Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

Partagez
 

 saturday night fever (victoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyLun 21 Avr 2014 - 15:32

Reese Wayland
Reese Wayland
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 28
Date d'inscription : 11/02/2014
Prénom : Anaïs/Madness
Célébrité : ANCIENNEMENT PHOEBE TONKIN
Crédit avatar : twisted lips
Messages : 581
Nationalité / origines : Australienne/Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 8ème année en Gynécologie
Job/Métier : Assistante de Paul Bitemignon au L.A Hospital.
Adresse de résidence : Résidence universitaire pour le moment.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Non

saturday night fever (victoire) Empty

Samedi soir. J’en peux plus. La semaine que je venais de passer semblait presque ressembler à l’enfer. Une clientèle à craquer la boutique plusieurs fois. Certains soirs, je bouclais à 21 heures tellement la file d’attente était immense. D’un coté, cela m’arrangeait puisque ces clients – bien trop souvent des clientes – me faisaient une bonne publicité et me ramenaient un peu plus de salaire. Finalement, la fatigue semblait plus facile à digérer. J’en demandais mais pas autant que ça. Pour me détendre, je décidais de me rendre en boite de nuit. Je trainais régulièrement au Devlish parce que je savais ramener des filles dignes des plus grandes tigresses. Mais ce soir, je décidais de prendre possession de la piste de danse avec une amie qui avait grand besoin de découvrir à quel point les femmes étaient… spéciales. Je n’avais pas l’intention de lui apprendre la vie, mais elle avait un grand besoin de se lancer une bonne foi pour toutes dans la fosse aux lionnes. Je débarquais devant la célèbre boite de nuit aux alentours de minuit, ayant précisé à Victoire de me rejoindre à cette horaire. Quelques minutes plus tard, voilà qu’elle arrivait très bien habillée pour l’occasion. Je lui présentais mon bras pour l’amener à l’intérieur de la boite de nuit, peu bondée à cette heure-ci. Je préférais arriver en avance juste pour analyser toutes les proies que j’allais attraper dans la soirée. Oui, j’étais un peu ce mec qui faisait son marché pour savoir quel était le meilleur pomelo. Il fallait tâter avant de véritablement croquer dedans. Je me posais immédiatement devant le bar de la boite de nuit, saluant le serveur d’une tape dans la main. L’habitué était présent, même s’il était fatigué. Il était hors de question que je n’accompagne pas Victoire ce soir. « Tu es sublime ce soir ! Et sans arrières pensées ! » disais-je, en levant les mains en l’air. Victoire était une très belle femme, mais je la respectais trop pour faire quoi que ce soit avec elle. De plus, elle n’était pas attirée par les hommes. Un beau gâchis. Les femmes étaient chanceuses pour le coup. « Qu’est-ce que tu prends ? » J’appelais le serveur pour qu’ils prennent nos toutes premières commandes. Je n’étais pas le genre de mec qui ne buvait qu’un seul verre dans la soirée de toute façon.



Hear the sirens in the air. All the warning signs were there. When I feel your touch it burns my skin, echoing sublime it spreads within and I should cut all the ties. Let it burn and walk away from you. This predator I let in knows my heart. There's nothing I can do.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyVen 2 Mai 2014 - 11:00

avatar
Invité
Invité

saturday night fever (victoire) Empty

Mes talons sont trop hauts, je ne suis pas à l’aise à l’intérieur, j’ai comme l’impression que je vais passer la soirée entière à devoir définir si je vais tomber ou pas. Si je vais réussir à tenir debout en étant différente de ce que je suis habituellement. Dans mon monde, marcher pieds-nus ne dérange pas, bien au contraire, et j’avoue que cela fait partie des choses que je préfère. Me sentir libre de faire ce qui me plait, de vivre selon des envies venues d’un ailleurs où vis toujours mon cœur. Cette partie de moi que je n’oublie pas, qui reste juste là, à l’intérieur de moi. Mais tout cela ne m’a empêché de m’apprêter, de me mettre sur mon trente et un, de sortir la tenues sexy, étant donné que ce soir, je sors. Ce soir je vis. Comme une de ces filles qui profitent du monde doré de Los Angeles, comme une étudiante qui ne regarde pas à la dépense, comme n’importe qui surement, mais surtout comme moi. Je ne sais pas quelle heure il est lorsque je suis enfin prête mais peu importe puisque Fabio m’a dit de le rejoindre une fois que la nuit sera bien entamé. Fabio, c’est le charmeur, Fabio c’est l’ami, il faut dire que j’ai pris goût à ces moments que nous passons ensemble quelques fois, que j’ai appris à le connaitre et à aimer les petites parcelles de lui. Toutes, surement, même celles dont il ne devrait pas être fier parfois. Quand l’italien qu’il est refait surface, quand parfois ses paroles me glacent. J’attrape un taxi lorsque je sors enfin du campus afin d’arriver à temps devant la boite de nuit. Quelques minutes plus tard, j’y suis, et c’est surement avec des yeux pleins de crédulité que je regarde la devanture de la boite, surement que cela me fera toujours cet effet-là, l’effet que le monde est bien trop grand pour moi. Bien vite je remarque Fabio pas loin de l’entrée, je paie le chauffeur, avant de m’avancer vers lui, non sans un sourire posé sur mes lèvres. Quand j’arrive il me présente son bras auquel je m’accroche dans un automatisme certain. Et il n’en faut pas moins pour me faire sourire d’autant plus, on s’avance dans la boite, et je me fais la réflexion qu’il a ce truc, celui qui en impose directement, celui qui fait que les regards féminins sont de suite attirés par lui. C’est un séducteur, un vrai. Je comprends bien vite que nous allons vers le bar, et je me laisse trainer bien docilement, en essayant de ne pas trop penser à mes pieds. « Tu es sublime ce soir ! Et sans arrières pensées ! » Je mordille ma lèvre inférieure face à sa fausse innocence, ou peut-être qu’elle est vraie, après tout, je m’en fiche, et je ne retiens que le compliment, compliment qui me force à m’approcher de lui et de lui murmurer un « Merci. » Espiègle presque, c’est un jeu, surement un mauvais, mais c’en est un qui me plait. « Je peux te retourner le compliment. » Et évidemment sans arrières pensées pour ma part aussi, je m’éloigne au moment où il me demande si je veux boire, j’hésite quelques secondes, je ne sais pas, je ne bois pas, ou tout du moins pas comme les jeunes de mon âge, quoi. Grimaçant à moitié, je me décide enfin, puisqu’on ne va pas rester dans cette position plus longtemps. « Alors, je vais prendre la même chose que toi. Mais un seul verre hein. » Oui, parce que … « Je n’ai jamais été saoule, donc il ne faut pas commencer ce soir, va savoir dans quel état on va me retrouver si on tente. » Je ne crois franchement pas que ce soit le bon moment. Mais la règle étant que lorsque nous sommes à deux, il tente de me pousser dans mes retranchements, m’aider à sortir de ma chrysalide afin de devenir pleinement moi. Et dans notre relation, ça inclus aussi les filles qu’il ne peut pas avoir et que de ce fait, sont pour moi. C’est de l’amusement, juste ça. « Il me semble que tu as plus de succès que moi. » Je prononce à lui désignant un groupe de filles proche de nous et elles le dévorent littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyMer 7 Mai 2014 - 11:15

Reese Wayland
Reese Wayland
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 28
Date d'inscription : 11/02/2014
Prénom : Anaïs/Madness
Célébrité : ANCIENNEMENT PHOEBE TONKIN
Crédit avatar : twisted lips
Messages : 581
Nationalité / origines : Australienne/Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 8ème année en Gynécologie
Job/Métier : Assistante de Paul Bitemignon au L.A Hospital.
Adresse de résidence : Résidence universitaire pour le moment.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Non

saturday night fever (victoire) Empty

J’avais l’habitude avec Victoire de la taquiner. Comme avec la plupart de mes ami(e)s d’ailleurs. Je faisais facilement passer mon caractère de goujat pour un mec qui ne se prenait tout simplement pas la tête et qui préférait s’éclater avant de finir enfermé à tout jamais auprès de LA femme. J’étais ce genre de mec, qui profitait à fond tant qu’il en était encore temps. Je n’éprouvais pas le besoin de me caser ni même de trouver une femme avec qui passer le restant de mes jours. Je me rappelais souvent les mots de ma mère au téléphone, ces éternelles inquiétudes de savoir si elle sera grand-mère un jour. Pas maintenant, je n’étais pas prêt. Pour le moment, je m’amusais avec les femmes et ce train de vie me convenait parfaitement. J’avais d’ailleurs tenté quelque chose avec Victoire, avant de comprendre que celle-ci n’était pas vraiment attirée par le sexe masculin. Sa culture me fascinait d’autant plus. Je n’avais pas envie de jouer au con avec elle, mais la voir ainsi si prude et si chaste me rendait complètement fou. Son air de jeune fille innocente me perdait complètement. Le pire, c’est que ce type de femme m’attirait vraiment. C’était le genre de nanas qui se révélaient être de vraies tigresses au lit. Autant dire que je n’appréciais pas vraiment les filles inactives. « Merci chérie, mais ce n’est pas à moi d’être le roi de la soirée ! » disais-je, en terminant par un clin d’œil. Entre toutes ces filles qui me dévisageaient comme si j’étais une grosse pièce de bœuf saignante, je me demandais si une femme allait ressortir du lot non pas pour moi mais pour Victoire. « Quoi ? Vous n’avez pas le droit de boire aussi dans vos coutumes ? » Je trouvais ça fascinant mais en même temps déroutant. Pour moi, j’adaptais ma propre coutume : entretien ta belle gueule, bois un petit coup pour être chaud, montre tes beaux tatouages et regarde les comme si les ténèbres allaient les engloutir. Le mâle incarné, le macho. « Tu sais que les langues se délient rapidement après quelques verres… » Je ne pouvais m’empêcher de sourire avec cette phrase à double sens. Des femmes pour moi, il y en avait plein dans cette boite. Je ne voulais pas décourager Victoire, c’était sa soirée. Je m’étais promis de lui faire rencontrer quelqu’un ce soir, il était hors de question que je quitte cette boite sans avoir tenu cette promesse. « Dieu merci, elles ne sont pas toutes comme ça… Montre leur un vrai décolleté et tu verras que la roue tournera bien plus vite que d’habitude. » Fabio, expert en séduction. Si je n’avais pas déjà trouvé ma voie, j’aurai très bien pu m’engager dans ce métier là.



Hear the sirens in the air. All the warning signs were there. When I feel your touch it burns my skin, echoing sublime it spreads within and I should cut all the ties. Let it burn and walk away from you. This predator I let in knows my heart. There's nothing I can do.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyDim 1 Juin 2014 - 17:40

avatar
Invité
Invité

saturday night fever (victoire) Empty

« Merci chérie, mais ce n’est pas à moi d’être le roi de la soirée ! » Je ne me suis jamais vue comme la reine de quoi que ce soit, et pas le moins du monde d’une soirée, croyez-moi, mais pour ne pas le blesser et peut-être pour entrer un peu plus dans la moule, je réponds à son clin d’œil par un sourire, et je m’enferme dans un mensonge ou je ne sais quoi, à force de faire semblant, je me dis que jamais on ne sait vraiment ce qui hante nos pensées. Alors je lui dis que je ne veux pas boire, ou presque pas, et dans ses yeux je vois qu’il a du mal à assimiler tout cela, chez nous les femmes, elles restent toujours droites, toujours honnêtes, ne sont pas le genre à finir leurs soirées dans les toilettes. « Quoi ? Vous n’avez pas le droit de boire aussi dans vos coutumes ? » Et je grimace face à sa question, posant ma main sur son épaule, émettant une légère pression dessus et je lève les yeux au ciel avant de lui dire. « Les femmes n’ont pas le droit à grand-chose, quand on y réfléchi. » Elles peuvent sourire, mais pas trop, elles peuvent danser, sans jamais provoquer, elles peuvent rire, si elles le font en silence. Non, pas grand-chose, c’est vrai, mais c’est une vie qui ne me choque pas, ne me choque plus, on apprend, comme avec toutes les autres problèmes, avantages peut-être, à faire avec. « Tu sais que les langues se délient rapidement après quelques verres… » Quelques verres, l’idée me séduit, l’espace de quelques secondes seulement, puis voir ma langue délier, ça étrangement ça me plait beaucoup moins, non pas que j’ai des choses à cacher, mais je suis comme toutes les filles, je tiens à mon intimité. « C’est un double sens, très cher ? » Parce que j’vois bien qu’il joue avec les mots, et la vérité c’est que cela lui va bien, comme un gant en réalité, Fabio dans toute sa splendeur, ou presque. « Dieu merci, elles ne sont pas toutes comme ça… Montre leur un vrai décolleté et tu verras que la roue tournera bien plus vite que d’habitude. » Cette fois je secoue le visage, fronce un peu les sourcils, pourtant je pensais que j’étais habillée comme il se doit, lors de ce genre de soirée. Alors je souris, parce que de toute évidence, je ne sais pas vraiment quoi faire d’autre. « Tu insinue donc qu’il faut que je montre mes seins pour attirer une fille dans mon lit ? » Le fait est que je n’en ai jamais attiré, je ne sais même plus s’il le sait, et que si nous sommes tous les deux ici c’est pour cette raison en fait, pour qu’il m’aide à devenir pleinement moi. C’est si compliqué, tout ça, moi qui aime tant la simplicité, aujourd’hui et surement comme demain, je suis un peu perdue dans toutes ces règles de séduction qu’il a l’air de connaitre à la perfection. « Le problème c’est que si je fais en sorte de montrer un vrai décolleté, c’est toi qui ne va pas t’en remettre. » Je suis loin d’être prétentieuse, ici, je veux juste le taquiner, et sortir la tête de l’eau, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyDim 20 Juil 2014 - 16:27

Reese Wayland
Reese Wayland
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 28
Date d'inscription : 11/02/2014
Prénom : Anaïs/Madness
Célébrité : ANCIENNEMENT PHOEBE TONKIN
Crédit avatar : twisted lips
Messages : 581
Nationalité / origines : Australienne/Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 8ème année en Gynécologie
Job/Métier : Assistante de Paul Bitemignon au L.A Hospital.
Adresse de résidence : Résidence universitaire pour le moment.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Non

saturday night fever (victoire) Empty

Pour moi, une femme attirée par une personne de même sexe relevait de quelque chose d’exceptionnel. Une femme qui ne pouvait rien ressentir pour moi, que ça soit physique ou sentimental. C’était quelque chose. Je voulais absolument voir ce que ça pouvait donner en vrai. De plus, ses coutumes étaient fascinantes. C’était la première fois que je pouvais avoir une relation pratiquement normale avec une femme. Une relation amicale. Quelque chose de presque sage pour moi. Le serveur nous apportait nos commandes. J’avais commandé quelque chose d’assez soft, et plutôt bourré de jus de fruit. Quelque chose de bien traitre si on ne le buvait pas correctement. « A une grande première ce soir dans ces cas là ! » disais-je, en levant mon verre en direction de Victoire. Je reposais celui-ci après avoir bu quelques gorgées. « Disons que l’alcool est très bien caché dans certains verres… Et effectivement, les femmes se sentent disons plus libérées quand elles ont quelques verres. » disais-je, avec un air joueur. Je ne comptais pas saouler Victoire ce soir pour lui apprendre les rudiments de la séduction. Je n’avais pas envie qu’elle parte avec n’importe qui non plus. « Tu me connais déjà si bien ma chère Victoire… » C’était peut-être à cause de mecs comme moi qu’elle était plus attirée par le même sexe. Si elle m’avait connue avant qui sait… En tout cas c’était une question à approfondir avec la belle Jones. Elle me faisait tellement rire. Je n’avais même pas envie de lui retirer ce brin d’innocence qui lui restait. « On va dire qu’avoir un beau décolleté, ça double les chances d’avoir au moins un regard braqué sur toi. » disais-je en reprenant mon verre en main. « Y compris le mien. » J’éclatais de rire. « Je suis malheureusement hors course… » Et bon sang, que j’aurai été fier de m’afficher avec une femme aussi belle que Victoire. Je ne comptais pas rester sans réponse ce soir. Je devais l’initier mais aussi en apprendre un peu plus sur elle. De façon à mieux la conseiller aussi. « Alors raconte-moi tout… Comment as-tu découvert que tu étais attirée par les femmes ? Déçue par les goujats comme moi ? » Je souriais à pleine dentition. Et j’étais fier en plus. Quel con. Je ne changerai pour rien au monde.



Hear the sirens in the air. All the warning signs were there. When I feel your touch it burns my skin, echoing sublime it spreads within and I should cut all the ties. Let it burn and walk away from you. This predator I let in knows my heart. There's nothing I can do.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) EmptyVen 12 Sep 2014 - 10:27

avatar
Invité
Invité

saturday night fever (victoire) Empty

« A une grande première ce soir dans ces cas là ! » En un sens je le remercie intérieurement de ne pas relever un peu plus le fait que nos « coutumes » comme il le dit si bien relèvent parfois de quelque chose de compliqué pour les gens qui ne les connaissent pas. Mais j’aime comme il prend soin de ne pas juger, ou tout du moins comme il ne prend pas la peine de le préciser. Alors je lève mon verre à la suite du sien avant de prendre une longue gorgée du liquide un peu ambré. « Disons que l’alcool est très bien caché dans certains verres… Et effectivement, les femmes se sentent disons plus libérées quand elles ont quelques verres. » Du coup, c’est dans un automatisme un peu naïf que je regarde mon verre lui donnant par ce fait le pouvoir de me faire trop parler, de me sentir libérée. Une arme de crime des plus délicieuses. « Tu me connais déjà si bien ma chère Victoire… » Et j’aime réellement penser sa phrase vraie. Me dire que oui c’est par cœur qu’on se connait.

Finalement on en vient à parler, et je ne saurai dire comment, de décolleté. En le taquinant je lui demande si c’est ce que je dois faire afin de pouvoir draguer, me mettre à moitié nue afin d’obtenir ce que je veux. Je ne suis pas réellement novice en matière de drague, mais sa vision me semble un brin simpliste quand on y pense. « On va dire qu’avoir un beau décolleté, ça double les chances d’avoir au moins un regard braqué sur toi. » Alors je hausse les sourcils, tout n’est question que de physique ? Bon sang, au finale, je dois vraiment l’être, novice. « Y compris le mien. » Vraiment ? Si j’osais je dirai que c’est … Intéressant. « Je suis malheureusement hors course… » L’alcool peut-être, mais en tous les cas, j’ai envie de lui répondre que ça reste à prouver ça. « Alors raconte-moi tout… Comment as-tu découvert que tu étais attirée par les femmes ? Déçue par les goujats comme moi ? » Attirée par les femmes, par les hommes … Alors je bois mon verre d’un trait, pour me donner du courage et pouvoir lui avouer, mon tout petit, petit secret. « Fabio. » Je prononce d’une voix sérieuse. Attention mesdames et messieurs, l’heure est grave, je peux l’assurer. « Faut que je te dise quelque chose. » Non sans rire, personne n’aurait pu le deviner. « Techniquement … » Et pas que techniquement, d’ailleurs. « Je suis vierge. » Je grimace un peu en le prononçant. « Un mec ne m’a jamais donné envie d’aller plus loin. » Je hausse les épaules, tout simplement, comme si je venais de lui avouer la chose la plus banale qui soit. Et je me demande si c’est maintenant que je dois lui dire qu’avec une fille aussi, je ne suis jamais allée bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: saturday night fever (victoire)   saturday night fever (victoire) Empty

Contenu sponsorisé

saturday night fever (victoire) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
saturday night fever (victoire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser