Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Play the game with me, baby. - Drakia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptySam 8 Mar 2014 - 21:40

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Play with me, babe !
Gia and Drake
fiche par ©century sex  

Le match auquel je préparais mes petites cheerleader venait enfin de se terminer. Nous avions été bonnes face aux autres cheers de l’équipe adverse mais pas assez à mon goût. Je ne cessais de leur dire que nous aurions pu faire mieux mais qu’on verra ça à l’entrainement. Je n’allais pas gâcher le plaisir d’une victoire. Je les félicitais pour ce match car j’étais bien heureuse que nous venions de gagner celui-ci et je me disais que c’était en partie grâce aux encouragements de mes filles. Mais aussi d’un homme. Mes pensées se tournaient vers lui. Je remarquais Drake non loin qui parlait à ses joueurs, ça me faisait sourire. Je l’apprécie et pas seulement parce que je le trouvais très beau. Un certain feeling s’est créé entre nous. Et j’aime son travail. Il est un très bon coach, c’est pour cette raison que UCLA l’a recruté remarquons. Je m’arrête quelques secondes dans mes explications aux filles, apercevant le regard du coach. Un petit sourire coquin sur mes lèvres le provoque sans aucune gêne.
On s’amuse tous les deux. Pas seulement maintenant quand je le cherche mais tout le temps. C’est un jeu auquel je me plais. Mais les filles sont là et je ne peux jouer pour l’instant, ce n’est pas sérieux. Je retourne mon attention sur les filles, continuant de leur donner des conseils avant qu’elles ne retournent dans les vestiaires. Je ne trouvais plus Drake du regard. Trop de joueurs suintant, trop de public déchainé pour le trouver. J’abandonne et je rejoins les filles dans les vestiaires. J’ai besoin d’une bonne douche moi aussi. Je passais mon peigne dans mes cheveux lorsque je passais le bureau du coach des footballers, ne me préoccupant pas du tout des sifflements des quelques joueurs qui voyaient une petite bombe blonde en jupe courte entrer et refermer la porte derrière elle. « C’était un beau match, coach Parker. » Dis-je avec un petit sourire alors que je m’asseyais sur le siège en face de son bureau. Je croise élégamment les cuisses. Mes yeux ne le quittent pas d’une seconde, le jeu allait bientôt commencer.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptySam 8 Mar 2014 - 22:26

avatar
Invité
Invité

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Le match avait été un vrai régal pour les yeux de Drake qui était vraiment fier de ses joueurs. Ils avaient étés à la hauteur de ses espérances, il ne pouvait pas rêver mieux pour arriver encore plus vers le sommet du classement. Ils étaient tellement bien partit, qu'il aurait été dommage de faire une chute vertigineuse vers le bas. Comme quoi, tout se paye. Les entrainements intensifs ont grandement servit et il ne pouvais pas le nier. Ils auront bien entendu droit à une récompense pour leur matchs, mais avant tout, Drake réunissait ses joueurs autour de lui, non loin des bancs de touche pour faire un petit récapitulatif rapide du match. Son regard vagabondait un peu sur tout les joueurs présents alors qu'il prenait la parole.

- Avant toute chose j'aimerai vous féliciter pour ce que vous avez produit sur le terrain. C'était remarquable. Les adversaires ne rigolaient pas et pourtant vous leur avez mit une dérouillée. Je n'ai pas vraiment grand chose à dire sur votre performance mise à part que vous serez récompensé pour ce que je viens de voir.

Drake se mettait à applaudir ses joueurs de bon cœur, le sourire aux lèvres. Tout le monde était de bonne humeur était au rendez-vous, le public était en transe suite à la victoire de leur équipe. Il n'y avait pas plus grande gloire que de voir ça de ses propres yeux. Il laissait ses joueurs se féliciter entre eux, au passage, en prenant le chemin de son bureau, il croisait au passage le regard de Gia, la coach des Cheerleaders. Le sourire qu'elle lui faisait part, Drake le connaissait, la joie se voyait également sur son visage, ce qui faisait également sourire Drake. Elle avait bien mené sa petite équipe elle aussi, une équipe qui avait encouragée la sienne. Comme quoi, ils étaient bien complémentaire sur le coup. Rapidement, il continuait son chemin, traversant l'extérieur du stade, passant en-dessous des tribunes pour rejoindre enfin son bureau. Il avait encore de la paperasse à régler, des petits détails de rien du tout, mais qui pourtant avait son importance pour les matchs à venir. Il s'installait donc confortablement sur son siège, commençant à trifouiller un peu tout les papiers qui se trouvaient sur son bureau. Dans un premier temps, il fallait qu'il règle le calendrier des matchs, ensuite l'organisation et surtout la composition de l'équipe pour le prochain. Il n'allait pas non plus pousser ses joueurs à bout au point qu'ils tombent sec. Non, il y en n'avait assez pour faire une bonne équipe.

Au loin, en dehors du bureau, il pouvait entendre encore la joie des joueurs, bruyants, mais bienvenue quand même. D'une part il regrettait de ne pas avoir fermé la porte sur le moment, mais il avait un peu la flemme de se lever pour revenir se remettre assis. Tant pis, il ferait avec. Enfin, c'était sans compter sur l'arrivée d'une personne dans le bureau, une personne qu'il ne s'attendait pas à voir direct. Gia. Il ne s'y attendait pas, mais pourquoi ça ne l'étonnait pas non plus d'un coté ? Elle ne loupait jamais une occasion de venir le provoquer. Elle n'était même pas rentré dans ce petit jeu là qu'il savait déjà pourquoi elle était venue. Certes ils s'entendaient bien, ils étaient même assez complices et le tout pimentait par un jeu de séduction vraiment fin, mais extrêmement plaisant pour Drake.

- Je pourrais en dire de même pour ton coaching. Mais j'aimerai pas que tu ais du mal à passer la porte.

Une petite provocation tout à fait sympa pour commencer. Il se permettait de sourire au coin avant de reprendre, tout en la regardant discrètement de bas en haut.

- Et que me vaut ta charmante visite ?....Tu veux un café ?

Il n'allait pas rejeter sa visite, au contraire, il comptait bien en profiter, d'où le fait qu'il lui proposait un café si elle le voulait. Il aimait bien les moments passés avec elle, ils étaient tellement improbables par moment, que c'était assez unique.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptyDim 9 Mar 2014 - 13:02

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Play with me, babe !
Gia and Drake
fiche par ©century sex  

Il n’y a pas de meilleur divertissement que les hommes. Les femmes ont leur limite, au bout d’un moment, elles sont lassées et passent vite à autre chose. Les hommes non, ils vont jusqu’au bout et c’est souvent bien plus puissant qu’on ne le pense. C’est peut-être ce que je peux donner en meilleure qualité pour les hommes, ils savent s’amuser jusqu’au bout sans prise de tête, et j’aime ça. Ça m’attire d’autant plus que l’homme dont je me suis glissé dans son bureau est vraiment sexy. Faut appeler un chat, un chat. Il est vraiment sexy. Je me dis que si un jour je devrais lui céder, je ne ferais pas d’erreurs. Et je parle de céder à ce jeu dont j’attendais le début assise sur cette chaise, les jambes croisées dans l’espoir qu’il joue avec moi. Et pour une fille qui a tendance à la domination, je sais qu’il devrait en profiter largement.

Et d’ailleurs, il semblerait bien qu’il en profite bien. Dès l’instant où ses lèvres se mettent à bouger, il me fait rire. Et on sait ce qu’on peut dire sur une femme qu’un homme fait rire, hein … Mais je ne suis pas si facile, quand même. Je lui lance un petit regard amusé. « Oh tu sais, je dirais que j’ai envie de te faire une fellation que tu me ferais agrandir le passage. Avoues-le. » Je ris légèrement, histoire de ne pas le vexer non plus. Mais je disais ça pour le provoquer aussi. L’idée que je puisse me glisser entre ses cuisses était une façon de le chercher, et j’espérais que cette image lui plaise car je n’avais aucune raison de le faire… pour l’instant. Histoire de torturer un peu son esprit.

Il soulève ma raison de venir. Je suis surprise qu’il me demande ça depuis le temps que je viens le voir. Dans un sens, il reste poli. Ce qui est tout à son honneur. Mais je ne suis pas le genre de fille qui joue avec les politesses, je suis une sorte de bulldozer qui mets le bazar sur son passage. « Faut-il une raison pour venir voir un très bon ami ? Surtout que … » Je ne finis pas tout de suite ma phrase, je la laisse en suspens alors que je me lève de mon siège pour contourner le bureau de Drake. Ma jupe remonte excessivement quand je me glisse à califourchon sur les cuisses du coach de football. Menaçant de lui montrer bien plus que ma chair fraiche.

« Je me disais que nous pourrions fêter la victoire de notre équipe, entre coach… Enfin… » Ma main se balade sur son torse, mais je n’aime pas être arrêtée par une barrière de vêtement et elle descend au niveau de son bas-ventre pour remonter sous son tee-shirt. Sa musculation me surprendra toujours, autant que ça induit en moi des sensations digne d’un film érotique. « quand je dis entre coach… je parle de toi et moi uniquement. » Je pose mon front contre le sien, menaçant d’une embrasse plutôt sensuel mais je retenais mon petit corps. Ce n’était pas parce que j’ai perdu ma virginité depuis peu que je devais laisser tous les hommes qui me font envie sur mon corps. Chose qui va être difficile, je l’admets volontiers.
Mon autre main se pose sur la nuque de Drake, mes yeux se plantent dans les siens. J’ai espoir qu’il joue avec moi. Alors je le provoque, encore et encore… « A moins que tu préfères coucher avec une petite étudiante sans cervelle. » Une petite moue boudeuse se dessine sur mes lèvres pour jouer un air faussement déçue.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptyDim 9 Mar 2014 - 14:04

avatar
Invité
Invité

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Si un jour on lui avait dit qu'il rencontrerait une femme comme Gia, il aurait surement rit au nez de la personne en question. Elle était vraiment surprenante et dans tout les sens du terme...ou presque en tout cas. Il y avait bien un terrain où il ne s'était pas encore aventuré, ce qui pourrait en frustrer plus d'un, mais pas lui, au contraire, jouer sur la provocation était une chose qu'il maitrisait à la perfection. C'était un peu comme un jeu avec elle, un jeu installé depuis le début pratiquement. Elle avait du répondant, il en avait également, ça ne pouvait faire que des étincelles. Mais jusqu'où ça ira ? Là était la question. Certes Drake avait de la patience, beaucoup de patience, mais un moment où un autre, il savait qu'il ne tiendrait plus et qu'il irait droit au but, c'était inévitable, surtout en voyant le corps qu'elle arbore. Enfin, le but était de savoir qui lâcherait prise en premier et il savait que ça ne serait pas aussi facile vu le caractère de cette dernière. Après qu'elle ait prit place sur le siège en face du bureau de Drake, se dernier ouvrit le bal, ce qui fit réagir directement la coach. Une imagination débordante dont elle faisait preuve.

- J'aurai carrément retiré la porte je pense.

Une évidence, il n'était pas du genre à dire non à une fellation, surtout quand la femme en face lui plaisait physiquement et que le courant passe bien. Ce qui était le cas avec Gia. Mais bon, trop tôt. Il avait encore plus d'un tour dans son sac. Il lui proposa un café bien évidemment, question de se détendre un peu tout en essayant de savoir la raison pour laquelle elle était venue. Et il est vrai qu'elle n'avait pas vraiment tort sur le fait qu'il n'y a pas besoin de raison pour qu'elle vienne le voir, comme assez souvent d'ailleurs, du moins quand ils pouvaient. Le plus surprenant fut quand elle vint se mettre à califourchon sur lui, entrant en contact avec sa peau. Drake ne put qu'avoir un sourire face à ça, la fixant dans les yeux, d'un regard joueur et ténébreux alors qu'elle profitait pour lui caresser le haut du corps, par-dessus et en-dessous du tee-shirt. Les gestes de cette dernière se faisaient de plus en plus entreprenants, un peu comme si elle essayait de faire passer un message.

- Je dois admettre, que fêter une telle victoire, avec une coach telle que toi...ça me donnerait vraiment envie de gagner le restant de mes matchs et ça pendant des années.

Avait-il annoncé tout en laissant son regard se balader sur le bras de la coach, sur les hanches, puis sur les cuisses, avec une certaine envie qu'il retenait. La provocation, Drake, la provocation. Doucement, mais surement, il laissa glisser l'extrémité de ses doigts sur le bras de Gia dans une longue caresse avant de répliquer aussitôt.

- Si cette dernière va jusqu'au bout...je vois pas qui m’empêcherai d'agir.

Drake eut un sourire amusé alors qu'il vint remonter sa main rapidement jusqu'aux cheveux de Gia, mêlant ses doigts aux cheveux tout en plaquant sa main contre le coté gauche du crane de la blonde.

- Mais promis je te garderai une place. En attendons, fêtons ça comme tu l'as si bien dit.

Un petit clin d'oeil au passage avant qu'il ne fasse signe à Gia de prendre un des dossiers sur le bureau, juste derrière elle.

- J'ai encore l'occasion de te voir toi et ton équipe de Cheerleader. J'ai plusieurs matchs de prévus encore, des gros matchs. J'en aurai donc besoin si ma chère et tendre Gia accepte la proposition.

Elle était en droit de refuser, mais il doutait qu'elle le fasse. Pourquoi refuserait-elle ? Franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptyDim 16 Mar 2014 - 18:19

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Play with me, babe !
Gia and Drake
fiche par ©century sex  

Ses hanches sont larges et ça se sent rien qu’à s’y asseoir, que c’est 100% muscle. Drake ou l’homme parfait à mes yeux. J’aimais les hommes joueurs, les hommes forts physiquement, j’aimais la puissance pour pouvoir imaginer qu’ils renversent ma folie. Je joue avec lui, mes caresses se font entreprenant mais je dois avouer que ce n’est pas seulement sexuel mon envie de le faire. Mais aussi pour un plaisir esthétique, agréable. J’aime sentir les muscles chauds sous mes doigts ; c’est tellement agréable. Je me pince la lèvre quand il se sent motivé de gagner tous les matchs pour faire la fête avec moi. Fallait-il préciser que mon égo grossissait autant que la chaleur dans mon ventre. J’avais envie de sexe, c’était flagrant, surtout qu’une virginité perdue amenait à une sexualité exacerbé quand elle était parfaitement… réalisée. Et je suis dans ce cas. Je sais que je n’ai plus peur de le faire et c’est bien ça mon soucis, j’ai envie de céder à toutes les possibilités qui s’offrent à moi. J’écoute attentivement Drake, la seule chose qui me distraie de ses mots est ses gestes sur moi. C’est affreusement excitant, ce sont de affreuses provocations.
Et la plus grosse des provocations : me dire que je n’étais pas capable d’aller jusqu’au bout. Mon corps a envie de répondre, de le frapper d’une façon bien à moi. Pas de la violence mais du sexe. Je prends cet air faussement choquée. « Connard. » dis-je, encore faussement indignée. Je me retenais de sourire, j’en mourrais d’envie. En plus, j’étais en bonne position pour négocier ce genre de chose avec lui. Je n’ai qu’à enlever mon bas, lui descendre le pantalon… Graaah, c’est horrible. Mes mains viennent se mêler dans les cheveux du coach. « Ce n’est pas qu’une seule place qu’il va te falloir, mon beau. » Je me déconcentre en lui rendant ce service, lui donnant sa pile de papiers. Mais j’ai encore mes hormones de vierge fraichement dépucelé qui vient me travailler. Je le regarde, le voir encore et encore… ça va me torturer si on se provoque comme ça. Je le sais car en étant encore vierge, j’ai été amené à être à cette limite de m’offrir à lui. Maintenant que la peur s’est estompée, j’ai envie de céder.
Je me penche tendrement vers lui, mon visage était si proche du sien. « Et je serais toujours là pour te soutenir. Mais j’espère que tu ne comptes pas seulement me voir pour les matches de football, moi j’ai d’autres projets à réaliser avec toi, tu sais... » Ma langue s’immisce entre ses lèvres, ma bouche se plaque à la sienne. Ce baiser est ardent, sans aucune douceur. Mes doigts serrent ses cheveux, mes hanches caressent les siennes quelques secondes avant que je me décide de m’écarter de lui. Mon bas ventre était en feu. J’étais à la limite mais je ne voulais pas être ce genre de fille qui couche à tout bout de champs par ce qu’elle a envie. Sinon, beaucoup d’hommes y passeraient. Dans un sens, je me moque bien de ce que pensent les gens. Je m’assois sur le bureau de Drake, posant mes petites fesses sur son dossier. Mes pieds se posent doucement entre ses cuisses. « Allez, dépêche-toi. J’ai envie de m’amuser. Tu finiras ton travail demain, allez… » Mon pied s’amuse à presser très légèrement l’entre-jambe de Drake avant que je ne me lève pour prendre sa main et l’emmener en dehors de son bureau. J’en avais limite rien à faire que tout reste ouvert.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptyDim 16 Mar 2014 - 23:17

avatar
Invité
Invité

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Elle avait voulu jouer comme ça avec Drake, c'était à ses risques et périls en sachant qu'il avait une expérience beaucoup plus importante qu'elle, donc la technique de la provocation était une chose qu'il maitrisait parfaitement pour faire craquer l'autre avant lui, jusque là, ça n'avait jamais échoué, pourquoi ça louperait maintenant ? Il n'y avait aucune raison même s'il devait reconnaitre qu'elle était douée dans son genre. Parce que faire ce qu'elle faisait reflétait parfaitement la détermination qu'elle avait au fond d'elle ainsi que l'ambition. Elle avait lancé ce petit jeu au départ, Drake ne lui avait rien demandé, certes ils étaient bons amis, ils s'entendaient parfaitement bien, mais ça s’arrêtait là. Au final, elle avait tout pour elle, il éspérait juste que ce n'était pas de la bêtise que de vouloir se frotter à lui dans ce domaine, mais bien de la détermination. C'est pourquoi, alors qu'elle était à califourchon sur lui et que le petit jeu avait commencé, Gia sortit sa première réplique mettant bien en avant le fait qu'il venait de marquer un point, il lui sourit donc d'un sourire amusé. Qui s'y frotte, s'y pique. Et en plus de ça, pour pousser le bouchon plus loin, elle continuait de laisser une de ses mains se balader sur le corps de Drake, ce qui fit qu'emballer le rythme du cœur de ce dernier qui sentait comme une certaine chaleur grimpait en lui. Il ne pouvait pas rester insensible au contact entre sa peau et celle de la jeune femme.

- C'était une façon de parler, je sais bien qu'il en faudra beaucoup plus.

Autant la caresser dans le sens du poil, prétentieuse ? Aguicheuse ? C'était tout Gia ça, fidèle à elle-même. Qu'elle ne change pas, elle était vraiment unique quand elle restait comme ça. Une des raisons qui faisait que Drake adorait parler avec elle, l'avoir à ses cotés un petit moment, ça partait toujours sur des petits pics sympa ou provocation en tout genre, tout pour pimenter une conversation. Il en fit de même avec ses gestes devenant de plus en plus provocants, mais Gia le surprit en venant lui déposer un baiser bien prononcé après avoir bien précisé qu'elle serait toujours là pour le soutenir. Et ben, finalement mademoiselle comptait surement aller jusqu'au bout.

- Match de football ou non, tu seras toujours la même à mes yeux, donc ne t'en fais surtout pas pour ça. Par contre je suis bien curieux de voir tes fameux projets.

S'il en croyait ce qu'elle venait de faire et la façon dont elle s'était assise sur le bureau après lui avoir déposé le pied sur son entre-jambe en le frottant, il pensait directement au sexe. Mais pouvait-il l'affirmer ? Non, il s'attendait à tout avec Gia, donc rien de concret pour le moment, il se contenta seulement de la regarder un coup dans les yeux, un coup de bas en haut et vice-versa à quelques reprises, un regard rempli d'envie, de promesse d'un moment spécial en sa compagnie, un moment qu'elle n'oublierait pas. Mais vu qu'elle avait l'air de plus en plus...excitée au premier abord, il voulait voir si c'était bien ça, si ça allait se confirmer ou non. Quelques secondes après, Drake se fit tirer hors de son bureau par Gia qui l'a prit par la main. Bien sur, il avait bien prit le temps de fermer au passage la porte de son bureau in-extremis, la claquant derrière lui sans pour autant s’arrêter. Elle avait l'air presser, ne jamais faire attendre une femme. Il faut dire que la curiosité était pour quelque chose là-dedans.

- J’espère que ça vaut le coup.

Un moyen pour essayer de faire cracher le morceau à la jeune femme, il se verrait mal faire quelque chose d'ennuyeux malgré lui. Il ne pouvait rien dire de plus, se contentant simplement de suivre la jeune femme alors que le complexe avait l'air vide à cette heure-ci.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia EmptySam 29 Mar 2014 - 22:13

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Play with me, babe !
Gia and Drake
fiche par ©century sex  

Ma relation avec Drake me plaisait beaucoup. Même si j'étais qu'une idiote à le chauffer sans aller plus loin, c'est lui qui faisait la beauté de notre relation : il était patient. Et beaucoup d'hommes seraient patients pour « ça » mais je ne sais pas, je sens Drake différent. Surtout qu'on s'amuse tous les deux, qu'on sait apprécier les petits comme les grands plaisirs. Alors, j'ai hâte, je le dépêche dans la possibilité d'une fête, d'un jeu, d'un délire. Mais pour cela, il faut qu'il se bouge le bougre ! Je serrais sa main dans la mienne, j'usais du peu de force pour l'inviter à me suivre même si je sentais qu'au bout d'un moment, je n'avais pas besoin de forcer grand chose. Je jette un coup d’œil à son bureau quand il le ferme rapidement.
Je lui jette un regard provocateur mais loin d'être méchant. Que ça vaut le coup ? Il me connaît bien normalement, ça m'étonne ! Il sait très bien qu'il ne se remettrait pas de la soirée qu'il allait avoir avec moi. D'ailleurs, la rapidité de mes pas nous emmena bien rapidement jusqu'à ma voiture où je l'invitais à entrer alors que je me mettais du côté conducteur. Le moteur de la voiture vrombit et se fait entendre dans tout le parking. Et honnêtement, je m'en fou, il n'y a pas que les étudiants qui peuvent faire du bruits. « Mets ta ceinture, chéri, je ne voudrais pas que tu passes par dessus le pare-brise si j'ai un accident. Enfin... ce serait surprenant que j'en ai un... » dis-je avec ironie.
Je ris et je sors du parking plutôt rapidement. On ne peut pas dire que j'étais du genre calme au volant, pour ne pas dire nerveuse. Je regardais autour de moi s'il n'y avait pas de bars ouverts en fin d'après-midi. Trop tôt pour qu'on aille dans un club. Je ne voulais pas croiser Samuel à son bar, j'avais pas envie qu'il me voit avec alors qu'il y a peu de temps, je l'ai refoulé comme j'ai refoulé le pauvre Drake. Mais ça, je comptais bien mettre ces souvenirs dans les fins fonds de mon passé. D'ailleurs, ça débutait dans ce bar plutôt sympa. De la bonne musique et de quoi nous mettre tous les deux... dans un coin plutôt intime.
Du moins, c'étaient les pensées que j'avais. Je me gare sur la première place que je trouve. « J'espère que tu as bien mangé ce midi pour faire couler tout ce qu'on va se boire, mon beau. » Je me mets à rire et j'entre dans le bar avec Drake. Ma main s'est glissé dans la sienne pour l'emmener là où je le souhaitais. Une petite banquette en coin, libre, c'est tout ce qu'il me fallait. Je m'y assois et pose mon dos contre le mur alors qu'il est à mes côtés. Je pose mes cuisses sur les siennes. Je me rapproche, posant ma main sur sa joue : « Ce sera quoi pour toi ? Hm... » susurrais-je sournoisement avant de m'emparer de ses lèvres.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Play the game with me, baby. - Drakia   Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Contenu sponsorisé

Play the game with me, baby. - Drakia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Play the game with me, baby. - Drakia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï RP
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser