Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

Partagez
 

 Blood, Tears & Gold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMar 11 Mar 2014 - 1:14

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Une escapade loin de Los-Angeles voilà dont ce dont RJ avait besoin et le plaisir de s’éloigner de la ville de ses tourments s’en trouvait notamment décuplé puisqu’Alice l’accompagnait. Cela leur permettait de se retrouver, car entre les cours, les gardes et le harcèlement que ses parents lui faisaient vivre, il n’avait eu que très peu de temps à lui consacrer. Et quand bien même parvenaient-ils à se voir, RJ était bien trop épuisé pour lui accorder son attention, finissant presque systématiquement par s’endormir, alors, il avait commencé à annuler plus souvent leurs entrevues pour quelques heures de sommeil qui lui permettraient de tenir pour les vingt-quatre heures à venir. Il adorait travailler aux urgences, cela était certain, mais les deux heures de repos dont il devait se complaire n’étaient nullement suffisants pour que son organisme fasse le plein d’énergie. Ce qui expliquait en outre qu’il dormît autant pendant les premiers jours de leur séjour en amoureux loin du stress scolaire, familial ou encore professionnel. Pour se faire pardonner d’avoir été un petit-ami si lamentable et absent, il s’était levé plutôt que la jolie brune prisonnière des bras de Morphée pour aller un bon petit-déjeuner. Certes, n’avait-il fait que le thé, laissant le reste aux bons soins de l’hôtel dans lequel ils séjournaient. Le plateau prêt, une rose en évidence au milieu des mets, il se glissa par la suite dans leur chambre. Il déposa ses offrandes la table de chevet du côté d’Alice avant de s’asseoir à ses côtés. Son regard se perdit quelques instants sur le visage endormi de la belle. Oh oui, belle, elle l’était, de quoi attiser sa fierté de se promener à ses côtés et à sa jalousie aux attentions que lui lançaient les autres garçons. « Il est l’heure de se réveiller la belle aux bois dormants » chantonna-t-il d’une voix douce, caressant tendrement son visage.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMar 11 Mar 2014 - 2:51

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

RJ est l'homme à vanter pour ce choix de destination idyllique. A l'évidence, il n'a pas voulu faire les choses à moitié et je lui reconnais là son désir de toujours bien faire, avec cette touche de romantisme et de galanterie que jamais je n'aurais été chercher ailleurs mais qui pourtant me comble à la moindre occasion. Les premières journées en sa compagnie ont été posées, consacrées plus au rechargement de ses batteries qu'à la découverte de l'île. Je ne vais pas le blâmer d'avoir travaillé d'arrache pied ces derniers temps ; quand bien même il m'a manqué, je me refuse de devenir l'une de ces filles collantes et enquiquineuses toujours prêtes à se plaindre. Alors docilement je l'ai laissé dormir, dormir et encore dormir, en profitant parfois pour m'échapper solitairement visiter les alentours. Ce matin, les rôles s'échangent. Allongée sur le flan vers l'extérieur du lit comme à mon habitude, sa voix douce et suave est petit à petit parvenue à me réveiller, m'arrachant à des songes pourtant agréables. J'ouvre les yeux difficilement à cause de la clarté du soleil, pose mon regard sur ce plateau en face de moi, sur ces deux tasses et enfin sur cette rose rouge fraichement éclose. Cela ne pourrait être mieux puisqu'il est lui aussi là, assis à côté de moi, sa main redécouvrant une énième fois mon visage. Un sourire prend aussitôt forme sur mes lèvres comme à chaque fois qu'il agit de la sorte ; vous savez, ce genre de sourire qui indique de façon sûre à un homme qu'il est le vainqueur de l'histoire. « Bonjour » murmure-je d'une petite voix mutine en croisant son regard bleu à m'en faire perdre mes moyens. Sans attendre je me redresse, attrape la rose afin d'en sentir le parfum comme toute fille l'aurait fait. « Je vérifie que ce n'est pas une fausse » et le confirme d'un sourire doucereux avant de reposer la fleur et de me concentrer sur l'essentiel, à savoir lui « fais-moi penser à te demander en mariage dès que j'en aurai la possibilité ! » Je n'affiche pas une mine dépitée mais bel et bien un franc sourire révélateur de ma bonne humeur déjà bien présente. Mes yeux le dévorent du regard, à croire que je ne m'en lasserai jamais. « J'ai beau me creuser les méninges, je ne trouve personne d'autre qui pourrait mieux me satisfaire que toi. » Dis-je finalement en haussant l'épaule, presque candidement. Cela n'annonçait cependant aucunement cette envie soudaine de l'embrasser qui me pousse à aller lui voler, tendrement néanmoins, un baiser caractéristique des sentiments qui m'habitent et qui lui sont entièrement consacrés. Pour ce faire, je me suis échappée de l'emprise des draps et viens m'installer librement sur ces deux cuisses, à califourchon. Mes bras encerclent son cou, l'une de mes mains glissent dans ses cheveux... et je savoure avec plaisir ce premier vrai contact qui dure un long moment avant que je n'y mette fin. Entichée et pleinement éveillée, je l'observe ensuite silencieusement avant de prendre la parole. « Qu'as-tu prévu pour nous, aujourd'hui ? J'ai plein d'amies à rendre jalouses, tu te souviens ? »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMar 18 Mar 2014 - 1:18

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Son sourire fit immédiatement écho au sien. Les sourires d’Alice étaient magiques, ils lui donnaient envie de sourire en retour, même si l’envie n’y était pas au préalable. Il contempla longuement s’extirper des bras de Morphée pour finalement s’intéresser à son cas. « Chez les Hemingway on fait les choses bien voyons ! » s’offusqua-t-il faussement lorsqu’elle mentionna une possible fausse rose, son sourire étant toujours de la partie. Ses soucis familiaux qui semblaient peser des tonnes à la fois sur sa conscience et ses épaules parurent perdre en tonne. L’effet Alice Collins, pas étonnant qu’elle prenait chaque jour plus place et dans son esprit et dans sa vie. « J’espère donc qu’à ce moment là tu sauras bien faire les choses, entre dîner, bague, genou à terre dans la vraie tradition » il s’esclaffa brièvement, imaginant la jeune femme lui faire la proposition de l’épouser, ce qui ne serait pas pour le moins du monde banal bien qu’impossible. RJ était assez traditionnel, si une telle chose devait se faire, ce rôle lui reviendrait de plein droit, cela n’avait rien à voir avec un quelconque machisme mais n’était-ce pas ainsi que les choses se déroulaient depuis la nuit des temps ? La jeune femme se faufila sur ses jambes pour venir déposer ses lèvres sur les siennes, et gourmand, il se laissa volontiers, quémandant d’ailleurs plusieurs baisers alors que ses mains allaient se loger sur les hanches d’Alice, rapprochant plus encore leurs corps. « Je t’avoue que je ne vois pas non plus » rit-il à nouveau, communiquant de ce fait son assentiment aux affirmations de la jolie brune, flatté. Elle ne paraissait pas trop lui en vouloir de son manque d’énergie depuis le début de leur séjour ici, de quoi le rassurer. « Je ne sais pas trop…je reconnais que mon plan était de t’offrir un petit-déjeuner digne de ce nom afin de me faire pardonner de t’avoir délaissée ces derniers jours » ses prunelles dans les siennes, il ne put s’empêcher de cueillir à nouveau sur ses lèvres qui savaient s’y prendre pour lui procurer plaisir et bien-être. « En parlant du dit déjeuner, tu devrais peut-être t’intéresser à lui avant qu’il ne refroidisse… » Murmura-t-il en délaissant sa bouche l’espace de quelques secondes, la tenant toujours fermement bien que doucement contre lui, l’ombre d’un sourire sur le visage. « Enfin…si tu parviens à te dégager bien sûr, heureusement pour toi ta liberté ne coûte qu’un malheureux baiser…c’est peu payer tu en conviendras… » Son air amusé prit plus d’ampleur en même temps que son envie de la taquiner. De tels moments avaient le don de le recharger en courage…Lord, qu’il l’aimait.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 19 Mar 2014 - 0:01

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Allez savoir comment sont les Hemingway, je sais en tout cas que cet homme avec lequel je sors est véritablement un gentleman. N'importe quelle fille aurait aimé que son petit-ami l'emmène dans un tel lieu pour une semaine d'évasion et de détente ; je suis réellement chanceuse et pour cette raison je fais tout pour le combler lui aussi. « Je te crois... et je suis désolée que tu sois tombé sur une Collins, chez nous c'est un peu plus olé-olé. Mais bon au moins on ne s'ennuie jamais. » Non pas qu'on s'ennuie chez les Hemingway... enfin, je ne les connais pas assez pour pouvoir juger après tout, mais de ce que RJ m'a raconté sur sa jeunesse avec ses parents son frère et sa sœur, cela n'avait pas l'air d'être la grande joie non plus, la haute classe sociale obligeant à certains principes de vie parfois bien tristes... J'ai beau venir d'un milieu qui n'est pas défavorisé, notre enfance n'a sans doute rien eu à voir. Cela dit, chez moi aussi les demandes en mariage sont faites par les hommes alors... « Genou à terre ? Tu ne veux pas que je supplie ta main allongée par terre comme un esclave face à son roi non plus ? » Je rigole avec lui et lui donne un faux coup de coude dans les côtes, sachant très bien qu'il plaisante. « Non je compte sur toi pour tout ça... enfin, au moins pour la bague en diamants. » Détrompez-vous je suis très loin d'être une fille superficielle et matérialiste, c'est bien pour cette raison que je me permets de rajouter ce propos sur la bague. Parler avec lui de tout ça ne me met pas mal à l'aise, à vrai dire il en faudrait beaucoup plus pour m'embarrasser. Tout cela ne nous concerne pas du tout et loin de nous le projet de nous stabiliser à cette échelle alors autant prendre ça avec humour et tendresse. Une fois installée sur lui je me fais plaisir, c'est vrai, l'embrassant comme si je ne l'avais pas fait une seule fois durant la nuit. Si légèrement vêtue d'un débardeur ainsi que d'un unique sous-vêtement, je sais très bien qu'il va avoir du mal à me rejeter, quel que soit son état d'âme. Alors j'en profite, sans compter. Je lui dis ce que j'ai envie de lui dire, l'assure de ce qu'il représente à mes yeux à ma manière et lui demande finalement ce qu'il a prévu pour la journée. Un petit déjeuner, dit-il. Mon regard va se poser furtivement sur ce plateau rempli de choses somme toutes visiblement délicieuses. Mais tout contre moi il y a lui et le choix est vite fait – pour le moment tout du moins. Je retrouve ses prunelles et me mets à sourire au fur et à mesure qu'il parle. Il fait son malin mais ça lui va plutôt bien... « Juste un baiser ? Tu n'es pas difficile en affaires, heureusement que tu as choisi la médecine plutôt que le commerce... J'aurais été inquiète pour toi. » Aussi espiègle que faussement déçue, j'approche mon visage et frotte le bout de mon nez au sien dans un élan affectueux. « Essaye de refréner tes envies alors... Un malheureux baiser et tu me lâches, deal. » Puisqu'il en est ainsi, je rapproche mes lèvres, l'embrasse à nouveau en faisant glisser mes mains de sa nuque à son torse, son ventre... qui sont tristement recouverts d'une chemise, mais je garde espoir que ça fasse son petit effet. Vraiment un tout petit effet. Je laisse nos deux langues s'acoquiner un long moment avant de m'écarter difficilement. Une fois que mes doigts se retirent des formes parfaites de son abdomen, je les lève vers mes cheveux toujours attachés en une queue de cheval. L'élastique glisse et finalement libèrent ma chevelure brune qui retombe sur mes épaules. « Maintenant que je t'ai payé, tu me laisses manger ? Ça creuse de ne rien faire tu sais. Encore tu m'aurais fait l'amour toute la nuit on pourrait comprendre... mais non tu as pioncé tout le long tellement tu es fatigué. Je ne te blâme pas, non, mais tout ça pour dire que ma faim est étrange non ? Enfin, laisse-moi manger, allez... » Dis-je sans gâcher mon jeu d'acteur par la malice qui me monte néanmoins au nez. J'essaye de rester sérieuse, tentant en même temps de retirer ses mains de mes hanches, alors que tout en lui m'appelle à rester là où je suis tant j'y suis bien et ce, uniquement grâce à lui.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 19 Mar 2014 - 0:54

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

« Eh ! Je suis un homme difficile qui mérite que l’on se plie en quatre pour lui ! » S’offusqua-t-il à nouveau, faussement bien sûr, un immense sourire illuminant son visage. Il n’était pas sérieux bien sûr, ils n’en étaient pas encore là. Ils avaient tout leur temps, de toute façon, il avait déjà un engagement auquel il devait poser son véto, affronter ses parents et leur faire savoir que non, il n’épouserait pas Catherine, croyez-le ou non, il préférait encore se faire faucher par une voiture. Cela paraissait beaucoup moins compliqué et prise de tête que de faire face à ses parents. L’angoisse commençait à gagner peu à peu son esprit, heureusement le baiser de la belle suffit à la taire, à sa demande assurément. Il en profita d’ailleurs pour glisser une de ses mains dans la nuque de la jeune homme, la maintenant ainsi à deux endroits. Elle ne pouvait s’échapper, bien qu’il doutât qu’elle le veuille. « Heureusement que je ne fais affaire avec toi alors… » Sourit-il lorsque leurs bouches se séparèrent. Cela n’avait finalement pas été une bonne idée que d’instaurer une telle proximité puisqu’il se retrouvait désormais à vouloir plus…encore et toujours plus. Encore un effet Alice Collins. Il n’était qu’un homme qui se retrouvait avec une belle créature sur ses genoux dans une tenue plus que légère, ses pensées, malgré son évidente galanterie, avaient vite faits de dévier sur la manière dont il pourrait l’en délester. « Je suis un homme de parole mademoiselle Collins, je te libère » répliqua-t-il finalement avec un sourire, relâchant un peu sa prise autour du corps de la jolie brune. Alors qu’elle se dégageait pour sûrement trouver une position confortable pour attraper le plateau, il en profita pour à nouveau poser ses lèvres sur les siennes, allant une nouvelle fois taquiner sa langue de la sienne. « Homme de parole peut-être mais gourmand avant tout » lança-t-il sur un ton amusé et de complètement la relâcher pour qu’elle puisse remplir son ventre qui criait famine, selon ses dires en tout cas. Il la regarda s’activer avec les aliments, distrait à nouveau, perdu dans des pensées qui le ramenaient à Manchester. Les billets d’avion avaient déjà été pris et les menaces lancées par les parents, plus particulièrement par la génitrice qui ne supportait un tel comportement de ce fils ingrat qui avait l’audace de défier ses ordres, après tout, tout ce qu’elle faisait c’était avant tout pour lui et cette famille ! « Je vais être absent une semaine ou deux en avril, je vais rentrer à Manchester voir la famille, une sorte de réunion au sommet » il haussa nonchalamment les épaules, faisant ainsi comprendre que ce n’était pas très grave. « Pas de quoi s’inquiéter, présence obligatoire » Il tenta un sourire rassurant alors qu’il lui piquait un morceau de pain. « Eh bien, quel appétit ! » Il rit un peu.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 19 Mar 2014 - 1:23

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

« Tu en dis des conneries parfois toi... » A la limite, je pourrais me plier en quatre pour qu'il m'épouse moi plutôt qu'une blonde écervelée ou un peu trop BCBG du genre de sa fiancée. Mais c'est tout. Ce qu'il dit ensuite est criant de vérité. S'il devait faire affaire avec moi, il serait mal barré mais je le serais tout autant. Dieu sait que tout ce dont j'aurais envie, ça serait de finir sur la photocopieuse avec lui... et Dieu n'aime pas cette vision, j'en suis persuadée. Après notre étreinte, monsieur accepte de me libérer et j'en suis presque attristée, cependant je ne le montre pas, et puis la bonne odeur de la nourriture se charge seule de m'accaparer mon attention. Il cherche à m'embrasser une dernière fois mais je le repousse presque en souriant. « Bouge. » Il m'énerverait presque à réussir à m'avoir aussi facilement. Parfois je me demande comment j'ai pu le considérer uniquement comme un ami pendant toutes ces années. A croire que j'avais de la merde dans les yeux pour ne pas remarquer combien il était beau, je ne vois d'autre solution. Ce petit-déjeuner a été fait sur mesure pour moi ou … ? Tout est délicieux et je me régale à  côté de lui, assise en tailleur avec le plateau sur mes cuisses. Tandis que je mords avec appétit dans un pain au chocolat, sa voix se fait entendre pour me prévenir d'une absence le mois prochain. Une semaine ou deux ? Rien que ça ? Mes yeux sont déjà ancrés dans les siens quand il rajoute qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Oh mais je ne m'inquiète pas vraiment, je suis juste perplexe, voilà tout. « OK. » Je réponds en haussant moi aussi les épaules avant de croquer une nouvelle fois dans le pain fourré, et puis je repense à ce qu'il vient de me dire, moins indifféremment. « C'est une réunion à quel sujet ? » Il me dit de ne pas m'inquiéter alors je ne le fais pas, mais j'ai bien le droit de lui demander ça, non ? Alors j'attends sa réponse en continuant mon repas, mes yeux braqués sur lui.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 19 Mar 2014 - 1:47

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Elle ne réagit pas plus à la nouvelle, tant mieux. Il ne se voyait pas se lancer dans une longue explication, du moins l’alarmer à ce sujet. Il avait déjà beaucoup à gérer de son côté pour essayer de la tranquilliser car oui, la situation était critique. Néanmoins, il dut reconsidérer ce sentiment à la question de la jeune femme. Il n’avait jamais su mentir et elle le connaissait trop bien pour parvenir à savoir ce qui était vrai ou faux. Aussi loin qu’il se souvienne, il n’avait jamais été en mesure de lui raconter des bobards, lorsque le masque du connard supposé insensible était tombé, il ne restait qu’un jeune homme un peu trop franc par moment ou plutôt incapable de d’enduire en erreur les personnes qu’il affectionnait. « Eh bien… » il chercha ses mots un instant, la manière d’aborder les choses sans avoir l’air d’annoncer le début de la troisième guerre mondiale. « Disons que Catherine est quelque allée se plaindre de la manière dont tout ceci a évolué » Il n’avait nul besoin d’entrer dans les détails pour se comprendre, Alice était très bien placée pour cela, après tout, elle était la raison pour laquelle la famille Hemingway faisait aujourd’hui son procès. Il ne regrettait pas, bien au contraire, il considérait qu’Alice était sûrement la plus belle chose qui lui soit arrivé ces derniers temps, sûrement mieux que ce mariage arrangé organisé par ses parents. « Donc je dois aller à Manchester pour m’expliquer et rassurer un peu tout ce beau monde » ajouta-t-il en prenant soin de prendre un ton détaché, un moyen de minimiser les conséquences de ce choix jugé comme inconsidéré. « Enfin, il fallait s’y attendre » Cela aurait été naïf de croire que Catherine profiterait cette occasion pour construire sa propre existence, elle était bien trop enrôlée par ses responsabilités envers sa famille pour prendre une autre voie, un peu comme lui…il y avait encore quelques mois.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 19 Mar 2014 - 3:17

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Je devine que le sujet est un minimum épineux lorsqu'il met du temps à formuler sa réponse. D'ordinaire, il est toujours honnête avec moi, et s'il cherche souvent à me dire les choses de la meilleure façon possible, il lui reste néanmoins une franchise que l'on ne peut nier, d'autant plus en ma présence. Depuis que je le connais, je n'ai de toute façon jamais pris de pincettes pour lui parler et j'ai toujours aimé qu'il en fasse de même. Là, je vois qu'il hésite, qu'il cherche ses mots un peu plus que d'habitude. Oui à l'évidence, il y a un cactus quelque part, dans ce qu'il veut me dire. Plus les secondes passent, plus cette réunion au sommet sonne mal. Et puis là, boom, Catherine sur le tapis. Je déteste plus que tout quand il prononce son prénom, cela me donne envie de l'étriper elle pour qu'elle cesse d'exister ne serait-ce que pendant quelques secondes. Je ne suis pas la plus tendre des filles, ni la plus compréhensive. Des réactions d'enfants qui parfois avec du recul me désolent de ma propre personne mais on ne se refait malheureusement pas. Je lâche mon pain au chocolat d'un seul coup, avale ce qu'il me reste dans ma bouche et le toise du regard tandis qu'il continue son explication. Alors il va vraiment aller retrouver sa famille pour discuter de ça, du fait qu'il rejette ce mariage et qu'au lieu de faire plus ample connaissance avec Catherine, c'est avec moi qu'il sort. Je le fixe un moment sans rien dire, ne sachant d'ailleurs pas par quoi commencer. Peut-être que je devrais culpabiliser  face à son air détaché qu'il se force à adopter ; après tout, si je n'avais pas été là, dans sa vie, tout aurait pu marcher sur des roulettes, qu'en savons-nous ? Sauf que je ne suis pas le genre à pleurer sur mon sort et en l'occurrence, sur le notre. « Je vois... » Non, je ne lui dirai pas que je suis désolée, que tout ça ne serait pas arrivé si je n'avais pas été là. Je résiste, et j'en perds mon appétit. « Et tu as besoin d'autant de temps pour leur dire que tu ne veux pas de ce fichu mariage ? » Une autre question légitime ? Je ne sais plus et à partir de maintenant, je vais me foutre totalement de leur légitimité. Je repousse mon plateau sur le lit et cherche son regard. « Enfin, elle ne veut pas non plus se marier avec toi, n'est-ce pas ? A quoi bon tergiverser pendant des jours et des jours ?! » Des choses doivent m'échapper. Ah, oui, ce sont les Hemingway après tout. Une famille que je me suis toujours obligée à respecter sans pour autant en comprendre les principes affreux. « Ils savent que j'existe au moins ou pas ? » Histoire de savoir à quel point cette Catherine est une harpie. Quoi que, cela pourrait nous aider.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyJeu 22 Mai 2014 - 1:52

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Non, il n’avait pas du tout envie de faire face aux regards désapprobateurs de ses parents. Il avait déjà sa petite idée sur manière dont les choses se dérouleraient et le moins que l’on pût dire c’était qu’il prendrait cher. Il voyait d’ici sa mère lui reprocher de n’avoir jamais été ce fils qu’elle espérait, comme s’il se plaisait à lui rendre la vie impossible et surtout à la décevoir, après tout, ne prenait-il pas conscience de tout ce qu’elle faisait pour lui jour après jour ? Ce qui ferait déborder le vase et la suite ne serait pas belle à voir, simplement un chemin de non retour. Oui, le dénouement ne serait nullement joyeux car il savait que dès lors qu’Alice serait évoqué –sous différents noms d’oiseau propres aux gens de son rang-, il prendrait sa défense envers et contre tous. « Alice, c’est compliqué » Il poussa un soupir, non il n’avait pas tellement envie de rentrer dans les détails sur le fonctionnement de cette famille à laquelle il n’avait pas le sentiment d’appartenir. « Et crois-moi, tout ce temps sera hautement nécessaire, on aime faire les choses en grand par chez moi » il eut un petit sourire. Madame Hemingway, la reine du drame et de la mise en scène, sans bien sûr mentionner son hypocrisie et sa tendance à se faire passer pour la victime en toute circonstance. En somme, personne ne parviendrait à avoir le dernier mot face à elle. Il lui faudrait au moins tout ce temps pour faire comprendre à tout le monde à quel point son cadet était ingrat, à quel point elle était malheureuse et déçue de la manière dont les choses avaient tourné ainsi que pour présenter leurs excuses –surtout RJ- à la famille de Catherine et pour trouver un moyen pour cette progéniture décevante de se rattraper. « Pas vraiment, encore un point sur lequel je dois m’entretenir avec eux, d’ailleurs il y a beaucoup de points à évoquer » son avenir et son statut au sein des Hemingway en somme, il valait mieux tard que jamais non ? « Fais pas cette tête, je serai vite rentré, une semaine c’est vite passé, j’aurais même pas le temps de te manquer que je serai de retour » Il lui fit un sourire et cette moue à laquelle, il le savait, elle résistait difficilement, caressant doucereusement sa joue. « Cela dit, tu devrais manger, une longue journée nous attend ! »



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyVen 23 Mai 2014 - 23:45

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Compliqué, compliqué... Compliqué au point que je ne puisse pas comprendre ? Sans surprise je déteste qu'il me dise ça et je ne m'en cache d'ailleurs pas, levant une énième fois les yeux en l'air. « C'est vous qui compliquez tout, ça ne devrait pas l'être autant... » Dans un meilleur monde, aucun mariage n'aurait été prévu, il n'aurait pas été convoqué chez lui pour régler « tout ça » et il aurait juste juste pu mener sa vie comme un homme de vingt-sept ans libre, sans l'avis premier de ses parents. Oui, je suis déçue, contrariée. Un peu puérilement je lui en veux, d'accepter de se plier à cette demande expressive de ses parents. Dire que je me pensais sauve du côté de la belle-famille... Finalement la distance n'empêche rien, je suis quand même foutue, ayant l'impression de ne pas faire le poids avec toute cette bourgeoisie oppressante dont il est originaire. Et le pire dans tout ça, c'est de l'entendre me dire que ses parents ne savent même pas que j'existe. Est-ce utile de lui rappeler, égoïstement, que ma mère est au courant pour nous depuis le début ?... Certes cela doit s'expliquer en grande partie parce que je suis une fille, ainsi qu'un moulin à paroles accessoirement, mais tout de même, ça m'aurait fait plaisir qu'il prévienne beau papa et belle maman que j'existe dans sa vie. Je suis dégoûtée jusqu'au bout et ce qu'il me dit finalement me laisse maussade. Une semaine... Je sais que je vais survivre, j'ai de quoi m'occuper après tout, mais cela va tout de même être une semaine à me demander sans cesse ce qui pourra bien se passer de l'autre côté de l'océan, dans cet univers auquel je ne serai peut-être jamais conviée. Bienvenue chez les Hemingway, hein. Quand il caresse ma joue, j'éloigne un peu mon visage, comme pour lui montrer que sa tendresse ne va rien résoudre. Je sais que j'ai mauvais caractère, inutile de me le rappeler. Tant bien que mal j'essaye de finir ma pâtisserie avant de boire un peu de mon thé, silencieusement, tout du moins avant que mon naturel ne revienne au galop. « Tu crois qu'ils me détesteront ? » Mes yeux mettent un moment à se relever sur lui. « Tes parents, ton frère... C'est que je ne ressemble en rien à ta chère fiancée. Je ne suis qu'une Américaine, libérée, qui adore jurer, sortir m'amuser en m'habillant légèrement et manger aux fast-foods. Ça ne va jamais le faire. Sans parler du fait que je me lance dans une carrière artistique. Hé, je suis l'anti-Catherine en fait. » Et ça me fait sourire, non pas de joie mais plutôt d'ironie, d'amusement. Comme on dit, vaut mieux en rire qu'en pleurer non ? Ce n'est pas avec cette pouf qu'il dort de toute façon. « J'ai fini de manger. C'est quoi le programme au fait ? » Que je lui demande, presque candidement pour changer de sujet, enfin, essayer en tout cas.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 28 Mai 2014 - 11:13

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Compliqué, oui, il en avait conscience. Il vivait assez longtemps dans cette famille pour savoir ce qu’il en était et comprenait parfaitement que cela ne soit pas accessible pour les autres, pour le peu qu’il avait pu découvrir sur les familles des autres. Cependant…il ne pouvait s’empêcher d’être déçu, ce qui se manifesta par un soupir qu’il ne put longtemps réprimer face au comportement de la jeune femme. Oui, déçu, il avait cette impression qu’elle ne voulait pas comprendre, du moins, il avait conscience que cela ne soit pas aisé pour elle mais un effort n’aurait pas été de refus. Essayer de saisir ce que cela impliquait pour lui et qu’il aurait encore souhaité être renversé par une voiture que de faire face à ce qu’il l’attendait à Manchester. Ce qui aurait pu sembler anodin pour elle, ne l’était pas forcément pour lui, pour eux et elle n’avait aucune idée de ce qui l’y attendait. Il n’y avait aucun abus physiques, bien sûr mais il devra à nouveau se confronter à toutes ces années d’influence psychologique qui avait de son existence ce qu’elle était aujourd’hui. Il eut également un mouvement machinal de recul. « Tu ne fais vraiment aucun effort… » Son ton n’était ni amère, ni froid et à sa plus grand surprise, plutôt doux d’ailleurs. Il l’aimait Alice, autant avec ses qualités que ses défauts, c’était un fait mais il aurait espéré…espéré un peu… « Tu pourrais essayer de te mettre quelques secondes à ma place ? Je sais parfaitement que cela te dépasse mais de ce que je t’ai déjà dit de ma famille, je pensais que tu aurais une idée de la difficulté de ce qui t’attend » Il fit une pause, il savait que son rôle était de la rassurer mais elle ne lui facilitait pas non plus la tâche, à vrai dire, l’angoisse était à son paroxysme et il aurait bien voulu qu’elle lui fasse comprendre qu’il n’était pas seul, bon certes, ne pouvait-elle faire, il était le mieux placé pour le savoir. « Si je vais les affronter, c’est pour toi, pour nous et autant dire que ce ne sera pas une promenade de santé. Tu n’apprécies pas le fait qu’ils ne sachent rien de toi, tu es la mieux placée pour savoir dans quelle situation je me retrouvais alors je ne comprends pas que tu m’en tiennes rancune » Une nouvelle pause durant laquelle il prit une profonde inspiration « J’apprécierais sincèrement que tu cesses de tout ramener à toi et essaies de comprendre ce que ça implique pour moi » Il avait été dur, il en avait conscience et le regrettait déjà, mais il pensait être dans son droit. « J’aurais espéré un peu plus de soutient de ta part, si tu m’en veux également, je ne vois pas ce qu’il me reste »



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyJeu 29 Mai 2014 - 1:03

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Pousser le bouchon trop loin, cela m'arrive parfois. Bon, souvent en réalité. Je suis de ceux qui ne prennent pas le temps de modérer leurs paroles au risque de mal paraître, de blesser ou que sais-je, bref cela peut ennuyer, j'en suis consciente. RJ n'est pas du tout comme moi, je crois d'ailleurs que dans ce domaine il est le blanc et moi le noir. Ne préférant parler que pour raconter des choses qui en valent véritablement le coup, il m'a souvent rappelé que je devrais parfois plus prendre le temps de réfléchir, que cela m'éviterait de le regretter... Oui, peut-être aurais-je dû appliquer son conseil, là, dans cette chambre. C'est ce que sa première remarque me rappela, digne d'un coup de massue d'ailleurs car elle aurait très bien pu être dite à un enfant. N'ayant tout d'abord pas la force de répliquer sans avoir plus de contenu, je le laissai s'exprimer, me rappelant que sa situation en gros n'avait rien d'idyllique. « Si je vais les affronter, c'est pour toi, pour nous (…) alors je ne comprends pas que tu m'en tiennes rancune. » Cette partie m'interpelle à juste titre, elle ne fait pas seulement mention de sa distante relation avec ses parents mais aussi de nous deux, car oui il est bien question de ça, de notre couple, et j'ai tendance à oublier ce détail peut-être un peu, beaucoup. Butée dans mon incompréhension vis-à-vis de son schéma familial, c'est pile poil là où je me trouve, et d'où j'ai du mal à sortir. Depuis le début que je le connais j'ai toujours été avertie de la spécialité de sa famille – enfin disons plutôt de son rang – et cela ne m'avait jamais concrètement indignée ; désormais que je suis en couple avec lui, je réalise que ma rancoeur est d'autant plus forte, bien malheureusement pour lui et tout cela à cause de sa fiancée en premier lieu. Entre ce qu'il apprécierait que je fasse et mon tempérament, il y a parfois des kilomètres... Le voir dans cet état grave et impliqué me fait mal autant que cela me touche. Oui, je suis touchée dans ma fierté à cause de ce ton qu'il emploie pour me parler, des mots qu'il choisit pour réussir à me faire comprendre des choses qui devraient être simples, je le sais. En réalité, tout ce dont il a besoin c'est de mon « soutien »... Et moi je me dis que l'être humain peut être parfois horriblement complexe, j'en suis la preuve vivante, entre mes sentiments pour lui et cet entêtement égoïste qui a du mal à s'écarter de la scène. En tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'est que pendant une dizaine de secondes il a réussi avec brio à me clouer le bec, chose dont j'ai souvent horreur. « C'est juste que... » … que j'aurais aimé vivre tout cela autrement, rencontrer ses parents dans les règles de l'art, soit, mais pas au prix d'une dispute entre lui et eux. J'aurais aimé tant de choses « normales », me ramenant encore une fois au titre de la fille capricieuse, égoïste et pitié Alice, pour une fois, cesse d'être ainsi. « Non, rien. Excuse-moi... » Mon regard s'abaisse, mes épaules aussi et ma main vient s'appuyer contre mon front pour soutenir ma contrariété. « Je n'ai pensé qu'à moi sans réaliser que cela pouvait ne pas te convenir. » Désormais, nous ne sommes plus de simples amis, tout cela a changé la donne entre nous. Si nous avons toujours eu l'habitude nous entendre sur beaucoup de choses, je me rends compte que le poids de sa famille devient aujourd'hui un réel problème que je dois affronter avec tact, par respect pour lui et... par amour, j'imagine. C'est dur mais... avec tout ce qu'il a fait pour moi en venant dans cet endroit paradisiaque, je dois faire un effort. Alors mon regard remonte finalement vers lui. « Je ne t'en veux pas, je t'assure... J'espère juste qu'ils ne te forceront pas à retourner avec Catherine, ou alors que tu ne te trouveras pas une Anglaise en cours de route là-bas. En une semaine il peut s'en passer des choses. » J'essaye d'esquisser un petit sourire afin de lui signifier que je plaisante, en espérant qu'il soit d'humeur à cela...« On fait la paix, c'est bon ? »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyVen 20 Juin 2014 - 5:06

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

Il s’en voulut soudain de lui avoir parlé de la sorte. Il la connaissait bien après tout, cette réaction était digne du personnage mais il était vrai qu’il aurait souhaité qu’elle agisse autrement. A nouveau, ce n’était nullement de sa faute, elle ne pouvait comprendre ce qui se passait chez les Hemingway et à vrai dire, lui-même parfois ne comprenait pas grand-chose aux simagrées des gens de son rang. Plutôt, il ne parvenait pas à suivre les attentes et exigences de sa génitrice qui avait déjà tout et semblait pourtant en vouloir encore et toujours plus. Tout comme, il ne parvenait pas à comprendre pourquoi ni comment elle pouvait mener la famille entière selon ses désirs et envies. Il s’y était simplement fait, comme le reste imaginait-il et il comprenait très bien qu’Alice ait du mal à faire avec. Tout d’abord, à cause de son caractère qui était ô combien vrai et sans demi-mesure, ce qui pouvait être à la fois irritant et adorable, ainsi qu’à cause de sa famille qui était si différente de la sienne, pour ce qu’il en savait. Il en était même devenu admiratif au vu de ce qu’elle lui en avait dit, tout semblait tellement plus facile chez les Collins alors que chez les Hemingway…il retint un soupir. « Je comprends, vraiment » répondit-il avec un petit sourire, un regard franc dans le sien. Il fallait appartenir à ce cercle fermé de l’aristocratie britannique pour en suivre les rouages tant les règles qui y régissaient étaient particulières. Il reposa sa main sur sa joue, la caressant doucement. « Ne t’inquiètes pas, je m’occupe de tout ça d’accord ? » déclara-t-il avec une assurance nouvelle. Il se sentait prêt à affronter n’importe quoi, l’appréhension et l’angoisse étaient encore de la partie mais il savait désormais qu’il le faisait pour une bonne raison. Pour une personne qui en valait la peine, ses entrailles le lui hurlaient et il était fin décidé à les écouter. Il valait mieux tard que jamais, avait-on coutume de dire non ? « Et puis tu sais les anglaises ne sont pas aussi jolies que les films le laissent croire et tu me connais, j’ai plutôt bon goût » Il appréciait qu’elle se lance sur le chemin de la plaisanterie, après tout, ce voyage était en partie fait pour qu’ils se retrouvent et non qu’ils se déchirent. Il avait besoin de prendre des forces avant d’entreprendre ce périple tant craint et quelle meilleure façon de faire que d’être aux côtés de la personne qui s’était imposée comme essentielle ? « Cela me rappelle que depuis que nous sommes ici, je n’ai pas encore eu l’occasion de te voir en maillot de bain… » Il fit une moue faussement boudeuse mais qui, il le savait, faisait toujours un certain effet chez la jeune femme. « Je n’ai même pas droit à une petite compensation pour ce voyage ?



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptySam 21 Juin 2014 - 21:20

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Il me murmure qu'il comprend et intérieurement, je me demande si c'est vis-à-vis de ma nature entêtée qu'il a dit ça ou plutôt vis-à-vis du motif de notre dispute, du fait que nous n'avons pas du tout le même background familial. Dans un tel moment, je regretterais presque l'époque où nous n'étions que des amis, néanmoins sa main sur ma joue vient me rappeler que tout ce pour quoi je me suis battue ces derniers mois en voudra toujours la peine. Lui, moi, notre relation, j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux et ses parents n'y changeront jamais rien. Mes yeux dans ceux du grand brun, j'esquisse un faible sourire pour lui signifier que je lâche l'affaire, que j'accepte qu'il soit le seul à gérer ça sans que je ne vienne y fourrer mon nez pendant une semaine. Ca sera dur, je le sais, mais je peux y arriver. Je n'aurai qu'à penser aux retrouvailles, aux éventuelles bonnes nouvelles qu'il aura à me rapporter. Quand monsieur me rassure sur ses goûts, mes lèvres s'étirent un peu plus vivement en proie à ses belles mais surtout bonnes paroles. « J'ai toujours eu quelques doutes sur tes goûts en matière de femmes... mais depuis quelques mois je dois reconnaître que tu mets le high level Hemingway. » Et l'on ne se demande pas pourquoi ! Ma main vient effleurer ses cheveux pour le chahuter, lui et son sens de l'esthétique jusqu'au bout des mèches. Après avoir parlé de ses concitoyennes britanniques, il me met donc au centre de ses attentions en me rappelant qu'il n'a pas encore vu sa copine en maillot de bain. Je hausse mes sourcils en guise d'étonnement car il a raison, fichtre, mes nouveaux maillots de bain en plus ! Et croyez-moi, je ne me suis jamais fichu de son avis à lui en matière de maillots, il est une plutôt bonne critique avec ses yeux de séducteur hors paire. « Cela veut dire qu'on va à la plage ? » Je ne lui laisse même pas le temps de répondre que je descends du lit pour aller vers ma valise un peu plus loin y chercher un bikini, rouge précisément. (x) « Cache tes yeux. » Enfin, je lui dis ça plus par réflexe que par nécessité. Je ne redoute pas vraiment qu'il me voit nue, même si... Bref, je retire mon débardeur, mon short, mon sous-vêtement à la va-vite et enfile le maillot de bain. Là, j'attire à nouveau l'attention du juge en allant me placer face à lui. « Alors, qu'en pense le meilleur ami qui sommeille en toi ? Je vais réussir à attirer les regards avec ça ou pas ? Sinon je peux changer, j'en ai d'autres. » Dis-je en haussant - faussement et - innocemment mon épaule avant de me rapprocher à pas lents jusqu'à lui, les lèvres pincées. N'est pas Alpha qui veut, s'il-vous-plaît.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMar 24 Juin 2014 - 2:15

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

RJ la remercia intérieurement d’être passée à autre chose. Il savait bien que cela ne serait pas bien loin de ses préoccupations, bien loin de ses pensées mais il appréciait qu’elle leur donne quelques instants de répit dans l’immédiat. Il la connaissait suffisamment pour savoir à quel point elle pouvait se montrer entêtée et têtue, il ne comptait plus le nombre de fois où ils s’étaient pris la tête dans le passé à cause de ce trait de caractère, tous deux désireux d’avoir le dernier mot sur tel ou tel sujet. Et surprise, Alice y parvenait presque toujours, ce qui avait le don de le frustrer dans un premier temps mais à quoi il avait vite fait de s’accoutumer. C’était Alice et il fallait être sacrément doué pour la réduire silence, inutile de préciser que les rares fois où il y parvenait étaient à marquer de rouge dans un calendrier. Il sourit donc simplement à sa remarque sur ses goûts en matière en filles s’étant améliorés au fil du temps, amusé et partageant sans nul doute l’avis de la jeune femme. C’était sûrement stupide à dire mais il avait cette sensation d’avoir trouver la bonne. Il avait conscience, parfois, que de telles pensées étaient engendrées par son statut d’amoureux éperdu s’abandonnant pour la première fois au plaisir de sentiments réciproques. « Vous n’étiez pas aussi pudique la dernière fois Mademoiselle Collins » railla-t-il avec tendresse, fermant néanmoins ses yeux comme elle le lui avait demandé. Il faisait bien entendu référence à toutes les nuits qu’ils avaient déjà partagées et plus particulièrement à cette toute première qui avait plus que jamais effacé les barrières qui les séparaient encore. Il finit par les rouvrir à sa demande et il garda le silence quelques instants, se délectant du spectacle qui avait lieu devant lui. Il était chanceux et soudain ses plans de plage s’évanouirent l’espace de quelques secondes. « Changement de plan, on va rester ici et nager sur le lit » dit-il avec une spontanéité qui ne lui était pas encore coutumière, un autre cadeau d’Alice. « ou tu peux aussi me faire un petit défilé privé de tous tes achats en prévision de ce week-end… » Ses prunelles prenaient encore et toujours d’assaut ce corps qu’il pouvait aujourd’hui qualifier comme sien, car oui, miss Alice Collins était sienne. Et oui, monsieur avait quelques problèmes avec la possessivité. « Il est hors de question que les autres mecs te voient dans cette tenue » finit-il par dire alors.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyJeu 26 Juin 2014 - 16:42

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

Enfilant à la hâte mon maillot de bain, je me remémore cette dernière fois à laquelle il fait référence. Toutes les dernières fois, même. Mais la pudeur est un sentiment tellement étrange, qui nous prend parfois dans des situations auxquelles on ne s'attendrait même pas. C'est vrai que je ne suis pas pudique, mais avec lui, c'est malgré tout différent pour la simple et bonne raison que d'un simple regard il peut me faire fondre. Croyez-moi, pudique ou non, ce sentiment peut changer toute la donne. « Hé, il paraît qu'il faut un début à tout. Le nombre de fois où on m'a critiquée pour mon manque de pudeur, j'ai finalement décidé d'entendre raison. » Je ris légèrement avant de revenir face à lui et de l'inviter à regarder ou plutôt à profiter du spectacle. Visiblement, il est satisfait, mission accomplie. Mais ce changement de plan qu'il décide seul n'est pas du goût de tout le monde... Je continue de penser qu'une journée à la plage nous ferait du bien mais le laisse malgré tout ravir ses yeux pendant quelques secondes, jusqu'à ce que finalement ses paroles me choquent. Enfin, avec amusement bien sûr. J'ouvre grand ma bouche pour répliquer. « Ah oui ? T'es stricte comme ami. Tu crois que je vais aller à la plage en combinaison ou même voilée pour tes beaux yeux ? » fais-je en souriant à moitié, aussi espiègle que faussement fâchée. « Ils ne sont pas assez beaux pour ça faut croire. » Je lui tire ma langue et retourne vers ma valise dans laquelle je range mes précédentes affaires avant d'en sortir une petite robe légère et blanche à mettre par-dessus mon maillot. Une fois enfilée, je mets mes sandales compensées et retourne à côté de lui. « Dans cette tenue, je peux sortir sans craindre que mon copain soit jaloux ? » Attrapant sa main dans la mienne, je l'invite à se lever et à venir se coller tout contre moi. « On a qu'à se trouver une plage peu bondée, même pas du tout. » Malicieuse, je me hisse sur la pointe des pieds pour aller narguer ses lèvres des miennes. « Ou tu pourrais te servir de ton argent pour nous louer un petit bateau et m'emmener dans un endroit tranquille sur le grand bleu... Enfin, je propose juste comme ça. Il y a plein de choses à faire ici. » Ajoute-je finalement en haussant les épaules.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptySam 19 Juil 2014 - 4:48

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.

Blood, Tears & Gold. Empty

« Entendre raison… » Lança-t-il moqueur, un petit sourire pendu à ses lèvres, un de ces sourires qui semblaient beaucoup plus craquant à la gente féminine que moqueur. « Alice Collins entendre raison, tout arrive » Il éclata d’un petit rire bref avant de laisser ses prunelles appréciatrices traîner sur ce corps qu’il désirait plus que de raison. Sa proposition de rester dans la chambre d’hôtel plutôt que d’aller se dorer la pillule à l’extérieur semble faire son bonhomme de chemin chez la jeune femme et l’idée semble lui plaire d’ailleurs, peut-être autant qu’à lui mais ses espoirs en prennent très vite un coup. Ils iront sur la plage, un point c’était tout. Il connaissait suffisamment la jeune femme pour savoir qu’il était hors de question d’argumenter, certes avait-il de bons arguments qu’il savait difficile à résister mais Alice également, en outre, elle était hautement têtue et excellait dans l’art de faire ce qu’il lui faisait envie et d’entraîner les autres avec elle. En somme, c’était la plage et discuter ne serait qu’une perte de temps. Reçu cinq sur cinq chef, songea-t-il, amusé. « C’est déjà mieux, même si je continue de penser que la combinaison t’irait à ravir » Il sourit à nouveau. Il n’était pas sérieux, du moins complètement, dans tous les cas, il n’était pas le genre d’homme à empêcher sa petite-amie de porter ce dont elle avait envie, dans les limites du raisonnable, bien entendu. Il y avait des épreuves auxquelles même son côté raisonnable ne pouvait résister bien longtemps avant de se laisser emporter par la jalousie. « Laissez-moi vous dire mademoiselle Collins que vous êtes sacrément exigeante ! » Déclara-t-il sur le ton de la plaisanterie avant de la saisir par les épaules pour la guider vers l’extérieur et mettre fin à ce débat qui commençait à l’embarrasser. Et pour cause, la brune avait vu clair dans ses plans, soit la connaissait-il trop et le connaissait-elle trop ou soit encore était-ce un plan beaucoup trop démocratisé chez les enfants de riches. Il l’emmena jusqu’à leur bateau loué pour l’occasion afin qu’il puisse embarquer. « Laissez-moi vous dire aussi mademoiselle Collins qu’il est plus que difficile de vous surprendre, c’est assez pénible ! » Il prit une expression faussement outrée, trahie par le petit sourire en coin qu’il arborait. « Un petit voyage en mer, toi et moi uniquement »



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. EmptyMer 30 Juil 2014 - 22:38

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

Blood, Tears & Gold. Empty

L'humeur est désormais à la plaisanterie, tout du moins faut-il en avoir le sens quand notre copain nous dit que la combinaison nous irait à ravir. J'ai connu mieux, tout de même, et lui aussi. Il a la chance d'avoir une petite-amie féminine qui adore prendre soin d'elle, porter des jolies tenues et j'en passe. Autant en profiter et apprécier la montrer aux autres telle quelle, non ? Moi en tout cas, je suis toujours ravie d'être à ses côtés quand il expose son élégance anglaise ou simplement son corps à en faire baver plus d'une. Les autres filles peuvent regarder et baver - oui oui allez-y - mais ça s'arrête là. Après lui avoir proposé une ou deux idées fort sympathiques, monsieur m'emmène dehors sans que je n'aie mon mot à dire. Croyez-bien néanmoins que je me laisse faire avec plaisir malgré ses paroles. « Encore un défaut ça ? Mince » Je lui offre un grand sourire, sachant pertinemment qu'il a un peu raison. Quand j'ai envie de quelque chose, je le fais toujours savoir par un moyen ou un autre... Bref je le suis, réalisant à quel point c'est agréable d'être avec un homme qui prend des initiatives. Quand nous arrivons face à ce petit bateau à moteur qu'il a loué, je sautille sur place et passe mon bras autour de son cou avant d'aller l'embrasser sur sa joue. « T'es le meilleur ! » Sans attendre, je grimpe sur le bateau et vais me placer à la place du « commandant » si on peut appeler ça comme ça, en tout cas là où se trouve le volant. « Tu sais conduire un bateau au moins ? » Pleine de malice, je lui adresse un petit regard de biche en espérant qu'il accepte ma prochaine demande. « Si oui, tu pourrais m'apprendre, comme ça en même temps on va se trouver un endroit tranquille pour se baigner... »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blood, Tears & Gold.   Blood, Tears & Gold. Empty

Contenu sponsorisé

Blood, Tears & Gold. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Blood, Tears & Gold.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser