Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une rencontre en vrai - PV Oscar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyVen 16 Mai 2014 - 2:50

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier


Deux semaines qu'il était là et il n'avait pas vu le temps passer. Ne voulant rien faire "à l'arrache" dans son installation, il avait pris soin d'arranger chaque pièce l'une après l'autre sans se précipiter. Un bel appart bien décoré, cela vous motivait tout autant qu'un bon café le matin. Par conséquent, il n'avait jamais levé le pied depuis son arrivée. D'abord son logement, ensuite son travail. Il s'était arrangé pour arriver une semaine et demi avant sa prise de fonctions, de quoi prendre ses marques et faire posément les choses. Après tout ce rush et ses premiers jours sur le campus, il pouvait enfin savourer un premier instant de détente en ce bel après-midi de printemps. Aucun meuble à monter, aucun tableau à accrocher, aucun vide-poche à placer, aucun rideau à sélectionner. Son bureau à l'Université était lui aussi aménagé à ses goûts, c'est à dire de façon sobre avec une grande bibliothèque en bois sur la droite et une grande toile d'art abstrait sur le mur de gauche. Un Bram Van Velde, pour les curieux. Et avant de vous moquer, dites-vous que Samuel Beckett [himself] en avait lui aussi un dans son bureau. En attendant Godot, ce n'était pas dans cette pièce qu'il allait savourer la liberté de son temps. Il voulait découvrir un peu plus son nouveau lieu de vie, à commencer par l'endroit où il travaillait. Il faisait un temps resplendissant, il n'allait pas s'enfermer dedans de toute manière.

Hop, il se dirigea vers le parc. De la verdure, que diable ! Un petit endroit d'oxygène. Oh, un arbre. Voilà de quoi prodiguer de l'ombre et éviter une insolation. Oui, parce que James avait oublié sa crème solaire. Il ne lui était pas venu à l'esprit qu'il irait se balader en extérieur. Un de ses cours avaient été annulés, problème d'emploi du temps. Il l'avait appris le matin même. Impossible de prendre ses précaution lorsqu'il fallait être si réactif alors que l'on venait tout juste de débarquer. Alors, vous pensez, avec sa peau de rosbif, il était plus que salutaire, cet arbre.

Au frais et à l'abris des rayons brûleurs, il ne restait plus qu'à admirer les alentours. Des élèves bûcheurs dont les feuilles de cours se perdaient dans les végétaux lorsqu'elles n'étaient pas rangées dans des classeurs ou trieurs colorés. Des amoureux qui fricotaient ou batifolaient de ci de là... Et tout un tas d'autres personnes, élèves ou non, qui avaient toutes quelque-chose à faire dans cette étendue verte. La vie. Merveilleuse vie qui faisait se croiser tous ces destins. Pensif, il poursuivit la contemplation de ces histoires entremêlées, n'oubliant pas de checker les vêtements de personnes. La mode aux States n'avait vraiment rien à voir avec celle de Londres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptySam 17 Mai 2014 - 21:53

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

Je m'avance lentement sur les terrains de l'université. Aujourd'hui, il fait beau. Aujourd'hui, il fait chaud. Dame Nature elle même semble être de sortie par ce temps chaleureux et clément, et je pense qu'elle a même décidé de se revêtir de sa plus belle parure, étant donné que la verdure environnante possède des couleurs si chatoyantes qu'elles en paraissent presque féériques. C'est souvent par ce temps que je me demande pourquoi les élèves sont contraints d'aller en cours au quotidien ... Un soleil si resplendissant est fait pour nous illuminer et nourrir nos cellules d'énergie, après tout ... Mais non. Plutôt que de profiter des rayons revigorants de notre étoile, je suis obligé d'assister à un séminaire des plus fastidieux dans une salle à l'odeur de renfermé si forte qu'elle en devient même omniprésente. Le professeur continue de nous parler, éternellement et inlassablement de choses qui, en temps normal, me fascineraient très certainement, mais ne peuvent faire autrement que de me passer par dessus la tête à l'heure actuelle, étant bien trop préoccupé par mon ennui et ma chaleur pour pouvoir me focaliser sur autres choses qu'elles exclusivement. D'ailleurs, j'ai l'impression que cela fait une éternité que je suis occupé à croupir ici, installé dans cette chaise qui ne me convient pas. Regardant furtivement autour de moi, je me rends compte que tous les étudiants me faisant face semblent comme hypnotisés par le professeur ... Et pourtant, plus je le regarde, plus je me demande ce qu'ils peuvent bien lui trouver de si captivant. Éventuellement, je suis donc dans l'obligation de m'avouer vaincu et de reconnaitre qu'il me sera impossible de me concentrer aujourd'hui. Je décide donc de profiter de la pause d'inter-classe pour enfiler mon sac à dos sur mon épaule droite et me diriger, discrètement, vers la sortie de la salle.

Lorsque l'air frais de l'extérieur s’infiltre dans mes poumoins, je me sens renaitre à nouveau. Rabattant mes deux paupières au dessus de mes yeux plusieurs fois d'affilé, je laisse le calme et l'apaisement s'éprendre de moi et épouser mon être, inspirant et expirant profondément, le temps que cela se produise, avant de rouvir mes deux yeux et de marcher d'une démarche assurée vers mon endroit favori de tout le campus. En effet, planté là, en plein milieu du parc externe de l'université, se trouve un somptueux arbre capable d'offrir à n'importe quel individu une confortable parcelle d'ombre derrière laquelle se cacher lorsque le soleil tape trop fort. M'avançant donc vers mon emplacement habituel, je m'apprête à profiter de ces quelques instants de solitude pour mieux me ressourcer pour mon cours de l'après-midi ... Lorsque je me rends compte qu'une personne occupe déjà l'emplacement dans lequel je souhaitais me placer. Légèrement déçu, je ne rebrousse cependant pas chemin pour autant, pliant subitement mes jambes avant de m'adosser, moi aussi, à l'arbre. Certes, je ne suis pas aussi bien protégé du soleil que d'habitude ... Mais cela devrait amplement me suffire. Ce n'est pas comme si je n'avais jamais vécu pire, après tout.

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyLun 19 Mai 2014 - 0:04

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier

Et voilà. On ne pouvait pas se poser cinq minutes que déjà on venait nous enquiquiner. Un squatteur s'était installé juste à côté de James. Il n'aurait pas profité du calme longtemps. Il fallait dire que les places à l'ombre étaient limitées. Forcément cela attirait. Comme les vaches dans un champ qui se concentraient sur un seul endroit. L'instinct grégaire. Ou alors juste de confort et de survie. En tous les cas, c'était très gênant. D'une part parce que le jeune homme empiétait sur l'espace personnel du chef d'orchestre, d'autre part parce que... ce même jeune homme n'avait pas la place d'être entièrement à l'ombre. S'il y avait une personne qui connaissait la préciosité de ces emplacements, et leurs bienfaits, c'était James. Il ne pourrait passer un bon moment en sachant qu'il empêchait une personne qui ne lui avait rien fait de kiffer la life. Il pourrait jouer son ronchon, soupirer ostensiblement puis finir par aller voir le chenapan pour lui demander de respecter ses ainés. Au lieu de cela, il se tourna vers lui. Ouh, c'était pas un moche ! Jour de chance ? Non, car c'était très certainement un élève. Sniff, sniff. James qui avait l'habitude de pouvoir aborder n'importe qui n'importe quand devait renoncer à une certaine part de liberté du fait de ses nouvelles fonctions. Cela se ferait facilement, mais c'était un coup à prendre. Oulah, l'expression était mal choisie. Ce qu'il fallait comprendre c'était qu'il avait besoin d'avoir ses repères dans sa nouvelle vie, et de se placer dans le bon référentiel soit terrestre supposé galiléen. Une fois que se serait bien ancré dans sa petite tête, il n'y aurait plus d’ambiguïté nulle part. Pour l'instant, il n'était pas tout à fait accoutumé. La différence entre savoir quelque-chose et avoir conscience de cette même chose.

Le professeur décida donc d'interpeller l'étudiant.

- Bonjour, monsieur. Voudriez-vous que je me décale afin de vous laisser plus d'ombre ?

Sa tournure de phrase était plutôt pompeuse, il avait employé le subjonctif. A l'écrit, on aurait pu croire qu'il faisait des manières et voulait jouer au grand Monsieur, mais en l'entendant parler le doute n'était pas permis. Un tel accent, cela se reconnaissait entre mille. Le gentleman était londonien. Ses mots ressortaient avec les intonations d'un anglais des plus raffinés. En outre, il avait anticipé la réponse du jeune homme et s'était d'ores et déjà décalé de sorte à ce que les deux hommes puissent se placer à l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyVen 23 Mai 2014 - 0:02

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

Une voix. Une voix claire et virile m'interpelle alors que j'étais complètement perdu dans l'océan de mes pensées, submergé par sa dense intégralité volumineuse. Un songe se transformait en une idée, qui papillonnait jusqu'à en devenir un concept à part entière. Éventuellement, mes souvenirs s'étaient mis à les envahir, ces pensées. À les noyer, à les submerger de leurs essences mêmes ... Tant et si bien que je me suis mis à ne voir qu'eux, autour de moi. À ne ressentir qu'eux, dans le monde autour de moi, dans l'herbe sur laquelle je suis encore assis. À ne respirer qu'eux, dans l'air m'enlaçant toujours. Tous les rires, tous les soupirs, toutes les joies, tous les jours noirs ... Tout me revenait en force, à une puissance infinie ... Jusqu'à ce que cette voix ne vienne perturber l'équilibre de mes songes et la tranquillité de mes pensées. Rêveur, voilà que je me retourne donc vers l'inconnu. Un homme, plus âgé, obligatoirement. Certains cheveux gris ornant déjà son crâne autrefois, sans nul doute, abondant en mèches brunes. Des filaments de sel dans une plaine de poivre, d'après le point de vue de certains. Son élocution est formidable. Claire. Précise. Audible. Cet homme semble avoir reçu une éducation hors pair, avec ses manières démodées et son accent anglais. Attentivement, je l'écoute, mesurant attentivement le poids de ses paroles. Il me demande si je souhaite qu'il se décale, ne serait-ce qu'un peu, afin de me permettre de davantage m'abriter. Je cligne des yeux, non seulement étonné face à cette proposition mais également incertain de la réponse que je devrais lui donner. Après un bref temps d'hésitation, je lui réponds cependant ce qu'il me semble approprié de dire en ce genre de circonstances.

- Ce ne sera pas nécessaire, mais je vous en remercie. Un peu de soleil n'a jamais tué de personne, après tout. Ce n'est pas comme si mes gênes italiens ne m'avaient pas avantagé en matière de résistance aux rayons solaires, après tout. Contrairement aux faibles petits américains, mes joues ne deviennent presque jamais cramoisies lorsqu'elles sont laissées trop longtemps sous le joug maléfique de cette lumière astrale. Au contraire, ma peau s'en voit quotidiennement davantage dorée, brunissant avec les jours comme un gâteau dans le four. Et pourtant, l'homme semble avoir ignoré, complètement, les mots que je viens de prononcer : en effet, voilà qu'il se décale, assez galamment, afin de me permettre de m'assoir, moi aussi, à l'ombre. Troublé, je ne me vois plus refuser son offre et m'empresse donc de suivre le mouvement, hissant rapidement mon corps en m'appuyant sur mes deux bras afin de pouvoir le reposer quelques centimètres plus loin, davantage près de lui.

- Merci. Je lui dis alors. Je ne sais pas quoi dire d'autre, n'ayant pas réellement de raison pour lui faire la conversation. Et pourtant, je me dis que ce serait la moindre des choses, comme si un remerciement n'était pas suffisant. Alors, je lui présente ma main, tout sourire, pour lui annoncer mon prénom.

- Oscar. Oscar Luccheti. Enchanté.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptySam 24 Mai 2014 - 1:14

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier


Oscar Luccheti. Ce nom lui disait vaguement quelque-chose. Très vaguement, il devait probablement faire un mix avec celui de quelqu'un qu'il avait rencontré auparavant. Quand on était musicien, on rencontrait tellement de monde. Il fallait réussir à caser les gens entre les notes de musiques, ça n'était pas évident. Néanmoins, son visage, lui, lui rappelait bien plus de souvenirs. Il buga tandis que vu la situation, il aurait presque pu rejouer le Dracula de Francis Ford Coppola. Il n'avait pas même vu que l'étudiant lui tendait la main, trop perdu dans ses pensées.

- Ch...

Murmura-t-il.. Il avait envie de fondre sur le jeune homme et de le serrer contre lui. Fort, très fort. De ne plus le laisser partir. Plus jamais. Cela faisait trop longtemps. Pourquoi avait-il était absent si longtemps ? S'était-il rendu compte dans quel désespoir, quel monde éteint il avait laissé James ? Son James qui l'aimait tant ? Il voulait sentir son souffle chaud, entendre sa respiration. Sentir sa peau, la caresser du bout des lèvres. L'embrasser, enfin. Se noyer dans son regard puis fermer les yeux pour ne profiter que des sensations offertes par ses autres sens. Car la chaleur d'un corps, le parfum d'une peau, le soulèvement d'une poitrine par la respiration... c'était la vie. James avait envie de serrer contre lui son amant vivant. Son fiancé. L'homme qui avait été tabassé à mort sous ses yeux parce que leur amour déplaisait à certains.

Alors que les images du drame lui revenaient à l'esprit, son cœur se fissura de nouveau en deux. La vive euphorie de retrouver Charles faisait place à une cruelle désillusion empirée par l'horreur qui se déroulait désormais dans sa tête.
Où était-il ?
Quel âge avait-il ?
Quelle heure était-il ?
Quelle année ?
Quel était son nom ?
Vite, vite, se raccrocher à une branche. Revenir à la réalité, à l'instant présent.

Il regarda la main tendu, puis le jeune homme. Un bel étudiant qui se présentait. Ce n'était pas le moment de se montrer faible. Allons, allons, James. Tu étais un professeur désormais. Et pas de n'importe où, monsieur le chef d'orchestre de l'UCLA. Rappelle-moi, elle se trouve où, cette Université ? Sunset Boulevard, parfaitement. Alors hop, hop, hop, on se montre adulte.

Il reprit contenance et serra finalement la main d'Oscar Luccheti.

- James Garnier, parvint-il à articuler au prix d'un effort plus important qu'il ne le laissa voir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptySam 24 Mai 2014 - 23:10

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

Il ne semble pas réellement avoir envie de me serrer la main. Du moins, c'est ainsi que j'interprète les regards qu'il m'envoie. Je me sens alors un peu mal à l'aise, et surtout, très stupide, car je me dis qu'il a peut être tout simplement une aversion du contact humain, comme certaines personnes que j'ai déjà eu le (dé)plaisir de rencontrer, et espère me voir dérober ma main avant d'avoir à la serrer dans la sienne. Et pourtant, au moment où je me décide à retirer ma main pour lui rendre son espace personnel, voilà que ses doigts chaleureux viennent trouver les miens pour les serrer, fermement. Peut être même un peu trop. Il se présente à moi, et si mon réflexe initial est de lui présenter mon plus beau sourire, le nom qu'il me donne me perturbe, car je suis persuadé que ce n'est pas la première fois que je l'entends.  James Garnier ... Je plisse alors des yeux afin de pouvoir m'en souvenir. Les voix défilent dans mes songes, une par une, de façon plus ou moins forte et prononcée ... Et pourtant, plus j'essaie de m'en remémorer, moins le son de sa voix me revient en mémoire. Son visage, alors ? L'observant intensément, je tente de déceler dans son regard et ses traits un indice pouvant m'en dire davantage sur pourquoi son nom m'est aussi familier. Une fois que j'ai tout essayé, cependant, je me rends compte que tenter de le reconnaitre est en vain car il m'est impossible de parvenir à rattacher toutes les informations que je viens de récolter à son sujet pour en construire la continuation d'un tableau précédemment débuté. Déçu, je me satisfais donc de ce que je sais déjà. Des choses que j'ai déjà apprises à son sujet, des éléments qu'il a bien voulu me révéler et que sa langue a eu l'amabilité de partager avec moi. Et pourtant ... Cela ne me suffit pas. Non : cela ne me suffit plus. Alors, après une mure hésitation, je me décide à tenter ma chance et à lui poser une question.

- Votre nom me dit quelque chose ... Vous êtes sûr que nous ne nous sommes pas déjà précédemment rencontrés ?

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyDim 25 Mai 2014 - 10:37

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier

Ce regard qui le scrutait...  Un long frisson remonta le long de la colonne vertébrale du professeur. James était figé. Il voyait ces yeux l'analyser, le jauger, tenter de le replacer. Que se passait-il donc dans la tête du jeune homme ? Il semblait perdu dans ses pensées, parcourant son palais mental à la recherche d'indices. Que pouvaient cacher toutes ces hésitations ? Le reconnaissait-il ?

Malgré ses tentatives de garder la raison, M. Garnier ne pouvait s'empêcher de rêver à ce que ce fut son amant disparu. Ce serait digne d'un film, mais nous étions à Hollywood. Los Angeles, la Cité des Anges... n'était-ce pas le lieu idéal pour le retour d'un être tel que lui ? Tout concordait, mes amis, tout concordait. La perte de raison n'était pas très loin et les paroles du jeune homme la précipitèrent.

James resta figé, perdu dans le tourbillon d'émotions qui le parcouraient, et les protestation de sa conscience qui lui soufflait que tout cela était impossible. Néanmoins, il avait envie d'attirer à lui le garçon et de l'étreindre. Son menton posé contre son épaule, il éclaterait alors en sanglots.

Oui, nous nous sommes déjà rencontrés. J'étais plus jeune alors, c'est pour cela que tu ne me reconnais pas. Mais si tu vas chercher au fond de mon regard, tu sauras qui je suis. James, James Garnier. Ton grand amour. Celui qui n'a pas su te sauver ce soir-là. Cet affreux soir où je crus te perdre à jamais. Mais tu es de retour maintenant. Toi, tu n'as pas changé, tu es toujours aussi beau, toujours aussi jeune. Moi, je me suis flétri. M'aimeras-tu encore ? Nous sommes nous trop éloignés ? Moi, je ne t'ai jamais oublié, Charles. Jamais...


Mais ça n'était pas Charles.
C'était Oscar.
Oscar.
La vie était injuste.

James se mordit la langue. Fort, très fort. Il devait revenir à la réalité et au plus vite. Il ne lui fallut pas longtemps en raison de la douleur.

- Exc... Excusez-moi... Je... Vous faites de la musique ?

Il ne se souvenait plus de la question du jeune homme, mais avec un peu de chance la sienne passerait crème. En attendant la réponse, il chercha au fond de lui, dans ses racines de rosbif, la force de son flegme. Il en avait bien besoin pour rester convenant et convenable.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyMer 4 Juin 2014 - 19:10

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

Il semble perplexe face à ce que je viens de lui demander, ce qui me surprend. Je n'ai pas l'habitude de mettre les personnes mal à l'aise et, pourtant, il semblerait bien qu'il ait énormément de mal à rester en ma présence, ce cher monsieur James Garnier ... Garnier ... Garnier comme le shampoing ... Garnier comme l'Opéra ... Garnier comme ... James Garnier, le "célèbre" compositeur/chef d'orchestre ! Je cligne des yeux, béat d'admiration devant le fait que je partage le même arbre avec cette personnalité de notoriété publique. Un réel rêve de réalisé, ça, je vous le promets. Pendant mes instants de réflexion, monsieur Garnier s'est visiblement occupé de surmonter son apparente phobie de moi. Voilà qu'à nouveau, il se permet de m'adresser la parole, me demandant si je fais de la musique. Je suis persuadé que c'est afin de pouvoir retrouver le moment de notre rencontre initiale dans ses songes ... Et pourtant, il se trompe : je le connais, mais jamais ne nous sommes-nous rencontrés. Secouant donc ma tête de gauche à droite avec grand regret, je m'exprime à nouveau.

- Non, malheureusement ...

J'hésite alors un bref instant avant de me décider à terminer ma phrase.

- Mais cela ne m'empêche pas d'apprécier la musique, et de nombreuses variétés ! Pour tout vous dire ... Je suis un grand fan de vos compositions.

Cela peut être à la fois un euphémisme ou une exagération selon les points de vue : je ne suis pas un fan au point de collectionner chacune de ses compositions et de souhaiter, à tout prix, aller le voir conduire son orchestre, quitte à faire le tour du monde pour me retrouver dans la salle de son concert ... Mais je connais assez bien sa musique pour avoir entendu chacun de ses morceaux bon nombre de fois. Tant et si bien que je pourrais vous les chantonner sans aucune difficulté si vous me le demandiez, là, maintenant.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyJeu 5 Juin 2014 - 15:36

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier


De... que... koûa ? Cette beauté ne faisait pas de musique ? Ô drame ! Ô Orage ! Ô désespoir ! James n'aurait pas le bonheur d'être son professeur. Le destin avait voulu que les deux hommes se rencontrent. Que toutes ces blessures passées resurgissent, saignent à nouveau. Et ce n'était pas pour mieux les réunir mais au contraire pour mieux leur faire subir cette distance de proximité. L'âge, les rôles, le choix des matières... Une ombre passa sur le cœur du chef d'orchestre. La présence d'une jeunesse vivante lui évoquant un rayonnant passé ne viendrait pas illuminer ses longues heures de cours. Toutefois, une partie de lui-même, sa raison, s'enchantait de cette nouvelle. M. Garnier aurait pu se retrouver tout rougissant et bégayant devant la salle s'il s'était laissé à ses émotions. Ne jamais sous estimer la force des souvenirs et des émotions ! Quelque part, il valait mieux que les choses se déroulent ainsi.

Heureusement, Oscar finit par cracher le morceau. Le voile se levait, on découvrait le fin mot de l'histoire. Il connaissait James à travers ses compositions. Point de rédaction, de parfum ou de bouquet, mais des notes de musiques. Des accords, des rythmes, des mélodies... Ses partitions. Ses bébés. Il n'avait pas de famille, mais il laisserait une trace, aussi infime soit-elle, dans l’œuvre et l'existence du Genre Humain.
Il ne pensait néanmoins pas rencontrer un connaisseur qui n'était pas dans le domaine de la musique. Il y avait tant à écouter pour les "profanes". Dvorák, Mendelssohn, Bach, Beethoven, Chostakovitch, Tchaïkovski, Mozart, Ravel, Haendel, Rameau, Ligeti, Debussy, Fauré, Dutilleux... et plein d'autres ! Et au milieu de tout cela, il y avait lui. James Alexander Garnier. Ouuuuh la classe !

Il ne put retenir un véritable sourire, à la fois de surprise et de plaisir. Une petite étincelle perçait le voile noir de ses sombres souvenirs et venait raviver ses yeux. Son travail, ce à quoi il avait dédié sa vie puisqu'on l'avait privé de l'amour, plaisait. Au-delà de ce fait - déjà émoustillant - les lèvres qui prononçaient ces mots d'admirateurs n'étaient autres que celles de Charles. Ou du moins de son sosie. De nouveau, des petits frissons gazouillants se manifestèrent dans la colonne vertébrale de l'anglais.

- Je suis très flatté, Ch..., il toussota, Monsieur Luccheti.

Oh la bourde ! Il poursuivit sur sa lancée, espérant que cette petite erreur passerait inaperçue.

- C'est très rare qu'une personne connaissant ma musique ne soit pas dans le milieu. Comment l'avez-vous connue ? Qu'étudiez-vous ?

Voilà, en posant des questions il ramenait l'attention du jeune homme sur lui-même et la détournait de ses erreurs. En plus, cela éviterait à James de parler, et donc de trahir sa nervosité qu'il s’efforçait toujours de contenir. Les images de son passé avec Charles lui revenaient en tête, il lui était difficile de résister à la tentation de serrer contre lui cet Oscar. Pour finir, ce serait l'occasion de mieux connaître le garçon et, avec un peu de chance, d'établir les premiers points de différence avec Charles. Donc de rendre la situation plus triste mais plus facile à gérer pour le chef d'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptySam 21 Juin 2014 - 0:36

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

Plus le temps passe, plus je m'en veux de ne pas l'avoir reconnu plus tôt. Maintenant que je m'en suis rendu compte, cependant, la vérité me semble absolument et irrévocablement évidente : évidemment qu'il s'agit de James Garnier, le célèbre compositeur contemporain ! Évidemment qu'il se trouve ici à Los Angeles, évidemment qu'il est à UCLA, évidemment que je suis en train de lui parler, ici et maintenant, et pour cause ... Cela fait des années que je le suis sur twitter ! Si je n'ai pas l'habitude de poster des nouveautés dans mon fil d'actualité, il m'est cependant arrivé de lui envoyer un tweet, de temps à autre ... Et, encore plus rarement que cela, il m'est également arrivé d'y recevoir une réponse. Cet homme avait eu une grande influence dans ma vie sans même le savoir ; après ma dernière rupture, lorsque je contemplais la vue de la ville par la fenêtre de ma chambre, mon coeur meurtri dans une main, une tasse de thé dans l'autre ... C'est sa musique que j'écoutais. Je m'en souviens comme si c'était hier.

Celui-ci semble étrangement réjoui, cependant, à l'idée d'être reconnu par un de ses fans. Je dois avouer que je suis un peu perturbé par cela, étant donné que je m'attendais à ce qu'il se contente de hausser des épaules lorsque je l'avais reconnu. Comme une réellement célébrité habituée à être acculée par une horde de fans, en gros. Pas comme ce qu'il est avec moi, là, maintenant, en gros. Je suis d'ailleurs pratiquement choqué lorsqu'il me dit être flatté. Je cligne alors des yeux plusieurs fois avant de lui présenter mon plus beau sourire.

- Oscar, s'il vous plait. Appelez moi Oscar.

Je suis tellement content qu'il soit aussi ... amical dans la  vraie vie que je dois avouer que j'ai du mal à réellement me concentrer sur autre chose. J'entends d'ailleurs à peine ses prochaines paroles, tant je suis absorbé par la notion que l'un de mes compositeurs vivants s'avère une personne à la fois sociale et sympathique. Vraiment, je n'y aurais jamais cru. Il me demande alors comment cela se fait que je connaisse sa musique, étant donné qu'à ses yeux, je ne devrais pas faire partie du cercle restreint de "connaisseurs" de classique-contemporain. Fièrement, je souris à nouveau.

- Disons que j'aime rester au courant de l'actualité, surtout d'un point de vue culturel. J'étudie le droit, sinon ... ... Même si j'aurais pu étudier tant d'autres choses et avec autant d'entrain et de conviction ! Une vague de regret s'éprend alors légèrement de moi. En effet, j'aurais pu étudier la musique ou l'art ... Ou même la psychologie ! Mais les aléas de la vie avaient fait autrement et, voilà que je vais bientôt être diplômé d'un master de droit. Secouant légèrement de la tête, je m'autorise à soupirer légèrement avant de me reprendre en main - j'ai de la chance d'être ici et de pouvoir faire quelque chose qui me plait. De toute évidence, je n'ai pas de raison à avoir de regrets, et j'en suis bien conscient. Me tournant alors vers monsieur Garnier, j'essaie donc de me changer les idées en lui posant une question à son sujet.

- Et ... Si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui vous amène à Los Angeles ? Non, parce qu'avant cela, il me semblait bien qu'il était encore en Angleterre ... Si mes souvenirs sont corrects.

Spoiler:
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyLun 30 Juin 2014 - 0:08

avatar
Invité
Invité

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty




Une Rencontre en Vrai
Oscar Luccheti James A. Garnier


Oscar.
Comme Oscar.
Comme Oscar Wilde.
Une rencontre en vrai - PV Oscar Oscar_ai Une rencontre en vrai - PV Oscar Oscar_Wilde100-o
Et non Charles.

James visualisa les quelques Oscar qu'il avait rencontrés, ainsi que d'autres plus célèbres auxquels il aurait aimer ne serait-ce que serrer la main. Il fit un terrible effort pour les associer tous au visage de... Bah d'Oscar. Mais de Charles, aussi. Il ne voulait pas se tromper de prénom en s'adressant à M. Luccheti. D'un autre côté, il ne voulait pas renier Charles, son Charles. A chaque fois qu'il pensait à lui, son cœur se serrait. Incroyable de constater la persistance qu'avaient les émotions dans la vie.

Surtout face à un tel sourire.

Le beau brun avait accompagné ses paroles d'un sourire à fondre aussi vite qu'un Sunday à emporter.

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
»

Impossible pour James de contenir le transfert. Les sentiments que Charles lui inspirait retrouvaient vie et expression à travers Oscar. Un passé qui le troublait tant qu'encore une fois ce fut la voix du jeune homme qui le sortit de ses pensées. Il n'osa songer à la tête d'abruti qu'il devait faire devant lui. On allait bientôt le croire atteint d'une quelconque maladie de vieillisse. Le vieux qui devenait sénile. Par tous les saints, non !

- C'est tout à votre honneur... , répondit-il à moitié absent. On pourrait presque chanter du Claude François tellement le chef d'orchestre faisait d'aller-retours.

Mais ce n'était pas de sa faute ! [Mea Culpa]. Il n'avait aucun tort [Mea Culpa]. C'était cette sorcière gitane qui lui avait jeté un sort ! [Mea Maxima Culpa]*

Non mais sérieusement. Droit ! Il était en DROIT ! Comme Charles.

Aller, faisons cesser cette plaisanterie. Cette mascarade. Tiens, c'était donc pour ça le nom de famille italien ? Venise et son carnaval ? Joli clin d’œil. Mais les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures, Charles, tu pouvais te dévoiler. Abattre tes cartes. Dévoiler ton jeu. Un je pour rendre notre nous.
Je / Nous.
Tu / Vous.


- Vous... Vous êtes en droit... , répéta-t-il bêtement avant de se reprendre. Euh... Excusez-moi, je me sens barbouillé. J'ai dû manger quelque chose de plus très frais ce midi...

Interdit de se moquer de cette excuse minable, il n'en avait pas d'autre dans la manche. Enfin, dans le Pacifique. La Manche était un peu loin. Il cherchait simplement de quoi justifier ses moments de flottement, bien conscient que son interlocuteur les avait probablement remarquées. Il en était tout gêné et préférait donc prendre les devants plutôt que de se retrouver dans une situation plus problématique.

- Alors, euh, oui...

Concentration. Concentration. Concentration. Un ultra-concentré de James. Il allait devoir boire des litres de diluant avant de recouvrer son état habituel. En espérant qu'il n'ait pas grillé trop de neurones dans l'opération, ce serait dommage. Aucune assurance-neurone ne le couvrait et sa mère n’assurait pas le SAV.

- Et bien... une double-opportunité professionnelle. On m'a proposé un poste ici, à l'UCLA. C'est le genre de propositions qui ne se refusent pas...  D'autant plus que sachant cela j'ai auditionné pour la direction du Los Angeles Philharmonic et que l'issu m'a été favorable. Quand une ville fout fait autant d'appels du pieds, il faut l'embrasser.

Vite, vite. Relancer la balle dans son camp.

- Et vous ? Pourquoi le droit ?

Aïe. Ce n'était pas le meilleur sujet pour rester dans le présent et la discussion actuelle avec le jeune homme actuel (non, James n'avait pas de Femme Actuelle dans son sac). Néanmoins, c'était le seul qui lui était venu cet instant t dans son esprit e avec ses n neurones n. Alors il faudrait faire avec.


* Le RP reprend les paroles de la version fr-Québecoise mais question voix rien ne vaut Tony Jay (original en anglais) et Jean Piat (version fr-France). Pour les lyrics, c'est à l'appréciation de chacun. On préfère souvent la version avec laquelle on a grandi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar EmptyDim 6 Juil 2014 - 23:35

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty


Une rencontre en vrai.
James A. Garnier & Oscar Luccheti

James, James, James ? James ! James, James, James ...

Tu sais que rien ne compte plus pour moi que ton bonheur.

Non, allez-vous-en.

Tu le sens ? Tu le sens ce coeur qui bat en moi ? Oui ? Tu sais qu'il bat pour toi ?

Vraiment, allez-vous en, saletés !

Je t'aime tellement que je décrocherais la lune pour toi.
Oublie le. Oublie le, Oscar. Oublie le oublie Mike oublie tout oublie la douleur oublie le oublie le oublie le oub ...


Si seulement je pouvais t'oublier toi !

Cela aurait été tellement facile, en plus. Je le faisais si bien, ces derniers temps. Depuis la rupture en décembre.

Mais James est ici, en face de moi. Ce n'est pas le même, certes ... Mais il s'en rapproche dangereusement. Ils ont le même prénom. Ils ont le même accent. Ils viennent du même endroit. Cela fait une quinzaine de minutes que j'ai rencontré monsieur Garnier. Quatorze minutes que je me bats refouler tous les sentiments jusqu'alors ignorés. Le doute. La rage. La culpabilité.

Tu aurais pu être heureux, avec moi. Personne ne t'aimera jamais comme moi je t'aime.

C'était un homme bien ... Puis, il m'avait rencontré. Et je l'ai brisé.

La rage que j'ai accumulé contre moi ces dernières semaines commence à remonter, bouillonnant en moi comme les bulles au fond d'une casserole chauffée remplie d'acide. Ça fait mal, encore. Je ne suis pas une bonne personne. Voilà l'écho de ma relation avec James. Les mots qui me reviennent sans cesse, en tête, la nuit, lorsque je me couche pour éteindre la lumière, soupirant parce qu'il n'est plus à mes côtés, mais bel et bien chez lui, seul ... Ou moins seul, d'ailleurs, je n'en sais que rien.

Je me mords alors la lèvre inférieure avant de me forcer à revenir à la réalité. Ce n'est pas lui, ce n'est pas lui, je le sais que ce n'est pas lui, ce n'est pas possible. Et pourtant, dès que j'essaie de regarder Monsieur Garnier dans le blanc de l'oeil, je revois pratiquement le même regard que celui du James que j'avais lâchement abandonné, au mois de Décembre. Quelle cruelle injustice. Il me parle, mais, égaré, je peine à suivre le fil de ses mots. Me forçant éventuellement malgré moi à me remettre dans le vif du sujet, je m'impose une écoute attentive de chaque mot qu'il se met alors à énoncer.

- Je suis en droit, oui.

Mon ton est neutre, passif, comme si je viens de voir un fantôme. En réalité, ce que je ressens est encore pire : je viens de voir le fantôme d'une relation. Une relation bien trop brève et, pourtant, bien trop marquante à mon goût. Il s'excuse de ne pas réellement être présent et, vivant exactement la même chose, probablement pour des raisons entièrement différentes que lui, je le pardonne tout naturellement pour ses moments d'absence.

- Ne vous excusez pas, ce n'est pas grave, vraiment.

J'essaie alors de forcer un sourire, mais je me rends compte que c'est plus difficile que prévu. Après la cascade de souvenirs refoulés venant de reémerger dans mes pensées, je me rends compte que je ne suis plus réellement capable de lui sourire de façon sincère. je me retiens donc, préférant avoir l'air épuisé que crispé, et cherche à changer le fil de la conversation, histoire de trouver quelque chose d'assez intéressant à dire pour le lancer sur une conversation qui, avec un peu de chance, me permettrait de me souvenir que je parle à James Garnier, et non James l'étudiant en master de commerce. Je lui demande ce qui l'emmène ici, et il me raconte les opportunités professionnelles dont il a pu bénéficier. Souriant légèrement, je me sens un peu plus à l'aise maintenant que nous parlons de choses qui me permettent de le dissocier de mon ancien James. De mon ex-petit ami.

- C'est fort intéressant, tout cela. En tous les cas, j'espère que vous vous plairez par ici.

Il me demande alors pourquoi j'ai choisi le droit, et, si je n'aime pas spécialement parler de moi, je suis content de pouvoir tout de même réfléchir à autre chose qu'à James et à son visage écoeuré, le jour de la rupture.

- Eh bien ... Pour tout vous dire, cela s'est fait un peu au hasard. J'ai essayé plusieurs voies différentes mais c'est la seule qui marchait pour moi, et ça fait six ans que je continue à m'y intéresser.

Un silence s'impose alors entre nous, et je me sens plus que mal à l'aise. James, James ... Mon dieu, qu'est-ce que je t'ai fait ? Le coup est violent, et difficile à supporter. Je lui ai fait tellement de mal. Il doit complètement me détester.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une rencontre en vrai - PV Oscar   Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty

Contenu sponsorisé

Une rencontre en vrai - PV Oscar Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre en vrai - PV Oscar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser