Partagez | 
 

 Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:29

Invité
Invité




Sacha Keegan Wright
featuring Kwon Ji Yong
NOM(S) : Mon p'tit nom c'est Wright, ouai ouai, mon père est un pur américain, si c'est pas magnifique. PRÉNOM(S) : On m'a nommé Sacha Keegan, mais bon, mon premier prénom me fait penser aux Pokemons, tu vois le genre, quoi. AGE : J'ai vingt ans, j'me sens vieux (11/05). LIEU DE NAISSANCE : J'suis né à New-York, la plus beeeelle ville du monde, sisi. NATIONALITÉ : J'ai la nationalité Keeganienne, je suis unique. Plus sérieusement, je suis américain. ORIGINE(S) : Ma mère est coréenne et mon père américain. ÉTUDES : Je suis étudiant en comptabilité & marketing. ORIENTATION SEXUELLE : I like unicorn, guys, yeaaah ! Erf, je suis bisexuel affirmé et je me fiche de ce que peuvent bien penser les gens de moi. DES SOUCIS DE SANTÉ ? : Sûrement, je parle pendant mon sommeil et je suis soumis à mon ventre ; quand il grogne, je mange. SITUATION SOCIALE : Euh, tu me demandes si je suis marié ? Franchement ... si on oublie ma peluche en licorne et mon husky, je suis célibataire. SITUATION FINANCIÈRE : Papa est riche, maman l'est aussi, donc ... j'en conclus que je suis riche ... trrrrès riche même. SITUATION FAMILIALE : Bah, y'a mon père, ma mère et moi. Franchement, vous ne voulez pas non plus tout l'arbre généalogique des Wright, hein ? PLUS GRAND REVE : Devenir roi. Erf, j'dois répondre sérieusement ? Hmm ... écrire un roman à succès, ehway, j'suis un futur romancier, moi. PLUS GRAND CAUCHEMAR : Reprendre réellement l'entreprise de mannequinat de mon paternel. Il m'y oblige depuis que j'suis jeune, mais j'espère bien me défaire de ce futur si fade. VOTRE PROVERBE DE VIE : "De nos jours, plus une idée est stupide, plus elle a de chances d'être réalisée."

You know my name...
come on down to front and sit right here and don't be shy
Vous vous retrouvez en face de l'adjointe du Doyen pour l'entretien décisif qui vous donnera accès ou non à une place dans cette prestigieuse université qu'est l'UCLA... pesez vos mots et répondez-lui avec le plus de sincérité possible, car elle a un don pour deviner lorsqu'on lui ment pour l'impressionner ! Alors Monsieur/Mademoiselle, il semblerait que vous vous intéressez de près à UCLA, puis-ce que vous vous trouvez ici aujourd'hui. Commençons par de simples questions, voulez-vous ? Premièrement, j'aimerais en savoir plus sur votre parcours scolaire ainsi que sur vos connaissances linguistiques... résumez-moi donc les cursus que vous avez choisi et pour quelle raison.

Je fixe cette femme qui m'a l'air très sévère et me retiens de froncer mon nez. Ce n'est pas le moment de faire des grimaces. De toute façon, je déteste les adultes et puis, je ne devrais même pas avoir à passer ce stupide entretien. Je lui souris faiblement avant de prendre la parole. « J'ai passé toutes mes années jusqu'ici dans des écoles privées, mes parents ne supportant pas le fait que je puisse me retrouver avec des personnes de mauvais rangs, mais je pense qu'aller dans des écoles publiques est beaucoup mieux pour pouvoir s'intégrer. On y voit la diversité et des personnes de personnalités différentes. » Je la fixe un instant, me demandant si lui dire ce que je pense réellement est une bonne chose, après tout, ce n'est qu'une adulte comme les autres et tout ce qu'elle va faire, c'est me juger sur ma façon d'être et de parler de moi, n'est-ce pas? Je croise ma jambe gauche sur celle de droite et mets de l'ordre dans mon esprit. « Je sais parler deux langues couramment. L'anglais et le coréen étant donné mes origines. Cependant, cela fait quatre années maintenant que j'apprends l'italien. Pourquoi cette langue ? Je n'en ai aucune idée, disons simplement qu'un jour, je me suis réveillé avec l'envie de savoir parler italien. » J'ai l'impression d'être à un sondage d'âme, comme dans les livres et cela m'agace, mais je me dois de réussir cet entretien, je ne veux pas être déshérité à cause d'une bonne femme qui n'en a sûrement rien à faire de ma vie future. Je me mords le creux de la joue en me forçant à continuer. « Concernant mon cursus, je ne l'ai pas choisie. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que la comptabilité et le marketing sont deux matières que je n'affectionne pas particulièrement, mais je les aime bien quand même. Je n'ai jamais vraiment eu de problèmes concernant mes études, donc j'ai laissé passer quand mon père m'a dit qu'il voulait que j'aille faire des études à l'université dans ce cursus. Par contre, ne prenez pas ça comme une façon de vous dire que je veux échouer, je n'ai jamais dit ça. Si je dis que je veux faire ce cursus, c'est qu'au fond de moi, je vois en ces études une échelle de secoure. »

Quelle carrière professionnelle envisagez-vous ?

Je la regarde d'un air déconcerté. T'es qui ? Ma mère ? Depuis quand je dois te dire ce que je veux faire plus tard ? Je respire lentement et hausse légèrement des épaules. « Je ne sais pas vraiment ... c'est assez compliqué. Mon père aimerait que je reprenne son agence de mannequin et je pense que dans le fond, je vais vraiment terminer ma vie en tant que directeur de cette dernière, mais la carrière professionnelle que moi-même j'envisage, serait d'être romancier. Oui bon, c'est vrai qu'il ne faut pas vraiment d'études très poussées pour l'être, il faut seulement une bonne imagination et un bon français, mais nous n'avons pas tous le droit de faire ce que l'on veut, la vie n'est pas aussi simple. »

Faisiez vous partie d'un club lorsque vous étiez au lycée ?

Cette fois-ci, je lui souris plus ouvertement. Cette question me plaît bien, elle me rappelle ô combien j'aime danser et ô combien écrire des ragots est passionnant. « En effet, je faisais partie du club journalisme et d'un groupe de danse organisé là-bas par les professeurs de sport. » Oui, c'est court, mais que puis-je lui dire de plus ? Je ne sais pas vraiment. Je pose mon regard sur mes jambes un instant avant de me rasseoir normalement, les deux pieds au sol.

Je vois... et sinon, avez-vous voyagé dans d'autres pays, par le passé ? Parlez-vous d'autres langues que l'anglais ?

Non mais tu perds la boule grand-mère ? Tu me l'as déjà posé cette question, sur le fait de parler d'autres langues que l'anglais. T'es sûre que tu n'as pas l'Alzheimer ? Ohgod ! Si tu veux, je t'emmène chez le médecin, là tout de suite ... mais tu devras m'être reconnaissante à vie. Je reprends un visage froid, sans sourire, essayant de me montrer calme et serein, alors qu'intérieurement, je meurs d'envie de courir partout en hurlant. « A part l'Amérique vous voulez dire ? Eh bien ... oui. Je suis allé en Corée du Sud plusieurs fois pour voir ma famille du côté maternelle, j'y passe souvent mes vacances d'été. J'ai été aussi en Italie, en France et en Bulgarie. Mes parents ont toujours adoré voyager, je les ai donc suivis plusieurs fois étant donné que rencontrer des cultures différentes des miennes m'intéressent beaucoup. Et comme je vous l'ai déjà dit, il me semble, je sais parler couramment anglais et coréen, ainsi que j'apprends depuis maintenant quatre ans l'italien. »

Elle vous jauge du regard, pose à nouveau ses yeux sur votre dossier, puis continue. Hm... je suppose que vous êtes assez mature pour me parler de vous sans trop vanter vos atouts. Face à votre regard perplexe, elle soupire. Parlez-moi de vous, à présent. Votre caractère, ce que vous aimez... les activités sportives que vous pratiquez, vos hobbies.

Toute mon attention retourne vers elle et je me mords la lèvre inférieure d'un air indigné. « Vous voulez vraiment que je vous réponde sincèrement ? Vous savez … J'ai beau paraître calme et mature entre ces quatre murs, je ne le suis plus dès que je suis en compagnie de mes proches... » J'attends quelques secondes, mais elle ne me répond pas. J'en juge donc qu'il faut vraiment que je lui réponde sincèrement. J'inspire longuement et même si elle ne m'écoute pas, je vais tout dire sur moi, ainsi, elle n'aura pas de surprise et au moins, je serai fier de ne rien avoir caché le jour de mon entretien. « En général, il ne faut pas plus de cinq minutes pour que je me rapproche de quelqu'un de sympathique. Je suis très facilement abordable à cause du sourire accroché à mes lèvres très souvent, ce qui fait que mes professeurs ont tendance à penser que je me ris d'eux à longueur de journée. Je suis, contrairement à certaines personne, quelqu'un de tactile et d'amical. Parler avec les autres, être entouré et tout ce qui s'en suit ne me dérange guère, au contraire. Je ne vois pas pourquoi je devrais remballer les autres alors qu'ils ne veulent que me parler, d'autant plus que pour moi, la vie est rose. Comme je vous l'ai déjà dit un peu plus tôt, je suis un jeune homme plutôt tactile. Avec moi, il n'est pas question d'être pudique ou distant ! Ah ça non ! Je suis souvent en train de faire des câlins et des bisous à mes proches, pire qu'un chat à ce qu'il parait, mais comme si c'était de ma faute ! Je suis né comme cela et je mourrai ainsi. Changer, c'est mal. Lorsque je suis quelque part, on me remarque facilement. Oui. Je suis bruyant et bavard , mais qui ne l'est pas ? Seul quelques exceptions. J'ai toujours tendance à m'emporter et à crier ou à parler trop fort, mais qu'importe, je m'assume entièrement et je n'essaie jamais de me justifier lorsque l'on me fait une réflexion. J'accepte toutes les remarques désobligeantes sans rien dire … le plus souvent. Je ne recule devant rien ... ou presque, si l'on oublie les insectes et les araignées. Moi ? Une chochotte ? N'importe quoi ! Je suis également très curieux ; avec moi, aucun détail ne passe à la trappe, je remarque tout, je pose pleins de questions, bien qu'elles soient très souvent inutiles d'après les autres. Je ne mâche pas mes mots, c'est vrai, je l'avoue. Je suis toujours en train de dire ce que je pense et bien évidemment, on me qualifie très souvent de personne sans tact. Faire du mal aux autres en disant mes pensées, je sais très bien le faire et bien que cela me dérange, je m'entête à toujours dire la vérité, car je déteste les mensonges. Oui, même si l'on ne le dirait pas en me voyant, je suis un jeune homme plutôt intelligent et rusé. Je sais réfléchir et établir des plans cruels quand je le veux. Enfin ... cruel, je ne pourrai même pas faire de mal à une mouche ... sauf si elle m'embête trop. Les seules bébêtes que j'ai tués sont des fourmis, les autres, j'appelle toujours à l'aide. Lorsque je suis plongé dans le travail, il est presque impossible de m'en sortir. Il faut vraiment des arguments de choc dans ce genre de moments. Moi qui suis pourtant plutôt paresseux, lorsque je commence à travailler, je le fais jusqu'au bout. D'ailleurs, je suis assez organisé. Quand j'ai plusieurs devoirs à faire, je m'y prends souvent à l'avance pour ne pas mourir envahi par toute une orde de synthèses ou d'exercices à faire, quoi de plus normal ? Je suis toujours là pour aider mes proches. Oui, je suis un vrai bisounours, c'est vrai, je l'avoue. Je ne supporte pas le fait de savoir qu'une personne que j'aime est dans le besoin, c'est ainsi, je suis fait comme ça. En revanche, je suis assez naïf. En effet, vous pouvez me faire croire tout ce que vous voulez, j'y croirai ... ou alors presque tout. Il ne faut pas abuser non plus, hein, je ne suis pas naïf jusqu'au bout de mes ongles de pieds quand même. Lorsque l'on m'énerve, je deviens très vite agressif. Je dis des méchancetés et fronce le nez, essayant de montrer que moi aussi, je peux être méchant. D'ailleurs, lorsque je suis déteste quelqu'un ou que je me dispute avec une personne, j'ai tendance à être quelque peu brutal. Oui, je ne mesure plus ma force dans ce genre de moments, bien qu'il soit vraiment très rare que je me batte. Je ne change presque jamais d'avis, lorsque j'ai une idée en tête, je la garde et je serai capable de faire chier mon monde pour réaliser quelque chose que j'ai décidé d'accomplir. Suis-je chiant ? Oui, mais seulement un petit peu, hein. Grossier, les insultes et moi, nous sommes très proches, j'en dis souvent, je ne vous le cache pas. Je suis souvent en train de bouger et de parler. Je n'aime pas rester assis sur une chaise sans rien faire, il faut toujours que je trouve une occupation, car après tout, je n'arrive pas à rester attentif, ou alors, seulement quand j'ai peur de la personne qui me parle, sisi. Impatient, je n'aime pas attendre et en général, je n'attends que cinq minutes mes proches avant de partir, c'est également la même chose pour des rendez-vous ou pour les cours lorsque les profs sont absents. Je crois que vous allez vous endormir, mais vous m'avez bien dit tout vous dire, hein ? Je suis long à la détente. On pourra essayer de m'expliquer trente mille fois quelque chose, si je ne l'ai pas compris dès la première fois, je ne la comprendrai jamais ou alors ... dix minutes après seulement. Je suis aussi assez irresponsable. Je ne mesure jamais le danger et d'ailleurs, c'est limite si je peux m'occuper de moi-même. Je suis jaloux. C'est vrai. Je ne supporte pas de voir mes proches me snober ou s'approcher d'autres personnes, tout comme je n'aime pas que ma peluche humaine aille faire des câlins à quelqu'un d'autre. Évidemment, je deviens très vite boudeur dans ce genre de moment, mais aussi dans d'autres situations assez stupides, j'en conviens. Mon temps de bouderies maximum ? Une semaine.

Concernant mes activités sportives, je fais de la boxe pendant les vacances. Pendant les périodes d'études normales, je vais une fois par semaine à la piscine et une fois par semaine au tennis. J'ai besoin de me dépenser si je ne veux pas grossir, après tout, je mange vraiment beaucoup. Pour mes hobbies, j'en ai vraiment tout un tas. Je fais de la guitare, j'écris, je danse, je prends en photo les personnes qui m'entourent, enfin, vous voyez le genre, quoi.
 »


Vous avez la légère impression qu'elle n'a pas écouté la moitié de ce que vous venez de lui raconter et pourtant son visage se redresse vers vous avec un sourire poli qui ne dit rien sur ce qu'elle pourrait penser de vous en réalité. Le stress monte d'un cran... Comme vous le savez, notre université possède une excellente réputation que nous souhaitons entretenir, je tiens donc à vous rappeler que nous nous montrons intransigeants envers ceux qui ne respectent pas les règles de l'institution ou n'obtiennent pas des résultats suffisants ... sa façon de vous fixer vous fait tout de suite comprendre qu'elle attend vos propres arguments en faveur de votre "potentiel d'étudiant" et de votre respect du règlement (que vous n'avez pas encore lu, en fait) Vous feriez donc mieux de raconter n'importe quoi sur votre prestigieux parcours académique.

Je lui souris faiblement, remerciant mon haut cachant mes tatouages assez voyant qui d'ailleurs, n'existent qu'aux yeux de mes proches étant donné que ma famille n'est pas au courant de leur existence. S'ils l'apprennent avant la fin de mes études, je suis fichu. « Je comprends tout à fait où vous voulez en venir et vous n'avez pas de soucies à vous faire me concernant. Je me dois de garder une bonne image pour mes géniteurs, je ne veux en aucun cas être jeté dehors à cause d'une erreur de jeunesse. Concernant mes notes, je ne supporte pas le fait de descendre bas, alors là-dessus également, vous n'avez pas à vous en faire. Enfin, bien évidemment, je ne peux pas vous cacher que je suis assez bruyant, comme je vous l'ai déjà dit ... mais, ce n'est pas pour ça que l'on va me virer si je suis accepté, n'est-ce pas ? »

Hm ... très bien, très bien. Une dernière chose, à présent. Elle prend un air encore plus sérieux que tout à l'heure alors que vous ne pensiez même pas que cela était humainement possible. Vous ne pouvez être sans savoir qu'une fusillade a eu lieu ici-même, il y a maintenant sept ans ... je tenais donc à connaître votre ressenti vis-à-vis de cela.

J'ouvre grand les yeux avant de me reprendre. Comment peut-elle en parler comme ça, de but en blanc sans prévenir ? Ne sait-elle pas qu'il y a des âmes sensibles dans ce monde ? Je me tortille légèrement sur la chaise, mon coeur se serrant légèrement. « Non, évidemment, j'en ai déjà entendu parler ... plusieurs fois même. Mon ressenti ? Je ne sais si la chose que je vais vous dire est impoli, mais je crois que vous devriez songer à ne pas poser ce genre de questions ... certaines personnes ont connu des gens qui sont morts ce jour-là, je ne sais pas s'ils supporteraient qu'on le leur rappelle. Me concernant, je suis touché par cette fusillade ... pas parce que je connaissais ces personnes, mais plutôt parce que ce genre d'événements ne devrait pas exister et que cela me dégoûte et me laisse un goût amer en travers de la gorge à chaque fois que j'en parle. » Qu'elle est mal pris ou non mon commentaire, je m'en contre-fiche, j'ai dit ce que je pensais et j'en suis plutôt heureux. Malgré cela, je me sens mal. Le simple fait d'avoir repensé à cet incident me trouble et me donne envie de vomir.

Et finalement, l'entretien se termine. Ouf ! Vous recommencez à respirer normalement et vous vous levez après avoir été remercié par l'adjointe que vous espérez ne plus revoir avant un bon moment. Elle vous serre la main fermement (et c'est à ce moment-là que vous vous rendez compte que votre paume est moite, et la sienne, glaciale), puis vous raccompagne à la porte avant de refermer cette dernière (à clef ... hein ?! ) une fois que vous l'avez passée. Woah ... eh bien, ce fut un échange fort en émotions, mais vous vous félicitez d'y avoir survécu. Le plus dur est, après tout, bel et bien terminé !

Not my story.
this is my life and I'm still trying to figure out how that could be.
- Vous êtes tranquillement assis à la bibliothèque, profitant de votre temps libre pour finir un devoir (ou pas). Soudainement, un étudiant malicieux vient vous proposer de rentrer dans l'université en pleine nuit, agitant les clés volées au doyen devant vos yeux. Choqué(e), excité(e), révolté(e) ... Quelle est votre réaction ? Tu te présentes à moi avec tes clefs et je t'ignore au premier abord, essayant de rester concentré sur mon cours de comptabilité. Trop de chiffres bousillent le cerveau, mais il faut bien que je bosse un peu si je ne veux pas être viré ou frapper. Ouai, j'vais me frapper moi-même si j'ai une mauvaise note dans cette matière, après tout, c'est la plus importante. Soudainement, tu te représentes devant moi, le regard malicieux et me propose d'aller à l'université en pleine nuit, agitant alors les clefs volées devant mes petits yeux étirés et fatigués. D'abord énervé, je le fixe quelques minutes, bouche-bée. D'où tu viens me déranger comme ça, toi ? Tu n'vois pas que je travaille, que je suis complètement absorbé par mon boulot et que je vais mourir si je n'ai pas terminé ma synthèse d'ici vendredi ? Non, tu ne sais rien, je ne te connais même pas. Ouai, tiens, t'es qui ? Pff, j'vais pas te le demander, je m'en fous dans le fond, t'es venu me soûler et tout ce que tu mérites, c'est un poing sur l'une de tes joues rondes. Je n'sais pas si t'es au courant, mais j'suis à l'université et si on me pèche là-bas, c'est ma fin, mais ton p'tit truc me tente bien. On pourra même danser sur les tables, poser des petits mots dans les casiers des filles ... puis des gars aussi, simplement pour leur faire croire qu'il y a quelqu'un qui les aime. Han han ! Ça pourrait être marrant. « Ouai, mais si on se fait chopper, je te casserai les deux jambes. ALLONS-Y ! »Je ne sais pas si je t'ai fait peur, ou si tu as pris ma menace comme il se doit, mais je le jure, je ne veux pas de problèmes avec les flics, sinon, je ferai comment plus tard ? Je n'vais pas dire à mon père que j'suis rentré par effraction, je pourrai dire adieu à tout mon héritage sinon et NOOON, je n'veux pas être déshérité. Je te suis donc les mains dans les poches, envoyant ensuite un message à mon cousin pour lui demander de me couvrir, histoire de ne pas inquiéter ma mère. Celle-là, toujours en train de se demander si je tourne mal. Ce n'est pas parce que je fais la fête dès que je le peux que j'vais finir taulard. Quoi que ... quand on voit que j'suis devant l'université, près à y rentrer clandestinement en pleine nuit ... on pourrait se poser des questions.



- Après une longue course autour du stade, suant(e), vous décidez de profiter d'une douche brûlante dans les vestiaires. Vous chantez un petit morceau de votre répertoire et finissez par vous décider à sortir. Malheureusement, un petit malin s'est amusé à cacher votre serviette. Vous êtes nu(e) comme un ver, comment réagissez vous ? Mort de fatigue après avoir couru autour du stade pour me dépenser un peu et surtout parce que je m'ennuyais, je me rue dans les douches des vestiaires pour me décontracter. Je pose ma serviette sur le banc le plus proche de ces dernières et part appuyer sur le bouton pour faire couler l'eau brûlante sur ma peau. Je laisse un long soupire de satisfaction échapper d'entre mes lèvres tandis que je me remets à penser à cette nouvelle chanson. Ainsi, c'est alors que je pense que personne ne se trouve dans les parages que je commence à rapper. « I'm gunna pop some tags, only got $20 in my pocket. I-i-im hunttin lookin for a dolla, this is fucking awesome. I'm gunna pop some tags, only got $20 in my pocket. I-i-im hunttin lookin for a dolla, this is fucking awesome ! » Je fais cela pendant environ dix minutes, savonnant mes cheveux en même temps, fermant les paupières pour éviter de me brûler les yeux tellement j'suis doué, j'serai capable de me foutre du shampoing dans les yeux, sisi. Ainsi, je sors des douches après plus d'un quart d'heures et cherche ma serviette du regard pendant quelques secondes. Je rêve ... J'suis sûr de l'avoir laissé là pourtant. Je croise les bras contre mon torse et gonfle mes joues. YAAAAH, je n'vais pas me trimballer à poil dans tous les vestiaires, quand même ? Je soupire et passe une main dans mes cheveux, tentant de garder mon calme. Allez, c'est pour la survie de tout le monde, si quelqu'un me voit comme ça, la personne risque de mourir en bavant toute l'eau de son corps, ou alors ... Je risque de me faire violer. Ouaaaai, j'suis trop sex, trop beau, trop gooood, sisi, j'suis votre Dieu, avouez-le ! « Si je trouve la personne m'ayant chouré ma serviette, je le viole dans un coin. C'est tout ce que j'ai à dire. » OK, je ne le ferai pas, mais que voulez-vous que je dise ? Ce n'est qu'une serviette, hein et ce n'est pas comme si mon corps est déroutant, au contraaaaire, huhu. « ATTENTION, HOMME NUE SE TRIMBALLANT DANS LES VESTIAIRES ! » Je hurle, ris faiblement avant de me diriger vers mon casier pour aller chercher mon autre serviette. Le ridicule ne tue pas, hors là, ce n'est rien de ridiculisant, c'est plutôt quelque chose pour me favoriser, non pas que je veuille me vanter de mon corps d'Apollon, loin de là, hein, on est d'accord ...




- Après une journée éprouvante, vous décidez d'emprunter un chemin peu fréquenté pour profiter de l'air frais mis à votre disposition. Alors que vous passez devant un banc, vous trouvez, devant vos yeux, deux étudiants de confréries différentes se bécotant. Et pas en tant qu'ennemis, ça non. Outré(e), fâche(e), indifférent(e), préférez vous les séparer, mettre au courant le campus entier, ou autre ? Il n'y a jamais rien d'intéressant par-ici. Je soupire longuement, les mains dans les poches, mon bonnet blanc écrasant ma mèche sur mon oeil droit et je me surprends à souffler vers le haut pour faire bouger mes cheveux comme un idiot. J'suis mort. J'ai envie de dormir, mais j'ai aussi besoin de marcher et de penser à cette put**n de journée. J'inspire un bon coup et passe devant un banc sans trop y faire attention au début. Je continue ma marche avant de m'arrêter brusquement, mon nez se fronçant de lui-même. Je me retourne sans essayer d'être discret et fixe le couple s'embrasser à pleine bouche, sans retenue. Un rictus prend alors place au bout de mes lèvres et je sors mon téléphone portable, me retenant de rire sadiquement. EN AVANT LES RAGOTS ! Je m'installe sur un banc un peu plus loin et commence alors à les observer. Pas de doutes ; ils sont bien de confréries différentes, alors pourquoi sont-ils si proches ? Hey ! Wait ! Ils sortent ensemble dans le plus grand secret ? Huhu, vous n'auriez pas du vous montrer devant moi mes p'tits, j'vais bousiller votre petit monde, moi. Je mets en route l'appareil photo de mon portable et prends plusieurs clichés, zoomant sur eux et sur leurs vêtements, histoire que l'on puisse bien les reconnaître. Je me relève ensuite et pars en courant jusque chez moi pour envoyer les photographies prisent un peu plus tôt à mon meilleur ami, lui indiquant qui ils sont et où ils étaient quelques minutes auparavant. Si j'y prends du plaisir ? Pas vraiment, disons simplement que je déteste les personnes qui ne s'assument pas.



- Assis à une table de la cafétéria, vous profitez de la merveilleuse nourriture qui y est servie quand soudain, une nouvelle étudiante fait tomber son plateau sur le sol, épargnant ses voisins mais pas son chemisier. Êtes vous plutôt du genre à déclencher le fou rire général ou à être le sauveur inespéré qui va aider la mademoiselle en détresse ? Miam, it's the miam-time, LET'S GOOOOO ! Je me rue dans la cafétéria, prenant en vitesse à manger avant de me poser à une table aux côtés d'un groupe que je connais assez maintenant. Je leur parle entre deux bouchées, racontant quelques blagues de temps à autre, faisant des grimaces, bref, je fais le clown quoi, comme d'habitude. Je ne changerai pour rien au monde, même pour l'amour de ma vie. Je commence enfin mon dessert ; un brownie tandis que quelqu'un vient s'étaler par terre, non loin de moi. Pas mal de rire se font entendre tandis que je me retourne, près à rire de la personne, mais quand je croise son regard, je déglutis et me dis que cette fille n'a pas l'air très méchante. Ses cheveux blonds sont attachés en une queue de cheval lisse, ses yeux bleus azures sont énigmatiques et son sourire gêné me donne envie de lui tirer les joues. Waaay, t'es trop chouuue toi ! Je remarque ensuite que son chemisier est complètement foutue et que bien évidemment, il est mouillé. Apparemment, ce n'est pas mon jour, mais qu'importe. Je me lève et mange en deux bouchées mon dessert avant de lui tendre la main, souriant faiblement. Elle me fixe un instant avant d'accepter mon aide. Je l'aide alors à se relever avant d'enlever ma veste pour la lui tendre d'un air à moitié amusé, à moitié sérieux. Elle la prend et la met. Bien qu'elle soit un peu trop grande, elle cache le désastre que son chemisier a subi, et ça, c'est déjà suffisant. « Tu t'es fait mal ? T'as besoin que je te porte jusqu'à l'infirmerie ? Que je t'accompagne jusqu'à ton dortoir pour que tu te changes ou tu penses que ça ira ? » Je lui souris un peu plus avant de jeter un regard noir à un groupe de filles et de garçons ricanant. WEEESH, vous n'avez jamais été nouveau ? Huuuh, heureusement qu'il y a quelques bisounours comme moi dans le coin, sinon ... où irait le monde ?



Behind the character.
better drink my own piss
PRÉNOM : joker, i hate my name. PSEUDO : here ? i'm kimmiah. ÂGE : 16 years old. PRÉSENCE : 7/7j. NIVEAU RP : Je n'sais pas trop. Je dirai plutôt bon ? OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? J'ai passé tout mon lundi à chercher un forum ... donc franchement, je ne sais plus ... disons par hasard. COMMENT LE TROUVEZ-VOUS ? En un smiley ? ;; sex . ANCIEN MEMBRE DE FRAT ? SI OUI, QUI (nom + avatar) ? Naaaaan, j'suis une vraie nouvelle, sisi. CONFRÉRIE SOUHAITÉE : les élèves sans confrérie, je pense qu'aucune ne convient réellement à Kee'. POSTE VACANT OU PERSONNAGE INVENTÉ ? : Personnage tout droit sortie de ma narine gauche quand je me mouchais. VOTRE PLUS GRANDE PEUR VIS-À-VIS DE FRATERNITIES : Ne pas réussir à m'intégrer réellement sur le forum ? Ouai, j'pense que c'est ça *^* UN DERNIER MOT ♥️ ? JE N'AIME PAS LES MAJUSCUUULES ;okmaggle; nàààn, j'vais juste vous dire que j'espère qu'il y a des bisounours par ici excited si oui ; on est de la même famiiiille kneel
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:31

Invité
Invité


bienvenue **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:31

avatar
Rosa Hoffmann
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 24
Date d'inscription : 08/02/2013
Prénom : Lucie allias GINNY ♥
Célébrité : Lily Collins
Crédit avatar : bazzart
Messages : 2584
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Wendy Newman & Eliott Steele
Voir le profil de l'utilisateur


BIENVENUE Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:37

Invité
Invité


bienvenuee à toi. **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:42

Invité
Invité


bienvenue sur Fraternities Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:42

Invité
Invité


Bienvenue sur Frat' excited
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:56

Invité
Invité


Bienvenue sur la forum **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 21:59

Invité
Invité


Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 22:05

Invité
Invité


ton tiiiiitre. mdr puis ton pseudo fall.
welcouuume home little boy. love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 22:10

Invité
Invité


bienvenuuuuuuuuuuuue **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 22:28

Invité
Invité


Bienvenue !
J'adore son tatouage sur le flanc **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 22:42

Invité
Invité


POUCE.

MAIS MAIS JE REVE ... GDDDDDDDDDDD ** excellent choix ! et je veux un lien **

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 22:43

Invité
Invité


Bienvenuee. ** love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 23:17

Invité
Invité


Bienvenuuuue love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 23:43

Invité
Invité


Bienvenue **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mar 12 Fév 2013 - 23:52

Invité
Invité


bienvenueeee. **
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 1:21

Invité
Invité


Bienvenue. love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 1:31

Invité
Invité


Bienvenue parmi nous love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 3:36

Invité
Invité


Bienvenue happy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 5:30

Invité
Invité


bienvenue parmi nous. love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 6:25

avatar
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur


YEAH ENCORE UN ASIAT ** Ça fait du bien de voir la diversité par ici love

Bienvenue, bon courage pour ta fiche ! **


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 11:13

avatar
Holly
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 23
Date d'inscription : 26/12/2012
Prénom : Christel
Célébrité : HollandRoden
Crédit avatar : bombshell (ava) - Love.Disaster (signature)
Messages : 699
Nationalité / origines : Canadienne
Situation : En couple
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : gymnastique & architecture
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


BIENVENUUUE mon mignon loukas


CALL ME KARMA. AND KARMA IS A BITCH
Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue, tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse, tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage, tu dis que tu m'aimes alors moi j'ai peur.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 11:23

Invité
Invité


Bienvenuuuue I love you
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 12:22

Invité
Invité


G-DRAGOOOOON. bave ** Manque plus que T.O.P.
Welcome here ! love
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   Mer 13 Fév 2013 - 12:48

Invité
Invité


Bienvenue par ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.
» Brittany prend un verre au bar (William)
» Pose ton cul et prend un verre
» katie prend un verre (liam)
» Matteo ∆ Viens on s'assoit et tu m'expliques pourquoi t'es moche.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Les dossiers archivés-
Sauter vers: