Le Deal du moment : -63%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
55.99 €

Partagez
 

 Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyJeu 13 Mar 2014 - 20:37

Victoria J. Castello
Victoria J. Castello
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 05/03/2014
Prénom : Nico
Célébrité : Brittany Snow
Crédit avatar : Minuit
Messages : 54
Nationalité / origines : Italienne
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Vétérinaire à l'aquarium
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Saul "Ace" Cassidy / James L. Finnerty

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty


 
Demoiselle en détresse

 
La journée avait commencé comme une autre pour la jeune et fraîche Victoria, tout juste devenue vétérinaire pour l'aquarium de Los Angeles. Et c'était justement là qu'elle se trouvait, à s'occuper des poissions dans l'un des aquariums principaux. Elle ne pouvait que constamment s'émerveiller de cette vie aquatique qu'elle connaissait pourtant fort bien. Sa vie à Venise l'avait fortement influencé dans cette voie, les canaux de la cité des amoureux regorgeant de vie marine. Elle avait passé des heures durant, sur l'une des gondoles qui parcouraient ce qui servait de rue dans cette ville juste à admirer les poissons nager l'un derrière l'autre. Elle nourrissait les animaux se ruant vers la nourriture qui tombait dans leur prison d'eau et de verre, avec un sourire aux lèvres. Ce n'était sans doute pas le plus prestigieux des métiers et certainement bien moins prestigieux que n'importe quel vétérinaire qui parcourait le monde pour sauver des bébés lions dans la savane. Peut-être un jour, elle pourra s'occuper d'animaux marins plus imposants, pourquoi pas d'un orque par exemple ?

Une fois la partie nutrition terminée, elle flâna dans les couloirs en observant toutes sortes de poisson à travers les doubles-vitrages. Elle ne pouvait pas en être sûr mais il lui semblait que les poissons la reconnaissaient et venait se pavaner devant elle, passant à chaque fois devant son regard avant de repartir vers le fond.  Les gens commençaient à rentrer dans la pièce pour un voyage initiatique au pays de Némo, le capitaine, pas le poisson-clown, bien qu'il avait plus de cette espèce de poisson que de sous-marin nautilus. Il y avait de tout, des parents amenant leurs enfants, aux jeunes couples cherchant le moindre coin sombre pour avoir un peu d'intimité aux groupes d'enfants supervisés par une institutrice qui cherchait par tous les moyens à faire tenir un peu d'ordre dans le brouhaha de la masse de casquettes rouges, installées sur les têtes blondes pour qu'elles soient reconnaissables. Il y avait même par moment des vieux couples, marchant à l'aide d'une canne et sa tendre moitié. Toutes ses présences faisaient sourire l'italienne qui ne manquait pas de dire bonjour à la moindre personne qui se présentait à son champs de vision.

La journée se déroula ainsi sans aucun accro, mais fût interrompue en court d'après-midi par une autre présence. Alors qu'elle faisait une nouvelle fois le tour de l'aquarium, officiellement pour voir si tout allait bien, officieusement pour se balader une nouvelle fois entre ses murs d'eau, elle approcha de la salle appelée le tunnel au requin, un immense aquarium qui passait au-dessus du public en plus de sur les côtés. Là, un homme se tenait dans un coin, à proximité d'une porte strictement réservée aux personnels. Victoria détourna le regard, laissant la paranoïa de côté mais ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter sur sa présence. Elle quitta la salle avant de s'arrêter hésitante sans remarquer les autres personnes dans cette nouvelle pièce. Elle se mordilla l'un de ses doigts ne sachant pas trop quoi faire sur le coup. La logique voudrait qu'elle appelle la sécurité mais le temps qu'elle trouve l'un de ces gardes, l'homme risquait de fuir ou pire, de commettre son mauvais coup. Elle prit son courage à deux mains et retourna en direction de l'individu qui n'avait pas bougé. Elle l'observa rapidement. Habillé d'un long manteau noir et arborant une grosse barbe, il avait un style hispanique, avec des cheveux sans toute court mais masqué par le bonnet qu'il portait alors qu'il était à l'intérieur. A vue de nez, il ne devait pas être bien plus âgé que la vétérinaire.

"Excusez-moi, je peux vous aidez ?" lança-t-elle à son attention.

L'homme ne répondit pas, tournant la tête vers elle avec un air confus, celui de l'enfant qui vient de se faire prendre la main dans le sac. D'un coup, il attrapa la jeune fille et colla sa main contre sa bouche pour étouffer le cri que Victoria voulait crier. Bien vite, elle senti le métal froid d'une lame, sans doute un couteau, contre son ventre. L'homme lui demanda d'ouvrir la porte se trouvant à côté d'eux, chose que Victoria réalisa sur le champ, la main tremblante approchant la clé de la serrure. Que pouvait-il bien vouloir dans cette pièce qui ne donnait accès qu'aux divers aquariums. Les deux personnes s'engouffrèrent rapidement pour disparaître de la vue de tous. Victoria se retrouva plaquer contre le mur, les mains immobilisées au-dessus de sa tête. L'homme lui fit signe de se taire en posant son doigt sur ses lèvres avant de retirer sa main de la bouche de Victoria. Tétanisée par la peur, son cœur s'accélérant, la demoiselle n'était même plus en état de crier pour appeler à l'aide de toute façon.

"Que… que me voulez-vous ?"
"Oh, à toi rien ma mignonne. J'avais juste besoin d'une planque pour attendre la fermeture. J'allais ouvrir la porte par mes propres moyens, mais c'est bien plus rapide comme ça."
"Laissez-moi partir, je vous en prie."

Les larmes commençaient à humidifier ses yeux suite à cette agression et elle parlait entre deux sanglots. L'agresseur, sans doute là pour l'argent de la caisse en fin de journée, posa son regard sur la religieuse, posant son attention sur sa poitrine.

"Maintenant, rien n'empêche qu'on s'amuse un peu en attendant."

Il s'approcha d'elle pour l'embrasser mais la jeune fille tourna sa tête pour éviter le contact de leur lèvre. Elle voulu crier en espérant que quelqu'un l'entende par la porte restée entrouverte mais une fois encore, elle repensait au couteau et à ce qu'il pouvait lui faire. Il ne lui restait plus qu'à prier intérieurement pour que le seigneur lui offre un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyDim 30 Mar 2014 - 21:14

avatar
Invité
Invité

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty

    Il avait terminé son service, ça y est ; il avait enfin le droit de flâner là où l'envie le guidait. Un de ses collègues l'avait déposé près de l'aquarium, parce qu'il n'avait pas de véhicule. Trop coûteux. Et il avait pas les moyens, à peine pour se faire à bouffer. Pourtant, il avait toujours été fasciné par les bestioles, et préférant davantage les aquariums que les zoos, car ils ne vivaient pas dans leur espace naturel, il s'était introduit dans les locaux. Il venait parfois ici, et lorsqu'il tombait sur le bon employé, il pouvait rentrer gratuitement. Lui aussi comprenait quel effet pouvait faire un animal sur soi, la présence même de l'un d'eux pouvait nous faire tout oublier. C'est sans doute pour cette raison que son ancien psychiatre lui avait proposé d'acheter un chien, ou même un chat. Yaël s'y était opposé, prétextant qu'il préférait le laisser vivre à l'extérieur plutôt que de l'enfermer avec lui, triste geôlier. Il remercia comme à son habitude l'employé à l'accueil qui lui laissait le libre service, après tout c'était bientôt la fermeture et n'allaient pas faire plus de profits aujourd'hui. De plus, c'était un officier de police, c'était d'ailleurs la raison première pour laquelle on le laissait entrer en catimini : il faisait un boulot de vigile sans le savoir, et ça ne pouvait qu'alléger les poches de certains.

    Mais honnêtement, il s'en foutait. Il n'était plus en service, et même si son arme était encore à sa ceinture, il n'avait pas le droit de s'en servir. Néanmoins, les malfrats n'en savaient rien, et là était toute l'ironie.

    Il décida de s'engouffrer dans le tunnel du requin, là où l'on pouvait voir les animaux à dents longues leur tourner autour, comme pris au piège. Le nez en l'air, cherchant vainement l'un de ces spécimens, il fut étonné de n'y voir personne, pas même le responsable. Aucun employé était là, pas de guide, personne. Fronçant légèrement les sourcils, Yaël trouvait ça un peu louche. Continuant sa marche, il remarqua une porte entrouverte, celle réservée au staff. La porte était normalement fermée, c'était une obligation, pour que personne ne puisse s'y introduire. D'ailleurs, il n'y avait qu'un seul moyen pour la déverrouiller et cela ne tenait qu'à ceux qui possédaient un badge d'y entrer.

    L'homme poussa légèrement la porte, l'autre main frôlant son arme. Il ne prononça aucun mot, aucun son ne sortit de sa bouche tant qu'il n'avait pas jeté un coup d'oeil à l'intérieur. Il y vit deux silhouettes, une femme dont la tête était penchée sur le côté, alors qu'elle se trouvait plaquée contre le mur par l'homme qui était de dos par rapport à Yaël. Le policier ne tarda pas à dégainer, puis pointa son calibre sur l'arrière du crâne de l'agresseur.

    « Bouge pas. Les mains en évidence. »

    Il se retourna et tenta de lui asséner un coup de couteau dans le ventre, grossière erreur puisqu'il se fit attraper le poignet par Yaël qui lui fit une clé de bras, obligeant l'agresseur à mettre un genou à terre. Il gémissait de douleur, alors que l'ancien boxeur venait de le maîtriser. N'ayant pas de menottes, il le maintint ainsi et demanda d'une voix presque calme à la jeune femme.

    « Prévenez la sécurité. Vite. », lui ordonna t-il sans attendre de réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyVen 4 Avr 2014 - 13:13

Victoria J. Castello
Victoria J. Castello
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 05/03/2014
Prénom : Nico
Célébrité : Brittany Snow
Crédit avatar : Minuit
Messages : 54
Nationalité / origines : Italienne
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Vétérinaire à l'aquarium
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Saul "Ace" Cassidy / James L. Finnerty

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty


Demoiselle en détresse

Le miracle prend parfois des allures bien différentes de ce que l'on pourrait penser. C'était actuellement un ténébreux qui venait de rentrer dans ce lieu pourtant interdit au public. Mais pour une fois, la jeune vétérinaire lui pardonnerait ce pêché, elle continuait de prier intérieurement pour que c'est envoyé du seigneur vienne à bout de son agresseur. Il ne fallu pas longtemps pour que la situation perdue d'il y a peu se retrouve complètement changée, l'agresseur étant à présent l'agressé et cet inconnu devenait un chevalier servant. Après avoir mit l'agresseur/victime à genoux, l'ange gardien se tourna alors vers la jeune fille et lui demanda d'appeler les secours. Victoria était toujours un peu chamboulée et mit un petit temps avant de réagir, ses jambes toujours tétanisée par la frousse qu'elle venait d'avoir. Elle finit par acquiescer à sa requête et parti en direction de la porte, sortant en courant de cette pièce maudite. Une fois à l'extérieur, elle reprit un rythme de marche plus traditionnel, marchant tout de fois d'un bon pas en direction du poste de sécurité où se trouvaient les gardes devant leurs écrans de surveillance. Victoria ne connaissait pas bien l'emplacement des caméras dans l'aquarium mais il n'est pas impossible que l'agresseur ait profité d'un angle mort.

Elle frappa à la porte et on l'invita à rentrer dans la salle obscure au mur rempli d'écrans. Là, se trouvait deux gardes qui observaient la jeune catholique en silence. Ce fut finalement l'un d'eux qui prit la parole. "Que ce passe-t-il ?" Victoria se sentit défaillir, le stress de son agression, jusqu'à lors dissipé par l'adrénaline offerte par l'homme resté sur place refit surface. Elle se rattrapa de justesse avec sa jambe droite, geste qui provoqua la panique chez les deux gardes, avançant vers elle. Elle prit finalement la parole, en observant les lignes du carrelage sur le sol. "Il y a un intrus, dans le local près du tunnel aux requins. Je vous en prie, vite, il est armé." Réagissant rapidement, les deux gardiens quittèrent le lieu, laissant la jeune fille seule dans cette pièce immobile pour un petit moment. Elle restait traumatisée par ce qui venait de se passer mais elle se questionnait également sur la présence de cet autre homme, apparu par magie alors qu'elle venait de demander l'aide du divin. Etait-ce un signe, un envoyé pour la protéger. Elle fit un signe de croix et remercia ce seigneur de lui avoir sauvé la vie avant de repartir en direction du tunnel au requin. Même si elle ne voulait pas revoir cet individu, une partie d'elle désirait le voir partir, menottes aux poignets.

Elle traversa de nouveau les longs couloirs en direction du tunnel où une grosse activité commençait à avoir lieu. Plusieurs gardes avaient rejoint le sauveur et définissait un périmètre de sécurité pour évité à l'attroupement de visiteur d'approcher d'avantage. L'attraction qui se déroulait devant eux semblait d'avantage les attirer que les requins qui tournaient dans leur bassin. Elle se présenta au garde pour passer de l'autre côté une fois que l'agresseur fut escorté afin de revoir l'homme qui avait tout risqué pour la sauver, si tant est qu'il était toujours là. Elle passa par la porte doucement, penchant la tête sur cette dernière pour voir l'homme en question discuter avec l'un des gardes, sans doute pour une déposition ou quelques choses du genre, elle n'y connaissait pas grand-chose en protocole à ce niveau là. Le garde prit congé, laissant les deux jeunes face à face dans un silence presque gênant. Elle avança lentement dans sa direction, se tenant le poignet et observant principalement les irrégularités du sol. "Je… Merci pour tout." Lança-t-elle à son attention une fois qu'elle pu enfin ouvrir la bouche. Elle ne savait pas trop quoi dire ou quoi faire pour le remercier comme il le fallait. Après tout, c'était la première fois qu'elle se faisait sauver de la sorte et elle espérait que ça ne deviendrait pas une habitude. "Est-ce que je peux vous offrir un café, pour vous remercier ?" C'était là la seule idée qu'elle avait eue. Enfin, quand elle parlait d'offrir un café, c'était surtout aller boire celui de la salle de repos, rester dans le percolateur depuis plusieurs heures et qui risquait d'avoir perdu de sa saveur, mais c'était mieux que rien.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyVen 11 Avr 2014 - 23:57

avatar
Invité
Invité

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty

La jeune femme ne se fit pas prier et partit au plus vite pour prévenir les gardiens ; eux-mêmes devaient être habitués à ce genre de soucis. La seule chose qui était étrange, c'était qu'ils n'avaient pas dû fouiller cet homme, car il aurait été très rapide de le mettre hors d'état de nuire. C'était un chenapan, un peu plus jeune que lui, semble t-il. Alors qu'ils n'étaient que tous les deux dans la pièce, l'un soumis et l'autre dominant, l'agressé eut quand même la mauvaise idée de l'insulter. « Lâche-moi, connard ! » Yaël resserra sa prise et tira le bras de l'homme davantage, prêt à le briser si l'envie lui prenait. Ce n'était heureusement qu'une manière d'intimider l'idiot qui osait proférer des injures au policier. « Et si je te cassais ce bras, qu'est-ce que ta mère dirait ? », lui souffla t-il à l'oreille, l'air mauvais. Il se redressa un peu après lui avoir dit cela, puis tendit l'oreille. Des personnes étaient en approche, au delà même des bavardages incessants qu'il avait capté derrière la porte.

On vint l'épauler. Attrapant le second poignet de l'homme, il les tendit au concerné, qui le menotta. Aussi étrange que cela puisse paraître, les gardiens le remercièrent à l'unisson. « Merci, monsieur... ? » Etant donné qu'il était armé, et qu'il avait usé de son arme à cet instant précis, il valait mieux pour lui qu'il se présente. « Yaël Wiedermann. Officier à la brigade criminelle. » Les sourires apparurent sur leur visage. Brigade criminelle, ça faisait tout de suite rêver, hein ? Pas pour lui. Voir des cadavres pourrissants dans une poubelle ou derrière un comptoir vide ce n'était pas le top. Il préférait débusquer des pédos, et les faire tramer devant la justice. Protéger les gosses à tout prix.

Alors qu'il venait de ranger son arme dans son étui, la petite blonde qu'il avait manifestement sauvée des griffes de cet idiot vint vers lui, penaude. Elle semblait lui vouloir quelque chose. Au début, il refusa cette idée qu'on lui veuille quelque chose d'autre que des regards insistants et dérangeants, et fuit ses yeux clairs. Jusqu'à ce qu'elle lui parle, attirant l'attention de ceux qui les entouraient.

« Est-ce que je peux vous offrir un café, pour vous remercier ? »

Pas con, un café ? Pourquoi pas, lui souffla son for intérieur. Mais quelque chose le dérangeait dans tout ça. Sa gentillesse, ses manières...pourquoi voulait-on le mettre sur un piédestal, tout d'un coup ? Non, Yaël n'aimait pas ça. Ca sentait le faux à plein nez.

« Un merci aurait suffit, mais si vous insistez... »

Ils sortirent de la pièce pour pouvoir aller vers le lieu où l'on pouvait déguster le dit café. En d'autres termes, il suivit la jeune blonde et s'arrêta au même endroit qu'elle, à côté d'une machine. Gêné, il aurait voulu payer sa part, même si cela ne lui revenait pas de droit cette fois-ci. Gardant le silence, il préféra ne rien dire de peur de la froisser. De plus, elle connaissait son identité et lui pas, mais ô grand jamais il n'irait lui demander son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyVen 25 Avr 2014 - 8:42

Victoria J. Castello
Victoria J. Castello
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 05/03/2014
Prénom : Nico
Célébrité : Brittany Snow
Crédit avatar : Minuit
Messages : 54
Nationalité / origines : Italienne
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Vétérinaire à l'aquarium
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Saul "Ace" Cassidy / James L. Finnerty

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty


Demoiselle en détresse

Victoria parcouru les longs couloirs qui commençaient à se vider en compagnie de son sauveur avant de s'arrêter devant une porte sur laquelle un panneau indiquait clairement que seul le personnel autorisé pouvait y rentrer. La jeune fille sortit un trousseau de clé de sa poche, le même que celui qui lui avait permis d'ouvrir un peu plus tôt le sésame de l'agresseur et ouvrit la porte avant de s'y engouffrer. C'était la salle de repos du personnel de l'aquarium. Il y avait quelques tables, accompagnées de chaises en plastique qui ne semblait pas fort confortable. Il y avait quelques armoires et un petit coin cuisine dans lequel on pouvait trouver un petit frigo pour mettre les collassions devant rester au frais. Enfin, il y avait bien entendu la machine à café qui proposait une dizaine de choix le tout avec également ses déclinaisons de sucre et de lait. "Qu'est-ce que vous prenez ?" lança-t-elle à l'attention du policier avec un petit sourire, sa monnaie en main, prête à commander cette liqueur noire. Elle pressa sur les boutons dès qu'il eu dit ses désirs et un premier gobelet tomba avant de se remplir dans un jet puissant. Elle le retira et le tendit à son nouvel ami, car il ne pouvait pas en être autrement puis remit des sous dans la machine pour prendre le sien à son tour, pressant au maximum sur le lait.

Elle prit également son gobelet qui avait suivit le même trajet que son prédécesseur et invita d'un geste de la main l'agent des forces de l'ordre à s'asseoir. Comme prévu, la chaise n'était pas des plus confortables mais était suffisante pour le peu de temps que les employés devaient y passer. Ou alors, c'était justement une technique pour ne pas qu'il reste trop ici au lieu de faire leur travail. Victoria posa ses mains de chaque côté du gobelet chaud comme pour se réchauffer les mains, ce qui n'était pas forcément nécessaire car la pièce était suffisamment chauffée. Elle laissait son regard plongé dans le liquide qui formait de petit cercle à chaque fois que ses doigts tapotaient sur la surface de ce verre en plastique. Elle fini par relever la tête et tendit sa main en direction du policier qui n'avait dit mot depuis qu'il s'était assis. "Je m'appelle Victoria." C'était la moindre des choses que de se présenter et elle venait seulement de se rendre compte qu'elle ne lui avait pas encore donné son prénom. "Yaël, c'est bien ça ?" Elle n'avait pas pu s'empêcher d'entendre le nom du policier lorsqu'il s'était présenté aux gardiens de l'aquarium. La glace étant ainsi brisée, elle bu une gorgée de son café une fois les présentations terminées.

"Merci de m'avoir sauvé." Commença-t-elle avec beaucoup de sincérité dans la voix. Elle l'avait déjà remercié un peu plus tôt mais ça ne faisait pas de mal de le refaire une nouvelle fois. Elle avait eu la peur de sa vie à ce moment là. Peut-être pas la plus grande peur mais elle se positionnait irrémédiablement dans le top trois des pires frousses qu'elle avait eu durant sa courte vie. "Si vous n'aviez pas été là…" Sa phrase mourut avant même d'avoir pu se terminer, laissant sa fin dans les méandres de sa gorge. Elle préférait ne pas trop penser à ce qui aurait pu se passer si son sauveur n'avait pas pointer le bout de son nez. Elle pouvait remercier son dieu de lui avoir envoyé quelqu'un car qui d'autre aurait pu le faire ? Elle se replongea dans le gobelet à moitié vide et recommença à admirer les formes qu'il dessinait à chaque frôlement. Ce n'était pas le meilleur café du monde, mais il était bien suffisant pour se déshydrater ou se réchauffer. Voulant une fois de plus briser le silence qui s'installait, elle reprit la parole une nouvelle fois. "Vous venez souvent ici ? Je ne vous avait jamais vu avant." Mais quoi de plus normal puisqu'elle restait le plus souvent à admirer les poissions que les humains qui parcouraient les couloirs à la recherche d'une bête marine cachée dans son aquarium.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyMar 10 Juin 2014 - 23:26

avatar
Invité
Invité

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty

Ils marchèrent côte à côte, jusqu'à ce que leur chemin soit fracturé par une porte, celle qui donnait sur les locaux privés réservé au personnel de l'aquarium. Même s'il avait quelques laisser passer, il n'avait jamais mis les pieds dans les coulisses du bâtiment. Comme partout, il y en avait, il est vrai. Occupé à reluquer les environs, il fut soudainement prit au dépourvu lorsqu'elle lui demanda ce qu'il désirait. Il sursauta légèrement : ses absences étaient fréquentes, c'était entre autre dû à la drogue qu'il prenait fréquemment. Sa cervelle était grillée, ses neurones avaient arrêté de se battre pour leur survie depuis bien longtemps...mais qu'importe. Il avait inspiré un coup, esquissé un faible sourire dans sa gêne, et avait bafouillé quelque chose. Une réponse, semble t-il.

« Euh...un expresso... »

Elle ne prêta pas attention à sa gêne et c'était tant mieux, au lieu de cela, elle pressa sur le bouton et n'osa pas demander de lui mettre du lait aussi. Il garda son envie à l'état de lubie, et cela encore plus lorsqu'il se saisit du gobelet bouillant. Sa peau plutôt froide, même après avoir été en activité lors de l'arrestation du voyou, il ne s'était pas réchauffé. Pourtant, à l'extérieur, il ne semblait pas faire frisquet...au contraire, le temps était doux et commençait même à se réchauffer davantage au fur et à mesure que les jours s'écoulaient. Elle se présenta finalement sous le nom de Victoria. Ca ne sonnait pas complètement américain, mais pas complètement étranger non plus. Pas comme lui, sans compter son accent à couper au couteau, qui laissait des sourires amusés sur son passage – pour ne pas dire moqueurs. Un allemand qui parlait l'anglais ça attirait l'attention. Evidemment.

« Oui, c'est bien ça. »

Il ne s'encombra pas des faux « enchantés », ce qui n'était pas le cas en règle générale, on disait cela pour se libérer d'un poids, celui de l'étranger qui nous faisait face. Mais quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, il le restera. Cela ne servait strictement à rien de rajouter ces formules de politesses, se disait-il. Et s'ils le voulaient naturel, il l'était. Ne sachant que dire d'autre pour le moment, il se tenta au café, qui lui brûla les lèvres au contact. Il grimaça légèrement, murmurant pour lui-même :

« C'est trop chaud. Hss. »

A peine eut-il dit ça qu'elle le remercia. Le remercier ? Mais de quoi, bon sang ? Il n'appréciait pas ce genre de courtoisies...pas que ça l'énervait, ça le dégoûtait, mais il n'en disait rien. Il ne comprenait pas pourquoi des gens le mettaient sur un piédestal, alors qu'il n'était qu'une sous-merde.

Yaël croisa un bras sur son torse et le cala sous son autre bras, celui au bout duquel se trouvait le dit expresso.

« Pas la peine de me remercier, c'est rien. »

Elle commença sa phrase. Et il la termina, pas rassurant pour un sou.

« ...il vous aurait sans doute violée, oui. Et pas qu'un peu j'ai beau vous dire. »

Il haussa les épaules, puis soupira. C'était tellement courant dans son métier...pas qu'il refusait de les blâmer, mais on ne fait pas redevenir saine une orange pourrie...il fallait les enfermer, pour qu'ils n'aient plus à faire de mal à quiconque, sauf à eux-mêmes.

« Je viens de temps en temps. J'ai des entrées gratuites... »

Grâce à une hôtesse qu'il avait sautée alors qu'il était pas en service. Il se racla la gorge, évitant de s'étaler sur le sujet.

« Et vous...vous faites quoi, au juste ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria EmptyMar 17 Juin 2014 - 18:24

Victoria J. Castello
Victoria J. Castello
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 05/03/2014
Prénom : Nico
Célébrité : Brittany Snow
Crédit avatar : Minuit
Messages : 54
Nationalité / origines : Italienne
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Vétérinaire à l'aquarium
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Saul "Ace" Cassidy / James L. Finnerty

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty


Demoiselle en détresse

Quant on était une fille de Dieu, remercier un bon samaritain était une chose logique. Peu importe si cela n'était pas nécessaire, après tout, les vrais héros savaient rester modeste après leurs actes de bravoure, ce qui renforçait encore un peu plus l'admiration qui était en train de naître chez Victoria pour cet inconnu il y a seulement quelques minutes. Tant d'autre personne dans sa situation se serait contenté de se promener, de passer leur chemin comme un cheval ayant des œillères. Elle était ravie de savoir que grâce à ses prières quelqu'un était venu la sauver. Sans quoi... Son corps fut pris d'un frisson quand elle entendit la phrase que Yaël avait continué pour elle. Elle n'avait jamais été victime de viol et elle était même toujours vierge, même les petits amis qu'elle avait eu n'avait pas su voir plus loin que la bordure de ses dentelles, ce qui avait été une raison plus que suffisante à quelques crétins pour se séparer d'elle. Elle attendait le bon et surtout le mariage pour s'offrir à lui. Mais de tous les scénarios possibles, celui-là était vraiment en bas de la liste pour perdre le cadeau qu'elle préservait si précieusement. Pour justifier le tremblement dont elle venait d'être victime, ne voulant affoler son interlocuteur, elle saisi le gobelet de plastique de ses deux mains, prétextant ainsi un simple besoin de se réchauffer. Elle aurait bien aimé insister les remerciements, lui prouver qu'il avait fait plus pour elle qu'il ne semblait le penser. Bien sûr, pour un policier, sauver une demoiselle en détresse devait être le pain quotidien, mais pas lorsqu'on se retrouvait à la position de la victime.

Victoria ne pu s'empêcher de faire la moue lorsqu'il parla des entrées gratuites, pensant à qui était la caisse en ce moment. Sans être une guerre ouverte entre les deux femmes, la jeune religieuse ne l'appréciait gère, étant reconnue pour être l'équivalent d'un marin, un amant par port et elle ne se privait pas pour donner des détails de la personne qui avait partagé sa couche la veille. Elle ne préféra pas entré dans les détails, laissant le doute sur les raisons pour laquelle elle avait tant d'égard à l'attention de l'agent de la paix. Peut-être lui avait-il également sauvé la vie comme il venait de le faire pour elle. Elle se concentra plus vite sur la question qu'il lui posa ensuite, à laquelle elle ne répondu qu'une fois une gorgée de ce liquide chaud ingurgitée de nouveau. "Je suis vétérinaire depuis quelques mois seulement, ici, à l'aquarium. J'ai toujours eu une passion pour les poissons et la vie aquatique." Elle ne mangeait d'ailleurs les créatures de la mer uniquement le vendredi comme le saint bouquin le précisait. Même son incident quant elle était petite, risquant de la tuer, ne l'avait pas poussée à renoncer à son rêve. "Je suis venu d'Italie pour suivre mais études ici, vous avez peut-être du le remarquer à mon accent." Elle ne savait pas exactement si elle avait un accent, de son point de vue, sa voix était parfaitement normale mais plusieurs personne lui avait déjà mentionné qu'elle n'était pas d'ici. "Je me plait bien ici, les collègues sont assez sympas et ça me permet de payer le loyer que je partage avec mes soeurs." A n'en pas douter, l'individu devant elle n'avait que faire de ses histoires de famille mais c'était comme ça qu'était Victoria, toujours pleine d'entrain et toujours friande de parler de sa famille qu'elle aimait tant. A l'exception de ses parents depuis leur mort, mais ça avait eu pour effet de réunir les soeurs qui était à présent plus unies que jamais.

"Attendez" Elle fouilla dans son sac pour en sortir son portefeuille, kingsize malgré le maigre butin qu'il renfermait. Elle l'ouvrit pour présenter une photo de la petite famille, prise lors de leur dernier voyage à Rome avec leur parent, qu'un passant, sans doute un touriste, avait bien voulu prendre. Elle la regarda un instant, un sourire aux lèvres en se remémorant ce qu'elle lui évoquait avant de traverser la table de son bras. Malheureusement, dans le mouvement et grâce à sa faculté légendaire d'être maladroite, elle heurta la tasse qu'elle avait ainsi offert à son sauveur, renversant le contenu vers la table et tachant les vêtements de la personne en face. "Oh milles excuses !" dit-elle en se relevant pour aller chercher, dans la précipitation, des serviettes qu'elle tendit, honteuse, à Yaël, le rouge lui montant aux joues. Voilà comment elle remerciait son sauveur, bravo. Elle se maudit intérieurement en se traitant de conne, avant de ,tout aussi intérieurement et en levant les yeux au ciel, demander pardon au seigneur d'avoir ainsi blasphémé..



Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Tumblr_lwdpkltu661r23tzz
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria   Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty

Contenu sponsorisé

Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Demoiselle en détresse { Yaël & Victoria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser