Le Deal du moment : -10%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
899 €

Partagez
 

 Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyMer 30 Avr 2014 - 15:59

avatar
Invité
Invité

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Depuis un certain temps, j'avais pris l'habitude de me bourrer la gueule avec ce Kai, je sais pas, il avait peut-être su gagné ma confiance. En tout cas, j'avoue que je m'amusais bien avec lui, il n'avait pas de limite et c'est bien ce qui me plait chez les hommes, parce qu'au moins avec lui la vie semblait tellement simple. Vivre la vie à pleine dent, c'était plus ou moins l'un de mes dictons préféré et cet homme semblait penser pareil, vu les soirées qu'il enchaînait chez lui et chacune d'elle était bien arrosée. J'aimais chez lui le fait qu'il se bourre la gueule s'en problème ni remord, parce que cela rendait la soirée tellement plus affriolante...
Et c'est avec plaisir que j'appris qu'il en refaisait une ce soir. Je me voyais très mal refuser cette offre, parce que je savais qu'à la clé il y avait de l'alcool et des défis. Et oui, je suis comme ça, quand on me donne un défi, je suis bien obligée de le faire, sinon je perdrais de ma culpabilité. Et ça, Kai le savait très bien, c'est pourquoi depuis le jour où on c'est rencontré, après avoir bu plusieurs verre pour rendre tous ça beaucoup plus enivrant nous nous jetions des défis, du genre va tâter le cul du gros à lunette. Fin vous voyez, des trucs un peu débile mais qui quand t'es bourré te font te taper une barre, mais croyez-moi, n'essayez jamais de séduire un flic au poste de police sinon c'est cellule de dégrisement tout de suite et même dormir dans une fontaine est plus confortable...
Bref, ça avait en quelques sorte illuminé ma journée de savoir que ce soir, ce sera une bouteille à la main a me dandiner sur de la musique que je passerais la soirée. J'allai donc en cours avec joie, mais Dieu sait comme cette journée pouvait être longue, j'avais cours de danse et celui-ci n'était pas des plus plaisants. La prof était à se tirer une balle, elle voulait de l'excellence et elle n'y allait pas par quatre chemins pour t'engueuler, oh ça non et croyez-moi c'est pas tellement amusant. Moi qui pensais que venir suivre des cours de danse ici serait plutôt amusant ayant déjà des années de danse derrière moi et on était bien tous dans le même cas. Mais rien n'y faisait parce qu'à la moindre erreur on se faisait incendier. Vous savez des fois on est plus en forme que d'autre, mais elle semblait être un robot sans gêne, si ça se trouve elle se drogue pour toujours être en forme, à moins qu'elle abuse de la boisson énergisante.
Bref une fois le cours fini, je rejoignis le vestiaire rapidement pour me doucher. Il était bien 19h et il fallait que je traverse toute la ville pour rejoindre mon appartement, bien que je n'ai pas l'intention d'arriver à la soirée avec 21h, sinon c'était bien trop tôt et je savais très bien que pour me préparer jamais prendre mon temps. C'est pourquoi je rentra chez moi d'une allure plutôt vive pour allez fouiller mon dressing et y trouver de quoi faire plutôt soirée étudiante. J'optais finalement pour une robe noire qui mettait en valeur mes formes, elle était simple, mais faisait habillé. Avec cela, j'entrais dans la salle de bain pour finaliser le tout, je peigna mes cheveux encore humide et y donna un coup de sèche cheveux, puis les lissa. Je me regarda dans le miroir et trouvait ça pas trop mal, mais bien sûr, il manquait le maquillage, je me mis du mascara et quelque peu de crayon, puis posa du rouge à lèvre sur mes lèvres. Je recula et regarda le tout, ça me semblait pas mal. J'enfilais donc mes escarpins noir et pris un sac à main rouge. J'étais fin prête et cela m'avais bien prit 1h, je décida d'aller au bar avant de filer à la soirée. J'aimais pas venir à une soirée totalement sobre. C'est pourquoi je commanda un verre de whisky. Je le bu tranquillement avant de prendre place dans un taxi pour rejoindre la soirée. Il avait déjà de la lumière et la musique était relativement forte pour que tous Los Angeles ne puis s'endormir sur ces deux oreilles.
J'entra dans l'appartement et chercha Kai du regard, je le vit à l'autre bout, un verre à la main entrain de parler. Je m'approcha de lui et lui toucha les fesses une fois à sa hauteur. "Salut beau gosse" Je lui fit un clin d’œil et me dirigea vers la table à alcool où je pris un verre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyMer 30 Avr 2014 - 17:54

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty





Cap ou pas cap ?
Babylone& Kai


*Bon sang ! Il est déjà 15 heures !* Pensa Kai en jetant un coup d’œil à l’horloge qui trônait dans la salle à manger de son appartement. Il n’avait plus que cinq heures pour préparer tout le reste c'est-à-dire … La totalité ! En réalité le jeune homme rentrait tout juste de l’université où il avait suivi ses cours de management, la gestion d’une entreprise. Que du bonheur ! Bien sûr, c’est ironique. En réalité, ces cours étaient barbants à un haut point ! Je vous en ficherais de la gestion moi … Bref ! Oui il avait de quoi faire cet après-midi, il devait tout mettre en place pour la soirée étudiante du jour. Oh yeah ! Encore une. Kai les enchaînait. Qui plus est, il les organisait. Cela demandait pas mal de temps libre tout de même, heureusement qu’il suivait le cursus de sport-études, il pouvait jongler rapidement entre ses cours, ses entraînements et ses fêtes. Allez ! Trêve de bavardages, on a une fête à préparer !  Ni une, ni deux, il posa son sac à dos sur le lit de sa chambre avant de retourner dans le salon et de s’atteler à la dure tâche qu’était l’organisation d’une soirée. Ce qui était un bon point pour lui, c’était qu’à force d’en faire toutes les semaines, il avait pris l’habitude et savait pertinemment ce qu’il devait faire (ou pas). Cela devenait de plus en plus simple et de plus en plus facile de mettre en place ce qu’il fallait pour recevoir les invités. Première étape : L’agencement des meubles. On retrousse les manches et on déplace tout ça ! Allez ! Le canapé recula d’un bon mètre pour que le tapis puisse être retiré et rangé bien soigneusement dans la chambre d’amis afin d’éviter les accidents de boissons renversées, la table basse eu le droit à une magnifique petite nappe de protection, la télévision fût débranchée pour laisser place à des enceintes monstrueuses l’entourant. Bon, le salon, c’était okay. La salle à manger maintenant. Kai réprima un soupir. Une demi-heure. Non ! Ce n’était pas possible. Il avait mis trente minutes juste pour ça !? Que le temps passait vite ! Et il avait encore tant de choses à faire. Dans quelques heures, cette pièce serait remplie d’étudiants en folie. Le jeune homme débarrassa la table de la salle à manger des cours et de toutes sortes de papiers qui gisaient quasiment en permanence dessus, il prit soin de les poser dans la chambre de sa sœur, sur son bureau, elle éviterait de les chercher partout comme ça. Une fois que la table était prête, il sortit le matériel, comme on dit. Trois fûts de bière bien remplis prirent possession de la grande table et des dizaines de gobelets les accompagnaient. Hop ! Une bonne chose de faite. Il ne manquait plus que la nourriture. Cette fois, il n’allait pas se casser la tête. Un tour en voiture au magasin le plus près et ça irait bien pour ce soir ! Le voilà donc partit rapidement chercher de quoi grignoter.

Plus tard dans l’après-midi, aux alentours de 19h. « Kai ! T’es là ? » Il avait envie de répondre. Non, non, il n’y a personne, tu peux repartir. Mais il ne le fit pas. Sa sœur le prendrait mal. « Ouais ! Dans la salle de bains. » « Oh ! Tu te fais tout beau dis donc, c’est pour qui ? » La tête d’Haleah apparue alors par l’ouverture de la porte. Un air très intéressé et amusé apparu sur son visage. « C’est pour toi sœurette voyons. » Si elle pensait pouvoir lui arracher quoi que ce soit en un seul essai, c’était peine perdue. Il boutonna sa chemise blanche et ajouta une dernière fois du gel sur ses cheveux. Parfait ! Oui, il était content du résultat. Il enfila une veste avant de filer hors d’atteinte de sa petite sœur. « Mais allez, tu peux tout me dire ! » « Tu veux savoir ? Et bien, attends ce soir. » Fit-il pour qu’elle le laisse tranquille. En réalité, il n’attendait personne. Il voulait juste être présentable, c’était lui l’organisateur, il devait d’être un minimum classe tout de même. Et puis, s’il pouvait avoir un rencard, il n’allait pas refuser.

Lors de la soirée.
La plupart des invités étaient déjà arrivés. Kai discutait avidement avec deux potes à lui autour d’un verre de bière fraîchement servi. Il s’emparait quelques fois d’un bon petit toast qu’il avait acheté tout à l’heure. « Salut beau gosse » Sur le coup, il ne réagit pas, mais à la fessée son regard se détourna rapidement de son verre. Babylone. Alors elle. C’était un sacré numéro. Elle faisait tourner la tête à plus d’un mec. Kai était ravi de la voir ce soir, cela allait pimenter la soirée. « Excusez-moi les gars, je croie qu’on s’adresse à moi ». Dit-il à ses potes d’un air puissant avant de rejoindre la jeune femme. « Tu es venue finalement, c’est cool. » Il entoura les hanches de la jeune femme de son bras libre, oui le deuxième était bien trop occupé à tenir son verre de bière, et déposa un léger baiser sur la joue droite de Babylone. « Tu sais que ce soir tu vas perdre ma poule. Je suis chaud bouillant ! » Affirma-t-il sur un air défi. Kai savait pertinemment qu'elle allait le suivre et répondre à n'importe lequel de ses défis stupides. Mais il allait la laisser commencer pour une fois. Gentleman quand tu nous tiens.




made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyMer 30 Avr 2014 - 19:44

avatar
Invité
Invité

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Je m'étais diriger vers la table pour me servir un verre de bière. « Tu es venue finalement, c’est cool. » Je me retourna et lui sourit. "Comment aurais-je pu louper l'une de tes soirées. Tu sais que je suis ta plus grande fan, chéri." Il avait passé un bras autour de mes hanches pour me faire la bise en guise de bonjour. Puis, je recula un peu et le regarda, il avait sorti le grand jeu ce soir, et j'avoue qu'il était plutôt pas mal. « Tu sais que ce soir tu vas perdre ma poule. Je suis chaud bouillant ! » Je ne pu m'empêcher de sourire. "Ta belle gueule ne te sauvera pas, chéri et crois-moi, je suis prête à te faire te ridiculiser et ta tenue n'empêchera rien, bien que j'avoue que tu es plutôt beau gosse ce soi. Arg et ton pantalon te fais un de ces culs." Provocation ? Sûrement, attiser c'était plutôt amusant mais, je savais pertinemment que Kai ne le prendrais pas comme des avances. Mais il semblait tout disposé à me laisser commencer les défis, quel gentleman. Je commença à siroter mon verre de bière en réfléchissant à ce que je pourrais lui donner comme défi. Je le regarda en souriant. "Tu sais quoi, je suis pas assez bourré pour commencer de jouer, mon beau, je te préviendrais quand le tête me tournera...." Je posa ma main libre sur la joue et Kai et déposa un baiser sur le coin de sa bouche. Je l'attisais, sûrement mais c'était tellement drôle de se faire désirer. Il semblait avoir hâte de commencer à jouer mais je n'avais ps encore eu la chance d'aller danser...
Je finissais mon verre et le posa sur la table en le regardant tout en me mordant la lèvre. Je me dirigea vers le milieu de la pièce, près des enceintes pour danser. J'aimais me déhancher au rythme de la musique, je savais très bien que ça me mettait en valeur alors, j'en jouais... Une fois en place, la musique changea et la musique qui commença était plutôt de l'electro, je me mit donc à sauter dans tous les sens, mais dans le bon sens du terme, du moins ce que je veux dire avec classe, enfin avec toute la classe qu'on avoir quand on saute. Kai était à l'autre bout et ne semblait pas vouloir danser, le le fixa du regard, espérant que ça le fera me regarder. Mais ce ne fut pas le cas, je sortit donc de la piste et alla le rejoindre. "Bah alors, Norton, on danse pas ? Pourtant avec une tenue pareille, je suis sûr qu'il y a des femmes qui en rêve. Et si je ne te vois pas danser tout de suite je jouerais pas avec toi, bien que cela me coûte, je suis impartiale.." Je prit mon sourire d'ange et alla me resservir un verre, mais cette fois ce fut de l'alcool plus fort, la bière c'était bien mais, faut bien corser les choses sinon ce ne serait pas drôle...
Kai n'avait pas bouger, je l'attrapa donc par le bras et l'emmena sur la piste. "Tu sais très bien que j'obtiens toujours ce que je veux, chéri, quoi qu'il faut que je fasse, alors tu vas te trémousser. Je veux voir ton petit cul en action, tu crois quoi, je suis venue pour ça.. Et après ça, t'ira gentiment caresser le derrière d'un de tes potes là-bas et tu lui annoncera qu'il t'a toujours attiré. A toi de jouer champion." Je lui fis un dernier petit clin d'oeil et repris ma danse, le verre à la main.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptySam 3 Mai 2014 - 17:32

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty





Cap ou pas cap ?
Babylone& Kai


La musique était forte, les invités semblaient s’amuser et la fête battait son plein. Tout ce que Kai appréciait était réuni ici, ce soir, dans son appartement. La compagnie de Babylone lui faisait plaisir. Elle ne semblait pas détester la sienne non plus. Un sourire charmeur apparu sur les lèvres du basketteur, elle lui faisait de l’effet quand même, il ne pouvait pas se le cacher. Et ce petit jeu qu’elle jouait avec lui ne faisait qu’accroître cette envie. « Ou ma plus grande admiratrice secrète qui sais ... » Rétorqua-t-il sans réfléchir une seconde à ses paroles. Leur petit jeu se faisait quasiment instantanément entre eux, cela en devenait naturel. Et qu’est-ce que c’était bon ! Ce jeu de séduction ne faisait que rendre les défis plus excitants. La provocation de la remarque sur la tenue du jeune homme le fit sourire. Ah ! Comme quoi il ne s’était pas appliqué pour rien tout à l’heure dans la salle de bains. Un point pour le grand frère Norton ! « Tu es pas mal non plus ce soir beauté. Cette robe te va à ravir, quoi que peut-être un peu trop longue … si tu vois ce que je veux dire. » Il avait glissé ces derniers mots dans l’oreille de Baby après s’être baissé assez près d’elle pour sentir le parfum qui émanait de sa nuque. Ce jeu semblait tellement dangereux. Mais il était bien difficile de l’arrêter une fois qu’il avait débuté.

« D’accord, préviens-moi dès que tu auras envie de pimenter ta soirée. » Répondit Kai alors que la jeune femme venait de déposer un baiser aux coins de ses lèvres. Il la regarda d’un air surpris et la suivie du regard jusqu’au milieu de la pièce. Oui, elle était sexy à mourir. Il l’observa quelques instants avant d’aller discuter avec un couple d’amis qui venaient d’arriver. Qu’est-ce qu’elle dansait bien ! Et quel déhanché ! Okay … Il commençait à s’emporter. Kai ne fit plus attention à celle qui le mettait dans tous ces états pour accueillir les nouveaux arrivants. « Alors les amis vous avez faits une bonne route ? » « Oui ça va, on a pas trop galéré à trouver en plus donc ouais. » « Génial ! Allez-y, prenez un verre et amusez-vous ! » Kai leur sourit et les laissa entrer dans la soirée. Tout se passait relativement bien. C’était bon signe. « Bah alors, Norton, on danse pas ? » Kai se retourna. Il connaissait cette voix. « Pourtant avec une tenue pareille, je suis sûr qu'il y a des femmes qui en rêvent. Et si je ne te vois pas danser tout de suite je jouerais pas avec toi, bien que cela me coûte, je suis impartiale...» Le retour de Baby. Il ne répondit pas tout de suite. La regardant se servir à boire, mais plus de la bière cette fois. Il la déshabillait du regard. Comme si dans un espoir sa robe tombe. Ah les mecs ! Je vous jure. La remarque qu’elle venait de lui faire fit plaisir à Kai. Donc finalement il y avait des femmes qui étaient intéressées par lui. C’était une nouvelle à ne pas négliger pour avoir de l’emprise. Haha ! Mais alors que le Norton n’avait pas eu le temps de répondre, le bras de Babylone s’empara du sien et elle l’emmena sur la piste de force. Il ne s’y était pas attendu et rattrapa son gobelet de bière au dernier moment avant qu’il ne le lâche. Oh ! Mais ça coûtait quoi de prévenir ?  « Tu sais très bien que j'obtiens toujours ce que je veux, chéri, quoi qu'il faut que je fasse, alors tu vas te trémousser. Je veux voir ton petit cul en action, tu crois quoi, je suis venue pour ça… » « D’accord, tu veux danser ? Alors dansons ! » Rétorqua-t-il en posant son gobelet sur la première table venue. Elle voulait voir de la danse ? Pas de soucis ! Kai sentait l’effet de l’alcool sur lui. Les choses amusantes allaient pouvoir commencer. Il se colla de Babylone en posant une main dans son dos et se trémousser. Aussi bien qu’un homme peut se trémousser sur une piste de danse. Bon, ce n’était pas du grand art comme il pouvait y en avoir dans les salles de cours de l’université, mais on pouvait dire qu’il ne s’en sortait pas trop mal non plus. Ils dansèrent pendant plusieurs minutes, les yeux de Kai plongés dans ceux de sa prédatrice. Alors ? Il était toujours aussi nul ? Un sourire sur ses lèvres naquit pour représenter ses pensées. « Et après ça, t'ira gentiment caresser le derrière d'un de tes potes là-bas et tu lui annonceras qu'il t'a toujours attiré. A toi de jouer champion. » Cela sonnait tel un défi qu’il n’allait pas refuser. Même s’il devait bien se l’avouer, ce défi-là ne l’enchantait pas tellement « A vos ordres chef, je reviens tout de suite. » Il lâcha la belle femme pour se diriger vers sa victime. Sur son passage il attrapa un verre de whisky qu’il s’enfila cul sec. Pour se donner du courage. Une fois qu’il avait atteint le mec en question il s’approcha délicatement par derrière pour lui glisser dans l’oreille. « Je crois que j’ai toujours eu un faible pour toi. » Posant une main sur son petit cul discrètement. Ce n’était pas le tout de se faire griller si vite. Et avant de repartir il ajouta. « Cherches pas, c’est pour un défi, mais fais genre. » Il n’était pas cinglé non plus ! Il avait réalisé le défi, en y ajoutant sa petite touche. De toute façon, Babylone était trop loin pour savoir ce qu’il avait ajouté avant de partir. Une fois la connerie terminée, oui il s’agit bien d’une connerie à la base, Kai alla s’appuyer sur un des murs de son appartement. Il commençait vraiment à sentir l’effet de l’alcool cette fois-ci. Il avala alors un des petits cakes qui se situait près de lui et fit signe à la brune de le rejoindre. Une fois qu’elle était à son hauteur il lui indiqua du regard un groupe de trois filles de l’autre côté de la pièce. « Allez facile pour toi, la blonde du milieux, vas-donc l’embrasser. »



made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyMer 7 Mai 2014 - 0:37

avatar
Invité
Invité

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Ce jeu persistait entre nous et j'avoue aimer ça, ça me changeais des 't'es bonne', main au cul et baise à la rapido dans les chiottes ou au contraire au lit, mais tout est toujours brutal, bien que j'aime ça, la tendresse était toujours mon point faible... Mais là, avec Kai, c'était différent, on se draguait mutuellement mais on savait pertinemment que l'on ne ferai jamais rien ensemble et j'aimais savoir que je pouvais être moi sans pour autant entrouvrir les cuisses. Bon tout le monde sait que j'avais grand plaisir à les ouvrir mais j'aime aussi discuter, connaître... « Ou ma plus grande admiratrice secrète qui sais ... » Voilà, c'est ça que j'aimais, cette facilité à s'exprimer l'un avec l'autre sans avoir peur de la réaction de l'autre, juste ce jeu qui me permettais de me sentir vivante et pas qu'un bout de viande avec qui on prend plaisir. C'est pourquoi j’enchaînai sur sa tenue et le faite que son cul était magnifique, il faut se l'avouer se gars avait un cul magnifiquement sculpter dans son pantalon et il était bien ferme, j'aurai pu me la faire à la JD et dire qu'il avait un cul plus rafraîchissant qu'une pastèque, mais ça il était censé le deviner à la façon dont je le regarde. « Tu es pas mal non plus ce soir beauté. Cette robe te va à ravir, quoi que peut-être un peu trop longue … si tu vois ce que je veux dire. » Il avait rapprochait ses lèvres de mon oreilles pour me dévoiler ses pensée et je ne pu m'empêcher de sourire en me mordant légèrement les lèvres. « Mais c'est pour mieux cacher ce qu'il y a en dessous, un magnifique petit ensemble en dentelle , porte-jarretelles bien sûr... et pour mieux me l'enlever... » Je déposa mon index sur ses lèvres en lâchant un léger 'chhh' pour faire comme si il ne fallait pas le dire, mais ce n'était un secret personne... C'est pourquoi j'enchaînai sur un clin d’œil, je trouvais que je les faisais bien et puis ça a tellement de sens quand c'est bien fait.
J'étais fin prête à faire la fête et à me saouler comme jamais, quitte à finir dans la fontaine du quartier complètement ivre, mouillé je suis encore plus sexy... C'est alors que je le laissa un peu en plan en lui disant que je n'étais pas encore assez ivre pour allez allumer le chien du voisin.. « D’accord, préviens-moi dès que tu auras envie de pimenter ta soirée. » Je lui fit cette petite moue comme avec les gamins, tu sais quand on fronce le nez avec un cul-de-poule en fermant les yeux, je trouvais ça plutôt mignon. C'est comme ça que j'attrapai un verre, le but d'une traite et alla me trémousser. C'est se déhanchant et dansant avec l'une des filles qu'elle avait déjà croisée en soirée, du genre vraiment chaudement, mains au cul en mode quinconce, ma jambe entre les siennes et vice versa, puis on se déhancha toue en descendant tout en collant nos poitrines l'une que l'autre. Je l'aurais bien embrassée mais ça aurait fait trop, les gars auraient fait dans leur caleçon c'est pourquoi je me contenta de la lâcher et de sauter sur moi-même en faisant tournoyer mes cheveux dans tous les sens. L'alcool commençait à monter, je pris le verre qu'un gars avait dans la main et le bu cul-sec en secouant légèrement la tête puis sourit et retourna voir Norton, sachant très bien qu'il la regardait. Après être près de lui et lui avoir sorti ma petite tirade de chaudasse pour ne pas lui laissé le choix d'aller sur la piste et de nous sortir le grand jeu. Je lui avais attrapé le bras et l'avait tiré jusque sur la piste après s'être enfilé un autre verre d'alcool . Que la soirée commence, car elle n'était pas prête de se finir...
« D’accord, tu veux danser ? Alors dansons ! » Elle était définitivement trop chou, c'est pourquoi je lui décocha un grand sourire quand je commença à onduler et lui à poser l'une de ses mains sur mon dos en se collant contre moi. Je leva les bras et ne quitta pas ses yeux des miens, puis je descendis mes bras pour les mettre autour de son cou en souriant tout en bougeant sur le rythme de la musique. Il se débrouillait pas mal et rigola légèrement, je ne savais pas ce que c'était un Kai alcoolisé qui danse, maintenant je le savais et j'avoue que c'était pas mal, bon il avait la grâce d'un homme mais il se déhanchait pas mal et pour une fois, cet homme n'avait pas la main trop basse dans mon dos, c'était prude et ça avait quelque chose de sexy. Puis après quelques minutes, je continua en le mettant au défis, là on était prêt à commencer les festivités et c'est en souriant que je le vis s'éloigner en finissant son verre pour aller tâter le cul de son pote en lui disant qu'il avait toujours eu un faible pour lui. Bon ce défis était simple, mais fallait bien s'échauffer un peu avant d’entamer les trucs bien corsés. Il c'était un peu attardé là-bas , je suis sûr qu'il avait triché, mais je continua à sourire en me trémoussa au milieu de la salle tout en le voyant revenir vers moi. Enfaite non, il avait dévié son chemin pour aller s'appuyer contre un mur, il voulait se désirer ou quoi ? Alors qu'il me faisait signe de le rejoindre, c'est en dansant que je le rejoignit. Tout en montrant trois filles au milieu de la pièce, il me lança : « Allez facile pour toi, la blonde du milieux, vas-donc l’embrasser. » Je souriais. « En effet facile, et moi je vais pas tricher et je vais y mettre la langue alors prend ton pied, petit pervers. » C'est dans un dernier pas de danse que j'avançai dans la pièce et rejoignis les trois filles que Kai avait montré du doigt, et c'est m'approchant dangereusement de la blonde que dans un sourire je l'attrapa, posant l'une de mes mains dans le bas du dos et la deuxième derrière ça tête et l'embrassa langoureusement et à pleine bouche en la faisant légèrement basculé sur le côté. Puis, une fois le baiser terminé, je la lâcha en lui faisant un clin d'oeil avec un un sourire de tigresse. Je tourna les talons et me trémoussa jusque vers Kai en mode tigresse. « Alors comment c'était ? Je trouve que j'aurais pu encore faire plus théâtrale mais faut que je me réserve pour la suite, on sait jamais ce que tu vas me demander de faire... » Je souriais et me resservis un verre et commença à le boire quand je m'adossa au mur à côté de lui et regarda la pièce. « Tu vois la fille prude la assise sur la chaise ? Tu vas lui faire un strip-tease et je t'accorde, tu peux garder ta culotte de grand-mère... » Je souriais et continua à boire tout en me concentrant sur la chaise où se trouvait la fille un peu coincée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptySam 10 Mai 2014 - 15:30

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty





Cap ou pas cap ?
Babylone& Kai


Porte-jarretelles … Dentelles … Elle avait tout compris Babylone ! Elle savait pertinemment ce qu’il fallait faire pour se mettre en avant et faire plaisir à un mec. Kai se mit à sourire bêtement lorsqu’elle posa son index sur ses lèvres tout en lui adressant un clin d’œil bien exécuté. Certes il respectait plus que tout Baby, ils étaient amis avant tout bien entendu, mais il fallait voir la réalité en face, elle était désirable et désirée. Pourtant, il ne ressentait pas le besoin de lui sauter dessus, il savait très bien que jamais ils ne coucheraient ensemble, il avait peur que cela ne vienne gâcher leur relation. Que le mystère qui résidait dans leur jeu s’évaporerait alors d’un seul coup. Comme si l’acte retirerait la magie. Pour ce soir, ils avaient dansés ensemble, commencés à boire, sentir l’effet de l’alcool couler dans leur sang et maintenant ils se mettaient au défi pour des choses stupides sans queue ni tête qui pourraient nuire à leur image, à leur réputation ou pire … A leur innocence ou le peu qu’il leur restait encore. Mais Kai s’en fichait pas mal ! Il était là pour s’amuser, putain ! Pas pour rester coincé sur une chaise et s’emmerder comme un pauvre con. Et l’arrivée de Babylone était géniale ! L’ambiance était au rendez-vous et une chose était sûre, le lendemain allait être rude. Le maux de crâne était certain d’arriver tôt dans la matinée. Au pire, il suffirait de rester couché dans le lit et tout irait bien. A force, on commence à prendre l’habitude n’est-ce pas ? Mais ne parlons pas du lendemain car la soirée était loin, très loin même de se terminer.

Kai venait de terminer son premier défi de la soirée et venait tout juste de donner celui de Babylone qui lui répondit immédiatement. « En effet facile, et moi je ne vais pas tricher et je vais y mettre la langue alors prend ton pied, petit pervers. » Tricher ? Ah … Il s’était fait griller alors. Kai fit comme s’il n’avait pas entendu la remarque sur la tricherie. C’était bien des fois d’ignorer pour paraitre innocent. Par contre, le reste de la phrase l’avait bien intéressé et il allait surveiller ce défi de près, très près même ! Babylone partit alors à la rencontre du groupe de filles visé, elle semblait confiante dans sa démarche dansante. Et lorsqu’elle attrapa la blonde pour l’emballer comme jamais Kai l’a vu emballé quelqu’un (oui ce n’est pas tous les jours qu’il la voit se taper qui elle veut, c’est vrai, je vous l’accorde) il ne pût s’empêcher d’entrouvrir légèrement la bouche d’un air étonné. Il venait d’avoir la certitude qu’elle était chaude ce soir la Hollander ! Oulala ! Il allait devoir faire preuve d’imagination pour la suite, elle allait être difficilement stopable ce soir, dis donc.  « Alors comment c'était ? Je trouve que j'aurais pu encore faire plus théâtrale mais faut que je me réserve pour la suite, on sait jamais ce que tu vas me demander de faire... » « Putain Baby ! C’était chaud ! T’emballes souvent les gens d’une manière aussi ... » Kai chercha ses mots quelques secondes avant de reprendre. « Diabolique ? Ouais, c’est ça, c’était diabolique. Mais je te le dis tout de suite, c’est sexy ! » Finit-il par dire en lui adressant un regard pleins de sous-entendus. Là, sur le coup, il aurait bien tout arrêté, prit Babylone par la main et l’emmenée dans sa chambre pour se donner à des jeux plus adultes et beaucoup plus intéressants sensuellement. Mais il n’en fit rien. Non de non, il ne fallait pas penser qu’au cul ! Roh, voyons ! Kai ferma les yeux quelques secondes, laissant sa compatriote des défis (oui on va les appelés comme ça maintenant #PAF#) se resservir un verre. Il  n’eut même pas le courage de se redresser et d’aller s’en chercher un. Alors il resta là, attendant avec impatience ce qu’elle lui réservait comme sort. « Tu vois la fille prude la assise sur la chaise ? » « Ouais je la voie. » Oh oui Kai l’a voyais très bien. Elle était coincée comme pas possible, ne bougeait pas, immobile comme une statue, il ne savait pas pourquoi elle était venue à sa soirée d’ailleurs. Si Babylone lui proposait de l’embrasser, cela allait être simple, un baiser et hop, il serait déjà reparti. Mais ce ne fût pas le cas et ce qui l’attendait était d’un niveau un peu plus élevé. « Tu vas lui faire un strip-tease et je t'accorde, tu peux garder ta culotte de grand-mère... » Un strip-tease !? Il y avait de l’imagination sur ce coup-là, mais Kai n’allait pas se dégonfler, bien au contraire, ce défi lui plaisait bien ! Il répondit à Babylone en lui adressant un sourire amusé. « Je me demande si c’est pour elle ou pour toi cette demande de strip-tease. Non parce que si tu en voulais un il suffisait juste de le demander bien gentiment, tu l’aurais eu sans alcool et sans soirée. » Adressa-t-il bien content de sa remarque. Pas besoin d’alcool pour ce défi, il était à faire dans le feu de l’action. Il se redressa doucement, quittant alors le mur de son appartement et se diriger vers sa proie. Sa démarche était sûre. Babylone avait beau être une tigresse, il savait aussi se donner du galon quand il le fallait et se mettre en avant dans une situation qui se devait de l’être. Déboutonnant le haut de sa chemise, il arriva devant la fille coincée. « Bonsoir jeune princesse. » Ah oui désolée, mais Kai est du genre romantique, il n’allait pas se déshabiller et repartir sans taper la discussion un minimum. Et qui dit romantique, dit compliments. Même s’il ne connaît pas cette demoiselle. « Bon, je vais être franc. Ici, c’est chez moi et je voie bien que tu ne t’amuses pas, je vais devoir te décontracter un peu. » Et le défi débuta.  En premier lieu la veste. Il la retira doucement pour la déposer sur les épaules de la coincée qui semblait apeurée. Hé ! Il n’allait pas la manger non plus ! Mais Kai ne fit pas attention et continua. Il déboutonna sa chemise petit à petit, prenant soin de détacher ses boutons un à un. Histoire de rendre la scène plus désirable et de ne pas abimer sa chemise par la même occasion. Une fois détachée, on pouvait apercevoir son torse musclé (ben oui ça aide le basket), mais il ne la retira pas, ou plutôt pas tout de suite. Cette fois, il allait falloir passer aux choses sérieuses. Kai détacha sa ceinture, dézipa sa braguette et laissa tomber le pantalon quoi arriva brutalement à ses chevilles. Et là ! Une réaction à laquelle il ne s’y attendait pas arriva. La coincée se leva et partit en courant. Laissant la belle veste de Kai sur sa chaise. Il se retourna et aperçut Babylone de l’autre côté de la pièce. Il ne pût s’empêcher d’éclater de rire tellement la scène dans laquelle il se trouvait était amusante à souhait. Un Kai alcoolisé, la chemise ouverte et le pantalon sur les chevilles totalement mort de rire dans son salon en pleine soirée … Hilarant !

Une fois remit de ses émotions, Kai remit son pantalon, rattacha sa ceinture et sa chemise en retournant auprès de Baby qui l’attendait. Sa chemise dans la main, il l’enfila rapidement sans la fermer. Il s’appuya alors sur le mur avant de prendre la parole. « Vas-y fais-toi plaisir … Rigoles. » Dit-il à moitié amusé et à moitié déçu. « Je dois avouer que je ne mettais jamais pris de vent aussi magnifique. » Admit-il comme à lui-même. Il planta son regard dans celui de Babylone et continua d’un air tellement déçu qu’on aurait un gamin qui venait de perdre son nounours. « Je suis si moche que ça ? » Il n’avait pas dit cela sérieusement, mais il avait tout tenté pour le paraître, il savait très bien que la jeune femme ne pourrait pas dire autre chose qu’un beau compliment sur lequel il pourrait rebondir pour relancer le jeu de séduction. Ah oui ! Il adorait ça ! Mais pour le moment, l’heure était à l’annonce du nouveau défi. Kai observa la pièce. Bon, il fallait trouver une idée et ici rien n’était plus intéressant. « Hé, mais c’est pas ton ex là-bas ? » Demanda Kai en montrant un gars qui venait d’arriver. Ah ! Mais il tombait bien ce pauvre con ! « Bon, tu devines la suite, tu l’emballes, lui retires son t-shirt et lui fait un petit massage un minimum sensuel » Fastoche hein. Mais Kai ajouta. « Si t’as besoin d’une chambre, fais-moi signe, je viendrais avec toi quand même au cas où » Alors oui c’était pour mater, mais pas seulement. Il savait parfaitement que cela pourrait partir en partie de sexe imprévisible et il n’allait pas laisser Babylone s’en sortir comme ça !

Spoiler:
 



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyLun 14 Juil 2014 - 19:22

avatar
Invité
Invité

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

J'avais pour habitude de ne jamais rien prendre à la légère, surtout quand il s'agit de défis, vous savez, je suis un peu comme Marty McFly dans Retour vers le Futur, j'ai horreur qu'on me traître de poule mouiller ou de ce qui s'en apparente. Alors oui, quoi qu'il me demande de faire, vous pouvez être sur que je le réaliserais. Et oui, je serais prête à sauter sur le proviseur et le déshabiller... No limit... Quoi que bon, le proviseur j'espère qu'il n'y pensera pas, je voudrais pas me faire renvoyer tout de même. Mais pour l'instant, ça ne prenait pas trop d'ampleur, juste quelque paris d'embrassade, rien de bien compliqué. Mais je savais qu'il étais joueur et qu'il n'abandonnerait pas si facilement, quitte à me mettre bien dans le caca. Je m'attendais au pire, mais bon... Quelques verres et tout est oublié... Et puis qu'importe ? La vie est trop courte pour ne pas s'amuser un temps soi peu.
Après être revenu vers lui, venant d'emballer une blondasse de manière, plutôt... langoureuse.. J'avais prit au passage un verre, je ne savais pas ce qu'il y avait dedans mais qu'importe, je le bu d'une traite et regarda Norton en souriant. Voyant sa tête, j'imaginais déjà ce qu'il pensais mais, j'aimais en rajouter et toujours en faire plus que je ne le devrais. Alors c'est pour ça que je lui demanda comment il avait trouvé ma prestation. Et c'est sur ces mots qu'il répondit : « Putain Baby ! C’était chaud ! T’emballes souvent les gens d’une manière aussi ... Diabolique ? Ouais, c’est ça, c’était diabolique. Mais je te le dis tout de suite, c’est sexy ! » Je souriais en voyant son regard. Cette soirée commençait bien et elle n'allait pas se terminer de si tôt … Tout en buvant je réfléchissais au sort que je réserverais à Kai et cette fois il n'avait pas intérêt à tricher ou il aurait un gage, et pas des plus gentils... Je jetais donc un regard à la pièce, trouverais-je peut-être de l'inspiration. Je trouva tout fait ce qu'il lui fallait, une jeune fille seule, assise, elle avait l'aire de s'ennuyer, au tour de Kai... « Tu vas lui faire un strip-tease et je t'accorde, tu peux garder ta culotte de grand-mère... » Il sourit donc et se souleva du mur contre lequel il était appuyé. Je voyais bien son regard amusé et ça, ça me plaisais... « Je me demande si c’est pour elle ou pour toi cette demande de strip-tease. Non parce que si tu en voulais un il suffisait juste de le demander bien gentiment, tu l’aurais eu sans alcool et sans soirée. » Je souris donc et lui répondit : « Oh ça je le sais bien chéri » Je lui fis un dernier clin d'oeil avant qu'il se dirige vers cette jeune fille qui avait vraiment l'air de s'ennuyer ici, pourtant ce n'était pas la boisson qu'il manquait, ce qui me fit me resservir d'un verre qui je dégusta cette fois en regardant Kai faire. Il avait l'air plutôt sur de lui, ce qui ne pu que me faire sourire, surtout quand il commença à déboutonner sa chemise. Je le voyais faire, commencer à lui adresser la parole avec son petit sourire charmeur. Pendant un moment, je me surpris à désirer être à la place de la jeune fille mais me remis à boire, c'était idiot, complètement idiot.
Le moment était arrivé, il venait d'enlever sa veste, je ne savait pas ce qui lui avait dit mais elle ne semblait pas complètement... détendue. Surtout quand il déposa sa veste sur les épaules et qu'il commença à déboutonner sa chemise. Je courus vers la sono et augmenta le son de la musique et retourna à ma place en faisant semblant de rien. Je ne savais pas si il l'avait remarquer mais il ne retira pas sa chemise, j'étais déçue d'ailleurs... Mais il descendit pour détacher sa ceinture et commença ouvrir son pantalon et le laissa tomber sur ses chevilles. J'étais complètement explosé à côté, le voir se déshabiller au milieu de la pièce devant une fille qui n’appréciait même pas le moment. Moi j'avoue que même s'il était un pote, je lui aurais sauté dessus. Attendez quoi, vous avez vu son torse, mais comment une fille peut résister à ça... Mais le plus drôle fut que la demoiselle laissa tomber la veste et s'enfuit en courant. Oh mon Dieu que c'était beau, Kai à moitié nue au milieu de la pièce avec personne autour, si quelqu'un l’apercevait il se demanderait bien ce qu'il fou... C'est alors qu'il me regarda en rigolant, je fis de même et ne bougea pas pour autant du mur où il m'avait laissé quelques instants avant.
Il remonta donc son pantalon et le rattacha ainsi que sa chemise avant de revenir vers moi. Il remit sa veste vite fait et se posta à côté de moi. « Vas-y fais-toi plaisir … Rigoles. » Ce qui je fis sans pouvoir placer un mot, tellement j'étais hilare du vent qu'il venait de se prendre. « Je dois avouer que je ne mettais jamais pris de vent aussi magnifique. » Je ne pouvais m'empêcher de rigoler, son regard d'enfant abattu n’eut l'effet que de me faire tordre de rire. « Je suis si moche que ça ? » Oh c'était mignon, bien qu'il savait pertinemment qu'il n'était pas du tout moche. « J'aurais été à sa place je t'aurais pas laissé le temps de détacher ton pantalon, je t'aurais sauté dessus direct... » Ce n'était pas dans un but de réconfort que je disais cela mais bien parce que c'était tellement drôle de voir le fille apeurée se barrer en courant le laissant à moitié nu …
C'est alors qu'il se mit à chercher quelque chose dans la pièce, ça c'était mon nouveau défi. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir me trouver. Je me contenta juste de finir mon verre avant qu'il me regarde de nouveau amusé. Il avait trouvé. « Hé, mais c’est pas ton ex là-bas ? » Je regarda là où il indiqua et me demanda bien ce qu'il allait me demander de faire. Je grognais intérieurement mais me contenta de sourire pour ne pas lui montrer que j'étais rétissante à ce qu'il allait me proposer. « Bon, tu devines la suite, tu l’emballes, lui retires son t-shirt et lui fait un petit massage un minimum sensuel. Si t’as besoin d’une chambre, fais-moi signe, je viendrais avec toi quand même au cas où » Je le regarda en mode arrêt sur image. « T'es sérieux ? Pfff tu me revaudras ça ! » Je lui tendit mon sac à main et réajusta ma coiffure. « Pas de sex tape, petit pervers. » Je souriais et me dirigea vers mon ex qui venait de débarquer et commença à lui tourner autour. « Salut toi, ça fait longtemps. » Il ne me répondit pas, me déshabilla juste du regard. Autant vous dire que c'était juste un gars aux gros bras qui ne font pas dans les sentiments et te prennent contre un mur entre deux bières. Alors qu'il m'attrapa par le bras pour m'approcher de lui. Je ne savais pas bien comment il allait réagir mais je savais y faire avec lui... Alors que je l'emmena vers les boissons pour lui donner un verre, je jeta un coup d'oeil à Kai en mode furieuse. Mon ex me regarda, enfin plutôt mes seins, mais il dit sans relever le regard : « Qu'est-ce que tu veux Baby ? » C'est alors que je me colla à lui et lui murmura à l'oreille : « Devine.. » Cette fois il me regarda dans les yeux tout en posant ses mains sur mes fesses. «T'es une salope, Baby mais, heureusement que t'es bonne parce que je sais pas si tu te souvient, c'est toi qui m'as largué. » Je passa l'une de mes mains dans son pantalon et dit : « Une salope ? Tu sais, y'a une chambre pas loin... » Tout en passant ma main dans son boxer je planta mon regard dans le sien, puis commença à le masturber. Il avait enlevé ses mains de mes fesses et j'en profita pour enlever ma main de son pantalon et me dirigea vers la chambre de Kai tout en jetant un regard à celui-ci en lui faisant un petit sourire tout en me mordant la lèvre. J’avançai dans la chambre de ma démarcher de tigresse et m'arrêta attendant qu'il me rejoigne et le poussa sur le lit. Il m'attrapa et m'enleva ma robe facilement. Intérieurement je hurlais, cet homme me dégouttait mais c'est bien parce que je ne voulais pas perdre mon défis que je le faisais. D'ailleurs je ne savais pas bien ce qu'il entendait par 'massage sensuel', je ne penses pas qu'il voulait que je me tape mon ex, mais c'était bien assez répugnant comme ça.
J'étais donc en porte-jarretelles et sous-vêtement en dentelles quand je commença à ouvrir sa braguette et lui retira son pantalon en le lançant vers l'entrée où savais pertinemment que Kai se trouverait mais, il faisait noir dans la pièce, alors il n'était pas possible à mon ex de le remarquer. Je lui enleva son boxer et je commença à tâter son pénis avec ma main droite quand je rapprocha mon visage du sien et lui mordit la lèvre inférieur. C'est alors qu'il me plaqua sur le lit, à ce moment là je le sentais mal. Comme je le connaissais il allait m'arracher mon string et me baiser comme il se doit. Je me pris alors à avoir des sueurs froides, je voulais juste sortir de cette pièce, c'était déjà assez répugnant comme ça de lui avoir masser le pénis et mon défis était valider. Alors que je voulais m'enlever de dessous lui, il me retint en m'attrapant les deux bras qu'il plaqua contre le lit et c'est alors qu'il commença à m'embrasser et je sentais son pénis contre ma peau alors qu'en lâchant l'une de mes mains il m'enleva mon string. C'est alors que j'essaya de m'enlever. « Allez, je me fous de ta gueule, lâche-moi. » Il me ria au visage et m'attrapa alors que je commençais à me lever du lit. « Je compte bien finir ce que j'ai commencer ! » me dit-il tout en ma plaquant sur le lit. Je me mis donc à crier. « Au secours ! Kai !!! » Mon ex me gifla pour me faire taire. « C'est quoi cette combine ? Tu m'allumes et là tu veux que je te laisse. Si tu t'es habiller comme une pute c'est bien pour qu'on t'enlève tes vêtements. » Je lui cracha à la figure et attrapa mon string que je remis et me dirigea vers la sortie...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyVen 25 Juil 2014 - 17:16

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty





Cap ou pas cap ?
Babylone& Kai



Kai et Baby étaient morts de rire. D’une part car la situation que venait de vivre Kai était tellement honteuse qu’il valait mieux en rire qu’en pleurer et d’autre part car l’alcool commençait sérieusement à faire effet. Dans peu de temps ils allaient faire du relais aux toilettes à dégueuler comme pas possible. Enfin dans peu de temps, c’était vite dit, ils avaient encore de la marge, merci l’habitude ! Toujours hilares, les deux compères n’attendirent pas plus longtemps pour se remettre à leur défi. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit. Et alors que Kai avait assigné son nouveau défi à son amie, celle-ci ne put s’empêcher de râler qui ne donna qu’une raison en plus à Kai d’enchérir de nouveau sur ces paroles. « Ouais je suis sérieux ma belle. » Répondit-il un sourire ravi aux coins des lèvres. A ce moment-là, jamais il ne se serait douté de ce qui allait suivre. Non jamais. Il était plutôt content de sa petite idée. Pour une fois que c’était lui qui lançait ce genre de défi en premier, il était plutôt fier. D’ordinaire, il ne se laissait pas distancer en lançant des défis comme il le pouvait, mais ce soir il était vraiment bien lancé et n’hésitait pas à lancer des attaques au lieu de défendre. C’est bien de changer aussi. Toujours souriant, Kai échappa un léger rire en entendant la réplique de Baby. « Et merde, moi qui comptait utiliser ces images pour monter un porno, je suis déçu. » Exagéra-t-il alors qu’il se retrouva à porter le sac à main de la jeune Hollander. Le regard fixé sur son amie, non sans poser ses yeux sur ses courbes quelques instants, il préféra la guetter, ce serait con qu’il lui arrive quelque chose car si Kai était certain d’une chose, cette fille n’était pas du genre à avoir des petits amis ou ex un minimum sérieux, il s’agit toujours de baise. Ce qui lui déplaisait fortement, mais ce n’était absolument pas à Kai de juger de quoi que ce soit. Même si du coup, il était méfiant et commençait à se demander si son idée de défi était bonne. A en croire le regard noir que Baby lui lança lorsqu’elle se rendit aux boissons, peut-être pas finalement. Toujours observant Baby, Kai la suivait du regard. Elle se rendit donc dans sa chambre. Le défi était bientôt terminé. Cette fille l’impressionnait vraiment. Elle ne s’arrêtait vraiment devant rien, cela en devenait presque déroutant. Posté devant la porte de sa chambre, Kai attendit. C’était étrange de devoir attendre à la porte comme un chien paumé et qui plus est devant sa porte de chambre, olala, reste plus qu’à espérer qu’ils ne salissent pas ses draps.

Ne pas savoir ce qu’il se passait là-dedans était vraiment difficile. Est-ce que les choses se passaient bien ? Il avait juste dit massage sensuel, pas de baise, espérons que Baby comprenne le message. C’était long. Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ? Que se passe-t-il ? Kai était de moins en moins rassuré. Commençant même à regretter l’idée de merde qu’il avait eue en lançant ce défi. Ne résistant pas à l’envie de savoir, Kai ouvrit la porte le plus doucement possible, n’effectuant aucun bruit. Il faisait tellement sombre que cela ne se vit même pas. Tiens, un pantalon  … Qui l’attaque ! Ah non, il venait juste d’être jeté. Comment ça un pantalon ? Il y a un problème là, Kai n’avait pas parlé de pantalon à retirer. Non de non. « Au secours ! Kai !!! » Okay, là, c’était de trop. Sans vraiment réfléchir davantage, il lâcha le sac à main de Baby qu’il avait gardé jusque-là et se précipita dans la chambre croisant son amie qui se dirigeait vers la sortie en toute hâte à moitié dénudée. Sur le coup, Kai cligna des yeux à plusieurs reprises pour être certain de ce qu’il venait de voir. Bon, faut pas trop exagérer, on arrête les conneries là, faut stopper ça avant que cela se termine mal. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit ce gros dégelasse la bite à l’air sur son lit, chez lui. « Alors toi, tu reprends tes fringues et tu dégages d’ici ! »Gueula-t-il sur le pauvre gars le poussant pour le faire tomber à terre et qu’il ne souille plus ses draps. C’était vraiment horrible. Ne réfléchissant pas plus que ça, il asséna un coup de pied bien placé, c’était facile quand la cible était visible comme elle l’était à ce moment-là précis. « Sors de chez moi et ne t’approches plus de Babylone ! C’est clair !? » Cria-t-il énervé. Sans même attendre de réponse, il laissa le gros connard au sol et sortit de la chambre pour retrouver la jeune femme, il entoura ses épaules d’un bras protecteur et l’emmenant dans une autre chambre, celle d’Haleah.  Kai avait pris soin de récupérer ses vêtements et son sac à la volée et les jeta sur le lit de sa sœur après avoir fait attention de fermer la porte à clés, histoire de rassurer Baby. Il la tira délicatement jusqu’au lit où il la poussa légèrement pour qu’elle prit place en s’asseyant. Une fois que ce fut fait, il s’agenouilla en prenant la parole. « Je pense que pour ce soir on a assez fait de défi. On arrête les conneries. » Il était soucieux de l’état de Baby. Kai est quelqu’un de très protecteur et peut se montrer capable de beaucoup de choses pour ses proches et ses amis. Il se mordit la lèvre, coupable de ce qu’il venait de se passer. « Ça va aller ? » Il s’en voulait tellement ! Pour la prochaine fois, il ne lancerait plus de défi débile avec les ex. C’était vraiment très nul comme idée, il fallait le reconnaître. Se relevant, Kai s’asseye à côté de Baby et la prit dans ses bras en embrassant ses cheveux (ça fait bizarre dit comme ça) puis enfin son front d’un air protecteur. Comme il l’aurait fait avec sa sœur si une telle chose lui serait arrivée. Il s’en voulait tellement.




made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptyLun 4 Aoû 2014 - 12:50

avatar
Invité
Invité

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Alors que j'essayais de m'enfuir, Kai entra dans la pièce. Je me sentais soulagé de le voir entrer ici, je savais qu'il ferais tout pour me sortir de là. Oui, c'était mon sauveur . Enfin c'est vite dit, c'est quand même lui qui m'a poussé dans les bras de mon ex, et il me connais hein, il sait très bien que les gars avec qui je sortais n'étaient pas très fameux, juste des gros bras sans cervelles. D'ailleurs, pourquoi je ne sors qu'avec des types comme ça et pas des gentils ? Si vous me dîtes par ce que je suis une pute je vous en met une directe. Attendez les enfants, qu'on se le dise, les putes elle sont payées pour faire l'amour, enfin pour baiser et simuler. Moi, de un je choisis que je veux me faire et de deux je ne me fais pas payer. Pour expliquer mes tenues, bah je suis strip-teaseuse, mais c'est tout, rien d'autre. C'est d'ailleurs pour ça que je sors qu'avec des abrutis, parce qu'ils viennent se soulager au club, il n'y a que des ours qui viennent ici, les gentlemen n'y passe pas leur vie. Dommage pour moi...
C'est alors qu'il passa devant moi pour se diriger vers l'autre près du lit. J'avais peur de la réaction qu'il pourrait avoir, j'avais pas envie que Kai se prenne un poing en pleine face. Je resta donc dans la pièce si jamais il y avait des échanges peu verbales... Je n'étais pas très couverte mais je ne pris même pas le temps de remettre ma robe, j'étais trop absorbé parce qu'il pourrait ce passer ici. « Alors toi, tu reprends tes fringues et tu dégages d’ici ! » Bon je ne pu m'empêcher de sourire en voyant Kai donner un coup de pied bien placer dans les parties peu couvertes de mon ex qui se trouvait au sol. Comment j'avais fait pour coucher avec lui, il est pas très, ni même du tout élégant... Alala les regrets passés j'en ai des tonnes.. « Sors de chez moi et ne t’approches plus de Babylone ! C’est clair !? » Ah si je devais dire quelques chose à ce moment précis, ce serait bien qu'il est réellement sexy le Norton quand il s'énerve, je ne sais pas si c'est parce qu'il vient me sauver des griffes de ce débile, ou juste parce que lui au moins il me considère comme une personne...
C'est alors que Kai se retourna et me rejoint et me sorti de cette chambre pour aller dans une autre, celle de sa sœur je suppose. Je ne savais pas bien quoi dire, ni quoi faire d'ailleurs. Oui il se peux que je sois sous le choque, bien que ce genre de situation met déjà arrivé, je finissais toujours par me faire niquer, c'est bien le cas de le dire... Mais là... Kai me fit m'asseoir sur le lit. J'étais comment dire perdue, mon regard dérivait dans la pièce, je sais pas, je me sentais pas très bien, j'avais un relent de dégoût. A ce moment précis, je me jura même de ne plus faire de connerie, enfin de coucher à tout va, ou du moins de sortir avec des connards. Tout juste, ça en était fini les histoires d'amour à deux balles qui durent une semaine où il est juste question de sexe. Si c'est juste pour cela, je n'avais pas besoin de m'engager...
Alors qu'il s'agenouillait devant moi, il me dit : « Je pense que pour ce soir on a assez fait de défi. On arrête les conneries. » Je le regarda et sourit légèrement. Je voulais relativiser les choses. Après tout il ne c'était rien passé. Tout était rentré dans l'ordre et j'aimais pas resté là, à me lamenter de mon sort. Mince, comme j'aime tant le dire, la vie est trop courte !! « Ça va aller ? » Par contre, lui avait l'air de l'avoir encore coincer dans la gorge. Il fallait que je le remotive. Après tout c'était sa soirée et il fallait pas resté là à rien faire et pleurer... Mais une fois qu'il l'a prit dans ses bras, ce fut le bouquet, il déposa un baiser sur mes cheveux et un autre sur mon front. C'était mignon mais qu'est-ce que j'avais envie de lui dire qu'il n'y avait pas de mort... Je me tourna donc vers lui et plongea mon regard dans le sien. « Eh j'suis pas morte, Kai. Alors arrête de penser à ça... » Je me sortis, difficilement, de ses bras et attrapa ma robe qu'il avait posé sur le lit et la remit. « On va tout de même pas resté là comme des abrutis. Y'a une fête à côté, de la musique, de la boisson. Alors si tu veux que je te veux pardonne, tu m'offres un verre et un danse et je serais aux anges, chéri. » Ok c'était ridicule, moi même me sentais ballonné par ces conneries mais je voulais pas resté là à ressasser tout ça. Je posa l'un de mes doigts sur son nez en souriant et appuya légèrement avant de l'enlever. « Bon allez beau gosse, montre moi ce que t'as dans le ventre. » Je le força à se lever et alla déverrouiller la porte de la chambre. Puis je retourna vers le lit pour prendre le reste de mes affaires et le prit par le bras pour sortir d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone EmptySam 6 Sep 2014 - 16:06

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty





Cap ou pas cap ?
Babylone& Kai



Et à part sourire, pourquoi elle ne réagit pas ? Kai, le regard jeté dans celui de Babylone ne comprenait pas trop comment les choses avaient pût se dérouler ainsi. Aussi vite. Aussi rapidement. En un éclair, la soirée venait de se chambouler. En un rien de temps. C’était de sa faute. Oui, il le savait, en avait totalement conscience, il avait été trop con sur ce coup là en voulant proposer un défi trop important, trop dangereux. Il n’aurait pas dut. Il savait avouer quand il avait tord et là, ce soir, il avait eu tord. Jamais il n’aurait du proposer ça. Mais quel con ! Pourquoi l’avait-il fait alors ? L’alcool ? L’ambiance ? Le laisser aller ? Il sait rester sérieux. Oui, même souvent. Mais quand il dérape, quand il commence à avoir les idées en vrac, il y a toujours une connerie qui arrive, qui pointe le bout de son nez et fout tout en l’air ! Comme aujourd’hui. Comme ce soir. Il mériterait bien qu’on lui colle une bonne grosse claque pour le réveiller. Mais bien sûr, personne ne le fera. Pas même Babylone. Car s’il sait bien une chose, c’est qu’elle va en redemander. C’est toujours comme ça. Il a beau vouloir la protéger, elle n’acceptera jamais qu’il la couve comme une mère poule. Et ce soir, il s’était raté. Quel gros nul. Voilà ce qu’il pensait être.

La pénombre de la chambre habituèrent rapidement les yeux de Kai à percevoir les lignes des meubles présents dans la chambre. La voix de Babylone résonna bien vite dans cette pièce comme pour marquer le signal du départ. Ils n’allaient tout de même pas rester toute la nuit dans cette chambre. Bon, même si n’importe quel autre mec aurait accepté, Kai non. Une amie, c’est une amie. Il aperçut bien vite dans le regard de celle qu’il venait de sauver qu’il était hors de question de ne plus rien faire de la soirée. C’était genre « Okay, la connerie de la soirée est faite, maintenant, on y retourne. » Il pourrait très bien ajouter un truc du genre : Mais imagine il en serait venu aux mains ? Imagine je n’aurais pas été là ? Imagine qu’il aurait fait plus que se vanter la bite à l’air ? Car oui, n’importe quoi aurait put arriver et c’est bien pour ça que Monsieur Norton s’en voulait en réalité. Même si Baby n’avait pas tord. Bien au contraire. « Je sais, mais bon, ça aurait put se passer mal … » Il ne savait pas quoi ajouter pour se défendre. Il s’inquiétait peut-être trop après tout. Elle se rhabille. Kai avait presque oublié qu’elle était à moitié nue dans ses bras quelques secondes avant. Il la regarda en se pinçant la lèvre. Bon, faut se ressaisir. « Et pourquoi pas ? T’aimes pas partager une chambre avec moi ? » Fit-il sur un ton de défi se forçant pour décrocher un sourire. Il avait beau répondre ainsi, il était loin d’être rassuré. Et s’ils recroisaient l’autre con ? Déjà que Kai n’aimait pas se battre, bon, bien sûr qu’il l’a déjà fait plusieurs fois, mais s’il pouvait éviter de se foutre dans les histoires de merde, il faisait tout pour. Mais pas de sang chez lui ! C’est bien trop chiant à nettoyer ! Finalement il se laissa faire, tiré par les petits bras de Babylone. Il inspira profondément afin d’échapper un soupir. Il n’avait même pas le droit à cinq minutes de répits. Seulement cinq petites minutes histoire de digérer ça. Kai s’en voulait énormément. Il s’imaginait des dizaines de scénarios horribles. Et si tout ça aurait dérapé encore davantage ? Il ne se permettait pas d’avoir fait du mal à son amie, il tenait bien trop à elle. Se levant contre sa volonté, il suivit la belle femme qui déverrouilla la porte. « Okay bébé, allons danser ! » Il regagna rapidement confiance en lui. Bébé, c’est bien le diminutif de Babylone et à la fois un petit nom mignon. Il la suivit, accroché à son bras. « Allez, lâches donc tes affaires et viens. » C’est chez lui ici et peut importe où son sac sera posé, elle le retrouvera tôt ou tard. Sans lui laisser plus de temps,  il la tira à sa suite tout en attrapant deux verres de whisky. Il avala le sien cul sec et porta le deuxième aux lèvres de Baby sans scrupules. Reprenant leurs habitudes. Il la força presque à boire. Il sentit alors la chaleur du liquide traverser sa gorge et brûler ses poumons. Sans attendre une seconde de plus, il partit sur la piste de danse tout en gardant la main de Baby à son emprise pour la faire venir avec lui. « Tu voulais une danse ? » Il demanda, le sourire aux lèvres.



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone   Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Contenu sponsorisé

Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cap d'allez faire le gigolo dans la rue devant la police... • Kaillone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser