Partagez
 

 No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyLun 13 Oct 2014 - 21:23

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Je pense que je dois me satisfaire de cet appartement. Il vaut un bon paquet et encore, j’ai fait beaucoup de travaux moi-même. Seulement ma chambre et la salle de bain sont vraiment terminées. Et je suis seul pour le faire la plupart du temps. Parfois l’un de mes frères vient m’aider mais ils profitent tous autant que moi de leur jeunesse si courte. Aujourd’hui, je comptais terminer les peintures du salon pour pouvoir acheter quelques meubles, histoire de ne pas vivre dans un salon où les seuls meubles sont un canapé, une TV grand écran et une table basse. C’est un peu minable comme endroit mais je me sens heureux, parce que je suis chez moi et tranquille. Plus de cris des quatre autres. Plus de mère qui vous réveille même en période de vacances. Et surtout, la possibilité de faire des fêtes. La future crémaillère risque d’être explosive. Je me mûre dans ce genre d’espérance au fur et à mesure que la journée avance. Sur le chemin de retour du stage, je me charge de prendre quelques courses pour ce soir. Car même si en attendant Alice, je vais continuer mes travaux, il faut bien à boire pour ce qu’elle va apporter. Et je l’avouerais que la plupart des bouteilles contiennent de l’alcool, mais je n’y peux rien… On va s’amuser, pas se regarder dans le blanc des yeux.  Une goutte de peinture me tombe sur le front quand j’entends qu’on sonne à la porte. Vu l’heure et les sons qui sortent de mon ventre, ça ne peut être qu’Alice. Je repose le rouleau dans le seau. J’ouvre la porte et les mets remontent à mes narines. « Je crois que je ne serais jamais aussi heureux de te voir. » dis-je en souriant tout en me reculant pour laisser Alice entrer. Je lui volais alors un baiser sur sa joue au passage. Un rire manque de s’échapper de mes lèvres quand je vis une couleur gris-bleuté sur sa joue. Oups. « Tu n’as pas eu trop de mal à venir ? » lui demandais-je. Je me rendais compte que j’aurais peut-être dû venir la chercher en voiture. Ça aurait été plus simple.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMer 15 Oct 2014 - 20:27

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Le Westwood, c'est un peu l'East Upper Side de New-York à Los Angeles. Alors quand Caden m'a dit qu'il habitait désormais dans ce quartier, j'ai de suite visualisé les beaux immeubles, les élégants balcons, les gros 4x4, berlines effet miroir tellement ils sont propres, et tout un tas de trucs de riches, en fait. J'ai hâte de découvrir son nouvel appartement, et c'est d'ailleurs pour ça que je marche à vive allure dans la rue. D'après le GPS de mon portable, son immeuble se situe dans une rue perpendiculaire à celle où je me trouve, cela ne devrait plus être trop loin. J'ai les bras chargés de ce que j'ai été acheter pour notre repas. Le traiteur chinois m'a souhaité un "bon appétit à vous et vos amis" avec un grand sourire typique du Chinois commercial, sauf qu'en réalité, nous ne serons que deux à dévorer tout ça... J'ai peut-être un peu abusé sur la quantité, mais pour deux grands mangeurs comme Caden et moi, il faut ce qu'il faut, hein. Bref, j'arrive enfin dans la rue de mon ami et il ne me faut qu'une minute à peine pour arriver à la bonne porte. Je sonne, grimpe jusqu'en haut et enfin, Monsieur Marshall m'ouvre la porte. Tout sourire, je rentre et reçois un bref baiser mais toute mon attention est sur la pièce dans laquelle nous sommes. « Waou, c'est trop grand pour toi tout ça ! » Au bout d'un moment je me retourne vers lui et remarque la trace de peinture sur son front. « T'es stylé avec la peinture sur ton visage. » Dis-je malicieusement avant de lui tendre les paquets de nourriture. « Oh j'ai du me perdre bien une ou deux fois mais c'est pas tant mon mauvais sens de l'orientation, c'était plutôt mon attirance pour les choses brillantes, belles et luxueuses qui trainent un peu partout dans ton quartier, tu vois ? » Je lui tire ma langue avant d'aller faire quelques pas dans le salon. « Tu me fais visiter, vite fait ? La nourriture est encore toute chaude. »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyJeu 16 Oct 2014 - 13:21

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


La jeune femme est impressionnée par mon appartement. Pour le coup, je me sens fier de moi. J’ai réussi quoi. Même si je suis qu’un stagiaire, je gagne beaucoup à cause de mes diplômes. Et aussi par l’héritage de la vieille tante que je peux toucher maintenant que j’ai passé le cap du master. Cependant, Alice me taquine sur la peinture que j’ai sur le visage. « Parce que tu as pas senti celle que je t’ai faite sur ton visage, peut-être ?! »  répliquais-je victorieux. Elle me tend les paquets que je saisis avec un grand intérêt, je les mangerais bien maintenant moi. Sérieusement, elle se repère grâce au luxe et non grâce à un GPS, c’est vraiment une femme, y’a pas de doute ! J’en ris rien qu’à l’écouter. Je lui tire la langue à mon tour alors que je posais les plats encore chaud dans la cuisine. « Si tu veux, mais désolé pour la déception du salon, je n’ai pas encore terminé. Cependant, tu peux déjà admirer ma belle cuisine. Un peu protégé par endroit vu qu’elle chevauche un peu le salon et la salle à manger. Cependant, je suis plutôt fier de moi. » Je me rapproche d’Alice pour passer mon bras derrière son dos et l’attirer dans le grand couloir. Sur ma droite, il  la première chambre d’amis qui est jumelée à une autre chambre par une salle de bain mais rien n’est encore fait par ici. Il faut encore faire les peintures, les aménagements et tout… Alors je ne m’attarde pas vraiment. « A droite, ce ne sont que des chambres d’amis et j’ai rien fais encore dedans. Mais sur ta gauche… » J’ouvre la porte sur ma chambre. « Ne t’affoles pas, c’est pas moi qui a décoré. J’ai juste eu pour exigence un lit confortable et très solide. » On se demande pourquoi… Je tilte alors que je risque de faire sensation sur un autre endroit. J’attire la jeune femme à l’intérieur, lui montrant rapidement le dressing qui se situe derrière le mur du lit. « Ma mère a voulu que je fasse ça grand. Au cas où elle espère qu’une belle fille s’y installera. Je ne sais même pas si ça serait suffisant. Mais je vais te montrer un truc qui va te plaire. » J’ouvre la porte sur le mur d’en face et qui donne sur ma salle de bain personnelle. Je la regarde quelque secondes avant de rajouter : « Elle te plait ? » Quand je regarde son dos, je me rends compte que j’ai mis de la peinture sur ses épaules et son haut. Je grimace légèrement. Oops.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyDim 19 Oct 2014 - 15:35

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Dommage qu'il n'y ait encore pas grand chose dans son appartement. Mon réflexe lorsqu'il me fait comprendre qu'il m'a moi aussi peinturlurée est de chercher un miroir mais je n'en trouve aucun dans mon champ de vision. « Tu l'as fait exprès ? T'es vraiment un gamin, Caden Marshall ! » Je ris un peu en le suivant jusqu'à la cuisine où il dépose les paquets de nourriture chinoise. Mes yeux admirent l'endroit, complètement irréel. C'est immense et ultra bien équipé. Moi qui pourtant n'aime pas spécialement cuisiner... « Oh mon dieu, ça me donnerait presque envie de revêtir le tablier pour metttre la main à la pâte. » Cet endroit ferait rêver n'importe quelle ménagère de bonne famille, et pas seulement elles. Ce plan de travail au centre de la pièce pourrait donner des idées aux moins vertueux d'entre nous. Bref. « Tu peux être fier de toi, tu as bon goût en matière de cuisine. » Je me retiens de rire jusqu'à croiser son regard. Ce n'est pas tant de la moquerie, à vrai dire je trouve ça plutôt rare qu'un homme, jeune de surcroît, soit aussi satisfait de sa cuisine. Mais ça me plait et il faut avouer que ça lui va bien d'être méticuleux sur ce genre de choses. Caden m'emmène ensuite vers les chambres que je regarde d'un oeil rapide car il n'y a pas grand chose dedans encore. En tout cas jusqu'à ce qu'on arrive à sa chambre, là mes yeux s'arrondissent à nouveau face à cette pièce décorée avec style et bien sûr face à ce grand lit qui fait peut-être le double de mon propre lit. « Tu as prévu d'inviter combien de filles en même temps dans ce lit dis-moi ? » Je lui adresse un petit regard en coin avant d'aller m'asseoir sur le lit pour en tester le confort. « Ah oui, pas mal, je valide. » Déjà il m'invite à le suivre derrière, jusqu'à un grand dressing. Là c'est bon, il me perd. « Putain ! » C'est sorti plus vite que je n'y ai pensé. Mais il faut me comprendre, je rêve d'avoir un tel endroit pour y ranger toutes mes affaires. Mes robes, mes vestes, mes chaussures, mes sacs... Je n'ai pas tant de fringues que ça pourtant, mais j'ai tendance à passer une partie considérable de mes salaires là-dedans, je l'avoue. Plein de surprises, Caden ouvre finalement la porte sur sa salle de bain. Quel enfoiré. « OK, j'étais déjà jalouse de ta chambre et de ton dressing mais là ça devient surnaturel. C'est quoi cette salle de bain ? Pince-moi, je dois être dans un film là. » M'exclamé-je en grimaçant de jalousie. « Tu peux leur donner mon nom à la NASA ? En cherchant bien, on pourrait me trouver des facultés dans l'astronomie je suis sûre. Mais au pire je servirai le café. » Rieuse, je détourne mon regard de mon ami pour m'avancer dans la pièce. Mes yeux tombent sur le grand miroir et je vois enfin la tâche de peinture sur mon visage. « Tu ne m'as pas loupée, merci ! » J'amène mes doigts dessus par réflexe mais cela ne fait pas grand chose si ce n'est étaler un peu plus. Alors je me retourne et me rapproche de mon compagnon. « Bon, on va les manger ces plats ? Parce que sinon je vais être tentée de m'enfermer dans cette salle de bain pour en tester toutes les fonctionnalités. C'est de la torture. »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyLun 20 Oct 2014 - 11:53

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Je souris à la jeune femme, acquiesçant quand elle me dit que je dois être fier de mon bon goût. Mais le meilleur restait à venir. J’ai hâte de voir ses réactions. « Tu as prévu d'inviter combien de filles en même temps dans ce lit dis-moi ? » Je la regarde sournoisement. « Une seule à moins que tu sois accompagnée. » Désolé mais là, je ne peux pas. Elle me fait rire. Je la regarde la larme à l’œil. Je ne pouvais même pas m’asseoir à côté d’elle, je n’ai pas envie de tâcher mes draps. « T’extasies pas trop, tu dormiras jamais dedans. Les autres matelas coutent pas aussi cher. » Du moins, quand je les aurais acheté. Bien évidemment, le dressing fait son bonheur. C’est une fille en même temps. Mais la salle de bain, c’est autre chose. Je me suis fait un véritable petit plaisir et j’en suis bien content. Je me doutais un peu de la réaction d’Alice en voyant ce bonheur. Avec un petit sourire en coin, je lui pince doucement les fesses. Elle a de la chance que la peinture a fini par sécher sur mon corps, ça aurait été pire pour la suite. Je me mets à rire. Elle, bosser à la NASA, avec moi pas loin. Putain, on va tout casser. « Ouai et tu feras ta demande comme tout le monde. Après, ça dépend de tes talents orales avec une personne de la NASA… » J’étouffe de rire. « On verra, t’y entres plus facilement par parrainage, c’est vrai. » Elle se regarde dans le miroir, constatant les dégâts. Je la regarde en souriant, j’expire joyeuse. « C’était avec un plaisir non dissimulé. » réponds-je à la demoiselle. Encore une fois, Alice me tend la perche. Je me rends compte qu’elle a de la chance de faire partie de ces filles que je bloque mentalement dans ma tête pour ne pas coucher avec. Je me dis que si ce n’était pas le cas, j’aurais tenté mille fois de lui faire l’amour tellement elle me tend des perches phénoménales. « Ouai pi tu penses, j’aurais envie de le faire avec toi pour te frotter le dos en toute amitié. Allez, oust, j’ai faim ! » Je chasse gentiment la jeune femme de la salle de bain en prenant ses hanches entre mes mains et la pousser à travers ma chambre et le couloir pour retourner dans la cuisine. Je m’éloigne d’elle pour sortir les boissons du réfrigérateur et du placard pour les alcools. Je les poses devant nous facile à prendre puis je m’assois sur une des chaises hautes pour ouvrir les sachets qu’elle a apporté. L’odeur parvint à mes narines. « Putain, ça sent trop bon. » Je tombe sur une boite remplis de nems et je le choppe pour le manger presque entièrement en un seul coup. Puis un autre et encore un autre… J’ai l’impression d’atteindre le Nirvana culinaire. « P’tain… » lâchais-je de bonheur après avoir avalé une dernière bouchée. Finalement, j’attrape un verre et deux bouteilles pour me faire un mini-cocktail pour faire passer tout ça. Je me rends compte qu’on pourrait se mettre devant la télévision. « ça te dit qu’on installe tout sur la table de salon en regardant la TV ? En plus, je m’inquiéterais moins pour ta vie si tu tombes de la chaise haute. » demandais-je en mangeant du riz cantonais comme un porc. Oui, c’est avec une cuillère que je mangeais ça. Adieu les baguettes pour le coup ! Et puis, une petite boutade pour la taquiner, ça ne fait pas de mal !




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMar 21 Oct 2014 - 14:56

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

A moins que je sois accompagnée... Quel joyeux luron, celui-là alors. Je le sais bien que je ne dormirai jamais dedans, de toute façon. « Quel égoïste. Tu serais capable de me faire dormir dans le canapé du salon je suis sûre. Enfin, ce n'est pas comme si j'allais cracher dessus. » Tout son mobilier est classe après tout, je veux bien dormir n'importe où ! Même dans cette baignoire, là... Bon sang, j'ai vraiment l'impression de rêver. Ma proposition auprès du salarié à la NASA est une plaisanterie mais je garde les étoiles plein les yeux à l'idée de gagner un jour ma vie comme lui. J'ai l'intuition que j'aurai un jour un bon salaire mais tant que je serai à l'université, il faudra que je me contente des quelques pacotilles du magasin où je travaille en fin de journée et le weekend. Comme on dit, c'est la vie. Lorsque je m'imagine prendre une douche dans cette salle de bain grandiose, la remarque de Caden a le don de me faire pouffer. « N'y pense même pas. Tu serais tout fou avec mon corps de rêve. Notre amitié en serait fortement compromise. » Réponde-je théâtralement en lui adressant un petit regard en coin tout en me dirigeant vers la cuisine avec lui. Nous mangeons ensuite ce que j'ai apporté, autrement dit, des mets absolument dé-li-cieux. C'est ce que l'appétit d'ogre de Caden m'indique et ce que mes papilles confirment également : j'ai très bien choisi sur ce coup. « Tu vois, pas besoin de la douche avec moi, tu as ton orgasme rien qu'en mangeant. Je suis trop forte Seigneur. » Je lève les yeux en l'air, comme si je m'adressais réellement à Dieu ou je ne sais qui, puis je ris en retrouvant le regard de mon ami. C'est à ce moment précis que, allez savoir pourquoi, je repense à ce baiser qu'il m'a donné l'autre soir, dans sa tente. Je ne l'ai pas oublié, même si je doute qu'il ait eu une réelle signification. Enfin, juste de l'affection, j'imagine... Sa voix me fait revenir sur Terre quand il propose d'aller regarder la télévision. Je lui adresse un petit sourire tout en dévorant mon riz. « Ok allons-y. » Je l'aide à porter ce qu'il faut jusqu'à la table basse du salon et je m'installe à mon aise sur le canapé. « Tu me fais quoi si je le tâche ? » Je pointe du doigt le-dit canapé avec un petit air innocent. « Un petit bisou pour me consoler ? Tu sais, comme celui de l'autre soir, quand j'étais pétée. » Mes yeux s'ancrent aux siens avec espièglerie et je hausse les sourcils en voyant sa réaction. Il croyait que j'avais oublié, hein ? Ce serait mal me connaître, mes lèvres se souviennent de tout. Ou presque.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptySam 25 Oct 2014 - 13:47

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Non, je ne suis pas un monstre. Elle sait parfaitement que c’est moi qui dormirais dans le canapé et elle dans le lit si elle ne se sentait pas à l’aise de partager un lit sans me sauter dessus. Oui, parce que j’ai confiance en ma capacité à dormir à côté d’elle sans la toucher. Preuve en est la nuit au Coachella où elle a dormi dans mes bras.
Alors, je la regarde avec un petit sourire. « C’est vrai, je suis le diable incarné. » avouais-je d’un ton aussi faux que mes mots. En tout cas, elle égaye les lieux par la lumière qu’elle dégage. Elle est agréable, et ça me convient. Ce n’est pas une putain de pétasse qui me pète les tympans. Enfin dans un sens, ça serait le cas, elle ne serait pas une amie.
Une amie !
Sans ambiguïté, je crois…
« Si coucher avec toi compromets notre amitié, c’est qu’elle l’était déjà avant. » C’est vrai ! Si ça change entre nous, c’est qu’il y avait quelque chose. Quoi ? Je n’en sais rien. Je ne suis pas psychologue, ni sexologue et je comprends encore moins les femmes.
Mais je sais parfaitement comment l’embêter. Ça, c’est mon domaine. « D’ailleurs, je me permets de douter sur ton corps de rêve. » Autant dire, qu’elle sait me lancer des perches cette fille. Et puis, j’aime ses réactions. C’est à la fois marrant et si mignon !
Au moins une chose qui attendrit le con que je suis !
Et aussi la bouffe, ça c’est … je pourrais épouser Maïté.
Quand elle compare cet orgasme avec celui que je pourrais lui donner dans la douche, je suis outré. « Comment tu peux comparer ça ? C’est deux choses bien différentes !  Ça se voit que tu connais pas les orgasmes by Caden Marshall. »  arquais-je en terminant ma bouchée.
Je suis un peu présomptueux mais jusqu’à maintenant, on m’a toujours félicité. Alors, autant le dire. Mais je ne me vante pas trop. Je ne suis pas du genre à me reposer sur mes grands lauriers.
En tout cas, je me fais plaisir mais ça le serait encore plus devant la télévision. On ne peut pas dire que ce soit une grande conversation entre nous, surtout moi qui a faim. Je ne peux pas vraiment faire les deux à la fois alors autant regarder la télévision.
Je m’installe du bout des fesses pour ne pas tâcher moi-même mon canapé.
Je bois une gorgée de mon cocktail quand elle me demandait quelle serait sa punition si elle faisait une tâche sur le canapé. Elle ne me laissa même pas le temps de réfléchir qu’elle parlait du baiser. Pour le coup, je me fige dans une certaine réflexion.
Je me souviens parfaitement, de mes lèvres sur les siennes. Elle était si passive, j’ai à la foi profiter de la situation et aussi espérer qu’elle ne retienne pas. Je ne sais même pas pourquoi je l’ai embrassé ce soir-là. Je finis ma bouchée avant de lui répondre : « Je ne te punissais pas. Sauf si tu as trouvé ça désagréable que je t’embrasse. Je ne pensais pas que tu avais retenu… »
Je repose la boite de nouilles sur la table basse, puis je regarde Alice avec un petit sourire. Parce que « OUI », j’ai bien une punition si elle le tâche : « Par contre, oui, j’ai une belle punition si tu tâches mes meubles. C’est les fesses nues en l’air et deux bonnes fessées. Sans parler que tu devras les nettoyer en tenue de soubrette. »
Bon Ok, c’est pervers. Mais je n’y peux rien. Je suis capable de bien des choses et je pense qu’Alice n’est pas au bout de ses peines avec moi.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptySam 1 Nov 2014 - 12:27

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

« Doute sur mon corps autant que tu veux, mais personne ne s'en est plaint encore ! » Réponde-je à l'aide d'un mouvement de main balayeur, comme s'il n'y avait aucune chance que ça arrive aujourd'hui. Il n'y a que ma poitrine qui pourrait me faire défaut, et encore. J'en suis fière de ma petite poitrine ! Qu'un homme ose me faire une remarque et il aura affaire à une terrible sentence, même Caden ! D'ailleurs, j'ai l'impression qu'il est particulièrement d'humeur à me charrier, il faut dire que ça marche très souvent avec moi. Quand il me parle des « orgasmes by Caden Marshall » je soupire ouvertement. « Laisse-moi rire, vous dites tous ça. T'en fais pas pour moi à ce niveau. Parfois, les hommes ne sont même pas nécessaires. » Je ris ouvertement sur cette remarque. Ca ne me coûte rien d'être franche avec lui, on a dépassé le stade de la réserve et des tabous, non ?

Une fois dans le canapé, je ramène le baiser de la tente dans la conversation malignement pour essayer de mieux comprendre. Je ne vais pas dramatiser ni fantasmer, non je me demande juste pourquoi il a fait ça, curieusement. Caden semble divaguer un moment avant de me répondre sur un ton relativement détaché. Je hausse les sourcils et lève légèrement ma tête. « Il faut croire que ton joint n'était pas suffisamment fort. » Pour que je ne m'en rende pas compte, en tout cas. Il laisse sa boite de nouilles de côté tandis que je dévore la mienne avec appétit, mon regard posé sur lui. Quand il me parle d'une soit disant punition osée, je manque recracher tout le contenu de ma bouche. « Oh mon dieu. » Mon pied vient frapper sa cuisse pour me moquer de sa proposition. « Je savais que tu avais des fantasmes étranges, un peu SM ! » Je ne savais rien du tout mais ça me plait de le dire, pour l'embêter. « Tiens d'ailleurs dis-moi, tu as des vues sur qui en ce moment ? Avec un peu de chance je la connais, je pourrai aller l'avertir de ce à quoi elle doit s'attendre ! » Je me mets à rire avant de boire un peu de mon verre, de l'alcool.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyDim 2 Nov 2014 - 21:49

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


J’aime la taquiner et c’est un jeu plus que distrayant. Parce que je sais que certaines choses sont fausses. Comme le fait de douter de son corps, je ne l’ai pas vu entièrement mais je me doutais qu’il était beau. Mais ma fierté de mal se laisse pourtant blessée par la petite gazelle. « Si tu veux, on appellera Maggie, elle peut te confirmer. » Mon amie, la plus récente à qui j’ai fait l’amour je crois bien. Je sais que ce n’est pas mon amitié avec elle qui influencera sa réponse.
Seulement, une fois sur le canapé, je ne m’attendais pas à ça. Le baiser. J’avais décidé de balayer ce souvenir au nom de notre amitié. La faute du joint, certainement. « Je voulais pas qu’il soit trop violent, j’aurais dû. » Je me sens un peu perturbé par ce qu’elle m’annonce. A vrai dire, j’aurais aimé qu’elle ne s’en rappelle pas ou qu’elle n’en parle pas simplement. Généralement, j’évite ce genre d’affection mais ce soir-là, j’en ai eu simplement envie. C’est tout.
L’idée de la fessée et tout, ça me satisfait de lui dire ça car elle passe automatiquement à autre chose. Et elle m’amuse en même temps. Des fantasmes ? « C’est loin de ce que je peux fantasmer. » assurais-je, amusé. Non, je ne suis pas de ce genre-là même si quelques fessées pendant l’acte, ça m’amuse bien.
Quelqu’un en vue ? A ce sujet-là, je n’ai jamais été friand. Autant être honnête. « Si tu parles de sentiments, je n’ai jamais été ouvert à ça. Aucune fille ne m’a séduit jusque-là. Je ne me sens pas capable de me poser mais… des proies, oui j’en ai. Seulement pour une nuit. Seulement… »
Je me penche pour prendre ses pieds avec une seule main et les amener sur mes cuisses. Je les bloque avec mon bras et lui retirer ses chaussures. Puis je la rapproche de moi en tirant sur ses jambes, ses fesses se retrouvant assises sur mes cuisses. Je la tenais ensuite en entourant son ventre avec mes bras. Bien évidemment, je lui enlève son verre des mains pour la jeter rapidement sur la table basse. « C’est plutôt moi qui devrait prévenir tous tes futurs coups ! » Je lui mets une petite fessée sur les fesses et la renverse pour quitter le canapé. Je prends mon verre pour me refaire un cocktail au niveau de la cuisine.
« J’ai bien plus de partenaires que toi, Collins. Ceci veut dire cela. » Je la regarde d’un œil amusé et provocateur. Je marche le verre aux lèvres derrière le canapé, me penche un peu pour soi-disant ramassé un truc par terre mais en fait, je trempais mes doigts dans la peinture. Puis je ramène rapidement ma main dans mon dos.
« Mais si tu veux, j’essaierais de ne pas trop t’enfoncer, je suis sûr que tu peux faire des progrès. » HEY. C’est elle qui a commencé. Et j’adore la taquiner. Je me rapproche enfin d’elle, du canapé et… de sa peau que je tartine au niveau de son buste et de son cou…





smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyVen 7 Nov 2014 - 15:18

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Quand j'entends le prénom de Maggie, je fais la grimace du siècle. « Woh woh t'as dit quoi là, Maggie ?! Tu couches avec Maggie ? C'est quoi cette histoire ?? » Et j'aime bien être au courant de tout, tout le monde le sait que je suis une miss potins. Non mais surtout que Maggie et Caden, ils sont tous les deux mes amis et je suis pas mal proche d'eux alors... Ca me choque, ce scoop. Non pas que je sois gênée qu'ils s'envoient en l'air, même si... Waou, c'est bizarre quand même. « Va falloir que je m'y fasse là. » Mon imaginaire se met à travailler et une vision de Caden avec Maggie se dessine dans ma tête, ce qui me fait ricaner, un peu. Ah, les cachottiers. « Mon dieu faut vraiment que je me mette à la page. Vous faîtes ça régulièrement ou c'était comme ça, impulsivement, un soir... ? » Bah quoi, j'ai envie de tout savoir moi maintenant.

Plus tard Caden m'assure qu'il n'est pas trop branché sadomasochisme. Il aurait pu l'être, ça ne m'aurait même pas dérangée. Ce n'est pas comme si ce genre de choses allait me choquer facilement, hein. Je hoche néanmoins de la tête en l'écoutant, puis quand je lui demande s'il a quelqu'un en vue, monsieur m'affirme que non, qu'il n'est pas branché sentiments. Mouais, c'est ce qu'on dit, ça... « Je vois je vois. » Et je n'ai pas le temps de dire autre chose qu'il me tripote encore comme si j'étais une enfant, pour finalement... me donner une espèce de fessée. Je manque tomber par terre mais un réflexe m'en empêche. En râlant à moitié je me ré-assois sur le canapé et le regarde aller se servir un verre, puis revenir vers moi. « Faire des progrès ? Tu veux que je devienne miss catin de Los Angeles ou quoi ? » Je reprends un peu de riz en riant mais ça c'était l'inattention de trop. A peine je relève le regard vers lui que sa main vient se plaquer sur ma peau, ci et là, et je comprends qu'elle est toute peinturlurée. Oh l'ordure... Je fais un bond et lâche tout ce que j'ai dans les mains d'un seul coup. Sans même vérifier que je n'ai rien sali, je saute hors du canapé et vais à mon tour me servir en peinture. « Tu vas voir toi ! » Une expression machiavélique sur le visage, je reviens vers lui et lui saute presque sur le dos pour recouvrir son visage à lui de peinture. « Tiens prends ça espèce de d'enflure ! » Et je me mets à rire gaiement en m'échappant de son emprise pour aller... je ne sais où, me réfugier. La première porte que je trouve donne sur une pièce relativement grande peu aménagée encore, ce doit être une chambre. J'essaye de bloquer la porte mais je doute réussir à la maintenir bien longtemps. Monsieur Marshall doit avoir un peu plus de force que moi...


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyDim 9 Nov 2014 - 14:41

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Je ne m’attendais pas à sa réaction vis-à-vis de Maggie. Je ne me cachais pas vraiment de l’avoir fait avec la petite blonde mais je ne cherchais pas à le dire à tout le monde. C’est sorti tout seul. Je jaugeais Alice qui était surprise. Ça ne m’empêche pas de sourire. « Simplement occasionnel. Un peu trop bu, un peu trop fumé et un peu trop en manque, peut-être… C’était génial. » Mais si c’était à recommencer, ça ne me gênerait pas de le refaire. Il faut dire que la petite blonde à les arguments qu’il faut et on n’est plus à ça près maintenant. Et puis, nous sommes deux adultes et consentants.
Tout comme Alice est une jeune adulte et consentante. Bien que je faisais tout pour ne jamais l’inclure dans mes envies. Pour l’instant, j’ai plutôt bien réussi. Ce qui me fait rire, c’est sa façon de voir les choses. Ce n’est pas méchant mais plutôt drôle. « Tu sais, une catin.. Je sais que tu en es très loin. Et je n’ai pas dit qu’il fallait que ce soit avec un mec différent. » Ah la la la… les femmes ! Toutes les mêmes et pourtant, je les aime toutes différemment. Comme Alice, par exemple, notre amitié est un amour à la fois si doux et si sauvage. Autant je l’apprécie, autant je la charrie encore plus.
Je la regarde, bien amusé par l’allure qu’elle avait avec la peinture sur son corps. Je tente de me protéger en lui faisant dos mais grossière erreur, elle saute carrément sur celui-ci pour barbouiller mon visage de peinture. Je la tenais un peu pour ne pas qu’elle tombe. Puis elle s’enfuie, zut ! « Tu n’iras pas loin, Collins ! » Puis qu’aucune chambre ne se ferme à clefs ! – pas encore. En plus de ça, je lui réservais une belle surprise. Pour m’expliquer, j’utilise de la peinture à l’eau, ce qui n’est pas toxique du tout, facile à enlever et écologique. Et le point à relever : facile à enlever. Donc, le nettoyage ne sera pas difficile. Sauf que je suis fourbe.
Et outrageusement riche, ça ne me dérange pas de me délester d’un pot. Je me rends compte que j’aurais beaucoup de retouches à faire avec nos bêtises mais d’imaginer Alice… ça n’a pas de prix. Elle tente en vain de tenir la porte fermée mais c’est impossible qu’elle fasse le poids contre moi. Je force un peu plus et voilà une porte ouverte. Une Alice sous mes yeux et un pot à moitié rempli entre les mains. Je suis optimiste. « Tu sais, Alice, je t’apprécie beaucoup… mais là… tu me tends une perche que je ne peux pas refuser… » Un petit sourire en coin avant de jeter le contenu sur la jeune femme au niveau de son ventre pour éviter d’en projeter sur le visage, du moins, pas violemment.
Je pose le pot, vide, sur le sol. Je l’admire. « J’étais artiste peintre dans une autre vie. » avant de me mettre à rire, mais puissant. Elle était simplement magnifique.






smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMer 12 Nov 2014 - 17:35

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Une grimace se dessine sur mon visage quand il tente de justifier son écart avec Maggie. « Huh, bon ça va j'ai compris, je ne veux pas en savoir plus. » Puis Maggie est mon amie à moi aussi. Nous sommes passer par des moments difficiles, à cause de ma relation avec son frère, mais au final, le courant passe super bien. Une fille délirante et adorable comme il n'y en a pas assez. Bref, qu'ils fassent ce qu'ils veulent de leurs fesses, après tout ce n'est pas moi que ça va déranger. Caden flatte ma bonne conscience et mon ego en soulignant que je suis loin d'être une fille facile. A la bonne heure, j'aurais presque pu en douter pendant un instant avec toutes ces conneries. « Oui eh bien je l'attends LE mec avec qui j'aurai envie de passer ma journée au lit à faire des galipettes. » Au lit ou ailleurs... Enfin bon, oui, je l'attends, je crois. Mais je lui cours un peu après aussi, parce que je déteste attendre passivement que les choses se passent. Ce n'est pas de ma faute si aucun n'arrive à la hauteur...

Quand Caden m'a décorée, j'ai essayé de faire de même. Puis j'ai été me barricader dans une des chambres, croyant naïvement que je pourrais ainsi lui échapper. Idiote, idiote, qui clignote au-dessus de ma tête. Je réussis à contrer son poids pendant à peine quelques secondes, puis la porte finit par s'ouvrir et je recule alors, véritablement craintive de ce qu'il va me faire. Je regarde le pot de peinture qu'il a dans les mains, puis l'expression vilaine qu'il a sur le visage. « Aie pitié. Je suis une gentille fille, je ne mérite p... » Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase, je reçois le contenu du pot sur moi. « Oh mon dieu » Faisant un léger bond en arrière, je constate, ahurie, l'ampleur des dégâts. Cet enfoiré n'y a pas été de main morte, je crois qu'il a vidé délibérément son pot sur moi. Lorsque mes yeux remontent sur lui, je le fusille. « Artiste peintre spécialité gaspillage hein ? » Ce qui était de la surprise et de l'agacement se transforme en de la rancune et de l'amusement. Sans aucune gêne, je retire mon t-shirt et me précipite sur lui pour le lui passer sur le visage et ainsi le recouvrir à son tour. « Maintenant, espèce de salaud, tu vas m'emmener dans ta salle de bain de riche et m'expliquer comment ta magnifique douche fonctionne ! »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyVen 14 Nov 2014 - 23:31

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


JElles se connaissent mais ça ne m’importe pas vraiment parce que ça ne change rien pour moi. Alice et Maggie sont pour moi des amies même si avec Maggie, c’est devenu intime sans ambigüité. Je ne suis pas du genre à me prendre la tête. Comme je ne lui réponds que par un simple sourire quand elle parlait de « THE mec » qui finirait dans son lit. Honnêtement, j’attends de voir si elle a vraiment tourner la page de RJ pour voir ça. Faut être idiot pour ne pas prendre ça en compte. Tout comme fallait être idiot pour laisser la peinture à la portée d’une demoiselle qui méritait dorénavant une belle punition. Ma force est un atout mais le plus grand plaisir, c’est le visage d’Alice quand je m’approche d’elle. Tous ses vêtements sont bons à être jeter. Je paris que même les sous-vêtements, elle peut aussi oublier. Je la regarde, tellement sexy avec cette couleur. « Tu le mérites amplement ! »  Je souris, amusé. Je ne suis pas dans un bel état non plus mais ce n’est pas pire que la jeune femme. J’adore la façon dont elle me regarde, j’ai comme une fierté personnelle plutôt satisfaite qui navigue dans mon corps. « C’est une passion comme une autre. J’ai tellement de talents, tu sais… » J’observe la jeune femme qui retire son haut. Elle va sûrement vouloir prendre une douche mais je ne m’attendais pas à le recevoir la tête. Je grogne parce que c’est super désagréable, de la peinture me rentre dans le nez. La demoiselle se mets alors à réclamer pouvoir prendre une douche. Je me mets à rire : « En fait, ça t’arrange que je t’ai peinturluré ! Tss !, Allez, go, viens là ! On va te décrasser ! » Je me rapproche de la demoiselle et pose mes mains sur ses cuisses pour la soulever contre moi et les écarter pour qu’elle se retrouve bien contre moi. « Cette salle, ça passe mais les autres, on va éviter que tu me salisses tout, surtout dans ma chambre. » Je sors de la pièce pour entrer dans ma chambre, la traverser et nous emmener dans la salle de bain. Je ne la lâchais pas pour autant, je sentirais mieux ma salle de bain en sécurité quand elle sera dans la douche. Son haut dans un coin de la douche, je la pose sur le carrelage. « Enlèves tes fringues et laisses-les dans le coin, je les ramasserais plus tard. » Je ne sortais pas de la douche parce que je devais enlever mes fringues tout aussi tâchées que les siennes. Je jette tout sauf mon caleçon avec son vêtement. « Pour l’eau, c’est simple, viens voir. » Je passe ma main autour de son ventre pour la rapprocher de moi, l’éloigner du jet d’eau. Je tire l’eau, celle-ci était un peu froide. « Tu le pousses sur la droite, c’est plus froid, sur la gauche, plus chaud et plus tu lèves, plus la force du jet d’eau est fort. Tu t’en sortiras ? » je la relâche un peu, ma main se retrouvant finalement dans le creux de ses reins.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptySam 15 Nov 2014 - 14:39

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Moi, le mériter ? Mais j'ai fait quoi pour ça ? Mon dieu ce qu'il est opportuniste, mais pas dans le bon sens vous voyez. « N'importe quoi, c'est toi qui me cherches depuis tout à l'heure. Depuis la nuit des temps en fait, je suis une victime Marshall ! » Je ne peux m'empêcher de rire moi-même quand je décrète cela avec des yeux de chiot bien joués néanmoins. Je ne ressemble plus à grand chose avec toute cette peinture et je risque de tâcher son appartement alors c'est tout naturellement que je lui demande de me montrer comment sa douche fonctionne. Monsieur le sauveur m'emporte contre le lui. Bon, je me débats un peu au début histoire de, puis je me laisse transporter finalement, bien sagement. Remarquable, vous me direz. « Non mais si j'avais vraiment voulu utiliser ta douche, je n'aurais pas attendu de recevoir le pot de peinture sur moi. Je suis ici comme chez moi non ? » Taquine, je lui tire la langue et attends qu'il me repose enfin dans la douche. Apparemment, il va en prendre une avec moi. Quel gros malin. « Ah ouais on attend pas son tour chez toi. » Je souris à nouveau et, sous son ordre, je retire mon jean et me félicite pour m'être épilée quelques jours auparavant, à m'en tordre le dos. Et puisque c'est ma journée chance, je me bénis aussi pour avoir choisi une culotte et un soutien gorge assortis. Non mais vraiment, c'est la fête à Caden là. Je le regarde lui se dévêtir rapidement, patientant comme une gamine. Ensuite il m'explique le fonctionnement de la douche, me rapprochant par la même occasion avec sa main. J'ai un peu froid, alors la chaleur de sa peau a un impact direct. « Mais oui t'inquiète, faut pas une licence pour comprendre le fonctionnement d'une douche quand même. » Mais je n'ai pas dû assez écouter ce qu'il m'a dit et en plus, je suis une miss touche à tout. Alors j'actionne le mauvais levier et l'eau du plafond nous tombe dessus violemment, froidement. Je crie et fais un bond sur le côté mais c'est trop tard, je suis trempée de la tête aux pieds. J'attrape le poignet de mon ami et le force à venir sous le jet d'eau, machiavéliquement. Un rire s'échappe de ma gorge face au spectacle, à cette bataille entre lui et moi. Et finalement, je tourne le levier vers la gauche pour avoir de l'eau chaude. Là je retourne près de lui, même tout contre lui pour me rincer le visage, les cheveux. Je relève mon regard vers lui et le fixe pendant un moment avant de sourire un peu. « Je peux avoir un forfait douche ? Un ticket, chaque semaine. Juste un allez. »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyDim 16 Nov 2014 - 20:53

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Je n’osais pas lui dire que le mot « VICTIME » était limite placardé sur son front. En même temps, la demoiselle tendait la perche pour se faire victimiser sans s’en rendre compte. Et je peux dire que je m’en saisissais à chaque fois pour la taquiner, parce que je sais que ce n’est pas méchant et qu’à force, elle le saura aussi. Et il faut dire qu’on s’amuse bien. Elle me fit même rire quand elle me dit qu’elle n’a pas besoin de ce qu’il vient de se passer pour aller sous ma douche. J’avais envie de la taquiner mais la décoration de mon chez moi dépendait trop du fait qu’elle reste dans mes bras. Elle tire la langue et moi je mime d’un mouvement de bouche le fait que je pourrais l’attraper. Faut qu’elle la range ! Je me rends compte que c’est la première fois que je finis presque nu dans une douche avec une fille… sans chercher à lui sauter dessus. Ça me fait bizarre mais ce n’est pas ce que je cherchais avec la brunette ? Faire de mon mieux pour résister à des envies primaires.
Faire licence pour comprendre ?! « Je t’expliquais… » Je plisse les yeux et ouvertement, je lui mettais une petite fessée sur ses petites fesses qui étaient à présent à ma portée – et sans rien en vêtement pour la protéger. Mais une autre punition surgit quand elle actionne l’eau, de l’eau froide ? Je suis éclaboussé mais ce n’est rien comparé à la jeune femme. Je me mets à rigoler pour me moquer d’elle. Pas bien longtemps, elle m’attire sous le jet d’eau. « AAAAH PUTAIN SA MERE ! » Je me recule assez pour ne plus être en dessous, mon dos contre la paroi vitrée de la douche. « je te hais toi… » murmurais-je. Je me rapprochais en voyant qu’elle rallumait l’eau et fut surpris que la jeune femme se retrouve plus proche de moi que prévu.
Je faisais comme elle finalement, histoire d’être un peu plus propre. Et dans le fond, de réfléchir à une petite vengeance envers Alice. Parce que comme elle m’a fait, une vengeance est un plat qui se mange froid. Je suis surpris quand elle me fait une demande intrigante… Je rouvre les yeux et souris, amusé. « Une fois par semaine, hein ? » Je passe mes mains de chaque côté de son corps, agrippe ses fesses pour la hisser contre moi, ses jambes autour de mes hanches, son buste contre mon torse... Je la regarde droit dans les yeux, maintenant qu’elle est à ma hauteur. « Et j’ai quoi, moi en échange de ce ticket, hm ? Après tout… c’est rare que je puisse accepter une femme dedans. » Le bout de ma langue sort de ma bouche et nargue Alice ouvertement. Je prenais cette attitude.
Puis doucement, je descends mon regard plus bas. Son joli petit coup, ses grains de beauté sur son buste et finalement, sa poitrine cachée par le soutien-gorge. « Et beh… je vois que ça te sert à rien le soutien-gorge, il y a pas trop de monde au balcon. » Et là, je tiens joyeusement ma vengeance. D’ailleurs, je serre un peu plus l’étreinte d’un de mes bras alors que doucement, ma main remonte à son soutien-gorge pour le défaire d’une main. Puis je laisse mon bras descendre en bas de son dos pour la tenir. « Tu vas finir folle amoureuse de moi d’ici la fin de l’année… » tellement je suis vache avec toi.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMar 18 Nov 2014 - 19:05

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

L'eau glacée sur lui a eu son effet et j'en suis d'ailleurs on ne peut plus ravie. Il peut lire sur mon visage combien je jubile de l'avoir eu à ce petit jeu, lui qui tente de s'en remettre. Pauvre petite chose. Il me déteste, soit-disant. Mais oui mais oui. Laisse-moi rire ! « Je m'en fiche, c'était drôle. » Et c'est tout ce qui compte pour moi, malheureusement pour lui. Ce n'est pas comme s'il était vraiment à plaindre, j'ai moi aussi une liste considérable de choses sur lesquelles je lui en veux en tête. Bref, je me rapproche de lui sous l'eau chaude et tente de lui obtenir un forfait douche hebdomadaire, sait-on jamais s'il s'agit d'un jour de grâce. Enfin, je doute vu tout ce que j'ai déjà du subir avant d'arriver sous l'eau. Caden m'agrippe et me chope contre lui, comme si je n'étais qu'une petite chose trop facilement manipulable. Je lui en voudrai pour ça, un jour, mais pas tout de suite. Cette position dans laquelle nous sommes, elle provoque un petit truc en moi, c'est indéniable. Mais c'est étrange, je ne sais pas quoi en penser. J'écoute ce qu'il a à me dire, entourant son cou de mes bras. « Pourquoi il faut toujours quelque chose en échange ? On ne procède pas au business entre amis, ça devrait être naturel. » Comme s'il allait prendre en compte mes paroles. Je le vois abaisser son regard plus bas vers mon épaule, puis vers ma poitrine. Une pointe d'amusement m'arrache un petit rire d'abord, mais quand je remarque son sourire vilain, la donne changement complètement. Encore plus quand ce salaud se met à parler. Offusquée, j'ouvre ma bouche pour répliquer quand sa main vient défaire l'attache de mon soutien-gorge, à la volée. Je me retrouve alors les seins nus, ou presque, le bout de tissu n'ayant pas la possibilité de descendre bien bas. Rapidement je le retiens et le plaque sur ma poitrine en criant, avant de donner un coup sur l'épaule de Caden. « PUTAIN QUEL ENFOIRÉ ! » Je me débats alors pour retrouver le sol mais il ne semble pas vouloir me lâcher. « Tu sais ce qu'ils te disent mes seins ? Hein ? » Je lui fais un regard noir, vraiment. « C'est impossible de tomber amoureuse d'un emmerdeur comme toi. Allez lâche-moi maintenant Marshall ! Tu t'es assez rincé l'oeil sur le PEU qu'il y a ! » Je vais vraiment finir par me vexer s'il continue... Il a de la chance que je ne sois pas trop violente avec lui parce que ouais, ça fait mal à force.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMer 19 Nov 2014 - 1:10

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Elle s’en fiche ? Bah toute façon, j’ai toujours une vengeance qui arrivera. Parce que je sais pertinemment que je trouverais une autre façon de l’embêter. Parce que j’y arrive toujours à la faire sortir de ses gonds. Et pour l’instant, je suis sage, la preuve… « Pourquoi il faut toujours quelque chose en échange ? On ne procède pas au business entre amis, ça devrait être naturel. » Je la jauge, je ne sais pas si je devrais la confirmer ou lui infirmer ça au vu du fait que je n’ai pas forcément l’impression qu’elle accepterait que je vienne chez elle pour ça. Mais au fond, je m’en fous qu’il n’y ait rien derrière pour qu’elle vienne, parce que j’apprécie qu’elle vienne chez moi pour qu’on passe la soirée ensemble. J’aime la taquiner, même si ça part parfois en un mini emballement par la demoiselle. Alice a cette manie constante de tout prendre à cœur ce que je lui dis, comme si ce que je lui disais était sérieux et la touchait de plein fouet. Ce qui a pour effet de nous lancer dans une petite guette si je continuais à le faire con avec elle, comme il s’est passé la dernière fois sous la tente. Seulement, je ne pense pas la moindre chose de ce que je dis. Je m’en sers tellement pour la faire chier. Et ça marche ! Bien que je suis allé un peu loin en défaisant son soutien-gorge. J’aperçus sa poitrine avant qu’elle n’y cache la vision. « PUTAIN QUEL ENFOIRÉ ! »  Je me mets à rire : « Wesh, détends-toi ! Tu t’emballes, Collins ! » Je ris de plus belle alors qu’elle tend à se débattre pour s’en aller de mes bras. Désolé Collins, j’aime bien te tenir comme ça. Je maintiens encore plus mes bras autour de la jeune femme. « Tu sais ce qu'ils te disent mes seins ? Hein ? » Je l’interroge du regard. « Non, dis-moi ! » En fait, j’aime bien côtoyer Alice. Elle me fait tellement rire que j’ai la dose de rires bonne pour la santé à chaque fois que je la vois. Je la regarde qui s’énerve, j’adore ça… « C'est impossible de tomber amoureuse d'un emmerdeur comme toi. Allez lâche-moi maintenant Marshall ! Tu t'es assez rincé l'œil sur le PEU qu'il y a ! » Je me rends compte dans sa façon de parler qu’elle est vexée. Au fond, je ne cherchais pas ça avec Alice. Je ne cherchais pas à la blesser, je tenais trop à elle pour ça. Je pousse un soupir et doucement, je me tourne pour plaquer son dos contre la paroi de la douche. « Alice… tu es vraiment une fille à fleur de peau… » Je force un peu plus mes hanches contre les siennes, plaquant sans m’en rendre compte l’intimité de la jeune femme contre la mienne au travers de nos sous-vêtements dans le but de libérer mes bras tout en la gardant contre moi. Je lui enlève, avec un peu de force son soutien-gorge pour le jeter sur nos affaires. Mes mains se saisissent des siennes et les remontent au-dessus de sa tête. Maintenant que j’ai toute l’emprise qu’il faut sur la jeune femme, elle va m’écouter : « Pourquoi tu crois que ce que je te dis, c’est pour te vexer ? Je te l’ai dit la dernière fois que je ne le pensais pas, je t’ai dit que tu es belle à mes yeux et que si tu n’étais pas une amie précieuse, je te séduirais pour te faire l’amour et pas seulement pour une journée à faire des galipettes. T’es mignonne quand tu sors de tes gonds, c’est pour ça que je m’amuse à titiller tes points faibles mais je ne veux pas te blesser. Et tes seins sont très mignons. Même si j’adore te dire le contraire pour t’embêter. » Je tire légèrement ma langue pour essayer de lui arracher un sourire. Mes mains quittent ses poignets pour redescendre au niveau de ses hanches, c’est tellement plus pratique pour la tenir contre moi. D’ailleurs, heureusement que je n’écoutais pas mon corps sinon d’avoir eu la poitrine nue d’Alice contre mon torse, mes hanches contre les siennes le temps de quelques mots m’enflammeraient. Mais je ne m’écoutais pas, je m’y refuse. Je me souviens aussi de ce qu’elle a dit pour que je lui dise ça : « Au passage, je te remercie pour ce compliment chaleureux sur le fait que personne ne pourra aimer, je cite, un emmerdeur comme moi. Surtout que je disais ça par ironie, je sais bien que tu ne peux pas tomber amoureuse de moi, grognasse. » Parce que ce n’est pas la logique de la vie. Et puis on a beau pas en parler, ça a beau faire plusieurs semaines, peut-être même des mois, on sait tous qu’il n’y a qu’une personne pour Alice. Et dans un sens, tant mieux si elle disait vrai, je ne saurais jamais gérer une personne qui puisse m’aimer. Je pose doucement mon front contre celui de la jolie brune, en la regardant, qu’est-ce qui faut pas faire pour faire plaisir à la jeune femme, ça va que j’apprécie de le faire :  « Tu m’en veux encore ? Même si je dis oui pour que tu viennes te doucher chez moi une fois par semaine ? Voir deux si je suis de bonne humeur… » Je ris légèrement, en espérant que ça lui fasse plaisir, dans le fond, si elle était sérieuse, ça me ferait plaisir de la voir souvent.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyVen 21 Nov 2014 - 12:43

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Il me dit de me détendre, s'offusque presque de ma réaction et pourtant, qu'a-t-elle d'étonnant ? Oui, je suis à fleur de peau parfois. Souvent. Tout le monde le sait, lui aussi. Je ne suis pas très pudique, c'est vrai. Je m'en fiche dans le fond qu'un inconnu me voit à poil, je pourrais bien tourner une scène de nu pour un film sans en ressentir la moindre gêne - tout du moins vis-à-vis de mon propre corps. Mais il y a toujours des limites, quelque part. Il y a toujours un moment où ça va trop loin. Caden attrape mes mains, les plaque au-dessus de ma tête et me bloque de cette façon. Je ne le regarde d'abord pas, encore un peu vexée par ce qu'il vient de faire. Son regard sur moi me gênerait presque tout à coup. Je crois que je ne veux pas qu'il regarde ma poitrine, ni rien d'autre. C'est trop, là. « Caden... » Mais il reprend la parole, tente de me convaincre qu'il n'a jamais voulu me vexer. Mais cela m'importe peu. A vrai dire, je lui fais confiance sur ce point, comme sur beaucoup d'autres. C'est d'ailleurs pour toute cette confiance aveugle en lui que la situation me déplaît. Il utilise de grands mots, me parle comme si j'étais une enfant. Quand il me tire la langue pour me faire sourire, je relève mes yeux sur lui et le fusille du regard. Toute cette proximité... Ces contacts dangereux ci et là, c'est pas bon Caden, c'est pas bon. Alors quand il termine de parler, me proposant un deal pour que je puisse utiliser sa douche, je le pousse un peu et me défais de son emprise. « Laisse tomber, je m'en fiche en fait. » Caden est mon ami, il me connait bien, très bien. Il sait que je m'emporte parfois, et quand quand quelque chose ne va pas, je ne fais pas semblant d'aller bien. Sauf s'il s'agit d'une faiblesse à cacher, mais là c'est différent. Il a été trop loin, enfin je crois. Tout ce que je sais, c'est que ça m'a mise mal à l'aise. Je sors alors de la douche, me sèche du mieux que je peux avec la première serviette que je trouve et enfile à nouveau mon jean malgré les quelques tâches. Ensuite, je me retourne vers lui avec un air non pas énervé, mais plutôt déçu. « Tu dois bien avoir un T-shirt qui colle à la peau pour moi ? »


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyVen 21 Nov 2014 - 23:41

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


Je pensais que ça s’arrangerait. J’ai compris que je n’aurais pas dû la pousser aussi loin, je n’ai jamais été très doué avec les filles, c’est depuis peu de temps que j’apprends à côtoyer autrement les femmes que pour du sexe. Mais je ne suis pas parfait malheureusement, je me sens maladroit avec Alice actuellement. Voir même incapable de réagir correctement face à sa réaction. Elle murmure mon prénom mais j’essaie de me rattraper, je veux qu’elle me pardonne, je ne veux pas perdre mon amitié avec elle. Je n’aime pas cette sensation. L’amitié peut être aussi douloureuse ? Du moins, avec une femme. Je me sens dans le flou total, j’essaie d’interpréter ses réactions physiques mais j’ai l’impression que ce n’est plus cette histoire de taquinerie qui semble la rendre si … distante. « Laisse tomber, je m'en fiche en fait. » Elle s’en fiche ? D’accord mais pourquoi elle continue de faire la tête ? Elle me repousse, je la laisse faire. Mes yeux ne quittent pas Alice, j’essaie de lire en elle mais ce n’est pas facile. Je ne suis pas un mec doué pour comprendre les femmes autrement que sexuellement. Je pose mes avant-bras sur la vitre de verre en observant la jeune femme lorsqu’elle se rhabille : « Tu dois bien avoir un T-shirt qui colle à la peau pour moi ? » me demande-t-elle. Honnêtement, je n’en sais rien, il faut aller voir dans ma chambre. J’éteins l’eau et sors de la douche. J’enlève mon boxer pour mettre une serviette autour de ma taille. Contre toute attente, je continue à rester silencieux et me plante devant Alice. Je croise les bras contre mon torse : « Tu auras le droit à tout ce que tu veux, mais je veux que tu me dises pourquoi tu me fais la gueule… » Je soupire. « C’est vrai que je connais pas mal de choses sur toi. » Finalement, je me décide à être plus … Je veux avoir de l’impact. Je pose ma main sur sa nuque, l’oblige d’un mouvement de pouce à lever son regard vers moi. « T’as un grain de beauté au milieu-gauche de la naissance de ta poitrine, un autre sur son sein droit excentré sur la gauche, tu en as un autre sur la clavicule, sur le haut du bras gauche… Ce sont des détails que je peux voir physiquement. » Et non, je n’ai pas terminé. « Intérieurement, j’ai pu voir que tu es une fille rigolote, déjantée, drôle, sensible, romantique… je ne vais pas te faire toute la liste de ce que je sais de toi mais je sais que je ne sais pas tout de toi. Je ne te connais pas depuis aussi longtemps que JJ, Josh’ ou d’autres… Et je suis aussi conscient que je ne suis pas du tout doué avec toi quand j’essaie de te taquiner mais c’est… parce que j’ai été un con tellement d’années avec les filles que je ne connais pas ma limite avec toi. » Je tente un petit sourire. « Alors, n’hésites pas à me dire où j’ai merdé au lieu de faire la gueule et de me donner cette impression d’être le plus gros connard des USA. Dis-moi ouvertement ce tu me reproches… Je te laisserais sortir d’ici sans le savoir, j’ai pas envie que tu gardes ça pour toi… » Pi, spontanément, je pose mon front contre le sien pour tenter un petit geste complice comme j’ai l’habitude avec Alice. Je la pousse un petit peu avec mon front : « Allez, accouches ! J’aime pas te voir faire cette tête ! » Et tout ça en continuant à la tenir fermement par la nuque, sans violence, sans force mais je ne comptais pas lâcher Alice sans qu’elle avoue ce qu’il ne va pas. J’ai besoin qu’elle me parle !




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyMar 25 Nov 2014 - 16:57

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Je le suis du regard tandis qu'il sort de la douche et enlève son sous-vêtement trempé pour s'enrouler d'une serviette. Mon rythme cardiaque est encore agité par sa faute, par ce sentiment d’oppression que j'ai ressenti durant cette minute de trop sous la douche. Caden ne comprend pas, je le vois dans son regard. Après tout, à quoi devais-je m'attendre ? Les hommes ne comprennent jamais ce genre de choses. Ce n'est pas un manque de volonté au moins, cette fois. Il me force à le regarder, ce que je fais sans pour autant changer mon regard sévère sur lui. Que cherche-t-il à me dire avec le listing de ces grains de beauté ? Putain, ils ne sont pas observateurs quand on aimerait qu'il le soit et pour des futilités pareilles, ils nous impressionnent. Quoi que là, cela me dérange plus qu'autre chose. Comme il le dit, il ne sait pas où sont les limites. Pourtant ce n'est pas si compliqué, et moi je ne suis pas une fille si difficile. Quand il se compare à un gros connard, je soupire et tente de m'adoucir un peu, pour lui, pour nous. Pour la suite. Je le laisse se rapprocher une dernière fois, abaissant mon propre regard pendant un instant. Finalement, j'éloigne mon visage du sien, le forçant par la même occasion à me relâcher un peu au niveau de la nuque. A nouveau je capte son regard. « J'ai juste besoin que tu restes à ta place Caden. » Oui je suis sèche, je ne mâche pas mes mots pour dire ce que j'ai à dire. Un défaut, une qualité, je m'en fiche. « Je sais que j'ai un rapport libéré avec mon corps, je m'en fiche qu'un étranger me voit nue, c'est vrai, mais là c'était différent. Ton regard sur moi, tes gestes, ton corps contre le mien, tout ça, enfin je veux dire, tu m'as plaquée contre cette paroi de douche Caden. Tu fais ça à toutes tes amies ? » Je suis nerveuse et un peu tendue, cela doit se ressentir. « Et oui, je suis une fille émotive, ce n'est une nouvelle pour personne. Tu aurais dû t'en rappeler avant de ramener autant de fois mes seins sur le tapis et de me retirer mon soutif pour te rincer l'oeil ou juste t'amuser. Là, c'était pas drôle, j'étais carrément mal à l'aise. » Un peu comme une poupée que l'on manipule à sa guise. Je fais un pas en arrière, attrape mes affaires et les plaque contre ma poitrine avant de sortir de sa salle de bain. Mes yeux se posent sur son dressing. « Bon, tu me trouves quelque chose qui fasse l'affaire Marshall ? » Parce que je suis perdue, là. Sa penderie est largement plus grande que la mienne, c'en est hallucinant.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyVen 28 Nov 2014 - 23:47

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty




No fear go to sleep in the lion's den


« J'ai juste besoin que tu restes à ta place Caden. » En fait, ce n’est pas tant la phrase qui me choque, c’est le ton qu’elle emploie qui me foudroie directement. Je n’ai pas vraiment côtoyé Alice avec profondeur auparavant. Ce qui me pousse alors dans la réflexion, le recul qu’il faut. « Je sais que j'ai un rapport libéré avec mon corps, je m'en fiche qu'un étranger me voit nue, c'est vrai, mais là c'était différent. Ton regard sur moi, tes gestes, ton corps contre le mien, tout ça, enfin je veux dire, tu m'as plaquée contre cette paroi de douche Caden. Tu fais ça à toutes tes amies ? » A vrai dire, j’ai une réponse toute faite mais aux vues de la situation, je ne me vois pas lui sortir ça. Mais au fond, je me rends compte que… j’ai peut-être agis envers Alice… comme j’aurais agis pour une fille que je voudrais avoir dans mon lit, sauf que je me suis retenu, menti pour cacher ce fait. Je le réalise enfin… j’ai agis pour une seule chose, parce qu’une chose me trottait sans que j’accepte ça dans mes pensées. Je la laisse alors continuer… « Et oui, je suis une fille émotive, ce n'est une nouvelle pour personne. Tu aurais dû t'en rappeler avant de ramener autant de fois mes seins sur le tapis et de me retirer mon soutif pour te rincer l'oeil ou juste t'amuser. Là, c'était pas drôle, j'étais carrément mal à l'aise. » Et comme d’habitude, je me rends compte que j’ai fait le con. Mais c’est à peu près le même schéma que je répète non ? J’agis, je ne réfléchis pas trop et quand ça fait mal, j’ai déjà tout foiré sans véritable retour. Je sais que je ne suis pas doué avec les filles, Alice en est la preuve. La jeune femme s’en va dans mon dressing, je n’ai même pas le temps de m’expliquer, de lui parler. Je n’ai pas envie de rester sur ça. Même si elle passe à autre chose, ça restera. Je la suis, me tenant l’épaule contre le mur. « Bon, tu me trouves quelque chose qui fasse l'affaire Marshall ? » Et je peux parler quand ? Je pousse un soupir et m’approche d’une commode où sont roulés des tee-shirts de sport. Ils moulent mon corps donc ça devrait le faire pour Alice. Ça ne sera pas trop grand. « Tiens. » Je lui tend le haut, et au moment où elle le tient à son tour, je l’attire à moi pour poser ma main sur sa nuque. Je ne prends pas la température avant, je fais, de toute façon, je sais très bien que je ne peux pas demander la permission. Je voulais juste en être sûr. Un baiser. Oui, on pouvait s’attendre à tout sauf à ça parce que depuis le début, j’ai envie que d’une chose, et je ne parle pas de la douche, même avant, dans la tente, j’ai juste envie d’Alice. C’est tellement compliqué. C’est parce que c’est compliqué que je ne tente pas de l’approfondir, elle a de trop jolies dents qui pourraient mordre. La respiration saccadée, je regarde Alice en espérant qu’elle comprenne : « Je viens de comprendre que si j’ai fait le con c’est parce que j’avais pas envie de céder à « ça ». Ça ne se reproduira plus, excuse-moi, je voulais être sûr de ce que j’avais compris. » « ça » étant bien plus qu’un baiser, on s’en doutera. Mais je n’ai pas envie d’essayer avec Alice alors qu’elle pourrait penser à un autre si elle me cédait vraiment, mais aussi parce que ça pourrait changer quelque chose même si je ne sais pas quoi, sait-on jamais. Je relâche tout, le tee-shirt tombe à terre et moi je me retourne pour prendre boxer dans le tiroir et m’en aller en direction du salon. « Je vais resservir des verres, en attendant ! » Je crois qu’il vaut mieux passer à autre chose. Maintenant que c’est fait, je ne préférais vraiment pas en reparler. Mais au moins, tout était résolu dans ma tête, ça me convenait personnellement.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. EmptyLun 1 Déc 2014 - 20:22

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Je tente d'attraper le vêtement qu'il me tend en vue de l'enfiler rapidement mais son autre main m'en empêche en m'attirant à lui. Ce sont mes yeux qui se relèvent alors aussitôt sur lui, et j'ai à peine le temps de croiser son regard que ses lèvres viennent se poser sur les miennes, me prenant ainsi complètement par surprise. Jamais je ne l'aurais imaginé faire ça. Caden, m'embrasser... Même tout à l'heure, sous la douche entre ces quatre parois, je n'y ai pas pensé. Pourtant il a osé. Après tout ce que je lui ai dit, il l'a malgré tout fait. Il me vole donc ce baiser, et je n'ai que guère le temps de fermer mes yeux. De toute façon, je n'ai aucune raison de le faire. Caden... Il est mon ami. Rien de plus, et ça ne sera jamais autrement. Il le sait, ou il faut qu'il le sache, une bonne fois pour toutes. Mais cette fois, c'est à lui de ne pas me laisser parler. Il tente de se justifier, et j'ai du mal à comprendre. Mes yeux le fixent avec sérieux quand les mots sortent de sa bouche, donc, et ce malaise qui m'avait paralysée sous la douche se ré-imprègne tout à coup de moi, sans que je ne puisse rien y faire. Heureusement, il s'excuse et me promet que cela ne de reproduira plus. Alors, je crois que mon regard sur lui doit se radoucir, un peu, puisque je lis de la sincérité sur son visage. Ca, puis plus rien. Le t-shirt tombe par terre et il s'échappe, disparaît après avoir rapidement revêtu un sous-vêtement. Je n'entends que vaguement ce qu'il me dit, encore immobile et perturbée dans son dressing. Il m'a perdue pendant un moment, c'est certain. Je n'aurais jamais cru qu'il pouvait y avoir tout cela dans sa tête. Est-ce à cause de moi ? Lui ai-je laissé trop d'espace ? Je l'ignore, honnêtement. Peut-être que j'ai merdé, quelque part. C'est bien mon genre après tout, de faire des conneries que je regrette ensuite. Finalement, mon regard s'abaisse sur le t-shirt et je m'abaisse pour le ramasser, l'enfiler. Je me regarde ensuite vite fait dans un miroir, sans en apprécier le reflet, et me dirige sans grande conviction vers le salon.





Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.   No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Contenu sponsorisé

No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
No fear go to sleep in the lion's den. - Cadice.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question...(armure lion)
» Entraînement de Nuage de Lion (PV Nuage de Lion)
» Ecthélion
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Un doux repos au zoo... avec un lion. (PV Cara Blackbird et Evan Burns)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: