Partagez
 

 Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyLun 19 Mai 2014 - 16:51

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah


Il faisait beaucoup trop beau pour travailler et surtout beaucoup trop chaud. La seule chose que souhaitai Kai à cet instant, c’était se prélasser au soleil, au bord de l’eau sans bouger et faire bronzette. Comme au bon vieux temps quand il était encore à Hawaï plusieurs années en arrière. Quand il y réfléchissait, cela commençait vraiment à dater ce passé. Cela faisait déjà plus de 5 ans qu’il était à Los Angeles. Il n’y était pas si mal que ça au final. Ce qu’il y avait de bien ici, c’était qu’on pouvait profiter de la plage quasiment toute l’année, un vrai bonheur ! Il était 17 heures environ. Kai sortait des cours et quittait l’université. Ce soir il avait entraînement avec Leah. Cela faisait quelque temps maintenant qu’ils se retrouvaient tous les deux pour faire du sport. Il avait cerné très rapidement la jeune femme et s’était donné pour mission de la convertir au sport. Mais cela avait eu des effets encore plus positifs qu’il ne l’espérait. Tout ce qu’il voulait à la base, c’était que Leah rejette son chagrin à travers l’effort, mais aujourd’hui il se retrouve à la place de confident. Bon, bien entendu, pas totalement. Il ressentait encore une barrière entre eux, mais il sentait Leah se confier toujours davantage à chacune de leur nouvelle séance. Il en était ravi. Comme quoi, la thérapie sportive fonctionnait plutôt bien. Il prit son iPhone et rédigea un message pour l’envoyer à Leah. « J’ai une idée pour ce soir. On se retrouve sur la plage, du sport au bord de la mer avec ce temps, tu vas adorer ! » Et hop ! Message envoyé. Il avait donc une heure pour rentrer chez lui, se préparer et repartir en direction de Santa Monica. En sachant bien qu’il avait presque vingt minutes de route pour arriver sur les lieux. Cela risquait d’être difficile d’être à l’heure, mais Kai était toujours ponctuel. Sur cette dernière pensée, il se précipita dans sa voiture pour aller jusqu’à chez lui.

Une heure plus tard.
Kai claqua la porte de sa voiture. Pile à l’heure ! Si ce n’était pas beau ça ? Il avait réussi à se préparer en temps voulu, son joli ensemble de sport de l’équipe de basket de l’université revêtu. Il y avait des côtés positifs à faire partie de la filière sportive, surtout celui de bénéficier de nombreux vêtements gratuitement. Pour ce soir il avait opté pour un short large avec un débardeur, l’ensemble typique de basket ball, assez amples pour les mouvements et pas trop chauds pour ne pas mourir sous ce soleil de plomb. Il n’y avait que ses chaussures qui n’avaient pas été prêtées par l’université. Il se voyait mal aller dans le sable avec des baskets flambants neuves, il avait préféré prendre une de ses nombreuses paires personnelles pour aujourd’hui. S’adossant contre sa voiture, Kai jeta un coup d’œil à son smartphone pour regarder l’heure avant de s’en séparer pour les quelques instants sportifs qui l’attendaient. Il allait sûrement attendre un peu avant que Leah n’arrive, après tout, il avait prévenu seulement une heure à l’avance du lieu de l’entraînement, elle avait bien le droit d’être un peu en retard. De toute façon, il pouvait profiter du soleil sans problèmes.



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyVen 23 Mai 2014 - 19:22

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

« J’ai une idée pour ce soir. On se retrouve sur la plage, du sport au bord de la mer avec ce temps, tu vas adorer ! » Ce soir Kai et moi n’allions donc pas nous retrouver au parc pour une petite séance de cardio, il avait prévu quelque chose d’autre et j’étais impatiente d’en apprendre plus sur ce qu’il me concoctait. Je serais la pire des menteuses si je n’avouais pas que la seule chose que m’inspirait la plage avec une telle température était la position steak haché… Vous savez, un quart d’heure sur le dos, un quart d’heure sur le ventre histoire de ne pas prendre un mauvais coup de soleil tout en bronzant efficacement. A titre de comparaison, j’étais plutôt chanceuse, étant métisse, je ne rougissais pas dès les premiers rayons de soleil et je possédais déjà un bon capital « bronzage » mais tout de même… Je me doutais bien que Kai ne me proposait pas d’aller à la plage pour glander sur le sable chaud, il l’avait même clairement formulé dans son SMS mais j’allais quand même me munir d’un bikini histoire d’avoir une arme pour le travailler au corps si l’envie me prenait de m’offrir une grande pause. Je lui avais rapidement répondu par SMS… « Parfait, à tout à l’heure. Bisous ! »

Mon sens du timing n’avait pas été très bon aujourd’hui, je m’étais retrouvée quelque peu dépassée par les événements et c’est avec dix minutes de retard que j’étais finalement parvenue à rejoindre le parking près de la plage pour me garer. Je ne m’en sortais finalement pas trop mal, je pensais être bien plus en retard encore. Juste au cas où, j’avais préféré mon bikini panthère à une tenue de sport traditionnelle avec un débardeur blanc et un micro-short en jean. Il faisait tellement chaud, le bikini suffirait après tout. « Je suis désolée, je suis en retard… A nouveau ! » M’étais-je excusée en arrivant près de lui, d’un pas pressé. « On se fait quoi aujourd’hui ? Jogging ? Nage ? J’ai mis mon bikini au cas où… » Si je m’en tenais à sa tenue nous allions probablement courir.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyLun 26 Mai 2014 - 17:59

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah


Ah qu’il faisait beau !  Les yeux fermés, Kai profitait des rayons de soleil qui chatouillaient son visage, cela faisait tellement du bien. Une voix familière le fit sortir alors de sa position lézard. Leah venait d’arriver. Ah ! Il allait enfin pouvoir quitter sa voiture qui lui servait optionnellement de dossier faute de bénéficier d’un transat dans l’immédiat. Non, il ne fallait pas penser au transat. Sinon, Kai allait plonger dedans et ne plus se relever, c’était sûr et certain. « C’est pas bien grave, pour dix minutes tu sais, ça ma permit de bronzer quelques instants. » Répondit-il un sourire amusé sur le visage aux excuses de Leah. En même temps, il s’en était douté qu’elle serait en retard. On ne pouvait pas dire qu’il l’avait prévenu suffisamment en avance pour lui permettre d’être à l’heure. C’était donc aussi un peu de sa faute. « T’as quand même pris ton bikini ? » Sa question était totalement débile, elle venait tout juste de lui dire qu’elle le portait sur elle. Débile, je vous dis ! « Bon, alors on va commencer par un petit jogging sur la plage, genre 2 kilomètres tranquillement. On prend le kiosque là-bas comme repère et on revient. » Tout en parlant il avait désigné l’objectif du doigt. Cela ne semblait pas être très loin.  En vérité, la suite était beaucoup plus amusante. Il n’était pas venu à la plage juste pour courir. Et finalement, Leah avait peut-être bien fait de prendre son bikini, Kai lui-même s'était vêtu de son maillot de bain sous son ensemble de sport. Mais chut ! Il voulait surprendre la métisse. Il lui avait promit qu'elle allait adorer et il tenait toujours ses promesses. Enfin, quand il le pouvait. « Allez, viens ! » Il avait dit ces mots tout en traversant la route qui séparait sa voiture au sable. Il tata alors du bout du pied, ou plutôt de la basket, les grains sous ses pieds. Parfait. Le sable ralentirait les deux compères et multipliait leurs efforts par deux. Ce qui signifiait que leur deux petits kilomètres allaient se transformer rapidement en quatre kilomètres. Plutôt pas mal comme astuce. Kai attendit Leah. Une fois prêts, il lança le top et ils partirent dans une course rapide débutant l'entraînement.


made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyVen 6 Juin 2014 - 14:46

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

« C’est pas bien grave, pour dix minutes tu sais, ça ma permit de bronzer quelques instants. » Il devait s’en douter, je trouvais des perches tendues là où chacun pensait avoir dit quelque chose d’anodin. Ce sourire mutin, que j’arborais à quelques secondes de balancer une gentille vacherie, aux lèvres je ne tardais pas à me faire entendre, prenant d’abord le temps de le détailler sans aucune discrétion de la tête aux pieds. « Bon, finalement je vais peut-être revenir dans une heure ou deux, t’es un peu trop pâlot à mon goût… Surtout à côté de moi ! » Logique aurais-je envie de dire, ma mère était métissée et j’avais hérité de ses gênes, il était donc difficile d’égaler la couleur de ma peau à moins de passer une semaine non-stop sur le sable chaud… Quoique, le bronzage risquait de se transformer en vilaine brûlure, n’oublions pas que le soleil était devenu très mauvais pour la peau ces derniers temps. « T’as quand même pris ton bikini ? » Un nouveau sourire, je venais tout juste de lui confesser avoir mis mon bikini « juste au cas où ». Comment ne pas s’en servir pour le taquiner ? Traitez-moi de tous les noms si vous le voulez mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être parfois une biatch. « Je crois qu’il faut que tu évites le soleil, ça te grille les neurones ! » Je lui adressais un petit clin d’œil complice prête à faire un peu de sport même si ma motivation n’était pas à son summum pour le moment. « Bon, alors on va commencer par un petit jogging sur la plage, genre 2 kilomètres tranquillement. On prend le kiosque là-bas comme repère et on revient. » A l’image d’un soldat écoutant son supérieur je m’étais retournée pour regarder ce qu’il montrait du doigt, c’était donc le kiosque un peu plus loin l’objectif ? Il était moins éloigné que ce que nous avions l’habitude de parcourir comme distance mais ça ne me dérangeait pas, au contraire. Hochant simplement la tête en guise de réponse je n’attendais plus que le top départ pour m’y mettre. « Allez, viens ! » J’aurais bien eu besoin d’un petit coup de pouce pour m’y mettre, avançant dans le sable je fredonnais, le sourire aux lèvres. « Rising up, back on the street. » Comme si cette chanson allait soudainement me donner la force de parcourir nos deux kilomètres sans cracher mes poumons. Au top départ je m’étais peu à peu élancée à mon rythme, le souffle le plus régulier possible pour ne pas attraper de points ou être essoufflée. « Et moi qui croyait que courir dans le sable était plus simple que sur du béton… » C’est que je galérais doublement, je comprenais finalement pourquoi le kiosque qu’il avait choisi comme point de départ du retour était plus proche que d’habitude. « T’es un sadique en vrai c’est ça ? » Lui faisais-je remarquer, restant concentrée sur le footing.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyDim 8 Juin 2014 - 17:26

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah


Pensant avoir parlé sans sous-entendus ou avec une quelconque taquinerie, Kai aperçut cependant le petit sourire de Leah, elle allait lui sortir une vacherie … C’était sûr ! Elle le reluqua de la tête aux pieds avant de lui balancer à la figure une bonne vanne comme elle savait si bien le faire. Il ne pût s’empêcher de rire en l’entendant parler de la sorte, c’était très rare qu’il prenne mal une blague de ce genre, lui-même se permettant très souvent d’en faire usage sans déconvenue. Il haussa un sourcil d’étonnement signifiant bien un truc du genre : c’est tout ce que tu as ? Je m’attendais à pire … ! Il ne se fit pas prier alors pour engainer et lui répondre sur le même ton qu’elle avait employé. Ah ben oui ! Il n’allait pas se laisser faire comme ça. « Oui t’as raison, fais donc deux petites heures de sport sans moi et on verra finalement combien de temps tu vas tenir. » Comment ça il l’attaquait sur sa condition physique ? Mais non ! Il la charriait, c’est tout ! Sans aucunes pensées négatives et sans vouloir faire du mal. C’était lui son prof de sport, il n’allait pas lui dire du mal sur ce sujet tout de même, pas assez débile pour se charrier tout seul voyons. Mais Leah n’avait pas dit son dernier mot et  continua sur sa lancée en affirmant qu’il avait des neurones de grillés. Il ne pût s‘empêcher de sourire, amusé par la jeune femme. « J’en ai déjà plus beaucoup alors si le peu qu’il me reste se met à griller, on n’est pas dans la merde. » Fit-il. Ah si, finalement il est assez débile pour se charrier tout seul. L’humour, toujours avoir et garder son humour !

Le début de course commençait comme d’habitude, sur de la bonne humeur, Leah fredonnant tandis que Kai restait concentré le plus possible. A cette vitesse là il n’était pas mit en danger ni envoyé dans ses retranchements, jamais il n’imposait un rythme trop élevé pour quelqu’un qui n’était pas aussi entraîné que lui. Ce serait idiot et contre productif. A l’entendre fredonner, cela n’avait pas l’air compliqué, mais Leah comprit très rapidement le but de l’exercice et commença à pester. Kai avait espéré qu’elle s’en rende compte un peu plus tardivement, mais c’était raté, elle venait de l’insulter de sadique. Il ne pût éviter le petit rire qui échappa de ses lèvres alors qu’il courrait toujours. Se tenant alors les côtes en sentant le point de côté arriver, sûrement à cause de son rire, il lui répondit un sourire mauvais sur le visage. « Fallait pas venir me charrier tout à l’heure. » En réalité, cela n’avait aucun rapport, mais autant en profiter pour lui faire payer ses petites vannes. Continuant à courir, ils arrivèrent enfin au kiosque, Kai ne sentant plus son point de côté tapa dans ses mains et s’exclama pour motiver Leah. « Allez, on retourne là-bas, le plus vite possible ! » Et il commença à accélérer. Sans prévenir. Il l’imaginait en train de râler alors qu’il prenait une forte avance sur elle. Il courait encore et se retourna lorsqu’il atteignit la moitié du chemin en criant. « Allez Leah ! Si tu arrives dans moins d’une minute, je te paye une glace ! » C’est plutôt motivant comme récompense non ? Kai n’était pas un sadique à ce point là tout de même. Il savait concilier sport et plaisir. Bon, même si en réalité, la glace n’arriverait qu’après la séance de sport. Il était hors de question d’arrêter les efforts physiques juste pour du sucre.



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyDim 15 Juin 2014 - 19:12

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

Comment résister à la tentation lorsqu’on vous tendait une perche comme celle que venait de me tendre Kai ? La réponse était très simple, c’était impossible et force était de constater que j’étais comme le bon vin, je me bonifiais avec le temps, développant toujours un peu plus ma répartie et me montrant parfois plus originale que l’on pouvait s’y attendre venant de moi. Que voulez-vous, la répartie était un art qu’on ne pouvait pas manier à moitié, soit on maitrisait la chose soit on était embourbés dans de vagues tentatives infructueuses de donner le change. A ce petit jeu, Kai était lui-même très fort, j’avais trouvé un calibre idéal pour m’amuser à échanger de savoureuses joutes verbales en toute amitié. « Oui t’as raison, fais donc deux petites heures de sport sans moi et on verra finalement combien de temps tu vas tenir. » Je le regarde, une moue faussement outrée alors qu’en réalité je suis mort de rire. Le fin sourire qui ne tarda pas à naitre sur mes lèvres, malgré tous mes efforts pour rester dans le personnage agacé et scandalisé que je tentais de mettre en avant, l’illustrait plutôt bien. Comme les plus garces d’entre nous avaient pris l’habitude de le faire je m’étais redressée pour claquer des doigts en formant un demi-cercle, prête pour un nouvel échange bitchy. « Deux heures ? Si tu as aussi peu d’ambitions au lit qu’en sport je comprends pourquoi tu es célibataire ! » Je n’étais pas sérieuse, ce n’était pas de la méchanceté gratuite, pas le genre de la maison. Si je me permettais une telle réflexion c’est parce que je le connaissais suffisamment pour savoir qu’il ne prendrait pas mes propos au sérieux, jamais je n’aurais dit une telle chose autrement. « J’en ai déjà plus beaucoup alors si le peu qu’il me reste se met à griller, on n’est pas dans la merde. » Je riais, tapant dans mes mains subitement toute excitée et répondant du tac au tac, toujours sur notre lancée. « Ouais, tu vas rejoindre mon groupe, les sans neurones ! Je me sentirais moins seule ! » Pour se permettre de charrier les autres il fallait être capable de faire preuve d’autodérision et, comme vous pouvez le constater, j’étais plutôt douée là-dessus également.

Trêve de plaisanterie, nous étions passés aux choses sérieuses en nous mettant au travail, ou plutôt au jogging. Manque de pot pour moi, courir sur le sable chaud était plus difficile que je le pensais et c’est ce qui m’avait permis de comprendre pourquoi Kai avait opté pour une distance moins importante qu’en temps normal, il savait très bien que nous allions faire le même effort sans avoir besoin d’aller aussi loin. « Fallait pas venir me charrier tout à l’heure. » Il riait sadiquement, il savourait sa victoire me faisant, par la même occasion, rire à mon tour. Maudit point de côté qui naissait à présent que j’avais complètement arrêté de respirer correctement, bien trop occupée à me marrer. « Qu’avez-vous fait à Kai ? Qui êtes-vous ? Un esprit possédant son pauvre corps innocent ? » Je partais peut-être un peu loin là non ? Mon point de côté me faisait diablement souffrir, il m’handicapait dans mon envie de donner le meilleur de moi mais j’étais une battante et je n’avais pas fait tout un plat d’un vilain point de côté. Nous avions continué jusqu’au kiosque que nous avions atteint en dix minutes, peut-être quinze grand maximum. « Allez, on retourne là-bas, le plus vite possible ! » A peine le temps d’assimiler ce qu’il venait de dire qu’il s’était élancé à toute vitesse, élargissant la distance entre nous deux. « Ouh le pauvre, il n’a pas idée de ce qu’il vient de faire… MA VENGEANCE SERA TERRIBLE ! » Criais-je comme si je lançais une offensive après avoir toisé du regard le camp ennemi droit dans les yeux. Je courrais à toute vitesse, fatiguant bien plus vite que lorsque nous avions fait le chemin tout à l’heure à un rythme moins soutenu. C’était logique, personne ne pouvait tenir à un rythme régulier à une vitesse de sprint. « Allez Leah ! Si tu arrives dans moins d’une minute, je te paye une glace ! » L’idée d’engloutir une bonne glace bien calorique me donnait le carburant nécessaire pour tenter d’y aller toujours plus fort, j’accélérais la cadence, repoussant mes limites même si ça ne dura pas longtemps, bien trop essoufflée pour poursuivre. Petit à petit j’avais ralenti, maintenant tout de même une vitesse minimale pour dire de toujours faire un effort plus intensif. « T’as intérêt à tenir tes promesses sinon la glace, tu la mangeras par les fesses ! » Ou pas… Après une ou deux minutes supplémentaires nous étions finalement arrivés et, essoufflée comme si je venais de courir pendant quarante kilomètres, poursuivie par des zombies et craignant pour ma vie. « Heureusement que… Que je ne fume pas… J’aurais fait un infarctus sinon ! » Signalais-je en reprenant péniblement mon souffle.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyVen 20 Juin 2014 - 13:48

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah


La réplique de Leah fit tout bonnement rire Kai. Comparer le sport avec son célibat, osé. A moitié mort de rire, il la regarda avec les yeux souriants, prêt à répondre de nouveau à son attaque. Il n’était pas du tout le genre à se laisser faire. Et il allait une nouvelle fois le prouver ! « Oh si tu savais ce qu’il se passe dans mon lit, tu ne dirais pas ça ! » Il la toisa du regard avant d’ajouter, sur un air amusé et cachotier. « Qui te dis que je suis encore célibataire ? » C’est vrai que Kai avait une réputation d’être un gars sans petite amie, mais en réalité, c’est tout simplement car il n’a pas trouvé la fille qui lui faut. Ce n’est pour autant pas par manque de volonté, bien au contraire, mais il était hors de question qu’il se mette en couple avec une quelqu’un sans avoir des sentiments, des vrais. Sinon, autant avoir un plan cul régulier vous ne croyez pas ? Délaissant ses pensées, Kai appréciait Leah, ils étaient amis malgré le fait qu’ils ne se connaissaient pas tant que ça, on peut dire qu’il y a une amitié entre eux et leur duel de remarques et de taquineries le démontraient bien. D’ailleurs, la jeune femme ne se fit pas prier pour lancer une nouvelle vanne. « Ah non, mais j’ai encore quelques neurones, je te laisse toute seule dans ton groupe. » Kai avait répondit sans gêne, sans réflexion, c’était soudain et c’est ce qui faisait que leurs querelles n’étaient pas méchantes. Il la regarda en riant à moitié. Elle l’avait cherché, elle venait de le trouver.

Leah ralentissait, sûrement un point de côté qui arrivait. Les questions qu’elle lui posa ne firent qu’accentuer son éclat de rire. « Kai est partit, je ne suis plus que ton prof de sport. » Il avait tenté de prendre cet air sérieux qu’il peinait si souvent à avoir, d’ailleurs même à ce moment précis, il peinait énormément à rester impassible. Il avait ce sourire qui tentait de se transformer en rire. Il n’était vraiment pas du genre à ne pas rire quand il devait. Et Leah faisait tout pour qu’ils rigolent. Ils couraient toujours quand Kai ajouta, suspicieux et curieux. « Mais tu viens d’avouer que j’ai un corps innocent, c’est intéressant. » Il n’y avait rien de sexuel ou de rentre dedans là-dedans. Il ne se serait pas permit avec Leah. Non qu’elle soit moche ou quoi que ce soit, mais ils étaient amis et jamais il n’aurait eu cette idée derrière la tête. Alors qu’il accélérait en tapant un sprint, il entendit Leah qui criait sur lui au loin. Sa vengeance serait terrible, il attendait de voir ça, même pas peur comme on dit. Kai courait toujours en lui lançant sa réplique, il commençait à flipper de voir Leah arriver si vite vers lui, il reprit sa course en accélérant toujours en peu plus histoire de rester loin d’elle. Si elle devait vraiment se venger, ça risquait de faire mal. Surtout quand elle lui signala que s’il ne payait pas sa glace il l’avalerait par les fesses … Il avait peut-être exagéré en la laissant en plan aussi vite. Il devait l’entraîner, il fallait bien le pousser un peu. Et dire qu’elle ne pratiquait pas de sport avant. En tout cas, Kai était ravi de voir que Leah ne semblait penser à rien d’autre qu’à leur entraînement du jour. De plus, avec ce temps si magnifique, ça rendait le moment agréable. Alors qu’ils arrivaient enfin à la fin de leur course, Kai reprit son souffle péniblement en riant toujours un peu. Alors qu’il expirait bruyamment, il s’adressa à son amie. « Oh allez arrêtes de te plaindre, ça fait du bien de se dépenser. » Il avait dit ça en tapotant l’épaule de Leah d’un air coupable. Il ajouta en reprenant son petit air victorieux. « Il faut souffrir pour être belle. » Il la charriait une nouvelle fois. Une fois qu’il se fût redressé et qu’il arrivait de nouveau à respirer, il annonça, heureux. « Allez, suis-moi, on va se baigner ! » L’entraînement ne faisait que commencer, il allait falloir attendre pour sa glace. Tout en se dirigeant vers l’étendue d’eau, Kai avait retiré son débardeur et son short qu’il posa à un emplacement précis sur la plage histoire de pouvoir surveiller ses affaires. C’est qu’il y avait du monde ici ! Il n’attendit pas Leah et se jeta dans l’eau. Elle était bonne et agréable.



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyVen 20 Juin 2014 - 19:03

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

« Oh si tu savais ce qu’il se passe dans mon lit, tu ne dirais pas ça ! » Il était parvenu à renvoyer la balle dignement, c’est ce que j’appréciais énormément chez lui, je ne m’ennuyais pas une seconde lorsque nous commencions à nous charrier, il faisait toujours preuve de beaucoup de répondant et me permettait de davantage m’amuser à le mettre en difficultés. Il était rare que je me trouve des amis qui avaient autant le sens de la répartie que moi, je ne pouvais donc pas creuser le terrain là où Kai apparaissait comme le candidat idéal pour explorer tout cela. J’étais amusée, riais préparant déjà ma prochaine remarque. Un long rire volontairement poussé aux extrêmes pour préparer le terrain puis je répondais du tac au tac, confiante. « Vous les mecs vous êtes tous pareils… Vous pensez tous avoir les capacités mais chéri… Tes conquêtes elles font comme tout le monde, elles simulent… On est plutôt fortes à ce jeu-là ! » Je souriais, me lâchant sans avoir peur de le vexer, nous avions dépassé ce stade depuis longtemps après tout. « Qui te dis que je suis encore célibataire ? » Bonne question, hélas pour lui, nous, les femmes, étions meilleures que les hommes pour découvrir si un homme était célibataire ou non. « Une chose vous trahi tous… Tu as regardé mes fesses lorsque je me suis baissée tout à l’heure sans la moindre gêne, ce que tu n’aurais pas fait si tu étais amoureux d’une fille et en couple. » Pas une seule seconde à perdre, je l’avais taquiné sur son manque cruel d’intelligence, me plaçant également dans cette partie de la population, il avait habilement saisi la perche que je lui avais tendue sans m’en rendre compte, un point pour lui. Une moue faussement boudeuse emboitait le pas à mon sourire.

« Kai est partit, je ne suis plus que ton prof de sport. » J’allais nettement moins vite à présent, putain de point de côté qui me faisait souffrir. « Ouais bah la prochaine fois je me trouverais un prof de sport de chambre, je suis plus fort là-dedans ! » Je riais, il s’était retourné, à la fois surpris et amusé lui aussi… Il ne s’attendait probablement pas à ce que je rebondisse ainsi et pourtant, au lit on brûlait des calories alors pourquoi pas ne pas y aller à fond niveau sexe hein ? C’était plus agréable que de courir et de cracher ses poumons m’enfin moi, j’dis ça, j’dis rien. « Mais tu viens d’avouer que j’ai un corps innocent, c’est intéressant. » Je souriais, n’ajoutant rien et me concentrant sur ce qu’il me restait à parcourir en courant. Le vilain s’était offert un kiffe en me devançant de quelques dizaines de mètres sur le sable chaud de la plage, il sprintait et même en allant à fond je ne parvenais pas à le rattraper. Malgré tout je m’accrochais à l’espoir de le dépasser, me dépensant davantage que si j’avais abandonné l’idée. Une fois à la ligne d’arrivée je m’étais illustrée dans le portrait stéréotypé des femmes, en me plaignant, habilité que je maitrisais avec perfection. « Oh allez arrêtes de te plaindre, ça fait du bien de se dépenser. » Il n’avait pas tort, je n’allais cependant pas le lui dire, je tentais de reprendre mon souffle d’abord. « Il faut souffrir pour être belle. » Je souriais amusée, répondant, victorieuse. « Alors je peux te botter le cul ? S’il faut souffrir pour être beau tu seras le plus sexy des mecs de la plage une fois que je me serais défoulée sur toi ! » Je le toisais du regard, amusée avec une pointe de défi dans le regard. Il ignorait tout des combats clandestins auxquels je m’étais livrée à une période mais si j’avais été sérieuse je l’aurais mis K.O. « Allez, suis-moi, on va se baigner ! » Très bonne idée, sans demander mon reste je m’étais déshabillée jusqu’à ne plus être vêtue que d’un bikini. Je ne tardai pas à le rejoindre à toute vitesse. Eclaboussant Kai je lui annonçais, amusée. « Ça c’est pour avoir osé me distancer ! »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptySam 12 Juil 2014 - 17:50

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah



Leah répondit de façon tellement sûre d’elle que Kai en fût décontenancé  quelques brefs instants. Sa réplique lui avait semblait satisfaisante, mais voilà que son amie se mit à le rembarrer une nouvelle fois. Elle était coriace ! Et il faut bien l’avouer, quand Leah se met à clacher, elle le fait plutôt bien. Au grand bonheur de Kai, enfin aussi pour son malheur, du coup, il n’arrivait pas à avoir le dessus facilement et ça l’ennuyait quand même un peu … Voir beaucoup dans certaines situations. En l’entendant parler de lui en le comparant à tous les autres mecs, Kai ne pût s’empêcher de décrocher un sourire amusé. Elle avait beau avoir du répondant, elle ne basait ses répliques que sur de petites attaques, pas très dignes de quelqu’un comme elle d’ailleurs. Quelque peu déçu, Kai faillit exploser de rire quand elle scanda que toutes ses conquêtes ne faisaient que simuler. Cette fois-ci, il se devait de répondre, il ne faut pas abuser non plus. Comme on dit, il ne faut pas pousser mémé dans les orties ! « Elles simulent drôlement bien alors au point même d’en demander toujours encore. C’est fou comment vous les femmes n’êtes pas capable d’avouer qu’un homme est capable de vous donner du plaisir. » Elle attaquait sur des sujets sensibles, il n’allait pas se laisser démonter aussi facilement. Bon, sa réplique sur le fait qu’elle savait s’il été célibataire ou non était bien trop fondée pour qu’il puisse enchérir là-dessus. Trop forte pour lui sur  ce coup-là. Il ne fit que répondre avec un air sérieux. « C’est bon, t’as gagné, toujours célibataire. » Une moue presque confuse, mais il ne perdit pas une seconde de plus pour ajouter. « Même si en réalité, ce n’était pas tes fesses que je regardait, mais ta superbe tâche que tu t’es faite. » Bon, entre nous, il n’y a aucune tâche, mais Leah n’est pas censée le savoir n’est-ce pas ? Il fallait juste que Kai puisse répondre sinon il était cuit. Et hors de question de perdre la face contre une femme. Non de non !

Leah peinait. Pourtant Kai n’allait pas l’aider. Elle devait faire des efforts toute seule. C’est ça le sport aussi. Savoir se dépasser soi-même. Il entendit sa voix lui crier après comme quoi elle préférait le sport de chambre, ce qui fit rire légèrement Kai. Il n’avait pas envie de s’étaler sur les bienfaits du sport comme la course à pied plutôt que le sexe, les deux jeunes gens ne seraient jamais d’accord sur ce point, autant éviter le débat. Et puis, Kai pratiquait les deux, alors il ne pouvait pas franchement dire le contraire. La course terminée, Leah arriva enfin. Totalement exténuée, peinant même à reprendre son souffle. Il lui fallait plus d’entraînements pour pouvoir courir plus longtemps et plus rapidement. Ils n’avaient exécutés que la moitié du parcours habituel et la voilà tout de même épuisé. Petite nature, pensa Kai. Il se retint de le dire. Il charriait déjà bien assez son amie qui n’hésita pas une seule seconde de lui répondre. « Si tu te défoules sur moi, tu n’auras plus de prof de sport et puis … » Il marqua un temps d’arrêt pour bomber le torse. « Ce serait bête d’abîmer un si beau corps. » Bien sûr qu’il rigolait. Il n’allait pas se mettre en avant sérieusement. Mais avec Leah c’était toujours sur le ton de la rigolade. Cette fois encore Kai employa cette méthode.

Une fois dans l’eau, Kai reçu une bourrasque de la part de Leah. Il en ria. Si elle savait ce qu’il avait préparé. « Tu sais nager ? Alors suis-moi ! » Sans demander son reste, Kai commença à nager en faisant le crawl à l’opposé de l’étendue de sable. Il y avait trop de monde ici, ce ne serait pas assez pratique pour s’entraîner. Après une bonne minute de nage et quelques dizaines de mètres plus loin, il s’arrêta enfin et se maintient à la surface de l’eau grâce à quelques mouvements maîtrisés. Leah le rejoignant. « Je te propose de faire la course. Le premier qui a rejoint la plage gagne … Je sais pas quoi, mais gagne. » Il attendit que Leah soit prête avant de s’élancer dans une nage rapide et maîtrisée. Il ne faisait plus attention à son amie, concentré dans ce qu’il faisait et dans la victoire qu’il souhaitait.



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyDim 20 Juil 2014 - 18:04

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

J’aime vraiment le moment que nous passons tous les deux, les échanges fusent au même rythme que les vannes, je ne perds jamais une occasion d’en rajouter une petite couche histoire de le pousser à puiser dans ses ressources. Je m’aventure sur un sujet qui touche tous les mecs, c’est leur fierté le sexe, savoir qu’ils font du bien à de jeunes demoiselles en manque de chaleur, ils aiment qu’on vante les valeurs de leur pénis en érection se hissant entre nos cuisses pour nous procurer des sensations plus qu’agréables mais ils sont aussi les premiers à prendre la mouche lorsqu’on insinue qu’ils n’ont pas de bonnes performances au lit. Je parle de simulation et je ne le fais en plaisantant à moitié, je plaisante le concernant mais je parle en connaissance de cause, certains mecs étaient vraiment à chier au lit et je m’étais surprise à faire comme si j’éprouvais quelque chose pour ne pas les humilier. Pourquoi avais-je été aussi gentille d’ailleurs ? Non parce que foutre la honte à un mec en privé ne me dérangeait pas, c’était même dans mes cordes et très habituel, faut croire qu’avec le temps je m’adoucissais. Ou pas, ça dépend de la personne qui se trouve face à moi. « Elles simulent drôlement bien alors au point même d’en demander toujours encore. C’est fou comment vous les femmes n’êtes pas capable d’avouer qu’un homme est capable de vous donner du plaisir. » J’explose de rire, il est peut-être bon au lit, faudra peut-être que je passe à la casserole si je veux avoir une réponse d’ailleurs, vous n’êtes pas d’accord vous ? Où en étais-je, oui, il est peut-être bon au lit mais il a la même réaction que tous les autres mecs, il se met sur un piédestal et ça me fait rire, les mecs, tellement prévisibles. « Ah oui ? T’es sûr qu’elles n’en redemandent pas parce que tu viens plus vite que le décollage d’une fusée ? » Je me surprends, je suis plus imaginative que d’habitude mais à juste titre, quelle belle métaphore que de comparer ses éventuels problèmes d’éjaculation précoce au décollage d’une fusée. Je profite du sujet pour lui expliquer par A+B qu’il est célibataire, ça ne trompe pas et, ô miracle, il l’admet. « C’est bon, t’as gagné, toujours célibataire. » Je suis satisfaite, j’aime avoir raison, surtout lorsque je me lance sur des théories agrémentées de « preuves » entre gros guillemets. « Même si en réalité, ce n’était pas tes fesses que je regardait, mais ta superbe tâche que tu t’es faite. » Je fronce les sourcils, glissant l’une de mes mains contre ma chute de reins pour chercher une éventuelle trace de tâche. « Quelle tâche ? Montre-moi, enlève la moi ! » Je profite de l’instant pour le pousser dans un ultime retranchement, je suis quand même en train de lui proposer de me peloter, va-t-il bafouiller, en profiter ou admettre qu’il m’avait maté le cul ? Je ne suis pas certaine encore, j’attends d’en voir plus pour me faire un avis sur la question.

Je crache mes poumons, c’est sa revanche, il ne fait pas le poids face à ma répartie alors il a trouvé un moyen de se venger, il a l’avantage pour le coup, je cours mais je ne suis pas assez entrainée pour pouvoir suivre la cadence, j’ai des points de tous les côtés, en arrivant je m’appuie donc sur mes cuisses pour reprendre mon souffle, la chaleur ne m’aidant pas à faire redescendre la chaleur, je me sentais prête à exploser, brûlante. « Si tu te défoules sur moi, tu n’auras plus de prof de sport et puis … » J’attends la suite, je le sens venir à dix kilomètres, il va me sortir une connerie qui va achever de m’assassiner, je vais rire et m’étouffer. Une mort vraiment stupide ne trouvez-vous pas ? « Ce serait bête d’abîmer un si beau corps. » Je pouffe de rire, regrettant de l’avoir écouté tellement mon point me fait souffrir. Avec le temps, et une bonne dose d’inspirations profondes, je viens à bout de la douleur, me redressant, moins essoufflée. Je me redresse, prête à renvoyer la balle. Je regarde partout excepté en direction de Kai. « Un beau corps, où ça ? » Nous nous dirigeons ensuite dans l’eau et, doux jésus ce que cela peut faire du bien. Mon corps retrouve une température adéquate et je profite du moment de repos pour l’asperger d’eau, il est à présent trempé de la tête au pied et je m’en réjouie, plus que satisfaite du résultat. « Tu sais nager ? Alors suis-moi ! » Je ne rajoute rien, je me contente de nager, en crawl également, pour le suivre à la trace, nous nous éloignons de la plage de sable chaud pour nous engouffrer là où nous n’avons pas pied, à une quinzaine de mètres. « Je te propose de faire la course. Le premier qui a rejoint la plage gagne … Je sais pas quoi, mais gagne. » Je souris et ne peut m’empêcher de l’ouvrir à nouveau, plus taquine que jamais. « Le premier qui rejoint la plage est autorisé à toucher une partie du corps de l’autre. » Je plaisante, enfin je crois. Toujours est-il que je me lance à corps perdu, il est hors de question qu’il remporte la manche… Et pourtant, malgré les vagues qui me poussent je prends un peu de retard, je le vois, il approche de la plage de sable. « Vilain ! » Que j’hurle, faisant travailler à fond mes bras et mes jambes, mes abdominaux également… J’y allais à fond pour rattraper au mieux mon retard.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptySam 2 Aoû 2014 - 18:05

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 25
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty





Bronzons sportivement !
Kai & Leah



Qu’est-ce qu’il y avait de drôle dans ce qu’il venait de dire ? Oui, il sait donner du plaisir, non mais oh ! Pourquoi est-ce que Leah venait d’exploser de rire ? Il n’avait pas rigolé lui. Il était totalement sérieux dans ses propos ! Ben voilà, toutes les mêmes finalement. Toujours en train de te rabaisser, sauf quand elles en veulent. Alors là, elles te rabaissent plus, au contraire même ! Kai fit la moue. Surtout quand son amie renchérie de nouveau pour le clacher bien comme il le faut. Sur le coup, il savait pertinemment comment répondre. Elle avait beau tenter de le comparer à ce qu’elle voulait, même à une fusée, mais il savait qu’il suffisait de la mettre au défi pour la désarçonner. Quoi que, elle avait déjà démontré plusieurs fois qu’elle ne se laissait pas faire ainsi. Elle était toujours prête à répondre. C’était drôle. Ils se rembarraient. Se charriaient. Toujours sur le ton de l’humour. « Peut-être bien, t’as qu’à venir vérifier toi-même, on verra bien pourquoi elles en redemandent autant alors. » Le ton défiant. Le regard pétillant. Kai attendit de voir ce qu’elle allait bien pouvoir répondre. Non, je vous le confirme, il n’y a absolument rien entre eux. Ils sont juste amis. Mais c’était toujours sur le ton de l’humour qu’ils s’envoyer des vannes à tout va. Toujours je vous dis ! Par contre, voir Leah crier à tout va sur la « tâche » qu’elle avait, ça, c’était encore plus drôle. Kai ne pût s’empêcher de rire. Il demanda, complètement innocemment. « Juste sur tes fesses, tu es sûre de vouloir que je te l’enlèves ? Tu ne viendras pas râler après hein ! » Elle serait capable de lui dire qu’il n’était qu’un gros pervers. Qu’il ne pensait qu’au cul. Et patati. Et patata. Comme d’ordinaire. Elle fait toujours ça.

Retour à la séance de sport. Au moins, dans ce domaine, Kai est le meilleur, il n’y a pas photo ! Et quoi de mieux qu’une bonne baignade pour s’entraîner avec plaisir ? Surtout l’eau de l’océan. Pas celle tout chlorée de la piscine. Non. L’agréable sensation de se sentir libre dans une étendue d’eau à perte de vue. Toucher une partie du corps de l’autre ? Okay. On peut dire que c’était une idée de récompense spéciale, mais Kai n’en demanda pas plus. Il s’en fichait pas mal de ce qu’il pouvait ou non gagner. Il s’était jeté dans la bataille, ou plutôt dans la nage, à corps perdu. Sentant chacun de ses muscles se mettent en action dans un même but. La victoire. La douleur commençait à apparaître, mais il ne la connaissait que trop bien et savait pertinemment que l’effort apporte ensuite le réconfort. Il n’allait pas abandonner. Il entendit au loin Leah l’insulter. Enfin, si « Vilain » est bien une insulte. Tant pis. Elle n’était pas venue pour faire trempette, fallait bosser un peu.  Il arriva enfin sur la plage. Se relevant péniblement, alourdi par la masse d’eau qu’il combattait, il passa une main dans les cheveux pour les remettre en place. Sexy boy ! A la sortie de l’eau sur la plage. Cliché parfait, n’est-ce pas ? Arrêtez de baver, voyons ! Bref. Kai se retourna pour voir où en était Leah. Encore loin dis donc. Il se jeta comme une masse sur le sable. Attendant bien gentiment que son amie, pas trop sportive pour le coup, arrive enfin. « Alors, on fait trempette, on s’amuse avec les poissons ? » Demanda-t-il tout souriant. Il était bien heureux de sa victoire. Gardant le même ton rieur, il ajouta. « La récompense tient toujours ? » Ben quoi ? Autant en profiter ! Ce n’est qu’un homme !



made by pandora.




FRAT LOVE:
 


Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] EmptyVen 29 Aoû 2014 - 18:04

avatar
Invité
Invité

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Sport et bronzette, c'est possible ?

Il est toujours assez jouissif d’échanger avec Kai parce qu’il est l’une des rares personnes à pouvoir faire preuve d’un minimum d’imagination pour me renvoyer la balle de cette manière. Il a une répartie qui ne me laisse vraiment pas de marbre d’un point de vue purement amical, beaucoup m’ont déjà fait comprendre que je ferais un très beau couple avec le jeune homme, mes copines ont déjà tout fait pour m’encourager à le mettre dans mon lit mais il ne m’intéresse pas vraiment sur ce plan-là. Physiquement il est pourtant tout à fait mon type, brun, musclé, un regard à la fois ténébreux qui parle beaucoup pour lui et une gueule d’ange, un sourire qui ne peut laisser insensible personne. Kai me correspond également plutôt bien caractériellement parlant… A vrai dire il serait assez aisé de succomber à son charme mais la question ne s’est jamais posée pour moi, je n’ai jamais songé à aller plus loin à ses côtés et c’est peut-être justement ce qui fait notre force ? Nous sommes capables de nous taquiner sans se prendre au sérieux. C’est d’ailleurs pour cette raison que je tape là où tous les mecs ont le plus tendance à prendre un coup à leur égo, le sexe, je remets en question ses performances même si je suis à peu près certaine qu’il doit être un Apollon au lit et je n’hésite pas non plus à insinuer qu’il n’a peut-être pas non plus ce qu’il faut dans le caleçon pour satisfaire une femme. « Peut-être bien, t’as qu’à venir vérifier toi-même, on verra bien pourquoi elles en redemandent autant alors. » Il me défie et je pense qu’il me connait suffisamment pour savoir que je n’ai pas peur de la trouille, je suis amplement capable de glisser ma main sous son jogging pour me faire une idée moi-même de la chose qui se trouve sous ses vêtements. Je fais donc un pas, réduisant la distance entre nous deux et, provocatrice à souhait, je lui réponds. « C’est la pire des excuses qu’un mec a pu me donner pour m’inciter à lui faire une branlette… Tu le sais ça quand même ? » Il me parle d’une tâche et, dans le doute, je lui demande de très vite me la retirer, sait-on jamais s’il dit la vérité. Je sautille comme un enfant sur lequel on viendrait de jeter une araignée attendant qu’il passe à l’action tandis qu’il se bidonne dans son coin, très amusé par la situation. « Juste sur tes fesses, tu es sûre de vouloir que je te l’enlèves ? Tu ne viendras pas râler après hein ! » Je lève les yeux au ciel, faussement outrée. Il en profite toujours et me donne un peu plus de matériel encore pour affirmer qu’il n’est qu’un sale pervers, un petit coquin qui cherche à m’imposer des limites pour que je perde la partie, manque de pot pour lui je suis plutôt très joueuse comme fille. « C’est un jour de fête, vas-y, fais toi plaisir mais attention, si tu oses t’attarder trop longuement sur mes fesses tu n’auras plus de couilles du tout pour tenter de satisfaire une femme ! » Le voilà prévenu, mon sourire s’étire et je lui tends mes fesses, prête à ce qu’il retire la fameuse petite tâche qui doit être visible pour qu'il se soit attardé dessus pendant notre footing… Enfin, si elle existe vraiment.

Nous passons à l’entrainement sportif en lui-même et je dois avouer que là-dessus, Kai est bien meilleur que moi. Je ne peux tout simplement pas lutter, il est bien trop sportif pour moi mais je n’en perds pourtant pas l’envie, je fais au mieux même si j’ai tendance à être légèrement flemmarde. Après un petit footing je trouve un moyen agréable de m’encourager à remporter la manche dans cette eau légèrement glacée, c’est une récompense comme une autre pour moi, il n’y a pas de sous-entendu à percevoir, je ne cherche pas une excuse pour le tripoter parce que… Croyez-moi, si tel avait été le cas j’aurais été bien plus fine que cela. Et puis, vous me connaissez, je ne suis pas du genre à y aller par quatre chemins lorsque j’ai envie de flirter avec un homme. Même à la nage je suis mauvaise… Enfin non, je suis surtout plus lente que mon collègue qui me devance de une voire même deux petites minutes. Je tarde à rejoindre la plage de sable mais j’y parviens malgré tout, l’effort sportif est le même, peut-être moins intense mais pour une fille aussi peu sportive que moi il portera ses fruits quand même. « Alors, on fait trempette, on s’amuse avec les poissons ? » Je souris, m’allongeant sur le sable à côté de lui. Je n’ai pas pris ma serviette mais je m’en fiche, on va dire que je suis une baleine échouée aujourd’hui, du sable collé plein le corps. « J’ai été charmée par un poisson-chat vois-tu, il avait de belles… écailles ! » Non, rassurez-vous je déconne, je ne deviens pas zoophile, heureusement. « La récompense tient toujours ? » Je me mordille la lèvre, riant bêtement, je ne suis pas du genre à revenir en arrière, il a gagné, il mérite bien sa récompense. Je me redresse légèrement, m’agenouillant pour qu’il puisse accéder à n’importe quelle partie de mon corps. « Toujours, fais-toi plaisir ! »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]   Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Contenu sponsorisé

Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sport et bronzette, c'est possible ? [With Leah]
» partie Bronzette ^^[PV: Flocon de Cendres]
» Leah A. Miller [Terminée]
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» les reçits de moha et toi aussi ........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: