Partagez
 

 LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyLun 3 Mar 2014 - 4:59

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Malchance ou une simple question de talent ? Ma fierté refuse de concéder que mon équipe est moins bonne mais c'est peut-être le cas, quand bien même c'est difficile à avouer. Ce Lewis m'a bien signalé qu'il jouait au basket depuis qu'il était môme après tout. « Je crois que vous avez perdu… Si je me souviens bien, tu me dois quelque chose à présent ! » Mes yeux croisent les siens et je songe à une soirée ensemble, lui et moi, puisque c'est ce qu'il a gagné en remportant ce match. De quoi je devrais me plaindre, cela va sûrement être à la hauteur de mes espérances à moi aussi. Je suis peut-être plus réservé que lui sur ma sexualité mais cela ne m'empêche pas d'aimer profiter de ces plaisirs-là, bien au contraire. Néanmoins, j'affiche tout de même une franche déception à cause de cette défaite. Que voulez-vous, on ne refait pas un homme et sa dignité. « Si tu crois que ça va être à sens unique, tu te trompes. » C'est un peu ambiguë comme affirmation et c'est justement pour cette raison que ça me plait. Un sourire malin arbore mes lèvres quand il reprend la parole. « Tu préfères une soirée en toute intimité chez l’un d’entre nous ou dans un endroit public ? » Cette question ne mérite pas une longue hésitation, même si je ne suis pas sûr d'être cent pour cent convaincu. « Commençons la soirée en ville, et on verra bien où cela nous mènera. » Dans un bar, dans une boite, chez lui, chez moi...

« Une chambre pour la nuit s'il-vous-plait. » Ou dans un hôtel, finalement. Nous nous sommes baladés quelques heures dans le centre ville, avons été boire quelques verres dans un bar avant d'en finir à la conclusion que le mieux pour cette fin de soirée, c'était de l'intimité. Je ne pense pas qu'on terminera la nuit dans cette chambre mais c'était pour la formule, enfin je crois. La réceptionniste me regarde moi et Lewis successivement avant de regarder dans son ordinateur. « Deux lits séparés ? » Quelle question... « Oui oui. » Réponde-je avec un air à la fois pressé et agacé. Pourtant elle a tout intérêt de demander, c'est juste moi qui suis un peu trop secret. Quand enfin elle nous donne la clé qui ressemble plus à une carte d'ailleurs, je file jusqu'à l'ascenseur avec Lewis et entre dans l'engin dès que la porte s'ouvre. J'appuie sur le chiffre « 3 » et les portes se referment sur nous. C'est sans attendre que je vais me coller au brun, plaçant mes mains de part et d'autre de son corps pour lui donner cet avant goût viril de ce qui pourrait se profiler par la suite. C'est faible de dire que j'ai envie de goûter à Lewis, son corps n'a cessé de me faire des appels lorsque nous jouions sur le terrain. Après quelques secondes de tension supplémentaire où nos deux bassins s'acoquinent avec une douceur relative, j'abaisse mon regard vers ses lèvres pour les narguer comme j'ai eu envie de le faire chaque minute qui avait précédé celle-ci. « Je ne sais pas toi, mais j'ai particulièrement envie de faire un tour sous la douche. » Ce n'est pas qu'on pue mais un peu quand même. Il va falloir songer à remédier à ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyMar 4 Mar 2014 - 16:08

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Je n’avais pas perdu espoir et heureusement d’ailleurs, lorsque nous nous étions retrouvés avec un score très serré il y avait eu de quoi être perturbé et tout foutre en l’air à cause de la pression ou d’un sentiment d’impuissance mais non, à la place je m’étais contenté de foncer dans le tas tête baissée quitte à être utopique face au résultat final de notre partie et j’étais finalement parvenu à mes fins. Le match terminé mon équipe avait été désignée gagnante et même si ça n’avait pas été facile et que la conclusion pouvait être largement critiquée puisqu’il s’agissait d’une victoire causée par une faute de l’équipe adverse nous avions été un peu meilleur qu’eux. Peut-être que si je n’avais pas perçu une opportunité en or de pouvoir aller plus loin avec Andreas nous n’aurions d’ailleurs pas été aussi bons, du moins, je n’aurais pas été aussi motivé. « Si tu crois que ça va être à sens unique, tu te trompes. » Je m’étais arrêté, immobile pendant une demi-seconde, pour l’observer n’étant pas certain d’avoir compris ce qu’il voulait dire exactement. Avait-il fait allusion au moment intime que nous allions très certainement réussir à partager tous les deux ? Si tel était le cas devais-je comprendre qu’il aimait jouer dans les deux camps, être dominé avant de mieux imposer sa poigne en dominant à son tour ? Une supposition qui m’en faisait perdre le contrôle et m’aurait presque déjà fait exploser ma braguette sous l’excitation. « J’ai hâte de te voir mettre en action ce que tu essaies d’insinuer alors. Cela promet d’être… Intéressant ! » Orgasmique aurait été le mot le plus adapté mais ne poussons pas mémé dans les orties trop tôt. « Commençons la soirée en ville, et on verra bien où cela nous mènera. » Sa réponse me satisfaisait pleinement, c’est ce que j’attendais de lui en tout cas. « Parfait. »

Après une soirée bien entamée à présent nous n’avions pas tourné autour du pot plus longtemps, boire un coup, manger un morceau et en apprendre davantage sur l’autre c’était très intéressant mais nous étions tous les deux dans un état intermédiaire, attendant de saisir cette chance d’explorer nos envies, nos fantasmes, de la meilleure des manières. La route n’avait pas été très longue pour rejoindre un hôtel digne de ce nom, pas le genre taudis, je me fichais qu’il puisse ou non payer la somme qui lui serait demandée sans se retrouver dans la merde puisqu’à la fin de la soirée c’est moi qui viendrait régler l’addition, par principe. « Une chambre pour la nuit s'il-vous-plait. » La réceptionniste n’avait pas tardé à, de mon point de vue, faire le rapprochement concernant l’objet de notre venue dans un hôtel à cette heure-ci de la soirée. Il fallait être stupide pour ne pas comprendre de toute manière. Andreas avait opté pour une chambre avec deux lits séparés, mauvaise idée… Ou très bonne, nous allions être obligés de nous serrer pour tenir et ça ne pouvait pas être plus excitant que ça ne l’était déjà dans ma tête. La jeune femme inscrit nos noms dans le registre et nous donne la carte magnétique qui permettra d’ouvrir notre chambre, située au troisième étage. Je la remercie poliment, suivant Andreas jusqu’à l’ascenseur. Une fois les portes refermées il s’était collé à moi, me laissant apprécier la sensation très agréable de son bassin caressant le mien sensuellement. Ce petit ne savait définitivement pas dans quoi il mettait les pieds, j’allais le dévorer. Nos lèvres étaient si proches et pourtant, tellement éloignées l’une de l’autre, je me sentais fébrile, comme si mon destin tout entier dépendait d’un simple baiser que je mourais d’envie d’échanger à ses côtés. « Je ne sais pas toi, mais j'ai particulièrement envie de faire un tour sous la douche. » C’était une très bonne idée, premièrement parce que nous n’avions pas eu le temps de prendre une douche depuis le match quelques heures plus tôt et parce que nous avions tous les deux des affaires pour nous changer ensuite. Coquinement je lui avais répondu, en glissant d’une lenteur extrême mes mains le long de sa colonne vertébrale pour atteindre ses fesses bombées qui me donnaient des envies plus que malsaines si vous voyez ce que je veux dire. « J’ai hâte ! » Je m’étais approché pour marquer la rupture entre la distance qui empêchait nos lèvres de s’unir. Pouvoir goûter à ses lèvres me procurait un plaisir incomparable, j’en adorais le goût. Malgré cela, bien que l’envie était plus que présente je m’étais détaché de ces dernières pour sortir dès que l’ascenseur nous avait délivré de son emprise au troisième étage.

Une fois à l’intérieur de la chambre en question je n’avais pas perdu une seule seconde à détailler du regard l’environnement qui nous était alloué pour la nuit. Non, à la place je m’étais dépêché de retirer chacun de mes vêtements en dévorant du regard Andreas. Mon caleçon, dernier morceau de tissu que je portais, s’était retrouvé entrainé vers le sol. Nu face à mon compagnon, encore intégralement vêtu, je m’étais amusé à venir le provoquer en me baissant, fesses contre son entrejambe pour ramasser mes vêtements et les disposer sur l’un des lits. « Je file à la douche… Rejoins-moi au plus vite, je ne suis pas sûr de pouvoir patienter une minute de plus.»  


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyDim 9 Mar 2014 - 21:01

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Subtilement je m'étais rapproché de lui dans cette cabine d'ascenseur pour lui faire à ma manière une promesse très claire, sans même user de mes mains ou de mes lèvres, ou alors avec une distance relative. Il n'y avait que mon regard et mon bassin pour lui rappeler que j'avais désormais envie de plus et à ce contact, Lewis rajouta bientôt sa main qu'il fit descendre le long de mon dos jusque plus bas... moment où il décida de craquer en me dérobant un baiser impulsif que je lui rendis avec un plaisir non dissimulé, tant il avait été attendu. La porte de l'ascenseur se rouvrit, on se dirigea impatiemment vers le chambre où l'on déposa nos deux sacs négligemment avant de se faire face, l'un à l'autre. Un léger sourire s'empara de mes lèvres quand, droit et immobile, je l'observai se dévêtir à la hâte, sans doute possédé autant que moi par cette envie pressante. Quel délicieux spectacle, dont je ne loupai pas un seul détail, je vous assure. Je passai à l'aigle fin toute l'anatomie du basketteur et en particulier ces courbes musclées qui, c'est vrai, avaient le don de m'enflammer. S'il n'y avait eu que ça... mais non, son abdomen et le bas de celui-ci contribuèrent à m'exciter d'autant plus, chose à laquelle il devait bien sûr s'attendre pour arborer un tel sourire de vainqueur, et Dieu sait qu'il en avait l'allure. Sans bouger d'un centimètre, j'abaissai mes yeux lorsqu'il s'approcha, se cambra et nargua mon excitation dont l'apparence était désormais plus que visible. Bon sang... Ce Lewis ne perdait rien pour attendre, cela se voyait à son attitude qu'il n'était pas né de la dernière pluie et que ce genre de rendez-vous ne devait certainement pas être son premier. A la bonne heure. Ses paroles m'arrachèrent enfin un rire et dès qu'il eut passé l'encadrement de la porte de la salle de bain, je me dépêchai à mon tour de retirer mes chaussures, mon t-shirt, mon short, tous mes sous-vêtements. D'un pas un peu plus hésitant, je me dirigeai jusqu'à salle de bain d'où je pouvais déjà entendre le bruit de l'eau couler et pour cause, Lewis patientait devant, dos à moi, sans doute que l'eau trouve sa température adéquate. Lentement je m'approchai de lui et tout aussi lentement je levai une main jusqu'au bas de son dos et la glissai jusqu'à sa hanche, légèrement, simplement pour lui signaler ma présence. Avant qu'il ne se retourne, je profitai de cette occasion idéale pour coller mon bassin à ses fesses, cela réveillant immanquablement des pulsions charnelles au niveau de mon bas ventre. Avec une douceur et une lenteur relatives, je frottai mon excitation contre lui, entre ses fesses si affriolantes que mes yeux n'observèrent que quelques secondes car déjà, je remontai mon regard vers son visage dont j'approchai le mien. « La température doit être bonne, désormais. » Chuchotai-je contre son oreille, avant de constater du bout des doigts que l'eau était effectivement chaude à souhait. Alors je passai mon autre main sur ses fesses rebondies avant de me décoller de lui pour le contourner et me faufiler sous le jet d'eau. Tout était calculé, cela va sans dire. Il n'y avait pas qu'une pulsion à satisfaire, il y avait une comédie terriblement sexy à jouer également. Comprenez que c'était le genre d'occasion rêvée, et je ne voulais rien faire à moitié. Désormais entièrement trempé, je restai dos à lui sous l'eau, passant mes mains sur mon visage et jusque dans mes cheveux, avant de me retourner vers lui, lui offrant je l'espère ce qu'il désirait voir. Mes yeux croisèrent les siens et je souris furtivement, quand ma main glissa entre mes cuisses. « Alors, t'attends quoi ? Que je me touche devant toi ? » Pure provocation destinée à le faire rappliquer rapidement dans cette douche parce que bordel, je n'avais qu'une envie, que l'un de nous deux finisse plaqué contre l'une des parois.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyJeu 20 Mar 2014 - 16:09

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Dans d’autres circonstances je n’aurais peut-être pas été si pressé, si excité à l’idée d’enfin goûter au fruit défendu mais l’envie était tellement pressante, tellement oppressante que je m’étais tout simplement jeté sur Andreas pour m’offrir un moment intense contre ses lèvres. Pour la première fois je m’étais abandonné à lui pour pouvoir uniquement me concentrer sur un baiser aussi sensuel que tendre et maitrisé. Andreas savait définitivement bien se servir de sa bouche, il me l’avait prouvé en retrouvant ma langue avec la sienne et je ne pouvais qu’avoir envie de pleinement sombrer dans la gourmandise en lui en demandant toujours plus. Mon impulsivité me guidait autant que mon désir pour lui et c’est donc dans une envie de ne plus perdre une seconde, après une longue journée de flirt à ses côtés, que je m’étais entièrement dénudé pour pouvoir le taquiner en m’offrant un aperçu de l’outil qu’avait mon camarade entre les jambes. Lui aussi était rongé par l’excitation et, une chance pour nous deux, nous n’allions plus avoir besoin d’être patients, de faire durer le suspense avant d’offrir à nos corps un embrasement dans les règles de l’art.

Une fois à la salle de bain, à poil et déjà bien tendre et ferme à la simple idée de pouvoir découvrir le corps tout entier de mon amant, je m’étais approché de la douche afin de lancer l’eau. Ainsi, pendant que j’attendais devant la douche à l’italienne que l’eau soit à bonne température pour pouvoir m’y glisser sans avoir froid ou, au contraire, trop chaud, Andreas m’avait rejoint, ne portant plus aucun vêtement et c’est lorsque sa main était venue caresser mes hanches que je m’étais rendu compte de sa présence. Je n’osais pourtant pas me retourner, si je me retrouvais face à son corps musclé et illustrant parfaitement la perfection je n’étais en effet pas certain de pouvoir attendre plus longtemps encore avant de m’imposer en lui de droit ou, le cas échéant, de lui offrir une place de choix dans mon être. Dieu tout puissant, pas besoin d’être perverti pour avoir une idée de ce qu’était la chose qui frottait à présent contre mes lobes fessiers… Il ne s’agissait pas d’un anaconda, du moins, pas au sens littéral du terme. Mon corps tout entier était pris d’un frisson qu’il m’était impossible de contenir. Il me donnait tellement envie de lui qu’il en arrivait presque à me faire perdre les pédales. J’allais le dévorer tout cru, il n’y avait plus aucun doute là-dessus. « La température doit être bonne, désormais. » Je me retourne, décidé à ne pas bouder mon plaisir et son corps entièrement nu si proche du mien me procure un effet d’électrochoc. La fermeté de mon soldat s’accroit au fur et à mesure qu’il se redresse, bien éveillé et prêt pour un nouveau round. « Je ne suis pas sûr que l’eau puisse être assez froide pour faire redescendre la température bouillonnante de mon corps. » Je le contemplais de haut en bas, admiratif de cette œuvre d’art particulière qui s’apprêtait à devenir mienne pour un petit moment.

Dans l’objectif de torturer un peu plus encore mon être Andreas s’était éloigné de moi. Il avait pris place au centre de la douche pour que l’eau puisse couler tout le long de son corps, le rendant doublement plus sexy encore. Provocateur à souhait il s’était retourné afin de me faire face. Ainsi il pourrait avoir le plaisir de me voir saliver comme un chien devant un os lui paraissant un poil inaccessible. « Alors, t'attends quoi ? Que je me touche devant toi ? » Je souriais coquinement, ne bougeant pas d’un seul petit centimètre. « C’est une idée assez plaisante… Mais je préfère m’en occuper moi-même. » Sagement (ou pas) je m’étais dirigé vers ma proie. Ma main s’était saisie de son organe pour le caresser, faire quelques mouvements langoureux pendant que je retrouvais dangereusement ses lèvres. « T’as envie que je m’occupe de ton bonhomme ? » Le message, coquin, était plus que clair, il n’y avait aucun doute sur quelles allaient être mes intentions s’il répondait positivement.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptySam 17 Mai 2014 - 16:53

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Son corps en feu était terriblement bandant. Excusez ma spontanéité, vous auriez sans doute eu la même réaction à ma place. Et puis, il n'y avait pas que son corps, il y avait aussi ce qui s'en dégageait. Son regard affamé, son immobilité soudaine, représentative de ce qu'il ressentait. La même tension que moi, ouais, le même désir bouillant. « Je ne suis pas sûr que l'eau puisse être assez froide pour faire redescendre la température bouillonnante de mon corps. » A qui le disait-il... Lewis laissait vagabonder son regard sur moi quand le mien épousait son corps, et c'est un sourire malicieux aux lèvres que je me faufilai sous la douche, n'en pouvant plus d'attendre gentiment sans rien faire. Une fois trempé de la tête aux pieds et retourné vers lui, je me permis une petite pique provocatrice qui, je le savais, allait avoir son effet sur lui. Les hommes comme nous aiment les challenges, et encore plus ceux de ce type, à n'en pas douter... « C'est une idée assez plaisante... Mais je préfère m'en occuper moi-même. » Je n'attendais ça, qu'il vienne s'occuper de moi, qu'il transforme ses paroles en actes, je l'en savais capable. Oh oui, Lewis n'était pas le genre d'homme introverti et peu audacieux, au contraire, j'étais déjà persuadé que j'allais en avoir pour mon grade. « Ca me plaît. » Le grand brun se précipita sous l'eau et sa main très vite vint attraper avec assurance mon membre dressé. Puis s'en suivit des caresses ô combien agréables, tellement que mes lèvres se pincèrent avant que les siennes ne les rejoignent pour un bref baiser torride. « T'as envie que je m'occupe de ton bonhomme ? » Ni une ni deux, je levai ma main jusqu'à son visage pour caresser du bout des doigts sa bouche entrouverte. Déjà je l'imaginais s'abaisser, me procurer un bouquet de sensations plus divines les unes que les autres, déjà ça me rendait dingue... « J'en ai terriblement envie. » Je ne me posais pas de questions, je ne réfléchissais pas pendant une heure. Nul besoin de le faire, il n'y avait qu'à agir avec Lewis, se comporter comme des hommes, des vrais. Ma main glissa le long de sa mâchoire, de son cou, de son torse pour finalement se poser sur son organe. Soutenant son regard quelques dernières secondes avant qu'il ne s'exécute, je me permis un petit sourire significatif et tirai doucement sur ce qui serait mien dans peu de temps. « Avant que je ne m'occupe du tien. » Qu'il considère cela avec son esprit de compétition, ça ne rajouterait que plus de piment à l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyMar 17 Juin 2014 - 19:22

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Je me sentais réellement chanceux ce soir, nu devant l’un des plus beaux mecs qu’il m’avait été donné de rencontrer à Los Angeles, n’attendant qu’un simple geste pour bondir, tel un lion, sur ma proie afin de la dévorer. Je n’étais pas du genre à promettre quoique ce soit mais je pouvais garantir à Andreas qu’il allait prendre cher, très cher et je pouvais également l’avertir d’une chose… Il risquait de marcher en canard pendant quelques jours après que je me sois défoulé à ses côtés, une danse sensuelle qui allait probablement faire vibrer les murs de cette chambre d’hôtel. Nous nous tenions l’un devant l’autre, immobiles, depuis une minute, peut-être moins mais le temps semblait s’être arrêté, comparable à une éternité torturante. Non, je ne voulais plus attendre, je voulais juste rugir et le couvrir d’amour, un amour physique qui n’avait cessé de croitre depuis que nos regards s’étaient croisé plus tôt dans la journée. Il m’avait donné le feu vert et je ne comptais pas rater le coche, oh non, ça ne risquait pas d’arriver. « Ca me plaît. » Conquérant et sûr de mes arguments je m’étais élancé sur lui pour découvrir son membre parfaitement réveillé à présent et autant vous dire que la sensation qu’il provoquait entre mes mains ne pouvait que participer à l’éveil de mon soldat, déjà bien vif et prêt à l’action. Nos lèvres se découvraient elles aussi avec beaucoup de tendresse et de sensualité. Il me donnait chaud, il me mettait la fièvre et me donnait envie de tout donner pour lui faire du bien tout en lui faisant également du mal… Peut-être étais-je finalement sadique ? Avec lui je pouvais devenir n’importe quoi, tout ce qui pouvait l’exciter, tout ce qui pouvait lui faire perdre pied. Sans aucun sens de la pudeur je m’étais permis de le titiller en lui proposant de m’occuper de lui d’une manière bien plus chaude et humide encore. Je ne connaissais que très bien la réponse à ma question et sa main sur mon membre ne venait que me confirmer ce que j’attendais d’entendre de ses propres lèvres. « J'en ai terriblement envie. » Je souriais, satisfait de sa réponse, attrapant le levier pour réduire la vitesse de l’eau afin d’être plus tranquille. « Bonne réponse ! » J’allais lui faire sa fête avec plaisir, je désirais son sexe plus que tout au monde à présent et il était hors de question que je recule, j’allais plutôt le pousser dans ses retranchements. « Avant que je ne m'occupe du tien. » L’idée me motivait davantage encore, j’allais tout donner. Mes lèvres vinrent petit à petit se perdre sur son corps musclé, elles se penchaient plus en détail sur ses pecs parfaitement taillés, sur ses tétons sur lesquels je me concentrais pendant un bref instant, les torturant à l’aide de ma langue pour finalement descendre davantage, petit à petit, me rapprochant dangereusement de la ligne d’arrivée et d’une glace que j’allais ardemment engloutir. Avec appétit, je m’étais donc mis au travail, saisissant son monstre pour le caresser de ma langue, un préliminaire aux préliminaires qui commencèrent lorsque j’arrêtai de tourner autour du pot pour enfoncer sa sucette au creux de es lèvres afin de me délecter de toutes les saveurs qu’il avait à m’offrir, va et vient après va et viens.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyVen 27 Juin 2014 - 3:10

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

« Bonne réponse ! » Evidemment que la réponse était bonne. Qu'aurais-je pu répondre d'autre ? Quel mec aurait osé dire non à une telle proposition, dans un tel contexte ? Dans cette piaule à l'abris de tout regard, dans cette douche si propice au laisser aller, je me sentais plus excité et plus emballé que jamais, en tout cas c'est bel et bien la sensation que j'avais sur le moment. Lui promettant un sort identique sans pour autant déjà y penser, je m'adossai contre la paroi toujours fraiche de la douche, abaissai mon visage pour le regarder prendre possession de mon corps petit à petit, parcelle de peau après parcelle. Et ses lèvres descendirent lentement, me découvrirent, m'agrippèrent, emballant toujours un peu plus mon rythme cardiaque. De mes mains sur ses épaules, je l'invitai presque à s'agenouiller plus vite pour mettre fin à ce supplice de l'attente. Si en public je n'osais jamais rien montrer de peur que l'on découvre cette partie de moi, en privé je me débridais, offrais à mes amants tout ce qui ne demandait qu'à se libérer. Tout ce que je gardais pour moi, en soi. Quelques secondes plus tard, enfin il s'emparait de mon engin pour lui faire sa fête, allant et venant plutôt efficacement, non devrais-je plutôt dire complètement efficacement. Sans le quitter du regard tout d'abord, je me pinçai les lèvres en grimaçant vaguement de plaisir quand ma main elle vint caresser sa tignasse déjà trempée par le jet d'eau. C'était. Trop. Bon. Vraiment bon, sans doute parce qu'il s'y prenait comme un dieu mais aussi parce que je le voulais depuis qu'il m'avait fait son premier sourire d'enfoiré sur le terrain de basket. Ouais, de bel enfoiré. Plusieurs minutes je l'ai laissé continué, puis il remonta vers moi et j'en profitai pour capturer sa nuque, l'attirer à moi, l'embrasser presque violemment. Un moment entre nous où seule la virilité ne s'exprima en d'autres termes, quelque chose que seuls deux hommes affamés comme nous pouvions comprendre. Dans le feu de l'action, je le plaquai contre une autre paroi, collai mon corps au sien, un peu, beaucoup, tandis que le jet d'eau s'écrasait sur la peau de mon dos. Cela devait être parce que j'étais moi-même particulièrement chaud mais l'eau me paraissait déjà presque fraiche. D'un mouvement hâté je dirigeai ma main entre nous deux pour saisir doucement son soldat au garde à vous, puis plus fermement au fil des secondes. Après avoir fixé Lewis avec insistance pendant de trop longues secondes, je m'abaissai à mon tour pour aller lui réserver le même traitement de faveur, enfin... Mes yeux purent admirer de plus près son corps d'Apollon et mes lèvres autant que mes lèvres cherchèrent rapidement à satisfaire le plus et surtout le mieux possible monsieur le basketteur. Une véritable glace à dévorer si ce n'est que contrairement aux authentiques, celle-là me promettait déjà de bien plus riches sensations...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyLun 14 Juil 2014 - 23:57

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Je descends, je prends le temps de le torturer, contournant son sucre d’orge imposant que j’allais gober pour lui offrir un petit moment de plaisir digne de ce nom. Mon corps tout entier vibre, l’eau ne parvient pas à me refroidir, elle ne fait qu’apporter un peu d’huile sur le feu, contribuant à propager cette excitation dans l’intégralité de mon corps. Mon sang s’enflamme, il brûle d’un désir que j’ai besoin d’exprimer, que j’ai besoin d’extériorisé aux cotés de mon fantasme vivant, le dieu que j’étais prêt à implorer pour le restant de la nuit et bien plus encore. C’est dingue quand même, comment une rencontre pouvait tout changer. En allant faire une partie de basketball avec mes potes je ne m’attendais pas à faire une telle rencontre, je ne m’étais pas pointé en chien, tout allait très bien là-dessus et pourtant, un seul regard avait lancé ce que beaucoup d’hommes avaient galéré à faire naitre en moi. Dès la première seconde je l’avais repéré, depuis la première minute je le voulais en moi et je n’étais plus très loin d’obtenir ce que je désirais. Droit au but, je m’étais lancé à la poursuite de sa branche, contribuant à la rendre plus forte et solide encore, lui offrant une place de choix, un peu d’humidité et de chaleur entre mes lèvres, je m’amusais parfois à le titiller, à le pousser dans ses retranchements en laissant mes dents entourer son membre, pas pour le mordre, pour lui donner encore plus de sensations. Ce que j’appréciais cette sensation qu’il laissait dans ma bouche après son passage, le temps c’était comme arrêté et c’est frustré que je m’étais redressé mais la suite était bien plus intéressante encore. Je me trouvais face à un Andreas bien plus incisif, il n’hésitait pas à y aller franco, je me retrouvais plaqué contre la paroi, son corps contre le mien, nos peaux brûlants communiant à nouveau à l’image de nos langues qui se retrouvaient avec une joie immense, se titillant mutuellement tandis que nos mains, perverses comme elles étaient, s’occupaient de maintenir le désir à son plus haut pallier.

L’enfoiré, sans prévenir il se met à genoux, il s’empare de ma virilité qu’il torture. Putain ce que c’est bon de me sentir à l’étroit entre ses lèvres, de sentir la chaleur s’accroitre autour de mon membre qui durcissait à vue d’œil, la pression sanguine n’ayant jamais été aussi explosive. Je grimaçais, soupirais, gémissais et l’implorais de ne pas s’arrêter, de ne surtout pas retirer ses lèvres de mon pénis, de continuer à m’offrir cette expérience particulière et plaisante. Oui… Mais fallait-il encore que je puisse attendre chastement pour la suite, je n’en étais pas capable non plus. Je lui avais caressé les cheveux tendrement, le tirant vers le haut pour qu’il me rejoigne, pour que nos lèvres se retrouvent avec tendresse. « Tu veux commencer ou je ? » Je lui laisse le choix mais je suis paré à l’emploi s’il se décide à me laisser exprimer ô combien je le voulais pour moi tout seul. L’une de mes mains n’attend pas la permission et glisse le long de son dos pour rejoindre son fessier que je caresse du bout des doigts, me mordillant la lèvre inférieure.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyMer 3 Déc 2014 - 15:52

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty




Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyDim 14 Déc 2014 - 16:27

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

C’est dingue tout de même comme les choses peuvent s’emballer d’un instant à un autre sans que tu n’aies vraiment eu le temps de te surprendre à espérer de tels rebondissements. Au début de la journée je ne songeais pas le moins du monde à finir dans une chambre d’hôtel avec un homme comme Andreas, un beau brun qui me donnerait envie de tout abandonner pour me concentrer sur une seule et unique chose… Cette douce libération que procure le sexe entre deux personnes, deux hommes qui savent très bien comment s’y prendre pour se satisfaire tout en offrant tout autant de plaisir à son partenaire. Il a toujours été question de partage pour moi, je n’ai jamais imaginé un acte sexuel dont le seul objectif était de se faire plaisir en ne s’intéressant pas à son binôme. Si vraiment je tenais au côté plaisir solitaire alors autant vous dire que j’ai ma main pour cela. Non, Andreas et moi nous fonctionnons définitivement de la même manière et on peut très rapidement s’en rendre compte en nous observant, tous les deux en action. Il n’y a plus de doutes à avoir, nous allons finir au lit d’une manière ou d’une autre et nous avons déjà quelque peu préparé le terrain à l’aide de divins préliminaires sous la douche. Je ne m’en remets pas, je l’ai aidé à se relever mais je ressens encore les effets des lèvres de mon camarade sur cette partie de mon corps si sensible, ce fut un moment exceptionnel et si je n’étais pas fermement décidé à passer à l’étape supérieure j’en aurais demandé bien plus, encore et encore.

Andreas est fort, il se joue de moi et parvient à mettre d’énormes coups de fouet à une excitation que je pensais déjà optimale. Il coupe la douche et s’échappe de mon emprise après m’avoir volé un dernier petit baiser qui ne m’a certainement pas rassasié. Mon corps tout entier bouillonne sous le désir et le regarder rapidement chasser les gouttelettes d’eau qui perlent encore sur son corps ne m’aide pas à combattre cela. A vrai dire je n’ai aucune envie de penser à quelque chose d’autre, ce moment bien réel est sur le point d’arriver, je le sais et je m’empresse donc de le suivre en m’essuyant à mon tour à l’aide d’une serviette de toilette, lui emboitant pas pour me retrouver à nouveau face à lui devant le lit. Il plaque un petit emballage plastique sur mon torse et je comprends immédiatement le message, il n’y a pas vraiment de place à l’interprétation et heureusement d’ailleurs. Un long sourire atteste de ma satisfaction, j’ai cru que le moment ne se présenterait jamais. « Allonge-toi ! » Je lui susurre à l’oreille tandis que mes mains se pressent avec un peu plus d’entrain sur son corps pour le pousser à s’allonger sur le ventre, dos à moi. Pendant qu’il s’exécute je libère le préservatif logé dans ce morceau de plastique, je l’enfile et m’allonge avec sensualité contre Andreas, déposant de langoureux baisers contre la peau brûlante de son dos tandis que mes mains se dirigent avec appétit vers un objectif bien précis, ses fesses.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyJeu 18 Déc 2014 - 23:40

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptySam 27 Déc 2014 - 18:06

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Un désir encombrant, étouffant m’habite. La chaleur monte à une vitesse affolante et je n’ai pas l’impression qu’il existe un moyen pour faire redescendre cette tension qui s’accumule et finira par m’échapper dans une explosion des plus orgasmiques. Andreas s’allonge comme je viens de le lui ordonner, il le fait avec une sensualité qui met un coup de fouet supplémentaire à ma libido déjà bien chargée. Ses fesses musclées me donnent faim, car oui, j’ai faim de lui, de sa peau, de ses baisers. Je suis obsédé à l’idée de m’aventurer plus loin encore contre lui, je veux explorer son intimité, m’approprier son corps et me délecter de ses délicieux gémissements. Je pourrais très bien m’élancer, bondir comme un cheval enragé et aller droit au but mais ce n’est pas comme cela qu’on s’y prend lorsqu’on veut vraiment penser à tout. J’ai le souci du détail et je prends donc volontairement le temps de l’aguicher encore un peu plus, mon sexe fièrement tendu et plus sensible que jamais au moindre petit frottement se glisse le long de cette ligne dessinée par le croisement des lobes fessiers du jeune homme qui frémit sous mes caresses. Je suis prêt, un seul petit geste, une petite impulsion et je me perdrais en lui dans la plus hypnotisante des danses. Il se retourne et me force à me pencher pour pouvoir l’embrasser, comment bouder son plaisir alors que des lèvres aussi parfaites vous accostent avec une passion surprenante mais tellement plaisante ? Je ne m’en lasserais définitivement jamais et même si l’instant est bien trop court à mon goût je décide malgré tout de reculer, fermement décidé à aller de l’avant. Mes cuisses encerclent celles d’Andreas, mon torse brulant rencontre le dos parfaitement dessiné du jeune homme et d’une main je m’introduis, je m’immisce là où ma présence est plus que souhaitée depuis tout à l’heure et… Seigneur ce que c’est agréable, cette proximité, un long râle de plaisir me prend par surprise et je l’étouffe en mordillant le sommet de son épaule. Que c’est bon, que c’est parfait ! Il gigote, je peux sentir dans le frottement de nos corps les frissons qui le traversent, lui aussi il le ressent, ce plaisir qui prend aux tripes, celui que l'on ne peut pas contenir. Mes mains longent ses bras, l'effleurent et capturent celles d'Andreas, je les plaque contre le lit, m'offrant un total contrôle sur lui... Pour le moment !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyLun 29 Déc 2014 - 3:22

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty




Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptySam 3 Jan 2015 - 15:50

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

Le destin, c’est bizarre quand on y pense. Une rencontre aussi hasardeuse que la nôtre et voilà que l’on se retrouve tous les deux au lit, dans une chambre d’hôtel, incapables d’attendre davantage pour rentrer chez moi par exemple. N’est-ce pas préférable d’avoir choisi un endroit neutre, là où tout est impossible et où peut-être qu’aucun d’entre nous ne laissera vraiment d’attentes naitre au-delà d’une simple partie de jambes en l’air que je désire mémorable, marquante ? La question se pose sérieusement quand j’en viens, pendant l’un de mes rares moments de lucidité à cet instant, à me demander si nous pourrions potentiellement avoir un futur tous les deux. Ne commencez pas à prendre peur, je ne suis pas amoureux, il me faut plus qu’une partie de jambes en l’air pour succomber à ce genre de choses, moi qui, jusqu’à maintenant ne pourrait jamais vraiment affirmer avoir été réellement amoureux à un moment ou un autre. Non, je me demande juste si nous allons nous revoir après cette nuit qui s’annonce enflammée, si nous allons ne serait-ce que nous lier d’amitié ? C’est légitime de ce poser ce genre de questions non ? Pour l’heure je ne chercherais pas à obtenir des réponses, bien trop accaparé par cette envie pressante de lui faire l’amour. Je ne passe plus par quatre chemins, je prends par contre le temps de le ménager au moment de complètement communier avec lui. J’ai conscience que ce moment est toujours très douloureux pour nous, les hommes, il nous faut un certain temps pour nous faire à cette présence et réellement éprouver du plaisir. Je commence donc lentement, par de langoureux vas et viens maitrisés histoire qu’il puisse s’habituer à ma présence et y trouver son compte. Mon amant a probablement décidé qu’il était temps que je me fasse plaisir à trois cent pourcent pour lui en procurer davantage encore puisqu’il me coupe pour se retourner et ainsi m’offrir la plus belle des visions pour m’encourager. Son visage se détendre et son torse se contracter, à bout de souffle face au plaisir combiné à la douleur. Je ne tarde pas à le retrouver avec un plaisir que je ne parviens plus à étouffer, mes mains s’attardent contre ses cuisses pour les rabattre le long de mon torse et m’offrir bien des sensations. Ses mains capturent ma nuque et me forcent à me baisser pour pouvoir l’embrasser, enfin forcer… Je ne boude pas mon plaisir à lui mordiller la lèvre inférieure, à étouffer mes gémissements en soupirant le long de ses lèvres, nos souffles se mélangeant par la même occasion. Je sens son sexe, entouré par ses doigts, frotter le long de mon torse, voilà qui me rappelle qu’il est peut-être temps de partager. Je me retire malicieusement de lui, jouant avec sa patience en laissant frotter ma verge le long de cet endroit que je me suis mis à chérir depuis tout à l’heure. « A ton tour beau gosse ! » Il a très bien compris où je veux en venir, je retire le préservatif de mon sexe, l’abandonne dans l’emballage déchiré et m’installe à califourchon sur lui, il n’a plus qu’à se décider à me combler sur tous les plans.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyLun 5 Jan 2015 - 5:21

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty




Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyLun 9 Mar 2015 - 17:54

avatar
Invité
Invité

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Après l'effort, le réconfort

J’ai rarement pris autant mon pied avec un garçon. Peut-être parce qu’en temps normal l’intensité n’est pas aussi forte. Pourquoi est-elle aussi étouffante d’ailleurs ? Très bonne question, je ne saurais d’ailleurs pas y répondre mais lorsque nos regards se croisent je le ressens. Une espèce de foudre qui s’abat sur moi d’un coup vif et me fait tressaillir. Mon bassin est en feu, je saupoudre chacun de mes mouvements d’une petite pointe de folie, de désir toujours plus ardent pour mieux m’arrêter lorsque je me sens proche du point de non-retour. Je n’ai pas envie d’en finir tout de suite, pas avant d’avoir pu goûter à son corps parfait. Ce que je veux c’est m’abandonner contre lui dans un râle commun, perdre le contrôle et nous égarer dans les bas-fonds de la jouissance. Ce sont des moments comme ceux-là qui restent dans la mémoire pendant très longtemps. A présent, c’est à son tour de se lancer, je n’attends que lui et ses yeux trahissent le besoin qui l’anime, lui aussi il a envie de me faire l’amour, il a envie de malmener mon derrière avec le plus plaisant des outils de torture jamais inventé. « Je ne vais pas me faire prier. » Un long sourire se dessine sur mes lèvres tandis que je l’imagine déjà s’attaquer à moi, me dévorer tout cru. J’ondule le long de son corps durci par tant de chaleur, résistant tant bien que mal à ses assauts pervers. Andreas est vicieux, il m’embrasse, titille ma peau du bout des doigts et se perd le long de ma mâchoire... Il ne devrait pas faire cela, les baisers le long de ma mâchoire c’est ce que l’on peut appeler l’un de mes petits points faibles au lit, vous savez, les zones érogènes qui vous rendent tout excité en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ? Sa langue flirte dangereusement avec l’extrémité de ses lèvres et me fait frissonner. « J’ai envie de toi ! » Je lui susurre au creux de l’oreille avant de la lui mordre sensuellement. C’est dingue d’avoir faim de la sorte, Andreas est la denrée dont j’ai besoin pour m’épanouir ce soir, pour le restant de la nuit.

D’un mouvement brusque il me soulève et me retourne, je m’allonge bien sagement, comme un bon petit soldat, sur le ventre. Il est temps de passer à nouveau à l’étape supérieur, mon camarade a pris soin de s’équiper comme il se doit pour pouvoir me satisfaire et je frémis d’impatience. Aveuglé, n’ayant que mon imagination et mes autres sens pour anticiper, je trouve une nouvelle forme de plaisir à ressentir avec une amplitude multipliée et maximale le moindre de ses mouvements. Le moindre petit frottement me dévaste, me fait chavirer avant même qu’il ne commence à guider son sexe pour passer aux choses sérieuses. Lorsqu’il le fait, je m’abandonne immédiatement, mes mains, maintenues sur le matelas contre les siennes, tentent de s’échapper pour serrer plus fort les draps. La douleur est vive mais laisse bientôt place à l’extase. C’est le pied, il est très doué. Je n’en avais jamais douté mais à présent je m’en rends doublement compte. Il accélère la cadence, il me rue de coups de bassin plus apaisants les uns que les autres, je ne suis pas du genre à casser du verre lorsque je gémis mais je ne dois pas être loin du concerto lorsque nous atteignons finalement tous les deux notre apogée. C’est tellement bon que je crois même avoir tremblé pendant quelques secondes. Andreas se retire, bien trop tôt à mon goût, et chasse le préservatif à la poubelle, je lui emboite le pas pour en faire de même et me laisse retomber sur le lit, à côté de lui. « C'était sympa de faire ta connaissance, mec. » Je pouffe de rire. « Sentiment partagé, j’aimerais faire de nouvelles rencontres comme celle-là plus souvent ! » Et sans demander l’autorisation je me permets de lui dérober un nouveau baiser, je l’ai mérité non ? « T’es plutôt du genre petit-dej ou disparition pendant la nuit ? » Je demande, histoire de savoir sur quel pied danser.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 19:05

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Faire sa connaissance. Le comble. Je ris un peu de ma propre bêtise, ne résidant absolument pas dans le fait d'avoir couché avec lui mais bel et bien d'avoir dit ça alors que je ne connais strictement rien de lui. Il aime le basket et y est doué, mais à part ça ? Lewis est un inconnu, je me suis envoyé en l'air avec lui et c'était super, il n'y a que ça à retenir. Enfin, sans compter le fait qu'il soit un inconnu à priori fort sympathique dont le rire m'est communicatif. « Sentiment partagé, j’aimerais faire de nouvelles rencontres comme celle-là plus souvent ! » Comment ne pas être d'accord avec ça ? Ce moment qu'on a partagé a été tellement agréable, hors de la vue du monde qui plus est, si je pouvais réitérer je ne serais pas contre non plus. Ce baiser qu'il me dérobe me surprend d'abord, puis je craque un faible sourire en coin avant de quitter son regard et de planter le mien au plafond. Ce qui est gênant dans cette affaire, c'est que c'est presque trop agréable. Et que malgré ça, je ne peux supporter l'idée d'aller plus loin avec quelqu'un comme Lewis. Avec un homme. Parce que dès que j'aurai quitté cette chambre, tout redeviendra comme avant et moi je perdrai cet appétit pour les hommes, pour la virilité dont je dois être le seul représentant dans un couple. « T’es plutôt du genre petit-dej ou disparition pendant la nuit ? » A cette question, je glisse ma main dans mes cheveux et tourne mon visage vers le sien pour décoder ses pensées à travers son regard. Il n'a pas l'air trop sérieux, juste un brin curieux pour s'adapter, et c'est une chance que ce ne soit que ça. Quelque chose de léger, sans gravité. A nouveau, je souris. « Je suis plutôt le genre qui aime surprendre. » Je laisse mes yeux approfondir ce regard pendant quelques secondes et quand ça devient difficile de tenir, je me redresse et vais retrouver mes fringues pour les enfiler, les unes après les autres. Lewis va vite comprendre que je suis le genre, précisément, à disparaître avant la nuit et qu'il n'y a aucune alternative possible. Quand je suis enfin rhabillé intégralement, j'attrape la bandoulière de mon sac et l'installe sur mon épaule avant de retrouver les yeux du beau brun encore nu. Il est absolument canon et cette vision me laisse de marbre pendant une seconde ou deux. Je m'avance malgré tout vers lui et, une fois face à lui, me penche pour aller caresser ses lèvres avec les miennes une dernière fois, par pure envie égoïste. Ce qui ne devait être qu'un dernier arrière goût se transforme rapidement en quelque chose de plus prononcé, plus intense, et quand mes lèvres quittent les siennes, je reste sérieux. « Ce qui s'est passé dans cette chambre reste dans cette chambre. » Je ne lui laisse pas le choix et m'enfuis ensuite de cette pièce imprégnée de lui et moi.Une fois en bas, je règle la note pour la nuit et adresse un dernier regard à la réceptionniste avant de disparaître pour de bon, quelques souvenirs en tête.


Fin du sujet  :charly:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]   LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Contenu sponsorisé

LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LEWIS & ANDREAS + après l'effort, le réconfort [hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort ?
» [Terminé] Après l'effort, le réconfort
» Après l'effort le réconfort [pv Chris]
» Après l'effort, le réconfort [Terminé / Hot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: