-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Island of Lost Souls (Adriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 19 Juil 2014 - 18:32

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty


Le soleil tombait à l’horizon, des reflets oranges scintillant sur la surface du lac. Une bière à la main, Javier attendait patiemment que la lune se lève totalement, que le noir s’installe, avant de retourner à son hôtel se coucher. De jeunes gens s’amusaient un peu plus loin, buvant, riant, chantant, allant se tremper dans l’eau à intervalles réguliers mais le jeune homme n’était pas d’humeur à aller se mélanger avec la jeunesse dorée américaine. Il était venu ici pour se reposer l’esprit. La journée avait une nouvelle fois été longue et il se demandait si c’était finalement une si bonne idée que ça de se proposer comme bénévole. Certes, il y avait des moments de franche rigolade avec des collègues, des moments d’émotions quand il aidait un enfant mais aussi des moments de colères envers certains clients et d’exaspération parfois. Ce cocktail d’émotions lui faisait connaître un ascenseur émotionnel qui n’était guère bon pour lui. Sans compter la présence de quelques mâles qui sans cesse lui tournaient autour et qui, finalement, lui donnaient le tournis.

Il va sans dire qu’au fur et à mesure que l’alcool coulait dans sa gorge, il se sentait mieux. La fatigue l’éreintait et rendait sans doute la bière plus efficace dans son organisme qu’elle ne l’aurait été à la normale. Les bruits du festival commençaient à s’élever derrière lui, preuve que les concerts venaient de commencer et que la nuit débutait véritablement pour Coachella. La plage sablée se vidait de plus en plus. Après tout, les gens étaient venus pour la musique et non pour profiter de la plage. Quelques amoureux restaient sur place, profitant de la nuit et de la solitude pour devenir plus entreprenant. Javier les jalousait intérieurement mais savait pertinemment qu’il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même et à son éducation qui refoulait ses désirs les plus primaires. Les yeux perdus dans le vide, il continuait de boire sa bière, tranquillement, automatiquement.

Le ciel étoilé lui indiqua qu’il devait sans doute s’être endormi entre temps et la bouteille vide à ses côtés qu’il était grand temps de rentrer dormir. A tâtons, il se releva et chercha des yeux le chemin éclairé qui le ramènerait à la civilisation. Cette courte sieste l’avait requinqué et il n’était pas certain de vouloir rentrer tout de suite. Il tira de son sac une seconde bière qu’il avait pris au cas où et remarqua deux petits cupcakes. Ce n’était pas lui qui les avait achetés et il se demandait bien qui avait pu les glisser là. C’était un signe du ciel. Il décida de se rasseoir pour s’offrir du temps à lieu. Avec une bière et des cupcakes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 19 Juil 2014 - 18:55

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

La journée était enfin terminée. Il aimait de plus en plus être là, maintenant qu'il avait prit le rythme des journées de boulot, et qu'il était de moins en moins fatigué en rentrant. Et puis même si il l'était, il se gardait quand même un peu de temps pour rigoler, et pour s'amuser avec ses nouveaux amis, autant qu'avec les anciens. En l’occurrence, ce soir là, l'invitation fut de la part d'un nouveau groupe d'amis. Enfin, amis... c'était vite dit ! Une fois de retour à Los Angeles, il savait qu'il ne les reverrait plus. C'est des... amis de vacances, on va dire ! Apparemment, ils avaient prévus une petite soirée feu de camp, autour du lac. Comment refuser ? ça voulait dire de la guitare, de l'eau, des gens cool, et très certainement de l'alcool. Il confirma sa présence, et passa juste à sa chambre d’hôtel pour se changer, avant d'aller les rejoindre. Il voulait aussi aller manger un morceau, sachant très bien que dans les soirées, l'alcool et prévu, et pas la bouffe. Et il n'avait pas tellement envie d'être ivre au bout de trois verres tout ça parce qu'il aurait le ventre vide.

Il fit alors dans l'ordre la douche, le change, et un stand de nourriture, saluant par ailleurs un des bénévoles qu'il avait apprit à connaitre. C'est à dire qu'il connaissait son prénom, c'est tout, faut pas exagérer hein... Il se prit un hot dog, et marcha jusqu'au lac, prenant bien son temps pour ne pas arriver premier. Il serait sûrement dernier, si il continuait à cette allure. Une fois sur place, tout le monde était déjà bien, et n'en étaient pas à leurs premiers verres. Rapidement, Adriel les suivit, et se prit carrément une bouteille pour lui, alors qu'il attrapait la guitare pour en jouer un petit air. C'était Noah qui lui avait apprit, et il pourrait lui annoncer que ses cours n'ont pas servis à rien, et qu'il avait réussi à la jouer à peu prêt correctement. De toute façon, même s'il se trompait, ça ne se verrait pas, c'était un titre pas du tout connu alors... Puis rapidement, ce fut un concours qui se mit en place. Le dernier à l'eau obligé à faire un gage ! Adriel trouvait ça gamin, mais terriblement efficace. en moins de deux, tout le monde se retrouvait dans le lac, hurlant face à l'eau froide.

Quand ils en sortirent enfin, la plupart rentrèrent chez eux, afin de se changer et de mettre des vêtements propre. Pas notre sportif. En fait, il était trop bien ici, détendu, et sa bouteille désormais vide. Il se décida à faire le tour du lac, maintenant qu'il était tout seul. Il ne voulait pas rentrer, pas encore. Pas pour se retrouver dans son lit, dormir, et enchaîner avec une journée de boulot. Il voulait encore profiter un peu. Et comme tombé du ciel, un homme se trouvait par terre. De la compagnie ! Il sourit, et s'approche doucement de lui, en espérant qu'il l'ait vu pour ne pas lui faire peur. Après tout, il ne faisant pas très clair, malgré l'éclairage alentour. L'alcool qu'Adriel avait bu lui retira toute pré-politesse, et il s'installa directement à côté de Javier, regardant ce qu'il avait dans la main. Alcool et gâteau, bonne combinaison.

" - Salut ! T'es tout seul ? Enfin, si on compte pas ce que tu as dans la main... "

Il tourne la tête, et vérifie bien qu'il soit vraiment tout seul. Quelqu'un dans l'eau, ou caché derrière un arbre.. on sait jamais ! Mais le plus perturbant pour Adriel, c'est que ce visage ne lui semblait pas si inconnu que ça... Il fronça les yeux, comme si ça allait l'aider à mieux se rappeler, ou à mieux voir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 19 Juil 2014 - 20:02

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty


La bouteille à peine ouverte, il sentit une présence proche de lui. De toute évidence, certains individus possédaient un sixième sens en ce qui concernait l’alcool. Dès qu’une bière était ouverte quelque part dans le monde, ils rappliquaient, avides comme ils étaient de pouvoir boire au goulot. La présence s’approcha un peu plus pour finir par s’asseoir juste à côté de lui, leurs genoux se touchant. Pudique, légèrement gêné par la situation, Javier s’écarta un petit peu plus, laissant tout de même la bouteille entre eux deux. L’autre était plus là pour ça que pour faire la conversation. Dès qu’il n’y aurait plus aucune goutte de disponible, il partirait sans doute de lui-même, laissant le jeune homme, esseulé, avec ses cupcakes. L’autre sentait l’alcool à plein nez. Mais il y avait une autre odeur qui l’entourait. Une odeur particulière. Presque familière. Javier n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Peut-être justement à cause de l’alcool qui coulait en ce moment même dans ses veines.

« Salut ! T'es tout seul ? Enfin, si on compte pas ce que tu as dans la main ... » Pathétique sens de l’humour, Javier était à deux doigts de lui répondre quelque chose en rapport avec son égo ou son haleine d’alcoolique enfiévré. Mais la voix lui rappelait aussi quelque chose. Cette odeur, cette voix, cette démarche assurée. Ce ne pouvait pas être lui. Certes, lui aussi était à L.A. mais cela faisait bien trois années qu’il ne l’avait plus vu. Peu à peu ses yeux commencèrent à s’habituer à l’obscurité ambiante et il avait réussi à mieux discerner les traits de ce – il faut bien l’avouer – bel inconnu. C’était lui. C’était Adriel. Ne l’avait-il donc pas reconnu ? Il n’avait pas tant changé que cela au fil des années mais l’alcool faisait sans doute perdre le sens des réalités. Il profita de ce petit moment de flottement pour l’observer en se demandant comment le sort pouvait lui jouer de tels tours. Plusieurs années auparavant, la situation était exactement la même. Si ce n’est qu’ils étaient plus jeunes, moins expérimentés et que toute l’action se déroulait de l’autre côté de l’Atlantique. Savourant la situation et se demandant s’il devait en jouer, Javier se contenta d’être indifférent à l’identité de l’autre. De continuer ce petit jeu de dupes jusqu’à ce que la vérité éclate.

Rompant finalement le silence, Javier tendit sa bouteille à Adriel. « Oui, je suis seul. Mais t’avoir à mes côtés ne me dérange pas. » Il avait encore en tête les images de cette fameuse nuit sur la plage de Barcelone. Des images floues mais des images tout de même. Des images qui le réveillent encore parfois la nuit. Il en garde un souvenir vivide et surtout de la gêne occasionnée par la suite. Il n’en avait plus été question mais il sentait bien que sa relation s’était depuis détériorée avec le jeune homme. « Tu en veux peut-être un peu ou bien tu as assez bu ? » Il ne pouvait pas s’empêcher d’être un tant soit peu impertinent, même avec Adriel. Après tout, il n’était pas vraiment Javier ce soir pour le moment. Et Adriel n’était pas vraiment Adriel ce soir. C’était juste une rencontre occasionnelle et alcoolisée sur les bords d’un lac. Rassuré par la présence du jeune homme, il se rapprocha un peu plus, comme au début de la conversation. Ce n’était finalement pas un alcoolique en quête d’une bonne âme. Enfin, pas seulement. Il croqua dans le délicieux cupcake avant de le poser sur le genou de son camarade. « Tu peux en prendre aussi. » Peut-être qu’ainsi, les mains se toucheraient de manière anonyme et spontanée en cherchant à attraper le gâteau. Et peut-être que d’autres suivraient.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 19 Juil 2014 - 20:58

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

Adriel avait beau être seul, il n'avait pas envie de s'imposer si le jeune homme était avec un groupe d'ami, ou simplement quelqu'un. Il n'avait jamais aimé être le mec qui s'incruste partout, mais ce soir là, il voulait juste un peu de compagnie. Et le jeune homme était tombée sur sa route comme une bouteille d'eau tomberait sur un assoiffé. Du coup, sans la moindre gène et sans demander la permission, Adriel s'était assit, tout en espérant ne pas se faire recaler par l'homme du lac... Une espérance qui se réalisa, vu que quelques secondes plus tard, il lui confirma qu'il était bien tout seul, et encore mieux : ne l'invitant pas à partir de là. C'était plutôt positif, non ? Le jeune footballeur lui offre un grand sourire avant de s’asseoir un peu plus correctement, prenant ses aises.

« Tu en veux peut-être un peu ou bien tu as assez bu ? »

Comment refuser une telle proposition ?

" - Un peu seulement.. Si tu vois que je me siffle la bouteille, je t'autorise à me frapper, ou à me la retirer. "

Du coup, il l'attrape, et boit un peu dedans avant de la remettre entre eux deux. Il avait assez bu pour ne pas savoir si Javier avait dit ça par pure politesse, ou pour l’embêter, et alors pour vraiment l'inviter à boire. De toute façon, il c'était trop tard, il avait déjà fait sa bouteille sienne. Leur. Il lui proposa également un peu de cupcake, et Adriel n'a aucun mal à l'avouer : il rêvait de croquer dedans. Mais il savait que ça ne se faisait pas, et que déjà qu'il s'inscrustait, il n'allait pas lui manger son gateau... Mon Dieu, il avait l'air excellent, comme si c'était la plus belle chose créée par l'homme. Il se mordit la lèvre en regardant le gâteau, mais secoua la tête.

" - Merci... Peut-être tout à l'heure, si il en reste ? "

Les yeux d'Adriel s'étaient posés sur la main de l'homme en face de lui, fixant le cupcake... mais il les remonta, le long de son bras, passant par son torse, et son visage. Et lorsqu'ils furent dans ses yeux, il ouvrit la bouche, formant un beau "o". Mais... ces yeux... Il les connaissait, il en était certain. Du coup, dans un élan de courage et sans vraiment être conscient de ses gestes, il rendit le cupcake à Javier, et posa sa main sur sa joue, afin de lui faire tourner la tête vers lui. Il devait être sûr. Mais une fois bien en face, c'était évident.

" - JAVIER ! "

Adriel avait un grand sourire, et avait presque sauté au cou de son ami pour le serrer contre lui. Il n'avait pas besoin d'alcool pour ce genre de geste, et Javier le savait très bien... lorsqu'ils étaient jeune, il essayait de le faire le plus souvent possible, même si c'était beaucoup plus facile lorsque ce dernier avait bu...

" - Je savais pas que tu venais ! Si j'avais su, j'aurai essayé de te voir avant ! "

Oui, comme il avait essayé de le voir depuis trois ans.. Oui il avait un emploi du temps chargé, mais bon... en tout cas, ça lui faisait plaisir de le revoir, et d'avoir l'opportunité de partager un moment avec lui. Comme lorsqu'ils étaient là bas, en Espagne. Juste tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 19 Juil 2014 - 23:53

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty


La scène était digne d’un film américain. Javier ne savait même pas très bien si, finalement, Adriel se moquait de lui en mimant une surprise exagérée ou si, au contraire, il était véritablement heureux et surpris de le retrouver là. Après tout, il aurait dû s’en douter. Un tel festival, si représentatif de la société états-unienne actuelle, était attirant pour un étranger comme lui qui désirait particulièrement profiter de toutes les occasions pour s’immerger un peu plus dans cette communauté si particulière. Le contact de sa peau contre son visage le fit frissonner. Il avait souvent fantasmé, seul dans son lit, sur ce genre de contact, n’ayant jamais réussi à s’enlever de la tête le visage du jeune Américain qui était venu deux étés de suite passer ses vacances chez lui. « Javier ! »  Le seul et l’unique, oui. L’alcool faisait de toute évidence des ravages chez les jeunes étudiants de la côte. Il n’avait pas réussi à le reconnaître alors qu’ils avaient quasiment passé de chastes nuits entières côte à côte – la maison familiale ne permettant pas non plus d’accueillir les jeunes gens dans les meilleures conditions.

Le contact avec le corps d’Adriel était particulièrement violent. Il s’attendait à des retrouvailles mais pas à autant d’amour. Tombant en arrière, Javier chuta sur le sol, des étoiles plein les yeux, regardant avec une certaine tendresse – l’alcool aidant même si l’alcool a bon dos dans ce contexte – le jeune homme penché au-dessus de lui. Un flash traversa sa mémoire, lui rappelant qu’une situation similaire s’était déjà produite et que le résultat avait été fameux. Il se releva en le poussant tendrement, le sourire toujours aux lèvres. « Je savais pas que tu venais ! Si j'avais su, j'aurai essayé de te voir avant ! » Javier savait bien que ce n’était pas le cas. Que même s’ils s’étaient rencontrés dans la rue, aucun des deux n’aurait osé proposer à l’autre d’aller boire un café. La manière dont ils s’étaient quittés tous les deux n’était guère propice à de telles retrouvailles. Mais l’alcool – encore une fois ! – aidant, la soirée promettait d’être riche en rebondissements. Rien que de retrouver Adriel à ce instant était la promesse de quelque chose de merveilleux.

« Adriel, si tu savais … » Il avait envie de se pencher vers lui, de le prendre dans ses bras et d’entendre son cœur cogner contre le sien. Il avait envie de passer sa main dans ses cheveux, de lui caresser le visage. Et soudain, il n’avait plus qu’une seule envie, repartir, le laisser derrière lui, sans se retourner. Dans de tels moments, il reprenait la bouteille dans sa main et reprenait une gorgée pour se donner du courage. Du courage liquide comme il aimait l’appeler. Des gouttes d’eau tombaient des cheveux d’Adriel, comme s’il venait de sortir du lac. Il allait attraper froid le pauvre. Retirant son gilet d’autour de ses épaules, il ébouriffa le jeune homme pour lui sécher de manière artisanale les cheveux. « Tu vas attraper froid, niño ! » Javier en profite pour lui caresser les épaules énergiquement et le réchauffer. Il lui tend par la même de nouveau la bouteille de bière, l’invitant du regard à se resservir. « On va bientôt être à sec par contre. » Et il ne voulait surtout pas se retrouver sobre dans cette situation. Il avait besoin de se sentir alcoolisé pour tenir une véritable conversation avec Adriel. Son but inavoué était de toute façon de retrouver ce qui s’était passé des années plutôt, sur une plage et des conditions similaires.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptyDim 20 Juil 2014 - 0:43

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

Javier. Si pendant plusieurs semaines, ils avaient été inséparable lorsqu'ils étaient plus jeunes, ça n'avait pas été une relation qui dura dans le temps. Premièrement, il y avait la distance, et bien que le retour de vacances soit difficile, Adriel parvenait à chaque fois à passer à autre chose, à combler le manque de son ami, attendant juste l'année suivante pour retourner le voir. Mais voilà, il ne pouvait pas non plus faire ça chaque année.. Avec le temps, il avait associé Javier à un flirt de vacances, bien que flirt soit un bien grand mot. C'était son ami, pour sur, mais le flirt n'avait eu lieu qu'une nuit, ressemblant beaucoup à celle là, où ils s'étaient embrassés sur une plage après avoir pas mal bu. Un beau baiser. Un baiser d'adolescent, plein d'innocence, bien que comblé de désir chez Adriel. Et jamais il n'avait réussi à réitérer l'expérience. Et ce n'était pas faute d'avoir essayer !

Et même si ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas vu, ça lui faisait réellement très plaisir de repartager un moment avec lui. D'ailleurs, si il avait su qu'il se trouvait prêt du lac avant, il aurait couru vers lui après sa soirée ! Comme dans les films ! Sauf que bon, avec l'alcool coulant dans ses veines, il serait certainement tombé au sol avant d'arriver... Alors il l'avait prit dans ses bras, profitant un instant de leur rapprochement, car il savait que ça n'allait pas durer longtemps. D'ailleurs, Javier le repoussa doucement, et il se laissa faire, gardant son grand sourire sur ses lèvres. Si il savait ? Il fronça les sourcils, cherchant comme une fin à cette phrase. Mais à la place, il reprit une gorgée de bière, avant de faire tomber le gilet qu'il portait sur les épaules. L'alcool lui donnait chaud ? Certainement, c'était pareil pour Adriel. Il avait tellement chaud qu'il en avait presque oublié qu'il était trempé, et qu'il venait à peine de sortir du lac. Il ebbouriffa aussi ses cheveux, faisant rire Adriel. Il avait vraiment l'impression de retourner en enfance, et refusait que cette sensation ne s'envole.

« Tu vas attraper froid, niño ! »

Ah, l'espagnol... Adriel le parlait qu'un tout petit peu, ayant perdu pas mal depuis les années sans avoir pratiquer. Mais entendre ce langage dans la bouche de Javier était vraiment quelque chose qui lui avait manqué. S'il était certain de tout comprendre, il pourrait même lui demander de parler toujours Espagnol, juste histoire d’alimenter son retour dans le passé, ainsi que ses souvenirs. Il lui frictionne les bras, le réchauffant un peu plus que la bière. Du coup, instinctivement, il se rapprocha de lui, se collant un peu plus de son corps pour se réchauffer aussi par la proximité.

" - C'est gentil... "

Il ferme un instant les yeux, se laissant réchauffer. Il lui propose aussi un peu de bière, et c'est le moment que choisit le jeune sportif pour se redresser, histoire d'en prendre une gorgée. Ah, à sec... donc il n'avait qu'une seule bouteille ? ça, ce n'était pas très bien joué... mais Javier n'avait jamais été un grand buveur, il le savait.

" - Je sais où il y en a, ou plutôt... qui en a. On ira faire un tour si vraiment on en veut encore ! "

Après tout, Adriel était certain que Ryan, l'alcoolique de service, était certainement dans les parages, prêt à troquer ses bouteilles contre un petit billet. Lui s'en fiche, tant qu'il peut s'en racheter d'autre. Et puis, il partage facilement. Vraiment, Ryan, c'est un mec bien. Pour ne pas avoir froid, et voyant qu'il a retiré son pull, il se doute que c'est pour lui... du coup, il retire son haut trempé, et enfile rapidement le pull de Javier.

" - Rappelle moi de te le rendre avant de partir... ça fait longtemps que tu es ici ? Enfin, je veux dire, prêt du lac... on était pas loin, tu aurais pu venir faire la fête avec nous... "

Tellement ridicule comme phrase... Adriel en avait presque honte... Surtout, il se rendit compte qu'en le prenant dans ses bras, il l'avait un peu mouillé aussi. Il se mordit la lèvre, gêné, priant pour qu'il ne soit pas malade par sa faute. on ne sait jamais ! Au pire, il lui rendrait son pull à la moindre toux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptyDim 20 Juil 2014 - 9:48

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

« C'est gentil... » Javier n’est pas gentil, il est alcoolisé. C’est une différence essentielle dans la compréhension de la rencontre des deux jeunes hommes par cette nuit étoilée. L’alcool aidant, ce rapprochement semblait cependant tout à fait calculé. Là, son genou touchait le sien ; ici, leurs mains s’effleuraient. Tout semblait être parfaitement orchestré même si Javier ne l’avouerait jamais. Cela lui faisait certes plaisir de le retrouver sur cette plage artificielle mais il voulait – il n’en était pas sûr – il désirait peut-être que cette nuit soit plus qu’une nuit de retrouvailles. « Je sais où il y en a, ou plutôt... qui en a. On ira faire un tour si vraiment on en veut encore ! » Javier n’était pas certain de vouloir partir et de briser la magie qui les entourait mais en même temps, il avait besoin de ne pas se sentir lui-même, de laisser son esprit, son corps et son âme vagabonder sans filet, alcoolisés, et de voir quels besoins primaires ils allaient chercher à remplir en premier. Allaient-ils suivre la piste de l’alcool, quitte à être sobre pendant cette rechercher ? Ou bien, au contraire, allaient-ils chercher les lèvres d’Adriel sous les siennes comme une reprise des étés passés. Comme une reprise de cet été particulièrement. Et notamment de cette nuit. Oh, bien entendu, il fallait bien l’avouer, parfois, la nuit, Javier se réveillait et admirait Adriel en train de dormir. Son visage si doux et si fin. Avant de repartir tout penaud.

Lorsque le jeune homme retira son haut – aussi rapidement fût-il et aussi noire la nuit fût-elle – que Javier avait eu le temps d’apercevoir ce corps sculpté au fil des années. Il n’avait plus rien à voir avec le jeune homme qu’il avait un jour connu et qui l’avait une nuit embrassé. C’était devenu un bel homme, qui devait sans doute faire tourner beaucoup de tête sur son passage. Heureusement que la nuit atténuait les couleurs, Javier se sentit moins gêné de rougir jusqu’aux oreilles à la vue de tels muscles si finement ciselés. « Rappelle moi de te le rendre avant de partir... » Cela voulait donc sûrement dire que le pull aurait l’odeur d’Adriel sur lui pendant encore quelques jours. Il pourrait dormir avec en sentant le parfum du jeune homme. Cette idée le fit sourire légèrement et il continua d’observer du coin de l’œil son compagnon d’infortune. L’alcool commençait de plus en plus à faire de l’effet. Même s’il s’améliorait au fil des années, son corps n’avait pas non plus l’habitude d’absorber des quantités d’alcool ni même de les encaisser avec la fatigue d’une longue journée par-dessus. « Ça fait longtemps que tu es ici ? Enfin, je veux dire, près du lac... on était pas loin, tu aurais pu venir faire la fête avec nous... » Que dire ? Mentir en lui disant qu’il n’était effectivement pas là depuis longtemps et ainsi ne pas le mettre dans l’embarras ou au contraire, lui avouer sa présence et son goût prononcé pour la solitude – qui allait de pair avec un refus catégorique de se mélanger avec des inconnus éméchés. Un silence gêné s’installa rapidement. Les retrouvailles n’étaient pas aussi chaleureuses qu’il avait pu l’imaginer.

Sentant un vent frais lui passer dans le dos, Javier frissonna délicatement, regrettant sur le coup de s’être séparé de son pull. La fatigue l’endormait de toute façon mais il n’était pas certain de vouloir rentrer. Il se rapprocha un peu plus d’Adriel dans l’infime espoir de parvenir à se réchauffer de la sorte, posant sa tête sur les jambes du jeune homme et s’allongeant sur la plage. Il avait ainsi une vue directe sur le ciel étoilé et sur les yeux brillants de son compagnon. « Tu sais, j’ai souvent pensé à nos retrouvailles. » Faux. Il avait souvent fantasmé sur de telles retrouvailles. Ses doigts jouaient dans le sable fin. Il attendait d’être sobre pour reprendre le chemin de l’hôtel. « Tu m’as manqué. » Et dire qu’il continuait sciemment à sortir des banalités qui ne feraient que renforcer l’aspect incongru de la situation. Il voyait déjà le tableau final. Il allait être sobre quand les retrouvailles allaient vraiment commencer et il n’aurait d’autres choix que de faire son effarouchée pour s’enfuir plus loin, le cœur battant, les yeux embués de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptyDim 20 Juil 2014 - 18:55

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

Javier ne répndit pas à sa question, mais bizarrement, ça n'étonna pas un seul instant Adriel. Bien au contraire, il se douta bien que c'était parce qu'il avait voulu rester seul, comme c'était le cas il y a quelques années... Adriel était parti en vacances en Espagne, et il avait habité pendant longtemps chez ce dernier. Il n'avait jamais voulu sortir seul dans la ville, alors de nombreuses fois, il motiva Javier pour qu'il se mêle à la foule. Il le faisait, lorsqu'il avait de l'alcool plein les veines. Comme aujourd'hui, en fait.. Mais Adriel se rappelerait toujours de cette soirée, qu'ils avaient passé au bord de la plage, avec justement de l'alcool dans le sang et une soirée dans les jambes. Ils s'étaient amusés, avait plaisantés, et s'étaient posés sur le sable, afin de profiter ensemble de la fin de la soirée. Et il y avait eu cet échange, ce baiser. Javier l'avait regardé avec des étoiles pleins les yeux, et Adriel s'était doucement approché de ce dernier. Un dernier centimètre à parcourir, et ils s'étaient embrassés. Le premier baiser de Javier.

ça avait été beau, il ne fallait pas le nier. Mais alors qu'Adriel y voyait le début d'un amour de vacances, Javier s'était montré distant, le repoussant à chaque fois que le jeune sportif avait voulu regouter à ses lèvres. Adriel n'avait jamais voulu baisser les droits, mais soyons honnête, il ne pouvait pas forcer le jeune Espagnol à faire ce dont il n'avait pas envie. Adriel avait même laissé passé un an, en se disant que ça aurait aidé Javier à choisir, et à cesser de repousser ses avances. Mais rien. Du coup, il avait fermé la porte à tout espoir de repartager un jour un baiser avec cet homme. Mais voilà, cette soirée ressemblait beaucoup trop à l'autre, et Adriel se demanda si c'était une bonne chose d'être aussi proche de lui. Il lui avait même filé son pull... Il avait sourit, et avait accepté, ne voulant pas tomber malade... Et rapidement, sans qu'il ait eu le temps de réagir, il se retrouvait avec la tête de Javier sur ses cuisses, alors que ce dernier s'était allongé sur le sol. Souriant, Adriel passa sa main dans ses cheveux, jouant avec quelques mèches. Son autre main lui permis de ne pas s'écrouler en arrière, se mettant ainsi dans le sable.

« Tu sais, j’ai souvent pensé à nos retrouvailles. »

Au moins, il avait réussi à attiser la curiosité d'Adriel. Il prit alors la bouteille de bière, et en prit une gorgée, avant de la proposer à Javier, puis de la remettre à côté d'eux.

" - Vraiment ? Et tu voyais ça comment ? "

Certainement pas comme ça. Adriel non plus n'avait jamais vu ça comme ça, même s'il n'y avait pensé que rarement.

" - Tu m'as manqué aussi. "

Ses doigts glissent de ses cheveux jusqu'à son visage, caressant un instant sa joue, avant de faire passer son pouce sur ses lèvres. Cette soirée était vraiment trop... identique à l'autre. Tellement qu'Adriel ne put s’empêcher de le lui faire remarquer.

" - J'ai l'impression d'être revenu dans le passé... comme la soirée, chez toi... tu t'en souviens ? "

Ou était-il le seul à ne pas avoir oublié ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptySam 2 Aoû 2014 - 19:04

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty


Les yeux perdus dans le vide, il fixait en arrière-plan les étoiles. Il se croyait revenu en arrière de plusieurs années, sur une autre plage, sur un autre continent, mais déjà avec lui. Le destin jouait parfois de drôles de tours à la vie et ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux en était certainement un. L’alcool continuait de couler dans son sang et il était infiniment redevable à l’obscure pénombre de cacher les rougeurs de ses joues. Plus la soirée s’avançait, plus il trouvait que ce n’était pas une si bonne idée d’avoir bu et de se laisser faire. La tête posée sur les jambes de celui dont il se rêvait parfois l’amant, il laissait ses pensées divaguer, passant d’un état d’excitation à un autre, d’une envie folle de l’embrasser à celle de s’enfuir dans le lointain. Les sensations qu’il subissait en ce moment précis, il les connaissait mais ne les acceptaient pas pour autant. Il avait envie de se dire qu’aimer un garçon n’était pas la chose la plus censée à faire dans le monde dans lequel il vivait, par rapport à l’éducation qui avait été la sienne. Mais il se disait aussi que le contact avec les lèvres d’Adriel avait été jusque-là unique, que la sensation qu’il avait ressentie à ce moment précis ne s’était toujours pas dissipée, malgré les années.


« Vraiment ? Et tu voyais ça comment ? » Il avait seulement dit ça comme ça, il n’avait pas vraiment réfléchi à la question. Il avait imaginé lui tomber dans les bras, encore et encore, enfouir sa tête dans son cou pour y repérer l’odeur qui lui était si familière et si inconnue. Il l’aurait sans doute pris dans les bras pour observer les ravages d’un temps peu clément sur le visage de son amant avant de se décider à l’embrasser sur les deux joues et à lui souhaiter la bienvenue à la maison. Ou alors, il le voyait s’avancer vers lui et lui arracher son tee-shirt et l’embrasser langoureusement. Mais aucune de ces visions n’était satisfaisante et encore moins conforme à la réalité des faits. Tout était plus doux, plus calme et aussi plus alcoolisé. Il pourrait toujours se réveiller le lendemain et mettre tout ce qui venait de se passer sur le compte de l’alcool. Ce serait plus simple. Plus facile à assumer. Si tant est qu’il y a quelque chose à assumer. « Moins sombre ! » annonça-t-il en rigolant. Ses côtes se relevaient en rythme à chacun de ses hoquets de rire. Il était vrai que la nuit était à présent totale et complète et qu’il avait de plus en plus de mal à distinguer les yeux d’Adriel qu’il recherchait pourtant avec une envie particulière. Javier sursauta en sentant la douceur des doigts du jeune homme sur sa peau. Il avait déjà rougit en le sentant jouer avec ses cheveux mais l’avait laissé faire. Ce contact-là était différent. Plus sensuel. Le passage du pouce sur ses lèvres était peut-être le contact de trop. Il ne savait plus comment réagir et s’immobilisa pendant un instant. « Tu t'en souviens ? » Bien sûr qu’il s’en souvenait. Il en rêvait souvent et se réveillant dégoulinant de sueur. Et son corps aussi lui montrait que ce souvenir était encore vivace. Il lui embrassa du bout des lèvres le pouce avant de lui prendre la main et de l’ôter de son visage. « Non. » Menteur. « Non, je ne m’en souviens pas. » Bien sûr que si. Menteur. « Je me souviens seulement de nos vacances catalanes. Un bon souvenir. » Un merveilleux souvenir, oui. Le rouge lui grimpait aux joues, il sentait la chaleur envahir son corps, son cœur battre un peu plus fort. Il avait senti le doute dans sa voix. C’était un mauvais menteur parfois et cette situation n’en était que l’illustration parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) EmptyMar 26 Aoû 2014 - 21:29

avatar
Invité
Invité

Island of Lost Souls (Adriel) Empty


Si Adriel se rappelait de tous les détails de la soirée qu'ils avaient partagés quand ils étaient jeune, il serait certain d'y retrouver au moins la moitié des éléments présent. La plage, les bouteilles, les deux amis d'Espagne, les mots, la position. C'était beaucoup trop ressemblant, et bien que ça ne soit pas quelque chose qui dérangeait Adriel, il trouvait cela très étrange... Par contre, il y avait bien quelques choses qui avaient changés : Eux. Javier avait changé physiquement, et mentalement aussi apparemment. Il avait toujours été ce mec qui oblige à creuser pour le connaitre, et Adriel avait aussi grandit, mûrit, et était beaucoup plus sportif. Javier aussi avait changé physiquement, et pas en mal. Moins sombre ? Ouais, c'était une façon de voir les choses... C'est vrai que bon, la plage la nuit, ce n'est pas un lieu très éclairé. Seule la lune offrait assez de clarté pour ne pas les laisser dans le noir complet.

Heureusement qu'il restait le toucher... Et d'ailleurs, Adriel traça le contour du visage de Javier du bout des doigts, cherchant les traits qu'il avait bien connus dans le passé. Il sentit les lèvres sur son pouce, et fut forcé de reconnaître que le contact ne lui semblait plus aussi familier. Comme si... il n'avait pas réussi à graver cela dans sa mémoire. Par contre, il se rappelait du reste. Ce qui ne semblait pas être le cas de Javier, apparemment. Un gout amer l'avait gagné. Vraiment ? Seulement des vacances ? Il ne pouvait pas vraiment le cacher, Adriel était déçu. La nuit ne permit pas au jeune footballeur de voir le rouge de ses joues, et ainsi de lui apporter un indice sur la véracité des mots qu'il venait de prononcer. Mais il avait prit sa main pour la retirer, tout de même.

" - Bon souvenir ouais "

Il finit par repousser doucement la tête de Javier afin de la remettre par terre, se décalant légèrement pour s'éloigner de lui. Il attrapa la bouteille, et en prit une autre gorgée, pour se réchauffer un peu. Il regardait l'eau, au loin. En fait, il ne savait pas trop comment réagir... Du coup, il se força a penser aux vacances qu'ils avaient passés ensemble, aux lieux visités, et aux soirées passées chez lui. Oui, ça avait été de bons moments.

" - Mais j'en ai fait le tour maintenant, place aux autres "

De L'Espagne, il voulait dire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Island of Lost Souls (Adriel)   Island of Lost Souls (Adriel) Empty

Contenu sponsorisé

Island of Lost Souls (Adriel) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Island of Lost Souls (Adriel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser