Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyLun 8 Sep 2014 - 9:51

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



C’est ce qui s’appelle être pris au piège. Voilà exactement ce dans quoi Kai venait de s’embarquer de façon totalement involontaire. Pour une fois, une seule fois où il avait réussit à prendre l’ascenseur dans cette université, voilà que les problèmes débarquent avec. Vous savez comment c’est difficile d’avoir une seule chance de pouvoir emprunter cet ascenseur ? Vous le savez ? On peut mettre des mois sans jamais pouvoir le faire, voir même des années, il y a sûrement beaucoup d’élèves qui ont errés dans ces couloirs sans jamais pouvoir aller d’un étage à un autre étage sans se coltiner les escaliers bruyants de monde et terriblement serrés où vous ne pouvez même pas passer sans pousser une ou deux personnes sur votre chemin. Tout ça pour dire que oui, c’est difficile d’obtenir la chance d’emprunter cet ascenseur. Kai fut surprit de la voir débarquer au moment même où il allait appuyer sur le bouton le conduisant jusqu’au rez-de-chaussée. Elle. Cela faisait un petit moment qu’il ne l’avait pas vu. En même temps, il avait tout fait pour ne plus la voir. Mais c’était raté apparemment. Il la connaissait que trop bien pour savoir que ce petit séjour dans l’ascenseur allait lui attirer des problèmes et que ce moment allait être douloureux. Faites que ça aille vite, comme quand on doit arracher un pansement un peu trop bien accroché sur sa peau. D’un coup sec et hop, on n’en parle plus. Etrangement, il avait un mauvais pressentiment, ce pansement allait être plus difficile à retirer que ce qu’il espérait. Bien au contraire, il risquait même de s’ancrer un peu plus dans la chair jusqu’à lui laisser une marque indélébile. Les portes se ferment. Il n’a maintenant plus aucuns échappatoires, plus aucunes sorties de disponibles. Il allait devoir faire face. On ne peut pas toujours fuir.

Eulalia Vitali. Voilà qui est-elle. Se calant au fond de l’ascenseur, appuyé à la paroi, Kai sentit le doux parfum qu’elle portait. Toujours le même. Leur relation n’avait pas durée longtemps, il y avait mit un terme dès qu’il s’était aperçu qu’Eulalia ressentait bien plus que lui, qu’elle avait vraiment des sentiments, qu’elle commençait à s’attacher. Pour lui, ce n’était pas ce qu’il cherchait. Ce n’était pas ce qu’il ressentait vis-à-vis d’elle. C’est vrai qu’il s’était mal comporté. Il avait fuit comme un lâche sans donner aucune nouvelle. Il l’admettrait bien volontiers. Mais c’était pour son bien à elle, pour qu’elle ne souffre pas, pour qu’elle puisse vivre avec quelqu’un d’autre que lui, quelqu’un de meilleur. Jeune et con. Voilà ce qu’il était. Peut-être bien qu’un jour il aurait aimé réessayé. Sans avoir peur. Mais il savait très bien que cela ne serait pas possible, il avait laissé passer sa chance avec elle et il risquait bien de le regretter maintenant. C’était trop tard oui. Se renfrognant sur lui-même, Kai se prépara mentalement à ce qu’il attendait. Elle allait lui en faire voir de toutes les couleurs jusqu’à ce qu’elle ai enfin ses explications. Il soupira avant même d’avoir reçu la tempête en pleine face. Il tenta un bref. « Salut » en espérant que cela la calmerait avant même qu’elle ne s’énerve. Ou que cela l’énerve. Il n’y avait pas pensé. Il aurait peut-être du se taire cette fois-ci.



made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyLun 8 Sep 2014 - 20:59

avatar
Invité
Invité

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Kai & Eulalia
Ne bloque pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir.
Aujourd’hui, pour la première fois depuis plusieurs mois, je me lève enfin à l’heure. Certes, j’aurais préféré rester dans mon lit pour me morfondre quelques heures avant de me rendormir à cause du mal de tête causé par mes pleurs incessants mais je commence à comprendre que cette solution n’en est pas une. Oui, ma rupture avec Kai continue de me hanter. Mais au fil des jours, des semaines, ma peine se transforme en haine. Non seulement il m’a largué comme si je n’étais rien, mais en prime il m’évite comme la peste. Je n’en ai peut-être pas la preuve mais le fait même que je ne l’ai pas croisé une seule fois depuis notre séparation prouve que quelque chose n’est pas normal.

Je m’habille simplement. Inutile de me casser la tête, autant prendre ce qui me passe sous la main. C’est-à-dire une petite salopette en jean clair avec un crop top blanc en dentelle. Je me maquille un peu plus que de coutume pour cacher ma fatigue et ma tristesse, puis attache mes cheveux en queue de cheval. Dans un mouvement las, j’attrape mes bensimon blanches, un chapeau pour me protéger du soleil et mon sac que j’avais intelligemment préparé la veille. Aussitôt, je me mets en route pour rejoindre les établissements de l’UCLA et entamer mes premières heures de cours.

Il est onze heure passé lorsque je traverse l’université pour rentrer chez moi. Trois heures de pauses c’est suffisant pour manger et prendre de l’avance sur mon travail. Seulement, mon regard a le malheur de reconnaitre une silhouette. Celle d’un homme assez grand qui entre dans l’ascenseur. Impossible de l’ignorer, il est reconnaissable entre mille. Spontanément, je me dirige vers les portes. Je repousse sans ménagement une fille plus jeune que moi qui voulait entrer dans la cabine. Ce n’est pas très sympas de ma part de prendre sa place, mais j’en ai rien foutre. Au moins, je suis seule avec Kai.

Les portes se referment dans mon dos. Sans gêne, je fixe le beau brun qui évite mon regard. J’ai envie de hurler “Ça te crèverait les yeux de me regarder ?”, mais les mots ne sortent pas. J’ai envie de pleurer, mais je n’y arrive pas non plus. En réalité, ce que je veux vraiment, c’est que ce soit lui qui me parle. Peu importe ses états d’âme, je tiens à obtenir des explications. « Salut. » finit-il par lâcher en me regardant à travers ses cils. Je serre les dents. Non, tout sauf un salut banal. Je voulais tout sauf ça. « Salut ? Salut, c’est tout ce que tu trouves à me dire ? » grogné-je en retenant ma colère. C’est peine perdue, je sais que je vais exploser dans quelques minutes. Mais autant retarder la bombe.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyJeu 11 Sep 2014 - 9:58

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



La colère commence. Kai baisse la tête espérant que cela suffise pour y échapper. Mais il savait très bien que cela ne serait jamais assez pour qu’elle le laisse tranquille et ne lui crie pas après. En même temps, il mérite un peu tout ça. Ses paroles sont sèches et emprunts de retenue. Comme si ce qui allait suivre était une multiplication par vingt de ces quelques mots. Respirant profondément, Kai tenta de réfléchir à quoi faire, à quoi dire, comment se sortir d’ici avec le moins de dégâts possibles. Pouvait-il se défiler une nouvelle fois ? Non, on ne dirait pas. Et puis, il en avait marre de fuir tout le temps. Okay, stratégie suivante. Vite, il lui fallait une solution. « Cette tenue te va bien, tu es très belle comme ça. » C’est tout ce qu’il avait en stock. Alors oui, c’est tout ce qu’il trouve à dire. C’est tellement pitoyable. Il s’en rend compte lui-même. Mais il avait été pris de court. Trop court. Lui qui pensait pouvoir profiter de l’ascenseur pour une fois, c’était raté. Que ce soit quelqu’un d’inconnu qui voyage avec lui d’un étage à un autre étage, ça passe vite. Mais avec une bombe à retardement qui n’attend qu’une chose : exploser. On peut dire que cette idée est beaucoup moins plaisante. Fermant les yeux quelques secondes, le jeune sportif posa la tête contre la paroi de fer. Sa fraîcheur au contact de sa peau lui fit du bien quelques minimes instants. Allez, dès qu’il ouvre les yeux, il se retrouvera tout seul et tout cet épisode ne sera qu’un mauvais rêve. Vous êtes prêts !? Ah ben non … Elle est toujours là. Et a l’air toujours aussi énervée d’ailleurs. Bon, on change de nouveau de stratégie ça vous dit ?

Kai plongea son regard dans celui d’Eulalia. Calmes-toi. Il tenta de se répéter ça des milliers de fois dans sa tête. Comme si le fait de se le dire à lui-même allait impacter l’état de la jeune tempête … Euh de la jeune femme. Et s’il prenait son courage à deux mains pour une fois ? S’il commençait à agir comme un homme ? S’il arrêtait de fuir maintenant ? Se redressant, Kai quitta la paroi et émit un soupir. Comme si entendre son propre souffle allait le motiver à faire preuve de courage et à parler. « Ecoutes, je ne sais pas quoi te dire d’autre. Je suis nul pour ça et tu le sais très bien. Mais … » Il marqua une pause. Comme si ce qu’il allait dire lui demandait un effort encore plus intense. « Mais je tiens à m’excuser de tout le mal que je t’ai faits. » Sous-entendant bien : Vas refaire ta vie, trouves toi quelqu’un d’autre, j’ai été nul, je suis nul et tu mérites absolument pas un pauvre gars comme moi. Il aurait voulu la prendre dans ses bras, lui demander pardon, lui demander qu’elle lui offre une autre chose. Mais il resta là. Planté comme un i. C’était trop dur. Trop difficile. Elle semblait être l’inaccessible dorénavant. Et puis, elle semble être toujours aussi énervée. Kai serra la mâchoire. Allez, calmes-toi s’il te plaît.




made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyJeu 11 Sep 2014 - 19:38

avatar
Invité
Invité

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Kai & Eulalia
Ne bloque pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir.
Nous sommes seuls dans ce petit espace clos, et je me demande pourquoi j’ai fait ça. Pourquoi j’ai voulu m’embarquer là-dedans alors que je sais que nous allons tous deux en souffrir. Je suis aussi parfaitement consciente qu’il va se passer des choses que je ne pourrais que regretter par la suite. Ce n’est pas de ma faute si j’ai un instinct de prédateur qui ne demande qu’à se venger. Mon honneur, ma fierté. Il a tout piétiné sans se soucier des conséquences. Tout est de sa faute, et il va payer très cher le mal qu’il m’a fait. Je ne regrette qu’une chose sur le moment … Ne pas avoir mon Colt 1911 sur moi pour avoir le plaisir de le menacer, juste pour lui faire peur. C’est fort dommage, mais depuis l’incident arrivé à l’Université avant mon arrivée le port d’arme est interdit -ce que je trouve assez normal- mais tous les matins nous sommes obligés de passer entre les portiques métallique pendant que nos affaires sont retournées afin qu’aucun objet suspect ne passe entre les mailles de leur filet de protection. Je trouve cela assez désolant tout de même sur le moment. Oui, j’ai envie de le voir souffrir. Mentalement parlant pour le moment. Puisqu’il m’a condamné à connaitre la tristesse, je veux qu’il soit torturé jusqu’à ce qu’il s’en veuille réellement. Sadique, moi ? Seulement avec ceux qui méritent de souffrir.

Je veux qu’il sache que je ne le laisserais pas en paix avant d’avoir obtenu compensation, et encore je ne suis pas sûre qu’il puisse faire quoi que ce soit pour arranger les choses désormais. Alors non, je ne cache pas cette colère qui me ronge. Elle passe à travers mon regard fixé sur lui, mais aussi par ma posture rigide. De plus, il ne dit ni ne fait rien pour arranger mon humeur. Je m’énerve, et lui ne daigne toujours pas me regarder dans les yeux. Je ne comprends pas pourquoi d’ailleurs … N’est-il pas justement le genre de garçon à s’enorgueillir d’avoir brisé le cœur d’une fille devenue dépendante de tout son être ? Ne me manipule-t-il pas depuis le début, justement pour me voir anéantie par ses mots ? S’il avait joué avec moi comme avec toutes les autres, pourquoi ne s’amuse-t-il pas à me provoquer en me regardant avec un sourire à la fois moqueur et charmeur pour prouver qu’il a tous les pouvoirs sur moi ? Pourquoi ne s’amuse-t-il pas à me torturer de par sa simple présence depuis notre rupture ? Je suis totalement perdue. Il m’évite et en ma présence est mal à l’aise. Je ne sais plus ce que je dois saisir de tout ça.

« Cette tenue te va bien, tu es très belle comme ça. » me dit-il alors qu’il n’a toujours pas levé les yeux. Il s’est appuyé contre les parois de l’ascenseur, et j’ai l’impression qu’il veut se fondre en elles pour disparaitre et ne pas avoir à me supporter. Étrangement, je souris. Certes, sa phrase était plus qu’exaspérante mais je me délecte du fait qu’il ne puisse pas m’échapper. Il ferme les yeux. J’attends. Inutile de gaspiller mon énergie en répondant à son pseudo compliment. Je vais en avoir besoin dans quelques instants.

Il rouvre les yeux, et mes prunelles croisent enfin les siennes. Mon sang se glace et j’ai envie de fondre en larme. Sauf que je suis forte. Je garde un visage impassible, quoi que légèrement dur. Que va-t-il dire encore ? S’excuser piteusement sans en penser un mot, j’en suis persuadée. Il soupir et finit par lâcher « Écoutes, je ne sais pas quoi te dire d’autre. Je suis nul pour ça et tu le sais très bien. Mais … » commence-t-il avant de s’arrêter. Il n’est pas hésitant, il sait ce qu’il dit. Sûrement parce qu’il a déjà sorti ces excuses à d’autres avant moi. « Mais je tiens à m’excuser de tout le mal que je t’ai faits. » achève-t-il tandis que je reste de marbre. Pense-t-il que je vais gober ça ? Mais bien sûr, maintenant j’ai envie de me jeter dans ses bras et de lui dire “Merci, c’est tout ce que je voulais entendre !” en l’embrassant sur les deux joues comme du bon pain ! Il me prend sacrément pour une idiote, et je vais lui montrer qu’il ne faut pas trop se foutre de moi.

Je lui offre le sourire le plus faux que j’ai en réserve. Mais la seconde d’après, j’écrase mon poing fermé sur le tableau de commande. Comme je l’espérais, puisque plusieurs touches ont été actionnées en même temps, l’ascenseur se bloque d’un coup sec. J’observe sa réaction avec un certain plaisir. Peut-être que cette action est plus forte que les mots, mais je me sens tout de même obligée d’en rajouter un peu. « Te fout pas de ma gueule Norton. Je suis pas venue pour écouter des excuses que tu ne penses pas. » dis-je d’une voix menaçante en m’avançant d’un pas. J’aimerais en dire plus, mais les mots restent bloqués dans ma gorge.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyLun 15 Sep 2014 - 11:25

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



Bon, soyons logique, normalement quand on s’excuse auprès de quelqu’un, il est censé bien le prendre non ? Kai s’était attendu à beaucoup de réactions différentes, mais sûrement pas à ce qu’Eulalia puisse frapper sur le panneau de commande de l’ascenseur. Non. Il s’était attendu à ce qu’elle s’énerve. Il aurait préféré que ce soit un peu plus tard, certes. Mais c’était dans ses gênes, elle s’énervait très facilement. Sauf que là, ben elle a fait une connerie. En une fraction de seconde, la boîte de métal se stoppa dans un brouhaha effrayant. Kai, non rassuré, posa une main sur la paroi la plus proche pour éviter de tomber et amortir le choc. Putain ! Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien lui passer par la tête ? Et maintenant on fait comment pour sortir d’ici ? Bravo madame Vitali ! Franchement, toutes mes félicitations ! Dans le genre conneries, c’est la médaille d’or qu’il faut vous décerner ! Enfin bref. On va tenter de s’en sortir en un seul morceau. Ce serait bien n’est-ce pas ? Et maintenant, elle se met à crier. Comme si l’arrêt brutal de l’ascenseur ne suffisait pas pour faire flipper Kai. Cette fois la mise en scène était de trop. Elle s’avance vers lui d’un pas. Un seul pas. Mais ce fut le pas de trop. Le genre menaçant qui n’a envie que d’une seule chose, se jeter sur vous. Mais qu’est-ce qu’elle lui veut à la fin ? Parles Eulalia ! On ne peut pas lire dans tes pensées, alors parles ! Finalement, peut-être pas. Quand tu parles, tu commences à crier. Ce n’est pas une bonne idée enfin de compte. Alors, disons, qu’on joue au roi du silence, voilà ! Jusqu’à l’arrivée des pompiers. Non ? T’as pas vraiment l’air de vouloir jouer à ça toi hein. Kai n’arrive pas à réfléchir et il répond. Sur le même ton qu’elle. Aussi menaçant. Aussi puissant. « Alors qu’est-ce que tu veut ? » Il jette son regard dans le sien et s’avance à son tour d’un pas. Lui faisant face. « Putain Eulalia, tournes la page. Arrêtes de te tourmenter. Je n’ai pas d’explications à avoir, je n’ai rien à dire, alors si tu veux savoir quelque chose, si tu veux quelque chose, alors demandes-le ! » Il s’était énervé. Serrant les poings. Il était nul. Qu’un pauvre crétin. Un gars pas fréquentable après tout. Il s’en voulait du mal qu’il lu i faisait subir et elle, elle ne fait que s’énerver. Le rejeter. Le faire passer pour le mal incarné. Peut-être bien que c’est ce qu’il était finalement. Il la regarda. Toujours dans les yeux avant d’ajouter plus calmement. « Tu devrais m’oublier ... » Une bonne fois pour toute.



made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyVen 19 Sep 2014 - 14:28

avatar
Invité
Invité

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Kai & Eulalia
Ne bloque pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir.
Ce geste n’était pas calculé. En entrant dans l’ascenseur, je ne pensais pas une seule seconde faire en sorte de le bloquer pour parvenir à mes fins. Cette situation n’est que le résultat des mes nombreuses impulsions, peut-être trop excessives. Malgré tout, je suis fière de cette accumulation de conneries. Je ne dirais pas que ce sont des erreurs. Pas maintenant. Leur résultat me fait bien trop plaisir pour me faire regretter quoi que ce soit sur l’instant-même. C’est peut-être complètement stupide, voir immature de ma part. Mais l’appréhension qui se lit dans le regard de Kai me fait vraiment plaisir. Disons que ça me remonte le moral après tout ce qu’il m’a fait subir. Même si je ne sais pas comment nous allons sortir, et encore moins quand, ma satisfaction n’a aucune limite. C’est ce temps que nous allons passer ensemble qui va me permettre d’avoir la discussion sérieuse que je veux depuis plusieurs mois. Des explications qui aboutissent à quelque chose cette fois-ci. Si seulement il avait l’initiative de me les donner par lui-même, nous n’en serions pas là. Je ne serais pas menaçante à ce point.

Kai Norton, celui qui avait recollé les morceaux de mon cœur brisé pour le piétiner à son tour, me fait face sans ciller. Quelques secondes de silence s’écoulent, et aucun de nous n’ose prononcer un mot de plus. Ors, ce n’est pas ce que je veux. Il faut qu’il crache le morceau avant que je ne pète les plombs. Par chance, il finit par briser cette glace qui nous sépare. Mais ce n’est pas tant de la chance, ni pour lui, ni pour moi. Il devient plus froid, plus distant que jamais. « Qu’est-ce que tu veux ? » me demande-t-il en empruntant le ton que je viens d’utiliser pour le menacer. Ses yeux sont plongés dans les miens. J’ai soudainement l’impression d’être insignifiante. Je doutes de moi, de ce que je fais, de ce que je veux. Est-ce que je cherche vraiment des explications ? C’est ce que je croyais, mais je comprends de plus en plus que la seule chose que je cherche c’est lui. Je veux le retrouver, je veux qu’il soit à moi et que je sois à lui. Je veux que tout redevienne comme avant. Que la tristesse arrête de me bouffer de l’intérieur. Mais ça n’arrivera jamais, tout simplement parce qu’il se montre aussi menaçant avec moi que je le suis avec lui. « Putain Eulalia, tournes la page. Arrêtes de te tourmenter. Je n’ai pas d’explications à avoir, je n’ai rien à dire, alors si tu veux savoir quelque chose, si tu veux quelque chose, alors demandes-le ! » me demande-t-il après s’être avancé d’un pas à son tour. Il est en colère, et je le comprends malgré moi. Mais il n’aurait jamais dû réagir ainsi, car il ne fait qu’attiser cette fureur qui me brûle. J’ai les larmes qui me montent aux yeux, les dents qui grincent, les poings qui se serrent. J’ai envie de hurler jusqu’à me déchirer les cordes vocales. J’ai envie de frapper n’importe quoi jusqu’à tomber d’épuisement. Mais je ne peux pas oublier qu’il est ici avec moi, et que nous sommes enfermé. Je ne veux pas qu’il me voie dans cet état, ni même qu’il subisse tout ce flot d’émotion qui me traverse.

« Tu devrais m’oublier ... » finit-il par me dire plus calmement alors que ma colère monte crescendo. Je me recule d’un pas, comme si je refusais d’écouter cette idée. Comme si mettre une distance entre ses mots et moi les rendaient moins réels. Puis ça m’évite de me laisser tomber à genoux à cause de mes jambes qui se sont engourdies. Je recule jusqu’à sentir les portes métalliques dans mon dos. Je m’appuie contre elle pour chercher leur soutien. Quant à Kai, je le regarde sans le voir.

« Laisses-moi une autre chance. » je le supplie à mi-voix sans même m’en rendre compte. Cette phrase m’a complètement échappée. Oui, c’est la preuve que je me sens responsable de ce qui c’est passé. « Ou dis-moi ce que j’ai fais pour mériter ça. » essayé-je de me rattraper avec plus d’assurance. Je lui lance un regard où se mêle espoir et désespoir. Je ne suis plus tant en colère. Simplement déçue qu'il pense que je puisses refaire ma vie d'un claquement de doigts.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyMar 7 Oct 2014 - 11:57

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



Kai ne pensait pas que ces simples mots feraient réagir Eulalia de cette façon. Il pensait simplement pouvoir la calmer, mettre un terme à sa colère, avoir une réponse constructive. Mais étrangement, quand il la vit reculer ainsi, se tenir sur les portes métalliques, chercher à mettre de la distance entre eux, il sentit son cœur se pincer. Il s’en voulait de lui faire du mal. Il s’en voulait d’être un monstre avec elle, car oui, c’est ce qu’il pensait être. Passer du statut du parfait petit ami au statut de monstre, ça fait bizarre. Autant d’investissement pour tomber si bas. Il était partit rapidement quand il s’était aperçu que pour Eulalia, cette histoire était bien plus qu’une simple amourette. Il avait prit peur. Il s’était enfuit. Il ne voulait pas s’engager, il n’était pas prêt, ses sentiments n’étaient pas assez profonds, pas assez présents pour pouvoir se lancer dans quelque chose de sérieux. Non, il n’avait pas eu le courage d’accepter cette vision des choses. Et aujourd’hui il était prêt à assumer, à encaisser tous les coups, toutes les insultes qu’on pourrait lui faire car il savait qu’il était en tord et que toute cette souffrance était de sa faute. Il était le mal d’Eulalia. Sans le vouloir, il venait de la piétiner. Ce n’était pas dans ses habitudes d’être ainsi, il ne l’avait même pas fait exprès. Mais voilà, le mal avait été fait. Et ce qu’il voyait dans le regard de la jeune femme n’était plus de la colère, mais de la tristesse.

Elle lui demande de lui laisser une autre chance, mais comment lui dire qu’elle n’a rien fait de mal. Elle n’a pas besoin d’une autre chance, ce serait plutôt à lui de la supplier et non l’inverse. Kai la regarde d’un air désolé, son visage trahissant l’inquiétude qu’il ressentait envers elle. Il serre la mâchoire et baisse les yeux sur le sol de la cabine. Il ne savait même pas quoi lui répondre. Il garda le silence quelques instants. Des secondes qui parurent comme une déchirure, comme si le livre qu’ils avaient débutés ensemble venait de se terminer, comme si leur histoire tournait une page. Il avait beau ne pas être amoureux d’elle, il s’y été attaché et la voir ainsi lui faisait du mal. Il resta là, sans bouger, sans un mot juste le temps qu’Eulalia reprenne la parole. Cassant ce dur silence qui s’était installé. Sa voix fit remonter le visage de Kai pour qu’il puisse la regarder. Il ouvre la bouche prêt à lui répondre, à lui dire qu’elle n’y est pour rien, lui dire toute la vérité, mais rien ne sortit. Il referma ses lèvres et s’avança ver selle d’un pas mal assuré. « Tu ne mérites pas ça. » Finit-il par murmurer dans un souffle de désolation. Il continue de s’avancer jusqu’à se retrouver si près de la jeune femme qu’il pouvait la toucher sans mal. Ses yeux se plongeant alors dans les siens. Il se penche vers elle et dépose un léger baiser sur ses lèvres. Sûrement le dernier. Le baiser d’au revoir. D’adieu. « Tu mérites mieux que moi. » Il s’échappe une nouvelle fois, se redressant, non sans lui jeter un nouveau regard si profond aux travers de ses pupilles. Il recule légèrement montrant que c’était terminé. « Je suis désolé. » Finit-il par lâcher déçu que tout se termine ainsi.


HRPG : Je suis en retard, je m'en excuse !!  Embarassed

made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyMer 8 Oct 2014 - 19:27

avatar
Invité
Invité

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Kai & Eulalia
Ne bloque pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir.
Ses mots m’assomment, encore et encore. Je ne veux pas croire qu’il ait prononcé ces paroles devant moi. Et si, en plus, il pensait ce qu’il disait ? Non, je ne peux pas tenir. Je ne peux pas me dire que tout est terminé. Je souhaite de tout cœur que ce soit une mauvaise blague, mais je comprends bien que cet espoir est vain. Il se fiche bien de moi désormais. Mon soleil, le centre de mon univers, a-t-il seulement pensé à autre chose qu’à lui-même durant ces derniers mois passés à mes côtés ? Je me permets d’en douter aujourd’hui, maintenant qu’il est fasse à moi et qu’il se montre complètement insensible à mon égard.

Les parois de l’ascenseur sont le meilleur soutient que je n’ai jamais eu jusqu’à présent, surtout dans cette situation présente. J’ai l’impression que je vais m’écrouler. Après tout, mon petit monde vient de partir en fumée … Et ce n’est pas son regard compatissant qui va m’aider à me ressaisir. J’ai tellement honte qu’il puisse m’observer dans un état pareil. Il ne m’a jamais vu comme ça, et j’aurais préféré que ça n’arrive jamais. D’aussi loin que je me souvienne, ça n’est pas arrivé une seule fois depuis que l’on se connait. Je me suis toujours montrée forte, au point peut-être de sembler froide.

« Tu ne mérites pas ça. » finit-il par me répondre dans un murmure. Je cligne des yeux plusieurs fois avant de pouvoir enfin le voir réellement. A-t-il vraiment dit ce que je viens d’entendre ? Je n’y crois pas … Il me fait subir tout ça tout en disant que je vaux mieux que ce cauchemars qu’il me fait vivre, je ne comprends pas. Je ne sais pas non plus pourquoi il s’approche de moi. De plus en plus près. Tellement proche que nos soufflent s’entremêlent. Ses lèvres viennent glisser délicatement sur les miennes, et je sens mes larmes rouler sur mes joues rougies. «Tu mérites mieux que moi. » me souffle-t-il alors. Et il s’enfuie, encore. Remet de la distance entre nos deux êtres. Je ne veux pas qu’il s’échappe, pas de nouveau. Il se recule encore un peu et soupire « Je suis désolé. » alors que je pleurs un peu plus. « Non, non … T’as pas le droit ! Tu peux pas me faire ça ! » me mis-je à crier en sanglotant, tout en me jetant sur lui pour abattre mes poings sur son torse. Mais je suis tellement affaiblie par mon désarroi que mes coups ne doivent pas lui faire bien mal. « Je veux pas … » finis-je par soupirer en me laissant glisser contre lui jusqu’à atteindre le sol pour pouvoir me mettre à genoux. Je lève piteusement les yeux vers lui « Ne m’abandonnes pas. ».
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyJeu 9 Oct 2014 - 11:23

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



Les larmes qui se mirent à couler avidement sur les joues de la belle Eulalia frappèrent comme un coup de marteau dans le cœur de Kai. Il avait beau être un connard (oui oui je vous assure), il ne sera jamais un homme insensible et encore moins quand il s’agit de quelqu’un qui a été si proche de lui durant plusieurs mois. Elle avait donc beaucoup plus de sentiments que ce qu’il pensait, il l’avait laissé s’accrocher à lui, il partait peut-être un peu trop tard. Mais étrangement, il s’en voulait. La voir ainsi lui donnait envie de faire marche arrière, de s’excuser, de la prendre dans ses bras et de reprendre leur histoire comme si de rien n’était. Mais ce qu’elle ressentait pour lui, n’était pas le cas dans le sens inverse. Il ne pouvait pas faire semblant, il n’était pas amoureux et était bien loin de penser pouvoir l’être un jour, ou en tout cas pas avec elle. Il n’y avait pas ce petit truc en plus. Il était bien avec elle, il ne disait pas le contraire, mais la petite flamme n’est pas là. Alors pourquoi s’acharner ? Cela ne sert à rien. Il avait pris une décision, difficile ou non, il se devait de la respecter jusqu’au bout. Hors de question de faire marche arrière.

Face à face, les yeux dans les yeux, Kai serrait sa mâchoire. Il faisait souffrir Eulalia. Il le voyait. Ses larmes ne faisaient qu’amplifier le côté dramatique de la situation. Pourquoi est-ce si difficile de rompre dans ces moments-là ? Elle se mit à crier, mais le jeune Norton ne bougea pas pour autant. Il ne devait pas changer d’avis, pas maintenant que le plus difficile était passé. Enfin, c’est ce qu’il croyait. Il ne pouvait pas faire ça … Pourtant, le mal était déjà fait. Maintenant, il fallait juste le surmonter, faire sa vie chacun de son côté. C’est tout. Dis comme ça, la situation paraît tellement simple n’est-ce pas. Mais elle se jette sur lui. Non pas pour l’embrasser ou le prendre dans ses bras, mais pour le frapper. Il ne s’y était pas attendu à celle-là. Qu’elle crie, qu’elle pleure, ça ne l’étonne pas, mais venir le frapper ainsi, pourquoi ? Il se laissa faire, sentant ses petits poings frapper son torse, sans grande incidence en vérité. Elle n’avait pas assez de force pour qu’il ressente une grande douleur. Il la regarde, tente de la calmer en l’attrapant par les épaules. En vain. Alors il la laisse faire. Attends qu’elle se lasse de se servir de lui comme un pusching ball jusqu’à ce qu’elle s’écroule à terre. Sûrement fatiguée de se battre contre l’impossible. Elle ne veut pas. Mais c’est trop tard. Il avait envie de lui dire qu’elle doit se faire une raison et accepter la chose. Mais il n’y arrive pas. Il respire lourdement. Sentant son torse se soulever avec une grande inspiration. Eulalia … Arrêtes bon sang. Il se sent mal pour elle et sa dernière supplication rend les choses encore plus compliquées qu’elles ne le sont déjà.

« Relèves toi s’il te plait. » Kai ne pourrait supporter voir Eulalia ainsi à genoux. Elle qui est si forte d’habitude. Qui n’a peur de rien. Qui ne montre jamais ses faiblesses. Si forte et si froide quelque fois. C’est tellement étrange de la voir de cette façon maintenant. Si faible. Si triste. Et si mal en point. Tout ça par sa faute. Oui, Kai est le seul coupable de ce malheur. Il le sait. Mais ne peut pas revenir en arrière. C’est une chose impossible et inconcevable pour lui. Ne jamais faire marche arrière. Jamais. Respirant profondément, Kai se décida à donner plus d’explications. A lui donner les raisons de ce malheur qui tombe ainsi. La voyant en si mauvais état, il entreprend de s’asseoir. Le dos contre la paroi, les genoux relevés avec ses poignets posés sur chacun. Il tente de la regarder. Mais ses larmes le distraient, le rendent faible, il préfère jeter son regard vers le bas. Ainsi, il était sûr de ne pas voir le mal qu’il allait faire. A nouveau. « La vérité Eulalia, c’est que je ne pourrai jamais te rendre heureuse. » Il marqua un temps d’arrêt. Une pause.  Le temps de souffler et de trouver les mots. « Ou en tout cas pas comme tu le voudrais. Je ne ressens pas ce que toi tu ressens pour moi. » Il tente de la regarder dans les yeux. Juste un instant. Mais il sent son cœur en prendre un coup alors il rebaisse son visage vers le sol. « Je sais que trouveras quelqu’un de bien avec qui faire ta vie car tu le mérites. » Croies moi s’il te plait. Sois forte. Et continues ta vie sans moi. S’il te plait Eulalia.


HRPG : Ta réponse m'a touché dis donc bouh Et ton avatar est sublime !!  :loove:

made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyJeu 9 Oct 2014 - 21:14

avatar
Invité
Invité

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Kai & Eulalia
Ne bloque pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir.
La réalité est parfois dure. Plus tranchante qu’une lame de rasoir ou qu’un couteau de boucher. Elle entaille notre âme aussi facilement que l’on peut taillader notre peau. Elle glisse et blesse de manière irréparable. On dit que le temps est un remède. Mais ce n’est qu’un mensonge éhonté. Seul, il ne peut nous guérir. Dans le meilleur des cas, il nous fait oublier la douleur. On revient au point de départ, au moment où on préfère l’ignorer. Moi aussi je veux croire que ce ne sont que des stupidités et que tout va changer si je continue à persister. Seulement, le regard de Kai ne trompe pas : je n’ai plus aucune chance de revenir dans sa vie. La violence ne résout rien, et pourtant je me sens obligée de faire quelque chose. Juste le temps de retrouver cette carapace qui m’a toujours protégée. À moins qu’il ne l’ait détruite en foutant à son tour la zizanie dans mon cœur.

À genoux devant le grand brun, les joues baignées de larmes, tout mon être tremblant, je me sens pathétique. Et son regard emplit de compatie me conforte dans cette idée. Je me sens humiliée. « Relèves toi s’il te plait. » me supplie-t-il. Mais je n’en ai pas la force. Tout ce dont je suis capable, c’est de me laisser tomber un peu plus bas pour me replier sur moi-même tout en me collant contre la paroi en métal. Ne puis-je pas retrouver du poil de la bête ? Où est donc passée la mafieuse Sicilienne qui a vécu des choses bien pire qu’une fichue rupture et qui s’est toujours relevée ? Elle qui était de plus en plus forte, détachée de ce monde cruel dont elle connait les pires zones d’ombre depuis son adolescence … Où suis-je ? Qui suis-je ? Une inconnue qui s’est laissée avoir au premier détour de son cœur.

Unconcerned, but not indifferent. J’observe Kai se mettre à ma hauteur. Sa posture est nonchalante, mais son regard est fuyant. Dès que ses yeux plongent dans les miens, il détourne la tête pour fuir cette vision atroce que je lui offre de celle avec qui il a partagé une infime partie de sa vie. « La vérité Eulalia, c’est que je ne pourrai jamais te rendre heureuse. » commence-t-il avant de laisser le silence s’installer quelques secondes. Ce moment de vide me parait interminable. Il est même insoutenable. Je lui murmure « C’est faux … » si bas que les mots semblent mourir sur le bout de mes sans jamais atteindre leur destinataire. « Ou en tout cas pas comme tu le voudrais. Je ne ressens pas ce que toi tu ressens pour moi. » continue-t-il, me confortant dans l’idée que ma protestation n’était rien qu’un souffle adressé à moi-même. Je sens de nouvelles larmes monter jusqu’à mes yeux. Une nouvelle lutte commence en moi pour ne pas les laisser déborder comme l’ont fait les autres. Il termine son petit discours d’encouragement en me disant que je trouverais quelqu’un de meilleur, quelqu’un digne de moi. Alors je cesse de me battre pour redevenir une fontaine. J’aimerais me serrer contre lui pour trouver du réconfort, mais je n’ose pas. Je pleurs en silence, attendant d’avoir trop mal à la tête pour arrêter.

« Si tu pars, je serais de nouveau seule … » dis-je sans le regarder. Les quelques minutes qui viennent de passer m’ont laissées le temps de réfléchir. Et la vérité est que j’ai peur de la solitude. J’ai peur de redevenir comme avant, une solitaire fermée aux autres. Une fille qui arrive à se donner l’illusion qu’elle est heureuse. Mais maintenant que j’ai gouté de nouveau au bonheur, je crains de ne plus y parvenir. Alors cette fois si, je me laisse aller contre lui. « J’ai besoin de toi Kai. Ne m’abandonne pas comme il l’a fait. Ne me rejette pas alors qu’il n’y a aucune raison valable de le faire. » murmuré-je avec une sérénité qui n’avait pas percée dans ma voix depuis plus de quinze minutes maintenant. Je me redresse légèrement et l'embrasse. C'est plus fort que moi, j'ai besoin de sentir ses lèvres contre les miennes, même si ce n'est plus ce qu'il veut.

HRP : Han, merci ! ** love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] EmptyLun 20 Oct 2014 - 17:42

Kai Norton
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty





ASCENSEUR BLOQUE !?
Kai & Eulalia



Elle pleure de nouveau et Kai sait parfaitement qu'il ne peut rien faire, il n'a aucun pouvoir, enfin si, mais il ne veux pas l'utiliser, il ne veux pas laisser à Eulalia un espoir qu'il reste, qu'il revienne vers elle. Non, il ne faut pas qu'il alimente son espoir. Ce serait trop cruel. Lui faire croire que oui alors que non. Jamais il n'accepterait d'agir ainsi. Il se devait de lui faire comprendre une bonne fois pour toute que c'était finit. Au fond, il espérait que cet ascenseur se remette à fonctionner ou que quelqu'un s'aperçoive de l'arrêt non désiré de la capsule en métal. Rester ici était difficile. Surtout mentalement. Lui qui avait évité Eulalia pendant plusieurs mois, là il n'avait pas le choix de se retrouver face à elle. Et de la faire souffrir au passage. Il voulait être libéré de cet enfer. Mais c'était peine perdue. Cela ne faisait pas assez longtemps qu'ils étaient enfermés ici, il le savait. Quelle merde ! Mais qu'est-ce qui est si difficile à comprendre dans le fait qu'il souhaite simplement mettre fin à leur petite relation ? Finalement, rien. Il soupire. Serre la mâchoire. Décidément, il n'appréciait pas tellement être ici.

Elle se livre enfin. De quoi faire comprendre à Kai le fameux problème. Il doit bien l'avouer, jusque là, il n'avait rien comprit. Enfin si, un petit peu, mais pas le réel soucis. Vous savez, c'est compliqué de comprendre les femmes donc forcément, lui aussi il a des difficultés sur ce point là. Lui il lui parle de faire sa vie chacun de son coté, de mettre fin à une relation qui ne peut pas marcher et elle, elle se met à lui parler de solitude. Sont-ils réellement en train de parler de la même chose ? Sur le coup, Kai doit bien l'avouer, il eu un doute. Genre, un énorme doute. Il ouvre la bouche, prêt à lui répondre, puis il la referma presque aussitôt. Pas certain que ses arguments puissent l'aider ou même qu'ils soient un minimum réfléchis. Il relève la tête et tente de voir ce qu'il se passe dans le regard d'Eulalia, mais il échoue. Elle ne le regarde pas. Elle le fuit presque. Alors il écoute un moment ce qu'elle a à lui dire. Il appuie sa tête contre le paroi. Sentant le métal froid contre sa peau. Il réfléchit aux bons mots à employer. La situation était loin d'être facile. « Tu n'as pas besoin de moi. » Il se redresse un peu et jette enfin son regard dans celle avec qui il venait de partager un bout de sa vie. « La vérité, c'est que tu as juste besoin d'une présence à tes côtés, mais pas de moi. » Il se montre peut-être un peu cruel. Il le sait. Mais il faut qu'elle comprenne. Elle doit le laisser partir. Il s'apprête à reprendre la parole quand elle vient déposer ses lèvres contre les siennes. Il fut un peu choqué. Il ne s'y été pas attendu. Il la laisse faire quelques instants avant de la repousser doucement. Se montrant le moins violent possible. Il se mord la lèvre avant de terminer ce qu'il avait à dire. « Tu me compares à lui, mais je suis différent. Si je fais ça, c'est qu'il y a une raison, tu le sais, je ne te repousserais pas sans en être certain. Il faut que tu arrêtes de croire que c'est possible quand ça ne l'est pas. » Il finit sa phrase comme pour montrer qu'il est sûr de lui. Il soupire et entreprit une bonne fois pour toute de lui dire. « C'est terminé, je suis désolé. » Il se relève dans un même temps en tentant de marquer une distance entre eux. Et là, pile à ce moment précis, ce serait cool que l'ascenseur refonctionne pour que Kai puisse s'enfuir de l'autre côté de l'université.


made by pandora.


FRAT LOVE:
 


Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 15010401232481345

CLIQUES SUR LE COW BOY Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] 1601312334
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]   Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Contenu sponsorisé

Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne bloques pas l'ascenseur, j'ai trop peur de mourir [PV. Eulalia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser