et plus il lui plaisait, physiquement parlant en tout cas. Le regard de Jesse qu'elle sentait sur elle, aventurier et curieux, avait cette tendance à animer une envie très précise: qu'il reste avec elle pour cette nuit presque irréelle tellement elle était spontanée. Elle sentait cette animosité naitre entre eux, comme le chat et la souris se tournant autour, sans savoir qui est réellement le chat et qui est la souris. Et ça lui plaisait oui, terriblement. Elle avait envie de tester cette sensation, de voir jusqu'où cette dernière pourrait aller et pour ça, Jesse venait de lui donner toutes les cartes. C'était à elle de choisir puisqu'il venait clairement de lui dire qu'il était prêt à partir s'il la gênait mais aussi qu'il voulait rester. La balle était son camps et elle ne mit pas de temps à faire son choix. « Qui a dit que tu dérangeais? Tu m'as juste fait peur en débarquant comme ça sans rien dire, c'est tout. » Un fin sourire au coin des lèvres, son petit air malicieux se posait sur son visage. « A moins que le fait qu'une femme nue nage dans la même piscine que toi te gêne, je doute qu'il y a un autre obstacle à ce que tu me rejoignes maintenant. » Des paroles qu'elle voulait douces, charmeuses et tentatrices. Quel homme normalement constitué et hétérosexuel refuserait cette offre de nager avec elle? Aucune pas vrai? « Et si t'es plus à l'aise nu, fais-toi plaisir, c'est loin de me gêner et ça restera notre petit secret. » Un dernier sourire, et elle disparaissait sous l'eau, dans l'espoir qu'en remontant de sa plongée, elle puisse voir sa petite tête dépassée de l'eau. Pour ce qui est de la présence ou non de son caleçon, elle gardait la surprise pour elle... pour le moment.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyVen 28 Fév 2014 - 23:01

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp
« Jesse et Jane... Une paire de J, on est fait pour s'entendre. » Il sourit, sagement, il se dit qu’elle a surement raison mais il ne semble pas convaincue, de toutes les façons, il doit avouer qu’il se demande même si cette rencontre est réelle, bon il n’est pas fou, ou bien pas totalement alors surement qu’elle doit l’être, mais il se rend à l’évidence on ne rencontre pas tous les jours des femmes comme celle qui se tient devant lui. Il se demande si la gêne qu’il ressent, toujours un peu, va à un moment donné s’estomper, il ne sait pas, et ça le dérange un peu, en réalité. Il aimerait pouvoir se dire qu’il est tombé sur elle parce qu’il fallait qu’il le fasse, que c’est comme ça, écrit ou quoi, sauf que Jesse, il a pas mal de difficulté avec les choses du genre, il n’aime pas se dire qu’il ne contrôle pas grand-chose, et pour dire vrai, là il sent au plus profond de lui-même qu’il ne va pas y arriver, à contrôler. « C’est vrai, ça ne peut que fonctionner. » Il ne sait pas pourquoi il a prononcé cela, c’est sorti tout seul, mais il ne le regrette pas, il ne dit pas qu’il voit un grand avenir, non, loin de là, enfin, il croit, mais en tout cas, peut être que la soirée pourrait changer de direction et franchement, devant Jane, nue, il n’a qu’une seule idée de chemin. Il s’en veut, vraiment, de penser à des choses du genre, mais il n’est qu’un homme alors, on doit pouvoir l’excuser, tout ceux qu’il connait normalement constitués ce seraient déjà imaginé en train de toucher ce corps qui malgré l’eau, malgré la nuit, lui semble parfait. Mais finalement alors qu’il s’approche d’elle, il lui laisse le choix, du fait qu’il reste ou pas. Il a envie de découvrir ses milles et un secrets, savoir ce qui se cache derrière son sourire et son regard avec lequel il joue déjà. « Qui a dit que tu dérangeais? Tu m'as juste fait peur en débarquant comme ça sans rien dire, c'est tout. » On ne sait jamais, peut-être qu’elle n’a pas envie d’être accompagnée, après tout elle est venue seule ce soir danser dans l’eau au clair de lune alors pourquoi elle voudrait être à deux à présent ? Il n’en a foutrement aucune idée, cependant il sourit un peu, devant son air malicieux, et aussi pour le fait qu’il lui a fait peur, encore il veut s’excuser mais il ne le fait pas, en tout cas, pas à haute voix, au lieu de cela il relève un peu les épaules, synonyme d’un nouveau « Je suis désolée, j’n’ai pas fait exprès. » « A moins que le fait qu'une femme nue nage dans la même piscine que toi te gêne, je doute qu'il y a un autre obstacle à ce que tu me rejoignes maintenant. » Oui ça le gêne, surtout qu’ils ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam, c’est si étrange de s’imaginer en train de nager avec une inconnue et surtout nue. Aussi belle qu’elle soit, il se demande comment il pourrait faire pour ne pas la toucher, il peut bien avouer maintenant, qu’il est en train d’y penser. Le ton qui a glissé sur ses phrases le convainc un peu, malgré tout, malgré la gêne et le reste, il a envie, il est tenté, et puis plus sérieusement, est-ce qu’il envisage réellement de le faire ? De la rejoindre ? « Et si t'es plus à l'aise nu, fais-toi plaisir, c'est loin de me gêner et ça restera notre petit secret. » Il n’en revient pas, oui, cela fait plusieurs fois qu’il se permet de penser cela, mais il ne peut tout bêtement pas s’en empêcher. Lorsqu’elle disparait sous l’eau il hésite, il ne sait plus quoi penser, ne sait pas quoi faire surtout. Est-ce qu’il doit plonger ? Juste pour savoir ce que ça pourrait donner ? Une chose est certaine s’il le fait, il restera habillé, enfin pour le peu de vêtement qu’il a, mais au moins il est sur de cela. Sans trop savoir pourquoi, donc, il s’avance un peu plus, s’assoit sur le bord de la piscine et laisse ses pieds entrer en contact avec l’eau, la fraicheur le surprend mais ne lui déplait pas, bien au contraire, le choc thermique de sa peau réchauffée par l’alcool et le froid de l’eau, ouais, il aime ça. Autant que l’excitation qui monte tout doucement en lui, il ne peut pas le nier. Quand son joli minois refait surface non loin de là, il est émerveiller, ça non plus, il ne le nie pas. Il l’accueille d’un nouveau sourire, peut-être un peu plus sûr de lui cette fois. Il s’avance vers elle, son indécision le quitte peu à peu. « Et maintenant ? » lui demande-t-il d’un air mystérieux, il ne veut pas se jeter sur elle, passer pour une brute, ou quoi que ce soit qui se rapproche de cela. Mais pourtant il n’arrive pas vraiment à s’enlever cette idée de la tête, il soupire, et laisse tomber son air charmeur pour quelque chose de plus rieur. Dans un murmure il lui dit, lui confesse « Tu me mets mal à l’aise. » D’ailleurs il rit un peu en passant de l’eau sur son visage, le frottant. Mal à l’aise, oui, non pas parce qu’il n’aime pas les femmes, évidemment qu’il les aime, mais surtout par sa candeur, son aplomb. Y a de quoi vraiment devenir dingue et passer pour un con.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyDim 16 Mar 2014 - 5:10

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Ce sourire de satisfaction ne prouvait que peu de choses mais l'une d'elles était sûre: qu'il soit d'accord avec elle sur le fait que le duo de J qu'ils forment est fait pour s'entendre, ça plaisait grandement à Jane. Le fait que le jeune homme se soit introduit dans l'enceinte de l'établissement sans crier garde avait surpris l'Argentine, assez pour qu'elle ne soit pas directement dans une démarche de séduction - parce que clairement, il était assez canon pour qu'elle le fasse sans attendre quoi que ce soit. Adelaïde prenait un peu le dessus, le temps d'un instant très bref où la jeune femme se contentait de le regarder. Et puis finalement il s'était approché, arborant un sourire charmeur. Il n'en fallait pas plus pour que Jane le prenne comme une porte ouverte à la séduction. Alors de son côté aussi elle avait sorti son petit sourire espiègle qui sent presque la bêtise à plein nez. Le petit haussement d'épaules de Jesse lui faisait dire qu'il se détendait doucement alors qu'elle lui disait clairement qu'il ne l'avait pas dérangée. Certes, elle n'avait pas prévu de se retrouver avec quelqu'un ce soir, mais si le destin avait choisi de lui mettre ce charmant jeune homme dans les pattes, elle l'acceptait bien volontiers. Ne le lâchant pas du regard, elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle accepterait tout aussi bien dans ses pattes qu'entre ses cuisses d'ailleurs, et cette pensée avait la fâcheuse tendance à réveiller des envies peu innocentes qu'elle arrivait encore à retenir. Comme pour fuir cette réalité un instant, elle disparaissait sous l'eau après l'avoir invité à la rejoindre et accessoirement à se déshabiller totalement aussi. L'idée n'avait rien de pervers de base, mais il semblait gêné de la savoir nue, or, s'il se mettait à son égal, peut-être que cela serait moins gênant du coup pour lui.

En remontant à la surface, Jane eu l'agréable surprise de le voir dans l'eau alors qu'elle repoussait deux-trois mèches qui étaient venues se coller sur son visage. Indéniablement, les yeux de la jeune femme maintenant habitués à l'obscurité du bâtiment pouvaient apercevoir une tâche sombre sous l'eau qui suivait le corps de Jesse alors qu'il s'approchait d'elle. Elle devinait donc aisément que ce dernier avait gardé son sous-vêtement. Un détail qui l'a fit sourire malicieusement tandis qu'elle se disait déjà que ce tissu était de trop. Bon sang, elle ne pensait réellement qu'à ça! A un mètre l'un de l'autre, à peine, le brun venait de lui poser la question fatale. Et maintenant? Oui... ils étaient censé faire quoi au juste? Ils n'allaient pas rester là à se regarder dans le blanc des yeux, ça serait idiot. Mais devait-elle pour autant lui avouer son attirance physique qu'elle avait à son égard? Parce qu'il était clair et net qu'elle le trouvait affreusement à son goût et que ses pensées ainsi que son imagination avaient tendance à suivre le même chemin. Se mordillant doucement la lèvre, elle s'approchait de lui davantage, dévorant les centimètres qui les séparent, les réduisant à néant. Sans rien dire, elle attrapait les bords de son sous-vêtement pour le pousser vers le bas et le laisser couler dans le fond de la piscine, à deux bons mètres sous eux. « Commencer par se mettre d'égal à égal est une bonne chose pour l'équilibre il parait. » Et elle le disait aussi bien pour eux qu'en général. Quand on traite quelqu'un à son égal, ça se passe toujours mieux or là, elle était persuadée qu'être nus ensemble, ça serait tout aussi bon pour l'atmosphère. Une atmosphère qu'elle sentait comme réchauffée tout d'un coup. Elle ne le touchait pas, - et pourtant Dieu sait que l'envie y était - elle se contentait de maintenir son regard s'approchant un peu plus. Son bassin vint toucher le sien quelques secondes avant que ses lèvres ne rejoignent les siennes dans un baiser qui se voulait tendre. Ce n'était pas dans les habitudes de Jane d'être ainsi, mais elle avait pu sentir la présence de l'alcool dans le souffle du jeune homme et un homme alcoolisé peut facilement être effrayé par tant d'initiatives. Alors elle se montrait douce, plus qu'à l'accoutumée en tout cas tandis que l'une de ses mains se logeait sur sa nuque et que ses jambes venaient entourer son bassin. Elle le faisait prisonnier, elle le faisait sien. Mordillant doucement sa lèvre pour mieux s'en séparer, elle abordait un sourire plein de malice. « Je suis toujours aussi intimidante ou ça va mieux comme ça ? » Bah quoi? Un baiser bien fait peut détendre vous savez.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyVen 28 Mar 2014 - 22:53

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp

Il est comme pétrifié, il ne se comprend pas sur le coup, il veut prendre des initiatives, lui dire des milliers de mots, lui montrer comme il peut être quelqu’un de normal, de bien, quand il le désire vraiment, quand l’alcool n’a pas coulé à flot dans son esprit tout le long d’une soirée. Il veut, il n’ose pas, il s’énerve, il est fasciné. Tant de sentiments contraire qui ne l’aident pas à faire quelque chose de cette carcasse que jour après jour, il traine. Lorsqu’elle pose ses yeux sur lui pour le détailler, pour vérifier, se tenir au courant de savoir s’il a gardé son boxer ou pas, un sourire fin vient se poser sur ses lèvres, sourire qu’il tente de contenir malgré elle, malgré lui, il ne sait pas. Alors il lui demande ce qu’ils vont faire, s’il avait été dans un état normal, évidemment qu’il se serait imaginé en train de l’embrasser, la dévorer, mais il n’est pas dans cet état-là, il ne l’est réellement jamais, du coup, c’est vrai, il se demande, se questionne, se torture et ses yeux n’arrivent pas à quitter sa peau humidifiée, ses épaules qu’il se voit caresser. Il ne fait pas parti de ces hommes qui prennent les femmes pour des objets, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est mal à l’aise, pour cette raison qu’il ressent le besoin d’y penser, d’envisager de lui dire et puis peut-être, qui sait, filer. Mais elle s’approche de lui, elle mordille sa lèvre et il ne se sent plus de bouger, il veut rester, il veut savoir. Il n’a d’yeux que pour les siens et ne se rend même pas compte de ce que sont en train de faire ses mains. Elles lui retirent son sous-vêtement et lentement il se contente d’avaler sa salive, difficilement, et c’est à ce moment qu’elle lui parle du fait d’être égal à l’autre. Il rit encore une fois, moins nerveusement, en tentant de ne pas oublier, qu’il ne la connait pas, qu’on ne traite pas les femmes comme cela. Mais voilà, sa tête parle, certes, et son corps lui dit tout le contraire, parfaitement intrigué par cette femme qui se tient devant lui, par ce visage d’ange qui cache une partie de démon … Elle se rapproche un peu plus, et il subit, une douce torture qu’est son corps proche du sien, ce bassin qui le nargue clairement, qui l’attise pour finalement s’éloigner, il incline le visage, il aimerait tellement la comprendre, savoir ce à quoi elle peut penser dans l’instant, comment, elle peut faire comme si toute cette situation était normale, il ne comprend pas, il en vient alors à se demander si elle fait ça souvent, si ce n’est pas la première fois qu’un imbécile est venu se perdre jusque dans cette piscine, avec elle, à une heure avancée de la nuit. Il ne voudrait pas, il possède en lui une fierté naturelle, malgré ses airs de douceur, qui le fait penser qu’il veut être le premier à être là, le premier à qui elle offre un baiser du genre. Parce que oui, la belle Jane l’embrasse, avec une tendresse mesurée, une respiration contrôlée. A la différence de celle de Jesse qui s’emballe, d’un coup, comme choqué, à ne pas savoir s’il est en train de rêver. Mais elle mordille sa lèvre, elle s’amuse un peu, elle le rend fou et il est certain qu’elle en a conscience et puis … Puis la fin du rêve lorsqu’elle s’éloigne et que de sa voix elle le provoque quelques secondes. « Je suis toujours aussi intimidante ou ça va mieux comme ça ? » Il passe sa langue sur sa bouche, en faisant semblant de réfléchir, il tente de la torturer, de la faire douter de son pouvoir d’attraction autant qu’il peut douter de son sérieux dans cette situation. « Je ne sais pas. » prononce-t-il en la défiant de son regard, de ses manières. Il fait mine de s’éloigner, de la fuir pour mieux retourner vers elle … Sa propre nudité, il l’a oublié, quand celle de sa compagne de la soirée le hante. Il s’avance toujours plus, il se veut entreprenant, il se veut aussi moins saoul mais ça il ne peut pas le gérer, ses mains sont appelées par son corps, il ne peut pas le nier, mais surtout par ce visage qu’il ne peut pas s’empêcher de comparer à celui d’une poupée. « Jane … » dit-il à mi-voix, en passant son pouce sur sa lèvre inférieure, sa lèvre supérieure, dessine cette bouche qui vient de le taquiner, de le piquer au vif et de le faire un peu vrillé. Ces lèvres, celles qu’il veut retrouver. Soit, il ne se gêne pas, il use de la même délicatesse qu’elle, il revient coller son visage au sien, il caresse ses lèvres des siennes, aventure sa langue pour qu’elle trouve celle de Jane. Il s’éternise, il apprécie, il ne sait pas ce qu’elle attend, il est dans l’inconnu complet, mais il sait qu’il peut très bien se contenter de ça, pour sa part, qu’il ne demande rien d’autre … Enfin, il le croit, il y croit. Le problème c’est que ses mains parlent pour lui, l’une d’elle attrape ses hanches, l’autre sa nuque, elles glissent un peu sur elles, pour la faire réagir, et parce qu’il est homme, il caresse sa peau comme il le peut, envisage un tas de choses à faire au creux de ses reins, mais comme il est Homme, il retire ses mains, il arrête de l’embrasser en restant proche d’elle, de son visage, son insolence. « Je ne veux pas que tu crois que je profite de toi. » Ce n’est pas son genre, les femmes, il les connait, même s’il n’en a aimé qu’une jusqu’à présent, mais il le sait, elles méritent le respect. Et qu’on vienne le blâmer de ne pas sauter sur l’occasion, il répondra juste que oui, peut-être, c’est un con, mais qu’il assume parfaitement de ne se satisfaire que d’un baiser avec cette inconnue, cette rencontre imprévue.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyMar 15 Avr 2014 - 4:26

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
C'était... étrange. Quasiment irréel. Jane avait l'habitude de draguer des hommes, d'en faire son quatre heure pour mieux disparaître dans la nature ensuite. Mais pour le coup, il semblait que c'était différent. Non pas qu'elle voyait Jesse comme un homme différent, sa vision de la gente masculine était bien ancrée dans son crâne, mais pour cette fois, elle ne contrôlait rien. Elle n'avait pas choisi qu'il débarque de nulle part, elle n'avait pas choisi d'être accompagnée ce soir. Si elle lui avait donné l'idée de la rejoindre, il était le seul à avoir décidé de rester au lieu de s'en aller. Elle lui avait proposé de se mettre à l'aise en laissant tomber tous les remparts, il était le seul à avoir choisi de garder son caleçon. Elle ne choisissait pas, elle laissait faire les choses et si Jesse ne semblait pas bien actif, il était pourtant maitre de la situation. Voilà pourquoi c'était différent et surtout si étrange pour Jane. Peut-être était-ce une nouvelle expérience, peut-être pas. En réalité elle n'avait aucune idée où cela pourrait les mener, sincèrement. Elle avait beau le dévorer du regard, elle avait beau jouer avec ses nerfs et faire la femme impassible, elle n'était rien. C'était certain qu'il était facile de jouer face à un homme alcoolisé, après tout, ils sont tout de suite plus intimidables. Mais ferait-elle autant la maline s'il était totalement dessaoulé, si son sang était aussi clean que l'eau dans laquelle ils sont actuellement? C'était à voir, ou peut-être pas, après tout ce soir serait peut-être le seul et unique soir où ils se verront. Alors forcément elle voulait en profiter, laisser une trace impérissable dans l'esprit du brun qu'elle venait de déshabiller. Et ça commençait par là, pas reprendre le contrôle de la situation. Elle voulait être maitresse de leur nuit, elle voulait les cartes en main sans jamais laisser à Jesse la possibilité de la bluffer et de reprendre le dessus. Alors comme à son habitude, elle se voulait joueuse, taquinant ses lèvres avec les siennes, cherchant le provoquer, à le faire réagir un peu plus. Elle s'amusait de lui, le faisait tourner en bourrique et comme à son habitude, elle ne lâchait rien. Son regard ancré dans le sien, elle le provoquait d'une question. Est-elle moins intimidante de cette façon? Rien n'est moins sûr et le jeune homme ne tardait pas à le confirmer, mimant une réflexion. Penchant légèrement la tête, elle souriait, se pinçant légèrement la lèvre au passage. « Tu n'es pas crédible quand tu te mets à réfléchir, j'espère que tu es au courant. » Son sourire provocateur, encore et toujours. Et pourtant, s'il n'est pas crédible quand il fait semblant de réfléchir, il n'en restait pas moins craquant, ça, c'était une certitude. Elle le cachait plutôt bien mais Jesse provoquait en elle bien des envies qu'elle était incapable d'exprimer pour le moment. Sa façon de lui parler, sa façon de bouger mais surtout de la regarder. Elle ignorait si ses yeux étaient clairs ou foncés, voire peut-être entre les deux, mais bon sang, ils étaient tellement expressifs qu'elle en était perturbée. Finalement, peut-être bien qu'elle ne les avait pas toutes en main ces fameuses cartes et que s'il jouait correctement son jeu, il pourrait la faire tomber dans ses filets. Non pas qu'elle tomberait amoureuse, mais peut-être bien qu'elle serait moins tigresse pour cette nuit et plus attentive aux envies de son partenaire plutôt qu'aux siennes, probablement.

Elle était tellement absorbée à le regarder revenir vers elle et à le voir approcher qu'elle en avait presque oublié sa voix. Quand il l'appelait par son prénom, elle ne pouvait nier l'évidence: sa voix était aussi sexy que lui et elle n'avait aucune raison de s'en aller de ne pas se laisser faire! Alors forcément, lorsqu'il dessinait le contour de ses lèvres d'une façon si sensuelle qu'elle n'aurait pas cru ça d'un homme saoul - bien que moins saoul qu'au début - elle ne put s'empêcher d'attraper ce pouce voyageur entre ses dents, de le provoquer une énième fois. « Je crois que c'est moi. » Et finalement, c'est elle qui se retrouvait surprise lorsqu'il posait ses lèvres sur les siennes. Un nouveau baiser qu'elle prenait comme un feu vert. Elle l'avait embrassé, il l'embrassait... les signaux ne pouvaient être ignorés. On embrasse pas un inconnu - ou une inconnue - sans avoir un minimum d'attirance physique. Et ça, Jane adorait. Se sentir désirable et désirée, être un tant soit aimée ne serait-ce que physiquement, que pour sa plastique. Et cette sensation satisfaisante d'avoir un pouvoir sur lui se renforçait lorsque leurs langues se rencontraient, lorsque ses mains se posaient enfin sur elle, caressant sa peau frissonnante. Il engendrait en elle tout un tas de sensations agréables et elle voulait les partager. Un partage qui passait bien évidemment par un retour de ses caresses furtives. Mais Jane restait Jane et lorsqu'elle manifestait ses envies, elle ne faisait pas semblant. Alors sensuellement, elle glissait ses mains le long de son torse, le caressant généreusement pour mieux finir sur ses épaules. L'équilibre était frêle mais lorsqu'il stoppait le baiser, l'Argentine venait alors entourer ses jambes autour de son bassin, comme pour manifester son envie qu'il reste près d'elle. Parce que oui, c'était clairement ce dont elle avait envie. Un léger rire traversait le seuil de ses lèvres quand Jesse lui avouait pourquoi il avait mis fin à leur baiser qui devenait pourtant beaucoup moins timide. « Tu sais que c'est toi qui a bu et que le plus probable c'est que ce soit moi qui profite de toi et pas l'inverse? » Se faisant alors un peu plus grande plus que lui, elle l'obligeait à basculer légèrement la tête en arrière et déposait un léger baiser sur ses lèvres, rapide. Elle le dévorait littéralement des yeux et pourtant son sourire se voulait rassurant. Une pointe d'Adélaïde peut-être? « Tu peux me croire, si j'avais pas voulu de toi ici, à cet instant, tu serais pas là ou je ne serais pas là. Le tout est de savoir ce que toi tu veux. » Voulait-il vraiment d'elle? Voulait-il vraiment de ce bassin taquinant le sien? De cette poitrine généreuse se collant à son torse? De ces lèvres frôlant les siennes? De leurs intimités entrant timidement en contact, se contentant de s'effleurer? Voulait-il de cette nuit et de cette opportunité tout court? Elle savait que tout ça n'était pas normal, pas pour une personne normale en tout cas et elle était apte à comprendre que Jesse trouve qu'ils vont trop vite, qu'elle est trop entreprenante, trop... elle en fin de compte. Et si Jane était du genre têtue, elle ne forçait personne alors si le beau brun voulait qu'ils s'arrêtent là, elle s'arrêterait là. Elle avait beau renvoyer l'image de la femme qui sait ce qu'elle veut et fait tout pour l'obtenir, elle n'en restait pas moins humaine et un tant soit peu respectueuse de son prochain. La balle était finalement dans le camps de son compagnon de fortune.

Spoiler:
 



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyLun 21 Avr 2014 - 23:14

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp

Il ne ment pas, Jane a en elle cette chose que peu de femmes peuvent se vanter d’avoir. Un pouvoir d’attraction incroyable. Il est faible devant elle, tellement, et dans tous les sens possibles du terme. Faible parce qu’il se sait incapable de lui résister, parce qu’il a envie de la savourer. Parce qu’il veut qu’elle se laisse faire, qu’il l’enivre de caresses, de baisers. Mais poussé dans ses retranchements parce qu’il ne sait pas comment se comporter, parce que cette rencontre fait de lui un homme qu’il n’est pas. Il ne manque pas d’assurance dans ces moments-là, il sait de quoi il est capable, lorsqu’il le veut, et pour ainsi dire, il la veut. Mais l’alcool qui se balade encore dans son sang, cette rencontre étrange qu’il n’arrive pas à définir, la candeur de la jeune femme. Il ne se pense pas capable de gérer, il se dit aussi, que Tamara le détesterait si elle savait, si elle était encore là et capable de lire la moindre de ses pensées. Alors il se renfrogne, il se renferme, plutôt, il n’ose pas, il a peur, de souiller son corps de ses doigts. Lorsqu’il avoue qu’il ne sait plus si elle est intimidante ou pas, tout en l’effleurant sans plus oser, elle lui intime de ne pas réfléchir avec des mots choisis à la perfection, et lui, bon sang, il doit surement avoir l’air con. Comme un enfant qui ne sait pas, un novice qui réapprend à faire les choses comme il se doit. Il hésite encore, s’entend prononcer son prénom, tente d’ancrer son regard dans le sien, dieu qu’il aimerait pouvoir lire en elle, savoir si elle ne se moque pas, savoir s’il est aussi saoul qu’il le pense et qu’elle doit le prendre pour un idiot. Oui, elle doit, parce qu’une femme ne s’offre pas à un homme de cette façon-là. De ses dents elle ramène son esprit dans l’instant présent, mordillant son pouce qu’il avait laissé sur sa peau pour la découvrir, peut-être, oui, pour essayer de la faire frémir. « Je crois que c'est moi. » Un sourire se pose sur les lèvres de Jesse, troublé, toujours, par la demoiselle qui se joue de lui, de son état. Mais il se reprend, en posant ses lèvres sur celles de la belle Jane. La goute un peu plus, essaie de ne pas être trop pressant, trop demandant, Jesse, il aime prendre son temps, même lorsque ce n’est que pour une soirée, une nuit, qu’importe, il ne sait pas juste se servir d’une fille pour un besoin personnel, à la vérité, s’il devait être honnête et le dire à haute voix, il dirait que tout ce qui l’importe dans des moments d’intimités comme celui-là, c’est ce que ressent sa partenaire, à chaque fois. C’est peut être idiot, c’est surement bateau, mais c’est sa façon de fonctionner, et on ne lui a jamais reproché sa douceur, la langueur de ces gestes, et les températures qu’il sait faire augmenter en un crescendo contrôlé. Ses mains s’aventurent sur sa peau, doucement, encore une fois, furtivement, parce qu’il aime ça. Mais il s’arrête, lui signifie qu’il n’a pas envie de profiter d’elle, qu’il ne le peut pas, qu’il a trop de respect pour la belle, et même si elle semble sure d’elle, même si, c’est vrai, elle parait experte, et ça le perturbe un peu, il n’a pas envie de la forcer, n’a pas envie de jouer à ce jeu qui pourrait les brûler. « Tu sais que c'est toi qui a bu et que le plus probable c'est que ce soit moi qui profite de toi et pas l'inverse? » La vérité frappe son esprit, il a bu c’est vrai, et c’est pour cette raison qu’il ne doit pas continuer, qu’il ne peut pas le faire, parce qu’il a trop de respect. Parce que bon sang … Il ne pourrait ne pas y arriver, il sait très bien que c’est idiot de penser cela, surtout devant une femme comme Jane, n’importe quoi. Il ferme les yeux lorsque furtivement elle dépose ses lèvres sur les siennes, ultime tentation ? Il ne sait pas … Jane, Jesse, il n’est pas comme cela. « Tu peux me croire, si j'avais pas voulu de toi ici, à cet instant, tu serais pas là ou je ne serais pas là. Le tout est de savoir ce que toi tu veux. » Il lui répond en un sourire, n’hésitant presque plus, il a envie d’elle, c’est une évidence, si forte que ça le consume entièrement, ne pas être en contact avec sa peau. Se tenir loin d’elle pour la bienséance. Ce que lui veut ? Il veut apprendre à la connaitre, il veut lui parler, qu’elle lui raconte sa vie, ses pensées, il veut rire avec elle, se dire qu’elle n’est pas juste belle, non, qu’elle était aussi merveilleuse à l’intérieur, il ne veut pas se servir d’elle, il veut la tenter. Il veut sa peau, il veut ses seins. Son corps, ses hanches, le creux de ses reins. Il veut son souffle, ses cris, sa bouche aussi. Entière, pour cette nuit. Il a du mal à se l’avouer, à le dire à haute voix, peut-être parce qu’il a un peu honte de tout ça. Mais il l’attrape, comme il le peut, entoure le haut de son corps de ses bras, lui sourit encore, avant d’abaisser son visage sur sa clavicule, qu’il embrasse délicatement pour l’enflammer un peu plus. Il fait en sorte qu’ils se déplacent, jusqu’à ce que le corps de Jane heurte le bord de la piscine, une fois la jeune femme coincée, sans moyen de s’enfuir, enfin c’est ce qu’il croit, il lâche son corps pour appuyer ses mains sur les dalles qui se trouvent juste au niveau de son visage. « Je te veux. » Il murmure pour toutes révélations. Ne se rendant même pas compte de la portée de ses mots. Sa main droite quitte la dalle et du bout des doigts il la caresse, sa mâchoire, son cou, sa poitrine, son ventre, pour en arriver au point de non-retour, son intimité, qu’il taquine, alors que sa bouche retrouve la sienne, dans un baiser langoureux, des gestes tendres, peut-être trop, il ne se contrôle pas, il a juste envie de lui faire plaisir, simplement cela. Il n’a pas envie de laisser Jane décider, il cajole encore son intimité, se permet lentement de laisser un de ses doigts la pénétrer, mordillant sa lèvre inférieure, avant de poser un sourire sur cette dernière. « Tu me dis quand arrêter, parce que sinon je ne pourrai pas m’empêcher de te dévorer. » Il le fera, il se délectera de chacun de ses soupirs, de ses gémissements, de ses frissons … Il dévorera ce corps qui frôle la perfection, cédera à toute cette pression, cette dangereuse tentation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyJeu 8 Mai 2014 - 0:11

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Bon sang, ce type était perturbant. Il avait le don d'engendrer en Jane tout un tas d'émotions contradictoires. Dans un sens, elle avait envie de lui, indéniablement, maintenant et sans aucun artifice. Et dans l'autre sens, elle voulait prendre son temps, un maximum de temps, parce qu'il l'intriguait plus que de raison et qu'elle voulait en savoir davantage sur le pourquoi. Sa façon de lui parler, sa façon d'agir avec elle, c'était exceptionnel dans son cas. Elle ne connaissait qu'un seul homme qui avait un tant soit peu de respect pour elle, un seul qui avait sut la respecter jusque dans un moment intime. Un seul, et il la connaissait depuis des années. Avec Jesse, l'Argentine avait perdu la notion du temps tant leur jeu était aussi lent qu'excitant, mais elle savait que quelque chose de spécial se passait malgré qu'elle ne le connaissait que depuis peu de temps, parce qu'il était le deuxième. Oui, le deuxième. Là où un autre homme aurait déjà craqué et serait déjà en train de la baiser sans la moindre notion de respect, Jesse, lui, semblait vouloir la faire sienne mais tout en prenant en compte les désirs de la jeune femme, ses envies et surtout son humanité. Là où d'autres hommes la prenait pour un objet sexuel, Jesse la voyait d'abord comme un humain, comme une femme dont les besoins sont existants, réels et qui ne demandent qu'à être comblés. Alors oui, en cela il était le second, en cela il était l'unique inconnu qui semblait vouloir la satisfaire sur tous les plans aussi bien sexuels qu'humains, en cela il était perturbant. En cela, il lui plaisait. Oh oui, il lui plaisait. Elle ne l'avait appris il y a que peu de temps, mais il était essentiel de combler l'aspect humain d'une relation, même simplement physique. La bestialité, la violence d'une partie de jambe en l'air ne sera jamais suffisant pour remplir ce vide tellement grand qu'elle peut ressentir. Elle avait besoin avant tout d'amour, de respect au minimum, d'un peu de passion et de beaucoup, beaucoup de reconnaissance sur son statut d'humaine. Elle sentait que Jesse serait capable de lui apporter cela, ne serait-ce que pour une nuit. Oui, pour cette nuit il serait capable de combler cet immense chaos au creux de son être tout entier. Et ça lui faisait peur, ça lui fichait une trouille pas possible qui commençait à lui nouer l'estomac. Alors naturellement, elle cherchait à avoir un certain contrôle en se jouant de lui, en se jouant de l'alcool qui coule encore dans ses veines. Elle laissait entrevoir qu'elle le dominait alors qu'en réalité, c'était tout l'inverse. Il avait le pouvoir, la balle était dans son camps. Elle avait beau se faire plus grande que lui, elle semblait toute petite, ridicule face à cette situation aussi étrange qu'inconnue pour la brune. Le jeune homme avait les clés de leur nuit, c'était lui qui pouvait décider de son sort, de leur sort, quel qu'il soit. Il pouvait décidé de continuer d'avancer sur le chemin où elle les avait menés, mais il pouvait aussi faire demi-tour et ne rien tenter. Jane en serait déçue, il fallait l'avouer. Mais elle respecterait ce choix si tel était le sien.

Alors elle l'observait, elle attendait sa réaction. Elle lui avait ouvert une porte et il pouvait décider de la refermer et de s'en aller. Jusque-là, elle s'était faite douce, patiente, et elle le restait. Son regard dans le sien, elle semblait tout aussi pressée de connaître sa décision tout en étant tellement bien dans cette position de doute. Ses pensées voguaient au même rythme que son cœur, rapides, furtives. Elle pensait à des milliers de choses tout en ne pensant à rien dans le même temps. C'était étrange comme elle se souciait peu d'avoir ou non le réel contrôle de la situation. Elle le laissait faire, elle le laissait maitriser les choses à sa manière. Elle s'électrisait sous ses lèvres, ce simple contact entre ses muqueuses et sa clavicule l'avait fait frémir, créant une chaire de poule à s'en faire redresser sa poitrine. Il avait ce don de l'exciter tout en la gardant calme. Elle s'était contentée de mener sa main à sa nuque, là où elle aurait été bien plus entreprenante avec d'autres hommes. Elle était passive, étrangement passive. Comme dans un état second, elle se sentait apaisée, rassurée. Peut-être était-ce à cause de l'eau, de sa fluidité, de la zen attitude qu'elle entraine? Soupirant doucement sous son baiser, elle s'en mordillait la lèvre et se laissait mener. La chaleur de son corps contrastait alors avec la fraicheur des dalles contre lesquelles il venait de la coincer. Ses mots résonnèrent alors à son oreille comme une évidence délivrante. Il la voulait, il était formel sur ce point. « Je suis toute à toi dans ce cas. » C'était comme un soulagement qui venait prendre possession de ses muscles. Se détendant un peu plus, elle déroulait ses jambes de la taille du jeune homme, le délivrant à son tour de son emprise. La pointe de ses pieds touchait alors le sol de la piscine, mais elle s'en souciait peu, bien trop absorbée par la sensation que laissait cette main baladeuse que Jesse venait de poser sur elle. Elle glissait le long de son corps, traçant le chemin du désir, invisible. En revanche, le plaisir, lui, était voyant. Les lèvres de Jane se décollèrent l'une de l'autre pour laisser passer un léger soupir lorsque le brun frôlait des parties sensibles de son corps.

Tous ses sens étaient en émoi, à l'affût de la moindre sensation. Le toucher sentait les caresses de Jesse, l'odorat se concentrait à présent sur son parfum et non sur celui de l'alcool, L'ouïe était bercée par le bruit de l'eau bougeant au rythme de leurs corps, la vue fut obstruée par ses paupières qui se fermèrent quand ses doigts atteignirent son mont du plaisir, quant au goût, il fut satisfait de retrouver celui des lèvres de son amant. Un baiser langoureux qu'elle s'empressait de partager, d'intensifier pour son plus grand plaisir et, elle l'espérait, le sien. Oui, sans faux semblants, elle espérait qu'il prenne plaisir à l'embrasser, à la toucher, à lui arracher un premier et discret gémissement lorsqu'il s'autorisait à l'explorer. Son front contre le sien, elle passait une seule jambe autour de sa taille, s'en servant comme d'un levier pour faire bouger son bassin, accompagnant en rythme les vas-et-vient de Jesse en elle. « T'arrêtes pas, dévores-moi. » Retrouvant ses lèvres fiévreusement, elle jouait avec sa langue, avec ses sens. Sa main qui n'avait pas quittée sa nuque rejoignait alors la seconde, sur sa taille. Mais bien vite, elle dégringolait rapidement, retrouvant son torse puis sa virilité. Le plaisir qu'il lui offrait lui donnait envie de lui en faire bénéficier à son tour. Rapprochant Jesse d'elle à la force de sa jambe autour de sa taille, elle souriait malicieusement contre ses lèvres alors qu'elle commençait lentement à le caresser, à faire sa fierté. Ses doits fins se voulaient taquins, aventuriers et prenaient le même rythme que ceux de Jesse qu'elle sentait encore en elle. Frôlant son cou avec ses lèvres, elle le mordillait de temps en temps, gentiment, avant d'y passer une langue taquine et coquine, comme pour lui donner une idée de ce qu'elle lui ferait s'ils n'étaient pas dans l'eau ou si elle avait la capacité de respirer sous cette dernière. Et même si elle avait la possibilité de le faire sortir de là, elle n'en avait pas envie. Elle voulait prendre son temps, sentir le désir et le plaisir monter. Elle voulait avoir cette sensation d'impatience, de feu brûlant atrocement le creux de ses reins avant d'être soulagé. « J'espère que tu es prêt à passer une longue nuit avec moi. » Elle ne comptait pas le lâcher, pas maintenant qu'elle savait qu'il voulait d'elle. Alors comme pour appuyer ses dires, elle l'obligeait à sortir d'elle et elle stoppait un instant ses caresses. Sa seconde jambe venait alors fermé le cercle autour du jeune homme et c'est avec beaucoup de malice et de désir, qu'elle rapprochait leurs bassins pour entamer une danse lascive où leurs intimités se frôlaient, se touchaient, se caressaient dans un rythme aussi lent qu'agréable, aussi insolent qu'insoutenable. Aucun pénétration, juste des caresses divinement bien menées pour la faire gémir à l'oreille de son compagnon. Cette proximité accrue, elle voulait s'en servir comme d'un témoin, à la fois de son propre plaisir mais aussi de celui de Jesse. Elle voulait sentir ses muscles mouvoir contre elle, deviner son plaisir sous la tension de ces derniers, lui faire du bien tout en se faisant du bien, voilà son objectif.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyMer 16 Juil 2014 - 19:38

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp

« Je suis toute à toi dans ce cas. » Un sourire malicieux vient se poser sur ses lèvres qui la quittent l’espace de pas longtemps, assez pour de se délecter de son visage en train de s’enflammer petit à petit, il se demande, quelques secondes seulement, si elle se rend compte de ce qu’elle est en train de lui dire, de lui donner. Jesse, les femmes, il les traite comme elles se doivent de l’être, il pense à elles avant de penser à lui, et celle qui se tient face à lui, dans un moment d’égarement, dans une absence alcoolisée, il se décide à la vénérer. Il la trouve belle, il apprécie son insolence, se laisse troubler par cette candeur qu’elle sait mesurer parfaitement. Et lorsque sa main se décide à explorer un peu plus le corps divin qu’il détient entre ses bras, il lâche un soupir, peut-être en parfait écho au sien. S’aventurant à l’intérieur d’elle, il mord sa lèvre. Puis il s’éloigne d’elle, de ses lèvres, gardant tout de même une emprise sur son corps de ses doigts, il lui révèle qu’il pourrait très bien s’arrêter si ce qu’elle désire. Qu’il prendra en compte chacune de ses envies, qu’il ne la forcera pas, non jamais il ne fera ça, Jesse n’est simplement pas comme ça. Les moments intimes comme celui-là se vivent à deux, et lui c’est tout ce qu’il veut, une union surement parfaite, mais des plus passionnées, des plus délicates, contrôlées. La jambe de la belle s’étire alors afin d’entourer son corps, d’accentuer les va-et-vient qu’il est en train de lui faire subir, douce douleur qu’il lui inflige au rythme de cette eau qui les berce. « T'arrêtes pas, dévores-moi. » C’est avec un sourire qui lui répond et une nouvelle lueur dans son regard qu’il se permet de la contempler encore, de la vouloir toujours plus fort. Puis les lèvres de la demoiselle retrouvent celle du jeune homme, sa langue se fait aventureuse et lui ? Il la touche avec plus de douceur si cela est seulement possible. Puis finalement c’est la main de Jane qui devient plus baladeuse, découvrant sa peau sur son torse, faisant frissonner Jesse alors qu’il ne le fait pas souvent. Et ensuite sa virilité qu’elle s’en va caresser, forçant Jesse à soupirer plus rapidement, avec une surprise non dissimulée de voir cette femme prendre les devants, ou suivre son rythme, il ne sait pas, ne sait plus et perds peu à peu sa conscience à cause de l’alcool peut-être mais d’elle surtout et cela c’est certain. Ses doigts toujours en elle, il se permet d’accélérer afin de faire monter en elle plus de chaleur qu’il se doit, afin de la mettre dans le même état que lui, juste ça, un brin de folie encore dans leur union imprévue mais qu’il adore. Les lèvres de la belle se perdent dans son cou, mordent, taquinent, rendent un peu plus dingue Jesse qui se demande comment il va faire afin de pouvoir gérer. Comment il va faire pour ne pas de suite la pénétrer. Transformer leur corps à corps en un eux qui lui semble de plus en plus évident. Il a envie d’elle, et certes c’est idiot d’y penser lorsqu’on sait comment leur entrevue va surement se terminer, mais il en a envie, vraiment. Il la désire, comme il n’en désire aucune rarement. Et la langue de Jane le force à sombrer un peu plus, à se délecte de chaque secondes qu’il passe à ses côtés. « J'espère que tu es prêt à passer une longue nuit avec moi. » La vérité c’est que c’est tout ce qu’il espère, tout ce qu’il désire, à ce moment précis, pour cette nuit, il ne veut qu’elle, veut l’entendre gémir, savoir, apprendre aussi, à lui faire plaisir, à la découvrir. Son esprit se focalise simplement sur cette femme dont il ne veut pas se défaire, sous peine d’atteindre l’enfer. Ou alors, quand ses lèvres se posent une nouvelle fois sur la peau de son épaule, il se dit que c’est peut être ses bras qui appellent à cela. Et alors qu’il ne s’y attend pas, Jane s’éloigne de lui, se défait de l’emprise que Jesse avait sur elle, de ses doigts, il a l’impression d’être perdu pendant ses quelques secondes où il ne la touche qu’avec une seule de ses mains. Il veut tout, et il se rend bien compte qu’en tête il ne lui reste que ce simple refrain. Qu’il se répète sans cesse. La seconde jambe de Jane va alors à la suite de sa jumelle entourer le corps de Jesse, les yeux du jeune homme ne quittant ceux de la demoiselle qu’il adore déjà, de par ses caresses, ses pensées, son intimité qu’elle est en train de narguer. Ou alors c’est la sienne qui le fait avec la sienne, il ne sait plus vraiment dans l’instant. « Je crois bien que oui. » Il murmure à son oreille avant de lui mordre délicatement le cou. Pendant un moment encore il garde le même rythme dans ses caresses dans ces prémices à leur future union. Puis il retrouve ses lèvres lorsqu’il se décide enfin à entre en elle, comme il en a envie depuis qu’il a posé ses yeux sur elle, en réalité. Glissant en son intérieur facilement grâce à l’eau qui les berce, il se délecte d’elle, l’embrasse avec trop de passion surement, étouffant ses frissons, ses soupirs. Se soutenant de ses deux mains sur les dalles de la piscine, il fait en sorte que son corps ne se détache pas du sien, fait en sorte de lui arracher quelques gémissements soudain. « Tu es magnifique. » qu’il prononce entre deux va-et-vient. Il en oublie le monde, il en oublie l’alcool, ses démons, mais surtout ses demains. Dans sa tête il n'y a plus qu'elle, plus que Jane et le creux de ses reins.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyMer 13 Aoû 2014 - 22:48

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Avoir le contrôle. C'est ce qu'elle savait faire de mieux, c'est ce qu'elle aimait le plus. Contrôler une situation, contrôler une personne, se contrôler. Ce verbe, cette action régnait sur sa vie toute entière, c'était un idéal qui la rassurait au possible. Et pourtant, ce soir, elle n'avait aucun contrôle. En premier lieu, elle s'était faite surprendre en train de nager nue dans une piscine publique, puis la surprise fut de taille en constatant que l'homme qui l'avait surprise n'était pas un gardien quelconque qui faisait sa ronde des bâtiments publics de la ville. Mais sa plus grande surprise ce soir, celle qui l'effrayait aussi d'ailleurs, c'est ce qu'elle se surprenait à se laisser aller avec lui, un pur inconnu dont elle ne connaissait que le prénom. Un pur inconnu qui la voulait sienne tout en la respectant, elle le sentait, elle le savait, ça se voyait. Et c'était aussi étonnant que déstabilisant. Jusque-là, aucun inconnu qu'elle avait désiré ou qui l'avait désiré n'avait eu ce regard sur elle. Elle ne saurait l'expliquer mais elle y voyait un grand respect pour les femmes et plus particulièrement, dans ce cas particulier, un grand respect pour elle, pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle représente par son corps sculptural et son attitude de femme aguicheuse. Il la respectait, et bon dieu, c'était aussi étrange qu'agréable. Dans tout ce qu'il faisait, elle le ressentait. Dans ses caresses, dans ses baisers et dans tout ce qu'il y a de plus intime. Il la respectait et ça lui donnait l'occasion de se laisser-aller, l'occasion de lâcher prise sans stresser, de lui laisser le contrôle. Et son corps l'en remerciait. Cette sensation de ne plus avoir de lien qui nous retient lui faisait prendre d'autant plus de plaisir sous les doigts inquisiteurs du brun. Elle s'autorisait elle aussi d'être aventureuse, de suivre le chemin qu'il avait pris pour eux, le caressant à son tour dans une douceur qui transpirait pourtant l'ardeur de leurs ébats. Leurs baisers fougueux rattrapaient la douceur de leurs mains, influençaient sur ses dernières a tel point que Jane ne put s'empêcher de gémir sous l'accélération de Jesse. Le duo se faisait plus intense, plus langoureux, plus tout. Elle se délectait de son cou, de son odeur, de ses bras, de cette nuit qui s'ouvrait et s'offrait à eux, rien qu'à eux. Elle n'avait pas cette sensation de "chacun pour soi" comme elle peut l'avoir d'habitude mais bel et bien d'un duo, d'un ensemble, de deux personnes ne pouvant former qu'un à l'unisson, dont le plaisir ne pouvait pas exister sans celui de l'autre.

Ses habitudes, de toutes manières, elle les avait perdu dès le début de leur jeu intime. Elle avait perdu le contrôle et cette envie que tout se fasse vite. Ils prenaient leur temps et ça en a été d'autant plus agréable. Elle pouvait sentir le désir monter, le plaisir commencer à taquiner le creux de ses reins, se manifestant par de légers gémissements à l'oreille de son amant. Elle avait entamé des caresses plus intimes en l'entourant de ses jambes, se calant sur un rythme lent pour que leurs intimités se taquinent, se frôlent, fassent connaissance sans pour autant se confondre. Son regard dans le sien, il lui arrivait de le quitter pour mieux fermer les yeux et profiter. Elle avait voulu jouer mais ça s'était retourné contre elle. Le désir était si grand qu'elle ne s'était pas vraiment rendu compte qu'elle lui avait laissé toutes les cartes en main, qu'il menait leur jeu et qu'elle se laisser faire sans aucune résistance. C'est d'ailleurs pour cette raison que malgré leur baiser qu'elle aurait aimé continué et partagé davantage, elle ne put s'empêcher de gémir de surprise et de plaisir lorsque enfin, leurs corps ne firent plus qu'un. L'union fut pourtant douce, agréable et grandement recherchée. Retrouvant aussitôt ses lèvres, elle partage avec passion ce baiser comme il lui arrive peu souvent de le faire, camouflant ses soupirs et ses premiers gémissements profonds. Ils en avaient oublié de se protéger, elle qui pourtant y pense à chaque fois. Mais elle s'en souciait peu, n'y pensait pas, lui faisait peut-être confiance inconsciemment comme elle peut le faire depuis le début. S'accrochant à sa nuque, caressant son visage au rythme de leur danse, elle se surpris à rougir sous ses dires. Il la trouvait magnifique. Ce n'était pas rare qu'on lui dise, il fallait l'avouer, mais l'intonation, elle, était rare. Il semblait sincère, plus sincère que quiconque et cette sincérité lui mettait une claque en pleine figure, parce qu'elle savait au fond qu'il ne parlait pas que de son physique, c'est du moins comme cela qu'elle le prenait dans l'élan de leur folie passagère. Il était perturbant, mais dans le bon sens, elle le savait. Elle était incapable de lui répondre quoi que ce soit, seulement de stopper un instant les vas-et-viens pour mieux l'embrasser tendrement, peut-être trop, elle ne savait pas, elle s'en fichait dans un sens. Elle avait juste eu besoin de cet instant, ce cours instant de tendresse avant de le laisser reprendre ses vas-et-viens, ce refrain qu'il imprime entre ses reins. Glissant sa main dans ses cheveux, elle se faisait un peu plus grande pour plus de sensations, pour plus de plaisir aussi bien pour lui que pour elle. Elle aurait presque envie que ça dure pendant des heures et des heures, peut-être qu'au fond elle en avait envie, mais dans l'autre sens l'envie de la libération était là aussi, le désir était fort, le feu ardent brûlait ses reins, ses gémissements étaient de plus en plus forts, de plus en plus profonds, chaque coup de reins la rapprochait du point de non retour. Mais elle ne voulait pas que ça s'arrête, elle ne voulait pas qu'une fois le maximum atteint, ils partent chacun de leur côté pour ne plus se revoir. Alors elle décidait de faire durer le plaisir, se frustrait elle-même et lui aussi probablement en se détachant de leur union sans pour autant quitter ses lèvres. Glissant sa main dans la sienne, elle l'entrainait avec elle vers les marches de la piscine, toujours en l'embrassant plus ou moins langoureusement, en continuant aussi de le caresser de sa main. Une petite nage avait suffit pour inverser les rôles et le poids de Jane, bien que léger dans l'eau était suffisant pour faire asseoir son compagnon sur les marches. Quittant enfin ses lèvres, elle posait son front contre le sien et entremêlait de nouveau leurs corps, prenant les rênes et ancrant ses pupilles dans les siennes, laissant échapper un gémissement incontrôlé. Le jeu recommençait, le désir brûlait de nouveau, son souffle se faisait plus court, plus saccadé et elle ne le quittait pas des yeux, prenant son plaisir dans le sien, dans celui qu'il exprimait, qu'il laissait connaitre à ses oreilles, à ses yeux et surtout à ce cœur meurtri qu'il semblait pouvoir réparer si elle le voulait.

Spoiler:
 
 



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyLun 25 Aoû 2014 - 12:19

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr56kvRHHy1qz4rgp
A chaque seconde qui passe Jesse se perd un peu plus en elle, il le sait, il n’arrive pas bien à le contrôler. Des femmes il a en connu malgré le fait qu’il soit brisé, mais il a l’intime conviction qu’aujourd’hui c’est différent, que ce moment est un de ceux qu’on dit unique parce qu’il en devient presque magique. Alors oui, Jesse est un rêveur, mais le truc c’est qu’il assume parfaitement ce côté de lui, il se dit parfois, pas vraiment souvent, que le monde est grand et que tout est possible. Oui, être avec Jane lui fait un peu tourner la tête, et peut-être que c’est l’alcool, peut-être que c’est la vie, mais il s’enivre d’elle comme il ne le fait que très rarement. Il apprécie chaque courbe d’elle, pose ses lèvres sur tous les centimètres qu’il peut atteindre. La mélodie des gémissements de son amante lui fait un peu plus perdre la tête, elle est déjà à lui mais il se rend bien vite compte qu’il la veut encore, toujours plus, toujours plus fort, et c’est bien pour cette raison qu’il allie tendresse et passion dans leur union, dans leur corps à corps. Les lèvres de la belle retrouvent celles de Jesse, et il ne perd pas une miette de ce qu’il pourrait lui donner, il s’abandonne, en réalité, ce n’est pas plus compliqué que cela. Il s’abandonne et s’adonne à ne penser qu’à elle, ne vouloir qu’elle. Le plaisir de Jane avant le sien, il n’a pas envie de se dire qu’elle pourrait penser à lui d’une façon blessante ou quoi que ce soit, non, il veut lui prouver qu’il est prêt à tout, pour qu’elle aussi, elle s’oublie. Lorsqu’il lui dit ce qu’il pense d’elle, de cette beauté et de cette candeur qui transpire de tous ses gestes, il sourit quelques secondes face au rouge qui monte à ses joues, la trouvant si adorable dans cet instant, comme s’il la connaissait déjà, avant. Il a l’impression de voir une part d’elle qu’elle ne montre pas souvent, mais puisqu’il est fou, et bien trop abimé, il s’aperçoit vite des délires qu’il peut avoir en pensées. Elle et lui, ça n’a pas de sens, ça ne se renouvellera pas, et ils ne se connaissent pas, alors pourquoi se permet-il de penser cela ? Il blâme l’alcool, encore et toujours celui-là. Puis il n’a pas le temps de réfléchir plus à tout ça, non parce que Jane vient lui donner un baiser des plus tendres, des plus sincères, il sait les reconnaitre, les apprécier et c’est bien pour cette raison qu’il lui rend, ralentissant le rythme de leur corps pour le caler sur celui de leurs langues s’entremêlant. Et puis la lascivité laisse place à plus de rapidité, plus de prise en main de la part de Jane, ce qui le turlupine un peu, son expérience qu’il devine important ne fait qu’un tour dans son sang, et aussi étrange que cela puisse paraitre, il comprend que c’est une pointe de jalousie qui le tiraille un peu, parce qu’il voudrait se dire qu’elle est juste sienne, et sur ce point-là, croyez-le il accuse l’alcool une nouvelle fois.
Appréciant la sensualité des mouvements de leurs corps et de ses gémissements plus vivants, Jesse se laisse contrôler pendant quelques secondes seulement. Leurs corps de séparent et étrangement il se dit, comme l’idiot qu’il est, qu’il est en manque d’elle, déjà, encore affamé par tout ce qu’elle pourrait lui donner. Lui faire vivre, l’affoler. Il a tellement envie d’elle que ça le rend fou, ça le frustre, c’est dément, alors il mord ses lèvres doucement pour lui faire comprendre qu’il en veut plus, qu’il est totalement hors de question qu’il parte maintenant. Oui, c’est bien cela, il en veut plus, mais aussi et surtout, il veut plus lui en donner, c’est un échange, un vrai moment de partage. A deux. Puis elle attrape sa main, le guide vers les marches qui permettent d’accéder à la piscine, le force à s’assoir dessus, malin il lui sourit, profitant de ces quelques secondes pour la contempler une nouvelle fois, se délecter de cette beauté qui s’offre à lui de cette façon-là. Et puis elle se positionne sur lui, et lorsque leurs corps s’emboitent à nouveau, il pousse un râle de plaisir incontrôlé. Tandis qu’ils s’apprivoisent de cette nouvelle façon, Jesse ne détache pas son regard du sien, comme elle, après tout. Quelques fois, il laisse ses lèvres toucher les siennes, sur le tempo de son souffle qu’il ne peut contenir, les pulsations de son cœur refusent de se calmer et il se rend bien compte qu’il se perd un peu dans cette position-là, parce qu’il a le loisir de la regarder, le plaisir de l’entendre au creux de son cou, de sa nuque à laquelle elle s’accroche lascivement. Les mains du jeune homme vont finalement parcourir le corps de Jane, passant par ses hanches, son ventre, sa poitrine qu’il taquine un peu, la dessinant quelques secondes pour finalement retourner explorer chaque centimètre d’elle, avant que l’une de ses mains ne prennent le chemin de son intimité, afin d’aller exercer quelques pressions bien placées à l’endroit sur lequel, il le sait, se trouve une partie de sa sensibilité. Sans cesser ses mouvements, sa bouche trouve ses seins, s’attarde sur l’un puis l’autre, envieux de la combler partout, de la faire lâcher prise, de profiter de chaque caresse, chaque baiser, il aime à penser que son corps entier sera marqué par ses seins, par ce toucher expert dont il fait preuve ce soir malgré tout le liquide ambré qu’il a pu ingurgiter. Quelques secondes, quelques minutes, il ne sait pas, ils restent tous deux dans cette position-là, et il continue de la dévorer avec un appétit qui ne veut pas se calmer. Son corps s’ancrant parfaitement dans le sien, il l’attrape alors afin d’inverser une nouvelle fois la balance, le pouvoir, ils gravissent une nouvelle marche, de façon à ce que Jane puisse se retrouver comme allongée sur cette dernière. Il lui arrache un nouveau gémissement lorsqu’il se positionne au-dessus d’elle pour la remplir complétement. En cherchant à la combler encore plus il accélère la cadence, sa respiration aussi, et il l’espère la sienne, l’envie de la voir atteindre son apogée le dévore, et c’est bien pour cette raison, qu’il accentue une nouvelle fois ses mouvements, ne laissant à son corps aucun répit, tentant de l’épuiser, c’est vrai. Mais il se rend compte que c’est lui qui va perdre tout contrôle, de ce fait, il s’arrête, tentant de reprendre un rythme cardiaque normal tandis que ses lèvres s’écrasent sur les siennes avec passion « Sortons de là, que je te dévore comme il se doit. » Son plaisir avant le sien, ses soupirs en premier, il a l’intime conviction que c’est comme ça que ça doit fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyVen 12 Sep 2014 - 18:45

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Étaient-ils assez fous pour se laisser bercer par l'illusion de cette nuit suspendue dans le temps? Était-elle assez dingue et changée pour s'abandonner à lui sans compter, sans prendre en considération le lendemain? Probablement puisque c'est exactement ce qu'elle était en train de faire. Jane disparaissait, lentement mais sûrement, laissant place un peu plus à Adélaïde, à cette fragilité qu'elle ne montrait pourtant jamais. Elle avait l'impression qu'elle pouvait s'autoriser cette folie, celle d'être elle-même, le temps d'un soir, avec un homme qui semblait le mériter. Les belles paroles qu'il lui disait, elle les avait entendu pas mal de fois déjà, mais sa sincérité la transperçait de toute part. Elle savait qu'il pensait ce qu'il disait là où d'autres hommes lui avaient dit la même chose seulement pour lui faire plaisir ou pour la persuader de continuer ce qu'elle leur faisait subir. Alors oui, forcément, le rouge était monté à ses joues, étant peu habituée à recevoir ces compliments avec sincérité. Adélaïde était pleinement là, elle s’exécutait en tant que tel, elle-même. On pouvait oublier Jane, on pouvait oublier cette soif de sexe. Elle ne partageait pas ce moment avec lui pour combler un vide ou un besoin, mais bel et bien pour le plaisir, le vrai. Celui de partager, celui d'aimer un instant, oui, elle osait. Leur corps à corps transpirait la sensualité plus que la sexualité, les gémissements d'Adélaïde brisait le silence et le clapotis de l'eau dansait avec eux, au même rythme. Tout n'était qu'harmonie, désir, sensualité et plaisir. Et elle voulait continuer dans ce sens, dans ce partage, dans cet échange. Alors elle avait entrepris de prendre les rennes de leur jeu dangereux, le menant avec elle vers les marches de la piscine, échangeant un nouveau baiser. Et sans attendre d'autres artifices, une fois installée, elle commençait d'ors et déjà à apprécier cette sensation nouvelle et surtout à entendre son compagnon prendre du plaisir. Elle ne le quittait pas des yeux, profitant encore et encore de ce contact seulement visuel. C'était aussi jouissif que perturbant. On ne la regardait pas comme ça très souvent, à vrai dire jamais. Son regard sur elle était révélateur, elle aimait ce qu'elle y voyait. Ils étaient tous les deux sur la même longueur d'ondes, elle en était persuadée. Sa façon de la toucher, de l'embrasser, de la titiller, tout était à même de lui confirmer ce qu'elle pensait: il était dans l'objectif de partage, de plaisir mutuel. Il cherchait à lui donner du plaisir comme elle cherchait à faire de même avec lui. Et il réussissait parfaitement à la tâche. Le souffle d'Adélaïde était de plus en plus profond, comme à cours d'oxygène, il était saccadé, rapide. Elle ne retenait aucun gémissement, laissait savoir combien elle adorait ce traitement sur son intimité et ses seins et combien les vas-et-vient la comblait. Il connait le corps d'une femme, il sait les points sensibles et les gestes à éviter et, ironiquement, elle se sentait presque jalouse des femmes sur lesquelles il a pu s'exercer. Mais elle n'en avait pas le droit, parce qu'eux deux c'était ce soir, et pas demain, elle le savait. Alors elle taisait cette pointe de jalousie et profitait de ce moment qu'elle savait déjà trop court lorsqu'il serait terminé.

Mais en attendant, entre eux la bataille faisait rage. Savoir qui de l'un et de l'autre allait mener le second au paroxysme du plaisir. Et Jesse semblait déterminé à vouloir faire d'Adélaïde la première a accéder à ce privilège. Tout le monde le sait, notamment les personnes en couple, l'orgasme n'est pas automatique à chaque rapport sexuel. Mais pour le coup, la jeune femme savait d'avance qu'elle allait y goûter. Le feu qui brûlait entre ses reins en était témoin et surtout cette montée de plaisir soudaine dès l'instant où le brun vint à inverser la vapeur et faire d'elle sa proie. Quasiment allongée sur la marche, lui au dessus d'elle, son coup de reins venait achever les envies inavouables de la brune. Qu'il la prenne avec force et rapidité, qu'il la comble au maximum, que la profondeur de ses assauts en vienne à faire d'Adélaïde une véritable machine à gémissements. Une main dans son dos, l'autre sur son visage, elle se courbait de plaisir. L'intensité de leurs ébats l'électrisait comme jamais, elle en perdait le contrôle. Son cœur en loupait un battement dans sa course folle, comme prêt à bondir hors de sa cage thoracique. Elle savait qu'à ce rythme effréné, son corps ne tiendrait pas la cadence malgré son expérience. Mais la surprise fut grande lorsque Jesse décidait de ralentir, amenuisant la montée du plaisir pour mieux travailler sur sa durée... et c'était tant mieux. Là où Jane aurait probablement pesté pour en avoir encore et encore, Adélaïde, elle, n'en était que plus heureuse encore. Un petit bonheur qui se ressentait encore plus dans le baiser passionné qu'elle partageait avec lui pendant quelques secondes ou quelques minutes, elle ne savait plus trop. Toutes ses sensations lui avaient fait perdre le sens du temps et probablement du lieu, oubliant totalement que l'acte qu'ils commettaient était interdit dans un lieu public comme celui-là. Sous les ordres de son partenaire, elle quittait avec lui les eaux de la piscine. Cette dernière étant ouverte sur l'extérieur, elle leur offrait un coin de pelouse, entouré de grands arbustes qui les protégeraient des yeux indiscrets. Prenant cette direction, elle ne quittait ses lèvres, sa main venant de temps en temps prendre soin de l'excitation de Jesse. Lorsque ses pieds et ceux de Jesse frôlaient enfin la pelouse, elle ne pu s'empêcher de lui mordiller la lèvre, murmurant sensuellement. « Et si c'est moi qui ai envie de te dévorer? » Oui, et si c'était elle qui avait envie de lui donner du plaisir à n'en plus finir? Et si, pour une fois, elle donnait à un homme le meilleur des plaisirs sans avoir d'orgasme à son tour? Peut-être en serait-elle capable mais en attendant, elle préférait lui dévorer le cou, le couvrant de baisers tout en l'entrainant avec elle pour s'allonger sur l'herbe. Rapidement, elle descendait ses baisers sur son torse, puis son ventre dont elle s'amusait gentiment à pincer la peau entre ses dents ou bien à y passer la langue, récoltant les gouttelettes d'eau de la piscine. Et finalement, elle arrivait au point de non retour. Si jusque-là, elle n'avait pu que le caresser avec ses mains, elle comptait bien lui faire profiter d'un autre plaisir. C'est d'ailleurs dans ce but que, sans attendre plus longtemps, ses lèvres faisaient pression autour de son sexe, sa langue goûtait à sa peau intime et sa gorge se satisfaisait de sentir l'ampleur de son plaisir. Pendant quelques minutes, elle jouissait d'avoir le contrôle sur son plaisir, d'être maitresse de sa destinée. Mais finalement, la notion de partage revenait toujours à elle, cette envie de prendre du plaisir avec lui restait là. Alors instinctivement, elle se redressait un peu, lui lançant un regard plein de malice. Remontant ses baisers sur son torse, elle mettait en contact leurs intimités, les faisant se caresser l'une et l'autre dans un rythme aussi doux qu'enclin au plaisir alors qu'elle était à califourchon sur lui. « Fait de moi ce que tu veux. » Qu'il la prenne tendrement, férocement, par devant ou par derrière. Qu'il la caresse, la dévore, la titille de son sexe, de ses dents ou de sa langue. Qu'elle soit au dessus ou en dessous. Peu importe, il avait le droit à tout, il était maitre de la situation.

Spoiler:
 
 



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyDim 12 Oct 2014 - 21:05

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

Ses pensées, ses mouvements, toutes et tous sont pour elle et rien que pour elle. Il n’a pas vraiment du mal à se dire que jamais il ne pourra regretter cette soirée. Il l’adore de ses mains, la cajole dans des mouvements qui sont maintenant loin d’être incertains. Il a envie de la connaitre, de la reconnaitre, de percer mille et un secrets la concernant, de savoir où la toucher pour la faire flancher, sombrer. Il la veut bien plus qu’il n’avait eu envie d’une personne avant cela, après l’alcool, après Tamara. Alors ils se lèvent tous les deux, et les mains de Jesse s’accrochent encore un peu à la peau de Jane qu’il n’a pas envie de quitter, le voilà presque en train d’avoir des remords d’avoir proposé cela, de lui avoir dit d’arrêter alors que tout ce qu’il désire se trouvait déjà dans ses bras. Jane, rien qu’elle, qu’eux. Il a la tête qui tourne un peu et il ne saurait si c’est le liquide qu’il a ingurgité ce soir ou bien la candeur toujours présente de celle qui l’accompagne mais le fait est qu’il apprécie, au moins autant que sa connaissance des lieux et le chemin qu’elle choisit de leur faire prendre, celui de l’extérieur. Leurs lèvres se rencontrent encore à mesure qu’ils avancent, les mains de la belle faisant en sorte de le garder attisé, comme s’il pouvait être réellement possible qu’il ne le soit plus. Bien au contraire, de ses prunelles il contemple son corps à la lumière de la lune et dans sa tête ne reste qu’une phrase qu’il ne saurait avouer, qu’il ne sait pas comment extériorisée tant elle lui semble dénuée de sens parce que les mots ne sont parfois pas assez forts pour définir tout ce qu’on est en train de ressentir. « Et si c'est moi qui ai envie de te dévorer ? » Ses dents qui l’enflamment, son corps qui l’appellent, Jesse ne peut s’empêcher d’oublier un peu ce à quoi il songeait afin d’offrir un sourire à Jane en train de le taquiner, de le rendre fou, un peu plus, oui, c’est vrai. Bien évidemment le voilà en train d’être tiraillé entre deux envie, celle de la combler et celle de se laisser tenter par sa proposition. Certes il n’aime pas tirer profit des femmes, préfère de beaucoup s’occuper d’elles afin de les amener vers le chemin des plaisirs inavoués … Le problème, qui n’en est pas réellement un, avec Jane c’est que lorsqu’elle est décidée, elle l’est réellement, et c’est pour cette raison d’ailleurs qu’il se laisse faire, qu’il accueille ses lèvres sur lui en inclinant un peu le visage, qu’il s’allonge sur le sol parce qu’elle le guide, et il ne peut s’empêcher de soupirer quand ses mains s’attardent sur lui, quand sa bouche s’approche dangereusement de sa virilité à coup de baisers sur son torse, son ventre ... Elle va le tuer. Ses lèvres, sa bouche, sa langue, ses dents. Il ne sait plus bien garder la tête hors de l’eau, alors que pourtant ils viennent de la quitter, l’eau, le plaisir envahit encore et encore son corps, il en a du mal à se contenir, à ne pas se redresser afin de l’arrêter et de la prendre à nouveau, maintenant, être en elle, au plus proche possible. Il ne veut que ça, seulement ça. Mais il a aussi bel et bien conscience que c’est la pression qu’elle exerce sur lui qui le fait réagir de cette façon-là. Alors en un sens il la remercie lorsqu’elle s’arrête même s’il aurait voulu que ses mouvements lascifs s’éternisent, il apprécie ses lèvres remontant sur lui, empruntant le chemin inverse et son corps se collant au sien, ses formes et son intimité se rapprochant de lui, comme il le souhaitait avant qu’elle ne l’enivre un peu plus avec cette façon experte qu’elle a d’envouter. « Fait de moi ce que tu veux. » Un râle incontrôlé s’échappe de sa gorge et il regarde Jane une nouvelle fois dans les yeux, perdu dans ses prunelles et bien décidé à exécuter sa demande. Ce qu’il veut. Mais il veut tellement de choses, la toucher ici, là où glisse encore ses doigts, et partout à la fois. Alors avec une fougue nouvelle il encercle son corps de ses bras, la fait basculer, la domine parce qu’il ne peut plus résister. Il en revient à ses pensées précédentes, celles qui lui faisaient perdre la tête et il les soutient en plus de cela, lorsque de ses dents il s’en va à la conquête de ses seins. Alors cette phrase qui le hantait ? Il la garde encore un peu, juste assez longtemps pour laisser ses doigts glisser en elle et suivre ses courbes de sa bouche qui devient aussi experte que celle de la jeune précédemment. Il l’effleure encore, la taquine plus, l’enflamme, il le sait. Et puis enfin il arrive à son intimité, la cajole de baisers, de gestes tendres dont certains hommes ont le secret. Il prend son temps, il se délecte, il ressent son corps réagir, sa respiration, il se galvanise de tout ce qu’elle veut bien lui offrir et de tout ce qu’il essaie de lui donner. Il s’attarde longuement, parfois rapide, parfois lent. Il a dévore, comme il lui avait promis. Ses mains s’accrochent à ses cuisses, ses hanches, son corps qu’il désire tellement. Et puis il s’arrête, parce qu’à force de trop jouer avec sa peau fine, il ressent le besoin d’être à nouveau au plus proche d’elle. Alors il se redresse, s’attardant tout de même encore à caresser sa poitrine qu’il goute à nouveau, avant de retrouver ses lèvres pour quelques baisers fiévreux soutenus par un souffle qui lui ne l’est plus depuis longtemps, il s’infiltre en elle, lentement, presque trop tendrement, mais il s’en fiche royalement. Appuyé sur un de ses coudes il caresse le visage de la belle Jane, merveilleuse. « Tu es divine … » Il murmure doucement, mettant enfin de mots sur ses pensées, ses idées, tout ce qu’elle est se résume finalement de cette façon-là. Elle est divine, juste ça. Sa main droite va chercher sa jambe, la remonte contre lui, l’agrippe un peu quand il se décide à laisser le calme de côté afin d’accélérer, de lui montrer tout ce qu’elle est capable de provoquer. Dans son cœur, mais c’est surtout son âme qu’elle est en train de tatouer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptyMer 22 Oct 2014 - 3:42

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
La détermination dont elle faisait preuve n'avait rien à voir avec son impulsivité habituelle. Sur un coup de tête, pour un besoin. Là non. Rien n'était calculé, tout se faisait à l'instinct et surtout à cette envie dévorante de le rendre dingue, de le marquer, dans absolument tous les sens. Marquer sa peau de son passage, marquer son esprit par des souvenirs impérissables. C'était idiot. Elle avait toujours eu cette envie de marquer ses amants par ses performances, mais pendant cette nuit suspendue dans le temps, elle avait envie de le marquer autrement. Jane ne saurait l'expliquer, mais elle avait envie qu'il se souvienne d'elle comme d'une femme à chérir, à aimer le temps d'une nuit et non pas comme un jouet avec lequel on se satisfait un instant pour mieux s'en souvenir comme d'un fantasme. Non, elle ne voulait pas être un fantasme, elle voulait être plus que ça pour une fois. Elle voulait partager, ressentir, aimer peut-être un peu. S'éprendre de lui un instant, un moment, croire en une chose qu'elle ressent sans que cela ne soit réel. Croire quelques secondes, quelques minutes, qu'il l'aime ne serait-ce qu'un peu, qu'il la respecte assez pour lui faire l'amour et non pas la baiser bêtement. C'était cela ce qu'elle voulait, faire l'amour pour une fois. Avoir du plaisir dans l'intention de l'autre et non pas dans les sensations physiques. Et Dieu sait qu'il arrivait aisément à lui faire ressentir ses intentions. Cette façon de l'embrasser, de la toucher, elle ressentait très bien son intention de la combler avant de se combler lui-même. Et c'était plaisant, d'autant plus qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes. Elle ne cherchait pas son propre plaisir mais bel et bien celui de Jesse, de celui qu'elle voyait plus comme un partenaire, un compagnon plutôt qu'un amant, qu'un adversaire à combler en premier. Ils se cherchaient l'un l'autre, se trouvaient parfois, se comblaient souvent.

Alors elle lui faisait confiance, c'était peut-être complétement fou mais elle s'en fichait, l'autorisant ainsi à faire d'elle ce qu'il voulait. Lui laisser le choix, ne pas s'imposer et au contraire, s'effacer pour une fois. Prendre des risques, prendre un risque. Celui de laisser Adélaïde prendre le dessus, dévoiler son âme un instant, un court moment. Se laisser aller, ne plus penser à rien, prendre le risque d'être vulnérable, au moins une fois. Alors elle le laissait faire, sans aucune résistance, son corps frémissant en entrant en contact avec la pelouse. Il la dominait de toute sa hauteur, de toute sa splendeur, de toute sa carrure et surtout de toutes ses envies. Le contact de ses lèvres sur sa peau, sur sa poitrine lui donnait la chaire de poule, des frissons sublimant sa peau à la lumière de l'astre qui les surveillait. Un soupire discret mais profond vint alors accompagner ses doigts qui entraient en elle, une nouvelle fois. Plus sûr de lui, plus déterminé encore que dans la piscine. Adélaïde avait fini par fermer les yeux, se concentrant sur cette descente vertigineuse du brun tandis qu'elle retenait en vain des gémissements naissants, engendrés par cette impatience qui enflammait ses reins. Il jouait avec elle, jouait avec ses envies et enfin la délivrance tandis que ses lèvres et sa langue entraient en contact avec sa féminité. Il gagnait la partie aisément avec ce geste, faisant d'Adélaïde une proie facile au plaisir. Les doigts de la jeune femme glissaient alors dans ses cheveux ébènes tandis que l'autre aggripait parfois son bras entourant sa cuisse ou bien l'herbe effleurant sa peau. Son dos se courbait parfois et son ventre se creusait à chaque gémissement, de moins en moins discrets. Il l'enflammait, la dévorait, l'emmenait sur le chemin de celui que tout le monde cherche dans ce genre de moment. Si l'eau avait été capable de la refroidir jusque là, la chaleur qu'il engendrait rendait vite sa peau chaude et moite. Un soupire presque de soulagement passait alors le seuil de ses lèvres lorsqu'il lâchait prise, lui laissant un court temps de répit.

Retrouvant ses lèvres avec une envie non dissimulée, elle glissait sa main dans sa nuque, narguant sa langue, accrochant parfois sa lèvre inférieure avec ses dents. Gémissant contre ses lèvres à leur union, elle captait son regard difficilement. Non pas qu'elle avait du mal à le soutenir, au contraire, mais le plaisir l'envahissait tellement qu'elle peinait à garder les yeux ouverts pour le regarder, pour le dévorer tout entier des yeux. Ses mains remontaient alors le long de son cou, rejoignant son visage qu'elle caressait de ses pouces tandis que les mots de Jesse résonnaient à ses oreilles. C'était la seconde fois qu'il s'exprimait de cette façon et la seconde fois qu'elle ne savait pas quoi lui répondre, se sentant profondément ridicule. Peut-être qu'elle prenait trop les choses à coeur mais tant pis, c'était trop plaisant pour ne pas y prendre une certaine satisfaction, trop gentil en même temps pour être ignoré. Ne le lâchant pas du regard, le temps semblait être suspendu, quelques secondes. Elle souhaitait au plus profond d'elle qu'il comprenne que si elle ne répondait rien c'était parce qu'elle n'avait pas l'habitude de ce genre de choses et que, par conséquent, il existait chez elle une sorte de rejet, de pudeur, vis-à-vis des compliments sincères. Elle espérait que le regard qu'elle portait sur lui suffirait à lui faire comprendre qu'elle le remerciait et qu'elle trouvait ses dires réciproques. Parce qu'il était divin lui aussi, presque trop parfait pour être réel si on en oubliait son penchant pour l'alcool. Glissant ses bras autour de son cou, elle le rapprochait alors d'elle, déposant un baiser doux le long de sa mâchoire puis sur ses lèvres, enclin à lui faire comprendre ce qu'elle ressentait à cet instant, comme un soutien au regard qu'elle lui avait accordé. Pendant un court instant, elle s'était mise à frémir sous ses caresses, remontant sa cuisse contre lui, entrainée par sa main aussi douce que puissante.

Leurs lèvres se frôlaient, leurs souffles se mélangeaient et le plaisir recommençait à monter de nouveau. Les mains d'Adélaïde glissaient sur le dos humide de son compagnon, s'y aggrippaient parfois. Il l'allait la tuer à ce rythme-là. Elle s'était vite remise à gémir contre ses lèvres, laissant parfois son souffle s'écraser contre la peau de son cou. Tout était à même de la faire chavirer. Son parfum, leurs bassins claquant l'un contre l'autre dans une mélodie des plus agréables, les baisers qu'ils s'échangeaient lorsqu'ils le pouvaient. Elle était faite, elle était coincée et devait se rendre. Quelques secondes, peut-être minutes en plus et voilà qu'elle lâchait les armes, exprimant tout son plaisir aux oreilles de Jesse. C'était mieux que l'argent, mieux qu'un voyage en montgolfière, mieux que le shit, mieux que l'alcool, mieux que la muraille de Chine, mieux que tout, mieux que la vie. Sa maitrise du corps et du plaisir féminin avait eu raison d'elle. Il l'avait amenée jusqu'à l'orgasme, épuisant ses ressources en matière de retenue. Elle se fichait bien que les voisins de la piscine puissent l'entendre. A cet instant, ils n'y avaient qu'eux, que lui et cette sensation de plénitude. Son corps tout entier s'était contracté sous le plaisir et voilà que la pression redescendait et que son corps retrouvait la terre ferme. Malgré son souffle court et saccadé, elle ne pouvait s'empêcher de déposer des baisers dans le cou de Jesse, remontant lentement mais sûrement à ses lèvres qu'elle goûtait avec délectation et douceur. Elle n'avait pas pour habitude d'être si douce. La Jane habituelle aurait même eu tendance à se vanter pour jouer la fille qui s'en fiche, qui se rhabille et s'en va.

Mais ce soir, ce n'était pas le cas, elle n'était pas Jane. Adélaïde avait besoin de ce moment de douceur, un instant normal pour la plupart des personnes après l'amour. Elle avait même remonté ses jambes contre le jeune homme pour l'entourer, le caressant avec ces dernières et l'empêchant par la même occasion de sortir d'elle. Ce contact chaud, elle voulait le garder encore un peu, égoïstement probablement. Après quelques baisers, elle avait fini par lui mordiller la lèvre avant de lui décrocher un sourire et enfin d'ouvrir la bouche pour exprimer quelques mots dans un murmure qui lui traversait l'esprit et qui, par conséquent, se trouvait être aussi spontané que sincère. « Restes avec moi. » T'en vas pas, ne fait pas comme les autres abrutis avant toi. Ne fait pas comme moi. C'est ce qu'elle se disait, ce qu'elle souhaitait. Qu'il ne fasse pas l'idiot, se rhabille et s'en va comme elle aurait pu le faire si elle n'avait pas laissé Adélaïde s'exprimer. Elle savait d'avance qu'elle en serait blessée malgré elle. Elle voulait juste qu'il reste. Pas besoin de parler ou de faire semblant de s'aimer ou quoi que ce soit d'autre. Sa présence lui suffirait, la rassurait probablement. L'instant vulnérable il était là. Elle était Adélaïde et elle voulait plaire autant que si elle était Jane, mais d'une façon différente. Si Jesse restait, inconsciemment ça serait une victoire pour Adélaïde, c'est qu'elle lui plaisait assez naturellement pour qu'il passe encore un peu de temps avec elle. Si au contraire il s'en allait, Jane marquerait un point et la jeune femme ne laisserait probablement plus sortir sa véritable identité en compagnie d'un homme. La balle était dans le camps du brun et il se jouait ici un moment important pour l'Argentine bien qu'elle l'ignorait elle-même.

Elle savait qu'ils ne pourraient pas passer la nuit ici, ça serait trop risqué s'ils ne se réveillaient pas à temps au petit matin. Elle savait donc qu'il ne pourrait pas rester avec elle toute la nuit, qu'ils allaient finir par se quitter pour partir chacun de leur côté. Mais elle ne souhaitait pas que ce soit maintenant, alors elle lui proposait une ultime solution. « Je sais que ça va être difficile de rester ici pour la nuit et pas forcément très agréable pour le dos non plus. » Riant doucement elle préférait prendre ça à la légère plutôt qu'au sérieux. « Alors je te propose de finir la nuit chez moi ou ailleurs. » Elle lui laissait une option de sortie pour qu'il ne se sente pas coincé bien qu'elle lui avait promis plus tôt une longue nuit avec elle. Après tout, en général, c'est plutôt l'inverse et Jesse n'avait peut-être pas l'envie de finir chez une inconnue puisque après tout c'est ce qu'elle était. Quoi qu'il choisisse, de finir la nuit chez elle, dans un hôtel, dans la voiture d'Adélaïde ou chacun de leur côté, elle savait déjà qu'elle n'était pas prête d'oublier ce visage, ce regard, cet homme tout entier. 



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptySam 22 Nov 2014 - 17:21

avatar
Invité
Invité

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

Il n’attend pas forcément de réponse de la part de la belle, il voulait juste qu’elle sache combien elle pouvait être d’une perfection incroyable à ses yeux. Et il se fiche de savoir si elle le croit ou pas, parce que la vérité est qu’il n’est pas menteur et qu’il ne le sera jamais, c’est comme ça. Alors il accueille son regard dans le sien. Il essaie de sourire pour lui montrer qu’il comprend, que de toute évidence il préfère le silence et ses gémissements aux grands déballages d’affection injustifiés. S’il a parlé de son côté divin c’est juste parce qu’il en avait besoin. Juste pour soulever le fait qu’elle le rend dingue et que de cette nuit il se dit qu’il ne pourrait pas s’en passer. Il apprécie son corps, ses mouvements, ce semblant de splendeur pour ne pas dire complétement. Et puis de toutes les façons, ses lèvres se posant sur la mâchoire de Jesse lui donnent toutes les informations qui convient, elle le remercie et il espère qu’elle l’adore aussi. Leurs corps toujours imbriqués, il commence alors à se jouer d’elle, à vouloir la guider jusqu’au point de non-retour, celui qu’il a envie de lire sur son visage, de sentir dans son souffle, d’entendre dans ses soupirs bruyants. Parfois il accélère, souvent il ralenti, il reste en elle et ne peut se stopper, adore plus que de raison le creux de ses reins. Entrelace leurs mains, les relâche pour mieux parcourir son corps, l’adorer. Il apprécie tellement la savoir au bord du précipice qu’il se dit qu’il pourrait facilement rester toute la nuit avec elle à torturer son corps de plaisir, épuiser ses membres et se délecter de chaque seconde passées à ses côtés, en elle. Et puis quand ses gémissements se font plus profonds, encore moins contrôlés, il accroche le regard de la belle juste avant que ses paupières ne ressentent le besoin de se fermer pour un instant précieux qui n’appartient qu’à elle et qu’il est heureux d’avoir provoqué. Alors il la laisse profiter tandis que lui continue à aller et venir en elle afin de parvenir lui aussi au point de non-retour, celui qui est propre à chacun mais qui se partage à deux, qui a un autre gout avec elle. Son rythme cardiaque ne semble plus tenir la cadence, son corps se contracte, encore et encore, et il ne s’arrête pas, il accentue, ou tout du moins il essaie, il se sent au bord de l’explosion, implosion. Quand elle dépose des baisers sur lui, il ne peut plus se retenir plus longtemps, et touche le bien grâce à elle à ce moment-là. Il a l’impression d’être vidé et plein à la fois, vidé par l’acte qu’ils viennent de vivre tous les deux, et pleins parce que son esprit a du mal à revenir dans la réalité, quel qu’elle soit. Elle lui mordille la lèvre, et il se laisse faire, la surplombant toujours, ses yeux observent en silence son visage qui se remet peu à peu de ce qu’elle vient probablement de ressentir. Il essaie de sourire, grave dans sa mémoire chacun de ses traits, son expression, son joli minois. Divine, n’est-ce pas ? Et lorsqu’elle prononce d’une petite voix. « Restes avec moi. » La vérité est qu’il n’a absolument pas prévu de partir, qu’il se trouve parfaitement bien où il est, que ce chemin qu’il s’est fait en elle, il n’a pas envie de le quitter. Alors il s’en va déposer quelques baisers tendres sur ses lèvres qu’il adore déjà, qu’il n’oubliera pas. « Je sais que ça va être difficile de rester ici pour la nuit et pas forcément très agréable pour le dos non plus. » Un sourire fin vient se poser sur la bouche de Jesse, lorsqu’il l’écoute parler il a l’impression de rajeunir de plusieurs dizaine d’années. Elle possède en elle cette fougue incroyable qu’avait Tamara, et même si ça l’agace de penser à elle alors qu’il a Jane dans les bras, il ne peut pas s’empêcher, il compare comme il le fait souvent, et pourtant … Pourtant c’est comme si, comme si le souvenir de son ancienne fiancée était complétement flou dans son esprit. Alors il a envie de demander à Jane, d’oser lui dire « Mais qu’est-ce que tu m’as fait ? » Avec les autres ce n’est pas comme ça, avec les autres il n’a qu’une femme en tête au début et à la fin, elle est brune et elle est en vie, à ses côtés pour affronter chaque levé de soleil et chaque couché. Mais ce soir c’est différent, alors même s’ils ne peuvent pas rester toute la nuit ici, en restant réaliste, il se dit que ça lui plairait. Il s’imagine parfaitement passer le reste du temps à ses côtés à tenter de la connaitre, à parler. « Alors je te propose de finir la nuit chez moi ou ailleurs. » Un instant, pas longtemps, il fronce les sourcils, semble réfléchir, il ne saurait lui donner une réelle réponse, parce que quelque chose de plutôt fort à l’intérieur de lui, lui hurle de lui dire oui. D’aller avec elle où bon lui semblera. Mais la bienséance, pour le peu qu’il en reste ce soir, lui conseille de ramener la demoiselle chez elle pour lui souhaiter une bonne nuit. L’alcool aussi lui dicte de laisser tomber, qu’il est simplement claqué. Alors il n’arrive pas à définir ce qu’il veut vraiment. Il a l’impression de manquer de temps, que plus les secondes passent plus elle se sentira rejeté, et bon dieu, il n’a pas envie qu’elle pense cela, bien au contraire, ce soir, Jesse, il est tout à elle. Alors il soupire, quand par gourmandise, il embrasse encore un peu sa peau, de son cou à son épaule, cette odeur et les battements de son cœur. « Tu veux que je te dise ? » Murmure ses lèvres proches de son oreille. « Le mieux c’est que tu nous conduises chez moi. » Finalement il rit tout contre elle, un peu honteux surement. Mais honnête, ça on ne peut pas en douter. « Je suis pas en état de conduire, et je sais même pas où se trouve ma voiture en fait. » Encore une fois, on ne fait pas plus honnête, mais il se dit que le mensonge n’aurait surement servi à rien, après tout, elle a surement remarqué que ce soir encore il a trop bu, trop voulu se noyer. « Mais avant tout, nos vêtements. » Il n’a pas envie de se relever, pas envie de sentir son corps s’éloigner du sien, il aimerait pouvoir rester imbriqué en elle, encore pour longtemps, et il se sent con, bon sang, ça aussi c’est quelque chose de plutôt géant. En soupirant, il va l’embrasser, sur les lèvres cette fois, sa langue se fait une place délicate afin de chercher la sienne, de l’apprécier, il l’embrasse longtemps, passionnément, avant de s’arrêter. « Allez viens, sinon on ne partira jamais. » Puis il se lève, impudique, en lui tendant finalement la main pour l’aider à se relever. Bien sûr que s’il était sobre il n’agirait pas comme ça, il serait bien plus réservé, sorti de toute réalité. Bien évidemment que tout ce qu’il ressent lui semble bien grand. Mais il se sent euphorique, comme il ne l’a pas été depuis longtemps. Putain Jesse, tu te sens vivant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] EmptySam 6 Déc 2014 - 3:00

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Tumblr_inline_mr7gasikFC1qz4rgp
Elle ne saurait expliquer ce qu'elle ressentait présentement parce que deux sentiments totalement contradictoires se traduisaient en elle. C'était aussi douloureux que plaisant. Plaisant parce que ce n'était que du positif, elle avait sut laisser Adélaïde s'exprimer, prendre le dessus sans que Jane et son impulsivité entache ce moment. Elle avait sut garder le contrôle tout en se laissant aller dans ses bras, tout en atteignant un summum qu'elle atteignait que rarement - pour ne pas dire jamais - si Jane n'était pas dans le coin. Mais en contrepartie, c'était douloureux de penser que maintenant que tout était fini, ça serait probablement la dernière fois qu'elle vivrait cela avec un homme qu'elle ne connait que de prénom et de physique, la dernière fois qu'elle le reverrait aussi probablement. La seule chose dont elle était sûre c'est qu'elle n'oublierait aucun détail de lui. Ni sa voix ni son visage ni sa façon de se comporter avec elle ne seraient oubliés. Il l'avait marquée, positivement, trop peut-être mais tant pis. Le vrai partage, elle l'avait ressenti là, avec lui, tandis que ses baisers avaient eu raison de Jesse et que la chaleur qu'elle pouvait ressentir en elle laissait savoir qu'il avait atteint son propre apogée. Mais bizarrement, et contrairement à ce qu'elle avait l'habitude de ressentir avec les autres hommes, elle se fichait bien de l'avoir fait craquer physiquement. Ce qui l'importait c'était son regard sur elle, les baisers tendres qu'il venait partagé avec elle de lui-même. Ouais, elle pensait même que si dans l'hypothèse qu'aucun d'eux n'auraient atteint l'orgasme, ça n'aurait pas été grave parce qu'il y avait cette autre chose qu'elle n'arrivait pas à décrire qui les reliait et qui les rendait différents. Peut-être cette tendresse innée ou bien la faculté de ne pas se cacher derrière un personnage parce que tous les deux savaient qu'ils ne se reverraient sûrement pas. Après tout, on le dit souvent, c'est bien plus simple de se confier à un inconnu qui ne nous jugera pas pour ce qu'il sait déjà puisqu'il ne connait rien. Elle avait été elle-même, elle ne regrettait rien, là était l'importance. Alors forcément, elle avait envie de prolonger ce moment, égoïstement c'était vrai parce qu'elle savait très bien qu'un homme après l'acte, et d'autant plus alcoolisé, n'a certainement pas envie de jouer les prolongations qu'elles soient physiques ou non. Instinctivement elle lui avait donc proposé, instinctivement elle lui avait laissé la possibilité de dire oui mais aussi une porte de sortie.

Elle avait douté, hésité et peut-être n'aurait-elle pas dut lorsqu'elle apercevait ce froncement de sourcils pourtant rapide et léger. Oui, définitivement c'était peut-être une erreur de sa part d'y avoir cru. Pendant un instant elle était déçue et se sentait idiote. Elle s'attendait à ce qu'il lui dise à la prochaine tout en sachant qu'il n'y en aurait pas, juste pour être poli en quelque sorte. Tandis que son regard semblait vide, son corps réagissait, frissonnant sous ses baisers contre son cou et sa clavicule. Quelle ne fut pas sa surprise à l'entente des quelques mots auxquels elle était loin de s'attendre. Chez lui? Il avait vraiment proposé ça? C'était bien le premier à lui soumettre une telle chose, les autres ayant sûrement peur de la retrouver encore chez eux une fois le matin arrivé. C'était surprenant, sincèrement mais elle était ravie! Son regard retrouvait de sa splendeur et de sa vivacité alors que ses mains parcouraient tendrement le dos de son compagnon d'infortune, le frôlant de ses doigts pour le faire frémir, là où Jesse se cachait dans son cou, honteux. Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire à sa réflexion, non pas pour se moquer, mais plus parce qu'elle ne s'attendait pas vraiment à cette réflexion-là. « Tu te souviens plus où t'as mis ta voiture, mais du coup tu sauras m'indiquer le chemin de chez toi ou au moins l'adresse? » Après tout ils avaient une belle technologie à leur disposition du nom de GPS et avec ça, s'il se rappelait de son adresse correctement, elle pourrait s'y rendre facilement. Cette situation la faisait rire, il fallait tout de même avouer que c'était surréaliste. Elle était venue se baigner à la piscine de la ville en pleine nuit et même dans cette situation inédite, personne aurait parié qu'elle aurait put rencontrer quelqu'un et encore moins finir la nuit avec lui. C'était une rencontre hors de temps et exceptionnelle, tout le monde pourrait le dire. Seulement voilà, ils n'étaient que deux à le savoir et dans un sens, elle voulait que ça reste comme cela, comme un petit secret entre eux qui serait capable de les lier au delà du temps qu'il leur était accordé. Retrouvant ses lèvres un instant, elle partageait ce baiser passionné glissant ses doigts le long de sa nuque, les remontant dans ses cheveux courts, mêlant sa langue à la sienne, goûtant une nouvelle fois fougueusement à ce petit bonheur soudain. Réprimant un soupire de sensibilité trop extrême lorsqu'il se retirait d'elle pour mieux se relever, elle prit alors sa main qui fut d'une précieuse aide pour se mettre de nouveau sur ses deux pieds. Dieu qu'elle le trouvait terriblement beau même simplement de face et sans être soumise à de fortes sensations physiques!

Un sourire malicieux sur les lèvres, elle le suivait de nouveau pour se rendre à l'intérieur, là où les vêtements de Jesse les attendaient près de la piscine tandis que les siens étaient aux vestiaires. « D'ailleurs à propos de vêtements, tu comptes le récupérer ou laisser un indice de notre passage? » Disait-elle pointant son doigt vers la piscine où une tâche sombre à la surface de l'eau se laissait apercevoir: le boxer de Jesse qu'elle lui avait retiré une fois dans l'eau. Debout derrière lui, elle s'autorisait à déposer un baiser sur son omoplate, faisait facilement une tête de moins que lui tout en s'éloignant doucement. « Je vais chercher mes affaires, on se rejoint dehors. » A vrai dire elle ne lui donnait pas trop le choix puisqu'elle lui souriait une derrière fois avant de prendre les couloirs pour aller retrouver ses affaires. Qu'il aille chercher son boxer ou non, elle s'en souciait peu, peut-être même que ça l'amuserait qu'il le laisse là malgré les représailles que Julian pourrait lui faire en voyant le lendemain que Jane n'était pas seule dans cette piscine. Tant pis, elle trouverait bien une excuse pour se justifier, ou pas, peu importe. Après une rapide douche où elle avait constaté le passage de Jesse en elle et leur manquement vis-à-vis de leur sécurité sexuelle, elle s'était rapidement rhabillée, enfilant sa robe légère qu'elle nouait autour de son cou, prenant seulement la peine d'enfiler un shorty et laissant son soutien-gorge dans son sac. Ce dernier sur l'épaule, elle sortait du bâtiment. Apercevant la silhouette de Jesse non loin de là, elle fermait donc à clé et se dirigeait vers lui, le dépassant même pour mieux les guider vers sa voiture. « Tu m'as pas attendu trop longtemps j'espère. » Non loin d'eux, à quelques mètres de là se trouvait sa voiture, un cabriolet Audi, qui laissait connaitre sa fortune ou plutôt celle de son père. « Interdit de fumer dans ma voiture, t'es prévenu. » Elle ignorait s'il fumait ou pas, elle s'en fichait à vrai dire, mais s'il y a bien une chose qu'elle a toujours détester c'est l'odeur de tabac froid dans une voiture, une horreur. Se mettant donc à la place du conducteur, elle allumait son GPS avant de lui tendre. « On va où alors? » Une façon de l'inviter à écrire son adresse dans la barre de recherche de l'appareil électronique.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]   ▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

Contenu sponsorisé

▬ get it right ▬ jane et jesse [hot] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ get it right ▬ jane et jesse [hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser