Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €

Partagez
 

 QUIAM ¤ those moments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: QUIAM ¤ those moments   QUIAM ¤ those moments EmptyMar 28 Oct 2014 - 18:44

avatar
Invité
Invité

QUIAM ¤ those moments Empty

THOSE LITTLE MOMENTS
Y'a des situations comme ça dans la vie, où on se retrouve à ne pas dire non, à ce demander ce qu'on fait là. Mais parfois c'est pour le mieux. On l'espère du moins.

   
Pourquoi j'avais accepté? Pourquoi j'avais accepté un truc pareil quand je me trouve actuellement hideuse? Allez savoir. Avec mon vendre mou et mes vergetures, je n'ai absolument aucune idée de ce que Liam m'a trouvée quand il m'a revue après toutes ses années mais ça lui a suffi. Ce que je ne comprends absolument pas. Je tourne en rond dans l’appartement, Charlie gazouillant dans son siège. Toujours aussi souriante ma princesse, bien mon inverse. C'était tout de même surprenant quand j'y pensais, mais j'en étais heureuse. Ça fait un bébé facile à vivre dans ce temps-là, même si elle n'était pas vraiment prévue. Commençant à préparer son sac, enfilant soupire sur soupire, je me demande ce que Joshua allait avoir besoin pour garder sa filleule durant tout un après-midi. Des couches, certainement, lingettes, sucette, des vêtements de rechange, un nouveau pyjama, une couverture supplémentaire, peut-être de la crème hydratante, de la poudre aussi. Les éléments s’enfilent et je me sens comme dans ce film avec Zac Efron, Les Voisins, quand les parents désirent à tout prix sortir mais qu’ils se retrouvent exténués juste après avoir tout préparé. Ce qui est aussi mon cas. Après tout, c’est bien juste de ma faute si je suis une maman célibataire. Mais c’est mieux comme ça, même si j’aimerais bien un prince charmant venant cogner à ma porte. Le sac –énorme- de Charlie enfin terminé, je prends ma fille tout contre moi, un dernier câlin avant notre départ chez tonton.

~~~

Mes yeux se posent sur le numéro de porte, admirant cet endroit qui est si différent de ce que j’appelle ma maison. Beverly Hills. Luxueuse Beverly. Il m’arrivait tellement rarement de venir dans ce coin depuis mon divorce, les hautes sphères de la société n’étant plus tellement accessibles après un tel divorce. Je n’aurais pas crû que Liam habiterait ici aux premiers abords, mais quand on y réfléchit, c’est d’une logique indescriptible. Avec des parents avocats en même temps, on ne pouvait pas en attendre moins. Poussant un soupire, je regarde mon accoutrement. Certainement pas le plus classy pour me retrouver dans un tel quartier. Mais ça ferait sans doute l’affaire. Je n’aurai sans doute pas à garder ces vêtements très longtemps je me doute. Les artistes de LA aiment les nus, c’est reconnu, alors pourquoi pas lui? Il peut encore me surprendre, je n’en doute pas, mais je préfère me faire des attentes, être légèrement hystérique dans ma tête plutôt que de me faire prendre au dépourvu. C’est moi qui prends au dépourvu, pas les autres. Mes talons résonnant dans l’allée, je me dirige vers cette nouvelle aventure. D’ailleurs, pourquoi n’ai-je jamais fait cela avant? Très bonne question. On est jamais trop vieille! Mon doigt appuie sur la sonnette et j’attends qu’on vienne m’ouvrir. Il a peut-être une domestique, qui sait!

   
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: QUIAM ¤ those moments   QUIAM ¤ those moments EmptyMar 28 Oct 2014 - 22:09

Jay Collins
Jay Collins
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 27
Date d'inscription : 10/02/2014
Célébrité : Jake Cooper.
Crédit avatar : Odistole
Messages : 2020
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Première année, Informatique & MicroTechnique.
Job/Métier : Vendeur dans un sex-shop.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M&G&L&H

QUIAM ¤ those moments Empty

THOSE LITTLE MOMENTS
Y'a des situations comme ça dans la vie, où on se retrouve à ne pas dire non, à ce demander ce qu'on fait là. Mais parfois c'est pour le mieux. On l'espère du moins.

   
J’apprends à connaitre Quinn depuis des années pour savoir comment l’aborder, lui parler etc. Bien que jusqu’à maintenant, je n’ai jamais eu l’idée de lui proposer de poser pour moi, je dois l’avouer. A vrai dire, je n’y aurais pas pensé si cette année, j’avais eu un thème plus … ouvert. Il n’y avait pas de nudité dans mon thème, je l’admets que ce n’est pas la nudité qui prime mais nous devions faire ressortir la beauté d’une femme au travers d’un dessin puis d’en faire une peinture. Je n’ai pas dit qu’elle devait être moche au départ, au contraire, Quinn est la preuve que je vais partir d’une belle femme, à mes yeux. Mais je veux que ce soit l’inspiration qu’elle me donnera qui fera toute la beauté du moment. Et je sais bien qu’elle a eu un enfant, que son corps ne sera pas parfaite, du moins, j’y pense bien que je m’en moque qu’elle soit marquée ou non par la maternité. Ce que je voulais, c’était elle. Parce qu’à l’instant où j’ai lu le sujet, j’ai lu les annexes d’exemples dont s’est inspiré notre professeur pour nous proposer le sujet. J’ai pensé à Quinn, je ne sais pas pourquoi. Alors, je me prépare à son arrivée. L’endroit où elle va poser, je me suis imaginée une période grecque clichée. Mais avec des ajouts d’architecture gothique, enfin, le mélange est sensationnel.
C’est alors que j’entends sonner. Ça doit être elle. Je monte jusqu’à l’entrée. Je souris en la voyant : « Quinn, je suis heureux que tu sois venu. J’avais peur que tu me fasses faux bond. » Après tout, bien que je ne suis pas un homme qui fixe ses yeux sur une femme nue quand c’est l’occasion, je savais qu’elle pourrait être gênée de le faire. Ce n’est pas mon premier modèle. Je la serre dans mes bras, m’écartant juste un petit peu d’elle pour ajouter : « Mon atelier est au sous-sol, viens. » Je garde une main dans son dos et la guide en bas d’un petit escalier bien caché. Je l’emmène sur la salle accessible sur la droite, celle de gauche étant ma salle de jeux. Le décor est presque terminé mais on sent qu’il y a des retouches à faire : « Et voilà… ce n’est pas très luxueux comparé à ce qu’on peut voir à l’étage mais c’est ce qui me plait. Tu vas bien ? » En général et pour maintenant … je veux ressentir ce qu’elle ressent, je veux qu’elle me parle, qu’elle s’ouvre à moi. C’est important. Du moins, pour ce moment qu’on passera ensemble dans cette pièce.
   
copyright crackle bones



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: QUIAM ¤ those moments   QUIAM ¤ those moments EmptyMer 29 Oct 2014 - 16:26

avatar
Invité
Invité

QUIAM ¤ those moments Empty

THOSE LITTLE MOMENTS
Y'a des situations comme ça dans la vie, où on se retrouve à ne pas dire non, à ce demander ce qu'on fait là. Mais parfois c'est pour le mieux. On l'espère du moins.

   
Dès que je vois son sourire, je sens un mini poids s’envoler. C’est un artiste, je ne serai sans doute pas la première qu’il verra, et certainement pas la dernière. Et certainement pas la plus laide, à ne pas douter. Il est déjà au courant de ma grossesse, il doit se douter qu’elle a engendrée des changements à mon corps que je remarque. Ce n’est cependant pas le cas de tout le monde. Peut-être saura-t-il les détecter, ou en fera-t-il fie pour se concentrer sur ce que je dégage ou ce que je dégageais auparavant? Peu importait en même temps, il verrait ce qu’il voudra voir, et je n’y pourrai rien. Sauf peut-être si je fais quelques exercices cachée dans la salle de bain. Mais ce serait peut-être abusé. Mes yeux se reposent sur lui tandis que ses bras se referment autour de moi. « J’ai dit que je viendrais, je ne déroge pas à mes engagements. Surtout quand c’est demandé par un joli garçon! » Je ris doucement, Liam ayant toujours été un jeune homme trop refermé, gêné par les compliments malgré ses années déjà vécues. Sa main épouse mon dos tandis que je descends l’escalier, découvrant ce décor dans lequel je resterai quelques heures c’est bien certain. « Je préfère aussi.. Ça fait plus.. chaleureux tu vois? Plus intime aussi. » Je souris, avançant dans la pièce. Je retire ma veste, la température étant beaucoup plus confortable que celle de l’extérieur. En Californie, 20 degrés c’est friquet. J’imagine même pas dans le nord! Me retournant vers Liam, je souris. « Je vais bien. Un peu anxieuse je pense. Je suis celle qui décide habituellement, donc que tu diriges la séance est.. différent pour moi tu vois? L’artiste en toi se sent prêt? » Je ne sais pas s’il comprendra la subtilité de mes paroles. Il est si jeune, si naïf aussi quand on parle de sexualité ou autre. Donc comprendre que je suis contrôlante dans la majorité de mes activités personnelles et professionnelles ne lui viendra sans doute pas à l’esprit. Tant mieux en même temps, il est si innocent, je ne voudrais pas être celle qui le troublerait plus que de raison. « Tu veux qu’on procède comment? C’est bien la première fois que je pose pour quelqu’un à part pour des photos donc.. Je n’ai vraiment aucune idée de comment on fait, de comment je dois être placée, tout ça! Tu as de la chance dans un sens, c’est rare qu’il y ait des choses que je n’ai jamais faite! » J’entends ma mère me remontrer mentalement pour tous les propos à double sens que je dis. Mais bon, je suis comme ça, elle n’y a jamais rien pu et personne n’y pourra jamais rien j’imagine.

   
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: QUIAM ¤ those moments   QUIAM ¤ those moments EmptyMer 29 Oct 2014 - 18:57

Jay Collins
Jay Collins
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 27
Date d'inscription : 10/02/2014
Célébrité : Jake Cooper.
Crédit avatar : Odistole
Messages : 2020
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Première année, Informatique & MicroTechnique.
Job/Métier : Vendeur dans un sex-shop.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M&G&L&H

QUIAM ¤ those moments Empty

THOSE LITTLE MOMENTS
Y'a des situations comme ça dans la vie, où on se retrouve à ne pas dire non, à ce demander ce qu'on fait là. Mais parfois c'est pour le mieux. On l'espère du moins.

   
Je n’ai jamais été insensible aux compliments. Alors je me sens rougir quand elle me dit ne pas déroger à son engagement parce que je suis « joli garçon ». C’est … mes pauvres joues ont de la chance d’avoir une peau halée par le soleil sinon, elle le verrait. Je tente alors un rire mais je suis gêné. Il faut que je grandisse dans ma tête, et prendre cette habitude d’être complimenté. Ce ne sera peut-être pas la dernière fois. Et puis, le chemin jusqu’à mon atelier est plus rapide et nous mets directement dans l’ambiance.  J’acquiesce alors les propos de la jeune femme. « C’est ce que j’ai essayé d’obtenir… quand je te dessinerais, je voulais sentir la confiance, le fait que tu sois à l’aise… tout peut se ressentir rien que par ça… » Mais ça n’enlève en rien le fait que je ne peux échapper au fait qu’elle devra être nue à un moment donné. Et qu’elle me confie sa légère anxiété, ça me conforte. Elle me parle, c’est ce que j’attendais. Je ris même légèrement quand elle avait cette impression bizarre, ne pas être, entre guillemets, la personne qui dirige tout. « Oui, je vois, je te comprends. On fera à ton rythme, je veux avant tout que tu te sentes bien. Et oui, je suis prêt depuis que tu es arrivée. » C’est vrai que pour ce qui est de moi, je me sens prêt. Je n’ai jamais rien redouté de la voir et de commencer tout ça. Ce n’est pas ma première fois alors je me sens à l’aise quand elle me demande comment tout va se passer. « Alors, je voulais t’expliquer un peu le thème de mon projet avant de nous lancer. » Je prends doucement sa main pour nous asseoir sur une sorte de divan. Je tiens encore sa main sans m’en rendre compte. « Alors… voilà : je dois faire la représentation d’une femme et faire ressortir sa beauté au travers de mon œuvre. » Je me rends compte de ce que j’ai dit. Ma main serre un peu plus la sienne, malgré moi. « je te dis pas que tu es pas belle, mais justement, tu es très belle et je voudrais pouvoir retranscrire ta beauté et ta personnalité dans mon dessin. On verra pour la posture, mais même si le décor sera grand, je pense que mon dessin ne sera centré que sur toi, on apercevra quelques détails mais… je veux qu’on ne regarde que toi dessus. Voilà, je… » Je regarde autour de moi. Je me rends compte que je tiens sa main et la relâche, un peu gêné. Je me lève alors. Je lui confis alors un doux peignoir en lui indiquant un pare-vent derrière elle, de style chinois. « Déshabilles-toi derrière le pare-vent, je ne voudrais pas que tu te sentes mal à l’aise dès le début, enfin… c’est comme tu veux… »
   
copyright crackle bones



by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: QUIAM ¤ those moments   QUIAM ¤ those moments Empty

Contenu sponsorisé

QUIAM ¤ those moments Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
QUIAM ¤ those moments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser