-28%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
720 € 1000 €
Voir le deal

Partagez
 

 lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptyJeu 13 Fév 2014 - 17:40

avatar
Invité
Invité

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



Come back home
Les deux pieds sur le tarmac ferme après plusieurs heures de vol, Lukah eu la très nette image ancrée dans son esprit du jeune homme qu’il était il y’a trois ans. Un petit gringalet, un sac sur le dos, en tenue d’aventurier, avide d’autre chose, avide d’un ailleurs alors que tout ce qu’il demandait à présent était de retrouver le familier, le connu. Après trois ans d’absence, il avait décidé sur un coup de tête de retrouver une terre qui n’était pourtant pas la sienne, qu’il n’avait pourtant pas tant connue ni apprivoiser. Il aurait pu faire le choix de retrouver son Angleterre natale, ses terres verdoyantes toujours empruntes d’une monotonie que les plus jeunes habitants s’évertuaient à colorés. Mais c’est ici, sous le soleil californien que ses entrailles l’avaient. C’était plus fort que lui, c’était quelque chose qui le dépassait complètement. Ce besoin de son frère était transcendant. Et plus les heures dans cette avion étaient passées, plus avait eu l’impression de ce rapprocher de lui. Satisfaisant peu à peu ce besoin de lui, ce besoin de son frère. Un besoin grand, qui se nourrissait de ses moments de faiblesses, de vulnérabilité. Et Lukah était un homme vulnérable. Il avait beau être revenu avec dix kilos de muscles en plus, il était à présent un homme blessé et affaibli. Sans perdre son temps, le jeune homme s’engouffra dans un taxi avec son seul sac de voyage. Non il n’avait jamais eu besoin de grand-chose. « L’université s’il vous plaît ». Le chauffeur hocha du chef et le taxi démarra. Lukah ne mis pas longtemps à percevoir les regards appuyés dans le rétroviseur mais décida de ne pas y répondre et de rester silencieux jusqu’à la fin du trajet. Les heures de vol l’avaient épuisé. A bon port, il sortit du véhicule, laissant un billet qui couvrait largement la course et entra dans cette université qui lui était familière. S’il ne se rappelait pas de chaque recoin du lieu, il connaissait parfaitement le chemin pour se rendre en salle de musique. Là où son frangin avait tendance à rester planqué des journées entières. C’était un peu un test, une manière de constater si les choses avaient tant changées ou non. Après trois ans, Lys serait-il toujours planquer ici ? Rien qu’en y pensant, Lukah sourit pour lui-même. Un sourire qui s’allongea sur ses lèvres quand il entendit quelques accords résonner dans le couloir. Doucement il poussa la porte et vit son frère de dos, assis sur une chaise à composer. « Excusez moi, ça vous arrive de libérer la salle de temps en temps ? ». Il avait essayé une voix plus aigue pour que Lys ne tilt pas immédiatement. Mais le jeune homme connaissait bien trop son frère pour tomber dans le panneau. Lukah aurait pu avancer dans la pièce mais il restait au pas de la porte, ne sachant pas trop quel accueil allait lui réserver son frère. Depuis son départ leur relation avait changé. Même s’il tremblait d’impatience de se lancer dans des effusions fraternelles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptyVen 14 Fév 2014 - 23:52

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



In spite of all the heartache.
Il y avait des jours où les heures étaient longues. Où on avait le temps de voir le temps passer, de voir les secondes s’égrener sans rien pouvoir faire contre. Chaque minute était une minute de plus sans son frère, une minute de plus à ronger son cœur de rancœur. Il y avait ces jours où Lysander était d’une humeur tellement massacrante qu’il s’isolait pour ne pas heurter les autres de son amertume mordante. Il détestait cette partie de lui, lui l’homme si sociable, si fêtard. Comment son propre sang, sa moitié avait pu créer en lui ce personnage si détestable ? Incapable de demeurer seul dans sa chambre, là où plusieurs camarades sauraient le déranger, il avait réservé la salle de musique sous le prétexte d’une répétition de groupe. Voilà déjà plus de deux heures qu’il était seul dans cet énorme complexe insonorisé. Où personne n’entendrait ses accords mélancoliques, ses accès de colère lorsqu’une corde se montrait réticente à ses doigts experts. Il grattait inlassablement sa guitare et ce jour-là, une mélodie, qui n’avait jamais été jouée devant personne, résonnait timidement dans la salle. Il se souvenait encore de la nuit durant laquelle il avait écrit cette chanson adressée à son allié comme son bourreau. Il la gardait jalousement et ne comptait jamais la jouer. Surtout pas devant l’intéressé. Sa fureur explosive lors du départ soudain de Lukah lui revenait en mémoire chaque fois qu’il pensait à lui et il ne se sentait toujours pas assez fort pour le lui pardonner. Trois ans c’était une éternité et de jour en jour, leur différence physique se creusait. Ses cheveux étaient toujours plus domptés, sa banane toujours plus bouclée. Son style vieillissait irrémédiablement en même temps que lui. Lukah ne serait sans doute pas choqué de son apparence mais bel et bien de cette volonté de se démarquer de lui. Après tout n’avait-il toujours pas été le dépendant dans l’histoire ? Le drogué à la gémellité ? Un rythme mélancolique s’échappait de sa Gibson mais le chanteur demeurait silencieux. Il avait fermé les yeux et seul le battement de son pied contre la caisse de résonnance sur laquelle était assis prouvait son activité. Il se sentait en transe, presque reposé lorsqu’il jouait. Tout ce poids sur ses épaules s’allégeait et sa tête allait au gré de la musique, désencombrée de ses pensées noires. S’il ne s’était pas interrompu une seconde, il n’aurait même pas attendu la voix qui s’élevait dans son dos. « Qu’est-ce que ça peut vous fout… » Puis il se tut soudainement lorsque l’intonation de la voix derrière lui fit le tour de son cerveau. Il fit brutalement volte-face pour faire face à Lukah. Son cœur ne fit qu’un bond violent dans sa poitrine, son sang un seul tour furieux dans ses veines. Ce fut certainement la première fois qu’il laissa littéralement tomber sa guitare de ses mains. « Putain de connard. » S’exclama-t-il tout en réduisant la distance qui les séparait de grands pas nerveux. Tout autant que son insulte était spontanée, il ne réfléchit pas à la manière de l’aborder. C’était tout aussi évident que déchirant. Il se jeta presque à son cou, attrapait brusquement son corps plus musclé que le sien, l’enlaça d’une manière virulente. Ses mains s’accrochaient, tiraient sur le tissu dans son dos. Des larmes bordaient déjà ses yeux bleus sans s’en échapper. Il s’en moquait d’être ridicule, d’en faire toujours trop. Il en avait besoin. Bordel, c’était douloureusement bon, cruellement bizarre. « Merde Lukah… » Ajouta-t-il à demi-mots, la voix étranglée. Comme dans l'espoir de matérialiser un peu plus ce moment. Il avait envie de le frapper de son manque, l’étreindre de sa colère.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptySam 22 Fév 2014 - 14:49

avatar
Invité
Invité

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



Come back home
Le naturel de son frère, sa désinvolture et sa façon d’envoyer balader la terre entière arracha un léger rire sincère mais teinté de nervosité à l’imposteur. Ces petits détails de sa personnalité qu’on ne voit pas à travers un écran ou un combiné de téléphone lui avaient terriblement manqués. Si plus d’un s’énervait face au comportement parfois irritant de Lys, Lukah lui en avait toujours été amusé. Il connaissait son frère et savait qu’il n’était pas quelqu’un de bête et méchant. Au contraire, Lys était attachant lorsque l’on voulait bien aller au-delà de ses airs de divas, de ses caprices et de ses envies solitaires. Et si Lukah était soulagé de retrouvé du connu, il n’en restait pas moins sous tension. Une tension dans son corps tout entier, liée au fait de retrouver sa moitié, son frère, son sang, son cœur. C’était comme revivre, prendre une nouvelle inspiration et se sentir enfin entier ou presque, car un autre vide dans son âme s’était créer au départ d’un autre morceau essentiel de sa vie.  Mais pour l’instant il ne pensait qu’à son frère, qu’à cette sensation salvatrice lorsqu’il lâcha sa guitare, jura et vint se plaquer avec violence contre son torse. Le jeune homme recula de quelques pas sous l’impact. La gorge nouée, la respiration retenue, les yeux brillants, Lukah plaça ses deux bras autour du dos de son frère. Constatant à cet instant quand ses mains vinrent serrer le tissu, à quel point ils n’étaient plus les mêmes physiquement, à quel point la différence s’était creusée entre eux. L’étreinte était violente, presque brutale, à l’image des sentiments qui les animaient l’un pour l’autre, et il ne put s’empêcher de serrer un peu plus ses bras autour de lui quand son frère ouvrit la bouche. C’était sa manière de s’excuser, de lui dire qu’il savait, qu’il savait que son départ avait été injuste, brutal, trop brutal. « J’suis désolé Lys ». Quelques secondes encore, il laissa ses bras fermement bloqué contre son frère puis se força à le lâcher. A mettre un peu de distance entre eux pour pouvoir le détailler de haut en bas et sentir ses trippes se soulever sous cette apparence qui n’avait plus rien à voir avec la sienne. Ses cheveux remonté en une banane décalée, son visage imberbe et encore juvénile, sa carrure fine et longue, tout, tout était différent. Au-delà du choix d’un style, c’était comme si ils n’avaient pas évolué de la même façon, leur corps qui était le même, ne s’était pas développé de la même façon, ce qui était d’un point de vue physionomique impossible dans l’esprit de Lukah. « Tu as changé … tellement ». Son regard clair scrutait chaque parcelle du corps de son frère. Sans même savoir quelle expression il affichait sur son visage, sans même prendre conscience que cet acte pourrait être gênant. Mais voilà, trois ans après, il voulait s’imprégner de chaque centimètre de ce frère qu’il connaissait autrefois, par cœur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptySam 1 Mar 2014 - 14:36

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



In spite of all the heartache.
Etreindre son frère qui était autrefois devenu une habitude était devenu cet acte manqué, ce geste qu’on attendait tant sans savoir s’il était légitime. Lys savait que Lukah ne tiendrait rigueur de ces brèves insultes, il avait déjà enduré bien pire. Les mots les plus blessants venant du musicien n’étaient certainement pas les plus vulgaires… Dans ses bras, au bord de pleurer comme un gosse qui retrouvait son frère après dix ans d’absence, il priait pour que le temps s’arrête. Mieux, qu’il puisse remonter le temps pour que jamais il ne laisse son jumeau partir. Car malgré tout la rancœur était là, comme cet arrière-goût le lendemain d’une soirée festive, comme le retour du boomerang. La puissance des bras de son frère autour de lui lui donnait la sensation d’être la chose fébrile et fragile, d’être la moitié désarmée et incapable du tout. Une faiblesse qu’il abhorrait et qu’il ne devait qu’à la perfection de Lukah. Quand celui-ci s’excusa, il crut d’abord qu’il avait entendu ses pensées avant de comprendre qu’il s’excusait simplement de son départ brutal. Il n’avait pas mis les formes, il ne l’avait pas préparé psychologiquement alors qu’il savait que Lys n’encaisserait jamais le coup. Il s’était montré égoïste une fois dans sa vie là où lui agissait de la sorte chaque jour. Et cette fois-ci, il était bien décidé à garder son jumeau pour lui tout seul, quitte à se mettre à dos la terre entière. Lys ne répondit rien. Bien trop fier pour se justifier à son tour, il préférait profiter une dernière fois de l’odeur protectrice de son frère avant qu’il ne finisse par s’écarter de lui. Le cœur battant, un nouvel élan d’affection menaçant son être, il se tenait face à lui tout trépignant. L’un comme l’autre, ils se dévisagèrent. Ils absorbèrent le nouveau reflet auquel ils devaient faire face, bien loin de la paire presque identique qu’ils avaient été autrefois. Ses cheveux longs tombaient en grosses boucles désordonnées de chaque côté de son visage. Cette barbe légèrement roussie habillait son visage hâlé de longs mois de voyage. Et surtout ce corps… Des muscles avaient épaissi ses bras, ses épaules, son torse, ses jambes. Il était un véritable homme là où Lys avait préféré cultiver l’image d’étudiant insouciant. Lukah souligna un peu plus leurs différences et Lys se souvint très bien de cette fois où de fureur, il avait attrapé ces foutus ciseaux pour couper ses cheveux. C’était de sa faute tout simplement. « Tu sais que j’ai toujours aimé les sixties. » Dit-il, tentant de se convaincre lui-même. Il se sentit presque honteux de s’être autant démarqué et pourtant ce mensonge le rassurait. C’était le châtiment ultime qu’il s’était infligé et qu’il faisait subir à son jumeau à présent. Combien la distance les avait éloignés. Ses doigts tremblants vinrent arranger sa banane légèrement décoiffée par la brutalité de leurs retrouvailles. Mais ce fut soudain trop dur. L’émotion déborda subitement Lysander qui fut bien trop heureux de laisser s’échapper cet unique sanglot. Il aimait pleurer, crier, insulter, être étouffé par la joie. Et il savait qu’avec Lukah c’était les pleurs ou les cris. Il se foutait bien de savoir si son jumeau avait encore les armes nécessaires pour le gérer lui et ses extrêmes. Il voulait le mettre face à ses responsabilités une nouvelle fois. Sans honte, il restait planté devant lui alors que les larmes gouttaient de son visage. Détresse ou soulagement, on ne pouvait le savoir puisqu’un sourire en coin s’était dessiné sur son visage. « T’es revenu pour de bon ? » Parvint-il à articuler, une pointe de ressentiment dans la voix. Il avait tout intérêt à dire oui. « Tu pars plus sans moi. » Quitte à tout abandonner.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptySam 15 Mar 2014 - 21:56

avatar
Invité
Invité

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



Come back home
Sa peau semblait prendre feu au contact de l’air. Des milliers de fourmis semblaient courir sur ses membres, comme dans ses veines. Lukah était totalement électrisé par ces retrouvailles, les yeux grands ouverts pour ne pas faiblir, pour ne pas laisser passer une lueur que Lys interpréterait trop justement. Ses mains tremblaient d’une façon presque imperceptible, à cause de la douleur. La douleur d’être deux. Ce qu’il avait tant désiré était enfin arrivé. Après n’avoir fait qu’un durant des années, il avait trouvé ses limites physiques autant que psychiques, trouvé sa propre identité. Tout chez son frère lui renvoyait cette réalité désirée. La réalité qu’aujourd’hui, ces deux personnes habitées par un lien transcendant, n’ont plus rien en commun si ce n’est un nom, une histoire. Deux personnes qu’un monde était venu séparer, tant, que la différence s’était faite physique, apparente, revendicatrice. « Ça te va bien ». Lâchait-il, le plus sincèrement possible. Feintant même un mince sourire. Alors qu’il rejetait cette différence, du plus profond de ses entrailles, il la rejetait, il la haïssait et il se haïssait lui même de l’avoir un jour désiré. Etrangement, il se sentait responsable, il s’en sentait le créateur. Même si trois années ne pouvaient n’avoir eu aucunes conséquences sur un physique et un caractère, Lukah savait que le changement n’aurait pas été aussi radical sans son départ et au fil de son absence. Ses doigts fins légèrement cornés aux extrémités pour avoir trop pincés les cordes sonores de son instrument vinrent se faufiler dans ses cheveux bruns, peut-être une diversion, une tentative de retenir ce sanglot qui s’échappait finalement de ses yeux comme de ses lèvres, paradoxalement illuminées par un sourire en coin. « Oui ». Jusqu’à une nouvelle envie d’évasion, une nouvelle envie d’ailleurs. Ce n’était pas une promesse, juste un état à un instant T. Il ne pouvait pas dire qu’il ne repartirait jamais, il pouvait simplement affirmer qu’aujourd’hui, il était revenu, pour un bon moment. « Je ne repartirai plus sans mon petit frère ». En marchant quelques pas dans la pièce insonorisée où le mot silence prenait un sens, Lukah attrapa la guitare que son frère avait lâché sous le coup de la surprise pour la reposer sur son portant. Même si l’émotion et ce bonheur galvanisant était palpable, le brun ne pouvait s’empêcher de se demander s’il serait là aujourd’hui si cet acte traumatisant ne s’était pas produit, s’il n’allait pas si mal … Il ne pouvait s’empêcher de se trouver égoïste lorsque son cœur se gonflait d’une allégresse grisante. « Même s’il faut que je te traîne par la peau des fesses, la prochaine fois, tu viendras avec moi … Et interdiction de se plaindre si le confort n’est pas à la hauteur de la diva ». Le sourire aux lèvres, Lukah préférait mettre de côté tout ce négatif qui l’envahissait. Pour l’instant, il avait envie de rêver avec son frère, de partager ses envies, ses projets comme lui avait partagé les siens, bien que contraint et forcé. Trouvant naturellement sa place sur un Cajon, Lukah s’assit tout en tapotant quelques rythmes du bout des doigts. S’il n’était pas aussi doué que Lys, l’avoir eu quotidien avait donné à Lukah une certaine connaissance musicale. « Finalement, trois ans ne t’ont pas tant changé … Je te retrouve au même endroit ». Non, tout n’a pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion EmptySam 5 Avr 2014 - 16:21

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty



In spite of all the heartache.
Dans leurs mots, la timidité des deux frères séparés dans la haine ; dans leur regard, l’avidité de recréer le souvenir de l’autre à ce moment présent. Ils allaient devoir tout reconstruire, se ré apprivoiser et pourtant Lysander avait encore l’espoir que l’étincelle ne renflamme les braises trop longtemps étouffées. Il ne savait pas si Lukah était réellement sincère dans son compliment, s’il acceptait cette fatalité qu’à tout jamais on ne puisse plus les confondre. Combien de fois s’étaient-ils amusés à se faire passer pour l’autre, à adopter les manières d’un jumeau différent mais si proche ? Aujourd’hui c’était un jeu désormais révolu et de toute façon, Lys n’avait plus envie de jouer. Il n’était plus prêt à aucune concession, encore moins à celle de voir sa moitié repartir une nouvelle fois. Il avait du se faire d’autres amis, se trouver un autre confident, une autre épaule sur laquelle se reposait. Il était peut-être devenu le pilier de quelqu’un d’autre, son cœur battait peut-être pour une âme qui n’était pas de son sang. Il exécrait ses suppositions parce qu’il savait que Lukah était l’altruisme même, la sociabilité et la sympathie dans sa splendeur. Malgré son côté indépendant, il n’avait certainement pas vécu ces trois ans par lui-même. Mais tout ça étaient des questions douloureuses qu’il n’était pas encore prêt à lui poser quand bien même elles lui brûlaient les lèvres. Quand les larmes vinrent finalement humidifier ses joues, son frère ne réagit pas. Il avait l’habitude d’une telle ambivalence, de son lunatisme exagéré. Il fut presque soulagé de ne pas le voir déstabilisé même s’il aurait apprécié un nouveau geste envers lui. Il était insatiable de l’affection de son frère alors que ce dernier n’en avait eu jamais assez pour le satisfaire. Il ne lui en tint pas rigueur, bien trop absorbé par l’image confiante qu’il dégageait. Sa paume vint balayer les traces sur sa joue tandis qu’on lui disait enfin qu’il ne repartirait plus. Peut-être le préservait-il une nouvelle fois, peut-être comptait-il remettre les voiles bientôt mais cette fois-ci, ça ne se passerait pas de la même façon. Quitte à le séquestrer, Lys ne revivrait pas une seconde fois cette horreur. Il observa sa guitare fétiche entre les mains de Lukah avant de hausser les épaules, un sourire taquin sur son visage. « Tant que c’est pas le désert, la famine ou la jungle. » Malgré son côté volatile et curieux, le musicien avait toujours souhaité gardé cette part de confort comme si préserver son apparence maitrisée protégeait l’être instable qui se tapissait derrière. Il savait que sa dernière intervention signifiait la fin de ce sujet épineux. Et à vrai dire, tant mieux. Si son absence avait laissé des marques indélébiles, il préférait jouir de sa présence et de sa voix fraternelle. Lukah s’installa sur un cajon avant d’en tapoter quelques notes. Si Lys était l’heureux détenteur de la fibre musicale, l’autre Foster avait toujours eu le don d’être très bon élève, de réussir ce qu’il entreprenait sitôt que ça le passionnait. Aussitôt, excité de partager ça, il se rassit sur sa chaise et cala sa Gibson entre ses doigts. Il gratta quelques notes à tendance ethnique qui s’harmonisaient parfaitement avec le rythme de son frère. Quant au fait d’être toujours réfugié au même endroit, Lukah eut droit à l’œillade lasse de son cadet. « Au même endroit et ailleurs. Figure-toi qu’ils me donnent enfin ma chance à l’Underground. Après avoir essuyé les verres, j’ai enfin le droit de me produire une à deux fois par mois sur leur scène. » Il aurait espéré lui apprendre plus ; qu’il se produisait sur une scène régionale, connue de l’état de Californie. Mais trop de critiques stupides étaient encore réticents à sa musique européenne et ses paroles aux accents britanniques. Il leva les yeux au ciel comme pour réfléchir puis ajouta : « Alice est toujours la meilleure cousine du monde, Knox me fait toujours rire. Eden est toujours la plus parfaite et Arthur est toujours un gros couillon de pote. » Il lui sourit franchement avant de laisser ses doigts glisser le long des cordes. Ce petit son typique qu’il jouait tout le temps lorsqu’il achevait une tirade. Non rien n’avait changé. C’était l’illusion qu’il se donnait à présent. « Et toi ? J’espère être le premier au courant que Foster premier a remis les pieds sur le campus. »


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion   lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty

Contenu sponsorisé

lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
lysander ㄨ c'est pas un lien, c'est une connexion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser