-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 FAIR GAME + Ashley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley EmptyMer 28 Mai 2014 - 19:51

Mana'arii Baldwin
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 24
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui

FAIR GAME + Ashley Empty

« Ashley,
Je compte les minutes qui me séparent de toi maintenant qu’un rendez-vous en tête à tête est envisageable. Il me tarde de te dévoiler ma véritable identité et que tu découvres enfin mon visage. Laisse-moi organiser notre rencontre de A à Z, tu ne seras pas déçue. A très vite, C. »


« Ashley,
Le grand jour se rapproche à grand pas, t’ai-je déjà fait part de ma hâte ? Si tu te sens capable d’enfin me connaître, rends-toi à cette adresse samedi prochain : 4212 SUNSET BLVD, Los Angeles, CA 90029.
Notre rencontre n’a jamais été aussi proche. A samedi, je l’espère, C. »


Adossé contre la porte d’entrée du club d’Heavy Metal, Charly fumait sa huitième, non, sa neuvième cigarette de la journée d’un air impatient. Une file d’attente de plusieurs mètres longeait les murs de la structure, comportant des énergumènes tous aussi glauques les uns que les autres. Le Heavy Metal Lover n’était pas le genre de club que fréquentait Charly, à vrai dire, il n’y avait jamais mis les pieds mais pour une situation exceptionnelle, il fallait accepter de faire des choses exceptionnelles. La déception de l’Allemand s’était lue sur son visage dès l’instant où il avait jeté un œil à la population féminine qui occupait les lieux. Entre les travesties, les rockeuses désespérées aux tatouages délirants et les prostituées alcooliques, son tableau de chasse se réduisait à zéro. La seule chose qui pouvait sauver sa soirée était d’imaginer la réaction d’Ashley Chase-Whitaker lorsqu’elle découvrirait ce mystérieux inconnu qui se disait épris d’elle depuis plusieurs semaines. Charly était fier de son coup, comme un gosse qui venait de faire la blague du siècle, il avait vécu ces dernières semaines avec enthousiasme et moquerie. Comment une fille comme Ashley pouvait croire qu’elle avait un admirateur, franchement… Comme le disait le dernier mot, toute la soirée avait été organisée au pied de la lettre. Ce plan élaboré par Charly avait été pensé et repensé jusqu’à ce que le jeune homme soit persuadé que sa rivale tombe dans le panneau. Bien-sûr, ce mystérieux inconnu c’était lui, mais il voulait rendre la chose encore plus amusante…
L’intérieur du club sentait la transpiration, le renfermé, ou peut-être ne fallait-il mieux pas savoir. Charly observait autour de lui, détaillant chaque homme de la tête aux pieds. Il repéra sans trop de difficulté un jeune métalleux d’une vingtaine d’années, occupé à siroter un whisky au comptoir du bar. Une fois arrivé à sa hauteur, Charly le regarda droit dans les yeux en lui décrochant un sourire à la limite de la moquerie.

- Salut, moi c’est Charly et j’ai un petit service à te demander, commença-t-il en s’installant sur un tabouret aux côtés de l’homme.

Si l’extravagance des gens présents dans la salle avait choqué Charly, il en allait de même aux yeux de ces habitués du club qui n’avaient probablement pas l’habitude de voir un fils de bourge qui faisait franchement tâche dans le décor. Le métalleux, qui abordait une barbe soigneusement peigné de 40 kilomètres, s’étonna de voir Charly lui adresser la parole.

- Tu m’veux quoi ? répondit-il peu convaincu par l’attitude si avenante de Charly.

- C’est très simple l’ami. Je veux que tu te fasses passer pour un gars romantique, étudiant à l’université de l’UCLA. Tu seras l’admirateur d’une fille prénommée Ashley, une pétasse à mon goût. Tu es éperdument amoureux d’elle, n’oublie pas et oh ! Tu porteras le doux prénom de Charles.

- 500 $.

- 2000, juste parce que t’as une bonne gueule ! s’exclama Charly, souriant devant autant de bonne volonté de la part de cette inconnu au look préhistorique. Tu la reconnaitras, elle est plus jolie que la plupart des boudins présents ici et beaucoup plus classe, j’imagine.

C’est en concluant par ces mots que l’Allemand se posta dans un coin stratégique de la salle, de façon à ne pas être vu tout en pouvant assister complètement à la scène qui allait se produire sous ses yeux. Il ignorait tout de l’homme qu’il venait « d’engager » et s’amusait d’avance de la réaction d’Ashley MoinsQueRien. Il espérait seulement qu’elle s’était suffisamment prise au jeu pour oser mettre les pieds dans cet endroit pouilleux.


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley EmptyMer 4 Juin 2014 - 19:13

avatar
Invité
Invité

FAIR GAME + Ashley Empty



Fair game





Charly & Ashley
Des lettres et des lettres, manuscrites et joliment écrites avec de beaux mots rond et agréable à lire. Signé d'un modeste "C" à la fin. Cette simple lettre devenait un plus grand mystère pour moi à chaque courrier légèrement parfumé que je recevais de lui et de plus c'est un "lui", un homme et un homme éveillant bien des soupçons. Pour simplifier les choses je l'appellerais "Crevette", il n'a pas voulus me donner son prénom alors j'en trouve un moi, c'est mieux pour parler de lui.

Ah Crevette. Crevette m'a envoyé plusieurs fois des mots d'amour où il me déclarait sa flamme, sa passion qu'il ressentait pour moi. Au fur et à mesure que Crevette me vendait du rêve je me suis répétée mainte et mainte fois, Ashley, un admirateur secret ça ne se voit pas que dans les films ou dans les séries pour adolescents prépubère ayant un taux d'hormones puant à des kilomètres à la ronde ? Je me suis dit non, pas toi ce n'est pas possible. Et en en recevant de plus en plus, je me suis posée des questions et si c'était réel, si ce n'était pas un rêve ? Si cela t'arrivait vraiment à toi après tout rien ne reste impossible. Je n'ai pas vraiment de sentiment amoureux pour crevette, mais m'a curiosité a été plus que piqué et ce point est une corde très sensible pour moi. Je veux savoir qui est cette crevette, qui m'envoie tout cela et pourquoi. Si c'est une vraie personne et non une grosse blague et si ce n'en est pas une, je veux savoir si cette crevette ressens de vrai sentiment pour moi et comment ? Je ne sais même pas qui pourrait être cette fameuse crevette. Sans oublier que tous ses mots doux qui vous vendent du rêve on n'a qu'une envie à force. On a juste envie d'y croire et d'en rêver. Qui sait ce qu'il peut se passer après tout ... Je me sens tellement flattée par tous ses mots enfin je ne reste pas trop naïve tout de même on ne sait jamais il faut toujours se méfier et prendre du recul sur les choses. J'avoue que la dernière lettre de crevette m'a fait douter quelques temps.

Une invitation et pas n'importe laquelle, rencontrer crevette en vrai. En chaire et en os. Mon curieux naturel me rongeait de l'intérieur de jour en jour, je voulais savoir et je veux savoir plus que jamais et c'est pour ça et surtout pour ce point que je m'y rendrais ce soir. Je veux voir ce visage qui me voue presque un culte depuis des semaines voir plus. Un amour invisible pour moi, je vais enfin pouvoir y mettre un visage dessus sur ce prénom qui m'est encore inconnue et si je me trompais peut être que crevette est une femme ? Puerait-elle vraiment la crevette ? Trêve de questions, j'aurais les réponses bientôt encore un peu de patience ...

En attendant mes savoureuses réponses, je devais choisir une tenue adaptée à l'occasion plus que spéciale. La première image qu'on donne de soit est toujours la plus importante alors autant mettre toutes les chances de mon côté et heureusement pour moi je sais y faire dans ce domaine. J'ai choisi pour ce soir une voluptueuse robe à basque muni d'un col dentelle afin de démarquer de son noir corbeau j'ai opté pour une veste de tailleur rouge pétant en y retroussant les manches pour laisser paraître son intérieur plus sombre sans oublier de beaux talons haut Louboutin s'accordant parfaitement au reste et la cerise sur le gâteau un clutch à poing pour transporter mon nécessaire pour sortir l'esprit tranquille. Question maquillage j'ai préféré garder un rendu féminin, des yeux félin comme à mon habitude et l'intemporel rouge à lèvres. Quelques pressions d'un parfum ayant un côté poudrée et me voilà fin prête à rencontrer mon adorateur tant attendu.

4212 SUNSET BLVD Los Angeles CA 90029, l'adresse qu'il m'avait donnée m'a mené ici ? Bizarre pendant deux secondes je me suis demandée si je ne m'étais pas trompé d'endroit ou si mon GPS fonctionnait bien, mais non je suis bel et bien à la bonne adresse. Le Heavy Metal Lover est une bonne boîte de nuit, mais une discothèque quoi. Je ne sais pas pour vous, mais ce lieu n'est pas des plus romantiques ... Mauvais choix, erreur ou exprès ma chère crevette venait de marquer un mauvais point. J'envisageais plutôt un beau restaurant, assez luxueux où nous aurions pu discuter en tête-à-tête et calmement à l'aide d'un somptueux dîner. Assez déçu, j'espère qu'il arrivera à gagner des points sur autre chose.

Je n'avais même encore poussé les portes du bâtiment que je me voyais déjà en train de hurler pour réussir à discuter et pour entendre quoi que ce soit ... Ça va être une catastrophe. J'espère qu'il a bien prévu son coup ... La queue est déjà si long juste à l'entrée, je n'imagine même pas à l'intérieur. Une fois entrée, je me pris comme une sorte de gifle par l'odeur de transpiration, les émanations étaient si forte qu'il devrait penser à vendre des masques à gaz par distributeur automatique, c'est une horreur ! Mélangé aux relents du vomies et de l'alcool, c'était à un tel point insupportable que j'ai hésité à m'en aller sur-le-champ. Habituellement ça ne m'aurait pas gêné, mais en l'occurrence aujourd'hui c'était différent. Un premier rendez-vous en "amoureux" ici ? Je désapprouvais de plus en plus son choix ... Puis c'est quoi tous ses pouilleux franchement, comment ils ont pu entrer ?! Ma personnalité forte m'empêche de contenir mes sentiments plus longtemps que ça, le moindre pecnot qui m'aborde est mort surtout s'il est bourrée. Je ne suis pas d'humeur à sourire, je peux encore au pire-aller l'être pour crevette, mais c'est tout ... Et encore ... Bon il est où là ! J'en ai déjà marre d'être ici ! Croisant les bras et ne cherchant plus le fruit d'mer pourrie, j'attendais bêtement en tapant du pied pour cinq minutes de plus et si Monsieur ne daigne se montrer qu'il continue à me chercher toute la nuit s'il le veut, mais moi je serais partie depuis longtemps ...



Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley EmptySam 21 Juin 2014 - 22:41

Mana'arii Baldwin
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 24
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui

FAIR GAME + Ashley Empty

Les minutes tournaient et la patience n’avait jamais été un compagnon d’arme pour Charly. Il jeta un coup d’œil à sa montre environ une dizaine de fois, variant son attention entre les aiguilles de sa Rolex et son nouvel employé qui attendait sagement de recevoir ses premiers ordres. Ainsi, pour combler son impatience mais aussi son excitation, Charly décida de se rendre au bar. Engageant une marche svelte vers ce dernier, il attira les regards des femmes comme des hommes. Ses cheveux soigneusement peignés, sa veste dernière génération, son petit côté arrogant, bling bling et observateur intriguait chaque personne à côté de qui il passait. Les hommes de son genre ça ne passait pas ses soirées dans un club comme le Heavy Metal Lover non, les hommes de son genre ça sirote des cocktails en jouant de leur influence dans les bars chicos que peut proposer la maison Hilton. « Deux whisky je vous prie. » Le serveur de l’autre côté du comptoir contempla son client, visiblement peu habitué à autant de bonne manière. Il fixa Charly quelques secondes avant de finalement hocher la tête et de lui servir sa commande. Ses deux verres en main, l’Allemand rejoignit celui qu’il avait renommé Charles et lui posa son whisky devant les yeux. « Après mûre réflexion, je pense que je vais devoir te donner plus de conseils. Cette fille Ashley, elle est loin d’être idiote. Faut que tu la joues fine, sois romantique, serviable. J’espère que tu connais d’autres références qu’ACDC sinon on est dans la merde. » Après avoir bu son whisky d’une seule traite, Charly poursuivit « Pour te faciliter la tâche, tu peux dire que tu veux faire des études dans la musique ou alors peut-être que barbier ça serait plus ton truc ? » Il va de soit que la dernière proposition de Charly était en référence à cette barbe brune, presque au niveau de celle d’Albus Dumbledore, que portait ce métaleux. « Tu me fais chier avec tes recommandations de merde. » répondit le barbu avec naturel alors qu’à son tour, il finissait son whisky. Charly se pinça l’arrête du nez, réfléchissant à une seconde option. Cet homme paraissait compliqué et digne d’une confiance qui, sur une échelle de un à dix, frôlait le deux. « On s’en tient à ce que j’ai dit. Fais pas le con, je peux me montrer très dangereux quand on me déçoit. Elle arrive. » L’Allemand leva ses yeux sur ce manteau rouge pétant que portait sa cible de ce soir. Il devait avouer qu’elle s’était surpassée, sans doute espérait-elle plaire à ce mystérieux inconnu qui la complimente depuis plusieurs semaines déjà. L’air de rien, Charly disparu derrière un couple et installa sur une table de sorte qu’il puisse assister à la scène sans pour autant perdre ses chances de passer inaperçu. Le Charles en question resta quelques secondes à observer celle qui allait être sa copine d’un soir, il se leva et marcha d’un pas lourd vers la brune, son visage restant sans expression, parfaitement neutre. « Yo. Ravi de te voir ici ma jolie. Mes lettres t’ont plu ? » Les mains dans les poches, Charles se rinça l’œil en contemplant Ashley de la tête aux pieds. Une bête affamée c’était ce qui pouvait le qualifier le mieux. Comme s’il s’agissait d’un film, tous les regards s’étaient tournés vers cette bombasse fraîchement débarquée de nulle part. Elle aussi faisait tâche dans le décor, et encore plus que Charly qui dévorait la scène des yeux, un deuxième verre de whisky à la main. Tout ce dont il était sûr, c’était qu’Ashley s’était admirablement prise au jeu et malgré les différents qu’il pouvait ressentir à son égard, Charly, comme la plupart des hommes présents ici, ne pouvait décrocher son regard de cette robe noire, dessinant parfaitement les courbes de cette jeune femme brune, à la peau matte. « Je me présente, je m’appelle Charles et je veux devenir musicien. » Jusque là, ce type ne faisait aucun faux pas. Du moins si on ne prenait pas en compte cette expression de marbre qui habitait son visage. Peut-être qu’après tout Charly avait sous-estimé cet homme qui au premier regard faisait pitié à voir. Peut-être même avait-il un soupçon de romantisme en lui ? M’ouais, l’Allemand n’y croyait pas trop, mais pour deux milles dollars ce mec avait au moins intérêt d’user de son charme pour faire de cette soirée une réussite, du moins une réussite pour Charly…


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley EmptyVen 27 Juin 2014 - 14:45

avatar
Invité
Invité

FAIR GAME + Ashley Empty



Fair game





Charly & Ashley
J'attendais, j'attendais et j'attendais ... C'était de plus en plus long, il m'a posé un lapin ou bien ? Non et il n'y a pas intérêt, on ne pose pas de lapin à Ashley Chase-Whitaker ! Oh surtout pas, ma vengeance sera terrible et je le retrouverais où qu'il soit pour rendre sa vie un véritable cauchemar. Tapant de plus en plus vite du pied et soupirant d'un bon coup, prise par une légère impulsion venant de mon pied je décidais de quitter cet endroit, sauf qu'un gros lourd et c'est le cas de le dire se mit en travers de mon chemin, quelle chance ... Mon regard voulait tout dire, j'inspirais une énième fois tout en serrant mes dents. Je n'eus pas le temps de dire un seul mot qu'il enchaîna la discussion.

Euh, mais c'est une blague ? "Yo", ce n'est pas pour faire une fixette fin' il y a des limites quand même. Sérieusement, on n'engage pas une conversation comme ça avec une fille, encore moins pour ce genre d'occasion. Le pire ce n'est même pas ce "Yo", Monsieur engage de suite la conversation. Ta part de mystère vient d'exploser, à quoi cela sert de l'entretenir pendant des semaines si c'est pour finalement tout faire tomber à l'eau au meilleur moment pour l'utiliser ? Et ce n'est pas fini, non, malheureusement pas encore ... Je crois que ma respiration s'en est retrouvé coupé pendant quelques secondes. C'est quoi cette dégaine ? Je me croyais à un bar, pas dans un centre de soin pour animaux. On dirait un ours ! La barbe jusqu'aux pieds, l'haleine chargée par l'alcool et puis c'est quoi cet accoutrement ? Il s'est dit que ça y est, on m'envoie deux ou trois bouts de papiers avec des mots doux corriger par un professeur de français soudoyé que j'allais arriver tout droit dans sa poche, il a cru que j'étais une fille facile et même si je l'étais il serait l'une des dernières personnes sur cette terre à finir dans un lit avec moi. De haut en bas et de bas en haut rien n'allais, tout à refaire. Il se croit discret en plus ? Je ne savais pas que regarder de haut en bas pouvait être aussi dur à faire enfin quand on a deux neurones ... Qu'est-ce que je suis énervé c'est un truc de dingue, je n'ai presque qu'une envie ne rien dire, ne rien répondre.

Ashley : "Je suis beaucoup moins ravie que toi de te voir surtout ici ! Non, mais sérieusement c'est quoi cet endroit ? Un premier rendez-vous dans un vieux bar miteux. Et bien merci, c'est génial ..."

J'avais tellement envie de l'assommer sous l'énervement avec une bonne claque bien mérité. J'entrecroisais mes bras, mon regard posé en direction du sol prenant sur moi en soupirant encore, mais je ne pouvais pas garder toute cette rancoeur au fond de mon être. Je dois extérioriser tout ça, partager ma joie pour ce soir.

Ashley : "Charles ..." je prononçais son prénom avec dédain et élevant mes yeux en direction du ciel, j'aurais tellement voulus qu'il ressemble à autre chose, un autre Charles mieux que celui-ci ... Il n'y a pas un ticket de garantie quelque part ? J'aimerais vraiment me faire rembourser.

Ashley : "Ça me fait une belle jambe que tu veuilles devenir musicien ..."

Malgré toute attente, je vais rester avec ce "Charles". Non, je ne finirais pas racolé à sa bouche pour me faire embrasser, ni tomber sous son charme enfin s'il en a, il faudrait qu'il me le montre car, moi je le cherche encore ... Je reste avec lui pour une seule raison me soulager, je suis bien trop sur les nerfs pour rentrer avec tout ça en moi donc je compte bien tout lui larguer sur la tronche avant de prendre congés. Puis, ça me fais rire de voir des pauvres gars comme ça croyant l'impossible pour du possible.

Puis, je me passe du commentaire de vous dire que je n'ai jamais croisé quelqu'un dans la rue vous dire : "Salut moi c'est Médor et je veux devenir maître-chien." J'aurais préféré me faire inviter à m'asseoir plutôt que de rester debout pour entendre des bêtises pareilles ...

Ashley : "Tu ne voudrais pas qu'on aille s'asseoir plus loin ? Non, parce que j'entends les os de tes chevilles craqués sous ton poids, je me demandais si c'était normal."



Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley EmptyLun 14 Juil 2014 - 16:49

Mana'arii Baldwin
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 24
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui

FAIR GAME + Ashley Empty


N'importe quelle personne présente ici pouvait s'apercevoir que le Heavy Metal lover n'était pas un lieu où des jeunes filles telles qu'Ashley passaient leur soirée du samedi soir. Si Charly avait attiré bien des regards lors de son entrée dans le club, c'était bel et bien terminé. La nouvelle attraction de la soirée c'était Ashley et elle alimentait les regards des vieux barbus en peines et probablement peu habitués à être en présence d'une si jolie jeune femme. Charly se dit que "Charles" devait forcément faire partie de cette catégorie d'hommes qui se contentent de ce qu'ils ont sans chercher à viser plus haut. N'avait-il jamais rencontré une personne comme Ashley ? C'était peu probable. Il n'y avait aucun gentleman présent dans la salle, aucun homme dont les bonnes manières étaient irréprochables, que des hommes dont la vie se faisait au jour le jour, sans aucun but, sans aucun avenir. Ashley ne trouverait probablement pas chaussure à son pied ce soir et si Charles avait imaginé que jouer de son charme suffirait à faire tomber Ashley dans ses bras, il se fourrait le doigt dans l'oeil. Une chose qu'avait particulièrement retenu Charly après ses incalculables disputes avec la brune, c'était qu'il était difficile de lui marcher sur les pieds. Elle était un véritable plaisir lorsqu'il s'agissait de mettre un peu de piment et d'animation dans une conversation, ce qui faisait d'elle la victime parfaite pour ce genre de situation, planifiée avec soin par l'Allemand. « Mes os se portent très bien, merci de t'en inquiéter ma belle.» Charles haussa les épaules, portant peu d'attention à toutes les critiques qu'avait bien pu lui lancer Ashley. D'un signe de la tête il désigna la table où il était précédemment installé, un coin stratégique pour Charly qui pourrait discerner la majeure partie de leur conversation. « Deux whisky ! » Aussi autoritaire que cela puisse sembler, l'homme embauché par Charly claqua deux fois des doigts avant qu'on lui apporte sa commande. Agacé et visiblement sur le bord des nerfs, il finit son verre d'alcool en deux temps trois mouvements avant d'en recommander un deuxième. « J'adore le Whisky, pas toi ? » Charly pouvait facilement imaginer le sentiment que devait éprouver Ashley face à cet inconnu répugnant. Pas besoin d'être d'une intelligence surdouée pour se douter qu'elle vivait un des instants les plus catastrophiques de sa vie. Dissimulé derrière un tabloid américain, l'Allemand décrocha un sourire satisfait et méprisant qui trahissait une grande satisfaction. Ce Charles était tout à fait l'homme de la situation, plus aucun doute possible. Jouait-il la comédie où était-ce vraiment dans sa nature d'être aussi ridicule et repoussant ? Charly opta pour la seconde option qui lui collait franchement mieux à la peau. « J'ai pas l'habitude de voir des nanas aussi bonnes que toi. T'es à croquer toute en rouge comme ça, c'est très sexy. Mais dis-moi tu as quel âge ? » Que de compliments ! De l'extérieur c'était un véritable plaisir à entendre et à voir. Charly prenait son pied, le langage chartier de son salarié n'était pas une suprise mais plutôt parfaitement approprié au contexte. L'Allemand n'en attendait pas moins de cette attitude irrespectueuse que possédait Charles. Il était ce type de mec à prendre les femmes pour de la marchandise, un simple passe-temps qui lui permettait de passer des bons moments juste pour son propre plaisir. En y réfléchissant bien, ce métalleux ne semblait pas si différent de son employeur. Charly n'était pas connu comme un jeune homme très respectueux envers les diverses conquêtes qu'il avait eu. Demandez à n'importe quelle fille qui aura croisé sa route, vous aurez toujours cette même réponse disant que Charly Von Bodman, ce gosse de riche était un connard de première. Seulement, il avait une toute autre éducation, une toute autre apparence qui était beaucoup plus soignée et attirante que cet homme aux allures de morse. Imaginant la déception d'Ashley, Charly se dit qu'après tout rien n'aurait pu être pire pour elle que ce rendez-vous. Peut-être même aurait-elle préféré passer la soirée aux côtés de son ennemi germanique ? « Viens on va danser histoire d'être un peu plus proches.» Danser ? Vraiment ? Charles savait-il réellement à quel genre de fille il avait affaires ? Probablement pas, il en aurait la suprise bien assez tôt après tout. Charly imaginait déjà la scène qui se déroulerait bientôt sous ses yeux et impatient, il avait du mal à cacher son sourire toujours aussi présent sur ses lèvres prétentieuses et dangeureuses.


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FAIR GAME + Ashley   FAIR GAME + Ashley Empty

Contenu sponsorisé

FAIR GAME + Ashley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
FAIR GAME + Ashley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser