Partagez
 

 I'll follow you into the dark (Adriley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 24 Juil 2014 - 22:22

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Le cinquième élément est un film intéressant, j’ai énormément rigolé pendant le visionnage du long-métrage, notamment grâce à la participation de Chris Tucker dans le rôle de Ruby. Ce personnage, je n’ai pas besoin de l’entendre parler pour être mort de rire, il a une prestance qui le rend juste parfait dans ce rôle. Adriel n’a donc jamais eu l’occasion de regarder The Impossible, je me dis qu’il n’en a peut-être tout simplement pas envie mais j’essaye de nous trouver un nouveau point commun, quelque chose de supplémentaire à partager tous les deux et c’est donc fermement résolu que j’opte pour le programmer lors de notre prochain rendez-vous. Oui, parce que nouveau rendez-vous il y aura et peut-être plus rapidement qu’Adriel ne le pense. C’est bien simple, maintenant que je me suis habitué à sa présence, je n’ai tout simplement plus envie que nous soyons séparés, Skype ne me convient plus, lui parler sans pouvoir réellement le voir, en face à face, sans pouvoir le toucher, le sentir, réagir au moindre de ses gestes allait me manquer. « Je serai là pour te consoler, ne t'en fait pas ! » Je n’en doute pas une seconde, je tourne la tête, nous sommes tous les deux très proches l’un de l’autre, son épaule m’apporte une forme de tendresse qui, ces derniers temps, me fait défaut et me plait énormément. Je m’approche pour déposer un tout petit bisou de rien du tout sur sa joue. « J’aurais le droit à un câlin aussi ? Je suis inconsolable lorsque je n’ai pas mon câlin et mon gros bisou. » Je le cherche peut-être un petit peu à présent, c’est même certain mais c’est la vérité, je parviens plus facilement à me sortir d’un état de tristesse lorsqu’on me prend dans ses bras et qu’on me cajole.

Nous parlons cannibalisme à présent, je n’hésite pas à me prendre au jeu en le questionnant sur le nombre de victimes qu’il a potentiellement déjà repéré. Suis-je le seul ? A-t-il déjà repéré du monde, d’autres victimes pour me remplacer une fois qu’il m’aurait dévoré ? L’idée m’amuse autant qu’elle me fait frissonner. « Non, tu es ma seule cible. Si ça marche avec toi, et que je suis satisfait, j'envisagerai de devenir un cannibale en série. » J’ai ce petit sourire, un vilain sourire à la fois pervers et provocateur, je le défi du regard. « Tu me connais peut-être très mal, et si je t’échappe, et si c’est moi finalement, le serial killeur qui te tends un piège en t’invitant chez moi ? » Il n’y a peut-être pas pensé mais c’est autant probable que si lui, de son côté, était cannibale et qu’il comptait me dévorer en guise de baiser de fin de rendez-vous.

Nous partons sur un tout autre sujet, bien plus sérieux. Adriel est le premier à prendre la parole mais je lui emboite le pas et je passe aux confessions. J’ai vraiment tout le mal du monde à m’exprimer sans être interrompu par cette gorge qui se noue à vitesse grand V. J’ai les mains qui tremblent à présent, je suis sur les nerfs et je ne sais plus comment réagir. En parler fait ressurgir de mauvais souvenirs du passé. Le son, le mouvement et la sensation du coup de fouet étaient encore ancrés dans ma tête comme si je venais d’être fouetté à l’instant. Ma chair s’était ouverte plus d’une fois sous les coups de fouet, à vif pendant plusieurs jours sans rien pour soigner mes blessures. C’est pour cette raison que je possédais autant de cicatrices sur tout le corps. Il m’attrape la main et contribue à me faire revenir de ce cauchemar dans lequel je sombrais petit à petit. Je reviens à mes esprits, je lui serre la main un peu plus fort, mon pouce caressant le dessus de sa main. « Oui, trinquons ! » Sa main me quitte mais il est vraiment difficile pour moi de m’en séparer. Je me mordille la lèvre, gêné d’avoir envie de plus que ce simple et bref contact. Je bois une petite gorgée de mon rosé piscine, le regardant droit dans les yeux en aspirant une petite gorgée de mon verre. « Tiens, goûte ça ! » Il me fourre une chips pleine de sauce dans la bouche, je ris, surpris par ce qu’il vient de faire. Je croque cette chips sans même me rendre compte que j’ai un peu de sauce sur le bord des lèvres. « Hmmm, c’est exquis, à ton tour ! » Je m’empare d’une chips que je trempe également dans la sauce, me penchant pour atteindre ses lèvres. « Alors, qu’en penses-tu ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 24 Juil 2014 - 22:51

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


« J’aurais le droit à un câlin aussi ? Je suis inconsolable lorsque je n’ai pas mon câlin et mon gros bisou. »

Il ne peut pas s’empêcher de rire franchement, après avoir tourné la tête vers Adriel qui venait de déposer un baiser sur sa joue. Parfois, Bailey lui faisait vraiment penser à un enfant, mignon, adorable, et ayant besoin de tendresse. Enfin, il était loin de le voir comme un vrai enfant, façon de parler... Non, jamais il n'aurait eu ce genre de relation avec un homme si vraiment il le prenait pour un enfant... surtout ce qu'ils avaient partagé intimement, bien qu'à travers un écran... Il le serra un peu plus contre lui, maintenant son bras autour de son épaule.

" - Tu auras le droit à tout ce qui te fera arrêter de pleurer. "

Adriel avait beaucoup de mal à avec les larmes, que ça soit les siennes ou celles des autres, et celles de Bailey n'allaient pas échapper à la règle, bien au contraire. Même si c'était des larmes de bonheur, Adriel refusait de le voir pleurer, c'est tout. Mais...Ce film était si terrible que ça ? C'était dur à croire, mais Adriel était prêt à le vérifier de lui même, au cours de la fameuse soirée avec Bailey.

« Tu me connais peut-être très mal, et si je t’échappe, et si c’est moi finalement, le serial killeur qui te tends un piège en t’invitant chez moi ? »

Pendant un instant, Adriel l'imagina avec une tenue de serial killer, comme si c'était un méchant de film d'horreur ou un film de ce genre. Il imaginait déjà la scène... Ils finiraient de manger, et iraient boire ce fameux dernière verre chez le jeune homme.. Il lui donnerait un verre avec un médoc, histoire de l’assommer. Entre temps, il lui aurait dit comment il allait le tuer, et quel pied il prendrait à le faire. Adriel, lui, se serait traîner à travers la maison, afin de se réfugier dans une chambre. Et comme Shinning, il passera sa tête à travers la porte, avec un visage qui  fait flipper.

" - Et bien au moins, j'aurai passé une excellente dernière fois ! "

Il lui lance un clin d'oeil, et ils enchaînent avec leurs révélations, ultra forte pour le jeune homme. Adriel essaye de ne pas y penser, mais comment faire abstraction de ce genre d'information ? Surtout qu'il avait bien vu que Bailey avait changé de comportement en racontant, et qu'on pouvait revoir toute sa souffrance. Ils finissent par trinquer ensemble, tout en goûtant quelques chips. D'ailleurs, il essaye de lui en faire goûter une, avec une sauce italienne : le mélange est tout simplement extra.

« Alors, qu’en penses-tu ? »

C'est excellent. Mais un détail m'empeche de lui répondre clairement : de la sauce s'est fixée au niveau de sa commisure de lèvre, et Adriel est prit d'une envie de l'enlever. Il hésite, un instant, mais finit par lever la main vers le visage de bailey, posant sa paume sur sa joue.

" - Désolé, tu as de la sauce, je... laisse moi faire. "

Et hop, du pouce, il retire la sauce, l'essuyant sur sa serviette par la suite. Pour vérifier qu'il n'a pas lui même de la sauce sur ses lèvres, il passe sa langue dessus, retirant tout. Ne se rendant pas compte de son geste. Au contraire, il sourit, et reprend des chips comme si de rien était.

" - C'était très bon, au fait ! "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 24 Juil 2014 - 23:21

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Je suis un garçon qui est arrivé très tard dans une société qui ne favorise pas l’innocence, la gentillesse et la naïveté, contrairement à la plupart des gens de notre âge j’ai encore des réactions réellement innocentes. De moins en moins avec le temps mais j’ai encore mes moments. Il parait que je suis très mignon lorsque je me comporte ainsi, il se pourrait donc que je m’en serve un petit peu pour m’assurer de plaisir à Adriel ? Non, je ne sais pas donner l’illusion, je suis bien trop naturel pour cela. « Tu auras le droit à tout ce qui te fera arrêter de pleurer. » J’ai un petit sourire malicieux, si je possédais un tempérament plus provocateur j’en aurais profité pour placer un sous-entendu mais, à la place, je me faisais cette remarque intérieurement, me contentant d’esquisser un sourire sans me rendre compte qu’il pourrait comprendre l’idée que je me faisais du fameux « tout ». « C’est bon à savoir ! » Que je lui dis, restant contre lui en rejoignant l’enseigne du restaurant qui m’a toujours fait craquer. Je n’y peux rien, depuis que je suis à Los Angeles je n’ai pas eu l’occasion de courir les restaurants, ma grand-mère m’a, un midi, amené ici après avoir fait du shopping ensemble et depuis, je ne peux plus m’en passer. Il me reste encore des dizaines de pizzas à tester et autant de plats de pâtes à essayer.

Nous partons sur un délire vraiment très particulier, à base de cannibalisme, de meurtres, comme si lui et moi nous pouvions être des tueurs en série, avons-nous sérieusement cette tête-là ? Je ne pense pas non, nous sommes plutôt très innocents à côté d’eux et puis… J’ai du mal à penser qu’Adriel puisse être capable d’avoir ce regard glaçant qu’ont tous les meurtriers dans les films, il est bien trop mignon pour cela. Passé le moment, très, douloureux des confessions nous nous lançons dans la dégustation des chips qui viennent de nous être servies avec un assortiment de sauces faites maison, dixit la serveuse. Je suis le premier à savourer l’une des sauces, je pioche dans une seconde sauce pour lui fourrer la chips dans le bec. Il semble lui aussi apprécier le goût de cette sauce. « Désolé, tu as de la sauce, je... laisse moi faire. » Il se cambre légèrement pour pouvoir m’atteindre et retire la petite quantité de sauce que j’ai à la commissure des lèvres. Ce moment est assez étrange, je prends une énorme impulsion électrique dans le corps, je frémis et un long frisson me parcoure l’échine. Je dois avoir l’air niais, à me mordiller la lèvre, à ne plus me sentir pisser parce que ses doigts se sont tendrement aventurés le long de mes lèvres. J’ai cruellement envie de l’embrasser, là, tout de suite, et pourtant je ne fais rien. Je refoule ce désir, je préfère me frustrer plutôt que de tromper Bibbo même si… Même si je suis tenté plus que le diable encore par Adriel. « Merci. » Je rougis légèrement à nouveau, je baisse la tête, prenant une nouvelle chips pour dire de noyer le poisson. « C'était très bon, au fait ! » Nous sommes tous les deux d’accord. Je me livre à une lecture intensive de la carte quand, tout à coup, me vient une idée. « Adriel, ça te dis qu’on se choisisse deux pizzas et que l’on partage ensuite, histoire de pouvoir goûter à deux sortes ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 24 Juil 2014 - 23:54

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


Adriel avait dit vrai : il était prêt à beaucoup de chose pour empecher Bailey de pleurer, ou d'être triste. et ça en serait de même si ce n'était pas lié à une réalité mais bel et bien à un film. Mais bien sûr, il serait présent dans les deux cas. En tout cas, il est assez content de la tournure de la soirée, et même s'il avait pu avoir des doutes quand à sa rencontre avec Bailey, ces derniers se sont envolés. Il avait imaginé des dizaines de fois leurs rencontres, certaines se terminant bien, d'autres mal, d'autres au lit sans la moindre parole. ça, c'était plus du fantasme de nuit que du sérieux, mais bon, c'était quand même le cas. Mais là, sans rire, il se sentait bien. Il enchaîna avec un "c'est bon à savoir" avant d'entrer dans le restaurant. C'était peut-être dingue, mais Adriel ne pu s’empêcher de remarquer une pointe de... malice ? Il ne sut pas quoi répondre, alors garda le silence.

Lorsqu'il lui retire la sauce de la commissure de ses lèvres, il ne peut pas s’empêcher de remarquer que Bailey se mord la lèvre, comme si... ce simple geste avait évoqué en lui des pensées tout sauf chaste. Pendant un instant, Adriel a même l'impression que Bailey est prêt à s'approcher de lui, mais surement se fait-il des illusions. Du coup, il retire sa main après lui avoir sourit, finissant sa chips avant d'en prendre une autre, ainsi que la carte.

« Adriel, ça te dis qu’on se choisisse deux pizzas et que l’on partage ensuite, histoire de pouvoir goûter à deux sortes ? »

ça, c'est ce qu'il appelait une bonne idée ! Toutes les pizzas avaient l'air excellente, alors si il avait l'opportunité de pouvoir en manger deux, il n'allait pas hésiter un seul instant.

" - C'est une bonne idée ! Tu aimes la cannibale ? "

une pizza avec beaucoup de viandes, et légèrement pimentée. Mais surtout, elle allait bien avec le thème de la soirée, et comme pour continuer leur petit délire, Adriel montra ses dents, comme si cette pizza lui donnait vraiment envie de devenir cannibale. Mais outre le nom, elle avait vraiment l'air excellente.

" - Et pour la deuxième.. J'en sais rien, tu as envie d'une pizza particulière ? "

Adriel n'était jamais venu ici, alors chaque pizza serait une découverte pour lui. Il finit rapidement son whisky, faisant signe à la serveuse de leur apporter de quoi boire ensemble, et pour prendre la commande. Cette dernière débarrassa aussi ce qu'ils avaient terminés, avant de partir afin de les laisser tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 0:40

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Je crois que je craque sérieusement pour lui, ce n’est pas nouveau, depuis que nous nous sommes livrés à un sport de chambre en mode solo tous les deux, chacun derrière notre écran. Depuis ce soir-là, il n’y a plus uniquement que des discussions innocentes, il y a un petit truc en plus qui me perturbe. Lorsque je me suis livré à cet exercice vraiment étrange et à la fois plaisant qu’était la masturbation je n’étais pas en couple, aujourd’hui tout était différent mais il y avait toujours cette petite voix qui hurlait que je faisais une erreur avec Bibbo et qu’il n’y avait que Adriel, que lui qui pourrait m’offrir ce que je recherche jusqu’à en perdre haleine… L’amour, le vrai, pas uniquement la passion, on sait tous qu’elle s’effrite toujours à un moment ou un autre, mais l’amour, l’unique, celui qui fait naitre un point dans ta poitrine à chaque fois que tu penses à l’autre, cette envolée de papillons et ces perspectives d’avenir qui te donne envie d’avancer, de dévorer le roman qu’est ta vie avec appétit. C’est en quelque sorte ce que je ressens pour Bibbo mais je stagne, comme si la page d’un chapitre était collée à toutes les autres et qu’il m’était impossible de la tourner pour découvrir la suite, comment faire évoluer une relation comme j’aimerais le faire alors que je suis tout seul à en avoir envie ? Je m’en rends bien compte, Bibbo ne semble pas vraiment intéressé à l’idée de se lancer dans cette aventure sans se retourner, il ne semble pas aussi animé par l’amour que moi, il n’est pas dans tous ses états lorsqu’il pense à moi… Ou alors peut-être que c’est le cas mais c’est un très bon acteur et il le dissimule parfaitement bien.

« C'est une bonne idée ! Tu aimes la cannibale ? » Mon idée semble le séduire autant que c’est le cas pour moi. Je souris, hochant la tête positivement, si j’aime la cannibale ? C’est ma préférée. « J’en suis dingue, je suis un très gros mangeur de viandes tu sais. » Non, il l’ignore mais à partir de maintenant, il est au courant. Je ne peux m’empêcher d’exploser de rire lorsqu’il me montre ses dents parfaitement alignées et blanches comme dans les publicités à la télévision. « Est-ce un présage, le véritable apéritif pour toi avant d’entamer le plat principal, moi ? » J’ai ce petit sourire moqueur aux lèvres, celui qui fait tout mon charme. « Et pour la deuxième.. J'en sais rien, tu as envie d'une pizza particulière ? » Je prends le temps d’étudier chaque pizza, l’une après l’autre, en gardant en tête qu’il sera peut-être mieux d’opter pour une pizza avec moins de viande puisque nous en avons déjà une entièrement garnie par la viande. « Une 4 fromages ? » La serveuse arrive, je laisse le loisir à Adriel de commander sans le quitter des yeux, oui, je peux le dire, je le dévore du regard avec admiration.

« Tu fais quoi à la rentrée ? Après Coachella ? » Je marque une pause et j’enchaine sur une deuxième question, plus personnelle. « Tu recherches quoi dans la vie ? J’veux dire… D’un point de vue plus… Romantique ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 0:59

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


Bailey aime la viande ? Et voilà un point commun de plus à ajouter sur la liste. Jamais Adriel ne pourrait devenir végétarien, il aime beaucoup trop la viande pour ça. Surtout les belles pièces de boucher saignantes, avec une bonne sauce au poivre, au roquefort. Mon Dieu, rien que d'y penser, il salive, et pourrait presque changer de restaurant pour aller se faire une bonne petite pièce de viande comme il les aime. Mais il aime autant ça que les pizza, et surtout quand sur cette dernière, il y a plein de viande... Le rêve ! Bailey est donc partant, ce qui fait une pizza de décidée. Pour la deuxième, Adriel laisse le choix à Bailey, qui propose une au fromage. Pourquoi pas ? Après tout, les basiques restent excellentes.

" - Une cannibale et une quatre fromage alors ! "

La serveuse prend note et repart aussi vite qu'elle est arrivée, les laissant de nouveau seul. Ainsi, leur rendez vous peut continuer.

« Est-ce un présage, le véritable apéritif pour toi avant d’entamer le plat principal, moi ? »

Il sourit, reposant les cartes sur la table, afin que rien ne puisse être un obstacle entre eux. Au moins, si la serveuse arrivait pour les récupérer, elle n'aurait pas à les interrompre pour les leur demander !

" - Peut-être... "

Après tout, il devait garder sa réputation de cannibale non ? Alors si en plus il peut glisser quelques sous entendu là dessus, il n'allait pas s'en priver. Il sourit encore un peu plus devant Bailey, et écoute attentivement les questions qui lui pose, afin de pouvoir y répondre correctement. La première est plutôt simple, elle porte sur ce qu'il va faire, après Coachella. C'était plutôt simple, alors il enchaina.

" - Et bien je continue mes études, donc zoologie et mon sport étude. J'espère bien devenir le meneur de l'équipe, et pourquoi pas entrer dans une fraternité... Il y en a une qui me fait de l'oeil, alors on verra bien. Et toi ? "

Par contre, la deuxième question est beaucoup plus compliquée... Déjà, elle porte sur les relations amoureuses, et Adriel n'est pas forcement à l'aise avec tout ça. L'amour c'est tellement... vaste ! Lui même n'est pas sûr de savoir ce que c'est... Alors qu'est-ce qu'il pouvait bien rechercher ?

" - Je ne sais pas trop... je cherche une vraie relation, quelqu'un avec qui je ne risque pas de tomber dans une routine au bout de deux semaines... J'ai eu quelques relations, et l'une d'entre elle n'a pas fonctionner à cause de ça. Par contre, elle est restée une bonne amie depuis. "

Oui, leur relation avait été magnifique tout le temps qu'ils étaient à l'étranger, mais une fois de retour, rien n'avait été pareil.

" - Il faut croire que je n'ai pas eu de chances encore... "

Même si il faut le dire, Adriel a fait beaucoup de belles rencontres, récemment. Mais il est incapable de faire le point sur tout ça, et de savoir ce qu'il aimerait réellement.

" - Et toi alors ? tes plans pour l'année prochaine, et sous tous les angles ? "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 12:13

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Adriel opte donc, comme je l’ai suggéré, pour une pizza cannibale, principalement garnie de viande, et pour une pizza 4 fromages qui, comme son nom l’indique, se compose principalement de fromage. La serveuse note notre commande sur son petit bloc-notes et je prends l’initiative de demander une bouteille de vin, histoire que nous puissions savourer la soirée dans les meilleures conditions possible. Je m’en fiche de prendre cette initiative puisque c’est moi qui paye l’addition, si ça n’avait pas été le cas j’aurais bien entendu demandé son avis à Adriel. D’ailleurs, avant d’opter pour une bouteille précise je lui avais adressé un regard interrogatoire, histoire d’obtenir son aval sur la bouteille à choisir. Tel un boomerang, nous avions brièvement laissé de côté cette petite réflexion sur le cannibalisme et nos instincts de psychopathes pour mieux y revenir plus tard, c’est-à-dire, maintenant. « Peut-être... » Je lève un sourcil, il fait dans le suspense. Son petit air mystérieux est vraiment craquant d’ailleurs, son sourire ne m’aide pas à me concentrer. Je termine mon rosé piscine, le toisant du regard, le défiant du regard. « C’est la surprise du chef c’est ça ? » Je souris malicieusement, décidant de me montrer un peu plus… Provocateur, le rosé aidant peut-être à me détendre ? « Méfie-toi, je trouve le mystère très… Excitant, je pourrais bien être celui qui te dévorera tout cru. » Ma langue se délie, j’en serais presque outré moi-même mais ça me fait du bien et puis… Il faut regarder la vérité en face au bout d’un moment et assumer.

Je change pourtant de sujet, il nous reste un peu de temps avant l’arrivée de nos pizzas alors autant en profiter pour poser quelques petites questions intéressantes non ? La première était plus impersonnelle que la deuxième, bien plus profonde et qui, au fond, m’intéressait bien plus que la première. Pas parce que je n’avais que faire de ce qu’il allait faire à la rentrée, bien au contraire, mais parce que ce soir je voulais juste piocher quelques informations pour m’aider à y voir plus clair, à me projeter… Ou non ! « Et bien je continue mes études, donc zoologie et mon sport étude. J'espère bien devenir le meneur de l'équipe, et pourquoi pas entrer dans une fraternité... Il y en a une qui me fait de l'oeil, alors on verra bien. Et toi ? » Je l’écoute attentivement, il veut rejoindre une sororité, une bonne idée, il y a de quoi faire sur le campus et on se fait vraiment de bons amis à l’intérieur, je peux en attester, moi qui est parvenu à intégrer les Phi Epsilon lors de la dernière Rush-Week. « Je ne sais pas trop... je cherche une vraie relation, quelqu'un avec qui je ne risque pas de tomber dans une routine au bout de deux semaines... J'ai eu quelques relations, et l'une d'entre elle n'a pas fonctionner à cause de ça. Par contre, elle est restée une bonne amie depuis. » Il est probablement bisexuel, puisqu’il parle d’une jeune femme, il a donc du mal à se lancer dans la routine. Je peux comprendre, moi-même je n’aspire pas à former un couple de retraités qui sont réglés comme du papier à glace mais je cherche malgré tout de la stabilité, une certaine sécurité, tout ce que je ne possède pas en ce moment dans mon couple. « Il faut croire que je n'ai pas eu de chances encore... » Ma main entre à nouveau, très naturellement, en contact avec celle d’Adriel. Je la serre tendrement, cherchant à capter son regard à présent. « Tu trouveras, je ne me fais pas le moindre souci là-dessus, tu es un mec en or, ce qui, à mes yeux, se rapproche dangereusement de la perfection. » C’est en tout cas lui qui se rapproche le plus de mon image subjective de la perfection. Il est l’homme qui me correspond quand on y pense bien, il est romantique, a des valeurs, aime discuter de tout et de rien, il a fougue et n’est pas coincé, il sait se projeter et trouver les bons mots, peu importe la situation. Stop, n’y pense pas, tu es en train de sombrer Bailey, tu vas te noyer, couler avec le Titanic et ne plus jamais parvenir à remonter à la surface.

« Et toi alors ? tes plans pour l'année prochaine, et sous tous les angles ? » Je n’échappe pas à la question, je prends donc une inspiration, expliquant, le sourire aux lèvres. « J’ai décroché ma deuxième année de criminologie, je vais donc poursuivre sur cette lancée pour réussir à obtenir ma licence en fin d’année prochaine. Mon contrat à Walmart a été prolongé pour dix mois supplémentaires à partir d’octobre, je suis donc assuré de pouvoir payer mes études et, je l’espère, me trouver un petit appartement pour ne plus vivre chez ma marraine même si elle n’est pas là souvent. » Je marque une pause, réfléchissant à la deuxième partie de question, bien plus compliquée à aborder. « Amoureusement je ne sais pas… J’ai envie de me stabiliser mais je ne suis pas certain que Bibbo en soit capable… J’ai vécu la passion depuis mon retour en janvier et je m’aperçois que je m’en lasse, je veux plus que du sexe et de la tendresse lorsque nous nous voyons, j’ai envie de plus de sérieux et je ne sais pas s’il en est capable… C’est con, mais je ne sais pas de quoi demain sera fait d’un point de vue amoureux, j’ai juste envie d’une relation dans laquelle je peux m’épanouir. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 15:18

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


« Méfie-toi, je trouve le mystère très… Excitant, je pourrais bien être celui qui te dévorera tout cru. »

" - J'attends de voir ! " répond-t-il, du tac au tac, avec un sourire qui voulait dire beaucoup de choses.

L'historique de ses relations était relativement courte. Pour commencer, il y a eu Alice, avec qui a pas vécu quelques mois fabuleux à l'étranger, et justement parce que c'était à l'étranger... La magie n'avait opéré que là bas, et une fois rentré, le couple n'avait pas tenue deux semaines. Ils étaient tous les deux retournés à leurs vies, tout en gardant contact... C'était comme un amour de vacances, mais durant un peu plus que deux semaines comme habituellement ! Il y avait eu aussi Yannick, côté garçon. Un homme, un vrai, avec qui il ne s'était jamais vraiment compris. Un jour, il a disparu, comme ça, laissant Adriel sans nouvelle. Ce dernier du comprendre qu'il avait été largué en voyant que celui qu'il pensait être son petit ami avait sa langue fourrée dans la bouche d'une autre.

Pour le reste de ses pseudos relations, ça avait pour la plupart, été une envie du moment. Des gens aperçus en soirée, avec qui il avait eu envie de partager son lit. Des petits plaisirs qui ne font de mal à personnes, bien au contraire. Il s'en amuse, et ne promet jamais rien à ceux et celle qui finissent dans son lit. Il ne veut pas être un salaud, comme il a pu en connaitre. Par contre, il est vrai que ces derniers temps, Adriel a fait plusieurs rencontres, certaines plus intéressantes que les autres... L'avenir lui dira ce qu'il se passera. La main de Bailey se pose sur celle d'Adriel, et mieux que tout à l'heure : il lui attrape la main, la serrant dans la sienne. Est-ce qu'il l'a caresse, aussi ? Le contact l'apaise un peu, et chasse ses idées sombre sur ses relations.

« Tu trouveras, je ne me fais pas le moindre souci là-dessus, tu es un mec en or, ce qui, à mes yeux, se rapproche dangereusement de la perfection. »

En espérant qu'il ait raison... Adriel ne se voyait pas rester comme ça toute sa vie. Ne pas avoir 'attache, c'était bien tant qu'il était jeune, mais après ? En tout cas, les paroles de Bailey le firent rougir. Parfait, lui ? Personne ne lui avait dit ça. Est-ce que Bailey était vraiment sincère ? Certainement... Mais avait-il vu tous ses défauts ? Parce que bon, Adriel est loin de se considéré comme un homme parfait, loin de là. Même physiquement, il ne se trouve pas parfait, alors qu'il est un des premiers à faire attention à son image. Il le remercie d'un petit sourire, n'osant pas affronter son regard après de telles révélations. Son cœur se mit à battre un peu plus rapidement, se laissant contrôler par son étonnement et sa gêne, bien que positive.

" - C'est adorable...  "

Il lui sourit un peu plus, et serre sa main dans la sienne, prenant son verre de l'autre. Il écouta ensuite les projets du jeune homme, s'y intéressant réellement. Il avait gardé son petit boulot, c'était cool ! Et puis il continuerait avec sa deuxième année, ça aussi c'était génial ! Mais la discussion prend une autre tournure, lorsque son Bibbo revient sur le tapis. Je ne le connais pas, alors quand il dit qu'il n'est pas sur que son homme soit prêt à se stabiliser, Adriel ne peut pas le rassurer, ni l'aider vraiment.

" - Je ne connais pas Bibbo, alors quoi que je dise, ça n'a pas réelle valeur, mais... Tu devrais lui faire comprendre, que tu ne veux plus que du sexe... Et tu devrais aussi t'assurer de ce qu'il veut, de son côté... comme ça, tu seras fixé.. Crois moi, assure-t-en maintenant avant qu'il décide de partir de lui même..  "

Comme si il parlait d'expérience.. Alors que son histoire à lui avait été différente. Les pizzas arrivent, ce qui fait séparer leurs mains, afin d'attraper les couverts tout en divisant la pizza en deux. Moitié pour l'un, moitié pour l'autre.

" - Bon appetit ! "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 15:58

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Je le provoque, peut-être même que je suis en train de l’aguicher, pour être honnête j’ai encore du mal à reconnaitre les signes lorsque je m’aventure sur ce terrain. Oui, parce que les rares hommes avec qui j’ai connu une certaine ambiguïté étaient toujours à la tête du jeu, ceux qui draguaient. Je n’avais qu’à répondre à leurs avances ou non, si bien qu’en matière de drague je n’étais qu’un novice qui n’avait pas la moindre expérience, pire qu’un puceau je crois, ce que j’étais encore l’année dernière. Et oui, je m’étais préservé, à la base par obligation lorsque j’étais enfermé dans cette maudite secte et ensuite par volonté jusqu’à ce que je tombe sur Bibbo, lui qui avait changé la donne, qui m’avait éloigné de ma ligne directrice amoureuse, les filles, pour me hisser du côté des garçons, camp que j’appréciais ardemment maintenant. « J'attends de voir ! » Je souris, j’aurais presque l’air sûr de moi. « Qui vivra verra ! » Je ne me détache pas une seule seconde de ses yeux, je le toise, de manière insistante sans jamais aller trop loin, je ne suis pas cet homme séducteur, je ne suis pas un Dom Juan et même si je voulais l’être, je ne sais tout simplement pas comment on fait.

Adriel est vraiment un garçon formidable, ce n’est pas pour rien s’il est parvenu à me séduire sans vraiment le provoquer. Nous avons énormément discuté, des nuits entières, sans jamais éprouver la moindre attirance consciemment l’un pour l’autre, nous avions beaucoup échangé, des paroles profondes mais aussi des moments plus légers, nous n’avions pas de tabous tous les deux, nous pouvions très bien parler de tout et de rien et c’est ce qui faisait, à mes yeux, notre force. Bon, il y avait eu ce soir-là où, à force de discussion nous étions arrivés à un sujet plus sensuel qui nous avait entrainé sur une pente très glissante mais tellement enivrante que je n’avais pas pu résister, il m’avait donné chaud et je ressentais cette exacte même sensation en touchant sa main, en la caressant. Je ne voulais pas uniquement parcourir sa main, il y a tellement d’autres recoins de son corps que je désirais découvrir, de son âme également. Il ne m’attirait pas uniquement physiquement, il m’attirait tout entier, bien au-delà des mots, bien au-delà des montagnes et de tout ce qui nous est vendu dans les standards hollywoodien. Il me perturbe, me rends fébrile mais j’en redemande, cette sensation, nouvelle, me fait tellement de bien. « C'est adorable... » Et c’est sincère. Nos mains restent collées l’une à l’autre, elles ne parviennent plus à se détacher, c’est tellement naturel que je n’ai même pas envie de faire quelque chose vis-à-vis de cela. Je me confie sur mes projets, sur mon passage en troisième année de criminologie, sur mon couple qui, en ce moment, bat dangereusement de l’aile. « Je ne connais pas Bibbo, alors quoi que je dise, ça n'a pas réelle valeur, mais... Tu devrais lui faire comprendre, que tu ne veux plus que du sexe... Et tu devrais aussi t'assurer de ce qu'il veut, de son côté... comme ça, tu seras fixé.. Crois moi, assure-t-en maintenant avant qu'il décide de partir de lui même… » Je l’écoute attentivement, il est de bon conseils, c’est certain. Il semble avoir déjà vécu quelque chose de semblable, je ne saurais dire pourquoi mais il a l’air de savoir de quoi il parle, c’est dans son ton, dans son timbre si sensuel que cela transparait. « Merci… Après, je pense que je suis celui qui songe à partir, il n’en parle pas, je sais que notre relation lui convient très bien comme elle est… Pas à moi. » C’est ironique non ? Je suis celui qui l’aime le plus et pourtant, je suis également celui qui est sur le point de mettre un terme à ce que nous avons.

La serveuse nous apporte nos pizzas, nos mains s’éloignent donc à nouveau. Je remercie la serveuse et découpe la pizza que j’ai devant les yeux en deux grosses parties, de sorte à ce que nous puissions nous répartir un morceau de chaque. « Bon appetit ! » Je souris, découpant un petit morceau de la pizza cannibale pour la porter à mes lèvres. « Merci. Toi aussi. » Je savoure, et mon dieu que c’est bon. « Tu comptes aller voir qui en concert à Coachella ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyVen 25 Juil 2014 - 16:31

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


Bailey était en train de montrer un côté de lui qu'Adriel n'avait encore jamais vu : il était séducteur. Bien sûr, pas beaucoup, il avait laissé échappé des petites phrases par ci par là, plus ou moins lourdes de sens, laissant Adriel à ses idées, à se demander si oui ou non il lui faisait du rentre dedans. Il avait beaucoup de mal à savoir, car bon, habituellement et sans vouloir se venter, c'était souvent lui qui faisait ce genre de chose. Il avait l'habitude de draguer, même s'il ne se trouvait pas bon dans ce genre d'exercice. Mais être dragué, c'était vraiment trop rare pour qu'Adriel puisse s'y être habitué, ou réussisse à reconnaître quand ça arrivait. Mais là, il en était quasiment sûr. Ou alors, il se faisait vraiment des idées ! Alors oui, qui vivra verra. Et ainsi, Adriel pourrait savoir si oui ou non, il avait eu raison.

Ils en viennent à parler de ce qu'ils aimeraient, niveau couple. Adriel lui raconte ce qu'il pense de tout cela, et Bailey lui raconte ses problèmes avec son petit ami, et son ressenti par rapport à leur relation. Pauvre Bailey... ça crevait les yeux, qu'il était amoureux de Bibbo ! Et puis dès qu'ils avaient commencés à parler ensemble sur Skype, il lui avait raconté sa relation, et comment était Bibbo. En gros, bien sûr, parce que bon, cet homme n'était pas au centre de leur conversation non plus hein...

« Merci… Après, je pense que je suis celui qui songe à partir, il n’en parle pas, je sais que notre relation lui convient très bien comme elle est… Pas à moi. »

Il songeait à partir, alors qu'il en était fou amoureux.. ça montrait clairement à quel point il ne pouvait plus supporter son compagnon, et que rien n'avait changé depuis la première fois qu'il lui en avait parlé. Mais il y avait quelque chose qu'Adriel ne comprenait pas. Comment est-ce que cette relation pouvait plaire à son petit ami ? Après tout, Bailey avait beau être amoureux, il n'en était pas heureux... Ou alors était-il profondément égoïste.

" - Fais en fonction de toi. Il n'a pas l'air de valoir le coup que tu souffres pour lui, si tu veux mon avis... "

Les pizzas arrivent, et après quelques secondes passées à découper les parts, Adriel commence à manger celle au fromage, afin de finir par la meilleur. C'était sa technique, en tout cas. Quand il lui demanda qui il comptait aller voir en concert, Adriel ne su pas quoi répondre. en fait, il n'avait pas pensé à aller à des concerts. Enfin, si, mais il ne voulait pas prévoir à l'avance qui, il ne savait même pas qui passait !

" - J'en sais rien, je verrai sur place. Et puis, peut-être que je bosserai pendant les concerts, à vendre les bières, ou autre... on verra quand j'aurai mon emploi du temps ! Mais si jamais j'ai un trou, et qu'il tombe pendant un concert, on pourrait y aller ensemble ? Si tu le veux, hein...  "

Au moins, ça leur garantissait une sortie lors du coachella, comme il en avait parlé un peu plus tôt.

" - Et toi? Il y a des gens que tu veux voir plus que d'autres ? Je ne sais pas du tout qui se produit, pour tout te dire !  "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyLun 28 Juil 2014 - 14:25

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






« Fais en fonction de toi. Il n'a pas l'air de valoir le coup que tu souffres pour lui, si tu veux mon avis... » Je souris, il est vraiment gentil de me dire cela. Je ne sais plus trop où j’en suis avec Bibbo, tout est tellement compliqué, j’ai parfois l’impression qu’il m’aime lorsque nous faisons l’amour, ce sont des choses que je peux ressentir, mais à partir du moment où nous ne sommes pas nus, l’un dans l’autre, il se coupe de moi, il ne réagit plus vraiment, il est juste là, un monstre froid qu’il m’est impossible de réellement comprendre. Je ne lui demande pas la lune, j’ai juste besoin qu’il me prouve qu’il a envie d’un futur à mes côtés, qu’il m’aime au point de ne plus regarder les autres personnes qui pourraient vouloir le séduire, j’ai besoin qu’il me rassure pour une fois dans ma vie sur la solidité de notre relation mais il ne le fait pas. Est-ce par pudeur ? C’est ainsi que je le défendais jusqu’à maintenant mais aujourd’hui je suis vraiment à bout, j’en ai marre et je ne suis pas au bout de mes surpris, je ne sais pas encore que Julia est enceinte de lui et sur le point d’accoucher, j’ignore encore qu’il le sait depuis le début de notre relation et qu’il n’a jamais rien dit… Non, je ne le sais pas et cette bombe risque d’être décisive pour le tournant que va prendre notre relation.

Je préfère ne pas trop passer de temps sur mes histoires de couple, j’ai l’impression que c’est assez déplacé en plus, pas parce que je ne peux pas me confier à lui, vous voyez bien qu’il est possible pour moi de lui parler de tout… Non, c’est plutôt vis-à-vis de nous, je sens qu’il se passe un petit quelque chose malgré tout, si nous étions juste de simples amis je ne ressentirais pas cela et je le sais. Je ne veux juste pas l’admettre à haute voix, je n’ai pas envie d’admettre qu’il me plait, qu’il me séduit par ce qu’il est et ce qu’il représente parce que je suis effrayé par ce constat, que va-t-il se passer si j’accepte d’ouvrir les yeux là-dessus ? Je n’ai pas envie de tomber amoureux, de me lancer dans une relation aussi compliquée que celle dans laquelle je me noie actuellement. « J'en sais rien, je verrai sur place. Et puis, peut-être que je bosserai pendant les concerts, à vendre les bières, ou autre... on verra quand j'aurai mon emploi du temps ! Mais si jamais j'ai un trou, et qu'il tombe pendant un concert, on pourrait y aller ensemble ? Si tu le veux, hein... » J’oublie parfois qu’il y va pour faire du bénévolat, il va avoir du boulot pendant une majeur partie du festival mais je sais également que des avantages seront offerts aux bénévoles, notamment des pass VIP pour leurs soirées sans travail. Du moins, c’est ce que m’a laissé entendre l’organisateur qui s’occupe de recruter les bénévoles lorsque je l’ai rencontré. « Avec grand plaisir, n’hésite surtout pas à m’envoyer un texto maintenant que tu as mon numéro, peu importe l’heure, dès que tu as un moment de liberté n’hésite surtout pas, je serais plus que ravi de passer du temps avec toi. » C’est dit, je croque dans l’un des morceaux de la pizza 4 fromages, j’opte pour une stratégie assez particulière, je goûte aux deux en même temps, histoire de varier les plaisirs à chaque bouchée. « Et toi? Il y a des gens que tu veux voir plus que d'autres ? Je ne sais pas du tout qui se produit, pour tout te dire ! » Je prends une petite minute pour réfléchir, puis je réponds. « J’ai entendu dire qu’il y aurait Pharell Williams, je suis curieux de voir s’il est aussi sympathique qu’il en a l’air et aussi… Zut, comment s’appelle-t-il… Lewis Graham, il vient de sortir son premier single et j’adore ! »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyLun 28 Juil 2014 - 15:29

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


Ah, l'amour... c'est trop compliqué, tellement qu'Adriel ne se rappelle même pas d'un nom d'un couple qui dure. Il y avait bien ses parents, mais Adriel n'était pas certains que tout se passe bien. Comment ça se pourrait, avec un père comme le sien ? Il était certain que sa mère avait souvent pensé à le quitter, mais qu'elle ne l'a jamais fait à cause de son argent. En tout cas, c'était son opinion. D'ailleurs, il se demandait si elle l'avait déjà trompé. Ou si lui, l'avait déjà trompé. On dit souvent que la vision qu'un enfant a du couple est celle forgée par ses parents, et avec les siens, Adriel était servi... Il avait cru en l'amour, pendant un moment, lorsqu'il s'était mit en couple sérieux pour la première fois de sa vie. Yannick avait su le charmer, sous tous les plans, et jamais il n'aurait pensé avoir à regretter de lui avoir offert son coeur, comme ça. Il l'avait quitté, du jour au lendemain, sans explications, et le pire était qu'Adriel s'est rendu compte de leur rupture officielle alors qu'il enfonçait sa langue dans une bouche autre que la sienne.

Du coup, il avait peu à peu perdu fois en l'amour, même si au fond de lui, il espérait ne pas finir sa vie seul avec des chats partout autour de lui, comme les femmes dans les documentaires sois disant réels. Il restait un petit espoir pour lui, sauf que maintenant, il ne cherchait plus à ce que ça lui tombe sur la tête. Peut-être était-ce pour ça que ses autres relations n'ont pas marchés non plus ?

« Avec grand plaisir, n’hésite surtout pas à m’envoyer un texto maintenant que tu as mon numéro, peu importe l’heure, dès que tu as un moment de liberté n’hésite surtout pas, je serais plus que ravi de passer du temps avec toi. »

ça, ça lui plaisait plaisir ! D'ailleurs, en parlant de numéro de téléphone, il sourit et sortit le sien, histoire d'envoyer les photos prises au cinéma avec lui. En les regardant, il les trouvait encore plus réussi, et les envoya rapidement sur le cellulaire de Bailey, qui sonna après quelques secondes.

" - Je n'hésiterai pas, compte sur moi ! Et regarde ton téléphone, tu as reçu les photos "

Il continue de manger sa pizza, roulant les morceaux avant de les mettre dans sa bouche. C'est une façon étrange de manger les pizzas, mais c'est comme ça qu'il les aime. Quand la pate est mêlée au reste, et que toutes les saveurs arrivent en même temps. Maintenant, il n'a plus qu'à espérer que Bailey ne le prenne pas pour un gros porc.

« J’ai entendu dire qu’il y aurait Pharell Williams, je suis curieux de voir s’il est aussi sympathique qu’il en a l’air et aussi… Zut, comment s’appelle-t-il… Lewis Graham, il vient de sortir son premier single et j’adore ! »

Pharell, il connaissait ! Mais Lewis Graham, ça ne lui disait rien du tout... mais est-ce qu'il prendrait le risque de passer pour un inculte en le signalant ? Il réfléchit un instant, avant de répondre avec un petit sourire.

" - Reste plus qu'à prier pour que je ne bosse pas pendant le passage de Pharell ! Par contre, je connais pas le deuxième.. ça fait encore quelque chose à rajouter sur ta liste à me faire découvrir ! "

Et nous continuons de parler de la sorte jusqu'à ce que nos pizzas soient terminés. La serveuse revient vers nous, afin de savoir si oui ou non, nous prendrons un dessert.

" - Je vais prendre un café. Et toi Bailey ? "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyMer 30 Juil 2014 - 18:18

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Nous allons tous les deux nous rendre à Coachella, Adriel n’y va pas pour profiter des vacances mais pour fournir son aide bénévolement. Ce n’est pas pour autant que je compte ne pas profiter de sa présence, du cadre exceptionnel pour le voir. Au contraire, j’allais juste devoir m’arranger pour le surprendre à la sortie de longues journées de travail par exemple. Pourquoi ne pas lui préparer un petit truc à manger le midi pendant sa pause ? Des petits trucs comme ça qui nous permettraient de nous voir sans trop de difficultés et de pouvoir profiter l’un de l’autre. A présent que nous avons franchi le cap il me semble vraiment important de poursuivre sur notre lancée en laissant progressivement tomber Skype pour nous voir très régulièrement, le plus possible. Il a mon numéro de portable à présent, il n’aura plus qu’à s’en servir pour nous permettre de nous voir le plus régulièrement possible, pour dire de garder contact d’une manière un peu plus… Proche, même si ce mot n’est pas celui qui exprime le mieux ma manière de penser à cet instant. « Je n'hésiterai pas, compte sur moi ! Et regarde ton téléphone, tu as reçu les photos » Je baisse la tête pour sortir mon téléphone de ma poche, je le pose sur la table, à côté de mon assiette. J’abandonne brièvement mes couverts pour déverrouiller l’écran et jeter un petit coup d’œil aux photos que nous avons pris plus tôt pour immortaliser cette journée parfaite. Je ne trouve très beaux, tous les deux l’un contre l’autre. « On est tous mignons tous les deux tu ne trouves pas ? » Que je lui demande en lui tendant mon téléphone pour lui montrer la photo où je l’ai surpris en l’embrassant sur la joue alors qu’il pensait que nous en avions terminé avec les photos.

Nous attaquons sérieusement la dégustation de nos deux morceaux de pizzas, je ne suis pas certain de pouvoir arriver au bout des deux gros morceaux sans caler… Enfin si, je suis certain de parvenir à terminer mon assiette mais c’est purement par gourmandise et pas vraiment par appétit. Nous parlons de la programmation de Coachella, ils ont annoncé du beau monde, de quoi nous offrir des concerts exceptionnels. « Reste plus qu'à prier pour que je ne bosse pas pendant le passage de Pharell ! Par contre, je connais pas le deuxième.. ça fait encore quelque chose à rajouter sur ta liste à me faire découvrir ! » Je souris amusé et lui réponds, avec mon petit air innocent. « Tu sais, si tu veux, je peux simuler un malaise pour que tu sois envoyé à ma rescousse pendant le concert de Pharell ? Tu pourras assister au concert comme ça ! » Je m’imagine bien, dans une performance faite de théâtralité, m’effondrer par terre comme si je venais d’être frappé par la foudre, ne pouvant tenir debout sans l’aide d’Adriel qui, dans ce scénario, serait en quelque sorte mon Prince Charmant. Parfait comme plan non ?

Nous terminons nos pizzas, je dois avouer que je galère à fourrer le dernier morceau dans ma bouche, j’ai l’impression que mon ventre va exploser mais c’est tellement bon. Comment résister à la tentation ? La serveuse revient vers nous afin de nous proposer des desserts ou des cafés. « Je vais prendre un café. Et toi Bailey ? » J’hésite puis, finalement, j’opte pour… « Rien du tout, merci. Apportez-moi l’addition s’il vous plait ! » Elle apporte le café à Adriel ainsi que l’addition, je règle immédiatement par carte bancaire. « T’es prêt pour un dernier petit verre à la maison ? » J’espère qu’il est toujours d’accord, je n’ai pas envie de le quitter tout de suite, non, au contraire.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 31 Juil 2014 - 1:36

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


« On est tous mignons tous les deux tu ne trouves pas ? »

Adriel connait la photo, il vient tout juste de la lui envoyer. Il l'a regardé, avant, et avait sourit face à leur tête, et aux souvenirs proches que ça lui rappelait. Et pourtant, quand il tourna l'écran de téléphone vers lui pour lui montrer la photo en question, Adriel la regarda de nouveau. Oui, ils étaient mignons sur cette photo. Tellement qu'on aurait pu facilement les identifier comme des adolescents, en fait. Mais bizarrement, ça ne le dérangeait pas, au contraire. ça rendait l'acte drôle, en plus d'être mignon. Adriel lui confirma qu'il pensait exactement la même chose avec un sourire et un signe de tête, sa bouche étant occupée par un morceau de pizza. Un des derniers, car cette dernière avait fondue comme neige au soleil. L'effet cannibal !

Quand il parle du Coachella, Adriel ne peut pas s'empecher d'imaginer la scène. Bailey, simulant de tomber dans les pommes en plein milieu d'un concert... Bon, bien sûr, ça ne pourrait pas arriver de genre de chose dans la vraie vie, étant donné qu'Adriel ne savait même pas à quelle tâche il serait attribué, et encore moins si du coup, il travaillait pendant le concert de Pharell. Il s'imaginait déjà, à faire la gueule pendant ses heures de boulot, en imaginant le show. Mais bon, les organisateurs n'étaient pas si cruel, si ? Il verrait bien sur place de toute façon.

" - Je veux être là pour voir ça ! Donc si je ne suis pas dans les parages, filme toi s'il te plait ! "

Bailey acteur.. peut-être une nouvelle carrière annoncée ? affaire à suivre. en tout cas, il voulait le faire en avant première. Il rit un peu en imaginant la scène, et finit les quelques morceaux de pizza qui lui restaient, tout en grimaçant. Elle était délicieuse, mais... le dernier morceau avait été rapidement atteint ! Il s'essuya la bouche rapidement avec sa serviette, et attendit que son café arrive. Il regarda Bailey payer, sirotant ce dernier. Il eut un sourire. on lui avait réellement payé un restaurant ? Était-ce déjà arrivé avant ?

« T’es prêt pour un dernier petit verre à la maison ? »

Il hésite, un instant. est-ce le moment de blaguer, en disant qu'il était fatigué, et qu'il voulait rentrer ? Non, hors de question de gâcher quoi que ce soit avec des blagues pourries. du coup, il ne fait que répondre normalement, tout en se levant et en rangeant sa chaise.

" - Ouais ! Je te suis ! "

D'ailleurs, un doute plana un instant.

" - Tu habites loin ? tu es véhiculé ? Parce que sinon, je tiens à payer le taxi. "

Il ne savait pas si pour Bailey c'était pareil, mais il avait tellement mangé qu'il ne se sentait pas vraiment pour marcher plus de dix minutes à pied là.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 14 Aoû 2014 - 23:06

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Cette photo, allez savoir pourquoi, mais je l’aime déjà beaucoup. Je suis envahi par un sentiment de bonheur, d’euphorie en l’observant et si je n’étais pas certain de faire un mauvais pas vis-à-vis de Bibbo je l’aurais bien mis en fond d’écran. A la place, c’est une photo de mon amoureux très peu vêtu, le genre de photo que j’ai pu prendre après un moment sensuel, capturant un moment unique, le seul moment où je peux me sentir réellement aimé et à ma place à ses côtés. Passons, je retourne mon téléphone pour regarder la photo à nouveau, nous sommes beaux tous les deux, quelque chose de différent transparait sur cette photo, une réelle complicité, un petit truc en plus que je ne sais pas décrire ni même comprendre pour le moment. Je perçois juste un petit quelque chose qui vaut la peine d’être exploré. N’allais-je pas prendre des risques, me soumettre à la tentation en agissant ainsi, en creusant pour comprendre les signaux que m’envoie mon inconscient ? Je ne sais pas, je me poserais la question plus tard. Ce soir j’ai juste envie de profiter de lui, de sa présence auprès de moi, de son regard qui me donne l’impression d’être quelqu’un de valeur, d’avoir de l’importance, d’être exceptionnel. Ses yeux communiquent bien plus encore que nos lèvres lorsqu’elles vibrent au rythme des mots qui s’en échappent. Ils sont uniques et envoûtants.

« Je veux être là pour voir ça ! Donc si je ne suis pas dans les parages, filme toi s'il te plait ! » Je souris et trouve une meilleure idée encore, pas besoin de filmer, j’ai une autre solution qui devrait être plus intéressante pour nous deux. « Au pire, je peux t’offrir une projection privée en interprétant ce moment juste devant toi, c’est encore mieux non ? » Mon sourire ne me quitte pas, je termine le dernier morceau de ma pizza, l’appréciant et le savourant en regrettant déjà de ne pas en avoir un morceau supplémentaire à me mettre sous la dent, juste par gourmandise. Au moment de payer l’addition je questionne Adriel, j’espère qu’il a toujours envie de prendre un dernier verre à la maison comme nous en avions convenu plus tôt au cinéma. « Ouais ! Je te suis ! » Mon sourire gagne en épaisseur, je suis réellement heureux qu’il accepte de venir. « Super. » Que je me contente de lui dire, tout content. J’enfile ma veste, souhaites une bonne soirée au personnel et quitte le restaurant. Dehors il fait un peu plus frais à présent. « Tu habites loin ? tu es véhiculé ? Parce que sinon, je tiens à payer le taxi. » J’acquiesce, j’habite à quinze bonnes minutes de là, je lève donc la main pour appeler un taxi dans lequel nous ne tardons pas à nous engouffrer tous les deux. J’indique mon adresse à la conductrice qui prend le chemin de ma maison. « Tu aurais pu rencontrer ma tante mais elle est en voyage pour deux mois, j’ai la maison pour moi tout seul. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyDim 7 Sep 2014 - 19:15

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


Le dernier verre à la maison. C'était un code qu'Adriel avait énormément utilisé, par le passé. Ça lui arrivait toujours, de temps en temps, quand il croisait une personne qui l'électrisait assez pour avoir envie de passer la nuit avec, en plus de la soirée. Il savait que lorsqu'on proposait un dernier verre, ce n'était pas seulement pour passer encore un peu de temps avec la personne invitée, en dehors du sexe. Mais voilà, c'était Bailey qui l'avait invité, et il savait pertinemment que ce n'était pas un mec comme les autres. Il savait que ce n'était pas un homme qui ne voulait que son cul, comme beaucoup.

Bon, il n'allait pas mentir, dès que c'était sexuel, c'était aussi ce qu'il recherchait, donc il n'allait pas s'en plaindre. Mais là, il était presque certain que Bailey n'avait pas dit ça dans le but de conclure la soirée dans un lit. Non, ils étaient amis, de bons amis, et même si cette soirée avait semblé être un pas vers une autre direction, Bailey était en couple ! Et Adriel ne pouvait pas diluer cette information dans son cerveau. Et puis, même de son côté, il voyait bien le reste de la soirée au calme, comme un vrai dernier verre à la maison. Du coup, ça lui faisait... bizarre.

Le taxi est appelé, par un geste de main de Bailey, et Adriel place les mains dans ses poches pour les réchauffer, le temps qu'il se gare et qu'ils puissent entrer dedans. C'est que le temps s'est rafraichit en quelques heures ! Le cinéma et le restaurant avaient eu raison de la chaleur, laissant maintenant un petit vent frais à cette belle soirée. La porte s'ouvre, Adriel entre dans la voiture, et prend place à l'arrière, retirant ses mains pour mettre sa ceinture de sécurité. Alors que Bailey donne l'adresse au chauffeur, Adriel se concentre sur l'extérieur, ou il laisse son regard dévier sur toute sorte de choses. Un oiseau, qui marche au sol en bougeant la tête. La serveuse du restaurant, qui ramasse son pourboire avant de débarrasser. Mais la voix de Bailey le ramène sur terre, et le fait tourner la tête en souriant.

« - Tu auras d'autres occasions de me la présenter »

Il lui sourit, et attend que le chauffeur termine sa route, afin de le payer, lui laissant un beau pourboire. Taxi n'était pas un métier facile pour lui, et pourtant si utile... du coup, il avait toujours été généreux avec eux. Une fois arrivé, et tous les deux descendu, Adriel sourit à Bailey.

« - Ouvre vite, il commence vraiment à faire froid dehors ! »

Il rit un peu, et suit Bailey jusqu'à l’intérieur de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyDim 14 Sep 2014 - 16:02

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty






Je ne sais pas ce que j’attends réellement de cette soirée. Je nage dans l’obscurité, je suis perdu et je crois que je dérive sans trop pouvoir y faire quelque chose. Cette journée passée aux côtés d’Adriel m’a peut-être fait prendre conscience de certaines choses concernant mon couple, je pense qu’il n’est pas aussi solide que j’ai pris soin de le faire croire. Pendant tout ce temps je me suis peut-être moi-même enfermé dans une réalité alternative, je n’ai aucune idée de ce que Yannick pense de nous, je ne sais même pas s’il assume ce que nous sommes censé être, un couple. Je ne l’ai jamais vraiment côtoyé en public, il ne m’a jamais ouvertement aimé si ce n’est au lit lorsque nos corps prenaient le dessus pour exprimer ce qui ne pouvait être dit. Je suis perturbé et je ne sais pas non plus si la présence d’Adriel à mes côtés depuis tout à l’heure est un facteur à prendre en compte dans cette remise en question personnelle. Le jeune garçon, aux yeux bleus perçants, ne me laisse pas insensible, ça a toujours été le cas, encore plus depuis ce soir-là où nous nous sommes dévêtus pour nous adonner à un plaisir solitaire dérangeant mais terriblement plaisant. J’ai beaucoup pensé à lui, sa présence quotidienne l’a fait prendre de l’importance toujours un peu plus, il est monté dans mon estime, il a gagné une place de choix en mon être et je me dis qu’il m’a peut-être également apporté un peu plus que cela. Et s’il m’avait tout simplement fait ouvrir les yeux sans le faire exprès ? Et si finalement je m’étais accroché à Bibbo comme à une bouée de secours parce qu’il a été le seul et l’unique à me faire tomber amoureux ? Et si à présent je comprenais que cet amour n’est pas aussi fort que je le pense… Et si… STOP, on ne peut pas refaire le monde avec des questions et je n’ai pas envie d’y réfléchir, pas ce soir, j’ai juste envie de profiter d’Adriel encore un peu.

Lorsque le chauffeur de taxi passe un peu trop vite sur un dos d’âne la voiture secoue et c’est ce qui me sort de mes pensées, tant mieux dans un sens, peut-être que je cogite trop après tout. C’est un gros problème qui m’a toujours suivi, j’ai mis deux ans à oser me barrer de cette maudite ville sectaire dans laquelle j’ai été retenu pendant 17 ans et j’ai raté de bien meilleures occasions que celle que j’ai saisi ce soir-là, lorsque je me suis échappé avec perte et fracas. Parfois je me déteste pour être ainsi, toujours à beaucoup trop réfléchir aux conséquences de mes actes, à trop calculer les risques parce qu’au final je gagnerais à être un peu plus impulsif, avoir plus de fougue quitte à me prendre des claques. Pourquoi ne tout simplement pas suivre mon cœur plutôt que de faire confiance à ma tête ? Une énième question à méditer. Le silence devient beaucoup trop pesant à mes yeux et je décide donc de reprendre la parole, j’aurais aimé lui présenter ma tante, que je considère un peu comme ma mère depuis qu’elle a retrouvé ma trace et m’a permis de m’en sortir lorsque je me suis échappé de ma secte, mais elle est absente pour deux mois. « - Tu auras d'autres occasions de me la présenter » J’acquiesce en souriant, je n’en doute pas une seule seconde, ce n’est que le début, nous venons de passer à l’étape supérieure et je compte bien profiter de sa présence en chair et en os au maximum dès ce soir. Nous arrivons finalement à destination et Adriel se charge de payer l’homme qui nous a conduits jusqu’ici, je le salue avec un grand sourire, je le remercie au passage puis je quitte le véhicule pour m’avancer jusque devant la porte de la maison de ma tante. « - Ouvre vite, il commence vraiment à faire froid dehors ! » Je pouffe de rire, cherchant la bonne clé sur mon trousseau que j’insère dans la serrure pour déverrouiller la porte d’entrée. « Après vous monsieur ! » Que je lui dis en souriant, pliant légèrement les genoux pour avoir l’air du parfait gentleman. Je me glisse derrière lui, refermant la porte derrière nous. « Tu boire un chocolat chaud, un thé pour te réchauffer ? Je peux te faire un câlin ou te proposer une laine aussi, ça ira peut-être plus vite. » Je crois que mes mots ont dépassé ma pensée, est-ce un risque, est-ce tromper si je me glisse dans ses bras un bref instant ? La question se pose très sérieusement. « Assieds-toi ! » Je lui montre du doigt les deux canapés qui se trouvent dans le salon autour d’une table en verre.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 EmptyJeu 16 Oct 2014 - 9:47

avatar
Invité
Invité

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty


On se les caillais dehors... en même temps, Adriel et Bailey étaient passés d'un taxi surchauffé au pallier d'un immeuble où justement, il faisait froid. Les soirées étaient fraiches, et Adriel n'avait pas spécialement prévu de prendre un gros pull pour cette soirée... Après tout, ça lui avait suffit de prendre son t-shirt pour aller au cinéma. Bailey ouvrit rapidement chez lui, et ils y entrèrent tous les deux. Adriel avait déjà vu ce logement, mais tout ça à travers sa web cam. Et puis, quand ils se parlaient par ordinateur, c'était plutôt Bailey qu'il regardait, et pas les murs et les meubles en arrière. Du coup, il fit quand même le tour du propriétaire, rapidement.

Pour ce qui était de sa tante, ce n'était pas très grave si elle n'était pas là, Adriel n'était pas venu pour elle après tout. Non pas qu'il ne l'aimait pas, mais ça ne l'interessait pas vraiment de la rencontrer. Pour le moment du moins, elle avait l'air d'une femme plutôt sympathique et adorable. En tout cas, une fois à l'interieur, il m'invite à m'asseoir sur le canapé, ce que je fais rapidement, ne me laissant pas prier. Il lui propose un chocolat chaud, un thé, une laine, ou un calin. Du coup, il fait semblant de reflechir.

" - Hum... alors je prendrais pour commencer le chocolat chaud... Après, le calin, histoire de me réchauffer deux fois plus vite...  "

Avouez... vous n'auriez pas envie de boire votre chocolat tout en étant dans les bras de Bailey ? Bah Adriel avait envie, et encore plus en se disant qu'il ne faisait rien de mal au couple de ce dernier. Ce fameux Bibbo ne pourrait pas être jaloux d'un calin, si jamais jaloux il était... Du coup, j'attends simplement qu'il revienne avec la tasse, et je l'attrape par le t-shirt, le faisant basculer sur le canapé. Il se retrouve presque allongé dessus, et je ne me gène pas pour coller mon dos contre son torse, prenant la tasse dans mes mains.

" - j'ai déjà un peu moins froid "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I'll follow you into the dark (Adriley)    I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé

I'll follow you into the dark (Adriley)  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll follow you into the dark (Adriley)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» land speeder dark eldar
» A pleurer Dark MC Hammer
» Dark Crusade Apocalypse 2011 - photos
» War in Heaven: La guerre des anges (Blood Angels vs Dark Angels)
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: