Partagez
 

 Joshey • You're my Queen and I'll be your King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King EmptyLun 14 Avr 2014 - 18:28

avatar
Invité
Invité

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Je souris à un de tes mots. Je vis tous les jours comme un miroir, ma journée devient la tienne. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je suis toujours enveloppé par ton parfum qui rappelle le printemps. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer. Au souffle du vent, je pense à toi, à l'éblouissant rayon de soleil, je pense à toi. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer
Il avait décidé de lui faire une belle surprise. A vrai dire, il avait tout préparé sans absolument rien lui dire. Son père allait s’occuper des animaux, son patron lui avait donné 10 jours de congés un peu à contrecœur mais pour une fois que Joshua les utilisait. Il avait préparé une valise avec des habits faits pour la montagne : débardeur, sous pulls, grosses chaussettes, deux doudounes, les pantalons adéquats. Comme il n’avait pas dit à Riley où ils allaient, il avait acheté aussi deux doudounes pour elles, un bonnet assorti au sien, des lunettes de ski, une écharpe et des moufles allant aussi avec les siennes. Il était venu la chercher à 22h, des provisions dans la voiture avec des oreillers et une couette au cas où elle avait froid. Ils en avaient pour environ 8h de route sans pause et il comptait bien s’arrêter un peu entre temps. L’avantage, c’est qu’ils allaient être arrivés au petit matin au chalet, c’était une sorte de bed and breakfast tenu par un couple d’irlandais, il était habitué à aller là-bas à vrai dire. Les sports de glisse étaient les seuls qu’ils s’autorisaient une fois par an dès qu’il le pouvait et il connaissait bien le couple de retraités depuis le temps qu’il y allait avec Andreas et avant avec ses parents quand ils ne trouvaient pas de chalet de libre. Environ un quart d’heure avant d’arriver, il lui avait bandé les yeux pour l’obliger à avoir une surprise entière. Il était pas mal HS par la route, mais il était tellement excité à l’idée de passer une semaine avec sa petite amie dans un endroit lui tenant à cœur qu’il était plein d’énergie. Enfin, ils arrivèrent. Il se gara et fit le tour pour venir lui ouvrir la portière, il l’aida à se mettre debout, elle avait des baskets aux pieds, pas l’idéal pour marcher sur la neige, il avait enfilé des bonnes chaussures à semelles crantées, il était tranquille au moins. « TADAAAAA ! » Il souriait en lui retirant le bandage. « Mon petit coin de paradis, toi, moi et une semaine dans ce superbe chalet à la montagne ! » Il lui offrit un de ses plus beaux sourires. « Au programme : Snowboard, ski, luge, chocolats chauds, bonne bouffe, glace, SPA… câlins romantiques et tout le tralala. » Il souriait encore en l’observant. « ça valait le coup d’attendre ? » Indirectement, il lui demandait si elle était heureuse surtout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King EmptyJeu 17 Avr 2014 - 20:08

avatar
Invité
Invité

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Je souris à un de tes mots. Je vis tous les jours comme un miroir, ma journée devient la tienne. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je suis toujours enveloppé par ton parfum qui rappelle le printemps. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer. Au souffle du vent, je pense à toi, à l'éblouissant rayon de soleil, je pense à toi. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer
Se faire enlever par l’homme qu’elle aime en pleine nuit, pour un long voyage sur les routes, sans savoir où cela la mènera. C’était presque un rêve pour Riley qui appréciait plus que tout la spontanéité de Josh. C’était ce qu’il lui fallait, un peu de changement, de bouleversement dans sa vie bien réglée, bien trop rangée. Riley n’avait jamais été une fille à se faire à ce genre de vie. Comme l’avait pointé du doigt sa mystérieuse et beaucoup trop envahissante correspondante. Elle aurait aimé pouvoir lui écrire et lui dire à quel point elle avait tord … Que cette vie n’était pas la sienne, la preuve. Mais cela la conduisait à prendre encore une fois sa plume et glisser une nouvelle lettre dans ce livre d’anglais, qui ne ferait que les lier un peu plus. Elle n’avait pas le droit de penser à elle, pas maintenant. Alors elle se concentra sur Joshua, sur ce sourire qu’il portait depuis qu’il était venu la rejoindre. Sur cette surprise qu’il lui promettait, sans pour autant laissé échapper un indice sur la destination, même sous la torture. A bout de force, ne pouvant plus lutter contre le sommeil et consciente qu’elle n’obtiendrait rien de lui, Riley finit par s’endormir. C’est seulement quand Joshua s’arrêta pour lui attacher un bandeau autour des yeux que Riley se réveilla doucement. Encore à moitié endormie, les quelques minutes restantes de trajet lui permettaient de se réveiller complètement. Quand elle mit un pied dehors, elle comprit tout de suite au froid qui mordait sa peau, à la pression sous ses chaussures, à la lumière éblouissante qui transperçait le tissu de son bandeau où il l’avait emmené. La montagne. Un sourire s’afficha discrètement sur ses lèvres et elle se laissa guider jusqu’à ce qu’il détache le bandeau. « Oh Josh ! C’est parfait ! ». C’était tout ce dont elle avait besoin, lui et un chalet. Pour le retrouver, pour se retrouver elle-même. « Bien sûr que ça valait le coup, t’es un ange ». En se tournant légèrement vers lui, elle l’embrassait doucement en posant ses mains dans ses cheveux. « Tu dois être exténué par la route … Tu ne veux pas dormir un peu ? ». Il avait conduit durant tout le trajet, Riley voulait profiter pleinement de chaque moment avec lui, il fallait qu’il soit en forme. Tendrement, elle caressait ses cheveux noirs et lisses à l’arrière de sa tête, l’embrassant encore une fois, comme pour le remercier à nouveau, parce qu’elle ne le ferait jamais assez.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King EmptyMer 23 Avr 2014 - 15:03

avatar
Invité
Invité

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Je souris à un de tes mots. Je vis tous les jours comme un miroir, ma journée devient la tienne. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je suis toujours enveloppé par ton parfum qui rappelle le printemps. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer. Au souffle du vent, je pense à toi, à l'éblouissant rayon de soleil, je pense à toi. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer
Elle souriait, il souriait aussi. C’était étrange ce pouvoir qu’elle avait sur lui. Parfois, il regardait en arrière et il se disait que d’un côté rien ne les prédisposait à être ensemble et en même temps, tout les rapprochait de l’autre. Il lui remit une mèche en place alors qu’elle s’émerveillait tendrement. Parfait… C‘était tout ce qu’il avait envie d’entendre à vrai dire. Ça suffisait bien assez. Il était content d’avoir pu lui faire plaisir. « Je savais bien que j’étais un ange. » Il souriait en l’enlaçant dans ses bras, les doudounes étaient un peu encombrantes, il fallait bien l’avouer, mais tant pis, il avait envie de la câliner. « Hmm, j’avoue que ça m’a un peu claqué, mais j’ai surtout faim en fait. On mange un morceau au chalet et on va explorer le monde ? » Il lui souriait tendrement, l’embrassant longuement encore alors que le propriétaire de la maison sortit pour les accueillir. « Joshy ! content que tu reviennes ici ! » Il vint lui faire une accolade amicale avant de faire un baise-main à Riley, il s’en alla vers le coffre pour prendre les bagages. « Vous allez voir Mademoiselle, quand on est ici, on ne veut plus s’en aller après ! Le petit déjeuner est prêt en tout cas ! » Josh eut un petit rire en le voyant faire, il était vraiment heureux de les revoir. Il attrapa son sac à dos à l’arrière de la voiture, celui qui contenait son appareil photo et son ordinateur… en bon geek, il n’avait pas su le laisser à la maison, du moins… L’ordinateur portable vu que son pc fixe, il était obligé de l’abandonner presque à contre cœur. Une fois tout sur le dos, il prit la main de Riley et suivit l’homme jusqu’à l’intérieur du chalet. On pouvait sentir une délicieuse odeur venir de la cuisine et la grande table de salle à manger était pleine de choses délicieuses. « Ah…. Jeonun cheongmal pegohapnida… (J’ai vraiment faim) » Il caressait son estomac en même temps et rougit en se rendant compte qu’il venait de parler aussi fort et en coréen. « Oh pardon… » Il eut un petit rire, heureusement que Riley savait le comprendre. James s’empressa de monter leurs bagages dans la chambre qu’ils allaient occuper, Josh entraîna Riley à table alors que Moira vint les embrasser et leurs apporter des boissons chaudes, discutant de tout et de rien comme à son habitude. Il retira son épais manteau et se mit assis avec elle. « Ils sont encore plus… maternels que mes propres parents. » Il lui prit la main pour l’y embrasser. « Alors… on peut faire : du ski, du snowboard, je suis bon à ça, tu verras, du traîneau avec des chiens, c’est trop cool, j’en ai déjà conduit plusieurs fois, de la luge, des batailles de boules de neige, des bonhommes de neige… aller assister à des concerts le soir ! Y’a tellement de choses à faire que souvent, je me dis qu’une semaine, c’est trop peu. » Il souriait, complètement excité. Il n’avait normalement, pas vraiment le droit de faire du sport, mais il adorait vraiment les sports de glisse comme ça et ne se les autorisait que de temps en temps pour limiter les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King EmptyVen 25 Avr 2014 - 11:40

avatar
Invité
Invité

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Je souris à un de tes mots. Je vis tous les jours comme un miroir, ma journée devient la tienne. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je suis toujours enveloppé par ton parfum qui rappelle le printemps. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer. Au souffle du vent, je pense à toi, à l'éblouissant rayon de soleil, je pense à toi. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer
Son estomac vide prenait le dessus sur la fatigue. Elle aurait du s’en douter, pourquoi avait-elle posé la question ? Josh était un vrai estomac sur pattes ! Il l’avait toujours été. Elle pouvait lui demander à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit s’il avait faim, elle savait que la réponse serait toujours positive. Un léger rire lui échappa avant qu’une voix masculine et rauque ne s’élève dans les airs frais de la montagne. Le propriétaire, qui semblait bien connaître Joshua. Elle eu le droit à un baisemain, assez surprise par cette attention qu’on ne pratiquait plus de nos jours. « Peut-être qu’on ne repartira pas … ». Lançait espiègle la jolie blonde qui entrelaçait ses doigts fins avec ceux de Joshua. Etre avec lui c’était simple, apaisant, rassurant, sécurisant et pas mal d’autres adjectifs qui se terminaient aussi en –ant. Se retrouver seuls au milieu des montagnes faisait le plus grand bien à Riley. « Tu as l’air d’être un habitué. J’espère que je suis la seule fille que tu as ramené ici Monsieur Armstrong ». La blonde libre comme l’air, fluide et fuyante faisait place à la blonde possessive, un poil excessive. Avec Joshua tout était différent, elle était elle, sans l’être réellement. A peine eut-ils passés la porte qu’une odeur alléchante vint narguer leur narines. Josh ne tarda pas à réagir quand le ventre de Riley se mit à parler. Elle rit en se rendant compte que son petit ami venait de s’exprimer dans sa langue natale, elle en avait tellement l’habitude que parfois, elle-même n’était plus consciente de la nature de la langue, anglais ou coréen, elle le comprenait. Une fois débarrassée de la grosse doudoune, Riley s’assit à table pour profiter de tout ce qu’elle avait sous les yeux. « Tu crois qu’on aura assez d’une semaine pour tout faire ? ». Non, bien sûr ils n’auraient pas le temps. Riley picora dans les bols de céréales et les fruits disposés sur la table. « J’ai jamais fais de snowboard, apprend moi ». Elle planta ses yeux suppliants dans les siens, c’était ça qu’elle voulait faire en premier avec lui. « Pour la suite de la journée, on improvisera ». Un grand sourire aux lèvres, Riley lui lança un nouveau regard espiègle. Elle n’aimait pas planifier, elle n’aimait pas se tenir à un plan. « Aller dépêche toi de manger ! ». Elle était excitée comme une enfant, intenable. Elle picorait dans tout ce qui se trouvait sur la table, vraiment tout. Du bacon aux œufs, des fruits aux céréales. Elle était déjà presque debout, prête à profiter pleinement de ce superbe cadeau que venait de lui faire Josh.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King EmptyVen 25 Avr 2014 - 14:31

avatar
Invité
Invité

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Je souris à un de tes mots. Je vis tous les jours comme un miroir, ma journée devient la tienne. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je suis toujours enveloppé par ton parfum qui rappelle le printemps. On ne peut pas m'arrêter maintenant, on ne peut pas m'arrêter maintenant. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer. Au souffle du vent, je pense à toi, à l'éblouissant rayon de soleil, je pense à toi. Je ne peux pas arrêter, je ne peux pas arrêter de t'aimer
« Malheureusement… j’avoue, j’ai déjà amené une autre femme ici. » Il vit le regard légèrement noir de Riley et il eut une petite pointe de satisfaction en lui, c’était nouveau de la voir jalouse et possessive pour lui et ça faisait du bien. « En fait, c’était surtout elle qui m’amener en bonne mère qu’elle est. » Il pensait qu’elle allait le frapper mais visiblement l’odeur qui émanait de la cuisine semblait être le salue du jeune coréen. Il eut un sourire en coin avant de s’installer à table, salivant d’avance sur ce que Moira leurs avait préparé. Elle était une cuisinière d’exception et même si normalement dans ce genre d’endroit on ne prenait que le petit déjeuner, Joshua était trop bien vu et pouvait quémander des dîners à volonté sans frais supplémentaire. La quinquagénaire aimait tellement le voir manger qu’elle avait même retenue les goûts du jeune homme. « Non, on aura jamais assez d’une semaine, mais si tu aimes être ici, on reviendra. » Il était déjà ravi de s’imaginer revenir ici avec elle. C’était vraiment un lieu qu’il chérissait et qu’il aimait côtoyer au moins deux fois dans l’année. Elle voulait apprendre le snow et avait des yeux de chiens battus en le regardant alors qu’il avait les joues remplies de bouffe. « Geurae… Je t’apprendrais. » Il eut un petit sourire avec une bouille d’hamster avant de continuer à manger ses œufs et son bol de céréales. L’avantage avec lui, c’est qu’il savait manger du sucré avec du salé et dans n’importe quel sens possible, rien ne l’écœurait. Il pensait pouvoir prendre son temps après une nuit aussi longue sur la route, mais Riley semblait en avoir décidée autrement. Elle était intenable et ne faisait que picorer par-ci par-là un peu tout ce qui se trouvait sur la table alors que lui s’était fait une bonne assiette de nourriture. Il avala un verre de lait en même temps pour aider le tout à passer alors qu’elle était à moitié debout prête à s’en aller. « Mais on a pas eu les crêpes encore… » Il l’avait dit dans le désespoir le plus total. Les crêpes de Moira était un délice dans sa bouche, un nirvana, une sorte de 7ème ciel, il eut presque envie de pleurer en comprenant qu’il ne pourrait pas en manger maintenant, mais voir Riley heureuse comptait plus que son estomac. Il attrapa un bagel et le tint entre ses lèvres avant d’enfiler sa doudoune, vérifiant qu’elle fasse la même chose. « A ce soir ! » Il attrapa la main de Riley et sortit avec elle jusqu’à un cabanon dans le jardin, il l’ouvrit rapidement et entra dedans pour en sortir deux planches de snowboard (tout en mangeant le bagel qu'il avait emmené). Une plutôt simple et girlie qui avait appartenue à sa mère et la sienne qui était toujours là et la sienne avec la tronche d’Homer en gros. « Voilà… Déjà ça. » Il fouilla un placard et trouva des chaussures spéciales et lui en tendit une paire rose. « Essaye-les et si ça va, on pourra aller directement sur les pistes comme ça. » Il n’était pas avare mais louer de telles choses revenait cher mine de rien et il préférait dépenser de l’argent en restaurant et achat utile, si Riley était bien dedans, c’était ça en moins, si elle avait besoin de changer, il irait lui en prendre une sans souci. Il gardait bien son écharpe devant le nez pour se protéger du froid et attrapa des lunettes pour elle et lui. « On va être so sexy mon amour ! » Première fois que le petit surnom sortait de sa bouche si naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joshey • You're my Queen and I'll be your King   Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Contenu sponsorisé

Joshey • You're my Queen and I'll be your King Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joshey • You're my Queen and I'll be your King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joshey • You're my Queen and I'll be your King
» [RP] Baptême de Queen
» Isaac "Target" Queen
» I'm a Queen ! I'm the Evil Queen Dearie [Finie]
» † Queen Of Madness : Himiko †

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: