-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez
 

 C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyMer 23 Juil 2014 - 15:52

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




« Candice & Timothy»
«c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire »

Aie !!! j’ai l’impression d’avoir un marteau piqueur dans la tête… et tout ce bruit, c’était quoi ? Et ça venait d’où ?? J’ouvre un œil et je me fais tout de suite agresser par la lumière ce qui me redonne immédiatement mal à la tête…   J’ouvre doucement l’autre œil… et je me demande bien où je suis… Attendez un peu… c’est une tente ?? Mais qu’est-ce que je peux bien faire dans une tente ?? Et pourquoi je n’ai aucun souvenir d’hier soir… ?? Toujours allongé j’essayais de me rappeler de mes dernières heures… je me souviens être allé à une soirée hier soir, avec des animations, des concerts et tout… j’étais avec des amis, puis d’autres nous ont rejoint… Ah qu’est-ce que j’avais bu … je me souviens même avoir vomi dans l’herbe à un moment et puis plus rien trou noir… Et à présent je me réveillais dans cette tente. D’ailleurs elle était à qui cette tente ? Pourquoi je n’étais pas dans ma chambre d’hôtel ? j’ai réussi à me lever tout doucement et j’ai vu une bouteille d’eau pas  très loin.. Alleluia .. maintenant il faut que je cherche de l’aspirine… si j’avais été dans ma chambre j’aurai juste eu a appelé le service et on m’aurai rapporter du doliprane…

Après avoir vidé la moitié de la bouteille je me suis décidé à sortir de la tente… et tout autour de moi il y en avait encore plein… D’accord.. maintenant je vois où je suis mais j’ai encore pleins d’autres questions : à qui elle est cette tente ? que s’est-il passé hier soir ? Pourquoi je suis là ?? j’étais pratiquement sûr qu’elle n’appartenait pas à un de mes potes. Peut-être à une fille que j’avais rencontré hier ? Mais c’est bête, j’aurai pu l’amener dans ma chambre, c’est plus confortable. J’ai fini par rentrer dans la tente pour essayer de trouver mon portefeuille et mes clés de voitures pour m’en aller d’ici parce que bizarrement le proprio de cette tente n’était plus là… Et c’est là que j’ai vu le mot… Un mot qui me disait que la personne était partie travailler, et qu’elle garerai son secret .. Hein quoi ? quel secret ? mais c’est qui ?? Là j’étais complètement paniqué. Je suis sorti vite fait bien fait de la tente direction le parking un peu plus loin. Ma voiture était toujours là et je suis reparti vers mon hôtel.

Quelques heures plus tard j’étais lavé, habillé, mon mal de tête avait disparu  et un ami à moi ‘avait proposé de bouger vers 17h. Sauf que j’ai refusé car en réalité j’avais autre chose à faire. Ce n’est qu’en fin de journée que j’ai repris ma voiture, direction l’endroit où je m’étais réveillé ce matin. J’étais parti comme un voleur ce matin mais maintenant je voulais au moins savoir qui c’était et surtout de quel secret elle voulait parler. Je n’ai pas tardé à le découvrir… Devant la tente se tenait … Candice…

-C’est à toi la tente ??

Question idiote bien sur… mais j’étais tellement surpris de la voir ici… c’était donc elle !! Maintenant que j’avais répondu à cette question y’en a d’autres qui sont venues… comment ça se fait que j’ai doris dans sa tente ? il s’est passé quoi hier soir ? De quel secret elle parle ?? c’est là que je me suis rappelé l’avoir croisé hier soir durant la soirée.. sauf que dans mes souvenirs je l’avais pas calculé…

-Je suis un peu surpris là… Tu peux m’expliquer ce qu’il s’est passé ?? je crois que j’ai trop bu hier soir…




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyMer 23 Juil 2014 - 17:43

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




Tu t'es vu quand t'as bu

...



A l'heure où je quittais ma tente, je me remerciais mille fois pour ne pas avoir bu hier soir. La lumière du matin était déjà assez aveuglante pour pas qu'une gueule de bois ne vienne empirer cela. Ça avait été une belle soirée quand même. Des amis, de la musique, des jeux le tout sur fond de musique électro. Il n'y a pas dire, Coachella rendait n'importe quelle soirée magique. Je regardais derrière moi, la personne qui ronflait doucement dans un côté de la tente. Son visage paraissait moins livide, à le voir étalé comme ça, ça devait aller mieux pour lui. Timothy. Je le considérais toujours comme un ami même si nous n'avions pas eu de vrais conversations depuis longtemps, très longtemps. Hier soir il avait pas mal abusé de la boisson et lorsqu'il avait fallu rentrer, j'avais proposé de le ramener. Beaucoup n'étaient pas en mesure de s'occuper de lui, et je ne tenais pas à ce qui lui arrive quelque chose. Au volant de ma voiture, je l'avais écouté sortir tout un tas de connerie, jusqu'à une qui m'avait laissé bouche bée. Timothy et sa demi-sœur. Il semblait avoir été amoureux d'elle avant de savoir qu'ils étaient parents, et ce secret semblait le tourmenter si j'en jugeais le nombre de minutes qu'il avait passé dessus. Une fois arrivé à ma tente, je l'avais convaincu de retirer chaussures, chaussettes avant de s'écrouler sur un des deux matelas gonflable. Adieu lit spacieux. Je savais que j'avais eu raison de prendre du surplus de matériel de camping.  Lui faisant suffisamment confiance, je n'hésitais pas à quitter la tente sans le réveiller. J'étais attendu au bureau des bénévoles pour obtenir mon planning et mon badge. Avant de partir, je pris soin de lui laisser une bouteille d'eau à portée de main ainsi qu'un mot lui indiquant que je partais travailler, qu'il pouvait rester jusqu'à ce qu'il veuille partir et que je ne dirais rien. Et puis je refermais à moitié la tente derrière moi.

Première journée enfin terminée, je filais à ma tente. Je dégoulinais de sueur, alors rapidement je prenais des affaires de rechanges avant d'aller prendre une douche glacée. A mon retour, j'avais trouvé la tente vide. Timothy avait filé, sans même me laisser un mot. En même temps, à quoi je m'attendais. Moi je le considérais comme un ami, mais lui ? Je n'en avais aucune idée. On s'était connu il y a presque cinq ans maintenant, à son entrée à UCLA, et ça avait été assez rapide pour nous de s'entendre. Beaucoup de points communs nous liaient et puis ça s'était estompé. Mes études avaient prit la priorité, m'éloignant des autres et de lui en particulier. Il avait sûrement évolué lui aussi de son côté, et je me demandais si nous pouvions être aussi proches qu'avant. La tête dans mes pensées, je terminais de me laver les cheveux avant de me sécher complètement, mettant enfin des vêtements propres. Je repartais vers ma tente, une serviette sur la tête. Mon téléphone vibra dans ma poche, d'autres bénévoles m'invitaient à un barbecue plus tard dans la soirée. J'étais en train de ranger mes affaires quand j'avais entendu des pas derrière moi, puis une voix. « C'est à toi la tente ? » Je l'observais, me demandant si il était sérieux. « Non, c'est au Pape. » Je ne savais pas pourquoi j'avais répondu cela, peut-être parce que j'aurais aimé qu'il me remercie pour hier soir. « Je suis un peu surpris là… Tu peux m’expliquer ce qu’il s’est passé ?? je crois que j’ai trop bu hier soir… » Ah d'accord, ceci explique cela. Je soupirais légèrement avant de retirer ma serviette, ébouriffant ma chevelure mouillée. « Si tu ne te souviens de rien, alors oui tu as trop bu.» Je ne pouvais pas tellement lui donner de leçons étant donné que moi aussi j'avais mes casseroles. Je me déplaçais vers moi voiture pour aller chercher deux fauteuils pliants, l'ignorant royalement le temps de ma manœuvre. Une fois que je bipais avec ma clé, je me mis enfin à lui répondre. « Je suis très déçue que tu ne te souviennes pas de cette nuit... » Volontairement je le laissais imaginer milles et une choses, lui montrant qu'il ne suffisait pas de revenir la bouche en coeur après m'avoir snobbé hier soir. Sa tête sembla se décomposer. « Je plaisante. Il ne s'est rien passé, je t'ai juste ramené dans mon humble demeure parce que t'étais incapable de rentrer chez toi. » Je dépliais les fauteuils et m'installais sur l'un, savourant le fait de me poser enfin après cette journée.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyMer 23 Juil 2014 - 20:06

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




« Candice & Timothy»
«c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire »

« Non, c'est au Pape. » A question idiote réponse idiote... j'ai juste haussé un sourcil un peu amusé par sa réponse. J'avais oublié ce trait de caractère chez elle. Il faut dire que cela faisait deux ans que je ne lui avais pas reparlé. Nous n'étions pas en froid, non loin de là. C'est juste qu'à un moment donné dans votre vie, vous prenez des chemins différents, cela vous éloigne de vos amis, vous devenez quelques d'autres et finalement vous finissez par oublier vos anciens amis, pour vous ce ne sont plus que de simples connaissances, des gens avec qui vous trainiez il fut un temps. C'est ce qui explique pourquoi Candice et moi n'étions plus en contact. On avait passé de bons moments ensemble, nous étions amis, peut-être le sommes-nous toujours... Alors pourquoi je l'ai ignoré hier soir ?? Quand je l'ai vu, j'aurai dû aller la saluer, prendre de ses nouvelles, pourtant j'ai délibérément choisis de faire comme si je ne l'avais pas vu, comme si elle n'existait pas. Même moi je ne me comprenais pas. « Si tu ne te souviens de rien, alors oui tu as trop bu » Ou peut-être que je suis Alzheimer, tu n'y as pas pensé hein ?? Bon cette phrase je l'ai juste pensé dans ma tête. Puis elle m'a abandonné pour aller chercher deux chaises pliantes, m'ignorant royalement jusqu'à ce qu'elle me balance cette bombe en pleine figure comme si de rien n'était : « Je suis très déçue que tu ne te souviennes pas de cette nuit... »

Grand moment de gêne de ma part. Je devais faire une tête bizarre avec mes yeux écarquillés, mes points qui se serraient, et en train d'essayer de me remémorer cette fichue soirée.. Non s'il te plait ne me dis pas qu'on a .. que toi et moi on a ... ?? NONNNN !! « Je plaisante. Il ne s'est rien passé, je t'ai juste ramené dans mon humble demeure parce que t'étais incapable de rentrer chez toi. » Je n'ai pu retenir un grand soupire.. Un immense soupir de soulagement puis je me suis vite repris... Je venais de soupirer comme si coucher avec elle serait aussi horrible. La pauvre j'allais la vexer.. sauf que c'est pas du tout le cas. Je devais vite me reprendre par rapport à mon soupir de soulagement.

-Non c'est pas ça... c'est que... Enfin... c'est juste que je suis content qu'il ne se soit rien passé.

Peine perdue, je n'arrive même pas à m'exprimer. Je me suis assis de tout mon poids sur la chaise en posant un autre soupire. Après tout elle avait mis deux chaises, j'en ai conclu que y'en avait une pour moi. Et puis même si ce n'était pas le cas j'avais grandement besoin de m'asseoir pour remettre mes esprits en place.

-Je suis désolé. Pour le fait que t'es due t'occuper de moi... En plus je sais que bourrer je suis un peu invivable. Là franchement pour le coup j'ai honte.

Je ne comprenais toujours pas pourquoi elle s’était dévouée hier soir. Certes il devait y en avoir plusieurs de bourré, mais il devait y en avoir d’autres des sobres. Je ne le lui demanda pas, au fond j’étais bien content que ce soit elle.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyVen 25 Juil 2014 - 14:18

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




Tu t'es vu quand t'as bu

...



Pourquoi je faisais exprès de me moquer de lui ? Aucune idée. Enfin si. Timothy était un ami, un très bon ami même. Ça remontait au début de notre cursus, avant même son arrivée à UCLA. C'était la première fois que je discutais avec un garçon via un site et dés le début j'avais sentis qu'on pourrait bien s'entendre. A son arrivée, ce fut le cas et ce fut le cas pendant les deux années qui suivirent. Et puis plus rien. On s'était éloigné, on s'était perdu de vue. Et il avait fallu une soirée alcoolisé à Coachella pour qu'on s'adresse de nouveau la parole. Lorsque je lui dis enfin la vérité, je vis son visage soulagé ajouté à son soupir, je compris que imaginer coucher avec moi devait lui être insupportable. J'haussais les sourcils et il comprit qu'il devait se justifier. « Non c'est pas ça... c'est que... Enfin... c'est juste que je suis content qu'il ne se soit rien passé. » Je le laissais volontiers patauger dans ses excuses. Moi aussi j'étais contente qu'il ne se soit rien passé parce que je ne voulais pas de ce genre de relation, encore moins avec plusieurs témoins qui adoreraient me le rappeler du genre de Charly. Et puis, étant sobre, je n'aurais rien tenté sur quelqu'un d’alcoolisé. J'étais loin d'être ce genre de personne. Tim finit par s’asseoir sur l'autre chaise sans que je l'y invite, mais l'avoir déplié signifiait qu'il pouvait le faire. Je sentais que nous allions avoir une longue conversation alors autant être à l'aise. Il soupira de nouveau avant d'ajouter « Je suis désolé. Pour le fait que t’aie du t'occuper de moi... En plus je sais que bourré je suis un peu invivable. Là franchement pour le coup j'ai honte. » Je laissais échapper un petit rire. «Pas invivable, juste chiant. Et bavard. » Est-ce que c'était le moment où je devais lui dire ce qu'il m'avait avoué ? Pas tout de suite.

J'étirais mes jambes douloureuses. Être debout toute la journée était assez fatiguant. « T'excuses pas. Je l'aurais fais pour d'autres que toi. » Oui c'était sur, je l'aurais fais pour Andy, pour Sinéad, et même Talya. Tim, c'était différent. C'était en souvenir de notre amitié. « T'étais vraiment dans un sale état, comme beaucoup, et je tenais pas à ce que tu prennes le volant. Et puis j'avais suffisamment de place pour te loger une nuit.» C'est comme si inconsciemment j'avais prévu ce genre de soirée. La tente était suffisamment grande, avec deux matelas et un surplus de couverture, je pouvais loger une ou deux personnes avec moi. Même si je tenais quand même à ma solitude. « Et valait mieux que ce soit moi, étant donné ce que tu as pu me sortir. » Là, je lui tendais la perche pour qu'il comprenne ce qu'il avait pu m'avouer. Tim me fixa, sûrement en train de réfléchir à la soirée d'hier. Je lui offrais un sourire timide, encourageant. « Tu sais, c'est pas parce qu'on ne se parle plus, que je vais te juger. Tu es libre de faire ce que tu veux, avec qui tu veux. » Et puis, qui j'étais pour m'occuper de ses histoires ? Il était grand, il était en âge de savoir ce qu'il faisait. « Tout le monde a un secret, et je ne suis pas celle qui pourra te dire le contraire. T'as le droit de faire des erreurs, parce que c'est humain et dans ton cas, c'était pas vraiment de ta faute. Si ça peut te rassurer je ne dirais rien pour toi et ta demi-sœur.» Il se figea. Je vis son visage se décomposer et je compris qu'il ne se doutait pas qu'il avait pu se confier à ce point. Est-ce que j'aurais du le lui rappeler ? Peut-être pas en fin de compte. J'aurais peut-être dur garder ça pour moi, et ne pas lui en parler. Il devait vivre avec ce secret alors savoir que quelqu'un le savait devait être un choc. A moins que cela ne soit faux. Parce qu'ivre, ce n'était pas sur que ses propos soient véridiques. Mais je savais aussi que l'alcool aidait à se libérer, et à parler sans avoir peur. Je reportais mon attention sur lui, visiblement mal à l'aise. « Tim ?»

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyLun 28 Juil 2014 - 14:01

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




« Candice & Timothy»
«c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire »

J’étais bien content d’être tombé sur elle, que ce soit elle qui m’ai aidé hier soir. On ne s’était plus adressé la parole depuis des années, et le pire c’est qu’hier je l’avais complètement ignoré pourtant elle m’avait aidé, elle m’avait mis dans sa tente, m’avait empêché de prendre ma voiture et avait veillé à ce que je ne fasse pas n’importe quoi. Je lui en étais reconnaissance et c’est pour ça que je la laisse se moquer de moi, après tout je l’avais bien mérité. Heureusement elle m’a vite fait comprendre qu’il ne s’était heureusement rien passé entre nous deux hier soir et j’ai poussé un soupir de soulagement puis j’ai tenté de m’expliquer… en vain. J’ai fini par m’asseoir sur la chaise libre à côté d’elle-même si elle ne m’avait pas invité officiellement. «Pas invivable, juste chiant. Et bavard. »

Bavard ? En temps normal je suis assez bavard , mais alors avec un coup dans le nez c’est encore pire.

« T'excuses pas. Je l'aurais fais pour d'autres que toi. T'étais vraiment dans un sale état, comme beaucoup, et je tenais pas à ce que tu prennes le volant. Et puis j'avais suffisamment de place pour te loger une nuit
Je lui ai adressé un sourire, pour la remercier de ce qu’elle avait fait. « Et valait mieux que ce soit moi, étant donné ce que tu as pu me sortir. » Ah oui j’avais oublié. En fait j’étais tellement surpris de la voir elle que j’avais fini par oublier pourquoi j’étais venu… En plus de vouloir savoir qui c’était, je voulais savoir quel secret j’avais bien pu lui dire. « Tu sais, c'est pas parce qu'on ne se parle plus, que je vais te juger. Tu es libre de faire ce que tu veux, avec qui tu veux. » Tout mon corps était raid, j’étais tendu, crispé, et j’écoutais ses paroles car j’attendais la suite, j’attendais de savoir quel secret j’avais bien pu lui dire. Puis ça se trouve en fait je lui ai raconté une histoire pas intéressante : elle venait de me dire que je pouvais coucher avec n’importe quoi ça ne la regardais pas. Alors quoi ? Je lui ai dit que j’avais trompé ma copine officielle ( qui en réalité est loin d’être ma copine )  avec pleins de filles ?? ce n’était pas un secret. Je ne suis pas discret, presque tout le monde le sait et je m’en fiche. « Tout le monde a un secret, et je ne suis pas celle qui pourra te dire le contraire. T'as le droit de faire des erreurs, parce que c'est humain et dans ton cas, c'était pas vraiment de ta faute. Si ça peut te rassurer je ne dirais rien pour toi et ta demi-sœur.»

Mon visage s’est décomposé. Non je ne lui avais pas raconter n’importe quelle histoire de coucherie.. je lui avais raconté l’histoire qu’il ne fallait pas. Mon dieu comment j’ai pu être aussi con sérieux ? je bois trop et voilà, je deviens plus pipelette qu’une meuf. « Tim ?»  J’ai avalé ma salive, j’étais  vraiment mal à l’aise et je ne savais pas quoi lui dire. Je ne m’y attendais absolument pas. A ce moment-là j’avais envie de m’enfuir en courent, et faire comme si rien ne s’était passé, sauf que c’était trop tard et puis après ce qu’elle avait fait pour moi hier je ne pouvais pas simplement partir sans rien dire.

Après un long silence très gênant j’ai donc fini par ouvrir la bouche.

-Je te remercie de ne pas porter de jugement sur ça et surtout de ne rien dire à personne.

Je lui faisais confiance, elle était quand même mon amie malgré les quelques années de silence radios. Si elle me disait ça je la croyais. Au moins j’étais content d’avoir révélé ça à Candice et pas à quelqu’un d’autre.

-Honnêtement c’est une histoire que je n’aime pas trop raconter. Maintenant tu es au courent, je ne sais plus si je t’ai dit toute l’histoire, mais même si ce n’est pas le cas je ne souhaite plus en reparler s’il te plait.

Je lui ai adressé un petit sourire gêné pour lui faire comprendre que cela n’avait rien avoir avec elle, c’est juste qu’en réalité je ne me suis toujours pas remis et que c’est délicat pour moi d’en parler. Après tout, personnes d’autres n’étaient au courent.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire EmptyDim 3 Aoû 2014 - 18:59

avatar
Invité
Invité

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty




Tu t'es vu quand t'as bu

...




Je savais que j'avais visé juste car son visage se décomposa au moment où je prononçais le mot demi-sœur. A sa réaction, je pouvais deviner qu'il m'avait avoué ce qui sûrement était son plus gros secret et qui devait le ronger depuis un bout de temps. Je pouvais maintenant être assuré de la véracité de ses propos, bien que prononcés dans un état d'ébriété. Le silence s'imposa quelques minutes et je ne cherchais pas à le rompre. Tim était suffisamment mal à l'aise pour que je n'ajoute quoique ce soit. Je finis par l'appeler, cherchant à savoir comment il allait agir maintenant. Bien que je l'ai assuré de ne rien dire ou de ne porter de jugement, je voulais être sur que ça allait de son côté. Il finit par poser les yeux sur moi « Je te remercie de ne pas porter de jugement sur ça et surtout de ne rien dire à personne. » Je lui adressais un sourire encourageant. «Honnêtement c’est une histoire que je n’aime pas trop raconter. » Je pouvais comprendre. Je n'avais pas eu tout les détails de l'histoire, mais je pouvais aisément me douter que Tim ne l'avait pas fait consciemment. Si cette femme était sa demi-sœur, alors il devait l'ignorer au moment de leur relation. Je n'imaginais pas celui que j'avais considéré comme mon ami agir ainsi. «Maintenant tu es au courent, je ne sais plus si je t’ai dit toute l’histoire, mais même si ce n’est pas le cas je ne souhaite plus en reparler s’il te plait. » ajouta-t-il, sa voix manquant d'assurance. Derrière son sourire, je pouvais deviner que cet épisode l'avait marqué bien plus que je ne le pensais.

Je relevais mes jambes sur mon fauteuil, posant mon menton sur mes genoux. « Non, tu ne m'as pas tout dit, mais je ne vais pas chercher à savoir. Tim, c'est ton histoire, c'est arrivé maintenant il faut faire avec.» Je savais ce que c'était d'avoir quelque chose sur la conscience, quelque chose qui nous colle à la peau et dont on aimerait se débarrasser. « Ça arrive à tout le monde d'avoir quelque chose qu'on préférait ne pas avoir vécu. » Voyant qu'il me regardait, perplexe, je pris une grande inspiration avant de me lâcher. « Je n'en parle quasiment à personne mais… vers mes seize ans, j'ai eu un accident de voiture avec ma sœur. C'était moi qui conduisait. On s'en est sortit à peu prêt saine et sauf mais ça m'a perturbé pendant un bout de temps. Et j'ai eu des séquelles auxquelles je ne m'attendais pas...» La partie la plus difficile s'annonçait. Tim ne dirait rien, je le savais, son secret en ma possession il ne s'y risquerait pas même si je n'avais aucunement l'intention de le divulguer. « Ce que je fais passer pour de l'hyperactivité, est en réalité de la bipolarité. » La bombe était lâché. Je détestais ce mot, je détestais encore plus l'effet qu'il faisait aux gens. On avait tendance à me considérer comme une folle. « Je sais ce que tu dois te dire. Que je suis une folle, mais je peux t'assurer que ce n'est pas ça.. Enfin pas vraiment. » Je baisser le regard vers le sol, sentant le souffle s'amenuiser dans mes poumons. Tim était au courant de mon adoption, ça, c'était un sujet que je ne cachais pas car je n'avais pas honte de mes parents adoptifs, ils m'avaient élevé et aimé comme de vrais parents. « Mon médecin pense que c'est un cadeau de mes parents biologiques, et que j'avais déjà eu des crises sans m'en rendre compte mais que l'accident a été le révélateur. C'est pas un truc dont tu te débarrasses comme ça, ça te colle aux fesses toute ta vie et quelques médicaments évitent le pire. » Je me frottais le visage avant de reposer mon regard sur Tim. « Ce n'est pas la même chose que toi, mais c'est quelque chose qui me hante et je dois vivre avec. Je n'ai pas le choix mais je me donne les moyens de passer outre.» Vu comme ça, ça semblait simple mais c'était loin de l'être. Mon traitement était lourd de conséquences, avec des médicaments à prendre tout les jours et parfois à effets secondaires. C'était également faire attention aux activités que je faisais, à mon alimentation et à l'alcool. Au début du traitement, j'avais pas mal déconné de ce côté là et je l'avais payé. « Tu vois, on est à égalité. Maintenant tu sais que je ne suis pas si parfaite que j'en ai l'air. » ajoutais-je, avec un sourire timide.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire   C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty

Contenu sponsorisé

C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C&T - c'est là que je me dis que je dois arrêter de boire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser