Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

Partagez
 

 Once upon a rock'n'roll bar • Sola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyDim 9 Fév 2014 - 14:21

avatar
Invité
Invité

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

« Aish… » Il traînait encore dans l’appartement avec juste un boxer d’enfilé, incapable de remettre la main sur les vêtements qu’il voulait porter ce soir et ça l’énervait. Ce n’était pas une soirée officielle ou un rendez-vous non, il avait juste envie de porter ça précisément et il n’allait pas lâcher l’affaire. Boudant, il donna un coup de pieds dans son armoire avant de soupire et d’aller dans la chambre de Kill’. « T’as pas vu mon t-shirt sans manche rouge, tu sais, celui avec les fausses déchirures dans le dos et le tas d’écriture devant ? » Son cadet le fixa un moment en rougissant avant de se lever et d’aller cherche le t-shirt en question pour lui rendre. « J’te l’avais chipé l’autre jour, j’ai oublié de te le rendre. » Il s’en fichait au fond de savoir que Killian lui piquait ses fringues, il aurait aimé le savoir avant de perdre une demi-heure à le chercher partout. « T’as aussi mon pantalon blanc, le slim avec les clous sur les poches ? » « Nan, ça, ça doit être chez Quinn… » Il roula des yeux en soupirant fortement. « Vous avez quoi à constamment me prendre mes fringues sans le dire ? » Il grogna faussement et partit dans la chambre de la belle brune avant de soupirer looooonguement. « Holy Shit… » Il était abasourdi devant le bordel atomique qui régnait dans la chambre de leur colocataire. « Sérieusement ? » Il se passa la main dans les cheveux alors que le chien se mit à aboyer en passant devant la chambre. « Ça fait peur hein mon gros ? » Il fit une petite moue et fouilla dans les tas de fringues pour retrouver l’objet de ses désirs. Dix minutes plus tard, il sortit de là, victorieux. « Got ya’ ! » Il courut alors à la salle de bain, presque une heure de perdue à cause de cette connerie. Il fonça sous la douche pour se délecter de l’eau chaude. « Samy… J’suis pas là ce soir, tu te souviens. » « Ah, c’est ce soir le concert ? » « Ouais… » « Okay, profite bien Kill’ ! » Il adorait savoir que son frère allait jouer, sortir un peu du monde qu’il avait créé, de sa bulle impénétrable plutôt… Trop sauvageon pour les autres, sauf quand il avait un instrument entre les mains. Il ouvrit légèrement la porte de la douche pour y passer sa tête en souriant. « Déchire tout et amuse toi bien ! » Il lui offrit un beau sourire avant de repartir sous l’eau chaude. « Et t’inquiète pas pour moi ! » Parce que ça, c’était monnaie courante quand ils n’étaient pas ensemble. Il sortit de là et enfila rapidement ses fringues avant de se sécher les tifs, de bien les coiffer et de se passer aux poignets montre, bracelets en cuir ou argent et autre gourmette. Un coup de parfum, une ceinture en plus pour tenir ses vêtements à sa taille trop fine et il prit un gilet au cas où. Il savait qu’il n’allait pas avoir froid au bar, mais sait-on jamais, pour fumer un peu sûrement même s’il essayait de réduire sa consommation. Il emprunta l’escalier et arriva au bar qui était déjà bondé, il n’était que 22h pourtant. Il arriva derrière le bar et fit la bise à une de ses serveuses, une belle rouquine. « Y’a du peuple ce soir, c’est l’approche de la saint-valentin qui fait sortir tout le monde au quoi ? » Il fixa les commandes accrochées sur le rebord du comptoir et commença à les préparer avec une aisance déconcertante. « Tu vas bien sinon ? » Il lui fit un sourire avant de dire bonjour aux autres personnes présentes de l’équipe et à des habitués du bar. Il posa un plateau sur le comptoir et y posa l’addition calculée de tête avant d’en enchaîner une autre. « On va atteindre la limite autorisée pour les places, c’est trop bondé, j’espère que y’auras pas une bagarre. » Il n’avait pas envie d’abîmer ses fringues ou même de séparer deux gars plus costaud que lui et ce soir, il était le seul mec dans l’équipe…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyJeu 13 Fév 2014 - 20:29

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

Le brouhaha désordonné et joyeux du bar, dans lequel je plonge les yeux fermés, dissimulée derrière mes lunettes blanches, ma perruque brune, un jeans usé jusqu'à la corde, un haut ... un haut presque sexy, presque commun, presque banal, coloré, joyeux... Un serre tête lilas pour aller avec le pseudonyme sous lequel je me dissimule.

Penchée sur le bar j'attends que les bières commandées reposent sur mon plateau, avant de me plonger, à nouveau, dans la foule. Et là, mon regard croise celui de mon patron qui consent, enfin, à rejoindre le commun des mortels.

« Du peuple, oui... »

Envie de rire. Envie de le chambrer.
Je ne sais pas pourquoi. C'est lui le patron.
J'ai toujours envie de le taquiner.

« Beuh... bande de fous... si c'est la Saint Valentin qui les anime... Je t'ai dit que je pouvais absolument pas bosser ce jour-là sans tuer quelqu'un, mh? »

Je regarde ses mains qui semblent s'animer seules et servir, une à une, les boissons, sans jamais cesser leur magie.

« Ca va... rien de particulier? Toujours la routine: cours, boulots... cours... de temps en temps une soirée. Et toi? »

Mon plateau se remplit, peu à peu, je me redresse, mon regard tente de repérer le groupe qui avait commandé...

« Pitié, pas de bagarre... C'est toujours pénible. La dernière fois, j'ai cru que je ne m'en sortirais pas sans un oeil au beurre noir. Cette fois, j'assomme le premier qui lève la main, tu es prévenu, hein? »

...
Oui, je sais.
Je suis un format poids-plume.
Pas sure de parvenir à assommer qui que ce soit.

« ... Ton bar, patron, il devient mal fréquenté. »

Ah... pas capable de m'en empêcher.

Je lui dédie un sourire avant de me faufiler dans la foule pour apporter les boissons à un groupe d'étudiants. Le pourboire que j'empoche n'a rien d'exceptionnel, mais je remercie, faussement enchantée, priant que la suite s'améliore... Déjà, je suis passée au groupe suivant, pour noter la commande.

Il y a comme un chef d'orchestre silencieux, invisible, qui règle mes déplacements, ceux de mes collègues. Nous nous croisons, nous effleurons, nous évitons..; Jamais nous ne nous bousculons. Quelques verres vides récoltés et, déjà, je sus de retour, avec deux nouvelles commandes.

« Tu as repéré les fauteurs de troubles habituels, là, derrière la table 7? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyMer 12 Mar 2014 - 16:09

avatar
Invité
Invité

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

« Ça veut dire que tu ne veux pas bosser pour le jour de la Saint-valentin ? Okay, de toute façon, le bar sera fermé. » Il avait trop de chose à faire le jour-là, alors à quoi bon, et puis, ça n’allait pas les ruiner de toute manière. « C’est assez rare, mais il sera fermé pour ça et pour le nouvel an chinois. » Il était trop fier d’aller voir Killian jouer, il n’allait certainement pas louper l’occasion et encore moins pour le bar. Après tout, le chiffre d’affaire de l’underground était excellent, ils pouvaient bien se permettre ces micros vacances. Ils n’en avaient pas eu depuis leur arrivée à Los Angeles. « Oh tu sais, c’est la même chose pour moi. Le bar, la maison, les cours à la fac et compagnie. » Il posa tout sur son plateau au fur et à mesure qu’il faisait les boissons. « Et voilà Lila. Tu peux servir celle-là, je prépare la seconde. » Elle lui arracha un rire en parlant d’assommer quelqu’un. Oh oui, j’te vois bien frapper un mec d’un mètre 90 avec le plateau. A mon avis, le plateau sera KO avant lui. » Il adorait la charrier, sûrement parce qu’elle avait des moues très expressives qui étaient assez tordantes à voir. « C’est depuis que t’es là qu’il est mal fréquenté, avant ça allait. » Elle le piquait, il répliquait, mais jamais méchamment, toujours dans un sourire, il n’avait pas envie qu’elle se sente agressée par son humour mine de rien. Il prépare la seconde commande alors qu’elle revient vers lui en déposant deux nouvelles commandes sous son nez pendant que l’autre barman s’occupait des gens qui arrivaient directement au bar. Il donne la commande à un autre serveur et s’occupe des deux autres de Lila pendant qu’un groupe joue sur scène, la chanteuse lui colle des envies de meurtres à force de faire des fausses notes, m’enfin tout le monde a le droit à sa chance ici, surtout que les musiciens sont bons. Il redressa le nez quand elle lui causa, jetant un regard vers l’endroit indiqué, il haussa une épaule avant de soupirer doucement. « De toute façon, je me charge d’eux, et j’vais faire passer le mot à la personne qui s’occupe de leur table, interdiction de leurs servir plus de 4 boissons alcoolisés. C’est à chaque fois qu’ils sont bourrés qu’ils font chier, là, ils finiront dehors avant, j’te le dis ! » Il poussa un soupir d’exaspération avant de sourire et de reprendre sa bonne humeur. « Allez, tout va bien et tout ira bien ! Et au pire, même si ça dégénère, j’aurais qu’à t’envoyer en première ligne avec ton plateau ! » Il eut un petit rire avant de lui poser ses deux petites commandes sur le plateau, lui mettant les additions avec pour qu’elle puisse s’y retrouver tranquillement. Il s’étira pour faire craquer son dos et commença à sortir du lave-vaisselle tout ce qui avait été récuré peu de temps avant pour en mettre une nouvelle fournée. Il attendit qu’elle revienne vers lui. « Dis, tu peux travailler demain ? C’était pas prévu, mais j’ai deux personnes en moins et off course, personne pour remplacer… » Comme d’habitude. M’enfin là, avec seulement Kill’, lui et un serveur, ça risquait d’être chaud pour une soirée et une nuit entière.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyDim 16 Mar 2014 - 19:23

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

... Oh putain.
J'ai entendu, au passage, les commentaires du groupe.
... Ca va être drôle, ce soir. Même si on limite la boisson...

Ils ont envie de « ramener de la meuf ». Et j'édulcore leurs propos. Si cela ne promettait une soirée si pénible, je rirais. Parce que pour se trouver une fille... Bonne chance, vu leur tête. Et vu leurs manières...Mais je plains les malheureuses sur lesquelles ils poseront leur choix.

Par expérience, je sais combien ils peuvent être lourds.

En secouant la tête, d'un air accablé, je reviens au bar, prendre unt autre tcommande, en ramenant quelques verres déjà vides...

Et là...

« Mh... Ca doit être possible. Mais j'ai un travail à terminer pour les cours, pour la fin de la semaine, j'avais prévu de bosser dessus demain...»

D'ailleurs... Devine, patron, qui nous a filé ce boulot, mh? C'est pas pour dire, mais tes travaux sont souvent... ennuyeux à mourir.

« Te dépanner quatre heures, ça suffirait? Cinq s'il y a trop de monde. 8-12... Ou 10-2... Comme tu préfères. Mais il faut vraiment que je bosse au moins deux heures... et que je dorme un minimum. Ou la peau de vache va me saquer. »

Je grimace en soufflant ces derniers mots. Ah..; S'il devinait. S'il pouvait, une seule seconde, savoir que c'est de lui que je parle. Mais Lola Sandstrøm n'est qu'une autre de ses élèves, qui s'assied dans l'amphithéâtre, est sage, silencieuse, travailleuse... Rien de bien particulier. Rien qui ne puisse la lier à Lila.

Quelques ressemblances physiques, peut-être... Mais encore aurait-il fallu qu'elle attire son attention pour qu'il les remarque.

En écoutant sa réponse, je parcours la salle des yeux. En dehors du groupe table 7... quelques habitués. Quelques visages connus. Des sourires, des rires, des discussions animées...

Je souris à quelques clients qui me croisent régulièrement, assez pour que je connaisse leurs prénoms, leur noms, celui de leur chat.

« Bon... Souhaite moi bonne chance, la table 7 appelle. Ils sont peut-être encore sobres, mais ils ont envie de tirer leur coup, ce soir, d'après ce que j'ai compris. J'espère qu'ils ont retenu que j'étais pas intéressée, après la dernière fois. »

Je ris à moitié, en souvenir de ma dernière incartade avec cette bande. Evidemment... c'était une après midi, il y avait bien moins de monde et Sam avait jeté quelques regards sombres qui avaient soutenu mes « non » catégoriques....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyMer 9 Avr 2014 - 0:48

avatar
Invité
Invité

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

« Tu l’as pas déjà fini ton travail ? Tu crains comme étudiante ! » Il plaisantait, bien évidemment. « T’en fais pas, tu sais, on s’en est déjà sortis à gérer le bar seul à deux avec Killian alors encore une soirée comme ça va pas me tuer, au contraire. C’est vraiment pas la mort. » Il eut un bon fou rire lorsqu’elle incendia son ou sa prof de peau de vache. « J’espère que mes étudiants ne disent pas ça de moi, j’serais mal sinon… » Il souriait en coin en la regardant. « Vingt-deux heures à minuit, ça t’irait ? c’est souvent là qu’on a un rush, de 22h à 1h du matin, du coup, ça aiderait, et ça te laisserait travailler. » Il lui offrit un petit sourire tendre avant de se concentrer sur la salle. Il continuait de préparer les commandes avec une aisance déconcertante. Il discutait naturellement en même temps avec des clients ou d’autres employés avant de reporter son attention sur elle. « La table 7 ? » Il redressa la tête et remarqua les fauteurs de troubles. « Non mais ceux-là…. S’ils bougent, je les vire directement cette fois, faut pas exagérer non plus. » Il n’allait certainement pas les laisser faire encore une fois. Il comprenait parfaitement le malaise de Lila vis-à-vis d’eux, c’était justifié, s’il y avait eu moins de commandes à faire et rattraper, il s’en serait chargé à vrai dire, mais là, il ne pouvait pas quitter le bar. Il les entendit siffler plutôt fortement quand elle fut près d’eux, il soupirait déjà d’exaspération et aurait aimé leur gueuler après pour leurs dire qu’ils pouvaient bien baisser d’un ton, mais ça ne se faisait vraiment pas. Il secoua sa tête mais la releva à nouveau pour les observer, juste à temps pour voir un des énergumènes mettre sa main sur le cul de Lila. Il haussa un sourcil et appela un de ses serveurs. « Remplace-moi. » Il longea le comptoir pour en sortir et accourut assez rapidement pour éloigner la demoiselle d’eux. « Bon ça suffit maintenant, soit vous quittez le bar sans faire de vagues, soit j’appelle les flics et je dépose plainte pour harcèlement sexuel. » Comme prévu, ils éclatèrent tous de rire, alors Samuel choppa le premier pervers et le leva de force en le dirigeant vers la porte. « La sortie, c’est par-là, tu prends tes copains et tu te casses, de suite ! » Il n’avait certainement pas peur d’eux, mais il fallait l’avouer, il ne vit pas le coup de poing arriver qui l’envoyer valser contre des tables. Un de ses serveuses resta au bar pour appeler la police pendant que les deux garçons présents vinrent vers lui pour le redresser et protéger leur patron, il arrêta l’un deux prêt à frapper. « Nan, on se bat pas avec eux, personne ne rend de coup ! » Il remarqua le sang qui gouttait sur le sol et passa sa main sur sa lèvre ouverte pour remarque le sang, il soupira avant de vérifier que Lila n'avait rien. « Allez dehors ! » Mais les abrutis ne semblaient pas décidés à bouger…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyMar 10 Juin 2014 - 22:29

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

...

Si je compte très lentement jusque 19 virgule 76, centième par centième, je ne les tuerai pas. N'est-ce pas? Je souris, je réponds à leur blagues grasses et dégoulinantes, j'ignore les plus sales. Je tente de prendre la commande sans attirer plus de regards ou de gestes malve...

PUTAIN.
Il a osé, ce gros vicelard?

Je sursaute, je perds le compte de mes centièmes, je lance un regard noir, je me dérobe.

« Fais pas la timide, mam'zelle. Ton petit cul, là, je peux lui... »

« Une guinness pour vous, comme d'habitude, je suppose. »

Sourire crispé face à son regard noir, son sourire égrillard. Je peux rester polie, je peux rester polie, je peux rester polie. Malgré leurs commentaires. Je suis forte, je ne vais tuer personne. Je vais rester po...

Sam.

Le voir débouler et s'interposer me soulage à un point peu imaginable. Je les hais, ces grosses brutes qui se croient tout permis. Je les hais quand elle sme regardent, je les hais lorsqu'elles me déshabillent du regard. Et lorsqu'elles me touchent, ces brutes avinées..; J'ai envie de leur vomir mon dégout et ma colère au visage...

Heureusement, il y a les garçons comme lui. Comme Sam. Qui n'ont peur ni de leurs dégaines de truand sur le retour, ni de leurs remarques. Ni de leurs rires.

Et la situation.. dérape. Vite. Plus vite que prévu. Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'écarter... En le voyant s'écrouler, je hurle un bon coup. Et j'envoie mon plateau à la tête d'un des clients, en filant vers Sam. Des collègues nous rejoignent et nous présentons, face à ces idiots, un front unis...

« Ouais ben mon plateau dans leur gueule, ils l'avaient mérite, boss... »

Je siffle ça entre les dents, en surveillant le camp adverse. Je n'ai qu'une envie, me jeter à leur visage et leur lacérer les traits, à coups d'ongles, de morsures et de coups de pieds.

« Allez, dehors! »

Un instant, j'ai cru que le groupe allait obtempérer. Pendant une seconde, il y a eu un flottement, une hésitation. Puis le plus tête brûlé du groupe a éclaté d'un rire profond.

« Si tu voulais pas qu'on tâte la marchandise, faut embaucher des mochetés... »

Et ils nous foncent dessus. Pas frapper, c'est facile, comme consigne, mais là, même en entendant le chant des sirènes, même en sachant que la police va bientôt intervenir, moi, je ne peux pas vraiment faire autre chose que frapper et mordre, en essayant de me dégager. Ils ont des mains et des bras énormes, des ventres plein de lards et des barbes mal entretenues... Je parvient enfin à me dégager, essoufflée, rouge comme une tomate, du sang aux lèvres -pa sle mien – et des douleurs dans le dos. En clopinant, je m'éloigne, comme l'un des serveurs.

Quelques clients sont intervenus, retiennent le groupe de brutes. Le patron parvient à s'arracher à la poigne d'une brute rousse... Les sirènes augmentent... ET je réalise que Lila ne peut témoigner...

Pas face à la police.

Je file dans l'arrière salle, là où le ronron d'un réfrigérateur, une table, un porte-manteau et deux chaises attendent les employés. Le kit de premiers soin est rangé dans une armoire, à gauche: je l'en extirpe et je m'assois sur la table, un peu de gaze et de désinfectant à la main, pour me pencher sur mon genou écorché.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola EmptyJeu 19 Juin 2014 - 15:31

avatar
Invité
Invité

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

Un coup dans la mâchoire, ça fait mal, même s’il est sonné sous le choc et que la douleur est assez prenant, il se redresse avec l’aide de Lila et d’un serveur. Il essaye surtout de calmer ses troupes. Légitime défense ou pas, s’ils attaquent, il risque d’y avoir des retombées sur le bar. Il reste devant tout le monde, surtout devant la jeune femme. Il est frêle d’allure, mais résistant. Après tout, une leucémie n’a pas pu le tuer, mais il faut l’avouer, il aurait aimé avoir les muscles de Killian avec lui pour une fois. « Si tu voulais pas qu'on tâte la marchandise, faut embaucher des mochetés... » Il hausse un sourcil sous la réplique. « Un vrai canard celui-là putain. » Il évite d’utiliser des gros mots (hormis son putain, mais le canard est une bonne alternative au connard.) Il fait front avec ses serveurs et barmans, avec d’autres clients. Ils protègent surtout les femmes en se prenant certains coups, mais il gueule de ne pas en rendre. C’est compliqué, il le sait. C’est dans la nature humaine de redonner ce qu’on nous envoie, mais là non. Il refuse. Ils doivent juste se défendre et il montre l’exemple malgré sa lèvre saignante et sa mâchoire déjà bien violacé. Il entend les sirènes dans tout ce bordel. Enfin ça va se tasser. Il laisse les autorités se mettre en place et les séparer définitivement, il explique alors ce qui s’est passé avec l’aide de son staff et de certains clients prêts à témoigner qui jure que l’équipe n’a pas usé de violence. Il touche sa lèvre, elle le pique, mais avant, il regarde ses employés. Ils semblent aller bien, plus de peur que de mal. C’est déjà ça. Il remarque que Lila manque à l’appel. Faisant une petite moue, il comprend qu’elle s’est éclipsée. « Je reviens. » Il entre dans la petite pièce qu’ils ont aménagée il y a quelques semaines de ça pour que le personnel puisse se reposer un peu. « Ta perruque est de travers. » Il le lance sans aucun ménagement avant de prendre une crème pour les bleus et de l’étaler sur sa mâchoire douloureuse. « Pas trop de bobo ? » Il agit absolument comme si tout va bien en la regardant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Once upon a rock'n'roll bar • Sola   Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

Contenu sponsorisé

Once upon a rock'n'roll bar • Sola Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Once upon a rock'n'roll bar • Sola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser