Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

Partagez
 

 Let me be • Prioki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyDim 3 Aoû 2014 - 19:04

avatar
Invité
Invité

Let me be • Prioki Empty

La nuit est tombée sur le festival, il a encore un peu mal aux jambes d’avoir marché toute la sainte journée afin de prendre des photos, mais malgré tout, quand il a vu son ballon de basket dans sa chambre d’hôtel, il n’a eu qu’une envie, le prendre pour aller sur le terrain sportif. En plus à cette heure-ci, il n’y a plus grand monde, les gens s’étant tous empressés de rejoindre les stands, bars et autres dancefloors. Rapidement, il arrive à l’endroit voulu et sourit en le voyant désertique. Observant son téléphone, il remarque un appel manqué de sa mère et se pose sur le côté afin de pouvoir l’appeler et de lui dire que tout va bien, que le festival est génial, que son boulot le passionne, qu’il espère qu’elle va bien. Elle le rassure en disant que Seattle et le chaton vont bien. Chaton qui n’a toujours pas de nom d’ailleurs, ma foi, c’est à elle d’en trouver un. Il raccroche au bout d’une petit dizaine de minutes avant de ranger son téléphone dans sa poche et de commencer à faire quelques paniers, juste pour passer un moment tranquille, juste pour avoir l’impression de faire un peu de sport malgré tout. Au bout d’une bonne demi-heure, la balle lui échappe et part plus loin. Il la cherche du regard avant de voir deux couillons se rapprocher du terrain en tenant son ballon. « Merci de l’avoir ramassée. » Il tend la main afin de pouvoir la récupérer. « Qui t’a dit qu’on va te la rendre le chinois ? » Okay, ça commence bien. Il les fixe dans un calme olympien. Hiro sera le dernier à s’énerver. « Vous avez dix secondes pour me la rendre. » « Sinon quoi ? tu vas jouer les ninjas ? » ils ricanent, l’un deux le pousse assez violemment pour le dégager. « Allez barre-toi le chinchong. » Il ne répond pas à leurs insultes, essayant juste de récupérer sa balle encore jusqu’à ce que le plus grand des deux ne lui envoie dans le ventre avant de la récupérer à nouveau. Il reste debout malgré une perte légère d’équilibre, se massant le ventre dans un petit gémissement. Décidément… quand on est con, on l’est vraiment. Mais il ne lâchera pas. « J’ai pas envie d’me battre, rendez-la moi et foutez-moi la paix…. » Il sait qu’il pourrait les mettre au tapis, mais il n’a pas envie d’utiliser la violence bien qu’il se soit mis en position de défense en les voyant lui tourner autour comme pour l’encercler.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyLun 4 Aoû 2014 - 0:06

Heathcliff Flynn Yaxley
Heathcliff Flynn Yaxley
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 24
Date d'inscription : 26/12/2013
Prénom : Emmy
Célébrité : JulainHOtMorris
Crédit avatar : Chevalisse
Messages : 500
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : C'est compliqué
Avec qui ? : les fesses de Zus, les bras d'Athéna et le lit de brook
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude de theatre & sport & psycho & médecine...
Job/Métier : Pompier volontaire & le prince Philip à WDC & Intervenant aux cours de théâtre de UCLA
Adresse de résidence : Appartement au Northest
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Un dépressif

Let me be • Prioki Empty

La journée était enfin terminée, pour une fois j'avais pas trop bu, je tenais encore sur mes pieds et pouvait rentrer tout seul à ma chambre d'hôtel. Oua c'était bien surnaturel, disons que la journée m'avait claqué et j'avais bien une seule envie, rentrer à l'hôtel et prendre une bonne douche. La poussière du festival m'avait rendu crasseux et dieu sait à quel point j'ai horreur de ça, la transpiration ok, c'est naturel mais la poussière, de un j'en suis moitié allergique et en plus ça fait éternuer et ça colle sur la peau. Bref j'étais rentré à l'hôtel et avait jeté tout mes vêtements par-terre pour aller me mettre sous l'eau. J'avais entre temps commandé un cocktail que je siroterais tranquillement après mettre délassé sous l'eau. Ah rien de mieux pour se remettre d'attaque. J'étais seul ce soir, alors je me materais peut-être un de ces bons vieux films avec de la boisson ou j'appellerais bien quelqu'un pour passer la soirée, j'avais quelques numéros de filles chaudes qui je suis sûr serait ravie de partager mes draps. Fin bon, je réfléchissais à cela sous l'eau  tout en frottant bien de partout pour enlever la poussière qui c'était accumulée et je faisais en sorte de sentir bon si je devais finir la soirée dans les bras d'une ou d'ailleurs d'un chanceux.
C'est alors qu'après avoir finit enfin ma douche et que l'on frappa à la porte, sûrement pour m'apporter mon cocktail, que j'enfilais un peignoir et alla ouvrir et découvris donc un de ces hommes en costard, le room service avec mon verre. Je souris. "Je vais chercher le pourboire." Je partis dans la chambre et attrapa mon pantalon qui était sur le sol et fouilla dans la poche de devant et en sortit quelques billets. J'avais bien la flemme de voir combien c'était mais, je les tendit à cet homme qui en échange me donna mon cocktail. "Merci beaucoup et bonne soirée." Eh oui, j'étais de bonne humeur, ça m'arrivais des fois. Je ferma donc la porte et alla siroter mon verre à la fenêtre, confortablement dans le peignoir ce qui me laissais libre de mes gestes.
C'est alors que je vis quelqu'un seul sur le terrain de basket. Mais avec mon flegme imparable, je sus reconnaître Hiroki, rien qu'à sa tenue je pouvais être sur que c'était lui. Je décida donc de finir mon verre rapidement et d'enfiler un boxer quand même en dessous d'un sort confortable gris, et j’attrapai le premier tee-shirt qui arrivait, c'était un marcel rouge délavé. J'enfilais mes chaussures mi-basket mi-ville et descendit par l’ascenseur avant de me diriger vers le terrain de basket. Je reconnus donc bel et bien Hiroki, sauf qu'il y avait deux hommes avec lui et ils n'avaient pas l'air de lui faire la causette, bien au contraire. Je me dépêcha donc de les rejoindre. "Salut Hiro, ces gars t'embêtes ?" J’allai me poster à côté de lui. Ah Hiro, c'était un peu comme mon frère, il avait su être là quand j'étais complètement torché, livré à moi même, seul lui était venu m'aider à rentrer à la fraternité. Ce gars était plutôt cool finalement, moi qui avais des appréhensions sur lui qui ne vivait pas le même genre de vie que moi chez les Delta Thêta. Je me tournais donc vers les deux inconnus qui rigolaient légèrement. Moi j'étais bien moins calme qu'Hiro et mit mon poing en pleine face de l'un d'eux. "Qu'est-ce que t'as à rigoler, abruti."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyLun 4 Aoû 2014 - 13:02

avatar
Invité
Invité

Let me be • Prioki Empty

Il entend d’autres bruits de pas dans son dos. Instantanément, il se raidit en se disant qu’il n’arrivera pas en combattre trois sans s’en tirer avec quelques bleus. « Salut Hiro, ces gars t'embêtent ? » Le soulagement quand il reconnait la voix de Priam est assez indescriptible. « On peut dire ça comme ça oui… » Il est heureux de voir Priam à vrai dire, on ne peut pas dire qu’au début, tout a pu rouler entre eux, loin de là même. Disons plutôt que Priam semblait le détester pour certaines raisons mais tout changea quand Hiro l’aida après une soirée pour trop arrosée. Depuis ce temps, ils s’entendent vraiment bien. Comme quoi, il ne faut pas grand-chose pour rallier des hommes. Les deux idiots continuent de rire comme des hyènes ce que le jeune japonais a vraiment du mal à comprendre en réalité. Mais alors qu’il a juste envie de s’en aller, il sursaute en voyant Priam écraser son poing dans le nez de celui qui tient le ballon avec force, réussissant à le faire tomber. « Eh merde… » Il voit alors le bras du second se tendre et l’arrête d’un mouvement vif avant de lui retourner le bras pour lui faire une clé et de l’envoyer plus loin de lui donnant un coup de pied au cul. Il n’y a pas à dire, il reste quand même moins violent que son frère de cœur. « Bande de sales pédés ! Fallait vraiment que tu viennes défendre ta petite-amie ? » Hiro hausse un sourcil en regardant l’abruti de première, il est consterné à vrai dire. « Alors de une, y’a rien de mal à être homosexuels et de deux, je suis un homme et non une femme et de trois, si pour vous, deux hommes qui traînent ensemble sont forcément gays, alors on peut largement penser la même chose de vous deux ! » Il esquive un coup avant de coller à nouveau son pied au cul du brun pour lui faire perdre l’équilibre et le faire tomber sur le sol. « Non mais sérieusement les gars, vous voulez jouer longtemps ? Parce que c’est sûr qu’on gagne ! » Il sourit à Timothy, essayant de lui faire comprendre qu’il n’a pas besoin d’être trop violent. Les autres sont des armoires à glace, idiots et peu agiles. Ils sont fins et rapides, ils auront forcément l’avantage. « J’te paye un coup à boire ou à manger après ça je crois. » Il tape dans la main de Priam en souriant, esquivant un autre coup avant de trébucher sur le sol et de rouler à temps, avant que son propre ballon ne lui arrive en pleine tête.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyLun 4 Aoû 2014 - 16:15

Heathcliff Flynn Yaxley
Heathcliff Flynn Yaxley
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 24
Date d'inscription : 26/12/2013
Prénom : Emmy
Célébrité : JulainHOtMorris
Crédit avatar : Chevalisse
Messages : 500
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : C'est compliqué
Avec qui ? : les fesses de Zus, les bras d'Athéna et le lit de brook
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude de theatre & sport & psycho & médecine...
Job/Métier : Pompier volontaire & le prince Philip à WDC & Intervenant aux cours de théâtre de UCLA
Adresse de résidence : Appartement au Northest
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Un dépressif

Let me be • Prioki Empty

Je m'étais donc empressé de rejoindre Hiroki, bien qu'il ne semblait pas en grande nécessite. Je savais pertinemment qu'il pouvait se débrouiller tout seul, mais moi, je dois l'avouer j'aimais bien me trouver dans telle situation pour pouvoir mettre mon poing dans la tête d'abrutis finis. Et puis j'avais bien un dette envers lui, depuis le jour où il m'avait porté secours oh moment où j'étais vraiment dans... dans le vomi...
Après l'avoir rejoint et ignorer ses débiles de première pour m'adresser à Hiro. Ceux-ci commençaient à se foutre de nous, avec leurs gueules de branleurs pas finis et leur dégaines d'abrutis. « On peut dire ça comme ça oui… » Je lui souris et lui fait un léger petit clin d’œil avant d'écraser mon poing sur la tête d'un des deux lourdauds à lui en fait perdre l'équilibre. C'était plutôt amusant et j'aimais ça. Bon ok, mon poing me faisait légèrement mal, mais bon comme on dit, c'est un mal pour un bien. « Eh merde… » Bon Hiroki ne semblait pas enchanté de ma susceptibilité. D'ailleurs le deuxième mec essaya de frapper Hiroki, qui dans l'art de la non violence réussi à le bloquer d'une clé de bras et le faire voler.
Une fois les deux à terre, l'un d'eux lâcha en essayant de se relever : « Bande de sales pédés ! Fallait vraiment que tu viennes défendre ta petite-amie ? » Je me tourna avec un léger sourire vers cet enfoiré et avant que j'ai eu le temps de lui sauter dessus et de le tabasser, Hiro prit la parole : « Alors de une, y’a rien de mal à être homosexuels et de deux, je suis un homme et non une femme et de trois, si pour vous, deux hommes qui traînent ensemble sont forcément gays, alors on peut largement penser la même chose de vous deux ! » Je me mis à rire. Il avait le dont de refroidir mes ardeurs, si il n'avait pas été là, je crois que je n'aurais pas été très fin.. Pourtant ils continuèrent, je crois qu'ils n'avaient ps bien compris la leçon... « Non mais sérieusement les gars, vous voulez jouer longtemps ? Parce que c’est sûr qu’on gagne ! » Je jeta un regard à hiro et lui sourit. Oh ça oui, on gagnerait à tout les coups. A la fraternité, il y avait souvent des combats, bon ceux-là étaient pour s'amuser mais, disons qu'il y a tout des même des balaises... « J’te paye un coup à boire ou à manger après ça je crois. » Ah c'est pour ça que je l'aimais ce petit gars. On se fit un petit check avant de tourner les talons et partir d'ici. Sauf, que ces malfrats n'ont toujours pas compris. Ils se remirent à la charge. Mais Hiro trébucha et fit une roulade sur le sol. « Vous savez quoi, j'ai pas la patiente d'Hiroki. Mes poings partent assez vite et croyez-moi, j'ai pas peur de deux gros idiots comme vous. » J'en attrapa un, le regarda droit dans les yeux et lui cracha en plein figure. Eh oui, la provocation ça me connaît. Je le poussa et alors que je tendais la main à Hiroki pour l'aider à se relever. L'un m'attrapa et me colla son poing en pleine figure. Mon nez à tout prit, il était légèrement dévié et du sang en coulait. J'étais sonné. « Ah l'bâtard... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 17:52

avatar
Invité
Invité

Let me be • Prioki Empty

Le rire de Priam le conforte quelque peu, il faut bien l’avouer. Il fait tout pour garder son calme et ne pas s’énerver, mais aussi pour contenir le jeune Ryback, parce qu’il ne faut pas être digne d’Einstein pour comprendre qu’il est impulsif et qu’une bataille va bientôt commencer. Ce qu’Hiro essaye à tout prix d’éviter. Non pas par trouille mais parce qu’il n’a pas envie de voir Priam amoché à vrai dire. Lui, il supporte bien les coups. Recevoir ceux de RJ régulièrement durant leurs entrevues l’a aidé à devenir moins sensible. Il check son mate avant de sourire, voulant partir, mais se fut peine perdue. Ils chargent encore, en voulant esquiver, Hiro trébuche de tout son long avant de réussir à éviter le ballon de justesse qui claque sur le béton juste à côté de sa tête. Il a eu de la chance pour le coup, mais il sait bien que ça ne va pas durer. Vous savez quoi, j'ai pas la patiente d'Hiroki. Mes poings partent assez vite et croyez-moi, j'ai pas peur de deux gros idiots comme vous. » Il regarde son acolyte tout en se mordant la lèvre et quand il le voit lui tendre la main, il essaye de l’attraper, mais pas assez tôt à vrai dire. Priam se fait empoigner et quand il voit l’autre lui envoyer violement son poing dans le nez, il sent que son sang ne fait qu’un tour. Dans un bon, il se redresse, écoutant l’insulte du jeune homme qui se tient le nez, complètement ensanglanté et sonné. Il veut le rejoindre, mais sans une main qui l’agrippe. « Bon là... j’en ai marre. » Il se tourne vers la brute n°2 et avant qu’il ne comprenne, il lui envoie un coup de pied dans le ventre, suivit d’un second dans la mâchoire, lui imposant une petite figure aérienne avant de pouvoir l’effectuer. Quand il le voit s’étaler au sol, il se tourne vers le premier et l’attrape par l’épaule pour le retourner vers lui. Il a un visage calme, mais un regard sombre. Vraiment sombre. « Fallait pas le toucher. » Il le tient par le col avant de lui donner un coup de boule pour lui écraser le nez. Certes, la douleur le sonne aussi légèrement, mais il a trop d’adrénaline. Un coup dans le ventre, puis un second, un autre dans la mâchoire pour finir par un kick retourné. Il le regarde s’étaler au sol en gémissent avant de se remettre droit et de réajuster sa veste avant de se tourner vers son ami. « ça va ? » Il avance vers lui quand il se prend un boulet canon qui l’envoie voler plus loin, le faisant atterrir dans le poteau du terrain. « Aah… » Il se tient le bas du dos en grimaçant avant de se redresser à moitié, mais il se prend déjà un coup de pied dans la mâchoire et retombe plus loin. Un autre gémissement se fait entendre. Il se redresse, sentant sa lèvre saigner. Il arrête le pied importun avec une main avant de lui tordre comme il peut afin de lui faire perdre l’équilibre. « Priam ! Derrière-toi ! » Il a bien compris qu’il veut l’aider, mais l’Enfoiré n°1 ne semble absolument pas de cet avis. Il repousse le con n°2 qui se remet rapidement debout. Hiro se met en position de défense, réussissant à arrêter et parer tous les coups qui pleuvent d’un coup, non sans difficulté, il faut bien l’avouer. Il essaye de se retenir encore pour ne pas exploser, mais il a juste envie de les défoncer. « Mais putain, t’es un fils de Ninja ou quoi ?? » L’abrutit se fatigue à enchaîner les attaques, voulant à tout prix le toucher. Sauf que même si le jeune japonais n’est pas d’un gabarit impressionnant, il est endurant et sait frapper avec force et précision. Il lui attrape un poing entre ses doigts et le serre assez pour faire craquer les phalanges de l’autre. « Tu m’emmerdes… vraiment… » Un premier coup de poing dans le nez du grand brun, un second, un troisième, suivit d’un coup de pied dans l’estomac pour le faire valser plus loin. Il se passe la main dans les cheveux, tout en reprenant son souffle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyDim 21 Sep 2014 - 17:25

Heathcliff Flynn Yaxley
Heathcliff Flynn Yaxley
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 24
Date d'inscription : 26/12/2013
Prénom : Emmy
Célébrité : JulainHOtMorris
Crédit avatar : Chevalisse
Messages : 500
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : C'est compliqué
Avec qui ? : les fesses de Zus, les bras d'Athéna et le lit de brook
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude de theatre & sport & psycho & médecine...
Job/Métier : Pompier volontaire & le prince Philip à WDC & Intervenant aux cours de théâtre de UCLA
Adresse de résidence : Appartement au Northest
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Un dépressif

Let me be • Prioki Empty

Vous pouvez pas savoir à quel point se prendre une droite dans le nez ça fait vraiment et réellement mal. Ah mais une de ces douleurs ! Punaise, j'ai l'impression que mon nez est cassé ! J'arrive pas à imaginer que je venais de me faire sécher aussi facilement par un crétin. Et il venait de me mettre terriblement en colère, bon je l'avoue ma tête tourne encore un peu et je risque de retomber directe si je me lève trop rapidement. Ah pourquoi est-il aussi facile d’assommer un homme... Mais alors que je ne trouvais qu'à insulter ses connards de bouffons.. Hiroki se releva avec furtivité et commença à s'approcher de moi quand, soudainement on l'agrippa. Je ne remarqua pas bien ce qui était en train de se passer, la tête tournait encore et mon nez... mon nez était en miette....
« Bon là... j’en ai marre. » Alors que j'avais fermé mes yeux pour que ma tête arrête de tourner, j'entendis les paroles d'Hiro et les ouvris. Oh j'avais bien envie de voir ce qu'il allait faire. Je connaissais bien Hiro et ce n'était pas le genre de chinois qu'il fallait embêter. Il ne faut se fier aux apparences...
J'ouvris donc les yeux, toujours en me tenant la tête et regarda Hiroki se tourner vers cet imbécile et lui décocher un coup de pied violent en plein dans le ventre, vous savez, à l'endroit pile poil qui te donne envie de gerber. Mais il ne s'arrêta pas là car cette fois son pied se dirigea vers sa mâchoire. L'homme lâcha un petit cri de fillette avant de s'étaler au sol, tout en se tenant la mâchoire qui était décalé de quelques millimètres. Mais ce n'est pas fini... Car il attrapa l'autre et dit, d'une voix sanglante : « Fallait pas le toucher. » Cette réplique sonna et il fit une autre victime, car l'abruti subit le même sort que le précédant, sauf que cette fois, lui aussi avait le nez cassé à cause du coup de boule et il vola après un kick retourné. Il avait pas finit pleurer sa mère celui la... Il lâchait quelques petits gémissements de douleur, ce qui eu le don de me faire sourire mais, je grimaça... Quand je sourit ça tend la peau de mes joues et tire sur mon nez ensanglanté. Ce fut à ce moment là, qu'Hiro s'approcha de moi et dit : « ça va ? » Je n'eus pas le courage de lui répondre, et tendis juste mon pouce vers le haut en grimaçant...
Je n'eus pas le temps de cligner des yeux que les deux autres abrutis revinrent à la charge et propulse Hiroki vers le poteau du panier de basket. Et c'est qu'ils remettaient ça, ils ne c'étaient pas assez prit une raclée comme ça et bien ils allaient comprendre leur douleur car bien qu'Hiro grimaça en se tenant le bas du dos, il se releva mais retomba de suite par un coup de pied bien placé dans la mâchoire. C'était à son tour de saigné, sa lèvre s'était ouverte par la violence du coup. Mais ça ne l'arrêta pas pour autant car me bluffa en arrêtant un coup en attrapant sa jambe et lui tordre pour le faire tomber. Alors que j'étais en train de regarder la classe qu'il avait, il me cria : « Priam ! Derrière-toi ! » Je me retourna le plus vite possible et vit l'un des couillons et me releva rapidement pour ne pas me reprendre un autre coup et me sonner encore plus. Alors je me concentra et me positionna en mode attaque, les poings fermés devant moi prêt à dégainer. J'étais bien trop concentré pour entendre et voir ce que faisait Hiro. J’esquivai un coup de poing pour ne pas me le prendre dans la figure et souffrir encore plus que ce que mon nez me faisait déjà subir. Mais je décolla une droite dans la mâchoire, sachant qu'il s'en était déjà prit une qui avait du lui faire un hématome intérieur. Je ne lui laissa pas de répit et lui mit un coup de pied à l'entre jambe et au moment où il se baissa je prit sa tête et l'écrasa contre mon genoux. Je grimaça, ça devait être douloureux pour lui, en tout cas il s'étala de tout son long sur le sol. Je me frotta les mains après avoir bien rendu la monnaie de sa pièce à cet abruti de première !
Après cela, je me tourna vers Hiroki qui en finissait lui aussi avec son couillon, mais il semblait réellement perdre patience, ce qui se comprenait. « Bon je crois que l'on ferait mieux de partir d'ici avant qu'ils se relèvent. C'est des coriaces ces deux-là, mais bien trop abruti pour s'en tirer, le mien est bien sonné. » Je lui tendit la main pour faire un check par qu'il faut l'avouer, ons 'était tout de même bien débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki EmptyJeu 25 Sep 2014 - 17:17

avatar
Invité
Invité

Let me be • Prioki Empty

Il a mal pour le nez de son ami, il doit bien l’avouer et le voir sonné ainsi lui donne encore plus l’envie de le protéger contre les deux glandus. Il n’aime pas se battre, il n’aime pas utiliser la force qu’il peut avoir pour de la violence. Mais les deux autres semblaient bien décidés à lui faire payer sa rébellion. Sa lèvre s’ouvre assez violemment, il sent le sang dans sa bouche, il voit les gouttes tomber sur le sol. Il l’éponge avec son bras pour essayer d’arrêter l’hémorragie. Il est fatigué par leur connerie aberrante. Il est temps d’y mettre un terme. Il remarque alors que Priam reprend du poil de la bête à son plus grand plaisir et il grimace longuement en voyant le traitement que l’abruti subit. Grimaçant, il observe la scène en frissonnant légèrement. Outch, c’est décidé, il ne mettra jamais le brun en colère. Il se décide à agir et à libérer ses chakra, tant pis si l’autre con finit au sol avec la mâchoire de démolie ou le nez, ou encore les deux. Il n’en a plus rien à foutre à vrai dire. Il enchaîne les coups tous plus durs les uns que les autres et quand il envoie le coup de pied final, il peut entendre le crétin s’étaler au sol dans un bruit assourdissant avant de gémir comme un bébé. Il se passe alors une main dans les cheveux avant de regarder son poing droit qui tremble. Il a dû se fissurer une ou deux phalanges au passage. Pas grave, ça en valait la peine. « Bon je crois que l'on ferait mieux de partir d'ici avant qu'ils se relèvent. C'est des coriaces ces deux-là, mais bien trop abruti pour s'en tirer, le mien est bien sonné. » Priam le sort de ses rêveries un peu destructrices et c’est beaucoup mieux comme ça. Tout son corps à la base très tendu se relâche d’un coup avant qu’il ne lui sourit et ne fasse le check attendu par son compagnon du soir. « En effet… » Il regarde vers la brute à terre. « Lui aussi je pense… » Il observe ensuite le jeune delta avant de grimacer. « Il t’a pas loupé… » Il soupire doucement avant de se déchirer une partie de son t-shirt et de lui mettre sous le nez. « Tiens. » Il récupère son ballon et le met sous un de ses bras avant d’attraper Priam par les épaules pour le faire avancer avec lui. Il sait bien que la douleur peut être déstabilisante, surtout au niveau du nez, ça rend souvent le cerveau confus. « On va aller à la tente des premiers secours. Si jamais c’est pété, vaut mieux le montrer à un médecin. » Il espère qu’Aaron ne lui tiendra pas rigueur de son état demain d’ailleurs. Il sait que ce n’est pas présentable devant les clients, mais il ne regrette pas d’avoir agi même s’il sait parfaitement que la violence ne résout absolument rien dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me be • Prioki   Let me be • Prioki Empty

Contenu sponsorisé

Let me be • Prioki Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me be • Prioki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser