Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

Partagez
 

 Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha   Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha EmptyJeu 2 Oct 2014 - 11:58

avatar
Invité
Invité

Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha Empty


Jersey & Sacha- don't speak
Don't speak, I know just what you're thinking.
Il ramasse ses feuilles à la fin de la réunion avant de jeter un coup d’œil à sa montre. Faiblement, il soupire avant de passer sa main dans ses cheveux. Il remet sa veste en place. Aujourd’hui, il a mis un peu de couleur dans ses vêtements au lieu d’un éternel costume noir. Ça lui manquait à vrai dire et comme c’est samedi et qu’il ne voyait pas de client, il en a profité. « Sacha, ce soir, on va tous au coconut bar pour 21h, tu viens aussi ? » Il observe Enora qui lui sourit gentiment avant de rougir légèrement. Ce n’est pas la première fois que la rouquine lui propose une sortie et il n’a encore jamais accepté, mais à force, il va vraiment finir par passer pour un handicapé social. « 21h ? D’accord. » Elle semble plus que surprise par sa réponse, il ne sait pas vraiment quoi rajouter. « Oh euh… super alors !! A ce soir ! » Il lui sourit encore avant d’arrêter le projecteur et de ramasser sa pochette pour rejoindre son bureau. Sagement, il se pose dans son fauteuil avant de manger ce qu’il s’était ramené en venant. Il n’a pas le temps de repasser à la maison pour le moment. Il avale son sandwich, sa boisson et son dessert en deux temps, trois mouvements pour ne pas se mettre en retard. Il est déjà 14h après tout. Un autre soupir transperce ses lèvres doucement. Il nettoie ses dents avant de prendre ses affaires, puis de passer à la boulangerie prendre la commande qu’il avait demandé deux jours avant. Une soixantaine de cupcakes en tout genre afin de pouvoir les emmener au service de cancérologie de l’hôpital pour les patients et le personnel. Une fois tout dans la voiture, il se presse pour se rendre là-bas. Porter les boites est une sorte de parcours du combattant. Elles sont larges et hautes, réduisant ainsi son champ de vision tout en le rendant encombrant. Malgré ça, il arrive jusqu’au service sans encombre et pose le tout sur un chariot qu’on lui met à disposition. « Merci… » Avec l’aide de l’infirmière, il les pose sur des petits plateaux et attrape les limonades que la femme d’un patient a préparées pour l’occasion. Ce n’est pas grand-chose, mais il se dit qu’il aimerait qu’on fasse pareil pour sa mère. Sagement, il déambule de chambre en chambre en distribuant les gâteaux dans la bonne humeur tout en discutant avec les gens. Une bonne heure passe, son chariot est presque vide. Il se masse la nuque avant d’aller vers la salle de repos du personnel pour leur en donner. « Tenez les filles. » Un étourdissement le prend, il se recule doucement avant de voir des gouttes de sang tomber en masse sur le sol. Sa main se porte directement à son nez et ses doigts se recouvre vite couverts par le liquide rougeâtre. « Merde… » Il met sa main sur son nez et sa bouche pour les recouvrir alors que de l’autre, il se tient à un mur pour ne pas tomber. Les hémorragies nasales arrivent peut-être trois ou quatre fois par an chez lui, mais quand c’est le cas, elles sont relativement impressionnantes. Il a en a depuis qu’il est gosse, mais c’est pire depuis qu’il est malade et sous traitement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha   Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha EmptySam 8 Nov 2014 - 15:31

Valery S. Belemi
Valery S. Belemi
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 24
Date d'inscription : 15/11/2012
Prénom : Loïc
Célébrité : Holden Lower
Crédit avatar : yonna
Messages : 6008
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Ma main droite.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : première année en langues Étrangères (option français)
Job/Métier : aucun job à l'horizon.
Adresse de résidence : quelque part sur le campus (pour le moment, le temps qu'il prenne ses marques et se trouve un appartement en ville)
Dispo pour le rp : Oui

Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha Empty

SACHA ∞ JERSEY
don't speak, I know just what you're thinking
La passion laisse parfois place à une lassitude, ce n’est pourtant pas du tout le cas mais c’est un sentiment qui te tombe sur le coin du nez sans que tu n’aies pu comprendre les raisons d’un tel retournement de situation. On peut expliquer de tels changements d’humeur par la fatigue, la colère, un événement qui arrive et casse tout. Oh oui, il y a des dizaines de raisons pour expliquer un lunatisme légèrement plus exacerbé en plein milieu d’une journée comme celle-ci. Je suis pourtant habituée aux longues gardes, je dirais même qu’aujourd’hui je ne traverse pas ma journée de travail la plus longue, seulement dix petites heures d’affilées, rien du tout par rapport aux quinze, parfois dix-huit heures que je peux faire de suite. Elles sont bien entendues parsemées de quelques micro siestes offertes lorsque le suivi est terminé et qu’il n’y a pas trop de monde aux urgences, des pauses qui permettent de tenir le rythme sans trop de difficultés. Tout est question d’habitude, les premières gardes sont très difficiles à endurer mais on se fait au rythme très rapidement et on n’y prête même plus attention. Aujourd’hui il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent, dit comme cela on pourrait le prendre pour une remarque assez dégueulasse puisque c’est signe que la population locale va bien mais pour nous, médecins, c’est signe d’ennui. Les patients opérés n’ont pas de complications et le suivi est donc très rapide, juste s’assurer que les soins postopératoires soient bien prodigués. La matinée a donc été très longue et le début d’après-midi et pire que cela encore, par chance nous avons décidé de prendre une petite pause pour déjeuner et c’est à cet instant qu’un petit asiatique a d’ailleurs décidé de nous rejoindre pour nous offrir des cupcakes, autant vous dire que je ne vais pas bouder mon plaisir en savourant l’un d’entre eux. Tout le monde dans la pièce marque un petit arrêt vers la boite dans laquelle se trouvent de moins en moins de cupcakes mais je remarque autre chose. Du sang qui goutte le long du nez de l’asiatique, réflexe d’interne je me dirige donc vers lui, mon cupcake à la main. « Hey, tout va bien ? Laisse-moi y jeter un œil. » Je dépose précautionneusement mon cupcake sur le côté pour avoir les deux mains libres.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't speak, I know just what you're thinking • Jecha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser