Le Deal du moment : -29%
Griffoir Lion pour chat
Voir le deal
9.99 €
Le Deal du moment : -85%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95 €

Partagez
 

 Heart of Glass (Lewis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptySam 19 Juil 2014 - 12:29

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty


La semaine n’avait pas été facile. Javier pensait sincèrement que même en tant que bénévole, il pouvait avoir plus de temps que cela afin de vivre le festival, de le ressentir, de l’expérimenter. Mais ses tâches lui prenaient un temps fou. Il détestait par-dessus tout lorsqu’il était de corvée pour être ramasseur de balles. Rien ne pouvait plus l’ennuyer. S’accroupir, se relever, courir, ramasser, balancer, s’accroupir à nouveau et ainsi de suite. Une tâche mécanique rébarbative qui le fatiguait grandement. A la fin de ces journées, il n’avait souvent plus qu’une seule envie. Dormir. Mais il avait réussi à obtenir sa soirée de libre et avait décidé de se lancer dans la foule, en quête de quelque chose de plus intéressant à faire que de s’endormir – seul qui plus est – en regardant vaguement la télévision dans sa chambre d’hôtel. Suivant le flot de foule qui s’engageait vers une scène de concert. Javier n’avait aucune idée d’où il allait, ni ce qu’il allait entendre. Il voulait juste se détendre un peu, ne pas trop se prendre la tête et passer une agréable soirée. « Hey Javier ! » Quelqu’un l’attira par le bras pour le sortir de la foule. Le jeune homme avait le sourire aux lèvres et continuait de lui parler rapidement. Encore embrumé par sa journée et fatigué à l’idée de l’écouter, les informations ne parvenaient que par bribes. Plus grave, il ne se rappelait pas spécialement qui était l’autre. Un camarade de promo ? Une connaissance de la fraternité ? Le serveur du Starbucks ? L’inconnu connaissait son nom mais lui ne parvenait clairement pas à s’en souvenir. « Tu veux venir backstage ? » Sans même attendre la réponse, il conduisit Javier en dehors de la foule, prenant un chemin détourné pour se positionner juste à côté de la scène, flashant son badge de bénévole à qui voulait le voir, slalomant entre les gens avec une dextérité incroyable, toujours en le traînant derrière lui par la main. La musique se faisait de plus en plus forte au fur et à mesure qu’ils s’approchaient de la scène et Javier était incapable de reconnaître le groupe qui jouait. Il espérait secrètement  que ce soit Blondie, son groupe préféré depuis trois jours mais il ne reconnaissait pas les accords de leurs chansons. Ce n’était pas non plus Billy Joel – son idole depuis longtemps. La voix suave qui chantait au micro le faisait frissonner et il sentait ses poils se dresser sur ses bras. Il était à présent juste au bord de la scène, caché dans les coulisses, et il avait vu sur un bel Apollon. Voilà qui annonçait une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptySam 19 Juil 2014 - 13:36

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty

Premier soir, premier concert et première fois que je représente mon album en live. J’ai du mal à réaliser que je suis là, à Coachella, prêt à me produire devant des milliers de personnes. Ce n’est pas ma première fois, j’ai suivi ma mère pendant toute sa tournée mondiale pour assurer sa première partie, mais ça ne m’empêche pas d’avoir une certaine montée d’adrénaline en pensant à ce que je vais ressentir au moment de monter sur scène pour interpréter mon premier single, seul morceau connu de mes éventuels fans pour le moment. Et oui, contrairement à beaucoup d’artistes programmés, si je suis là, c’est pour offrir une expérience particulière à tous ceux qui écouteront mon concert, je leur offre un aperçu exclusif de chacune des chansons qui rythmeront mon album. Je n’ai qu’une appréhension, elle n’est pas vocale, elle n’est pas personnelle. La seule chose qui me fait peur c’est de dérouter le public en proposant un album riche en différents univers, pour cet album, produit par ma superstar de mère, je me suis fait plaisir, j’ai offert un aperçu de tout ce qui m’influence depuis le début. Je passe de certaines pistes très mélancoliques, qui nécessitent que je me plonge dans des moments très difficiles à supporter de ma vie, à d’autres titres bien plus euphoriques. Mon premier single surfe sur l’eurodance, j’ai exprimé mon envie de faire danser le public mais ce n’est pas la seule chose que je compte proposer sur mon album, je ne suis pas un chanteur que l’on cantonnera à la figuration sur des singles de DJ à la Avicii. J’ai bien plus d’ambition que cela, je ne suis pas arrivé ici par hasard, ma voix est réellement riche, beaucoup n’ont pas pu s’empêcher de me comparer à ma mère et ils ont eu raison, ma voix est, certes, plus masculine mais elle monte aussi haut que celle de ma mère. C’est mon plus, ce qui fait que les producteurs ont craqué, je peux être en puissance sans faire la moindre fausse note. Le moment est venu, j’ai tourné pendant un moment pour me choisir des fringues, j’ai été coiffé, maquillé, les tests de micro sont terminés, les musiciens sont en place et j’entends déjà le public hurler. Mon cœur bat la chamade, je ne perds pas une minute, ma guitare à la main, je rejoins la scène, acclamé par un public qui, semble-t-il, c’était vraiment déplacé pour me voir. « Bonsoir ! » Je m’approche du micro, délaissant ma guitare pour le moment. « Merci à tous d’être venus ce soir. Certains ont peut-être déjà eu l’occasion de se procurer mon premier single, d’autres sont peut-être simplement curieux de voir ce que vaut le fils d’Alecia Graham… » Je marque une nouvelle pause, euphorique et heureux, ému de voir autant de monde prêt à m’écouter. « Parlons musique ! » Je recule pour m’approcher de l’un de mes musiciens, mon premier single sera le premier titre que je jouerais ce soir. Le son résonne dans les hauts-parleurs, les premières notes électroniques retentissent et j’attaque le premier couplet, d’une voix posée, très calme, ne me cassant pas la gueule sur les notes les plus basses. C’est lorsque le refrain, bercé par une musique eurodance faisant danser le public, se présente que je montre vraiment de quoi je suis capable, envoyant sans jamais faire une pause. Je suis transporté par l’énergie du public, je ne suis plus un artiste angoissé à l’idée de décevoir, je ne suis plus que Lewis Graham, une bête de scène.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptySam 19 Juil 2014 - 14:03

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty


La musique n’était clairement pas le point fort de Javier. Il était incapable de distinguer deux styles musicaux d’un autre et était à peu près capable de danser sur n’importe lequel. Mais il se faisait rarement transporter en écoutant de la musique. Ses oreilles n’écoutaient pas ce qui se passait autour de lui, il n’entendait que des bruits sourds qui faisaient que son pied tapotait en rythme. Les bras croisés, il observait la scène avec soin, épiant chacun des mouvements du chanteur. Sa barbe finement taillé, sa musculature visible par moment, il n’y avait pas à dire, le jeune homme paraissait tout à fait charment. « Javier ! » L’autre venait de le secouer. En analysant rapidement la situation, il en déduisit que cela devait faire déjà plusieurs minutes que l’autre tentait en vain d’attirer son attention. Mais comme ses yeux étaient fixés sur le chanteur, à l’instar de toute son attention, il ne l’avait jusque-là pas pris en considération. « Ça te dit de venir boire un verre dans ma chambre ? » Fidèle à ses habitudes, Javier ne comprenait pas quand un autre garçon flirtait avec lui, même s’il le faisait plus ou moins ouvertement et subtilement. Se contentant de décliner son invitation avec sa froideur habituelle, l’autre semblait avoir pris la moue. Pensait-il véritablement qu’une invitation dans les coulisses d’un concert de seconde zone serait suffisante pour l’amener dans son lit ? Nullement gêné par la situation, Javier reporta son attention sur la scène, dévorant des yeux le chanteur. Il se mordait parfois l’intérieur de la joue pour éviter de sourire et détournait le regard pour éviter de donner l’impression de vraiment le regarder. La chaleur était telle, renforcée d’autant plus par les projecteurs qui illuminaient la scène, que Javier sentait sa gorge s’assécher et chercha du regard derrière lui un endroit où se rafraîchir. Un buffet avait été dressé non loin de là, sans doute pour les artistes, et plusieurs bouteilles d’eau attendaient là sagement que quelqu’un ne les saisisse. Une bouteille de moins, cela ne se verrait sans doute pas. Laissant derrière lui son compagnon d’infortune, Javier se dirigea plus profondément dans les coulisses pour attraper une des bouteilles. Le contact frais avec ses doigts le soulagea quelques instants avant qu’il ne se décide à laisser l’eau couler dans sa gorge, soupirant tranquillement sous l’effet apaisant de l’eau. Il avait envie de laisser l’autre là et de se mettre dans la fouler, danser avec des inconnus pour se fatiguer et oublier cette journée. Il perdrait sans doute de vue le chanteur qu’il pouvait mieux observer depuis les coulisses mais peu lui importait finalement. Après tout, ce genre de pensées impures n’étaient pas faites pour lui.    

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptyJeu 24 Juil 2014 - 16:31

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty

Je donne tout, je suis ici pour mes fans, je sais qu’ils veulent en avoir pour leur argent. N’oublions pas que Coachella n’est pas gratuit, nous touchons tous quelque chose pour nos dates, une petite part surement infime de ce qui va être engrangé pendant toute la période sur laquelle va s’étendre le festival mais c’est suffisant pour moi. Je ne fais pas cela pour l’argent, j’en ai déjà plus que de raison sur mon compte, non, si j’ai fait des pieds et des mains pour venir à Coachella c’est par réelle envie d’échanger avec mon public, de faire découvrir à certains mon univers et qui sait, peut-être faire de belles rencontres avec certains d’entre eux. Je suis à fond, l’énergie est dingue, le public est en forme ce soir et me donne envie de me dépasser. Je n’hésite pas à aller taquiner quelques notes plus hautes encore que ce que je propose sur mes chansons, le genre que je peux réussir lorsque je suis très en forme, comme ce soir, mais que je ne prendrais jamais le risque de proposer sur une chanson. Pourquoi ? Parce que je refuse d’être incapable de pousser une note que tout le monde attend dans une chanson en live, je ne suis pas pour le playback, je ne suis pas de cette génération d’artistes qui ne peuvent pas assurer. J’enchaine les chansons, je dois être à la quatrième lorsque je marque une petite pause le temps de quitter la scène pour enfiler une deuxième tenue. Mon grand pote et chorégraphe Julian sera là avec trois autres danseurs pour les deux prochaines chansons et je dois me changer rapidement pour pouvoir les suivre en assurant certains morceaux de la chorégraphie. Je dois avoir quelque chose comme une minute, peut-être une minute trente, le temps que les musiciens se fassent plaisir en improvisant des solos et que le public en redemande. J’arrive à l’entrée des coulisses, on me tend ma tenue, je bois une bonne gorgée d’eau, me déshabille complètement à l’exception de mon boxer que je conserve. Je me change à la vue de tous les techniciens, je n’ai pas trop le temps de chipoter. Je redresse la tête, je croise le retard de Javier, je ne le connais pas mais il a de magnifiques yeux. Je lui adresse un bref sourire, pressé par le temps. J’espère qu’il sera là lorsque j’aurais terminé, il est mignon et il a piqué ma curiosité, s’il est gay je me vois bien le combler… Si vous voyez ce que je veux dire. Nous sommes partis pour une chanson légèrement plus urbaine, Julian donne tout, je le rejoins le temps de faire quelques figures de breakdance, ma spécialité avant la chanson, je m’arrête au bon moment pour avoir le temps de reprendre mon souffle histoire d’assurer vocalement sur les parties qui nécessitent que je chante sur ce titre-là.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptyMar 29 Juil 2014 - 18:50

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty

L’eau froide coulait dans sa gorge, mouillant ce qui auparavant était asséché, redonnant de la couleur à des joues trop pâles. Se retournant, les yeux dans le vide, une silhouette accrocha son regard. Il ne s’était pas rendu compte que la mélodie avait changé. Il ne s’était pas rendu compte que la voix du chanteur ne s’entendait plus dans ses oreilles. Tout semblait si différent à présent. La silhouette faisait son petit rituel, ne faisant plus attention à ce qui l’entourait. Ses yeux la fixaient, béatement, c’était peut-être la première fois qu’il voyait un corps masculin si nu, si parfait. Il évitait jusqu’à présent avec un soin particulier les douches communes, de crainte de ne voir son secret exposé au grand jour. Mais là, il ne pouvait pas s’en empêcher. Il était mis devant le fait accompli. L’autre se changeait sans pudeur aucune et l’exhibition de ses muscles si finement taillés était un regard pour les yeux. Sentant le rouge lui monter aux joues, Javier détourna un instant le regard pour constater que son prétendant avait eu la même réaction. Côtoyer d’aussi près la nudité était à la fois fascinant et déstabilisant. Reprenant une gorgée d’eau glacée, il se redirigea vers le bord de la scène, à côté de l’autre jeune homme, regardant le spectacle qui faisait une nouvelle fois le show. Le chanteur dansait avec une grâce inhabituelle et Javier se surprit à taper du pied en rythme. « Quel spectacle, hein ! » L’autre ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire même s’il semblait bien qu’il était plus intéressé par le physique olympien du chanteur que par le côté taciturne du jeune homme. Il ne pouvait pas s’empêcher de sourire intérieurement. Il était vrai que le spectacle était beau à voir. C’était indéniable. Le chanteur plus que le spectacle à vrai dire. Parfois, son regard se concentrait beaucoup trop sur lui et il avait même l’impression de croiser ses yeux. Une illusion d’optique sans doute mais son cœur chavirait à chaque fois. Sentant le spectacle arrivé à sa fin, Javier embrassa sur la joue son prétendant, le remerciant chaleureusement pour l’invitation backstage et prétextant une autre invitation pour s’éclipser avec discrétion. Un rapide détour par le buffet pour récupérer une bouteille d’eau et quelques provisions glissées dans son sac et il s’apprêtait à rentrer tranquillement à son hôtel avant de se rendre compte que la musique s’était arrêtée et que seuls les applaudissements se faisaient entendre. C’était sans doute la fin du concert et les fans se jetteraient très vite sur la sortie pour acclamer et espérer voir leur idole. Il était sans doute coincé là pour quelques temps et cherchait déjà du regard une autre sortie, plus discrète, qui lui permettrait de rentrer plus tranquillement même s’il en doutait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) EmptyLun 4 Aoû 2014 - 18:04

avatar
Invité
Invité

Heart of Glass (Lewis) Empty

Je donne tout ce que j’ai, je ne loupe pas l’occasion d’ajouter une petite note qui surprend le public et me vaut des tonnes d’applaudissements. J’aime cette sensation, j’apprécie le rapport entre les spectateurs et le chanteur que je suis actuellement. Il n’est plus question d’être une star, il n’y a plus aucun rapport de force ou de hiérarchie comme on pourrait l’imaginer. Non, il n’y a plus qu’un artiste qui communique avec ses fans et partage un lien unique. Ils me donnent la force, l’envie de me dépasser et j’ai l’impression de plutôt bien m’en sortir puisqu’ils sont très réceptifs. Ils participent, rient, applaudissent, crient mon nom et je n’ai pas besoin de plus pour repartir à chaque chanson comme si je débutais la première. Le concert arrive finalement bien trop rapidement à sa fin, il ne me reste plus qu’une petite chanson à chanter et j’opte pour la chanson la plus difficile à interpréter de mon album. Une balade piano/voix avec des paroles percutantes, je parle de mon passé, de ce qui a pu me faire souffrir, de l’absence de mon père qui nous a abandonné à la naissance ma mère et moi et je me livre comme jamais. Pour cette chanson, je m’installe sur un tabouret, mon micro à la main tandis qu’une pianiste de talent me rejoint sur scène. Nous partageons un moment unique, le silence règne pour la première fois depuis le début du concert, je dépose mes tripes sur la table, je partage un moment d’intimité unique avec le public, je sens plusieurs fois ma gorge se nouer tellement je ressens les paroles mais je me reprends toujours, je le dois pour que ma voix ne perde pas en justesse et en puissance. J’explose finalement dans le dernier refrain, envoyant en laissant parler mes émotions et plus uniquement ma retenue. Les dernières notes sont pénibles à atteindre, mes mains tremblent mais je tiens bon, mes yeux brillent légèrement et je peux apercevoir quelques personnes les larmes aux yeux. Ils l’ont ressenti eux aussi, ils ont vécu mon histoire par le biais de ma chanson et ont été touchés, je peux le sentir. « Merci à vous, vous avez été fantastiques ce soir. J’espère vous revoir très bientôt, n’hésitez pas à m’ajouter sur Twitter, je ferais de mon mieux pour vous répondre à tous ! Bonne fin de soirée, je vous aime ! » Je souris une dernière fois et quitte la scène sous les applaudissements et certains cris d’hystérie. Ô surprise, ma mère est présente dans les coulisses, elle me saute dans les bras, plus heureuse encore que moi. « Félicitations, tu as été parfait, je suis tellement fière de toi ! » Elle a les yeux tout rouges, ma dernière chanson la fait toujours pleurer parce qu’elle a vécu avec encore plus d’intensité cette histoire avec mon père, c’est après tout elle qu’il a mis enceinte. « Merci maman, je ne m’attendais pas à ce que tu viennes me voir ! » Que je lui dis en la prenant dans mes bras. « Je n’aurais loupé ta première scène en artiste solo pour rien au monde. »

J’échange encore un petit moment avec elle puis un bodyguard ne tarde pas à nous interrompre pour signaler à ma mère qu’elle doit partir pour prendre l’avion qui l’emmènera à l’autre bout des Etats-Unis pour le concert qu’elle a de programmé dans quelques heures. Je la remercie une dernière fois et l’abandonne pour rejoindre ma loge. Je prends une douche très rapide pour retirer la sueur de mon corps, je laisse couler le maquillage au passage, je me trouve tellement plus charmant au naturel, j’ai l’impression d’être figé avec tout ce maquillage. Je me recoiffe rapidement et enfile une tenue plus détente, un pantalon blanc avec un t-shirt en col U laissant entrevoir le début de mes pecs. Je suis prêt à affronter mes fans, ceux qui m’attendent dehors, je leur dois bien cela non ? J’aime cette interaction après les concerts, c’est le meilleur moment de la soirée. Je quitte donc ma loge et rentre de plein fouet dans une autre personne, nos pieds s’emmêlent et nous tombons l’un sur l’autre. « Ouille, toutes mes excuses, je n’ai pas fait attention à ce que je faisais, vous allez bien ? » Je relève la tête, je suis allongé sur cette personne et je le reconnais immédiatement, c’est le garçon de tout à l’heure, le beau gosse à qui j’ai adressé quelques petits regards pendant tout le restant de mon concert. « Rien de cassé ? » Que je lui demande en me redressant pour ne plus l’écraser, je lui tends la main au passage, il doit avoir envie de se relever non ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Heart of Glass (Lewis)   Heart of Glass (Lewis) Empty

Contenu sponsorisé

Heart of Glass (Lewis) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Heart of Glass (Lewis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser