Le Deal du moment : -31%
Casque sans fil à réduction de bruit ...
Voir le deal
274.01 €

Partagez
 

 Don't Worry, Be Happy - Genesis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptySam 4 Oct 2014 - 20:14

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Morgan descendait tranquillement les marches de la piscine municipale, son sac de sport à la main. Il était déjà dix-neuf heure, mais l’air était doux. Le soleil déclinait lentement sur Los Angeles, mais les habitants étaient trop pressés, trop occupés pour faire attention aux couleurs pourpres qui pigmentaient le ciel. L’Italien avait passé une bonne partie de d’après-midi au garage, où il avait trouvé un petit job. Son patron lui avait fait un prix pour sa voiture qui avait mal vécu le Coachella. Cette idiote de Joyce Smith lui était rentré dedans, et sa carrosserie, son rétroviseur et son phare droit étaient complètement bousillés. De mauvaise humeur et quelque peu à cran, Morgan avait décidé d’aller nager un peu pour évacuer ce trop-plein d’énergie. La vie semblait monotone loin du coachella qui avait été fort en émotion. Entre le feu de camps ayant mal tourné, la bataille de bière ou encore sa rencontre avec Lewis, les dernières semaines avaient été mouvementées. Il y avait également eu l’épisode Gia, Morgan ne savait pas très bien quoi en penser, aussi préférait-il ne pas y réfléchir du tout, et faisait la sourde oreille lorsque Eulalia faisait référence à sa cousine. Le retour avait été brutal, la paperasse, l’organisation pour la reprise des cours, les examens à l’hôpital, mais surtout le retour aux horaires normaux, à savoir dormir la nuit et vivre le jour. Finis les concerts, les apéros jusqu’à cinq heures du matin et les fêtes au bord du lac. Adieu camping, toile de tente et loquet de douches défectueux, bonjour internat d’UCLA… Heureusement, en attendant que Morgan puisse retrouver sa chambre, Eulalia avait accepté de l’héberger. La plupart des étudiants rentraient chez eux durant les vacances d’été, mais l’Italien avait prétexté se rendre au Coachella pour ne pas aller en Italie. Bien entendu, il avait envie de revoir son oncle et surtout sa tante, mais pour cela il devait prendre l’avion. Le seul fait d’y penser lui donnait des cauchemars.

Les cheveux encore humides, Morgan décida de traverser le parc pour rejoindre l’appartement de son amie. Il venait de sortir sa caméra de poche pour faire des essais lumières. Plusieurs fois il avait filmé l’étang qui reflétait le soleil couchant. Il aimait surprendre les gens dans leur vie quotidienne, et il avait besoin de faire plusieurs prises afin de choisir la meilleure pour son projet final. Morgan ne s’attardait pas sur les couples gnian-gnians ou ceux qui faisaient leur jogging. C’était du vu et du revu. Il voulait quelque chose de nouveau, d’inattendu. Il s’attarda alors sur une jeune femme, assise sur un banc en train de lire. Morgan la reconnut aussitôt, ce n’était autre que Genesis. Sa réputation n’était pas toute blanche, et un ami l’avais mis au défis de coucher avec, mais Morgan avait appris à l’apprécier. Elle n’avait pas l’air de la salope dont tout le monde parlait. La filmant toujours, Morgan s’approcha lentement, jusqu’à ce qu’elle remarque enfin sa présence. Ce fut bref, son visage détendu et loin de tout se tourna vers lui, surement dérangé de voir une silhouette immobile du coin de l’œil, puis elle le reconnu et ses traits se modifièrent instantanément, presque imperceptiblement. C’était fascinant de voir les changements infimes qui se produisaient chez une personne qui se rendait compte qu’elle était filmée. Le naturel était chassé par des mimiques

- Hééé, coupé ! S’écria Morgan avait de fermer sa caméra. C’est dans la boite.

Morgan adressa un clin d’œil à Genesis. Tout sourire, il s’installa à côté de la demoiselle. Il ne l’avait pas vue depuis la fin des examens. Il espérait que la coupure des vacances n’avait rien changé à leur relation. Après tout, il était proche de son but, et apprécier la jeune femme ne changeait rien à son objectif.

- Salut Gen ! Comment vas-tu ? Par pitié, ne me dis pas que tu as passé toutes tes vacances à lire sur ce banc.

Morgan lui offrit un sourire malicieux et chassa délicatement un pollen duveteux qui s’était posé sur les mèches blondes de Genesis. Cette fille dégageait un certain mystère, une petite énigme qu’il avait envie de résoudre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyDim 5 Oct 2014 - 14:00

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

THE HEART CAN'T BE CONTROL.
Morgan & Genesis
J'étais assise sur mon banc en train de lire The Perks Of Being A Wallflower, c'était mon livre fétiche de ces temps-ci... Je me reconnaissais tellement dans le protagoniste dans l'histoire... Il avait du mal à se faire des amis, il se sentait mal au lycée, seuls les profs étaient sympas avec lui, il était détruit psychologiquement... Je crois que -sans exagération de ma part- ça devait faire la sixième fois que je le relisais, la lecture me permettait de m'échapper de ce monde qui me dégoûtait et m'effrayait... Tout cet été j'étais restée coincée chez moi... Seul Glenn sortait et mes sorties étaient résumées à la bibliothèque ou au parc, je n'étais sortie avec personne et j'avais vu peu de gens... Pourquoi ? A cause de Glenn... Il me coupait les vibres, je ne vivais plus, j'étais juste en train de survivre tant bien que mal... Rien qu'en repensant à tout cela, mes mains tremblotaient.

- Gen, calme....

Je serrais fermement mes dents et serrais mes poings, je sentais mon coeur s'accélérer à toute allure rien qu'en pensant à Glenn... A ses mots violents sur moi ou ses gestes envers ma personne... Cet été, il m'avait juste davantage détruite, il pétait un câble à chaque fois qu'il me voyait et me parlait de Morgan en me traitant de pute... Les rumeurs ça allait vite, je ne savais même pas qu'il y en avait sur Morgan et moi, comme quoi il me baisait dans tous les coins de la fac et que c'était moi qui le chauffait... Merci les rumeurs mais c'était à chaque fois moi contre le reste du monde et personne ne voulait entendre ma version, j'étais faible et à force j'avais baissé les bras. Ca ne servait à rien de se défendre... Surtout dans ce genre de situation dans ma position...

Je repris peu à peu mes esprits, j'essayais de contrôler ma respiration et je repris ma lecture, là où j'en étais. Je me concentrais uniquement sur les mots que j'avais en face de moi jusqu'à que je sente quelque chose d'étrange rivé sur moi. Je levais la tête et je regardais timidement autour de moi jusqu'à que je vois Morgan... Mon coeur s'emballa, je ne savais même pas pourquoi il me faisait cet effet là, c'était tellement bizarre. Je lui fis un de mes plus beau sourire jusqu'à que je capte la caméra rivée sur moi et là je me mis à rire de façon un peu gênée.

- Oh non...

Disais-je en riant nerveusement en me mordant la lèvre inférieure. Je ne m'étais jamais trouvée belle en photo ou en vidéo, l'image que j'avais de moi était assez négative en général, en même temps vu comment me traite Glenn, j'ai dû mal à me sentir importante/belle/intelligente... Il s'installa à côté de moi et prit immédiatement la parole. Sa voix m'avait manqué et je replaçai une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

- Non je n'ai pas passé mon été sur ce banc... Mais aussi chez moi dans ma chambre....

Je me forçais un peu à rire, c'était assez triste à dire comme vérité en maintenant.

- Ca me fait plaisir de te voir là... Ca fait depuis mai-juin que nos regards ne se sont pas croisés.

Je le regardais brièvement dans les yeux en fermant mon livre, le laissant sur mes cuisses. Bah oui, je n'allais pas continuer ma lecture alors qu'il était là...

- Pourquoi tu me filmais ? Je vais être sur... quelque chose?

Je souriais en coin, en fait, j'avais surtout peur que Glenn tombe sur ça et me tue après le visionnage en s'apprenant aussi par la même occasion à Morgan alors qu'il n'avait rien fait de mal... On était juste amis après tout... Non ?...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyLun 6 Oct 2014 - 22:17

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Sincèrement heureux de revoir la jeune femme, Morgan ne se défaisait pas de son petit sourire en coin si naturel chez lui. Il remarqua comment les rayons du soleil couchant venaient se refléter sur ses cheveux blonds, et comment ils retombaient quand elle déplaçait une mèche derrière son oreille. Ouais, Morgan était le genre de mec qui remarquait ce genre de chose. Son regard finit cependant par se poser sur le livre que Genesis tenait, mais ses doigts en cachaient le titre. Sans aucune gène il posa sa main sur celle de la demoiselle pour les écarter doucement.

- The Perks Of Being A Wallflower ? Demanda Morgan en haussant un sourcil. Bon choix, quoi qu’un peu déprimant. Je ne suis pas fan des romains épistolaires mais avec celui-ci est bon.

Morgan haussa les épaules et retira sa main. Il s’attendait à ce qu’elle le contre dise et lui raconte ce qu’elle avait réellement fait de ses vacances. Mais contre toute attente, elle les avait bel et bien passées ici-même, et dans sa chambre. L’italien perdit un peu de son sourire, quelque peu surpris. Il voyait bien que Genesis se forçait à rire. Elle avait dû passer des vacances vraiment pourries ! En tout cas, elle fit rapidement dévier la conversation sur le fait que ça faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vu. Alors tout à coup Morgan fut gêné, il n’avait plus envie de lui raconter à quel point le festival avait été énorme et complètement déjanté. Ça ne le faisait pas trop, pas après que Genesis lui ait avoué n’avoir trop rien fait.

- C’est vrai qu’on n’a pas vraiment eu l’occasion de se voir. Mais j’ai maintenant une bonne raison de passer plus souvent par le parc.  

Morgan lui adressa un clin d’œil taquin. La jeune femme ferma alors son livre et le garda sagement contre ses cuisses. Encore une fois Genesis lui apparut comme une demoiselle timide et renfermée, pas comme la trainée du campus. Lorsqu’elle lui demanda pourquoi il l’avait filmé, et s’il utiliserait les image pour quelque chose, les lèvres de Morgan s’étirèrent un sourire à la fois énigmatique et sérieux.

- Pourquoi je t’ai filmée ? Répéta-t-il. Et pourquoi pas ? J’aime filmer ce qui est beau. Je trouve ça amusant de voir la réaction d’une personne qui se rend compte qu’elle est filmée. Sans nous en rendre compte nous changeons de comportement. Juste à cause d’une machine. Stupide non ? Mais bref. Je n’utilise pas nécessairement tout ce que je filme, mais j’avoue avoir toujours eu du mal à faire le tri. Je ne peux malheureusement pas tout garder. Je n’ai pas encore décidé si cette scène sera sur quelque chose, mais ça serait un honneur de pouvoir la garder.

D’un geste théâtral, Morgan posa une main sur son cœur et baissa modestement la tête. Il ne savait pas trop comment interpréter le sourire en coin de Genesis. Aimerait-elle figurer sur l’un de ses projets, même brièvement ? De toute façon peu de monde était autorisé à voir ses travaux. Pour ça, Morgan était du genre égoïste et possessif, il rechignait toujours à montrer ce qu’il créait. Non pas qu’il doutait de lui, mais il n’aimait pas qu’on jette un coup d’œil à sa vie privée. En effet il avait l’impression qu’à travers son art il se mettait à nu. Il ne voulait pas montrer aux autres, simplement s’exprimer. Heureusement aujourd’hui cette manie n’était toujours présente que lorsqu’il peignait où dessinait. Derrière sa caméra il avait depuis longtemps dépassé ce stade, peut-être même un peu trop, car il souhaitait imposer sa vision des choses, tant pis s’il se ramassait des sales notes. Avec Morgan, ça passait où ça cassait, on le prenait pour un génie où un artiste raté, peu lui importait.

- Bon, j’ai une bonne et une mauvais nouvelle, annonça-t-il soudain en se levant. La mauvaise, c’est que je vais bientôt mourir de faim si je n’avale rien très vite. La bonne, c’est que les vacances ne sont pas encore terminées, et que je refuse que tu les passes assise sur ce banc, où dans ta chambre. Alors Genesis Garett, est-ce que ça te dis d’aller manger un morceau ? Avec moi bien entendu.

Morgan tendit une main vers elle, son sourire malicieux étirant ses lèvres. Peut-être aurait-il dû préciser qu’elle n’avait pas vraiment le choix?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyVen 10 Oct 2014 - 20:37

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

THE HEART CAN'T BE CONTROL.
Morgan & Genesis
Je l'écoutais parler, très attentivement... Je ne sais pas pourquoi je l'écoutais de la sorte, peut-être car Morgan était un des rares à m'apporter une réelle attention sans arrières pensées ? Du moins, j'osais l'espérer. Mais lorsqu'il mit sa main sur la mienne pour la pousser délicatement pour voir le titre du livre, je fis un petit « bon » sur le banc, j'avais toujours peur du contact avec les gens, pas que cela me répugnait mais à cause de Glenn... S'il osait me voir ainsi, il allait me tuer une fois à la maison et la personne avec moi en prendrait cher pour son grade et je veux éviter ça à Morgan, lui qui était si gentil. Il s'en fichait complètement des rumeurs sur moi, il me voyait comme j'étais réellement et il semblait m'apprécier ainsi. Je me demande bien comment il fait pour continuer à être avec moi alors que ses amis devaient sûrement se ficher de lui ou me traiter de tous les noms, je ne sais pas et je ne pense pas que je veuille réellement savoir.

- Je m'y reconnais dans ce livre en fait, il m'apaise et j'ai l'impression de l'avoir écrit tant il y a des passages qui me ressemblent...

Lui répondis-je timidement, il devait me prendre maintenant pour une grosse dépressive de base, mais j'aimais tellement lire que je ne voulais pas nier le comment du pourquoi d'un amour si fort envers un livre. Mais bon, il avait l'air de bien l'aimer... Mais il m'avait fait la petite « pic  » comme quoi c'était un chouilla trop triste pour lui, mais sa façon de le dire me fit davantage sourire.

Il évoqua un peu plus tard qu'il allait souvent passer dans le parc en sachant que j'y étais déjà, cela voulait dire quoi ? Je me mis légèrement à rougir à ses mots et je n'ai même pas su quoi répondre à part un léger rire assez gêné. Super, j'avais l'impression d'être une grosse sainte ni touche... Il enchaîna vite sur la question que je lui avais posé mais sa réponse me gêna.

- Pourquoi tu m'as filmé si tu aimes ce qui est beau ? Cela n'est pas un hors sujet ?

Moi ? Belle ? Nous n'avons pas la même définition de ce qui est beau alors. Mais je ne voulais vraiment pas apparaître sur cette bande, Glenn allait me tuer s'il osait la voir.

- Je t'assure Morgan, tu n'es pas obligé de m'y mettre dessus... Tu m'as filmé 15 secondes et encore... Je ne te sers pas à grand chose dedans à part combler un blanc, tu peux filmer d'autres filles... J'en suis sûre qu'il y en a pleins qui se bousculent au portillon.

J'essayais de calmer le jeu comme je pouvais, du coup, pour paraître plus contractée je lui donnais un petit coup d'épaule. Si j'étais trop froide ou trop gênée il allait se posait des questions et je ne voulais pas qu'il capte... Quelque chose. Personne ne devait savoir pour Glenn, personne... Il serait capable de me tuer, je le sais, j'en suis sûre... Sauf qu'il changea rapidement de sujet et me proposa de venir avec lui manger, je fis les gros yeux à cette proposition et je devais trouver un moyen de dire non... Gentiment.

- Manger avec moi ? Tu vas t'ennuyer à mourir...

Et allez... Je me remets à rire nerveusement mais je me frottais le visage pour stopper ça... Je rangeais mon livre dans mon sac, je pris sa main par politesse et je me levais pour être à ses côtés.

- Je sais pas... J'ai pas d'argents là sur moi et je veux pas t'embêter... Je veux pas que tu ais des ennuis à cause de moi, qui aimerait te voir avec la trainée de la fac ? Je tiens à sauver ta réputation alors que la mienne est décidément fichue.

En un sens c'était vrai, je ne voulais pas qu'il ait des ennuis à cause de moi, de 1, pour sa réputation à la fac et de 2, si Glenn nous voyait, il allait le tuer ou de faire de sa vie un enfer.

- Puis je suis au régime donc je ne mange que des légumes que je me fais chez moi... Puis comme ça je fais profiter mon frère et ma femme de ménage comme ça et ils sont contents... Ca me fait mal au cœur de voir cette femme tellement gentille être toujours là pour nous, je lui rends la pareille comme ça, tu vois ?

Je commençais à jouer avec mes mains, vraiment nerveusement, mais je ne contrôlais pas, c'était un « tic » quoi... Du coup je fis genre de chercher mon téléphone portable dans mon sac, mais j'étais tellement paniquée que j'avais même dû mal à trouver ce dernier.

- Où es tu bon sang....

Disais-je en serrant fermement mes dents, je n'osais même pas relever la tête vers Morgan, je détestais mentir mais là je le faisais pour la bonne cause... Je tenais à lui, il était un de mes rares amis et je ne voulais pas tout faire foirer... Déjà que Glenn a appris qu'on se connaissait... C'était déjà de trop... Il me l'avait bien fait payer le soir-même en me frappant comme une pauvre merde dans ma chambre jusqu'à que je reconnaisse connaître Morgan...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyJeu 23 Oct 2014 - 21:05

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty


INCRUSTE. DÉSOLÉE.
JE VOUS AIME.

Oh Seigneur ! Que vois-je ? Pendant un instant, je me fige et dévisage les deux jeunes, au loin, qui semblaient tranquillement discuter. La jeune femme est toute gênée. Et à force de les regarder, je le suis même un peu pour elle. Sérieusement, si ce mec la drague, elle est pas du tout dans la bonne voie là, avec ses mains qui tremblent et ses yeux qui le fuient. On pourrait croire qu'elle n'a pas confiance en elle... Je ne devrais pas, et pourtant, voilà que je marche avec détermination vers les deux personnages. Je suppose que je vais les déranger mais là, je me sens presque obligée d'intervenir. "Salut" Je les regarde bêtement l'un l'autre. Mais eux ont l'air carrément plus surpris que moi. Je souris au garçon avant de me tourner vers la petite blonde, me plaçant presque entre eux deux. "Je suis désolée de m'imposer comme ça mais... J'ai vraiment envie de t'aider là !" Si je fais ça, c'est pour son bien. Peut-être que ce n'est pas agréable sur le coup, je l'avoue. Mais elle me remerciera peut-être plus tard. Surement. "Je m'appelle Zoé Barovitch. Tu me connais peut-être déjà, enfin..." Je vais pas commencer à venter mes exploits professionnels, ce n'est pas le problème -même si c'est ma grande fierté. "Je sais qu'on se connait pas tout ça, mais j'ai juste un truc à te proposer." Rapidement je jette un oeil au garçon derrière moi en lui souriant, signe que ce ne sera pas long. Je le dérange surement dans son plan drague, et j'en suis désolée. "Tu voudrais pas qu'on se fasse une séance relooking toutes les deux ?" Et je lui sers mes yeux les plus doux du monde. Ça n'aide en rien. Elle est complètement paumée quand elle me regarde. Je ne crois pourtant pas parler russe... "Ecoute, c'est pas méchant, c'est juste un constat, une remarque quoi mais... Je pense que tu pourrais avoir plus confiance en toi. Par exemple en relevant un peu plus les épaules et en regardant les gens plus franchement !" Je secoue doucement ses épaules et viens titiller son menton. "On pourrait même couper un peu tes cheveux. C'est la rentrée. Tu rafraichis tout ça, avec un soin, ça serait top. Ça rendra ça plus soyeux et doux ! Ça t'irait tellement bien." Je tente un petit sourire tendre. En vain. Alors j'enchaine, la dévisageant de bas en haut. "Puis pour les fringues, je pense qu'un style un peu plus femme. Femme fatale carrément ! Ce mec là..." Je fais un signe de tête vers le brun derrière moi. "... il résisterait pas, je te l'assure. Une vraie bombasse. T'es bien foutue, t'as un visage d'ange. Tu ferais un tabac si t'abandonnais un peu le style de jeune, relax tout ça. Tu connais Kate Moss ? Tu devrais t'inspirer de son look sérieux." J'hoche la tête avec un grand sourire, fièrement. A sa tête, je me doute bien qu'il est préférable pour moi de tourner les talons. C'était un peu direct comme approche, je vous l'accorde mais il le fallait là ! Même si je crois qu'elle l'a mal pris au fond d'elle, j'ai dit ça pour son bien. Et pour moi aussi : car le culot est un critère essentiel pour les Alphas.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyJeu 23 Oct 2014 - 21:47

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Vives les incrustes calin1

Morgan n’avait pas beaucoup l’occasion de parler littérature. Peu de personnes étaient au courant de sa solide culture en la matière. Le brun adorait lire mais il ne criait pas sur tous les toits. Il aurait probablement passé un bac littéraire si son oncle n’avait pas insisté pour qu’il se dirige vers les sciences. Il fronça donc les sourcils quand Genesis lui avoua se reconnaître à travers le livre. Ce n’était décidément pas le genre de livre joyeux, au contraire le personnage principal avait un sérieux problème psychologique après que sa tante ait abusé de lui. Peut être le cas Genesis Garett était-il plus complexe que Morgan ne l’avait cru.

- Et bien j’espère que les passages en question sont les plus beaux du roman… Donne-moi un exemple
, lui proposa-t-il.

Plus Morgan passait de temps avec Genesis, plus il se demandait si la réputation de la demoiselle était fondée. Elle n’avait jamais eu une attitude aguicheuses envers lui, et cette façon qu’elle avait eu de sursauter quand il avait posé une main sur la sienne lui suggérait plutôt qu’elle était une jeune femme timide. Ses joues rougissaient au moindre compliment et elle lâcha un rire gêné quand il lui avoua aimer filmer les jolies choses. Sa réponse en revanche ne lui plaisait pas du tout. Mais Morgan avait depuis longtemps remarqué que la plus part des gens de s’aimaient pas. Même la plus jolie des filles était capable de se rendre malade pour un ou deux kilo en trop. À croire que les individus ne voyaient que leurs défauts. Le brun n’avait pas la prétention d’affirmer pouvoir voir le meilleur chez les gens, mais son œil  de cinéaste amateur remarquait parfois ce que les autres ne voyaient pas. Morgan afficha donc un sourire quelque peu énigmatique. Un sourire dont il avait le secret et qui était assez rare. Le genre qu’il offrait quand il voulait taquiner tout en étant sérieux.

- Un hors sujet ? Répéta-t-il. Genesis, peux-tu me dire ce qui selon toi est beau ?

Amusé par sa propre question, Morgan quitta finalement la demoiselle des yeux. Certes elle n’était pas un canon de beauté, elle n’était pas comme ces filles qui se mettaient en valeur pour attirer l’œil. Non, elle semblait vouloir être transparente, mais malgré ses efforts elle restait une jolie femme. Il doutait fortement qu’une telle réputation la suivrait si ça n’était pas le cas. Les hommes la traitaient de salope car ils voyaient une femme désirable et les filles la regardaient de travers en la traitant de pute car elle pouvait à tout moment faire baver leurs petits copains. Se donnerait-on la peine de pourrir la réputation d’une fille n’ayant pas une apparence avantageuse ?

- Une scène de film, même aussi banale semble-t-elle être, ne sert jamais à couvrir un blanc, s’indigna Morgan. Crois-moi si je l’utilise ça aura un intérêt. Celles qui se bousculent au portillon ne sont que rarement les bonnes. Ce n’est pas intéressant de filmer une fille qui sur joue pour impressionner. Je suis quelqu’un de difficile, avoua-t-il avec un petit rire pour détendre l’atmosphère. Mais rassure toi, si tu ne veux pas apparaître dans une scène tu n’y seras pas. Seulement pour ma collection personnelle.

Morgan lui adressa un clip d’œil et se leva, l’invitant à diner avec lui. Sa réponse le désarma quelques secondes. Après tout le brun n’avait pas s’habitue qu’on lui dise non. Surtout pour un truc aussi banal de d’aller manger un morceau en ville. La demoiselle se mit alors à rire nerveusement en se frottant les joues, lui affirmant qu’il allait s’ennuyer, qu’elle n’avait pas d’argent, qu’elle ne voulait pas le déranger ou encore qu’elle ne voulait pas qu’il s’attire d’ennui à cause d’elle. Morgan prit son plus bel air choqué et regarda Genesis avec des yeux ronds, la main sur le torse.

- Genesis, serais-tu vraiment en train de me mettre un râteau ? Demanda-t-il d’un ton théâtral.

Mais Genesis semblait sur point d’exploser, ou de faire un crise d’hystérie. Elle se tordait les mains, et se mit à farfouiller dans son sac. Quelque peu déconcerté, l’Italien regarda autour de lui avant de poser ses mains sur les épaules de la demoiselle.

- Hey, du calme Gen, souffla calmement Morgan. C’est gentil de t’inquiète pour ma réputation mais je suis un grand garçon  qui peut gérer ses affaires. Désolée de te le dire mais tes arguments sont plutôt… nuls.  

Morgan haussa un sourcil. Il tentait de paraître décontracté, mais au fond il commençait à se poser beaucoup de question. La réaction de la demoiselle était étrange. Avant les vacances ils s’entendaient pourtant si bien, ils se retrouvaient même parfois l’après-midi, et jamais encore elle ne s’était soucié de sa réputation. Peut-être avait-elle fini par apprendre la vérité… Morgan voulu l’interroger, mais il fut brusquement interrompu par une inconnue. L’Italien lui jeta une regard étonné, haussant un sourcil.

- Euh salut, répondit Morgan, pris de court.

Peut-être était-ce une amie de Genesis ? Son visage lui était familier. Elle se plaça alors entre eux et s’adressa à la demoiselle. Reculant d’un pas, Morgan fit mine de ne pas écouter leur conversation en regardant ailleurs. Mais il saisit malgré lui le nom de la jeune femme. Oh border ! Que faisait Zoé Barovitch ici ? À Los Angeles, elle était assez connues, elle faisait partie de ces jeunes actrices en vogue. Elle lui adressa un sourire qui signifiait qu’elle n’en aurait pas pour longtemps, et Morgan le lui rendit. Pour sa part elle pouvait prendre tout son temps ! L’Italien remarqua que Zoé le désignait vaguement à Genesis. Clairement elles parlaient de lui, et ce n’était pas pour lui déplaire…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyLun 27 Oct 2014 - 0:25

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

THE HEART CAN'T BE CONTROL.
Morgan & Genesis
Morgan avait beau essayé de se percevoir du contraire mais je voyais bien qu’il commençait à comprendre quelque chose… Je m’en voulais mais lorsqu’on lisait ce genre de livre c’était rarement car ça nous faisait sourire.

- « - Il y a tellement de souffrances et je ne sais pas comment faire pour ne pas y prêter attention.
- Qu’est ce qui te blesses Charlie ?
- Non, pas moi ! C’est eux. C’est tout le monde. Ça s’arrête jamais. »


Ca a été le premier passage que j’ai su lui réciter par cœur parmi tant d’autres. Il y avait quelques citations heureuses et qui me redonnaient espoir mais quand je lisais ce livre ce n’était pas pour cette partie là, à travers les mots heureux je me sentais vide de sens et incomprise comme si cela ne pouvait jamais m’arriver car je ne suis pas destinée à être quelqu’un d’heureux.

Je voyais son regard changeait, il devait me trouver bizarre et peut-être avait même t-il peur. Je ne saurais dire mais j’étais comme coincée, bloquée, hypnotisée, je ne saurais dire ou faire… D’habitude j’arrivais à mentir, à dire que ça allait bien mais là depuis que Glenn sait que je vois Morgan et qu’il y a déjà des rumeurs à nos propos, tout a changé… Je ne pouvais pas laisser Morgan trainer davantage avec moi, juste pour son bien…

Il essaya de me convaincre du fait que je n’étais pas un « hors sujet » dans son film, mais il ne comprenait pas… Il ne comprenait pas qu’il fallait qu’il efface ce passage…

- Je t’en prie Morgan efface moi du montage, même juste pour toi… Imagine qu’on te vole tes affaires ? Je t’en supplie… Ne me demande pas pourquoi mais tu dois l’effacer, je ne veux apparaître nulle part… Puis tu m’as filmé que deux malheureuses minutes, tu n’y perds rien dans ton cours métrage…

J’osais enfin le regarder droit dans les yeux avec mon air de chien battu… Une partie dans ma tête me disait « souris merde ! » mais j’en étais tout bonnement incapable. J’étais déçue de moi-même, je m’énervais au plus au point à cet instant même.

J’étais vraiment mal à l’aise par toute cette situation, Morgan, moi, le film, le livre, et cette proposition pour manger ensemble… J’aimerais tellement disparaître, et si Glenn arrivait à tout instant ? Il a tellement d’amis que certains d’entre eux pourraient être en train de m’observer pour lui rapporter dans quelques heures et je serais une femme morte et Morgan aurait des ennuis par ma faute et ça, je ne me le pardonnerais pas.

- Dis pas de bêtises Morgan… Tu peux inviter d’autres filles pour manger qui voudront être dans ton film et seront de meilleure compagnie….

Mais sans que je ne m’y attende, il me secoua légèrement, me sourit et essaya de me rassurer, je le regardais timidement droit dans les yeux et il était tellement près de moi… Qu’est-ce qu’allait penser les autres ? Je le regardais dans le blanc des yeux et j’eus complètement un bug… Je restais planter là, devant lui, j’étais tétanisée, « error 404 » il devrait y avoir écrit sur mon front… J’étais comme déconnectée de ce monde et je me rendais vraiment compte que Morgan était un beau garçon et je me demandais pourquoi il voulait traîner avec moi… Sauf que je n’eus pas le temps de réagir qu’une fille se mit entre nous et je ne la connaissais pas du tout… Je m’écartais de Morgan et toute mon attention était rivée sur elle… Je n’avais même pas le temps de dire « ouf », qu’elle me força à s’asseoir sur le banc et commença à parler et à me conseiller pour mieux draguer… Moi ? Draguer ? Mais je n’avais pas le droit de faire ça et je ne l’avais donc jamais fait… Qui était-elle ? Je la regardais avec des yeux ronds comme le monde… Elle se présenta enfin et son nom ne me dit strictement rien mais Morgan avait l’air de connaître vu le regard qu’il a fait à l’entente de ce nom. Je restais là, en mode bug, bouche entrouverte tant j’étais prise de court… Elle parlait, elle parlait, elle parlait et je commençais à virer rouge tomate… Je le sentais… Elle me conseillait pour mieux draguer et pas n’importe qui… Draguer Morgan…

- Non mais ce n’est pas mon petit-ami…

Réussissais-je à lancer à la fin de son long monologue qui m’avait paru durer des heures. Mais là, je voulais plus m’enfuir que de rester à côté de cette personne… Si elle était célèbre et que Glenn apprenait que j’avais trainé avec elle, il allait croire que je voulais être connue pour aguicher plus de mecs…

- Viens Morgan on va manger…

D’un coup, je me levai, je pris Morgan par la main, mon livre dans mon autre main et sans trop qu’il ne comprenne pourquoi, je le forçais à me suivre et à marcher très rapidement laissant cette fille seule sur le banc… Le pauvre, il n’allait rien comprendre à la vie… Je refusais de manger avec et là je me servis de ça pour quitter cette… femme…

- On doit pas me voir avec, fais vite s’il te plaît…

J’avais les mains moites et j’étais stressée… Je ne savais pas où aller pour me cacher, je ne voulais pas m’afficher avec Morgan… Je voulais l’aider pas l’enfoncer…

Je marchais de plus en plus vite, j’étais à la limite de courir et j’allais loin de ce parc, du centre ville, je voulais aller à un endroit de la ville peu fréquenté, où personne ne m’attend et où Glenn ne me trouverait pas… Sauf que je ne savais pas où, donc j’étais juste en train de marcher rapidement, paniquée et stressée… Morgan devait me trouver folle….
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptySam 6 Déc 2014 - 23:36

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Morgan plissa les yeux, il venait de demander à Genesis de lui donner un exemple de passage dans lequel elle se reconnaissait, et sa réponse lui fit perdre son sourire. Il était vrai que la demoiselle essuyait pas mal de critiques, dues à sa mauvaise réputation, mais de là à ce comparer à Charlie… Morgan ne c’était jamais vraiment posé la question de savoir comment Gene vivait tout ça, ce qui le fit se sentir coupable. Elle avait l’air de faire comme si de rien n’était, et essuyer les critiques. Mais aujourd’hui elle venait implicitement de lui confier un certain mal être. L’Italien ne savait pas trop quoi dire. Il était plutôt du genre grande gueule bagarreur, le genre de mec qu’on préfère avoir en ami qu’en ennemi. Il tenta alors de lui offrir un petit sourire avant d’allonger ses jambes pour s’étirer et fixer un point devant lui.

- Les gens se sentent toujours obligés de rabaisser les autres pour se persuader eux-mêmes qu’ils sont géniaux.

Peu à peu, Morgan prenait conscience que finalement, Genesis n’était pas celle dont tout le monde parlait. Au contraire, elle paraissait intelligente, et meurtrie. Bien loin de la fille superficielle et trop sure d’elle. Le genre de fille qui, si elle n’était pas sujette à de telles rumeurs, serait invisible. Il était même prêt à parier qu’elle donnerait tout pour se soustraire aux regards et aux mauvaises langues. La preuve, elle paniquait pour le simple fait d’apparaître sur une vidéo que probablement personne ne verrait. Généralement quand on lui disait de ne pas demander pourquoi, ça attirait sa curiosité. Bien entendu il avait envie de lui poser des questions, mais la demoiselle semblait tellement nerveuse qu’il se retint. De plus, elle le regarda dans les yeux, ce qui était assez rare chez elle, ce qui finit par le convaincre. Quelque peu déçu, Morgan sortit sa caméra de sa poche et la ralluma. Il tomba directement sur la dernière séquence qui se lança automatiquement.

- Ok ok, capitula Morgan en la lui montrant. J’efface.

Son pouce vint presser la bouton représentant une poubelle et appuya ses propos en supprimant à contrecœur la séquence. Ça le frustrait de passer à côté de ce genre de vidéo, mais dans tous les cas, il n’avait aucune droit de filmer quelqu’un contre son gré. Il referma sa caméra et la rangea en tentant de ne pas paraître boudeur. Il n’aimait pas qu’on mette des entraves à ses idéologies, ni qu’on aille contre ses opinions. Il préféra ainsi changer de conversation en invitant la demoiselle à diner. Mais une fois encore Morgan eut l’impression de lui avoir demandé la lune. Jamais encore il n’avait vu une fille se prendre autant la tête toute seule. Une vraie énigme. Était-ce lui qui la mettait dans cet état ? Ou était-ce naturel chez elle ? De toujours vouloir se rabaisser, se comparer aux autres filles. Mais alors qu’ils étaient en plein débats, une tornade blonde fondit sur Genesis. Quelque peu en retrait, Morgan ne pouvait que regarder Zoé Barovitch avec des yeux ronds. L’Italien partit du principe que son amie la connaissait –et espérait qu’elle la lui présente-, mais des doutes s’installèrent quand il remarqua la gêne de la demoiselle qui venait de rougir violemment. Morgan ne saisit pas tous leur propos, seulement le mot « petit-ami » qui lui arracha un sourire, mais sembla faire un peu plus paniquer Genesis. Mais soudain la jeune femme se leva, le prit par la main et s’éloigna. Morgan jeta un coup d’œil à Zoé, quelque peu perdu et déçu. Bordel que ce passait-il ? Pourquoi personne ne devait la voir avec une superbe actrice ? Ça n’avait ni queue ni tête. Mais au moins cela avait-il décidé la demoiselle à accepter sa demande pour aller diner. Il pressa le pas quand elle le lui demanda, mais ça ne servait à rien, puisque en jetant un coup d’œil en arrière, l’Italien avait remarqué que Zoé ne les suivait pas. Ne comprenant pas pourquoi un tel comportement, Morgan commençait à être dépassé par la demoiselle. Fronçant les sourcils, Morgan s’arrêta brusquement, obligeant Genesis à en faire de même. Il voulait bien être sympa, mais là il ne comprenait rien, et détestait jouer les girouettes.

- Qu’est-ce que tu me fais là Gen ? Demanda Morgan en plantant son regard dans le sien. Qu’est ce qui se passe ? Explique moi, parce que j’arrive pas à te suivre là…    
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyMer 18 Mar 2015 - 20:48

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Bon désolé ce n'est pas aussi long que d'habitude mais j'ai préféré vite avancer la chose pour rattraper mon horrible retard. Encore désolé et j'espère que cela te conviendra quand même. ♥



THE HEART CAN'T BE CONTROL.
Morgan & Genesis
Lorsque je l'avais forcé à accélérer la cadence, j'avais vu dans son visage une tonne de question, de l'incompréhension totale et ça me brisait car je tenais vraiment à lui, mais justement, je tiens tellement à lui que je ne peux rien lui dire. Je ne peux pas lui dire que j'ai fuit Zoé car elle était trop célèbre et que si Glenn m'avait vu avec, il m'aurait autant défoncé que s'il me voyait avec Morgan. Je savais que Glenn n'attaquerait pas Zoé à cause de sa popularité montante mais Morgan... Qui me dit qu'il est à l'abri ? Je n'en savais rien et je ne pouvais pas faire l'égoïste à ce niveau. Sa santé psychique et physique passait largement avant la mienne.

- Mais rien ça va... T'es pas content de manger avec moi? Je pensais que tu allais l'être...

Mentais-je et essayais-je de passer à un autre sujet discrètement même si ma petite voix me disait que ça n'allait pas être aussi facile mais pas du tout. Ces temps-ci j'avais de plus en plus de mal à faire semblait, j'avais même été hospitalisée plusieurs jours la semaine dernière à cause de Glenn et à mon retour il m'avait encore plus défoncé à peine mes blessures guérit...

- J'ai faim et puis tu sais... Zoé a dit des choses gênantes et voilà, je veux passer mon aprem avec toi pas avec une inconnue... Enfin Zoé je la connais de nom car c'est une actrice montante mais ce n'est pas mon amie et ses propos m'ont gêné. T'es un ami, t'es pas mon copain puis j'ai jamais eu de copain, je vois pas où elle est allée chercher ça, c'est pas car tu me souris que hop hop je vais être à toi, c'est débile, ça fait limite sexiste...

Je blablatais tant bien que mal, il devait être perdu et je le comprenais parfaitement, car je l'étais aussi. Je n'aimais pas lui mentir comme ça mais je me persuadais que c'était la meilleure des choses à faire pour qu'il n'est aucun soucis. Puis il est censé être content non? On va enfin manger ensemble alors que j'ai refusé un millier de fois auparavant.

- T'aimerais manger où ? Je suis ouverte à toute proposition!

Lui disais-je, ne lui laissant même pas le temps de répondre à mon précédent monologue, je lui souriais grandement en lui prenant la main comme pour lui faire signer d'avancer et qu'on fuit ce parc, ça faisait déjà trop longtemps qu'on y était et j'avais peur que des "potes" de Glenn nous voient et rapportent tout.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis EmptyLun 6 Avr 2015 - 10:31

avatar
Invité
Invité

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Paumé. C’était bien l’adjectif qui qualifiait le mieux Morgan en ce moment. Gen avait toujours été bizarre, mais jamais encore elle ne l’avait pris pour une girouette. L’Italien détestait ça. À quoi jouait-elle ? Elle avait cette façon de regarder sans cesse autour d’elle, comme si elle avait peur qu’on les observe. Il exigea alors une explication, et la réponse le laisse perplexe. Comment ça il ne se passait rien ? Sa bouche s’ouvrit pour protester, se referma. Morgan soupira et passa une main dans ses cheveux dans un geste d’exaspération. C’était tellement évident qu’elle lui mentait. Mais l’Italien s’obligea à rester calme. Après tout, il ne l’avait pas vu de toutes les vacances. Or en deux mois il pouvait se passer beaucoup de choses.

Genesis devait se rendre compte de sa crédibilité proche de zéro, car elle apporta enfin un semblant de réponse. Certes incohérentes et délirante, mais une réponse quand même. C’était peut-être méchant à dire, mais Genesis n’avait pas beaucoup d’amie, aussi Morgan avait-il était étonné de voir LA Zoé Barovitch lui adresser la parole. C’était un simple fait, que bien sûr il ne formulerait pas à haute voix. Pourquoi donc l’actrice était-elle venue voir Gen ? L’Italien fronça les sourcils. Il espérait qu’elle ne l’avait pas embêté. Genesis était déjà la source de moqueries au campus, ces petites connes n’avaient pas besoin de la harceler à l’extérieur. Il espérait qu’elle n’allait pas lancer des rumeurs sur Genesis et lui, bien que certains chuchotaient déjà. Lui s’en fichait pas mal, mais ça avait l’air de déranger la demoiselle. Une fois encore elle avait l’air terriblement gênée et se mettait à délirer. Morgan l’observa, un sourcil haussé, ne sachant pas s’il devait rire ou se sentir gêné. Gens n’avait jamais eu de copain ? Croyait-elle qu’il la draguait avec des sourires ? Morgan fourra ses mains dans les poches de sa veste et porta soudain beaucoup d’intérêt à la statut représentant un lion, juste à l’entrée du parc près de la grille. D’habitude, il y avait toujours un petit groupe d’enfant qui s’amusait dessus. Mais l’heure tournait et les dernières familles se pressaient de rentrer. Bientôt il n’y aurait plus que la racaille, les petites bandes qui voulaient se donner un genre, et les gros dealeurs.

- Ouais, c’est complètement débile, confirma-t-il rapidement. Je ne sais pas où elle est allé chercher ça. Je ne te souriais pour…. Enfin bref.

Voilà que la nervosité de la demoiselle était contagieuse. Ils avaient l’air parfaitement idiot. Comme deux adolescents qui n’osaient pas s’avouer leurs sentiments. Sauf qu’ils étaient adultes, et pas amoureux. La scène typique d’une tiers personne questionnant deux amis sur leur possible relation plus qu’amicale. C’était agaçant à la fin. Comme si un homme et une femme ne pouvaient pas être proches sans forcément finir ensemble. Bon d’accord, il n’était pas proche de Genesis, mais il était vrai que leur relation avait débuté à la suite d’un pari. Pas si désintéressée que ça en somme. Bien entendu elle n’en savait rien, elle était naïve quelque part. Ça n’aurait pas posé de problème si elle avait vraiment été la pute que tout le monde décrivait. Mais ce n’était pas le cas. Morgan se sentait un peu coupable. Les propos de Gen lui faisait repenser à ce pari. Peut-être que ce dernier lui trottait encore un peu dans la tête… on lui avait demandé une fois ou deux comment ça évoluait, et il était resté flou. Il n’avait pas encore avoué clairement qu’il laissait tomber. Encore une fois, Morgan préférait faire comme si de rien n’était plutôt que régler les choses une fois pour toute.

- Ouais bon… il y a un restaurant italien à quelques rues d’ici si ça te tente. Le meilleur de la ville si tu veux mon avis, pas comme ces pseudos pizzérias.

Morgan fronça le nez en évoquant ces dernières. Il détestait quand les américains jouaient au pizzaiolo. Lui vivant, jamais il ne mangerait ça. Il avait peut-être quitté l’Italie, mais il y avait un minimum traditionnel à respecter. Morgan commença à marcher, ses pas crissant sur les graviers blancs.

- Tu sais, faut pas te mettes dans des états pareils. Le regards des autres n’est pas très important. Zoé est une Alpha, elle cherchait probablement un détails croustillant pour alimenter les potins de sa sonorité.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't Worry, Be Happy - Genesis   Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Contenu sponsorisé

Don't Worry, Be Happy - Genesis Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't Worry, Be Happy - Genesis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser