Le Deal du moment : -10%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
899 €

Partagez
 

 Just a drink + SNOW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyDim 23 Mar 2014 - 18:32

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink

Ce soir je ne prévoyais pas de sortir à la base, c’est justement parce que j’avais un moment de tranquillité et envie de papoter que j’étais revenue à la charge avec Snow. Un mois après le speed dating durant lequel nous nous étions rencontrés. Je m’étais montrée assez longue à la détente, il aurait pu m’oublier mais ce n’était pas le cas, heureusement pour moi, et après quelques minutes à s’envoyer des texto il m’avait proposé de sortir prendre un verre au Celtics. Bar dans lequel avaient été organisés les speed-datings justement. Je m’étais donc très rapidement préparée histoire de ne pas trop le faire attendre puis je m’étais rendue jusqu’au Celtics en prenant le métro. Après un bon quart d’heure de route puis quelques minutes supplémentaires à pied j’étais arrivée devant la propriété. Il n’y avait pas foule ce soir et ce n’était pas plus mal, lorsque les bars étaient bondés il y avait toujours un ou deux boulets pour se battre stupidement et je détestais cette ambiance bien trop alcoolisée pour permettre la réflexion. Vêtue d’un top et d’un short en jean avec une paire de chaussures à talons habituelle je m’étais arrêtée au milieu du bar pour pouvoir jeter un coup d’œil à ceux qui m’entouraient. C’est finalement à ma droite, à une table, que se trouvait Snow. Un sourire était immédiatement venu sublimer mon visage et je ne m’étais pas trop fait attendre pour le rejoindre. « J’espère que tu n’as pas trop attendu, je suis longue pour me préparer ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptySam 5 Avr 2014 - 12:10

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink.


Sexy Leah.


     

     
Jamais je n’aurai pensé recevoir un texto de sa part un jour. Faut dire que vu comment les speed dating avaient tournés ce soir-là, j’avais presque – et je dis bien presque – oublié Leah. Et puis ce soir voilà que la demoiselle s’est décidée à refaire surface dans ma vie. Sur le coup, ça m’a surpris, maintenant je sais bien que c’est une stratégie de toutes ses femmes qui se disent pas faciles, qui ont besoin d’avoir le contrôle, de montrer que ce sont elles qui décident de quand et comment. Alors moi qu’est-ce que j’aurai pu faire hein ? Me montrer odieux ? Vexé ? Non, jamais. Faire le mec vexé ? Je n’aurai pas réussi, je me connais. Du coup j’ai juste joué le jeu, suivi le mouvement, et puis je l’ai invité. La suite logique de nos retrouvailles téléphoniques en résumé. J’ai choisi l’endroit, surement pour prouver qu’elle ne décide pas de tout, même si elle aime le penser. Le celtic, l’endroit où on s’est rencontré. Je ne suis pas nostalgique, qu’on ne se trompe pas, j’avais juste envie de la voir et j’aime bien ce bar quoi. Donc j’ai filé, j’ai pris ma voiture pour une fois, en ayant peut être marre de ma moto, mais cela ne m’a pas empêché de rouler vite, de toutes les façons j’aime trop ça, peu importe le véhicule dont je me sers. Après quelques minutes, je suis arrivé devant le bâtiment et puis je suis allé m’accouder au bar dedans. Et maintenant je l’attends, sirotant un verre d’un cocktail dont je ne me souviens plus du nom. Observant la porte quelques fois, je la vois finalement arriver et un sourire vient se coller sur mes lèvres, parfait reflet de celui qu’elle m’offre, la soirée promet, je le sais. « J’espère que tu n’as pas trop attendu, je suis longue pour me préparer ! » Un petit rire s’échappe de mes lèvres, et sans gêne je me permets de regarder son corps de bas en haut, la jugeant un peu de regard, tout en souriant encore en silence avant de remonter mes yeux vers les siens, d’incliner le visage puis de lui avouer. « Je ne vais pas me plaindre, vu le résultat. » En clair qu’elle est à mon gout quoi. Je sais bien que je me devrai d’être plus délicat face à une femme, mais après tout, c’est bien qui a notre première rencontre m’a laissé tripoter sa poitrine, alors pourquoi je prendrai des pincettes maintenant ? Je suis le chemin qu’elle-même m’a montré en résumé. « Alors, tu n’as pas trouvé l’homme de ta vie ce soir-là ? » D’une voix rieuse je lui demande pour m’informer de son état civil en vérité. « Oh et tu veux boire ? » Évidemment, je t’invite, hein.
 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyMer 9 Avr 2014 - 11:29

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink

« Je ne vais pas me plaindre, vu le résultat. » J’étouffais un petit rire, le laissant me mater sans rien dire. Ce n’était pas déplaisant après tout et, si nous étions honnêtes, il y avait quand même une probabilité pour qu’il ne soit pas uniquement forcé de me voir habillée, la soirée nous le dirait mais je n’étais pas fermée à un gros câlin dirons-nous. Voilà un peu comment je percevais la vie, rien n’arrivait au hasard et il ne fallait rien se refuser, surtout à notre âge. Si une occasion se présentait de passer un bon moment alors je ne dirais peut-être pas non. « Merci. » Que dire de plus ? Plutôt que de jouer la niaise de service, ce que je ne suis pas du tout, je me permets aussi un petit moment rinçage d’œil en le déshabillant du regard. Toujours aussi sexy, je n’avais donc pas rêvé le soir du speed-dating concernant son apparence fort intéressante. Pourquoi est-ce que j’avais attendu plusieurs semaines suite à cette soirée au Celtic ? Dans un premier temps parce que je m’étais éloignée d’UCLA pendant quelques jours le temps de tourner quelques scènes du film d’horreur que mon père mettait en scène ce mois-ci, je n’avais pas un rôle bien important, c’était ma volonté, mais ça me permettait d’être suffisamment présente pour pouvoir marquer les mémoires… Notamment lors de la scène finale de mon personnage qui mourrait d’une manière très inattendue et épique en échappant au tueur en séries qui voulait sa peau. Passons, depuis je m’étais concentrée sur autre chose, j’attendais en quelque sorte le bon moment et il semblerait bien que le moment était venu ce soir. « Alors, tu n’as pas trouvé l’homme de ta vie ce soir-là ? » Je souriais, m’installant à sa droite près du comptoir. « Non… Ils ont tous tendance à prendre peur lorsqu’ils se trouvent face à une femme qui aime avoir les choses bien en main ! » Je plaisantais et le rire qui avait suivi mes paroles ne pouvait que lui indiquer que c’était une blague s’il n’avait pas compris avant cela. « Et toi ? Dans l’hypothèse où j’aurais par exemple envie de t’emmener chez moi après avoir bu un verre ou deux est-ce que je devrais endosser le rôle de la salope qui pousse un mec à tromper sa copine ? » Manière un peu détournée de lui demander s’il était célibataire, dans le cas contraire je ferais en sorte de mettre les limites qu’il fallait pour ne pas être ce genre de filles, je ne pouvais pas les sentir alors le devenir c’était hors de question. « Oh et tu veux boire ? » Je le toise du regard, amusée et réponds du tac au tac. « Non non… Je suis venue dans un bar uniquement pour observer le décor ! » Je le taquine, c’est une chose que j’ai l’habitude de faire avec tout le monde vous me direz… « Je ne dirais pas non à un Sex on the beach ou… Ou a quelques shots de vodka ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyJeu 8 Mai 2014 - 13:22

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink.


Sexy Leah.


     

     
Me parcourent tranquillement son corps, sans aucune gêne, puisqu’après tout, si une femme se fait belle, c’est bien pour être regardé, non ? Alors moi je le fais, et je n’ai jamais honte de rien, alors ça tombe bien. « Merci. » Je ne crois pas qu’elle avait besoin de le dire, parce qu’on ne peut rien répondre à cela. Alors je me contente de sourire et de prendre le regard qu’elle me lance pour me juger à son tour. Je plisse un peu les paupières afin de tenter de comprendre ce qu’il peut se passer dans sa tête, si je lui plais toujours, si sa langue est autant « pendue » que lorsque nous nous sommes rencontrés. Oui parce que, faut dire, qu’elle ne l’avait pas dans sa poche hein, bien au contraire. Quand je lui demande si elle a trouvé quelqu’un ce soir-là, elle me répond tout d’abord par un sourire, et elle vient s’installer à côté de moi. « Non… Ils ont tous tendance à prendre peur lorsqu’ils se trouvent face à une femme qui aime avoir les choses bien en main ! » Elle rit, alors comme un idiot, je ris aussi. Je ne sais même plus s’il faut que je prenne cette phrase au premier où au second degré, parce que je peux tout de même affirmer qu’elle aime avoir les choses en main. Après tout, ne suis-je pas devant la fille qui m’a proposé de toucher sa poitrine, juste comme ça, après seulement quelques secondes à s’être « rencontré ». Bon je ne vais pas dire que ça m’avait déplu, hein, je ne suis pas un eunuque, mais quand même, faut avouer que c’est troublant. M’enfin, ça m’avait troublé en tous les cas, fin je crois, je me souviens plus, ça fait trop longtemps. « Dommage pour toi … Faut donc que tu trouves quelqu’un capable de te tenir tête. » Je lui lance un clin d’œil, complice, clairement, avant de me remettre à rire. Si la soirée continue sur ce ton-là, elle pourrait clairement me plaire beaucoup plus que prévu. « Et toi ? Dans l’hypothèse où j’aurais par exemple envie de t’emmener chez moi après avoir bu un verre ou deux est-ce que je devrais endosser le rôle de la salope qui pousse un mec à tromper sa copine ? » Plus directe, tu meurs. Automatiquement je relève les sourcils, si j’ai trouvé quelqu’un, moi ? C’est une question piège ça, et je sens qu’il faut que je réfléchisse à ma réponse. Lisa, c’est quelqu’un ? Enfin, ce que je veux dire, c’est ; C’est quelqu’un que j’ai trouvé ? A l’évidence, je passe mon temps à courir après, alors non, je l’ai pas trouvé, tout ce que je fais c’est galérer. « T’auras envie de m’emmener chez toi. » Si elle est sûre d’elle, qu’on ne se trompe pas, je le suis encore plus. « Puis ça tombe bien, parce que j’ai personne dans ma vie. » Ni dans mon lit, en résumé. J’enchaine ensuite en lui demandant si elle veut boire, en bon gentleman quoi. Le problème c’est que je n’ai surement pas encore réalisé qui se trouve à côté de moi. « Non non… Je suis venue dans un bar uniquement pour observer le décor ! » Une peste, une vraie. Bordel, je suis maso mais ça me plait. Ses petites taquineries me donnent encore plus envie de la découvrir comme il se doit. « Je ne dirais pas non à un Sex on the beach ou… Ou a quelques shots de vodka ! » Je la quitte du regard afin de commander ce qu’elle veut, c’est-à-dire un Sex on the beach, si je dis que le nom du cocktail me donne des idées, je passe pour un obsédé ? Ouais, surement, de ce fait, je me tais. Par la même occasion j’en commande un autre pour moi, le même que celui que je suis en train de boire. Puis je retrouve ses prunelles et je lui explique, finalement que « Ce que je voulais dire c’est que je t’invitais à boire, petite maligne. » Non, parce que je suis pas con, je sais encore ce qu’on vient faire dans un bar, merci bien, je n’ai pas besoin d’un dessin. « Mais apparemment avec toi, la galanterie est en option. » Apparemment ouais, mais il me semble qu’à présent le ton est donné pour le restant de la soirée.
 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyDim 18 Mai 2014 - 18:21

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink

Je faisais partie de ces personnes qui pensent que la vie est bien trop courte pour se prendre la tête à réfléchir dix ans avant de faire le moindre mouvement. Toujours attendre son tour et être un gentil petit soldat formaté ce n’était pas mon truc. Alors certes, on pouvait parfois me prendre pour une fille facile, inconsciente ou même stupide mais c’est ainsi que j’avais choisi de vivre et c’est de cette manière que je parvenais à me regarder dans une glace. Cette « version » de moi était très récente, peut-être deux mois, lorsque j’avais atteint un point de non-retour, hantée par des démons bien trop nombreux pour que je puisse tous efficacement les combattre. C’est en me retrouvant face à ces derniers que je m’étais transformée, depuis le crash d’avion je m’étais effacée, petit à petit et à un moment inespéré j’étais parvenue à mettre le doigt sur une source de chaleur qui m’offrait de quoi remonter à la surface et reprendre une bonne bouffée d’air frais. C’est depuis ce jour-là que je m’étais promis de ne plus me poser de questions, de foncer lorsque l’envie se présentait et c’est justement ce qui me poussait à recontacter Snow. Peut-être aussi un petit goût d’inachevé qui me déplaisait. « Dommage pour toi … Faut donc que tu trouves quelqu’un capable de te tenir tête. » Je l’observe, un sourire mutin aux lèvres, hochant la tête le plus simplement du monde. « Exactement, un mec qui sait écouter mais aussi s’imposer face à moi sinon j’risque de vite m’ennuyer je crois. » Porter la culotte c’était marrant, mais avoir un équilibre c’était encore mieux. Je passe l’une de mes mains dans mes cheveux par réflexe, la soirée me paraissait bien partie, Snow ne me décevait pas. Au contraire, j’étais confortée dans l’idée que je me faisais de lui. Je n’hésite d’ailleurs pas à mettre les pieds dans le plat en le confrontant à la possibilité de finir la soirée chez moi, un verre à la main et sans aucun vêtement sur le dos. Une idée plutôt très alléchante sur le papier. J’attendais avec impatience de voir quelle serait sa réaction, allait-il être déstabilisé ? Amusé ? Mal à l’aise ? « T’auras envie de m’emmener chez toi. » Je le toise longuement du regard, sans en dire plus. « Puis ça tombe bien, parce que j’ai personne dans ma vie. » J’esquisse un sourire satisfait, voilà qui est intéressant. « Tu m’as l’air bien sûr de toi… Et pourquoi j’aurais cette envie ardente de t’emmener chez moi ? Satisfais ma curiosité. » Je ne pouvais m’empêcher de jouer avec le feu, la seule chose qui me démarquait des autres ? Je n’attendais que de me brûler.

En parlant de feu, il me tend une perche que je ne laisse pas passer, n’hésitant pas à le casser gentiment. Je pense immédiatement à un sex on the beach, mon cocktail préféré et une allusion involontaire à une partie de jambes en l’air sur la plage, le sable brûlant offrant de quoi doublement réchauffer l’atmosphère. « Ce que je voulais dire c’est que je t’invitais à boire, petite maligne. » Un petit rictus m’échappe, il m’amuse et que dit-on ? Femme qui rit à moitié dans ton lit. « Je sais, mais je suis incapable de résister lorsqu’on m’offre une opportunité de l’ouvrir… J’ai besoin de mon quota de bitchy attitude chaque jour tu vois ? » Je souris, capable plus que personne à me mettre en autodérision. « Mais apparemment avec toi, la galanterie est en option. » C’est fort possible oui, le barman nous apporte nos cocktails, je le remercie et me reconcentre très rapidement sur Snow. « J’aime être là où on ne m’attends pas, pour surprendre. » Je prends mon cocktail que je lève, le regardant droit dans les yeux, sûr de moi. « A cette soirée… A nous ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptySam 23 Aoû 2014 - 11:16

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink.


Sexy Leah.


     

     
« Exactement, un mec qui sait écouter mais aussi s’imposer face à moi sinon j’risque de vite m’ennuyer je crois. » Leah me parait de plus en plus comme une tempête, une tornade, un électron libre, oui, qui me ressemble sur certains points, dans le fond. Cette envie de liberté mais d’être à deux aussi. Un savant mélange d’émotions et je ne vais pas mentir, ça me plait. « Ce qui est bien, c’est qu’avec moi, on ne s’ennuie jamais. » Sa main dans ses cheveux, son petit sourire, je me rends bien vite compte qu’elle sait y faire et je ne vais pas mentir, ça me plait, forcément. Quand elle évoque l’idée de me ramener chez elle, je ne peux pas m’empêcher de me dire que son côté rentre dedans me plait. Et évidemment avec toute la prétention qui me caractérise je lui avoue bien rapidement qu’elle aura envie de le faire et puis que je n’ai personne dans mon lit en ce moment. « Tu m’as l’air bien sûr de toi… Et pourquoi j’aurais cette envie ardente de t’emmener chez moi ? Satisfais ma curiosité. » Alors à son sourire je lui réponds un des miens, charmeur. Pourquoi ? Mais pourtant ça me parait aussi clair que de l’eau de roche à moi. Mais si elle a besoin que je lui précise, d’accord, ça ne me dérange pas. « Parce que sinon, tu ne serais pas là. » C’est aussi bête. Et tout fier de moi, je lui sers un autre sourire, puis même un clin d’œil, histoire de parfaire mon délire de parfait dragueur. Bourreau des cœurs.
La dame choisi le verre qu’elle désire et m’arrache un petit soupir, et je me dis qu’elle sait jouer, ouais, il est clair qu’elle est douée. « Je sais, mais je suis incapable de résister lorsqu’on m’offre une opportunité de l’ouvrir… J’ai besoin de mon quota de bitchy attitude chaque jour tu vois ? » Oui, je vois, mais ça aussi ça me plait, les pestes il faut croire que c’est mon type parfois. Et puis mon esprit assez tordu se dit qu’avec moi, elle en aura bien des occasions de l’ouvrir sa bouche, si vous suivez mon raisonnement. Le cheminement étriqué de mes pauvres pensées. On récupère nos boissons au moment où je lui précise que la galanterie doit être en option avec elle, soit, je sais ne pas être galant, ça je peux le lui assurer. « J’aime être là où on ne m’attends pas, pour surprendre. » Des souvenirs de notre rencontre me reviennent alors en tête, et celui de ma main sur sa poitrine surtout, il faut avouer que là oui, je ne l’attendais pas sur ce point-là. Mais le fait est que c’est ce qui m’a plu, n’est-ce pas ? Ce qui fait que maintenant je suis là. « A cette soirée… A nous ? » Gardant ses prunelles dans les miennes, je lui souris une nouvelle fois avant de laisser nos verres tinter sous le choc de leur rencontre et de porter le mien à mes lèvres. Je bois une longue gorgée avant de le reposer sur le bar et comme je ne fais pas dans la demi-mesure, je lui dis finalement. « A nous ? Mademoiselle va vite en affaire. » Autant la taquiner un peu. « J’ai dit que tu aurais envie de me trainer chez toi, je n’ai jamais dit que j’aurai envie de te suivre. » Bien sûr que je le veux, mais je ne sais pas, autant me faire désirer, la laisser me convaincre que je me dois de me laisser tenter par elle. Même si mon regard sur son corps, épousant ses formes en les cajolant déjà prouve tout ce que je pourrai lui faire, ce que j’ai envie de lui faire. Ce que j’espère ? Qu’elle aime ce nouveau jeu, qu’elle en envisage un plus grand, nous deux, amants.
 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyJeu 30 Oct 2014 - 17:37

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink

On ne peut pas dire que je suis une fille casse-pied lorsqu’il est question des garçons, j’ai même une énorme capacité à sortir avec des mecs aux profils diamétralement différents. Je n’ai pas un type de mecs et j’en suis bien heureuse d’ailleurs. Suis-je la seule à penser que l’on se fait chier lorsque l’on regarde toujours les mêmes garçons, ne commençons pas à nous lasser au bout d’un moment ? Eternellement désirer le même style de mâles, le bad boy, le surfer, le gothique et j’en passe n’est-ce pas comme acheter et déguster tous les jours le même repas ? Je pense qu’on se lasse toujours à un moment et de plus en plus vite avec l’expérience. La seule chose qui me parait essentielle pour que je tombe sous le charme c’est que mon partenaire soit un minimum grande gueule, je ne veux pas me faire taper sur la gueule hein, détrompez-vous… D’autant plus qu’après avoir participé à une quarantaine de combats clandestins j’aurais probablement l’avantage. Non, moi ce que je veux c’est un mec avec du tempérament et qui n’ose pas à te rentrer-dedans, qui te passionne, qui te donne des frissons sans avoir besoin de te toucher. Je ne parle pas d’effroi, plutôt de désir. L’amour ça commence avec l’attirance, c’est la glue qui permet de faire tenir une relation sur le long terme, sans désir il n’y a rien si ce n’est la tentation d’aller voir ailleurs. Peut-être que je ne parviendrais jamais à me poser stablement à cause de cela d’ailleurs, j’aime la passion, lorsqu’il y a du danger et des retournements de situation, il me faut ma dose de doutes, d’amour, de bouleversement et c’est dangereux au bout d’un certain temps. Vivre les choses à trois-cent pourcent n’aide pas aux autres à te suivre. « Ce qui est bien, c’est qu’avec moi, on ne s’ennuie jamais. » J’ai le sourire aux lèvres, la pêche. Il me plait bien le Snow mine de rien, il a cet air séducteur qui ne me laisse pas indifférente car très naturel, il ne se donne pas un genre, il est tout simplement. « T’es sûr de cela ? Ne te vends pas si c’est pour me décevoir dès qu’on rentrera dans le vif du sujet. » Je n’ai pas honte de ce que je dis, je n’ai pas peur d’être pris pour une allumeuse car je le suis parfois. Il n’y a rien de mal à savoir ce que l’on veut et à se donner les moyens de l’avoir, une femme n’est pas une salope parce qu’elle est franche, à moins que les hommes ne soient considérés de la sorte mais bon… On sait tous qu’eux ne sont pris que pour des séducteurs, nous ne sommes pas encore sur le même pied d’égalité là-dessus et c’est franchement énervant.

Il est sûr de lui, persuadé de connaitre la fin de la soirée. Il croit que je vais le ramener chez moi et qu’on va s’envoyer en l’air ce qui, clairement, m’a effleuré l’esprit et le fait de plus en plus régulièrement à présent. Il n’y a rien de mieux qu’un homme qui a confiance, qui sait où il va, je trouve cela tellement sexy. « Parce que sinon, tu ne serais pas là. » Il marque un point, il est fort, très fort et ça me séduit davantage encore. « Tu as raison, je ne serais pas là si je n’avais pas considéré te faire l’amour ! » Ouais parce qu’il ne va pas me sauter, c’est moi qui domine et je lui ferais l’amour de sorte à ce qu’il s’en souvienne pour le restant de ses jours. Ambitieuse ? Carrément ! Nous commandons nos boissons pour cette première tournée et j’en profite pour trinquer à nous deux, à défaut d’avoir eu une meilleure idée, quelque chose de plus inspirant à mettre en avant. « A nous ? Mademoiselle va vite en affaire. » Je pouffe de rire, il appelle ça de la vitesse ? Devrais-je lui rappeler qu’il y a plus d’un mois que nous avons commencé à flirter ? « Il faut savoir emprunter quelques raccourcis pour accélérer la cadence, je n’aime pas m’ennuyer ! » Ma langue se balade le long de ma lèvre inférieure tandis que je porte le cocktail à mes lèvres pour en apprécier les saveurs exceptionnelles. « J’ai dit que tu aurais envie de me trainer chez toi, je n’ai jamais dit que j’aurai envie de te suivre. » Je dépose mon verre sur le comptoir, me tournant de sorte à pouvoir lui faire face. « AH oui ? Je ne suis pas convaincue du tout par ce que tu dis, je sais que tu me suivras ! » Et pourquoi cela ? Car j’ai prévu d’y aller plus fort, ma main fonce droit au but et s’arrête le long de sa braguette que je titille du bout des doigts, je peux déjà sentir qu’il n’est pas insensible à mon charme, il m’a l’air d’être carrément bien bâti même, un bonus non négligeable.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptyMar 30 Déc 2014 - 11:45

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink.


Sexy Leah.


     

     
« T’es sûr de cela ? Ne te vends pas si c’est pour me décevoir dès qu’on rentrera dans le vif du sujet. » Dois-je préciser que dans ma tête, c’est elle le vif du sujet dans lequel je vais entrer ? Non parce que j’avoue que ça ferait un peu connard, alors autant réserver cette phrase pour plus tard. Finalement je me contente de rire à sa phrase, parce qu’en rajouter des tonnes à mon sujet n’est pas nécessaire, elle verra en temps voulu qu’elle ne risque tout simplement pas d’être déçue.
Et quand elle me demande pourquoi je suis si sur de moi, pourquoi je suis persuadé qu’elle ne risque pas de regretter son choix, je lui signifie simplement que si elle avait voulu partir elle l’aurait fait, ouais, si elle doutait réellement elle ne serait plus là. Mais je la devine déjà envieuse, et j’aime tellement son côté allumeuse. Elle a ce côté différent, différents des autres filles parce qu’elle est bien dans sa peau, qu’elle assume ses envies, sans aucune honte, non. Il faut croire qu’elle est juste comme ça, et ce côté-là, ça plait vraiment à l’homme que je suis, celui qui aime avoir plusieurs conquêtes dans son lit. Une par soirée, n’allez pas vous fourvoyez, le plan à trois, je ne l’ai fait qu’une fois, ou deux, je ne sais pas. « Tu as raison, je ne serais pas là si je n’avais pas considéré te faire l’amour ! » Et pour le coup je serai presque choqué que cette expression ait pu passer ses lèvres. Elle fait l’amour, elle, quand elle le fait avec des inconnus ? Je pensais que c’était réserver, aux gens à qui on porte un certain intérêt. Mais soit, si c’est ce qu’elle veut, qu’elle n’en doute pas, ça aussi je sais faire, même si elle semble persuadée que c’est elle qui va dominer. Là encore, j’ai envie de lui préciser quelque chose. Je ne suis pas le genre de mec à aimer être dominé. Non, je préfère de beaucoup rendre mes partenaires folles, les mener au bord du gouffre et les pousser à lâcher prise, à s’exprimer. Et dans tous les sens du terme, corporellement et vocalement. J’en deviendrai presque vulgaire, mais on me pardonnera, de toutes les façons, je crois que c’est ce qu’elle attend de moi. Que je sois encore plus homme qu’à l’accoutumée.
Quand elle trinque à nous, je m’amuse de la reprendre, histoire de la taquiner, de lui faire comprendre que tout n’est pas encore décidé. « Il faut savoir emprunter quelques raccourcis pour accélérer la cadence, je n’aime pas m’ennuyer ! » Bon sang mais cette fille va me tuer, je crois bien que plus entreprenante qu’elle, il n’y a pas. Je suis dans un rêve, ouais, ça doit être ça. Non parce que ça existe vraiment les filles qui se jette dans vos bras aussi rapidement ? Et pourquoi j’essaie de garder une certaine candeur, quand je lui dis que je n’aurai surement pas envie de la suivre. « AH oui ? Je ne suis pas convaincue du tout par ce que tu dis, je sais que tu me suivras ! » Et mon regard déjà la met au défi, celui de me convaincre par tous les moyens, de m’intriguer un peu plus et de me charmer. Mais … Ce qu’elle fait sur le coup me surprend, et c’est peu dire en réalité. Sa main va trouver ma virilité, et ça me coupe un peu le souffle, la chique ou je ne sais quoi. Je me répète mais, ça existe vraiment les filles comme ça ? Celles qui vont poser leur main sur l’objet masculin d’un homme qu’elle ne connait pas. Je suis dans un rêve, ouais, ça ne peut qu’être ça. Alors pour vérifier, ma main se pose sur la sienne, et je soupire quelques secondes en tenant son regard du mien. « Fais attention à ce que tu fais. » Prononce ma voix calmement, posément. « Je n’aime pas être allumé pour rien. » En clair ? Je ne joue pas, alors ne le fais pas non plus, parce que je déteste ça. J’espère qu’elle assumera.
 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW EmptySam 3 Jan 2015 - 13:20

avatar
Invité
Invité

Just a drink + SNOW Empty

Just a drink

Je n’ai pas honte de ce que je suis, peut-être que si mon père me voyait faire il serait outré et refuserait de me faire tourner dans davantage de ses films, la seule marque d’affection qu’il puisse me donner. On ne pourra jamais me reprocher de ne pas avoir joué franc jeu car lorsque quelqu’un m’intéresse je le dis tout de suite, que je passe pour une salope ça me fait ni chaud ni froid. Pourquoi ? Parce qu’on lèche les pieds à un mec qui enchaine les conquêtes alors qu’on nous fait passer pour des monstres, nous les femmes, dès qu’on a des aventures qui, précisions-le, sont moindres que celles de nos compères. Je n’aurais donc jamais honte et je ne prêterais jamais attention à ce que l’on dira de moi parce que je profite de ma jeunesse. Merde, nous n’avons qu’une vie et je ne fais de mal à personne en profitant de mon célibat pour passer du bon temps avec des hommes censés être célibataires. Car oui, je m’amuse, je couche avec de beaux garçons qui me comblent généralement de plaisir, généralement car je suis tombée sur de beaux mecs qui ne savaient pas se servir de ce qu’ils avaient entre les jambes. Avant je vérifie toujours qu’ils sont célibataires pour ne pas avoir de mauvaises surprises, la femme fatale que je suis déteste apprendre qu’elle est la pute qui a poussé un mec à tromper sa copine, c’est juste quelque chose d’inconcevable pour moi. Cette histoire ne m’est arrivée qu’une fois et je peux vous assurer que le mec a pris cher, je me suis vengée comme il se devait.

Le beau gosse qui se trouve face à moi a déjà fait naitre une certaine flamme en moi depuis que nous avons commencé à nous aguicher lors des speed-datings qui, à bien y repenser, remontent à beaucoup trop longtemps à mon goût. Je n’hésite donc pas à me montrer plus incisive, par désir de le surprendre en plaquant ma main contre sa braguette où je peux déjà distinguer une petite bosse qui a du potentiel. De quoi prendre son pied dans les règles de l’art, excepté s’il s’avère éjaculateur précoce ou une connerie du genre, vous imaginez la déception ? Je fantasme sur lui depuis un petit moment et le soir où le « rêve » devient réalité je me retrouve face à quelque chose de peu intéressant. Il y aurait de quoi être frustré, dégoûté. Sa main caresse la mienne, que je ne retire pas de son pantalon, me mordillant la lèvre, au sommet de mon capital allumeuse. « Fais attention à ce que tu fais. » Un long sourire nait sur mes lèvres, provocateur à souhait tandis que je laisse mes doigts s’aventurer avec une innocence plus excitante encore le long de sa cuisse. « Pourquoi ? » Je vois très bien de quoi il veut parler mais je n’ai pas envie d’être la seule à mouiller le maillot, allumeuse mais pas solitaire dans cette action voyez-vous. « Je n’aime pas être allumé pour rien. » Oh, alors c’est de cela qu’il s’agit, le petit a peur que je lui fasse exploser son caleçon pour… Rien ! « Tu es venu en voiture ? On pourrait aller en parler un peu plus loin, dans un endroit plus tranquille… Histoire que je puisse… Disons… Te rassurer ? » Je meurs de chaud et je me surprends même à être plus cash que d’habitude, non parce que j’aime faire les choses avec une certaine subtilité mais là… Là j’ai envie de m’y prendre autrement, de tester de nouvelles choses et de pouvoir y trouver mon compte.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Just a drink + SNOW   Just a drink + SNOW Empty

Contenu sponsorisé

Just a drink + SNOW Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Just a drink + SNOW
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser