-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 GIALYA ∆ just give me a reason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyMar 26 Aoû 2014 - 22:07

Talya S. Adams
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 23
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

GIALYA ∆ just give me a reason Tumblr_m5fn3n1ADR1ql9rca


Du repos, loin du bénévolat me ferait du bien..
Puis il y avait elle...

En voyant son nom s'afficher en haut de ce message, j'avais eu cette étincelle dans les yeux, celle que l'on a parfois lorsque la personne qui nous plaît nous contacte. Gia... Je ne savais plus quoi penser de cette femme et pourtant je ne pouvais la chasser de mes pensées. Nous avions été proches, si proches... et pourtant nous étions si loin. Cette ambivalence me plaisait en un sens, sinon j'aurais décliné poliment sa proposition, mais je la voulais, rien que pour moi. Et ce n'était pas le cas. Non, elle était à cette fille, à cette Pia, une fille qui se clamait hétéro, et qui pourtant avait une relation.."privilégiée" avec Gia. Elle et moi n'étions plus grand chose aujourd'hui, du moins, plus grand chose de qualifiable. Quand elle avait finit par prendre Pia dans ses filets, elle m'avait laissée tomber. En douceur, certes, mais tomber malgré tout. Indisponible, peu présente... Et surtout, je pouvais lire dans son regard que son intérêt pour moi n'avait plus rien de comparable avec celui d'avant. J'étais jalouse. Je ne pouvais pas faire quoi que ce soit, si ce n'est raviver la flamme éteinte et prier pour qu'un jour, Gia ouvre les yeux... Parce que chercher quelqu'un d'autre ne me disait franchement rien. Non. J'avais une envie brûlante de son corps, de son être, d'elle, je la voulais pour moi. Si seulement c'était réciproque... Ce rendez-vous serait ma jauge, si je voyais qu'elle n'était pas réceptive du tout, j'étais foutue de laisser tomber, par contre si elle se montrait compréhensive... Je foncerai. Elle en valait la peine.

A l'heure convenue, j'étais descendue au SPA. Gia n'était apparemment pas encore arrivée. Une dame au guichet me demanda d'aller me déshabiller dans une de leurs cabines et d'enfiler un mince peignoir ainsi qu'une sorte de paire de chaussons, tous blancs, il fallait aussi prendre une petite douche dans une cabine à côté. Je m'exécutais, filant vers le couloir. Mon jean glissa sur mes cuisses, rejoignant mon haut et mon soutien-gorge, déjà au sol. Soulevant mes pieds un à un pour me libérer de mon pantalon, je rassemble mes affaires sur le petit banc de la cabine. Je jette un oeil dans le miroir et me rend compte qu'il fallait aussi enlever le bas. C'était super bizarre. Je m'exécute et enfile mon peignoir, me dirigeant vers la grande cabine de douche. Je laisse couler un instant l'eau sur ma peau avant d'entendre dans le couloir la voix claire de Gia... Ma belle Gia. Sans réfléchir, je passe ma tête hors de la cabine pour profiter de sa vue, comme si chaque seconde était bonne à prendre à ce point.. Elle était là, aussi.. sensationnelle que dans mes souvenirs. Juste là. J'ai vite coupé l'eau et enfilé à la va-vite mon peignoir pour la retrouver, histoire qu'elle ne me cherche pas. « Hé Gia ! » Oui, sur le coup je n'avais pas mieux. Je l'ai regardé de haut en bas, en réprimant mon sourire qui en disait trop sur ma joie de la revoir après ces quelques temps passés loin d'elle. « Contente de te voir ... je... t'attends ici alors ? », je me voyais mal l'attendre sous la douche, ça aurait un peu fait mauvais porno. Je la regardais, attendrie. J'avais beau lui en vouloir, son sourire était capable de tout me faire oublier. Vraiment tout... Même Pia..




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyVen 29 Aoû 2014 - 0:55

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Let I offer you a forgiveness deserving of my feelings.
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

Je crois que je faisais le bon choix. Enfin … ce n’est pas vraiment un choix d’aller vers Talya, de passer du temps avec elle, de me faire pardonner de l’avoir négligé. C’est une envie, un besoin que je reconnais avoir besoin avec elle. Elle a ce qu’il manque pour moi : elle s’assume, je crois. Je n’ai pas peur de la séduire, et ce même devant du monde. Même si c’est une étudiante et moi le coach sportif d’UCLA. Je l’apprécie et j’aimerais savoir jusqu’où…
Alors, c’est l’occasion de ces vacances pour renouer avec Talya. Je stresse déjà avant même de sortir de la chambre d’hôtel. Je me dis qu’elle risque de ne pas venir finalement, que je l’ai trop déçue ou alors, que ça se passe mal à cause de moi et de ce que j’ai pu faire. Car au fond, même si je n’ai rien fait « en matière », c’est justement ça le souci…
Je fais donc les cent pas dans ma chambre, m’imaginant comment je pourrais arriver. Ce que je pourrais avoir comme sujet avec elle pour parler de tout et lui faire oublier à quel point j’ai été très conne. Mais l’heure approche et je n’ai plus le choix de me bouger. Je n’ai plus le temps de réfléchir. Je referme la porte derrière moi, plus de retour possible.
Quand je me retrouve au SPA, je ne vois pas Talya. On me dit qu’une demoiselle correspondant à la description de la dame de l’accueil est arrivée il y a quelques minutes et qu’elle se changeait. Alors, j’entre en toute confiance avec le peignoir et les chaussons à ma taille. Je scrute un peu les vestiaires quand je vois Talya de loin.
Elle est nue sous son peignoir, mouillée par la douche. Mes lèvres se pincent et mon cœur s’emballe à toute allure. Des images en moi ne m’aident pas vraiment à réfléchir. Elle est tout bonnement divine et j’ai bien envie de lui proposer qu’elle m’attende sous la douche. Mais je me retiens ! Nous ne sommes pas à un point de notre relation où je pourrais me permettre ce genre de chose…
Ce serait indigne de moi.
Mais je lui souris. C’est un sourire radieux, et heureux.
Je finis par acquiescer. « D’accord, je n’en ai pas pour longtemps. » Je souris plus timidement cette fois puis je vais me cacher dans la cabine pour retirer mes vêtements. Une fois nue, j’enfile le peignoir et les chaussons.
Je rejoins Talya. Je m’approche d’elle à tel point que je sens son souffle sur ma peau. Je tends ma main vers son visage que je frôle avant de glisser ma main dans ses cheveux. Mes doigts volent une mèche humide de ses cheveux. « ça fait du bien de te voir aussi… »
Une dame nous rejoint. Je suis obligée de quitter la douceur de Talya pour poser mon regard sur la dame qui est arrivée, une employée. « Vous avez rendez-vous pour un massage en duo, non ? » J’acquiesce sans dire un mot. « Bien, suivez-moi. » ajouta-t-elle.
Je regarde Talya et réalise une initiative que j’espérais bon pour nous deux. Je glisse ma main dans la sienne. « Allons-y. » dis-je d’une voix douce. Puis je suis d’un pas léger la masseuse qui nous emmenait dans une salle où nous attendait une seconde masseuse. Elle nous explique qu’elles vont revenir et qu’on doit s’allonger sur les tables de massage en mettant simplement la serviette qu’elle nous tendait sur nos fesses.
Puis elles sortent. Je lâche la main de Talya. Je prends la table de droite et enlève mon peignoir sans gêne sous les yeux de Talya. Puis m’allonge sur le ventre et malgré la difficulté du geste, je pose la serviette sur mes fesses. « ça va être trop bon ! » dis-je, enjouée à l’idée de me faire masser et surtout, de me détendre.
Mais c’était un bon début, d’avoir vu Talya m’avait soudainement détendue…


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyVen 29 Aoû 2014 - 17:12

Talya S. Adams
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 23
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

GIALYA ∆ just give me a reason Tumblr_lwxoczOLlv1r4kfic

A peine arrivée, la tornade blonde venait de disparaitre pour revêtir sa plus belle tenue : rien. Du moins c'était avec du "rien" qu'elle devait être le plus en valeur, c'est ce que je me disais en regardant ses jolies courbes s'éloigner de mon regard. Un soupir de soulagement s'infiltra entre mes lèvres. Je ne savais pas à quoi m'attendre avec elle. Avec Gia, on ne sait jamais. Le truc c'est que même si on ne s'était pas quittées en mauvais terme la dernière fois, il faut dire que le rajout de Pia dans l'équation m'avait bien refroidie. Et Gia aussi. Elle n'était plus comme avant. Je l'avais sentie casi-intimidée quand on avait échangé trois mois il y a quelques secondes. Je ne savais pas comment agir. Peut-être qu'il valait mieux la laisser faire au risque de faire quelque chose d'inapproprié. Ou pire... de se faire rejeter. C'était là une de mes pires craintes.. Tenter quelque chose et me prendre un retour de bâton en pleine figure. Il n'y avait qu'elle qui avait le pouvoir de tenter, je ne pouvais faire que répondre. En fait, notre relation déjà ambiguë ne faisait qu'empirer à mesure des secondes. Ma tête calculait à quel vêtement elle devait en être. Elle devait enlever son bas maintenant. Une partie de moi fantasmait totalement, l'autre se disait qu'il était encore temps de prendre mes jambes à mon cou et de fuir. Fuir cette bizarrerie, fuir cette femme qui ne me donnerait jamais ce dont j'ai besoin parce qu'elle en aime une autre, fuir, tout simplement.

J'ai senti son souffle. Son souffle chaud dans mon cou. Et c'est ainsi que je suis sortie de ma rêverie. Mon cerveau s'était mis sur off et visiblement l'option fuir venait de disparaître. Elle était là, si proche. Ses doigts frôlaient ma peau et déclenchaient chez moi, un doux et délicieux frisson qui parcourait mon corps le long de ma colonne vertébrale. Elle me pétrifiait. Quand le jais de mes yeux croisait la noisette des siens, je ne me sentais plus capable de lui en vouloir. En glissant ses doigts dans mes épais cheveux, j'ai sentit mon corps tout entier être attiré par elle. Le geste le plus banal, effectué par Gia, devenait volupté et sensualité. Si bien que nous reprenions nos rôles, moi timide, elle meneuse. Je baissais les yeux, un sourire un peu embarrassé. Jusqu'à son intonation, son minuscule accent italien, tout chez Gia frôlait le parfait.

Ce moment suspendu dans le temps fut interrompu par une employée qui nous demandait de la suivre, d'un naturel plus réservé, je laissais Gia prendre les devants. Je m'attendais à la suivre mais.. c'est alors que j'ai senti la douceur de ses doigts caresser la paume de ma main afin de s'y loger. J'avais complètement perdu les pédales. Je crois que j'avais beau refuser à mon coeur et mon corps le loisir de trop me laisser aller, ils prenaient leurs droits. Si bien qu'on s'est retrouvées dans la salle et que je me retrouvais face à Gia qui enlevait son peignoir sans gêne devant moi afin de s'allonger sur la table de massage. Je me retrouvais avec une serviette dans la main, sans savoir comment elle était arrivée là ni ce qu'il fallait en faire, mais apparemment, le but était de recouvrir ses fesses avec. Bien.

Mes yeux s'affolent. Elle est là. Nue. A 90% sous mes yeux. Je ne peux pas. Je ne peux pas la regarder. Non. Il ne faut pas. Plus craintivement, je laisse tomber petit à petit mon peignoir, sans regarder si Gia m'observait ou pas. Pragmatique, j'attache la courte serviette autour de mes hanches, retenant ma poitrine avec mon avant bras, puis m'allonge à mon tour sur la table. Je tourne la tête et adresse un sourire discret et approbateur à Gia avant de me rendre compte que ça faisait bien cinq minutes que je n'avais pas ouvert la bouche. Ca allait paraître louche. Ainsi j'ai posé mon coude pour prendre appui dessus et poser ma tête sur ma main, pour échanger quelques mots le temps que les masseuses ou masseurs peut-être, arrivent. « Oui, en plus c'est pas du luxe... Je me suis blessée à l'épaule à l'entraînement il y a trois mois et j'ai toujours mal. J'espère que t'es plus sympa avec les cheerleadeuses que le coach de natation l'est avec nous. Il veut tellement qu'on éclate Harvard aux nationales qui nous lâche pas. Je flippe presque pour la rentrée. » même si à vrai dire, entre notre requin d'entraineur et Gia, la comparaison était dure à faire. J'ai voulu crever l'abcès. Peu importe sa réponse, le massage me détendrait certainement.. « Alors... Sinon, qu'est ce qui t'as pris autant de temps pour oublier totalement mon existence ? Tu es toujours à fond sur ... ? » j'avais beau me forcer, je n'arrivais pas à prononcer son nom à voix haute. « tu sais qui... ? » j'affichais une mine légèrement boudeuse. « Bien, mesdemoiselles, on va pouvoir commencer, je suis Lana, je vais m'occuper de vous et Kylie s'occupera de votre amie. ». Une femme. Yes. Je soulevais mes sourcils, lançant à Gia un regard légèrement concupiscent avec un sourire malicieux. Il était temps de quitter mon costume de supertimide, et de rire un peu. « Salut Kylie, moi c'est Talya. » je lui lançais le regard le plus pornographique que j'avais en stock en riant intérieurement. Elle était plutôt mignonne cette Kylie, et apparemment elle était douée pour faire des massages. Elle était le messager indirect parfait pour me faire entendre auprès de Gia. Je l'ai dévisagé quelques secondes avant de descendre mes yeux sur ses mains, en prenant un air faussement émerveillé : « Ouah.. Vous avez de très jolies mains... Je suis sûre que VOUS, vous saurez prendre bien soin de moi.» ses joues ont rosi et elle a détourné le regard. J'ai posé un regard de défi sur Gia, il se pouvait fort qu'elle n'en ai rien à faire, et au delà de mon envie de la mettre un peu mal à l'aise à ouvertement draguer ma masseuse, j'avais envie de m'amuser. Et quand c'est le cas, on ne m'arrête plus.




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyLun 1 Sep 2014 - 0:57

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Let I offer you a forgiveness deserving of my feelings.
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

Allongée sur la table de massage, j’attendais qu’elle fasse de même avec moi. Au fond, la coquine en moi avait envie de voir le corps de Talya. Je ne l’ai jamais touché, ça a toujours été que séduction et douces caresses en plus de quelques baisers volés. Mais c’était il y a trop longtemps maintenant. Un temps que je comptais bien rattraper…

Elle fait de même. Et mon cœur s’arrête. J’ai déjà vu des femmes, des tas même qui étaient nues ! Jamais il n’y avait eu de la perversité, ni même des sensations. Seulement, voir Talya réchauffait mon corps entier. Je sentais des papillons dans mon ventre qui voletaient, mon cœur manquait de s’arrêter tellement les battements avaient pris une allure trop fort d’un coup !

Et quand elle va pour s’installer, je fais mine j’ai regardé ailleurs. Je ne voulais pas la mettre dans l’embarras même si j’ai grandement apprécié le spectacle. Puis quand mon regard peut se poser à nouveau dans le sien, je réponds à son sourire. Je ne sais quoi dire, en fait. Je ressens encore ce froid entre nous et je m’en veux terriblement car je sais que c’est de ma faute…

Talya finit par acquiescer. Et me confie qu’elle s’était faite mal il y a quelques temps. Je ne le savais pas et je me sens bête. Je l’écoute, à la fois entre le rire et la compassion. C’est vrai qu’à UCLA, je suis une sorte de professeur, plus un coach, nous sommes plus proche des élèves que des professeurs. Bien que j’accumule aussi le poste d’assistante en langue.

« Je lui parlerais pour qu’il calme un peu.. » dis-je avant de me taire à nouveau. Il faut que je me reprenne. Mais Talya n’est pas une fille qui a sa langue dans sa poche, elle finit bien par me parler. Mais parler de ça, je suis déstabilisée. Elle me parle de Pia et je suis confuse de la façon dont elle s’en prend pour le faire.

J’aurais bien aimé lui rétorquer la moindre chose. Mais rien. Les masseuses arrivent et je me tais. Je les salue silencieusement. Je pose ma tête sur mon front pour laisser la masseuse, Lana, faire son travail auprès de moi. Et vu comment Talya avait activé mes nerfs, il me fallait absolument un bon massage.

Et alors que je sentais les mains de Lana sur mon dos, j’entendis Talya « s’amuser ». Elle rage, et elle se venge en draguant ouvertement la masseuse. Je lève légèrement la tête et remarque la gêne que son comportement affecte. Je soupire et repose ma tête sur mes poignets.

« Vous êtes encore plus tendue, ça va aller ? » disait-elle alors qu’elle continuait à me masser. Je ferme les yeux et inspire un bon coup. Ce serait mentir de dire que je n’ai pas ressenti de la jalousie quand elle s’est amusée à draguer la masseuse. Il y a aussi de la couleur en moi mais le plus grave, c’est que je ne me sente pas bien. Que mon corps est encore plus tendu.

Bon OK, faut qu’on parle maintenant. Mais pas devant elle. Je décide de me tourner et lui indiquer à voix basse de sortir et que je la préviendrais quand elle devra revenir. Je descends de ma table de massage pendant qu’elles sortent. Nue, je m’en fou, je monte sur la table de massage de Talya tout en prenant la bouteille d’huile de massage.

« Soyons clair, je n’ai pas parlé à Pia depuis la moitié de mai. Je lui ai clairement fais comprendre que je ne voulais pas sortir avec elle si elle ne comptait pas officialiser notre relation. Depuis, j’ai fait beaucoup de choses. Mais Pia n’était pas là. Maintenant, je veux juste passer un moment de détente avec toi, alors, ne le gâches pas ! » J’ai été franche.

Et d’ailleurs, je m’amusais à me venger en laissant l’huile de massage froide sur le haut de son dos. J’observais l’huile descendre le long de sa colonne vertébrale. « Juste toi et moi cette après-midi, Talya… » Mes mains se posent sur son dos et j’étale l’huile de massage sur son dos. Puis je me montre plus rigoureuse dans mon massage. « D’accord ? » Le ton de ma voix s’est adoucit…


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyJeu 4 Sep 2014 - 0:35

Talya S. Adams
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 23
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

GIALYA ∆ just give me a reason Tumblr_lwxmk0omiS1r4kfic

« C'est vraiment gentil de ta part.. » c'est sûr que c'était un peu bizarre de considérer Gia comme une coach ou même comme un professeur compte tenu de son âge inférieur au mien, mais après tout, elle pourrait être un porte parole tout à fait efficace. J'aurais préféré avoir un coach comme elle. Avec un tel corps à retrouver de l'autre côté du bassin, j'aurais été bien plus motivée à nager plus vite que les autres. Mais bon... il avait fallu qu'elle choisisse le cheerleading et qu'au lieu de la belle italienne on hérite d'un gros balourd béta aussi vieux qu'Hérode et avec un capital sexy aussi négatif que les températures en Antarctique. La dernière fois que j'avais essayé de lui demander de calmer le jeu à l'entrainement il m'avait envoyé bouler, et m'avait fait nager deux heures de plus que les autres. Je tenais encore un peu à mon bras, je préférais qu'il reste accroché à moi. Puis comment dire non à Gia hein?

Nous avons commencé à nous aventurer sur une pente glissante. Surtout moi en fait. Je mettais Kylie dans l'embarras, et si j'essayais de ne pas regarder la jolie blonde afin de garder ma crédibilité de dragueuse, la remarque de Lana sa masseuse qui lui demandait si c'était normal qu'elle soit encore plus tendue ne put que m'arracher un sourire. Soit Lana lui faisait de l'effet, soit c'était mon magnifique jeu d'actrice qui l'avait perturbée. J'ai reconnu sa voix suave chuchoter quelque chose que je n'entendais pas et j'ai sentit presque dans le même temps les mains de Kylie abandonner ma peau. A mon regret. Je commençais à peine à apprécier. Je me suis dit qu'elle devait avoir oublié quelque chose, mais c'est bien deux paires de pas que j'entendais quitter la pièce. J'ai levé un peu la tête incrédule, puis l'ai reposé sur le matelas. Sagement, j'ai attendu. Une seconde, deux... Un grincement sur ma table de massage et... « Mais qu'est-ce que.. » je sens Gia s'asseoir à califourchon sur moi et d'un coup je suis pétrifiée. Je ne l'aurais peut-être pas laissée faire spontanément mais elle ne me laissait plus vraiment la possibilité de bouger le bas de mon corps, et à bien y réfléchir, le haut non plus. Elle était nue. Nue et assise son mon gracieux postérieur. Bon sang. Je ne pouvais pas décemment me retourner pour constater la position plus qu'étranger dans laquelle nous nous trouvions, mais l'imagination fit son travail à merveille et j'étais complètement survoltée.

J'ai entendu un 'plop' d'une bouteille qu'on ouvre. Et elle a répondu à toutes les interrogations. Elle n'avait pas revu Pia depuis .. ouh longtemps... Mon corps se détendait autant qu'il le pouvait avec une femme nue sur le dos. J'étais soulagée. A vrai dire, je ne me voyais pas vraiment en couple avec Gia, hypothétiquement, je la savais un peu versatile sentimentalement, mais je ne voulais surtout pas perdre Gia. J'avais peur que sa relation avec Pia finisse par prendre trop le pas sur la notre. Je me blâmais d'être un coeur d'artichaut pareil. Je ne savais pas comment réagir. J'ai détendu un peu mon cou et mes cervicales en effectuant quelques mouvements de tête et posé ma tête sur mes poignets. « Donc le plan c'est sois belle et tais toi c'est ça? » fis-je malicieusement. Après un petit silence, je l'ai repris :  « Tu sais, j'ai du mal à l'avouer... mais je... » et là j'ai senti quelques gouttes d'un liquide glacé se déposer en haut de mon dos. Je ne voyais rien arriver... j'ai eu la chair de poule. C'était l'huile de massage. Bon sang elle était gelée...  « Gia c'est vraiment... » le liquide s'écoulait entre mes omoplates avec une lenteur presque léthale.  « de la torture... » Remarquez, elle avait une famille mafieuse non, la torture, c'était son truc... J'ai mordu ma lèvre inférieure pour contenir tout mot qui s'échapperait de ma bouche. Je ne voulais pas non plus qu'elle croit me faire trop d'effet. Finalement, mon envie de lui dire qu'elle me plaisait s'évanouit. Elle ne laissait pas la place aux sentiments, mêmes embryonnaires. L'huile de massage continuait de glisser le long de mon échine et avant qu'elle n'atteigne le bas de mon dos, Gia commença à me masser avec une douceur que j'avais presque oublié venant d'elle. Sa voix suave dans le creux de mon oreille... je n'y pouvais rien... je ne pouvais pas résister à ça. Un massage d'une fille nue, canon, non. C'était pas jouable.  « Juste toi et moi cette après-midi, Talya… » j'insérais la phalange de mon index entre mes dents, me mordant pour garder le silence. Je ne pouvais pas faiblir non... « D’accord ? » . J'ai soupiré longuement et audiblement. « D'accord... » Je m'en voulais. Je m'en voulais de ne pas savoir lui résister. Mais je n'y arrivais pas. Elle arriva sur mon épaule droite provoquant un léger gémissement. Ca avait beau être ancien c'était toujours aussi douloureux. « Hnn.. Ca fait vraiment mal mon épaule. » . Mon corps était entre relaxation totale sous les doigts de Gia, et l'autre partie qui se rappelait qu'elle était... dans le plus simple appareil, refusait de se détendre. « Hum.. t'es beaucoup plus douée en massage que ce que je pensais.. » dis-je avec une pointe de concupiscence. « y'a d'autres points intéressants que j'ignore sur toi..? »






did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyJeu 4 Sep 2014 - 15:31

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Let I offer you a forgiveness deserving of my feelings.
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

Je n’en peux plus de mêler mon histoire avec pia, avec celle de Talya. Elles étaient si différentes toutes les deux. Surtout que Talya m’apportait beaucoup de bonheurs, et jusqu’à ce que Pia n’arrive, on ne se prenait pas la tête, on apprenait à se connaitre petit à petit. C’était juste délicieux et c’est ce que j’avais envie de continuer avec Talya. Surtout que je ressens beaucoup d’attirance pour elle, bien que je ne sais pas quel genre de relation j’attends entre nous. Je trouve simplement agréable d’être auprès d’elle. Surtout maintenant. Assise sur ses fesses, je me lançais dans une opération massage très sensuelle et surtout, fortes de sensations.
Quand mes caresses … ooops … mon massage débute, je suis contente. J’aime la toucher, ça me permet d’apprécier la douceur de son corps. Talya me fit rire avec la plus horrible phrase qui pourrait être au monde, dans notre situation, c’est assez drôle. « Plus ou moins. » Bah oui, j’aime entendre sa voix. Ce serait dommage de gâcher ce moment si nous sommes silencieuses. Même si je m’amuse à lui faire couler le liquide, l’huile de massage, dans le dos, ce qui lui prodigue des frissons que j’imaginais assez. Je souris puis je m’amuse à la masser. Je me montre douce, je sais qu’elle a mal alors je veux faire attention à elle. Elle le mérite bien.
Je suis d’ailleurs contente qu’elle veuille bien « ne pas se prendre la tête » par rapport à Pia. Parce que j’ai envie de penser qu’à nous deux. De me détendre à ses côtés et pouvoir lui dire à la fin de notre rendez-vous, que j’ai été heureuse du début à la fin.
Du moins, j’essaie. Quand j’ai touché l’endroit sensible, je l’entends gémir. Et même si ce n’est pas très fort, mon cœur se pince. Alors je m’attaque à l’autre épaule, me montrant encore plus douce. Puis je continue pendant des secondes qui me semblaient courtes, glissant mes mains sur sa peau. Profitant même de glisser mes mains un peu trop sur le côté, à la naissance de sa poitrine. Perverse ? Pas du tout, j’aime simplement la toucher. D’ailleurs, Talya m’en complimenta et je fuis bien contente. « Merci » s’échappe de ma bouche avec un léger sourire.
Des points intéressants ? Honnêtement, je n’en sais rien de ce qu’il pourrait être intéressant à savoir entre elle et moi. Je ne saurais dire ça de prime abord mais une chose est sûre, je peux lui dire une chose intéressante. Mais pour cela, j’ai envie de jouer un petit peu.
Mes mains glissent le long de ses hanches, remontent non loin de sa poitrine, doucement par les omoplates pour finalement descendre le long de ses bras. Mon corps est entrainé dans cette caresse, m’entrainant contre elle. L’une contre l’autre, je pouvais presque sentir sa peau au niveau de ma poitrine et de mes hanches. Mes bras restent tendrement contre ceux de Talya alors que mes lèvres viennent doucement se glisser dans son cou, juste au-dessous de son oreille, je murmure : « Je pense que nous avons tout le temps devant nous pour que tu apprennes tout de moi. Mais je peux déjà t’avouer une chose… que tu dois savoir… »
Je penche doucement mon corps sur le côté, libérant un peu Talya de mon emprise. Mais cette position était encore pire que la précédente. Ma main se glisse sous le menton de Talya pour le lever et le ramener à mon visage : « Je t’apprécie bien plus que tu ne l’imagines, Talya. Tu es un véritable rayon de soleil. » Puis je cède à la tentation, celle qui me ronge toujours en sa présence mais j’ai toujours eu la décence de ne pas essayer par respect pour Talya. Mes lèvres se posent sur les siennes et mon souffle se mêle au sien. L’excitation me gagne d’une manière imprononçable. Mon cœur bat à une folle allure, j’ai l’impression de lui avoir fait une déclaration d’amour. Bien que les mots ne sont pas les mêmes. Seulement, je ressens une explosion d’émotions, de sensations, de saveurs en moi qui sont tout bonnement délicieuses.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyVen 5 Sep 2014 - 20:29

Talya S. Adams
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 23
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

GIALYA ∆ just give me a reason Tumblr_lq1yhhw9jm1qjxgdgo1_500

Ma question ne trouve pas sa réponse, du moins pas tout de suite. Ma tête est contrariée mais mon corps ravi. Ses mains ne sont pas timides. Elles sont expertes. Gia sait quoi faire et où. Ses doigts sont agiles. Sa peau est douce. Si mon esprit était préoccupé à l'origine, le massage que prodiguait l'italienne faisait son petit effet. Je me détendais, de plus en plus. Les pressions glissées parcouraient dans le détail mon dos, mes épaules, ma taille, mes hanches. Le silence me pesait, mais je finissais par m'y faire. Ses caresses appuyées me faisaient trop d'effet pour que je puisse m'offrir le luxe de parler. Je me maîtrise, je me maintiens. Je ne veux pas trop lui montrer qu'elle est douée. Je ne veux pas complètement me laisser aller sous ses mains. Elle parle. Un seul mot. Sa voix caresse mes sens. Mon angoisse disparaît, mon corps se détend peu à peu. Mon épaule se calme. Les noeuds dans mon corps se délient. Bon sang, elle est douée. Ma peau hurle de désir. Mon corps se remplit d'une agitation sourde. Gia massait ma nuque de ses pouces, c'était merveilleux. J'étais si bien.. Elle avait raison, me prendre la tête à cause des prétendants de la belle était inutile. Je mordais sans m'en rendre compte ma lèvre inférieure, j'avais même pris le luxe de fermer les yeux. Je me détendais, comme elle m'avait demandé de le faire plus tôt. C'était vraiment agréable. Ses doigts fins se posaient sur mes hanches et progressent vers le haut de mon corps. Elle effleure la naissance de ma poitrine, provoquant une légère cambrure de mon corps qui répondait à la sensualité de sa gestuelle. J'ai senti la répartition de son poids sur moi changer peu à peu. Elle devenait plus légère, et je n'ai pas tardé à comprendre pourquoi.

Son souffle chaud vint se déposer dans ma nuque, puis dans mon cou. Je sentais son corps frôler le mien. Elle était à une proximité quasi extrême, et je mentirais si je disais que ce contact ne me gênai pas, mais l'embarras était bien ridicule face à l'envie de sa peau contre la mienne. J'aurais voulu qu'elle puisse être encore plus proche, mais ça n'aurait pas été très décent. Son visage s'insinue dans le creux de mon épaule. « Je pense que nous avons tout le temps devant nous pour que tu apprennes tout de moi. Mais je peux déjà t’avouer une chose… que tu dois savoir… » ses mots résonnent en moi. Je bois chacun d'entre eux comme de l'ambroisie. Je sens l'odeur de ses cheveux chatouiller mes narines, les effluves de son parfum m'éveiller. J'ouvre doucement les yeux. Que peut-elle vouloir me dire? Elle me torture. Elle le sait. Elle joue avec moi. Je n'attends que ses paroles, mais elles ne viennent pas. Je me tais. J'écoute sa respiration. Je sens presque son coeur battre tant son corps est proche du mien. Mais elle s'éloigne. Mon corps tout entier voudrait protester, mais je ne voudrais pas paraître inappropriée. Je la laisse s'écarter à regrets. Mon corps frêle et chaud la réclame mais elle se décale. Ses doigts fins glissent dans mon cou, puis sous mon menton, pour lui indiquer le chemin. Je tourne la tête et retrouve son regard. « Je t’apprécie bien plus que tu ne l’imagines, Talya. Tu es un véritable rayon de soleil. » j'ai souri d'abord, en voyant qu'elle allait reprendre la parole, mais ses mots me laissaient pantoise. Ma lèvre inférieure se décroche. Jamais, jamais elle n'avait formulé quoi que ce soit de la sorte. Alors soit aujourd'hui était un jour béni, soit le fait que je lui ai parlé de mes doutes avait joué en ma faveur. Je ne savais pas. Je fonds. Elle me tient. Je suis attendrie et je suis son charme. Elle savait y faire à merveille, et la crainte, les peurs et ma rancoeur s'effaçaient. Mes yeux la dévorent. Je suis en suspens. Ses lèvres trouvent les miennes avec une douceur indescriptible. Je ne peux pas les repousser, je ne veux pas. Ma main trouve sa joue et la caresse du pouce. J'en veux plus. Je ne me connaissais pas si insatiable. Je me tourne, petit à petit pour me retrouver presque face à face avec elle, sans rompre ce baiser qu'elle m'avait donné et que je me refusais à abandonner, en prenant soin de ne pas la faire tomber, ce baiser dure, je le prolonge, je l'apprécie. Ses lèvres rosées et humides ont un goût tel que j'oublie. J'oublie tout. Ses paroles. Ses caresses. Ce baiser. Je ne pense plus à cette fille, à ces autres, bon sang qu'ils doivent être nombreux. Mais à cet instant, elle est mienne. Elle est à moi, et ça personne ne pouvait me l'enlever. Mes doigts libres glissent dans son dos, le long de sa colonne vertébrale et dans une moindre mesure la rapproche de moi. Mes lèvre quittent les siennes pour chuchoter son prénom à son oreille, ma respiration est anarchique, mon corps haletant. « Gia... » je souffle doucement, ma respiration m'arrache un rire, je ne me contrôle plus. « vorrei che tu fossi mia.. lo sai?». Mes notions d'italien distillées avec mon accent qui devait semblait franchement ridicule, je laisse ma main couler de sa joue sur son épaule, toujours allongée sur le dos, ma serviette entourant mes hanches, avec Gia au dessus de moi. Le bout de mes doigts décrit des arabesques sur sa peau satinée. Je redescendais peu à peu de mon nuage et me rendais compte de la position dans laquelle nous étions et j'ai senti mes joues rosir à cause de mon embarras. Sans trop réfléchir, ma main chercha à tâtons mon peignoir sur le côté du matelas, ne pouvant pas décrocher mon regard du sien. Je tentais de cacher mon malaise avec un sourire et d'attraper de quoi me couvrir sans trop que cela ne se voit..

traduction:
 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyDim 7 Sep 2014 - 3:23

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Let I offer you a forgiveness deserving of my feelings.
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

Talya et moi, c’est une belle histoire. Je ne dis pas que je serais sa plus belle histoire, et même, je ne sais si je peux espérer être la dernière de sa vie comme elle pourrait être la dernière pour moi. Mais ce que je sais, c’est que je vis un moment fort avec la belle américaine. Je ressens tellement de choses pour elle, surtout en ce moment, je me sens bien. A tel point que j’ai envie de lui montrer que c’est grâce à elle, par un baiser… Il est tendre, affectif, il est doux et pas du tout vulgaire. C’est le seul résultat de l’effleurement de mes lèvres sur les siennes. Parfois je m’autorise à emprisonner la lèvre inférieure entre les miennes, à glisser ma langue délicatement pour la taquiner. Simplement, de la tendresse la plus belle qui soit. C’est si bon d’être un peu plus intime avec elle. Ça me change depuis quelques mois où je n’ai pas eu sa douceur, sa peau. Et je sais qu’elle apprécie mon geste, je le ressens et le mémorise à chaque seconde.
Ma main emprisonne sa joue avec douceur. Elle est à moi, elle ne doit qu’honorer mes lèvres à cet instant. C’est ce que je désire. Je manque de rompre ce baiser quand je sens sa main. Elle me rapproche d’elle et j’en suis plus émue. Mon cœur se mets à battre à un rythme plus soutenu, mes mains se trouvent plus sensibles au toucher, je ne sais même plus sur quoi je suis allongée. Je sais simplement que je suis près d’elle. Et ça suffit à mon bonheur. Sa voix est une mélodie, devenue plus sensuelle lorsqu’elle emprunte ma langue maternelle. C’est si… sexy de parler en Italien. Ce ton qu’elle a pris, ça me retourne et fait envoler les papillons dans mon ventre. « Sarei tutto un giorno, senza tregua ai tuoi lati, mia bella. »
Je lui offre un sourire attendris alors qu’elle semble distraite. Je scrute son visage, cherchant à comprendre ce qui venait à ne pas « aller ». Je la sens bouger et je souris quand je comprends qu’elle cherche à se couvrir. « Hmm… tu te dérobes, vilaine… » murmurais-je à son encontre alors que je glisse ma main sur ses hanches afin qu’elle se tourne. Je l’attire contre moi, ses formes épousant les miennes, son dos obligé d’écraser ma poitrine. Je glisse mon bras en dessous de sa nuque pour rester parfaitement contre elle. Et de l’autre main, je lui vole sa serviette pour qu’elle se retrouve aussi nue que moi. Mes yeux se baladent sur son corps, puis finissent par être accompagnée de cette main libre. Je ne cache pas mon désir de la toucher bien au-delà des « conventions », de passer à l’interdit parce que je la désire.
Mais Talya est beaucoup plus chaste que moi. Plus sérieuse. Je n’oserais la forcer mais je me refuse à ce qu’elle soit intimidée. « Ne te caches pas, Talya. Tu es très belle et de ce que j’ai la possibilité de voir, tu es magnifique. Laisses-moi te regarder. Les masseuses ne reviendront pas tant que je ne l’ai pas décidé. » Lentement, mon visage se penche alors que ma main se pose sur sa hanche, menaçant de toucher plus en avant ou plus en arrière. Ma bouche a faim. Une famine de tendresse, de douceur. Les mêmes qu’il y a deux secondes. Mes lèvres se posent sur sa peau et l’embrasse avec douceur. Mes doigts, quant à eux, dessinent de fines caresses sur sa peau. Ne franchissant jamais la limite que je m’imposais. Juste… être tendre avec Talya. J’espérais qu’elle ne m’en veuille pas de ces initiatives…
« ça ne tiendrait qu’à moi, je te ferais l’amour sur cette table. Tu es si belle, si adorable, tu es désirable, Talya. » lui susurrais-je entre deux baisers. J’ai envie de lui demander pourquoi tout est compliqué dans ma vie ? Pourquoi Pia ose hanter mon esprit alors qu’elle refuse mon bonheur et que Talya est plus à même de me l’offrir.

*Toute la journée, je serais à tes côtés, ma belle.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyMer 10 Sep 2014 - 22:44

Talya S. Adams
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 23
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

GIALYA ∆ just give me a reason Tumblr_inline_mgd64vocm51ry9c0w

Les mots chantants qu'elle me murmure doucement à l'oreille en italien me font tant de bien. Savoir qu'elle était pour moi et rien que pour moi aujourd'hui me réchauffait le coeur. Mes prunelles noires restaient emprisonnées dans les siennes, telles des aimants. Son corps entier agissait comme un aimant sur le mien. J'avais envie d'être toujours plus proche d'elle, et quand cette proximité me suffit plus, notre baiser si tendre nous contenta un instant, mais bientôt, elle comme moi, nous nous lassions. Nous voulions plus. Je le sentais. Ses yeux, ses mains, sa bouche me le disaient. Son sourire... Son sourire me fait tout simplement craquer. Je n'ai qu'une idée en tête, voler ses lèvres, pour le restant du jour. Oui. Je n'avais que cette certitude. Aujourd'hui. Et demain? Si ses lèvres finissaient sur celles de quelqu'un d'autre demain? Quelqu'un comme Pia. Comme ces mecs qu'elle fait fantasmer. Mon estomac se tordait à l'idée de l'imaginer avec quelqu'un d'autre. J'avais peur. Peur de la perdre. Peur de me perdre, aussi. Je panique. Je ne veux pas m'attacher. Je ne veux pas qu'elle me blesse. Je cherche en vain de quoi me couvrir et elle le remarque. Elle me traite de vilaine, m'empêche de me rhabiller. Me complimente. Je perds mon mouvement. Je me stoppe. Et elle en profite pour me retourner à nouveau. Ses mains sur mes hanches, me laissent encore imaginer des choses dont je commençais à mourir d'envie. Mon dos se cambre, mon corps frissonne, et je sens son corps s'écraser contre le mien. Elle ne pourrait pas physiquement être plus proche de moi. Je sens sa poitrine ferme contre ma peau. Je continue de fondre, je suis un glaçon au fond d'un verre de coca-cola, je fonds, petit à petit, lentement. Elle me tue. Elle me tue d'envie. Elle me tue de peine. Elle me tue de jalousie. Elle me tue d'amour. J'ai envie d'elle. J'ai envie de son corps. Et je ne peux pas bouger. Mon corps est à sa merci. Elle peut en faire ce qu'elle désire. Je ne dis mot. Je consens. J'apprécie. Je la veux. Je l'ai voulue, et je la voudrai. Mais sera-t-elle là? Sera-t-elle mienne? Dans une semaine, un an, dix? Qui sera-t-elle dans dix ans? Qui serais-je? Elle embrasse mon épiderme. Sa douceur me tue. Elle se refuse à m'achever. Ses doigts qui me touchent provoquent en moi un désir lancinant. Je ne dis rien. Je ne peux pas parler. Ma tête se refuse à elle, mais mon corps, mon coeur disent oui. Et ces mots... « ça ne tiendrait qu’à moi, je te ferais l’amour sur cette table. Tu es si belle, si adorable, tu es désirable, Talya. » ces mots sonnent comme le glas. Elle me glace, elle me brule. Je ne sais plus à quel saint me vouer. J'ai envie de crier, de lui hurler ce que je pense. De lui hurler que je ne la veux pas que pour vingt quatre heures, que ça ne m'intéresse pas, que je la veux pour longtemps, plus longtemps que ce qu'elle peut me proposer, je le sais. J'ai envie de lui hurler ma jalousie, ma haine. Lui dire à quel point j'ai mal. J'ai mal au coeur. Je l'imagine. Avec d'autres. Je la vois au détour d'un couloir en train de parler à cette fille, dans une salle de classe à parler à ce type. Je sais qu'elle aime jouer de ses charmes, et je sais combien elle est charmante. Que je refuse. Je refuse d'être cette fille dont elle aura oublié le nom dans un mois. Je refuse d'être cette fille avec qui elle peut passer le temps ou s'envoyer en l'air quand elle a une envie à combler. Je refuse d'être cette fille dont elle n'a que faire. Je veux compter, je veux exister pour elle, je ne veux pas être la cinquième roue de son carrosse. J'aimerais avoir ma place à part entière. Oui, j'ai envie de crier. De crier mon mal être vis à vis de cette situation, vis à vis de mes sentiments. Et tout ce que je trouve à dire c'est : « Alors fais-le. ». Je marque une pause, en silence. Je suis vaincue. Je rends les armes. Mon cerveau vient de perdre la guerre, une guerre qu'il ne gagnera jamais. Gia c'est peine perdue. Je prononce ces mots sans conviction. Ils sonnent faux. Je la désire. Ardemment. Mais je voudrais qu'elle me dise ce qu'elle pense, pas ce que j'ai envie d'entendre... «  Fais-moi l'amour sur cette table. J'espère juste que tu sauras t'en rappeler dans trois semaines. Que peut-être j'aurais le droit à un message, un signe de vie ou une quelconque preuve de ton intérêt en public... Ah... Non.. j'oubliais. C'est pas moi que tu aimes.. Ca arrivera jamais. » Mes mots sont durs. Il m'écorche de les prononcer. Surtout à cette femme. Sa douceur. Mais je ne veux pas être cette fille. Ma tête reprend le dessus.  Je me bats. Je la veux. Mais je ne la veux pas comme ça. Pas dans ces conditions.





did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptySam 13 Sep 2014 - 2:21

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Let I offer you a forgiveness deserving of my feelings.
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

Je ne peux cacher mon désir pour Talya. Ni même lui mentir sur mes intentions. Je lui avoue ouvertement que j’aimerais lui faire l’amour. Et qui ne le dirait pas cette circonstance ? Elle est nue, totalement nue sous mes yeux et à l’abandon dans mes bras. Seulement, je me sens retenue par le respect et les sentiments que je ressens pour la belle, je n’ai pas envie qu’elle pense de moi que je suis une obsédée – j’aime le sexe mais pas au point d’en abuser, de penser que je ne respecte pas son intimité. Mais je ne pensais pas entendre ses mots. « Alors fais-le. » Je suis surprise de l’entendre dire ça. Le faire ? Je sens que mon cerveau se pose sur stop. J’ai l’impression que ce n’est pas vrai, que mon esprit a inventé sa réponse à la place d’une autre pour que je glisse mes lèvres et mes mains au-delà de la réalité, de la douceur dont je rêve. Talya finit par confirmer ces mots. «  Fais-moi l'amour sur cette table. J'espère juste que tu sauras t'en rappeler dans trois semaines. Que peut-être j'aurais le droit à un message, un signe de vie ou une quelconque preuve de ton intérêt en public... Ah... Non.. J’oubliais. C'est pas moi que tu aimes.. Ca n’arrivera jamais. »  Mais aussi, elle finit par m’achever. Je me sens… écorchée ? Blessée ? Au fond, je sais que je n’ai jamais donné beaucoup de matières à Talya pour s’accrocher, que je vois bien des personnes, que ce n’est pas seulement pour discuter. Mais combien de personnes ont pu se targuer d’avoir entendu le moindre sentiment sortant de mes lèvres ? Personne jusque-là n’a su me faire extirper ces mots. Ils me font si peur. Rien qu’à entendre Talya, je me sens chamboulée par ce qu’elle me dit. Je lâche totalement la prise que j’ai sur son corps.
Je m’écarte assez pour créer un abysse entre nous. Je m’assois à côté de ses hanches. Nous nous faisions face. Je pouvais observer la finesse de son buste : son cou si fin, ses seins voluptueux, les formes délicates de son ventre. J’ai envie d’en goûter chaque centimètre mais je ne peux le faire. Je n’ose même pas regarder plus bas… Je l’invite à se redresser, que son visage soit en face du mien, que quelques centimètres à peine séparent nos lèvres. « Ne me redis plus jamais ça, Talya. C’est… me dénigrer, montrer que tu ne me connais pas assez. Je sais que je t’ai négligé, je m’en veux pour ça et je tiens à m’excuser si je t’ai blessé. Je ne voulais pas. Maintenant, pour ce qui est de plus qu’une séduction entre toi et moi, je suis désolé si je te fais souffrir dans l’attente ou que je vois d’autres personnes. Je ne sais pas vraiment ce qu’est l’amour. J’ai besoin de beaucoup de temps, je ne saurais même pas te garantir si tu es la personne qui tiendra le rôle principal de ma vie en finalité. Je veux seulement croquer la vie à pleine dent et… te croquer à en sentir mon cœur défaillir, te savourer pour avoir le goût de ta passion entre mes lèvres, toucher à tes sentiments les plus forts. » Doucement, ma main se pose à la naissance de sa poitrine. Mes yeux suivent le chemin de cette main sur le sein de Talya. Mes doigts en pincent le sommet, légèrement. Seulement pour sensibiliser le corps de la jeune femme à ma présence plus… sensuelle.
Je pose mon front contre le sien, et lui avoue en quelques murmures : « Acceptes-moi. Tel que je suis maintenant et ce que je deviendrais à tes côtés. Jamais je ne t’oublierais, tu es marqué en moi et ça je ne pourrais jamais l’effacer. Fais-en sorte que nous soyons heureuses toutes les deux. Ne serait-ce qu’aujourd’hui et tous les jours que je partagerais avec toi par la suite. Si tu as envie de tout ça, de m’accepter, de toi, de moi, maintenant, embrasses moi ou si tu veux être assujettis à ma passion, fais-moi en signe ou alors… repousses moi et je retournerais pleurer mon désir et soulager ta souffrance. » Je libère son sein, descend plus bas pour caresser ses cuisses sans chercher à toucher le fruit défendu. Je ne le ferais pas tant que ma situation avec Talya ne sera pas retombée à plat. Soit elle cède et on passe un bon moment en passant sur le fait que je ne peux lui promettre mon cœur ou alors elle me repousse et on s’arrête là.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason EmptyLun 29 Sep 2014 - 16:59

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Résumé - Clôture du RP
Talya & Gia
fiche par ©century sex  

J’embrasse langoureusement Talya dans l’espoir de lui faire l’amour. Mes mains se montrent gourmande, une seule envie : en finir, qu’elle comprenne que je la désire, que ce qu’il se passe dans ma tête, ce n’était pas en me la prenant que j’allais faire mon choix plus vite. J’ai besoin de temps…
Malheureusement, personne n’a envie de m’en accorder. Une des masseuses entra en se cachant les yeux. Nous indiquant qu’il fallait reprendre le massage pour ne pas être en retard. Je pousse un long soupir avant d’aller m’allonger sur la table de massage.
Finalement, l’après-midi au SPA fut une bénédiction avec tous les soins que l’on s’est offert. Sans parler du dîner avec Talya, c’était tout bonnement délicieux. Nous avons finis la soirée au bar de l’hôtel avant que je la raccompagne à la chambre sans finir la soirée comme j’en aurais envie.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GIALYA ∆ just give me a reason   GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Contenu sponsorisé

GIALYA ∆ just give me a reason Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
GIALYA ∆ just give me a reason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser