Partagez
 

 you're my holy sin △ GIA (hottie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyMer 8 Oct 2014 - 19:09

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Rentrée, dernière année, angoisses et opportunités. Le mois d’octobre n’était pas de tout repos pour Lysander. Après être retourné dans sa chambre dans la villa des Phi, il s’était trouvé méconnaissable. Ses repères avaient disparu. Il ne se reconnaissait ni dans le miroir, ni dans ses habitudes. Il n’avait pas touché à sa guitare depuis son retour de Coachella et ça le contrariait, ce malgré l’ovation du duo qu’il avait eu la chance de faire avec son ancien chef de confrérie, Joshua. Il aurait du être heureux et motivé mais à cet instant, il ressentait encore le besoin de tout gâcher. Il ne souffrait plus assez ou peut-être trop. Il voulait de la nouveauté, voir autre chose et surtout faire cesser son esprit qui n’arrêtait pas de cogiter. Ses nuits blanches empiraient, il ne dormait presque plus depuis deux semaines. Quoi de mieux que l’alcool pour oublier ses déboires et se plonger dans un univers qui n’était pas oppressant ? Il étouffait et pour une fois aller danser en boite apparaissait comme l’échappatoire le plus réconfortant qu’il puisse trouver. S’oublier dans la foule, être invisible et surtout faire ce qu’il lui plaisait comme bon lui semblait. Sur le coup, l’idée parut sensationnelle. Le jumeau Foster se força à ne pas passer des heures à se préparer quand l’heure fut venue. Il attrapa un jean noir ainsi qu’un marcel blanc qu’il avait emprunté à son frère pendant l’été. Lukah étant plus baraqué, il tombait lâchement le long de ses côtes pour dévoiler le début de son torse. Ses boucles retombaient sur son front, sur ses tempes et sa barbe peu habituée à pousser piquait légèrement sous la paume de sa main. Après un bref coup d’oeil dans le miroir, il se sentait ridicule et négligé. Mais ça n’avait rien avoir avec la personne qu’il s’était toujours épuisé à paraitre alors il l’accepta enfin. Un faible sourire en coin apparut sur ses lèvres quand il imagina son frère succomber d’une crise cardiaque en voyant combien il commençait peu à peu à lui ressembler de nouveau. Il empoigna clefs et veste puis quitta sans regret sa chambre d’étudiant.

La nuit battait son plein au Devilish Temptations. Les jeunes de Los Angeles semblaient vouloir oublier la rentrée universitaire sous des flots d’alcool, s’immerger dans la musique bruyante pour ne pas penser aux longs mois de cours qui allaient suivre, danser jusqu’à en perdre son souffle pour appréhender l’été indien qui se profilait en Californie. La boite de nuit était complète depuis deux heures et n’acceptait de nouveaux entrants que lorsque certains daignaient partir. Lysander s’était fondu parmi eux, découvrant cette sensation d’abandon qui lui seyait plutôt bien. Il avait commencé par quelques bières et ne commandaient maintenant plus que des shots de tequila ou des verres bien corsés. Il n’était pas certain de pouvoir trouver le chemin jusqu’à son lit mais ça l’arrangeait bien : il ne voulait pas terminer la nuit seule. Peter n’était pas là pour le réprimander quand bien même il serait mort de jalousie et d’inquiétude s’il le savait ainsi entouré. Il aurait du lui envoyer un message pour le lui signaler, pour lui faire du mal comme il lui en faisait depuis ses 26 ans. Heureusement qu’il avait laissé son cellulaire sur son oreiller. Il se balançait de gauche à droite, l’âme ailleurs sur le son de la musique. Les yeux entrouverts, il se permettait parfois de détailler ça et là les silhouettes qui ondulaient non loin de lui. Il s’efforçait de remarquer les courbes féminines, les bouches pulpeuses et les cheveux soyeux. Son regard sur l’autre avait changé et ça aussi faisait partie des changements qu’il niait en bloc. Une légère moiteur coulait le long de ses tempes, de ses joues pour aller rejoindre sa barbe ténébreuse. Soudain épris par trop de chaleur, il s’échappa de la piste de danse pour aller rejoindre le bar. Là une jeune femme de dos commandait visiblement à la hâte quelque chose à boire. Sous les néons rouges et bleus, il put notifier sa blondeur, ses boucles quelque peu entremêlées qui laissaient deviner qu’elle s’était amusée ici. Il n’écouta que son instinct et marcha d’un pas mal calculé vers elle. Avec trop d’entrain, il la bouscula faiblement avant de poser une main sur son bras pour l’aborder. « C’est humain d’être aussi belle ? » Sa spontanéité brutale et l’ivresse aidant, il se moquait bien des bêtises qu’il pouvait débiter tant qu’il les pensait. Il ne l’avait vue que de dos mais ses boucles avaient suffi à l’étourdir. Pour illustrer ses mots, il passa une main dans ses cheveux jusqu’à la pointe de ceux-ci. Il laissa retomber sa main avant de se tourner vers le serveur. Celui-ci le comprit d’un clin d’œil et préparait déjà deux autres shot. Lys se tourna un instant vers la foule puis sans gêne il s’empara du bout de son tee-shirt pour s’essuyer le visage avec. Il avait chaud et quand il reporta son attention sur sa voisine, il ne trouva pas la fraicheur pour le libérer. « Moi c’est Lys. »


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyVen 10 Oct 2014 - 20:29

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Le Devilish Temptation est une évidence dont je passe la porte sans attendre comme la plupart des personnes ici. Mon havre de paix est tout bonnement une grande pièce solide où alcool, danse et peut-être même sexe sont les maitres mots de la soirée. Pour moi, ce sera surtout l’alcool et un peu de danse si je trouve quelqu’un qui me donne envie de me bouger. La musique est bonne, je pourrais féliciter le DeeJay mais je ne suis pas de ce genre à passer mon temps dans la cabine. Ce soir, j’ai envie de séduire et ça se voit. Robe voilée au niveau des cuisses pour me permettre une certaine aisance de mouvement mais le reste de mon corps est moulé pour ne faire qu’un avec le tissu. J’ai envie qu’on me regarde, qu’on me désire et d’avoir le plaisir de dire « non » plusieurs fois à des hommes… ou des femmes. Mais ça ne fait que cinq minutes, à tout casser, que j’ai mis les pieds.

Je préfère m’évader de la piste pour l’instant, ne pas danser et attendre que les lourds finissent par sortir de la piste. Là, j’aurais envie de danser. C’est alors que le regard d’un homme me transperça et son corps m’invitait à danser. Oh, pourquoi pas. Lui, il a pas mal de raisons pour me faire céder. Rien qu’à le regarder, je n’ai pas besoin de détailler. Je dirais non plus tard, il y en aura sûrement d’autres. Il glisse doucement sa main sur ma hanche et synchronise ses hanches contre moi au rythme même de la danse. Ma main monte jusqu’à la nuque du jeune homme pour me soutenir à lui. Mais je suis raide, je sens mon corps trop froid, je trouve cela même désagréable de danser. Je me retourne et dépose un baiser sur sa joue avant de me faufiler dans la foule. Au bar, je commande un verre pur de tequila. J’ai l’impression que ma chair se réchauffe. « Hmmm… délicieux… » murmurais-je alors que je croquais dans le citron que me tendait « gentiment » le serveur.

Je me sens un peu surprise quand un jeune homme vient à moi, un peu maladroitement. Enfin, jeune… il doit avoir mon âge, plus ou moins, c’est difficile à dire dans ses conditions. Il est très beau et surtout, très imbibé. Enfin, assez pour que je sente son haleine qui n’est pas mentholée, ça cache un peu de son charme. Il a envie de me draguer, je pense qu’il lui faudra un peu de challenge. Je n’ai pas envie de finir ma soirée sans qu’il se rappelle de moi. Je suis le chemin de sa main dans mes cheveux avant de reporter mon regard dans le sien. « Je ne sais pas si c’est humain mais en tout cas… assez humain pour attirer votre attention. » Un petit sourire se coince au coin de ma lèvre. Le pauvre, il a bu et en plus, il a chaud. Cependant, il y avait une belle vue sous le tee-shirt à ce qu’il m’en laissait voir. Comme quoi, il n’est pas seulement maladroit. Lys. Sûrement un diminutif.

J’observe ce personnage puis reporte mon attention sur le shot de tequila qu’il m’offrait. Au moins, il a un bon fond et l’odeur n’est rien comparée à ce qu’il semble être. Je glisse mon doigt autour du petit verre. Je consens finalement à lui dire, à mon tour. « Gia. » Mes doigts serrent le verre et je le vide entièrement dans ma bouche. Hm, Tequila… ça me fait du bien. Je me sens plus ouverte à l’idée de parler avec cet homme. Je me tourne complètement vers lui, pour observer plus de détails. Il est plutôt intéressant. « Vous savez… le blanc de vos yeux est plutôt intéressant à voir mais… danser, ça me botterait un peu plus. Sauf si vous avez peur d’attraper un coup de chaud. » Je me rapproche de lui, pose ma main sur son épaule pour tendre mes lèvres à son oreille : « Au pire… si vous avez vraiment trop chaud, je vous emmènerais danser dehors… Sauf si vous avez peur d’être une petite nature… » Autant dire que je n’ai pas changé, toujours aussi provocatrice…


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptySam 11 Oct 2014 - 23:09

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Lysander ne savait pas à quoi s’attendre. Cette demoiselle pouvait tout aussi bien l’envoyer paitre qu’être réceptive à ses avances peu subtiles. De toute façon, il n’avait jamais fait dans la subtilité pourquoi commencer maintenant ? Pourquoi jouer les gentlemen alors qu’il n’avait jamais su prendre soin d’une fille au-delà de quelques mois voire quelques heures ? S’il voulait se laisser aller, il était incapable de jouer un rôle longtemps. Le naturel revenait toujours au galop. Il n’avait pu s’empêcher de la complimenter sans se demander si son approche paraissait cavalière. Il avait beau être ivre, il n’en perdait pas sa lucidité. Il aimait toujours être maitre de ses actes, à défaut de pouvoir contrôler ses émotions ou ses pensées. Celles-ci le dirigeaient sur des terrains dangereux, des délices qu’il n’avait plus imaginé qu’avec une seule personne interdite désormais. Il aurait voulu se sentir normal dans cette situation mais plus le temps passait, plus il comprenait qu’il s’enfonçait dans les emmerdes. Sans le vouloir, la belle inconnue qu’il avait approché au comptoir du bar était la fenêtre vers un horizon vide de tout ressentiment, de tout doute. Elle était la tornade qui balayait tous ses ennuis avant de le réchauffer à travers de nouvelles envies. Même si elle comptait lui tourner le dos au milieu de la soirée ou l’ignorer dès lors, Lys la remercierait quand même de lui avoir accordé quelques minutes de répit. A l’instant, il n’avait d’yeux que pour ses cheveux blonds qui cachaient des épaules fines et des vêtements assez suggestifs pour laisser deviner qu’elle était une créature bien faite. Quand ce fut son tour de tripoter ses mèches blondes entre ses doigts féminins, Lysander se sentit défaillir. Il tentait de se persuader qu’il avait toujours été sensible à la suavité de l’être féminin, à cette élégance teintée de perversion innocente. Il essayait encore de s’en convaincre alors qu’il sentait des palpitations agréable s’éveiller au creux de son ventre, titillant jusque dans les terminaisons nerveuses de ses mains de musicien. Finalement elle lui répondit d’une manière plutôt engageante. Nul doute qu’elle aimait séduire, attirer l’œil. Peut-être même lui avait-on déjà fait ce compliment et depuis elle en jouait comme la plus machiavélique des femmes.

Il finit par se présenter spontanément, curieux de connaitre l’identité de celle qui le faisait chavirer. Elle rayonnait de féminité, elle était tout ce qu’il voulait fuir en ce moment même. Sans scrupule, il suivait les cercles que dessinait son index sur le rebord de son verre tout en imaginant les mêmes arabesques sur son propre corps fatigué. La réalité s’offrait peu à peu à elle : aussi brute qu’angoissante. Il la voulait. Il la voulait parce qu’elle était une inconnue, parce qu’elle ne sondait pas les tréfonds de son âme, parce qu’elle n’acceptait que ce qui paraissait de lui maintenant. Elle accueillait la forme sans réclamer le fond. C’était soulageant et stimulant. Elle lui offrit enfin ce qu’il souhaitait : Gia. Aussi court que sec, aussi aguicheur que mystérieux. Les prénoms courts étaient toujours plus énigmatiques, inspiraient à la découverte. Ce pourquoi il avait toujours préféré Lys à Lysander. Au moment où elle but cul sec le shot de tequila qu’il venait de lui offrir, à son tour il déglutit difficilement. A nouveau il plongea sa main dans ses boucles pour la réfréner d’autres caresses dédiées à son interlocutrice. Contre tout attente, ce fut elle qui l’invita à plus de proximité. Se connaitre ? Pas réellement. S’approcher était plus approprié. Elle avait du répondant, elle était audacieuse à la frontière de l’insolence. Elle lui provoquait des frissons tout autant à travers ses mots qu’avec sa main sur son épaule. Lys sourit davantage, émoustillé. Il lui lança un regard en coin tout aussi équivoque avant d’ajouter, un ton en-dessous de la normale. « Si tu commençais par me tutoyer, l’invitation serait plus alléchante. » Il saisit ensuite son petit verre avant de l’achever en une seconde. « J’aime avoir chaud. Je crois que tu peux m'aider. » Sans attendre, il s’empara de son poignet avant de la mener parmi la foule. L’indécence en public était plus galvanisante. La séduction sous les regards détournées était un défi encore plus attrayant. Quand ils furent invisibles au milieu des autres, Lys glissa ses mains dans le creux de ses reins, à une altitude plutôt basse. Il colla légèrement son torse avant de commencer à mouvoir ses hanches malgré le rythme soutenu de la musique qui démarrait. Danser n’était pas réellement sa tasse de thé mais il était décidé à la jauger, à tester ses limites avant d’engager la véritable danse. Celle qu’il était venu chercher sans se l’admettre.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyMer 15 Oct 2014 - 18:48

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Je suis bien loin de sa première approche avec moi. Une fille qui avance, qui ne regarde pas en arrière. J’aime voir l’évolution que prends une relation, qu’elle soit d’une connaissance à des sentiments profonds. Alors, ce fameux Lys a une chance de passer la soirée avec moi. Combien de temps ? De quelle façon ? Où elle se terminera ? Dans cette boite de nuit, dans une voiture ou chez l’un de nous ? Qui sait, au fond ?
Moi je n’en sais rien et je me fiche.
Je regarde seulement son corps, il se montre à moi et je sais que c’est pour me plaire. Alors je me montre moi-même pour ne pas me laisser avoir par cet être si beau, si intéressant.
J’ai le droit d’avouer que j’aime les hommes à barbes ? Celle qui pique quand elle caresse votre joue, votre cuisse. Celle qui vous donne envie de glisser votre langue entre le menton et sa bouche pour le provoquer avec sensualité. Il faudrait pour ça que je lui accorde cette approche « sensuelle ».
Alors c’est après ces regards, ces contacts inavoués l’un pour l’autre, qu’on passe au tutoie. Il me le demande, c’est comme me demander si je veux qu’il me raccompagne chez moi. Une approche et je me laisse faire. Je suis encore plus observatrice…
Parce que je le jauge, je veux essaie de sonder ces couches superficielles de son être pour me sentir rassurer de cette rencontre. Je ne veux pas d’un décérébré, je veux juste un homme enclin à s’amuser. A danser contre moi sans me jeter dans un coin pour me violer. Après tout, il se cache parfois des démons sous des airs d’ange sexy.
Il est clair que je peux lui accorder ça. Le sex appeal, son attitude chaude et exotique qui me donne envie de me laisser emporter comme une feuille par le vent. Il ne me traine pas, je le suis. Je ne dis pas un mot mais mon corps parle pour moi.
Ma main se serre sur la sienne pour ne pas lâcher prise. Et si au fond, je jouais seulement les vierges farouches seulement pour voir s’il me désire vraiment. Difficile de continuer la chasteté alors qu’il est contre moi. Même avant, je ne sais pas vraiment si je jouais la carte de la sagesse.
J’ai envie de lui donner chaud. Plus et toujours plus…
Je me sens … troublée. Ses mains sur le bas de mes reins. J’ai eu envie qu’il les descende pour en dessiner ma peau, pour qu’il s’y adapte. Je respire doucement avant de me laisser aller. Enfin. Doucement, je monte mes mains le long de son torse, maudissant son tee-shirt pour me laisser seulement des silhouettes de ses muscles. Mes doigts se rejoignent enfin.
Je commence à le suivre. Sensuellement, je joue à mon tour avec lui. Ma cuisse épouse la forme de sa jambe pour finalement l’inviter à se glisser entre les miennes. Au début, ce n’était qu’une petite danse sensuelle mais plus les gestes commencent à vouloir varier, à ce que nos corps se réchauffent, plus j’ai envie d’être sensuelle avec Lys.
Mon buste remonte soudainement, ma poitrine s’écrase contre son torse, mes fesses remontent de cause à effet obligeant les mains du jeune homme à sentir les muscles de mon fessier. Je suis une femme fourbe, vicieuse et perverse à ce moment-là.
Mon regard s’ancre quelques secondes dans le sien avant de s’évader.
Je pose mon front contre sa joue, au niveau de sa pommette. Je sens sa barbe. Oui, celle que j’aime. Mon souffle s’écrase un peu sur sa mâchoire. Je descends ma main au niveau de sa gorge, je veux le maitriser pour ne pas toucher ses lèvres avec les miennes. Seulement les frôler, les menacer de la chaleur humide de mon souffle. Doucement, ma langue lèche le menton de Lys jusqu’à un millimètre de sa lèvre inférieur. J’en ferme les yeux de jouer ainsi. Goûter, provoquer. Je rouvre les yeux pour me satisfaire de sa réaction, souriant sournoisement à l’idée qu’un simple geste pourrait lui faire sentir à quel point je suis une très bonne joueuse, moi aussi…
Mais je ne suis pas une femme sans âme et sans sentiments. Ce qu’il me fait, ce que je lui fais, ce n’est pas sans conséquence. J’ai chaud. Je sens ma peau suinté sous ma robe, sous ses mains. J’ai envie d’air frais tout en restant danser dans ses bras. Je pose mon front contre le sien, d’une manière que je peux le repousser quand je veux s’il essaie de braver les derniers sentiments pour toucher ma chair rose.
Je me laisse emporter par la danse, par lui, par la musique… Je ne suis plus la maitresse de tout. J’en suis l’esclave.



J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyLun 20 Oct 2014 - 23:50

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Gia accepta de le suivre, comme un accord silencieux. Lysander se félicitait de ne pas avoir mal interprété ses paroles subtiles, son regard qui laissait planer le doute quand il détaillait son corps d’homme sans scrupule. Elle ne s’était peut-être pas accoudée à ce comptoir dans l’espoir qu’un étudiant ne l’aborde mais lui n’était pas n’importe quel homme. Il n’était pas le séducteur invétéré qui ressentait le besoin malsain d’allonger sa liste de conquête chaque soir. Lui ne voyait pas le nombre ou l’accumulation. Lui cherchait les instants uniques, le partage fugace. Il briguait les caresses et les échanges sulfureux. Il voulait qu’on prenne soin de lui, qu’on exalte son âme tandis qu’il s’efforçait de rendre la pareille. Visiblement, elle était réceptive et accueillit sa main aventurière sans rejet. Il sentait ses prunelles le sonder, guetter la moindre faille afin qu’elle puisse connaitre ses desseins. Essayait-elle de le percer à jour ? De voir quelle âme avait-il sans même qu’ils n’aient partagé le moindre contact ? En fait, Lysander était fatigué de se poser sans cesse des questions. Son cerveau jamais ne s’arrêtait de s’interroger, de peser les conséquences potentiellement dramatiques de ses choix hasardeux. Il était fatigué de songer à ce qu’on penserait de lui, à ce que les gens importants pouvaient bien juger de son attitude. Parce qu’au fond, il était le seul maitre et il n’appartenait qu’à lui de se jeter dans la gueule du loup. Peter n’avait pas de droit de regard sur ses fréquentations, pas plus que sur sa propre personne. Lukah était mal placé pour remettre en question ses décisions, lui qui avait commis la pire de sa vie lorsqu’il avait décidé de l’abandonner à son triste sort en Amérique. Non, cette nuit-là, les personnes les plus chères à son cœur étaient rayées de son existence. Il les avait laissées à la porte d’entrée comme les bagages superflus qu’on laisse au vestiaire. Il voulait se consacrer entièrement à la belle inconnue et à ses hanches qui ondulaient contre les siennes. Et si c’était la pire erreur de sa vie, tant mieux il l’accueillait à bras ouverts. Gia avait entouré sa nuque de ses bras dans la possessivité de cette première approche. Si elle souhaitait qu’il ne regarde qu’elle, elle avait déjà gagné la manche. Cependant, il n’était pas prêt à le lui faire comprendre tout de suite. Il la laissait bouger, réagir à sa manière avec pour unique indice, un sourire approbateur. Lorsque sa cuisse l’invita à infiltrer sa jambe solide, il s’exécuta aussitôt avec une lenteur étudiée. Il était ferme sur ses appuis, inébranlable.

Lysander continuait de danser, laissant le haut de son genou ça et là effleurer les cuisses de Gia. Il se découvrait l’âme d’un suiveur. Il n’était plus l’initiateur de la musique mais se laissait porter par le rythme qu’elle proposait. Une fois de plus, il sentait la température de son corps augmenter mais il était à présent certain que l’alcool n’était plus le responsable. Soudain, la distance disparut tandis qu’elle remontait contre lui. Sa main rencontra aussitôt le muscle contracté de son fessier, ce rebondi qu’il ne put s’empêcher d’empoigner brièvement avant de le relâcher. De gauche à droite, doucement il se déplaçait tout en cherchant le moindre instant pour s’approprier un peu plus les courbes de la jeune fille. C’était pire quand elle ne le regardait pas puisqu’il était incapable de prédire ses actes. Il sentit sa joue s’échouer contre sa barbe piquante qui ne manquerait pas d’irriter sa peau douce. Et cette idée l’enflamma, véritable reflet de l’excitante torture qu’ils s’infligeaient. Ils n’avaient plus besoin de parler, ça n’avait jamais été nécessaire. Sa langue mesquine parcourut les poils drus qui s’hérissèrent progressivement. Même si elle le retenait, Lys ne put s’empêcher d’entrouvrir la bouche pour laisser un souffle dur s’en échapper. C’était bon. C’était bon de se refuser ce qu’on voulait dans l’immédiat. Elle était joueuse, provocante. Le tissu de sa robe glissait entre ses paumes, trahissant ce qu’elle s’infligeait elle-même. Dans une emprise ferme et masculine, il entoura sa taille de son bras pour la coller brusquement à lui. Sa poitrine s’écrasait sur son torse, seul son front séparait leurs lèvres de l’assaut. Il put enfin admirer ses yeux brillants, son regard machiavélique. Parmi les autres, sans s’arrêter de danser, Lys laissa son autre main joindre ce fessier tant convoité. Elle reposa un instant puis s’aventura de nouveau. Dans un mouvement, il fit légèrement basculer Gia en arrière quelques secondes et en profita pour laisser quelques doigts se faufiler sous le bas de sa robe. Furtivement, ils caressèrent le galbe de sa fesse avant de s’enfuir tandis qu’il se redressait. Gia, tu es mon pêché salvateur.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptySam 25 Oct 2014 - 0:44

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Je sens mon corps brûler à chaque extrémité. Tout ça à cause de lui, Lys. Chaque contact physique que je peux avoir avec lui, c’est tellement intense. C’est excitant. Je me rends compte qu’il me séduit en même temps, que mon image de lui se dessine petit à petit de ma tête. Une apparence de son être que j’appréciais beaucoup et dont je ne me lassais pas de créer en moi.

C’est purement une évasion mentale que je vivais. Ce n’était plus une soirée pour trouver une raison de plus pour me dire que la vie est belle. Être dans ses bras, bien que ce ne fût pas une étreinte qui avait un sens tendre ou affectif, c’était une façon de séduire que je n’avais jamais opté jusque-là. Danser contre un homme, oui, se laisser emporter, je n’ai jamais fait ça jusqu’à maintenant.

Je pouvais me sentir en confiance pour me libérer dans ses bras, glisser mon corps contre le sien sensuellement. Je jouais librement sans avoir à me soucier de ce qu’il peut bien penser de moi. Au contraire, la façon dont il répond à mes mouvements m’indique qu’il apprécie. Je me sens encore plus en confiance. Je suis même heureuse qu’il y ait de la musique autour de nous, je peux cacher le son de mes soupirs.

Ils évoquent tellement le plaisir, l’érotisme, le vulgaire…
Mes pensées sont vulgaires, mon désir encore plus.
Mais qui s’en préoccupe en ce moment ? Personne.

Je joue avec Lys comme je jouerais avec n’importe quel homme. Mais il y a beaucoup plus de plaisirs, plus d’intensité et une part de moi en est à la fois énervée et excitée. Je me sens éprise d’aventures, de jeux. Je le provoque dans l’espoir de le faire réagir, de voir comment il s’y prend. J’aime dominer une situation mais jamais toute la situation…

Et il y a ce moment.

Cette langue provocatrice qui ouvre ses lèvres comme on ouvre une boite avec un mécanisme. Je n’ai qu’une envie, y glisser cette langue, goûter cette chair chaude et humide. Ce n’est qu’une bouche, mais elle est si attrayante. J’aimerais tellement céder à la tentation.

Mais je me conviens intérieurement de le faire céder en premier.
Il me serra par surprise. Fortement. J’expire soudainement. Mes yeux s’ouvrent en grand et le fixent. Doucement, mon corps qui était devenu crispé se détend à nouveau. Je me mords la lèvre, il m’aguiche, c’est délicieux.

Je danse toujours, de façon plus sensuelle à présent que la surprise retombe. Je ressens un frisson intense quand il touche mon fessier. Putain… Encore une fois, il me surprend, il danse plutôt bien, pour le coup. Il m’excite. Je suis bien dans ses bras parce que personne n’existe autour de nous. Il n’y a que son âme rebelle qui me détient. Je suis grisée.

Je vais l’embrasser. Je veux les toucher, je les vois, je les ressens. Je veux me libérer de son emprise. Tout le long de cette danse, je me sentais mener le jeu et être la maitresse de ce moment. Petit à petit, je me sens défaillir et me laisser emporter. Si je l’embrasse, je reprends le pouvoir. Alors elles s’approchent, doucement, mes lèvres frôlent les siennes. Son souffle envahit ma bouche, ma langue s’assèche de l’attente.

Pas maintenant, pas ainsi.

Nos lèvres se sont juste frôlées et violemment, je me suis retournée. J’y ai mis toutes les forces que je pouvais. Je préférais ne plus faire face à son regard, à ses expressions. Ça me donne envie de me jeter dans ses bras pour autres choses… Mes fesses contre ses hanches, plaquées de façon à sentir les formes qu’il ressentait à cause de moi. Je me sens déçue mais après tout, ça fait combien de temps que je suis contre lui, à danser sensuellement ?

Pas assez, apparemment.

Je glisse mes mains en arrière pour prendre les siennes et les ramener sur mes cuisses. Puis une de mes mains lâche la sienne pour remonter jusqu’à sa joue. Ma tête dans le creux de son cou, je l’oblige à se tourner un peu pour glisser ma langue le long de sa mâchoire, du moins, ce que je pouvais. Je jouais cependant sur deux fronts…

Ma bouche …
Et mes fesses.

Pas de surprise de ma part. Mes mouvements étaient plus lents car langoureux. Ils tendaient à s’appuyer encore plus contre lui. Aucun centimètre ne devait nous séparer. Je continue de danser et doucement, je tourne la tête. Mon souffle chaud et saccadé frappe son oreille : « Touches-moi. » ordonnais-je à celui-ci.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptySam 1 Nov 2014 - 23:39

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Dans ses bras, Lys n’existait plus. Le personnage s’était envolé, l’âme s’était évaporée pour ne laisser qu’une carcasse animée. Son corps ne s’éveillait que sous les instincts primaires, les réactions spontanées. Il ne pensait plus. Ses yeux n’étaient plus guidés que par les mouvements de Gia. Ses yeux ensorceleurs ne le torturaient pas, ses courbes séductrices ne le faisaient pas languir. Du moins ne l’étranglaient pas de frustration. Parce qu’il savait qu’il l’aurait, il savait qu’elle lui appartiendrait rien que pour la nuit. Il s’en était fait le serment, son intuition ne le trompait jamais. Il savait que Gia partageait cette langueur patiente, cette danse obscène qu’eux seuls semblaient pouvoir distinguer. Les autres tournaient autour d’eux, laissaient trainer de brefs regards sans s’attarder. Ils formaient le mur solide qui les préservaient. Il avait envie de rester ainsi à l’attiser, à la provoquer sans jamais céder mais également il crevait d’envie de découvrir ce qui se dissimulait derrière cette façade brûlante. Et il n’attendrait pas d’avoir quitté la boite de nuit c’était certain. Ses lèvres s’entrouvraient, jouaient, s’éloignaient sans jamais céder. Lys avait besoin d’être toujours au contact des autres, de recevoir plus qu’il ne donne. Peter ne donnait pas beaucoup puisqu’il attendait le retour de l’éternel égoïste. Pourtant l’étudiant s’était épuisé à lui faire comprendre. Le soir de ses vingt-six ans il s’était épuisé à être celui qui donne, celui qui se révèle. Et le retour du boomerang avait été davantage violent que le pire des gueules de bois, que le plus douloureux des deuils. Il faisait le deuil de sa force et avec Gia il semblait la retrouver l’espace de quelques heures. La voir se mordre les lèvres, apprécier ouvertement chacune de ses approches était réconfortant et rassurant. Plus elle démontrait de l’ouverture à son corps, à sa proximité, plus elle l’encourageait à poursuivre. La belle blonde ne paraissait pas s’attendre à ce que sa main ne descende d’altitude, ne vienne retrouver la courbe qui l’avait aguiché quelques minutes plus tôt. Les yeux de Lys brillaient de malice, de soif, d’appétit. Les lumières de la boite de nuit alternaient de couleurs au rythme des changements de musiques. Les néons roses lui donnaient cet air faussement candide, les lueurs rouges l’enflammaient tellement une succube, les nuances bleutés ne refroidissaient en rien son audace. Enfin ses lèvres s’approchèrent de sa bouche. Il voulait les dévorer, les mordre jusqu’au sang, les goûter inlassablement. Sa langue voulait apprivoiser la sienne, qu’il s’étouffe dans ce baiser ardent. Néanmoins Gia résistait encore. Elle ne franchissait pas la porte pourtant grande ouverte. Son souffle alcoolisé rencontrait le sien mêlé d’effluves plus fruitées. Elle l’abreuvait au compte-goutte c’était délicieusement terrible.

Soudain elle se retourna, ne lui offrit que ses omoplates et ses fesses qu’il avaient déjà fleurer du bout des doigts, du bout de son envie. Elle se plaquait, se fondait contre lui pour enclencher ce mécanisme si viril, si masculin qui n’appartenait qu’à lui. Si son désir se manifestait de par ses gestes, désormais il s’ériger physiquement, dans la pénombre des néons nocturnes. Tout en se frottant contre lui, provoquant le plus lancinant des contacts, elle plaça ses propres mains sur ses cuisses. Docile, Lys se laissa faire, abandonnait la domination l’espace de quelques secondes. Il bougeait sur la mélodie lente, après les déhanchements de Gia. A nouveau, sa langue se faisait exploratrice et incitatrice. Mais il put à peine se concentrer tant la partie inférieur de son corps le taquinait. L’avidité virtuelle et spirituelle se faisait désormais bien présente et il n’hésitait pas à coller davantage son bassin solide contre elle. Et quand il fut le seul et l’unique à recevoir son ordre, il esquissa un faible sourire. Son bras entoura sa taille pour que jamais elle ne s’écarte de lui tandis qu’il ondulait de nouveau. Son autre main remonta le long de sa gorge, de ses clavicules. Son regard observait chacun de ses actes, étudiait minutieusement les parcelles qu’il caressait. Alors qu’il descendait lentement à la naissance de son décolleté, son annulaire et son auriculaire disparurent dans celui-ci. Sous le tissu de son soutien-gorge, il caressait le rebondi d’une poitrine parfaite. Un sourire en coin, il enfouissait sa tête dans la nuque de la jeune femme, sans jamais s’arrêter de bouger. Alors qu’il relevait les yeux, il croisa le regard déconcerté d’un pauvre danseur lambda qui ne semblait pas autant s’amuser avec sa partenaire. Un haussement de sourcil sournois plus tard, il pivota pour leur tourner le dos. Pour la dérober à la curiosité et jalousie des autres. Il quitta à contrecœur le décolleté de la demoiselle pour parcourir son ventre, sa taille. Enfin sa main arriva à la hauteur de son bas-ventre, l’objet de convoitise bien dissimulé sous la robe. Ce qui ne l’empêcha pas d’appuyer sur le tissu jusqu’à atteindre ce qu’il voulait enfin toucher, titiller. Dans son dos, Lys respirait fort, lourdement, hâtivement. Il était maitre de tout ça. Il contrôlait les choses comme jamais il ne l’avait fait. Il n’était plus en perdition grâce à elle.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyDim 2 Nov 2014 - 21:53

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un comme lui.
Quelqu’un qui a une âme intense et sensuelle.

Je me sens possédée par une force plus divine que la mienne, plus forte et qui me donne envie de m’envoler avec lui en dehors de la foule, de m’enfuir de ce lieu pour être dans un endroit où nous serons tranquille de partager un moment intense… torride…

Car ce serait mentir si je disais que je n’ai pas envie de lui. Cet inconnu dont le visage me semble si familier et qui envahit mon corps de sensations agréables. J’avais l’impression de lui céder en cinq minutes alors que ça fait bien plus longtemps que je suis en train de danser dans ses bras.

Une fuite, une solution.

Je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée. Le remord m’envahissait. Fuir ses lèvres pour me déhancher contre son bas-ventre, c’est encore pire. J’ai l’impression que la jauge de désirs explose le plafond  et me rends encore plus en transe de sa présence.

Je jouais avec lui mais j’avais cette impression féroce que ça se retournait contre moi. Je suis encore plus faible. Son bras autour de mon ventre était la preuve que je me laissais emprisonner par Lys. Parce que je le désire, je l’espère et j’aimerais pouvoir me libérer totalement avec lui sans me soucier.

Je suis son pantin. Sa chose. Son désir. Sa flamme. Sa poupée.
Tout.
Tout ce qu’il veut que je sois.

Il obtient facilement ce dont il a envie. Je ne suis plus rien à présent, seulement une femme qui le désire et qu’il sert. Il faut le dire, il me sert. Je ne fais rien que de mouvoir mes hanches contre les siennes, je danse pour lui et je lui en demande bien plus que ça.

Je ferme les yeux, je m’emporte. La sensation est… indescriptible. Je plaque mon visage contre son cou pour m’empêcher de bouger quand sa main caresse ma peau. Celle-ci suintant pour l’excitation et non pas pour la danse, la chaleur de l’effort.

Un gémissement. Pas un cri. Un râle rauque et sonore.
Je suis sûre qu’il m’a entendu. Lui, mais pas les autres.

Ses doigts, ils sont fourbes et audacieux. Je me mords les lèvres pour calmer ces sons. J’ai beaucoup de mal à me contenir. Ma main se serre à son pantalon. Je me déteste de lui demander ça ici.  J’ai envie de gémir parce que le simple contact de ses doigts me rend dingue.

Il n’y a plus rien autour de nous. Je n’entends même plus la musique, seulement le souffle chaud de Lys près de mon oreille. Il n’y a plus rien alors je me permets. Je suis seule avec lui alors, je peux descendre ma main entre mes fesses et la bosse de son jean.

Je recouvrais un peu mes esprits quand ses mains quittèrent ma poitrine. Je pus aisément faire descendre le zip de son pantalon pour glisser ma main à l’intérieur. Je sentais l’expression de son désir contre la paume de ma main et la pressait.

Tout autant qu’il jouait avec moi, avec ce bouton qui sonnait le début de ma fin. De la cohérence de tout mon être. Je suis incapable de réagir normalement, ses doigts sont magiques et je ne peux pas retenir. Ma main libre serre encore plus fort son jean.

« L-Lys… » susurrais-je.

Est-ce qu’il sait ? Ressent-il ce même besoin ? Quand le corps sature de cette tentation et ne demande qu’à lui céder. Ce serait mentir que je ne veux pas des toilettes, encore moins d’un coin sombre. Je veux un Lys entièrement dévolu à mon plaisir.

Mais j’ai aussi envie de jouer.
Et si je le poussais à bout ?

Ma main se retire de son jean. Quitte cette chaleur excitante. Mon corps entier se tourne pour que mes yeux le regardent avec cette intensité assassine. Cette expression que l’on comprend facilement, qu’il n’y a même plus besoin de dire « Fais-moi l’amour ».

Parce que c’est une évidence. Il est à moi, je suis à lui.
Il est le chat, je suis sa souris. Il est le maitre, je suis sa soumise.
Mais je me rebelle.

La danse n’existe plus. Mes bras sur son torse se tendent et mes pieds finissent par suivre. Un sourire provocateur énonce ma fuite. Je quitte la piste. Je ne cours pas, mais je ne marche pas non plus. Entre les deux. Je ne cesse de chercher son regard quand je le perds. Je m’arrête, je le cherche et quand je le retrouve, je me dirige à nouveau vers la sortie.

Arrivera-t-il à temps pour m’empêcher de sortir ? Ou sera-t-il obligé d’attendre que l’on soit chez l’un ou l’autre pour céder à la tentation. Ce n’est plus de mon ressort, seulement sa volonté décidera de la suite. Dans tous les cas, mon corps bouillonne uniquement pour lui.




J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyLun 10 Nov 2014 - 22:55

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Lysander ne s’était pas attendu à une telle expérience. Trouver une fille c’était facile, la séduire encore plus. Los Angeles regorgeait d’écervelées, de naïves, d’insouciantes. Même dans la détresse, le jeune homme recherchait toujours au-delà de la normalité, au-delà de l’ordinaire. Semblait-il, son instinct ne lui avait pas fait défaut. Contre lui, avec lui, liée à lui, Gia jouait parfaitement le jeu. Elle tenait le rôle ultime : celui de la prédatrice prise au piège, celui de la roche à la fois brute et polie sur laquelle il se fondait. Telles les vagues imprévues, l’infiltration perverse, il posait ses empreintes sur elle. Il encrait ses marques sur sa peau suave, ses caresses dérobées au vu et su de toute le monde. A la fois jaloux et satisfait qu’on ne les interrompe pas, il jouissait tout bonnement de cet instant hors du temps. Seule la musique fracassante les maintenait dans la réalité, ça et l’épée de Damoclès sur leur tête. Le risque imminent de se faire attraper et jeter comme des malpropres par des vigiles soucieux de la réputation de leur établissement. Il aimait le risque et si la dernière fois qu’il en avait pris, il l’avait payé de son honneur, de son identité, de son assurance, cette nuit-là serait différente. Gia lui offrait la plus sulfureuse des distinctions, la récompense attendue au travers de ses lèvres mordues et de sa voix à peine audible. Il l’entendait, il l’écoutait apprécier ses caresses au travers de son vêtements. Elle attrapa son pantalon, là où l’étreinte se ferait bourreau et providence. Il souriait, à demi-caché dans l’antre de sa nuque. Il se sentait enfin puissant, entreprenant, lui-même. A des lieux du garçon perdu, de l’âme soumise à ses propres fantasmes interdits. Elle était une femme et lui l’homme. C’était ça l’ordre des choses, la façon dont ça se déroulait le mieux. Gia s’empressa de lui rendre la pareil, d’ouvrir son pantalon pour y infiltrer une main aventureuse. Elle ne fut pas déçue. Il la désirait ardemment. Plus que jamais. Elle prononçait son nom et à l’instant, il était persuadé que son propre patronyme était le son le plus élogieux à ses oreilles.

Il fut presque soulagé quand elle s’échappa de lui. La bouffée glaciale frappa son visage tandis qu’à l’intérieur, Lys brûlait un peu plus. Parce qu’il n’en pouvait plus, parce que c’était le moment d’agir. De répondre aux promesses tant dévoilées. Aussitôt, ses yeux se plongèrent dans les siens pour y décrypter le message qui n’avait même plus besoin d’être expliqué. Néanmoins il ne supportait pas qu’elle recule, qu’elle se fonde parmi les autres, trop loin de lui. Il la poursuivit à la hâte, ne manquant pas de poser ses mains fébriles sur les badauds pour l’écarter de son chemin. Il aimait ce petit jeu. Il avait toujours été habitué à courir après les choses, l’éternel insatisfait, celui qui en voulait toujours davantage. Elle n’échapperait pas à la règle : il finirait par l’atteindre. Elle était accessible, elle était à sa portée. Tout près de la sortie, il poussa à nouveau un inconnu quand celui-ci le projeta violemment en avant. Un coup d’œil furtif par-dessus son épaule suffit pour reconnaitre un vigile qui lui jeta un regard noir avant de retourner à sa surveillance. Dans le choc, Lys avait failli trébucher, plaquant Gia par inadvertance contre la porte de secours. Ses mains entourèrent immédiatement ses hanches afin d’éviter sa fuite. « On ne part plus. » Double sens qui sous-entendait également qu’ils n’auraient pas le temps de partir ailleurs. L’étudiant s’offrit un moment de répit, plusieurs secondes à peine pour embrasser le cou de Gia avec ferveur. C’était comme l’entremet qui donnait l’appétit pour le plat principal dont la saveur était à peine plus épicée. Saisissant sa main avec une douceur contradictoire, il l’entraina vers la porte des vestiaires qui n’était plus gardée. La soirée battait son plein si bien que les nouveaux arrivants n’étaient plus acceptés jusqu’à nouvel ordre. Lys vérifia une nouvelle fois puis enclencha la poignée. C’était une pièce plutôt exigüe qui abritait les manteaux, vestes et diverses affaires personnelles dont on souhaitait se débarrasser à l’entrée. Il poussa Gia contre un des murs et le geste fut amorti par la présence d’un manteau en fourrure certainement oublié là depuis l’hiver dernier. Collé contre elle, il sentait les poils du vêtement frôler ses bras nus et il en frissonnait de plaisir. Sans attendre, il remonta la robe de Gia à sa taille avant d’attraper l’arrière de ses cuisses pour se glisser entre celles-ci. Il libéra une de ses mains pour pencher la nuque de la jeune femme en arrière tandis qu’il embrassait sa gorge fiévreusement, lentement, avidement.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyJeu 13 Nov 2014 - 2:00

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Je pense que j’aurais pu jouer le jeu plus longtemps. Parce que c’est tout bonnement jouissif de pouvoir jouer de cette manière sans qu’on se fasse vraiment reprendre. La danse était sensuelle mais le plus haut degré de sensualité n’était pas ce que les gens pouvaient voir de nous. C’était ce qu’il se passait entre nous. De faire ce genre de choses rendait pour moi l’ambiance trop difficile à supporter. Trop de gens pourraient nous voir, trop de femmes pourraient le voir. Trop de possibilités qui gâcheraient ce moment d’extase. Autant fuir au possible. Je voulais tester plus que son désir mais aussi sa volonté de me céder. Parce que je suis probablement une fille bien facile à saisir à ses yeux. Une fille qui lui cède dès l’instant où il a montré son désir pour elle. Alors, autant briller d’une manière plus intense. Je ne cours pas mais je ne marche pas non plus. Je ne veux pas qu’il me perde de vue mais je ne veux pas aussi qu’il m’attrape facilement. J’ai l’espoir qu’il ait du mal à me suivre, que les personnes sur son chemin ne lui faciliteront pas la tâche. Au loin, je remarque une sortie. Je peux prendre celle-là pour m’enfuir. Je me tourne enfin vers l’arrière pour voir où il en est. Je veux savoir s’il ne m’a pas perdu. Parce que ce n’est pas mon désir de le perdre, surtout que je n’ai que son prénom comme information. Fort heureusement, le destin veut qu’il me projette contre cette porte. Le dos plaqué contre le métal, lui contre moi. « On ne part plus. » Je le regarde sournoisement, animée par une sexualité qui ne demande qu’à se débrider. « C’est tout ce que je voulais entendre. » ça me suffit. Je ne veux savoir que ça. Qu’il me veut. Je me dis que finalement, le lieu n’a pas d’importance tant que la passion qui l’anime marque ce moment dans nos esprits. Ses lèvres dans mon cou me font frémir mais je me doutais que ce n’était qu’un aperçu de ce qu’il me réservait … dans les vestiaires. En espérant que personne ne nous surprenne. J’observe le petit endroit mais pas le temps de contempler, mon corps trouve la douceur de quelques vêtements ainsi que la chaleur du Lys contre le mien. Quand il fut contre moi, c’était … trop bon ! « Lys… » Je sursaute quand il touche ma peau, remonte ma jupe et m’incite à glisser mes cuisses sur ses hanches. Je glisse mes bras sur ses épaules pour me maintenir contre lui, en sécurité. Je fermais les yeux pour me laisser emporter par les baisers fiévreux de Lys contre ma gorge, ma peau brûlant à chacun de ses contacts. Je laissais échapper un soupir, je me sentais tellement faible dans ses bras, tellement … sage. Ce n’est pas moi ça. J’avais envie de m’éloigner de la sagesse, d’être comblée et dominatrice en lui faisant sentir l’inverse. Mes mains remontent dans sa chevelure, relève son regard pour que j’y plante mon regard. « Hmmm… Montres-moi tes talents… » Une de mes mains quittent sa chevelure et fait un signe en direction de nos bas-ventres. J'espérais qu'il comprenne mon intention, ça gâcherait tout sinon... « Je veux voir ce dont tu es capable... Histoire de me mettre en appétit pour la suite… des évènements. » Ma main se pose sur sa joue, mon pouce caresse ses lèvres avant que je les possède pour un baiser des plus langoureux. Je suis une provocatrice, je le sais mais je l’assume totalement. Je suis vulgaire et j’en ai conscience, je n’ai aucune modération dans ma folie et j’espérais que Lys était à la hauteur de mes prétentions.



J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyDim 23 Nov 2014 - 22:55

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


contenu explicite:
 


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyJeu 27 Nov 2014 - 13:50

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Contenu explicite:
 


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyVen 19 Déc 2014 - 23:40

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


contenu explicite:
 


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyJeu 25 Déc 2014 - 20:15

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Contenu explicite:
 


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptyDim 4 Jan 2015 - 19:36

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


contenu explicite:
 


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptySam 10 Jan 2015 - 19:25

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Contenu explicite:
 


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) EmptySam 17 Jan 2015 - 0:49

Lysander E. Foster
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty




LET ME DROWN IN YOU


Cette sensation de perdition, cette douce sensation de vouloir s’approprier le vide dans le naïf espoir que la chute sera amortie. Étrangement, Lysander avait l’impression que Gia saurait amortir tous ses atterrissages, quels qu’ils soient. Il en avait terriblement besoin alors qu’il sentait l’orgasme poindre le bout de son nez. Il n’y avait pas si longtemps, celui-ci avait été à ce point si proche, tout aussi puissant voire plus. Pourtant il le réfutait désormais avec véhémence. Il cherchait avec Gia ce qu’il s’était refusé avec quelqu’un d’autre. C’était rassurant de se sentir bien dans les bras d’une femme, de savoir qu’il n’avait pas perdu son âme d’épicurien. La conscience de Lys oscillait entre ce désespoir et ce bien-être, bercée par cette relation sexuelle de laquelle résultait également une approche spirituelle. Elle ne réalisait pas, la belle inconnue, qu’elle venait de lui être remise les clefs de sa tristesse. Elle était la guérisseuse, l’ange salvateur auprès de qui il voulait se réfugier pour ne plus jamais ressentir le lourd déchirement qui chaque jour s’agrandissait un peu plus. Réfugié entre ses bras, dans le creux de son cou, Lysander ne saurait plus s’arrêter tant qu’il n’aurait pas atteint l’ultime ciel du plaisir. Alors le pacte serait scellé. Il aimait sa voix. Qu’elle ne se taise plus jamais, qu’elle le panse de ses mots, de ses soupirs érotiques. A son tour, il ne se retint plus et tandis que ses grands bras entouraient fermement la taille de Gia, il se lança dans cet envol éphémère. Sa tête bascula en arrière et elle se laissait tomber en arrière, plus insatiable que jamais. Aussitôt sur terre, il rouvrit les yeux pour les laisser voguer sur le corps de la jeune femme. Il lisait dans ses yeux qu’elle n’en avait pas fini et lui non plus. C’était durant une nuit entière qu’il voulait se soigner dans ses bras, la faire se sentir un peu plus unique. Il se laissa attirer sur elle, laissant seulement son coude retenir le poids de sa carrure. Il releva la tête pour croiser son regard brillant. Il souriait tendrement, apaisé. Son intérieur en réclamait encore mais son âme elle était lénifiée, son cœur ne se manifestait presque plus. « A votre service, Gia... » Il accepta sa proposition, ses taquineries, ses provocations, tout. Il arrangea brièvement ses boucles désordonnées avant de se rhabiller à la hâte à son tour. L’infatigable renfila malheureusement sa robe avant de lui balancer sa petite culotte qu’il s’empressa de fourrer dans sa poche. Jaloux tigre. Lys se releva. « Tu noteras également que je suis très bon musicien. » Il le lui avouait parce qu’il ne comptait justement pas lui monter ses talents de guitariste ou de chanteur ce soir. Attrapant la main de Gia avec une douceur qui ne traduisait pas son impatience palpable, il la sortit discrètement du vestiaire, le laissant dans l’état. Comme deux adolescents en fuite, ils s’éclipsèrent rapidement de la boite de nuit. Lys ne lâcha pas sa main de toute la nuit. Avant qu’ils ne grimpent dans la voiture hors de prix qui s’était garée devant le Devilish Temptations, il s’accorda un instant pour l’embrasser. Un seul baiser mi-fougueux mi-tendre qui accompagna le meilleur des compliments qu’il put faire à cet instant : « Merci. »

FIN DU SUJET


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you're my holy sin △ GIA (hottie)   you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty

Contenu sponsorisé

you're my holy sin △ GIA (hottie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
you're my holy sin △ GIA (hottie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holy Knight
» the holy bible
» Le manga : Rave
» La drogue comme le red bull te donne des ailes [pv Holy]
» Holy Malo (Avec Marco Vignali)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: