Partagez
 

 don't let her down (madison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyLun 20 Oct 2014 - 16:10

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


Madison était montée dans ma voiture pour une simple course. Un magazine, une carte postale ou deux, dans mes souvenirs. Je lui avais proposé de l'emmener par simple courtoisie et évidemment pour lui rendre service, n'étant que rarement contre ce genre de bons procédés et encore moins avec des personnes telles qu'elle. Il avait suffit de ce simple trajet en voiture pour qu'elle y oublie, allez savoir comment, une précieuse boite. Son sac avait dû se renverser, en tout cas je ne voyais aucune explication, et ce n'est que quelques jours en arrière que je suis tombé sur l'objet, alors que je nettoyais mon véhicule dans ma station-service habituelle de Los Angeles.

Une petite boite d'un orange transparent, dans laquelle on peut y voir des médicaments par dizaines bien qu'elle ne soit pas remplie à ras bord. Sur l'étiquette, un nom compliqué dont j'ai été taper les lettres sur le moteur de recherche une fois rentré chez moi, dans mon bureau personnel. Et c'est là que j'ai pu lire ces trois lettres, partout sur la page. VIH. Mon coeur a fait un bond énorme quand j'ai fait cette découverte, et je me souviens encore de ce moment, face à mon écran, presque paralysé sur le coup. Parce que je me suis de suite imaginé le scénario le plus probable qui soit. Que Madison ait le VIH, sachant que nous avions couché ensemble plus d'une fois, il y a environ deux ans. Tout mon esprit s'est mis à cogiter, une chronologie s'est également mise en place et cela au rythme de mes battements cardiaques. Après avoir couché avec elle, j'avais eu d'autres aventures. Je ne connaissais pas encore Shaé, et avant de la rencontre elle, j'avais fait un, ou peut-être deux, dépistage. Négatif. Ils ont tous été négatifs. Cela pourrait me soulager, après tout il n'y a pas de preuve plus efficace qu'un "négatif" sur une feuille provenant du labo. Mais j'ai pourtant été en refaire un, de dépistage. Pour rassurer une bonne fois pour toute ma conscience, et pour demander à voir Madison, l'esprit plus serein. Si je suis pour ma part sain et sauf, je n'en oublie pas la situation et le fait qu'elle soit peut-être malade. Je n'ai pas mis Shaé au courant de mon initiative pour le test de dépistage, néanmoins elle sait que je me rends ce soir chez une amie pour « prendre de ses nouvelles », c'était le minimum que je pouvais lui dire, mais également le maximum. La véritable raison de mon rendez-vous avec Madison, à savoir le VIH, ne concerne personne d'autre que elle-même.

Après avoir garé ma BMW dans une rue proche de l'immeuble de l'étudiante, j'en sors avec, dans mon blouson en cuir, une grande enveloppe contenant la boite de médicaments. La nuit commence à tomber, j'espère ne pas la déranger à cette heure-ci, pourtant peu tardive. Quand j'arrive enfin derrière sa porte, je cogne deux petits coups contre la porte et attends que celle-ci s'ouvre, non sans une petite pointe d'appréhension.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMar 21 Oct 2014 - 23:25

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Je dois l’avouer que le message d’Aaron m’a plutôt mystifié. Je me suis demandé pendant deux bonnes heures ce qu’il pouvait bien me dire de si important pour qu’il veuille venir directement chez moi pour m’en parler. Il ne connait pas spécialement, Adam, je ne crois pas en tout cas. Je sais qu’il est ami avec Hiroki et même qu’il est son patron mais encore là, je ne voyais pas le souci.
Cependant, je ne cherche pas à m’inquiéter, j’ai déjà bien assez avec les véritables soucis qui me pèsent en ce moment. Surtout financiers. Je faisais tout pour participer au mieux auprès d’Hiroki que ce soit pour les courses ou tout ce qu’il faut payer pour l’appartement. Mais je viens à manquer d’argent pour moi, ma santé, mes envies, mes besoins.
Je me rends compte que même si je fais des heures supplémentaires pour compenser le départ de l’autre secrétaire, je n’arriverais pas à joindre les bouts quand je devrais racheter des médicaments. Je ne peux même pas penser longtemps à ça puisque je dois travailler mes cours. Je potasse un peu dessus histoire de ne pas flancher. C’est limite deux cursus que je suis en train de suivre, sans parler que je travaille à côté.
C’est alors qu’on frappe à la porte. Je me rends compte qu’il est quand même d’une heure avancée. Ça ne peut pas être un livreur. On a déjà mangé –oui, miracle de la vie, ou miracle des herbes, j’ai réussi à manger un peu. J’ouvre la porte, surprise de voir Aaron mais en même temps, non. Il m’avait dit qu’il passerait me voir.
« Salut Aaron. » Je lui souris tendrement avant de le serrer dans mes bras et finalement, le laisser entrer dans l’appartement. « On va aller dans ma chambre pour parler, je ne voudrais pas déranger Hiroki s’il a besoin. » J’embarque mes affaires qui étaient dans le salon et invite Aaron à me suivre dans ma chambre.
Je referme finalement derrière nous. « N’hésites pas à t’asseoir… sur… le lit. » Eh oui, on va éviter le salon. Peut-être qu’il a besoin de parler de choses intimes, je n’en sais rien. On ne peut pas dire que nous soyons si proches que ça dans le fond. Juste une bonne amitié.
Je pose mes affaires sur mon bureau, plus petit que la table du salon et vu que j’aime m’étaler… Bref, ce n’était pas ça la chose la plus importante. Je m’assois sur ma chaise de bureau, posant mes mains sur le dossier, je regarde le photographe. « Tu m’avais dit par sms que tu voulais me parler de quelque chose. J’espère que ce n’est rien de grave ? » demandais-je, encore dans le flou total.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 22 Oct 2014 - 16:08

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


La porte s'ouvre sur une fille au teint un peu palot, qui se fait néanmoins vite oublier par un petit sourire. « Salut. » Je caresse doucement son dos pour la saluer et lorsque mon regard se détâche d'elle, c'est pour se poser sur cet environnement qui est le sien mais aussi de... Hiroki. Au moment-même où elle prononce ce prénom, mes neurones établissent une connexion entre ce lieu et l'adresse que m'avait donné une fois Hiro, il y a quelques semaines. Le jeune homme m'avait informé de son nouveau logement et je ne fais le possible rapprochement que maintenant. « Hiroki tu dis ? Ne serait-il pas passionné de photographie ? » Demandé-je en haussant les sourcils, avant de la suivre à travers le long couloir, jusqu'à sa chambre. La blondinette en referme la porte et suite à son invitation, je m'assieds sur le côté de son lit de sorte à être face à elle. Mes yeux se posent sur son espace de travail, puis sur elle, sur ses propres yeux. Je sens la pression monter un peu en moi, car ce que j'ai à dire va sans doute la surprendre, dans le mauvais sens du terme. Cela dit, je ne peux la laisser une seconde de plus dans le doute. C'est pourquoi je sors l'enveloppe de ma veste et fixe cette dernière un petit moment avant de remonter mon regard vers Madison. « Il y a quelques jours, j'ai été nettoyer ma voiture et j'y ai trouvé ça, sous le siège passager. Il y a ton nom inscrit dessus, j'ai donc pu faire le lien de suite. » Je lui tends l'enveloppe marron et la laisse voir de quoi je parle. « J'ai fait quelques recherches, je crois savoir de quoi il s'agit. Est-ce bien à toi, Madison ? » Rajouté-je d'une petite voix, en cherchant la réponse dans ses yeux.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptySam 25 Oct 2014 - 20:45

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

« Hiroki tu dis ? Ne serait-il pas passionné de photographie ? » Je me mets à rire. Oui, je sais qu’ils se connaissent, je l’ai su il y a quelques temps par le bridé. Celui-ci m’avait parlé de son travail et là, « Aaron Campbell », OK. Le monde est décidément petit. Je tapote le bras d’Aaron en lui répondant, toujours amusée : « Oui, c’est lui. Moi aussi j’étais surprise quand j’ai su ! Je correspondais beaucoup avec lui pendant des années, il m’aidait à m’améliorer en Japonais. » Finalement, on se retrouve dans ma chambre et je dois avouer qu’une petite boule tend à se former dans mon ventre. Comme si je ne me facilitais pas du tout la vie. Ça se trouve, ce n’est rien de bien important. Il sort finalement une enveloppe, je suis un peu confuse. Une lettre ? C’est trop épais. Je l’écoute attentivement. Il a trouvé quelque chose à moi ? Avec mon nom dessus ? Je n’ai pas compris de quoi il parlait jusqu’à ce qu’il me tend l’enveloppe et je trouve une petite boite cylindrique orange. Mon cœur commence à s’accélérer soudainement, même mes yeux brillent déjà de tristesse. Je reste silencieuse, il me demande si c’est à moi, j’ai bien envie d’être ingrate : « Il y a mon nom marqué dessus, non ? » Moi qui pensait l’avoir perdu dans un endroit où ça tomberait dans les égouts plus que quelqu’un le trouve. Comme Aaron. Je serre le plastique orange dans mes doigts, et me lève. Ma main contre ma bouche, j’essaye de me calmer. Je fais dos à Aaron. Il sait. Il sait ce que j’ai, ce que je suis. Je suis sûre qu’il va vouloir me demander. Je pleure presque autant que je ris, ironiquement : « Si tu veux savoir, non je n’étais pas malade quand on a couché ensemble sans se protéger ! C’est ça ce que tu voulais entendre non ? ça te dégoute de savoir ce que j’ai, t’as peur. » Si ça peut le rassurer. Je fonds en larmes, c’est plus fort que moi. Je pose doucement ma tête contre l’armoire, j’ai besoin d’un soutien physique pour ne pas m’effondrer. « Si tu pouvais garder ça pour toi, je vis déjà assez de merdes en ce moment pour que je sois reniée par tout Los Angeles parce que j’ai le VIH. » Je n’ai même pas envie de le regarder dans les yeux. J’ai honte. Je me sens encore plus sale que le jour où je l’ai découvert. Ça va être ça mon quotidien ? Tous mes proches vont me découvrir et je saurais si les gens m’apprécient vraiment et resteront. Ou s’ils prendront peur et s’en iront, ils disparaitront.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyLun 27 Oct 2014 - 18:12

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


« Los Angeles n'est finalement pas si grande. Au moins je le sais en bonne compagnie. » Remarqué-je en adressant un sourire à la jeune femme qui a l'air de connaître ma relation avec son colocataire. Quelques secondes plus tard, nous sommes dans sa chambre et je lui ai tendu cette enveloppe contenant la boite de médicaments. Je peux voir à son regard angoissé d'abord puis triste que c'est bien à elle, malheureusement. Face à sa faiblesse momentanée, je ne retiens pas sa réponse marquée par le sarcasme, me limitant à la regarder silencieusement. Madison se lève, se tourne, me montre son dos pour ne pas me laisser observer les dégâts de cette maladie sur elle. Quand je la vois commencer à s'agiter, quand je sens sa nervosité et perçois des sanglots dans sa voix, je réalise que ma présence ici ne va pas être une simple mise à jour sur sa personne. Non, et d'ailleurs comment ai-je pu penser qu'il ne s'agirait que de cela ? Elle fait mention de cette fois à mon travail où nous ne nous sommes pas protégés, une fois à laquelle j'ai bien évidemment pensé. Néanmoins, elle m'apprend très rapidement qu'elle n'était pas encore infectée à ce moment-là. Cela ne m'empêche pas de répondre. « Oui, j'ai eu peur. » L'assuré-je avec un ton relativement sec pour tenter de la tempérer, d'une certaine manière. Pour attirer son attention, pour lui faire réaliser par mon regard que ce sentiment a été légitime mais que je ne pense pas qu'à ça. Elle devrait savoir que mon monde n'a jamais tourné uniquement autour de moi. « Mais je ne suis pas venu pour te parler de moi, Madison. » D'elle, de son état. Savoir comment elle se porte, si elle a besoin de soutien. Et à en voir ces larmes qui glissent tout à coup sur sa joue, cette manière qu'elle a de s'accrocher à son armoire, j'ai une réponse plus que nette à mes interrogations. Je me lève alors, sans prendre le temps de réfléchir. « Arrête de croire que je raconte tout ce que je sais à tout le monde, je n'ai plus vingt ans et il faudrait être complètement affreux pour faire une chose pareille. » N'est-ce pas évident ? Je me rapproche encore d'elle jusqu'à m'appuyer moi aussi contre cette armoire, essayant alors de faire relever son visage en approchant le mien. « Je ne suis pas là pour te juger. J'étais juste inquiet Madison. »


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 29 Oct 2014 - 0:57

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Je ne me sens pas bien du tout et je jure sur la tête de ma famille que j’aimerais devenir aussi petite qu’une petite souris pour m’enfuir dans un trou pour ne plus voir personne. Je me prépare mentalement à détester Aaron pour des réactions que je pensais plus négatives qu’elles ne le sont en réalité. Car oui, il a eu peur et me le confirme. Je ne suis pas étonnée, je ne peux que m’y attendre de sa part. Je reste confinée dans mes propres bras et mes propres sentiments. J’essaie de les étouffer à l’intérieur de moi pour exploser quand je serais seule. Mais c’est impossible…
Il ne veut pas parler de lui, mais de moi ? Il est sérieux ? Je ne veux pas lui dire ce que je vis. Je veux pouvoir lui mentir comme j’ai pu mentir à tout le monde depuis le début pour montrer que je fais bonne face. Je l’entends se lever de mon lit, je me demande ce qu’il va faire. Je reste sur la défensive, je ne veux pas le regarder dans les yeux. Il rassure à nouveau mon esprit. Il ne comptait pas le dire à qui que ce soit. M’enfin, au fond, je le savais mais… je suis remontée. Contre le monde entier et contre moi-même d’être si faible. J’aimerais tellement avoir plus de force…
Quand il me force à le regarder dans les yeux, j’ai du mal à réprimer la grimace signifiant mon mal. C’est impossible. Il est inquiet pour moi mais ce n’est pas ma maladie qui est le plus gros souci dans ma vie, du moins, pas le plus majeur. « Mais ce n’est pas ça le plus dur en ce moment, je vis avec cette maladie depuis un an et demi. J’ai su avancer un peu mais si je suis… si je pleure, ce n’est pas seulement à cause de ça. Que tu le saches, je ne le voulais jamais. Je ne voulais que personne le sache et mon entourage, tout le monde commence à le savoir et j’ai peur de ça. »
Mais aussi, d’autres peurs, plus profondes, plus douloureuses et surtout, plus récentes dans ma vie. « Et tu vois, en ce moment, je ne voulais pas ça dans ma vie. Je vis une période difficile dans ma vie. Je suis fauchée, mon petit-ami m’a abandonné, je n’ai plus de boulot, il faut que je finance mes études et mes traitements… je suis malade à m’en angoisser … Je n’ai que des soucis dans ma vie et j’aimerais seulement arrêter tout. Que ma vie devienne rose comme tout le monde. » J’expire, j’inspire. C’est fort, mes poumons me font mal. Les yeux larmoyants, je regarde encore plus intensément Aaron.
J’évite finalement son visage pour me rapprocher de lui. Seulement le serrer dans mes bras, le tenir fort contre moi. « Excuses-moi, j’en peux plus, Aaron. » Je plaque mon front contre son torse. Je me rends compte que j’ai vraiment besoin d’un ami, de me défouler. Et sûrement de parler…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 5 Nov 2014 - 17:20

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


Proche de craquer, Madison laisse les mots sortir pour apaiser un peu la douleur. Une douleur qui semble si forte, au point de la rendre sensible et émotive, qui pourrait l'en blâmer ? Je ne peux même pas m'imaginer dans sa situation, c'est impossible, même impensable. Je l'écoute donc, silencieusement, sans rien dire. L'ampleur des dégâts me saute aux yeux. Le ton de sa voix, son regard et, finalement cet abandon, ses larmes, sa respiration saccadée. Je la laisse se rapprocher, entourer mon torse de ses bras frêles quand des miens je tente de la réconforter, dérisoirement. Je le sais, rien ne pourra réparer cette malédiction de la nature, rien ne pourra la soigner efficacement. A sa manière, elle est condamnée. « T'as le droit de craquer Madison » Murmuré-je alors, d'une voix calme. Elle en a le droit et cela lui fera du bien, j'imagine. Libérer tout ce qu'elle garde en elle, tout ce qu'elle m'autorisera à entendre tout du moins. Je n'ai jamais été le meilleur des confidents sur cette Terre mais au moins, l'on m'a appris à écouter les autres, à ne pas s'écouter que soi-même. Doucement, ma main frotte son dos et vient se poser à l'arrière de sa tête. Que dire, à une personne en aussi grande détresse ? J'aimerais avoir la solution, le discours parfait mais... il ne me vient pas. De toute façon, il n'y a aucun miracle. « Est-ce que je peux t'aider, d'une quelconque manière ? Et tes parents, sont-ils au courant ? » Après tout, cela ne serait pas anormal qu'une fille de son âge soit encore en contact régulier avec ses parents. Ce qui serait moins normal, ce serait qu'ils refusent de lui venir en aide.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyJeu 6 Nov 2014 - 12:57

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Je ne m’attendais pas à me retrouver à libérer ma colère, ma tristesse et ma douleur dans les bras d’Aaron. Le serrer contre moi après lui avoir avoué une partie de mes malheurs, et finalement me consoler en sentant sa présence. Juste un ami près de soi, c’est ce qui fait du bien au corps et à l’âme même si ça ne résout rien. Je sens qu’il est là et qu’il a envie de m’aider parce cette main n’hésite pas à frotter mon dos pour me réconforter. Un geste simple qui apaise l’esprit, bien que ce ne soit pas aussi radicale qu’une drogue dure ou une cuite prononcée. Ça va un peu mieux, parce que j’en ai parlé, et pour une fois que je le faisais, ça me faisait du bien. Seulement, je suis un peu gênée quand il me demande si j’ai besoin d’aide ou même si j’en parlais à mes parents : « Je… non, tu ne peux rien faire. Il faut juste que je me concentre sur mes études et trouver un job à côté pour payer mon traitement et quelques autres trucs. Il ne faut pas que je me laisse embobiner par les sentiments, je dois… fermer mon cœur à tout le monde, même les plus gentilles personnes. Et tout ira pour le mieux. » Et mes parents… je pense soudainement à eux. Je me rends compte que je dois me montrer encore plus forte. « ça fait un an et demi que je suis malade, je ne les ai jamais prévenu. Ils s’inquiéteraient et s’en voudraient de savoir ça. Je ne veux pas qu’ils sachent, j’ai su gérer ça pendant un an et demi toute seule, je peux continuer à le faire. Je dois… garder mon indépendance. Il faut juste se battre un peu plus… C’est juste… plus difficile en ce moment avec ce que je vis. » Je pose ma joue contre lui et j’essaie de calmer mon esprit. Je commence à vraiment trop réfléchir et ce n’est pas bon. « Et puis, tu as déjà des choses à faire de ton côté. Tu as un bébé qui arrive, ta petite-amie faut que tu en prennes soin aussi sans parler de ton travail. Je n’ai pas envie de t’en rajouter sur les épaules avec mes petits malheurs. » Je me recule un peu, j’inspire en fermant les yeux. Un peu comme si je cherchais à me redonner des forces, de faire comme ce qu’il venait de se passer ne m’avait pas atteint de plein fouet.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyVen 7 Nov 2014 - 21:03

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


Je connais un peu Madison. Il me vient à l'esprit qu'elle doit avoir eu envie de gérer ça seule, sans l'aide de quiconque et surtout sans accepter que les gens s'apitoient sur son sort. A l'écouter, c'est encore cette impression que j'ai. Elle essaye de prendre sa vie en main, certes, mais ce qui ressort surtout de ses paroles, c'est la blessure. Ne pas se laisser embobiner par les sentiments, me dit-elle, ou encore fermer son coeur. J'aimerais approuver, j'aimerais lui dire qu'elle a raison, qu'après tout, les sentiments nous mènent tous au moins une fois dans des retranchements désastreux. Ce serait tellement simple, de pouvoir fermer son coeur, de laisser le monde tourner autour de nous et nous seul. Même ses parents ne sont pas au courant, alors. Peut-être que ce n'est pas si étonnant que ça, j'en sais rien à vrai dire. Je n'aurais pas non plus été le répéter à mes parents, si j'avais appris que j'étais contaminé par cette saloperie de maladie. Mes doigts effleurent ses cheveux blonds quand elle me rappelle mes propres obligations, ma vie tout court. Elle recule ensuite et moi je reste appuyé contre son armoire, le regard un peu fatigué sur elle. « Regarde mes épaules, elles peuvent en porter des choses. » Je lui adresse un petit sourire qui j'espère la détendra, au moins un peu. Cette remarque est certes donnée sur le ton de la plaisanterie, mais ce n'est pas pour autant complètement faux. « Ecoute, cela n'a rien à voir avec ma petite-amie, le bébé ou encore mon travail. Je suis ton ami et si t'as besoin de quelque chose, je suis pas loin. » Un court temps de silence avant de reprendre. « Fais juste attention à toi. T'es toute pâle et on dirait que tu as perdu pas mal de poids durant ces derniers mois... » Lui dis-je alors à la fois spontanément et avec une pointe d'inquiétude dans la voix.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyDim 9 Nov 2014 - 14:38

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Même si j’ai pleuré, mon cerveau me dicte tout ce que je dois faire en ignorant la souffrance que j’éprouve dans ma poitrine. Parce que je sais qu’à chaque fois que c’est la fin d’une chose avec un homme, la souffrance est prête à envahir mon âme et me torturer pendant des semaines et des semaines. La souffrance est toujours la même voir peut-être plus forte à chaque fois. Alors qu’il faudrait que ce soit l’inverse. Que la souffrance se mue à chaque fois. Et j’espérais qu’Aaron comprenne les choix que j’ai pu faire quant à ma maladie. Personne de ma famille ne doit le savoir, mes parents ou même ma cousine Héloïse. Mais je ne voulais pas en demander plus à Aaron. Et pourtant… « Regarde mes épaules, elles peuvent en porter des choses. » Il a le don de me faire sourire alors que je n’ai pas vraiment la tête à ça. « J’ai remarqué. » C’est vrai, qu’il est musclé, qu’il semble fort mais c’est physiquement. Je le regarde fixement, sans même faire attention à ses doigts sur mes cheveux courts. « Ecoute, cela n'a rien à voir avec ma petite-amie, le bébé ou encore mon travail. Je suis ton ami et si t'as besoin de quelque chose, je suis pas loin. » Je me tords la lèvre. Je n’ai pas envie que mes soucis l’impact aussi, surtout avec ce qu’il prévoit. « Fais juste attention à toi. T'es toute pâle et on dirait que tu as perdu pas mal de poids durant ces derniers mois... » Je baisse la tête. Je sais tout cela, parce que c’est une torture au quotidien. Je le sais mais je n’arrive pas non plus à m’en défaire. « Non… ce n’est pas ces derniers mois. On s’est vu y’a un mois… j’ai… » mes mots restent dans ma bouche durant quelques secondes. J’hésite. Je me dis que je pourrais peut-être en parler uniquement à Aaron. Juste… lui. Après tout, je peux lui faire confiance. « j’ai perdu six kilos en deux-trois semaines environ. J’ai du mal à manger, je suis obligée de me forcer ou de… prendre de la marijuana. » Je me rends compte que ça peut choquer, plus qu’il n’y parait à mes yeux. « T’en fais pas, c’est… mon médecin qui me l’a prescrit. Avec ma maladie, je ne peux pas me permettre de faire la famine à mon corps. Ça m’aide un peu à manger. Je me sens… » Je sens ce halo glaçant parcourir mon corps en y pensant. Mes bras se crispent et je ferme les yeux pour prendre sur moi. Je ne voulais plus de larmes sous les yeux d’Aaron. Je voulais juste en parler pour me libérer. « Je me sens mal avec tous les soucis qui me tombent sur la tête et ça n’arrête pas. Au début, je m’en faisais pour trouver un logement et dès que je l’ai trouvé… j’ai perdu mon emploi. Je m’en sors pour l’instant parce que RJ ne me demande pas de loyer. Seulement le ménage, la cuisine, tout ce que certains hommes n’aiment pas faire. Mais j’ai besoin de bosser pour payer d’autres choses… notamment mon traitement. Je débourse près de $1000 par mois pour ça. Quand j’étais avec Adam, j’avais fait le stock mais maintenant… d’ici la fin de l’année, je n’aurais plus rien. Et ça, c’est une autre peur. Sans parler des autres et… plus ça va, plus les gens découvrent ma maladie malgré moi. J’ai peur qu’un jour… tout le monde sache. Je serais rejetée comme si j’avais la peste. » Mes mains tombent sur son torse, pas avec violence, et serre la veste du photographe.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptySam 15 Nov 2014 - 14:41

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


L'heure n'est pas à la plaisanterie, c'est évident. J'ai beau essayé de détendre l'atmosphère, précisant par la même occasion que je suis là pour elle, si jamais elle a besoin de quelque chose, je n'arrive pas à la rassurer complètement. Il y a des choses qui me dépassent, des sentiments et des émotions que je ne connais pas, que je ne vis pas, à l'évidence et qui la submergent. Je l'écoute me parler de sa perte de poids, de la drogue qu'elle prend. De suite elle m'apprend que c'est sur indication du médecin, chose dont je ne me serais jamais douté. Ses lèvres ensuite me confessent ses troubles, ses maux quotidiens. La perte de son job, sa vie ici avec deux hommes visiblement, le coût ahurissant de son traitement... J'entends un nouveau prénom, probablement un petit-ami, puis elle m'avoue avoir peur, craindre que tout cela se sache. Même sans savoir ce que cela fait d'avoir le VIH, je me doute du sentiment de honte que cela doit apporter. A cause de la méconnaissance de la maladie par les autres, en grande partie. Ne pas vouloir qu'ils le sachent, même les proches, c'est totalement légitime. « Il n'y a pas des aides financières sociales pour ton traitement ? Renseigne-toi bien. » J'essaye juste de chercher à l'aider, rien de plus. Ce n'est pas comme si elle n'en ressentait pas le besoin. De façon évidente, Madison est en train de craquer. « J'espère qu'ils ne te demandent pas trop de choses, Hiro et l'autre qui vit ici. Ne t'épuise pas pour tes colocataires, s'il-te-plait... » J'attrape ses mains et les serre dans les miennes, la forçant toujours me regarder. « Tout le monde ne saura pas. Et même si le monde venait à savoir, cela ne devrait pas t'empêcher de vivre. Tu auras toujours tes plus proches amis qui sauront te soutenir et t'entraîner vers le haut, j'en suis sûr. » Je lâche alors l'une de ses mains pour aller effleurer sa joue du bout des doigts et ainsi lui faire comprendre qu'elle doit être optimiste, toujours, que rien n'est perdu et qu'elle n'est pas vaincue. « Je vais me renseigner pour ton traitement. Tu en as encore pour deux mois c'est ça ? »


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyDim 16 Nov 2014 - 22:16

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Une aide pour moi ? Je regarde Aaron. « Pas pour les idiotes qui se font avoir par un petit-ami qui vous quitte sans vergogne. » Après tout, je suis vraiment une idiote d’avoir accepté de coucher avec Jake. Je n’aurais pas dû mais je l’ai fait et me voilà à pleurer. Déjà parce qu’Adam m’a brisé le cœur et parce qu’un autre m’a brisé le cœur en me refilant en même temps une maladie incurable. Je ne peux pas dire que j’ai de la chance en amour. Non, jamais. Je secoue la tête quand il me parle de RJ & Hiroki. « Non, ne t’en fais pas. Je vis bien avec eux. » Je n’ai jamais mieux vécu en colocation bien que je ne me suis jamais plainte de mes années dans la maison des Gamma Psi ou encore avec Adam jusqu’à ce qu’il parte. Aaron serre mes mains, je le regarde mais je n’en ai pas réellement la force de soutenir tout ça. « Tu n’imagines pas le nombre de personnes que ça rebute quand ils savent que j’ai le VIH. C’est comme avoir la peste, Aaron ! » Il caresse ma joue, je ne soutiens plus son regard, baissant ma tête pour regarder le sol. J’ai envie de m’effondrer dans mon lit et pleurer jusqu’à ce que ça m’emporte de sommeil. J’acquiesce, mais je n’ai pas vraiment d’espoir. « Environ, oui. Vu que je vivais avec Adam, j’avais prévu un stock pour être tranquille. Mais… ne t’embêtes pas pour moi, je suis sûre que je n’y aurais pas le droit. Ce n’est pas un accident, c’est Jake qui me l’a refilé sciemment, j’ai été trop bête pour accepter. Ils n’aident pas les personnes qui ne se sont pas protégé, j’en suis sûre. » Je me rapproche d’Aaron pour poser ma tête contre son torse. A vrai dire, j’appréciais sa démarche mais honnêtement, je ne pouvais plus rien faire maintenant. Seulement trouver un travail et réussir mes études. Je n’ai que ça à faire. Je tapote le torse d’Aaron : « Ne t’en fais pas. » J’inspire grandement. Il faut que je me reprenne. « Je vais me reprendre ! Je vais trouver un boulot, payer mes médicaments et je m’en sortirais très bien ! Je crois… bref, je m’en sortirais Aaron. Ne t’en fais pas pour moi. J’ai toujours réussi à m’en sortir seule, je m’en sortirais seule encore une fois. Je suis plus forte que ce que l’on croit. J’ai survis alors que j’ai une MST incurable, que des hommes ont prétendu m’aimer et que ça s’est terminé dans la douleur, j’ai perdu des amis, j’en ai retrouvé d’autres, j’ai renforcé des amitiés. Je te le promets, que je m’en sortirais… Je ne veux pas avoir l’impression de te devoir quelque chose si tu m’aides, s’il te plait… »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMar 18 Nov 2014 - 19:06

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


Elle me parle de ce petit-ami et à l'observer ainsi qu'à l'entendre, ce gars se serait comporté comme un véritable enfoiré. Je ne dis rien là-dessus néanmoins, ne connaissant pas le moins du monde ce type. Au final, elle n'est plus avec lui, alors que rajouter de plus ? Je ne suis pas le genre à aimer broder sur les relations sentimentales pendant des heures. Quand Madison mentionne sa maladie comme d'une chose qui en rebute beaucoup, je fronce mes sourcils et m'amuse un peu. « Tu dis ça comme si tu avais interrogé la Terre entière. » Malgré la façon dont avait évolué notre relation, je la connais comme étant une fille relativement sérieuse, pas le genre à s'ouvrir à n'importe quel homme. Avoir cette maladie doit être un poids, c'est évident, mais doit-on en vouloir à quelqu'un pour autant ? « Tu ne peux pas reprocher à ces gens d'avoir peur... » Que je murmure, en recherchant son regard clair. C'est vrai, cette maladie est à la fois connue de tous et pourtant fort méconnue dans ses caractéristiques ou ses risques. Il est acquis que l'on peut en mourir si cela passe au stade évolué, mais le fait qu'on puisse tout à fait vivre avec et en sécurité n'est pas forcément digéré. Il y a de quoi, en même temps. « Les gens qui s'y intéresseront vraiment te prouveront qu'ils sont de confiance, au moins. » J'essaye de relativiser comme je peux. Tout n'est pas perdu pour Madison, j'en suis convaincu. Sa vie ne va pas s'arrêter là juste parce qu'elle a le VIH, il faut qu'elle y croie. Heureusement, c'est ce positivisme que je décèle en elle quand elle me promet qu'elle va se reprendre. Je la regarde, espère qu'elle dit vrai. « Tu ne me devras jamais rien, quoi qu'il en soit. » Ma main va caresser son visage et je lui adresse un faible sourire, le temps d'une seconde. Puis je me détache de cette armoire, finalement. « Tu ne m'empêcheras pas de me renseigner. Et je veux que tu me fasses la promesse que tu n’hésiteras pas à me le dire, si tu es vraiment dans la galère. » Je sais qu'elle peut se débrouiller, qu'elle va tout faire pour y arriver. Et c'est bien la démarche que je veux la voir faire, mais on ne sait jamais, si besoin est, le soutien sera là. Je retrouve son regard. « D'accord ? » Elle n'a pas vraiment le choix. « Je ne vais pas te déranger plus longtemps et rentrer chez moi, maintenant. Tu me raccompagnes ? » Lui demandé-je, souriant chaleureusement.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 19 Nov 2014 - 14:38

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

« Tu dis ça comme si tu avais interrogé la Terre entière. » Non, c’est vrai. Mais ce n’est pas la Terre entière qui fait partie de mes proches. Ce ne sont pas ceux qui sont capable de me faire tomber par de simples mots. Ces derniers blessants alors mon être à chaque fois qu’ils peuvent être dit ou pensé. « Tu ne peux pas reprocher à ces gens d'avoir peur... » Je pousse un soupir, énervée. « La peur, okay, me blesser, j’ai pas demander à l’être. » Jake m’a déjà bien assez humilié comme ça pour qu’en plus, ceux qui l’apprennent me fuit. Même s’il a été rare que je l’avoue de vive voix comme j’ai pu le faire pour Snow, Teru, Adam ou encore Alice. Mais ça s’est étendu malgré moi. Comme Aaron, souvent les personnes l’ont su malgré moi. RJ l’a su en lisant mon dossier médical, notamment. Je ne veux pas être stigmatisée. C’est dur… « Les gens qui s'y intéresseront vraiment te prouveront qu'ils sont de confiance, au moins. » je baisse la tête, je me dis qu’il a peut-être raison. J’aimerais tellement ne pas avoir à penser à tout ça au moins une journée. Je ne veux pas devoir mon mal être, l’aide, je ne veux plus dépendre de qui que ce soit comme ça a été avec Adam. « Tu ne me devras jamais rien, quoi qu'il en soit. » Je roule des yeux même s’il essaie de m’amadouer avec son sourire. Je t’aime bien, Aaron, t’es un bon ami mais ça ne m’empêchera pas de me sentir ainsi si tu fais quelque chose pour moi. Je suis une personne qui est trop reconnaissante pour les actes. Les bons. « Tu ne m'empêcheras pas de me renseigner. Et je veux que tu me fasses la promesse que tu n’hésiteras pas à me le dire, si tu es vraiment dans la galère. » Je grimace. L’ai-je vraiment dit à chaque fois que j’avais un souci ? Non, je n’ose cependant pas lui dire sinon je savais pertinemment qu’il m’engueulerait. C’est peut-être immature de ma part mais je n’ai pas cette capacité d’accepter de l’aide même dans une période de tourments. « D'accord ? » Je tchipe quand il insiste. « D’accord. » Toute façon, je peux toujours le rassurer. On verra bien par la suite. « Je ne vais pas te déranger plus longtemps et rentrer chez moi, maintenant. Tu me raccompagnes ? » J’acquiesce en silence et lui emboite le passage jusqu’à l’entrée. J’ouvre la porte, m’y tiens en regardant Aaron. « N’hésites pas à revenir… et pas forcément avec une raison. Je suis sûre que ça ferait plaisir à Hiroki de te voir. Surtout que je le trouve changer en ce moment… m’enfin bon… » J’inspire et expire aussitôt. Je parle comme ça, je m’en rends compte mais je me dis aussi que je ne le connais pas encore assez en dehors de nos correspondances.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 19 Nov 2014 - 17:10

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


« D’accord. » Est-ce réellement sincère ou juste pour me rassurer sur le moment ? Madison est une grande personne, une adulte qui sait s'occuper d'elle, je le sais mais on a tous parfois besoin de soutien, et ce n'est que ça que je lui demande, ne pas hésiter à demander un peu d'aide. Je soutiens son regard pendant une ou deux secondes et lui dis que je vais rentrer. La blondinette me raccompagne jusqu'à l'entrée en silence, et j'observe à nouveau l'endroit, un bel appartement moderne au style épuré comme il s'en fait de plus en plus. Au moins, elle doit être bien là-dedans, et Hiroki aussi. « N’hésites pas à revenir… et pas forcément avec une raison. Je suis sûre que ça ferait plaisir à Hiroki de te voir. Surtout que je le trouve changer en ce moment… m’enfin bon… » Écoutant les propos de Madison, je sors de l'appartement et me retourne vers elle. Son regard est inquiet, cela semble aller de paire avec ses propos sur son colocataire. « Changé ? » Je ne demande pas cela juste pour poursuivre la conversation, c'est juste que ma relation avec mon assistant s'est fortifiée avec les mois, au point que j'en vienne moi aussi à m'inquiéter. Après tout, ce qu'il a vécu dernièrement a eu de quoi le déstabiliser.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyMer 19 Nov 2014 - 22:20

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

don't let her down (madison) Empty

Je ramenais Aaron à la porte, je crois que nous n’avions plus rien à nous dire, du moins, à discuter. Il n’y avait aucune animosité mais il a d’autres choses à faire, moi aussi, comme travailler par exemple. Mais j’ai parlé d’Hiroki, et bien que je ne l’ai pas encore connu énormément en dehors de nos correspondances, de l’avoir en vrai, je sens quelque chose de différent, mais quoi ? Je ne sais pas. Aaron s’en retourne, il semble plus intéressé quand je dis ça. Il me retourne le mot mais sur le coup, j’ai beaucoup de mal à l’expliquer. « Oui… je côtoie Hiroki depuis des années par correspondance, je le connais pas mal mais depuis que j’ai emménagé avec lui, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose. Je ne saurais pas te dire ce que c’est, je n’arrive pas à déchiffrer ce qui a changé chez lui mais j’ai l’impression qu’il y a quelque chose. Peut-être que ce n’est rien, il n’est pas aussi sensible que moi, ça ne se voit peut-être pas mais bon… Je t’en parlais au cas où que tu saches quelque chose, qu’il t’en ai parlé. M’enfin… peut-être que c’est la rencontre qui le rend différent à mes yeux, je passe de SMS, de skype à la vie de tous les jours, c’est un sacré choc après tout. Allez, je ne vais pas t’embêter avec ça… » soupirais-je finalement. Après tout, ce n’est qu’une impression, je n’ai rien pour appuyer ce que je dis.


(je fais court hein)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) EmptyDim 23 Nov 2014 - 3:24

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

don't let her down (madison) Empty


Madison semble un peu gênée, ou bloquée avec les mots. Je sens qu'elle a envie de me faire quelques confessions au sujet de son colocataire ou de mon assistant Hiroki, mais que cela doit être assez sensible. Ou peut-être est-ce juste quelque chose qu'elle ne comprend pas. Bref, je l'écoute avec attention, le regard légèrement froncé et rivé sur elle. J'apprends que tout a commencé par une correspondance, il y a plusieurs années et que désormais, elle le trouve changé. J'ai bien une idée de ce dont il peut s'agir, mais est-ce à moi d'en parler à Madison ? D'autant plus qu'il y a peut-être d'autres raisons, qu'après tout je ne connais le jeune homme que depuis un peu plus d'un an. Elle, cela fait sensiblement plus longtemps qu'elle le côtoie. « Hiroki a tendance à tout garder pour lui et à se montrer fort, c'est vrai, mais il a eu une période très difficile dernièrement. » Et encore, le mot est faible pour évoquer la perte d'un être aussi cher que peut l'être une mère. Hiroki a une famille brisée, littéralement, et je constate une nouvelle fois indirectement combien cela peut être délicat pour lui d'en parler avec son entourage. « J'imagine qu'il finira par t'en parler s'il en ressent le besoin. » Finalement je lui adresse un petit sourire qui se veut rassurant avant d'aller l'étreindre pour lui dire au revoir. « Allez je file, passe une bonne soirée Madison. » Et sur ces mots je la lâche, me dirige vers l'ascenseur, jusqu'à ma voiture et jusqu'à chez moi pour retrouver ce que j'ai de plus cher.


Fin du sujet


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't let her down (madison)   don't let her down (madison) Empty

Contenu sponsorisé

don't let her down (madison) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
don't let her down (madison)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» madison + just be happy to breathe
» (finie) Madison Penderghast ft. Yaya DaCosta
» True Love is magic [Madison]
» MADISON ∞ Bang bang, he shot me down.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: